DEUIL PÉRINATAL - SITE OFFICIEL
 
AccueilGalerieFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez | 
 

 Fausse couche et mauvaise ambiance lors du retour au travail

Aller en bas 
AuteurMessage
MarÉli

avatar

Nombre de messages : 597
Age : 39
Localisation : Québec
Je suis : Maman de
Ange(s) : 4 minis anges
1 fils
1 fille, ma petite espoir
Décédé(e) à : 7 SA
5 SA
4 SA
10 SA
Le : 10/01/2012
14/03/2012
12/04/2012
20/07/2012
Éli est né le 12 novembre 2009, à 33 0/7 SA.
Alicia, mon espoir, est née le 2 août 2013.
Date d'inscription : 23/08/2012

MessageSujet: Fausse couche et mauvaise ambiance lors du retour au travail   Lun 10 Sep - 14:04

Bonjour les mamanges,

Pour celles qui ont fait une ou des fausses couches et qui sont retournées au travail, est-ce que certaines d'entre vous ont vécu une mauvaise expérience ? Si oui, j'aimerais savoir ce que vous avez fait pour composer avec la situation.

Je sais que les hormones et la souffrance inhérente au deuil corrompent souvent la perception de la réalité, mais dans la situation actuelle, un collègue a pris ma défense à l'effet que l'attitude de la direction était mauvaise à mon endroit, à plus forte raison en situation de détresse psychologique. Mon conjoint voudrait que je donne ma démission, lui qui pourtant, est un Monsieur Pacifique trouvant toujours le bon côté. Mais notre situation financière m'empêche de lever le nez sur les quelques miettes de tâches qui m'ont été assignées.

Alors que je pense constamment au terme de grossesse auquel je devrais être et que je trouve la vie terriblement injuste, les circonstances du retour au travail enveniment ma colère et ma peine, d'autant plus qu'il s'agit d'une institution pour laquelle je travaille depuis 12 ans. J'ai juste envie de leur crier "Non, vous n'avez pas envie de me voir ici, et bien moi non plus je n'ai pas envie d'être ici. J'ai juste envie de prendre soin de l'enfant qui devrait se trouver dans mon ventre !!!"


Bisous à tous nos petits anges,
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
San

avatar

Nombre de messages : 716
Localisation : Montréal
Je suis : Maman de
Ange(s) : Poussière d'étoile (Rosalie/Simon) et de mon bébé espoir Arielle née le 6 mai 2013.
Décédé(e) à : 14 semaines
Le : 14/05/2012
Date d'inscription : 10/08/2012

MessageSujet: Re: Fausse couche et mauvaise ambiance lors du retour au travail   Lun 10 Sep - 14:50

Je suis curieuse de savoir dans qu'elle domaine tu travaille. Je trouve scandalisant qu'en 2012 des gens (employeur) fasse de la discrimination par rapport au retrait préventif et la maternité.

Me concernant, j'ai fais ma fausse couche et je suis retournée travaillé 1 semaine plus tard. Mes collègues ont été super..même les filles aussi ( je suis éducatrice). Les gens m'ont laisser du temps et m'ont rassuré car je me sentais coupable de revenir prendre ma place après 2 mois d’absence alors que ma collègue qui avait mon remplacement se voyait rétrograder. J'ai du dealer avec ca et ce sentiment de culpabilité a disparue peu à peu.

Je trouve vraiment dommage que tes collègues ne soient pas supportant. Sad
Bref donne nous des nouvelles xxxx
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MarÉli

avatar

Nombre de messages : 597
Age : 39
Localisation : Québec
Je suis : Maman de
Ange(s) : 4 minis anges
1 fils
1 fille, ma petite espoir
Décédé(e) à : 7 SA
5 SA
4 SA
10 SA
Le : 10/01/2012
14/03/2012
12/04/2012
20/07/2012
Éli est né le 12 novembre 2009, à 33 0/7 SA.
Alicia, mon espoir, est née le 2 août 2013.
Date d'inscription : 23/08/2012

MessageSujet: Re: Fausse couche et mauvaise ambiance lors du retour au travail   Lun 10 Sep - 17:39

Merci San pour ton témoignage et pour ton support !

Je suis kinésiologue et je travaille au Service des activités sportives d'un cégep. Je fais plusieurs trucs, comme donner des cours de groupes, offrir des services de réhabilitation spécialisés, concevoir des programmes spécifiques pour des besoins particuliers, travailler au gym, etc. J'ai un statut contractuel surnuméraire occasionnel depuis 12 ans; autrement dit, ils me réengagent à chaque session d'automne et d'hiver. Parfois je travaille au gym pendant l'été.

Lors de ma 1ère grossesse (mon fils qui a 3 ans) j'ai senti que mon coordonnateur n'aimait pas me voir partir en retrait préventif. Aucun propos déplacé, mais c'est comme s'il fallait que je me sente honteuse de profiter des privilèges du système pour camoufler une paresse quelconque. Pourtant, en contexte de restrictions budgétaires, la CSST et les médecins ne signent pas pour des caprices. J'ai tenté de m'enlever cette impression de la tête en mettant le tout sur le compte des hormones.

Lors des débuts de grossesse suivants, ceux menant à la 1ère, 2e et 3e fausses couches, je sentais que le climat était tendu. Tout de suite après les fausses couches, on avait de bons mots pour moi, mais on me signifiait qu'il n'y avait pas de place pour l'apitoiement. Par exemple, lors de la 2e fausse couche, j'ai avisé mon coordonnateur via la réponse au courriel qui me "rushait" de tout régler avant l'arrêt de travail. Il m'a répondu "Vraiment désolé, je suis triste pour toi", mais les lignes suivantes contenaient les instructions relativement à mes dossiers en cours alors que je ne partais plus.

Cet été, lorsque j'ai annoncé que j'avais fait une 4e fausse couche, le collègue qui avait pris la relève de mes quarts de travail au gym m'a témoigné toute sa sympathie, mais dans la même conversation, a lancé que si je reprenais mes heures, ça le foutait dans le trouble. À noter qu'à l'annonce de ma nouvelle grossesse (menant à la 4e fc), on m'a demandé pour être rencontrée en personne afin de bien comprendre tous les éléments.

À son retour de vacances, mon coordonnateur a convenu que je reviendrais travailler pour la session d'automne. Il m'a même rencontré relativement à un projet que j'ai démarré l'année dernière. Il ne m'a assigné aucun quart de travail au gym, même s'ils se sont retrouvés en pénurie de personnel. Côté cours de groupe, je suis l'instructeure ayant le plus d'ancienneté alors d'habitude on m'assigne plusieurs tâches. On m'a donné un seul cours cette session, rien de plus.

Aucun de mes services spécialisés n'est annoncé dans le cégep. Qu'il n'y ait rien d'inscrit dans la programmation, c'est normal, j'étais en préventif au moment de l'impression. Mais considérant que les services et activités déjà inscrits dans la programmation sont aussi affichés sur les babillards et sur des pamphlets, il n'y aurait eu aucun problème à faire la publicité de mes services, question de me donner un petit coup de pouce. Non, il faut que je fasse moi-même la promotion de mon expertise, de laquelle ils en tirent des bénéfices intéressants pourtant.

Lors de la semaine de promotion des activités, aucune des affiches présentant mes spécialités n'avaient été imprimées. Les agentes de bureau étaient très mal à l'aise, et l'une d'elle s'est empressée de les imprimer pour réparer la situation, mais une fois de plus, l'ambiance était lourde. Je suis allée pleurer au vestiaire. J'avais juste envie de partir.

Deux personnes de l'administration du Service ont quitté. J'avais appliqué au printemps dernier pour l'un des deux postes et me suis retrouvée dans les trois finalistes. La candidate choisie a quitté à son tour pour une tâche d'enseignement. Pourquoi ne pas m'offrir le poste, surtout qu'on ne m'interdit pas le travail de bureau advenant que je puisse être enceinte à nouveau ? Mon conjoint pense que c'est pour ne pas trop m'imposer de stress qu'ils ne se sont pas avancés.

Advenant que la direction n'aurait pas été satisfaite de mon travail, ils ne m'auraient pas embauché pendant toutes ces années ??? Surtout que je n'ai cessé de me perfectionner, d'innover, et aussi, que j'ai toujours entretenu une bonne relation avec les collègues, les étudiants et le personnel.


Je reste bonne joueuse et me plie à la situation sans râler, sans parler contre la direction, même si des clients se montrent irrités de mes conditions actuelles. J'aurais tellement envie de crier ma rage et de les envoyer au diable, mais j'opte pour l'attitude la plus mature possible sur place, puis je viens me plaindre sur ce forum...


Toutes mes excuses pour ces lamentations. Dans les circonstances, ce climat de travail rend le deuil tellement plus pénible !


Pensées pour les mamanges et pour nos petits anges xxx
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
San

avatar

Nombre de messages : 716
Localisation : Montréal
Je suis : Maman de
Ange(s) : Poussière d'étoile (Rosalie/Simon) et de mon bébé espoir Arielle née le 6 mai 2013.
Décédé(e) à : 14 semaines
Le : 14/05/2012
Date d'inscription : 10/08/2012

MessageSujet: Re: Fausse couche et mauvaise ambiance lors du retour au travail   Lun 10 Sep - 19:56

Javou que ca manque cruellement de courtoisie et d'empathie. C'est comme si le fait de quitter notre travail pour la sécurité de notre bébé, faisait de nous des personnes pas fiable alors que ca veut rien dire. C'est vraiment lamentable comme comportement....Est ce que tu en n'a parler avec tes patrons ou ton coordo...?

Je dois t'avouer que j'ai de la chance. Lors de mon retour au travail, j'ai mis au clair mes intentions ...que je voulais réessayer aussitôt que je pouvais. Ma patronne ma appuyé a 100% en me soutenant. J'ai cependant pris la décision de rester les 3 premiers mois au travail au lieu de quitter en préventif immédiatement. Je voulais pas refaire vivre une séparation, encore, aux petites filles. De plus, travailler m'occupe l'esprit.

Je suis vraiment désolé de ta situation et beaucoup de femme craignent de changer de travail lorsqu'elle prévoit tomber enceinte ...je m'inclue à 100% dans ce groupe de femme.

Donne moi des nouvelles Smile je t'envois des ondes positives.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexe

avatar

Nombre de messages : 1264
Age : 32
Localisation : Lanaudière
Je suis : Maman de
Ange(s) : Logan né le 11 mai à 28 5/7 à 570 grammes.

Pascal à 12 3/7.

Décédé(e) à : Envolé après 45 jours de vie en néonatalogie.
Au CHU Ste-Justine.

Le : 24 juin 2011 & 15 août 2013.
Date d'inscription : 06/07/2011

MessageSujet: Re: Fausse couche et mauvaise ambiance lors du retour au travail   Lun 10 Sep - 20:00

J'ai vécu une situation similaire à la tienne.

Je travaille en petite enfance et suite à la perte de Logan qui se suiva de 2 fausses couches, j'ai pris beaucoup de temps à revenir au travail. J'suis tombée très bas. Je ne voulais pas revenir au travail même après tout ce temps et les assurances ont mis fin à mon dossier. C'est alors que je me suis retroussé les manches et je suis revenue en affichant une forte image de moi, confiante et changée.

Lors de mon retour au travail, j'ai été victime. Victime d'un mauvais oeil, les choses ont changées. Je n'ai pas aimé la façon dont j'ai été accueillie, les commentaires terriblement blessants et j'en passe. J'ai enduré, enduré et ça n'a pas duré.

J'ai finalement donné ma démission. Mon conjoint approuvait à 100% cette décision et j'ai quitté pour un nouvel endroit. Je dois ajouter que où je suis présentement, je suis bien. Je suis reconnue et mon fils l'est tout autant. La grande majorité du personnel y travaillant connait mon histoire et comprennent. Ils peuvent imaginer toute la douleur et m'encouragent. Ils m'ont même citer comme une mère extraordinaire lors d'un réunion. Je dois avouer que le fait d'être comprise fait toute la différence.

Je te souhaite bon courage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MarÉli

avatar

Nombre de messages : 597
Age : 39
Localisation : Québec
Je suis : Maman de
Ange(s) : 4 minis anges
1 fils
1 fille, ma petite espoir
Décédé(e) à : 7 SA
5 SA
4 SA
10 SA
Le : 10/01/2012
14/03/2012
12/04/2012
20/07/2012
Éli est né le 12 novembre 2009, à 33 0/7 SA.
Alicia, mon espoir, est née le 2 août 2013.
Date d'inscription : 23/08/2012

MessageSujet: Re: Fausse couche et mauvaise ambiance lors du retour au travail   Lun 10 Sep - 22:19

Merci pour vos témoignages les filles. Ça me fait du bien de vous lire.

Je me prépare en effet à rencontrer mon coordo pour lui dire comment je me sens. J'attends simplement de rassembler tous les arguments, et aussi, de laisser descendre la vapeur question de ne rien dire que je pourrais regretter par la suite. Ce que je trouve particulièrement étrange, c'est que je lui avais dit que je ne ferais pas de chichi devant l'éventualité d'avoir moins de tâches qu'à l'habitude cet automne, reconnaissant qu'au moment d'un départ en préventif, il y a des ennuis logistiques. Mais là c'est une toute autre histoire, c'est comme si j'étais une créature indésirable.

Pour le changement de lieu de travail, c'est certain que je n'y retournerai pas, que ce soit après un congé de maternité ou même en janvier si je ne suis pas enceinte. Je ferai comme toi Alexe; moi aussi mon conjoint m'appuie. En plus, il y a un moment que je songe à une réorientation de carrière. Être kinésiologue c'est super, mais c'est devoir vivre dans la précarité, chose avec laquelle je compose moins bien dans la trentaine que dans la vingtaine. Le seul ennui, c'est qu'en situation de deuil périnatal, il est difficile de prendre de bonnes décisions relativement à un avenir professionnel. Néanmoins, je continue de chercher, de m'informer et d'envisager des plans d'avenir. Ça reste tout de même une démarche constructive qui change les idées.

Encore une fois, merci beaucoup pour votre support, c'est fort apprécié bisous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Togesteph



Nombre de messages : 676
Age : 36
Localisation : Saint-Etienne
Je suis : Infimière
Ange(s) : BB1
BB2
Décédé(e) à : BB1 môle curetée à 10SA
BB2 FC à 4SA
Le : BB1 le 9/04/2011
BB2 le 1/04/2012
Date d'inscription : 06/09/2012

MessageSujet: Re: Fausse couche et mauvaise ambiance lors du retour au travail   Mar 11 Sep - 1:49

woh c'est à la limite du harcèlement moral ce qu'il te fait!

je pense que ça dépend surtout de la mentalité des gens. Perso je travaillais à l'hopital. Niveau chef ils n'étaient interessé que par le plannng, les soucis que causais mon arrêt et ma date de reprise. Niveau collègue y'en a une ou 2 qui ont compris les autres m'ont toute dit que je m'arretais pour rien que c'était rien etc... Résultat j'ai fais prolonger l'arret jusqu'à la fin du CDD et tant pis si ça m'a mis dans la mouise financièrement. je ne voulais pas reprendre avec des cons pareils.
courage et parfois une mauvaise situation passagère vaut mieux que de se rendre malade avec quelques cons au boulot
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
San

avatar

Nombre de messages : 716
Localisation : Montréal
Je suis : Maman de
Ange(s) : Poussière d'étoile (Rosalie/Simon) et de mon bébé espoir Arielle née le 6 mai 2013.
Décédé(e) à : 14 semaines
Le : 14/05/2012
Date d'inscription : 10/08/2012

MessageSujet: Re: Fausse couche et mauvaise ambiance lors du retour au travail   Mar 11 Sep - 10:00

Je me demandais ce matin si le fais de travailler avec des femmes pose moins de problème ? Dans mon milieu de travail c'est presque juste des femmes et j'ai un collègue masculin très compréhensif qui a vécu plusieurs fausses couches avec sa conjointe. Peut être que ça fait une différence au bout de la ligne ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MarÉli

avatar

Nombre de messages : 597
Age : 39
Localisation : Québec
Je suis : Maman de
Ange(s) : 4 minis anges
1 fils
1 fille, ma petite espoir
Décédé(e) à : 7 SA
5 SA
4 SA
10 SA
Le : 10/01/2012
14/03/2012
12/04/2012
20/07/2012
Éli est né le 12 novembre 2009, à 33 0/7 SA.
Alicia, mon espoir, est née le 2 août 2013.
Date d'inscription : 23/08/2012

MessageSujet: Re: Fausse couche et mauvaise ambiance lors du retour au travail   Mar 11 Sep - 12:13

Peut-être que de façon générale, oui, c'est plus facile. Quoique des infirmières comme Togesteph (qui a posté hier) ne l'ont pas eu facile elles non plus, même si elles étaient dans des milieux féminins.

Comme toi San, j'ai pourtant des collègues masculins compréhensifs, mais qui disent des conneries sans s'en rendre compte aussi.

Mais oui, peut-être que si j'étais surtout entourée de femmes, dont des mamans qui ont déjà vécu une telle épreuve, ce serait facilitant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Fausse couche et mauvaise ambiance lors du retour au travail
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nos Petits Anges au Paradis :: DEUIL PÉRINATAL :: GÉNÉRAL-
Sauter vers: