DEUIL PÉRINATAL - SITE OFFICIEL
 
AccueilGalerieFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez | 
 

 Alizée, un souffle de vie trop court...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
ptibout

avatar

Nombre de messages : 272
Localisation : ain
Je suis : Maman de
Ange(s) : Alizée
Décédé(e) à : 22SA+4jours
Le : 6/03/2013
Date d'inscription : 19/04/2013

MessageSujet: Alizée, un souffle de vie trop court...   Ven 16 Aoû - 6:43

Je suis mamange depuis déjà quelques temps sur le forum, et je fais maintenant partis des févriettes. Et aujourd'hui j'ai décidé de me lancer..
 Le 29 octobre 2012, après quelques jours de retard de règles je fais un test qui se révèle +, je file au labo faire la prise de sang pour confirmer tous sa, et c'est juste!! Tu es dans mon bidon!!  La grossesse ne commence pas très bien, beaucoup de nausées, de vomissements, de malaise, et au final à 8SA je suis hospitalisée car je ne peux plus boire ni manger... Je ressors au bout de 4 jours. Je suis en arrêt pour le travail pendant 2 jours mais mon médecin traitant me prolonge 1 mois. Au troisième mois, première écho, tous vas bien. Ma généraliste me prolonge encore car maintenant les contractions font leur apparition. Au 5ème mois nous voyons le gynécologue obstétricien, nous apprenons que tu es une petite fille! Nous apprenons surtout que mon col est ouvert... Le médecin nous conseils alors de nous reposer et me met en arrêt pour menace d'accouchement prématuré... Nous sommes alors le vendredi 1er mars.
 
Le mercredi 6 mars arrive, je me lève en même temps que ton papa car l’aide ménagère doit arriver à 8 heures. Et à peine levé, je suis prise de fortes douleurs au niveau du col de l’utérus, je me tiens à peine debout, la douleur est telle que mes larmes coulent toutes seules. Ton papa m’entend et me demande ce qui se passe, je lui explique alors que j’ai très mal. Vu tous les aléas que j’ai eus depuis le début de ma grossesse, je me dis que cela va passer. Je lui dis de filer au boulot, et je lui promets de rester allongé sur le canapé toute la journée. Liliane arrive, elle me regarde et me dis « Tu n’a pas l’air bien dit donc. », je lui explique mes douleurs, d’où la nécessité de sa présence ! Nous discutons cinq minutes autour d’un café, puis elle s’empare de l’aspirateur. J’en profite pour m’allonger, mais aucune position ne me soulage et je sens des contractions très douloureuses. Je décide d’appeler le service de gynécologie où j’avais été hospitalisé, j’explique mes douleurs à l’infirmière qui me dit de venir rapidement faire un monitoring. Je raccroche le téléphone et essaie de voir si mes contractions sont régulières, mais les douleurs sont tels que je ne distingue pas les contractions du reste.
Je dis alors à Liliane de laisser tomber l’aspirateur, et de m’emmener à la maternité car quelque chose ne va pas du tout. Elle me demande alors si je ne préfère pas plutôt qu’elle appelle les pompiers ! Bien évidemment je refuse, je suis pompier au village et au centre-ville, je ne souhaite absolument pas que mes collègues soient obligés de m’ausculter ! Autant pour eux que pour moi ! Nous montons dans sa voiture et nous voilà partis pour la maternité, j’envoie un message à ton papa et lui demande de me rejoindre à la maternité, je lui dis que mes douleurs empirent. Arrivés à l’hôpital nous cherchons les urgences de la maternité, mais aucune indication… nous montons à l’étage de la maternité, mais là aucune indication non plus. Je sonne à un interphone où l’on me dit que la maternité se trouve juste derrière moi. Je sonne donc à l’interphone d’en face, personne ne répond,  je sonne une deuxième fois, une troisième fois, personne. Une femme brune avec une grande blouse blanche tape un code et entre dans la maternité. Je l’interpelle et lui dis que j’ai sonné mais que personne ne me répond, elle me dit alors d’attendre, que quelqu’un va venir. Ton papa arrive, il ouvre la maternité avec son badge et me fait entrer. Il va chercher du personnel et je suis enfin prise en charge. Je leur explique ce qui se passe et on me demande de m’allonger pour faire un monitoring. Une dame me demande si j’ai des contractions, je lui dis que oui depuis le troisième mois, mais que celles d’aujourd’hui sont très douloureuses. Elle me pose le monitoring et me dit de ne pas m’inquiéter si je n’entends pas de petit cœur battre car ma grossesse n’est qu’à cinq mois et le matériel n’est pas prévu pour. Je lui réponds que de toute façon je te sens bouger, donc je ne suis pas inquiète. Le monitoring ne donne rien, on me change alors de salle. Une autre personne vient m’ausculter, elle me dit alors que mon col est effacé… Je fonds en larmes et je lui dis que ce n’est pas possible, tu es est trop petite pour vivre… Elle me regarde dans les yeux et me dit le visage crispé,  « C’est trop tôt pour qu’elle vive, mais vous allez accoucher aujourd’hui madame ». Ton papa est là et nous pleurons tous les deux, nous comprenons que notre rêve est en train de virer au cauchemar et que notre vie va devenir un enfer. Un autre médecin vient me faire une échographie, il me dit alors que mon col est en fait à 5,4 cm, mais que ma poche des eaux a fait une hernie à travers le col de l’utérus et que les chances de terminer ma grossesse sont infimes.  Pour pouvoir continuer cette grossesse, il faudrait que ces contractions insoutenables cessent. Je leur demande qu’est-ce que l’on peut faire pour les arrêter, mais je comprends rapidement qu’il n’y a pas grand-chose à faire. Ce même médecin me dit qu’ils peuvent percer la poche des eaux ce qui provoquera l’accouchement assez rapidement. Nous refusons catégoriquement. Nous gardons espoirs que les contractions cessent d’elles-mêmes. Nous informons alors le médecin que nous voulons laisser faire la nature et que si cette situation doit durer trois semaines, et bien tant pis, pour nous il est hors de question de précipiter les choses. Nous voulons te laisser ta chance ; nous demander de percer cette poche des eaux reviendrait pour nous à choisir de te laisser partir. Hors cette idée nous est insupportable.
On me change une troisième fois de salle, cette fois direction la salle d’accouchement. Je dois m’installer dans un fauteuil roulant, et ma seule crainte est de percer la poche des eaux en bougeant. La sage-femme m’installe ensuite dans un lit sur lequel ils peuvent adapter ces maudits étriers. Elle me fait me déshabiller, et prend soin de me couvrir avec la chemise en même temps que je retire mon tee-shirt, geste que j’apprécie beaucoup vu que je suis très pudique. Elle me couvre également avec un drap et une couverture rose. Elle m’explique alors qu’elle va me poser un cathéter et faire un bilan sanguin. Les contractions sont tellement douloureuses que je ne sens presque pas la piqûre. Elle me pose alors une perfusion et me scope, électrocardiogramme, saturation et pression artérielle. Elle met également en place un monitoring. Les douleurs sont de pire en pire, la sage-femme me dit alors que l’équipe d’anesthésistes va venir me voir d’ici une demi-heure. En attendant on me propose le Kalinox, un gaz à base de protoxyde d’azote et d’oxygène qui permet de réduire les sensations de douleur. Ton papa me tient le masque ; cela me fais du bien, par moments j’ai même l’impression de mourir, et c’est agréable, j’ai la sensation de ne plus être dans mon corps, je déconnecte complètement. Rapidement la bouteille est vide, il n’en restait que le fond, Fabrice prévient le personnel et une aide-soignante nous emmène une nouvelle bouteille mais celle-ci aussi est quasi vide. Rapidement je n’ai plus rien pour calmer mes douleurs, ton papa a prévenu le personnel qu’il fallait rapidement une autre bouteille, mais rien n’arrive… Agacé de me voir souffrir il appelle un de ses collègues afin qu’il lui monte rapidement une bouteille de remplacement. Finalement il ira en chercher une dans le bloc d’à côté sur les conseils de son collègue qui s’occupera de la remplacer. C’est plutôt pratique d’avoir un conjoint qui travaille à l’hôpital ! Mes douleurs sont de nouveau partiellement apaisées. Les anesthésistes arrivent et ils décident de me poser une pompe avec du Sufenta, un morphinique, ils font quelques bolus pour calmer mes douleurs, mais à vrai dire je n’ai pas vraiment senti la différence. Ils m’expliquent qu’ils ne veulent pas me poser de péridurale car cela risquerait de dilater davantage le col. Je comprends leur décision et l’accepte. Nous gardons l’espoir que les contractions s’arrêtent et que ma grossesse puisse se terminer malgré les conditions difficiles que cela impliquerait.
La sage-femme vient nous voir un moment pour nous expliquer ce qui va se passer au moment de ta naissance. Elle me prévient que tu risques de pleurer, je fonds encore une fois en larmes. Elle me demande si je veux te prendre dans mes bras, mais à ce moment-là je suis incapable de lui répondre, car moi ce que je veux c’est te garder à l’intérieur de moi. Elle nous demande également si nous voulons te reconnaitre et t’inscrire dans notre livret de famille, ce qui est une évidence pour nous. Alors oui nous te reconnaîtrons. Elle nous demande également si nous voulons récupérer ton corps ou non. Je trouve cela très dure car tu es encore en vie en moi, et on me parle de toi comme si tu n’étais déjà plus là. Elle ajoute que soit nous pouvons récupérer ton corps et organiser des funérailles, soit tu iras en déchets médicaux… Quelle horreur… je comprends alors que la médecine se fiche complètement d’un petit être, de toi notre fille. Elle me demande également si je souhaite avoir un drap sur les jambes pour l’accouchement, là je lui dis oui sans hésiter. Elle sort pour nous laisser discute de tout cela tranquillement, ton papa me demande si je veux toujours t’appeler Alizée. C’est le prénom que nous avions choisi dès le début, nous étions tous les deux tombé d’accord très vite, alors oui, tu t’appelleras Alizée. De toute façon je serai incapable d’appeler un autre enfant par ce prénom puisque depuis que je tu es dans mon ventre, nous t’avions choisi ce joli prénom. Ce prénom c’est le tien.
Rapidement les douleurs s’amplifient et deviennent insupportables, finalement j’aurai droit à la péridurale. La sage-femme m’explique alors que lorsque la contraction en cours sera terminée, il faudra que je m’asseye au bord du lit. J’ai peur, une fois encore ma seule angoisse est que le fait de bouger perce la poche des eaux et accélère ta naissance. Je m’exécute doucement, je me rappelle mes cours d’infirmière et je saisis mon oreiller pour le mettre sur mes genoux et essayer de bouger le moins possible. Je garde le masque de Kalinox sur mon visage, j’ai peur de cette piqûre. Je suis alors prise d’une sensation insupportable, une envie pressante d’aller à la selle. J’en fais part à la sage-femme. Je lui dis qu’il faut que j’aille sur le bassin rapidement, que sa pousse très fort, elle m’explique alors que ce n’est pas ce que je pense mais qu’il s’agit de toi qui pousses. Je lui assure le contraire je lui répète que c’est du bassin dont j’ai besoin. Elle me confie alors qu’elle a regardé à l’échographie, et que mon côlon est vide. J’ai mal et je crie que tu pousses. Elle demande à l’anesthésiste de se dépêcher. Elle me confira plus tard qu’elle pensait à ce moment précis que j’allai accoucher. Je n’ai rien senti de la piqûre, mais ton papa m’a dit que la taille de l’aiguille ne faisait pas rire. Je me rallonge et rapidement je sens l’effet de l’anesthésie. Cela me fait du bien, et je ne sens même plus les contractions, je dis alors à ton papa que je pense que mes contractions se sont arrêtées, je pose alors ma main sur mon ventre et le sens durcir à nouveau, mais sans aucune douleur. Je comprends alors que rien ne s’est arrêté, que ce n’est qu’une sensation. Je te sens bouger, tu me mets des petits coups dans le ventre, comme pour me dire que tu es bien là, et cela me rassure. Je fonds en larmes à nouveau et je dis à ton papa que tu bouges… Jusqu’à 16 heures nous allons aller d’espoir en déception. La sage-femme me demande alors si j’ai compris que j’allais accoucher, et nous lui avons dit que nous gardions un peu d’espoir, que l’on s’accrochait à ce que nous pouvions. Ton papa est alors allé se changer au vestiaire, le temps d’une petite accalmie des douleurs. J’ai alors demandé à la sage-femme comment est-ce que je faisais pour uriner, déjà plus de deux litres de perfusion m’avaient été passés et je craignais de me faire dessus à cause de la péridurale. Elle m’a rassuré et m’a expliqué que la péridurale bloquait mes sphincters, et que le seul moyen d’uriner était de me faire un sondage urinaire. Je lui ai alors demandé de me faire ce sondage, je lui ai expliqué que je ne voulais pas que ma vessie comprime l’utérus et provoque l’accouchement. Elle me dit qu’il n’y a pas de soucis, autant profiter de l’absence de monsieur pour le faire. Elle m’installe, et j’avoue qu’avec la péridurale ce n’est pas simple, j’ai la sensation que mon bassin pèse une tonne, l’avantage est que l’on ne sens rien, ni la toilette, ni le sondage. Fabrice rentre en plein pendant le geste, je lui demande donc d’attendre dehors 2 minutes. La sage-femme termine et me dit qu’elle va en profiter pour me réexaminer. Et là la descente aux enfers continue. Elle me regarde et me dit « Je sens la tête…je suis désolée », sa voix tremble, je comprends alors que toutes ces heures passées à lutter ensemble n’ont servi à rien. Elle fait alors revenir Fabrice et nous laisse ensemble afin de réaliser ce qu’il est en train de se passer. Nous pleurons, nous comprenons que plus aucun espoir ne nous est permis. Les douleurs reviennent de plus belle et même la péridurale ne semble plus me calmer. Ton papa essaie de m’apaiser comme il le peut, il me caresse le visage, les cheveux, me tient la main. Rien que le fait de le savoir prêt de moi me calme. Je pleure, je ne veux pas que tu sortes, c’est trop tôt, je le dis, je le crie, je le pleure avec toutes les larmes de mon corps. Soudain je sens quelque chose se dérober en moi et je comprends que tout est fini, te voilà, tu arrives… Je crie à Papa d’appeler la sage-femme.
 
 Du personnel arrive rapidement, je leur dis que tu arrives, je pleure, je crie, je ne veux pas que tu sortes, c’est trop tôt, je crie de toutes mes forces pour que tu restes à l’intérieur de mon ventre. Je refuse cette idée de te donner la vie et la mort aujourd’hui, ce n’est pas juste, tu ne mérites pas cela, pas toi, pas mon petit cœur. Beaucoup de monde est autour de moi, et la sage-femme arrive. On m’installe, je n’ai pas la force de les aider et je les laisse faire. Je continue de crier de pleurer, je veux mourir et je le dis, je le pleure. Et soudain je sens que tu me quittes… Une sensation de vide soudain, comme si mon corps se vidait tout entier. J’ai la sensation d’être déconnecté, dans un état second, je ne comprends pas tout ce qui se dit. J’entends Fabrice demander à couper notre cordon… Tu ne fais plus partie de moi, et plus aucun espoir de te voir grandir à nos côtés ne nous est permis. Mon corps tremble, je ne contrôle rien. Fabrice demande à la sage-femme ce qu’il m’arrive, elle lui répond alors que ce sont les nerfs qui lâchent, après toute l’angoisse de la journée. Je ne sais pas combien de temps cela dure. Je vois ton papa te porter, de ces yeux coulent les larmes, je lui demande à te voir, et il me demande si je suis sûre de moi. Je veux te prendre dans mes bras, t’embrasser, m’excuser de ce que je te fais subir. Il te pose dans mes bras, le personnel t’a mis un petit bonnet orange et un lange blanc. Tu respires mais ta peau est violacée, tu as de tout petits doigts, ils tiennent tous sur une seule phalange de mon index, ils ont de tout petits ongles. Tu es belle, tu as les mêmes lèvres toutes fines que ton papa, tu as même quelques cheveux. Papa me dis qu’il t’a vu lui faire un sourire. Je te fais un bisou et je te garde dans mes bras avec ton papa près de moi. Un homme me dit alors qu’il va devoir intervenir car le placenta est mal sorti. Je ne sens rien, et de toute façon je suis occupée à profiter au maximum des quelques instants trop courts que la vie nous laisse ensemble. Tout le personnel sort petit à petit pour nous laisser profiter de toi. Nous te contemplons, nous te trouvons belle, et nous sommes dégoûtés de cette journée infernale qui va nous priver de toi à jamais. La sage-femme revient m’ausculter, je te remets donc dans les bras de papa, et c’est la dernière fois que je te verrai vivante. La sage-femme vérifie mon ventre, elle me dit qu’elle doit également vérifier les saignements. Puis elle repart. Fabrice me demande alors si je veux te reprendre dans mes bras, mais je suis persuadé que tu n’es plus avec nous alors je lui dis que non. Je veux me souvenirs de tes petits doigts serrant les miens… Il sort de la salle d’accouchement avec toi et ne revient pas. Au bout de quelque temps la sage-femme revient m’ausculter, je lui demande alors où est ton papa et elle m’explique qu’il est avec toi, que tu es toujours avec nous et que les médecins te donnent de la morphine pour t’aider à partir. Ton pouls est à quarante et ta saturation à dix pour cent. Il est dix-neuf heures quinze. Je demande à la sage-femme à quelle heure elle termine et me dit qu’elle termine à dix-neuf heures trente. Papa est avec toi, il est très courageux, et toi aussi.
 
Il revient me voir, mais toi tu n’es plus là, tu as rejoint les anges. Il sera resté avec toi jusqu’au bout. Nous pleurons beaucoup. Le personnel respect notre peine et nous laisse tranquilles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kaloo

avatar

Nombre de messages : 868
Localisation : belgique
Je suis : Maman de
Ange(s) : mael et thiago
Décédé(e) à : 20sa
Le : 11/12/12
Date d'inscription : 03/01/2013

MessageSujet: Re: Alizée, un souffle de vie trop court...   Ven 16 Aoû - 7:21

mon dieu , je suis en pleure en lisant ton histoire amandine!  cmt ces histoires nous touche plus encore quand on connait un peu mieux les gens....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Manon.mon ange

avatar

Nombre de messages : 1875
Age : 35
Je suis : Maman de
Ange(s) : Ludivine et Angélique et Manon
Décédé(e) à : Ludivine et Angélique décédées à 21 SA
Manon décédée 15 jours avant le terme
Le : 25/05/2011 , 16/04/2012
Date d'inscription : 04/05/2012

MessageSujet: Re: Alizée, un souffle de vie trop court...   Ven 16 Aoû - 7:34

polein de pensées pour ton ange et plein de bonehur pour ce bel espoir qui est en toi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
isa88

avatar

Nombre de messages : 256
Localisation : lorraine
Je suis : Maman de
Ange(s) : 1 fils

mon fils
j'aurais aimée t'appeler Mattéo

et une poussière d'étoile
Décédé(e) à : à 13- 14 sa de grossesse

à 18 semaines de grossesse

à 5-6 semaines de grossesse
Le : 12 novembre 2012

10 aôut 2011

janvier 2003
Date d'inscription : 09/09/2011

MessageSujet: Re: Alizée, un souffle de vie trop court...   Ven 16 Aoû - 8:49

amandine ton histoire ma énormément touché je suis émue de te lire
comme le dit kaloo ça nous touche quand on connait mieux les gens

douces pensées à ta petite alizée
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurore6883

avatar

Nombre de messages : 5224
Age : 34
Localisation : savenay(44)
Je suis : Maman de
Ange(s) : Mes jumeaux:
Victor né à 18h45
et Louise né a 19h05
Décédé(e) à : 23sa+2j(sans cause...sauf le risque d'une grossesse gémellaire: mon col s'est ouvert)
Le : 07/01/2011 à 19h35 (France-77)
Date d'inscription : 13/01/2011

MessageSujet: Re: Alizée, un souffle de vie trop court...   Ven 16 Aoû - 14:03

ptit bout <3 jusquau bout vous vous serez battu pour qualizee reste avec vous.
ce petit coeur devait etre si belle, jen suis certaine.
elle a eu beaucoup de chance de partir avec ton chéri... moi je ne sais meme plus sils sont partis avec nous ou non :/ je ne pense pas.. en même temps je lai croyais mort quand je lai ai eu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marjorie54

avatar

Nombre de messages : 1573
Age : 29
Localisation : france - 54
Je suis : Maman de
Ange(s) : poussière d’étoile 1 en 2010
poussière d’étoile 2 en 2010
poussière d’étoile 3 en 2011
poussière d’étoile 4 en 2011
Mon ange Naomia le 15/03/13
poussière d’étoile 5 le 27/06/13
poussière d’étoile 6 le 23/08/13
Poussière d'étoile 7 le ../10/13
Poussières d'étoiles 8 et 9 ../04/15
Décédé(e) à : Naomia décédé in-utero a 25 semaines
Le : 13 Mars 2013, j'ai accouche le 15 Mars 2013 a 14h.

Cause: cordon long et vrille.
Date d'inscription : 24/06/2013

MessageSujet: Re: Alizée, un souffle de vie trop court...   Ven 16 Aoû - 16:09

Quel histoire dechirante...
Je te souhaite le plus geand d bonheur avec ton petit espoire qui grandit en toi...
Ta puce veille bien sur vous.
Bisous volant a nos anges <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ange74

avatar

Nombre de messages : 159
Localisation : Annecy
Je suis : Maman de
Ange(s) : Louna et Léonie
Petite poussière d'ange
Décédé(e) à : 23SA + 2 jours
4SA
Le : 14/05/2013
Juin 2014
Date d'inscription : 20/06/2013

MessageSujet: Re: Alizée, un souffle de vie trop court...   Ven 16 Aoû - 18:37

que votre histoire est triste et en te lisant les larmes coulent. je le revois ce lundi 13 mai ou mes 2 princesses ont rejoint les anges le mardi 14 mai a 00h48 et 00h58. je me revois dans cette salle d'accouchement avec toutes ses questions et toute cette vie qui s'écroule.
pleins de pensées a ton ange.
je vous aime mes princesses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maud&Tom

avatar

Nombre de messages : 509
Age : 39
Localisation : France 71
Je suis : Maman de
Ange(s) : Tom ange
Décédé(e) à : 29 SA cause IMG
Le : 04/07/2013, et Tao bébé espoir né le 02/08/2014
Date d'inscription : 25/07/2013

MessageSujet: Re: Alizée, un souffle de vie trop court...   Ven 16 Aoû - 19:31

Oh Amandine,

Les larmes coulent en te lisant et me laissent sans mots.

Quelles difficiles épreuves que la vie nous fait traverser. Elle n'est vraiment pas juste. Vous avez fait tout ce que vous pouviez, avez été si fort pour votre fille.
Je suis sûre qu'elle a senti tout l'Amour que vous avez pour elle.
J'espère qu'elle veille sur vous et sur son petit frère ou sa petite soeur maintenant.

Je pense très fort à vous et vous souhaites pleins de bonheur à venir.
Grosses bises et plein de courage.
Gros bisous à nos Anges aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eliottzoe

avatar

Nombre de messages : 5478
Age : 45
Localisation : Ile de France
Je suis : Maman de
Ange(s) : Zoé, née à 37SA+3, le 11-01-2011
Décédé(e) à : 12 jours suite à une Hémorragie Foetale Massive
Le : 23-01-2011
Date d'inscription : 17/02/2011

MessageSujet: Re: Alizée, un souffle de vie trop court...   Sam 17 Aoû - 17:41

amandine...quelle histoire à la fois si déchirante et tellement pleine d'amour...C"est sur que ce n'est pas juste de perdre ces petits bouts qui ne demandent qu'à vivre et que nous voulions tant aimer.
Alizée a été accompagnée jusqu'au bout, emplie de votre amour.
Je vous souhaite que petit bout à venir fasse à nouveau rentrer le bonheur dans votre vie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ptibout

avatar

Nombre de messages : 272
Localisation : ain
Je suis : Maman de
Ange(s) : Alizée
Décédé(e) à : 22SA+4jours
Le : 6/03/2013
Date d'inscription : 19/04/2013

MessageSujet: Re: Alizée, un souffle de vie trop court...   Jeu 29 Aoû - 8:53

Merci à vous les filles...
Malgré tous je me rend compte qu'on a eu la chance de partager quelques instants avec notre princesse...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ludoayrton2

avatar

Nombre de messages : 451
Localisation : France
Je suis : Papa de
Ange(s) : Mady et Adèle
Décédé(e) à : 21 et 25 jours (naissances à 24 SA)
Le : 22/01/13 et 26/01/13
Date d'inscription : 14/08/2013

MessageSujet: Re: Alizée, un souffle de vie trop court...   Jeu 6 Mar - 3:33

Amandine mon amie,

en ce 6 mars, mes pensées vont vers Alizée pour ses 1 an. Bon courage aux parents pour cette date difficile, et bonne continuation avec bébé espoir Ethan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
calinox

avatar

Nombre de messages : 1423
Localisation : france
Je suis : Maman de
Ange(s) : petit garcon
Décédé(e) à : 7 mois de grossesses pour cause RCIU
Le : novembre 2012
Date d'inscription : 27/03/2013

MessageSujet: Re: Alizée, un souffle de vie trop court...   Jeu 6 Mar - 4:43

tendres pensées pour ta jolie princesse
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
auréle

avatar

Nombre de messages : 754
Localisation : seine maritime
Je suis : Maman de
Ange(s) : Ambre
Décédé(e) à : 39 semaines +6 sans raison connue
Le : 24/11/2013
Date d'inscription : 03/12/2013

MessageSujet: Re: Alizée, un souffle de vie trop court...   Jeu 6 Mar - 5:02

Douce pensée a ton petit ange Alizée ,devenue grande soeur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ptibout

avatar

Nombre de messages : 272
Localisation : ain
Je suis : Maman de
Ange(s) : Alizée
Décédé(e) à : 22SA+4jours
Le : 6/03/2013
Date d'inscription : 19/04/2013

MessageSujet: Re: Alizée, un souffle de vie trop court...   Ven 28 Mar - 13:27

Merci à vous d'avoir pensée à notre petite princesse... Ce 6 mars à été difficile.
Nous sommes allé sur la tombe de ma princesse (2eme fois pour moi depuis son décès car grossesse espoir alitée). Nous lui avons déposé de jolies fleurs et lui avons présenté son petit frère Ethan. Le monument de sa tombe est magnifique, rose pâle avec un gros coeur et son prénom écrit en lettre doré... je trouve que nous avons très bien choisit.
Pleins de doux bisous à tous nos anges...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sissi82

avatar

Nombre de messages : 281
Localisation : France
Je suis : Maman de
Ange(s) : Mon Grand ou mon soleil plein d'énergie, et Chloé mon étoile d'ange
Décédé(e) à : 30 SA
Le : 14.09.2013
Date d'inscription : 03/10/2013

MessageSujet: Re: Alizée, un souffle de vie trop court...   Sam 29 Mar - 5:00

Je ne peux retenir mes larmes en lisant ton temoignage.
Et je suis ravie de voir que la vie vous a apporté ce bébé espoir. Je vous souhaite plein de bonheur.
Et douces pensées a ton ange Alizée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ludoayrton2

avatar

Nombre de messages : 451
Localisation : France
Je suis : Papa de
Ange(s) : Mady et Adèle
Décédé(e) à : 21 et 25 jours (naissances à 24 SA)
Le : 22/01/13 et 26/01/13
Date d'inscription : 14/08/2013

MessageSujet: Re: Alizée, un souffle de vie trop court...   Ven 6 Mar - 6:00

Pensées particulières en ce jour pour Alizée, ses parents, et son petit frère...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ptibout

avatar

Nombre de messages : 272
Localisation : ain
Je suis : Maman de
Ange(s) : Alizée
Décédé(e) à : 22SA+4jours
Le : 6/03/2013
Date d'inscription : 19/04/2013

MessageSujet: Re: Alizée, un souffle de vie trop court...   Ven 6 Mar - 7:03

Merci ludo... Bon sang que la vie est toujours aussi douloureuse,  l'arrivée d'ethan nous rempli de joie chaque jour (bon sang il marche déjà !!) et pourtant notre coeur est toujours aussi triste,vide... Je ne cesse de pleurer depuis plusieurs jours et je n'ai même plus envie d'avancer...  Mais pas le choix petit Ethan à besoin d'une maman et d'un papa alors je garde le dos droit mais le coeur n'y est pas en ce moment.  Doux anniverciel ma princesse d'amour, je t'aime tellement...  Tu me manques...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maud&Tom

avatar

Nombre de messages : 509
Age : 39
Localisation : France 71
Je suis : Maman de
Ange(s) : Tom ange
Décédé(e) à : 29 SA cause IMG
Le : 04/07/2013, et Tao bébé espoir né le 02/08/2014
Date d'inscription : 25/07/2013

MessageSujet: Re: Alizée, un souffle de vie trop court...   Lun 8 Fév - 17:37

Juste un petit coucou à  Alizée en passant <3
Douces pensées à vous <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ptibout

avatar

Nombre de messages : 272
Localisation : ain
Je suis : Maman de
Ange(s) : Alizée
Décédé(e) à : 22SA+4jours
Le : 6/03/2013
Date d'inscription : 19/04/2013

MessageSujet: Re: Alizée, un souffle de vie trop court...   Jeu 11 Fév - 11:13

Merci ma douce maud... Bon sang bientôt 3 ans que notre princesse a déployée ses ailes... Elle me donne chaque jour la force d'avancer et de faire notre possible avec l'association...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liliju

avatar

Nombre de messages : 967
Localisation : Saint Nazaire
Je suis : Maman de
Ange(s) : Arthur et Elisa
Décédé(e) à : 19 SA + 6 pour Arthur
19 SA + 3 pour Elisa
Le : 27 août 2015 pour mon garçon
7 août 2016 pour ma fille
Date d'inscription : 26/11/2015

MessageSujet: Re: Alizée, un souffle de vie trop court...   Jeu 11 Fév - 17:20

Ptibout, j'ai lu ton témoignage avec beaucoup d'émotion, cela fait un peu plus de 5 mois que j'ai vécu la même chose que toi... Apprendre à vivre autrement, des rêves envolés à tout jamais avec son bébé... Et l'espoir qu'un jour le bonheur refrappe à sa porte. 

J'ai lu dans les autres commentaires que tu avais eu une 2ème grossesse, as tu été cerclée ? Tu es tombée enceinte combien de temps après Alizée ?

Je ne veux pas être intrusive avec mes questions mais ton témoignage me redonne de l'espoir. Merci...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ptibout

avatar

Nombre de messages : 272
Localisation : ain
Je suis : Maman de
Ange(s) : Alizée
Décédé(e) à : 22SA+4jours
Le : 6/03/2013
Date d'inscription : 19/04/2013

MessageSujet: Re: Alizée, un souffle de vie trop court...   Ven 12 Fév - 0:46

Bonjour liliju. Je te rassure tu n'es pas intrusive! Nous sommes ici pour partager et surtout pour pouvoir se redonner du courage... J'ai effectivement la chance d'avoir eu un petit espoir qui vient de fêter ses 2 ans, mon petit Ethan... J'ai été cerclé a 12 sa sur un col déjà ouvert a 1 cm et long de seulement 28mm. Je suis tombé enceinte trois mois après le départ de mon ange. La grossesse a été compliqué mais Ethan est bel et bien la!! Je te souhaite beaucoup de courage et n'hésite pas si tu as des questions!! Douces pensées...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liliju

avatar

Nombre de messages : 967
Localisation : Saint Nazaire
Je suis : Maman de
Ange(s) : Arthur et Elisa
Décédé(e) à : 19 SA + 6 pour Arthur
19 SA + 3 pour Elisa
Le : 27 août 2015 pour mon garçon
7 août 2016 pour ma fille
Date d'inscription : 26/11/2015

MessageSujet: Re: Alizée, un souffle de vie trop court...   Mer 17 Fév - 3:55

Merci ptibout. Pour l'instant il n'est pas encore question de grossesse, j'attends que bébé espoir s'installe... 

Douces pensées à Alizée
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Alizée, un souffle de vie trop court...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nos Petits Anges au Paradis :: DEUIL PÉRINATAL :: TÉMOIGNAGES-
Sauter vers: