DEUIL PÉRINATAL - SITE OFFICIEL
 
AccueilGalerieFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez | 
 

 Après le décès de notre fille, mon conjoint me quitte...

Aller en bas 
AuteurMessage
Ma petite Ambre



Nombre de messages : 13
Localisation : brest
Je suis : Maman de
Ange(s) : Ambre
Décédé(e) à : 36 SA
Le : 15/08/2012
Date d'inscription : 21/11/2012

MessageSujet: Après le décès de notre fille, mon conjoint me quitte...   Jeu 28 Fév - 12:26

Bonjour les Mamanges,
Si vous me le permettez, je vais vous racontez mon histoire...
Arno et moi sommes ensemble depuis 10 ans, aujourd'hui nous avons 29 ans pour moi et 30 pour lui, 8 ans que nous vivons ensemble....Nous avons vécu une très belle histoire d'Amour, nous sommes un couple très fusionnel, nous nous suffisions presque à nous même, tellement nous sommes complices...
Nous avons vécu plusieurs déménagements, une année sabbatique à La Réunion en 2011, à être 24h/24 ensemble, un réel bonheur...alors que certains couples ne se seraient pas supporter, nous nous étions si heureux de pouvoir passer autant de temps ensemble....
En rentrant de notre année sabbatique, à la fin de l'année 2011 au mois de novembre, nous avons décidé d'avoir un bébé, nous étions prêt tous les 2 à être parents, en fonction de notre vécu commun, de notre âge...
J'ai donc arrêté la pillule et je suis tombée enceinte très rapidement au mois de décembre, et le 9 janvier 2012, nous apprenons que je suis enceinte, à la fois surpris que ça arrive si vite, et tellement heureux, l'aventure commence....
Tous les mois, j'ai des visites de contrôle, tout est ok, tout se passe parfaitement bien, les résultats de sang sont ok, les échograghies aussi, aucune ombre au tableau, en plus je vis cette 1ère grossesse avec une joie immense, je ne suis pas malade, aucune contrainte...
A partir du 6ème mois de grossesse, je commence à prendre pas mal de poids de façon brutal, à la consultation du 7ème mois, j'ai pris 6 kilos! entre le 6ème et le 7ème mais pas d'inquiétudes pour la sage-femme, je suis grande alors je peux me permettre de prendre du poids, je trouves presque étonnant qu'elle me dise celà, mais je lui fais confiance, c'est elle la pro, pas moi...s'en suit l'échographie du 7ème mois...la petite est déjà retourné, tout va bien, mis à part le fait, que notre petite puce sera par rapport aux estimations de poids un "petit bébé" entre 2.8/3kg, mais pas d'inquiétudes non plus de la part de l'échographiste, celà arrive souvent, elle nous donne un nouveau rdv 1 mois + tard, pour vérifier si la petite prend bien du poids, mais elle nous rassure, c'est juste une visite de contrôle, pas de quoi s'alarmer du tout, tout va bien...
C'était la 1ère fois depuis le début de la grossesse que nous sortions d'un rdv moins rassuré que les autres fois, un petit doute planait, mais nous nous sommes rapidement dit qu'il ne fallait pas stresser pour rien et faire confiance au corps médical, c'est leur métier, ils savent ce qu'ils font, ils sont habitués...
Je remarquais, les jours suivants, que je continuais à prendre du poids malgré le fait que je fasse attention à mon alimentation, mais ma sage-femme, mon médecin traitant, tout le monde m'a rassuré en me disant que c'était très courant en fin de grossesse, pas de quoi s'alarmer...
Et arrive ce jour du 14 Août 2012, à 1 mois du terme, je me suis levé en parfaite forme, Arno était en congés, nous décidons d'aller faire quelques magasins vu le temps de pluie du jour, nous allons donc faire quelques magasins l'après-midi, sans excès non plus pour ne pas trop me fatiguer, la journée se passe bien...arrivé à la maison en début de soirée, ma petite soeur doit venir manger alors je décide de commencer à préparer le repas, mais je suis subitement prise d'une certaine envie de vomir, je pensais que c'était le goûter de l'après-midi qui ne passait pas donc je ne me suis pas inquiété...quelques minutes plus tard, je vois que ça ne passe pas, alors je décide de m'allonger sur le canapé, et je remarque que mon ventre est assez dur, et que la petite a pris une position bizarre dans mon ventre, je fais même la réflexion à ma soeur en lui disant qu'elle ne s'est jamais positionné comme celà dans mon ventre...
Je vais donc aux toilettes suite au maux de ventre, et ne m'inquiètes pas plus que ça, car je me dis qu'elle est "mal placé" et qu'elle appuie sur quelques chose, donc j'essai d'évacuer cette douleur désagréable en allant aux toilettes et je suis prise de petites diarrhées, donc une fois évacuer ça ira mieux, et puis quand on est enceinte, les maux de ventre sont courant donc pas plus d'inquiétudes que ça...
Le problème c'est que les douleurs continuent et sont de plus en plus intenses, j'arrive à manger, mais plus la soirée passe et plus les douleurs sont intenses, mon ventre se raidit intensément, et je décide de prendre un petit laxatif que l'on peut prendre enceinte évidemment, histoire de me débarrasser de ce mal de ventre et d'aller dormir...mais rien n'y fait, je reste sur les toilettes et pas d'amélioration, au contraire, je n'arrive plus à tenir en place, je ne sais plus quel position tenir, je commence à me fatiguer, tellement qu'en me regardant dans le miroir, je me vois très pâle et décide d'appeler ma mère pour avoir son avis, car mon conjoint et ma soeur ne savent plus trop comment me soulager...
Ma mère arrive et me dit que je vais accoucher, mais je ne peux plus tenir en place tellement j'ai mal au ventre, ce qui m'étonne, c'est que d'après les explications je n'avais pas cette sensation de contraction, mon ventre était complètement raidit...alors nous décidons de partir à la maternité...le trajet m'a semblé interminable, tellement j'avais mal au ventre, de minutes en minutes le mal s'intensifiait...
Arrivé aux urgences gynécologiques, je me plains de maux de ventre, de diarrhées, et là je me rends compte, que tout commence à être flou, j'ai des trous noirs...la sage-femme m'osculte, mon col est ouvert de 1 doigt, elle cherche les battements du coeur, et me dis rapidement qu'elle va chercher l'appareil à écho...là je vois une gynéco arriver en trombe ds la salle, elle fait une écho très rapide et nous dit cache :"j'ai une mauvaise nouvelle, il n'y a plus de rythme cardiaque"...nous sommes effondrés, nous ne comprenons pas, mais il y a une situtation d'urgence, car la gynéco nous apprend que mon placenta s'est décollé d'un coup, et que je suis en train de faire une hémorragie interne, pas de temps à perdre, il faut me faire une césarienne en urgence pour me sauver...tout s'accélère, Arno est sorti de la salle, on me prépare très rapidement pour la césarienne, j'ai l'impression d'être dans un cauchemar, d'être dans un épisode d'Urgences, je n'ai qu'une seule envie qu'on m'endorme et de ne pas me réveiller...
Quelques heures plus tard, je me réveille, ce n'était d'ailleurs pas gagné car les médecins étaient venus voir Arno et ma famille pour leur dire que je ne me réveillerais peut-être pas...
Au réveil, la sage-femme nous amène notre fille, notre petite Ambre, je l'ai dans les bras quelques minutes, je suis dans un état second, car je sors de l'anésthésie....Arno est effondré, mais moi je ne pleure pas, je n'arrive certainement pas vraiment encore à réaliser, je sais qu'elle est sans vie, mais je suis aussi "contente" de pouvoir l'avoir dans les bras, de faire sa rencontre, de la voir enfin, de la toucher, mais mon état physique ne me permet pas de rester à la maternité, je dois être transporter en réanimation dans un autre hôpital, et dire un adieu définitif à notre fille, je l'ai dans les bras, je l'embrasse, elle était si douce, si belle, nous devons la laisser et ne pas réaliser que c'est la dernière fois que nous la voyons...
S'en suivent, comme vous le savez toutes, des jours, des semaines, et des mois très dur, mais nous essayons tant que possible de nous battre, et vivre avec son absence tous les jours...Arno a été exceptionnel, il m'a protégé, sur-protégé même, toujours à avancer, nous donner des projets, quelques mois plus tard, il me demande d'organiser notre futur voyage en Thaïlande, nous partons fin novembre pour 3 semaines, un superbe voyage, qui nous permet d'être tous les 2, pendant notre voyage nous parlons beaucoup de Ambre évidemment...mais il me dit au retour du voyage que nous avons beaucoup parlé de Ambre, et que ça lui a foutu un "coup"..., je comprends et décide du'n peu moins en parler et d'essayer de lui montrer que je peux aller de l'avant...
Les fêtes passent, l'année 2013 est là et je me rend compte que je me sents un peu mieux, j'ai l'impression d'avoir passer un "cap", même si la douleur est toujours là évidemment, j'arrive à voir l'avenir, et à commencer à rechercher du travail, pour montrer aussi à Arno qu'il peut être fier de moi, compter sur moi, lui dire que nous avançons...
Nous ne nous étions jamais autant dit, que nous tenions l'un à l'autre, et si nous nous battions, c'était pour un avenir ensemble, pour notre Amour, notre complicité...je nous croyais invinsible...
Je ne croyais pas si bien dire...courant du mois de janvier, Arno vient me voir et me dit qu'il ne sait plus où il en est, qu'il n'arrive plus à voir l'avenir avec moi, qu'il a très très peur de me revoir enceinte, il est vrai que je lui avais dit que ce serait bien qu'on puisse remettre une grossesse en route dans l'année pour avancer...comme il me l'a toujours demandé...mais il est en faite traumatisé, par le fait, de me perdre, et de perdre de nouveau un autre bébé...alors j'essai de comprendre et lui dis que je suis prête à attendre...malgré cette envie immense, d'avoir de nouveau un bébé...
Mais il y a autre chose, et pas des moindre...il fait du co-voiturage, avec une de ses collègues de boulot, depuis quelques mois, et il en profites pour m'avouer qu'il se demande s'il n'a pas plus que de l'amitié pour elle...autant dire que je suis tombée sur mes fesses, mais je décide d'essayer de comprendre et de ne pas le brimer, car tout le monde peut être attirée par quelqu'un d'autre, mais vu notre vécu la situation est différente...
Je laisse les jours passer, lui demande d'arrêter le co-voiturage, ce qu'il fait, pour pouvoir lui refaire confiance, je fais des efforts pour activer mes recherches d'emplois, je lui fais des surprises pour la St-Valentin, le chouchoute, fais tout à la maison, pour qu'il n'est que des loisirs, car je sais qu'il a aussi le contre-coup du décès de notre petite Ambre, voyant que moi j'allais mieux, il s'est relâché, fatigué physiquement et moralement...je sais que c'est à moi de prendre le relais pour lui sortir la tête de l'eau et être là pour lui, comme il l'a parfaitement été pour moi...
Mais jeudi dernier, j'ai appris, par lui-même, qu'il continuait à la contacter, via les e-mails et le tél de son travail, qu'il mangeait ensemble...ça m'a fais très très mal au coeur, et pour lui faire peur, je lui ai demander de voir ce qu'il voulait faire, soit il coupe les ponts avec elle, et il se concentre sur nous, soit il prend une décision...sachant que je lui ai dit tout ce que je voulais avec lui, je lui ai ouvert mon coeur en grand, que je le voulais lui et personne d'autres, et que j'étais prête à attendre pour un bébé ensemble plus tard...
Mais il a préféré mettre un terme à notre relation...en m'expliquant qu'il ne voyait plus d'avenir avec moi, qu'il avait peur, qu'il voulait autre chose, un nouveau souffle, qu'il voulait une autre situation (matériel j'entends!), qu'il préférait prendre le risque de me quitter, même s'il faisait la plus grosse erreur de sa vie, qu'il ne voulait pas continuer à me mentir, et pouvoir être avec elle....
Autant dire que je me suis effondré...moi qui pensait que nous étions invinsible, et bien non, c'est arrivé d'un coup, d'un seul, j'ai pris une grosse "claque", mais ce qui me fais le plus mal, c'est que j'ai l'impression qu'il prend cette décision dans une situation de mal être de dépression, qu'il préfère fuir la situation en pensant que je représente le malheur, et il voit en cette fille la facilité et il choisit la fuite...
Alors voilà, aujourd'hui je suis anéanti, je venais à peine de sentir une amélioration par rapport au décès et au deuil de Ambre, et aujourd'hui il me laisse seule au bord de la route...malgré tout ça, tout le mal qu'il me fait j'aimerais qu'il me revienne car je n'imagine pas la vie sans lui...mais je pense qu'il ne reviendra pas sur sa décision...
Veuillez m'excuser, j'ai beaucoup écris...je voulais si possible avoir votre ressentie de Mamanges, et voir si vous aussi vous vivez où avez vécu ce genre de difficulté, et puis vos avis seraient aussi les bienvenus...
Merci de m'avoir lu....
Je t'Aime ma petite Ambre, tu me manques terriblement...Ta maman!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Titilolo

avatar

Nombre de messages : 622
Localisation : france
Je suis : Maman de
Ange(s) : les ptits bébés
Décédé(e) à : 21 SA
Le : 13/08/2012
Date d'inscription : 19/08/2012

MessageSujet: Re: Après le décès de notre fille, mon conjoint me quitte...   Dim 3 Mar - 14:04

je suis sincèrement désolée pour toi, chère mamange.... la perte de ton ange est déjà quelquechose de suffisament insupportable à vivre alors que son papa te fasse subir celà en plus... je reste sans voie... malheureusement certaines personnes ne savent vraiment pas gérer ce genre de drame ... il souffre tellement sans doute lui aussi..., il n'a pas trouver d'autres moyens que de fuir sa réalité... je ne l'excuse pas du tout au contraire, je trouve celà assez mina... de sa part, mais je pense qu'il est tellemnt perdu lui aussi qu'il fait n'importe quoi... c'est très triste... et je sui très triste pour toi.... tu n'as vraiment pas besoin de celà...
j'espère pour vous deux que celà va s'arranger et je te souhaite tout le courage qu'il faut,
plein de bisous à nos anges
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ma petite Ambre



Nombre de messages : 13
Localisation : brest
Je suis : Maman de
Ange(s) : Ambre
Décédé(e) à : 36 SA
Le : 15/08/2012
Date d'inscription : 21/11/2012

MessageSujet: Re: Après le décès de notre fille, mon conjoint me quitte...   Mar 5 Mar - 17:15

Bonsoir Mamange Lolo,
Merci pour ta réponse...il est vrai que la perte de nos anges est une épreuve extrêmement douloureuse, et parfois j'ai l'impression qu'il veut juste fuir...ne plus souffrir de l'absence de notre petite puce...ce que je peux en soi comprendre, mais je ne vois pas ce que viens faire cette fille dans notre histoire et ça me fait un mal fou de savoir qu'il peut aimer quelqu'un d'autre...
Parfois, j'ai aussi l'impression que si ça avais été elle ou une autre tout aussi à l'écoute, ça aurait été la même chose....
Malgré le fait qu'il me fasse beaucoup de mal, au fond j'aimerais qu'il revienne, mais l'avenir me dira comment celà se passera, en attendant je préfère ne plus le contacter...et le laisser seul avec ses décisions...
Aujourd'hui, je me bats pour moi-même et pour ma fille, car je sais que de là où elle est, elle veut sûrement me voir heureuse et me battre...ce que j'essai de faire tant bien que mal....
Douces pensées pour nos Anges....
Tu me manques Ma Petite Ambre, je t'aime infiniment!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charlène

avatar

Nombre de messages : 685
Localisation : Pont à Mousson
Je suis : Maman de
Ange(s) : Raphaël
Décédé(e) à : 22+5 SA
Le : 25/04/2011
Date d'inscription : 18/06/2011

MessageSujet: Re: Après le décès de notre fille, mon conjoint me quitte...   Mer 6 Mar - 1:56

bon courage a toi ce qui t'arrive est terrible je ne peux l'imaginer !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lumière

avatar

Nombre de messages : 495
Localisation : France
Je suis : Maman de
Ange(s) : mon rêve envolé

Décédé(e) à : 40 semaines

Date d'inscription : 07/12/2012

MessageSujet: Re: Après le décès de notre fille, mon conjoint me quitte...   Mer 6 Mar - 4:13

Comme tu pourras le lire, il arrive que les papas, dans leur immense tristesse, ne trouvent pas d'autre moyen pour survivre que de fuir. Avec tout l'amour que vous avez l'un pour l'autre, c'est extrêmenet violent que c'est le choix qu'il ait fait. Je ne peux que souhaiter que cette réaction soit un appel au secours et qu'il trouvera très vite un moyen d'affronter la situation d'une autre manière. QU'il te reviendra pour qu'ensemble, vous puissiez construire la suite de votre histoire, malgré l'absence d'Ambre.
Au passage, le prénom de ta fille est magnifique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Après le décès de notre fille, mon conjoint me quitte...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nos Petits Anges au Paradis :: DEUIL PÉRINATAL :: GÉNÉRAL-
Sauter vers: