DEUIL PÉRINATAL - SITE OFFICIEL
 
AccueilGalerieFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez | 
 

 Notre histoire, à Clément que j'aime à l'infinie et au dela.....

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
lenou



Nombre de messages : 5
Localisation : aveyron
Je suis : Maman de
Ange(s) : Clément
Décédé(e) à : 3 jours
Le : 13/10/13
Date d'inscription : 12/12/2013

MessageSujet: Notre histoire, à Clément que j'aime à l'infinie et au dela.....   Ven 13 Déc - 10:17

Bonjour,
aujourd'hui est un jour particulier. Cela fait 2 mois presque heure pour heure que Clément, mon fils est partis ....
J'ai besoin de raconter ton histoire, j'ai besoin que le monde entier sache que tu as exister et que tu as changer notre vie à jamais.
Voila, je suis déjà maman d'une petite Clara, elle est merveilleuse. Elle a 18 mois quand nous commençons à parler de faire un autre enfant, et en janvier, le test de grossesse s'avère positif. Beaucoup de doutes en nous, c'est vrai mes enfants seront rapprochés et beaucoup me souhaite du courage, mais tu est déjà là, en moi, et j'ai confiance en toi. Nous serons comblé de ta venue, c'est certain. Ma grossesse se passe plutôt bien. Je suis très fatigué, et tu bouges beaucoup. Mon terme est le 9 octobre mais je sens que tu vas te faire désiré et que tu vas certainement attendre un peu, comme ta sœur. Voila le jour arrive et toujours rien. Je vais faire un monito de contrôle et rien en vue. Mon col est modifié mais pas de contractions. Mon 1er accouchement a été très compliqué et s'est pas bien passé. J'appréhende ce moment mais bon, il faut que tu arrive, je n'ai pas envie d'être déclenché. Alors je fais le ménage. Et le 10 octobre, vers 20h, je commence a sentir des contractions et surtout beaucoup de stress. Ta sœur est arrivé vite alors je pense que toi aussi tu arriveras vite. On fait manger Clara et je commence a préparer ton père a un éventuel dépars a la maternité. Papa va se coucher. Moi je tourne je tourne mais vers 23h les contractions sont bien la et je commence a perdre un peu de sang. Je réveille papa, et nous partons a la maternité. Nous sommes stressé, excité, inquiet que tout se passe comme pour Clara, mais tu vas arriver, c'est l'essentiel. Nous voila a la maternité. Mon col est déjà ouvert a 5. Tout ce que je souhaite, c'est la péridurale, que je n'ai pas pu avoir pour Clara. Tout va très vite. 2H30 du matin la peri est posée, sous contrôle monito. Ton cœur commence a se relentir, on pense que la péri ne te fais pas de bien alors il faut y aller. Je sens que tu es la et que tu vas sortir d'ici peu. Je pousse 3 fois et tu es la. C'est parfait. Pas de douleurs, pas d'épisio. Et la notre vie bascule mais on ne le sais pas encore.... On te pose sur moi mais tu as du mal a prendre ton souffle. On te prends pour aspirer tes poumons. Papa veut filmer, un jour magique. La sage femme te masse, t'aspirer mais tu as toujours du mal à reprendre. On ne comprend pas et on empêche Papa de filmer. Ce n'est pas normal et on commence à le comprendre. La sage femme appèle l'anesthésiste pour s'occuper de toi, moi il faut que l'on me fasse la délivrance. On t'as déjà aspirer beaucoup de fois et tu ne reprend toujours pas. On te mesure la saturation en oxygène  et elle est de 50. Ce n'est pas normal et personne comprend. Je te vois, tu est blanc, tu ne pleure pas. Que se passe t'il? On appele d'autres services afin de changer la machine de mesure, cela vient de la c'est sur. Mais non toujours le même chiffre, 50. Alors un appèle une maternité plus grande avec un service de néonat pour qu'il vienne te chercher parce qu'on voit bien que ça ne va pas. On les attend désespérément mais ils se font attendre... Je ne t'ai pas beaucoup vu, je veux te serrer dans mes bras. Tu ne vas toujours pas bien et l'anesthésiste décide de t'intuber, devant moi. Il faut que tu respires! On rappelle 3 fois l'ambulance, il faut qu'elle arrive et vite. J'entend le mot Purpan dans les couloirs. Quoi, Purpan, non c'est pas possible pourquoi Purpan? Il s'agit d'un gros hôpital a Toulouse. Mais non j'ai du rêver. Et puis 2h30 après l'ambulance arrive enfin avec un médecin pédiatrique, qui commence à te prendre en charge. Les médecins s'enguelent entre eux devant moi, pourquoi? ça à l'air grave. Mais on ne nous explique pas. On nous fais sortir de la salle. Je te laisse tout seul, avec des inconnus, je t'aime et je ne te l'ai même pas dis. Tu dois partir en urgence dans un plus gros hôpital pour savoir ce qu'il se passe. Et là, un médecin du SMUR vient me voir dans la chambre pour me prévenir que tout va bien se passer et que tu dois aller sur Toulouse mais ce n'est pas parce que c'est grave c'est parce que la bas ils sont bien équipé pour savoir ce que tu as. Quoi? Toulouse? Non, ce n'est pas vrai! Je me lève et commence à osser le ton. Que ce passe t-il, je veux comprendre, je veux comprendre, je veux te voir! On me prévient qu'un helico va venir te chercher. Alors c'est grave et personne ne me dis rien. Je veux te voir et le répète constamment a tout le monde. Je commence a prévenir la famille et on viens me voir dans ma chambre. Ta tante qui travaille décide de tout planter et de venir avec moi, j'ai besoin d'elle. L'hélico arrive enfin mais il y a du brouillard ça a pris du temps, encore. Les sage femme appèle pour que je puisse te rejoinde au plus vite la bas, mais il n'y a pas de places... C'est pas grave, on se débrouilleras, mais je veux te voir, j'ai peur de ne pas te reconnaitre, je t'ai si peu vue, si peux sentis... Là, on m'amène te voir car tu vas partir. Oh mon dieu, j'ai envie de crier, de me réveiller. Tu est sous respirateur, ta poitrine bat vite. Tu as des tuyaux partout. Le pediatre s'approche pour nous expliquer:" c'est grave, on ne sait pas ce qu'il a, mais c'est grave, il ne peut pas respirer tout seul, sa vie est en danger". Je lui demande si ça peut venir d'une malformation et il me dis qu'il ne pense pas, cela serait vu aux échographies. Il pense que tu t'es "noyé" avec du liquide. Je te touche enfin, je t'embrasse, on nous laisse même le temps de prendre des photos. C'est bizarre, je commence a comprendre que c'est peut être la dernière fois que je te vois en vie. Oh mon dieu, pourquoi toi , pourquoi nous, ce n'est pas possible. Tu pars en hélico et Papa te suis en voiture, on se retrouve la bas, à 2h de route. On peut appeler pour avoir de tes nouvelles. 1H après ton dépars on nous annonce, il s'agit d'une malformation cardiaque et il t'opère dessuite afin que ton état s'améliore un peu. Je décide donc de partir te rejoindre, vite. Et voila on est sur la route et tout le monde nous rassure, tout va bien se passer, ce n'est peut être pas si grave et je veux y croire, trop de malheurs autour de nous, ça ne peut pas nous arriver à nous. Nous voila arriver la bas je peux enfin aller te voir. Papa a vu le cardiologue et il m'explique du mieux qu'il peut ce que tu as. Il s'agit d'une transposition des gros vaisseaux au niveau du cœur, ce qui empêche l'oxygène d'arriver à tes poumons. On t'as opéré, mais cela est provisoire, avant la grande opération qui consiste à inverser ces vaisseaux. T'as saturation va mieux, elle est de 80 maintenant. Le cardiologue nous explique que c'est très grave mais que cela s'opère. On va attendre que tu te remette un peu de tout ça et on va t'opérer d'ici 15 jours. Cela sera dur mais c'est pas grave, c'est pour toi. On peut enfin te voir, tu as l'air d'aller un peu mieux même si le trajet en hélico été critique, c'est pas grave tu est en vie, on ne voit que ça. Je pense à ta sœur, elle est chez la nounou et mamie s'occuperas d'elle après. On verra ce soir comment on fait pour la suite. On a la chance d'avoir une chambre al maison des parents, alors on commence à s'organiser. Demain papa iras chercher ta sœur et des affaires, pour qu'on soit près de toi. On te laisse donc pour la nuit. On va dormir dans un appart prêté par la famille. Tatie, mamie sont là et heureusement. Samedi papa par donc chercher ta sœur, et moi je vais te voir. Tu as l'air d'aller un peu mieux. Tu fais des mimiques même avec tout ces tuyaux. Tu es beau, magnifique, parfait même. Je commence a tirer mon lait à coté de toi. Meme si tu ne peux pas en profiter d'autres bébé le pourront, c'est ma manière d'être utile. Le cardiologue vient faire une échographie. T'as saturation baisse, c'est bizarre. Le cardiologue ne dis rien de particulier. Un médecin vient alors me voir et m'explique que ça ne va pas mieux et qu'ils ne savent pas pourquoi. Ta saturation baisse même avec les machines, les médicaments. On me dis que l'on t'as mis dans un comas artificiel car tu commençais a montrer des signes de souffrances physique. Je préviens ton père qui commence a s'inquiéter un peu. Il arrive et on se rejoint a la maison des parents on s'installe avec ta sœur. Ton père vient te voir et moi je reste avec ta sœur. Elle a l'air inquiète elle aussi mais la famille est la. Il est 17h et je vient te voir. Papa s'en va pour aller voir Clara. Et la je croise le médecin qui veut me voir. Je sens, je ressens quelque chose. Le médecin me dis que ta situation n'est toujours pas bonne et qu'il ne reste pas beaucoup de possibilité pour améliorer ton état. Je sort dans tout mes état pour prévenir ton père. Il faut que l'on reste auprès de toi tout les 2 et on appele mamie pour qu'elle vienne au plus vite s'occuper de ta sœur. Il faut qu'on passe la nuit avec toi. On vient donc te rejoindre, il doit être 22h. Le médecin nous rejoint dans la chambre et nous explique qu'ils ont fait tout leur possible mais que ton état ne s'améliore pas. On ne comprend pas réellement ce qui se passe et ce que cela signifie. Il ne faut pas faire de bruit, tu es si fragile. Et puis elle nous demande si on a de la famille. On répond que oui et elle nous dis que l'on aura besoin d'eux. Pourquoi donc? elle nous dis ensuite que si on veut on peut leur demander de venir le voir, ce que je refuse immédiatement. Les gens viendrons te voir à la maison mais pas là! Papa me redemande encore et puis je commence a excepter. Ta tante vient te voir et puis quelques membres de la famille. Il doit être minuit et l'infirmière me demande si je souhaite t'avoir dans mes bras. Je commence à assimiler que ça va être la fin. Roo mais comment cela est il possible?? les seules fois ou je t'aurais dans mes bras se sera pour t'accompagner vers la mort. Les médecins te mettent donc dans mes bras, je peux enfin te sentir, te toucher, t'admirer et t'embrasser tendrement sur ton front. Tu est chaud et te savoir contre moi me fait avoir un sentiment de plénitude. Ensuite les médecins commence à nous dire qu'il faudrait penser a te débrancher. Mais tu ne respire plus tout seul?? Ton corps et ton cœur ne tienne que par les machine? Le médecin me dise que malheureusement oui, si on débranche tout tu partiras. "Laissez nous une nuit avec lui", ce que les médecins ont volontiers accepter. Ce fut la nuit la plus magique de ma vie, de notre vie. Je me suis enfin assoupi avec toi dans mes bras, cela fais du bien à mon cœur. Au petit matin nous allons boire un café après t'avoir reposé. Je veux être auprès de toi mais ne veux plus rentrer dans cette chambre. Je sais que quand j'y serais il faudra le faire, tout éteindre. On y retourne donc. Mon esprit n'est plus la... On rentre et je te reprend dans mes bras. Mon ptit bout, tu commences a être marquer, ta peau devient bleu et on décide d'appeler le médecin, c'est le moment. Ils enlèvent donc tous les fils, débranches les machines et un silence monstrueux s'installe. ça fais du bien ce calme quelque part. On t'embrasse et je te serre fort dans mes bras. Comment la vie permet elle ça? Je donne la vie pour ensuite donner la mort. Ne dis t'on pas l'amour surmonte tout? Je t'aime tellement mon bébé. Tu arrêtes donc de respirer et ton petit cœur malade s'arrête. Tu as l'air reposé. Ensuite je suis le mouvement et tout va tres vite, je suis et c'est tout. Papa s'occupe de l'administratif. Il faut rentrer a la maison, la bas on est en sécurité. On a ensuite RDV avec les pompes funèbres. On souhaite faire une cérémonie a l'église. On est accompagné par de la famille qui écoute a notre place. Il faut tout choisir. Ton oncle et ta tante ( parrain et marraine présumés) décide de t'offrir le cercueil. Je m'effondre...  Mon dieu, jamais de la vie on offre ça à un bébé. La dame des pompes funèbres me dis qu'il faut qu'on décide de qui porteras le cercueil. Je lui demande combien il faut être et elle me regarde les yeux plein de larmes et me dis " c'est tellement petit qu'une personne suffit". Je crois que c'est à ce moment la que j'ai compris que c'était toi, Clément, qui nous avait quitté. Je suis a terre et aujourd'hui je ne peux pas me relever.
Voila mon histoire, notre histoire, ton histoire Clément. Je me dis que j'aurais du te garder quelques minutes de plus contre moi, ou quelques heures. Non en fait j'aurais du te garder 80 ans auprès de moi, c'est ce qui est prévu , c'est ça la vie !! J'écris cela aujourd'hui pour me dire que ça a bien exister, c'est bien nous, on l'a bien vécu. Quelle horreur... J'ai le cœur a vif et je crois que je continuerais a vivre avec cette terrible peine. Comment avancer???
Aujourd'hui je suis une mamange et ça me terrifie....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sissi82

avatar

Nombre de messages : 281
Localisation : France
Je suis : Maman de
Ange(s) : Mon Grand ou mon soleil plein d'énergie, et Chloé mon étoile d'ange
Décédé(e) à : 30 SA
Le : 14.09.2013
Date d'inscription : 03/10/2013

MessageSujet: Re: Notre histoire, à Clément que j'aime à l'infinie et au dela.....   Ven 13 Déc - 10:46

Bonjour lenou,

je suis désolée de t'accueillir parmi nous.
Ton histoireme fait pleurer.
C'est vrai, aucune maman de devrais vivre ca, aucun papa non plus.
Je peux juste te dire que je comprend ta souffrance, car je la vis aussi, comme tous les paranges ici.

Tu as eu beaucoup de courage. Et tu as la chance d'avoir toute une famille qui te soutient, un mari et une grande fille. C'est a ca que je me raccroche, a mon mari, et a mon fils. Car ils sont toute ma vie, et seul mon mari et moi sommes capable de faire vivre ma fille Chloé devenu un ange. C'est nous qui lui permettons de continuer a exister, c'est le role que nous ont donné nos anges.

Le chemin du deuil est long et compliqué. Il est tres sinueux, certains jours restent noirs mais petit a petiton reprend plaisir et envie. Mon fils est ma force et mon courage, je le dis souvent. Chloé, elle aussi devient ma force, elle est pres de moi a chaque instant.

Je t'envoye tout mon soutien.
N'hesite pas a venir discuter ici, nous sommes la pour nous soutenir.

plein de bisous a nos anges
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eliottzoe

avatar

Nombre de messages : 5478
Age : 45
Localisation : Ile de France
Je suis : Maman de
Ange(s) : Zoé, née à 37SA+3, le 11-01-2011
Décédé(e) à : 12 jours suite à une Hémorragie Foetale Massive
Le : 23-01-2011
Date d'inscription : 17/02/2011

MessageSujet: Re: Notre histoire, à Clément que j'aime à l'infinie et au dela.....   Ven 13 Déc - 19:18

Lenou, j'en ai les marmes qui me coulent à te lire, à lire l'histoire si brève, trop brève de Clément.
Pourtant, malgré la rapidité de son passage, Clément a une histoire pleine d'amour.
Vous l'avez accompagné jusqu'au bout, avec tout votre amour de parent
Personne ne devrait avoir à vivre ce que vous avez vécu...sentir la vie de son enfant s’échapper alors qu'il est contre notre sein, aucune maman ne devrait vivre cela, non jamais...
Personne ne devrait avoir à surveiller ces machines qui maintiennent en vie une vie qui commence.
Personne ne devrait ressentir ce déchirement et cet anéantissement devant ce qui ne devrait être que joie et bonheur.
Personne ne devrait avoir à vivre avec une telle amputation...
et pourtant...
Clément vivra dans ton coeur à jamais.
Au travers de tes mots, son histoire perdurera.
Nous faisons toutes vivre un petit bout de nos bébés sur ce site.
Echanger nous aide à nous sentir moins seules, à comprendre notre douleur, à faire sortir notre colère.
Ce site est une merveilleuse thérapie.
Après il faut continuer à avancer contre vents et marées jusqu'au rayon de soleil.

Courage à toi...j'ai vécu ton combat 12 jours, et la même fin, de la même façon...2 ans après c'est toujours là mais j'avance.

Pensées pour ton petit Clément et pour toi et ta famille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
celia1986

avatar

Nombre de messages : 1177
Age : 31
Localisation : ain
Je suis : Maman de
Ange(s) : joey et Giulian notre espoir et 1 poussière d'étoile
Décédé(e) à : 13 jours de vie
Le : 22/08/2013 convulsions sans cause connue
FC le 9/06/2017
Date d'inscription : 26/09/2013

MessageSujet: Re: Notre histoire, à Clément que j'aime à l'infinie et au dela.....   Sam 14 Déc - 14:18

Malheureusement bienvenue a toi, ici tu trouveras soutien reconfort, tu trouveras toujours quelqu'un pour te répondre...et surtout pour te comprendre.

Les larmes montent quand je te lis... ca me renvoie 4 mois en arrière... 12 jours d'angoisse, de pleurs, de peur mais aussi 12 jours à ces côtés... tout comme toi la seule fois où je l'ai vraiment eu dans mes bras c'est pour le regarder quitter notre monde... mais je ne regrette rien bien au contraire..
Nous pouvons être fière de nous, de les avoir accompagné jusqu'au bout!

Je te souhaite du courage, ainsi qu'à ta famille pour surmonter cette épreuve. Tu as l'air d'être bien entourée et c'est ce qu'il faut.

bisous a ton ange
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tatiana33

avatar

Nombre de messages : 254
Age : 36
Localisation : Saint Medard en Jalles
Je suis : Maman de
Ange(s) : Leon / Poussière d'Etoile
Décédé(e) à : 40 semaines /10 semaines

Le : 29/10/2013 /14/03/14
Date d'inscription : 31/10/2013

MessageSujet: Re: Notre histoire, à Clément que j'aime à l'infinie et au dela.....   Sam 14 Déc - 15:26

Je suis en larme, j'ai tellement de peine. Ton Clément peut être fière de toi de vous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lenou



Nombre de messages : 5
Localisation : aveyron
Je suis : Maman de
Ange(s) : Clément
Décédé(e) à : 3 jours
Le : 13/10/13
Date d'inscription : 12/12/2013

MessageSujet: Re: Notre histoire, à Clément que j'aime à l'infinie et au dela.....   Dim 15 Déc - 5:21

Merci à vous pour vos messages....
C'est malheureux à dire, mais quelqu part, ça me réconforte un peu de me dire que d'autres mamans ressentent la même douleur que moi...
Comment avez-vous fai pour trouver la force de continuer à avancer??
Ma fille me permet de me lever le matin mais j'ai tellement peur de lui mettre toute cette tristesse sur les épaules ...
Toutes vos histoires me touchent énormement et je vous souhaites  du courage à vous aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
auréle

avatar

Nombre de messages : 754
Localisation : seine maritime
Je suis : Maman de
Ange(s) : Ambre
Décédé(e) à : 39 semaines +6 sans raison connue
Le : 24/11/2013
Date d'inscription : 03/12/2013

MessageSujet: Re: Notre histoire, à Clément que j'aime à l'infinie et au dela.....   Dim 15 Déc - 5:29

Bienvenue parmi nous, malheureusement, encore un drame de plus que la vie inflige, nous sommes là pour te lire, t'aider a continuer, a aller de l'avant comme nous tous sur ce forum.
J'avance, oui mais pourquoi, je ne sais pas, mon mari, tout ceux qui m'entoure et m'aime, ou l'espoir d’être mére un jour, retrouver le bonheur, je peut pas te dire comment et pourquoi j'arrive a avancer,... soyons fortes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cathybe

avatar

Nombre de messages : 619
Localisation : France
Je suis : Maman de
Ange(s) : Théo
Décédé(e) à : 30s de grossesse après avoir vécu une journée sur Terre. Sans explication.
Le : 07/05/2013
Date d'inscription : 26/05/2013

MessageSujet: Re: Notre histoire, à Clément que j'aime à l'infinie et au dela.....   Dim 15 Déc - 7:01

Désolée de t'accueillir sur ce forum dans ces conditions si tristes ... saches qu'ici tu trouveras beaucoup de réconfort ...c'est ma bouée de sauvetage ce forum , l'espace où je peux parler de mon bébé envolé , crier mon chagrin et me sentir comprise .
N'hésites pas à nous parler de ton petit Clément...c'est si récent son départ ...tu es dans la période la plus difficile ...nous sommes toutes passées par ce fond du gouffre ...alors on te comprendra ...Ton histoire semblable la mienne mais tu as eu la chance de le connaître
Et là haut je te jure il y a tous nos petits anges qui l'ont accueilli gentillement ton petit bonhomme

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mamange d'estelle



Nombre de messages : 71
Localisation : sarrians
Je suis : Maman de
Ange(s) : Estelle Rosa
Décédé(e) à : 37sa+4jours
Le : 14/06/2013
Date d'inscription : 27/06/2013

MessageSujet: Re: Notre histoire, à Clément que j'aime à l'infinie et au dela.....   Dim 15 Déc - 7:36

Bonjour mamange de Clément,

le prénom de votre petit garçon est très joli, j'ai beaucoup pleuré en lisant ton témoignage....que c'est difficile de perdre son bébé, son enfant....personne ne devrait connaître cette souffrance....cela ne fait pas longtemps que tout cela s'est passé, pour ma part déjà 6 mois j'arrive à en parler sans m'écrouler le temps apaise ma douleur mais le vide et le manque sont toujours là et cette appréhension chaque fois que je rencontre de nouvelles personnes, cette peur vous avez combien d'enfants??? j'en ai eu 2....et réexpliquer....c'est si dur et ces fêtes....je voudrais me réveiller après tout cela mais je suis bien obligée pour mon fils....sache qu'ici on ressent tous pareils...cette une très bonne thérapie...je te conseille de lire aussi les rêves envolés, un réel guide pour le deuil périnatal...douces pensées à ton petit clément
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lenou



Nombre de messages : 5
Localisation : aveyron
Je suis : Maman de
Ange(s) : Clément
Décédé(e) à : 3 jours
Le : 13/10/13
Date d'inscription : 12/12/2013

MessageSujet: Re: Notre histoire, à Clément que j'aime à l'infinie et au dela.....   Jeu 16 Jan - 4:50

Bonjour,
Désolé de ne pas avoir répondu plus tot. Avec les fêtes et aussi je me suis dis qu'éviter de parler de mon histoire me ferais du bien. Mais en réalité pas du tout! au contraire. D'ailleurs c'est trés bizarre j'ai envie, besoin d'en parler, mais pour dire quoi au fond? Je ne sais pas. En tout cas, le fait de m'être inscrite, me fais du bien et du mal.... J'ai une petite fille de 2 ans et demie, elle m'aide a avancer mais je le vois, elle s'inquiète beaucoup pour moi et le fait de me dire que je ne peux pas trop la rassurer sur mon etat et mon ressenti m'inquiète un peu. Vos histoire me touchent énormement et je ne peux m'empecher de pleurer...Merci pour vos réponse
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pileyo

avatar

Nombre de messages : 41
Age : 35
Localisation : Suisse
Je suis : Maman de
Ange(s) : Charlie
Décédé(e) à : 24 SA
Le : 22/12/13
Date d'inscription : 07/01/2014

MessageSujet: Re: Notre histoire, à Clément que j'aime à l'infinie et au dela.....   Jeu 16 Jan - 5:18

Lenou ton histoire me touche énormément. Je suis infirmière en néonatologie et j'ai du accompagner beaucoup de parents. A chaque fois je me disais: mais comment font-ils pour vivre une telle situation, une telle douleur. Même si j'y étais "habituée" je crois que je n'ai jamais compris pourquoi la vie nous oblige à vivre de telle drame et j'étais admirative du courage dont pouvaient faire preuve les parents en pensant que je ne serais jamais capable de vivre ça avec autant de force. Aujourd'hui je me retrouve de l'autre côté de la barrière et la réalité c'est que lorsque ça arrive nous n'avons pas le choix! Il faut affronter ça d'une manière ou d'une autre et nous sommes empli d'une force dont nous ne pouvions pas soupçonner l’existence avant.
Je comprends tellement quand tu dis que tu voulais éviter d'en parler pour essayer d'avancer, je me suis dis pareil, que ce n'était probablement pas bon pour moi de venir sur ce genre de forum et de rester dans ce "milieu" mais au final le constat est le même j'ai besoin d'en parler, je ne sais pas non plus pourquoi, je crois que c'est juste pour exprimer mon ressenti, faire exister ma peine qui "prouve" que j'ai vécu tout ça, que je suis une maman même si je n'ai pas d'enfant à la maison, que ma fille Charlie a exister même si son existence n'a que trop peu durer. Et c'est vrai qu'on se sent tellement mieux comprise par des mamanges!
J'envoie de douces pensées à ton petit Clément et ta famille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sissi82

avatar

Nombre de messages : 281
Localisation : France
Je suis : Maman de
Ange(s) : Mon Grand ou mon soleil plein d'énergie, et Chloé mon étoile d'ange
Décédé(e) à : 30 SA
Le : 14.09.2013
Date d'inscription : 03/10/2013

MessageSujet: Re: Notre histoire, à Clément que j'aime à l'infinie et au dela.....   Jeu 16 Jan - 5:50

Mon grand va faire 3 ans. Et la psychologue m'a toujours conseillé de lui expliquer quand je ne suis pas bien. Alors je lui dit que je pleure ou que je suis triste car le bebe me manque, mais que cela ne change rien a mon amour pour lui. Que je suis bien avec lui et je lui repete lors de bons moments que je suis contente qu'on s'amuse ensemble, que j'aime etre avec lui.
La psy dit souvent que les enfants sont des eponges, qu'ils prennent toutes nos emotions meme celles que l'on veut cacher, alors j'ai pris l'habitude de le lui dire.

Alors je pense que tu peux rassurer ta fille tout simplement en lui expliquant les choses, redit lui que tu l'aimes, dit lui que tu aimes passer des bons moments avec elle, jouer, lire.... mais tu peux aussi lui dire que si tu es triste c'est a cause du depart de bb mais que personne n'est responsable. C'est mon avis, ce n'est peut etre pas le mieux a faire, mais pour moi ca fonctionne comme ca.

Bon courage a toi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lenou



Nombre de messages : 5
Localisation : aveyron
Je suis : Maman de
Ange(s) : Clément
Décédé(e) à : 3 jours
Le : 13/10/13
Date d'inscription : 12/12/2013

MessageSujet: Re: Notre histoire, à Clément que j'aime à l'infinie et au dela.....   Jeu 16 Jan - 8:15

pileyo Je viens de lire ton histoire et elle me remue, comme toute les autres en fait.... Tout d'abord je tenais à te dire que vous êtes vous, les infirmières en neonat, des gens extraordinaires! 2 infirmières se sont occupés de Clément et elles ont été d'une humanité incroyable, heureusement qu'elles ont été la...
Pour nos histoires, je trouve que ce choix, de devoir laisser partir nos bébé s'est horrible. Pour ma part, je me trouvais d'en un état second quand on a du prendre la décision et aujourd'hui je me dis que quelques minutes de plus avec lui aurait été magique.
sissi82, je suis aussi suivie par une psy qui me conseille de parler à ma fille, ce que j'essaye de faire. Apres j'ai l'impression qu'elle ressent ma douleur et ma peine. Je lui explique pourquoi mais je ne voudrais pas qu'elle prenne soin de moi, ce n'est pas son role. Comment a reagit ton fils envers toi? Moi ma fille me caline, me fais les yeux doux et me dis "triste maman?" je culpabilise de lui faire vivre cette situation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pileyo

avatar

Nombre de messages : 41
Age : 35
Localisation : Suisse
Je suis : Maman de
Ange(s) : Charlie
Décédé(e) à : 24 SA
Le : 22/12/13
Date d'inscription : 07/01/2014

MessageSujet: Re: Notre histoire, à Clément que j'aime à l'infinie et au dela.....   Jeu 16 Jan - 13:29

Pour ta fille lenou je pense comme sissi. Je n'ai pas d'enfant mais je te parle en tant que professionnelle du coup. Il faut en tous cas ne pas lui cacher ta tristesse. Lorsqu'elle te demande si tu es triste, il faut lui expliquer pourquoi et lui dire que ce n'est pas de sa faute car parfois les enfants on tendance à croire qu'ils y sont pour quelque chose, lui dire que tu l'aimes. Le fait qu'elle te caline c'est sûrement sa façon de gérer tout ça, ce n'est pas forcément mauvais à mon avis car on le fait tous pour quelqu'un qui est triste. As-tu eu recours au pedopsy pour elle? Il existe aussi des livres destinés aux enfants ayant perdu un frère ou une soeur, ou des livres pour expliquer la mort, le deuil avec des mots d'enfant, peut-être que ça pourrait t'aider à lui parler de tout ça
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
missyousomuch

avatar

Nombre de messages : 759
Age : 35
Localisation : Finistère
Je suis : Maman de
Ange(s) : Petite étoile
Décédé(e) à : 35 sa
cause probable : 3 tours de cordon autour du cou.
Le : 17/10/2013 née le 21/10/2013
Date d'inscription : 28/10/2013

MessageSujet: Re: Notre histoire, à Clément que j'aime à l'infinie et au dela.....   Jeu 16 Jan - 16:01

Bonsoir Lenou, je viens de lire ton histoire. Je suis très émue, c'est tellement dur de perdre son bébé ! Je suis désolée pour toi.
Tu as raison de venir parler ici, on pourra toutes dire que ça nous a soulagé. A l'extérieur, quand je me sens à l'aise je parle de ma fille aussi, ça me soulage je suis fière d'être sa maman. Comme tu peux être fière d'être la maman de ta fille et de Clément.
Je te souhaite beaucoup de courage.
Gros câlin virtuel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tatiana33

avatar

Nombre de messages : 254
Age : 36
Localisation : Saint Medard en Jalles
Je suis : Maman de
Ange(s) : Leon / Poussière d'Etoile
Décédé(e) à : 40 semaines /10 semaines

Le : 29/10/2013 /14/03/14
Date d'inscription : 31/10/2013

MessageSujet: Re: Notre histoire, à Clément que j'aime à l'infinie et au dela.....   Jeu 16 Jan - 16:48

Je te souhaite beaucoup de courage dans cette dure épreuve. Un tout petit parti trop vite. Il a tout faut pour lutter tu peux être fière de lui.
Tu as bien fait de te confier sur ce site, nous serons nombreuses a te lire et comprendre tes souffrances.

J'envoie a Clément des câlins tout chauds. Il doit s'amuser avec mon ange.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lenou



Nombre de messages : 5
Localisation : aveyron
Je suis : Maman de
Ange(s) : Clément
Décédé(e) à : 3 jours
Le : 13/10/13
Date d'inscription : 12/12/2013

MessageSujet: Re: Notre histoire, à Clément que j'aime à l'infinie et au dela.....   Dim 19 Jan - 16:12

pileyo j'ai parlé de ma fille a la psy qui nous suit. Elle me donne des conseils pour en parler avec elle. Je n'ai pas pensé aller voir une pédopsy parce que tout ça a l'air abstrait pour elle. Je pense qu'elle n'a pas trop réaliser que Clément était bien réel. Elle avait a peine 2ans passé. Je sais pas trop encore, je pense que je vais voir comment son comprotement évolue avec le temps....

J'envoie plein de bisoud'ange à vos bébés, Sterenn, Leon, Charlie, Chloé et tout les ceux que je n'ai pas nommé.


Clément, mon ptit Loulou, tu me manques tout les jours et vivre sans toi est une verible épreuve, un combat de tout les jours. Je t'aime à l'infinie et au delà......
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Notre histoire, à Clément que j'aime à l'infinie et au dela.....
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nos Petits Anges au Paradis :: DEUIL PÉRINATAL :: TÉMOIGNAGES-
Sauter vers: