DEUIL PÉRINATAL - SITE OFFICIEL
 
AccueilGalerieFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez | 
 

 Nos mauvaises journées

Aller en bas 
AuteurMessage
verolapro

avatar

Nombre de messages : 100
Localisation : Centre-du-Québec
Je suis : Maman de
Ange(s) : Émile
Décédé(e) à : in-utéro à 38 semaines de grossesse
Le : 21/10/2011
Date d'inscription : 01/11/2011

MessageSujet: Nos mauvaises journées   Sam 12 Nov - 14:59

3 semaines hier que tu t'es envolé mon ange et en cette journée mon gynécologue m'a téléphoné pour prendre de mes nouvelles. Je lui ai dit que j'étais allée voir mon médecin après 3jours après l'accouchement car ma pression était très élevée, suite aux tests des sang et d'urine qu'elle a demandé, elle a découvert des protéines dans mes urines et un début d'anémie (signe avec la pression d'une pré-éclampsie qui expliquerait ton décès dans mon ventre et mes malaises) Le gynécologue m'a donc dit: ahh ben ta fait une pré-éclampsie inquiète toi pas une pré-éclampsie de grossesse ca va partir tout seul, sa peut prendre 5 à 6 semaines après l'accouchement. J'étais tellement en colère de me faire répondre ca que je suis restée sans voix... je n'ai rien répondue... mon médecin de famille elle m'a dit suite aux tests, heureusement que ce n'étais pas plus sévère car tu aurais pu en mourrir et il est très important de trouvé la cause des protéines dans tes urines et tant que ce n'est pas réglé une nouvelle grossesse pourrait mettre ta vie en danger. à l,hopital moi et mon conjoint on s'était dit qu'on ne voulait pas en vouloir au médecin que ce n'étais pas de sa faute et qu'il ne pouvait rien faire car mon bébé était décédé à mon arrivée mais aujourd'hui je lui en veux... je ne lui en veux pas pour la mort de mon enfant mais pour le peu d'intérêt démontré face à ma vie... je suis toujours là, je vais donc vivre pour moi , pour mon ange et surtout pour mon conjoint mais mon corps ne va pas bien et j'ai besoin qu'on s'occupe de moi.... je connais les danger de l'ecclampsie et je n'arrive plus à dormir même en prenant des sommnifères tellement j'ai peur de ne jamais me réveiller si je m'endors.... au moindre mal de tête ou variation de ma pression je panique.... aujourd.hui est une journée particulièrement pénible... mon corps fait mal, ma tête aussi et ma pression qui grâce à la médication était revenue à la normale est plus basse qu'elle ne devrait l'être aujourd'hui et ca m'inquiète...

J'ai l'impression de ne même pas avoir l'énergie nécessaire pour pleurer mon fils parti beaucoup trop tôt... je suis tellement inquiète pour moi que tout ce que j'arrive à faire c'est de prier mon fils pour qu'il me protège à nouveau car je crois qu'il a choisi de mourrir pour sauver ma vie . Je lui demande donc à tous les jours de veiller sur moi peut-être égoistement mais aussi pour son papa... il a suffisament de peine comme ca, je dois restée auprès de lui. Une chance que j'ai cet homme merveilleux dans ma vie.

Merci à vous de me lire et merci à toi mon ange de veiller sur moi

le simple fait d'écrire mes inquiétudes me fait un bien fou, il est parfois difficile d'en parler avec nos proches, probablement parce que je ne veux pas les inquiéter...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marianne

avatar

Nombre de messages : 1104
Localisation : Canada
Je suis : Maman de
Ange(s) : Laeticia
Décédé(e) à : née à 37 sa + 5j le 29 juillet 2011, décédée 5 jours plus tard, suite à un décollement massif du placenta à la toute fin de l'accouchement.
Le : 3 août 2011
Date d'inscription : 09/08/2011

MessageSujet: Re: Nos mauvaises journées   Sam 12 Nov - 22:18

Non, il n'y a rien d'égoïste à tout ça... tu dois prendre soin de toi et c'est sûrement aussi la seule chose au monde à laquelle ton fils tient: la vie et le bien-être de sa maman. Prends soin de toi, c'est ce qui compte le plus en ce moment. Malheureusement, tu auras tout le temps de pleurer sa perte... mais le plus important pour l'instant est de penser à ta santé.
Et je ne sais pas de quoi tu parles quand tu dis qu'il est difficile d'en parler aux proches parfois, c'est certain que cela peut être d'un point de vue physiologique ou psychologique mais, dans un cas comme dans l'autre, prends le droit d'en parler. Oui, peut-être seront-ils inquiets, mais ça en vaut la peine car tu es importante pour eux.
Tu as le droit de paniquer, d'avoir peur, prends toutes les mesures pour être capable de te rassurer.
Toutes mes pensées à toi et à ton ange.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nospetitsangesauparadis.com/t9872-de-l-atttente-du-mi
verolapro

avatar

Nombre de messages : 100
Localisation : Centre-du-Québec
Je suis : Maman de
Ange(s) : Émile
Décédé(e) à : in-utéro à 38 semaines de grossesse
Le : 21/10/2011
Date d'inscription : 01/11/2011

MessageSujet: Re: Nos mauvaises journées   Lun 14 Nov - 9:06

heureusement, les journées ne sont pas toutes aussi difficiles

Marianne je sais que j'ai le droit de parler de ce qui ne va pas mais ormis mon entourage très très proche pour les autres la vie a reprit son cour. Hier nous avions un diner de famille du coté de mon conjoint( ses oncles, ses tantes et cousins, cousines) et pas une seule personne ne nous a parlé de la mort de notre enfant, c'est à peine si on osait nous demandé comment nous allions. 23 jours que notre ange nous a quittés et déjà il semble être oublié par notre entourage... je trouve cela vraiment très difficile. La mère de mon conjoint agit tellement comme si rien ne s'était passé que ni moi ni mon conjoint avons réussi à lui dire que les tests laisse croire que j'ai fait une pré-éclampsie se qui expliquerait le décès de mon bébé et mes troubles de santé. Ca fait une semaine déjà que nous savons pour la pré-éclampsie et nous n'avons pas encore réussi à lui dire car dès que l'on tente d'orienter la disscussion sur le sujet elle se dépêche à trouver un autre sujet de disscussion.... cette attitude me blesse beaucoup et je n'ose imaginer comment mon conjoint se sens... nos parents à tous les 2 étaient présent à l'hopital et nous les avons invités à prendre leur petit-fils mais seul mes parents voulaient le voir et le prendre... ma belle-mère l'a pris quelque secondes parce que mon conjoint l,y a obliger le temps d'une photo mais mon beau-père à refuser. Mon conjoint était très déçu et je le comprend.... il leurs a dit: «c'est la seule fois de votre vie où vous pouvez prendre mon fils, après il sera trop tard, et vous regretterez toute votre vie de ne pas avoir vue et pris mon fils.» mais ca na rien changer... lors de l'enterrement de notre fils mon conjoint à déposer avec l'urne une photo de mon père tenant son petit-fils. Il m'a dit que mon fils serait content d'avoir son grand-papa avec lui et que mon père lui au moins avait pris son petit-fils.... tu imagine donc comment ce n'est pas facile de parler de ce qui nous arrive avec eux... c'est leur façon de se protéger probablement mais je trouve que c,est un manque de respect... même si je suis dans une bonne période si mon conjoint a besoin de parler ou de pleurer je le laisse faire, je ne lui demande pas d'arreter de pleurer parce que je vais me mettre à pleurer moi aussi et vice-versa....

au moins j'ai des parents formidables qui sont là pour nous!! ils prennent soin de moi et mon chum. avec eux on peut parler facilement de notre fils, de notre vie qui n'est plus, des projets qui continuent et sa fait du bien.

Je t'aime de tout mon coeur Émile et tous les jours je regarde ta photo et notre photo de famille qui ont chacune une place de choix dans le salon. Tu fais partie de notre vie, tu es à jamais notre fils, notre petit amour!! Continue à veiller sur nous mon ange. Maman t'envoie pleins pleins de bisoux!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Nos mauvaises journées   Lun 14 Nov - 11:36

C'est vrai que ce n'est pas facile à parler à son entourage proche, car comme toi, mes beaux-parents évitent continuellement le sujet. Au départ, j'étais fâchées contre eux de voir leur indifférence face à la situation, mais avec du recul, j'ai compris qu'ils souffraient tellement, qu'ils ne voulaient pas rallumer la flamme de leur souffrance. J'ai réalisé qu'on n'est pas les seules à souffrir et que la blessure d'un grand-parent est immense aussi. Tes beaux-parents n'ont pas réaliser la douleur que cela vous procurerait en ne voulant pas les prendre dans leurs bras. Mon père lui a refusé de venir voir la chambre de bébé que j'avais fais pour ma fille et j'avoue que ça m'a un peu déranger. Mon conjoint lui a parlé et mon père lui a mentionné que ça lui faisait trop mal, qu'il n'était pas encore prêt à réaliser notre perte à tous. Il a pris quelques semaines et il m'a demandé d'aller voir cette chambre après et il a même pris la petite boîte souvenir que j'avais reçu de l'hôpital pour coller la petite couverture de ma fille sur son visage en pleurant. Mais je te comprends tellement ce que tu sens et ce que tu vis avec ton entourage, c'est vrai que ce n'est pas facile. Même si on commence à parler du sujet parce que nous en avons de besoin, les autres détournent le sujet.

Pour ta santé, je te souhaite tant que tu te rétablisses. Je suis certaine que ton ange veille sur toi et qu'il va te protéger. Pour ton médecin, je te comprends d'être fâchée après lui. Les médecins voient tellement de souffrance qu'ils ne réalisent pas les blessures qui occurrent en parlant de façon à banaliser la situation.

Douces pensées.
Revenir en haut Aller en bas
Lucette

avatar

Nombre de messages : 1220
Age : 37
Localisation : france - cote d'or
Je suis : Maman de
Ange(s) : Victor
Décédé(e) à : 40s et 3j
Le : 27/09/11
cause : anémie foetale
Date d'inscription : 24/10/2011

MessageSujet: Re: Nos mauvaises journées   Lun 14 Nov - 14:35

chacun gere sa peine comme il peut et ce n'est facile pour personne...

l'essentiel aujourd'hui est que tu prennes soin de toi car ta vie continue malgré la douleur et comprendre ce qui te rend malade ?

bon courage et baisers à nos bébés partis trop vite...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
verolapro

avatar

Nombre de messages : 100
Localisation : Centre-du-Québec
Je suis : Maman de
Ange(s) : Émile
Décédé(e) à : in-utéro à 38 semaines de grossesse
Le : 21/10/2011
Date d'inscription : 01/11/2011

MessageSujet: Re: Nos mauvaises journées   Mar 15 Nov - 12:00

Encore une mauvaise journée....

je reste là assise dans mon salon à pleurer le manque de mon petit amour, à m'inquiéter si c'est la peine et la colère qui crée tous mes malaises ou si c'est autre choses, à me demander si un jour je pourrai à nouveau être enceinte et rendre à terme cet enfant....

Je n'ai même pas la force de demander de l'aide et peut-être pas le courage non plus... pourquoi on est gêner de dire que ca ne va pas, qu'on n'a pas envie de rester toute seule, qu'on a besoin d'aide??? Je voudrais que la terre entière sache ce qui vient de m'arrivée, j'aurai besoin de crier haut et fort l'injustice que je vis et pourtant je reste là sans bouger...

Comme la plupart de vous j'imagine j'ai peur de dérangé avec ma peine... les gens sont là la première semaine mais après je suppose qu'il juge qu'on doit passer à autre chose.... mais ce n'est pas tout à fait ca... avec les jours qui passent on réalise de plus en plus ce qui nous arrive... l'abscence de mon petit loup est de plus en plus réelle... et malheureusement la vie continue sans lui... cette semaine c'est mon anniversaire et je ne veux pas.... j'étais pas supposer fêter ma fête sans mon fils.... c'est là qu'on a besoin juste d'une petit tape sur l'épaule, juste de savoir qu'on pense encore à nous et qu'on comprend qu'on ait toujours de la peine.... je n'ai pas seulement perdu mon fils, j'ai perdu ma vie... il fesait parti de tout nos projets. Je ne peux pas faire comme s'il n'avait pas exister, tout dans ma vie me ramène à son abscence....

on continue comme on peut, sans trop savoir pourquoi... on le fait c'est tout...pour moi, pour lui, pour mon conjoint, pour nous, pour nos amis et famille??? on ne sait pas, on ne sait plus.... notre coeur à continuer de battre alors on vit toujours et on se démène comme on peut pour essayer d'être heureux à nouveau. Il y a des jours ou un simple rayon de soleil nous fait sourire et apprécier la vie et il y en a d'autre comme aujourd'hui où tout ce que l'on voit c'est le manque, l'abscence... on oubli ce qui est là...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucette

avatar

Nombre de messages : 1220
Age : 37
Localisation : france - cote d'or
Je suis : Maman de
Ange(s) : Victor
Décédé(e) à : 40s et 3j
Le : 27/09/11
cause : anémie foetale
Date d'inscription : 24/10/2011

MessageSujet: Re: Nos mauvaises journées   Mar 15 Nov - 12:43

tu n'embetes personne sur ce forum... c l'avantage, tu as tjs qq pour te lire et t'apporter du courage...

j'ai perdu victor fin sept après 40s de grossesse et c mon anniversaire aussi cette semaine et pour la premiere fois depuis des années, je ne vais pas le feter.

je comprends bien ta douleur !

il y a des jours où l'on croit devenir folle et des jours et oui, malgré tout, où l'on arrive à penser à son bébé plus sereinement, à lui parler... pour ma part, je n'arrive plus à pleurer, je crois que je suis tte vide de larmes tellement j'ai pu pleurer.

tu as un peu de force de demander de l'aide vu que tu es là et ici, tout le monde est passé par cette épreuve, ce dur moment où il faut réaliser et où tout autour de nous continue comme si de rien n'était et nous, on reste là, au bord de de la route à regarder tout le monde s'agiter et vivre pendant que nous on cherche à comrepndre pourquoi.

on vit un peu par reflexe au début mais tu verras, le tps adouciera ta peine... tu reprendrsa confiance en la vie, cette vie qui nous a fait un coup de vache mais qui malgré tout est belle.

tiens bon... tu as petit ange gardien maintenant qui veille sur toi !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moug

avatar

Nombre de messages : 499
Age : 32
Localisation : Créteil 94, FRANCE
Je suis : Maman de
Ange(s) : Liam
Décédé(e) à : À 35 semaines et 3 jours de grossesse
Le : 13/09/2011 d'une malformation cardiaque complexe
Date d'inscription : 13/11/2011

MessageSujet: Re: Nos mauvaises journées   Mar 15 Nov - 14:16

Hier ce fut une de ces dur journées, j'ai rajouté dans la boite souvenir de Liam ses vêtements que je n'avait pas revu depuis l'annonce de son problème cardiaque. Revoir ses vêtements que j'avais imaginé sur lui, revoir ses petite baskets, ses petit bodys, ses doudous,ses bonnets, ses chaussettes....son livre que j'avais commencée à remplir;alors je me suis mise à le finir, dur d'écrire sur un livre qu'il était sensé lire, et surtout un livre qui était jusqu'à ses 2ans.
Pourquoi la vie est si dur?Pourquoi nous enlever nos bébés? Tout ça est vraiment vrai? Mon fils je ne le verrai jamais, c'est la question que je me pose souvent, j'occulte à des moments la vérité, mais la vie est bien la pour me la rappeler, je fais que croiser des nouveaux nés, tout me rappel qu'il n'est pas la et ne sera jamais la, c'est dur de parler à mes proche surtout que ma soeur aimerai avoir un bebe, et depuis qu'elle pense que je vais mieux, elle a arrêté la pilule, je suis très contente qu'elle veuille un enfant c'est normal, c'est la plus belle chose au monde, c'est pour ça que je dit à tout le monde que je vais bien, je sourie je sourie, mais j'en est marre de cette vie sans mon fils.J'ai du mal à tenir une conversation avec quiconque, mon esprit est toujours avec mon fils, je pense tout le temps à lui.En vous lisant, je vois qu'on passe par les même choses, cela m'aide beaucoup,car je ne peux pas en parler avec d'autre personnes,car il ne comprenne pas, même un psy,j'ai été plusieurs fois mais ça ne marche pas avec moi, je n'aime pas parler sans avoir un échange, les psy écoutent écoutent, mais rien, pas d'échange, pas de conseil.
Donc MERCI à toutes les mamanges
Pensées pour nos anges

LIAM MON ANGE
JE T'AIME ET JE T'AIMERAI TOUTE MA VIE, TU ME MANQUES TELLEMENT
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Nos mauvaises journées
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nos Petits Anges au Paradis :: DEUIL PÉRINATAL :: GÉNÉRAL-
Sauter vers: