DEUIL PÉRINATAL - SITE OFFICIEL
 
AccueilGalerieFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez | 
 

 notre histoire mon ange

Aller en bas 
AuteurMessage
galou



Nombre de messages : 64
Localisation : dordogne
Je suis : Maman de
Ange(s) : thimothé
Décédé(e) à : perigueux
Le : 11 mai 2011
Date d'inscription : 14/06/2012

MessageSujet: notre histoire mon ange    Lun 25 Mar - 12:02

Me voilà , face a cette feuille blanche , pour parler de moi , de ma vie , de ma descente aux enfers depuis le 10 mai 2011., quand ma vie a basculé alors que j'étais la plus heureuse et que mon espoir d'etre cinq, aller enfin se concrétiser .
Pour raconter notre parcours , notre chemin depuis que tu nous as quittés. Ta presence chaque jour , chaque heure , chaque secondes car oui tu n'es plus là, mais j essaie chaque jour de te faire vivre a travers moi , en parlant de toi , en pensant a toi et en t'imaginant chaque jour grandir . Tu me manques , tu manques a ma vie j aurais jamais cru que ça serait si dure aujourd'hui .
Dans l’histoire de ma vie que je vais raconter , tu es là present et tu m aides a écrire les mots qui vont defiler. Je vais me replonger dans ma douleur pour essayer de comprendre pourquoi j ai temps changé.
Mon amour , mon ange je t aime tu me manques terriblement et pour moi avancer sans toi est trop difficile alors je préfere dire que j avance avec toi , et aussi que tu es ma force , mon courage , tout simplement mon ange car depuis ton départ je suis devenue mamange (maman ange ).









1


Le 06 mai , je me rappelle c’était un vendredi , j etais avec I mon amie a ce moment là,qui allait devenir par la suite ta marraine car qui d'autre qu elle j'aurais pu choisir pour te combler et t aimer autant que j aurais aimer qu' une marraine le fasse , je sais qu'elle sera a la hauteur . On es dans la salle d attente on attends le docteur Najas , on avait rendez vous a 9h , j’étais impatiente de savoir si tu allais bien , et qui etait tu , un garçon ou une fille .
Là voilà , ca y est enfin je vais savoir , l'annonce est faites tu es un garçon , elle me rassure tu va tres bien l examen est parfait alors je me sens comme sur un nuage, et dans ma tête je me dis , tu t'appelleras comment , il faut absolument choisir ton prénom avec ton pére et biensur tes fréres.Vivement ce soir, que je puisse l’ annoncer, bon ,biensur ton papa c 'est dés que je sort de l hopital, car il attends pour savoir comment tu vas , si tout va bien .
Je suis heureuse , je sors je prends mon telephone , j appelle ton pere pour lui dire que tu es un garcon et surtout que tout va tres bien,ensuite j’annonce a tous que tu va bien et que tu seras un garçon, et oui un troisiéme mec . Tes fréres sont impatients de savoir ,je leur annonce ils sont tres content que tu soit un garçon , leur petit frére, ils voulaient un frere, voila un week end parfait pleins de projet d avenir de vie a cinq , des commandes pour toi, vraiment vivement que tu soit la .
Mais personne avait predit que notre joie serait de courte durée et ta vie aussi , et que je ne serais plus du tout la meme a partir de ton départ si prématuré .
Quatre jours s ecoulent ,où l'on arrete pas de parler de toi, ta poussette doit arriver demain , mais aujourd hui je passe ma journée avec chantal , on va faire les boutiques, manger au restaurant , et apres re boutique, je voudrais voir pour ta chambre ,des idées . On fait les magasins , on ri, j' achete quelques petit pyjama , body .La journée passe , il est 16h quand on rentre a la maison , j' ai besoin d'aller au toilette un truc étrange se passe , je sens un truc, une boule a l' interieur de mon vagin , que se passe t'il? , que m arrive t il ? je m allonge vite sur mon canapé , je dis a chantal , je suis en train de te perdre car au fond de moi je le savais que nous passions nos derniers instants meme si je ne voulais pas l entendre .
Je lui demande le téléphone , j appelle la maternité , elle me dit de venir , j y vais difficilement biensur car de l autre coté elle m'as pas trop ecouté, je pense ,car je venais de lui dire que j etais en train de perdre mon bébé et que j avais une boule coincé dans le vagin , elle m as juste dit :- il faut venir , madame . Donc je demande a chantal de m'y emmener si elle peux car je n avais pas d autres solutions je n aurais pu conduire moi meme , biensur qu elle m y emmene il etait hors de question qu elle me laisse seule , elle me voyais desesperée. Nous arrivons en bas de l'hopital sur le parking , mais je ne pouvais marcher car j avais toujours cette boule coincée et que si je marchais , elle allait tomber et je ne voulais pas car j avais quand meme un espoir que ca ne soit pas deja ton envole vers un autre monde . Je les rappelle pour leur dire que je ne pouvais monter , mais de l'autre coté elle entendait vraiment pas ce que je disais ou ne voulais pas comprendre , elle me dit venait dans le service , mais comment ,donc chantal parti me chercher un fauteuil roulant et m emmena jusqu a eux . Ah heureusement qu elle etait avec moi qu' aurais je fais seule qui aurais -je appellé .
Tout le monde travaillés, et le temps qu ils arrivent .
On me mets dans une piéce pour m osculter , elles sont deux , deux femmes , chantal et puis moi.
Elle m osculte , arrive pas a voir effectivement il y a un truc dans mon vagin , elle me demande d aller aux toilettes, je pleure et en meme temps je suis en colére car je sais ce qui va se passer , je me rends aux toilettes et ce que j avais imaginé, arriva, la boule partit de mon corps pour exploser dans les toilettes ,c 'etait liquide comme de l eau , j etais perdu , j avais peur , j avais mal de douleur interieur , la douleur que personne peux distinguer a part par mes larmes .
Elle me fait me rallonger , elle me dit ce que je ne voulais pas entendre , je pense que vous etes en train de perdre votre bébé madame .
Les larmes me coulent , j ai envie de hurler , des questions viennent dans ma tete , pourquoi , pourquoi moi ?
Chantal sort pour appeller ,ton pére pour qu il viennes , j'ai besoin de lui .
Je lui demande aussi d envoyer des messages pour prevenir quelques personnes amis proches , sauf a ma famille, pas tout de suite pas maintenant.
J'espere que isabelle va venir car j ai besoin d'elle .
On m installe dans une chambre , et la on attends j espere que ton pére va pas tarder , j ai encore espoir qu ils se sont trompés et que toi tu es assez fort pour combattre et montrer que tu va vivre . Mais ceci est qu' illusion et espoir.
Ton pére arrive enfin il est anéanti je le vois ,il comprends pas, tout allait bien a l'echo vendredi et là , c est la fin .
Il a raison c'est incomprehensible .
Une jeune femme rentre dans la chambre , chantal en profites pour partir vu que ton pére est arrivé et desire nous laisser seul pour qu on puisse se retrouver et discuter , elle me dit a bientot et me dit de l appeller de la tenir au courant et qu elle pense fort a nous . Je la remercie tout en ayant les larmes qui coulent sur mes joues et cette espoir qui surgit ou je me dit c est impossible, ils se sont trompés . Puis tres vite , cette espoir va s effrondrer, car la jeune femme qui est dans notre chambre viens de nous demander , si on avait prevu quelque chose pour le décés, que voulez vous qu on est prévu , franchement , on attendait la vie , on preparait son arrivé biensur que non nous avions rien prévu pour sa mort . Qand meme un peu de réflexion avant de poser ce genre de question, et puis elle nous demande si on avait un prénom , là pour ton pére c etait trop , je lui ai dit de sortir , on avait mal pas le temps de se retrouver de s apaiser face a se malheur , a notre tragedie . Et puis nous , on gardes espoir le temps que je n avais pas vu docteur N , car pour nous c etait la seule qui pouvait nous dire réellement ce qui se passait .
Je lui dis oui nous avons choisis le prénom timothé , ma gorge etait nouée et oui mon ange tu t appelles désormais l ange timothé, je venais de donner ton prénom , ton identité .
Elle sort avec toutes les informations qu elle voulait , et ton pére rerentre enervé biensur, on etait deja dans la douleur et la c'etait comme si on nous achevé .
On as pas eu le temps entre le moment qu il est arrivé et le moment qu elle est rentrée d 'etre seul et de se parler , poser les choses , parler entre nous tout simplement .
On parle de tes fréres , ils ont etaient recupérés par céline mais je veux que ton pére les rejoignent et rentre a la maison ave eux car ils ont besoins de nous aussi , eux qui etaient si content que tu arrives , ils vont etre si malheureux , si triste .
On arrive a discuter, a se dire qu ils se sont peut etre tromper et que le corps a tellement de mystere qu on sait pas et qu'ils peuvent faire des erreurs, et puis I arrive enfin, ton pére, il me semble va la rejoindre pour lui indiquer où j'étais mais je n en suis pas sur car ceci est vague . Elle me rejoinds , je ne pouvais l'obliger d'etre la car elle a, sa famille , mais vraiment j ai peur de passer la nuit seule ici , et vu que je voulais absolument que ton pére parte car je voyais bien qu il etait perdu et desesperé aussi sa place était avec tes fréres .
Il me dit aurevoir et part desemparé , vidé , je sais ca fait mal , tres mal que tu ne peux expliquer .
La nuit va etre longue, j'ai peur , l'espoir le désespoir , isa reste avec moi on m'installe dans la salle d accouchement, me voila allongée dans cette piéce froide ou au lieu de donné la vie je vais peut etre donné la mort, la mort d un ange , mon ange .
La reléve entre le jour et la nuit se fait , je tombe sur un sage femme , un homme qui est remarquable que j admire a l heure d'aujourd hui , il a sa place face a toutes ses femmes , son calme, sa patience et son professionnalisme ne fait aucun doute .
Par contre , je vais me retrouver face a une interne ,je pense que c'est une interne , froide ,aucune sensibilité et aucune humanitude . Je ne vais pas la voir beaucoup , mais le peu me suffira pour me fermer dans ma douleur car s est sur, je me dis, elle doit pas avoir d enfant , n as jamais etait mére vu sa façon d etre face a moi .
Nous venons de passer avec I , la nuit a discuter se reposer , pleurer , parler, sourire,on se dit aussi qu il faut attendre l'avis du docteur najas j'espere qu ils se sont trompés et je dis a isa que je veux une echo je veux voir où tu en ai car l espoir resteras jusqu a l arrivé du docteur N . Je me rappelle plus si je sonne, il me semble ou si j en parle au sage femme . Mais la , je peux dire que j ai pas été tres bien accueillis par cette interne , qui arrive et qui me dis pourquoi faire , a quoi ca sert , il faudrait prendre par contre ses deux cachets , son objectif a elle est de me faire prendre ses deux cachets qui servirait a faire commencer le travail et a arreter ton coeur , et non pas d entendre mon envie d accompagner mon fils dans son parcours si c est pour aller vers l 'au dela . Je voulais voir comment tu allais, si je devais avoir encore espoir ou si tout etait fini . Je peux dire que je ne me rappelle pas de son visage mais j espere qu un jour elle pourra lire ce que j ecris et pourra se remettre en question sur sa façon d 'etre je la deteste , je la haie , je ne lui souhaite pas de vivre ce que je vis . Elle etait froide , mais j ai eu une echo où biensur elle me repete qu elle voit pas la necessité , donc elle branche tout, elle me fait l echo mais moi je voulais voir ce qu il se passait mais non ,elle montrait et parlait au sage femme , lui expliqué certaines choses mais envers moi rien alors que c est moi ça mere et encore aujourd hui je lui en veux de ne pas avoir etait a la hauteur de mes attentes et de mes demandes , de ce manque de tact et de m avoir empecher de voir ce qui se passait . Je me suis permise de poser une question pour savoir , comment tu allais et la le sage femme qui je le redis remarquable essaie de me dire que ton coeur etait entrain de ralentir , je ne sais si c était pour me dire ou me faire comprendre qu il n y a plus d espoir et a ce moment la elle eteinds tout et ils sortent il me regarde avec un air qui veux dire désolé ; cette interne je ne l oublierais jamais elle fera partit de mon histoire de ma souffrance , qu elle cruauté , qu elle mechanceté je n ai pas de mots mais a partir de cet instant je ne leur parlerais plus ca c est sur , je ne parlais qu a I , ta marraine .
A un moment , I sort de la piece et va dans le couloir pour je ne sais plus quoi et une personne l interpelle pour voir si je lui parlait car je n etais pas tres bavarde avec eux , je ne pouvais etre tres agreable vu que je vivais le cauchemar de ma vie et qu en plus on m avait completement ignoré dans mes demandes .
Il est huit heures , on m indique que le docteur N est au staff et qu elle va venir apres , je l attends et l espoir renait quand meme car on doit toujours garder un espoir .
Mais là, l espoir va s effondre, le docteur N , fait l echo et m explique enfin ce qui se passe , la fissure dans la poche , meme elle , elle comprends pas , mais il n y aucun doute il est encore en vie , j entends ton petit coeur
mais il se fatigue il est en train de s arreter tout doucement, tu me quitte , je ne veux pas que tu souffre , je veux pas que tu partes mais pourtant je suis obligée de te laisser partir et de devenir un ange, mon ange . Elle me donne les deux cachets avec un verre d eau biensur que je vais les prendre, je sais maintenant qu' il n y a plus d espoir plus rien, je suis aneanti .
J avale ses deux cachets qui vont activer le travail , et te permettre de devenir de passer dans l au dela , mon ange, le combat de ma vie face a moi meme . Je lui demande de ne rien sentir , je veux une anesthesie général ou la péridurale, je ne veux pas te sentir , je demande aussi de voir la psychologue du service car je n y arriverais pas,qui m aurait dit que 1 an et demi plus tard je la verrai encore .
Mais autre chose , m'a beaucoup touché et m'a fait mal meme si on me pensait fortealors que je ne l'etais pas, je le faisais croire car comme ça personne ne pouvait me connaitre reellement et je me protegée face a tous .
La soeur d I etait la pour passer un controle car elle aussi etait enceinte , a l époque elle etait mon amie enfin je le croyais .Elle a demandé si elle pouvait me voir , quand on m as demandé j ai dit oui meme si au fond je voulais dire non, mais je n ai pas osé, car I voulait peut etre voir sa soeur et moi aussi je voulais la voir mais pas dans ses conditions elle etait enceinte et moi j allais plus l être car j allais donné la mort et elle la vie, mais je n'avais pas le droit d'etre egoiste et de penser qu'a moi et a mon ressenti et ma douleur . Déja a ce moment là , j ai pas osé la contrariée , car elle aurait fait la tête et n aurait surement pas compris .
La voila rentré dans cette piece où je vais donner la mort, car pour moi il n y a pas dautres mots . On discute un peu de moi , si ils sont sure , elle me dit que le docteur N s est assise a coté d elle et comprends pas, qu elle etait anéanti . Et puis nous parles d'elle comme d habitude, de sa visite ,du bébé , mais j aurais du lui dire stop mais non j avais pas envie d entendre son bonheur , sa joie moi j avais envie de mourir , de partir avec mon fils car il allait plus etre en moi , mais je ne lui ai pas dis d ailleurs non plus a I qui allait devenir tata et je voulais qu elle vive se bonheur car moi je ne pouvais lui donnais que le titre de marraine d un ange . J ai mal de savoir que je ne peux dire mon ressenti , ma colere , ma deception , ma tristesse, je garde tout en moi , je me dis que je n'ai pas le droit d'avoir la haine envers d'autres qu'ils y sont pour rien.J essaie de faire semblant , elle part enfin , je ne dis rien , je lui dis pas a I que j ai mal , que ca me fait mal que j ai la haine qui me transporte , que j ai envie de mourir avec lui .
Ca y est , je commence a sentir des douleurs , par contre je me rapelle plus quand on ma posé la peridurale tout ce que je me rappelle , c est ce moment de l accouchement , l anesthesiste qui etait la, etait une femme , avec un accent , une russe peut etre mais son visage , d ailleurs tout les visages j ai oublié, je me rappelle de ce drap qui me permettait de ne pas voir , le docteur N etait la , elle est venu et pourtant c'etait pas sa garde et pour ca je lui resterais reconnaissante toute ma vie car le plus important c est de savoir qu elle est la dans un moment de ma vie où j'ai besoin d'etre avec des personnes en qui j'ai confiance, elle est aussi tres professionnelle et humaine et à la fois mére .
Je te sens , j ai mal meme avec la peridurale mais pas la douleur physique mais la douleur interieur , c est le moment de l horreur ton départ, notre separation , nous etions deux et me voila seule avec ma douleur.
Ca y est tu es parti, il ton pris mon ange , je ne t ai pas vu car ils sont obligés de m endormir pour enlever le placenta qui est restait dans mon corps . Je m endors car elle ne pouvait plus rien mettre pour la péridurale elle avait deja atteinds la limite donc anesthesie generale , je m en dors avec ma tristesse en me demandant comment je vais sortir de cette histoire de ma vie de ton passage comment fais je faire sans toi , elle me dit que je risque me réveillé dans une autre piéce si ca pouvait etre vrai car je maudit cette piéce qui est pour moi la salle de l horreur.
Je me reveille au meme endroit , sur cette table de l horreur .On me parle je reponds a peu prés j oublie surement des passages car j'etais pas tres bien réveillée mais je me rappelle que des larmes coulés toutes seules et cette sensation de vide s etait installé en moi.Je me reveille tout doucement dans le calme , dans une vie plus jamais comme avant.
I est toujours la , merci d etre la , je ne lui dis point mais je le pense meme encore aujourd hui d avoir etait la a ce moment là de ma vie car tu as ete a la hauteur de notre amitié et apres ca je ne peux que trouver des qualités sur toi, et comment t en vouloir si par la suite tu m'as pas comprise .Il aurait été fiere de te connaitre et t avoir comme marraine .
Aprés je pense qu avec l anesthesie il me manque des choses , je me rappelle que la psycholoque Mme S est venu, nous avons discutés, j ai voulu te voir, te toucher , t embrasser te regarder avant notre separation mais ce jour mon ange je t ai dit je me rappelle on se retrouveras je t aime , je t aimerais a tout jamais . Je ne sais pas combien de temps je t ai porté , je ne me rappelle pas mais je me rappelle de ton visage de tes habits blancs , tu manques a ma vie chaque instant , il est l heure que tu partes , nous avons demandé une autopsie pour comprendre,pour savoir pourquoi tu etait plus là , car j avais besoin de reponse , nous avions besoin de réponse, de savoir pourquoi pourquoi nous , et pourquoi toi .
Te voila parti a tout jamais mais saches que resteras graver a tout jamais en moi , que par moi tu vivras et que je ferais en sortes qu on se souviennes de toi a tout jamais .
On me monte dans une chambre a la maternité , j entends pleurer des bébés , une femme marche dans le couloir elle va bientot accouchée et moi je suis là , au milieu et j ai plus rien , je suis aneanti a tout jamais , jai l'impression que tout viens de s ecrouler autour de moi.
Ma famille , j ai pas envie de les voir, je souffre trop c'est egoiste car eux on surement envie de me voir mais quoi leur dire , il me connaisse je ne pourrais faire semblant et de quoi allons nous parler a part de cette tragedie, les questions comment , pourquoi , pourquoi nous .
Je ne veux pas qu ils viennent me voir , je ne peux pas leur montrer ma douleur , nous resterons sur des appels telephoniques, je sais que ma soeur pense a moi meme si on se le dis pas j'aimerais lui dire que j'ai besoin d'elle mais je ne peux pas je n y arrives, pas que vais je lui dire nos discutions reste tres limité elle ne me parle pas trop , ma mére et mon pére souffrirons de ne pas venir mais ils me pardonnerons, même si ils ne comprennent pas pourquoi je ne veux pas qu ils viennent juste parce que je souffre et que je ne veux pas affronter les regards de ma famille , je veux aussi meme si ils ont mal a la fois les protéger, qu ils ne viennent pas dans cet endroit, je veux etre seule qu on me laisse seule , je pleure toutes les larmes de mon corps j ai mal et cette douleur ne passe pas tu me manque je suis si vide ,où est tu ? est tu deja parti sur bordeaux je ne te reverrai plus , sauf sur les photos que j ai gardé qui resterons dans mes affaires pres de moi jusqu as la fin de ma vie .
Je fais un cauchemar ou je vis un cauchemar je touche mon ventre , non tu n es plus là je regarde dehors , je suis allongés dans mon lit sur le coté et je pleure ,je pense,regarde encore dehors tout est vide , le neant .
Que vais je devenir comment je vais vivre sans toi alors que tu me manques deja , on dirait qu on m as arraché une partie de moi ;il me manque quelque chose et oui c est toi bien toi comment surmonter ce vide qui s installe cette tristesse je sais pas, je sais plus , j aurais temps voulu que ça soit un mauvais rêve mais non j etais bien face a la réalité . Notre enfant tant désiré n etait plus là , il etait devenu un ange et moi une mamange , et devenir une mamange n est pas simple car a travers nous on doit lui permette d exister et je vais te permettre d'exister car tu deviendras ma force.
Nos amis viennent me voir , le téléphone sonne pour savoir comment je vais , souvent les memes questions que c est t il passé?
Il devait y avoir quelque chose,ou encore c'est pas grave tu as deja deux beaux enfants et puis tu es jeune tu peux recommencer .
Ces phrases , resterons graver dans une partie de moi meme car elle font souffrir car oui j ai deux beaux enfants mais c'etait un troisieme qu on voulait et oui je suis jeune justement a mon age avons nous le droit de vivre le deuil de son enfant et non il n y avait rien , l autopsie revele rien , et nous avons meme vu par la suite un geneticien qui nous dis de recommencer mais pourquoi recommencer pour avoir peur de revivre la meme chose d'etre dans l incertitude d aller jusqu au bout,de vivre le deuil périnatal une autre fois , suis je prete , sommes nous prets , je ne crois pas . Sachez que notre fils nous manque j ai envie de crier , d exprimer ma haine , ma colére , ma tristesse car je suis une mére qui pleure son fils et que pendant 5 mois je l ai porté et qu il bougé en moi que quand son pére mettait la main sur mon ventre il envoyé un coup de pied , ah oui excusez moi je n y pensez plus vous ne savez pas ce que sais car vous ne l avais pas vécu, la perte d un enfant est la pire douleur que l on puisse nous infliger .
Je me suis un egaré dans le parcours de mon histoire car j ai mal et j aurais mal a tout jamais et que cette histoire m as changé car oui ca nous changes notre vie et notre vision sur la vie .
Nos amis sont la bien présents , mais malheureusement ils ne changeront rien a notre vie , a notre souffrance si ils m'ont permis de m'evader un peu en parlant d autres choses c est dur et si injuste, c'est quand même a toi que je pense , je t'imagines seule , perdu et que tu as froid sans moi .
Je veux partir , je ne veux pas rester ici , je veux rentrer fuir , retrouver tes fréres et ton pére, mais ce que j avais oublier c est qu entre temps la poussette etait arrivé que mon fils l avais receptionné, le pauvre qu elle douleur il faut que je rentre absolument , les voir leurs parler ils ont besoins de moi . Je demande a partir je veux rentrer pas rester dans cette morgue car je considere ma chambre et l hopital comme une morgue , on venait de me prendre une partie de ma vie , je rentre je me souviens plus qui est venu me chercher mais je suis rentrée a la maison .Les enfants m attendaient, un drap etait mis sur la poussette et le cosy .
J aurais voulu que cela ne soit plus la mais bon c est ainsi, on devait les recuperer mais personnes est venu c'est ainsi va la vie .
Mon m attendait avec impatience car il voulait savoir comment j allais , il ne m as poser aucune question par rapport a sonfrére qui etait triste de ne pas avoir de petit frere, car vraiment il voulait un petit frére meme encore d ailleurs.
J essaie d aller bien, je pleure , mais j essaie de me cacher par rapport a tout ça. Je ne veux pas montrer que j ai mal , que je souffre , que c est vide en moi.
Je demande a I d aller me chercher un ange car je veux qu il y est un ange a la maison, qui te represente , pour dire que tu es la et que tu as existé en moi biensur,personne a entendu le son de ta voix ou ta vu , mais moi je t ai senti bougé , papa lui a senti tes coups de pieds meme tes freres car on s amusait a voir qui tu taperais le plus mais malheureusement ceci resteras que dans nos souvenirs .
I me porte un ange et une fleur je vois bien qu elle est triste, son visage est crispés et qu elle ne sait pas quoi me dire elle les depose et repart je vois bien que ces douloureux qu elle pleure mais elle s enfuit pour ne pas me montrer que les larmes coulent .
Elle m envoit un message pour me dire que j ai un courage et qu elle m admire mais non si elle savait j ai mal mais pour eux , pour ne pas leur montrer ma douleur je vais combattre ma peine, je vais me cacher pour pleurer, rester cloitrer chez moi car je ne peux affronter les autres leurs regards .
Deux mois passent, je veux reprendre ma vie donc je decide de reprendre le travail j ai posé des vacances donc une journée de boulot et je vais prendre mes vacances , je vois que j ai changé mais pas autant que maintenant .
Cette journée a etait dure j etais d apres midi , je me dis la vie continue meme avec une partie de mon coeur en moins et j avance . Les vacances se passent , la reprise , les rendez vous chez la psy , les enfants , j essaie d avancer mais en moi c est pas ça,je le vois , je dors pas , je pleure , je cache mon ressenti , on me parle plus de toi ça me fait mal mais je ne peux obliger les gens a parler de toi , et puis il y eu aussi pendant cette periode apres le décès de timothé la naissance du fils de S la soeur a I , et là je suis mal non je ne suis pas allé a la maternité , je ne pouvais pas mais je savais que ca allait etre dure , je me suis construite une carapace , pour pouvoir surmonter tout ça, alors tout le monde, je pense c est imaginés que j etais passée a autre chose car je n en parlais plus mais combien fois j ai pleuré , j ai crié et que j ai caché ma douleur car pour moi je ne devais pas gacher le bonheur des autres et je ne voulais pas qu ils vivent ma peine surement pour ça que parfois on s est pas compris car ma vision de la vie a beaucoup changer et mes objectifs et mes priorités aussi .
je travaille mais je n y ai pas gout , les gens partent vers l au dela mais ils ont 80 ans en moyenne et les familles trouvent que c est trop tot parfois j ai envie de crier de dire moi mon fils il ne vivra pas 80 ans car il est deja parti, c est si injuste .
J ai la haine envers tous , je garde ça en moi mais c est difficile , je gere jusqu au jour ou je le sais je ne gererai plus .
On m invite a la fete d E pour sa naissance , je ne veux pas contrarier il y aura tout le monde , c est normal mais moi j ai mal , encore une journée de torture et je vais faire semblant jusqu a quand je ne sais pas mais j'ai envie de crier de hurler je me sens torturé pourquoi on fete sa naissance , alors que quelques mois avant j ai envie de leur rappeler que je ne vivrai jamais cette joie car j ai perdu mon fils , mon ange , mon amour .
Mais comment faire , je vais encore une fois mentir a tous et faire semblant comme chaque jour depuis ton depart pour satisfaire les autres mais jusqu ou j irai avec ma douleur interieur pourquoi ne voient ils rien ?, je sais ils sont heureux de l'arrivé de leur fils mais si réellement j'étais leur ami, n'aurait il pas pu eviter de fêter sa naissance exceptionnellement face a la douleur de leur " ami", moi je l'aurais pas fait si savais été l inverse par respect pour l'autre, mais nous n avons pas tous la meme vision de la vie .
Je me cache derriere une personne qui n est pas moi , j aimerais encore hurler qu il manque a ma vie .
le 11 avril , 11 mois jour pour jour je fais un petit AVC , rien de trop grave.
Il me manque et je pense que tout ca me ronge de l interieur .
Le bapteme d'E approche aussi, personne se rends compte de cette souffrancela date le 06 mai et je t ai perdu a tout jamais le 11 mai presque 1 an que je souffre de ton absence , il aurait manqué plus que ca soit le meme jour . Mais je ne pense pas , avec du recul que ça soit leur priorité ma souffrance et ton depart mon ange malheureusement.
Tu me manques terriblement , je sens que je ne vais pas pouvoir faire semblant . J ai la haine en moi pourtant , mais on va me trouver egoiste si je dis quoique ce soit je ne veux pas perdre isa car c est sa soeur et qu elle comprendrait pas vu que je me suis caché derriere tout ça.Je suis arrêté depuis mon avc , je vais essayer de rebosser, reprise 2 jours et là j eclate je peux plus trop de choses dans ma tete , j ai tout gardé au fond de moi l explosion de ma vie , j'exprime ma colere , ma haine , je livre ma vie mon calvaire , pour certains des petites choses pour moi l accumulation de beaucoup d autres , mais je suis incomprise normal en voulant proteger les autres je me suis mise en tord . Car au moment ou tout interviens ,on comprends pas, tout ce que j ai gardé en moi . I me comprends pas , et ca me fait mal car la j ai besoin d elle , je m en fou du reste, j y arrive plus il manque trop a ma vie , je m en fou des autres j ai mal car tu me manques et je me sens complement incomprise et seule, j'ai besoin d'elle , je sais j'ai les autres qui m'appelles qui m'ecoutes, qui ont pris le relais mais c'est elle que j'ai besoin, je comprends pas pourquoi on entends pas ma colere , mon desespoir , ma souffrance , mais c'est ainsi .Je me sens au fond completement au fond , j en parle a la psy qui me dis enfin .Elle attendait se moment ou enfin tout aller sortir .Pour elle j ai gardé trop chose pour ne pas faire souffrir les autres alors que c etait moi qui souffrait et pas eux .
Je vais passer sur les moments de tri des amis car c est pas le but de ma vie actuelle et que je m'en fou mais apparement le tri est une periode qui se passent dans le deuil perinatal.
Ca y est , je m exprime je parle de toi , au jardin des souvenirs ou tu repose a tout jamais mon ange il y a une plaque que l on as fait mettre , car j avais besoin qu on saches que tu es la et que tu n as pas été qu un passage dans notre vie et que tu es pas parti dans l oubli comme si de rien n' était .
D'ailleurs je porte une chaîne avec un médaillon où chaque personne peux lire mon petit ange et j ai fait gravé ton prénom mon ange, ceux qui connaissent pas ma vie regarde , toune le médaillon mais ne me dise rien d'ailleurs personne parle du médaillon , mais pour moi tu es la pres de moi .
Saches que tu me manques terriblement , que chaque jour je pense a toi , que je t imagines ce que la vie serait si tu etais là .Comment tu serais , la couleur de tes yeux , la couleur de tes cheveux , a qui ressemblerait tu le plus , est ec que tu marcherais, tes premiers mots , j y pense je pleure , j ecoute une chanson en particulier de linda Lemay qui s'intitule il y a pas de mots , qui represente vraiment ce qu on ressent et ce qu'on vit, je sais que tu va vivre en moi toute ma vie et que je vivrais avec ce regrets que tu ne sois qu un ange et pas le petit garçon que j aurais voulu avoir , pouvoir te consoler, te voir rire , te voir crier , te voir jouer , malheureusement tu sera que mon ange et pour ce qui est du reste de ta vie que mon imagination pourra me permettre de rever a toi etant parmis nous et vivant parmis nous .
Je ne sais si beaucoup de monde lirons ce que j'ai ecris mais je voudrais qu ils saches que l'amour d'une mere est plus fort que l'au dela et que rien n'arreteras mon coeur de t'aimer .
Saches que je t aime et que tu resteras gravé a tout jamais dans mon coeur avec tes freres, que tu as ta place , et que mon amour que j ai pour toi, meme a travers les etoiles , meme a travers l univers , a travers toutes les galaxies arrive a toi
JE T AIME , MON ANGE , MON AMOUR
TIMOTHE
ta mamange qui t aime et t'oublieras jamais














Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
galou



Nombre de messages : 64
Localisation : dordogne
Je suis : Maman de
Ange(s) : thimothé
Décédé(e) à : perigueux
Le : 11 mai 2011
Date d'inscription : 14/06/2012

MessageSujet: Re: notre histoire mon ange    Lun 25 Mar - 14:35

Je sais que c est dure , que je me suis mise a nu pour vous dire tout ca , je suis pretes a vous repondre dites moi si vous ressentez les memes chose si vous avez parcourus la meme haine la meme colere , et comment vous sentez vous , moi j avance
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
galou



Nombre de messages : 64
Localisation : dordogne
Je suis : Maman de
Ange(s) : thimothé
Décédé(e) à : perigueux
Le : 11 mai 2011
Date d'inscription : 14/06/2012

MessageSujet: Re: notre histoire mon ange    Ven 29 Mar - 1:49

je pense fort a toi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
monbébéEyden

avatar

Nombre de messages : 180
Age : 33
Localisation : Toulouse
Je suis : Maman de
Ange(s) : Eyden
Décédé(e) à : 38 semaines
Le : 05/03/2012
Date d'inscription : 04/05/2012

MessageSujet: Re: notre histoire mon ange    Ven 29 Mar - 11:11

Chère Galou maman de Thimothé,

Ton récit est très poignant, je me retrouve tout a fait dans ton témoignage , tes ressentis, tes sentiments, beaucoup de mal à accepter la mort de mon bébé, beaucoup de "pourquoi" de haine et de colère et et souffrance. Aujourd'hui je pense que j'avance mais je pense que c'est parce que j’attends un deuxième enfant, il m'aide beaucoup et il me redonne de l'espoir malgré que j'ai très peur et qu'il ne remplacera jamais mon petit Eyden...
Je pense aussi que parfois comme pour toi j'ai beaucoup pris sur moi pour les autres et que je continue un peu à le faire malgré moi, ce qu'on vit est tellement dure et particulier qu'on a du mal parfois à se sentir comprise..D'ailleurs il n'y a qu'ici ou je peux parler de mon bébé librement parce que malheureusement nous partageons cette terrible douleure, cette déchirure...
Je te remercie de t'être mis à nu comme ça et de nous avoir fait partager ton récit, les mots et les phrases que tu as employé reflètent vraiment ce que j'ai ressentis et ce que je ressens encore parfois..Je t'envoie beaucoup de courage et de très belles et douces pensées à ton fils Thimothé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Malo



Nombre de messages : 1586
Age : 47
Localisation : Bretagne
Je suis : Maman de
Ange(s) : Gwen
et de 4 poussieres d'anges
et 2 GEU
et de Lenaïg et Yanig
Décédé(e) à : 24Sa + 4 jours.
6 jours de vie
16SA pour les jumeaux
Le : 11/12/2006
01/08 (7SA)
04/09 (5SA)
04/10 (5SA)
08/10 (5SA)
03/11 (GEU)
3/2/2012 (16SA)
08/2012 (GEU)
Date d'inscription : 10/12/2010

MessageSujet: Re: notre histoire mon ange    Ven 29 Mar - 12:02

Chère Galou
ton récit est très prenant,
mes larmes coulent de douleur pour toi
Tu aimes ton fils et comme tu le dis si bien, tu l'aimera toute la vie

se reconstruire apres un tel séîsme, n'est pas simple
des hauts et des bas, mais avec du temps et l'amour de tes proches, les hauts seront plus présents.
Nous sommes avec toi, pour parler de ton fils, de tes peines et de tes joies.
Prends soin de toi
je t'envoie plein d'ondes de courage
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ludo



Nombre de messages : 8
Localisation : France
Je suis : Papa de
Ange(s) : Keenan
Décédé(e) à : Veille des 33SA
Le : le 5.03.2013
Date d'inscription : 27/03/2013

MessageSujet: Galou   Ven 29 Mar - 13:11

Chère Galou,
Je suis papa d'un petit garcon décédé le 5 Mars 2013 c'est encore tous frais, je connais cette haine et cette colère je la subit sans avoir la force de la surmonter, malgres sa j'essaye d'avancer pour ma femme et pour nos deux familles qui subissent aussi cette perte considérables, je reste a ta disposition si tu as besoin de parler, tu a juste a m'envoyer un message privé.
Bien tendrement
Désolé pour ton petit ange.
Ludo.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
galou



Nombre de messages : 64
Localisation : dordogne
Je suis : Maman de
Ange(s) : thimothé
Décédé(e) à : perigueux
Le : 11 mai 2011
Date d'inscription : 14/06/2012

MessageSujet: Re: notre histoire mon ange    Dim 31 Mar - 11:53

merci a tous pour votre soutient qui me touche énormement , je me suis mise a nu dans mon recit pour faire comprendre au gens qui nous entoure notre vie et ce qu on ressent . j ai donné ses paroles a mon entourage et pas de suite pas en mots du respect je pense il manque a ma vie mais je vais vivre pour lui et pour ses freres , mon combat n est pas fini je veux m exprimer dire notre ressenti a la terre a tous les gens qui nous comprennes pas qui pense que la page est tourné qu on ne la tourne jamais si vous avait besoin imprimez mon histoire et faites la lire elle est la pour faire comprendre notre ressnti quand on est a nu .
bisous a tous et bisous mon ange je t aime a la folie .
LUDO , soit proche et parle avec ta femme de tout vos ressentit surtout elle a besoin aussi que tu soit present , dis lui que tu l ecoutes et qu elle puisse t ecouter c important car la perte d un enfant et le pire qu il puisse arriver
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
notre histoire mon ange
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nos Petits Anges au Paradis :: DEUIL PÉRINATAL :: GÉNÉRAL-
Sauter vers: