DEUIL PÉRINATAL - SITE OFFICIEL
 
AccueilGalerieFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez | 
 

 A nos 2 princesses

Aller en bas 
AuteurMessage
Ange74

avatar

Nombre de messages : 159
Localisation : Annecy
Je suis : Maman de
Ange(s) : Louna et Léonie
Petite poussière d'ange
Décédé(e) à : 23SA + 2 jours
4SA
Le : 14/05/2013
Juin 2014
Date d'inscription : 20/06/2013

MessageSujet: A nos 2 princesses   Sam 22 Juin - 8:52

Bonjour,

Il y a 3 ans la nouvelle tombe, nous ne pourrons avoir d'enfant sans passer par FIV. La douleur est énorme, je me sent impuissante devant la réalité qui tombe. Puis vient le parcours en PMA avec les examens, les RDV, les résultats... Et enfin la 1ére tentative qui est un réel échec puisque nous n'allons même pas à la ponction.
Il faut alors se reconstruire et aller de l'avant. Nous y arrivons car comme tout le monde me dit je suis "forte". Puis 6 mois après la 2e tentative, nous allons jusqu'au bout mais les résultats sont toujours pas bon et ca se passe pas bien avec le gynéco.
Je décide de prendre un dernier RDV pour faire le point et changer de centre, mais miracle le gynéco qui nous suivait a été mis dehors et nous avons alors le fondateur du centre avec qui tout se passe bien. Après avoir fait le forcing pour attaquer la stimulation en octobre dernier, on me donne le feu vert mais avec le risque de devoir stopper car fermeture du centre pour Noel. Ok je suis d'accord, les piqures ne sont plus un soucis pour moi.
Début de la stimulation, 1e echo + PDS : pas bonne on continue mais si dans 1 semaine toujours pas ok on arrete tout car pas le temps. Et là je croise les doigts et tout ce que je peux pour que ca aille au bout car je la veux cette ponction. 2e PDS : ok, du coup stimulation commence et le 15 décembre 2012 : ponction avec réimplantation le 18 décembre. Puis les fêtes de fin d'année se passent, je ne veux pas faire la PDS avant 2013 car 2012 avait été pourri. Le chiffre 13 était pour moi un excellent chiffre.
Le 31 décembre au moment de m'habiller, je ne rentre pas dans ma robe. Je me dit que c'est pas normal, mais attendons ne rien précipiter. Puis le 1e janvier, sans rien dire a personne après une nuit nauséeuse, je fait le test pipi. Je n'y crois pas : c'est un joli +++. Mais je me dit attendons on sait jamais. Le lendemain je refait le test pipi toujours +++ et je vais faire ma 1e prise de sang. Oui je suis bien enceinte, je n'en reviens pas je l'annonce au papa qui est aussi le plus heureux. Le vendredi 2e prise de sang, le taux est toujours aussi bon. Une nouvelle histoire s'écrit.
1e RDV avec mon gynéco le 9 janvier, nous apprenons que oui je suis bien enceinte mais en plus de 2 bébés. Il me revois la semaine suivante pour voir si les 2 poches se sont développées. Semaine suivante : oui j'ai bien 2 petits êtres en moi. Le bonheur malgré tous les risques que ca engendre une grossesse gémellaire.
Le lundi 6 mai, j'ai mon dernier RDV avec mon gynéco avant de passer à l'hôpital et là tout va bien. Les filles vont très bien, elles fond des galipettes, suces leurs pousses,... Nous sommes sur notre nuage.
Puis le dimanche 21 mai, je me lève j'ai mal à l'utérus mais je ne m'inquiète pas. La journée se passe tranquillement je me repose mais le soir et dans la nuit les douleurs deviennent horrible et j'ai du sang dans les urines. Je dit à monsieur de m'emmener aux urgences car je ne peux attendre 8H mon gynéco. Et là quand nous arrivons aux urgences, l'interne me fait un toucher et fait l'écho. les filles vont bien, le soulagement! Le gynéco de garde arrive, il me retouche et veut me faire écho du col, mais le verdict tombe. Non mais ca ne va pas du tout, je suis en travail, ouverte à 3 et la 1ére poche est donc mon col. Du coup monitoring + perfusion. Et médecin + sage femme commence a nous expliquer tout ce que cela veut dire. Je m'écroule car jamais je peux penser que c'est la fin pour elles. Ce n'est pas possible pas après par quoi nous sommes passés, pas après 5 mois avec elles. Je ne veux pas les croire.
Je suis mise sous perfusion forte pendant 3H puis moins forte pendant 48H. Au bout des 3H, la douleur se calme, j'ai moins de contractions. On me monte dans une chambre. On me donne a manger et maintenant faut attendre. Attendre mercredi l'arrêt de la perfusion pour savoir si le travail se redéclenche car si oui c'est terminé pour elles. On me dit aussi qu'il est possible que seule la 1ére sorte mais que la 2e reste au chaud. Alors on y croit très fort, je leurs parle toute l'après midi. Nous avons besoin d'elles, on les aiment,...
A 18H, la sage femme vient et me demande comment ca va. J'ai l'impression d'être dans un cauchemar que je vais me réveiller. Elle me demande combien j'ai de contraction par heure. Et là je ne sais pas trop répondre. Alors je décide de compter, et finalement je me rend compte qu'elles reviennent et la douleur aussi. Je me dit que non c'est pas possible. Je dit rien, je me dit que ca va se calmer. Puis arrive 20H, la sage femme qui me suivait a terminé son service. Il n'y a pas de sage femme la nuit mais dans le service a côté (la maternité Sad) oui. Je dit toujours rien car je sais que si je dit quelque chose on va me descendre en salle d'accouchement, mais j'ai mal. Tant pis, je supporte la douleur pour elles pour qu'elles puissent rester au chaud. A 21H, j'ai mal alors j'appelle pour qu'elles viennent j'en peux plus mais je veux juste un contrôle qu'on me rassure. Au bout de 5 longue minute, l'aide soignante arrive : je luis dit que j'ai mal et elle me répond "la sage femme est occupé elle arrive dans un moment". 15 min plus tard personne, j'en peux plus. Alors je resonne en sachant que la douleur est trop forte que je n'en peux plus. Mais non je veux pas y croire de suite car je veux qu'elles vivent et là c'est trop tôt. Elles sont trop fragile. Mon homme me tèl car il a terminé son boulot, il me demande s'il vient ou pas comment je vais. Et là je vois toute l'équipe médicale entrer dans la chambre (6médecins au moins), je m'écroule je pleure je veux qu'on me réveille de ce cauchemar. Mon chéri arrive le plus vite possible car on me descend en salle d'accouchement. Il arrive on me fait la péridurale et là les questions s'enchaînent : prénom, baptême, enterrement, crémation, reconnaissance,... Mais qu'est ce qu'on me raconte ce n'est pas possible!
La péridurale est faite, je ne sent plus rien alors innocemment je leur dit si je sent plus rien c'est que ca y est ca se calme. Elles vont rester au chaud. La SF mais sa main sur mon ventre, malheureusement je sent rien mais elles sont là les contractions. Je sais que tout est finis pour Louna mais je me dit que Léonie va rester au chaud. Je demande si c'est possible et si c'est déjà arrivé. Et on me répond : oui 2 fois : 1 fois 24H (je me dit super, 24H ca sert à quoi) et 1 fois 1 mois. Alors je me dit pourquoi pas je serai la 3e.
Et là il est 00H38, je sent que Louna arrive. Je le dit a la SF qui me dit je vais chercher la gynéco. Je hurle que non quand je dit qu'elle arrive c'est qu'elle est là. Je la sent sortir de moi. Ce petit corps sans vie. La gynéco est arrive juste à temps. Louna s'en va déjà, je pleure tout ce que je peux. Et puis 10 min après, la 2e poche se rompt et Léonie arrive aussi. Tout est fini!
Depuis je suis vide, je n'ai rien envie, je pleure. Je veux revoir mes filles qu'on me les remettent dans mon ventre au chaud. Les 5 derniers mois avec elles étaient du pur bonheur, je ne peux l'expliquer et pourquoi aujourd'hui, pourquoi elles, pourquoi nous,...?
Depuis ce 14 mai 2013, ma vie s'est arrêté avec elles. Elles étaient tout pour nous. La joie enfin de connaitre le bonheur d'être parent. Mais non, nous n'y avons pas le droit a ce bonheur.
J'ai revue tout l'équipe médicale depuis, il n'y a pas d'explication. C'est un "accident", une béance de mon col. On me dit qu'il faut qu'on recommence, mais rien ne pourra effacer cette douleur, ce manque,... Je les aiment tellement.
Tous les traitements me paraissent aujourd'hui insignifiant par rapport à la douleur que nous avons. Le pourcentage de réussite d'une FIV est 30%, nous avons eu la chance que les 2 embryons prennent alors je me dit que notre chance était là. Je sais qu'il va falloir ce reconstruire mais c'est difficile, j'ai trop mal, je ne dort pas.
Merci de m'avoir écouté, j'avais besoin d'en parler pour moi pour elles.
Louna et Léonie on vous aiment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ludoayrton

avatar

Nombre de messages : 310
Localisation : France
Je suis : Papa de
Ange(s) : Mady et Adèle
Décédé(e) à : 24 semaines + 21 jours pour Mady.
24 semaines + 25 jours pour Adèle.
Le : 22/01/2013, 26/01/2013
Date d'inscription : 11/03/2013

MessageSujet: Re: A nos 2 princesses   Sam 22 Juin - 9:40

xx


Dernière édition par ludoayrton le Ven 6 Nov - 11:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
allanis22



Nombre de messages : 17
Localisation : FRANCE, côtes d'armor
Je suis : Maman de
Ange(s) : thalia
Décédé(e) à : 36 sa
Le : 29/05/2013
Date d'inscription : 16/06/2013

MessageSujet: Re: A nos 2 princesses   Sam 22 Juin - 12:22

je te souhaite malheureusement la bienvenue parmi nous dans un milieu ou tu pourras je l' espère soulager ta peine. je vous souhaite beaucoup de courage et un avenir plein de bonheur. grosses pensées à tes petits anges.

virginie, maman de thalia parti a 36sa, je t'aime.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
A nos 2 princesses
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nos Petits Anges au Paradis :: DEUIL PÉRINATAL :: GÉNÉRAL-
Sauter vers: