DEUIL PÉRINATAL - SITE OFFICIEL
 
AccueilGalerieFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez | 
 

 Notre fils Hugo parti trop tôt

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alixpm



Nombre de messages : 4
Localisation : Pézenas
Je suis : Maman de
Ange(s) : Hugo
Décédé(e) à : 34 semaines
Le : 15/05/2013
Date d'inscription : 21/06/2013

MessageSujet: Notre fils Hugo parti trop tôt   Ven 19 Juil - 10:08


Bonjour à toutes et à tous,
 
Cela fait quelques semaines maintenant que je vous lis, que les larmes me coulent en parcourant vos histoires mais étrangement tout ces témoignages me font du bien et me rappelle que je ne suis pas seule à vivre ce calvaire.
Je trouve enfin le courage de vous raconter la mienne, ca va me faire du bien d'écrire et de partager ca avec vous qui traversez la même chose.

Mon histoire a commencé un 1er Novembre ou ayant quelques jours de retard je fais un test de grossesse. Grande surprise il est positif, mon conjoint et moi sommes les plus heureux car nous ne pensions pas que ca marcherait si vite. Je ne réalise pas vraiment qu’un bout de chou est en train de pousser en moi mais je me dis que la grossesse est plutôt bien faite et que j’ai neuf mois pour m’y préparer.

Tout est parfait, nos projets avancent, nous venons d’acheter un domaine à retaper après avoir cherché pendant plusieurs mois, j’ai un travail qui me plait et pas trop loin de mon domicile, mon conjoint est en train de créer son entreprise et cerise sur le gâteau je suis enceinte ! Je m’en veux presque d’être si heureuse !

Les mois passent j’ai une grossesse parfaite, pas de nausées, pas de grosses fatigues, tout va bien.

Le week end du 8 Mai nous avons de la visite de copains. Nous passons un très bon week end et le dimanche soir je me sens épuisée et j’ai mal à la tête. Vivement le congé mat, il me reste 2 semaines de boulot. J’en fais part à mon conjoint et on se dit que c’est normal, mon ventre grossit, je prends du poids et c’est donc épuisant ! Et puis le lendemain à 18h30 j’ai mon écho du 3eme trimestre, donc on sera rassuré.

Nous arrivons à l’écho, moi très angoissée car j’imagine le pire. De nature assez anxieuse j’ai souvent tendance à imaginer le pire donc je me résonne en me disant que tout va bien aller, qu’il n’y a pas de raison de s’inquiéter. Après tout, j’ai 31 ans, je n’ai jamais eu de problèmes de santé mon conjoint non plus, donc tout ne peut que bien se passer !

Je fais part à l’échographe que je suis fatiguée, que j’ai des maux de cranes et que je le sens moins bouger. Elle commence à m’ausculter elle a du mal a trouver le cœur mais elle le trouve et tout va bien. Elle fait tous les contrôles et toutes les mesures habituelles. Rien a signaler tout est normal, ca va être un beau bébé dit-elle. Je lui demande pourquoi je le sens moins bouger elle me regarde un peu avec un air hautain (on sent la femme blasée que prend toutes ces femmes enceintes pour des idiotes dés qu’elles s’inquiètent un peu…) en me disant que quand il grossit il a moins de place donc on le sent moins bouger. Et par rapport à mon mal de crane elle me dit que si je n’ai pas de fièvre y a pas de soucis. Je lui dis que je ne crois pas avoir de fièvre mais il faudrait quand même que je prenne ma température pour en être sure. On n’a pas de thermomètre à la maison, je me dis qu’il faudrait que j’en achète un…

Bref le rdv se termine, nous rentrons avec mon conjoint heureux et rassurés ! Le lendemain, toujours fatiguée je vais au travail, la journée se passe bien, j’ai rdv le soir chez mon orthodontiste sur Montpellier, je suis épuisée par la voiture, mes mouvements mais je me dis que tout va bien car l’échographe nous a dit hier que tout allait bien. J’arrête alors de psychoter, je rentre à la maison, mange et me vrac sur le canapé. Je vais me coucher, je ne trouve pas le sommeil, je me lève, je tourne en rond, je me ressaisie en me disant que tout va bien et je ne le sens pas beaucoup bouger. Mais c’est normal me dis je il prend beaucoup de place donc….

Le lendemain je me motive tant bien que mal pour aller au boulot et compte les jours qu’il me reste avant le congé mat… Dans la matinée je me dis que ce n’est pas normal d’être si épuisée et toujours ce mal de crane (je me dis que j’ai oublié d’acheter un thermomètre…) je décide d’appeler mon gynéco pour lui demander si c’est normal d’être si fatiguée... Personne ne répond je commence a vraiment m’inquiéter et je décide donc de partir à midi, je rentre à la maison en larme et dit a mon conjoint que j’ai peur, que quelque chose ne va pas. Lui est très rassuré et me dit que y a 2 jours tout allait bien à l’échographie donc pas de raison de s’inquiéter. On est le 15 Mai et aujourd’hui c’est l’anniversaire de ma mère qui prévoit d’arriver dans l’après midi pour qu’on le fête ensemble chez nous le soir.

Nous arrivons à l’hôpital vers 14h, nous sommes vite pris en charge par une sage femme qui me met directement sous monitoring. On entend le cœur tout va bien je suis rassurée et me dis que j’ai été couillone de m’inquiéter ! Je dis à la sage femme que je ne le sens plus bouger depuis hier, on trouve ca bizarre mais le cœur bat. On me laisse sous monitoring une heure. Le gynéco de garde me refait une échographie, prend des mesures dans tous les sens. Verdict tout est normal sauf le rythme cardiaque du bébé qui est trop régulier. A 16h il me dit qu’ils ne peuvent pas me laisser repartir comme ca et que je vais passer la nuit ici. La je panique totale, je me dis que quelque chose va mal se passer autrement il me laisserait sortir. La sage femme qui s’occupe de nous depuis notre arrivée me rassure, elle est vraiment super, très à l’écoute et très empathique.

Je me dis qu’il faut que j’appelle ma mère pour la prévenir car elle m’a déjà laissé un message pour me dire qu’elle arrivait bientôt… Je lui explique donc que je suis à l’hôpital de Béziers, je la rassure en lui disant que tout va bien, que le cœur bat, que tout le monde est rassurant mais qu’ils préfèrent me garder.

Je reste sous monitoring tout l’après midi, il n’y a pas d’amélioration mais pas de dégradation non plus. C’est juste que personne ne sait ce qu’il se passe. Ma mère arrive, je la rassure, elle me rassure aussi… Le gynéco vient nous voir en fin d’après midi en nous expliquant qu’il pourrait provoquer l’accouchement dans la nuit ou le lendemain si il n’y a pas d’amélioration… Je craque, je me dis que c’est trop tôt, et on me rassure en me disant que je suis à 33 semaines et 5 jours, le bébé est viable.

Le pédiatre vient nous voir une heure après pour nous expliquer ce qu’il pourrait se passer, les risques… il n’est pas du tout rassurant. Heureusement notre sage femme est toujours avec nous depuis notre arrivée, elle est vraiment super, c’est la seule qui nous rassure et qui est proche de nous. Le gynéco de garde vient nous voir en nous disant que le rythme est toujours trop régulier, que le bébé est en souffrance, qu’il ne savent pas ce qu’il a mais qu’il préfère le sortir ce soir car il ne peuvent rien contrôler tant qu’il est à l’intérieur. Il est 20h30 il nous dit qu’il prépare le bloc pour 21h30 pour faire une césarienne. Je craque encore et me dit que ca ne devrait pas se passer comme ca. Puis je suis envahie d’une soudaine force et me ressaisit. La sage femme va assister à l’opération, elle me dit qu’elle me tiendra informer de l’évolution, m’informe que le bébé sera sans doute directement transféré dans un autre bloc avec le pédiatre mais elle me tiendra informée. On se retrouve seul avec ma mère et Christophe mon conjoint. Je vais mieux et suis convaincue que tout va bien se passer. Je plaisante même en disant que c’est cool un prématuré, je passerai plus de temps avec lui car mon congés mat sera plus long à ses cotés ! Et je dis même à ma mère qu’ils auront la même date d’anniversaire et que c’est génial !

21h30 arrive, la sage femme m’a préparé et nous allons au bloc. Christophe demande si il peut assister à l’opération, le gyneco ne veut pas, tant pis pour nous… mais il peut quand même regarder à travers la petite fenêtre. Du coup on peut se voir et c’est chouette !

L’équipe est super, tout le monde est détendu, ca plaisante, ca rigole je me laisse prendre au jeu malgré mon angoisse. Je leur pose pleins de questions, j’ai envie de savoir ce qu’il se passe ou ils en sont car je ne sens plus rien. L’infirmier anesthésiste me tient au courant, la sage femme aussi. Je regarde Christophe et ma mère au loin dans la fenêtre et leur fait des grands sourires et des signes pour les rassurer.

Il sorte Hugo que je n’entends pas pleurer, la sage femme le prend dans ses bras et file dans l’autre bloc comme elle m’avait dit. Elle revient, elle ne me dit rien. Je pose des questions comment il va qu’est ce qu’il se passe. On me répond que c’est l’équipe pédiatrique qui a prit le relais et qu’ils ne savent pas, qu’il faut attendre. Je sens que y a un souci la sage femme qui a toujours était très rassurante ne dit plus rien, c’est pas normal. Mais je reste très positive je me dis qu’il est entre de bonnes mains et que tout va bien se passer, y a pas de raison, ca ne peut pas se passer comme ca, ca arrive qu’aux autres. Je regarde Christophe au loin et je lui souris. Ils sont en train de me recoudre, je m’imagine qu’on va vite me l’emmener et que je vais enfin pouvoir découvrir sont visage que j’ai tant imaginé et qu’on va pouvoir lui faire pleins de câlins. Je pose des questions si ils ont des nouvelles mais personne ne sait bien sur… A ce moment la je ne veux pas imaginer le pire et reste convaincue que tout va bien aller. On me ramène dans une chambre ou je retrouve  Christophe et ma mère. Ils sont tous les deux rassurés que j’aille bien et me demande si j’ai des nouvelles de Hugo car eux aucunes. Christophe a vu la sage femme partir avec Hugo et  personne ne l’informe de l’évolution depuis. On est tous les trois dans cette chambre, il est 22h30 passé et on attend, on attend. Une sage femme arrive en nous disant que c’est pas très positif que ca ne se passe pas très bien. .. Elle est très maladroite mais au moins elle nous parle et nous dit la vérité. Moi je plane, je flotte, ca doit sans doute être l’effet des médocs… et je me dis que tant qu’on nous a pas dit que c’est fini y a de l’espoir donc je m’accroche à ca et j’attends. Le gynéco et le pédiatre arrive vers 23h et on sait ce qu’ils vont nous dire... Je n’arrive pas à pleurer, je ne réalise pas, je ne suis plus dans mon corps j’ai l’impression de flotter, d’assister d’en haut a cette scène, c’est très bizarre voir irréel, je me dis que c’est un cauchemar que je vais me réveiller. Je me pince, je me mords les lèvres en me disant que ca va m’aider à ressentir quelque chose mais ca ne marche pas. Les médecins nous parlent j’écoute à moitié… Christophe et ma mère s’effondre, moi je suis triste mais je ne pleure pas. Je suis encore ailleurs…

Hugo a fait une anémie sévère, quand ils l’ont sorti il était tout blanc. Le pédiatre a essayé de le transfuser mais il était trop anémié, il s’est battu 30 minutes.

La sage femme nous demande si on veut le voir. Moi toujours insensible je dis non, et je me dis a quoi ca sert il est mort de toute façon. Christophe veut le voir mais comprend mon choix. Il va le voir me dit qu’il est beau que c’est un vrai bébé, tout bien formé et la je craque, je réalise que tout s’est réellement passé, que c’est fini, qu’on ne peut plus revenir en arrière bref que c’est fini, il n’est plus là.

Il est plus de minuit ma mère va se coucher, les sages femmes l’installent dans une chambre à l’hôpital et Christophe dort dans un fauteuil a coté de moi allongé. Je suis encore branchée à des machines pour vérifier mon rythme cardiaque. Ca fait un bruit fou de tout manière je suis incapable de dormir, je ne fait que pleurer. La sage femme vient me voir et me console. Elle est très gentille et me glisse que ca serait important que je vois Hugo et que je pourrai le regretter plus tard si je ne le faisais pas. Le lendemain matin je refuse encore. On nous transfère dans notre chambre, ma mère demande de me faire changer de service pour m’éviter de croiser tout ces bébés… Je suis donc transféré en chirurgie. Je vous passe le détail des démarches administratives qu’il a fallu faire (acte de naissance, de décés, livret de famille, pompes funèbres…) et que Christophe a géré avec son père. Toute notre famille est descendue le lendemain pour nous soutenir. On apprend ensuite que Hugo va être transféré sur Montpellier et la je réalise que je ne le verrai plus jamais et je ne l’ai pas vu et  je veux le voir, il le faut. On va dans une chambre et la sage femme nous amène Hugo, elle nous laisse seule avec lui et nous dit de l’appeler quand on a fini… Je vois enfin son visage, il a le nez de Christophe c’est dingue. Je me dis que c’est fou qu’on ait réussi a faire une telle merveille, il a l’air tellement apaisé, on dirait un ange… Je me dis que c’est tellement injuste, on ne méritait pas ca, personne ne mérite ca… on n’aura pas la chance de l’entendre pleurer, de le voir bouger, grandir… c’est injuste… et il est tellement beau, j’en reviens pas. Je le porte dans mes bras, mais c’est bizarre j’ai conscience qu’il est sans vie, je ne veux pas trop m’attacher inconsciemment alors je le redonne a Christophe, c’es très bizarre ce qu’il se passe dans ma tête. On le regarde, on lui sourit, on lui parle et on lui dit au revoir et on pleure…

On appelle la sage femme, elle le récupère et on repart dans notre chambre tout seul. Ca m’a fait du bien de le voir de mettre enfin un visage sur mon bébé, sur mon Hugo. Aujourd’hui 2 mois après en fermant les yeux je vois encore son petit visage tout mignon et ca me fait du bien.

Le gynéco qui m’a opéré vient nous voir dans l’après midi car il en sait plus sur ce qu’il s’est passé. La prise de sang qu’ils m’ont fait la veille révèle que le sang d’Hugo s’est déversé dans le mien, il y a eu une transfusion fœto-maternelle et Hugo avait 1.6g d’hémoglobine dans le sang sachant qu’un bébé a en moyenne 12g d’hémoglobine à la naissance.

Je ne comprends pas pourquoi personne ne s’en est rendu compte plus tôt. Pourquoi à l’échographie du 3eme trimestre, on n’a pas vu l’hémorragie car visiblement elle avait déjà commencé, ce qui expliquait maintenant mon mal de tête… Il me dit que ce n’est pas décelable à l’échographie et que l’hémorragie était très récente et aurait commencé entre une semaine et dix jours avant car la croissance d’Hugo était tout a fait normale. Il m’a dit que c’est la première fois dans sa carrière qu’il voit ca, que c’est très rare et que malheureusement il n’y a pas d’explications. Ca pourrait être du a un choc, une infection ou tout simplement la faute à pas de chance.

Aujourd’hui nous avons eu le retour de l’autopsie et ca ne nous a rien apporté de plus ! C’est la faute à pas de chance et il faut continuer à vivre avec ca… Le positif dans ce malheur c’est qu’il n’y a pas d’incompatibilité génétique et que le risque que cela se reproduise est quasi nul.

Je me suis beaucoup renseignée sur la transfusion foeto-maternelle et ca à l’air de toucher quand même beaucoup de femmes. Rien que sur ce forum on est quelques unes. Christophe est de rhésus + et moi – donc nous ne sommes pas compatibles. Mon gynéco me dit que ce n’était pas la cause mais j’ai lu qu’il y’avait plus de probabilité d’avoir une TFM dans ce cas de figure. Si c’est vrai pourquoi mon gynéco ne le savait-il pas ? Pourquoi ne pas m’avoir fait ce test dés mon arrivée à l’hôpital ? Ca n’aurait pas changé grand chose j’imagine mais si ca peut sauver d’autres enfants…

J’en veux à l’échographe qui s’est foutu de moi, je lui en veux de ne pas m’avoir pris au sérieux et ne pas m’avoir dit d’aller aux urgences. D’ailleurs elle était à l’hôpital le lendemain du décès d’Hugo (mon gynéco me l’a dit) et elle n’est pas venue nous voir. C’est bien qu’elle ne se sent pas parfaitement claire par rapport à notre histoire. Je m’en veux aussi de ne pas avoir acheté ce foutu thermomètre, peut être que j’avais de la fièvre et ca m’aurait poussé à aller plus vite à l’hôpital. Et je me dis souvent que si j’étais allée à l’hôpital plus tôt ca l’aurait peut être sauvé. Mais je me dis aussi que ca ne sert à rien de refaire l’histoire, puis je deviens fataliste avec le temps et me dit que quelque part c’est Hugo qui a choisi de rejoindre tout vos petits anges, qu’il sera plus heureux la haut que ici avec nous. Ca me fend le cœur de dire ca mais je pense que la nature est bien faite et s’il n’a pas survécu c’est que la vie n’était pas prête à l’accueillir.

Aujourd’hui ca fait un peu plus de 2 mois qu’il est parti, on dit qu’avec le temps ca va allait mieux. Oui ca va mieux, disons que je suis moins a fleur de peau à pleurer tout le temps mais j’ai encore des moments très difficiles. J’ai passé la phase de culpabilité, j’ai arrêté de repasser en boucle les deux dernières semaines avant le 15 Mai en essayant d’identifier ce que j’ai fait ou pas fait. Je ne suis plus en colère contre l’échographe, ou moi. Mais je pense toujours que c’est injuste et que ca n’aurait pas du se passer comme ca. Mais ca je le penserai toute ma vie.

Il y a des hauts et des bas et il y a toujours quelque chose pour nous enfoncer un peu plus quand on croit que ca va mieux:  un courrier de la crèche nous disant qu’ils n’ont pas de places pour Hugo, un coup de tel de la mairie pour nous dire que le livret de famille est arrivé, une amie qui vient d’accoucher, une autre qui est enceinte… c’est dur de se réjouir du bonheur des autres. L’amie qui est en fait est un couple d’amis de la famille (on s’est rencontré à leur mariage avec Christophe il y a 3 ans et demi) a accouché il y a 3 semaines. C’était rigolo d’être enceinte en même temps, on avait 2 semaines d’écart… qu’est ce que c’est dur, je l’envie tellement…

Mon congé maternité se termine mi-septembre mais j’envisage depuis quelques jours à un retour anticipé. Je commence a tourner un peu en rond a la maison bien qu’il y ait pleins de chose a faire, on a acheté un domaine avec pleins, pleins de travaux donc y’a du boulot ! Je me laisse encore un peu de temps pour prendre ma discision.

Ce week end a lieu dans ma famille un mechoui. On l’organise tous les ans à cette période et c’est l’occasion de réunir famille et amis. Je me réjouissais car ca serait l’occasion de le présenter à tout le monde. Nous avons fait le choix avec Christophe de ne pas y aller cette année car ca serait trop dur pour nous à gérer. D’autant plus qu’il y aura le couple d’amis qui viennent d’avoir leur petits bout de chou. Voir mes frères et sœur et les frères et sœur de Christophe complètement gaga devant le ptit bout de chou sera trop dur à supporter pour nous. J’aurai tellement aimé y aller avec Hugo….

En fait maintenant le plus dur c’est tout ces événements, ces dates à venir. On ne peut s’empêcher d’imaginer comment notre vie serait s’il était la. Mais on se raisonne vite aussi en se disant que ca ne sert à rien, juste a se faire du mal…

Voila pour notre histoire, l’histoire de notre fils Hugo. Nous avons acheté un arbre, un cèdre bleu que nous avons planté le 6 Juillet (sa DPA) sur notre domaine et nous y avons déposé ces cendres. J’aime l’idée de me dire que cet arbre survivra à nous, à nos prochains enfants, à nos petits enfants et qu’il surplombera notre domaine comme si quelque part il était toujours là à veiller sur nous et tous les autres à venir.

 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marjorie54

avatar

Nombre de messages : 1573
Age : 29
Localisation : france - 54
Je suis : Maman de
Ange(s) : poussière d’étoile 1 en 2010
poussière d’étoile 2 en 2010
poussière d’étoile 3 en 2011
poussière d’étoile 4 en 2011
Mon ange Naomia le 15/03/13
poussière d’étoile 5 le 27/06/13
poussière d’étoile 6 le 23/08/13
Poussière d'étoile 7 le ../10/13
Poussières d'étoiles 8 et 9 ../04/15
Décédé(e) à : Naomia décédé in-utero a 25 semaines
Le : 13 Mars 2013, j'ai accouche le 15 Mars 2013 a 14h.

Cause: cordon long et vrille.
Date d'inscription : 24/06/2013

MessageSujet: Re: Notre fils Hugo parti trop tôt   Ven 19 Juil - 11:32

Ton histoire m'a beaucoup toucher.

Je me reconnait assez dans ton recit, pas dans les circonstances mais dans tes reactions...

L'idee de l'arbre est magnifique.

Je vous souhaite beaucoup de courage.

Bisous volant a nos bebes envolees <3

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eliottzoe

avatar

Nombre de messages : 5478
Age : 45
Localisation : Ile de France
Je suis : Maman de
Ange(s) : Zoé, née à 37SA+3, le 11-01-2011
Décédé(e) à : 12 jours suite à une Hémorragie Foetale Massive
Le : 23-01-2011
Date d'inscription : 17/02/2011

MessageSujet: Re: Notre fils Hugo parti trop tôt   Sam 20 Juil - 18:38

Comment ne pas lire ton histoire, celle de Hugo sans replonger dans la mienne et celle de Zoé.
Partie pour la même raison...foutue hémorragie foeto maternelle
Comme toi pas prise au sérieux, comme toi ce fut trop tard; comme toi la violence de cette césarienne, le silence dans cette salle froide et l'angoisse, la certitude que la vie ne sera plus jamais la même.
Certitude que cette croix sera la mienne jusqu'à mon dernier souffle..
Comment survivre après cela?
La culpabilité, la colère, le dégoût ce sont les phases normales du deuil. Passer par là pour tenter de se reconstruire.
Après tout ces moments où on aurait dû être avec eux, tout ces moments ou tout le monde pense à eux mais n'osent pas le dire. Que cette absence pèse lourd.
Et parfois cette petite pointe de "si" qui vient toujours nous titiller.
D'un accident rarissime quand je suis arrivée sur ce forum, nous sommes devenue victime d'un accident courant quand je compte toutes les mamans ayant vécu cela.
Toujours pas de réponse quand à la cause, juste que c'est un accident rarissime. J'enrage quand j'entends cela.
Toujours est-il qu'il te faut te reconstruire et apprendre à vivre au quotidien avec cette douleur. J'espère que tu trouveras sur ce site ce dont tu as besoin. Si tu le souhaites j'ai pas mal de doc sur cet accident. 
Je te souhaite beaucoup de force pour sillonner ces montagnes russes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
seveally

avatar

Nombre de messages : 718
Age : 37
Localisation : France
Je suis : Maman de
Ange(s) : Romain
Décédé(e) à : 39 semaines
Le : 06/03/2013
Date d'inscription : 20/03/2013

MessageSujet: Re: Notre fils Hugo parti trop tôt   Dim 21 Juil - 12:54

Courage mamange, prends ton temps et prends du temps pour vous, profite de ce congé de maternité pour ton deuil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
doudi

avatar

Nombre de messages : 401
Localisation : Sud ouest
Je suis : Maman de
Ange(s) : ****7 petits anges ****
Décédé(e) à : 7 sa / 12 sa / 8 sa / 14 sa Ilona / 21 Sa Kiara / 16 Sa Léa / 13 Sa
Le : octobre 2009 / juillet 2010 / septembre 2010 / janvier 2012 /

octobre 2012 (annonce malformation cardiaque sévère et irréversible : refus de l IMG j'accompagnerai ma puce jusqu'au bout)
Kiara est née le 15 novembre 2012 à 16h22, elle s'est envolée dans mes bras, contre mon coeur de Maman avec tout notre amour à 16h26

18 Août 2013 : Léa a déployé ses ailes à 10h02 avec tout mon amour de Maman

février 2014 : tit ange
Date d'inscription : 13/10/2012

MessageSujet: Re: Notre fils Hugo parti trop tôt   Lun 22 Juil - 1:30

Ton histoire et celle d Hugo est si triste et si touchante ...

je t envoie plein de courage et soutien et toutes mes pensées pour toi et ton ange
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alixpm



Nombre de messages : 4
Localisation : Pézenas
Je suis : Maman de
Ange(s) : Hugo
Décédé(e) à : 34 semaines
Le : 15/05/2013
Date d'inscription : 21/06/2013

MessageSujet: Re: Notre fils Hugo parti trop tôt   Lun 22 Juil - 4:28

Merci pour votre soutien, ca fait du bien de se savoir comprise et soutenue meme si j'aimerai que tout se passe dans d'autres circonstances et ne jamais avoir connu l'existence de ce forum...
Maman de Zoé, j'avais lu ton histoire il ya quelques semaines qui m'avait trés touchée... Je vois que tu as eu ta petite leeloo l'année derniere, quel beau message d'espoir, ca nous rappelle que tout ne fini pas toujours mal...
C'est trés gentil de me proposer de la doc et je serai trés intéressée d'en avoir. Comment veux tu que l'on fasse ?
Aujourd'hui c'est pas la grande forme... comme tu dis c'est des vraies montagnes russes. On croit allez mieux un jour et l'instant suivant c'est la crise de larmes. Tout est tellement injuste, pourquoi moi, pourquoi nous.... et kate middleton qui va accoucher, je regarde i-télé et ca passe en boucle....j'ai envie de crier fort, d'hurler mais aussi de me faire toute petite et me cacher sous ma couverture pour ne plus affronter tout ca... tout est tellement contradictoire dans ma tete...
Faut que je file, j'ai rdv avec ma psy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
caro1986

avatar

Nombre de messages : 943
Age : 31
Localisation : Yves-gomezee ( belgique )
Je suis : Maman de
Ange(s) : notre petite étoile

Décédé(e) à : 17 semaines
IMG cause trisomie 21
Le : 03 juin 2013 a 16h30
Date d'inscription : 14/06/2013

MessageSujet: Re: Notre fils Hugo parti trop tôt   Lun 22 Juil - 5:20

Je t'envoie pleins de courage I love you  la vie est tellement injuste et tellement dure ....
Douce pensé a ton ange
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
seveally

avatar

Nombre de messages : 718
Age : 37
Localisation : France
Je suis : Maman de
Ange(s) : Romain
Décédé(e) à : 39 semaines
Le : 06/03/2013
Date d'inscription : 20/03/2013

MessageSujet: Re: Notre fils Hugo parti trop tôt   Lun 22 Juil - 17:07

J'espère que la psy t'aidera et te fera du bien, pour moi et mon mari ça nous fait du bien, la dernière fois qu'on la vue c'était la première fois où on ne sortait pas du rendez vous en pleurant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Malo



Nombre de messages : 1586
Age : 47
Localisation : Bretagne
Je suis : Maman de
Ange(s) : Gwen
et de 4 poussieres d'anges
et 2 GEU
et de Lenaïg et Yanig
Décédé(e) à : 24Sa + 4 jours.
6 jours de vie
16SA pour les jumeaux
Le : 11/12/2006
01/08 (7SA)
04/09 (5SA)
04/10 (5SA)
08/10 (5SA)
03/11 (GEU)
3/2/2012 (16SA)
08/2012 (GEU)
Date d'inscription : 10/12/2010

MessageSujet: Re: Notre fils Hugo parti trop tôt   Mar 23 Juil - 8:42

Douces pensées à ton Hugo

Je t'envoie plein de courage pour les jours à venir
Accordes toi du temps, faire le deuil d'un enfant, c'est faire le deuil d'un avenir et non d'un passé
et c'est vraiment pas dans l'ordre logique de la vie.
C'est bien que tu sois suivi avec un psy, c'est important de parler de ses peines, ses douleurs, ses doutes
ça aide à avancer, ainsi que le temps et le soutien de ton entourage.
Courage
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Notre fils Hugo parti trop tôt
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nos Petits Anges au Paradis :: DEUIL PÉRINATAL :: TÉMOIGNAGES-
Sauter vers: