DEUIL PÉRINATAL - SITE OFFICIEL
 
AccueilGalerieFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez | 
 

 Lucas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
mon_étoile_lucas

avatar

Nombre de messages : 316
Age : 31
Localisation : Vaudreuil
Je suis : Maman de
Ange(s) : Lucas
Décédé(e) à : 37 semaines et 2 jours de grossesse
Le : 29/06/2011 d'un décollement massif du placenta, suite à une grossesse rêvée et en plein accouchement à l'hôpital...
Date d'inscription : 04/08/2011

MessageSujet: Lucas   Ven 24 Fév - 11:03

Lucas, petit bébé envolé vers les étoiles, mon gars que j'aime tellement, parti beaucoup trop vite...

8 mois déjà se sont écoulés depuis que je t'ai perdu. Ou es-tu? Est-ce que tu m'entends? Je ne te parle pas souvent, mais tu es en permanence dans mon coeur. Même si rien de concret ne se passe dans mon cerveau, ta présence dans mon coeur est aussi grande que la douleur de ton décès. Je réalise de plus en plus l'ampleur de ta perte mais surtout l'absence infinie qu'elle représente. Je ne pourrai jamais plus te serrer dans mes bras, je ne pourrai jamais sentir ton odeur attachante de bébé, je ne pourrai jamais t'apprendre quoi que ce soit, je ne pourrai jamais rien, sauf regarder les étoiles et penser à toi.

Ton petit frère ou ta petite soeur grandit présentement en moi. Une nouvelle petite vie, une nouvelle aventure. Si tu savais à quel point j'ai peur qu'il ou elle subisse le même sort que toi. J'aimerais tant que tu puisses veiller sur lui ou elle, en même temps, c'est une si lourde tâche pour un petit bébé qui n'aura jamais 8 mois.

J'ai appris hier que possiblement ce petit bébé qui grandit serait ta petite soeur. Une petite princesse. J'en suis heureuse. Tu l'aurais tellement été aussi! En même temps, je suis jalouse de celles qui attendent un garçon. J'espérais peut-être un garçon, peut-être je pensais que tu reviendrais. Je suis désolée mon petit Lucas, tu n'est pas remplaçable, mais tu me manques juste tellement. J'ai l'impression de te trahir, et la pensée de ne plus jamais t'avoir est si douloureuse. L'idée de ta chambre inhabitée et si vide, qui sent la peinture fraiche et les articles de bébé, m'attriste tant. J'ai hâte que la maison soit pleine de vie. Mais c'est toi qui aurait dû la remplir...

Je sais maintenant que, si je réussis à avoir ce nouveau petit bébé en vie dans 6 mois, tout ce que je vivrai avec lui ou elle, je ne les vivrai jamais avec toi. Je ne t'entendrai jamais gazouiller, pleurer. Je ne te verrai jamais sourire dans ton sommeil, froncer des sourcils, cligner des yeux. Je ne serai jamais inquiète si tu es confortable là où tu es, si tu as besoin de boire, si ta couche est souillée. Je me demande comment je vais me sentir. Je crois que je serai très partagée. J'ai hâte à ces instants de bonheur que je vivrai avec ta peut-être petite soeur, mais en même temps, ça me fait si peur. 

Lucas, tu seras toujours mon premier bébé, mon gars qui ressemble tellement à son père, mon bébé pour qui les rêves que nous avons imaginés resteront des rêves. 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mon_étoile_lucas

avatar

Nombre de messages : 316
Age : 31
Localisation : Vaudreuil
Je suis : Maman de
Ange(s) : Lucas
Décédé(e) à : 37 semaines et 2 jours de grossesse
Le : 29/06/2011 d'un décollement massif du placenta, suite à une grossesse rêvée et en plein accouchement à l'hôpital...
Date d'inscription : 04/08/2011

MessageSujet: Re: Lucas   Sam 25 Fév - 10:47

Lucas, mon p'tit gars,

Je ne sais pas si c'est le fait d'être enceinte à nouveau, mais on dirait que je me sens maman pour la première fois. Quand tu étais dans mon ventre (et comme j'ai aimé que tu y sois!), j'étais disons plus comme une future maman! J'étais tellement comblée de joie. Je peux dire que c'était la plus belle période de ma vie. Vraiment. Je rayonnais.

Quand je t'ai perdu, je n'ai senti que le vide. Tu étais un rêve. C'est comme si on avait effacé les derniers mois. Pourtant je savais que tu avais bien existé, j'ai une belle cicatrice qui me le prouve tous les jours. Mais j'étais vide, d'émotions, et dépourvue face à l'amour qui devait t'accueillir. Je ne savais que retourner à l'ancienne moi. Celle qui n'avait pas porté le bonheur que tu étais.

Et maintenant que je suis pleine à nouveau, on dirait que je te cherche. J'ai envie très très fort de te prendre dans mes bras. J'ai un trop plein d'amour que j'aimerais tant te donner. Et je ne peux malheureusement que par les pensées.

Je crois que c'est une bonne chose, Lucas, si c'est une petite soeur que j'attends. Car je crois que si c'est un garçon, je te mêlerais un peu. Mais que j'aimerais avoir mon p'tit gars, mon Lucas. Je crois que je n'ai pas fait mon travail d'accepter que tu te sois envolé. Est-ce qu'une maman peut vraiment accepter une telle tragédie de toute façon? Je ne crois pas. C'est tellement cruel de t'avoir volé de mes bras comme ça!!

Ah Lucas, si tu savais. Si tu savais à quel point on t'aime ton papa et moi. À quel point tu nous manque. On ne l'exprime pas souvent, mais je crois que c'est simplement parce que ça fait trop mal. J'ai au moins la chance que le visage de ton père, lorsqu'il dors sur le côté et qu'il a le visage écrasé sur l'oreiller, que vous vous ressemblez tellement. Alors je pense à toi.

Je t'aime mon Lucas, je pense toujours à toi, j'ai tellement envie de te prendre dans mes bras.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mon_étoile_lucas

avatar

Nombre de messages : 316
Age : 31
Localisation : Vaudreuil
Je suis : Maman de
Ange(s) : Lucas
Décédé(e) à : 37 semaines et 2 jours de grossesse
Le : 29/06/2011 d'un décollement massif du placenta, suite à une grossesse rêvée et en plein accouchement à l'hôpital...
Date d'inscription : 04/08/2011

MessageSujet: Re: Lucas   Jeu 31 Mai - 9:49

Presque une année sans toi.
Ces temps-si, je me sens si mêlée. La venue de ta petite soeur et ton absence et le vide qu'il représente s'affrontent dans mon coeur, me déchirent.
Et si jamais elle n'arrivait ta petite soeur? Et si elle allait te rejoindre? Si tu savais comme je l'aime tant déjà. Si tu savais comme je t'aime tant.
Plein de petits bébés naissent ces temps si et je suis bien heureuse pour leur parent... Mais pourquoi ce pincement dans mon coeur à chaque annonce? Pourquoi la vie a décidé de t'enlever de moi?
Je rumine les mêmes pensées depuis 11 mois, est-ce que le temps adoucit vraiment la douleur?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Lucas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nos Petits Anges au Paradis :: DEUIL PÉRINATAL :: LETTRES AU CIEL-
Sauter vers: