DEUIL PÉRINATAL - SITE OFFICIEL
 
AccueilGalerieFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez | 
 

 courage d'écrire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
etoile



Nombre de messages : 5
Localisation : Gatineau
Je suis : Maman de
Ange(s) : Elie et Lea
Décédé(e) à : 11 et 22 sa
Le : septembre 2009 et décembre 2010
Date d'inscription : 03/10/2011

MessageSujet: courage d'écrire    Sam 14 Jan - 11:00

Je ne t'avais pas oublié ma chouette...1 an déjà...incapable d'écrire avant...moi qui écrivait beaucoup...On dirait que c'est trop triste, à écrire...

Tu sais, j'étais follement amoureuse de toi, dès le début...Tu me remplissais de joie, de bonheur, j'étais comblée...Je désirais être maman, prendre soin d'un petit être comme toi, comme papa et moi, et te parler de Jésus, notre merveilleux Sauveur...

Je ne connaitrai jamais ça...jamais...te prendre dans mes bras, te coller sur moi, te donner un bain, t'embrasser dans le cou et sur ta petite bedaine, te dire que je t'aime fort,te promener en carosse, t'habiller avec une belle petite robe que Grand-maman a tricotté...te montrer la mer si magnifique de la Gaspésie où ton papa a vécu...

J'aurais tant aimé vivre tous ces moments avec toi...Dieu en a décidé autrement...Je l'accepte...

Il n'y a rien de plus beau que d'avoir des enfants...d'un mari que l'on aime éperduement... Ce ne sera pas mon cas...Je n'aurai jamais ce privilège là...Comment le remplacer ? Rien ne peut remplacer la perte d'un enfant et de la maternité...rien au monde...aucun projet, voyage, aide humanitaire...rien au monde...rien comblera ce vide en moi...qui restera vide toute ma vie...

Je n'ai jamais rien écrit d'aussi triste, de mes 33 ans...

C'est un rêve qui meurt, à regret et sans le vouloir...et je n'ai rien pu faire...Impuissance de la vie...et continuer à vivre quand même...portée par Jésus...

Tu dois être tellement belle là haut...avec ta soeur ou ton frère...

Je dois apprendre à vivre avec ce creux en moi, avec cet amour que j'avais pour toi qui reste latent comme en suspends et qui le restera...Un amour que je ne pourrai jamais exprimer vraiment, te donner vraiment...Cet amour était pour toi, et maintenant que tu n'es plus, je ne sais que faire de tout cet amour que je ressens toujours...Il n'est pas transférable, il était pour toi...seulement pour toi...

Et, je ne sais pas comment faire...avec ce creux et cet amour...Je suis comme en attente... que ça s'estompe...du moins un peu...

Je vous aimerai toujours...

Maman...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vero1234



Nombre de messages : 32
Age : 38
Localisation : courcelette,qc
Je suis : Maman de
Ange(s) : anges petite puce (kayla)et petit amour .
Décédé(e) à : kayla a 19 semaine de grossesse
petit amour a 17 semaine de grossesse
Le : 23 juin 2003
6 janvier 2012
Date d'inscription : 16/01/2012

MessageSujet: Re: courage d'écrire    Mer 18 Jan - 14:36

je veux juste te dire que je comprends ta peine et ton "desespoire"

je tenvoie du courage et pleins damour....laches pas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vero1234



Nombre de messages : 32
Age : 38
Localisation : courcelette,qc
Je suis : Maman de
Ange(s) : anges petite puce (kayla)et petit amour .
Décédé(e) à : kayla a 19 semaine de grossesse
petit amour a 17 semaine de grossesse
Le : 23 juin 2003
6 janvier 2012
Date d'inscription : 16/01/2012

MessageSujet: Re: courage d'écrire    Mer 18 Jan - 21:15

maman est triste ce soir...je narrete pas de penser a vous 2

jaurais tellement envie que vous soyez la,je me sens vide.....

je vous aimes mes bébés...xxx
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
etoile



Nombre de messages : 5
Localisation : Gatineau
Je suis : Maman de
Ange(s) : Elie et Lea
Décédé(e) à : 11 et 22 sa
Le : septembre 2009 et décembre 2010
Date d'inscription : 03/10/2011

MessageSujet: Re: courage d'écrire    Mer 8 Fév - 11:12

Je réalise que je n'ai jamais raconter mon histoire comme tant d'autres mamans l'ont fait...je vais m'essayer...après 1 an, je devrais en être capable...

Ma belle chouette d'amour...

Mes deux bébés ont étés conçu l'été...Et à chaque fois, je savais que vous étiez là bien avant que ce ne soit confirmé...papa s'en ai aperçu juste en voyant mes seins...je portais les mêmes pantalons mais mes blouses ne fermaient plus, je trouvais ça drôle...

A l'échographie de trois mois, je suis tombée amoureuse de toi, ma belle. Mon coeur s'est remplie d'amour pour toi, comme si je recevais une chaudière pleine d'eau sur moi mais c'étais de l'amour, pour toi...J'ai reçu tout cet amour à te donner...comme c'étais bon à ressentir, je me souviendrai toujours...Je te trouvais magnifique et bien accrochée...Papa se protégeait en te voyant car nous avions perdu l'autre bébé à trois mois...Et nous avions attendu presque 4 mois avant de l'annoncer à la famille...Je faisais doublement attention quand je faisais des prises de sang à mes patients au clsc avant que mon employeur le sache...Nous avions montré ta binette à la famille et les grands-parents étaient fous de joie en te voyant...

Ta photo était collée dans mon mirroir de chambre et c'est la première vue que j'avais quand je me réveillais, le matin...J'avais vraiment le goût de faire un foyer chrétien, tu serais née dans une famille chrétienne avec de belles valeurs comme j'aurais aimé avoir aussi...

Je suis un peu déçu de ne pas t'avoir sentie bouger plus, ma belle...Comme tu étais un petit oiseau de nuit, tu commencais à bouger le soir jusqu'au petit matin et comme je me couchais tôt, je te sentais très peu...je me forcais à me réveiller durant la nuit pour profiter de toi un peu plus, ce que j'ai pu faire à quelques reprises...

Et, je réalise que je n'ai pas savourée assez ta présence...je craignais toujours que ma grossesse ne soit pas à terme comme la première fois, alors je me protégeais...ce qui a eu quelques conséquences, que je regrette...

Il y a d'autres regrets malheureux...Personne ne m'a dit que prendre des bains chauds n'est pas bon pour la grossesse et quand l'automne est arrivé, j'en ai pris plusieurs...J'ai fais un long voyage en voiture avec papa pour aller voir ma belle famille en Gaspésie...Avec tous ces regrets et culpabilité, ce qui m'a aidé c'est quand j'ai lu le livre : `les rêves envolées`. C'est écrit que nous les mamans nous avons tendance à ne regarder que les choses que nous avons fait de pas correct, au contraire nous devons tourner notre regard vers tous ce que nous avons fait pour notre bébé...et il y en a ...ce que j'ai fais pour toi...et aussi il faut se dire que nous sommes des êtres humains et donc, imparfait, alors nous devons nous pardonner à nous-même... ce que j'ai fais...me pardonner mes errreurs et cela m'a enlever beaucoup de culpabilité...

Un autre point douloureux...que je n'ai pas dit au médecin par honte...A 22 semaines, je me suis réveillée durant la nuit et je sentais mes jambes mouillées...j'ai vérifié vite fait et je n'ai rien sentie de trempe...papa n'étais pas là car il travaille la nuit et j'étais fatiguée, alors, je me suis rendormie...J'avais perdu ton liquide amniotique...tu bougeais encore au petit matin et je te sentais beaucoup trop car tu n'avais plus de liquide alors je sentais tes moindres mouvements...tu t'es surement éteinte dans la journée...je sais ce n'est pas très brillant, n'importe qu'elle maman aurait allumée et serait précipité à l'hôpital en panique...moi j'ai fais confiance en la vie, en Dieu et j'ai laissé la vie faire son chemin....c'est la dernière fois que je t'ai sentie bougé...au fond de moi, je le savais, je ne voulais pas le croire...je ne voulais pas avoir encore mal...je ne le croyais pas...

Rongée par le remord, j'en ai parlé à l'infirmière lors de l'accouchement. Et elle m'a dit que même si je me serais précipitée à l'hôpital en pleine nuit avec la perte de mes eaux, un bébé de 22 semaines et plus petite que la moyenne (et oui, tu étais si petite, un peu trop petite), tu n'aurais pas survécu bien longtemps...Et l'infirmière m'a demandée: qui veut avoir un bébé de 22 semaines ? Je t'aurais pris quand même, malade, handicapée, je t'aurais pris et t'aurais soignée...Mais avec ton poids et 22 semaines, les chances de survi sont très très mince... tu n'aurais pas vécu...et je crois que papa et moi n'aurions pas eu la force de te voir prendre tes dernières respirations...alors, je crois que le Seigneur m'a préservée de cette souffrance...Je ne sais pas pourquoi tu étais un peu trop petite...385g à 22 semaines, c'est trop petit...paraitrait...alors, tu t'ais éteinte à l'intérieure de moi, tranquillement, au chaud, bercée et sentant tout mon amour pour toi...

Je vais prendre une pause, c'est trop horrible ce que je suis en train de racontrer...mon histoire...c'est trop triste....on dirait l'histoire de quelqu'un d'autre, mais non cette histoire est malheureusement la mienne...si j'avais su avant ce qui s'aurais passé, l'aurais-je fais ?...oui ma belle, je suis contente de t'avoir eu, de t'avoir sentie et tu m'as fais gouter la maternité...et tous ses joies...et papa qui était beau avec toi...il aurait fais le merveilleux papa qui soit...

je reviendrai...

mamans...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
etoile



Nombre de messages : 5
Localisation : Gatineau
Je suis : Maman de
Ange(s) : Elie et Lea
Décédé(e) à : 11 et 22 sa
Le : septembre 2009 et décembre 2010
Date d'inscription : 03/10/2011

MessageSujet: Re: courage d'écrire    Jeu 16 Fév - 11:11

C'est maman,

Je suis contente d'être capable d'écrire un peu...même si la douleur est encore là, après 1 an...j'ai toujours voulu raconter mon histoire, le coeur dans la gorge aucun mot ne sortait...

Voilà,

Ta chambre était magnifique...je t'y voyais déjà...le mobilier était blanc et j'y avait mis tout mon coeur...en t'attendant ma belle....Je t'avais acheté un beau petit livre de prière adapté juste pour toi et un autre ayant pour titre: Ma toute première bible. J'avais dont envie de te parler du Seigneur, de t'enseigner ses merveilles, de t'apprendre comment vivre pour Lui et par Lui...malgré les épreuves...Tu sais, la vie sans Dieu n'est que vanité et tout est éphémère...et la vie est difficile, nous avons besoin d'un berger...le meilleur qui soit! Nous t'attendions...et je savourais ton arrivé...

Le choc a été total quand on m'a annoncé que ton petit coeur ne battait plus, à 22 semaines...à ce moment là, le mien s'est arrêté de battre...la douleur m'a inondée...comme un déluge...la pauvre infirmière qui m'a ramâssée....papa n'était pas là...j'ai eu peine à rentrer chez moi...quand papa est arrivé, je ne savais pas comment lui annoncer...Comment on annonce ça? Ce n'étais pas à moi de le faire, j'aurais préféré le médecin, pas moi...moi qui était anéanti...je ne voulait pas lui annoncer ton décès dans mon ventre, les rêves envolées, les espoirs brisés...un monde qui s'écroule....je ne supportais pas sa douleur en plus de la mienne...s'en était juste trop...je ne veux plus jamais revivre ça...jamais...c'est trop difficile...je me demande même comment j'ai fais....et je crois que c'est un peu à cause de tout ça que nous avons décidé de ne plus avoir d'enfant...papa et moi ne survivrons pas à un 3e comme ça, je crois que c'est beaucoup trop pour nous 2...sensible comme nous sommes...et ton papa qui va avoir 40 ans...non, nous ne pouvons plus, nous en sommes incapable...nous laissons ça aux autres, ce n'est plus pour nous...

C'est difficile à écrire....ton accouchement était catastrophique...provoquée, que de douleur endurée...pour rien...pour te voir sans vie, sans pleure dans mes bras...sans souffle de vie...rien...papa attristé, les grands-parents...comme la vie est dure...au moins tu ne vivras jamais ça, la triste réalité de la vie...les deuils, la mort...la souffrance...tu es déjà avec Jésus dans ses bras...sans la douleur...tu es dans la joie, le bonheur et je t'y retrouverai un jour...

c'est trop dur...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
etoile



Nombre de messages : 5
Localisation : Gatineau
Je suis : Maman de
Ange(s) : Elie et Lea
Décédé(e) à : 11 et 22 sa
Le : septembre 2009 et décembre 2010
Date d'inscription : 03/10/2011

MessageSujet: Re: courage d'écrire    Mar 3 Avr - 20:08

Coucou, c'est moi...

le deuil est vraiment un long processus...j'y avance tranquillement, à petit pas... A chaque printemps c'est la même douleur...celle de ne pas te voir avec moi dans le jardin, moi qui t'avais dis à l'automne que tu serais là à côté de moi à l'éclosion des bourgeons et deux pieds dans le jardin...

Je pense encore beaucoup à toi, en silence...tout le monde croit que je vais mieux, ils ne savent pas... comment peut-on savoir sans l'avoir vécu, les gens n'ont aucune idée ce que c'est la perte d'un poupon et celle de la maternité...moi non plus, avant, je ne savais pas que cela faisait si mal...

Je me demande souvent quelle maman aurais-je été ? Je me voulais maternelle, chaleureuse...l'aurais-je été ? ou peut-être trop... je n'en sais rien... et je ne sais pas si l'adoption est une solution pour nous... je laisse le temps...faire son oeuvre...la porte n'est pas fermée et celle de mon mari non plus, je le sais...

Je te vois si souvent à mes côtés avec une belle petite robe de pâques...papa et grand-maman tout heureux...

Tu es toujours et à jamais dans mon coeur...et mes pensées...

Maman

xxxxxxxxxxxxxxxxxxx
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
courage d'écrire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nos Petits Anges au Paradis :: DEUIL PÉRINATAL :: LETTRES AU CIEL-
Sauter vers: