DEUIL PÉRINATAL - SITE OFFICIEL
 
AccueilGalerieFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez | 
 

 Fière Maman de jumeaux perdus à 22 semaines

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
LucilleF

avatar

Nombre de messages : 1258
Age : 37
Localisation : Paris
Je suis : Maman de
Ange(s) : Guido et Lucille
Décédé(e) à : 22 SA+4
Le : 16/02/2013
Date d'inscription : 07/03/2013

MessageSujet: Re: Fière Maman de jumeaux perdus à 22 semaines   Lun 17 Fév - 8:45

Chère Maxey

J'ai perdu mes bébés en février et j'ai eu un retour de couche fin mars. Le cycle suivant d'avril nous avons fait une Fiv qui a tout de suite marché donc je suis tombée enceinte de Livia trois mois après la perte de mes jumeaux.

Il y avait comme pour toi des sentiments de culpabilité , comme si je tournais une page mais ces sentiments ont très peu duré car il était tout de suite très clair dans ma tête et mon cœur que Livia était mon troisième enfant et qu'elle ne remplaçait personne.

Des que je suis tombée enceinte j'ai du apprendre à faire le deuil d'avoir des jumeaux. Ça le faisait bizarre de n'avoir " que" un bébé dans mon ventre et me savoir enceinte de jumeaux me manquait beaucoup. Je culpabilisais à penser comme cela mais je pense que c'est normal. Je crois comprendre que tu éprouves les mêmes sentiments.

J'ai toujours voulu deux ou trois enfants. Avoir Livia aujourd'hui renforce encore plus ce désir. Ayant eu des jumeaux, je ne le vois pas avoir que un enfant dans ma vie. Aujourd'hui j'en veux au moins deux, trois si je pourrai mais passant par la PMA c'est pas évident.
Nous avons encore deux embryons congelés de la fiv qui m'a donné mes trois enfants donc on va retenter dans quelques mois, une fois que j'aurai récupéré de la césarienne.

Tu as à peine perdu tes petits bouts cru à certainement beaucoup d'émotions et de tristesse et decrage acheter peut être mais je sens en toi aussi l'envie de retrouver la joie. Pour moi et mon mari cette joie ne pouvait que revenir avec un bébé espoir. Cela nous reconnaît tout simplement envie de continuer, de combattre et d'être à nouveau heureux avec notre projet de famille.

C'est superbe que ton mari veuille un autre enfant. Il faut que toi aussi tu dois prête émotion bêlement et physiquement. Je ne te cache pas qu'un grossesse suivante est difficile car on angoisse pour un rien donc c'est une longue grossesse mais qui en vaut vraiment la peine.
Essayé pour un bb espoir quand tu te sens prête et surtout ne culpabilise pas. Tu ne tourne pas une page et tu ne trahis personne cau contraire, tu montres à tes petits anges que leur maman continue à se battre et veut être heureuse. Tu leur donneras un petit frère ou une petite sœur.

Vois tu une psychologue?
Prends ton temps. Tu as à peine vécu un énorme drame, le plus grand drame selon moi, perdre ses enfants. Tu es courageuse d'être parmi nous et de parler de ton expérience.
ce site m'a bcp aidée à continuer à y croire donc j'espère qu'il en fera autant pour toi.
Quand as-tu ta visite post natale?
Bisous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LucilleF

avatar

Nombre de messages : 1258
Age : 37
Localisation : Paris
Je suis : Maman de
Ange(s) : Guido et Lucille
Décédé(e) à : 22 SA+4
Le : 16/02/2013
Date d'inscription : 07/03/2013

MessageSujet: Re: Fière Maman de jumeaux perdus à 22 semaines   Lun 17 Fév - 8:55

Excuse moi pour les erreurs, j'ai répondu de mon portable qui change les mots automatiquement Sad

Ta peur de revivre la meme chose est legitime et la peur des échecs de tomber enceinte aussi...Mais si tu veux un bebe, tu devras passer par ce chemin et affronter tes craintes.
J'avais tres peur moi aussi de devoir faire plusieurs FIV et puis finalement ça a marche' de suite. Et si ça n'avait pas été le cas, j'aurais continue' car je désire tellement une famille!

Pour être crue, on n'a pas le choix...On passe par des faillites et des moments durs pour finalement réaliser notre rêve Smile

As tu mis beaucoup de temps pour tomber enceinte de tes jumeaux? C'était en PMA ou naturellement?
J'ai mis 3 ans avant de tomber enceinte de mes jumeaux
Bisous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
maxey



Nombre de messages : 139
Localisation : France
Je suis : Maman de
Ange(s) : Erine et Louis

Décédé(e) à : 22 semaines de grossesse + 3
Le : 30/01/2014
Date d'inscription : 14/02/2014

MessageSujet: Re: Fière Maman de jumeaux perdus à 22 semaines   Mar 18 Fév - 8:07

Chère Lucille,

Je me surprends à aller mieux depuis hier et je crois que c'est lié à ton message. J'avais besoin de rencontrer quelqu'un comme toi...

Je suis tombée enceinte de mes jumeaux après 10 mois de traitement, stimulation ovarienne et j'ai appris la nouvelle 3 jours avant de commencer les injections d'hormones! Le médecin m'avait dit qu'avec mes ovaires polykystiques je n'avais qu'une seule chance sur 365 jours de tomber enceinte spontanément. Rien de comparable à toi qui a eu recours aux FIV mais comme tu le dis j'ai peur aussi de devoir en arriver là car je sais à quel point le chemin est long et je t'admire vraiment d'avoir trouvé la force de repasser par tout cela, comme tu le dis l'envie de fonder une famille était plus forte que tout le reste et l'espoir et l'amour ont pris le dessus sur la peine.

Oui au fond j'ai beaucoup d'espoir de retrouver une certaine forme de bonheur un jour, je ne veux pas mourir car j'ai la chance d'être en vie mais c'est comme si je n'avais pas vraiment envie de vivre non plus... mais malheureusement il n'existe rien entre les deux alors il faut vivre et je ne veux pas vivre comme ça, malheureuse, amère et aigrie à envier ou détester tous ceux qui ont la chance d'accueillir leurs petits bébés... j'ai envie moi aussi de continuer à espérer, d'être là pour mon mari comme lui est à mes côtés. Comme je te l'avais dit plus haut, je pensais ne vouloir qu'un seul enfant et moi aussi je me verrais bien, dans mes rêves les plus fous, avec une famille de 3 enfants, une maison qui vit et respire l'amour, comme celle que j'avais imaginée avec Louis et Erine.

Ma visite post-natale est prévue pour le 1 avril, j'ai repris la pillule depuis 3 jours comme me l'avait prescrit le gynécologue. Pour l'instant je ne vois pas de psychologue, je suis restée en contact avec la psychologue de l'hôpital qui m'a suivi lors de mon hospitalisation mais je ne me sens pas prête à remuer le passé avec quelqu'un que je n'ai vu que 2 fois et qui n'a pas vécu cette perte, j'ai besoin de mieux comprendre mes émotions seule, avec mes amis proches, avec vous ici.
Je pense que la visite post-natale sera le bon moment. Retourner à l'hôpital sera difficile mais une fois que je l'aurai fait, je pourrai sûrement le refaire.

Quand tout ceci est arrivé j'avais l'impression d'être si seule, d'être la seule à avoir perdu ses petits êtres qui remuaient en moi et que j'aimais déjà du plus profond de mon être. Parfois j'ai encore du mal à croire que cela m'est arrivé...mais je sais aujourd'hui que ce n'est pas vrai, que toi aussi et que beaucoup d'autres parents ont traversé des moments aussi cruels et injustes. J'aimerais d'abord retrouver le goût de petits plaisirs simples même si je ne me l'autorise pas pour le moment comme par respect pour mes enfants, le temps fera son oeuvre comme tu le dis. C'est un combat au jour le jour que je mène depuis que la poche des eaux d'Erine s'est rompue et je dois le continuer...pour elle qui s'est battue pendant 15 jours pour sauver son petit frère.

Je voulais savoir... avez-vous installé Livia dans la même chambre? As tu réussi à vivre des moments de bonheur pendant ta grossesse? As-tu accouché de Livia à terme et donc l'avez-vous ramené rapidement à la maison? Comment va ton mari? est-il aussi fort que toi? 

Merci Lucille et à bientôt
xxx
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LucilleF

avatar

Nombre de messages : 1258
Age : 37
Localisation : Paris
Je suis : Maman de
Ange(s) : Guido et Lucille
Décédé(e) à : 22 SA+4
Le : 16/02/2013
Date d'inscription : 07/03/2013

MessageSujet: Re: Fière Maman de jumeaux perdus à 22 semaines   Mar 18 Fév - 8:50

Chere Maxey

Si tu savais comme ca me fait plaisir de lire que mon message t'a peut-etre aide' a' te sentir un petit peu mieux.

J'ai l'impression de me lire lorsque je lis tes mots.
Pendant longtemps j'ai vécu dans la zone que tu décris...ce n'était ni la vie, ni la mort, juste de l'apathie, du neutre, aucune emotion. Je me levais et j'etais comme un zombie et je me battais pour survivre mais je ne le faisais que pour mon mari qui etait a mes cotes et me controllais par peur que je ne fasse une geste drastique. Il me motivait, me disait de m'habiller, de me maquiller, de manger...Sans lui je ne serais pas ici je pense. Mon mari et ma famille m'ont aidee a' me relever tout doucement.

Le jour de ma visite post-natale, j'etais tellement angoissee a l'idee de retourner dans l'hopital, de voir ces mamans heureuses d'avoir leurs bebes...et pourquoi pas moi? et pourquoi je n'avais pas le droit au bonheur pares tant d'attente, de FIV, de deceptions, d'echecs?

Pendant longtemps, j'ai deteste' la vie et je faisais semblant de sourire, d'aller mieux. Je detestais les personnes qui me demandaient si ca allait...Qu'est ce que je pouvais bien repondre? Comment est-ce que ca peut aller si j'ai a peine perdu mes enfants. 

Pour moi il y avait ma vie et la lucille AVANt, et ma vie et la lucille APRES. Une nouvelle vie commencait et il fallait que je l'accepte, sinon autant mourir...mais je n'avais pas envie de mourir car j'avais tellement envie de gouter au bonheur d'avoir mon bebe vivant dans les bras....Et j'ai combattu pour cela et aujourd'hui je goute finalement a' ce bonheur.

Je comprends que tu te soies sentie seule au debut. J'eprouvais la meme chose et c'est pour cela que ce site m'a enormement aidee'. J'ai compris que je n'etais pas la seule "malchanceuse" qui vivait ce drame infernal.

Pendant pas mal de temps tu vas t'empecher de retrouver des plaisirs, tu vas t'empecher d'aller mieux, car comme tu le dis justement, tu veux respecter la vie de tes petits bouts. Beaucoup de personnes te diront que tu ne leur manque pas de respect, que au contraire il faut leur montrer que tu veux vivres etc....Mais honnetement je te comprends tres bien. J'ai moi aussi voulu vivre ma souffrance le plus longtemps possible car je la meritais. Mes enfants etaient morts, comment aurais-je pu meriter d'etre heureuse alors que eux avaient perdu leur vie?! Je leur devais de souffrir aussi.

Ce n'est que lorsque je suis tombee enceinte que j'ai voulu arreter de souffrir car je le devait au nouveau petit bebe que j'attendais. Mon bebe espoir ne devait pas ressentir ma souffrance car il n'y etait pour rien. J'etais si sereine enceinte de mes jumeaux, que je voulais l'etre aussi pour ma fille.

Enceinte, j'ai vecu peu de moments de bonheur. Bien sure j'etais heureuse d'etre enceinte, mais je ne croyais pas arriver jusuq'au bout donc je paniquais pour un rien et j'allais aux urgences pour un rien. Je n'ai pas profite' de cette grossesse, au contraire je pense pouvoir dire d'avoir mis ma vie entre parentheses pendant 9 mois.
Je n'ai commence' que a savourer le bonheur vers les 34SA, la fin de la grande prematurite'. 
Avant, j'etais heureuse d'aller aux echos, j'adorais les coups de pieds qu'elle me donnait, mais honnetement il y a eu bcp d'angoisse.

J'ai accouche' a 38SA car j'ai demande' a' ce qu'on me declanche tellement j'avais peur de perdre mon bebe in utero au dernier moment. Vu mon antecedant, les medecins ont accepte'. Mon bebe faisait aussi plus de 3kg donc il n'y avait aucun risque.
Pour le moment Livia dort dans notre chambre car elle tete toutes les 3 heures (pendant 45 minutes) et s'endort pas toujours rapidement, donc c'est plus pratique de cette maniere. J'avoue aussi etre un peu parano su la mort subite du nourrisson donc je suis tres alerte!

Je suis rentree apres 5 jours en maternite' apres mon accouchement car j'ai eu une cesarienne d'urgence au dernier moment car apres 10 heures de travail, elle ne descendait pas assez donc il fallait la sortir, mais tout s'est tres bien passe'. J'ai bien vecu mon accouchement.

Aujourd'hui je peux dire etre heureuse, meme si mon coeur reste alourdi par notre enorme perte. Mon mari est fort, plus pragmatique. Il pense beaucoup a nos jumeaux mais sa philosophie est plus optimiste que la mienne. Il est Italien, il voit les bons cotes des choses et refuse de se laisser abattre par les cotes sombres de la vie. Il a raison mais pendant le deuil, j'avoue que des fois je le sentais plus avance' que moi et donc je me defoulais bcp plus sur ce forum.
Mon mari a tout de meme ete' ma roche et celui qui m'a redonne' espoir en la vie car tout de suite il a soutenu mon projet de rester enceinte au plus vite possible. C'est un enorme soutien pour moi et je ne le remercierais jamais assez pour cela.

Comment va ton mari? Vous vous soutenez?
Tu decris ce que j'ai vecu donc j'espere que tu vas vivre ce que je suis en train de vivre Smile Tu retrouveras la joie de vivre, mais il faut laisser le temps au temps et surtout faire ce que tu te sens de faire , pour respecter tes petits bouts d'amour.
Bisous et n'hesite pas a' me poser toutes les questions que tu veux!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
maxey



Nombre de messages : 139
Localisation : France
Je suis : Maman de
Ange(s) : Erine et Louis

Décédé(e) à : 22 semaines de grossesse + 3
Le : 30/01/2014
Date d'inscription : 14/02/2014

MessageSujet: Re: Fière Maman de jumeaux perdus à 22 semaines   Mer 19 Fév - 15:11

Chère Lucille,

J'ai lu ton message avec beaucoup d'attention, il me donne beaucoup de force au quotidien depuis que nous communiquons mais aujourd'hui je ne trouve pas les mots... j'ai la gorge nouée et les doigts figés.
Je me sens épuisée même si je dors beaucoup, mon corps est las et mon esprit est paralysé, comme si il était coincé dans du coton.

Demain ça ira mieux et je me promets de te répondre comme je l'aurais fait hier. 
Bonne soirée et à demain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LucilleF

avatar

Nombre de messages : 1258
Age : 37
Localisation : Paris
Je suis : Maman de
Ange(s) : Guido et Lucille
Décédé(e) à : 22 SA+4
Le : 16/02/2013
Date d'inscription : 07/03/2013

MessageSujet: Re: Fière Maman de jumeaux perdus à 22 semaines   Mer 19 Fév - 15:31

Maxey

Je pense que tu es trop sévère avec toi- même.
Il est normal que tu éprouves ces sensations. Tu as à peine perdu tes bébés. Il faut beaucoup de temps pour comprendre ce qu'on a vécu et je pense qu'on ne fini jamais par vraiment le comprendre et l'accepter.

Je me souviens me sentir comme si j'avais une tumeur noire dans mon cœur qui venait enrober ou plutôt dévorer mon cœur. C'est ce que je ressentais physiquement et émotionnellement.
J'ai ressentis ceci pendant longtemps donc toi aussi tu te sentiras de cette façon.

Il y aura des jours mauvais et des jours pires. Certains te paraîtront moins pires.
Et un jour tu te sentiras moins lourde.... Et ensuite tu pourras dire te sentir presque légère.

Il fait être patienté et forte, très forte pour surmonter cette tragédie.

Répond moi quand tu veux, quand tu peux, même par message privé.
Je suis heureuse si je peux t'aider à retrouver au moins un peu d'espoir!
Je t'embrasse fort et courage.
Ça me fait tellement mal au cœur de savoir que tu vies ce que j'ai vécu.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ludoayrton2

avatar

Nombre de messages : 451
Localisation : France
Je suis : Papa de
Ange(s) : Mady et Adèle
Décédé(e) à : 21 et 25 jours (naissances à 24 SA)
Le : 22/01/13 et 26/01/13
Date d'inscription : 14/08/2013

MessageSujet: Re: Fière Maman de jumeaux perdus à 22 semaines   Ven 21 Fév - 5:52

Lucille, chère mamange, 

je te souhaite un bon anniversaire, malgré tout, même si cette date double-anniversaire doit t'être bien difficile... De tout coeur avec vous en cette journée compliquée émotionnellement.
Bises.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LucilleF

avatar

Nombre de messages : 1258
Age : 37
Localisation : Paris
Je suis : Maman de
Ange(s) : Guido et Lucille
Décédé(e) à : 22 SA+4
Le : 16/02/2013
Date d'inscription : 07/03/2013

MessageSujet: Re: Fière Maman de jumeaux perdus à 22 semaines   Ven 21 Fév - 6:18

Merci beaucoup Ludo!
Je reste concentrée sur Livia et sur la joie que mes bébés m'ont apporté.
J'essaye de ne pas visualiser la situation s'il y a un an...

À très bientôt
Je t'embrasse
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
maxey



Nombre de messages : 139
Localisation : France
Je suis : Maman de
Ange(s) : Erine et Louis

Décédé(e) à : 22 semaines de grossesse + 3
Le : 30/01/2014
Date d'inscription : 14/02/2014

MessageSujet: Re: Fière Maman de jumeaux perdus à 22 semaines   Ven 21 Fév - 8:42

Chère Lucille,

Depuis quelques jours il m'est difficile d'écrire, j'ai l'impression que mes mots n'arrivent pas ou plus à retranscrire avec fidélité l'intensité de mes pensées et de mes sentiments. Je vais mieux quand même, je le sens, je ne pense plus à mes bébés à chaque instant de la journée, à chaque geste du quotidien mais j'ai l'impression que c'est une peine plus profonde, plus intérieure. J'ai le coeur serré, la gorge nouée et comme l'impression qu'il est possible de mourir de chagrin, de mourir d'aimer ces beaux petits bébés. 

Nous sommes liées dans ce triste destin et je me dis qu'il n'y a pas de raison que nos destins se séparent; j'espère un jour retrouver la force de réessayer et d'être comme toi, récompensée de ne pas avoir baissé les bras mais je sais très bien que je ne suis pas prête à accueillir un autre petit bébé, un seul, pour ce qu'il sera mais plutôt pour ce qu'il aura de semblable à mes bébés.

Je suis mélomane et la musique m'aide, m'aide à ne pas m'entendre penser, à accomplir les tâches de la vie, mécaniquement, certes, mais quand même comme tu dis c'est déjà ça, de se laver, de s'habiller et de se maquiller. Je me fais des listes, insignifiantes, mais qui m'aident à organiser mes journées et à avoir l'impression que j'ai des choses à faire et je les barre au fur et à mesure avec un certain sentiment de satisfaction, celui d'avoir fait quelque chose, d'avoir quelque chose à raconter à mon mari quand il rentrera du travail.

Toutes ces années à être moi, fille, femme et seulement 5 mois et demi à m'imaginer maman, à être maman et cette pensée ne me quitte plus, j'ai l'impression de ne pouvoir être rien d'autre que maman à présent. Mais pour avancer je sais qu'il va falloir que je me retrouve un peu, moi en tant que femme, en tant qu'épouse avant de redevenir maman mais que c'est dur! Comme tu le dis si bien il y a moi avant et moi après mais malheureusement pour le moment la moi d'après n'a rien de plus, au contraire elle a perdu tant de choses.

Je me rends compte à quel point tu es quelqu'un de profondément bon au travers de tes messages et je suis tellement heureuse de voir la revanche que tu as prise sur la vie, ce bonheur que tu vis maintenant d'avoir un petit bébé à tes côtés même si c'est un bonheur acidulé, tu le mérites et j'essaye de me convaincre que peut-être moi aussi je mérite ce bonheur et que de perdre mes jumeaux n'était pas un signe, le signe que je ne devais pas devenir maman...

Je te comprends tellement, même par rapport à ta deuxième grossesse, nous avons appris le sexe des petits alors que la poche des eaux d'Erine s'était déjà rompue et ce moment que j'attendais tellement :savoir qui m'habitait, était teinté de tristesse... oui je suis enceinte d'un garçon et d'une fille, oui tout était si formidable mais tellement compromis, mes larmes étaient à la fois des larmes de joie et de peine. Alors je comprends que les échographies soient restées pour toi un moment de stress et d'angoisse et que tout ce qui était lié à l'évolution de ta nouvelle grossesse te faisait peur.

Au delà de la perte de mes enfants c'est de ma perception de la vie, de l'avenir que je dois faire le deuil. Moi qui avait confiance en la vie qui avait l'impression d'être récompensée par tout ce bonheur, j'ai l'impression maintenant d'être punie et je redoute l'avenir. Mon mari est beaucoup plus avancé aussi, comme le tien l'était je crois, je pense que si je ne parlais pas des enfants, il ne le ferait pas... il souffre mais à tellement d'espoir d'avoir un autre enfant, je pense qu'il met ses forces dans ce projet même si je lui dis pour le moment ne pas avoir envie de revivre tout cela: traitements, examens gynécologues, déceptions... j'ai aussi eu une grossesse difficile, les 3 premiers mois nausées du matin au soir et donc arrêt maladie depuis le début, perte de poids assez conséquente puis les ligaments qui m'ont bien fait souffrir et l'acné (que je n'avais pas connu adolescente) et qui m'a un peu défigurée à certains moments de la grossesse. Des choses futiles à mes yeux, par rapport au bonheur de prendre mes jumeaux dans mes bras,mais maintenant ces moments difficiles refont surface et ont repris une certaine importance dans mes souvenirs.

Je t'admire tellement un an après de continuer à parler avec une maman comme moi, de te replonger dans cet enfer qui est le mien et n'est plus vraiment le tien grâce à ta petite Livia. J'espère que tout cela ne remue pas trop les choses et ne te procure pas plus de peine. Parfois j'aurais envie "d'oublier" tout ça, de faire comme si ce n'était pas arrivé, pour arrêter de souffrir, d'être épuisée de souffrir et j'espère que c'est le coeur plus léger maintenant que tu en parles.

Penses-tu déjà au prochain bébé? Parlez-vous déjà d'une FIV à venir? As-tu pris un congé maternité prolongé ? Comment vous est venu le prénom Livia ? 

Passe une bonne journée maman ange et merci de veiller sur moi aussi
Je t'embrasse
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LucilleF

avatar

Nombre de messages : 1258
Age : 37
Localisation : Paris
Je suis : Maman de
Ange(s) : Guido et Lucille
Décédé(e) à : 22 SA+4
Le : 16/02/2013
Date d'inscription : 07/03/2013

MessageSujet: Re: Fière Maman de jumeaux perdus à 22 semaines   Sam 22 Fév - 12:37

Tres chère Maxey,

Tu dis ne pas trouver les mots pour décrire ce que tu ressens mais tu sais très bien écrire et décrire ce que tu ressens car tu décris exactement les mêmes sentiments que j'ai vécu juste après avoir perdu mes bébés et je comprends très bien ce que tu vis en ce moment....Ce sentiment d'eprouver une peine si profonde que le vocabulaire n'a pas encore ete invente' pour la décrire!
 
En perdant mes jumeaux, j'ai compris ce que voulait dire l'expression "toucher le fond" et j'ai vraiment découvert qu'il était possible de mourir de chagrin. 
Ce n'était plus qu'une expression insignifiante pour moi, c'était ma réalité'.

Mon coeur était serre', etouffe' par une peine que je ne pouvais jamais complètement décrire comme toi. Mon coeur était pourri et je sentais avoir perdu mon innocence envers la vie.

Tout comme toi, depuis la perte de mes bébés, je ne vois plus la vie comme je la voyais avant. J'ai définitivement perdu une certaine naivete' qui me convenait très bien. Je vivais la vie, sachant qu'elle pouvait parfois être dure, mais elle était avant tout sympa, tranquille avec des petits challenges a' affronter de temps a' autre.

Aujourd'hui je vois la vie comme pouvant être cruellement injuste. 
Certes il y a des moments magnifiques mais elle ne peut plus me tromper. J'ai vu le vrai visage de la vie et plus rien ne pourra me surprendre.

La maniere dont tu décris ton chagrin, ta douleur, me fait comprendre que tu n'as pas été maman que pendant 5 mois et demi.
La manière dont tu aimes tes bébés et dont tu en parles, montre que tu as toujours été une maman dans ton coeur et que tu l'es encore plus aujourd'hui. 
Tu es prête a' mourir pour redonner la vie a' tes bébés et tes bebes l'ont senti lorsqu'ils étaient dans ton ventre. Tes bébés savaient combien tu les aimais et les voulais. Sois fière de la maman que tu es et est devenue.

Mais tu es bien plus qu'une maman, tu es aussi une femme forte et formidable qui lutte pour continuer a' croire en la vie, et surtout pour pouvoir un jour continuer ton projet de famille et donner a' tes bébés une petite soeur ou petit frère...même deux ou trois!

Je ne pense pas que tu aies besoin de te retrouver en tant que femme et épouse. Je suis même certaine que tu es tout cela et bien plus, mais que tu n'arrives pas a' le voir car tu es submergée par ta douleur. 
Pour le moment tu ne peux rien voir, rien comprendre. Ton chagrin est bien trop récent.

J'ai mis des mois avant de pouvoir comprendre a' quelle point j'étais forte, a' quelle point je pouvais être fière de moi même, en tant que femme et épouse, mais aussi en tant que maman, même si pendant longtemps (et encore aujourd'hui) j'ai culpabilise' de ne pas avoir pu protéger mes enfants comme j'aurais voulu.
Mais je ne pouvais pas protéger mes bébés. Je combattais contre un mal inconnu et surtout inattendu et bien plus fort que toute ma volonte' de maman.

Aujourd'hui je peux dire avoir retrouve' envie de vivre grâce a ma fille et ma famille, mais je t'avoue que le moi d'aujourd'hui a une chose en plus par rapport au moi d'avant - et ce n'est pas positif: un grand sentiment de culpabilité'.
J'ai perdu mes jumeaux et tout le monde me dit que je ne pouvais rien y faire, mais je n'ai jamais réussi a' ne pas me sentir coupable pour leur destin cruel.
Certes j'ai retrouve' le bonheur avec ma Livia, mais l'enfer que j'ai vécu, et que tu vis et que tu décris si bien, est encore bien présent dans ma tête et dans mon coeur.
C'est mathématique... j'aurai toujours mes enfants, MOiNS deux. C'est une pensée omniprésente qui ne disparaitra jamais. Mon livret de famille le dit très clairement, j'ai trois enfants, sauf que ici, assise sur mon divan dans mon salon, je n'en vois qu'un. As-tu pu déclarer tes bébés dans ton livret de famille?

Attention, je dis "qu'un" bebe, mais quel bebe!! Le bebe de l'espoir qui m'a redonne' le gout de vivre et a augmente' mon envie de fonder une famille et de continuer a être une maman qui peut proteger ses bebes et les rendre heureux dans une maison pleine d'amour.

Tu vis le terrible meme enfer que j'ai vécu mais tu vivras aussi la même joie que d'avoir ton bebe espoir lorsque tu seras prêtes.
Je comprends que tu aies peur de revivre cet enfer mais ne crains rien car tu seras très bien suivie lors de ta prochaine grossesse, qui sera difficile et longue mais qui en vaudra le coup.

Je sais que tu vas retrouver confiance en la vie. Je ne te cache pas que tu ne vivras certainement plus le bonheur que tu as pu vivre lorsque enceinte de tes jumeaux. Nous sommes maintenant "tachées" par ce drame dans notre vie.
Je disais souvent a' ma psychologue que je savais que j'allais vivre encore des moments fantastiques dans ma vie comme la naissance de ma fille, mais que ce drame limiterait a jamais le niveau de bonheur vecu. C'est comme si on avait touche' le septième ciel, enceintes de nos jumeaux, et que maintenant on ne pouvait "plus que" toucher le sixième ciel!
Mais je me trompais, car la joie que j'ai vécu lors de la naissance de ma fille a été incroyable et chaque fois que je la regarde, mon coeur se rempli et pendant un instant, j'oublie tout!

Je comprends que tu veuilles oublier ce que tu as vécu car c'est épuisant d'y penser. C'est épuisant d'essayer de comprendre le pourquoi, le comment ça a pu arriver, et les "si" et les "mais"....Je pense qu'on n'oubliera jamais tout cela car on n'oublie pas la naissance de nos enfants mais crois moi lorsque je dis que sans oublier ce drame, on arrive a' avancer dans la vie, et on arrive a nouveau a' éprouver des sentiments formidables, et a' revivre des moments intenses.

J'ai eu une grossesse espoir extrêmement angoissante et difficile (colique néphrétique, alitée etc), mais lorsque je voyais ma petite a' l'échographie, j'éprouvais les memes sentiments que lorsque je voyais mes jumeaux. 

Il est très difficile d'accepter que tu n'auras plus la chance de regarder tes jumeaux, de les embrasser, de les prendre dans tes bras, mais tu pourras le faire avec ton troisième enfant, et l'amour que tu lui donneras sera incroyablement intense car tu lui donneras tout l'amour que tu avais reserve' a' tes jumeaux, PLUS celui qui lui sera réservé.

Tu seras une maman triplement incroyable, triplement amoureuse de ton bebe, triplement fiere.
Le parcours sera long et dur mais ton coeur va petit a petit te paraitre plus léger. 
Cette tache noire que tu ressens dans ton coeur va peu a' peu s'estomper et le souvenir de tes bébés se fera toujours moins difficile.

Je pleure encore souvent pour mes bébés car ils me manquent. Leur absence est un feeling constamment présent dans ma vie, mais j'arrive toujours plus a' me concentrer sur EUX, sur leurs beaux visages, sur le bonheur qu'ils m'ont procure', plutôt que sur leur terrible destin, les funérailles, leurs cercueils, leur incinération.

Malgré une grossesse espoir difficile, nous pensons déjà a' un prochain bebe. Je dois attendre au moins neuf mois pour que la cicatrice de la césarienne soit bien guérie et ensuite on refera une FIV car j'ai encore deux embryons congelés de la même FIV qui m'a donne' mes trois enfants.
Je rentre au travail en septembre car je rajoute mes CP accumules a' mon conge' mat qui fini en Juin, et en septembre je recommencerai les papiers pour être prise en charge a' 100% pour faire le transfert d'embryon. J'espère être enceinte fin 2014\début 2015 Smile

Le nom Livia m'est venu lorsque je cherchais des prénoms romains antiques. Mon mari est de Rome et j'ai vécu a' Rome toute mon enfance donc je me sens plus Italienne que Française. 
Nous voulions un prénom typiquement Romain et Livia nous a plu. 

Pour nos jumeaux nous avions choisi les prénoms Mia e Luca mais lorsque nous avons du communiquer leurs prénoms pour les enregistrer dans notre livret de famille, nous avons choisi nos propres prénoms pour leur rendre hommage et en quelque sorte pour les accompagner jusqu'au bout. Le 16 février 2013, nos bébés sont morts dans la salle d'accouchement, mais nous aussi. Je suis décédée ce jour la' et j'ai du apprendre a revivre les mois suivants.

Et vous, comment avez vous choisi les prénoms de vos bébés?

Je ne te connais pas personnellement, mais j'ai un fort sentiment que nous sommes très similaires.
Lorsque je te lis, j'ai l'impression de lire mon journal intime que j'ai écris pour "parler" a' mes jumeaux.
Nous sommes liées par nos drames....J'espère que nous pourrons être liées par nos bonheurs retrouvés lorsque tu auras ton bebe espoir.

Je t'embrasse tres fort
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
maxey



Nombre de messages : 139
Localisation : France
Je suis : Maman de
Ange(s) : Erine et Louis

Décédé(e) à : 22 semaines de grossesse + 3
Le : 30/01/2014
Date d'inscription : 14/02/2014

MessageSujet: Re: Fière Maman de jumeaux perdus à 22 semaines   Lun 24 Fév - 13:58

Chère Lucille,

D'habitude je relis tes messages plusieurs fois par jour, ils me font me sentir mieux mais pour ce dernier message je ne l'ai lu qu'une seule fois samedi. Pour être franche je l'ai évité dimanche et aujourd'hui. Il m'a encore une fois rempli le coeur d'espoir mais je comprends que je refuse d'aller mieux, je me complais dans cette douleur et cette peine immense. Je pense que c'est la seule chose qui me fait me sentir en vie: avoir mal.

Je sais que tu as raison car tu sais exactement ce que je vis à l'heure actuelle, chaque mot ou phrase que tu écris me correspond et tes mots me donnent espoir au fond... mais en surface je refuse d'y croire, je refuse de croire que j'irai mieux un jour. Je préfère continuer à croire que je serai malheureuse pour toujours. Mais au fond je sais que tes mots font leur chemin. Qu'une grande dualité  m'habite: souffrir pour mes enfants, pour Louis et Erine et vivre pour leurs frères et soeurs.

Je n'ai pas honte de te le dire car tu as été franche avec moi et je sais que toi aussi tu étais emplie de tels sentiments. Je ne suis pas toujours aussi franche avec moi-même, oui, je me mens souvent et j'essaye de me tromper parfois. 

C'est dur pour moi d'imaginer et de savoir que tu as ressenti autant de peine, ça me paraît même impensable, avoir le coeur "pourri" c'est tellement horrible mais tellement vrai, c'est le mot exact... mais il fait mal, ce mot. Un coeur est fait pour battre, s'emballer, vibrer mais plus le mien.

J'ai l'impression de ne plus être grand chose ces jours-ci: ni femme car mon corps est encore marqué par ma grossesse, mon visage aussi par les cicatrices d'acné, mes cheveux qui tombent par poignées, mes yeux gonflés et creusés, mon teint blafard ni femme active, je ne sais même pas si je serais capable de reprendre mon poste, ,ni épouse car je ne lis plus le désir dans les yeux de mon mari qui me voit plus comme la mère de ses enfants, ni maman car je n'ai pas d'enfant à bercer... Je sais que ma perception de la réalité est altérée, déformée par ma tristesse et ma colère mais même si je ne me suis jamais 'aimée' , c'est difficile d'avoir une estime de soi aussi basse.

Oui Erine est mon premier enfant sur le livret de famille et Louis le deuxième. Erine est le prénom dont j'avais toujours rêvé pour ma fille. Court et doux, peu commun mais pas trop original. Louis nous est venu en regardant un film, quand j'ai entendu ce prénom j'ai dit à mon mari: c'est beau et il m'a répondu: c'est le prénom de mon grand-père... c'était décidé! 

J'aime beaucoup le prénom Livia, peut-être parce qu'il symbolise l'espoir à mes yeux, l'espoir de revivre un jour la joie de choisir un prénom, d'imaginer un bébé portant ce prénom, sa personnalité. 
Je savais déjà que vous pensiez au prochain bébé.... Si j'en avais le pouvoir, je déciderais de tomber enceinte rapidement pour notre 3ème bébé et de ne pas attendre pour le 4ème et le 5ème. Peut-être pour qu'il n'y ait pas beaucoup d'écart entre eux, pour avoir le plaisir de les voir jouer et grandir ensemble comme mes petits jumeaux l'auraient sûrement fait.

Je suis sûre qu'un jour je m'autoriserai à ne plus souffrir, que je vivrai à nouveau et que je ressentirai ce que tu décris. C'est sûr! Nos discours seront à jamais à l'unisson, un peu en différé c'est tout. C'est mon souhait le plus cher. Pour l'instant je préfère me dire que je ne veux plus d'enfant, j'ai sûrement trop peur de ne jamais y arriver, de devoir faire le deuil de mes enfants à venir aussi. J'ai peur qu'on m'interdise de devenir mère, de ne pas en être digne car je sais que je ne peux rien y faire, que je n'ai rien pu faire pour que l'on ne m'arrache pas mes enfants. Alors peut-être qu'en ne voulant pas d'enfant, on me le donnera et me le laissera...

Je t'embrasse ainsi que ta petite Livia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LucilleF

avatar

Nombre de messages : 1258
Age : 37
Localisation : Paris
Je suis : Maman de
Ange(s) : Guido et Lucille
Décédé(e) à : 22 SA+4
Le : 16/02/2013
Date d'inscription : 07/03/2013

MessageSujet: Re: Fière Maman de jumeaux perdus à 22 semaines   Mar 25 Fév - 8:50

Maxey,

Je sais que au fond de toi tu crois en mes mots d'espoir et tu penses pouvoir aller mieux un jour mais tu n'es pas prête a' l'accepter. Tu veux souffrir et je pense que c'est normal.
Perdre ses enfants est très complexe au niveau psychologique et aussi pour notre entourage.

J'ai accouche' un samedi et le lundi suivant je demandais déjà a' mon gynécologue des FIV quand on pouvait recommencer a' faire les essais bébés.
Je venais a' peine de perdre mes enfants que je pensais a' un autre!
Mais dans ma tête tout était clair: je voulais un troisième enfant qui ne remplacerait personne et je savais que cet enfant m'aurait donne' gout a' la vie. Par contre je ne savais pas si je réussirai a' avoir un troisième enfant car mon coeur était brise', mon moral a' plat avec une vraie envie de mourir et mon corps était epuise' par les hormones, les essais, la grossesse et l'horreur a' peine vécu de l'accouchement dans des conditions psychologiquement inhumaines.

Je ne pensais surtout pas pouvoir tomber enceinte rapidement car je souffrais et je voulais souffrir. Ma souffrance était le seul sentiment que j'arrivais a' éprouver. 
Et surtout, je voulais souffrir car je le meritais. Mes bebes étaient morts et moi je vivais. Je devais souffrir pour eux et pour le respect de leurs brèves vies.
Donc je te comprends tout a fait et je te conseille de vivre ta souffrance, d'écouter ton coeur et de faire ce que tu veux et en ton temps car le deuil est une chose très personnelle, chacun le vie d'une manière différente et il ne faut absolument pas faire semblant d'aller mieux lorsque tu es morte dans ton coeur.

Je te conseille donc de souffrir autant que tu le voudras, pour respecter tes bébés, mais ne perd pas de vue ton avenir...il faut souffrir pour que ton avenir soit plus serein. Cette souffrance doit avoir un objectif sinon c'est souffrir en vain.
Souffre pour que ton coeur guérisse vraiment et que un jour tu sois prête pour un autre bebe.
Ne te prive pas d'avoir d'autres enfants dans ta vie. Ce serait une vraie tragédie! Tes bébés veulent te voir heureuse a' nouveau et veulent te voir maman et non seulement mamange.

Tu dis ne pas te supporter non plus physiquement....Malheureusement notre ventre vide mais gonfle' nous rappelle tous les jours qu'on était enceinte heureuse, et fière d'avoir ce ventre doublement rempli...et puis un jour on a ce gros ventre moche mais vide, qui reflète notre âme.

Il faut avoir de la patience la' aussi...petit a petit ton corps reprendra forme mais l'important c'est que tu te reprennes moralement.

Je sais...facile de t'écrire tout ceci maintenant que un an est passe' de la perte de mes bébés et que j'ai Livia...mais j'ai vraiment souffert comme toi, et j'ai aussi pense' que je ne m'en sortirai jamais et que je ne retrouverai plus jamais l'envie de vivre.
Mon mari avançait tellement plus vite que moi que je me sentais un poids pour lui et dans sa vie. Je ne faisais que pleurer et être déprimée et lui rentrait du travail avec un peu plus le moral chaque jour.
J'ai cru que mon couple allait craquer aussi, j'ai cru qu'on n'aurait pas survécu a' la perte de nos bebes et que en moi il voyait désormais une maman en faillite, une femme pas capable de lui donner des enfants et surtout une femme qui lui rappellerait a jamais notre tragédie.

Mais aujourd'hui je t'écris avec le coeur plein d'amour pour ma fille et mon mari. Mon couple a resiste' au drame et je n'ai plus envie de mourir. J'ai envie de vivre pour Livia et mes prochains enfants.
Toi aussi tu te sentiras comme ça un jour. Ce n'est pas pour demain....le chemin est long et douloureux et tu as perdu tout espoir, toute confiance en la vie et en toi même, mais un jour tu me diras " Lucille, tu avais raison".

Je sais que tu ne vas pas me croire, mais ton mari ne te voit pas comme tu le penses, et le fait d'avoir perdu tes enfants est une erreur monstrueuse de la vie mais qui ne se reproduira pas.
N'aie pas peur d'avoir des autres enfants car tu ne les perdras pas.
Tu as une béance du col donc les médecins peuvent maintenant agir et t'aider lors de tes prochaines grossesses.
Malheureusement il y a des mamanges qui perdent plusieurs fois leurs bébés, mais souvent pour causes inexpliquées ou problèmes génétiques.
Tu connais le problème et il y a une solution donc n'abandonne pas ton projet de continuer a' être maman une autre fois et plusieurs fois encore après.

Mon coeur était pourri, il bat fort aujourd'hui. Il bat pour ma Livia, pour mon mari et pour mes jumeaux qui nous protègent et sont fiers de nous.

Lorsque tout devient trop dur a' supporter, essaye d'imaginer Erine et Louis avec Luca et Mia, sur des petits nuages, ensembles en train de jouer. Ils ne sont pas seuls.
Crois moi, je pleure au moment ou' je t'écris cela car j'aimerais jouer avec eux et les voir grandir et sourire et mon coeur est marque' a' jamais par cette perte inhumaine, mais il faut trouver des moyens de continuer a' vivre sereinement.
Je n'ai jamais cru aux anges...aujourd'hui je veux croire que nos bébés sont des anges heureux ensemble. C'est plus facile a' imaginer et a' visualiser que de visualiser leurs derniers moments dans leurs cercueils...Il faut se forcer, je ne le cache pas. Je t'écris tous ces jolis mots mais moi même je souffre encore de l'absence de mes bébés.

Laisse le temps au temps. Tu iras mieux et un jour tu décideras que tu as assez souffert et que tu peux respecter la vie de tes bébés meme en étant heureuse. Tu as le droit d'être heureuse même si tes bébés ne sont plus la aujourd'hui. Tu arriveras a' cette conclusion lorsque tu seras prêtes.

Parles tu avec ton mari de vos jumeaux? de tes émotions? de comment tu te sens physiquement? Que tu as peur de revivre le même enfer?

Je t'embrasse tres fort
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maman des jumeaux



Nombre de messages : 170
Localisation : France
Je suis : Maman de
Ange(s) : (JA) et (JB)
Décédé(e) à : 23SA+5
Le : 15 janvier 2014
Date d'inscription : 18/02/2014

MessageSujet: Re: Fière Maman de jumeaux perdus à 22 semaines   Mar 25 Fév - 13:15

Bonjour Lucille et Maxey,

Je ne veux surtout pas interrompre vos échanges. Je lis attentivement ce que vous vous dites et cela m'aide énormément. Merci à vous deux.

Lucille, lors des obsèques de nos jumeaux, le prêtre nous a dit qu'aujourd'hui nous avons besoin d'aide mais qu'un jour c'est nous qui allons aider d'autres parents et que nous allons faire de notre perte une force. C'est exactement ce que tu fais aujourd'hui. Un an après, tu as reconstruit ta vie grâce à Livia mais tu es là pour les autres. Et si tu es là c'est grâce à tes jumeaux. Tu me redonnes de l'espoir. 

"Ce que d'autre ont fait, on peut toujours le réussir". (Antoine de  Saint Exupery).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
maxey



Nombre de messages : 139
Localisation : France
Je suis : Maman de
Ange(s) : Erine et Louis

Décédé(e) à : 22 semaines de grossesse + 3
Le : 30/01/2014
Date d'inscription : 14/02/2014

MessageSujet: Re: Fière Maman de jumeaux perdus à 22 semaines   Mar 25 Fév - 14:48

Merci Lucille, j'ai le sourire en te lisant et je pense relire ton message à de nombreuses reprises comme d'habitude.
J'ai passé l'après-midi avec une amie, nous avons fait les magasins, discuté, ça fait du bien de penser à autre chose le temps d'une après-midi.

J'ai le moral aujourd'hui, plus qu'hier. Mon mari cuisine ce soir, ça fait du bien aussi de se faire servir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Titilolo

avatar

Nombre de messages : 622
Localisation : france
Je suis : Maman de
Ange(s) : les ptits bébés
Décédé(e) à : 21 SA
Le : 13/08/2012
Date d'inscription : 19/08/2012

MessageSujet: Re: Fière Maman de jumeaux perdus à 22 semaines   Mer 26 Fév - 6:47

Lucille,

j'ai bien pensé à toi, ces derniers temps mais j'ai manqué de temps pour te laisser des messages...
alors félicitations pour la naissance de Livia!
quel soulagement n'est-ce pas?
je sais que nous avons vécu la même chose, les mêmes angoisses, alors je comprends!

j'espère que tout se passe bien avec ta jolie princesse, moi j'avoue que j'ai du mal à me remettre de la césarienne + une très grosse fatigue font que ça m'a gâché quelques journées mais Roméo est tellement mignon, qu'on oublie vite!

je t'embrasse et j'envoie pleins de bisous à tes petits anges  bec
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LucilleF

avatar

Nombre de messages : 1258
Age : 37
Localisation : Paris
Je suis : Maman de
Ange(s) : Guido et Lucille
Décédé(e) à : 22 SA+4
Le : 16/02/2013
Date d'inscription : 07/03/2013

MessageSujet: Re: Fière Maman de jumeaux perdus à 22 semaines   Ven 28 Fév - 6:54

Bonjour les filles

Désolée de mon absence. Livia souffre pas mal de coliques donc elle demande bcp à être prise dans les bras. En plus elle est un peu malade la pauvre.

Maxey, je suis très heureuse de lire que tu es sortie avec une amie et que ça t'a fait du bien. Il y aura des jours ou tu feras des pas n avant et d'autres ou tu auras l'impression de retourner en arrière mais ça fait parti du processus de deuil donc cela veut dire que tu avances bien.
Comment va le moral aujourd'hui ? Tu as des programmes pour ce weekend? Que t'as cuisiné ton mari?

Maman de jumeaux tu nous interrompe pas du tout et tu es la bienvenue parmi nous si tu as besoin de parler.
Je te remercie des compliments. Ça me fait plaisir de savoir que je peux vous aider, même si un tout petit peu.
Pour moi c'est normal d'essayer de soutenir d'autres mamanges. D'autres l'ont fait pour moi et c'est pour cela que ce site fonctionne. Tout le monde reçoit et donne du soutien. C'est un vrai échange d'aide!
Comment vas tu? N'hésite pas à partager tes pensées avec nous.
Mon deuil n'est pas fini et vous me faites aussi beaucoup de bon à échanger avec moi.

Titilolo, félicitations pour ton Roméo!
Toi aussi donc tu as eu une césarienne. C'était prévu ou d'urgence?
J'ai eu des douleurs pendant une semaine. C'était douloureux de me lever plusieurs fois par jour et nuit pour Livia. Tout mouvement faisait mal mais ensuite tout est passé et comme tu dis on oublie la douleur en regardant nos bébés.

Les filles,je veux absolument que vous essayiez de croire à nouveau à un destin serein qui vous remplira vos cœurs. C'est un ordre car je veux vous lire lorsque vous me direz que vos bébés vous font craquer de joie et d'amour même si vous dormez une heure par nuit!!! Wink


Gros bisous à toutes
Faites vous du bien ce weekend
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LucilleF

avatar

Nombre de messages : 1258
Age : 37
Localisation : Paris
Je suis : Maman de
Ange(s) : Guido et Lucille
Décédé(e) à : 22 SA+4
Le : 16/02/2013
Date d'inscription : 07/03/2013

MessageSujet: Re: Fière Maman de jumeaux perdus à 22 semaines   Ven 28 Fév - 6:58

Maman de jumeaux, je viens de m'apercevoir de la date de naissance de tes petits bouts. C'est la date de naissance de Livia.
Je ne peux m'empêcher de haïr la vie en pensant que lorsque je vivais mon plus beau jour, tu vivais ton jour d'enfer.
J'aimerais avoir une baguette magique et changer nos destins et ceux de nos bébés.
Je t'embrasse fort
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
maxey



Nombre de messages : 139
Localisation : France
Je suis : Maman de
Ange(s) : Erine et Louis

Décédé(e) à : 22 semaines de grossesse + 3
Le : 30/01/2014
Date d'inscription : 14/02/2014

MessageSujet: Re: Fière Maman de jumeaux perdus à 22 semaines   Ven 28 Fév - 7:40

Chère Lucille,

J'ai arrêté de t'écrire ces derniers jours car je n'avais pas envie de te parler de choses tristes et de réveiller ta peine.  L'espoir de te donner de bonnes nouvelles un jour m'aide à aller mieux.
Mon mari n'est pas un grand cuisinier mais à dû s'y mettre au début de ma grossesse à cause de mes nausées constantes et lorsque j'étais hospitalisée; mardi j'ai eu droit à sa spécialité: cordons bleus pâtes sauce 4 fromages! Smile

J'ai posté un long message sur 22+3 qui parle du cap des 1mois...

Je suppose que tu dois être bien fatiguée en ce moment mais l'avantage que tu as c'est que tu sais maintenant apprécier les bons moments comme les moins bons et qu'être avec ta fille reste le plus beau des cadeaux. Ton mari a-t-il trouvé tout de suite sa place avec Livia? Mon mari me disait qu'avec les jumeaux ils auraient eu sa place dès le début car nous aurions eu à nous lever tous les deux, nous aurions eu "chacun notre bébé" et cela le rendait très heureux car souvent c'est plus difficile pour le papa, notamment quand la maman allaite.

Je t'embrasse et te remercie comme toujours d'être là
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LucilleF

avatar

Nombre de messages : 1258
Age : 37
Localisation : Paris
Je suis : Maman de
Ange(s) : Guido et Lucille
Décédé(e) à : 22 SA+4
Le : 16/02/2013
Date d'inscription : 07/03/2013

MessageSujet: Re: Fière Maman de jumeaux perdus à 22 semaines   Ven 28 Fév - 13:15

Chère Maxey,

Ne pense surtout pas qu'en me parlant de choses difficiles tu réveilles quoi que ce soit en moi...Tu ne réveilles rien car rien ne s'est jamais endormi. 
Ma douleur est aujourd'hui plus simplement gerable grâce a Livia, mais je continue a' avoir des visions de ces jours dramatiques, a' avoir beaucoup de regrets. 
Il y a quelques mois je n'étais pas capable de gérer ces pensées et je pleurais tout le temps.

N'hesite pas a partager le bon et le mauvais. Ce site est la' pour cela! Il est difficile de parler de nos drames avec des personnes qui n'ont pas vécu la même chose donc ne te limites pas ici Smile

Meme si ton mari n'est pas grand cuisinier c'est superbe qu'il essaye pour toi. Tu as l'air d'avoir un mari qui te soutien vraiment et qui est la' pour toi.

Mon mari a tout de suite trouve' sa place avec Livia. 
Certes je l'allaite et c'est moi qui me réveille la nuit. En plus il travaille toute la journée donc lorsqu'il rentre du travail, c'est lui qui la change et je m'occupe du reste (du diner etc.) comme ça il peut passer quelques heures avec elle.

Avec les jumeaux, je pense qu'il n'aurait eu aucune difficulté non plus. Comme tu l'écris justement, avec deux bébés il aurait fallu être tout de suite un couple très complice et qui s'entre-aide des les premiers jours. En plus avec un garçon et une fille...Quelle bonheur que c'était de penser a' notre vie avec nos petits jumeaux!

Je vais lire ton message sur les cap des 1 mois. 
Je ne sais pas si tu le fais mais j'écrivais un journal intime pour communiquer avec mes jumeaux. Je les adressais directement et cela me permettais de leur dire que je les aimais et que je les aimerai pour toujours. J'ai arrete' le jour ou' je leur ai annonce' que j'etais enceinte de leur petite soeur. Je voulais qu'ils sachent que j'allais mieux et qu'ils devaient continuer a' me protéger et a' protéger leur petite soeur.
Ce journal m'aidait a' gérer ma plus grande frustration encore qujourd'hui: ne pas pouvoir parler et dire a' mes bébés combien je les aime et combien ils me manquent.
Peut être que cela peut t'aider aussi?

Tu devrais bientôt avoir ta visite post-natale il me semble? Ce sera un moment qui te permettra de poser des questions au médecin...J'en avais profite' pour lire le rapport de l'accouchement et poser certaines questions qui me tracassaient et m'obsédaient...

Bisous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
maxey



Nombre de messages : 139
Localisation : France
Je suis : Maman de
Ange(s) : Erine et Louis

Décédé(e) à : 22 semaines de grossesse + 3
Le : 30/01/2014
Date d'inscription : 14/02/2014

MessageSujet: Re: Fière Maman de jumeaux perdus à 22 semaines   Mar 4 Mar - 11:15

Coucou Lucille,

Plusieurs jours que je n'ai pas écrit même si je me rends plusieurs fois par jour sur le forum pour lire toutes les mamanges.
Je me suis beaucoup occupée ces derniers temps ,aujourd'hui je ressors d'un soin du visage et de chez le coiffeur. Hier ma meilleure amie a insisté pour me sortir et depuis qu'elle me parle de la maison en bord de mer de ses parents, finalement elle m'y a emmenée. Promenade dans le village, en bord de mer et magasins ensuite, rentrés 20h.

Je t'avouerai que je me sens très fatiguée et que demain je resterai à la maison, au repos. Reposer mon corps et mon esprit aussi...me redonner du temps avec mes petits.

Depuis jeudi, les choses sont différentes pour moi et je veux remonter la pente. J'ai décidé de vivre, de me raccrocher à la vie, j'ai bien compris que toute ma tristesse et mon désespoir ne ramèneraient pas mes enfants, ne me ramèneraient pas Erine ni Louis... et ne feraient que me détruire à petit feu, détruire mon couple et surtout mon merveilleux mari qui ne mérite pas ça. Je n'ai pas pleuré depuis vendredi mais je sens que les larmes ne sont pas loin, que ce moment de répit n'est pas fait pour durer mais juste pour me soulager un peu, me soulager de toute cette peine qui m'étouffe.

Alors je me raccroche aux rendez-vous qui arrivent, à un futur proche certes mais pas au passé. J'attends ma visite post-natale du 1 avril, qui sera mon premier rendez-vous avec un professionnel de santé depuis l'accouchement. Ma rééducation qui commencera le 3 avril et le 24 avril mon rendez-vous avec le gynécologue qui nous a aidé pour Erine et Louis.

Oui je pense reprendre les essais...oui j'ai vraiment envie d'être maman et de faire de mon mari le plus heureux des papas et non je ne veux pas laisser cette saleté de vie ou de destin décider pour nous car nous méritons de rendre un troisième bébé heureux. J'ai changé d'institut ce matin car je ne me sentais pas de revoir mon esthéticienne avec qui j'avais tellement parlé de mes projets et de mes petits jumeaux... mais malgré tout, j'ai dû aborder le sujet. J'ai expliqué mes problèmes de peau en disant que j'avais des problèmes hormonaux. Je pensais qu'elle serait assez compréhensive et ne poserait pas de questions car bien évidemment quand j'étais enceinte je disais que j'étais enceinte et si j'avais eu mes bébés, j'aurais dit j'ai eu des enfants ce qui explique les problèmes de peau...bref

Après lui avoir raconté brièvement mon histoire...elle m'avoue qu'elle est tombée enceinte 8 fois mais que toutes ses grossesses se sont soldées par une fauche couche à 8 semaines et à cela elle a ajouté qu'on pouvait très bien vivre sans enfant, que l'on était pas "malheureux" mais que la vie était simplement différente. Je suis heureuse qu'elle se sente bien avec cette décision et qu'elle ait réussi à en arriver là. Mais moi je ne veux pas renoncer... je veux d'autres enfants...je n'imagine pas ma vie sans un 3ème bébé après avoir porté la vie de mes jumeaux en moi...

Je me sens étrange de t'écrire ce mail mais je ne peux plus continuer comme les 4 premières semaines...j'ai pensé au pire et je me voyais mourir à petit feu...  toutefois j'ai peur que mon deuil se bloque...
As-tu déjà ressenti quelque chose de ce genre?

Je t'embrasse
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LucilleF

avatar

Nombre de messages : 1258
Age : 37
Localisation : Paris
Je suis : Maman de
Ange(s) : Guido et Lucille
Décédé(e) à : 22 SA+4
Le : 16/02/2013
Date d'inscription : 07/03/2013

MessageSujet: Re: Fière Maman de jumeaux perdus à 22 semaines   Mer 5 Mar - 15:25

Chère Maxey

Je suis si heureuse de te lire si positive. Certes je sais que ton cœur reste lourd et souffrant mais tu as fait un énorme pas en avant en dévidant de vivre et non de te laisser mourir à petit feu.
Tu le dis justement, il fait le faire pour toi mais aussi pour ton mari et ton couple car ce serait tragique que tu perdes ceci aussi. Tes jumeaux seraient fiers de toi.

Tu fais bien de t'occuper l'esprit le plus posdible. Oublié pas aussi de reposer ton corps car tu devras bientôt être en forme pour une nouvelle grossesse.
En tout cas tu as l'esprit juste pour retomber enceinte. J'ai l'impression de me revoir. De me dire que la vie ne va pas tout me pourrir et que j'aurai ma revanche en continuant mon combat pour être mère et avoir une famille.
Je reste convaincue que c'est aussi cet esprit positif et combatif qui m'a permis de retomber enceinte rapidement.
J'espère que ton attitude optimiste t'aidera aussi.
En tout cas je trouve que tu es vraiment une femme très forte!

Et je suis extrêmement heureuse que tu n'abandonnes pas l'idée d'avoir d'autres enfants. Certaines personnes arrivent à accepter de ne jamais avoir d'enfant mais ce n'était pas mon cas. Ni le tien d'ailleurs. Je ne peux concevoir une vie sans enfant!
Tu vas y arriver car tout comme moi tu as compris que ta souffrance ne te rapportera pas tes bébés.
C'est en buvant que tu leur permettra aussi de continuer à vivre dans les esprits de ceux qui vous entoure et vous aime. Et c'est en vivant que tu les honores.

Quel courage, quelle force Maxey.
Ça me réchauffe vraiment le cœur de savoir que tu as décidé de revivre , même si je sais l'effort que cela demande chaque jour.
J'ai envie de te prendre dans les bras et de te dure que tout s'arrangera. Tout ira pour le mieux maintenant. Vous avez assez souffert.
Je t'embrasse très fort
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LucilleF

avatar

Nombre de messages : 1258
Age : 37
Localisation : Paris
Je suis : Maman de
Ange(s) : Guido et Lucille
Décédé(e) à : 22 SA+4
Le : 16/02/2013
Date d'inscription : 07/03/2013

MessageSujet: Re: Fière Maman de jumeaux perdus à 22 semaines   Mer 5 Mar - 15:28

Excuse moi des erreurs. Je suis sur mon portable qui me change les mots automatiquement. C'est "en vivant" et pas" en buvant" bien sûre ....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LucilleF

avatar

Nombre de messages : 1258
Age : 37
Localisation : Paris
Je suis : Maman de
Ange(s) : Guido et Lucille
Décédé(e) à : 22 SA+4
Le : 16/02/2013
Date d'inscription : 07/03/2013

MessageSujet: Re: Fière Maman de jumeaux perdus à 22 semaines   Lun 10 Mar - 5:24

Comment vas tu Maxey? Je pense souvent à toi et à maman des jumeaux

Je vous embrasse fort
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
maxey



Nombre de messages : 139
Localisation : France
Je suis : Maman de
Ange(s) : Erine et Louis

Décédé(e) à : 22 semaines de grossesse + 3
Le : 30/01/2014
Date d'inscription : 14/02/2014

MessageSujet: Re: Fière Maman de jumeaux perdus à 22 semaines   Mar 11 Mar - 10:03

Chère Lucille,
 
Je ne sais pas vraiment quoi t'écrire car je ne réfléchis plus, je ne pense plus, je survis c'est tout. Je reste en vie et je vois celle des autres avancer. Deux bébés sont nés autour de nous depuis le départ de Louis et Erine et bizarrement je me disais que peut-être ces parents-là n'allaient pas avoir le bonheur de serrer leurs enfants dans les bras et de les ramener à la maison, tout comme nous, mais si... il n'y a vraiment que nous qui n'y sommes pas arrivés. Il n'y a que nos vies, bousillées...
 
La vie n'est plus aussi triste et déprimante qu'il y a 6 semaines mais elle est inintéressante à mes yeux. Les tâches ménagères en guise d'occupation, quelques sorties, quelques bons moments passés avec mon mari et mes amis les plus proches surtout le weekend et un vide, l'attente de quelque chose de meilleur, un jour. J'ai toujours aimé me projeter, imaginer de quoi demain sera fait et maintenant c'est une vie au jour le jour, une sorte de carpe diem à l'envers.
 
Je reçois beaucoup de messages, courriers de soutien, même de personnes à qui je n'avais pas annoncé ma grossesse, comme quoi tout se sait toujours. La Audrey d'avant est très touchée et se rend compte que nous comptions pour pas mal de gens mais la Audrey de maintenant se sent agressée de ces irruptions dans sa vie privée et se moque un peu du soutien des autres... Elle ne me plaît pas beaucoup cette nouvelle Audrey que je suis devenue malgré moi...et même si elle s'accroche, elle a déjà tellement changé et c'est un deuil de plus à faire.
 
Je sais que j'ai déjà franchi une étape, celle de savoir que mes jumeaux ne reviendraient pas, celle de vouloir que mon couple ressorte plus fort de ce drame mais je ne cesse de me demander pourquoi? pourquoi nous? même si je sais qu'il n'y a pas de raison, cette question me hante et m'empêche de poursuivre mon chemin. Pourquoi? Pourquoi? Pourquoi? 
J'aimerais tellement que ça ne soit qu'une blague, une bonne grosse mauvaise blague que nous fait la vie pour nous tester mais non c'est la réalité, notre réalité et tous les matins c'est le même constat les petits lits que j'avais imaginés de chaque côté du lit, n'y sont pas. Il n'y a qu'un vide.


"Vide" semble être devenu mon leitmotiv. Mon ventre vide, la poussette vide, mon esprit vide, mes bras vides, mon coeur VIDE et ma vie vide de sens.


Cela fait 2 fois que j'écris sur le forum et qu'à cause d'une mauvaise manipulation tout mon message s'efface et je me décourage, je pleure de rage, je n'ai pas envie, pas la force de réécrire, de re-réfléchir à ce que j'avais écrit  mais ça me brise le coeur que vous ne puissez pas lire mes messages au fond. C'est un peu pareil dans la vie de tout les jours. Je fais une fois et si je n'y arrive pas ou n'est plus envie, j'arrête, pas assez d'énergie et puis quelle différence est-ce que ça fera? mais au fond aussi cela me peine de ne pas persévérer comme avant.

En fait je ne sais pas comment je vais, je ne sais pas comment je me sens, ça va, mais bon ça pourrait aussi ne pas aller, c'est un peu comme vous voulez...ça n'a pas beaucoup d'importance...rien n'a vraiment plus d'importance. J'attends, en mode veille, que le malheur cesse, que la mort cesse de me hanter et que le bonheur revienne...c'est long, ça me paraît une éternité de tristesse. 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LucilleF

avatar

Nombre de messages : 1258
Age : 37
Localisation : Paris
Je suis : Maman de
Ange(s) : Guido et Lucille
Décédé(e) à : 22 SA+4
Le : 16/02/2013
Date d'inscription : 07/03/2013

MessageSujet: Re: Fière Maman de jumeaux perdus à 22 semaines   Mar 11 Mar - 10:53

Ma très chère Audrey,

Ça me chagrine tellement de lire tes mots, ton désespoir et plus qu'autre chose de te savoir in limbo, ni heureuse, ni malheureuse. Ni vivante, ni morte.

Mais d'autre part je ne peux rien te dire, te gronder ou te dire que tu ne dois pas te sentir comme cela car je suis passée par cette étape et je sais que c'est normal que tu te sentes de cette manière. Inutile de le cacher, pendant un bon moment tu ne vas plus rien éprouver, une sorte d'apathie infinie. Plus rien ne t'excite, plus rien ne te dérange. Tu es la, une âme morte dans un corps obligé de vivre, surtout pour les autres.

Aujourd'hui et demain tu n'auras jamais la réponse au pourquoi. Pourquoi vous? Pourquoi faire endurer cette terrible épreuve à un jeune couple qui désire des enfants? Pourquoi nos amies tombent enceintes facilement, même celles qui ne voulaient pas d'enfant ?
Pourquoi deux êtres si innocents ont subit ce sort dramatique ?
La réponse? Pour RIEN. Rien ne justifie ce drame et rien ne pourra te faire voir cette épreuve comme autre qu'un drame et une terrible erreur de la vie.

Si tu souhaites regagner espoir et joie de vivre et avoir ta famille il faut que tu projetes à nouveau et que tu apprennes à vivre avec cette erreur dans ta vie.

Tu n'es certainement plus la Audrey d'avant. Il y a Lucille avant et Lucille après. Pareil pour toi mais la Audrey d'aujourd'hui n'est pas la Audrey de demain.
Tu vis une parenthèse terrible de ta vie et cette parenthèse se fermera dans quelques mois pour laisser place à un nouveau chapitre, une nouvelle vie. Cette vie sera pleine d'espoir pleine de joie même si elle sera constamment accompagnée d'une douleur dans ton cœur. Mais tu arriveras à mieux gérer cette douleur. Tu ne l'oublieras pas. Tu la mettras de côté pour pouvoir profiter de tes nouveaux moments de bonheur.

C'est inhumain de devoir vivre avec des lits vides, des habits qui ne seront jamais portés par tes anges, et de vivre avec un cœur brisé par la douleur et par cet amour si intense, si profond , qu'on en mourrait.

Tu vis le pire moment de ta vie donc le reste de ta vie ne peut que être meilleure.

Il faut de la patience et beaucoup de courage pour se lever du lit tous les matins lorsqu'on a que l'envie de se laisser pourrir.
Mais tes efforts, ton courage seront récompensés donc persiste, n'abandonne pas. Continue ton combat car comme moi tu goûteras au bonheur et à ce moment la tu seras heureuse de ne pas avoir tout abandonné.

Un cœur meurtri à besoin de temps. Laisse le temps au temps et un jour tu te réveilleras et comme moi tu te demanderas comment tu as fait pour survivre à un tel drame. Et tu seras contente d'y avoir survécu.
Cela te permettra entre autre de continuer à penser à tes anges et donc de les faire vivre a travers ton cœur et ton amour pour eux.

Il faut toucher le fond pour pouvoir remonter la pente malheureusement mais tu y arriveras, même si tu n'y crois pas en ce moment.

Je pense tous les jours à toi. Au drame que nous avons en commun. Je souhaite que tu trouves la force de continuer et de me joindre dans mon nouveau bonheur.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
maxey



Nombre de messages : 139
Localisation : France
Je suis : Maman de
Ange(s) : Erine et Louis

Décédé(e) à : 22 semaines de grossesse + 3
Le : 30/01/2014
Date d'inscription : 14/02/2014

MessageSujet: Re: Fière Maman de jumeaux perdus à 22 semaines   Mar 11 Mar - 12:05

Tes mots me réconfortent comme toujours. Tu soulignes bien l'ambivalence de ma vie... 
Ce n'est plus le dégoût profond de la vie mais une certaine résignation. Malgré tout j'y crois, je veux retrouver goût à la vie et surtout je souhaite faire de nous, des parents. 

Je termine ma première plaquette de pilule en fin de semaine et je m'arrête là, j'attends le rendez du 1 avril en espérant avoir le feu vert pour reprendre les essais...je redoute ce moment...je sais que maman des jumeaux doit attendre avant de reprendre, le gynécologue va peut-être me dire de ne pas me précipiter...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LucilleF

avatar

Nombre de messages : 1258
Age : 37
Localisation : Paris
Je suis : Maman de
Ange(s) : Guido et Lucille
Décédé(e) à : 22 SA+4
Le : 16/02/2013
Date d'inscription : 07/03/2013

MessageSujet: Re: Fière Maman de jumeaux perdus à 22 semaines   Mar 11 Mar - 13:35

Tu sais en sortant de la maternité après mes jumeaux ils m'avaient donné la pullule que je n'ai jamais pris. Je savais vouloir essayer à nouveau très rapidement et je ne voulais pas prolonger l'attente encore plus
J'ai eu un retour de couche après six semaines et au cycle suivant j'ai fais un TEC car mon cycle était à nouveau régulier.

Il n'y a pas raison d'attendre si tu n'as eu aucune complication pendant l'accouchement. C'est juste une question de retrouver son cycle régulier.
La gynécologue peut te conseiller d'attendre mais à moins une raison médicale, c'est à toi de te sentir prête.

Reprendre les essais m'a sauvé la vie. C'était la seule chose qui me donnait envie de prendre soin de moi, de manger pour être en forme pour une possible grossesse et c'est cela qui m'a donné espoir que mon avenir pouvait être rose à nouveau.

J'ai eu la chance que le premier essai soit le bon bien sûre !

Vivement le 1er avril pour toi. Ça pourrait être le début du niveau chapitre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maman des jumeaux



Nombre de messages : 170
Localisation : France
Je suis : Maman de
Ange(s) : (JA) et (JB)
Décédé(e) à : 23SA+5
Le : 15 janvier 2014
Date d'inscription : 18/02/2014

MessageSujet: Re: Fière Maman de jumeaux perdus à 22 semaines   Mer 12 Mar - 9:47

Lucille, je viens de voir que ta fille est née le même jour que mes garçons, le 15 janvier 2014 Smile 
Ça me réjouis car c'est ton bébé espoir qui est venue au même moment que mes anges sont partis comme si pour prendre le relais de la vie. Une petite victoire de la vie sur la mort. 

Moi, aussi j'ai besoin de reprendre les essais pour pouvoir donner un sens à ma vie. Car aujourd'hui, mes journées ne servent à rien, mon corps ne sert à rien, ma vie est dépourvue de sens. Mais c'est très beau ce que tu nous promets, Lucille, on a besoin de croire aujourd'hui que ce nouveau chapitre tant désiré viendra un jour s'écrire dans notre histoire. 

Audrey, je refais mon hystero le 1er avril, je serai donc aussi stressée que toi, ce jour là. Je compte jour après jour pour arriver à cette date, cela me permets de m'accrocher. J'espère que toutes les deux on aura rapidement notre "feu vert" Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LucilleF

avatar

Nombre de messages : 1258
Age : 37
Localisation : Paris
Je suis : Maman de
Ange(s) : Guido et Lucille
Décédé(e) à : 22 SA+4
Le : 16/02/2013
Date d'inscription : 07/03/2013

MessageSujet: Re: Fière Maman de jumeaux perdus à 22 semaines   Mer 12 Mar - 13:29

Eh oui, je l'avais remarque' et je te l'avais ecrit. Je suis heureuse que tu le vois comme un signe positif. C'est très beau ce que tu dis.
Je le voyais comme une sorte d'injustice..pendant que je vivais le bonheur, tu vivais le drame.
Je prefere ta vision des choses....une victoire de la vie sur la mort.

Je comprends que vous vouliez reprendre vite les essais. C'etait la meme chose pour moi. C'etait la seule chose qui donnait un sens a' ma vie et au pourquoi de ma presence sur cette terre.
Il y a des femmes qui reagissent tres differemment. Apres de tels drames certaines femmes ont peur de revivre la meme chose et mettent beaucoup de temps avant de reprendre les essais.
Il faut savoir s'ecouter, ecouter son coeur, son ame et son corps. Si vous etes pretes, foncez les filles.

Je penserai fort a' vous deux le 1er Avril. J'espere que ce sera un nouveau chapitre pour toi aussi maman des jumeaux. J'espere que ton hystero sera bonne et que tu pourras reprendre les essais dans l'immediat Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maman des jumeaux



Nombre de messages : 170
Localisation : France
Je suis : Maman de
Ange(s) : (JA) et (JB)
Décédé(e) à : 23SA+5
Le : 15 janvier 2014
Date d'inscription : 18/02/2014

MessageSujet: Re: Fière Maman de jumeaux perdus à 22 semaines   Mer 12 Mar - 14:13

moi aussi, je préfère ma vision des choses Smile 
je suis devenue maman ange le même jour qu'une autre maman ange a enfin crié victoire. La boucle est bouclée. Ta petite Livia sera ma petite lumière d'espoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LucilleF

avatar

Nombre de messages : 1258
Age : 37
Localisation : Paris
Je suis : Maman de
Ange(s) : Guido et Lucille
Décédé(e) à : 22 SA+4
Le : 16/02/2013
Date d'inscription : 07/03/2013

MessageSujet: Re: Fière Maman de jumeaux perdus à 22 semaines   Mer 12 Mar - 14:21

Merci infiniment de voir ma petite Livia comme cela. Ca me fait immensément chaud au coeur!
Alors ma Livia protège tes petits anges et ton prochain petit bebe espoir Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
maxey



Nombre de messages : 139
Localisation : France
Je suis : Maman de
Ange(s) : Erine et Louis

Décédé(e) à : 22 semaines de grossesse + 3
Le : 30/01/2014
Date d'inscription : 14/02/2014

MessageSujet: Re: Fière Maman de jumeaux perdus à 22 semaines   Lun 17 Mar - 13:44

Chère Lucille,

Je pense bien à toi, à ce que tu me dis pour me rassurer.

"Il y a un avant, un maintenant et un après"


Comme je te l'ai dit je n'aime pas beaucoup la personne que je suis en ce moment, je n'arrête pas de la comparer à celle d'avant et je suis tellement triste de me dire que celle que j'étais est à tout jamais perdue...mais il y a encore l'espoir de rencontrer un jour celle que je serai.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LucilleF

avatar

Nombre de messages : 1258
Age : 37
Localisation : Paris
Je suis : Maman de
Ange(s) : Guido et Lucille
Décédé(e) à : 22 SA+4
Le : 16/02/2013
Date d'inscription : 07/03/2013

MessageSujet: Re: Fière Maman de jumeaux perdus à 22 semaines   Lun 17 Mar - 14:08

Chère Maxey

Je suis heureuse de lire que tu n'aimes pas la personne que tu es aujourd'hui car c'est ce sentiment négatif qui va te pousser à avancer dans ton deuil et qui va te faire arriver à connaître la Maxey de demain. Celle qui aura retrouvé goût à la vie sans pour autant oublier un passé douloureux. Ce sera la Maxey qui aura son bébé espoir dans les bras et qui sera fière du chemin parcouru pour arriver à goûter au bonheur que tu mérites , que toutes les mamanges méritent.
Ton cœur va guérir. Il y aura toujours cette cicatrice désagréable mais il sera à nouveau rempli par des moments sereins tu verras.
J'aimais assez la Lucille pré-drame. Je détestais la Lucille en deuil. J'aime beaucoup la Lucille de maintenant. Plus forte qui profite de chaque instant et ne se prend plus la tête pour des petits soucis.j'avoue cependant que je continue à détester ma cicatrice sur le cœur , qui ne manque pas de se re- ouvrir de temps à autre.

C'ert bientôt ton rdv n'est ce pas?
Écris tu a tes petits bouts?
Gros bisous






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
maxey



Nombre de messages : 139
Localisation : France
Je suis : Maman de
Ange(s) : Erine et Louis

Décédé(e) à : 22 semaines de grossesse + 3
Le : 30/01/2014
Date d'inscription : 14/02/2014

MessageSujet: Re: Fière Maman de jumeaux perdus à 22 semaines   Lun 17 Mar - 14:28

Oui dans 2 semaines...j'ai envie d'y être pour être rassurée, savoir que tout est revenu dans l'ordre au niveau de mon corps, enfin je l'espère car je n'ai pas de douleurs particulières, pratiquement plus de ventre, l'envie de retomber dans la normalité, d'être vraiment "non-enceinte".

Non je n'écris pas...j'avais écris pendant mon hospitalisation mais je n'y arrive pas maintenant. J'ai encore du mal à accepter le fait que Louis et Erine soient sur le livret de famille, je ne sais pas pourquoi... je pense que cela est dû au fait que rien n'a été entrepris pour les sauver...comment peut-on laisser deux petits êtres mourir sans rien faire et ensuite les inscrire au même titre que n'importe quel enfant sur un livret de famille? Je sais que c'est comme ça, c'est la procédure et en même temps je suis sûre que j'aurais été blessée s'ils ne l'avaient pas été car ils font partie de notre famille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LucilleF

avatar

Nombre de messages : 1258
Age : 37
Localisation : Paris
Je suis : Maman de
Ange(s) : Guido et Lucille
Décédé(e) à : 22 SA+4
Le : 16/02/2013
Date d'inscription : 07/03/2013

MessageSujet: Re: Fière Maman de jumeaux perdus à 22 semaines   Lun 17 Mar - 15:54

Malheureusement à 22SA on ne peut rien y faire. Nos bébés n'avaient pas les poumons finis donc rien ne pouvait être fait pour les sauver.
C'est ce qui est dur à accepter. On a du accoucher sachant que seul la mort les attendait.

Dans la salle d'accouchement je me souviens etre choquée de m'entendre dire que je devais pousser mes bébés hors de moi, les laisser mourir et en plus organiser leurs funérailles je me disais comment était ce possible de me torturer ainsi! Je devais en plus m'occuper de l'enterrement ?!!
Et puis finalement je suis heureuse que la loi m'ait permis de leur dire adieu avec des obsèques et de les avoir sur mon livret comme premier et deuxième enfants. Ils sont reconnus par la société. Mes bébés ont vécu deux heures et leurs courtes vies sont reconnues tout comme moi je les reconnaît être mes enfants. J'ai eu trois enfants et j'en ai trois sur mon livret

J'ai parlé aux mamanges qui n'ont pas leurs enfants sur le livret car morts in utero. C'est très difficile car c'est comme si on disait que leurs bébés n'ont jamais existé et n'étaient que des embryons ou fétus.

Je suis sûre que ton rdv te rassurera et ce sera comme un nouveau départ pour toi. Ma visite post accouchement était à la fois la fin de l'histoire de ma grossesse gémellaire et le début de l'aventure pour une prochaine grossesse.
J'espère que ta visite te boostera un peu et surtout te donneras la sensation d'avoir retrouvé ton corps et de te sentir " toi" a nouveau Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
maxey



Nombre de messages : 139
Localisation : France
Je suis : Maman de
Ange(s) : Erine et Louis

Décédé(e) à : 22 semaines de grossesse + 3
Le : 30/01/2014
Date d'inscription : 14/02/2014

MessageSujet: Re: Fière Maman de jumeaux perdus à 22 semaines   Mar 18 Mar - 5:47

Bonjour Lucille,

Comment va Livia? Et comment t'en sors-tu à la maison? fait-elle à peu près ses nuits? Avez-vous avancé dans les préparatifs de sa chambre? Comment se comporte votre famille? Sont-ils très protecteurs ou assez normaux? Ton entourage te parle-t-il des petits un an après?

Bonne journée à toutes les deux!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LucilleF

avatar

Nombre de messages : 1258
Age : 37
Localisation : Paris
Je suis : Maman de
Ange(s) : Guido et Lucille
Décédé(e) à : 22 SA+4
Le : 16/02/2013
Date d'inscription : 07/03/2013

MessageSujet: Re: Fière Maman de jumeaux perdus à 22 semaines   Mar 18 Mar - 17:55

Salut Maxey,

Livia va bien merci. Elle a souffert de coliques ces dernières nuits. Elle pleure beaucoup en fin de soirée car elle a mal et veut aussi être rassurée donc on la prend beaucoup dans nos bras pour la calmer. Mais une fois endormie elle dort presque toute la nuit. Elle doit manger une seule fois vers 4h du matin mais c'est plutôt rapide.

Aujourd'hui par contre elle n'a pas eu mal donc tant mieux Smile

Je m'en sors plutôt pas mal a' la maison. Certes le temps passe vite entre une tétée et l'autre (en ce moment toutes les deux heures) donc je suis en mode speed pour tout faire (me laver, cuisiner, faire le linge etc.) mais je profite de ce moment car ce ne sera pas pareil lorsque je reprendrai le travail.

Sa chambre est finie (plutôt basique, il y a l'essentiel) mais elle dort encore dans son landau près de moi. Je ne veux pas encore la laisser seule dans sa chambre Smile

Demain je pars pour Rome et je vais presenter Livia a' nos familles. Seules nos meres l'ont vue jusqu'a' présent.
Tout le monde l'attendait...tout le monde est ravi que nous ayons réussi a' avoir notre bebe finalement donc ils en sont tous amoureux, même sans la connaitre encore.

J'avoue que peu de personnes me parlent de mes petits bouts. C'est comme s'ils ne voulaient pas reparler de notre malheur et se concentrer uniquement sur notre bonheur Livia.
J'en parle, je mentionne leurs noms, mais le discours s'arrête assez vite de leur part.
Ma soeur refuse presque d'en parler. Ca la fait tellement souffrir d'en reparler mais moi j'ai besoin de parler d'eux. C'est ma manière de les garder en vie et part de ma vie.
Je rappelle souvent aux gens que j'ai eu trois enfants. J'y tiens.

Et toi? Comment se comporte ton entourage? Tes proches? Parles tu Erine et Louis avec eux? Sont-ils ouverts a' cette discussion?

J'avoue que je continue a' avoir des " imagine comme ça aurait été dur avec deux bébés a' la maison!"....Je déteste entendre ces discours....

Jusqu'a' quand es-tu en maternité'? Comment occupes tu tes journées?

Je t'embrasse tres fort
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
maxey



Nombre de messages : 139
Localisation : France
Je suis : Maman de
Ange(s) : Erine et Louis

Décédé(e) à : 22 semaines de grossesse + 3
Le : 30/01/2014
Date d'inscription : 14/02/2014

MessageSujet: Re: Fière Maman de jumeaux perdus à 22 semaines   Mer 19 Mar - 14:38

Super, premier voyage en famille! J'imagine la joie de tes proches lorsqu'ils vont découvrir Livia, ma famille est très touchée en général surtout mes grands-parents et beaux-parents, ils vivent ce drame comme une grande injustice de par leur âge plus avancé et se sentent dépassés par les évènements donc "bébé espoir" porte bien son nom pour tout le monde.

La plupart des gens autour de moi étaient très mal-à-l'aise à l'idée de parler des petits mais je leur ai imposé dès le départ car je ne veux pas qu'ils deviennent un tabou, au contraire je veux que nous nous souvenions d'eux de manière positive, nos enfants, certes des anges et on ne peut pas gommer 1 an et demi d'attente, 5 mois et demi de grossesse et l'immensité de notre amour pour eux.

Je suis en congé maternité jusqu'au mois de septembre et ça va je m'occupe pas trop mal. J'ai été arrêtée à 1 mois de grossesse et ce fut très très dur pour moi. Laisser tomber ma vie professionnelle et la femme active que j'étais. Je voulais un bébé mais je n'avais pas imaginé que je devrais tout laisser tomber aussi vite. Une fois les nausées passées j'ai été clouée au sol un matin un douleur quasi-insupportable "les ligaments". C'est à ce moment que j'ai cru les perdre et après une visite aux urgences, je me suis dit que ça ne valait pas la peine de se tracasser pour le travail, que j'allais le retrouver bien assez vite et que je devais m'occuper de moi et de tout ce petit monde à l'intérieur...pour maintenant finir sans travail pour le moment et sans bébés...que c'est triste quand j'y pense... donc cela fait assez longtemps que je suis à la maison, j'ai pris mes marques, mes habitudes. Bien sûr elles ont été bouleversées mais petit à petit je les retrouve et cela me sécurise et me rassure pour le moment, cette routine. Je cuisine davantage, que des produits frais, de nouvelles recettes, je lis, passe du temps sur internet, un peu de télé, promenade avec le chien, démarches administratives, vois quelques amis proches et bientôt je vais reprendre le sport, ce qui va sûrement me redonner un peu plus de vitalité.

Je suis heureuse de lire ton quotidien, ça fait du bien de savoir que tu goûtes au bonheur à chaque instant, pour des choses simples mais essentielles. Oui si ce malheur doit bien nous apporter quelque chose c'est de profiter de chaque instant sans se préoccuper des tracas insignifiants.

Je te souhaite de bonnes vacances, profite de ta famille et de ces merveilleux instants.
Je t'embrasse
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LucilleF

avatar

Nombre de messages : 1258
Age : 37
Localisation : Paris
Je suis : Maman de
Ange(s) : Guido et Lucille
Décédé(e) à : 22 SA+4
Le : 16/02/2013
Date d'inscription : 07/03/2013

MessageSujet: Re: Fière Maman de jumeaux perdus à 22 semaines   Jeu 27 Mar - 13:37

Bonjour Maxey,

Comment vas tu?

Je suis heureuse de te lire chaque jour un petit peu plus positive. Certes il y a encore des hauts et des bas mais j'ai l'impression qu'il y a une reelle envie d'avancer en toi, une reelle envie d'esperer et de croire encore au bonheur. Tu es tres courageuse.

Il est en effet tres difficile de se retrouver en conge' maternite' sans bebe. C'est une enorme contradiction et au debut je detestais dire que j'etais en conge' maternite' car cela entrainait d'autres questions (vous avez accouche' quand? Quel age a' votre bebe? etc.)
Et puis je m'etais surtout imaginee un ete a' la mer avec mes jumeaux, des promenades au soleil (ils devaient naitre en Juin), des soirees en famille...profiter de mes bebes avant de reprendre le travail.
Et moi aussi je me suis retrouvee sans bebe, sans travail (en conge' puis en arret pour nouvelle grossesse).

Il faut profiter de ce moment (meme si c'est difficile) pour decouvrir de nouveaux hobbies, pour prendre soin de toi, de ton corps et de ta tete et surtout pour reprendre les forces necessaires si tu veux une grossesse tres prochainement.

a propos, ton RDV est pour bientot il me semble? le 1er ou le 4 Avril n'est-ce pas?

Continue a' parler de tes bebes. C'est une facon de continuer a' les faire vivre. Ils existent dans vos coeurs donc il faut en parler de maniere positive car leur destin a ete dramatique, mais eux, ces petits etres etaient et sont magnifiques.  Smile

Je t'embrasse tres fort
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
maxey



Nombre de messages : 139
Localisation : France
Je suis : Maman de
Ange(s) : Erine et Louis

Décédé(e) à : 22 semaines de grossesse + 3
Le : 30/01/2014
Date d'inscription : 14/02/2014

MessageSujet: Re: Fière Maman de jumeaux perdus à 22 semaines   Ven 28 Mar - 15:51

Coucou,

J'espère que votre séjour s'est bien passé ? La joie de revoir ta famille et de présenter ton beau bébé! Pas trop dur la logistique lors du trajet avec un bébé? Smile 

Oui pas marrant le congé maternité mais depuis quelques jours j'envisage de reprendre en avance, j'ai l'impression d'avoir besoin de retrouver un statut social autre que mamange... mais je ne veux pas me précipiter, plus que 4 jours avant la visite post-natale, on verra ce qui se dit. Je sais que pour toi le congé maternité a vite repris son sens grâce à Livia mais je dois t'avouer que j'ai l'impression que ce ne sera pas mon cas... je ne sais pas pourquoi mais j'ai l'impression que cela va prendre du temps (à nouveau) pour retomber enceinte... et dans un sens je ne sais pas si j'ai vraiment envie d'essayer au fond de moi, je suis fatiguée d'attendre et d'être déçue; je suis impatiente je le sais ça a toujours été mais depuis l'arrêt de la pilule en novembre 2012, cela me paraît une éternité. Je suis égoïste je sais, toi tu as dû passer par beaucoup plus d'étapes mais j'ai l'impression d'être spectatrice de ma vie...

En ce moment "les jumeaux" me hantent à nouveau comme au début de mon deuil. J'avais réussi à me dire que cela serait merveilleux de retomber enceinte, une vraie chance qui nous serait donnée mais le désir d'avoir 2 bébés est plus fort en ce moment... comment faire le deuil d'élever 2 enfants en même temps?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LucilleF

avatar

Nombre de messages : 1258
Age : 37
Localisation : Paris
Je suis : Maman de
Ange(s) : Guido et Lucille
Décédé(e) à : 22 SA+4
Le : 16/02/2013
Date d'inscription : 07/03/2013

MessageSujet: Re: Fière Maman de jumeaux perdus à 22 semaines   Lun 31 Mar - 8:05

Chere Maxey,

Il est normal de ressentir tous ces sentiments.

Je pense que si tu sens le besoin de retravailler assez rapidement, n'hesite pas a' le faire et le jour ou' tu tombes enceintes, tu t'arretes immediatement pour te concentrer sur la nouvelle grossesse.
Tu as raison, c'est ma nouvelle grossesse qui a donne' un sens a' mon long conge' maternite'. Si je n'etais pas tombee enceinte aussi vite, je pense que je me serai sentie comme toi.

Pourquoi dis tu que tu vas mettre longtemps a' tomber enceinte? J'ai mis 3 ans pour tomber enceinte de mes jumeaux, et u mois pour Livia. 
Il faut y croire Maxey, il faut etre optimiste car ta tete peut controler ton corps.
Chaque parcours est different, chaque grossesse aussi donc peut etre que tu tomberas enceinte rapidement.

Tu as ta visite postnatale demain n'est-ce pas? Tu verras que tu auras de bonnes nouvelles et cela te redonneras l'energie de recommencer les essais.
Mais je te comprends, je comprends ta fatigue morale et physique. Les deceptions tous les mois, l'espoir qu'on limite pour ne pas tomber de trop haut lorsqu'on fait ce test de grossesse qui est negatif apres les essais FIV, apres les attentes interminables et les traitements pas toujours faciles a' supporter...
Mais si tu desires vraiment un autre bebe il te faudra passer par la'. Tu n'as pas le choix et je ne l'avais pas non plus. Il faut chercher au plus profond de toi encore un peu de patience et d'energie. Tes efforts seront récompensés j'en suis sure Smile

Il est aussi normal que les jumeaux te hantent....J'ai encore du mal a accepter que je ne peux plus avoir de jumeaux, que je n'aurai jamais MES jumeaux. J'adorais l'idee des jumeaux. C'etait tres special d'etre enceinte de deux bebes, d'avoir 3 coeurs dans mon corps qui battaient ensemble...
Mon coeur se serre a' chaque fois que j'y pense, je n'arrive pas a y croire d'ailleurs que j'avais des jumeaux et que je ne les ai plus...meme si j'ai Livia, mes jumeaux me manquent chaque jour et je suis consciente que je devrais avoir 3 enfants chez moi et non un.
Malheureusement on ne peut que apprendre a' vivre avec ce regret, ce chagrin...

Tu eleveras deux bebes un jour et tu auras tes jumeaux dans ton coeur a' jamais. Tu aimeras 4 enfants...

Ne perd pas espoir, ne soit pas negative. C'est LE moment d'etre optimiste. Tes jumeaux veulent une maman heureuse qui leur donnera des petits freres Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
maxey



Nombre de messages : 139
Localisation : France
Je suis : Maman de
Ange(s) : Erine et Louis

Décédé(e) à : 22 semaines de grossesse + 3
Le : 30/01/2014
Date d'inscription : 14/02/2014

MessageSujet: Re: Fière Maman de jumeaux perdus à 22 semaines   Lun 31 Mar - 8:27

Oui c'est encore une de ces rechutes... j'ai fait un test de grossesse la semaine dernière....je ne l'ai dit à personne... en regardant mon ventre toujours aussi gonflé, je me suis dit c'est pas possible qu'il soit aussi gros alors qu'il n'y a personne dedans... c'est tellement ridicule mais au fond de moi j'espérais quand même en le faisant. Bien évidemment il s'est révélé négatif ramenant tous les souvenirs liés à ce petit bâton, les nombreux échecs mais aussi celui qui devait changer ma vie... j'ai aussi ressorti leurs petites affaires hier alors que mon mari était sorti. Les petits pyjamas, bodys que j'avais commencé à acheter.

Je sais que je me fais mal toute seule et que je provoque cette rechute moi-même. Tu as raison je suis négative, je ne peux rien amener de bien en ce moment, il faut se ressaisir, me ressaisir encore et encore... c'est une grande forêt qu'il faut traverser, perdue au départ, j'étais sur le bon chemin mais je me suis reperdue, je crois que je n'ai pas fini de me perdre jusqu'au jour ou ma lumière, mon bébé espoir me guidera...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maman des jumeaux



Nombre de messages : 170
Localisation : France
Je suis : Maman de
Ange(s) : (JA) et (JB)
Décédé(e) à : 23SA+5
Le : 15 janvier 2014
Date d'inscription : 18/02/2014

MessageSujet: Re: Fière Maman de jumeaux perdus à 22 semaines   Lun 31 Mar - 12:45

J'ai rêvé aujourd'hui des jumeaux, ils étaient tous identique, ils étaient tous assis avec leur parents, et je les regardais les uns après les autres car je cherchais... mes jumeaux. Mais, ils n'étaient pas là. 

Maxey, je suis désolée d'apprendre que tu as fait un test de grossesse négatif. Après ma fausse couche précoce je ne supportais pas cette attente ni cette espoir à chaque fois quand on fait un test de grossesse et cette déception quand il se relève négatif. J'étais impatiente d'être enceinte et c'est le cas aussi maintenant. Dans un temps normal c'est dur mais c'est juste insupportable quand on est vulnérables comme nous aujourd'hui. On mérite le bonheur, nous aussi ! 

Elles sont dures les rechutes, mais je commence à m'y habituer. Je sais qu'après chaque rechute il y aura à nouveau un beau soleil, donc j'essaye de m'y accrocher. 

Je ne sais plus dans quel livre j'ai lu que les objets qui nous font penser à nos bébés perdus sommes très importants pendant le deuil. Certes, ils nous font souffrir mais ils nous permettent de se remémorer de nos enfants quand on en a besoin et cela permet d'avancer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LucilleF

avatar

Nombre de messages : 1258
Age : 37
Localisation : Paris
Je suis : Maman de
Ange(s) : Guido et Lucille
Décédé(e) à : 22 SA+4
Le : 16/02/2013
Date d'inscription : 07/03/2013

MessageSujet: Re: Fière Maman de jumeaux perdus à 22 semaines   Mar 1 Avr - 17:36

Cheres Maxey et maman des jumeaux,

J'ai les larmes aux yeux en vous lisant. Mon coeur se brise  a' savoir que d'autres femmes, d'autres couples ont vecu le meme cauchemar que nous, que d'autres bebes ont eu leurs destins brises...

Maxey, les rechutes sont tres frequentes. J'en ai encore, sauf qu'on se releve plus rapidement a' chaque rechute. La douleur n'est pas moindre mais on retrouve petit a' petit l'energie dont on a besoin pour vivre avec cette douleur. Le temps nous aide a' retrouver des forces. Le coeur fait autant mal, mais on a plus de ressources pour continuer notre chemin.
Tu es perdue mais tu es aussi sur le bon chemin. Il faut vivre ton deuil et meme si cela fait mal c'est vrai, il ne faut pas t'empecher de revivre les reves et desirs que tu avais avec tes jumeaux. 
C'est tellement difficile de regarder tout ce qu'on avait achete' pour nos petits bouts et se dire qu'ils ne vont jamais les mettre, les porter....
Livia dort dans un des deux lits que j'avais achete' pour mes jumeaux. J'avais achete' deux lits et deux matelas. J'en ai vendu qu'un. J'esperais au fond de moi qu'un jour j'utiliserai un de ces lits.
Certes mon coeur se brise si je pense que ce lit etait pour un de mes petits bouts, mais je suis heureuse qu'il serve pour mon troisieme petit bout comme meme.
Garde tes petits pyjamas et bodys, Ils tiendront chaud ton bebe espoir.

Pour ton ventre vide aussi dis toi qu'on jour il sera a nouveau plein. Mais comme dit Maman des jumeaux, tout nous est insupportable dans ces etats de vulnerabilite'. Je comprends que tu ne supportes pas ton ventre gonfle' mais vide. J'avais achete' une culotte speciale qui aplatissait le ventre. Je ne supportais plus qu'on me demande quand j'allais accoucher....


Maman des jumeaux, ton reve est horrible. si symbolique.
Lorsque je pense a' mes jumeaux, je les imagine sur un nuage, au milieu de pleins d'autres bebes anges et je souhaite qu'il y ait une maman la haut avec eux, car les savoir seuls, sans leur maman me tue.
Je souffre encore du fait que mes bebes anges soient sans leur maman. Mon role etait de les proteger, Je n'ai pas su le faire. J'ai echoue' en cela et je m'en voudrai toute la vie.

Courage cheres mamanges. chaque rechute sera plus courte, moins penible et le bonheur viendra frapper a' vos portes car vous le meritez tellement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maman des jumeaux



Nombre de messages : 170
Localisation : France
Je suis : Maman de
Ange(s) : (JA) et (JB)
Décédé(e) à : 23SA+5
Le : 15 janvier 2014
Date d'inscription : 18/02/2014

MessageSujet: Re: Fière Maman de jumeaux perdus à 22 semaines   Mer 2 Avr - 4:29

Chère Lucille, 

Cela me déchire le cœur, cette souffrance que tu portes en toi encore. Je sais que tu l'as déjà entendu plein de fois mais tu n'y étais pour rien, ce n'est pas ta faute, tu n'es responsable de rien. Je suis la première à dire que le rôle d'une maman est de protéger ses enfants et moi, je n'ai pas pu le faire. Mais, il y a des choses qu'on ne contrôle pas. Et quand on est face à la nature, on est impuissantes. 
Quand j'imagine mes jumeaux (je fais souvent ça lors de la relaxation en cours de yoga) on est tous les 4 au bord d'un lac. Les garçons, très complice, jouent ensemble, et moi avec mon mari on prépare un pique nique pour eux. Parfois, ils rigolent et nous regardent avec leurs yeux malins, parfois ils viennent se blottir sur nos genoux pour qu'on les console. On est tous réunis. Parfois, ils sont encore tout petits, parfois, ce sont des ados mais toujours ils sont heureux et ils sont avec nous. Je refuse de les voir seuls, sans maman ni papa. Mais tu as raison, on a échoué, sans le vouloir et sans pouvoir rien faire. 

J'ai des rêves bizarre en ce moment, celui-ci où je rêvais des jumeaux, il était presque apaisant. Mais, le plus souvent je rêve que je me dispute avec quelqu'un à qui je dois prouver que ce n'est pas de ma faute si j'ai accouché à 5 mois de grossesse, ou bien que j'ai le droit au congé maternité car j'ai bien accouché de mes enfants. Il y a des gens méchants dans mes rêves qui disent mal de moi et qui déforment ce qui s'est passé. Je dois en permanence me défendre et défendre mes enfants. Je pense que mes rêves reflètent mes peurs et craintes de la vie réelle car souvent je ne sais pas comment réagir avec les gens qui ne comprennent rien à ce qu'on vit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maman des jumeaux



Nombre de messages : 170
Localisation : France
Je suis : Maman de
Ange(s) : (JA) et (JB)
Décédé(e) à : 23SA+5
Le : 15 janvier 2014
Date d'inscription : 18/02/2014

MessageSujet: Re: Fière Maman de jumeaux perdus à 22 semaines   Mer 2 Avr - 4:55

Lucille, 

Comme tu le sais, je fais un groupe de parole avec d'autres mamans. Il y a des mamans comme moi, qui sont tout en début de leur deuil, d'autres mamans qui sont déjà enceintes mais aussi des mamans qui ont perdu leur bébé il y a plus d'un an et qui ont déjà un bébé espoir dans leur bras. 
L'autre jour, après le groupe, j'ai fait une connaissance qui m'a très marqué. C'était une maman qui venait d'accoucher il y a un mois de son bébé espoir mais elle avait toujours la même tristesse et la même peine que nous toutes. On a parlé longtemps ensemble. Elle m'a dit que maintenant, elle n'a plus le droit d'être "faible", qu'on attend d'elle qu'elle soit forte et souriante et que les gens comptent encore moins ce qu'elle peut vivre car elle a un bébé vivant dans ses bras. Elle m'a très touché, j'ai même tenu son bébé dans mes bras et ça m'a fait du bien car je savais que j'avance. Mais cette rencontre m'a aussi fait prendre conscience que le bébé espoir n'est pas un remède à notre peine, que cela nous permet d'avancer mais la douleur reste pour toujours, on apprend juste à vivre avec. 
Sache, que cette groupe de parole est ouverte à tous, il y a des mamans qui viennent régulièrement, d'autres qui viennent juste de temps en temps quand elles en ont besoin. L'accueil est toujours très chaleureux. Et si un jour tu te sens seule avec ta peine, sache que ça existe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LucilleF

avatar

Nombre de messages : 1258
Age : 37
Localisation : Paris
Je suis : Maman de
Ange(s) : Guido et Lucille
Décédé(e) à : 22 SA+4
Le : 16/02/2013
Date d'inscription : 07/03/2013

MessageSujet: Re: Fière Maman de jumeaux perdus à 22 semaines   Mer 2 Avr - 12:26

Chère maman des jumeaux

Je te remercie de ton soutien et conseils. Je suis désolée ... Ça devrait être le contraire. Certes je souffre encore mais ce n'est rien par rapport à toi qui a vécu ce drame si récemment.

Si tu parles de agapa je connais ce groupe de parole. J'y suis allez deux fois l'an dernier et j'ai participé à une journée des anges en déposant deux roses pour mes bébés.
J'ai arrêté d'y aller car j'étais tombée enceinte et je ne voulais pas le site aux mamanges récentes mais effectivement même dans mon groupe il y avait une mamange enceinte et d'autres qui avaient souffert il y avait un an voir plus.
Mon groupe était chaleureux mais peu de personnes parlaient. C'était toujours moi et une autre fille avec qui je suis devenue amie d'ailleurs

Ensuite j'ai trouvé ce site et j'en suis devenue accro Smile

Je sais que ce n'est pas de ma faute si je n'ai pas pu protéger mes bébés mais je ne cesse de revivre certaines situations et je me dis que peut être j'y étais pour quelque chose. Je pense avoir fait déserteurs et je m'en veux.

Pour tes rêves ou plutôt tes cauchemars je pense que tu es extrêmement angoissée à l'idée de devoir affronter le monde et la vie sans tes bébés. Te fréquenter les mêmes lieux , les mêmes personnes sachant que tu as perdu tes bébés ...
Les gens ne peuvent pas comprendre ton chagrin car ce que t'as vécu est inimaginable donc ils ne comprennent peut être même pas que tu as accouché et que tes bébés n'étaient pas des embryons mais des tout petits bébés bien formés ... Juste très très petits et de petits poids....

Je me souviens devoir toujours dire que mes bébés étaient formes et magnifiques comme si je devais justifier mon congé ou ma douleur ou le fait que d'avoir un autre bébé ne remplaçait personne! On me disait souvent " vous êtes jeune, vous en aurez d'autres" comme du nos enfants étaient remplaçables!!!!

Mais je me souviens ici éprouver une sorte de honte lorsque je revoyais les gens pour la première fois après l'événement. Comme si j'étais une faillite comme porteuse de bébé. Comme si c'était un échec et j'en avais tellement honte que l'idée de revoir les personnes m'angoissait terriblement bye sens tu comme ça aussi peut être ? Cela pourrait expliquer tes rêves ...

Maxey comment vas tu?
Gros bisous les filles et bisous à tous nos anges
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maman des jumeaux



Nombre de messages : 170
Localisation : France
Je suis : Maman de
Ange(s) : (JA) et (JB)
Décédé(e) à : 23SA+5
Le : 15 janvier 2014
Date d'inscription : 18/02/2014

MessageSujet: Re: Fière Maman de jumeaux perdus à 22 semaines   Mer 2 Avr - 13:28

Chère Lucille, 
C'est gentil que tu veux être là pour nous, cela fait plus d'un an que tu as perdu tes bébés mais cela ne veut pas dire que tu n'as plus le droit d'avoir des moment de faiblesse. C'est un peut comme un site d'entre-aide. On est toutes ici, car on en a besoin d'une manière ou d'autre. Un an c'est long mais en même temps, ce n'est rien du tout car on n'oublie jamais le drame et le traumatisme que nous avons vécu. 

Pourquoi tu t'en veux ? En quoi aurais-tu pu y être pour quelque chose ? Malheureusement, nous ne pouvons pas contrôler ni le déroulement de la grossesse ni l'accouchement. Accoucher à 22sa c'est très tôt, à ce terme là on est à peine à moitié de notre grossesse. On continue de vivre comme avant la grossesse car on nous répète que la grossesse n'est pas une maladie. On le droit de travailler, de voyager, de faire le ménage, et même de faire le sport. Je connais les filles qui ont fait du cheval et du ski, enceintes de 5 mois ! et d'autres qui ont fait de longues voyages à l'étranger à 6-7 mois de grossesse. Et elles ont accouché à terme sans aucun souci. Si quelque chose doit arriver, ça arrivera même si on reste allongée à rien faire. On n'y est pour rien. 

Non, ce n'est pas Agapa. On fait aussi le groupe de couples chez Agapa mais c'est une fois par mois. On y est allé qu'une fois pour le moment. On a vite trouvé l'affinité avec d'autres couples. 
Le groupe dont je te parle c'est un groupe hebdomadaire qui a lieu tous les vendredis à midi et il s'adresse uniquement aux mamans. Il est organisé par une psychiatre connue (Marie-José Soubieux) qui a écrit "le berceau vide". C'est un peu différent des groupes chez Agapa car il est ouvert aux nouveaux à tout moment. Il y a des filles qui viennent régulièrement (comme moi) et d'autres qui viennent juste de temps en temps quand elles ne vont pas bien ou quand quelque chose les fracasse. Il y a aussi des "anciennes" qui reviennent de temps en temps pour donner des nouvelles ou partager leurs nouvelles angoisses qu'elles vivent avec l'arrivée du bébé espoir. C'est pour ça que j'ai pensé à toi car récemment il y avait 2 mamans qui ont perdu leurs bébés il y a plus d'un an et elles ont accouchée à nouveau il n'y pas longtemps. Après le groupe, pour celle qui ont envie, on va manger ensemble et on continue de parler. Donc si un jour, tu vois que tu ne t'en sort plus, sache que tu sera bien accueilli la bas. 

Tu as tout à fait raison. J'ai peur de revoir les gens, je les évite. Je me sens en échec, j'ai peur de leur maladresse, de leur questions, de devoir tout réexpliquer à nouveau. Je ne suis pas encore prête, mais ça me honte déjà. Quand je recevrai les portraits dessinés de mes enfants (je te les montrerai bientôt), je pense tirer des photos à partir de ces portraits pour pouvoir montrer à tout le monde que' est-ce que mes jumeaux étaient beaux !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
maxey



Nombre de messages : 139
Localisation : France
Je suis : Maman de
Ange(s) : Erine et Louis

Décédé(e) à : 22 semaines de grossesse + 3
Le : 30/01/2014
Date d'inscription : 14/02/2014

MessageSujet: Re: Fière Maman de jumeaux perdus à 22 semaines   Ven 4 Avr - 6:31

Coucou ma très chère fière maman de jumeaux,

Rien que ton pseudo en dit long sur toi... malgré toute la douleur tu avais choisi ce pseudo rempli d'amour pour tes jumeaux et même si un an s'est écoulé tu continues à contribuer à notre sauvetage, tu tires sur notre bouée pour ne pas nous laisser au large, nous laisser dériver... mais en même temps tu n'essaies pas de nous tirer hors de l'eau... tu nous laisses boire la tasse de temps en temps car tu sais que c'est inévitable, que toute cette fatigue nous empêche de nager et d'avancer vers la berge.
Ça va un peu mieux aujourd'hui, j'ai tellement pleuré ces derniers jours que j'ai besoin de cette pause. Après ma visite chez la sage-femme et ma consultation pn, le bilan santé est plutôt bon, pas besoin de rééducation du périnée et tout le reste semble être rentré dans l'ordre. Par contre mon esprit est en lambeaux... J'ai rendez-vous le 15 avec la psychologue de l'hôpital, elle était venue me voir 2 fois lors des 15 jours d'hospitalisation, je pense que cela pourra me faire du bien même si ce n'est qu'une seule fois.

9 semaines se sont écoulés depuis la naissance de mes bébés, maintenant que je sais que mon corps   est en place, je vais le laisser faire...je ne lui fais pas encore confiance mais je lui laisse une chance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maman des jumeaux



Nombre de messages : 170
Localisation : France
Je suis : Maman de
Ange(s) : (JA) et (JB)
Décédé(e) à : 23SA+5
Le : 15 janvier 2014
Date d'inscription : 18/02/2014

MessageSujet: Re: Fière Maman de jumeaux perdus à 22 semaines   Ven 4 Avr - 14:36

sunny Je pense que ton message, Maxey, s'adresse à Lucille et pas à moi. C'est elle notre étoile qui nous guide dans la tempête que nous traversons, nous les naufragées de la vie. J'aime bien ta métaphore de la bouée qui dérive au large. 

Douce pensée à nos anges-jumeaux. Je suis sûre que Guido et Lucille s'occupent bien de Erine, Louis, Michaël et Gabriel. J'espère qu'ils ne font pas trop de conneries ensemble là haut  Wink 
sunny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Fière Maman de jumeaux perdus à 22 semaines
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nos Petits Anges au Paradis :: DEUIL PÉRINATAL :: TÉMOIGNAGES-
Sauter vers: