DEUIL PÉRINATAL - SITE OFFICIEL
 
AccueilGalerieFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez | 
 

 mon bébé d'amour guillaume

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
tatiana1



Nombre de messages : 1005
Localisation : PACA
Je suis : Maman de
Ange(s) : Guillaume
Décédé(e) à : 38 semaines de grossesse
Le : décédé le 26/09/2011. Ils ont enfin trouvé la cause de son décès 3 ans après: HYPOXIE PLACENTAIRE
Date d'inscription : 19/09/2012

MessageSujet: Re: mon bébé d'amour guillaume   Mar 27 Nov - 10:21

bonjour mon bébé d'amour

Je transcrit ici ce texte sublime


"Je vous prêterai pour un peu de temps,
un de mes enfants, dit Dieu,
Pour que vous l'aimiez tant qu'il vivra,
Et le pleuriez lorsqu`il vous quittera
Ce sera peut-être six ou sept semaines,
Trente ans ou quelques heures,
Le voulez-vous, jusqu`à ce que je le reprenne,
Pour prendre soin de lui à ma place ?
Je ne peux vous promettre qu`il restera,
Puisque tout sur la terre est passager,
Mais il y a des leçons qui s`y enseignent,
Et je veux que mon enfant les apprennent.
Et là, sur la terre avec vous,
Je prête cet enfant qui est mien,
Pour bien des âmes qu`il touchera,
Avec les leçons que j`envoie.
J`ai regardé ce vaste monde,
En cherchant des âmes fidèles,
Et dans la foule qui encombre le chemin de la vie,
Je vous ai choisis.
À présent voulez-vous lui donner votre amour,
Sans penser que ce soit labeur inutile,
Et sans me détester quand je viendrai,
Pour le reprendre ?
Je vous imagine me disant :
"Seigneur que ta volonté soit faite ! "
Pour toutes les joies que cet enfant nous a données,
Nous acceptons les risques du destin.
Mais tu es venu le reprendre,
Bien plus vite que nous pensions,
Seigneur, pardonne à nos larmes,
Et aide nous à comprendre."


je t'aime trèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèès fort mon coeur. Tu me manques
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tatiana1



Nombre de messages : 1005
Localisation : PACA
Je suis : Maman de
Ange(s) : Guillaume
Décédé(e) à : 38 semaines de grossesse
Le : décédé le 26/09/2011. Ils ont enfin trouvé la cause de son décès 3 ans après: HYPOXIE PLACENTAIRE
Date d'inscription : 19/09/2012

MessageSujet: Re: mon bébé d'amour guillaume   Jeu 29 Nov - 7:21


Bonjour mon bébé,
une mamange a trouvé ce poème. Je l'ai trouvé très belle. Sauf le début où c'est écrit" vos enfants ne sont pas vos enfants". Je pense que tu es bien mon enfant mais on ne possède pas ce qu'on aime



"Vos enfants ne sont pas vos enfants.

Ils sont les fils et les filles de l'appel de la Vie à elle-même.
Ils viennent à travers vous mais non de vous.
Et bien qu'ils soient avec vous, ils ne vous appartiennent pas.

Vous pouvez leur donner votre amour mais non point vos pensées,
Car ils ont leurs propres pensées.
Vous pouvez accueillir leurs corps mais pas leurs âmes,
Car leurs âmes habitent la maison de demain, que vous ne pouvez visiter, pas même dans vos rêves.
Vous pouvez vous efforcer d'être comme eux, mais ne tentez pas de les faire comme vous.
Car la vie ne va pas en arrière, ni ne s'attarde avec hier."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tatiana1



Nombre de messages : 1005
Localisation : PACA
Je suis : Maman de
Ange(s) : Guillaume
Décédé(e) à : 38 semaines de grossesse
Le : décédé le 26/09/2011. Ils ont enfin trouvé la cause de son décès 3 ans après: HYPOXIE PLACENTAIRE
Date d'inscription : 19/09/2012

MessageSujet: Re: mon bébé d'amour guillaume   Sam 1 Déc - 17:47

DEUXIEME NOEL SANS MON ANGE: comment le passer!

Bonsoir mon bébé d'amour

Tu remercieras Luna la fille d' Angel des étoiles pour m'avoir envoyer sa maman sur ce site.
Elle n'est pas restée longtemps mais le peu qu'elle est restée m' a fait avancer dans mon deuil. J'ai reçu aujourd'hui les livres qu'elle nous a donné comme référence. Je les rappelle au cas où quelqu'un est intéressé:
- le pouvoir du moment présent (auteur Eckart Tolle)
- l'art du calme intérieur (auteur Eckart Tolle)
- mettre en pratique le pouvoir du moment présent (auteur Eckart Tolle)
- méditer jour après jour (auteur Christophe André)

J'ai trouvé deux messages de Mamange qui me permettraient de traverser les fêtes de fin. Je les remercierai jamais assez. Je les écrit ici pour me les rappeler. Un des messages j'ai remplacé le prénom par le tien.

Mamange écrit:

Pour moi la question serait plutôt de comment y penser d'une manière apaisée pendant les fêtes.
Ces fêtes de fin d'année et les autres fêtes familiales sont autant de
rappel du manque de nos petits anges. Et il est impossible pour nous de
ne pas penser à leur absence pendant ces périodes.

Pour mieux vivre ce manque pendant les fêtes, on peut essayer d'y penser d'une manière
douce en créant un petit rituel spécialement pour eux. Je sais que
certaines mamanges préparent des petits cadeaux ou des décorations de
noël spéciales pour leur petit ange. Mais ça peut être autre chose.
Quelque chose qui a du sens pour toi.

Par exemple, pour la Saint Nicolas tu peux même l'instaurer avec son frère jumeau, vous faites un
petit gâteau rien que pour Guillaume la veille en le déposant dans une
assiette à son nom et le lendemain vous déposez les gâteaux à l'endroit
ou vous avez l'habitude de vous recueillir pour penser à lui...

Il existe autant de manières d'instaurer un rite qui vous est propre et
l'important c'est qu'il signifie pour vous qu'il est toujours présent
avec vous et dans votre coeur pendant les fêtes.

Je te souhaite tout plein de forces pour te recueillir en douceur en pensant à Guillaume pendant les fêtes.
Ne te force pas à faire semblant de te sentir bien pendant ces jours mais
cherche à vivre tes émotions de la façon la plus douce, la plus apaisée.
Car c'est normal que la peine soit là.

voici le message d'amour de la mère d'une Mamange:

"Nous sommes déjà Décembre, avec tout ce que cela comporte. Des joies
devenues peines pour les uns, des peines que l'on veut dissimuler pour
le bonheur des autres, une période difficile où les peines et les joies
se mélangent...mais l'amour nous permettra d'en refaire un moment de
bonheur‬"


Tu n'es plus là dans ce monde mais tu es tellement présent dans mon coeur, repose en paix mon fils, guide moi vers la paix intérieur tout en t'aimant de tout mon coeur car tu es dorénavant mon Ange Gardien choisi spécialement par Dieu.

Une Mamange a écrit:
Je crois que les épreuves que nous rencontrons sur notre route, tout comme les expériences heureuses, nous permettent de grandir et d'apprendre. Et je pense aussi qu'avant de s'incarner dans un corps, les âmes savent où elles vont et quelle est leur "mission"

je suis encore loin de penser çà. Enfin, l'avenir me le dira.....
Bonne nuit mon bébé d'amour. Fais de beaux rêves
jtm jtm jtm jtm jtm jtm jtm jtm jtm jtm jtm jtm jtm














Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tatiana1



Nombre de messages : 1005
Localisation : PACA
Je suis : Maman de
Ange(s) : Guillaume
Décédé(e) à : 38 semaines de grossesse
Le : décédé le 26/09/2011. Ils ont enfin trouvé la cause de son décès 3 ans après: HYPOXIE PLACENTAIRE
Date d'inscription : 19/09/2012

MessageSujet: Re: mon bébé d'amour guillaume   Lun 3 Déc - 9:10

CONSEILS D'UNE JUMELLE ESSEULEE AUX PARENTS
Si je devais guider les parents de jumeaux esseulés je leur dirai de suivre leur instinct et leur coeur en gardant en esprit quelques points fondamentaux:

Votre enfant a perdu un être qu'il a cotoyé pendant plusieurs mois.
Comme vous n'oublierez jamais votre enfant décédé, lui ne l'oubliera pas non plus.

Inutile de tenter de le cacher il le sait, c'est inexplicable mais c'est un fait, il le cherchera inconsciemment toute sa vie s'il ne sait pas ce qui est arrivé...


De nombreux jumeaux à qui on a caché l'existence de l'Ange s'inventent ainsi un ami imaginaire qui bizarrement est leur jumeau, alors même qu'ils ne savent pas qu'ils sont des jumeaux esseulés. Et puis il souffrira d'autant plus qu'il ne comprendra pas sa souffrance, ses angoisses.

Non surtout ne nier pas sa gémellité.
Au contraire n'hésitez pas à lui dire qu'il existe des traces du disparu. C'est important de savoir que ce que notre inconscient nous affirme est vrai, d'avoir des preuves. Après, il ne cherchera pas forcément à les voir, attendez qu'il le demande, ce qui compte c'est qu'il sache.

De même intégrez le disparu dans votre famille, dans votre histoire.
Vous le faites déjà je sais et je vous en félicite, c'est en "banalisant" la vie et la mort du jumeau disparu, en le faisant exister comme un individu propre ayant sa propre identité et qui a une place dans la famille que vous éviterez que le survivant s'identifie à l'Ange.


Parce que jumeaux esseulés ou non, les jumeaux ont tendance à fusionner.
L'un des risques pour un jumeau esseulé est de chercher à vivre pour deux, si la vie de l'autre est clairement séparée de la sienne je pense que çà aide énormément.

Je ne dis pas d'en parler sans arrêt, juste d'en parler naturellement, comme vous en avez envie.


Après ne vous inquiétez pas si le jumeau esseulé n'en parle pas, ou même s'il dit ne pas avoir de frère et soeur, ce qui compte surtout c'est qu'il sache la vérité et qu'il sache qu'il peut en parler s'il le souhaite.


D'autre part, il est possible qu'il le vive mal malgré tout, ce n'est pas de votre faute, le manque restera toujours et la phase d'identification notamment à l'adolescence est délicate... Quelques indices de maux psychosomatiques repérés chez des jumeaux esseulés (pas
forcément significatifs hein) eczéma, problème de souffle, spasmophilie...

Il semble aussi que les bébés "sentent" le moment où l'autre les a quitté, ce n'est pas systématique mais certains qui ont par exemple perdu leur jumeau à 3 mois in utero ont eu une période difficile à leur trois mois, de même le mois de la disparition peut être un mois vécu difficilement, comme il le sera pour vous.


Bref, au final peu de jumeaux adultes ont bien vécu la perte. Mais il faut garder à l'esprit que la perte a été très majoritairement tabou dans la famille (en même temps c'était il y a 20 ans).

La façon dont j'ai (mal) vécue la perte de Brigitte ne signifie absolument pas que vos enfants auront le même chemin! De fait mes parents n'ont pas fait leur deuil, ma mère n'a pas cherché à voir Brigitte, n'a gardé aucune traces, mon père n'en a jamais parlé devant moi... Rien de commun avec vous donc!


Au fait j'ai trouvé un forum rassemblant jumeaux survivants et parents endeuillés d'un jumeau http://jumeau-solitaire.forumsfree.org/
(attention aux témoignages des jumeaux ce sont les témoignages noirs de jumeaux dont la perte de l'autre était tabou...)


En vous souhaitant de trouver la paix et avec une pensée tendre pour vos Anges


Florence
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tatiana1



Nombre de messages : 1005
Localisation : PACA
Je suis : Maman de
Ange(s) : Guillaume
Décédé(e) à : 38 semaines de grossesse
Le : décédé le 26/09/2011. Ils ont enfin trouvé la cause de son décès 3 ans après: HYPOXIE PLACENTAIRE
Date d'inscription : 19/09/2012

MessageSujet: Re: mon bébé d'amour guillaume   Ven 7 Déc - 11:02

SYNTHESE DES CONSEILS DES PARENTS DE JUMEAUX ESSEULES



Je pense qu'il est préférable pour ton enfant que tu lui parles de "son frère" le plus vite possible pour apaiser ses angoisses et lui permettre un échange par rapport à ce jumeau perdu.

Il suffit de laisser parler ton coeur et de le faire en toute simplicité, même s'il ne comprend pas tous les mots, il pourra certainement intégrer le sens et les émotions de tes paroles... il faut lui donner une explication toute simple, il saura écouter et comprendre. Pour lui tout sera tout à coup plus clair même s'il est encore tout petit. Cela l'aidera je pense à devenir plus indépendant.


Il faut savoir que ce n’est pas la mort qui effraie l’enfant mais c’est la séparation, la peur d’être abandonné. Ainsi, le silence qui entoure la mort ne protège qu’illusoirement les adultes. Afin de protéger son enfant contre l’angoisse de mort, il faut le rassurer et lui donner la certitude qu’il est aimé et qu’il ne sera jamais abandonné.

il faut avant tout avoir bien en tête les capacités, l'idée qu'à l'enfant au sujet de la mort selon son âge. Il faut progressivement au fil du temps intégrer l'histoire du jumeau perdu avec des mots simples, appropriés pour l'enfant.


Pour se repérer et bien se structurer, il a besoin qu’on leur dise que son frère est mort, sans s’arrêter à des métaphores comme « il dort» ou « il est parti». Taire la mort ne les préserverait pas de ce drame, mais les gênerait dans leur construction.

Lorsque ton fils te parlera un jour de son frère, essaie d'approfondir un peu la discussion afin de savoir quels sont ses sentiments. Peut être sera t-il content de parler de son frère et de savoir que toi aussi tu es là pour l'écouter.


Surtout, il faut bien lui dire qu'il n'est pas responsable de la mort de son frère et qu'il a le droit d'être triste, d'avoir du chagrin et de pleurer (autant que toi, tu en as le droit...).
Avec mon fils, je lui ai dis à quel point j'étais contente de leur venue, je lui ai montré à quel endroit il se trouvaient dans mon ventre, comment ils me mettaient des coup de pieds.



Il a besoin d’être rassuré sur le fait que personne n’est responsable de cette mort: ni leur papa, ni leur maman, ni lui même. Il a aussi besoin d’être rassurés sur l’amour que leurs parents lui portent et lui porteront toujours.

Il faut lui dire : « tu n'y es pour rien, guillaume a grandi avec toi dans le ventre de maman mais qu'il etait trop fragile et n'a pas pu continuer à vivre et que je suis très heureuse que tu sois en vie. »


Dès le premier jour, mon fils etait mise au courant du deces de son frère. A la maternité, ils nous ont conseillé d'ailleurs de lui en parler. Mais on ne lui en parle pas tous les jours...

Je pense que trop en parler peut aussi être angoissant vu qu'il a un besoin de légitimité par rapport  aux parents. Certes nos jumeaux font  partie de nous, mais il ne faut  pas que l'autre soit TROP pour les parents, au risque de penser que le jumeau esseulé est moins bien que celui qui est mort. Il a besoin d'une reconnaissance de ton statut de juju,  trouver le juste milieu: en parler, mais pas trop...


Tous les jumeaux esseulés ne sont pas forcément dépressif il faut surement être plus attentif car ils ont vécu un traumatisme mais si ton fils se développe bien et n'a pas de trouble du comportement alors n'anticipe pas les malheurs surtout que tu risques de lui transmettre ton angoisse. Tu devrais peut être anticiper par contre ses futurs inquiétude te renseigner auprès d'un pédopsychiatre pour savoir comment lui parler de son jumeaux décédé sans le troubler ou le rassurer.


Mais souvent c'est le silence le non dit le tabou qui développe le traumatisme chez le tout petit alors profite de ton petit coeur prend soin de toi et n'angoisse pas

Si plus tard il en souffre il te faudra se mettre à son écoute et au pire une consultation chez un pédopsychiatre pourra l'aider La meilleure aide que tu peux lui apporter c'est l'écoute et la vérité

Donc l'essentiel c'est de verbaliser l'absence, d'expliquer pour que l'enfant ne vive pas avec ce manque et ce non-dit.

En aucun cas , tu ne dois occulter l'existence de son frère dans tes propos, même quand tu ne parle pas à lui. Il faut reprendre ceux qui le font (exemple des personnes de la famille qui disent devant lui "quand tu etais enceinte de Laurent" tu reprends en disant des deux


Je suis allée voir une psy specialisée dans la prise en charge parents-enfants suite à des deuils perinataux etc... et j'emmenais les garçons avec moi... je parlais avec la psy de mon ressenti , de mon chagrin et les garçons ecoutaient, je pense , mine de rien... ça leur a permis de comprendre ou du moins d'entendre que maman ne pleurait pas "à cause d'eux" dans les premiers temps, mais à cause du chagrin du à l'absence de leur frère...


Enfin, ne pas occulter l'absence et l'existence du jumeau mais ne pas en faire quelque chose de lourd à porter pour le jumeau restant.

Tout est dans la mesure... et pour ça, il faut soi même savoir où tu en est de ton ressenti, de ton deuil et savoir se faire aider aussi.

Je suis sure que si du côté parents il n'y a ni tabou ni deuil pathologique, il n'y en aura pas côté enfant.


Ne regarde pas sur le net, car tu y verras plus facilement des temoignages negatifs que positifs... et oui, on vient rarement s'epancher sur le net quand tout va bien!


Pour ton fils, l'existence même courte de son frère peut aussi devenir une force dans le sens où il aura vecu un lien tres particulier in utero avec un etre exceptionnel et unique qui s'il n'est plus là lui a apporté et fait partie de son histoire...  

L'essentiel etant d'éviter le syndrome du survivant, c'est à dire que le jumeau survivant culpabilise d'etre en vie alors que son jumeau non.


C'est pour ça qu'il ne faut pas trop insister sur le côté : "toi tu as de la chance, tu es là" ou "ne te plains pas, tu as la chance de vivre " etc...


Le jumeau vivant ne doit pas porter la charge de ce qui est arrivé à l'autre enfant et on ne doit pas lui en demander plus pour autant... ni moins d'ailleurs...

Il doit vivre et être elevé comme un être unique et à part entiere, exactement comme c'est le cas quand on a 2 jumeaux vivant et que le risque et de les comparer, de les assimiler l'un à l'autre etc...

Il s'agit quelque part de la même vigilance, en même temps ne pas nier le lien qui les unit et en même temps les laisser exister pour eux même et pas par rapport à leur jumeau...

Il te faudra encore du temps pour que tout rentre dans l'ordre. Tu ne dois plus te sentir coupable de verser une larme ou d'être heureuse. Les jumeaux doivent trouver leur place dans vos vies et ils doivent être présents autant l'un que l'autre et ce, pour toi, leur papa et leur frère ou soeur : restituer la place de chacun dans la famille.

Cette paix intérieur est possible elle se fera petit à petit car c'est tellement contradictoire ce que l'on nous demande de vivre.

çà prend du temps pour que chaque jumeau trouve sa place dans la famille, dans notre vie, dans notre coeur sans qu'on se sente déchirée.
Ça prend du temps avant qu'on accepte qu'on puisse vivre ces 2 sentiments sans que ça n'enlève rien à l'autre..


En tant que parents, nous devons faire ce travail de deuil, et notre jumeau esseulé doit aussi pouvoir faire le sien. Notre petit garçon nous manquera toute notre vie ainsi qu'à notre fils.

Il fait parti de notre histoire, de l'histoire de mon fils. Nous avons ainsi un lieu pour nous reccueillir et cela est promordial. Son prénom est aussi inscrit dans le livret de famille.



Il faut envisager l'avenir avec sérénité et amour pour le jumeau esseulé. Laurent réagit comme vous. Si vous êtes apaisés, il sera apaisé.

Il est bon, aussi, de se garder de ramener tous les problèmes du jumeau esseulé à ce drame. Bien sûr, il peut avoir des difficultés (liées ou non à cette épreuve familiale), mais parfois dans certains cas une écoute et un regard étrangers à la famille peuvent aider à faire la part des choses.

Tatiana écrit: un grand merci pour les parents d'avoir laisser vos témoignages, douces pensées à vos Anges et un gros bisou tendre à Florence , jumelle esseulée pour son message sur le net. Brigitte peut être fière de toi. Guillaume, mon fils je t'aime pour l'éternité



Dernière édition par tatiana1 le Sam 4 Oct - 17:31, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tatiana1



Nombre de messages : 1005
Localisation : PACA
Je suis : Maman de
Ange(s) : Guillaume
Décédé(e) à : 38 semaines de grossesse
Le : décédé le 26/09/2011. Ils ont enfin trouvé la cause de son décès 3 ans après: HYPOXIE PLACENTAIRE
Date d'inscription : 19/09/2012

MessageSujet: Re: mon bébé d'amour guillaume   Dim 9 Déc - 8:07

Bonjour mon bébé d'amour

Nous sommes tous malades à la maison papa à la gastro, maman est grippée et Laurent a la gastro et la grippe. Bref, on se partage tout même les microbes. Je t'écris avant d'aller me mettre au chaud et me reposer. Les jours approchent, c'est pour bientôt....

Je transcris ici 2 messages de Mamange pleines de sagesse qui m'aideront dans ma futur grossesse les voici:


"Concernant notre trop grande connaissance des malheurs qui peuvent
survenir pendant ou après une grossesse, je pense que nous savons toutes
qu'aucune de ces complications n'est "contagieuse". Ce n'est pas parce
que nous sommes au courant que nous avons plus de chances que les autres
d'avoir ces complications à notre tour lors d'une prochaine grossesse.
Et si c'était le cas, notre crainte ne pourrait pas l'empêcher de toute
façon.


Je suis moi-même enceinte de mon deuxième enfant et c'est vrai que j'ai parfois peur. De toute façon, j'aurais peur.
Que je connaisse les maladies génétiques, les complications à l'accouchement ou la possibilité que le
bébé meure ou pas.


De façon générale, j'arrive à ne pas en faire
une fixation. Et je suis capable de me distancier des histoires des
autres, car ce sont les histoires des autres. Je vous dirais que j'ai
bien plus peur en lien avec ce qu'il m'est arrivé à moi que par rapport
aux complications des autres. C'est normal, je sais que je suis à risque
pour cela.


il y a moyen aussi, sans être zen à 100%, de se laisser porter par le
courant. Les drames ne s'évitent pas, dans la plupart des cas. Au lieu
de les appréhender et de les craindre, gardons notre stress et nos
larmes pour le moment où ils se présenteront véritablement! (en touchant
du bois pour que ce ne soit pas le cas!)"



"Ce n'est pas parce qu'on connaît les multiples complications qui peuvent
survenir que la probabilité qu'elles nous tombent dessus augmente !


C'est légitime d'être inquiète au regard de nos propres antécédents, mais
encore là, stressée ou pas, rien n'annoncera le bon déroulement ou les
complications. Il y a certaine chose que nous pouvons contrôler comme le
repos, l'alimentation, l'environnement sans fumée, suivre les
directives des gygys, mais au-delà de ça, notre pouvoir est bien limité."



J'ai appris qu'à travers toi, mon fils qu'il n'était pas si facile
de mettre au monde un enfant et que lorsque tout se passe bien, on ne
peut qu'être infiniment reconnaissante de vivre un tel bonheur, qu'il
faut rester humble et qu'on pourrait même presque parler de "miracle de
la vie" le bébé en bonne santé que l'on tient dans ses bras et que l'on
peut voir grandir.


La FIV approche, nous prendrons ce que la vie veuille bien nous donner zéro, un ou deux enfants. Nous essayerons de construire notre "bonheur" avec ce que l'on aura mais pas avec ce qui nous manque.



Merci, mon Dieu ne pas m'avoir pris aussi Laurent dans ce drame. Je ne sais si j'aurai pu surmonter également cette épreuve.

Merci, Guillaume de m'avoir suivi pas à pas, même si je te ne vois pas, même si tu n'es plus là, même si j'aurai tellement voulu que tu sois en vie avec nous
Je t'aime à l'infiniiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiie tu me manques toujours autant après 14 mois et 11 jours






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tatiana1



Nombre de messages : 1005
Localisation : PACA
Je suis : Maman de
Ange(s) : Guillaume
Décédé(e) à : 38 semaines de grossesse
Le : décédé le 26/09/2011. Ils ont enfin trouvé la cause de son décès 3 ans après: HYPOXIE PLACENTAIRE
Date d'inscription : 19/09/2012

MessageSujet: Re: mon bébé d'amour guillaume   Mar 8 Jan - 17:13

bonsoir mon bébé
C'est aujourd'hui le début de la FIV: j'ai mes r....s
Je ne vais pas revenir te voir pas avant un long moment. Pardonne moi, je sais que tu me comprends. Mais je pense à toi tous les jours. Ta maison est dans mon coeur. Tu vis à jamais en moi. J'ai un long combat à mener mon bébé avec tous les angoisses, les doutes et les regrets. Je t'aime trèèèèèèèèèèèèèèèèèès fort mon coeur. J'en ai parlé à ton frère ce soir que l'on voudrait agrandir la famille mais en aucun cas te remplacer.

Je compte sur toi pour nous guider, tu es notre ange gardien. Merci pour le magnifique cadeau que tu nous as envoyé avant Noël pour nous rassurer que tu vas bien. J'ai hâte de t'embrasser quand j'aurai fini ma vie sur terre.

Je ne sais pas ce qui m'attend combien d'épreuves je vais traverser pour être à nouveau maman, mais je me battrais jusqu'au bout pour papa et pour mes 2 fils toi et Laurent. Je vous aime mes fistons, mes jumeaux d'amour

"vivre envers et contre tous
la force de l'amour nous aidera à tous surmonter
Aide toi et le ciel t'aidera"


J'espère que j'ai assez les armes pour affronter à nouveau la vie et que j'ai assez appris pour pouvoir grandir et faire de chaque jour un moment achevé malgrès la souffrance de ta disparition. Tu m'aideras et tu m'épauleras dans mes moments aussi bien les hauts que les bas.

Veille sur nous mon bébé d'amour, donne moi la force de vivre les moments présents
Ne laisse pas mon mental prendre le dessus en me faisant revenir dans le passé
C'est moi même qui me crée mon enfer à travers ma propre souffrance même si elle est légitime. Seigneur, c'est à toi que je m'adresse, donne moi la force d'être heureuse, de vivre et non plus de survivre pour le bien de ma famille

je t'envoie un milliard et une année lumière de bisous d'amour comme çà je suis sûre que tu les reçois là où tu es. Bonne nuit mon bébé, ma chair, mon coeur, mon fils bien aimé. Je t'aime. Tu me manques toujours et encore après 15 mois et 12 jours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tatiana1



Nombre de messages : 1005
Localisation : PACA
Je suis : Maman de
Ange(s) : Guillaume
Décédé(e) à : 38 semaines de grossesse
Le : décédé le 26/09/2011. Ils ont enfin trouvé la cause de son décès 3 ans après: HYPOXIE PLACENTAIRE
Date d'inscription : 19/09/2012

MessageSujet: Re: mon bébé d'amour guillaume   Mar 8 Jan - 17:52

FAIRE CONFIANCE A LA VIE

La vie continue après, la vie continue toujours
ELLE te donne des raisons de pleurer et des raisons de rire
C'est la vie, fais lui confiance
C'est une personne la vie, une personne qu'il faut prendre comme partenaire
Entrer dans la valse, dans ses tourbillons
Parfois, elle te fait boire la tasse et tu crois que tu vas mourir
Et puis elle t'attrape par les cheveux et te dépose plus loin
Parfois, elle t'écrase les pieds
Parfois elle te fais valser
Il faut entrer dans la vie comme on entre dans une danse
Ne pas arrêter les mouvements en pleurant sur soi
En accusant les autres, en buvant, en prenant des petites pilules pour amortir le choc
Valser, valser, valser
Franchir les épreuves qu'elle t'envoie pour te rendre plus forte et déterminée...

Mamange écrit:

Pour atteindre le bonheur dans la vie, il faut "profiter du moment présent". Il est inutile de s'inquiéter pour l'avenir et de regretter le passer. Même si ce n'est pas facile. Il est indispensable de ne pas être déstabiliser par une épreuve et une perte. Aussi difficile soit t-il!!! Au contraire il est important de rechercher " le côté positif" qui se cache derrière chaque évènement que nous avons du mal à "encaisser". Si vous vivez une situation actuelle difficile dites vous bien qu'elle passera
Que se passe t-il si vous le regarder sous un autre angle?
Si vous prenez de la hauteur? Du recul?
Quel est l'élément qui vous bloque?
De quoi avez vous peur?
C'est aussi "transformer ses failles en points d'appui" et ne pas oublier que nous sommes des humains.
C'est normal de vivre le pire et le meilleur..
.


Je nous souhaite pour cette année 2013 à toutes les Mamanges de vivre que le meilleur dans vos vies. Douces pensées à nos anges qui sont avec le mien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tatiana1



Nombre de messages : 1005
Localisation : PACA
Je suis : Maman de
Ange(s) : Guillaume
Décédé(e) à : 38 semaines de grossesse
Le : décédé le 26/09/2011. Ils ont enfin trouvé la cause de son décès 3 ans après: HYPOXIE PLACENTAIRE
Date d'inscription : 19/09/2012

MessageSujet: Re: mon bébé d'amour guillaume   Jeu 10 Jan - 13:43

c'est la saint Guillaume aujourd'hui
bonne fête mon bébé d'amour
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tatiana1



Nombre de messages : 1005
Localisation : PACA
Je suis : Maman de
Ange(s) : Guillaume
Décédé(e) à : 38 semaines de grossesse
Le : décédé le 26/09/2011. Ils ont enfin trouvé la cause de son décès 3 ans après: HYPOXIE PLACENTAIRE
Date d'inscription : 19/09/2012

MessageSujet: Re: mon bébé d'amour guillaume   Dim 20 Jan - 17:15

bonsoir mon bébé
J'ai besoin de t'écrire, la FIV ne sait pas bien déroulée car pas assez d'ovocytes matures. Je n'ai pas bien répondu au traitement. Nous passons à l'insémination artificielle demain. Aide nous mon fils pour que le miracle se reproduise. Je t'aime très fort mon bébé d'amour. Ta Maman qui pense à toi
bisous bisous bisous bisous bisous bisous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tatiana1



Nombre de messages : 1005
Localisation : PACA
Je suis : Maman de
Ange(s) : Guillaume
Décédé(e) à : 38 semaines de grossesse
Le : décédé le 26/09/2011. Ils ont enfin trouvé la cause de son décès 3 ans après: HYPOXIE PLACENTAIRE
Date d'inscription : 19/09/2012

MessageSujet: Re: mon bébé d'amour guillaume   Lun 21 Jan - 7:15

bonjour mon Guigui
çà y est c'est, il ne reste plus qu'à attendre 15 jours. Je croise les doigts mon bébé d'amour. Résultat le 6 Février. Un seul ovocyte est mature
maman qui t'aime trèèèèèèèèèèèèès fort
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tatiana1



Nombre de messages : 1005
Localisation : PACA
Je suis : Maman de
Ange(s) : Guillaume
Décédé(e) à : 38 semaines de grossesse
Le : décédé le 26/09/2011. Ils ont enfin trouvé la cause de son décès 3 ans après: HYPOXIE PLACENTAIRE
Date d'inscription : 19/09/2012

MessageSujet: Re: mon bébé d'amour guillaume   Sam 26 Jan - 17:03

COMBAT DES COUPLES INFERTILES (AUTEUR poupette77169 )

Qui dira la souffrance,

De ces couples unis

Dans l'espoir et l'attente

De l'enfant en vain promis ?

Qui criera leur désespoir

Quand vient la rouge marée,

Emportant sans savoir

L'espérance morte-née ?



Qui saura hurler leur solitude,

Devant le sapin décoré,

Quand vient le jour de Noël,

Mais sans petits souliers ?



Qui pourra clamer les privations

d'une vie sociale amputée,

sans baptême ni communion,

pour les familles rassembler ?



Qui publiera l'indifférence

Des oeuvres dites sociales

En présence du trou béant

Dans le coeur des parents sans enfants ?



Sera-ce toi, sera-ce moi ?

Saurons trouver les mots

Qui toucheront les coeurs

Des personnes sans émois ?



Saurons-nous consoler

De quelques justes paroles

Ces couples désemparés

Devant cette vie folle ?



Si je me lève

Pour dire leur souffrance,

Te lèveras-tu avec moi

Pour être solidaire ?



Si je crie leur désespoir,

Viendras-tu crier avec moi

Les mots de l'indicible

Devant l'évenement absent ?



Si nous hurlons votre solitude

viendrez-vous aussi avec nous

partager votre angoisse de vivre

sans le fruit de l'amour ?



Si nous clamons ensemble notre manque

viendrez-vous lutter avec nous,

pour tenter de combler

l'absence des rires enfantins ?



Si nous publions l'indifférence

de la société qui nous entoure,

viendrez-vous vous battre

pour y faire reconnaître notre place ?



Ici nous voulons publier,

Ici nous voulons clamer,

Ici nous voulons hurler,

Ici nous voulons crier,

Ici nous nous levons

pour apporter

espoir et réconfort

et pour tendre la main

aux couples désorientés

devant l'union inféconde

de leurs corps et de leurs âmes.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tatiana1



Nombre de messages : 1005
Localisation : PACA
Je suis : Maman de
Ange(s) : Guillaume
Décédé(e) à : 38 semaines de grossesse
Le : décédé le 26/09/2011. Ils ont enfin trouvé la cause de son décès 3 ans après: HYPOXIE PLACENTAIRE
Date d'inscription : 19/09/2012

MessageSujet: Re: mon bébé d'amour guillaume   Dim 27 Jan - 17:37

PARCOURS DU COMBATTANT: gardons l'espoir coute que coute
Le parcours PMA est un véritable parcours du combattant, beaucoup plus dur psychologiquement que physiquement pour ma part. Chaque couple est bien un cas particulier avec ses problemes, son histoire...mais avec cette meme envie commune celle de fonder une famille !!
Une FIV c'est aussi épuisant, que le traitement fatigue ou pas c'est des examens tous les 2 jours (prise de sang mais aussi échographie...et pas l'échographie traditionnelle !! c'est la vaginale !et à 7h du matin c'est pas super agréable !), c'est des piqures, de la fatigue, une hospitalisation, de l'attente.....Pour certains une FIV = réussite. Mais NON pas toujours et pour certaines çà ne marchera jamais, il faut le dire ! C'est une douleur quotidienne. Ne pas pouvoir avoir d'enfant c'est un deuil quotidien, il nous manque une partie de nous à chaque instant de nos vies. Mais je garde espoir malgré tout... Ce n'est pas évident de se relever après chaque échec, et il le faut bien pour pouvoir continuer. Le moral est bien souvent en dent de scie, oscillant entre les périodes d'espoir liées à une nouvelle tentative et celles de profond désespoir après l'échec. Difficile d'en parler autour de soi, il s'agit de notre intimité. Aide moi mon fils à supporter tout çà... je t'aime Maman
bisous bisous bisous bisous bisous bisous

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tatiana1



Nombre de messages : 1005
Localisation : PACA
Je suis : Maman de
Ange(s) : Guillaume
Décédé(e) à : 38 semaines de grossesse
Le : décédé le 26/09/2011. Ils ont enfin trouvé la cause de son décès 3 ans après: HYPOXIE PLACENTAIRE
Date d'inscription : 19/09/2012

MessageSujet: Re: mon bébé d'amour guillaume   Sam 2 Fév - 8:58

]
b]Pour nous les fivettes (auteur inconnu)

Qu’importe le combat que l’on mène
Le ressenti de la douleur est toujours la même
Si beaucoup recule stagne
Moi je m’en fou j’avance
Oui mon combat est le plus beau
Un sacré fardeau
Dont je suis fière
Dont il est dans mes prières
Qu’elle est la plus belle chose que ceci
Mon combat pour porter la vie!!!
J’ai connu, j’ai vu, je veux le croire
Qu’importe les douleurs
Ma rage devient mon bonheur
Et tant pis pour le résultat
C’est mon combat à moi
C’est dans ce monde bien gris
Que j’ai choisi de donner la vie
Utopiste, je sais, je le suis
Mais mon combat est mon oxygène
Mon sang doit couler dans d’autres veines

C’est pour toi
Futur bout de moi
De nous
On se bat pour toi
Un point c’est tout...[/b]

Un couple qui se bat pour réaliser son rêve malgrès les aléas de la vie. Un véritable parcours de combattant contre l’infertilité: nos joies, nos peines, nos déceptions. Mais on finiera bien un jour par vaincre notre combat contre Dame Nature
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tatiana1



Nombre de messages : 1005
Localisation : PACA
Je suis : Maman de
Ange(s) : Guillaume
Décédé(e) à : 38 semaines de grossesse
Le : décédé le 26/09/2011. Ils ont enfin trouvé la cause de son décès 3 ans après: HYPOXIE PLACENTAIRE
Date d'inscription : 19/09/2012

MessageSujet: Re: mon bébé d'amour guillaume   Sam 2 Fév - 17:08

[color=darkblue]LETTRE DE LA FEMME INFERTILE[/color] ( auteur inconnu)
[
b]A toi qui ne connais pas ma douleur,
Quand moi, je mesure tout ton bonheur,
A toi, la femme fertile qui sourit à tes enfants,
Je t’adresse cette lettre, tout simplement

Nous avons joué dans la même cours d’école,
Nous avons rêvé à un même avenir, 
L’une et l’autre nous nous sommes vues grandir,
Avant que notre enfance un beau jour senvole

Puis un jour, c’est arrivé
Tu t’es mariée, tu as espérée,
Il est arrivé, la vie a continué. 

J’ai fait de même de mon côté
Mariage, espoir, difficultés
Les mots sont prononcés condamnée !

Loin de me laisser aller, j’ai pris mon courage à deux mains, 
En espérant vingt sur vingt au grand examen.

J’ai appris par coeur la géographie de mon corps sur l’écran d’échographie ;
J’ai récité les protocoles de janvier au mois de juillet ;
J’ai compté les comprimés, les drogues qu’on me délivrait ;
J’ai calculé les dates, les jours, les années

Puis le stress est monté, j’ai téléphoné 
Avec 1 de moyenne, j’étais recalée, à la gorge étranglée
Quand toi je t’entendais dire que ton taux avait monté
Ou quand je te voyais choisir des petits vêtements d’hiver ou d’été

Je n’ai pas compris, j’ai retenté,
Yavais pas de raison, j’étais pas pire qu’une autre,
Mais à nouveau mon espoir c’est soldé
En bel échec, et vlan encore raté !

Il ma fallu me rendre à l’évidence
Je suis la femme infertile
Celle dont on entend parler mais qu’on ose pas questionner
Je suis la femme infertile
Celle qui a honte de son mal-être
Et quon ne peut réconforter
Je suis la femme infertile
Celle qui veut mais ne peut pas
Celle qui attend trop et pour qui ça vient pas.
Je suis la femme infertile
Celle qui croit qu’être femme
C’est un jour être mère
Et qui apprend un beau jour
Quelle n’est pas de cette terre

Et oui, sans aucun doute je suis la femme infertile
Celle qui n’ovule pas 
Celle qui ne garde rien

Mais si je ne suis pas «femme»
Dis moi, toi femme fertile,
A qui pourtant je ressemble tant,
Qui suis-je, le sais-tu ?

Parfois certains soirs quand tout le monde est couché 
J’entends murmurer que je suis un «ange»
Tiens, un «ange» peut-être
Du moins, je veux bien, 
Si on me promet que les anges font des bébés
Au clair d’une lampe, sur une table blanche
Au son du bistouri, qu’importe !
Pourvu qu’un petit chérubin
Vienne élire domicile en mon sein
[/b]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tatiana1



Nombre de messages : 1005
Localisation : PACA
Je suis : Maman de
Ange(s) : Guillaume
Décédé(e) à : 38 semaines de grossesse
Le : décédé le 26/09/2011. Ils ont enfin trouvé la cause de son décès 3 ans après: HYPOXIE PLACENTAIRE
Date d'inscription : 19/09/2012

MessageSujet: Re: mon bébé d'amour guillaume   Dim 3 Fév - 5:50

LE MAL DE TOI (l'infertilité) auteur inconnu

Mon combat… pour toi,

Les jours passent, le doute et l’angoisse prennent place
Des mois à guetter les moindres symptômes, à s’inventer des nausées
Des test de grossesses en quantité et toujours le même résultats qui apparaît…
Les peurs et les craintes se confirment et si je ne pouvais pas y arriver
Deux années se sont écoulés;et ont laissé place à tous les examens demandés
Cette fois ci c’est sûr le verdict est tombés pas de STÉRILITÉ, on se dit qu’on va y arriver
On y croit, on s’y voit
On s’imagine la vie 3, on se dessine un ventre bien rond…
Mais les jours passent encore et encore, et toujours aucune trace
Ni aigreur ni drôle d’odeurs ne me dérange, tout me paraît étrange
Selon les médecins une situation qui n’as rien d’anormal on pointe du doigt un léger dérèglement hormonal,
Commence alors un long combat, auquel je ne m’attend pas
Le mien pour arriver à toi…
Si tu savais comme j’y crois même si parfois je perd le contrôle de moi…
Tout me semble difficile quand pour les autres c’est si facile…
Des ventres gonflés de vie un peu partout dans les rues,
Et mon envie qui grandit lorsque je voit « l’Odyssée de la vie… »
C’est décidé je ne baisserai pas les bras, ce combat je le mènerai pour tous les trois
Des examens ingrats où même le milieu hospitalier ne comprend pas le mal que l’on a à dévoilé ces chose là,
L’envie de dire que tout simplement Nous on y arrive pas
Avaler des milliers de cachets matin midi et soir je l’ai fait,
Dans cette guerre, le thermomètre est devenue mon allié et les test d’ovulation mes terrains de missions…
Comment ce désir si naturel qui naît d’un amour et d’un rapport physique fusionnel peut t’il se transformé en un acte sexuel où l’on impose trois heures d’intervalles…
Avoir encore le droit de croire ou tout simplement l’espoir de concevoir le fruit de nos entrailles dans notre champs de bataille,
Livrer son corps à tous ces prélèvements, pour soigner son cœur uniquement
Parfois le médicale empiète sur l’idéale…
Voilà cinq ans maintenant que je me bats, mais il n’y as toujours aucun résultat…
Certes aucun résultats mais un mots nouveau vient s’ajouter à tout ça il s ‘agit là de l’ INFERTILITÉ plus compliquée encore à traiter et à soignée que son ami la stérilité mais cette fois ci c’est sûr on se dit qu’il faut y renoncer…
L’envie de pleurer et de ne plus s’arrêter, de crier au monde entier que NON on ne l’as pas mériter,
Cette jalousie qui envahit peu à peu mon cœur et mon esprit ,puis s’empare de ma vie
Cette absence qui fragilise toute une vie, une épreuve que l’on subit
Ce mal qui nous unis puis nous détruit
La culpabilité qui ne cesse de nous ronger, un couple qui n’arrive plus a avancer…et qui ne demande qu’à être parents comme un tas de gens pourtant;
Est ce vraiment trop demandé?
Là où je pose ma mains il n’y as rien pour l’instant j’accepte de laisser le temps au temps et j’espère que demain ton petit cœur battra au creux de moi, que ce ventre vide tu le remplira
Certainement de douleur et d’émoi mais rassure toi tout ce qui vient de toi je le vivrai avec joie;
On m’as toujours dit que pour être parfait sa prend du temps ,moi je suis là et je t’attend, tu sais où me trouver
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tatiana1



Nombre de messages : 1005
Localisation : PACA
Je suis : Maman de
Ange(s) : Guillaume
Décédé(e) à : 38 semaines de grossesse
Le : décédé le 26/09/2011. Ils ont enfin trouvé la cause de son décès 3 ans après: HYPOXIE PLACENTAIRE
Date d'inscription : 19/09/2012

MessageSujet: Re: mon bébé d'amour guillaume   Dim 3 Fév - 8:59

[b]
PARDON
[
/b]

je te pardonne la vie pour tout le mal que tu m'as fait
je te pardonne la vie pour m'avoir rendue femme infertile
je te pardonne la vie pour toutes les souffrances que je vais vivre passé, présent et futur
je te pardonne la vie pour toutes les épreuves que j'ai traversé jusque là
je te pardonne la vie pour m'avoir arracher mon fils chéri de mes entrailles
je te pardonne la vie pour m'avoir fait contre mon grés mamange
je te pardonne la vie pour m'avoir rendue un jour envieuse, jalouse,triste et malheureuse
je te pardonne la vie pour m'avoir donner envie de mourir
je te pardonne la vie pour m'avoir briser mes rêves, mes idéaux ,mes valeurs et mes croyances


merci la vie pour les bonheurs et les joies que tu m'as donné passé, présent et futur
merci pour cette fantastique aventure de la gémellité
merci pour toute cette immense bonheur pendant ma grossesse
merci de me donner la chance d'être maman pour la 1ère fois
merci de m'avoir fait rencontré Guillaume, s'il n'était pas venu ,Laurent ne serait pas là
(j'aurai préféré qu'il reste avec nous que d'être mon ange, c'est bien injuste)
merci de ne pas m'avoir aussi enlever Laurent jumeau esseulé de Guillaume
merci de m'avoir fait rencontrer ses mamanges plein de coeur de courage et de compassion (même si j'aurai préféré les connaitre autrement)
merci de m'avoir fait rencontrer cette jumelle esseulée qui m'a appris l'essentiel: l'amour
merci de m'avoir fait rencontrer mon chéri, l'homme de ma vie

C'est çà la vie, des joies, du bonheur, des naissances mais aussi des peines, des chagrins, des souffrances , du désespoir et la fin ultime de la vie ,la mort. Alors, j'essaye de me dire chaque jour que la vie peut être aussi belle qu'elle peut être cruelle et qu'il faut savoir profiter des bons moments les plus simples. Donnons à nos enfants l'amour en héritage. Tout ce qu'on vit c'est notre combat, notre histoire, notre destin. Ils feront la leur


Mamange 1 écrit:
J'ai promis à mon fils de me battre pour etre heureuse avec lui dans mes pensées, d'avancer toujours et de vivre mon bonheur comme un hommage en sa mémoire.
Sans penser qu'il faut toujours se dire que le malheur qu'on vit ne nous empeche de vivre pire demain. Alors oui, je décide que mon travail de deuil (qui n'aura pas de fin, pour moi on vit avec le deuil de son enfant jusqu'à sa propre mort) passe par le ré-apprentissage du bonheur. Nous avons la chance d'etre en vie et de pouvoir le faire vivre à travers nous. du moins sa mémoire.

Mamange 2 écrit:
C'est comme monté l'éverest mais "spirituellement"..... Tout notre être, nos valeurs, sont ébranlés... Ca nous brise, mais aussi, ca nous oblige à travailler sur soi-même... parce qu'on a pas le choix si on veut continuer. Nos petites "faiblesses", nos "difficultés" sont devenus si énormes qu'on a pas le choix de les voir, les affronter, ou les acceptés.... Le chemin est long, les défis sont grands, mais au final, il y a quelque chose de beau quand on arrive au sommet....

Mamange 3 écrit:
Une fois une dame m'a dit votre bébé est un "enfant lumière", c'est à dire qu'il est venu car il n'avait pas fini d'accomplir qque chose sur terre, et pour cela ces bébés là choississent la meilleure des mamans, celle qui pourra leur donner tant d'amour et celle qui résistera à leur perte, quand ils ont fini, ils partent en douceur le coeur rempli d'amour; peut être plus que certains enfants n'auront jamais.

Je t'aime mon bébé d'amour, mon miracle . Tu me manques toujours autant après 16 mois et 7 jours

bisous bisous bisous bisous bisous bisous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tatiana1



Nombre de messages : 1005
Localisation : PACA
Je suis : Maman de
Ange(s) : Guillaume
Décédé(e) à : 38 semaines de grossesse
Le : décédé le 26/09/2011. Ils ont enfin trouvé la cause de son décès 3 ans après: HYPOXIE PLACENTAIRE
Date d'inscription : 19/09/2012

MessageSujet: Re: mon bébé d'amour guillaume   Dim 3 Fév - 16:21

La tentative a échouée. J'ai mes vilaines bien plus tôt que prévu. Tout est à recommencer. Je garde le moral quand même. Le chemin est encore long.... Bonne nuit mon bébé d'amour. Je t'aime trèèèèèèèèèèès fort. Maman qui t'aime
bisous bisous bisous bisous bisous bisous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tatiana1



Nombre de messages : 1005
Localisation : PACA
Je suis : Maman de
Ange(s) : Guillaume
Décédé(e) à : 38 semaines de grossesse
Le : décédé le 26/09/2011. Ils ont enfin trouvé la cause de son décès 3 ans après: HYPOXIE PLACENTAIRE
Date d'inscription : 19/09/2012

MessageSujet: Re: mon bébé d'amour guillaume   Mer 6 Fév - 8:55

Pour chaque mamange, imaginer vos enfants vous parlent ( auteur inconnu)

[
color=darkblue]Maman, toi la personne la plus importante
celle qui m'a donné la vie.
Maman , présente mais jamais oppressante
Maman , tu représentes tant de choses , tant de mots!
Maman , les "je t'aime" que tu me disais
sont enfouis en moi à jamais!!!!!!!!

Maman si heureuse et maintenant si triste!!!
Je te vois de mon nuage blanc
pleurer, crier mais c'est normal!!!
Maman tu m'as perdue et cela t'attriste
car tu aurais voulue continuer ta route avec moi
mais ce n'est pas possible car j'ai du partir
ce mauvais jour, un mauvais mois!!!!!!!!!!!!!!

Maman, un jour tu seras de nouveau toi
cette femme si joyeuse
Et ce sera moi et uniquement moi
O Maman qui t'aidera à ce but!!!!!!


Maman, chaque jour, chaque seconde je suis avec toi
lève la tête , regarde c'est moi
ta fille, ton fils, ton ange!!!!!
je t'aiderais de mon mieux
à te sentir mieux!!!!!!!!!!!!!!!!
Là haut on me dit que ça prendra du temps!!
Mais on a tout le temps!!!
toi qui me le donnais sans cesse
je te le dois bien
je t'oterais cette tristesse
et te donnerais du bien être
j'apaiserais tes peines, tes larmes
Maman tu es un être formidable
avec une vraie ame!!!!!!
tu es quelqu'un d'appréciable
moi j'ai eu la chance de te connaitre
mes rimes ne sont pas terribles
mais à bas les rimes et bonjour l'amour!!!!

Maman tu es déjà si forte ainsi que tout le monde,
maman , je ne peux pas te laisser
un lien à jamais s'est crée
et je ne le romperais pour rien au monde!!!
Maman à jamais tu le seras
et moi à jamais ta fille, ton fils!!!!!!!


Maman, de là haut je t'envoie ma force, mon amour!!!
Crois moi ça arrivera à toi
ça prend du temps
mais je veux que ce soit bien fait,
ce cadeau, cette force future je les préparent
soigneusement, précieusement!!!!!!
Sois encore un peu patiente !!!!!!
Je suis fière d'être ta fille,ton fils si tu savais!!!!!
Tous les jours je suis là à suivre ta vie!!
je suis ton ange gardien, je t'aime!!!!
[/color]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tatiana1



Nombre de messages : 1005
Localisation : PACA
Je suis : Maman de
Ange(s) : Guillaume
Décédé(e) à : 38 semaines de grossesse
Le : décédé le 26/09/2011. Ils ont enfin trouvé la cause de son décès 3 ans après: HYPOXIE PLACENTAIRE
Date d'inscription : 19/09/2012

MessageSujet: Re: mon bébé d'amour guillaume   Sam 16 Fév - 9:15

bonjour mon bébé
Je laisse les liens ici comme çà je peux revenir les écouter sans les chercher

"trouver dans ma vie ta présence"
http://www.youtube.com/watch?v=f5VkEB0EMAo

"je serais toujours là pour toi"
http://www.youtube.com/watch?v=4rXu_jyLwcU

"on se retrouvera"
http://www.youtube.com/watch?v=S1eqY6lMu9M

"tu planes sur moi"
http://youtu.be/GsHCBVGiBUU

"j'y crois encore"
http://www.youtube.com/watch?v=GHu9xFwyebE

Je t'aime mon bébé, tu me manques
bisous bisous bisous bisous bisous bisous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tatiana1



Nombre de messages : 1005
Localisation : PACA
Je suis : Maman de
Ange(s) : Guillaume
Décédé(e) à : 38 semaines de grossesse
Le : décédé le 26/09/2011. Ils ont enfin trouvé la cause de son décès 3 ans après: HYPOXIE PLACENTAIRE
Date d'inscription : 19/09/2012

MessageSujet: Re: mon bébé d'amour guillaume   Sam 16 Fév - 10:21

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tatiana1



Nombre de messages : 1005
Localisation : PACA
Je suis : Maman de
Ange(s) : Guillaume
Décédé(e) à : 38 semaines de grossesse
Le : décédé le 26/09/2011. Ils ont enfin trouvé la cause de son décès 3 ans après: HYPOXIE PLACENTAIRE
Date d'inscription : 19/09/2012

MessageSujet: Re: mon bébé d'amour guillaume   Sam 16 Fév - 16:50

"mon ange"
http://www.youtube.com/watch?v=-WjHGhf-HnA
Ange bisous bisous bisous bisous bisous
jtm jtm jtm jtm jtm jtm jtm jtm jtm mon ange Maman
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tatiana1



Nombre de messages : 1005
Localisation : PACA
Je suis : Maman de
Ange(s) : Guillaume
Décédé(e) à : 38 semaines de grossesse
Le : décédé le 26/09/2011. Ils ont enfin trouvé la cause de son décès 3 ans après: HYPOXIE PLACENTAIRE
Date d'inscription : 19/09/2012

MessageSujet: Re: mon bébé d'amour guillaume   Dim 17 Fév - 6:16

"mon combat pour toi" infertilité
http://www.youtube.com/watch?v=aHoXd3_uJqA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tatiana1



Nombre de messages : 1005
Localisation : PACA
Je suis : Maman de
Ange(s) : Guillaume
Décédé(e) à : 38 semaines de grossesse
Le : décédé le 26/09/2011. Ils ont enfin trouvé la cause de son décès 3 ans après: HYPOXIE PLACENTAIRE
Date d'inscription : 19/09/2012

MessageSujet: Re: mon bébé d'amour guillaume   Dim 17 Fév - 10:11

Ce titre pour toi, Guillaume mon jumeau perdu
"tu me manques"
http://www.youtube.com/watch?v=kHCCTfUjxvI

Ce titre pour toi, Laurent jumeau esseulé
"tu es mon autre"
http://www.youtube.com/watch?v=XyAjvpV_qdE

Je vous aime à l'infiniiiiiiii, 2 destins, un seul amour. Je suis fière de vous. Vivez votre destin
Vie ta vie et sois heureux mon fils Laurent. Tu es mon rayon de soleil si tu vois un jour mes écrits
Veille bien sur nous, guillaume mon ange si tu me vois de la haut
Personne n'est responsable du drame. C'est l'histoire qui est écrit comme çà
Maman
bisous bisous bisous bisous flower Ange
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tatiana1



Nombre de messages : 1005
Localisation : PACA
Je suis : Maman de
Ange(s) : Guillaume
Décédé(e) à : 38 semaines de grossesse
Le : décédé le 26/09/2011. Ils ont enfin trouvé la cause de son décès 3 ans après: HYPOXIE PLACENTAIRE
Date d'inscription : 19/09/2012

MessageSujet: Re: mon bébé d'amour guillaume   Dim 17 Fév - 10:58

Mes jumeaux
Vous êtes 2 enfants différents avec des personnalités différentes avant d'être des jumeaux. Vous n'êtes pas des jumeaux maudits mais 2 personnes avec des destins différents la vie et la mort. La mort fait partie intégrante de la vie. Cette vie, je l'avais promis à tous les 2 mais la vie en a décidé autrement. On ne controle rien mais on peut aider le bonheur à se réaliser. Comme elle m'a dit une jumelle esseulée, la force de l'amour nous aidera à tout surmonter.
Guillaume ta vie a été très courte 8 mois, c'est mon plus grand regret et ma souffrance de toute une vie
Laurent ta vie je te la souhaite la plus longue possible pour mon plus grand bonheur
Je vous aime flower Ange bisous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tatiana1



Nombre de messages : 1005
Localisation : PACA
Je suis : Maman de
Ange(s) : Guillaume
Décédé(e) à : 38 semaines de grossesse
Le : décédé le 26/09/2011. Ils ont enfin trouvé la cause de son décès 3 ans après: HYPOXIE PLACENTAIRE
Date d'inscription : 19/09/2012

MessageSujet: Re: mon bébé d'amour guillaume   Ven 22 Fév - 10:31

Article de Marie Eve Mespouille psycholoque (15 novembre 2010) pour les parents de jumeaux esseulés
voir mon livre «le jumeau perdu, conte thérapeutique" 2009


La perte d’un tout petit en cours de grossesse laisse souvent les parents désemparés. La mère, mais aussi le père vont avoir différentes réactions possibles pour appréhender l’évênement: tout d’abord, ils ressentiront un choc, à l’annonce de la nouvelle. Celle ci leur sera faite par une personne extérieure, comme le médecin qui pratique l’échographie, ou la sage femme lors de l’accompagnement à la naissance. Parfois, la mère elle-même sentira certains symptomes, comme des pertes de sang ou des contractions de l’utérus, et interprètera elle-même les signes que «quelque chose ne va pas»

Selon l’état d’avancement de la grossesse et l’investissement affectif, les parents ressentiront des émotions différentes en intensité, qui vont d’une angoisse diffuse, à une peur plus explicite, de la tristesse, de l’irratibilité, de la morosité, de la culpabilité, de l’inquiètude ou rien du tout!
En effet, il se peut que les parents fassent tout simplement un déni de ce qui se passe pour leur tout petit en danger. La perte passera sous silence. Et par la suite, on fera «comme si rien ne s’était passé». Les parents ne sont pas toujours conscients, ils ont d’autres soucis et refoulent peut être aussi les sentiments liés à la perte. Ceci explique que, parfois, le jumeau né seul ne sera pas informé de la perte in utéro d’un frère, d’une soeur en devenir...

Si les parents sont attentifs, la révélation de l’arrêt de vie de l’enfant en devenir leur permettra de ressentir adéquatement les émotions et les sentiments typiques du deuil, généralement: déni, colère, tristesse, culpabilité, honte, acceptation que l’enfant est perdu, puis nouvel espoir pour l’enfant en vie. La présence à ses côtés d’un petit bien vivant viendra accélérer ce processus, mais pas toujours: les parents sont pris dans des émotions contradictoires et des questions existentielles: poursuoi eux, pourquoi lui, que s’est il passé, sont-ils de bons parents, et ce bébé en devenir qui reste, que se passe t-il pour lui? souffre-t-il, comment est sa santé?

Autant de questions auxquelles il est bien difficile de répondre. Accueillir ces émotions et ces questionnements sera d’une grande importance pour les parents, mais aussi pour le petit qui reste.

Voyons maintenant l’évênement selon les personnes concernées:

- La mère, plus impliquées dans son corps, peut laisser plus facilement émerger ces sentiments, d’autant plus qu’elle est soutenue par son compagnon, sa propre mère, sa famille ou les personnes de son entourage à qui elle a parlé de la perte du foetus. Les personnes mises au courant pourront l’aider à faire face à cet évênement.

Parfois l’entourage, croyant bien faire, invite trop précocement la mère à oublier cet évênement, en disant des choses terribles comme: «tu en as un autre, sois déjà bien contente, il t’en reste un; c’est peut être mieux comme cela, çà aurait été trop de travail etc...»
Ces remarques maladroites marquent profondément le coeur des parents et signent parfois un reproche indélébile envers les personnes qui ont dit ces paroles.

Pour aider la mère, il est recommandé d’en parler avec elle. Le fait de mettre des mots, de se sentir comprise libère de la souffrance, du chagrin et du sentiment de vide inévitable à ce stade. La mère est encouragé à accueillir ses émotions, à exprimer sa tristesse, le désespoir qui la touche «dans ses tripes» et à les partager avec son entourage qui est pour elle d’un grand réconfort.

La meilleure proposition est simplement d’écouter, d’être présent et d’accueillir les paroles, les émotions du parent, de reconnaitre que cet enfant en devenir avait déjà une place importante dans la famille. Cette reconnaissance va bien au delà de la cellule familiales, les grands parents également sont concernés. Mais parfois cette perte rappelle aux grands parents une fausse couche, un deuil non fait ou qui n’a pas été suffisamment parlé. A l’occasion de la nasissance ou de l’évocation de la perte du foetus chez les parents, les souvenirs enfouis peuvent alors resurgir et être apaisés.

- le père de prime à bord plus distant, du moins le croit-on à mauvais escient, participe lui aussi à ce processus. Le déni est d’autant plus présent que l’homme sent qu’il doit «être fort»: il a tendance à minimiser, voire gommer l’importance de l’évênement; parle (trop vite) du futur, sans nécessairement écouter dans son coeur et dans son corps ce que cette perte a comme conséquence sur lui-même et sur sa femme. Il doit pourtant lui aussi reconnaitre que le petit en devenir était important pour lui et se sentir concerné par cette perte. il est parfois déçu. Peut être attendait il inconsciemment un enfant d’un sexe particulier et que celui-ci ne se présentera pas?

Dialoguer avec le père, l’inciter à exprimer ce que l’évênement représente pour lui peut se révéler intéressant, mais le père est de préférence dans le «faire» et dans l’agir: il pourra par exemple proposer de construire quelque chose pour et avec l’enfant plus grand: décorer sa chambre, construire une cabanne, ces pas sont très important pour donner une autre coloration moins triste à la perte.

- Ensemble, les parents repenseront à l’enfant à naître. Ils prendront conscience de leur investissement affectif, de leurs attentes pas toujours formulées, de leurs rêves à propos du petit en devenir dont la vie s’est arrêtée. Ils se remémoreront le moment de la conception, lorsqu’il était déjà bien présent dans leur tête mais aussi dans leur coeur: n’oublions pas que l’enfant est déjà dans l’inconscient des parents, plusieurs mois avant la conception. Ils recontacteront cet investissement déjà visible aux premiers moments de la grossesse: à l’arrêt des règles, lors des premiers tests, au moment des premiers symptômes que la femme est enceinte, à la première échographie...
Ils étaient déjà tout habités par ce futur qui venait bouleverser leur petit monde. Ces changements dans leur cycle de vie correspondent à une ouverture du corps et du coeur tout à fait naturelle, qui permet une implantation, un développement et un accueil harmonieux de l’enfant à naitre.

Ils devront aborder le deuil de toutes leurs pensées, leurs reconstruction, leurs illusions à propos de cet enfant en devenir qui ne sera pas présent...

Que dire lorsque la grossesse annoncée comporte plusieurs futurs bébés dont l’un part, parfois sans laisser de traces, et l’autre est bien vivant? Les parents se sentent souvent responsables de ce qui arrive au bébé survivant. Il voudrait lui éviter de sentir la souffrance, faire en sorte qu’il ne lui arrive rien, ils sont peut être préoccupés par sa prématurité et l’assistance des autres enfants de la famille. Les parents sont pris dans cette dualité qui s’exprime dans cette question: comment accueillir la tristesse pour le petit perdu alors qu’on devrait se réjouir de la bonne venue de l’autre?

Ils se posent des questions sur le ressenti du petit qui reste: continue-t-il à bien se développer? Est-il en danger? Est-il touché par ce qui se passe pour son frère, sa soeur? que doit-on faire pour lui?
Toutes ces questions existentielles et matérielles font partie du processus naturel de la vie; tenter d’y répondre leur permmettra d’être plus en paix. Une autre question survient quelques années après la naissance: doit-on dire quelque chose à l’enfant survivant?

L’approche attentive de cette problématique nous donne des éléments de réponses: nous remarquons que plus la perte a été «élaborée», c’est à dire acceptée, intégrée, mise en mot et mise en SENS, plus l’enfant et la famille se sentira mieux à l’avenir!

Nous proposons quelques pistes:
- avant la naissance: parler à l’entourage, de cette grossesse et de son arrêt sans tabou, donner une place à l’absent.

- avec le tout petit: raconter ce qui se passe, même lorsque l’enfant est encore dans le ventre de sa maman car l’enfant ressent les émotions de sa mère mais aussi ses propres émotions. Il entend la voix rassurante de son père, de sa mère et ressent les intentions formulées par les parents au plus profond de son être. Il faut le rassurer, lui expliquer que ce n’est pas de sa faute que c’est un accident, même si la perte est précoce. Il faut l’informer de ce qui se passe mais aussi de ce que va être sa naissance, parler du ressenti du père, de la mère, des frères et soeurs qui tiennent à lui; lui dire que ces émotions ne sont pas les siennes, qu’il a ses propres sentiments et ressentis enfin le rassurer et lui dire qu’on l’aime tout autant.

- avec le petit perdu: il faut le remercier d’avoir été là pour son frère/sa soeur, bien vivant(e) lui faire une place en parole et aussi dans le coeur des parents; lui parler en le nommant, le rassurer que ce n’est pas sa faute, que c’est «un bon petit» que le coeur de parent était assez grand pour l’accueillir, mais que la vie l’a voulu ainsi, que c’est un acciendent, un évênement qui dépasse et non voulu. On peut lui demander d’accompagner son frère/sa soeur en tant que présence pour la suite de la grossesse et ensuite comme ange dans la vie, pour le guider, le conseiller spirituellement.


Il existe un tas de rituels qui peuvent aider les parents, mais aussi les autres membres de la famille, en particulier les frères et soeurs, ce sont des rituels de deuil. Ils permettent de dire au revoir au petit et de rendre à chacun une place juste/
- lui donner un prénom, bien distinct
- l’inclure dans le faire part de naissance sous forme d’une allusion bienvaillante ou d’un dessin
-lui allumer une bougie, faire un discours lors d’une cérémonie familiales ou religieuse
-attacher des rubans, lâcher un ballon dans le ciel avec des messages positifs
-méditer ou prier en famillle avec les enfants rassemblés et le reste de la famille, demander aux ancêtres plus anciens de l’accueillir dans «l’autre monde»
-trouver un SENS à sa disparition

Ces rituels ou actions symboliques aident vraiment à reconnaître (faire une place dans la mémoire) et trouver la paix.

Plus tard, les parents pourront raconter à l’enfant né seul son histoire, le faire dessiner, lui proposer d’autres actions
- construire une boite à trésor ou à secret pour l’autre, boite que l’on garde et qu’on enterre au moment de l’adolescence
-lui donner une place dans l’album photo, sous forme symbolique par exemple
-planter un arbre pour chacun
-lui destiner une musique que l’on écoute à des moments particuliers


A chaque famille de trouver les réponses créatives qui lui convient!

A l’adolescence, période de reconnaissance et de transformation, certains symptômes peuvent resurgir qui parlent du niveau existentiel: échec scolaire, sportif ou autres, déprime, sentiment de vide, distraction, rejet. C’est le moment d’en reparler, de revisiter les émotions enfouies et les souvenirs.

D’autres solutions peuvent être accessibles à ce moment particulier, on peut proposer à l’adolescent de participer à une séance de kinésiologie, d’ostéopathie ou de constellations familiales centrées sur les symptômes qui fera sans doute le lien avec la problématique du jumeau perdu.

On peut aussi lui proposer d’exprimer ses sentiments sous forme plastique, artistique, lui offrir un objet double pour son anniversaire...
On peut aussi envisager avec lui ce qui lui ferait vraiment du bien: construire quelque chose de neuf avec son père, partir un weekend avec sa mère pour explorer quelque chose d’inconnu... Les actions possibles ne manquent pas.

De cette façon, chacun pourra trouver une place juste au sein de la famille, s’affirmer. L’évênement, de triste au départ, pourra évoluer vers une formulation positive au sein de la famille. Chacun des membres de la famille en sera reconnaissant aux autres et pourra aller vers plus de lien, de gratitude et d’ouverture vers la vie et de ce qu'elle nous réserve.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tatiana1



Nombre de messages : 1005
Localisation : PACA
Je suis : Maman de
Ange(s) : Guillaume
Décédé(e) à : 38 semaines de grossesse
Le : décédé le 26/09/2011. Ils ont enfin trouvé la cause de son décès 3 ans après: HYPOXIE PLACENTAIRE
Date d'inscription : 19/09/2012

MessageSujet: Re: mon bébé d'amour guillaume   Jeu 28 Fév - 9:22

A MES JUMEAUX

Vous étiez deux pendant 8 merveilleux mois
Je vous ai donné la vie, tous les deux désirés
Mais à la fin je ne verrai plus que toi dans mes bras
Laurent, enfant de l’amour
Mon rayon de soleil
Tu illumines ma vie et celle de ton papa
Tu as perdu ton petit frère
Comme je le regrette
Aucune maman ne mérite de perdre son enfant
Aucun frère ne mérite de perdre un frère
Et encore moins son jumeau
Même si vous êtes nés ensembles
Tu es unique, une personne qu'il faut respecter
Avec ta propre identité et ta propre personnalité
Le risque chez les jumeaux, c’est la fusion
Et la vie s’est chargé de vous défusionner
Pas forcément avec les bons moyens
On ne possède pas ceux que l’on aime
La vie ne se controle pas, on ne comprends pas pourquoi!!!
Personne n'est responsable de cette situation, on subit!!!


Guillaume, enfant de lumière
Ange envolé, mon ange
Envoie moi la force nécessaire
Le courage et la plénitude
D’apprivoiser ma souffrance
Le vide et le manque que tu m’as laissé en partant
Est tellement immense, tellement de regrets
J’aurai tant voulu de donner un autre souffle de vie
Pour que tu sois ici parmis nous
Malheureusement pour toi et moi
Le ciel ne le permet pas
Tu as vécu ta vie, une vie courte sur terre, tu le savais
Tu as préféré rester au chaud dans mon ventre
Pour être auprès de ceux que tu aimes le plus au monde
Moi et laurent

Alors depuis ce jour béni et maudit
Je vis, je meurs je n’en sais rien
Je ris, je pleurs sans connaitre demain
Déchirée par l’incertitude de cette dualité
C'est se dire chaque jour que tu n'est pas là
Mais tu es à l'intérieur de moi dans mon coeur
La vie peut être aussi belle qu'elle peut être cruelle
Et qu'il faut savoir profiter des bons moments les plus simples.
Le malheur qu'on vit ne nous empeche de vivre pire demain.
Le bonheur qu’on vit ne nous empêche pas aussi de vivre meilleur demain
Mais pour nous, parents endeuillés, le bonheur n’aura plus la même saveur, aussi belle soit telle.

J’avance un pas à la fois
A travers laurent et à travers toi
Mes enfants, mes jumeaux
Laurent sunny tu éclaires mes pas
Guillaume Ange tu guides mes pas
De votre amour, vous deux unis par le mien
Bonheur et malheur ne forme qu’un


Chacun avance avec son lot de souffrance
Le chagrin s’efface avec le temps mais l’amour jamais
L’amour couvre tout et reste le plus fort
Il souffre, endure et excuse...
C’est savoir tout porter,
tout surmonter même la mort
L’amour n’aura pas de fin
La séparation est une illusion
Il n’y a qu’une seule humanité
Et elle se vit dans l’unité
En accord avec soi même
Trouver la vie, l’amour et le sens
Lacher toutes ses souffrances
Pour se créer une autre histoire
Loin du vide et du noir
Accomplir son coeur et sa destiné
je vous aime de tout mon coeur
maman
http://www.youtube.com/watch?v=JQRgo-xxqwU
http://www.youtube.com/watch?v=7WUawRHfiu0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tatiana1



Nombre de messages : 1005
Localisation : PACA
Je suis : Maman de
Ange(s) : Guillaume
Décédé(e) à : 38 semaines de grossesse
Le : décédé le 26/09/2011. Ils ont enfin trouvé la cause de son décès 3 ans après: HYPOXIE PLACENTAIRE
Date d'inscription : 19/09/2012

MessageSujet: Re: mon bébé d'amour guillaume   Jeu 28 Fév - 16:42

bonsoir mon bébé d'amour
Je me relis plusieurs fois, plus je me relis et moins je suis d'accord avec ce que j'ai écris
"ce jour béni et maudit" çà m'interpelle. Je ne peux pas transmettre çà à ton frère. Je cherche activement la réponse. Je vais m'absenter pour un moment. Peux tu me guider pour trouver la réponse à ma question? Ce jour est il béni ou maudit ou béni et maudit??????
fichu question existentielle!!!!!!!!
bonne nuit mon bébé je t'aime
bisous bisous bisous bisous bisous bisous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tatiana1



Nombre de messages : 1005
Localisation : PACA
Je suis : Maman de
Ange(s) : Guillaume
Décédé(e) à : 38 semaines de grossesse
Le : décédé le 26/09/2011. Ils ont enfin trouvé la cause de son décès 3 ans après: HYPOXIE PLACENTAIRE
Date d'inscription : 19/09/2012

MessageSujet: Re: mon bébé d'amour guillaume   Ven 1 Mar - 9:23

bonjour mon bébé

C'est moi Sandra qui va répondre à cette question. si je laisse Tatiana le faire, elle va s'embourber dans sa souffrance. Or je ne veux pas que le tourbillon de sentiments contradictoires réapparaissent encore dans la dualité entre la vie et la mort. Tout d'abord, je tiens à m'excuser pour ce que j'ai dis le 27 septembre 2011 est bien un jour béni pour toute la famille même si je m'entends crier de colère au fond de moi.

explication
Dans la conscience collective, on pense à tord que la vie d'un enfant commence à la naissance. Or, la vie commence dès la conception, elle est mystérieuse elle ne se contrôle pas. On sait seulement qu'il faut un ovule et un spermatozoide pour créer une vie.

Vous mes jumeaux, vous avez été conçu par une fiv parce que vos parents s'ouvrent d'infertilité. Pour augmenter les chances de concevoir un enfant on vous a transféré tous les deux. Personnellement, je pense que la durée de tout être humain est inscrit dans les gènes et dans notre façon de vivre. On n'est pas tous égaux face à la mort. Certains vont mourir vieux de vieillesse, d'autres d'un cancer, d'un accident , par la drogues etc... il y a beaucoup de facteurs socioculturels qui entrent en jeux, d'autres comme toi mon fils, à l'aube de la vie à 8 mois de grossesse.

Je n'ai pas à me plaindre de ma grossesse, c'était assez dure physiquement et psychologiquesment. Mais j'étais bien prise en charge. Il n'y a pas de négligence du personnel médical et ni de moi puisque la grossesse gémellaire était à terme, pas d'explication, pas de responsable. Je pense que si la gygy de la pma vous avez transféré d'abord laurent puis un an après toi guillaume, le résultat sera le même toi au ciel laurent avec nous. C'est écrit comme çà dans ton histoire guillaume même si tu voulais toi aussi être avec nous, c'est ton destin de veiller sur nous.

J'ai trouvé le témoignage d'un jumeau esseulé
Les jumeaux sont des âmes qui s'aiment avant la naissance, des âmes qui ont vécus ensemble une autre vie voire plusieurs, ils decident de naitre jumeaux pour vivre à fond leur fusion, lorsque l'un des deux meurt c'est terrible car les âmes sont alors séparées pour un certains nombres d'années, l'âme du jumeau mort ne peut que suivre son jumeau vivant et le protéger comme un ange gardien!

Sandra écrit:
Guillaume, tu es devenu un ange le 26 septembre 2011, ton coeur a cessé de battre sans raison. Le 27 septembre, ton corps était présent mais ton âme s'était déjà envolé 1 jour plus tôt. Donc ce jour du 27 septembre 2011 seul Laurent est né vivant c'est bien son jour d'anniversaire. En faisant des recherches sur le thème de l'anniversaire, je m'aperçois que les diverses coutumes que l'on observe aujourd'hui lors des anniversaires de naissance ont une longue histoire. Leurs origines sont liées à la magie et à la religion. Le gâteau d'anniversaire est traditionnellement un gâteau richement décoré, notamment de bougies dont le nombre, la disposition ou la forme représentent l'âge de la personne. Selon la croyance populaire, "les bougies d'anniversaire étaient dotées du pouvoir magique d'exaucer les souhaits (...). Les cierges allumés et les feux sacrificiels ont acquis un sens mystique particulier depuis que l'homme a commencé à construire des autels pour ses dieux. Les bougies sont donc un hommage à l'enfant qui fête son anniversaire, elles lui font honneur et lui portent chance". Les Grecs croyaient que chaque humain s'attachait un esprit protecteur, un ange gardien qui assistait à sa naissance et veillait sur lui durant sa vie. Cet esprit était en relation mystique avec le dieu dont l'anniversaire correspondait au jour de naissance de l'individu. Ma recherche explique bien que chaque être humain possède un ange gardien qui veille sur lui dès la naissance et Laurent a la chance de le connaitre et de l'avoir cotoyer pendant 8 mois. Désolé tatiana je t'entends crier quand j'écris çà

conclusion:
La mémoire commémorative de guillaume, son anniversaire d'ange est le 26 septembre 2011
L'anniversaire de laurent est le 27 septembre 2011 est bien un jour béni des dieux puisqu'un ange veille et le dirige spirituellement


Le terme de maudit est péjoratif puisque la définition est la suivante : une malédiction est un état de malheur inéluctable qui semble imposé par une divinité, le sort ou le destin..

J'aurais dû employé horrible affreux de toute façon il n'y a pas de mots assez fort pour décrire la souffrance quand on perd un enfant

Bref, je vais reprendre cette lettre quand la partie de moi même aura intégrer les informations. Il faut du temps pour que la vision des choses changent pour les parents endeuillés

je t'aime mon bébé d'amour tu méritais toi aussi d'être avec nous. La vie est bien cruelle
bisous bisous bisous bisous bisous bisous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tatiana1



Nombre de messages : 1005
Localisation : PACA
Je suis : Maman de
Ange(s) : Guillaume
Décédé(e) à : 38 semaines de grossesse
Le : décédé le 26/09/2011. Ils ont enfin trouvé la cause de son décès 3 ans après: HYPOXIE PLACENTAIRE
Date d'inscription : 19/09/2012

MessageSujet: Re: mon bébé d'amour guillaume   Ven 1 Mar - 17:19

DEFINITION DE L'ANGE GARDIEN

Sandra écrit:
D’après mes recherches, lors de notre naissance, 3 anges nous sont attribués on les appelle les anges de naissance.
- Le 1er ange est l'ange Gardien
- le 2ème ange est l'ange du coeur
- le 3ème ange est l'ange spirituel.

L'ange gardien de la naissance est en fonction du jour et l’heure de naissance mais on peut en avoir 1 ou plusieurs autres depuis ce jour ou qui sont venus plus tard et qui sont encore là ou pas. Un ange gardien peut être un ange, un archange, une déité, une personne défunte de la famille ou une personne défunte qui est décédée au moment de la naissance.

Pour les anges gardiens venant d'un membre d'une famille, ce n'est pas obligatoire que la personne soit décédée avant la naissance. Elle deviendra ton ange gardien qu'à partir de son décès, et ce, même si on a déjà 30 ans ou plus. On peut avoir plusieurs anges gardiens, suivant certaines périodes de la vie ou toute la vie.

Bonne nuit mon bébé d'amour
bisous bisous bisous bisous bisous bisous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tatiana1



Nombre de messages : 1005
Localisation : PACA
Je suis : Maman de
Ange(s) : Guillaume
Décédé(e) à : 38 semaines de grossesse
Le : décédé le 26/09/2011. Ils ont enfin trouvé la cause de son décès 3 ans après: HYPOXIE PLACENTAIRE
Date d'inscription : 19/09/2012

MessageSujet: Re: mon bébé d'amour guillaume   Sam 2 Mar - 8:36

tatiana écrit:
je ne suis pas d'accord avec toi sandra dans le terme "la chance de le connaitre et de l'avoir cotoyer pendant 8 mois". Je ne vois pas du tout la chance de perdre un enfant et de le voir mort, tout froid dans mes bras

sandra écrit
okay, j'ai un peu exagérer dans le terme "chance" mais le tien de terme "maudit" s'est la même chose pour décrire le jour de naissance de laurent. Moi, je n'ai pas vécu la même chose que toi. J'ai vécu ce moment comme le plus beau de ma vie. Je ne peux pas transmettre "béni et maudit" en même temps à Laurent. Je ne le pense pas

tatiana écrit
désolé, moi je l'ai vécu comme la plus atroce un trou noir un cauchemard et encore aujourd'hui je me demande encore pourquoi? J'ai en moi encore beaucoup de colère et de souffrance. Guillaume était un bébé à terme pour un jumeau.
Tu es moi, je suis toi mais nous n'avons pas les mêmes intérêts
Toi, tu défends les intérêts de Laurent
Moi, je défends les intérêts de Guillaume
En plus tu n'as pas l'air de souffrir de la mort de Guillaume

sandra écrit:
tu te trompes bien que je sois comblée par la vie car je suis maman maintenant. Je souffre puisque tu es là
Si tu souffres, je souffre aussi
Si je suis heureuse, tu l'ai aussi
Ne me rejette pas, je suis toi mais dans un autre état
Tu es pure souffrance
Je suis pure bonheur

Tatiana écrit:
Que dois je faire pour te rejoindre?

Sandra écrit:
Tu le sais. Tu as l'empathie, moi j'ai la sagesse
Tu dois refaire le réapprentissage du bonheur pour Laurent mais aussi en hommage à Guillaume pour qu'il soit fière de toi. C'est toi qui à la force pas moi

Tatiana écrit
Je croyais que c'était toi qui l'avais cette force et tu m'empéchais de m'éffondrer

Sandra écrit
Oui je t'empêche de t'effondrer quand tu dépasses les bornes mais je ne peux pas t'enlever ta souffrance. C'est toi qui souffre Tatiana pas moi, enfin une partie de moi. Tu trouveras la force de surmonter ta peine par la force que Guillaume t'envoie du ciel. Moi, j'en n'ai pas besoin je suis heureuse. N'oublie pas que j'ai besoin de toi, Tatiana moi je n'ai pas l'empathie nécessaire pour accompagner laurent dans son cheminement de deuil. Tu fais partie de ma personnalité depuis toujours même avant ce drame

REUNIFICATION
Je dois faire attention aux termes employer afin de respecter le pacte avec moi même accueillir un enfant dans de bonnes conditions et faire le deuil d'un enfant. Les deux espaces ne doivent pas s'interférer entre elles. La lettre "A mes jumeaux" doit être corriger après avoir pris du recul.



CORRECTION DE LA PHRASE
La phrase "Un ange gardien veille sur lui dès la naissance et Laurent a la chance de le connaitre et de l'avoir cotoyer pendant 8 mois."
devient
"Toute personne possède un ange gardien à la naissance et un défunt peut être cette ange mais tu peux en avoir plusieurs dans ta vie Laurent"





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tatiana1



Nombre de messages : 1005
Localisation : PACA
Je suis : Maman de
Ange(s) : Guillaume
Décédé(e) à : 38 semaines de grossesse
Le : décédé le 26/09/2011. Ils ont enfin trouvé la cause de son décès 3 ans après: HYPOXIE PLACENTAIRE
Date d'inscription : 19/09/2012

MessageSujet: Re: mon bébé d'amour guillaume   Sam 2 Mar - 17:48

ANALYSE  DU  TEMOIGNAGE  DE TATIANA

A la 37 semaines de grossesse, on me parle de déclenchement car au delà de 38 semaines le placenta vieilli et qu'à 38 semaines ,les grossesses gémellaires sont à terme. Alors on avait fixé la date çà sera mercredi .Le déclenchement devait se faire sous certaine condition bref çà dépendait du col alors samedi on m'a fait le monittoring de controle tout va bien.

sandra écrit:  ton témoignage ici est correct.

Samedi dimanche je rangeais la chambre des jumeaux tout était prêt Mon compagnon me disais de ne pas trop me fatiguer Dimanche j'ai fais un horrible cauchemar ou un pressentiment 

sandra écrit:  en effet, ce jour là j’ai fait un horrible cauchemard: un préssentiment. Tu as oublié de préciser la date nous étions le dimanche 25 septembre 2011 la veille du décès de guillaume

Lundi je perdais mon bouchon muqueux mais je sentais que quelque chose n'allais pas j'avais mal à gauche L'après midi, la sage femme a domicile me fait le monitorring et elle ne trouve pas le coeur de guillaume qui est à gauche elle me dit d'aller à l'hopital me faire recontroler. je préviens mon compagnon qui rentre à toute vitesse et là commence le cauchemar . La sage femme ne trouve pas le coeur du bébé de gauche elle appelle le gynéco de garde Elle nous dit son coeur a cessé de battre.

sandra écrit: tu es bien d’accord avec moi que là nous sommes le lundi 26 septembre 2011 et que le cauchemard a commencé quand tu as appris le décès de Guillaume. Nous étions qu’une seule personne à ce moment là: une maman endeuillée, une mamange

tatiana écrit: okay guillaume est bien dcd le 26 septembre 2011 le cauchemard a commencé quand j’ai appris le décès de Guillaume. Il est bien devenu un ange ce jour là

Dans une fraction de seconde le temps s'est arrêté j'ai fait comme si je n'avais pas compris il il est décédé je me suis mis à pleurer de douleur mon compagnon était pâle "guiiiiiilaume réveille toi "je mets ma main à gauche "je le sens je le sens..." La gynéco me dit: non c'est le jumeau de droite qui donne des coups de pieds je suis désolée. Nous étions effondrés un cauchemar éveillé.

sandra écrit: ici tu es sous le choc de la nouvelle. Tu es complètement traumatisée. Tu es dans le déni complèt de la nouvelle

tatiana écrit: okay ici je te suis

On nous disais: il faut penser à laurent qui a besoin de vous .

sandra écrit: ici j’apparais pour la première fois pour faire face à ta souffrance sous les encouragements du personnel médical pour que je me foccalise sur le jumeau vivant

tatiana écrit: heureusement car j’aurai été incapable de m’occuper de laurent

Guiillaume réveille toi je t'aime tant nous t'aimons tant .Comme j'étais très agitée il décide de me garder Heureusement car 1 heure après l'annonce de son décès je commençais le travail mais mon col n'était pas assez dilaté. Il décide de me mettre en salle de travail on me fait la péridural. J'avais si mal à gauche. Mon ventre s'était endurci sur tout le côté .

sandra écrit: ici nous sommes toujours le 26 septembre
tatiana écrit: okay

Finalement ils me font une césarienne car laurent était en souffrance son coeur ralentissait je leur disais je ne veux pas perdre aussi laurent pas le deuxième...
J'ai accouché le 27 septembre 2011 de jumeaux à 11h laurent le premier 2kg 900 et guillaume en deuxième 2kg 400


sandra écrit: ici tu as oublié de dire que laurent est né vivant et guillaume est mort né
l’ame de guillaume s’est envolé le 26 septembre mais son corps inerte est présent
laurent est né ce jour là le 27 septembre 2011, c’est bien son jour de naissance. C’est son anniversaire. Es ce que tu me suis?

tatiana écrit: j’ai compris guillaume est de venu un ange le 26
                                         laurent est né vivant le 27

Quant j'ai vu laurent j'ai pleuré de joie et de bonheur et quand j'ai vu guillaume j'ai pleuré de tristesse et de malheur: le bonheur et le malheur, le bien et le mal ,le paradis et l'enfer, cette dure dualité de porter à la fois la vie et mort . Cette ambiguité des sentiments qui me tuent à petit feu. J'étais anéantie et si heureuse en même temps.

sandra écrit: ici tu t’es trompée. Je suis toi, je le sais. Tu n’as pas pu voir Guillaume tu n’avais pas tes lunettes tu as vu que sa silhouette. Ici c’est la tempête dans ton coeur. Tu as vu que Laurent on te l’a approché pour que tu puisse le voir.

tatiana écrit: c’est vrai je n’avais pas mes lunettes, j’ai fait exprès de les perdre pour ne pas voir les 2 bébés. Mais j’ai ressenti ces 2 sentiments contradictoires

sandra écrit: mais en tout objectivité qu’as tu ressenti vraiment?

tatiana écrit: beaucoup de bonheur et de la culpabilité de ressentir de la joie par rapport à guillaume

sandra écrit: tu es bien d’accord avec moi c’est bien un jour béni

tatiana écrit: okay tu as gagné tu m’as convaincu c’est bien un jour béni. C’est ma culpabilté et ma souffrance qui m’a fait dire que c’est un jour maudit

Je retourne dans ma chambre on autorisa le père a resté près de moi après cet horrible drame. On m'amena laurent j'ai senti tant de joies de le voire il est siiii beau.


sandra écrit: ici c’est moi qui parle je suis heureuse de la naissance de laurent

Je suis allée voir guillaume on ne voulais pas faire de photos je voulais seulement le revoir. Je suis entrée dans cette pièce froide où reposait mon ange . Je le pris dans mes bras mon chère guillaume mon enfant si froiiiiiid le vide le néant le silence et la désolation je regardais ces yeux son visage son corps pour ne jamais l'oublier . A ce moment là j'aurai tout donner pour que çà soit moi qui meurt à sa place pour qu'il vive Il me ressemblais beaucoup. J'ai perdu une partie de moi ce jour là. Tout cela en l'espace d'une minute qui me semblait une éternité je lui fis mes adieux et je lui dis tout mon amour j' appelle les sage femmes.

sandra écrit: ici c’est toi. Tu as oublié de préciser que tu es allée le voir 1 semaine après parce que tu n’avais pas le courage de le voir et tu étais préccuper par la jaunisse de laurent

tatiana écrit: j’étais complètement effondrée c’est inhumain de faire vivre pareil situation à une mère

Elles me demandent que je peux le revoir si je le voulais. Alors je rétorquais qu'il fallait que je pense à laurent qu'il avait besoin de sa mère. Je décidais de me tourner à la vie qu'à la mort.

Sandra écrit: ici j’ai pris le relais parce que tu étais incapable de t’occuper de laurent. J’ai suivi mon instinct maternel

Je voulais le revoir mais c'était au dessus de mes forces de passer de laurent à guillaume et vice versa. L'autopsie ne montre rien de significative il n'y a pas de causes. Les gens ne comprennent pas que je suis en deuil j'ai deux enfants mais pas un seul. Je lutte tous les jours pour ne pas sombrer

sandra écrit: ici tu as raison de ne plus revoir guillaume car je serai devenu tatiana complètement et j’aurai été incapable de prendre soins de laurent

tatiana écrit: ok c’est plus clair

réunification de tatiana et de sandra: je suis d'accord avec ce qui a été dit
http://www.nospetitsangesauparadis.com/t12266-dualite-cruelle-entre-la-vie-et-la-mortm


Dernière édition par tatiana1 le Mar 8 Juil - 16:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tatiana1



Nombre de messages : 1005
Localisation : PACA
Je suis : Maman de
Ange(s) : Guillaume
Décédé(e) à : 38 semaines de grossesse
Le : décédé le 26/09/2011. Ils ont enfin trouvé la cause de son décès 3 ans après: HYPOXIE PLACENTAIRE
Date d'inscription : 19/09/2012

MessageSujet: Re: mon bébé d'amour guillaume   Dim 3 Mar - 17:39

bonsoir mon bébé d'amour

Je dois réapprendre à restructurer mes pensées positives et négatives en suivant les instructions de mes 2 alter égo sandra et tatiana. Je dois replacer correctement mes ressentis pour pouvoir avancer en gardant en règle que je ne peux pas ressentir en même temps dans le même espace temps la joie et la tristesse.
Si je suis heureuse, la sensation de tristesse  qui suit est la culpabilité d’être heureuse par rapport à Guillaume
Si je suis malheureuse, la sentation de joie qui suit  est la culpabilité d’être malheureuse par rapport à Laurent
Alors c’est parti pour la restructuration du témoignage de Tatiana. Je change rien, je déplace et je rajoute quelques précisions afin d’être en accord avec moi même

RESTRUCTURATION  DU TEMOIGNAGE DE TATIANA

A la 37 semaines de grossesse, on me parle de déclenchement car au delà de 38 semaines le placenta vieilli et qu'à 38 semaines ,les grossesses gémellaires sont à terme. Alors on avait fixé la date çà sera mercredi .Le déclenchement devait se faire sous certaine condition bref çà dépendait du col alors samedi on m'a fait le monittoring de controle tout va bien.

Le samedi 24 septembre 2011, je rangeais la chambre des jumeaux tout était prêt Mon compagnon me disais de ne pas trop me fatiguer

Le dimanche 25 septembre 2011, j'ai fais un horrible cauchemar ou un pressentiment.

Le Lundi 26 septembre 2011, je perdais mon bouchon muqueux mais je sentais que quelque chose n'allais pas j'avais mal à gauche L'après midi, la sage femme a domicile me fait le monitorring et elle ne trouve pas le coeur de guillaume qui est à gauche elle me dit d'aller à l'hopital me faire recontroler. A ce moment là, je n'ai pas réalisé que c'était grave. C'est ma première grossesse.  Je préviens mon compagnon qui rentre à toute vitesse et là commence le cauchemar .

La sage femme ne trouve pas le coeur du bébé de gauche elle appelle le gynéco de garde Elle nous dit son coeur a cessé de battre. Dans une fraction de seconde le temps s'est arrêté j'ai fait comme si je n'avais pas compris il il est décédé je me suis mis à pleurer de douleur mon compagnon était pâle "guiiiiiilaume réveille toi "je mets ma main à gauche "je le sens je le sens..." La gynéco me dit: non c'est le jumeau de droite qui donne des coups de pieds je suis désolée. Nous étions effondrés un cauchemar éveillé. L’âme de Guillaume s’est envolé au ciel et ce 26 septembre 2011 à 21h00, Guillaume est devenu un ange

On nous disais: il faut penser à laurent qui a besoin de vous .Guiillaume réveille toi je t'aime tant nous t'aimons tant .J’étais complètement sous le choc. J’étais très malheureuse comme jamais et je culpabilisais vis à vis de laurent d’être malheureuse parce que lui, il est encore là vivant dans mon ventre. Il ressentait tout ce que j’éprouvais d’autant plus que la gygy ne me parle plus de déclenchement mais de continuer la grossesse à terme avec Guillaume mort dans mon ventre. Je me suis dis: çà jamaaaaaaais et j'ai gardé une rancune indélibile contre cette gygy

Comme j'étais très agitée il décide de me garder. Heureusement car 1 heure après l'annonce de son décès je commençais le travail mais mon col n'était pas assez dilaté. Il décide de me mettre en salle de travail. On me fait la péridural. J'avais si mal à gauche. Mon ventre s'était endurci sur tout le côté .

Le 27 septembre 2011, j’ai accouché par césarienne de mes 2 bébés car Laurent était en souffrance son coeur ralentissait je leur disais je ne veux pas perdre aussi laurent pas le deuxième...  laurent vivant est arrivé à 11h  le premier 2kg 900 et guillaume mort en deuxième 2kg 400. Bien que le corps inanimé de guillaume était présent, c'est la naissance de laurent qui est vivant

Ayant volontairement perdu mes lunettes, j’ai vu furtivement la silhouette de Guillaume j'ai pleuré de tristesse et de malheur.
Je culpabilisais de ressentir ce sentiment vis à vis de laurent qui vient de naitre car ce jour devait être le plus beau jour de ma vie

On m’a présenté laurent, j'ai pleuré de joie et de bonheur  mais je culpabilisais de ressentir cette joie par rapport à Guillaume car il était mort.  

Le tourbillon de sentiments contradictoires s’est mis en place à partir de ce jour:  le bonheur et le malheur, le bien et le mal ,le paradis et l'enfer, cette dure dualité de porter à la fois la vie et mort . Cette ambiguité des sentiments qui me tuent à petit feu. J'étais tour à tour anéantie par le chagrin et  heureuse par la naissance de laurent.

Je retourne dans ma chambre on autorisa le père a resté près de moi après cet horrible drame. On m'amena laurent j'ai senti tant de joies de le voire il est siiii beau.

Je suis allée voir guillaume 1 semaine après la naissance de laurent car mes forces me manquaient pour le voir et j’étais préoccupée par la jaunisse de son frère.  On ne voulait pas faire de photos je voulais seulement le revoir.

Je suis entrée dans cette pièce froide où reposait mon ange . Je le pris dans mes bras mon chère guillaume mon enfant si froiiiiiid le vide le néant le silence et la désolation je regardais ces yeux son visage son corps pour ne jamais l'oublier . A ce moment là j'aurai tout donner pour que çà soit moi qui meurt à sa place pour qu'il vive Il me ressemblait beaucoup. J'ai perdu une partie de moi ce jour là. Tout cela en l'espace d'une minute qui me semblait une éternité je lui fis mes adieux et je lui dis tout mon amour

J' appelle les sage femmes. Elles me demandent que je peux le revoir si je le voulais. Alors je rétorquais qu'il fallait que je pense à laurent qu'il avait besoin de sa mère. Je décidais de me tourner à la vie qu'à la mort, et donc de suivre mon instinct maternel pour m'occuper correctement de laurent au lieu d'écouter mon chagrin. Au fond de moi, je voulais le revoir mais c'était au dessus de mes forces de passer de laurent à guillaume et vice versa car ce sont des jumeaux.

L'autopsie ne montre rien de significative il n'y a pas de causes. Les gens ne comprennent pas que je suis en deuil j'ai deux enfants mais pas un seul. Je lutte tous les jours pour ne pas sombrer

_______________________________
je me relis plusieurs fois c'est ok je suis d'accord avec moi même j'ai réussis à restructurer mes pensées merci mon bébé pour ton soutien
bisous  bisous  bisous  bisous  bisous  bisous


Dernière édition par tatiana1 le Mar 8 Juil - 17:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tatiana1



Nombre de messages : 1005
Localisation : PACA
Je suis : Maman de
Ange(s) : Guillaume
Décédé(e) à : 38 semaines de grossesse
Le : décédé le 26/09/2011. Ils ont enfin trouvé la cause de son décès 3 ans après: HYPOXIE PLACENTAIRE
Date d'inscription : 19/09/2012

MessageSujet: Re: mon bébé d'amour guillaume   Lun 4 Mar - 8:50

A la 37 semaines de grossesse, on me parle de déclenchement car au delà de 38 semaines le placenta vieilli et qu'à 38 semaines ,les grossesses gémellaires sont à terme. Alors on avait fixé la date çà sera mercredi .Le déclenchement devait se faire sous certaine condition bref çà dépendait du col alors samedi on m'a fait le monittoring de controle tout va bien.

Le samedi 24 septembre 2011, je rangeais la chambre des jumeaux tout était prêt Mon compagnon me disais de ne pas trop me fatiguer

Le dimanche 25 septembre 2011, j'ai fais un horrible cauchemar ou un pressentiment.

Le Lundi 26 septembre 2011, je perdais mon bouchon muqueux mais je sentais que quelque chose n'allais pas j'avais mal à gauche L'après midi, la sage femme a domicile me fait le monitorring et elle ne trouve pas le coeur de guillaume qui est à gauche elle me dit d'aller à l'hopital me faire recontroler. A ce moment là, je n'ai pas réalisé que c'était grave. C'est ma première grossesse. Je préviens mon compagnon qui rentre à toute vitesse et là commence le cauchemar .

La sage femme ne trouve pas le coeur du bébé de gauche elle appelle le gynéco de garde Elle nous dit son coeur a cessé de battre. Dans une fraction de seconde le temps s'est arrêté j'ai fait comme si je n'avais pas compris il il est décédé je me suis mis à pleurer de douleur mon compagnon était pâle "guiiiiiilaume réveille toi "je mets ma main à gauche "je le sens je le sens..." La gynéco me dit: non c'est le jumeau de droite qui donne des coups de pieds je suis désolée. Nous étions effondrés un cauchemar éveillé. L’âme de Guillaume s’est envolé au ciel et ce 26 septembre 2011 à 21h00, Guillaume est devenu un ange

sandra écrit:
il y a une erreure ici guillaume est devenu un ange à 14h quand la sage femme à domicile n'a pas trouvé son coeur

tatiana écrit:
c'est pareil que çà soit à 14h ou 21h il est mort il n'est plus là

sandra écrit:
le resultat est le même mais pour toutes les deux il y a une grosse différence. Chaque doute dans notre esprit nous replonge dans le tourbillon de sentiments contradictoires.
Il  faut que nos 2 pensées soient en tandem pour pouvoir avancer et permettre la pérénité de l'unité de deux esprits. Il faut recommencer autant de fois ce témoignage s'il y a une erreure

tatiana écrit:
tu as raison

On nous disais: il faut penser à laurent qui a besoin de vous .Guiillaume réveille toi je t'aime tant nous t'aimons tant .J’étais complètement sous le choc. J’étais très malheureuse comme jamais et je culpabilisais vis à vis de laurent d’être malheureuse parce que lui, il est encore là vivant dans mon ventre. Il ressentait tout ce que j’éprouvais d’autant plus que la gygy ne me parle plus de déclenchement mais de continuer la grossesse à terme avec Guillaume mort dans mon ventre. Je me suis dis: çà jamaaaaaaais et j'ai gardé une rancune indélibile contre cette gygy

Comme j'étais très agitée il décide de me garder. Heureusement car 1 heure après l'annonce de son décès je commençais le travail mais mon col n'était pas assez dilaté. Il décide de me mettre en salle de travail. On me fait la péridural. J'avais si mal à gauche. Mon ventre s'était endurci sur tout le côté .

Le 27 septembre 2011, j’ai accouché par césarienne de mes 2 bébés car Laurent était en souffrance son coeur ralentissait je leur disais je ne veux pas perdre aussi laurent pas le deuxième... laurent vivant est arrivé à 11h le premier 2kg 900 et guillaume mort en deuxième 2kg 400. Bien que le corps inanimé de guillaume était présent, c'est la naissance de laurent qui est vivant

Ayant volontairement perdu mes lunettes, j’ai vu furtivement la silhouette de Guillaume j'ai pleuré de tristesse et de malheur.
Je culpabilisais de ressentir ce sentiment vis à vis de laurent qui vient de naitre car ce jour devait être le plus beau jour de ma vie

On m’a présenté laurent, j'ai pleuré de joie et de bonheur mais je culpabilisais de ressentir cette joie par rapport à Guillaume car il était mort.

Le tourbillon de sentiments contradictoires s’est mis en place à partir de ce jour: le bonheur et le malheur, le bien et le mal ,le paradis et l'enfer, cette dure dualité de porter à la fois la vie et mort . Cette ambiguité des sentiments qui me tuent à petit feu. J'étais tour à tour anéantie par le chagrin et heureuse par la naissance de laurent.

Je retourne dans ma chambre on autorisa le père a resté près de moi après cet horrible drame. On m'amena laurent j'ai senti tant de joies de le voire il est siiii beau.

Je suis allée voir guillaume 1 semaine après la naissance de laurent car mes forces me manquaient pour le voir et j’étais préoccupée par la jaunisse de son frère. On ne voulait pas faire de photos je voulais seulement le revoir.

Je suis entrée dans cette pièce froide où reposait mon ange . Je le pris dans mes bras mon chère guillaume mon enfant si froiiiiiid le vide le néant le silence et la désolation je regardais ces yeux son visage son corps pour ne jamais l'oublier . A ce moment là j'aurai tout donner pour que çà soit moi qui meurt à sa place pour qu'il vive Il me ressemblait beaucoup. J'ai perdu une partie de moi ce jour là. Tout cela en l'espace d'une minute qui me semblait une éternité je lui fis mes adieux et je lui dis tout mon amour

J' appelle les sage femmes. Elles me demandent que je peux le revoir si je le voulais. Alors je rétorquais qu'il fallait que je pense à laurent qu'il avait besoin de sa mère. Je décidais de me tourner à la vie qu'à la mort, et donc de suivre mon instinct maternel pour m'occuper correctement de laurent au lieu d'écouter mon chagrin. Au fond de moi, je voulais le revoir mais c'était au dessus de mes forces de passer de laurent à guillaume et vice versa car ce sont des jumeaux.

L'autopsie ne montre rien de significative il n'y a pas de causes. Les gens ne comprennent pas que je suis en deuil j'ai deux enfants mais pas un seul. Je lutte tous les jours pour ne pas sombrer


Dernière édition par tatiana1 le Mar 8 Juil - 17:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tatiana1



Nombre de messages : 1005
Localisation : PACA
Je suis : Maman de
Ange(s) : Guillaume
Décédé(e) à : 38 semaines de grossesse
Le : décédé le 26/09/2011. Ils ont enfin trouvé la cause de son décès 3 ans après: HYPOXIE PLACENTAIRE
Date d'inscription : 19/09/2012

MessageSujet: Re: mon bébé d'amour guillaume   Lun 4 Mar - 9:18

DEUXIEME RESTRUCTURATION DU TEMOIGNAGE DE TATIANA

A la 37 semaines de grossesse, on me parle de déclenchement car au delà de 38 semaines le placenta vieilli et qu'à 38 semaines ,les grossesses gémellaires sont à terme.

Alors on avait fixé la date du déclenchement qui  sera  le mercredi 28 septembre 2011.  IL devait se faire sous certaine condition bref çà dépendait du col alors samedi on m'a fait le monittoring de controle tout va bien.

Le samedi 24 septembre 2011, la sage femme à domicile me fait le monittoring de controle, tout va bien pour les deux bébés. Le soir, je rangeais la chambre des jumeaux tout était prêt. Mon compagnon me disais de ne pas trop me fatiguer

Le dimanche 25 septembre 2011, j'ai fais un horrible cauchemar ou un pressentiment.

Le Lundi 26 septembre 2011, je perdais mon bouchon muqueux mais je sentais que quelque chose n'allais pas j'avais mal à gauche L'après midi à 14h00 la sage femme a domicile me fait le monitorring et elle ne trouve pas le coeur de guillaume qui est à gauche elle me dit d'aller à l'hopital me faire recontroler. A ce moment là, je n'ai pas réalisé que c'était grave. C'est ma première grossesse. Je préviens mon compagnon qui rentre à toute vitesse et là commence le cauchemar .

La sage femme ne trouve pas le coeur du bébé de gauche elle appelle le gynéco de garde Elle nous dit son coeur a cessé de battre. Dans une fraction de seconde le temps s'est arrêté j'ai fait comme si je n'avais pas compris il il est décédé je me suis mis à pleurer de douleur mon compagnon était pâle "guiiiiiilaume réveille toi "je mets ma main à gauche "je le sens je le sens..." La gynéco me dit: non c'est le jumeau de droite qui donne des coups de pieds je suis désolée. Nous étions effondrés un cauchemar éveillé. L’âme de Guillaume s’est envolé au ciel et ce 26 septembre 2011 à 14h00 , Guillaume est devenu un ange

On nous disais: il faut penser à laurent qui a besoin de vous .Guiillaume réveille toi je t'aime tant nous t'aimons tant .J’étais complètement sous le choc. J’étais très malheureuse comme jamais et je culpabilisais vis à vis de laurent d’être malheureuse parce que lui, il est encore là vivant dans mon ventre. Il ressentait tout ce que j’éprouvais d’autant plus que la gygy ne me parle plus de déclenchement mais de continuer la grossesse à terme avec Guillaume mort dans mon ventre. Je me suis dis: çà jamaaaaaaais et j'ai gardé une rancune indélibile contre cette gygy

Comme j'étais très agitée il décide de me garder. Heureusement car 1 heure après l'annonce de son décès je commençais le travail mais mon col n'était pas assez dilaté. Il décide de me mettre en salle de travail. On me fait la péridural. J'avais si mal à gauche. Mon ventre s'était endurci sur tout le côté .

Le 27 septembre 2011, j’ai accouché par césarienne de mes 2 bébés car Laurent était en souffrance son coeur ralentissait je leur disais je ne veux pas perdre aussi laurent pas le deuxième... laurent vivant est arrivé à 11h le premier 2kg 900 et guillaume mort en deuxième 2kg 400. Bien que le corps inanimé de guillaume était présent ce jour là, c'est la naissance de laurent qui est vivant

Ayant volontairement perdu mes lunettes, j’ai vu furtivement la silhouette de Guillaume j'ai pleuré de tristesse et de malheur.
Je culpabilisais de ressentir ce sentiment vis à vis de laurent qui vient de naitre car ce jour devait être le plus beau jour de ma vie.

On m’a présenté laurent, j'ai pleuré de joie et de bonheur mais je culpabilisais de ressentir cette joie par rapport à Guillaume car il était mort. C'est malgrès tout le plus beau jour de ma vie, je rencontre pour la première fois laurent

Le tourbillon de sentiments contradictoires s’est mis en place à partir de ce jour: le bonheur et le malheur, le bien et le mal ,le paradis et l'enfer, cette dure dualité de porter à la fois la vie et mort . Cette ambiguité des sentiments qui me tuent à petit feu. J'étais tour à tour anéantie par le chagrin de la mort de guillaume  et heureuse par la naissance de laurent.

Je retourne dans ma chambre on autorisa le père a resté près de moi après cet horrible drame. On m'amena laurent j'ai senti tant de joies de le voire il est siiii beau.

Je suis allée voir guillaume 1 semaine après la naissance de laurent car mes forces me manquaient pour le voir et j’étais préoccupée par la jaunisse de son frère. On ne voulait pas faire de photos je voulais seulement le revoir.

Je suis entrée dans cette pièce froide où reposait mon ange . Je le pris dans mes bras mon chère guillaume mon enfant si froiiiiiid le vide le néant le silence et la désolation je regardais ces yeux son visage son corps pour ne jamais l'oublier . A ce moment là j'aurai tout donner pour que çà soit moi qui meurt à sa place pour qu'il vive Il me ressemblait beaucoup. J'ai perdu une partie de moi ce jour là. Tout cela en l'espace d'une minute qui me semblait une éternité je lui fis mes adieux et je lui dis tout mon amour

J' appelle les sage femmes. Elles me demandent que je peux le revoir si je le voulais. Alors je rétorquais qu'il fallait que je pense à laurent qu'il avait besoin de sa mère. Je décidais de me tourner à la vie qu'à la mort, et donc de suivre mon instinct maternel pour m'occuper correctement de laurent au lieu d'écouter mon chagrin. Au fond de moi, je voulais le revoir mais c'était au dessus de mes forces de passer de laurent à guillaume et vice versa car ce sont des jumeaux.

L'autopsie ne montre rien de significative il n'y a pas de causes. Les gens ne comprennent pas que je suis en deuil j'ai deux enfants mais pas un seul. Je lutte tous les jours pour ne pas sombrer


Dernière édition par tatiana1 le Mar 8 Juil - 17:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tatiana1



Nombre de messages : 1005
Localisation : PACA
Je suis : Maman de
Ange(s) : Guillaume
Décédé(e) à : 38 semaines de grossesse
Le : décédé le 26/09/2011. Ils ont enfin trouvé la cause de son décès 3 ans après: HYPOXIE PLACENTAIRE
Date d'inscription : 19/09/2012

MessageSujet: Re: mon bébé d'amour guillaume   Lun 4 Mar - 13:13

A la 37 semaines de grossesse, on me parle de déclenchement car au delà de 38 semaines le placenta vieilli et qu'à 38 semaines ,les grossesses gémellaires sont à terme.

Alors on avait fixé la date du déclenchement qui sera le mercredi 28 septembre 2011. IL devait se faire sous certaine condition bref çà dépendait du col alors samedi on m'a fait le monittoring de controle tout va bien.

Le samedi 24 septembre 2011, la sage femme à domicile me fait le monittoring de controle, tout va bien pour les deux bébés. Le soir, je rangeais la chambre des jumeaux tout était prêt. Mon compagnon me disais de ne pas trop me fatiguer

Le dimanche 25 septembre 2011, j'ai fais un horrible cauchemar ou un pressentiment.

Le Lundi 26 septembre 2011, je perdais mon bouchon muqueux mais je sentais que quelque chose n'allais pas j'avais mal à gauche L'après midi à 14h00 la sage femme a domicile me fait le monitorring et elle ne trouve pas le coeur de guillaume qui est à gauche elle me dit d'aller à l'hopital me faire recontroler. A ce moment là, je n'ai pas réalisé que c'était grave. C'est ma première grossesse. Je préviens mon compagnon qui rentre à toute vitesse et là commence le cauchemar .

La sage femme ne trouve pas le coeur du bébé de gauche elle appelle le gynéco de garde Elle nous dit son coeur a cessé de battre. Dans une fraction de seconde le temps s'est arrêté j'ai fait comme si je n'avais pas compris il il est décédé je me suis mis à pleurer de douleur mon compagnon était pâle "guiiiiiilaume réveille toi "je mets ma main à gauche "je le sens je le sens..." La gynéco me dit: non c'est le jumeau de droite qui donne des coups de pieds je suis désolée. Nous étions effondrés un cauchemar éveillé. L’âme de Guillaume s’est envolé au ciel et ce 26 septembre 2011 à 14h00 , Guillaume est devenu un ange

On nous disais: il faut penser à laurent qui a besoin de vous .Guiillaume réveille toi je t'aime tant nous t'aimons tant .J’étais complètement sous le choc. J’étais très malheureuse comme jamais et je culpabilisais vis à vis de laurent d’être malheureuse parce que lui, il est encore là vivant dans mon ventre. Il ressentait tout ce que j’éprouvais d’autant plus que la gygy ne me parle plus de déclenchement mais de continuer la grossesse à terme avec Guillaume mort dans mon ventre. Je me suis dis: çà jamaaaaaaais et j'ai gardé une rancune indélibile contre cette gygy

sandra écrit:
désolé, on la reprend, la grossesse gémellaire est à terme pourquoi doit on continuer la grossesse???

tatiana écrit:
je ne sais pas pourquoi cette gygy elle m'a dit çà. J'ai compris que comme j'étais à 38SA je pouvais aller jusqu'au bout jusqu'à 39SA

sandra écrit:
quelle c... celle là c'est du n'importe quoi!!! le déclenchement n'était pas censé être le mercredi

tatiana écrit:
ben oui

sandra écrit
sans commentaire une incompétente!!! heureusement que j'accouchais


Comme j'étais très agitée il décide de me garder. Heureusement car 1 heure après l'annonce de son décès je commençais le travail mais mon col n'était pas assez dilaté. Il décide de me mettre en salle de travail. On me fait la péridural. J'avais si mal à gauche. Mon ventre s'était endurci sur tout le côté .

Le 27 septembre 2011, j’ai accouché par césarienne de mes 2 bébés car Laurent était en souffrance son coeur ralentissait je leur disais je ne veux pas perdre aussi laurent pas le deuxième... laurent vivant est arrivé à 11h le premier 2kg 900 et guillaume mort en deuxième 2kg 400. Bien que le corps inanimé de guillaume était présent ce jour là, c'est la naissance de laurent qui est vivant

Ayant volontairement perdu mes lunettes, j’ai vu furtivement la silhouette de Guillaume j'ai pleuré de tristesse et de malheur.
Je culpabilisais de ressentir ce sentiment vis à vis de laurent qui vient de naitre car ce jour devait être le plus beau jour de ma vie.

On m’a présenté laurent, j'ai pleuré de joie et de bonheur mais je culpabilisais de ressentir cette joie par rapport à Guillaume car il était mort. C'est malgrès tout le plus beau jour de ma vie, je rencontre pour la première fois laurent

Le tourbillon de sentiments contradictoires s’est mis en place à partir de ce jour: le bonheur et le malheur, le bien et le mal ,le paradis et l'enfer, cette dure dualité de porter à la fois la vie et mort . Cette ambiguité des sentiments qui me tuent à petit feu. J'étais tour à tour anéantie par le chagrin de la mort de guillaume et heureuse par la naissance de laurent.

Je retourne dans ma chambre on autorisa le père a resté près de moi après cet horrible drame. On m'amena laurent j'ai senti tant de joies de le voire il est siiii beau.

Je suis allée voir guillaume 1 semaine après la naissance de laurent car mes forces me manquaient pour le voir et j’étais préoccupée par la jaunisse de son frère. On ne voulait pas faire de photos je voulais seulement le revoir.

Je suis entrée dans cette pièce froide où reposait mon ange . Je le pris dans mes bras mon chère guillaume mon enfant si froiiiiiid le vide le néant le silence et la désolation je regardais ces yeux son visage son corps pour ne jamais l'oublier . A ce moment là j'aurai tout donner pour que çà soit moi qui meurt à sa place pour qu'il vive Il me ressemblait beaucoup. J'ai perdu une partie de moi ce jour là. Tout cela en l'espace d'une minute qui me semblait une éternité je lui fis mes adieux et je lui dis tout mon amour

J' appelle les sage femmes. Elles me demandent que je peux le revoir si je le voulais. Alors je rétorquais qu'il fallait que je pense à laurent qu'il avait besoin de sa mère. Je décidais de me tourner à la vie qu'à la mort, et donc de suivre mon instinct maternel pour m'occuper correctement de laurent au lieu d'écouter mon chagrin. Au fond de moi, je voulais le revoir mais c'était au dessus de mes forces de passer de laurent à guillaume et vice versa car ce sont des jumeaux.

L'autopsie ne montre rien de significative il n'y a pas de causes. Les gens ne comprennent pas que je suis en deuil j'ai deux enfants mais pas un seul. Je lutte tous les jours pour ne pas sombrer


Dernière édition par tatiana1 le Mar 8 Juil - 17:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tatiana1



Nombre de messages : 1005
Localisation : PACA
Je suis : Maman de
Ange(s) : Guillaume
Décédé(e) à : 38 semaines de grossesse
Le : décédé le 26/09/2011. Ils ont enfin trouvé la cause de son décès 3 ans après: HYPOXIE PLACENTAIRE
Date d'inscription : 19/09/2012

MessageSujet: Re: mon bébé d'amour guillaume   Mar 5 Mar - 8:10

TROISIEME  RESTRUCTURATION DU TEMOIGNAGE DE TATIANA
A la 37 semaines de grossesse, on me parle de déclenchement car au delà de 38 semaines le placenta vieilli et qu'à 38 semaines ,les grossesses gémellaires sont à terme.

Alors on avait fixé la date du déclenchement qui sera le mercredi 28 septembre 2011. IL devait se faire sous certaine condition bref çà dépendait du col mercredi.

Le samedi 24 septembre 2011, la sage femme à domicile me fait le monittoring de controle, tout va bien pour les deux bébés. Le soir, je rangeais la chambre des jumeaux tout était prêt. Mon compagnon me disais de ne pas trop me fatiguer

Le dimanche 25 septembre 2011, j'ai fais un horrible cauchemar ou un pressentiment.

Le Lundi 26 septembre 2011, je perdais mon bouchon muqueux mais je sentais que quelque chose n'allais pas j'avais mal à gauche L'après midi à 14h00 la sage femme a domicile me fait le monitorring et elle ne trouve pas le coeur de guillaume qui est à gauche. Elle me dit d'aller à l'hopital pour me faire recontroler. A ce moment là, je n'ai pas réalisé que c'était grave. C'est ma première grossesse. Je préviens mon compagnon qui rentre à toute vitesse et là commence le cauchemar .

Nous arrivons à l'hopital, on m'installe pour faire le monittoring, la sage femme ne trouve pas le coeur du bébé de gauche, embarrassée elle appelle la gynéco de garde. La gygy arrive avec l'appareil d'échographie pour mieux visionner le coeur. Elle recontrole plusieurs fois.  Elle nous dit : "son coeur a cessé de battre". Dans une fraction de seconde le temps s'est arrêté j'ai fait comme si je n'avais pas compris il il est décédé je me suis mis à pleurer de douleur mon compagnon était pâle "guiiiiiilaume réveille toi "je mets ma main à gauche "je le sens je le sens..." La gynéco me dit: non c'est le jumeau de droite qui donne des coups de pieds je suis désolée. Nous étions effondrés un cauchemar éveillé. L’âme de Guillaume s’est envolé au ciel et ce 26 septembre 2011 à 14h00 , Guillaume est devenu un ange

On nous disais: il faut penser à laurent qui a besoin de vous .Guiillaume réveille toi je t'aime tant nous t'aimons tant .J’étais complètement sous le choc. J’étais très malheureuse comme jamais et je culpabilisais vis à vis de laurent d’être malheureuse parce que lui, il est encore là vivant dans mon ventre. Il ressentait tout ce que j’éprouvais d’autant plus que la gygy ne me parle plus de déclenchement mais de continuer la grossesse jusqu'à 39SA avec Guillaume mort dans mon ventre. Je me suis dis: çà jamaaaaaaais et j'ai gardé une rancune indélibile contre cette gygy à cause de çà et de son sourire en coin. Elle est dangeureuse celle là!!!

Comme j'étais très agitée il décide de me garder. Heureusement car 1 heure après l'annonce de son décès je commençais le travail mais mon col n'était pas assez dilaté. Il décide de me mettre en salle de travail. On me fait la péridural. J'avais si mal à gauche. Mon ventre s'était endurci sur tout le côté .

Le 27 septembre 2011, j’ai accouché par césarienne de mes 2 bébés car Laurent était en souffrance son coeur ralentissait je leur disais je ne veux pas perdre aussi laurent pas le deuxième...
laurent vivant est arrivé à 11h le premier 2kg 900 et guillaume mort en deuxième 2kg 400.
Bien que le corps inanimé de guillaume était présent ce jour là, c'est la naissance de laurent qui est vivant

Ayant volontairement perdu mes lunettes, j’ai vu furtivement la silhouette de Guillaume j'ai pleuré de tristesse et de malheur.
Je culpabilisais de ressentir ce sentiment vis à vis de laurent qui vient de naitre car ce jour devait être le plus beau jour de ma vie.

On m’a présenté laurent, j'ai pleuré de joie et de bonheur mais je culpabilisais de ressentir cette joie par rapport à Guillaume car il était mort. C'est malgrès tout le plus beau jour de ma vie, je rencontre pour la première fois laurent

Le tourbillon de sentiments contradictoires s’est mis en place à partir de ce jour: le bonheur et le malheur, le bien et le mal ,le paradis et l'enfer, cette dure dualité de porter à la fois la vie et mort . Cette ambiguité des sentiments qui me tuent à petit feu. J'étais tour à tour anéantie par le chagrin de la mort de guillaume et heureuse par la naissance de laurent.

Je retourne dans ma chambre on autorisa le père a resté près de moi après cet horrible drame. On m'amena laurent j'ai senti tant de joies de le voire il est siiii beau.

Je suis allée voir guillaume 1 semaine après la naissance de laurent car mes forces me manquaient pour le voir et j’étais préoccupée par la jaunisse de son frère. On ne voulait pas faire de photos je voulais seulement le revoir.

Je suis entrée dans cette pièce froide où reposait mon ange . Je le pris dans mes bras mon chère guillaume mon enfant si froiiiiiid le vide le néant le silence et la désolation je regardais ces yeux son visage son corps pour ne jamais l'oublier . A ce moment là j'aurai tout donner pour que çà soit moi qui meurt à sa place pour qu'il vive Il me ressemblait beaucoup. J'ai perdu une partie de moi ce jour là. Tout cela en l'espace d'une minute qui me semblait une éternité je lui fis mes adieux et je lui dis tout mon amour

J' appelle les sage femmes. Elles me demandent que je peux le revoir si je le voulais. Alors je rétorquais qu'il fallait que je pense à laurent qu'il avait besoin de sa mère. Je décidais de me tourner à la vie qu'à la mort, et donc de suivre mon instinct maternel pour m'occuper correctement de laurent au lieu d'écouter mon chagrin. Au fond de moi, je voulais le revoir mais c'était au dessus de mes forces de passer de laurent à guillaume et vice versa car ce sont des jumeaux.

L'autopsie ne montre rien de significative il n'y a pas de causes. Les gens ne comprennent pas que je suis en deuil j'ai deux enfants mais pas un seul. Je lutte tous les jours pour ne pas sombrer


Dernière édition par tatiana1 le Mar 8 Juil - 17:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tatiana1



Nombre de messages : 1005
Localisation : PACA
Je suis : Maman de
Ange(s) : Guillaume
Décédé(e) à : 38 semaines de grossesse
Le : décédé le 26/09/2011. Ils ont enfin trouvé la cause de son décès 3 ans après: HYPOXIE PLACENTAIRE
Date d'inscription : 19/09/2012

MessageSujet: Re: mon bébé d'amour guillaume   Mar 5 Mar - 9:17

Je vais clarifier les choses pour être plus clair avec moi. Je vais me donner un troisième prénom pour désigner la réunification de sandra et tatiana. Je vais dire que je m'appelle sandrine
sandra représente mes pensées positives de mère heureuse
tatiana représente mes pensées négatives de mère endeuillée
Le but est de réorganiser et de restructurer mes pensées, par la même, retrouver un équilibre entre les deux dans ma vie


ANALYSE DE LA LETTRE A MES JUMEAUX

Vous étiez deux pendant 8 merveilleux mois
Je vous ai donné la vie, tous les deux désirés
Mais à la fin je ne verrai plus que toi dans mes bras

sandra écrit:
je ne suis pas d’accord. Tu dis qu’il n’ya eu que laurent dans tes bras alors que guillaume tu l’as aussi eu dans tes bras

tatiana écrit
j’ai eu guillaume que quelques minutes

sandra écrit
çà suffit pour qu’on se contredise. Il faut corriger le troisième couplet

Laurent, enfant de l’amour
Mon rayon de soleil
Tu illumines ma vie et celle de ton papa

sandra écrit
là je parle et brusquement tu me coupe l’herbe sous les pieds

tatiana écrit
désolé, je voulais exprimé mon regret par rapport à guillaume

sandra écrit
ici je dois lui exprimer la joie de sa venue au monde mais pas ma culpabilité

Tu as perdu ton petit frère
Comme je le regrette
Aucune maman ne mérite de perdre son enfant 
Aucun frère ne mérite de perdre un frère 
Et encore moins son jumeau
Même si vous êtes nés ensembles
Tu es unique, une personne qu'il faut respecter
Avec ta propre identité et ta propre personnalité
Le risque chez les jumeaux, c’est la fusion
Et la vie s’est chargé de vous défusionner
Pas forcément avec les bons moyens
On ne possède pas ceux que l’on aime
La vie ne se controle pas, on ne comprends pas pourquoi!!!
Personne n'est responsable de cette situation, on subit!!!

sandra écrit
il y a un problème ici tu ne le rassure pas tu le culpabilises

tatiana écrit
comment çà?

sandra écrit
quand je lis ce verset j’ai l’impression que c’est parce qu’ils sont nés ensembles que la vie s’est chargée de les défusionner et à la fin j’interviens mais le mal est fait

tatiana écrit
que me proposes tu?

sandra écrit
tu me donnes l’empathie et je réponds. Ton esprit n’est pas assez clair. Il est rempli de culpabilité


Guillaume, enfant de lumière 
Ange envolé, mon ange
Envoie moi la force nécessaire
Le courage et la plénitude
D’apprivoiser ma souffrance
Le vide et le manque que tu m’as laissé en partant
Est tellement immense, tellement de regrets
J’aurai tant voulu de donner un autre souffle de vie
Pour que tu sois ici parmis nous
Malheureusement pour toi et moi
Le ciel ne le permet pas
Tu as vécu ta vie, une vie courte sur terre, tu le savais
Tu as préféré rester au chaud dans mon ventre
Pour être auprès de ceux que tu aimes le plus au monde
Moi et laurent

sandra écrit
il est magnifique ce couplet mais il est confus

tatiana écrit
tu veux l’arranger

sandra écrit
oui mais tu me donnes l’empathie


Alors depuis ce jour béni et maudit
Je vis, je meurs je n’en sais rien
Je ris, je pleurs sans connaitre demain
Déchirée par l’incertitude de cette dualité

sandra écrit
je dois être franche avec toi c’est du n’importe quoi

tatiana écrit
je ne vois pas ce qui te dérrange

sandra écrit
ici nos deux pensées sont présentes et il y a lutte de pouvoir béni et maudit réfléchis et tu comprendras

tatiana écrit
le bonheur de l’un reforce la souffrance de l’autre

sandra écrit
tu as enfin compris. Je t’ai souvent entendu dire j"e suis heureuse et malheureuse en même temps». Or on est soit heureuse ou malheureuse mais pas les deux en même temps. Je t’explique il faut dire «je suis simultanément heureuse puis malheureuse» vois tu la différence? la joie et la tristesse ne peuvent pas être ensemble dans le même espace temps. Si elles sont ensembles c’est de la culpabilité par rapport à l’autre jumeau

C'est se dire chaque jour que tu n'est pas là 
Mais tu es à l'intérieur de moi dans mon coeur
La vie peut être aussi belle qu'elle peut être cruelle 
Et qu'il faut savoir profiter des bons moments les plus simples.
Le malheur qu'on vit ne nous empeche de vivre pire demain.
Le bonheur qu’on vit ne nous empêche pas aussi de vivre meilleur demain
Mais pour nous, parents endeuillés, le bonheur n’aura plus la même saveur, aussi belle soit telle.

sandra écrit
très flous tu l’as ressens aussi je l’espère

tatiana écrit
oui en effet



J’avance un pas à la fois
A travers laurent et à travers toi
Mes enfants, mes jumeaux
Laurent  tu éclaires mes pas
Guillaume  tu guides mes pas
De votre amour, vous deux unis par le mien

sandra écrit
super couplet mais après çà sonne faux

Bonheur et malheur ne forme qu’un

sandra écrit
ici il ya encore lutte de pouvoir entre nous deux et çà renforce nos contradictions

tatiana écrit
çà renforce ma souffrance et toi ton bonheur


Chacun avance avec son lot de souffrance
Le chagrin s’efface avec le temps mais l’amour jamais
L’amour couvre tout et reste le plus fort
Il souffre, endure et excuse...
C’est savoir tout porter, 
tout surmonter même la mort
L’amour n’aura pas de fin

sandra écrit
là je suis d’accord avec toi très jolie couplet

tatiana écrit
merci

La séparation est une illusion
Il n’y a qu’une seule humanité
Et elle se vit dans l’unité
En accord avec soi même

sandra écrit
il faut plus préciser il manque quelque chose

Trouver la vie, l’amour et le sens
Lacher toutes ses souffrances
Pour se créer une autre histoire 
Loin du vide et du noir
Accomplir son coeur et sa destiné
je vous aime de tout mon coeur
maman
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tatiana1



Nombre de messages : 1005
Localisation : PACA
Je suis : Maman de
Ange(s) : Guillaume
Décédé(e) à : 38 semaines de grossesse
Le : décédé le 26/09/2011. Ils ont enfin trouvé la cause de son décès 3 ans après: HYPOXIE PLACENTAIRE
Date d'inscription : 19/09/2012

MessageSujet: Re: mon bébé d'amour guillaume   Mer 6 Mar - 9:54

RESTRUCTURATION DE LA LETTRE A MES JUMEAUX

Après 8 mois d’attente et d’émois
Nous pouvons enfin vous prendre dans les bras
Laurent et Guillaume
Mes 2 enfants tant désirés
Mon coeur est assez grand
Pour vous accueillir tous les deux

Guillaume, Ange
mon ange envolé
A peine es tu venu
que tu as déployé tes ailes un 26 septembre 2011
il ne reste de toi
que notre longue attente
notre profonde douleur
tellement de regrets
et ces quelques minutes
où je t’ai tenu dans mes bras
n’est ce pas déjà assez
pour exister éternellement dans nos coeurs
oui je te reverrai un jour
et ma joie sera totale
car ton départ aura aiguisé notre espérance
de toute une vie à t’attendre...
je te confie à Dieu, enfant de lumière
tu es mon enfant chéri, je t’aime pour l’éternité

laurent sunny
mon rayon du soleil
tu as vu le jour un 27 septembre 2011
j’ai découvert qui je suis le jour où je t’ai donné la vie
saches que dans nos coeurs
tu as et tu auras toujours
une place unique et bien au delà
tu illumines ma vie et celle de ton papa
tes parents seront là à tes côtés
dans tous les moments de ta vie
petit enfant de l’amour
ta famille va t’entourer
et toujours de protéger
je t’aime et cela jusqu’à mon dernier jour
et même au delà mon amour pour toujours

mes enfants, mes jumeaux
Laurent sunny tu éclaires mes pas
Guillaume Ange tu guides mes pas
de votre amour, vous deux
unis par le mien pour toujours
2 enfants conçus dans l’amour
nourris par l’amour de ses parents
L’amour couvre tout
il souffre, endure et excuse...
C’est savoir tout porter,
tout surmonter même la mort
l’amour n’aura pas de fin

Votre maman avance pas à pas sur le chemin de la vie
La vie peut être aussi belle qu'elle peut être cruelle
et qu'il faut savoir profiter des bons moments les plus simples.
c’est trouver la vie, l’amour, le sens
lacher toutes les souffrances
pour créer une autre histoire
loin du vide et du noir
dans l’unité du coeur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tatiana1



Nombre de messages : 1005
Localisation : PACA
Je suis : Maman de
Ange(s) : Guillaume
Décédé(e) à : 38 semaines de grossesse
Le : décédé le 26/09/2011. Ils ont enfin trouvé la cause de son décès 3 ans après: HYPOXIE PLACENTAIRE
Date d'inscription : 19/09/2012

MessageSujet: Re: mon bébé d'amour guillaume   Mer 6 Mar - 18:03

RESTRUCTURATION DE LA LETTRE DE GUILLAUME

[
b]Guillaume, Ange
Comme je te regrette, mon ange
Ta vie a été courte sur terre
J’aurai tant voulu de donner un autre souffle de vie
Pour que tu sois ici parmis nous
Malheureusement pour toi et moi
Le ciel ne le permet pas
La vie ne se controle pas, on ne comprends pas pourquoi!!!
Aucune maman ne mérite de perdre son enfant 
Aucun frère ne mérite de perdre un frère 
Et encore moins son jumeau
Chacun avance avec son lot de souffrance

Le malheur qu'on vit ne nous empeche de vivre pire demain
Le bonheur n’aura plus la même saveur, aussi belle soit telle
Personne n'est responsable de cette situation, on subit!!!
On ne possède pas ceux que l’on aime
Chaque jour, ton absence est plus présente
Le vide et le manque que tu m’as laissé en partant
Est tellement immense, tellement de regrets
C’est ce dire tous les jours
Que tu es à l'intérieur de moi dans mon coeur
Que tu guides mes pas de ton amour
Envoie moi du ciel
la force nécessaire
Le courage et la plénitude
de lacher toutes les souffrances
pour créer une autre histoire
loin du vide et du noir
et d'accomplir ma destiné
La séparation est une illusion
Le chagrin s’efface avec le temps mais l’amour jamais
Avant de s'incarner dans un corps
Les âmes savent où elles vont
Et quelle est leur "mission"
Les épreuves que nous rencontrons sur notre route
Tout comme les expériences heureuses
Nous permettent de grandir et d'apprendre.
Je t’aime de tout mon coeur
et pour l’éternité
maman
[/b]
bisous bisous bisous bisous bisous bisous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tatiana1



Nombre de messages : 1005
Localisation : PACA
Je suis : Maman de
Ange(s) : Guillaume
Décédé(e) à : 38 semaines de grossesse
Le : décédé le 26/09/2011. Ils ont enfin trouvé la cause de son décès 3 ans après: HYPOXIE PLACENTAIRE
Date d'inscription : 19/09/2012

MessageSujet: Re: mon bébé d'amour guillaume   Jeu 7 Mar - 8:46

RESTRUCTURATION DE LA LETTRE A MES JUMEAUX

Après 8 mois d’attente et d’émois
Nous pouvons enfin vous prendre dans les bras
Laurent et Guillaume
Mes 2 enfants tant désirés
Mon coeur est assez grand
Pour vous accueillir tous les deux

Guillaume,
mon ange envolé
A peine es tu venu
que tu as déployé tes ailes un 26 septembre 2011

tatiana écrit
pourrais tu préciser que guiilaume, je l'ai pris dans les bras 8 jours après car j'ai l'impression que je l'ai pris ce jour du 26 alors que je n'avais pas encore accouché

sandra écrit
okay, je réféchis sur le sujet scratch

il ne reste de toi
que notre longue attente
notre profonde douleur
tellement de regrets
et ces quelques minutes
où je t’ai tenu dans mes bras
n’est ce pas déjà assez
pour exister éternellement dans nos coeurs
oui je te reverrai un jour
et ma joie sera totale
car ton départ aura aiguisé notre espérance
de toute une vie à t’attendre...
je te confie à Dieu, enfant de lumière
tu es mon enfant chéri, je t’aime pour l’éternité

laurent
mon rayon du soleil
tu as vu le jour un 27 septembre 2011
j’ai découvert qui je suis le jour où je t’ai donné la vie
saches que dans nos coeurs
tu as et tu auras toujours
une place unique et bien au delà
tu illumines ma vie et celle de ton papa
tes parents seront là à tes côtés
dans tous les moments de ta vie
petit enfant de l’amour
ta famille va t’entourer
et toujours de protéger
je t’aime et cela jusqu’à mon dernier jour
et même au delà mon amour pour toujours

mes enfants, mes jumeaux
Laurent tu éclaires mes pas
Guillaume tu guides mes pas
de votre amour, vous deux
unis par le mien pour toujours
2 enfants conçus dans l’amour
nourris par l’amour de ses parents
L’amour couvre tout
il souffre, endure et excuse...
C’est savoir tout porter,
tout surmonter même la mort
l’amour n’aura pas de fin

tatiana écrit
pourrais tu améliorer ces 2 couplets?

sandra écrit
ok, je réfléchis et je les reprends scratch


Votre maman avance pas à pas sur le chemin de la vie
La vie peut être aussi belle qu'elle peut être cruelle
et qu'il faut savoir profiter des bons moments les plus simples.
c’est trouver la vie, l’amour, le sens
lacher toutes les souffrances
pour créer une autre histoire
loin du vide et du noir
dans l’unité du coeur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tatiana1



Nombre de messages : 1005
Localisation : PACA
Je suis : Maman de
Ange(s) : Guillaume
Décédé(e) à : 38 semaines de grossesse
Le : décédé le 26/09/2011. Ils ont enfin trouvé la cause de son décès 3 ans après: HYPOXIE PLACENTAIRE
Date d'inscription : 19/09/2012

MessageSujet: Re: mon bébé d'amour guillaume   Ven 8 Mar - 9:16

DEUXIEME RESTRUCTURATION DE LA LETTRE A MES JUMEAUX

Après 8 mois d’attente et d’émois
Nous pouvons enfin vous prendre dans les bras
Laurent et Guillaume
Mes 2 enfants tant désirés
Mon coeur est assez grand
Pour vous accueillir tous les deux

Guillaume,   Ange
mon ange envolé
A peine es tu venu 
que tu as déployé tes ailes un 26 septembre 2011
il ne reste que de toi
notre longue attente
et notre profonde douleur
tellement de regrets
et ces quelques minutes
où je t’ai tenu dans mes bras
ce lundi 3 octobre 2011
n’est ce pas déjà assez 
pour exister éternellement dans nos coeurs
oui je te reverrai un jour
et ma joie sera totale
car ton départ aura aiguisé notre espérance
de toute une vie à t’attendre...
je te confie à Dieu, enfant de lumière
tu es mon enfant chéri, je t’aime pour l’éternité

laurent   sunny
mon rayon du soleil
tu as vu le jour un 27 septembre 2011
La première fois ou je t'ai vu,
J'avais l'impression de t'avoir toujours connu.
j’ai découvert qui je suis le jour où je t’ai donné la vie
Tel un soleil dans la nuit
tu illumines ma vie et celle de ton papa
Et a rallumé en moi la foi et l'espérance
Tu m'es plus précieux que l'or,
saches que tu as et tu auras toujours
une place unique dans nos coeurs et bien au delà
tes parents seront là à tes côtés
dans tous les moments de ta vie
petit enfant de l’amour
ta famille va t’entourer
et toujours de protéger
je t’aime et cela jusqu’à mon dernier jour
et même au delà
mon amour pour toujours

Mes enfants, mes jumeaux
Laurent   sunny tu éclaires mes pas
Guillaume  Ange  tu guides mes pas
de votre amour, vous deux 
unis par le mien pour toujours
ma vie a changé le jour où je vous ai rencontré
Mes pensées et mon coeur ne sont que pour vous
que mes mots ne suffisent pas pour vous l'exprimer
car tout en moi n'est qu'amour pour vous
Et comme chaque jour je vous aime davantage,
Aujourd'hui plus qu'hier et bien moins que demain,
Je veux tout conserver dans le fond de mon coeur:
Retenir, si je peux, l'impression trop brève
des 8 mois où vous étiez encore deux
Ainsi de ce passé de bonheur qui s'achève
Ma mémoire parfois me rendra la douceur;
de ses souvenirs qui passent comme un rêve
Notre amour tel une forteresse
Restera plus forte que tout
Rien non rien, pas même la séparation
Ne détruira ce que je ressens pour vous
car l’amour couvre tout 
il souffre, endure et excuse...
C’est savoir tout porter, 
tout surmonter même la mort
l’amour n’aura pas de fin


Le destin a choisi notre voie
l’histoire est écrit ainsi
Sur la route de ma vie
Je vous ai rencontré
Sur la route de nos destins
Aimons nous pour toujours
Moi je suis vos pas
Comme on suit son destin.
sur le chemin de la vie
qui peut être aussi belle qu'elle peut être cruelle 
et qu'il faut savoir profiter des bons moments les plus simples.
Ces phrases auront sûrement un sens plus claire plus tard
quand mon amour se fera plus grave et plus serein.
quand j’aurai trouvé le chemin de ma destiné dans les méandres de la vie
A moi de la trouver et de donner un sens 
pour lacher toutes les souffrances
pour créer une autre histoire
loin du vide et du noir
dans l’unité du coeur 
je vous aime à l’infini
I love you I love you sunny Ange
maman
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tatiana1



Nombre de messages : 1005
Localisation : PACA
Je suis : Maman de
Ange(s) : Guillaume
Décédé(e) à : 38 semaines de grossesse
Le : décédé le 26/09/2011. Ils ont enfin trouvé la cause de son décès 3 ans après: HYPOXIE PLACENTAIRE
Date d'inscription : 19/09/2012

MessageSujet: Re: mon bébé d'amour guillaume   Sam 9 Mar - 8:13

auteur inconnu

L'Amour est un baume
qui panse toutes les blessures quotidiennes
et nous réconcilie avec notre dimension humaine.
Aimer, c'est être vivant pour l'éternité...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tatiana1



Nombre de messages : 1005
Localisation : PACA
Je suis : Maman de
Ange(s) : Guillaume
Décédé(e) à : 38 semaines de grossesse
Le : décédé le 26/09/2011. Ils ont enfin trouvé la cause de son décès 3 ans après: HYPOXIE PLACENTAIRE
Date d'inscription : 19/09/2012

MessageSujet: Re: mon bébé d'amour guillaume   Sam 9 Mar - 8:20

auteur inconnu


Le
temps d'une très courte vie terrestre, une enveloppe m'a été prêtée.


Elle
m'a permis de te connaître et de t'aimer à ma façon.


Puis,
l'Âme que je suis, a traversé une nouvelle étape


Vers
l'accomplissement de ma destinée.


Ne
sois pas triste, sois heureuse pour moi.



où je suis, la Lumière et l'Amour m'enivrent car,


en
plus de nager dans un océan d'Amour limpide,


j'ai
emporté avec moi celui que tu m'as si gentiment et inconditionnellement offert!


J'aurais
sans doute aimé la Vie, en tous cas, tu le crois.


La
mort physique, ce n'est pas la mort de l'Âme!


S'il
y a quelque chose que tu aurais aimé me dire,


Il n'est jamais trop tard.
Ce soir ou même ici,
Installe-toi dans un coin calme,
Entre en toi, ouvre ton coeur et perçois ma présence.
C'est à ce moment-là que je t'enverrai d'ici,
Tout l'amour à l'état cristallin
Qu'il est humainement possible de recevoir!
N'oublie pas que c'est ici EN TOI,
Que tu pourras toujours reprendre contact.
Même si, parfois, tu ne me percevais pas,
Sois certaine que j'y serai tout de même!!
Ta Vie continue, la mienne aussi...
Rendez-vous dans une autre
Dimension, au moment opportun.
Je serai là, tel un ange,
Pour t'y accueillir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tatiana1



Nombre de messages : 1005
Localisation : PACA
Je suis : Maman de
Ange(s) : Guillaume
Décédé(e) à : 38 semaines de grossesse
Le : décédé le 26/09/2011. Ils ont enfin trouvé la cause de son décès 3 ans après: HYPOXIE PLACENTAIRE
Date d'inscription : 19/09/2012

MessageSujet: Re: mon bébé d'amour guillaume   Lun 11 Mar - 10:17

ARTICLE : être mère un bouleversement psychique
La maternité est psychiquement complexe, être une maman n’est pas qu’enfanter, désirer, et materné. Non être une maman c’est bien plus que cela. Il y a ce que l’on souhaite être, ce que l’on est, et ce que notre histoire nous a donné comme outils psychique pour être une bonne maman.

Ce que l’on souhaite : être une mère parfaite
Ce que l’on souhaite être, nous idéalisons toutes notre enfant lorsqu’il est encore dans notre bidon. Nous le fantasmons, nous lui donnons cette image de toute puissance, cette omnipotence, nous lui dessinons des traits de sa potentiel personnalité, nous aimerions qu’il soit physiquement comme son père… Puis vient la naissance, et il nous faut un certain temps pour accepter que l’enfant imaginaire que nous avons fantasmé n’existe pas. 

Non cet enfant est bien réel et peut être même contraire à ce que nous voulions. Et là commence pour nous maman des sentiments ambivalents, nous ne pouvons accepter que notre enfant soit contraire à nos désirs. La première étape est donc de faire ce deuil de cet enfant rêvé pour accepter ce bébé bien réel.
 
Ce que l’on est : être une bonne maman
 
Nous ne sommes pas toutes pareilles, nous avons toutes des points communs à savoir qu’anatomiquement nous avons pu donner la vie. Seulement, voilà, nous n’avons pas la même vision de la maternité, de l’enfant, du couple, de la fusion, de l’indépendance. Notre caractère n’est pas non plus identique, certaines seront douce, à l’écoute des sens, d’autres seront dynamique, n’écoutant que ce que la vie leur à donner : une expérience. D’autres encore ne se sentiront pas mère de suite, alors que d’autres penseront qu’elles ont cet instinct maternel. Les envies et désirs se mélangeant subtilement entre fantasme et réalité, d’où la difficulté de vivre cette naissance si abrupt au bout du compte.

Parce que l’on se prépare à accoucher, mais on ne prépare aucune mère à la réalité concrète de la maternité.

tatiana écrit: personne ne prépare les mamans que mener une grossesse à terme est difficile, rien n'est acquis et que d'avoir notre bébé bien vivant dans les bras, on ne peut qu'être reconnaissante à la vie de nous donner cette chance. La vie ne tient qu'à un fil et que tout peut basculer en un instant pour devenir un cauchemar.
 


Personne n’ose dire que le baby blues existent et n’ait pas honteux. Personne ne se permet de dire que de ressentir de la haine contre ce bébé qui hurle sans cesse est normal et surtout commun à quasi toutes les mamans. Pourquoi quasi toutes ? Parce que celles qui en ressentent pas ces sentiments contradictoires font preuve d’abnégation ou de déni, c’est l’enfant avant tout, elles n’existent pas. Seulement, nous avons toutes vécues avant d’être maman, nous savons que nous existons, que nous sommes quelqu’un avec des désirs et des besoins et de les enlever pour un enfant, de les mettre de côté pour son bébé, et bien c’est super difficile.


Ce que notre histoire provoque à la naissance :
 
C’est le plus compliqué à gérer, notre histoire. Nous sommes singulières et notre histoire s’est construire depuis des générations. Il n’y a pas que notre mère qui nous a donné vie, mais toute une lignée de mère qui nous a transmis consciemment et inconsciemment des choses. Et chacune d’entre nous, devons vivre avec ça. Comprendre que notre passé est moteur de notre présent.
Une maman d’aujourd’hui se sera construite selon l’amour que sa mère a pu lui transmettre. Mais cette même mère a été élevé avant selon des codes imperceptibles pour nous. Des codes différents, avec une situation différente, dans un siècle différent, avec des pensées collectives complètement antagonistes aux nôtres.
 
Alors non être mère ce n’est pas une donné à tout le monde, être une bonne maman c’est difficile. Etre une mauvaise maman nous le sommes toutes dans des situations qui nous échappent. Etre une maman parfaite n’existe pas, mais être une mère indigne oui c’est possible, c’est plausible, et c’est terrifiant.
 



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tatiana1



Nombre de messages : 1005
Localisation : PACA
Je suis : Maman de
Ange(s) : Guillaume
Décédé(e) à : 38 semaines de grossesse
Le : décédé le 26/09/2011. Ils ont enfin trouvé la cause de son décès 3 ans après: HYPOXIE PLACENTAIRE
Date d'inscription : 19/09/2012

MessageSujet: Re: mon bébé d'amour guillaume   Mar 12 Mar - 11:06

MERE PARFAITE N'EXSITE PAS: JE SUIS UNE MAMAN TOUT SIMPLEMENT

tatiana a écrit le Jeudi 15 Novembre 2012 - 22:25
C'est vrai que ce n'est pas facile 
- d'être maman pour la première fois 
- d'être maman endeuillée 
- et de réapprendre à vivre 

Le jumeau esseulé est à la fois une force et une faiblesse
Une force: il nous empêche de s'effondrer car l'instinct maternel prend le dessus sur le chagrin

Une faiblesse: il nous empêche de crier notre désespoir parce qu'il est en vie et on est heureux qu'il soit là. Mais chaque jour, il nous rappelle ce qu'on a perdu et le deuil est très difficile par conséquence. 

Avec le temps, j'apprends à gérer ces ambivalences je n'est pas le choix
.

parent de jumeau esseulé écrit:
Lors de la perte d’un jumeau, la confusion entre le bébé mort et le bébé vivant est un problème complexe. Quand des parents perdent un bébé singleton le temps et le fait qu’il s’agit d’une autre grossesse peuvent aider à la distinction entre l’enfant mort et celui qui va venir. Or lorsqu’il y a perte d’un jumeau, l’accueil des 2 bébés, l’un mort, l’autre en vie se situe dans le même espace temps. L’entourage qu’il soit familial ou médical tient un rôle déterminant afin d’aider les parents à bien mettre chacun de leur bébé à sa juste place. Ainsi tout ce qui favorise la distinction entre les jumeaux permettra aux parents d’éviter au maximum cette confusion. Lorsqu’on a cheminé dans le deuil, la vue de l’un des jumeaux ne me rappelle pas les moments douloureux. Chaque jumeau a leur place bien à eux dans mon coeur.

parent de jumeau esseulé écrit:
Concernant l'accompagnement de l'enfant, les parents tentent de faire de leur mieux tout en sachant que les parents parfaits n’existent pas. Il ne s’agit pas d’en parler tous les jours. La vie est belle et nous avons tant à faire! Mais il s’agit d’avoir une attitude d’écoute, de disponibilité envers l’enfant. A présent, je ne lui en parle pas spontanément mais c’est notre fille qui vient nous trouver et nous poser des questions ou partager certaines choses.

parent de jumeau esseulé écrit:
les enfants peuvent tout entendre, il suffit de leur expliquer avec leur mots à eux, ils ont des ressources insoupçonnées. Ils possèdent très tot la capacité de sentir les choses et il est donc préférable pour leur développement de leur dire ce qui se passe. Leur imagination est sans limite. Croire qu’en ne disant rien ou en cachant la vérité, on les protège est à mon avis une erreur. Certes les enfants ne doivent pas forcément tout savoir dans le détail mais leur expliquer simplement le contexte et le pourquoi des choses est nécessaire à leur reconstruction afin de devenir des adultes.

parent de jumeau esseulé écrit:
enfin, je dirai aux parents d’être indulgents envers eux-mêmes. De prendre le temps de souffler, prendre soin de soi afin de mieux profiter du bébé en vie qui ne demande qu’à grandir qu’à s’épanouir et à voir dans les yeux de ses parents qu’il est aimé pour lui même. La blessure en tant que parents est toujours là mais elle est cicatrisée. Il n’est pas possible d’oublier, d’effacer cette épreuve mais l’on peut apprendre à vivre avec même si rien n’est jamais acquis.

mamange 1 écrit:
 il est certain qu'il ressent votre peine, ça peut peut-être quelques part être de l'insécurité. Ce doit être très difficile de perdre un jumeau, car vous n'avez pas le temps de vivre votre deuil et vous devez vous occuper de celui qui est heureusement avec vous...

mamange 2 écrit:
Je pense que des liens existent entre les jumeaux car ils ont vécus 8 mois ensemble pendant la grossesse. Il est possible que pour Laurent son frère lui manque et qu’il soit sensible au fait que pour ses parents ils auraient dû grandir ensemble dans votre famille. Il est donc possible qu’il ressente une certaine culpabilité d’être le seul que vous verrez grandir. Et tu as raison d’être attentive à ses émotions afin de pouvoir mettre des « mots du cœur » pour le rassurer de sa totale légitimité et de sa grande valeur à vos yeux.

jumelle esseulée écrit:
Ne cherchez pas à être une maman dans la perfection qui souhaite éviter à son enfant la souffrance du manque et du vide. La vie lui impose cette souffrance. L'essentiel pour vous deux , est d'être vous telle que vous pouvez être jour après jour, et de laisser le jumeau restant être celui qu'il peut être, lui aussi, jour après jour. Si vous avez besoin de pleurer ensembles le vide et le manque de ce jumeau, faites le .... au moins votre jumeau restant saura que cette tristesse et ce manque sont entendus et normaux chez lui aussi. Il se sentira compris, épaulé et entendu dans sa douleur. Le pire serait de vouloir lui éviter cela et donc lui nier son ressenti de manque et de vide. Non surtout pas cela. Ce serait une erreur, là par contre, dramatique car elle nie sa gémellité perdue. 

jumelle esseulée écrit:
Chacun de vous a son deuil à faire, différent selon sa place. L'important est de pouvoir l'accompagner. Si cela vous est impossible car trop difficile d'entendre la souffrance du manque et du vide de votre fils car vous êtes vous même dans ce deuil, laissez la place à un professionnel qui accompagnera votre fils. Et faites vous accompagner, vous, par un autre professionnel au besoin. Il n'y a aucune honte à cela, au contraire. C'est plutôt un acte intelligent et de courage de reconnaissance de ses propres limites. 

jumelle esseulée écrit:
Sachez qu'il est possible pour le jumeau restant de faire son deuil, et de vivre ensuite très heureux et en paix avec son jumeau parti .... chacun a son temps de chemin propre à lui même et propre à son histoire. Il me semble que plus le jumeau restant est accompagné tôt dans cette démarche, mieux c'est pour lui. 

maman ordinaire 1 écrit:
Il faut renoncer à l’image de la mère parfaite : elle n’existe pas ! parce que la perfection, à mon sens ne peut pas exister, pas du moment où il y a de l’humain et où les émotions et le vécu entrent en ligne de compte. Surtout que tout parent que nous sommes nous n’avons pas toutes les données en main, nous ne pouvons maitriser les autres, la société, le monde en général. J'aime bien le concept : "mère stable". Stable car équilibrée dans sa vie de femme . Alors à quoi bon se culpabiliser de ses imperfections, quand il suffit seulement de faire de son mieux, d'aimer et d'être soi? Car parfaite, vous pouvez l'être, en étant juste la mère que vous portez en vous, avec vérité et simplicité, face à cet enfant-là, instant après instant, …

maman ordinaire 2 écrit:
C’est aussi accepter ses limites, un premier pas qui passe par le renoncement à l’illusion de la toute puissance maternelle.D’où la nécessité de faire une croix sur la super maman que l’on rêvait d’être pour devenir… une maman, avec ses doutes, ses peurs, ses talents et ses défauts. Il faut taire cette petite voix culpabilisatrice
Il faut se réconcilier avec la mère que l’on est et avec l’enfant que l’on a et garder à l’esprit que l’instinct maternel n’existe pas et que les comportements maternels ne sont pas innés. On apprend tous les jours à être maman. En somme, accepter de ne pas être la mère que l’on pensait devenir et que l’enfant ne soit pas celui que l’on avait imaginé. C’est inventé la mère que l’on doit être, chacune à sa manière. Pourtant, on ne naît pas mère, on le devient.

maman ordinaire 3 écrit:
Mères, il est grand temps de déculpabiliser ! Comme disait Freud « quoi que vous fassiez en tant que mère, vous le ferez mal de toute façon ! » alors soyez vous ­mêmes, faites pour le mieux selon VOS convictions et votre instinct. Et de beaucoup d’amour, mais cela, vous le saviez déjà ! Chacune d'entre nous n'a qu'à trouver toutes les façons qui lui ressemblent et qui lui permettront de continuer d'être une bonne mère. il n’y a que des mères ordinaires. Des êtres humains avec des faiblesses, des défauts et des craquages

maman ordinaire 4 écrit:
Trop de futures mères ne le savent pas, la maternité nous échappe, nous emporte bien au-delà des projets personnels auxquels on pouvait aspirer. On peut bien sûr considérer la maternité avec de la passion, mais j’estime qu’il est important de la regarder cela avec les yeux de la raison, pour y être mieux préparée. Avant, avoir un enfant était un aboutissement naturel aujourd’hui, c’est une réalisation personnelle. Pour certaines, mettre au monde un bébé est devenu une réalisation personnelle, voire un avènement. On ne peut pas « réussir » son enfant comme son cursus scolaire, il faut relâcher la pression et essayer de faire au mieux. Ce qui est déjà énorme !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tatiana1



Nombre de messages : 1005
Localisation : PACA
Je suis : Maman de
Ange(s) : Guillaume
Décédé(e) à : 38 semaines de grossesse
Le : décédé le 26/09/2011. Ils ont enfin trouvé la cause de son décès 3 ans après: HYPOXIE PLACENTAIRE
Date d'inscription : 19/09/2012

MessageSujet: Re: mon bébé d'amour guillaume   Mer 13 Mar - 19:05

L’AMOUR D’UNE MERE ( auteur cathy 0212 le 15 janvier 2010)


L amour que donne une mère 
Et un amour éternel
Et ne s éteint jamais 
Il est lumière et bonheur
Et reste a tout jamais 
Dans notre cœur 

L amour d une mère 
personne ne peux égaler 
un sentiment unique 
dont seule une mère 
peut ressentir

Un amour infinie
un esprit qui veille
jour et nuit 
pour que son enfant 
manque de rien soit a l abrit

A l écoute de son enfant 
une mère peut tout entendre 
tout comprendre 
être une épaule 
sur qui son enfant peut se reposer 

une mère c est aussi 
une voix de la sagesse 
qui sais réconforter 
son enfant quand il a son cœur en peine

l amour que donne une mere est irremplaçable
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tatiana1



Nombre de messages : 1005
Localisation : PACA
Je suis : Maman de
Ange(s) : Guillaume
Décédé(e) à : 38 semaines de grossesse
Le : décédé le 26/09/2011. Ils ont enfin trouvé la cause de son décès 3 ans après: HYPOXIE PLACENTAIRE
Date d'inscription : 19/09/2012

MessageSujet: Re: mon bébé d'amour guillaume   Dim 17 Mar - 17:47

bonsoir mon bébé d'amour

Je dois m'absenter et changer de forum. Je dois comprendre ma souffrance en tant que femme infertile pour pouvoir avancer dans mon deuil et ainsi pouvoir répondre à mes questions Exclamation Question . Tant que je n'ai pas compris cette souffrance, elle me renvoie vers ma souffrance et ma culpabilité de mamange et la renforce. Je reviens, je te le promets avec des réponses j'espère. Je t'aime mon bébé, tu me manques. Fais de beaux rêves
bisous bisous bisous bisous bisous bisous



tatiana a écrit le mercredi 26 septembre 2012 à 11:02
C'est aujourd'hui le jour de son décès. C'est si proche et si lointain à la fois. J'ai connu différentes phases dans mon deuil
- la phase de déni: c'est un cauchemar je vais me réveiller mon guillaume va rentrer à la maison
- la phase de chagrin, de désespoir et de culpabilité
et si je m'étais plus reposée
et si je m'étais coucher à droite au lieu d'à gauche
et si et si......
- la phase de colère : pourquoi moi ce n'est pas juste? qu'est ce que j'ai fait?
je cherchais un responsable j'avais tout trouver c'est la faute à la sage femme qui m'a fait le monitorring 
- la phase de désorganisation
je n'avais plus gout à la vie, je m'isolais rien ne m'intéressait sauf mon fils laurent 
- la phase de réorganisation
j'ai commencé à refaire des projets à prendre soins de moi à ressortir
à apprécier les moments de la vie avec mon fils laurent sans me culpabiliser

Aujourd'hui je ne sais plus où j'en suis. Mon chagrin et ma tristesse sont au paroxysme
Je revis le drame encore et encore. C'était tellement injuste. Juste quand tout va bien tout va mal. Je pense aussi à toutes ses mamans qui vivent le même drame. Je me pose la question quelle leçon doit-on tirer de cette épreuve? pourquoi tant de souffrance?
Mon guillaume tu me manques tellement.

Depuis quelques jours ma vue se trouble et se dédouble quand je vois ton frère
Je le vois évoluer sans toi ses premiers mots, ses premiers quatre pattes ses premiers pas
et je me pose la question que va être notre avenir sans toi?

Laurent est un bébé souriant joyeux et plein de vie. Il est tellement innocent
En plus de ma souffrance je vais devoir voir laurent souffrir plus tard. Lui aussi il va devoir faire son deuil mon guillaume. Que vais je lui dire? Serais je prête?

Aurai je pu éviter le drame? je sais bien que non mais cela ne m'empêche pas de culpabiliser

Cette culpabilité qui me torture: de continuer à vivre de rire de sourire!!!

Je t'aimais tant : je t'aimais, je t'aime et je t'aimerai pour l'éternité mon enfant mon fils
Mon regret est de ne pas t'avoir dit autant que je pouvais que je t'aime
de ne pas te tenir dans mes bras
de ne pas te changer, te donner le biberon etc...
de ne jamais te voir grandir te marier et de voir tes enfants

Demain c'est votre anniversaire mes amours et guillaume tu n'es pas là pour souffler tes bougies. Ton absence est encore plus cruelle et le vide que tu nous as laissé est encore plus insoutenable.

Je ne sais plus vers qui me tourner. Quand j'en parle à mon entourage on me dit que je suis dépressive alors je me tourne vers vous mamanges. Vous êtes les seules à comprendre ce que je ressens.Je recherche des conseils pour pouvoir avancer


berceuse pour un ange http://www.youtube.com/watch?v=qpeIt29eOPc
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tatiana1



Nombre de messages : 1005
Localisation : PACA
Je suis : Maman de
Ange(s) : Guillaume
Décédé(e) à : 38 semaines de grossesse
Le : décédé le 26/09/2011. Ils ont enfin trouvé la cause de son décès 3 ans après: HYPOXIE PLACENTAIRE
Date d'inscription : 19/09/2012

MessageSujet: Re: mon bébé d'amour guillaume   Mer 20 Mar - 18:20

AUTEUR INCONNU

Ecoute moi maman
Ce n’est pas parce que je suis né avec des ailes
Qu’ensemble nous n’avons rien vécu

Dis moi, te souviens tu
De ce jour où tu as découvert mon existence
Tu étais si contente
Et moi aussi de découvrir que le destin m’avait
Choisi une si belle maman

Te souviens tu, de la première fois que tu m’as vu
Tu étais contente de voir que je respirais si bien
Et moi de voir que tu m’attendais avec impatience

Te souviens tu, de mes premiers coups de pieds
Tu étais si contente de me sentir
Et moi si content d’entendre le son de ta douce voix

Te souviens tu, du jour où tu as enfin su que j’allais
Etre un petit garçon
Tu étais contente de ce que le destin avait choisi
Et moi si content que cela te plaisait

Te souviens tu, du jour où tu m’as parlé si longtemps
Tu étais si réconfortée d’avoir quelqu’un qui t’écoute
Et moi si réconforté d’avoir quelqu’un pour me parler

Te souviens tu, du jour où je suis mort
Tu étais si triste car tu disais que tu n’avais même
Pas pu passer une journée avec moi
Mais maman, nous avons passé quelques mois ensemble
Et aujourd’hui encore je suis là
Plus près de toi que tu le penses
Je suis là quand tu es contente
Je suis là quand tu as de la peine
Et jamais je ne t’abandonnerai
Après tout, Mère et Fils pour toujours
Je ne demande qu’à ne pas être oublié
Et je te fais confiance pour cette tache
Ce texte t’as été envoyé
Et prends le comme un signe
De ma présence
Je t’aime maman
A la vie, à la mort
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tatiana1



Nombre de messages : 1005
Localisation : PACA
Je suis : Maman de
Ange(s) : Guillaume
Décédé(e) à : 38 semaines de grossesse
Le : décédé le 26/09/2011. Ils ont enfin trouvé la cause de son décès 3 ans après: HYPOXIE PLACENTAIRE
Date d'inscription : 19/09/2012

MessageSujet: Re: mon bébé d'amour guillaume   Mer 20 Mar - 18:41

Bonsoir mon bébé
Ce texte n'est pas de moi mais je le pense mots par mots. J'ai juste changé le premier couplet. Je t'embrasse très fort mon coeur
bisous bisous bisous bisous bisous bisous

Toi, mon fils Guillaume
Tu as connu une vie courte sur terre
Au chaud dans mon ventre
Auprès de ceux que tu aimes
Moi et Laurent
Ton coeur s'est arrêté sans raison
Tes beaux yeux ne verront jamais
Le soleil se coucher le soir
Oui, mais un jour tu renaîtra

Toi qui est appelé Ange
Guillaume restera ton seul nom
Tu n’es pas de coeur que l’on range
Et qui peut être oublié, Non!
Oh sache que tu es aimé

Par celle qui t’a engendrée
Celle qui te regrette tant
Qui t’a pleuré et embrassé...
Oui elle t’a donné de son sang
Tu es dans son coeur à jamais

Et surtout n’oublie pas non plus
Ton père, ton frère et celle ou celui
qui après toi viendront
Ange que tu as des ailes
ou non tu les aimeras tous....
car ils sont ta famille
ils t’aiment te l’ont montrer, te le montre et te le montreront
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
mon bébé d'amour guillaume
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nos Petits Anges au Paradis :: DEUIL PÉRINATAL :: LETTRES AU CIEL-
Sauter vers: