DEUIL PÉRINATAL - SITE OFFICIEL
 
AccueilGalerieFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez | 
 

 Mon Oiseau des Iles

Aller en bas 
AuteurMessage
° Jane °

avatar

Nombre de messages : 125
Age : 29
Localisation : Marseille
Je suis : Maman de
Ange(s) : Noah, Joshua et Aaron
Décédé(e) à : Noah (IMG à 13SA)
Joshua à 1 jour
Aaron à 1 mois et demi
Bébé n°4 (FC 11SA)
Le : 17/01/2007, 20/07/2012, 27/10/2014, 20/02/2016
Date d'inscription : 29/08/2012

MessageSujet: Mon Oiseau des Iles   Sam 1 Sep - 9:45

Aujourd'hui 1er septembre, nous fêtons les Joshua.
Très bonne fête mon bébé.


Je t'aime démesurément...






Dernière édition par ° Jane ° le Jeu 3 Jan - 10:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
° Jane °

avatar

Nombre de messages : 125
Age : 29
Localisation : Marseille
Je suis : Maman de
Ange(s) : Noah, Joshua et Aaron
Décédé(e) à : Noah (IMG à 13SA)
Joshua à 1 jour
Aaron à 1 mois et demi
Bébé n°4 (FC 11SA)
Le : 17/01/2007, 20/07/2012, 27/10/2014, 20/02/2016
Date d'inscription : 29/08/2012

MessageSujet: Re: Mon Oiseau des Iles   Dim 2 Sep - 19:25

Mon chéri,

Mon Papa, celui qui aurait dû être ton Papi qui attendait de l'être et nous l'a encore réclamé il y a quelques jours, est malade.


Nous savions qu'il avait une maladie hépatique depuis l'an dernier, mais depuis que je suis en vacances chez eux, son état s'est rapidement dégradé. Je ne rentrerais pas dans les détails par respect pour lui, il n'aime pas que je fasse étalage de l'état dans lequel il se trouve, mais ce soir j'ai assisté à une scène choquante de mes propres yeux et je suis très inquiète.

Demain il va aller voir le médecin généraliste, je suis pétrifiée à l'idée qu'un diagnostic terrible ne tombe, terrifiée à l'idée de devoir encore vivre une épreuve.

Alors, je viens te demander, je t'en prie, de là-haut, si quelqu'un à tes côtés a le pouvoir de nous épargner cela, aide-nous ! Je ne le supporterais pas !

Ce soir, je voudrais avoir des pouvoirs, celui de te faire revenir au chaud dans mon ventre, de me téléporter chez nous aux côtés de ton Papa qui me manque affreusement et guérir le mien d'un coup de baguette magique. Pourquoi tant de bonheur volé ? Pourquoi la vie est si dure avec certains ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marlène...

avatar

Nombre de messages : 13
Age : 35
Localisation : caen
Je suis : Maman de
Ange(s) : petit ange
Décédé(e) à : 33 SA
Le : 8 avril 2011 né le 11 avril 2011
Date d'inscription : 28/08/2012

MessageSujet: Re: Mon Oiseau des Iles   Lun 3 Sep - 9:14

bonjour,
ta lettre est très émouvante.....
hélas notre vie est faite d'épreuves toutes difficiles à gérer.... c'est pour cela qu'il faut absolument profiter des petits instants de bonheurs que la vie nous donne.....
Je pense que nous aimerions tous pouvoir voyager entre la terre et les cieux... Je pense que Dieu protège nos défunts....
Alors beaucoup de courage....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
° Jane °

avatar

Nombre de messages : 125
Age : 29
Localisation : Marseille
Je suis : Maman de
Ange(s) : Noah, Joshua et Aaron
Décédé(e) à : Noah (IMG à 13SA)
Joshua à 1 jour
Aaron à 1 mois et demi
Bébé n°4 (FC 11SA)
Le : 17/01/2007, 20/07/2012, 27/10/2014, 20/02/2016
Date d'inscription : 29/08/2012

MessageSujet: Re: Mon Oiseau des Iles   Lun 3 Sep - 20:55

Merci Marlène pour ton message, oui je survis grâce à ces petits bonheurs qui tous collés ensemble permettent de faire un pas de plus. Ce que j'aimerais pouvoir voyager à ma guise entre les deux mondes, même si le principal de ma vie est ici, pouvoir monter de temps en temps rendre visite.

Mon Amour, dans quelques heures, tous les petits enfants connaîtront leur rentrée. Toute cette effervescence m'a renvoyé en pleine figure que toi tu ne connaîtras jamais l'école. J'aurais tant voulu t'accompagner avec fierté ton petit cartable sur le dos pour ta première rentrée de 2016. J'ai le vertige quand je pense à toutes ces années-épreuve qu'il me reste à passer sans toi, mais pour toi.

Parce
que la suite de l'histoire me demande de vivre, je le sais depuis que la mort n'a pas voulu de moi le jour où j'ai espéré te rejoindre. Je n'aurais pas assez de toute ma vie pour te demander pardon. Ne pas avoir su te donner la vie restera le plus grand échec de la mienne. Mon Joshua, est-ce que tu sais à quel point je t'aime ? Est-ce que tu le sens et me vois quand je pense à toi ?

Tout à l'heure je songeais justement à ça en jardinant et quand j'ai remonté l'escalier pour me rincer de la terre, j'ai trouvé, posée sur une marche devant mes pas, une minuscule plume douce d'oisillon. Je l'ai ramassé instinctivement et au moment de me relever j'ai trouvé ça bizarre de m'être baissée juste pour une plume, j'ai pensé intriguée : "Je faisais ça quand j'avais 5 ans et je les frottais sur le bout de mon nez mais je n'ai plus cet âge". Oui mais maintenant j'ai un bel oiseau qui vole dans le ciel et j'ai bien envie de le voir comme un clin d’œil.

Bonne nuit mon bébé.


Dernière édition par ° Jane ° le Ven 19 Oct - 21:35, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
° Jane °

avatar

Nombre de messages : 125
Age : 29
Localisation : Marseille
Je suis : Maman de
Ange(s) : Noah, Joshua et Aaron
Décédé(e) à : Noah (IMG à 13SA)
Joshua à 1 jour
Aaron à 1 mois et demi
Bébé n°4 (FC 11SA)
Le : 17/01/2007, 20/07/2012, 27/10/2014, 20/02/2016
Date d'inscription : 29/08/2012

MessageSujet: Re: Mon Oiseau des Iles   Jeu 6 Sep - 15:51

Les vacances sont finies, je suis rentrée à la maison hier soir. Dur dur de retrouver cet appartement où tu as été conçu, où j'ai vécu tous ces si beaux moments avec toi dans mon ventre, celui où on s'est serrés dans les bras de bonheur avec Papa mais aussi celui où nous sommes rentrés cet après-midi d'été les bras vides et le coeur en vrac, celui où nous nous sommes déchirés.

T'avoir perdu est une motivation supplémentaire à ma réussite dans mes projets. Parce que si tu ne devais pas faire partie de mon destin en faisant de moi une Maman qui te nourris, qui t'habille, te câline au quotidien, c'est que ce n'était pas le bon moment et que mon avenir m'attends ailleurs. Alors je ne veux pas encore perdre ce qu'il me reste comme moteur qui me fait me lever le matin. Il est tellement, tellement dur d'affronter la vie maintenant que je ne sais plus comment je fais pour continuer, mais je continue. Je m'apprête le matin, je passe les journées, je fais des choses, je ne reste pas à me morfondre.

Cela peut paraître prétentieux, mais je n'ai plus peur d'aller de l'avant, ni de l'échec. Ta perte m'a rendu plus ambitieuse et plus forte. Avant j'étais angoissée de vivre, je vivais dans la peur de me lancer dans un projet car j'encourrais alors le risque de réussir mais aussi de rater et donc d'avoir mal. Maintenant que je sais que je ne pourrais jamais avoir plus mal que ce que j'ai ressenti dans mon coeur en salle d'accouchement, je suis comme blindée mais je n'ai pas endurcit mon coeur aux autres et à la vie, au contraire.

Bob Marley, que ton Papa et moi aimons beaucoup, a dit : "Tu ne sais jamais à quel point tu es fort, jusqu'au jour où être fort, reste la seule option". Et je réalise à quel point c'est vrai aujourd'hui. Aucun autre choix ne s'offre à moi, enfin si mais c'est une option que j'ai déjà testé et que je juge lâche.

Je te laisse avec les paroles de cette artiste de zouk, la musique de ton île, qui a su si joliment résumer tout ce que j'avais dans mon coeur : "Tu es mon soleil, illumine mes jours, mes nuits. Tu m'émerveilles, tu nourris mes envies. Ce n'est plus pareil, depuis que t'es parti. Toute seule j'essaie, mais ce ''nous'' me poursuit. Je donnerais ma vie pour te suivre, j'aimerais changer le passé, je veux vivre auprès de toi. Tu es mon soleil, la lumière qui me guide. Dans mon sommeil, tu dessines mes rêves aussi. Tu es l'ac en ciel qui a coloré ma vie.



Dernière édition par ° Jane ° le Ven 19 Oct - 21:34, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
° Jane °

avatar

Nombre de messages : 125
Age : 29
Localisation : Marseille
Je suis : Maman de
Ange(s) : Noah, Joshua et Aaron
Décédé(e) à : Noah (IMG à 13SA)
Joshua à 1 jour
Aaron à 1 mois et demi
Bébé n°4 (FC 11SA)
Le : 17/01/2007, 20/07/2012, 27/10/2014, 20/02/2016
Date d'inscription : 29/08/2012

MessageSujet: Re: Mon Oiseau des Iles   Ven 7 Sep - 17:10

Sad


Dernière édition par ° Jane ° le Ven 19 Oct - 21:17, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
° Jane °

avatar

Nombre de messages : 125
Age : 29
Localisation : Marseille
Je suis : Maman de
Ange(s) : Noah, Joshua et Aaron
Décédé(e) à : Noah (IMG à 13SA)
Joshua à 1 jour
Aaron à 1 mois et demi
Bébé n°4 (FC 11SA)
Le : 17/01/2007, 20/07/2012, 27/10/2014, 20/02/2016
Date d'inscription : 29/08/2012

MessageSujet: Re: Mon Oiseau des Iles   Dim 9 Sep - 19:50

Mon Amour,

Ce soir, je suis aussi retombée sur des mails que j'avais écris quand tu étais encore dans mon ventre, quand je me relis on ne dirait pas moi. La mélancolie m'a envahit et je me suis dis quelle chance, quelle douleur, quel gâchis, quels regrets, ça c'était avant... J'étais encore insouciante, une jeune femme heureuse, je contraste en tout avec celle que je suis aujourd'hui. Je regrette de n'avoir pas plus profité de chaque seconde à ce moment-là, de mon état de grossesse, de toi, mais je ne pouvais pas savoir... Les dates me font mal mon chéri, tous les 20 de chaque mois me retournent les tripes à l'avance et je sens que toute ma vie elles me feront mal.

Un jour j'espère que je pourrais interagir avec les autres Mamans. Pour le moment je les lis et je suis bien incapable de communiquer, de consoler, de témoigner. Je lis toutes ces histoires, je vois toutes ces bouilles à croquer en avatar que j'ai envie d'embrasser autant que j'ai envie de t'embrasser juste parce qu'ils sont aussi des petits anges qui ne méritaient pas cette fin, tous ces coeurs de Mamans brisés aux 4 coins de la planète et je pleure pour toutes. Dans chacune de mes larmes il y a tant de compréhension, de compassion, de similitudes avec tous les sentiments que j'ai pu et peux ressentir, je revis mon histoire avec des variantes et je me dis mon Dieu mais quelle horreur, un gâchis d'une monstruosité indescriptible, impossible à qualifier, comment elles tiennent encore debout pour celles à qui cela est arrivé 2, 3 ou 4 fois ? Je suis littéralement sans voix devant cette résistance accrue et cette force, portée par cet élan qui me montre l'exemple et je me dis que je n'ai pas le droit d'autre chose que de continuer de vivre comme elles le font avec dignité et honneur pour leurs enfants.


Dernière édition par ° Jane ° le Ven 19 Oct - 21:22, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
° Jane °

avatar

Nombre de messages : 125
Age : 29
Localisation : Marseille
Je suis : Maman de
Ange(s) : Noah, Joshua et Aaron
Décédé(e) à : Noah (IMG à 13SA)
Joshua à 1 jour
Aaron à 1 mois et demi
Bébé n°4 (FC 11SA)
Le : 17/01/2007, 20/07/2012, 27/10/2014, 20/02/2016
Date d'inscription : 29/08/2012

MessageSujet: Re: Mon Oiseau des Iles   Ven 28 Sep - 18:45

Mon Amour,

Les gens pensent que je vais mieux que les jours qui passent m'aident mais c'est faux, je vis oui, mais ma vraie vie celle que j'aimais tant s'est arrêtée ce vendredi matin d'été. Depuis, les journées s'égrainent avec parfois quelques petits plaisirs mais rien qui ne pourra jamais combler ma peine infinie. Aucun sourire, aucune parole, aucun câlin, aucun cadeau. Ton absence me déchire, je n'accepte pas ta disparition, je m'évertue simplement à vivre avec.

Ce soir comme à chaque fois que le chagrin me glace, je prend une douche je fais couler l'eau chaude longuement sur moi, je reste dessous, je ferme les yeux et je pense. A ce premier jour de l'année 2012 parfait. Environ une heure du matin, il faisait si froid. Nous sommes sortis de l'Eglise avec ton Papa main dans la main, sur les trottoirs glacés, le coeur si léger, moi plus amoureuse que jamais et si heureuse d'avoir assisté à cette belle messe dans l'immense et majestueuse Basilique de notre ville que je ne sentais plus le froid me piquer le visage. J'étais sure que 2012 serait belle, loin de me douter qu'elle serait l'année où l'on se déchirerait tous les 3.

Pour présenter nos voeux à nos amis, nous avions pris une jolie photo que nous leur avions envoyé, elle avait eu du succès. Je la croise de temps en temps, c'est la plus belle et la plus douloureuse que j'ai de nous. Le fond de notre regard reflète un bonheur immense, notre pose, la tendresse qui nous liait, nos sourires sont sincères. Et j'ai l'impression de ne plus nous reconnaître comme si nous étions des étrangers parce que tout ça est si loin, et la douleur est si forte qu'elle a gommé de mes souvenirs cette époque si tendre. C'était mon ancienne vie. Tout est si différent aujourd'hui.

Je donnerais tout pour revenir là, à ces 7 mois, où mon quotidien n'était que pur bonheur aux côtés de ton Papa avant qu'au mois de mai la plénitude atteigne son paroxysme en découvrant ta douce présence. Je ne vis que dans le souvenir de ces instants magiques, je ne tiens que parce que je les ai vécu et parce que la fierté que j'en retire à chaque pensée est ma seule manière de contrer le chagrin qui m'étreint.

Pourquoi les autres vivent-ils tous ces instants qui nous ont été volés, pourtant mon bébé, toi, ton Papa et moi, nous, ne méritions pas moins de vivre toute cette joie alors pourquoi ? Et comment la vie peut-elle prendre un tournant à 360° et condamner certains au néant absolu, une femme a perdre ses 2 hommes, alors que d'autres vont poursuivre le fil tranquille de leur quotidien non perturbé sans savoir combien ils sont chanceux dans toute la banalité de leur vie.

Je sais que ton Papa pense énormément à toi et ne t'oublie pas, même s'il ne parle jamais de toi, il a "tout dans la tête" comme il dit. Je sais qu'il est sincère. Je n'aurais pas assez de toute ma vie pour te demander pardon de ne pas avoir été la meilleure des Mamans mais je te promets de t'aimer toujours.

J'espère que le petit faire-part que je t'ai fais faire te plaît. Il est sur-mesure pour te prouver à quel point tu es unique dans mon coeur. J'ai reçu un exemplaire pour essai et il trône déjà au coeur du salon. Je pose mes yeux 100 fois par jour dessus, j'évolue sous ton regard. Je t'ai aussi choisi de jolies enveloppes bleu marine irisées et j'ai même été jusqu'à faire faire les timbres sur-mesure représentant un colibri bleu comme un petit clin d'oeil à tes origines. J'ai maintenant hâte de l'envoyer à tous nos amis pour les remercier de leur soutien et de leur affection. Tu sais qu'il va voyager dans le monde entier, notamment aux Etats-Unis chez les Mitchell qui ne comprennent pas un mot de français mais ont tenu à le recevoir en version originale et à apprendre notre langue pour pouvoir le lire, alors que j'avais proposé d'éditer une version anglaise spécialement pour eux. C'est une jolie preuve d'amour tu ne trouves pas ?! Puis à Tahiti, en Afrique et en Martinique. J'espère que tu vois tout cet élan d'amour que je déploie et qui m'a motivé dans cette création pour te rendre hommage et te prouver tout l'amour que je ne pourrais jamais déposer sur tes petites joues et mes bisouilles au quotidien.



Dernière édition par ° Jane ° le Ven 19 Oct - 21:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
° Jane °

avatar

Nombre de messages : 125
Age : 29
Localisation : Marseille
Je suis : Maman de
Ange(s) : Noah, Joshua et Aaron
Décédé(e) à : Noah (IMG à 13SA)
Joshua à 1 jour
Aaron à 1 mois et demi
Bébé n°4 (FC 11SA)
Le : 17/01/2007, 20/07/2012, 27/10/2014, 20/02/2016
Date d'inscription : 29/08/2012

MessageSujet: Re: Mon Oiseau des Iles   Mar 2 Oct - 18:41

Tu me manques un peu plus chaque jour et tous les matins en me réveillant je me demande comment je vais faire pour vivre encore toutes ces journées avec cet énorme trou au coeur ? Ma vie est sans saveur depuis que tu es parti. Jamais je n'accepterais ton départ et la vie sans toi. Que la vie va être longue mon Chéri, je suis si malheureuse.

Je t'aime de toutes mes forces.

Je lui dirai qu'il est de ce pays
Où son grand-père était bûcheron
Que dans son sang l'Orient coule aussi
Que les mélanges font de beaux enfants
Qu'il est fort et bien vivant
Je lui dirais qu'il est né de l'amour
Que nous l'attendions passionnément
Que chaque nuit s'efface au nouveau jour.
Qu'il est beau, que je l'aime, qu'il est ma vie, ma joie
Qu'il est un parmi des millions d'humains
Mais bien l'unique pour moi
Qu'au-delà du mystère
Il est ma plus belle raison de vivre
Ma réponse à l'infini.

Oui les mélanges font de beaux enfants mon Amour et tu as renversé mon coeur dès le premier jour.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
° Jane °

avatar

Nombre de messages : 125
Age : 29
Localisation : Marseille
Je suis : Maman de
Ange(s) : Noah, Joshua et Aaron
Décédé(e) à : Noah (IMG à 13SA)
Joshua à 1 jour
Aaron à 1 mois et demi
Bébé n°4 (FC 11SA)
Le : 17/01/2007, 20/07/2012, 27/10/2014, 20/02/2016
Date d'inscription : 29/08/2012

MessageSujet: Re: Mon Oiseau des Iles   Lun 8 Oct - 17:12

Ce soir j'ai le coeur en vrac, depuis quelques jours j'ai une baisse de morale qui m'est tombée dessus subitement. Je suis fatiguée, lasse, de cette répétition, que rien ne change, d'avoir vu ma vie balayée et de n'avoir plus de projets.

A chaque sortie, je quitte la maison en me disant que prendre l'air me fera du bien, je me fais violence parfois mais je retourne dans tous ces lieux où nous avions l'habitude d'aller ton Papa et moi quand il était encore à la maison et ça me crève le coeur.

Chaque jour qui passe me rapproche un peu plus de toi.
Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad


Dernière édition par ° Jane ° le Lun 22 Oct - 21:18, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
° Jane °

avatar

Nombre de messages : 125
Age : 29
Localisation : Marseille
Je suis : Maman de
Ange(s) : Noah, Joshua et Aaron
Décédé(e) à : Noah (IMG à 13SA)
Joshua à 1 jour
Aaron à 1 mois et demi
Bébé n°4 (FC 11SA)
Le : 17/01/2007, 20/07/2012, 27/10/2014, 20/02/2016
Date d'inscription : 29/08/2012

MessageSujet: Re: Mon Oiseau des Iles   Ven 19 Oct - 20:50

Nous sommes le 20, un mois de plus vient de s'écouler sans toi mon petit Doudou et combien d'autres encore ? J'ai l'impression que cela fait une éternité que nous nous sommes quittés. J'aimais tant ma vie d'avant.

Ce soir j'ai dîné chez une ancienne collègue très sympa, j'ai passé une super soirée.
En fin d'après-midi, nous sommes allées chercher son adorable petit garçon à l'école, nous l'attendions au seuil de la porte de sa classe qui était ouverte et où plein de petits bouts écoutaient attentivement l'histoire de la maîtresse. Et j'ai réalisé que moi je ne viendrais jamais te chercher à l'école, jamais je ne verrais ton visage s'illuminer quand tu m'aperçevrais, jamais je ne recevrais de gros câlin après une longue journée de travail. Oh comme j'aurais voulu être ces Mamans qui courraient à la recherche d'un manteau ou d'un cartable oublié dans la cour de récré ou à qui était tendu un joli coloriage avec au bout de cette main, un petit être fier et tout sourire.

Je ne saurais pas l'expliquer mais depuis ton départ, je n'ai jamais souffert d'assister à ces scènes de vie, de femmes enceintes, de Mamans avec leurs enfants, de vie de famille tout simplement. Voir des Mamans heureuses et épanouies n'est pas et ne sera jamais un crève-coeur car malgré ta terrible perte la maternité restera toujours la plus belle aventure du monde à mes yeux, que rien ne pourra jamais ternir ou à laquelle rien ne pourra faire prendre une saveur amère. Je ne ressens aucune colère, aucun sentiment d'injustice, aucune amertume tournée vers qui que ce soit, j'ai simplement, moi, tout mon coeur qui est envahit de regrets étouffants et une terrible envie de leur ressembler. Noël sera une nouvelle épreuve, je n'ai pas tellement envie de faire de sapin, de préparatifs, comme je serais seule, mais je t'achèterais une jolie décoration.


Dernière édition par ° Jane ° le Sam 26 Jan - 16:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
° Jane °

avatar

Nombre de messages : 125
Age : 29
Localisation : Marseille
Je suis : Maman de
Ange(s) : Noah, Joshua et Aaron
Décédé(e) à : Noah (IMG à 13SA)
Joshua à 1 jour
Aaron à 1 mois et demi
Bébé n°4 (FC 11SA)
Le : 17/01/2007, 20/07/2012, 27/10/2014, 20/02/2016
Date d'inscription : 29/08/2012

MessageSujet: Re: Mon Oiseau des Iles   Jeu 15 Nov - 19:56

Je viens t'annoncer que tu as une petite cousine, Louise, qui est arrivée fin octobre du côté de Seattle. Nous sommes très heureux, soulagés, après une seconde partie d'année 2012 particulièrement douloureuse, sa naissance vient adoucir les coeurs endoloris de toute notre famille et nous montrer le chemin du bonheur.

Mais moi, mon Amour, je peine à retrouver un sens à ma vie.
Ton Papa est parti loin d'ici pour très longtemps et j'espère que tu le protègeras tous les jours jusqu'à son retour. Moi ici, même si je suis très occupée au fond de mon coeur je ressens un ennui terrible, une tristesse extrême. J'attends que Noël passe, j'attends que le jour de l'an passe, mais au fond je ne sais même plus ce que j'attends. Je crois que j'aurais besoin de me faire aider.

Tout le monde pense que je suis forte mais c'est faux, je suis en miette à l'intérieur. Je me mets à douter de tout en permanence, de ton existence, des choix que j'ai fais dans ma vie et pour toi. Tout est confus, je suis désorientée, je ne sais plus, je voudrais que tout cela cesse et retrouver un moment de calme, de sérénité. J'ai l'impression que la nuit me donne du répit, mais c'est parce que je dors. En réalité, chaque nouveau réveil est une gifle. Combien de temps encore sans toi ? Je suis lasse et tout simplement malheureuse
que l'on soit séparés.

Je t'aime tellement.



Dernière édition par ° Jane ° le Sam 26 Jan - 16:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
° Jane °

avatar

Nombre de messages : 125
Age : 29
Localisation : Marseille
Je suis : Maman de
Ange(s) : Noah, Joshua et Aaron
Décédé(e) à : Noah (IMG à 13SA)
Joshua à 1 jour
Aaron à 1 mois et demi
Bébé n°4 (FC 11SA)
Le : 17/01/2007, 20/07/2012, 27/10/2014, 20/02/2016
Date d'inscription : 29/08/2012

MessageSujet: Re: Mon Oiseau des Iles   Lun 19 Nov - 21:19

Mon chéri, encore un 20... Toutes ces dates me torturent.
Les mois passent et le manque grandit, on a coutume de dire que le temps qui passe apaise la douleur mais c'est une pure fantaisie, je suis bien placée pour dire que c'est tout le contraire.

J'aimerais croire que l'avenir sera beau, mais quand j'y pense je ne sais pas. Je ne sais pas si je pourrais aimer un autre enfant aussi fort que je t'aime. Je ne voulais que toi. Je n'accepte pas ton départ, que tu sois hors de ma vue, de mes bras, de mon espace.

Les fêtes approchent, poignée de jours tant redoutée où je serais si triste d'être arrivée au terme de cette aventure qui aurait dû m'apporter le plus beau des trésors où tous les parents de Décembre-Janvier avec qui j'ai formé un petit groupe au printemps dernier pour partager ma joie d'attendre un enfant, seront enfin gâtés de leurs bébés, tandis que le mien est déjà parti si loin d'ici...

Le jour où j'ai découvert que je t'attendais, ton Papa n'était pas encore rentré du Régiment. J'étais seule dans ma salle de bain et face au miroir, je me suis jurée une chose qui était de t'aimer et de te protéger comme une enragée et j'ai failli à mon rôle. Comment vivre avec cette culpabilité, ces regrets, comment me pardonner cet échec, de n'avoir pas tenu ma promesse ? La culpabilité est écrasante au quotidien, comment vivre avec ?

Je te demande pardon mon Amour, de ne pas avoir été à la hauteur. Les regrets me bouffent à chaque seconde où je sens mon coeur battre, il ne bat plus que pour me faire du mal, un mal que je sais mériter. Comment vivre légère en sachant qu'on a envoyé son bébé au ciel ? Je suis à bout de souffrir sans aucun répit, à bout de cette rengaine qui reprend chaque matin dès que j'ouvre les yeux alors que je n'ai plus l'envie, la motivation, ni le goût à rien. Cette douleur me punie de n'avoir pas su te donner la vie. Je suis mutilée, mon coeur est brisé jusqu'à la fin, je ne sais pas vivre sans toi et cela ne changera jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
° Jane °

avatar

Nombre de messages : 125
Age : 29
Localisation : Marseille
Je suis : Maman de
Ange(s) : Noah, Joshua et Aaron
Décédé(e) à : Noah (IMG à 13SA)
Joshua à 1 jour
Aaron à 1 mois et demi
Bébé n°4 (FC 11SA)
Le : 17/01/2007, 20/07/2012, 27/10/2014, 20/02/2016
Date d'inscription : 29/08/2012

MessageSujet: Re: Mon Oiseau des Iles   Mer 21 Nov - 22:16



Mon Amour, te souviens-tu de ces instants ? De cette photo de nous prise au printemps.
Comme j'étais heureuse, je venais de terminer avec mon amie Linda, cette année d'études si longue et stressante dont l'enjeu était grand. Il fallait que je l'ai ! Que nous l'ayons !

Deux semaines plus tard, alors que je me rendais sur mon ancien lieu de travail pour montrer mes échographies à mes collègues, mon téléphone a sonné et elle criait si fort au bout du fil : "Tu l'as, tu l'as !! Et moi aussi !!" Quelle joie ! Je m'en souviendrais toute ma vie, il était entre 16 heures et 17 heures et j'ai pleuré en pleine rue, sur le trottoir de l'Université Paul Sabatier. Tant d'heures à travailler et d'efforts, notre travail acharné était enfin récompensé !

Arrivée là-bas, mes collègues totalement attendries et love de toi sur les clichés me couvraient de compliments sur le petit Bonbon Caramel que tu étais, sur ma mine radieuse, la grossesse qu'elle trouvait que je portais bien et on a pu se réjouir ensemble de ma réussite. C'était un vendredi et tout me souriait. Je donnerais tout pour revenir à cette merveilleuse journée, à ce formidable printemps, je donnerais tout pour ne serait-ce que le revoir en film.

Quelque part, le bonheur m'a toujours fait un peu peur, j'ai toujours eu peur d'être heureuse comme si ce n'était pas normal, trop beau pour durer. J'ai toujours vécu ma joie dans la retenue, dans l'angoisse de vivre la plénitude de peur qu'elle me soit reprise. Et inconsciemment, je me mettais dans une attente du moment où un autre évènement viendrait briser ce cycle parfait. J'avais raison. Je sais maintenant que le bonheur qu'on a acquis aujourd'hui, peut être fauché en une fraction de seconde. Alors certes, ce diplôme je l'ai acquis, rien ni personne ne pourra me le reprendre, mais j'ai perdu plus grand et plus précieux encore.

Je me rappelle de la joie de cette amie, lorsque je lui ai annoncé par SMS, tremblotante d'émotion, que je t'attendais. Elle m'a répondu en laissant exploser sa joie ! "Ouais, super !!! Un petit mec !!" Qu'elle disait. Un copain pour son fils, petit métis Martiniquais, comme toi. J'ai ris de sa hâte, car tu n'étais alors âgé que de quelques semaines et c'était alors bien impossible de connaître ton secret. Mais c'est la seule avec ta Marraine, Maud, à avoir eu raison... Même ta Maman, a eu une intuition maternelle réduite à zéro sur ce coup. Pardonne-moi de t'avoir caressé de longs mois en te demandant si le prénom de Mia te plaisait.
Je pense que tu dois bien en rire de là-haut, de ta Maman crédule du calendrier chinois et des histoires de lunes, qui te mettait déjà des couettes, même si ce n'était qu'un jeu terriblement bêta pour rire entre futures Mamans...

Cette même amie ce soir avec qui j'ai parlé de toi par téléphone m'a dit qu'elle avait encore toutes nos photos, combien j'étais épanouie, mais c'est toi qui me rendait comme cela.

Aujourd'hui, je ne suis plus la même je n'ai plus la même mine sereine, mon visage est plus tendu, en permanence. J'ai aussi beaucoup maigri, je suis insomniaque, pâle et cernée, de te pleurer, de ne pas dormir. Le chagrin n'est pas attirant et enlaidit, c'est une certitude.
Je voudrais redevenir la Maman que tu as connu, la femme qui a su séduire ton Papa.

Pas une journée ne passe sans que je ne me demande quel mal m'a trompé ? Et si j'avais su, j'aurais filmé toutes tes échographies pour te regarder bouger encore et encore, cabrioler et sucer ton pouce, inlassablement. Tu étais si drôle et mignon, tu en as fais craquer des gens, de tendresse et jusqu'aux larmes parfois, à commencer par ta Marraine. J'aurais pris plus de photos avec toi dans mon ventre et à l'hôpital le jour de ta venue, j'aurais tout simplement sauvegardé plus de souvenirs de toi, de ton passage dans nos vies. J'ai tout dans ma mémoire, mais ça s'effacera, sinon se ternira au fil du temps et je ne veux pas.

Dès la première seconde où j'ai découvert ton existence je t'ai aimé et chérit mon petit garçon, mon Oiseau rare, mon bel Amour Créole et ma plus grande douleur. Pourquoi n'ai-je pas eu le droit d'être Maman, pas encore ? Viens dans mes rêves me dire que tu es bien. Même si ce n'est qu'une fois, une seule fois qui suffira à me permettre de continuer ma route, forte de ton souvenir de t'avoir porté et connu.
Je t'aime tant, "mwen inmè'w" comme on dit sur l'île de Papa et j'espère que tu le sens, que tu l'entends, en créole ou en français, là où tu es.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
° Jane °

avatar

Nombre de messages : 125
Age : 29
Localisation : Marseille
Je suis : Maman de
Ange(s) : Noah, Joshua et Aaron
Décédé(e) à : Noah (IMG à 13SA)
Joshua à 1 jour
Aaron à 1 mois et demi
Bébé n°4 (FC 11SA)
Le : 17/01/2007, 20/07/2012, 27/10/2014, 20/02/2016
Date d'inscription : 29/08/2012

MessageSujet: Re: Mon Oiseau des Iles   Sam 24 Nov - 2:43

Mon petit délice créole, je te dédie cette chanson. Moi aussi, je t'aime plus fort qu'avant...



Je me souviens du concert de cet artiste en Martinique en 2009, je n'avais d'yeux que pour lui à l'époque, comment imaginer le louper ? La nostalgie m'envahit mon chéri. Comme j'avais la vie douce sous les tropiques, j'étais heureuse et insouciante. Ma vie se résumait à vivre en maillot de bain, à la plage, aux baignades interminables, à boire des jus de fruits frais à volonté tout au long de la journée, à manger de si bons plats. Puis à faire la sieste tous les après-midis avant de partir étudier et enfin, terminer la journée par un bain de minuit sous les étoiles avec mes amis dans un lagon encore tiède. Quelles années extraordinaires j'ai eu avant que tout cela n'arrive... J'aimerais tant remonter le temps. Mais cela est impossible.

Bientôt quatre ans que je suis rentrée en métropole et même si je retourne là-bas un jour, je sais que le soleil sur ma peau, le vent dans mes cheveux, ce souffle chaud que j'aimais tant, n'auront jamais plus le même effet. Et je réalise qu'il en sera ainsi pour tout, jusqu'à la fin de ma vie. Tout ce que je vivrais, même le plus grand des bonheurs n'aura plus jamais la même saveur car vivre alors que toi tu ne le peux plus est impossible.

En te perdant, j'ai changé de statut, je suis passée de celui de vivante à celui de survivante voilà l'explication. Mais je rêve encore de ces années heureuses et je me dis que j'aurais au moins connu le vrai bonheur dans ma vie. Celui qui est plein, entier, intact, celui d'une enfant heureuse, d'une adolescente rieuse et espiègle avant d'être une Maman condamnée. Je m'en veux tellement de tout ce qu'il s'est passé, je te regrette si profondément mon Amour, tous les jours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
° Jane °

avatar

Nombre de messages : 125
Age : 29
Localisation : Marseille
Je suis : Maman de
Ange(s) : Noah, Joshua et Aaron
Décédé(e) à : Noah (IMG à 13SA)
Joshua à 1 jour
Aaron à 1 mois et demi
Bébé n°4 (FC 11SA)
Le : 17/01/2007, 20/07/2012, 27/10/2014, 20/02/2016
Date d'inscription : 29/08/2012

MessageSujet: Re: Mon Oiseau des Iles   Lun 26 Nov - 19:40

Tu me manques tant mon bébé, vivre sans toi est si difficile...


Dernière édition par ° Jane ° le Sam 26 Jan - 16:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
° Jane °

avatar

Nombre de messages : 125
Age : 29
Localisation : Marseille
Je suis : Maman de
Ange(s) : Noah, Joshua et Aaron
Décédé(e) à : Noah (IMG à 13SA)
Joshua à 1 jour
Aaron à 1 mois et demi
Bébé n°4 (FC 11SA)
Le : 17/01/2007, 20/07/2012, 27/10/2014, 20/02/2016
Date d'inscription : 29/08/2012

MessageSujet: Re: Mon Oiseau des Iles   Dim 23 Déc - 18:46


Mon Amour,

Presque un mois que je ne suis pas venue t'écrire, un mois si difficile, comme les précédents. Tu me manques et rien ne change, le bonheur avec toi est passé si vite et depuis ton absence les jours sont si longs, lourds comme des boulets. J'étais tellement heureuse avec toi, tu me manques si fort, je ne me résous pas à ton triste départ, à mon cœur qui bat mais plus le tien et il en sera pour toujours ainsi.

Je t'ai planté un arbre virtuel en attendant le vrai un jour. Tu as ton petit jardin à toi et nos amis peuvent y venir, déposer un souvenir ou juste t'envoyer une pensée autant qu'ils le veulent et moi aussi.

Dès le début, j'ai très vite eu ce désir de planter un arbre en ta mémoire, symbole de vie, qui pourrait grandir et s'épanouir au fil des années sous nos yeux comme tu aurais dû le faire. Je me suis dis que je le planterais pour tes 1 an, soit ici, soit sur ton île d'origine qui est la Martinique. Peut-être que j'attendrais et que je le planterais avec tes petits frères et sœurs un jour dans le jardin de la maison que nous aurons. Oui c'est mieux, tu seras là tout près, tout autour de nous tout le temps. Ils m'aideront à le planter et ils sauront pourquoi, ce sera pour eux une manière de faire connaissance avec toi, de t'aimer au travers de cette petite graine plantée et tu veilleras sur leurs jeux.


Demain c'est Noël et Papa et toi me manquerez plus que jamais. Cette année ce jour sera dur, trop dur et les cadeaux sont déjà pour moi tellement insignifiants. Je voudrais juste une échelle pour aller te chatouiller sur ton nuage et t'embrasser une dernière fois. Mais un jour, l'Amour nous permettra de refaire de Noël, un moment de bonheur, je l'espère.

Bientôt j'aurais moins de temps pour venir t'écrire mais je suis sure que tu sais pourquoi, mon Amour et je te remercie, tout ça c'est un peu grâce à toi. Papa me manque beaucoup, il ne rentre pas encore et je ne serais même pas là pour son retour, puisque c'est à mon tour de partir pour 6 mois. J'ignore si l'on se retrouvera tous les 3 ici ou dans une autre vie à laquelle je ne crois pas vraiment, mais j'espère que tu es bien là où tu es et que l'on ne te manque pas, que tu comprends tous nos choix.

Mon petit papillon tropical aux ailes coupées, ma petite comète sucrée, mon bébé créole aux petits pieds qui ne grandiront jamais. Je suis tellement en manque de toi chaque jour et c'est si peu de l'écrire...


Dernière édition par ° Jane ° le Sam 26 Jan - 16:42, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
° Jane °

avatar

Nombre de messages : 125
Age : 29
Localisation : Marseille
Je suis : Maman de
Ange(s) : Noah, Joshua et Aaron
Décédé(e) à : Noah (IMG à 13SA)
Joshua à 1 jour
Aaron à 1 mois et demi
Bébé n°4 (FC 11SA)
Le : 17/01/2007, 20/07/2012, 27/10/2014, 20/02/2016
Date d'inscription : 29/08/2012

MessageSujet: Re: Mon Oiseau des Iles   Sam 26 Jan - 16:04

Mon Amour,

Demain ma vie va changer, c'est la dernière soirée que je passe dans cet appartement où tu as été conçu, celui où j'ai découvert ta présence, celui où j'ai été heureuse, tellement. Celui qui aurait dû t'accueillir et te voir grandir mais où à la place tout a basculé ce vendredi et où je suis rentrée tellement vide de toi.

J'aurais tant aimé que ma vie change par toi, avec toi, grâce à toi, comme cela devait être le cas, comme toutes ces Mamans qui accueillent en ce moment les unes après les autres leurs bébés. Pourquoi n'as-tu pas eu la chance de vivre, pourquoi ai-je été trahie, privée une seconde fois de connaître cette joie qui est si évidente pour d'autres ? Aujourd'hui ils vivent mais ton coeur à toi ne bat plus et cette idée me détruit.

Au lieu de quitter la maison demain j'aurais dû t'avoir contre mon sein, si petit, âgé de quelques semaines mais jamais cela n'arrivera. Mes affaires sont prêtes, j'ai mal, j'ai peur de toutes ces étapes que je franchis seule, Papa étant parti en mission sur un autre continent depuis 3 mois déjà. Mais il faut que je me libère de ces souvenirs de ma vie d'avant qui n'est qu'une ruine, pour reconstruire ailleurs dans un nouveau lieu de vie avec un nouveau travail dans une nouvelle ville loin d'ici et avec des nouvelles connaissances.

J'ai un mal intérieur incurable, une plaie béante inguérissable et permanente qui ne laisse aucun répit. Et personne ne sait à quel point, sauf ceux qui l'ont vécu. Tu étais ma joie, la lumière de ma vie et depuis, tout est sombre, je suis sombre. L'étincelle qui m'animait autrefois est définitivement éteinte. Le temps ne fait rien sinon seulement creuser le fossé qui me sépare de toi, de notre bonheur, de notre rencontre. Déjà 6 mois mon Amour et cela n'ira jamais à reculons... Je t'aime et je suis tellement malheureuse sans toi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
° Jane °

avatar

Nombre de messages : 125
Age : 29
Localisation : Marseille
Je suis : Maman de
Ange(s) : Noah, Joshua et Aaron
Décédé(e) à : Noah (IMG à 13SA)
Joshua à 1 jour
Aaron à 1 mois et demi
Bébé n°4 (FC 11SA)
Le : 17/01/2007, 20/07/2012, 27/10/2014, 20/02/2016
Date d'inscription : 29/08/2012

MessageSujet: Re: Mon Oiseau des Iles   Dim 27 Jan - 6:39

Mon Chéri, un dernier mot avant de partir pour ma nouvelle vie et de fermer la porte sur cet appartement de tous nos projets. Envie d'être au plus proche de toi, sentiment de l'être plus que tous les autres jours, que tu vas m'aider à franchir cette étape.

Aujourd'hui, il fait gris comme dans mon cœur, comme le jour où je t'ai perdu.

Aujourd'hui, j'aurais dû t'avoir mais au lieu de ça tu es dans la terre, dans le froid de l'hiver, à jamais loin de la chaleur de mes bras.


Je suis triste au maximum au point que les larmes ne coulent plus, comme le jour où je t'ai perdu. Je suis blessée de vivre, alors que toi non.

Je t'aime mon Doudou.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
° Jane °

avatar

Nombre de messages : 125
Age : 29
Localisation : Marseille
Je suis : Maman de
Ange(s) : Noah, Joshua et Aaron
Décédé(e) à : Noah (IMG à 13SA)
Joshua à 1 jour
Aaron à 1 mois et demi
Bébé n°4 (FC 11SA)
Le : 17/01/2007, 20/07/2012, 27/10/2014, 20/02/2016
Date d'inscription : 29/08/2012

MessageSujet: Re: Mon Oiseau des Iles   Mer 20 Fév - 14:48

Mon Amour ma connexion est mauvaise et j'ai peu de temps mais le 20 marque un nouveau mois d'ange pour toi, un de plus, un de trop...

7 mois et malgré une nouvelle vie, malgré des journées passionnantes et des camarades au grand coeur qui ont pleuré avec moi la nuit sous la tente lors du bivouac militaire en m'écoutant raconter ton histoire, le chagrin ne s'amenuise pas, ton absence ne s'apprivoise pas.


7 mois et le monde pense que je suis rétablie, qu'un nouveau travail et un nouveau lieu de vie auront suffit à "tourner la page", mais je n'ai pas de maladie... Je suis juste amputée d'une partie de mon coeur, de ma chair, jamais je ne m'en remettrai où que j'aille, quoique je fasse.

7 mois et la douleur me terrasse par vagues de fond toujours aussi violemment qu'au premier jour quand les souvenirs de toi bien vif cherchant ton souffle pour vivre remontent à la surface, même si ces dernières semaines se sont passées avec moins de pleurs à l'extérieur.

J'ai tant de mal à vivre sans toi, sans Papa. Mais je dois vous laisser, ne garder en mémoire que l'amour qui nous a lié un jour tous les 3 et avancer vers le futur. J'aurais tant voulu que ton départ ne marque pas un point final à notre histoire, j'aurais tant voulu te témoigner que l'on reste soudés pour toi, grâce à toi.

Ou ka manké mwen Doudou comme on dit sur ton île. Où que tu sois, j'espère que tu l'entends.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
° Jane °

avatar

Nombre de messages : 125
Age : 29
Localisation : Marseille
Je suis : Maman de
Ange(s) : Noah, Joshua et Aaron
Décédé(e) à : Noah (IMG à 13SA)
Joshua à 1 jour
Aaron à 1 mois et demi
Bébé n°4 (FC 11SA)
Le : 17/01/2007, 20/07/2012, 27/10/2014, 20/02/2016
Date d'inscription : 29/08/2012

MessageSujet: Re: Mon Oiseau des Iles   Ven 22 Fév - 4:51

Mon Chéri, j'ai tant de mal à passer au travers de ce stade des 7 mois, tournant qui me fait basculer de l'autre côté de la demie-année, qui me rapproche des un an, déjà... Comment ai-je fais pour vivre tout ce temps sans toi et qu'est-ce que j'en penserais dans 2, 3 ans... ?

J'ai du mal à me faire à l'idée de continuer ma route définitivement seule. Oui définitivement, parce que sans l'homme que j'aime, sans ton Papa, le seul avec qui je voulais fonder une famille. Il rentre dans une semaine et nous aurions dû nous retrouver après 4 mois d'absence, sa mission touchant à sa fin. Cela aurait dû être votre première rencontre aussi, mais il n'en sera rien. J'ai déménagé à 400 km et tu n'es plus là.

Les bien pensants me disent que je suis jeune, que je rencontrerais quelqu'un d'autre qui saura m'aimer et toute la panoplie de poudre et paillettes qui va avec. Oui mais... Ce ne sera pas Lui. Et c'est comme lorsque je t'ai perdu et que l'on m'a dit qu'un autre enfant viendrait après pensant que cela me consolerait, lui aussi, il n'aurait pas été Toi. Et là c'est pareil. Je ne voulais pas d'autre que Toi et je ne voulais pas d'autre que ton Papa.

Je suis malheureuse et les gens me disent que je m'en sortirais; mais qu'en savent-ils ?
Qu'en savent-ils dans le confort de leur maison, de leur petit cocon baigné d'amour et de joie avec l'être aimé et leur nouveau-né en pleine santé ? Facile quand on est de ce côté-ci de la barrière de se dire que la vie est belle et n'est pas finie.

Moi je pense que la "belle vie" pour certains elle est finie, si. La vie n'est pas belle pour tout le monde. Qui ou quoi décide de cela ? Je ne sais pas. Mais je sais que l'on peut vivre triste toute sa vie. Il n'y a pas de délai type de rémission au bout duquel on est censé revivre normalement. Comment pourrait-il en être autrement quand on a goûté à l'impuissance même, quand on a senti la mort de son enfant approcher, quand on a su qu'elle était la seule issue et qu'elle n'offrirait aucun répit supplémentaire dans le temps, quand on a accompagné son tout-petit vers sa fin en réalisant que les miracles du bon Dieu et les happy end n'existent bien que dans les films.

Tout ça sans rien pouvoir faire d'autre que d'accompagner du mieux que l'on peut et attendre. Attendre qu
e la mort fauche sous nos yeux minute après minute notre avenir et nos années de bonheur, notre rêve, notre univers, notre tout, en hurlant à l'intérieur, en mourant aussi, de tout ce qu'on ne fera jamais, de tout ce qu'on ne verra jamais, ce petit être marcher, rire, grandir.

Cela rajoute à l'horreur de sentir la mort venir, de la voir s'installer, que de la subir brutalement. Les sentiments d'impuissance, de désespoir mêlé à l'infime espoir d'un parent qui veut retenir sa chair qu'on lui arrache, ont le temps de broyer le coeur, de vriller les tripes, de brûler de l'intérieur. Seuls les parents qui ont perdu un enfant, seuls les parents qui l'ont veillé des heures et des jours, le souffle coupé par la douleur, savent que nous en avons pris pour perpétuité, que l'on ne se remet pas à vivre sereinement par magie un beau matin comme avant. Les autres pensent que perdre son enfant est une "mauvaise passe" que l'on traversera, surmontera, dont on se relèvera, les termes ne manquent pas.

Au regard de certains caprices dont je suis témoin autour de moi, je me dis que moi, je ne demandais pas grand chose mon Amour, juste à la Vie de me laisser te chérir et passer mes journées à vous embrasser, juste de nous laisser vivre notre vie ensemble, tout simplement.

Il fait un soleil magnifique aujourd'hui mon Chéri,
un temps idéal pour une balade au parc juste toi et moi. Ta jolie poussette est dans l'entrée, toute neuve, mais elle ne roulera jamais pour toi et cette pensée me met le cœur en vrac.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
° Jane °

avatar

Nombre de messages : 125
Age : 29
Localisation : Marseille
Je suis : Maman de
Ange(s) : Noah, Joshua et Aaron
Décédé(e) à : Noah (IMG à 13SA)
Joshua à 1 jour
Aaron à 1 mois et demi
Bébé n°4 (FC 11SA)
Le : 17/01/2007, 20/07/2012, 27/10/2014, 20/02/2016
Date d'inscription : 29/08/2012

MessageSujet: Re: Mon Oiseau des Iles   Ven 22 Fév - 7:24

Une chanson de circonstance pour notre famille et beaucoup d'autres hélas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
° Jane °

avatar

Nombre de messages : 125
Age : 29
Localisation : Marseille
Je suis : Maman de
Ange(s) : Noah, Joshua et Aaron
Décédé(e) à : Noah (IMG à 13SA)
Joshua à 1 jour
Aaron à 1 mois et demi
Bébé n°4 (FC 11SA)
Le : 17/01/2007, 20/07/2012, 27/10/2014, 20/02/2016
Date d'inscription : 29/08/2012

MessageSujet: Re: Mon Oiseau des Iles   Dim 24 Fév - 7:44

Mon Amour, j'ai le cœur en vrac, je suis en vrac, j'ai plus le goût de vivre. Ce nouveau travail ne me relève pas, je suis éteinte à l'intérieur de moi, tout ce que je fais manque d'éclat, moi-même je manque de vie, j'ai l'impression par moment de crever sur pieds, à petit feu. Plus rien n'a de saveur sans vous, je ne fais plus de projets, je ne construis plus rien, je m'en fous. Je goûte à la déprime, à la dépression je ne sais pas trop lequel des deux, mais je suis sur la pente glissante.

J'ai une envie de pleurer et ce soir à mon arrivée au travail il va falloir me la renfoncer dans la gorge et recommencer une semaine ou deux, trois, à donner le change 24h/24, donner l'impression d'être une personne normale, alors qu'en réalité je suis dévastée.


J'en ai marre, marre de continuer le combat seule, marre de cette vie de merde où il est trop demandé d'avoir son enfant, son conjoint et d'être heureux ensemble !!!
Certains ont tout ça et ne savent pas la chance qu'ils ont, ils ne profitent pas et se plaignent de leur monstres d'enfants, de leur mari, de leur quotidien, de leur fatigue.

Moi je donnerais tout ce que j'ai pour retrouver ma vie d'avant, au moins mon quotidien avec ton Papa, la chaleur de ses bras, sa présence, le son de sa voix que j'ai oublié avec le temps, l'éclat de son regard quand il rit. Et puis à deux on est toujours plus costauds pour porter le poids de la douleur.
Je donnerais tout pour être épuisée par tes pleurs la nuit et non par les miens.

Ce matin, en rangeant mes affaires, j'ai fais sans le vouloir dans ma tête, la liste des "plus jamais" : plus jamais dans ses bras, plus jamais l'entourer de mes bras et sentir les contours de son corps quand je l'enlace, plus jamais s'endormir l'un contre l'autre, plus jamais être réveillée par ses bisous "volés" et l'effluve de son parfum quand il partait tôt le matin, plus jamais voir sa voiture au garage, plus jamais entendre ses pas en rangers dans les escaliers marquant son retour après une bonne journée de travail, plus jamais ses mains sur mon ventre avec un bébé niché dedans. Et tant d'autres choses encore. Quand je ferme les yeux, toutes ces sensations me reviennent en mémoire comme si c'était hier. Mais c'est comme pour toi avec le temps les contours de son visage s'effacent peu à peu de ma mémoire, mes beaux souvenirs précis et nets se diluent et il n'y a rien à faire.

Je voudrais dire aux Mamans qui ont la chance de s'endormir blottie contre le Papa de leur ange chaque soir, serrez-le dans vos bras ! Même si vous ne le comprenez pas toujours, même s'il vit son deuil différemment, même si, même si... Il n'y a pas toujours besoin de mots, souvenez-vous juste du jour où l'Amour qui vous liait vous a donné envie de concevoir votre ange, avant que chacun de nos drames n'arrivent. Moi je m'en souviens de ce jour, c'est le souvenir de cet Amour qui me tient debout et qui m'effondre à la fois et s'il était en face de moi, c'est la première chose que je ferais, le serrer dans mes bras. On en parle pas beaucoup de ces hommes et pourtant ce jour-là, ils ont aussi perdu un enfant et bien que différemment, ils souffrent autant que nous.

Les gens me disent de ne pas voir tout ce qui est arrivé comme une punition. Mais je le vois comme une punition parce que la Vie, Dieu ou qui l'on veut m'a retiré les seules choses qui me rendaient heureuses pour m'offrir à la place, la solitude, le néant, le chagrin et je vais devoir vivre avec ce sentiment d'avoir été trahie, volée. Non y'a pas de Dieu, mon Chaton, y'a pas de justice ici bas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
° Jane °

avatar

Nombre de messages : 125
Age : 29
Localisation : Marseille
Je suis : Maman de
Ange(s) : Noah, Joshua et Aaron
Décédé(e) à : Noah (IMG à 13SA)
Joshua à 1 jour
Aaron à 1 mois et demi
Bébé n°4 (FC 11SA)
Le : 17/01/2007, 20/07/2012, 27/10/2014, 20/02/2016
Date d'inscription : 29/08/2012

MessageSujet: Re: Mon Oiseau des Iles   Ven 8 Mar - 20:20

Mon Amour,

Envie de t'écrire depuis des jours sans le pouvoir; la semaine s'achève, m'offre un peu de répit et avec elle emporte la pression et les exigences liées à ce nouveau métier.

Ces derniers temps je suis lasse. Je ne crois plus tellement en la vie et en ce qu'elle peut m'apporter de bon à présent mais j'avance. Parfois je ne sais plus vraiment pourquoi et vers quoi mais j'avance quand même, portée par l'élan de la vie en collectivité.


Le printemps arrive et nous entrons tout doucement dans cette période "souvenirs". Bientôt tu serais là, lové au creux de moi, bientôt je passerais la première échographie puis la deuxième et ainsi de suite. Dans ma tête les flash affluent, réconfortants dans l'instant quand mon esprit redessine ton petit corps vif et que me revient la sensation de mon cœur brûlant qui éclatait devant ces images sur l'écran. La mémoire de ces moments "hors du temps" me rappellent ô combien tu m'as rendue heureuse, mais elle me crève le cœur lorsque je prends conscience que tout est fini, que mon cœur n'explose plus que de chagrin, qu'à l'intérieur s'entrechoquent une douleur aussi immense que l'Amour que je te porte et que tout le défi est de gérer et de les équilibrer comme je le peux, d'être médiatrice de ces sentiments aux antipodes.

J'ai l'impression d'avoir vécu 7 mois dans le choc et de ne réaliser que maintenant l'ampleur de ta perte, définitive, irréversible. J'ai tellement de regrets mon bébé, j'aurais dû, j'aurais dû, oui et je ne l'ai pas fait, pas pu, pas su et aujourd'hui tu es perdu. Et il faut vivre avec ces sentiments en se faisant le film à l'envers à l'infini, avec des scénarios infinis aussi et aucune réponse qui ne viendra jamais.

Tu faisais mon bonheur, tu étais mon cœur, ma joie et malgré cette camaraderie qui m'entoure chaque jour et qui parle de toi, il n'y a plus de lumière à l'intérieur de moi, tout est parti avec toi, je suis morte avec toi.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
° Jane °

avatar

Nombre de messages : 125
Age : 29
Localisation : Marseille
Je suis : Maman de
Ange(s) : Noah, Joshua et Aaron
Décédé(e) à : Noah (IMG à 13SA)
Joshua à 1 jour
Aaron à 1 mois et demi
Bébé n°4 (FC 11SA)
Le : 17/01/2007, 20/07/2012, 27/10/2014, 20/02/2016
Date d'inscription : 29/08/2012

MessageSujet: Re: Mon Oiseau des Iles   Ven 29 Mar - 18:46

Mon Amour,

Dans une semaine c'est mon anniversaire et le cadeau que j'attendais cette année n'arrivera jamais. J'aurais dû souffler mes 24 bougies avec toi, j'aurais dû être la plus heureuse et je suis la plus malheureuse. Je vois déjà venir les vœux de joyeux anniversaire qui vont raviver peine et colère car cette journée n'aura rien de joyeux sans toi.

Tous les bébés autour de moi sont bien nés, je suis la seule désenfantée, hélas ou heureusement. Je reçois des faire-parts, en photo je vois les Maman les embrasser, les câliner, plonger leur regard l'un dans l'autre et se dévorer d'amour avec les yeux. Moi jamais je ne le pourrais; tu es à jamais sous cette pierre froide et je vais devoir vivre toute ma vie sans jamais voir ton regard me chercher, vivre toute ma vie dans l'imaginaire, passer ma vie à te redessiner dans ma mémoire pour rassasier mon manque de toi.

Où es-tu mon Amour ? A force je me le demande tant je ne crois plus en rien. J'ai perdu tous mes repères depuis que tu es parti. Je n'ai plus confiance en la vie mais j'ai foi en Toi, je m'accroche en me disant que peut-être un jour, tu m'offriras un petit rayon de soleil pour redonner de la lumière à ma vie.

Aujourd'hui, on m'a reproché de me complaire dans mon malheur, mais ce n'est pas ça. Je n'ai pas le choix, je dois m'isoler mon Chéri de tout ce bonheur qui n'est pas ma réalité et qui me rappelle tout ce que l'on ne vivra jamais. Le temps avançant, le bonheur des gens s'accroît, ils vont de projets en découvertes avec leur petite famille et pour moi c'est la peine, car ce même temps est marqué du silence de ton absence et du chagrin d'avancer sans ton Papa.

Cela fait 8 mois et pour les gens je n'aurais dû pleurer que 2 mois et redevenir heureuse pour toi, parce que "c'est ce que tu aurais voulu", disent-ils selon leur expérience de perte d'un proche adulte. Qui peux le dire ce que tu aurais voulu pour ta Maman ? Je n'interprète rien pour toi, j'ai toujours du mal avec les phrases bateaux encore plus quand elle font parler et penser un bébé qui n'en a pas la capacité.

Je t'ai vu mourir, j'ai attendu heure par heure ta fin en sachant qu'elle arriverait, sans rien pouvoir faire d'autre que de regarder spectatrice impuissante. Perdre un ami, un parent, c'est triste mais perdre un enfant, c'est perdre une partie de soi, son sang, sa chair, ce n'est comparable à aucune autre perte.

J'ai décidé de ne plus me fatiguer à répondre à ces gens; ils n'ont pas porté et/ou n'ont pas d'enfant, ils ne comprendront que lorsqu'ils tiendront leur petit dans leur bras et que la seule pensée d'avoir un jour à le perdre les glaceront de terreur. Ils ne savent pas que tous les gens victimes de la perte de leur enfant, s'ils se remettent à vivre, le font souvent pour les autres, pour donner le change et parce que la vie continue, mais restent brisés à l'intérieur d'eux à jamais. Je ne me persuade pas que je dois être malheureuse, c'est que je le suis depuis que tu n'es plus là.

Demain, je rends visite à ton Papa après 5 mois d'absence, c'est la première fois que nous nous revoyons et nous ouvrons l'un à l'autre. J'espère que tu seras là, quelque part au milieu de nous, pour nous donner l'envie de nous aimer à nouveau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
° Jane °

avatar

Nombre de messages : 125
Age : 29
Localisation : Marseille
Je suis : Maman de
Ange(s) : Noah, Joshua et Aaron
Décédé(e) à : Noah (IMG à 13SA)
Joshua à 1 jour
Aaron à 1 mois et demi
Bébé n°4 (FC 11SA)
Le : 17/01/2007, 20/07/2012, 27/10/2014, 20/02/2016
Date d'inscription : 29/08/2012

MessageSujet: Re: Mon Oiseau des Iles   Lun 1 Avr - 3:51

Durant ces dernières 48h tous les souvenirs de ma vie heureuse sont remontés à la surface. Je suis retournée dans notre ancien chez nous, dans cet appartement dans lequel Papa est resté habiter et où nous devions t'élever, ce cocon tout neuf et lumineux dans lequel nous nous étions installés début janvier 2012 qui avait tout pour t'accueillir et qui a toujours tout pour t'accueillir. Les sensations de cette journée me reviennent en mémoire comme si c'était hier.

Les sens sont trompeurs, en évoluant dans cet environnement familier, je m'enivrais de souvenirs heureux, j'ai espéré encore me réveiller de ce cauchemar, que je me sois trompée, que tout ça n'avait pas pu nous arriver. Pourtant je sais bien que les années de bonheur sont derrières moi, qu'aucun retour en arrière n'est possible pour ton cœur qui s'est arrêté et pour notre famille qui a été brisée.

Les larmes ont coulé quand je regardais ton Papa dormir dimanche matin, vous vous ressembliez tant. Quand je le regardais c'est toi que je voyais. J'ai eu l'impression un court instant que je vous avais retrouvé tous les deux, toi au travers de lui. Cela m'a fait autant de mal que de bien, parce que je savais que je le perdrais lui aussi dès que je franchirais la porte d'entrée, je savais que comme pour toi, le temps de profiter et de graver chaque détail dans ma mémoire, était limité.
Le temps passant et la distance n'ont rien changé, Papa ne veut plus fonder de famille et préfère encore sa solitude de peur d'être déçu à nouveau.

Comme dit le proverbe : "La vie est comme un livre. Il faut tourner les pages pour avancer et parfois se résoudre à finir un chapitre que l'on a adoré." Nous ne sommes pas tous égaux face au bonheur
et même si je souffre, même si mon cœur vous pleure tous les deux, je n'ai aucun regret j'aurais tout essayé et jusqu'au bout de me battre pour sauver notre histoire, notre famille. Vous resterez ma plus belle histoire d'amour et mon plus grand chagrin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
° Jane °

avatar

Nombre de messages : 125
Age : 29
Localisation : Marseille
Je suis : Maman de
Ange(s) : Noah, Joshua et Aaron
Décédé(e) à : Noah (IMG à 13SA)
Joshua à 1 jour
Aaron à 1 mois et demi
Bébé n°4 (FC 11SA)
Le : 17/01/2007, 20/07/2012, 27/10/2014, 20/02/2016
Date d'inscription : 29/08/2012

MessageSujet: Re: Mon Oiseau des Iles   Ven 5 Avr - 17:32

Mes camarades endormies, sous mes draps, les larmes ne cessent de couler à quelques heures de mon anniversaire que j'avais imaginé autrement, et que je passerais loin des miens, loin de toi, toute seule sur cette immense base. Je n'aurais jamais dû être là si les choses s'étaient passées différemment et je sais que j'aurais beau être entourée demain et tous les autres jours, ton absence me glacera à jamais. Je suis si malheureuse ce soir, mon Amour; de t'écrire depuis ici et de la vie.
pleurer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
° Jane °

avatar

Nombre de messages : 125
Age : 29
Localisation : Marseille
Je suis : Maman de
Ange(s) : Noah, Joshua et Aaron
Décédé(e) à : Noah (IMG à 13SA)
Joshua à 1 jour
Aaron à 1 mois et demi
Bébé n°4 (FC 11SA)
Le : 17/01/2007, 20/07/2012, 27/10/2014, 20/02/2016
Date d'inscription : 29/08/2012

MessageSujet: Re: Mon Oiseau des Iles   Dim 21 Avr - 12:02

Je ne vais pas bien mon Amour Sad J'ai envie d'abandonner aide-moi à continuer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
° Jane °

avatar

Nombre de messages : 125
Age : 29
Localisation : Marseille
Je suis : Maman de
Ange(s) : Noah, Joshua et Aaron
Décédé(e) à : Noah (IMG à 13SA)
Joshua à 1 jour
Aaron à 1 mois et demi
Bébé n°4 (FC 11SA)
Le : 17/01/2007, 20/07/2012, 27/10/2014, 20/02/2016
Date d'inscription : 29/08/2012

MessageSujet: Re: Mon Oiseau des Iles   Ven 19 Juil - 17:27

Il y a 1 an nous vivions notre dernière nuit ensemble mon Amour, et, sans le savoir, notre dernière nuit de couple aussi avec ton Papa. Tu étais encore plein de vie et aujourd'hui la maison est bien silencieuse de toi, de Papa.

Je voudrais tant écrire autre chose, ne pas être là ce soir. Etre attablée à une terrasse de café avec une poussette, mon petit endormi et partager une glace avec son Papa. Comme tous ces parents normaux, comme tous ces parents à la vie qui me brise.

Mais la suite de l'histoire nous la connaissons tous.

C'est au matin du 19 juillet que notre histoire a basculé. A fond la caisse, tu es né le lendemain, aux alentours de 09:00 heures. Tant qu'à vivre autant y aller à fond.


Une année vient de s'écouler depuis ce jour, la plus longue et la plus dure de toute ma vie sans aucun doute. Alternance de jours où le manque m'étranglait, où ton absence était à la limite du supportable physiquement et d'autres, où je me sentais plus légère.

Mon bébé, mon petit garçon créole qui est passé au bord de la vie, j'aurais tant aimé être ta Maman. T'apprendre à marcher et passer ma main dans tes cheveux, me glisser dans ton cou et y respirer ton odeur sucrée, organiser tes goûters et t'emmener voir voler les avions à mon travail. J'aurais tant voulu t'aider à grandir. 

Depuis ton départ, quelque chose en moi n'attend plus que la fin. Je ne précipiterai rien et j'espère voir grandir les enfants autour de moi, mais j'espère sincèrement ne pas vivre vieille. Tu me manques démesurément.

pleurer 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
° Jane °

avatar

Nombre de messages : 125
Age : 29
Localisation : Marseille
Je suis : Maman de
Ange(s) : Noah, Joshua et Aaron
Décédé(e) à : Noah (IMG à 13SA)
Joshua à 1 jour
Aaron à 1 mois et demi
Bébé n°4 (FC 11SA)
Le : 17/01/2007, 20/07/2012, 27/10/2014, 20/02/2016
Date d'inscription : 29/08/2012

MessageSujet: Re: Mon Oiseau des Iles   Sam 14 Sep - 21:22

Mon chéri,
Je sais que je n'aurais peut-être pas dû mais ce soir j'ai regardé nos photos, les tiennes, celles de Papa, de tout notre bonheur d'avant et les larmes ont tellement coulé.
Depuis ton départ je m'évertue à redonner de la saveur à mes jours tant bien que mal, mais rien qui n'arrive jamais à la hauteur de ma vie d'avant, de ce bonheur à 3. J'ai envie de hurler, de tout casser car je ne comprends pas cette injustice. Je voulais tellement que tu vives, je n'accepterais jamais que les autres enfants vivent et pas toi. Je voudrais remonter le temps et faire d'autres choix, pourquoi n'a t-on pas droit à une seconde chance quand l'amour est si fort ?
Mon bébé à la peau dorée, au visage de chaton qui arborait si joliment la signature paternelle avec tes yeux bridés, je t'ai raté, je t'ai raté pour toujours. Impossible de faire marche arrière. Impossible de refaire l'histoire avec ton Papa où j'aurais dû partir sans revenir à la première rupture 8 mois avant ta conception, pour faire que ce jour d'Amour où il t'as inscrit en moi n'existe jamais et t'épargner une naissance sans espoir derrière. Impossible d'oublier ce Papa qui a fuit seulement 4 jours après ta mort et que j'aime pourtant encore 14 mois après. Pardonne-moi mon bébé pour tout ça. Moi non plus je ne rêvais pas de cette vie-là. Je n'ai jamais voulu assumer seule ton départ. A deux, on panse les plaies, on les partage, on évoque les "bons souvenirs", on se soutient, on compense le vide. Mais "il ne peut pas" qu'il dit.
Parfois en regardant tes échos, photos j'ai l'impression de ne pas trop y croire. Brièvement seulement. Car il y a cette réalité qui s'impose, sans coeur. Tu n'es plus là et ce vide n'a pas de fond. Dans ces moments, la douleur m'étouffe à l'intérieur, me coupe le souffle, je voudrais qu'on me dise que la prochaine fois que je tomberais enceinte on reprendra là où on s'en était arrêtés, qu'on me dise que ce sera toi.
Dans 2 semaines, je re-déménage pour le travail et partirai vivre encore plus loin, à 11h de route de toi, toute seule, dans une ville que je ne connais pas. Je ne rentrerai plus te voir, je ne pourrai pas, la distance m'en empêchera. J'ignore si c'est l'approche de cette date qui fait remonter à la surface toutes ces émotions et la peur de ne plus pouvoir rejoindre la ville familiale, ce port d'attache rassurant dès que j'en ressentirais le besoin comme c'est le cas en ce moment et depuis ton décès mais je peine à trouver le sommeil et angoisse. Mais je devrais faire sans pouvoir rentrer, ou plutôt, avec cette nouveauté et me trouver d'autres repères, loin de toi et de tous. Me refaire une vie en fait.
Avant ce départ, j'ai besoin d'évacuer ce trop plein de larmes contenues. J'ai passé l'été enivrée par un tourbillon d'amis qui ont répondu à mon espèce de fureur de vivre, à mon besoin ardent d'espace et de liberté, en me faisant vagabonder et remplissant mes journées, m'empêchant ainsi de sombrer dans la nostalgie. J'ai enchainé la reprise du travail juste après, dans l'euphorie des retrouvailles avec mes collègues. Et alors que la routine revient, que la passion de l'été s'est en allée, je me sens déboussolée, perdue, fatiguée, je l'ai cherché aussi. Les lames de fond m'entrainent à nouveau, je me rends compte que je suis seule et fragilisée, à jamais. Quelque soit ce par quoi j'essaye de combler pour remplir mes journées et éviter de penser, tout autant qu'elles le sont, la réalité me rattrape toujours au galop.
Tout ne va pas mal pourtant, ton Papi malade ne l'est plus. Un ange couvert par la loi de l'anonymat, t'as rejoins et avant de s'envoler lui a fait don de son foie. Tout est allé très vite. Ce 23 juillet, il s'est endormi condamné par sa maladie comme chaque soir depuis un an et quelques heures plus tard, dans la nuit, l'espoir d'une vie nouvelle le réveillait par téléphone. Le 24 juillet, il s'endormait avec ce nouvel organe en lui, promesse de vie et de longues années encore parmi nous, avec ce petit-enfant qui naîtra bientôt, notre petite Lumière dans la nuit.
C'est formidable. Et j'aurais voulu partager tout cela avec ton Papa.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
° Jane °

avatar

Nombre de messages : 125
Age : 29
Localisation : Marseille
Je suis : Maman de
Ange(s) : Noah, Joshua et Aaron
Décédé(e) à : Noah (IMG à 13SA)
Joshua à 1 jour
Aaron à 1 mois et demi
Bébé n°4 (FC 11SA)
Le : 17/01/2007, 20/07/2012, 27/10/2014, 20/02/2016
Date d'inscription : 29/08/2012

MessageSujet: Re: Mon Oiseau des Iles   Sam 2 Nov - 19:20

Mon Ange,
Nous y sommes, le 3/11. A cette heure ton petit cousin ou ta petite cousine vit ses dernières heures dans le ventre de sa Maman, ma belle-soeur que j'affectionne tant, avant le grand saut vers nous. Depuis une poignée de jours, nous vivons suspendus dans l'attente de ce petit sms ou coup de téléphone qui nous annoncera la bonne nouvelle. C'est terriblement excitant, stressant...

Cette naissance nous rend fous de joie, mais suscite aussi tellement d'inquiétude chez moi, inquiétude que je dissimule pour le bonheur et la protection de ses parents, de notre famille. Je ne supporterais pas qu'il arrive malheur à cet enfant mon Amour.


Aujourd'hui j'étais avec ton Papa. Un peu plus de 3 mois que je ne l'avais pas vu, depuis ton anniversaire en fait. Nous essayons tant que faire se peut, d'être ensemble pour les dates importantes tout au long de cette première année sans toi, qui est aussi la dernière que nous vivons encore pas trop loin l'un de l'autre.

Nos chemins se sépareront bientôt à nouveau, d'une autre façon cette fois. Je suis dans les cartons et prépare encore un déménagement pour Noël. Quant à lui, il est muté en Outre-Mer. Je suis contente pour lui, c'est ce qu'il voulait depuis longtemps. Retrouver le soleil de chez lui, son pays, ses racines, sa famille et ses amis.
Je me dis parfois que, dans ce malheur et malgré notre séparation, c'est une chance d'avoir pu l'avoir près de moi et d'avoir pu m'appuyer sur lui et lui sur moi - même s'il ne l'avoue pas tout à fait -, pour vivre ces dates-anniversaires douloureuses. Et que maintenant, forts de l'élan que l'on s'est mutuellement donné pour se relancer dans la vie, c'est à chacun de voler de ses propres ailes, de finir de se reconstruire seul, avec le souvenir de notre délicieux petit garçon à jamais en nous.
Cet après-midi, à chaque fois que mon regard accrochait le sien, mon cœur vacillait. J'avais l'impression de te retrouver, je te reconnaissais dans certaines mimiques de son visage ou l'éclat de ses yeux pétillants, c'était très furtif mais réconfortant et à la fois terriblement déchirant.

Souvent, le soir, avant de m'endormir, j'imagine le petit garçon que tu serais aujourd'hui. Je te redessine dans ma mémoire, mais je réalise que le temps étiole mes souvenirs et que ta douce image m'échappe. Par la force des choses le temps m'éloigne de toi et je dois l'accepter.
16 mois après je te pleure toujours à chaudes larmes certains jours comme aujourd'hui où le manque me broie plus fort. Et paradoxalement, je crois que je n'ai pas envie de guérir tout à fait, j'ai envie de rester cette Maman différente, en décalage avec le monde.

Je n'ai pas envie d'être comme les autres, ces autres qui n'ont pas vécu la perte d'un enfant. Chercher à rentrer dans le moule de la maternité "normale" et bienheureuse et faire comme si, pour ne pas horrifier, pour ne pas attirer la pitié. Comme s'il fallait te taire sous prétexte que tu n'es pas physiquement présent.
Je ne crains plus de me présenter telle que je suis avec mon histoire, sans masque, sans honte, sans peur. Nier ma douleur, chercher à l'étouffer, c'est chercher à oublier que tu as existé, alors que je le refuse. Tu as fais mon bonheur et cette joie de la maternité, les mères en parlent. Pourquoi ne le pourrais-je pas sous prétexte que ton destin a été différent ?

Ressentir cette douleur c'est savoir que tu as bien vécu, c'est sentir que je suis Maman, ta Maman, différemment certes, mais ta Maman quand même et si fière de toi. La meurtrissure de ta perte a façonné la femme que je suis aujourd'hui, l'occulter c'est me renier, me mentir et cela ne conduirait qu'à une perte supplémentaire, celle de ma propre identité.


Quand tu es décédé, je repartais de rien. Tout était à reconstruire, toute seule, sans emploi. Je n'avais plus rien à perdre et l'armée a répondu à la fraternité dont j'avais besoin d'être enveloppée à ce moment-là, sa rigueur, à une violence faite à moi-même que je réclamais aussi. J'avais besoin de me faire mal pour calmer cette colère en moi, de côtoyer cet univers masculin pour tuer ma féminité, celle qui m'a trahi. Depuis ton départ, tous les jours j'ai essayé de rester digne et forte dans mon travail si exigeant et de me réussir.

Voilà, c'est chose faite aujourd'hui, j'ai réussi, j'ai été promue au grade où mon engagement devait me mener. C'est ce que je t'avais promis et pour tes futurs petits frères et sœurs, au moment où tu t'en allais. J'espère que ces pas que j'ai fais, avec bonne ou mauvaise volonté certains jours, avec des larmes et l'envie d'abandonner souvent, te rendent fier. Tout ça je l'ai fais pour moi, mais surtout par Amour pour toi.
Mon Bébé, j'ai pas de mots pour dire à quel point tu manques à ma vie, à chacune de mes journées, dans tout ce que je fais et partout où je vais.
Je t'aime tellement fort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
° Jane °

avatar

Nombre de messages : 125
Age : 29
Localisation : Marseille
Je suis : Maman de
Ange(s) : Noah, Joshua et Aaron
Décédé(e) à : Noah (IMG à 13SA)
Joshua à 1 jour
Aaron à 1 mois et demi
Bébé n°4 (FC 11SA)
Le : 17/01/2007, 20/07/2012, 27/10/2014, 20/02/2016
Date d'inscription : 29/08/2012

MessageSujet: Re: Mon Oiseau des Iles   Mar 31 Déc - 14:23

Une nouvelle année s'achève, la première complète sans toi. Je l'ai trouvé longue et difficile faite de bas, très très bas et de hauts aussi. Année durant laquelle j'ai compris qu'il fallait que je meurs à mon tour pour pouvoir renaître et accueillir une nouvelle vie, une vie sans toi.

Malgré la camaraderie de mon travail, souvent je suis restée seule, à l'écart, je devais vivre ce passage de la vie à la mort, je devais traverser cette souffrance pour en arriver où je suis, à redevenir quelqu'un et me réaliser professionnellement.

C'est fait et je m'envole dimanche vers mon nouveau lieu de vie. Je quitte tout et me débarrasse de tout. Je n'emporte rien, sauf une valise de vêtements et un carton d'affaires t'appartenant. J'ai besoin de tout recommencer à zéro.

Je sais que cette mutation n'opérera aucun miracle et que mon coeur continuera de saigner même sous d'autres horizons. Mais j'espère que ce nouveau départ m'offrira de belles amitiés et un nouvel amour, qui pansera la blessure que ton Papa a laissé en partant.  

Depuis ta mort, nous avons connu de grands bonheurs, le bonheur de voir mon Papa guérit, de voir naître ton petit cousin, Archibald, en bonne santé en novembre dernier, mais la balance reste déséquilibrée. Les malheurs font plus mal que tous les bonheurs réunis.
Ton absence pèse si lourd dans ma vie et parler de toi au passé m'est le plus difficile. Tu es pour moi si vivant. Tu m'habites jour et nuit, il ne se passe pas une journée sans être avec toi. Je n'invente pas ce lien, cette présence au fond de mon âme. Combien tu m'as fait grandir depuis que tu es entré dans ma vie, mon chéri. Tout ce que tu m'as donné nous appartient et ne s'effacera jamais. Cela va continuer à m'habiter tout au long de ma vie. Sans toi, je ne serais pas celle que je suis, brisée au fond, mais tellement plus riche qu'avant.
Comme chaque fin d'année depuis ton départ, je n'ai pas le cœur à faire la fête et je ne sais pas si seulement cela reviendra un jour. Bien sûr que la présence de ce nouveau bébé a apporté à Noël une saveur particulière cette année, mais cela me fait autant de peine que ne m'apporte de joie. De voir ce petit garçon s'éveiller à la vie, ce plus petit que tu aurais du entrainer dans tes jeux dans la demeure familiale chaque été, ce petit Archie avec qui tu ne seras jamais sur les photos. J'aurais tellement souhaité que vous vous rencontriez, mais peut-être que c'est déjà le cas, il éclate souvent de rire dans son sommeil.
Voilà mon chéri, je n'ai pas le cœur à m'étendre plus. Tu es déjà en moi tous les jours de ma vie, tu es l'Amour de ma vie et mon cœur t'appartient.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
° Jane °

avatar

Nombre de messages : 125
Age : 29
Localisation : Marseille
Je suis : Maman de
Ange(s) : Noah, Joshua et Aaron
Décédé(e) à : Noah (IMG à 13SA)
Joshua à 1 jour
Aaron à 1 mois et demi
Bébé n°4 (FC 11SA)
Le : 17/01/2007, 20/07/2012, 27/10/2014, 20/02/2016
Date d'inscription : 29/08/2012

MessageSujet: Re: Mon Oiseau des Iles   Sam 18 Jan - 9:42

Il y a 7 ans, je quittais cet hôpital où je venais de te perdre si prématurément, mon Noah, mon premier bébé.

Ce jour-là, j'espérais que cette blessure de maternité, soit l'unique. Du moins, je m'étais jurée que la prochaine fois je ferais mieux, que je serais plus prudente, que je me protégerais plus, que j'aimerais plus, comme si c'était un défaut d'amour qui t'avait emporté. Plus, plus, plus... Malgré toutes ces précautions ton petit frère t'as rejoint quelques années plus tard, d'un autre problème. Aujourd'hui, le dicton qui dit que l'amour est plus fort que tout m'apparait comme une belle ineptie. S'il était vrai, vous ne seriez pas morts, nous vous avons tant aimés.

Quelques jours auparavant, on avait jeté le vide à mes pieds. Cet abîme devant lequel toutes les femmes se retrouvent quand on leur annonce, dans une salle d'écho un problème avec leur enfant parfait : Que tu ne grandissais plus. Ou mal. A cause d'un virus - sournois car asymptomatique dans mon cas - que j'avais contracté quelques semaines auparavant.

On ne pense plus qu'à cette phrase, elle tourne en boucle. Cela dure quelques secondes, mais on y pense si profondément qu'on le vit. Et puis on se reprend et on s'accroche à un espoir. On s'y accroche si fort qu'on y croit et la seconde d'après, on se dit que tout est probablement faux, que la dame s'est trompée, qu'on va ressortir de cette pièce chaude et sombre avec son bébé et que ce ne sera qu'un mauvais souvenir.
Mais non on est encore là, devant cette femme qui n'a pas le choix, il faut qu'elle nous l'annonce la mauvaise nouvelle et qu'elle l'ancre assez profondément dans notre tête pour que nous nous en souvenions le restant de nos jours. Que nous en prenions pour le restant de nos jours, chaque matin de notre vie. J'avais pourtant tellement espéré qu'elle me dise que tu étais beau, que je n'avais rien à faire là plus longtemps.

A l'époque nous ne connaissions pas encore ton identité, il était trop tôt pour le savoir, mais les examens qui ont suivi ton départ ont permis de savoir que tu étais un petit garçon. Lorsque nous avons fait baptiser ton petit frère, j'ai aussi demandé au prêtre une petite bénédiction pour toi, pour que tu sois reconnu au ciel et dans nos prières par le prénom de Noah que nous comptions te donner. Cette petite cérémonie
vous a lié, je le sais. Quand vos prénoms ont été prononcés, j'ai eu le sentiment d'être au complet et que nous formions enfin une famille, même si différente des autres. Je me suis dis : "La boucle est bouclée, mes enfants sont ensemble". Encore aujourd'hui je soutiens avec force cette idée, j'espère que vous vous êtes retrouvés et reconnus.

J'étais plus jeune au moment de ta perte, et la fureur de ma jeunesse m'a moins permis de m'épancher sur ce travail d'acceptation. J'ai longtemps refoulé, tenter de voiler, de faire comme si, pour retrouver une jeunesse insouciante, mais à la mort de ton frère tout ce que j'avais cherché à enfouir sous le poids des années a refait surface et de façon décuplée.

Il est vrai que je parle moins de toi car notre cohabitation a été éphémère et j'avais pris cette habitude de te taire pour éviter les jugements et les partis pris sur l'IMG ainsi que les critiques sur mon jeune âge à ce moment; de fait ton souvenir s'est fait plus intime. Notre partage a été réduit, le bout de chemin que nous avons fait ensemble ne m'a pas permis de beaucoup te connaître et la liste de ce que je n'ai pas senti de toi, vécu avec toi, est longue. Mais pas un jour ne passe sans que je ne pense à toi, aussi intensément qu'à ton petit frère et à ce que serait ma vie si vous étiez là, tous les deux. Remplie et heureuse, certainement.  

Vole mon Noah et entraine ton frère, loin de cette vie qui n'a pas su vous accueillir et vous laisser vivre autre part que dans le cœur de vos parents.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
° Jane °

avatar

Nombre de messages : 125
Age : 29
Localisation : Marseille
Je suis : Maman de
Ange(s) : Noah, Joshua et Aaron
Décédé(e) à : Noah (IMG à 13SA)
Joshua à 1 jour
Aaron à 1 mois et demi
Bébé n°4 (FC 11SA)
Le : 17/01/2007, 20/07/2012, 27/10/2014, 20/02/2016
Date d'inscription : 29/08/2012

MessageSujet: Re: Mon Oiseau des Iles   Dim 13 Avr - 8:58

Mon Amour,

J'ai fêté mes 25 ans le 6 avril au restaurant avec la famille et des amies d'enfance venues de Lyon. C'était sympa, mais moi je n'étais pas dans mon assiette, sans savoir pourquoi...

En fait, un petit frère ou une petite sœur grandit en moi depuis quelques semaines. C'est une surprise à laquelle je ne m'attendais pas puisque je n'essayais pas de te donner un petit frère ou une petite sœur. Je le rencontre pour la première fois, jeudi 17 avril à 17h40.

La découverte de cette grossesse n'a pas été innocente ni heureuse même si je mesure le cadeau qui m'est fait d'avoir été gâtée sans même avoir demandé, espéré ce bébé. Souvent, je culpabilise de ne pas savoir me réjouir de cette chance qui m'est donnée de pouvoir à nouveau porter la vie. Mais ce nouveau bébé ne doit pas te faire oublier mon Amour, je ne vais pas "mieux" non plus. Comme je l'ai dis à mon entourage, rien ne s'efface, ne guérit, par la magie d'un test de grossesse positif. Ce serait trop simple.
Ce 3ème bébé grandit dans une maman malheureuse qui n'a pour le moment pleuré que des larmes de tristesse, parce que sa vie démarre en même temps que la tienne il y a 2 ans, parce qu'il/elle est un autre, parce que les souvenirs remontent à la surface et me font mal. Émotionnellement, il est extrêmement difficile de gérer la venue de l'enfant "d'après" mais alors quand en plus on repart sur les mêmes étapes aux mêmes dates c'est pire.
Autrement, mes journées sont sereines, je sens les changements qui s'opèrent en moi, mais je ne suis pas malade. Je me sens bien et ressens ta présence tout autour de moi. La nuit dans mon sommeil tout remonte à la surface, mes nuits sont agitées, hantées par ton souvenir, par la magie de ton regard brillant qui m'accroche à nouveau. Et je revis tout nos moments de l'extérieur, en spectatrice. Je nous revois vu du plafond de ta chambre d'hôpital, moi qui t'aimais comme une enragée, avec la fureur de te voir vivre à tout prix, à n'importe quel prix. A cet instant, j'avais tellement peur de souffrir de ta perte que je n'ai pas voulu voir, que toi tu n'avais plus envie. De tous ces soins, de ces tuyaux dans ton nez et dans ta bouche, de tes mains et de tes bras devenus bleus, abimés par les perfusions. Que ton corps lâchait, que tu nous lâchais. Pardon mon Amour.
 pleurer 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
° Jane °

avatar

Nombre de messages : 125
Age : 29
Localisation : Marseille
Je suis : Maman de
Ange(s) : Noah, Joshua et Aaron
Décédé(e) à : Noah (IMG à 13SA)
Joshua à 1 jour
Aaron à 1 mois et demi
Bébé n°4 (FC 11SA)
Le : 17/01/2007, 20/07/2012, 27/10/2014, 20/02/2016
Date d'inscription : 29/08/2012

MessageSujet: Re: Mon Oiseau des Iles   Sam 17 Mai - 14:44

Mon Amour, 
Je te présente ton petit frère ou ta petite sœur qui se porte très bien. 
Voilà 2 mois que les rendez-vous se succèdent toutes les semaines pour ce bébé, pour éviter que se reproduise ce drame qui t'as enlevé à nous. Les avis divergent pour le moment, les médecins qui me suivent prennent conseils auprès de grands professeurs pour savoir quoi faire, s'il faut intervenir et si oui comment. Mon cas est pour quelques raisons, particulier, différent des autres BCI.
Je vais me faire aider aussi. Après avoir cheminé seule pendant 2 ans, aujourd'hui alors que la famille s'agrandit, j'ai besoin qu'un professionnel m'aide à vous donner la place qui vous revient à chacun. Et puis pour remettre un peu d'ordre dans ma tête et dans mon cœur. Toute seule je n'y arrive pas, je t'aime trop. 
Bonne nouvelle sinon, une nouvelle petite cousine a rejoint la famille il y a quelques jours, Leane, une adorable poupette caramel, brunette et toute dodue, un peu ta bouille. Very Happy 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
° Jane °

avatar

Nombre de messages : 125
Age : 29
Localisation : Marseille
Je suis : Maman de
Ange(s) : Noah, Joshua et Aaron
Décédé(e) à : Noah (IMG à 13SA)
Joshua à 1 jour
Aaron à 1 mois et demi
Bébé n°4 (FC 11SA)
Le : 17/01/2007, 20/07/2012, 27/10/2014, 20/02/2016
Date d'inscription : 29/08/2012

MessageSujet: Re: Mon Oiseau des Iles   Dim 8 Juin - 11:59

Mon Doudou,
Voilà c'est officiel, nous nous apprêtons à accueillir un petit frère. Cette nouvelle m'a rendue heureuse. En te perdant, ma hantise était de revivre une nouvelle grossesse à la même période, avec un enfant du même sexe et c'est ce qui est arrivé. Peut-être pour me montrer que j'avais encore des ressources en moi pour le surmonter. Et sans autre choix possible c'est ce que je m'évertue à faire depuis bientôt 4 mois. Finalement ce hasard de la vie n'est pas plus un facteur de stress comme je l'imaginais à tort ou alors je dois le gérer en faisant l'autruche inconsciemment pour me protéger. 
A l'aube du deuxième trimestre, je suis restée dans le même état d'esprit zen, je suis relativement sereine, je n'ai pas peur, je ne suis pas stressée. A quoi bon de toute façon, l'inquiétude n'empêche pas le malheur qui doit arriver et ferait du mal à ton frère. Autant ne pas anticiper l'avenir que je ne connais pas et profiter du moment présent qui lui m'offre de me sentir bien et un bébé en bonne santé. Mais je mesure et savoure beaucoup plus mon état, ma chance d'être enceinte, tous ces petits maux qui me font me sentir maman à nouveau, ce que je n'avais pas fait ou si peu pour toi, vivant ma grossesse avec évidence.
Il m'arrive encore de pleurer ton absence quand survient la nuit, surtout que je vis cette nouvelle grossesse seule depuis le début, il me faut donc gérer l'absence du Papa en mission et la tienne qui s'entremêlent avec la présence de ton frère. Même si je suis habituée à la solitude, aux éloignements répétés avec mon travail, étant enceinte, chargée d'hormones, c'est différent et j'aurais parfois besoin d'être entourée d'un compagnon comme toutes les autres mamans dans les salles d'attente alors certains soirs le vase déborde. Mais bon, le lendemain c'est reparti, nous sommes militaires, nous l'avons choisi, il faut s'y faire. 
Je t'embrasse mon Amour, je t'aime si fort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
° Jane °

avatar

Nombre de messages : 125
Age : 29
Localisation : Marseille
Je suis : Maman de
Ange(s) : Noah, Joshua et Aaron
Décédé(e) à : Noah (IMG à 13SA)
Joshua à 1 jour
Aaron à 1 mois et demi
Bébé n°4 (FC 11SA)
Le : 17/01/2007, 20/07/2012, 27/10/2014, 20/02/2016
Date d'inscription : 29/08/2012

MessageSujet: Re: Mon Oiseau des Iles   Dim 19 Oct - 20:00

Mon Amour,

Ma dernière visite remonte au mois de juin, pardonne-moi d'avoir eu besoin de "couper" avec cette page, j'avais besoin de me préserver, de croire au bonheur et à une naissance heureuse. A l'époque, ton frère était encore au chaud, lové dans mon ventre et en bonne santé, du moins nous le croyions.

Ton frère, Aaron, est né avec 2 mois et demi d'avance et un petit cœur sans partage que les médecins vont essayer de réparer d'ici la fin du mois. 

Mon souhait était de mettre au monde un enfant investi du seul espoir qu'il ait une meilleure vie que la tienne. C'était la fierté, le doux bonheur de le sentir prendre en forme en moi jusqu'au jour où il a pris forme hors de moi, trop vite, trop tôt. J'ai mis au monde un bébé inachevé, raté. Il était censé posséder certaines fonctionnalités mais dès ses premières semaines de vie, le score n'était pas bon. Au fond de moi je le savais, ce vendredi soir lorsque ce médecin m'a convoqué, à une heure trop tardive pour que ce soit une bonne nouvelle qui, elle, aurait attendu le lendemain.

C'est là qu'on a rouvert le vide sous mes pieds, cet abîme devant lequel toutes les femmes se retrouvent lorsqu'on leur annonce un problème avec leur enfant parfait. J'ai été projetée 2 ans en arrière, j'étais alors déjà entre ces murs, pour toi, pour vivre ta mort.

Depuis l'annonce, la vie continue, il le faut pour les aînés qui grandissent au milieu de nous. Une épreuve devient un obstacle lorsque l'on s'incline, alors nous allons garder la tête haute et continuer de partager notre quotidien entre la réanimation néonatale et la vie réelle et aller vers cette chirurgie avec confiance. 

La réanimation c'est une autre dimension. C’est difficile de voir ces portes se refermer et de laisser son bébé derrière. Tout se mélange et n'est que confusion, illogique, non-sens. Les sonneries des machines ne me quittent pas, elles m'accompagnent partout, tout le temps. J'ai l'impression de les entendre même en m'endormant le soir, au supermarché, sous la douche. L’angoisse ne me laisse pas de répit non plus, la peur d’entendre retentir la sonnerie de téléphone qui annoncera une mauvaise nouvelle m'étreint en permanence. La tristesse m'envahit quand je vois ces nouveaux-nés respirer l'air de dehors à bord de leur poussette, alors que ton frère est prisonnier de son incubateur. Mon Dieu quelle injustice, nous n'étions pas moins valables ! Quelle impuissance de ne rien pouvoir faire pour l'aider, la culpabilité m'étouffe.

Je voudrais revenir à cette époque insouciante et sereine mais lointaine et révolue je le sais. Je m'en veux, je lui en veux, mais au delà de mes peurs, je l'aime si fort. 
Joyeux moiniversaire au milieu des étoiles mon chéri. 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
° Jane °

avatar

Nombre de messages : 125
Age : 29
Localisation : Marseille
Je suis : Maman de
Ange(s) : Noah, Joshua et Aaron
Décédé(e) à : Noah (IMG à 13SA)
Joshua à 1 jour
Aaron à 1 mois et demi
Bébé n°4 (FC 11SA)
Le : 17/01/2007, 20/07/2012, 27/10/2014, 20/02/2016
Date d'inscription : 29/08/2012

MessageSujet: Re: Mon Oiseau des Iles   Mer 20 Juil - 16:44

Mon dernier message remonte à presque 2 ans. Le 20 octobre 2014. 7 jours plus tard, ton frère Aaron, mon bébé de l'Espoir, mourrait brutalement dans la nuit à l'aube de ses 2 mois. A la suite de ce nouveau drame, je ne suis pas ou que rarement repassée ici. Trop détruite, trop par terre, trop tout.

Aujourd'hui tu as 4 ans mon Amour. 4 années à tenter de mettre un pansement sur une blessure qui saignait encore. Quand je regarde le chemin parcouru j'ai un peu peur, je me souviens de ce jour comme si c'était hier et je ne pensais pas y survivre. En fait, je suis un peu morte avec toi ce jour-là. Je vis, je ris mais au fond je suis définitivement cassée. Mais l'amour reçu, l'amour donné ne passera jamais.


Merci de m'avoir fait grandir et élevée au prix de ta vie, merci de m'avoir ramené à l'Essentiel.
Merci d'être mon enfant et joyeux anniversaire parmi les étoiles.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
° Jane °

avatar

Nombre de messages : 125
Age : 29
Localisation : Marseille
Je suis : Maman de
Ange(s) : Noah, Joshua et Aaron
Décédé(e) à : Noah (IMG à 13SA)
Joshua à 1 jour
Aaron à 1 mois et demi
Bébé n°4 (FC 11SA)
Le : 17/01/2007, 20/07/2012, 27/10/2014, 20/02/2016
Date d'inscription : 29/08/2012

MessageSujet: Re: Mon Oiseau des Iles   Jeu 20 Juil - 19:38

Encore un an.

Un tour de plus...


5 ans sans toi et toujours ce sentiment d'avoir échoué à quelque chose d'important encore plus que les autres années. Maintenant je le sais, c'est une certitude, quelque chose en moi me le dit. Avec ton papa on a raté le coche. Raté tout court et quand j'y pense j’ai une rage impuissante qui me secoue. Et cette petite voix qui fait des ravages dans ma tête et qui me fait dire : On a pas tout tenté. Voilà où j'en suis 5 ans après.


J'ai passé 5 années aux frontières de l’absurde à négocier avec la réalité, à échafauder des plans où tu revenais, à me dire que ton départ n'était pas vrai et qu'il suffisait de ne pas y croire pour qu'il ne soit pas réel, que ce soit juste une erreur totale dont on allait finir par trouver la solution et tout réparer. Dans mes daydreams, je me rassure, je ris presque toute seule de m’être fait si peur alors que j’ai des solutions, oui je les ai puisque j'ai ton ADN et qu'il suffit de tout recommencer. Alors tu reviendras et rien ne sera arrivé. On pourra tout gommer et avoir la vie des autres mon Amour, celle qui n'est pas entâchée par un terrible drame, irréversible, définitif.


Mais avec un recul de 5 années, j'ai une vérité de plus à accepter et avant tout à subir : c'est que la perte d’un enfant ne signe pas le début et la fin du cauchemar. C’est juste les prémices de plein d’autres pertes, le point de départ d’une dégringolade existentielle où, quoi que l'on fasse, le résultat est le même : on se casse la gueule et le cœur encore et encore. Et on voudrait faire un bond dans le passé à cette époque où tout allait bien mais on en profitait même pas. Quand on se voit sur les photos on se regarde comme un étranger qui a de la chance et qui ne le sait même pas, l'idiot.


Tu me manques, tu nous manques et c'est si peu de l'écrire...
Joyeux anniversaire ma fierté, ma fragilité, mon inoubliable bébé, my eternal bleeding...
Ce soir, aux 4 coins du monde, sur ton île en Martinique, à la Réunion, à Lille, Paris, Lyon, et Toulouse où tu es né, une bougie brillera pour toi et j'espère qu'elle montera jusqu'à toi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Mon Oiseau des Iles
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nos Petits Anges au Paradis :: DEUIL PÉRINATAL :: LETTRES AU CIEL-
Sauter vers: