DEUIL PÉRINATAL - SITE OFFICIEL
 
AccueilGalerieFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez | 
 

 Ma petite fleur, morte in utero à 37 SA

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
bou23

avatar

Nombre de messages : 7
Localisation : Limousin
Je suis : Maman de
Ange(s) : Sanaé
Décédé(e) à : 37 SA, mort subite in utero
Le : 06/11/2012
Date d'inscription : 03/12/2012

MessageSujet: Ma petite fleur, morte in utero à 37 SA   Mar 4 Déc - 7:08

Bonjour et merci d'avoir créé ce forum. J'ai déjà lu plusieurs témoignages et cela m'a fait un peu de bien. Je constate que je ne suis pas seule à traverser le drame qui nous frappe.

J'ai arrêté la pilule fin 2010 et pendant un an, nos essais sont restés infructueux. Mais a posteriori je pense que les conditions n'étaient pas vraiment réunies pour que je tombe enceinte.
Cependant comme mon compagnon (déjà papa d'un grand garçon qui a 20 ans) n'avait pas réussi à avoir un 2ème avec son ex-femme, la gynéco nous fait passer, début 2012, un bilan de fertilité. Pour moi tout va bien, pour mon homme il y a beaucoup de spermatos atypiques (tératospermie) mais c'est tout. Lors d'un RV le 6 mars 2012, la gynéco semble nous orienter vers des IAC. Mais finalement, c'est ce jour-là que je tombe enceinte. Le 9 mars, quelque chose s'est "connecté" en moi, j'ai su que mon bébé était là. L'intuition se confirme 2 semaines après, avec une courbe de température qui reste haute ; le 23/03, le test pipi et la prise de sang sont positifs.
C'est le début d'une belle aventure. Notre bonheur est complet à ce moment-là, et pour les quelques mois qui vont suivre.
Tout se passe bien. Je perds l'appétit au 2ème et 3ème mois, mais comme beaucoup d'autres futures mamans. Le test de dépistage de la trisomie 21 donne un risque très faible. Mais les dosages hormonaux sur ce test sont particulièrement bas, et la gynéco m'oriente vers le service de diagnostic anténatal pour vérifier la croissance du bébé ; en effet ces dosages peuvent faire craindre une insuffisance placentaire. Donc écho à 18 SA, puis écho du T2 ; tout va très bien, la croissance est bonne, la spécialiste qui nous fait les échos ne voit aucune anomalie.
Nous avons continué à être suivis avec une écho et dopplers tous les mois. Jusqu'au bout, le 29 octobre date du dernier examen, tout est parfait. Mon bébé grossit bien, il pèse 2 kg 800 à cette dernière écho. Les dopplers sont bons (tout est passé en revue : cordon, artères utérines...).
A ce stade, je suis triomphante : mon bébé est à 36 SA, il peut arriver quand il veut maintenant. Je n'imagine pas qu'il y ait encore le moindre risque.

Mais tout bascule dans la soirée du 3 novembre. Je passe la soirée avec des amis, je sens bébé bouger comme d'habitude. Puis à un moment, une pensée me traverse l'esprit comme une flèche "je ne le sens plus bouger". Mais je ne m'inquiète pas ; je ne le sens pas en permanence, pas de panique. La soirée se continue ; je rentre en voiture, mais je ne m'inquiète toujours pas car en voiture souvent je ne le sens pas trop bouger. Pendant la nuit, qui n'est pas non plus le moment où je le sens le plus, toujours pas de mouvement ; une pensée me traverse encore.
Le lendemain matin, je crois qu'au fond de moi je savais. Mais je me suis "donné du temps". Je déjeune, je mets de la musique, en me disant que peut-être bébé réagira. Ce n'est qu'après déjeuner que je commence à vraiment le stimuler pour voir s'il réagit. C'est ce que la sage-femme nous a dit de faire avant de venir à la maternité. Mais aucune réponse ; pas le moindre mouvement. A un moment, je me mets sur le dos, jambes relevées ; c'est une position que la sage-femme nous a montré pour se relaxer. Là, j'ai senti mon bébé s'étaler dans mon ventre d'un seul coup, comme s'il n'y avait pas de résistance, pas de tonus. A ce moment, je sais qu'il se passe quelque chose de grave. Je fonds en larmes. J'appelle mon compagnon pour lui dire que je vais appeler la maternité, il sent mon inquiétude ; je le rappelle 5 min après pour lui dire que je pars à la maternité, la sage-femme va faire un monitoring. Il est à 3/4 h de route ; il rentre, je promets de l'appeler si tout va bien.

A la maternité, la sage-femme prend le capteur du monitoring et le pose sur mon ventre. A droite, puis à gauche, puis à droite. Moi, je sais comment mon bébé est positionné, son dos est à droite. Je comprends, sans vouloir en être vraiment consciente, qu'elle ne trouve pas le coeur. Puis elle capte quelque chose, un rythme à 120, c'est bas pour le bébé, mais ça accélère un peu. Une autre sage-femme arrive et prends mon pouls en même temps ; je comprends un peu plus tard que ces battements à 120 étaient les miens. Elles commencent à faire une écho avec un petit appareil qui se trouve dans la salle d'examen. Elles essaient tour à tour, je vois que rien ne bouge, mais je ne suis pas sûre que ce soit le coeur à l'image. Elles appellent un médecin, même résultat. Pour l'instant on ne me dit rien ; le médecin demande à ce qu'on aille en salle d'échographie. En partant, je demande à l'une des sage-femmes s'il y a vraiment lieu d'être inquiet, et c'est elle qui me répond "oui, je ne vais pas vous le cacher, il y a vraiment lieu de s'inquiéter".
En salle d'écho même chose, mais sur un écran plus grand. Je commence à avoir l'habitude des échos (avec une par mois), je sais à quoi ressemble un coeur qui bat. Et là ce que je vois, c'est un coeur inerte. Comme le médecin ne me dit toujours rien, c'est moi qui demande "son coeur ne bat plus ?" et il finit par me répondre "non madame, je suis désolé". je demande encore s'il n'y a vraiment rien à faire, je garde un minuscule espoir qu'en sortant vite le bébé par césarienne, on puisse le réanimer. Mais non, il n'y a plus rien à faire. Je devrais pleurer, mais rien ne sort... à la place je fais un malaise vagal, je transpire à grosses gouttes, j'ai la tête qui tourne... Le médecin m'annonce tout de suite qu'on va faire un tas d'analyses pour essayer de comprendre pourquoi, mais que peut-être on ne trouvera aucune explication.

On m'a amenée dans une chambre, j'ai rappelé mon compagnon qui était sur le point d'arriver. Il m'a demandé si c'était grave....... je lui dis juste "viens". Je raccroche, et là je fonds en larmes. Grave ??? Je vais devoir lui annoncer que son bébé est mort...... Lorsqu'il arrive, il est mort d'inquiétude, et je lui dis simplement "son coeur ne bat plus". J'ai eu l'impression de lui enlever le plus beau des bonheurs...
Ce n'est qu'à ce moment-là que je lui demande si c'est un garçon ou une fille. Lui avait voulu savoir, moi je voulais garder la surprise. Il est donc le seul à savoir et garde scrupuleusement le secret depuis le mois de juillet. C'est une fille. Je le savais, je l'ai su au début du 4ème mois, mais ce n'était qu'une intuition, je ne voulais pas y attacher trop d'importance. C'est ma petite fille. C'est Sanaé.

Dans l'après-midi (le dimanche 4/11) on me fait prendre un comprimé qui va commencer à faire "mûrir" le col. Le déclenchement n'aura lieu que le mardi. Dans la nuit de lundi à mardi, je commence à avoir quelques contractions. A 10h45 je prends les comprimés qui doivent déclencher le travail. Dans la demi-heure qui suit, les contractions se font plus intenses. Vers midi, je demande à ce qu'on commence à soulager la douleur (on m'avait bien dit de m'éviter toute souffrance physique). Les sages-femmes hésitent, finalement mon col s'est déjà modifié, on m'emmène en salle de travail, mais la sage-femme du bloc veut joindre d'abord le médecin pour savoir si on continue les comprimés, puis l'anesthésiste... Je comprends plus tard qu'en fait, elle est débordée avec 2 autres accouchements en cours. Jusque vers 15h, rien n'est fait. Lors d'un examen, le col n'est ouvert qu'à un doigt et demi, c'est trop tôt pour la péridurale, mais la sage-femme sans faire exprès perce la poche des eaux. A partir de ce moment, les contractions redoublent d'intensité, et sont toujours très rapprochées (elles sont rapprochées depuis le début). Au bout d'un moment on finit par mettre de l'acupan dans ma perf. Mais un quart d'heure après j'ai toujours aussi mal, alors la sage-femme me réexamine, et je suis dilatée à 8 cm. Je savais très bien qu'à ce stade, on ne pose plus de péridurale ; mais là, elle a quand même appelé l'anesthésiste et la péridurale a été posée, je pense que c'était plus pour me soutenir psychologiquement. A peine la péridurale posée, j'ai senti que je commençais à vouloir pousser. Ma petite était en train de descendre, et elle est née à 16h45 avant même que la péridurale ait pu faire effet.

J'avais demandé à l'avance à la prendre dans mes bras. La sage-femme me l'a donnée aussitôt, en attendant l'expulsion du placenta, je l'ai donc vue nue, et sentie toute chaude contre moi. Mon compagnon l'a prise aussi un peu, alors qu'il pensait ne pas y arriver. Ensuite elles sont allées l'habiller ; nous avions préparé une tenue le matin, parmi celles que j'avais mises dans le sac pour la maternité. Et elles nous l'ont ramenée ; nous avons passé une heure avec elle, mon compagnon, ma maman et moi. Nous avons fait des photos. Ce moment, qui pourrait paraître triste à quelqu'un qui n'a pas vécu cela, a été, au contraire, un très beau moment, d'amour, de tendresse. Même si elle était morte, nous tenions Sanaé dans nos bras, nous pouvions l'embrasser. Cela nous a laissés très sereins.

Je ne suis restée que 2 jours à la maternité. Les suites de couches se passaient bien, je n'ai même pas eu de déchirure au périnée, donc on m'a laissée sortir rapidement. Les quelques résultats d'analyses qui étaient déjà revenus étaient tous négatifs. La mort de notre petite puce reste pour l'instant sans explication. Le gynéco nous a dit que cela pouvait être une sorte de "mort subite", comme celle du nourrisson, mais in utero. Nous avons accepté tous les examens et l'autopsie ; nous sommes conavincus que c'est effectivement une mort subite, mais nous avons donné tous les moyens de retrouver une cause s'il y en a une. Sanaé est donc partie le mercredi au CHU le plus proche pour l'autopsie.

Nous sommes allés la voir au CHU le samedi, après l'autopsie. Nous avons passé de nouveau presque une heure avec elle. Son visage s'était déjà un peu abîmé, pourtant, j'étais heureuse d'être près d'elle. J'étais une maman près de son enfant, je me sentais "entière". Je pouvais lui donner toute ma tendresse.

Puis les obsèques ont eu lieu le mardi 13/11, une semaine après mon accouchement. Nous avons déposé dans son cerceuil des origamis que j'avais fait dans un très joli papier, son doudou qui ne l'a pas quittée depuis l'accouchement, et une petite peluche que mon compagnon avait prévu de lui donner et sur laquelle il a mis un peu de son parfum.
Nous n'avons pas fait de cérémonie (nous ne sommes pas croyants), mais un moment de recueillement au cimetière, où nous avons lu quelques poèmes et des textes que nous avions écrits. Puis chacun a déposé une rose blanche sur son cercueil.
Notre petite Sanaé repose maintenant avec son grand-père. Elle n'a pas quitté nos pensées, elle nous manque chaque jour qui passe...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bouchka.blog.lemonde.fr/
petitelili

avatar

Nombre de messages : 1130
Localisation : france
Je suis : Maman de
Ange(s) : alicia.
mais aussi de deux loulous: ma fille née en2009 et mon espoir mon fils né en 2013
Décédé(e) à : MFIU a terme sans cause.
Le : 18juin.
Date d'inscription : 28/06/2012

MessageSujet: Re: Ma petite fleur, morte in utero à 37 SA   Mar 4 Déc - 7:53

je suis triste de voir qu'un autre petit ange est parmi les etoiles, hélas bienvenue a toi au moins ici on peut parler librement de nos enfants et évacuer notre trop plein d’émotions, il y aura toujours un parange pour te répondre... je pense bien a vous c'est si difficile les premiers mois...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lauriev

avatar

Nombre de messages : 377
Age : 36
Localisation : gard ales
Je suis : Maman de
Ange(s) :
ma petite Juliette
Décédé(e) à : 37 SA
Le : 14/04/2012
Date d'inscription : 29/04/2012

MessageSujet: Re: Ma petite fleur, morte in utero à 37 SA   Mar 4 Déc - 8:10

Bonjour maman de Sanaé, je suis tellement désoler de vous accueillir parmis nous, vôtre histoire ma beaucoup toucher en la lisant car elle est exactement la même que la mienne. Comme pour vous le coeur de ma petite Juliette s'est arreter comme ça à 37 Sa, et l'autopsie n'a rien donner, mort subite in utéro.
Vôtre histoire est recente et il va vous falloir beaucoup de temps pour arriver à avancer. Ici il y aura toujours quelqu'un pour vous écouter alors n'héssiter pas à venir, parler de vos émotions, de vôtre douleur et surtout de vôtre fille, vôtre petit ange. Je vous souhaite beaucoup de courage et j'ai une tres grosse pensée pour vous et pour vôtre fille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bou23

avatar

Nombre de messages : 7
Localisation : Limousin
Je suis : Maman de
Ange(s) : Sanaé
Décédé(e) à : 37 SA, mort subite in utero
Le : 06/11/2012
Date d'inscription : 03/12/2012

MessageSujet: Re: Ma petite fleur, morte in utero à 37 SA   Mar 4 Déc - 9:20

Merci à vous deux, maman d'Alicia et maman de Juliette. Je suis allée lire vos histoires, qui ressemblent tant à la mienne...

Au moins je me rends compte que je ne suis pas la seule à vivre cette terrible épreuve, et quelque part ça me fait du bien. Parce que même si j'essaie de ne pas culpabiliser, il y a des moments où je me dis "pourquoi moi, pourquoi ma petite puce ?", où j'ai l'impression de porter la poisse... Heureusement j'arrive à me défaire de ce sentiment ; en tout cas de lire vos témoignages, cela m'aide à passer une étape.

Lauriev, je vois que vous attendez un petit espoir, alors bravo, j'espère que tout se passe bien. Cela me donne beaucoup d'espoir. Nous aussi nous voudrions faire un autre petit bout bientôt. Mon compagnon n'est plus tout jeune et j'avais prévu de toute façon de ne pas reprendre de contraception après la naissance de Sanaé, alors je me dis qu'il faut faire comme je l'avais prévu. J'attends juste le RV postnatal, le 19/12, pour avoir le feu vert du gynéco.

Merci beaucoup de vos témoignages.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bouchka.blog.lemonde.fr/
LoLouNoah



Nombre de messages : 127
Age : 38
Localisation : Brest
Je suis : Maman de
Ange(s) : Noah et d'une petite étoile partie à 11 semaines et 3 jours rejoindre son grand frère
Décédé(e) à : Brest
Le : Noah le 22 octobre 2012
notre petite étoile le 19 avril 2013
Date d'inscription : 06/11/2012

MessageSujet: Re: Ma petite fleur, morte in utero à 37 SA   Mar 4 Déc - 14:36

bonsoir bou 23...

je suis vraiment désolée pour vous et votre famille...

moi aussi j'étais entourée de mon compagnon et de ma maman pour vivre une merveilleuse rencontre, le rencontre avec nostre fils, Noah...

nous avons aussi pris des photos de notre petit coeur d'amour, nous lui avons souffler de doux mots d'amour...

Noah a eu une belle cérémonie au funérarium où j'ai pu (alors que je m'en sentais incapable) lire mon texte, écrit pour lui entouré des siens... votre compagnon a pu prendre votre puce dans ses bras, alors qu'il pensait en être incapable... l'amour parfois fait en sorte que l'on se surpasse... et c'est une bonne chose... comme Noah, vore petite Sanaé est partie entourée d'amour, et je suis certaine que Sanaé l'a ressenti et c'est l'essentiel.

biensur la vie ne sera plus comme avant, mais vous avez fait ce qu'il fallait pour votre petite puce... bon courage à vous

douces pensées à tous nos anges, dous baisers volants à mon petit coeur d'amour
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ma petite fleur, morte in utero à 37 SA   Mar 4 Déc - 16:23

bonsoir bou 23


je suis désolée de t'acceuillir parmis nous c'est toujours triste de voir une nouvelle mamange nous rejoindre ,n'hésite pas a venir te confier sur tout ton ressenti a chaque fois que tu en auras le besoin .

bisous volants à Sanaé
Revenir en haut Aller en bas
Jessica1987



Nombre de messages : 108
Age : 30
Localisation : Terrebonne
Je suis : Maman de
Ange(s) : Roxane
Décédé(e) à : 36 semaines de grossesse
Le : 27/11/2012
Date d'inscription : 03/12/2012

MessageSujet: Re: Ma petite fleur, morte in utero à 37 SA   Mar 4 Déc - 21:06

C'est difficile de lire ton histoire, tellement semblable à la mienne, à quelques jours d'intervalles. Soyons fortes.
Toutes mes pensées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
doudi

avatar

Nombre de messages : 401
Localisation : Sud ouest
Je suis : Maman de
Ange(s) : ****7 petits anges ****
Décédé(e) à : 7 sa / 12 sa / 8 sa / 14 sa Ilona / 21 Sa Kiara / 16 Sa Léa / 13 Sa
Le : octobre 2009 / juillet 2010 / septembre 2010 / janvier 2012 /

octobre 2012 (annonce malformation cardiaque sévère et irréversible : refus de l IMG j'accompagnerai ma puce jusqu'au bout)
Kiara est née le 15 novembre 2012 à 16h22, elle s'est envolée dans mes bras, contre mon coeur de Maman avec tout notre amour à 16h26

18 Août 2013 : Léa a déployé ses ailes à 10h02 avec tout mon amour de Maman

février 2014 : tit ange
Date d'inscription : 13/10/2012

MessageSujet: Re: Ma petite fleur, morte in utero à 37 SA   Mer 5 Déc - 1:54

Bonjour

je suis désolée de t'accueillir ici .. mais j espère que tu y trouveras le réconfort que tu as besoin, tu verras les Mamanges sont exceptionnelles

Mes larmes accompagnent les tiennes dans ton récit de Sanaé que de tristesse, douleur de lire les récits de la vie beaucoup beaucoup trop courte de nos anges

De douces pensées pour toi et Sanaé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ma petite fleur, morte in utero à 37 SA   Mer 5 Déc - 10:58

bonjour bou23.

je suis triste de lire ton histoire.
tu as accouché de Sanaé le 6 novembre, c'est la date du début de mon cauchemard.
la vie est cruelle de nous avoir arraché nos bébés mais en même temps on a eu la joie de les porter en nous, c'est un sentiment paradoxal.

je te souhaite beaucoup de courage.

baisers volant a nos anges


Revenir en haut Aller en bas
bou23

avatar

Nombre de messages : 7
Localisation : Limousin
Je suis : Maman de
Ange(s) : Sanaé
Décédé(e) à : 37 SA, mort subite in utero
Le : 06/11/2012
Date d'inscription : 03/12/2012

MessageSujet: Re: Ma petite fleur, morte in utero à 37 SA   Mer 5 Déc - 12:02

Ce soir je suis allée chercher à la bijouterie une petite médaille, avec le nom de ma petite fleur gravé dessus (son nom en japonais). Elle vient de trouver sa place autour de mon cou, sur mon coeur.

Ma petite puce, c'est dans mon coeur que je te porte maintenant, et pour toujours. Je t'aime Sanaé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bouchka.blog.lemonde.fr/
lauriev

avatar

Nombre de messages : 377
Age : 36
Localisation : gard ales
Je suis : Maman de
Ange(s) :
ma petite Juliette
Décédé(e) à : 37 SA
Le : 14/04/2012
Date d'inscription : 29/04/2012

MessageSujet: Re: Ma petite fleur, morte in utero à 37 SA   Mer 5 Déc - 13:09

Il vous faut prendre le temps de pleurer vôtre puce, et puis la nature ferra le reste. Pour moi cette nouvelle grossesse est extremement stressante et angoissante,mais ce nouveau bébé est l'espoir qui me fallait pour avoir la force de continuer. Mais ma Juliette est dans toutes mes pensées et me manque toujours autant. Ce bébé espoir ne va pas remplacer juliette, c'est juste une nouvelle histoire. Je vous souhaite à vous aussi de trouver la force pour avancer, mais vôtre Sanaé sera dans vôtre coeur et cela pour toujours. Courage à vous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Ma petite fleur, morte in utero à 37 SA
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nos Petits Anges au Paradis :: DEUIL PÉRINATAL :: TÉMOIGNAGES-
Sauter vers: