DEUIL PÉRINATAL - SITE OFFICIEL
 
AccueilGalerieFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez | 
 

 Discrimination anti mamange

Aller en bas 
AuteurMessage
Flow



Nombre de messages : 39
Age : 36
Localisation : 91 Corbeil-essonnes
Je suis : Maman de
Ange(s) : Fanny
Décédé(e) à : 25 semaines et 5 jours
Le : 31 août 2011
Date d'inscription : 27/09/2011

MessageSujet: Discrimination anti mamange   Sam 3 Mar - 7:44

Je tiens cette page depuis que ma dépression s'est aggravée grâce à mes employeurs. Je viens de sortir de l'hôpital où j'ai été prise en charge et je vais continuer de témoigner sur cette page de ce qui passe dans cette entreprise qui se considère au dessus des lois.

https://www.facebook.com/pages/Tissus-Reine-bafoue-la-loi-et-discrimine-les-mamanges/302462829797417
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.facebook.com/Fanny.Lespagnol
maminette

avatar

Nombre de messages : 201
Age : 59
Localisation : massy
Je suis : Grand-Maman de
Ange(s) : angéo et lylouane mes amours de petits enfants
Décédé(e) à : 23 semaines angeo 18 semaines lylouane
Le : 26 février 2011 :17 fevrier 2012
Date d'inscription : 12/06/2011

MessageSujet: Re: Discrimination anti mamange   Sam 3 Mar - 7:59

qu'est ce qu'ils vous ont fait ,?J espère qu'ils n'ont pas aggrave votre douleur qui est déjà énorme
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Flow



Nombre de messages : 39
Age : 36
Localisation : 91 Corbeil-essonnes
Je suis : Maman de
Ange(s) : Fanny
Décédé(e) à : 25 semaines et 5 jours
Le : 31 août 2011
Date d'inscription : 27/09/2011

MessageSujet: Re: Discrimination anti mamange   Sam 3 Mar - 9:07

Je travaille au sein de la société Tissus reine basée à Paris dans le 18e arrondissements.Ces gens de la direction m'avaient toujours dit de "ne pas leur faire le coup de tomber enceinte." Cela n'étant pas iniatialement prévu dans mes projets, je ne m'inquiétais pas de ces propos désobligeants. Or, la donne a changé lorsqu'au début du mois de juillet 2011, allant voir mon médecin traitant pour des douleurs abdominales accompagnées de fuites urinaires, on a découvert que j'étais enceinte de 4mois 1/2. Etant stupidement honnête, j'ai informé mon employeur de ma grossesse avancée. La directrice m'a donc déclaré, à part, qu'il était fort dommage de le savoir si tard car j'aurais pu l'avorter pour continuer de travailler. S'en est suivi une forme de lynchage sous couvert d'obligations de travail, remplacer mes collègues pour leurs pauses déjeuner (ce qui est normal à la base ) mais devoir jeûner jusqu'à 16h pour pouvoir aller manger à mon tour, les remplacer encore pour leur permettre de prendre leur pause mais quand ce fut mon tour, je "n'avais pas à prendre de pause quand il y a du monde en magasin et qu'il est trop tard, dommage, pour que je prenne ma pause". Lorsque je les ai informé que j'avais rendez-vous pour l'échographie de la 22e semaines de grossesse à l'hôpital Caron d'Athis-mons le 6 aout 2011 à 10h du matin, ce fut le branle-bas de combat. Je "ne pouvais pas m'absenter un samedi et leur faire ce coup". Ils ont donc exigé que je "sois à mon poste à 12h, que j'ai déjà mangé et que je ne bénéficierait pas de pause déjeuner puisque je ne venait pas à l'ouverture du magasin." Lors de cette échographie, il a été avéré que mon bébé présentait des malformations, notamment cardiaque, ainsi qu'un très fort retard de croissance. Nous avons été redirigé vers l'hôpital du Kremlin-bicêtre dans les jours qui ont suivi. Effrondrée à cette nouvelle, j'avais encore bêtement prévenu mon employeur que "je ne venais pas travailler car il y avait de graves problèmes avec le bébé." Je me suis donc arrêté pour tous le mois d'août afin de me reposer pour mon bébé et d'être disponible pour tous les rendez-vous la concernant. J'ai donc subit plusieurs échographies, prises de sang et une amniocentèse. Les médecins nous avaient déjà prévenu suite aux échographies de leur pessimisme. Il fallait nous préparer à la perdre malgré les examens mis en place pour tenter de savoir s'ils pouvaient faire quelque chose pour nôtre petite fille. A ce moment là, j'ai demandé à mon employeur de m'envoyer des attestations de salaires pour mon arrêt maladie et mon congé maternité. Celui de l'arrêt maladie est arrivé, correctement rempli. Puis, les résultats du caryotype du bébé est arrivé. Le verdict est tombé.Nôtre enfant était atteinte par une maladie génétique rare et incurable auquel il n'existe aucun traitement. Son espérance de vie ne dépasserait pas 2 ans. Nous avons dû prendre la terrible decision de lui offrir une mort douce et paisible le 31 aout 2011. C'est là que les choses se sont gâtés avec mon employeur.

Ma demande d'attestation de salaire pour mon congé maternité était resté lettre morte. Anéantie par le décès de ma fille, Fanny, je ne comprenais pas pourquoi mon congé maternité n'était pas effectif. Malgré ma dépression, ma douleur, j'avais pourtant fourni à la CAF, à la CPAM et à mon employeur tous les documents concernants ma fille : certificat d'accouchement, fiche d'état civil, bulletins de salaire. N'ayant pas de nouvelle, me retrouvant financièrement coincée et moralement morte, début octobre, j'ai contacté la CPAM pour savoir ce qu'il en était. C'est là que j'ai appris que mon employeur n'avait pas fourni d'attestation de salaire pour mon congé maternité. Je les ai donc contacté pour les recevoir et au téléphone, j'ai eu droit à ce discours :" Je suis une mère, je comprends ta douleur mais tu dois revenir travailler. Tu verras dans quelques jours, tu iras beaucoup mieux. Tu ne fais rien chez toi, ça ne sert à rien, ici tu seras utile. Si ça ne va pas, 1 ou 2 jours, tu referas un arrêt maladie mais c'est pas la peine de demander un congé. Ca ne te servira à rien. Et si tu veux pas revenir travailler, cherche autre chose. De toute façon, tu n'as plus d'argent, tu n'en auras pas et tu seras bien obligé de revenir travailler. La depression, ce n'est pas une excuse suffisante pour ne pas venir travailler." J'ai insisté sur le fait que non, je ne renoncait pas à mon congé maternité et non, je ne souhaitait pas non plus démissionner. Je prenais mon congé et je reviendrait travailler après. J'avais besoin de ce temps pour travailler le deuil de ma fille, réaliser tout ce qui venait de se passer en un mois. J'ai effectivement reçu une attestation de salaire la semaine suivante. Pour un arrêt maladie ! Je l'ai quand même présenté à la CPAM qui a émis un courrier demandant Tissu reine de fournir une attestation pour un congé maternité avec un salaire net et non brut. deux sémaines et demi s'écoulent. A la direction, la DRH a reçu le courrier mais l'a laissé sur son bureau toute la semaine puis la semaine suivante est parti en vacances. J'ai décidé d'aller chercher en main propre, 3 semaines après la réclamation de la CPAM. On m'a remis une attestation en net pour un arrêt maladie. J'ai donc rayé les erreurs et remis en maternité la déclaration. Me voyant faire, la DRH s'est finalement décidé à me le refaire en maternité sans mentionner le salaire réintégré et sans mentionner la fin du congé maternité. A ce moment là, encore écrasée par le chagrin, je n'avais pas vu ces mentions manquantes. D'autant plus qu'on inondait de reproches car "ce n'était pas à eux de s'occuper des attestations de salaires pour les congés maternité, ce n'était pas à eux de fournir ce genre de documents car chez eux, on ne s'occupait que des arrêts maladie." Curieusement, mes collègues, précédemment partie en congé maternité, n'ont pas eu ce genre de problèmes avec eux pour avoir ces documents pour leur congé maternité. Je suis reparti à Evry à la CPAM leur remettre en main propre. Quelques jours plus tard, je suis recontazcté par la CPAM. Les attestations de salaires ne correspondent pas, je dois faire une contestation pour faire réviser mon dossier. Je m'exécute et je retéléphone à Tissus reine pour avoir une attestation correctement rempli. Refus catégorique. "On t'a déjà fait le privilège exceptionnel d'en avoir un, on ne t'en fera pas d'autres." Je demande à la CPAM de faire valoir mon droit à mon congé maternité et à mes indemnités sans cette attestation et basés uniquement sur mes bulletins de salaire. On me réponds que ce n'est pas possible. J'insiste. On me débloque une partie de mes indemnités vers la mi décembre mais je dois fournir cette attestation pour la date de fin de congé de maternité. Retour des fêtes, tissus reine me réclame de l'argent pour la mutuelle et je dois payer maintenant sans délai. J'appelle et je refuse. Je suis hors de moi. "Ils me coupent volontairement mes indemnités durant des mois et ils ont le culot de venir m'en réclamer. J'exige d'avoir mon attestation de salaire pour mon congé maternité avec la mention des dates de début et de fin de congé." Nouveau refus. Il paraitrait que le CPAM ne verse jamais d'indemnités, ou très peu, et que c'est à eux de me payer. Pour cela, je dois fournir les détails des remboursements de la CPAM et payer tissus reine. Je refuse. Quel médecins je voit, quels examens ils m'ont fait ne les regarde pas. Je retourne à la CPAM. Ils sont un peu perdu dans le dossier à cause des calculs faits et refaits sans attestation. Il les faut pour remettre tout en ordre et régulariser la situation et faire basculer la fin de mon congé maternité (20 décembre) en arrêt maladie sinon tout est suspendu. Tissus reine refuse d'émettre ce document. L'agent d'accueil de la CPAM les contacte par téléphone. "L'attestation de salaire fourni n'é pas été validé par les personnes en charge de les valider. Il y a eu contestation. Ils doivent en fournir une autre. Ce qui ne va pas ? Elle ne sait pas, elle ne voit pas d'erreur mais ce n'est pas elle qui les valide donc si les techniciens en charge des dossiers réclame un autre exemplaire, il faut le fournir. Elle leur demande de me l'envoyer à moi afin que je le leur remette en main propre." Puis, elle se tourne vers moi et essaie de me rassurer en me disant que tou ca rentrer dans l'ordre, ils n'ont plus d'autre choix que de m'envoyer ce document. Erreur ! Ils ne l'enverront jamais. Je saisi l'inspection du travail. Ils finissent par me répondre que tissus reine affirme que le congé maternité a été fait par téléphone, que tout a été fait par téléphone et que la CPAM leur a expressément demandé de ne surtout pas envoyer d'attestation de salaire pour le congé maternité. Ils refusent donc d'intervenir. Je retourne à la CPAM qui ne veut plus entendre parler de moi. Je suis tombé dans une phase dépressive majeure à cause de tout ce micmac et cet étranglement financier d'autant pus que je suis enceinte de mon 2e enfant. Je menace de me suicider devant eux si rien n'est fait. On me reçoit donc, régularise ma situation et contacte l'inspection du travail pour leur dire que "ô grand jamais, la CPAM ne valide et ne fait de congé maternité uniquement par téléphone." Mon médecin traitant fait une erreur de date dans la prolongation de mon arrêt maladie pour ma grossesse à risque. Tissus reine en profite pour me coller un avertissement. Je contacte ma responsable pour lle réclamer puisqu'elle a toujours de passer par elle en cas de litige avec la direction : "Je veux et j'exige l'attestation de salaire complète que la sécurité sociale vous a demandé depuis décembre 2011. C'est bien de leur mentir à eux et à l'inspection du travail pour à tout prix ne pas fournir ce document. Cela a assez duré. J'exige d'avoir ce document cette semaine et correctement complété tel vous les avez fait pour les autres employées. Vous n'évez pas à faire de la discrimation de la sorte." Donc il semblerait que ça la regarde pas, faut retourner voir la DRH. Alors là, j'explose. "Pour qu'il m'envoie encore balader ! Bravo ! Escroc, menteur, voleur, même capable de vous moquer ouvertement de la loi française qui est supérieure à la minable loi tissus reine, de la sécu et de l'inspection du travail. Pas capable de fournir un document mais toujours prêt à mendier de l'argent. 6 mois et toujours pas fichu de rendre une attestation complète. Quand on est si incompétent, faut changer de métier. La sécu a contacté l'inspection du travail pour leur dire que vous avez menti et que vous n'évez toujours pas fourni cette attestation pour le congé maternité. Inutile de continuer à vous cacher derrière vos mensonges. Qu'est ce qui vous dérange autant dans ce congé maternité ?"

La réponse d'hier a été élogieuse. Apparement, ils aurait conclu un marché avec la CPAM concernant mon congé maternité. Je suis en arrêt maladie, ils ont bien fourni l'attestation (photocopie de l'attestion de salaire pour un arrêt maladie et réfusé par la CPAM en octobre). Et donc ce document n'est pas à fournir puisque je suis (apparement) en arrêt maladie depuis le 6 aout, que la pseudo période de congé n'a pas à avoir de date de fin puis que je n'est pas repris le travail donc j'ai été en arrêt maladie et je le reste et je n'ai rien à dire puisque tissu reine a décidé que je n'ai pas de congé maternité. A l'heure actuelle, puisque j'ai fait régulariser par moi même et sans cette attestation, ma situation, je veux un recours en justice. Mon employeur ayant catégoriquement refusé de respecter ses obligations et s'étant substituer à la loi pour m'interdire mon droit au congé maternité, je veux faire résilier mon contrat de travail à leur tort. Je n'ai pas les moyens de me payer un avocat. A l'heure actuelle, une assistante social a pris en main mon dossier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.facebook.com/Fanny.Lespagnol
mon anges

avatar

Nombre de messages : 3734
Age : 38
Localisation : france
Je suis : Maman de
Ange(s) : mon fils B. mon petit homme
et
de 4 petites étoiles filantes
Décédé(e) à : 40 sa infarctus du placenta

8 sa 13 sa 9 sa 6 sa

Le : pour mon fils c'était en octobre 2009

1999 2004 2008 2010

Date d'inscription : 30/11/2009

MessageSujet: Re: Discrimination anti mamange   Sam 3 Mar - 9:25

je te souhaite beaucoup de courage dans tes demarches

par contre la secu n'est pas sympa car tu pouvais te passer de cette declaration faite par ton employeur en leur donnant juste tes 3 derniers bullettins de paie avant ton mois d'arret maladie

ce que j'ai moi meme fait car mon ex employeur il ne fallait pas le brusquer hein:evil:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
maminette

avatar

Nombre de messages : 201
Age : 59
Localisation : massy
Je suis : Grand-Maman de
Ange(s) : angéo et lylouane mes amours de petits enfants
Décédé(e) à : 23 semaines angeo 18 semaines lylouane
Le : 26 février 2011 :17 fevrier 2012
Date d'inscription : 12/06/2011

MessageSujet: Re: Discrimination anti mamange   Sam 3 Mar - 11:08

c'est bien triste d'avoir a supporter ce genre de débilitées en plus d'un vrais drame j’espère surtout que ton assistante social fera ce qu'il faut pour toi si non a part changer de boite car tu aura toujours les mêmes personnes méchantes et ignoble devant toi et tu ne sera pas bien sur ton lieu de travail et étant enceinte tu avait normalement droit a 1h par jour dans ta journée ou a l'heure de début de travail ou a la fermeture nous chez nous nos maman parte plus tot ou embauche plus tot en tout cas courage pour toi mise a par le problème d'argent dit toi que ce que tu vie avec ton ange est bien plus important que ce travail la
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cerise

avatar

Nombre de messages : 974
Localisation : 92
Je suis : Maman de
Ange(s) : Mon petit elfe des bois, décédé dans mes bras après réanimation de 5 jours à l'hopital suite à la msn à l'âge de 26 jours et aussi de mes jumelles agées de 9 ans, de ma souris verte de 4 ans, de mon petit espoir de 4 mois. (une fausse couche précoce)
Décédé(e) à : 26j
Le : 09/01/2011
Date d'inscription : 20/02/2011

MessageSujet: Re: Discrimination anti mamange   Sam 3 Mar - 17:01

je suis tellement désolée, je penser que ces soucis de sécu liés à tes employeurs avaient peut être fini par prendre bonne tournure, je vois que c'est très loin d'en être la cas!

je te souhaite plein de courage pour l'energie déployée encore et toujours pour ces procédures judiciaires, tu as bien raison de ne pas lâcher même si c'est épuisant et que tu as bien d'autres choses à gérer, le deuil en pompe déjà tellement d'energie!

Après tout cela, j'imagine que tu donneras ta démission. A ta place, je ne pourrai plus travailler pour des ordures pareilles!!!!!

plein de jolies pensées pour ta petite Fanny.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Delor



Nombre de messages : 993
Age : 34
Localisation : Alpes Maritimes
Je suis : Maman de
Ange(s) : Wesley Delor, mon petit amour
Décédé(e) à : 24 semaines
Le : 02/08/2011
Date d'inscription : 19/09/2011

MessageSujet: Re: Discrimination anti mamange   Sam 3 Mar - 17:22

Bonsoir flow

Je te souhaite du ourage pour les démarches que tu entreprends tu as raison de faire valoir tes droits de congé maternité c tellement important et tellement dur de faire tous ces papiers.
Je me souviens que ça à été très dur pour moi de faire c allez et retour entre la sécu et l'hôpital alors que je savais que mon bébé était encore dans cette hôpital et à chaque fois j'y retournais plusieurs fois la même semaine car il se trompait pour remplir les papiers très dur quand on a besoin de se recueillir, d'une pause, de ressortir plusieurs fois de cette hôpital les bras vide, de voir toutes ces bedaines et ces mamans sortirent avec leur bébé.

À ton boulot ils ont et sont vraiment pourri ne lâche pas, accroche toi

Je 't'embrasse et ne te laisse pas faire j'espère que tu obtiendras tes droits
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cibie

avatar

Nombre de messages : 422
Age : 46
Localisation : nord
Je suis : Maman de
Ange(s) : 4 enfants en pleine santé :
Aurore née en 1995,
Sylvain né en 1996,
Alicia née en 1998,

et mamange de Samuel, mon petit prince

en pleine santé : Dimitri né le 19/11/2012
Décédé(e) à : J-12
Le : 3/11/2011
Date d'inscription : 02/01/2012

MessageSujet: Re: Discrimination anti mamange   Dim 4 Mar - 3:49

Chère Flow, je te souhaite bon courage pour ces démarches car je sais que les démarches administratives sont longues, ils doivent le faire exprès pour que l'on abandonne.
Quel entreprise, c'est honteux et tout ceux qui y travaillent acceptent une DRH pareille !
Tu es dans ton droit d'avoir ce congé indispensable à mon avis.
Tu as écrit au prudhomme ? J'espère que l'assistante sociale ne lâchera pas cette affaire.
Bonne chance.

Catherine http://www.nospetitsangesauparadis.com/t10473-samuel-mon-petit-prince
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://http:cibie3.unblog.fr
 
Discrimination anti mamange
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nos Petits Anges au Paradis :: DEUIL PÉRINATAL :: GÉNÉRAL-
Sauter vers: