DEUIL PÉRINATAL - SITE OFFICIEL
 
AccueilGalerieFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez | 
 

 L'éternelle question... essais... ou pas?

Aller en bas 
AuteurMessage
kimina

avatar

Nombre de messages : 765
Localisation : Lanaudière
Je suis : Maman de
Ange(s) : 3 bébés-anges partis pendant la grossesse
Décédé(e) à : 7 SA, 7 SA et 4 SA
Le : 16/03/2009, 04/09/2013, 15/02/2014
Date d'inscription : 19/10/2013

MessageSujet: L'éternelle question... essais... ou pas?    Mar 18 Fév - 9:42

Je suis épuisée de me poser cette question, mais je me la pose à chaque J1. 

J'ai eu mes règles il y a 3 jours. Même après 1 an et demi, c'est toujours aussi déprimant. Mais ma déprime est différente. 

Quand j'ai décidé de faire un petit frère ou une petite soeur à Damien, c'était le printemps 2012. Mais nous venions d'acheter une maison, et nous déménagions en juin. Ayant déjà fait une fc en 2009, je ne voulais pas me retrouver en plein déménagement, à transporter des grosses boîtes lourdes et nettoyer une demeure de 12 pièces de fond en comble, avec un petit bébé dans mon ventre, et courir le risque de le perdre. Malgré tout, l'idée d'une seconde fc était vraiment loin de mon esprit. J'avais eu mon grand garçon en santé, grossesse parfaite, APRÈS ma fc, alors dans ma tête, les fc, c'était fini. Malgré tout, j'ai demandé à mon amoureux si on pouvait attendre, continuer de se protéger jusqu'en août, après le déménagement, passer l'été, fêter dans notre nouvelle maison, faire des pool party avec nos amis, boire un coup sans m'inquiéter. Alors c'est ce qu'on a fait. 

En août, on commence les essais pour bb2. Évidemment, on a toujours envie que ça marche tout de suite. La déception du premier mois d'essais, on l'a toutes connue. Celle du 2e mois aussi. Mais on se dit «Bah, ça ne pouvait pas être si facile. On continue.» Et on a continué. 1 an. La barre du 1 an, je l'ai trouvée toff. Surtout que ma meilleure amie, qui a commencé les essais un bon 8 mois après moi, elle était enceinte, elle, à ce moment-là. Pas de mauvais sentiments envers elle, au contraire j'étais heureuse car nos familles sont très proches et ses enfants sont comme les cousins de mon fils. Je les aime comme s'ils étaient de ma famille. Mais elle, elle n'a pas connu l'attente de merde à laquelle je fais face depuis trop longtemps. Et c'est à ce moment-là que je suis ENFIN tombée enceinte de mon bb espoir. Je rayonnais. 

Je l'ai perdu à 7 semaines. Comme mon premier, en 2009. 

Quand j'ai vu la trace de sang, dans la toilette, au boulot, exactement comme la première fois, mes mots exacts ont été «bin voyons donc!» c'était une incongruité dans ma tête. Comme quelqu'un qui reçoit 2 fois le même diagnostic, la maladie dont il était guéri qui revient. J'en revenais juste pas que ça m'arrive 2 fois. La perplexité avait nettement le dessus sur n'importe quel autre sentiment. Après avoir attendu 1 an pour ce bébé-là, j'allais le voir partir dans la toilette lui aussi? Bin voyons donc. Je suis allée me réfugier dans mon lit avec mes chats, j'ai souffert le martyre pendant 4-5 jours, et la vie a repris son cours. 

Mais depuis ce temps-là, l'amertume qui m'habite est vraiment pénible à vivre. Mêlée à un espoir qui refuse de mourir. À chaque menstruation, j'ai envie de dire «C'est fini.» et de passer à autre chose. Mais si on veut VRAIMENT passer à autre chose, on devrait me faire ligaturer ou faire vasectomiser mon conjoint. Parce que sinon, on ne passe pas «vraiment» à autre chose. Je peux bien faire semblant de ne plus vouloir d'enfant, s'il y a quand même une possibilité que ça se produise, je vais continuer de compter les jours, de vérifier mes glaires, de faire l'amour au bon moment, et d'attendre la fin de cycle avec impatience. Je ne PEUX PAS faire cette coupure, s'il reste ne serait-ce qu'un soupçon d'espoir. 

Et le problème, c'est que je ne suis pas obligée de faire la coupure maintenant. Je n'ai que 32 ans, mon copain 31. Damien a 4 ans. La dynamique familiale est encore possible, bien que l'écart entre mon fils et un éventuel futur bébé commence à me déranger. J'ai moyennement envie d'avoir un nouveau-né et un enfant de 7-8 ans dans la maison. Ce n'était pas ça mon plan. Mais mon plan, visiblement la vie n'en avait rien à foutre. 

Je pourrais encore attendre. 1 an, 2 ans, 3 ans. Mais putain que c'est lourd. Putain que l'amertume me pèse. Les bédaines sont milliers autour de moi. Des bébés in vitro, des jumeaux, des grossesses surprises... chaque fois je suis heureuse pour ces femmes mais au fond de moi, l'amertume s'accumule, et je me ronge par en-dedans parce qu'à part vous, personne ne comprend. 

Ces temps-ci, j'ai entrepris de prendre soin de moi. Le 2 janvier, j'ai commencé à m'entraîner 5-6 soirs par semaine (à la maison) et à suivre le régime weight watchers. J'ai perdu 10 livres en un mois et demi. Actuellement, je focus là-dessus. Je suis fière de moi (même si j'ai encore un bon 30 livres à perdre) et j'essaie de mettre le maximum de mon énergie là-dessus, et sur d'autres projets, comme ré-aménager la chambre de futur bébé inexistant en salle de lecture, et aussi ramasser des sous pour aller dans le sud l'hiver prochain avec mon amoureux et mon fiston. Ça me fait du bien, mais à la veille du J1, je réalise toujours que ce n'est qu'une façade. Et quand tant que je ne ferai pas de coupure finale, ça ne sera toujours qu'une façade. Et mon espoir, à chaque fin de cycle, est toujours aussi haut, et ma chute toujours aussi douloureuse, sinon pire car j'atterris sur mon tapis d'amertume accumulée. J'ai même honte, à chaque fois, d'avoir tant espéré, d'avoir psychotté, de m'être imaginée que ça se pouvait enfin, ce mois-ci. Je me trouve naïve. Je me juge moi-même. Et je me torture en me disant «Arrête de faire grimper l'espoir en flèche! Cesse de te faire des attentes! Le mois prochain, on fous rien, on compte rien, et arrivera bien ce qui arrivera.» cette bonne résolution dure en moyenne 7 jours. Le temps de finir les règles. 

Je suis incapable d'abandonner mon espoir. Mais je n'aime pas ce que tout ce processus fait de moi. Je voudrais retrouver mon insouciance. Je voudrais retrouver une vie plus légère, sans être constamment déçue et blessée à tous les 28 jours. 

Je sais qu'il y a ici des mamans qui sont bien plus patientes que moi. Qui ont fait fc sur fc. Qui ont perdu des enfants dans des épreuves beaucoup plus douloureuses que les miennes. Pour moi, ce furent des fc précoces, c'est moins difficile. C'est la longueur de l'attente qui me tue à petit feu. Et encore là, je m'en veux de me plaindre, car je sais que certaines mamans attendent depuis bien plus longtemps. Ma propre mère a mis 5 ans avant de tomber enceinte de moi, puis 2-3 ans pour avoir ma soeur ensuite. 

Je ne sais pas quoi faire. Je n'ai même pas de question à vous poser. Je suis juste tannée. Blessée. Amère. Reconnaissante pour mon fils, mais amère et frustrée qu'on me refuse cette joie une deuxième fois. Je ne suis pas une femme exigeante dans la vie. J'ai un bon petit travail, avec un salaire bin correct mais rien d'extravagant. Une petite maison bien modeste. Pas de loisirs coûteux. Je n'ai même presque jamais voyagé. Je suis simplement heureuse avec mon amoureux, mon fils et mes chats. Une belle relation avec ma famille et ma belle-famille. Tout ce que je voudrais, c'est mon 2e petit bébé. S'il-vous-plaît. 

Malgré toute ma peine et ma fatigue, maman pense à vous mes 2 petites poussières d'ange. Si vous avez des contacts quelque part dans les nuages, ce serait le bon temps pour m'envoyer un petit frère ou une petite soeur. Avant que j'abandonne. 

 bec
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GenD

avatar

Nombre de messages : 335
Age : 43
Localisation : Laval, Qc
Je suis : Maman de
Ange(s) : Raphael,
mini-crevette
Décédé(e) à : 17 sem 3 jrs, IMG due à T21 libre,
fc 4-5 sem.
Le : 25Sep2013,
29Mar2014
Date d'inscription : 07/11/2013

MessageSujet: Re: L'éternelle question... essais... ou pas?    Mar 18 Fév - 10:18

Kimina- je sens ta douleur et je me reconnais dans tes paroles. C'est vrai que c'est bon d'avoir des projets autres que la grossesse, mais ça n'enlève pas le goût de ce bébé. Écoute, mon parcours est différent de toi, le mien a commencé en pma sans résultat et pour moi, ma façon d'oublier ce désir de grossesse a été l'adoption. Jamais je n'aurais pensé ne pas pensé à tomber enceinte chaque fois que l'on faisait l'amour. Cette pensée m'avait vraiment quittée et pour te dire franchement, je ne me souviens plus à quel moment précis. Oui tu es jeune, oui ton garçon vieillit, et moi aussi je voulais mes enfants assez près en âge jusqu'à ce que cette grossesse surprise arrive en juillet dernier. Là toutes mes idées préconçues sont disparues, oui mes enfants allaient avoir 12 ans et 9 ans de différence avec leur frère et après tout, qu'est-ce que ça change? c'est beau non? voilà ce qu'était mon raisonnement, après avoir subi le choc de cette grossesse. Malheureusement, ce petit garçon n'est plus, mais là on travaille fort pour que ça se reproduise et cette idée de bébé m'envahit. Moi, avec mes presque 39 ans, je dois me mettre un terme à tout ça et aller jusqu'au bout. Alors pma jusqu'à Dec 2014...se sont les plans pour l'instant. As-tu pensé à la pma? je ne me souviens plus déjà...as-tu pensé à l'adoption? ce désir de maman peut peut-être être assouvi d'une autre manière? Pour ma part, c'est certain que je le veux ce bébé espoir, mais en dec 2014, à l'aube de mes 40 ans, si je ne suis pas enceinte, et bien il va bien falloir que je me fasse à l'idée que Raphael a été un ange pour me dire que l'adoption des mes 2 trésor fut la meilleure décision que l'on ait faite et ma famille sera complète. Si je retombe enceinte et que j'ai un autre bébé, bien il sera passé pour me dire que c'était possible. J'ai l'air zen comme ça, mais c'est sûr que les prochains 10 mois serons éprouvants, je m'y attends, mais au moins je fermerai le chapitre (soit par une grossesse ou non) en sachant qu'il n'y a rien de plus que j'aurais pu faire...

Qu'est-ce que ton conjoint pense de tout ça lui? est-ce qu'il voudrait aller en pma? est-ce qu'il veut juste le ''au naturel''? est-ce que vous êtes sur la même page?

Je ne t'apporte peut-être pas vraiment de réponse...je m'excuse, mais moi aussi le fait d'écrire me libère. Courage ma belle!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kimina

avatar

Nombre de messages : 765
Localisation : Lanaudière
Je suis : Maman de
Ange(s) : 3 bébés-anges partis pendant la grossesse
Décédé(e) à : 7 SA, 7 SA et 4 SA
Le : 16/03/2009, 04/09/2013, 15/02/2014
Date d'inscription : 19/10/2013

MessageSujet: Re: L'éternelle question... essais... ou pas?    Mar 18 Fév - 10:32

Non tes mots me font du bien GenD Smile

On ne songe pas à l'adoption, premièrement pour des raisons financières, deuxièmement parce que nous avons quand même déjà la chance d'avoir eu notre fils Damien. Si on ne l'avait pas, ce serait sûrement différent. 

On ne va pas en PMA parce que mon médecin de famille me répète qu'on est fertiles, on a eu un enfant ensembles, je suis tombée enceinte 3 fois, et mes 2 fausses couches ne sont pas consécutives. Mon chum comme mon médecin comme tout le monde autour de moi est convaincu que ça va juste finir par arriver un moment donné. Ce n'est pas une question de vouloir un enfant «naturellement» du tout. C'est simplement que pour lui, c'est juste une question de temps. Il ne vit pas non plus les montagnes russes d'hormones et d'émotions et de suivi de cycle que je me tape tous les mois depuis un an et demi. C'est donc moins lourd pour lui. 

Moi, je crois que je n'ai pas envie de pousser ça plus loin en allant en PMA. J'ai quand même un rendez-vous avec mon autre gyneco (celui qui me suit pour les pop test, pas pour les grossesses) en mars je crois, au cas où lui ne serait pas d'accord avec mon médecin de famille, et m'enverrait passer des tests. Malgré tout, je n'ai aucune envie d'y aller. J'aurais l'impression de consacrer encore plus d'énergie à ce «problème» et ça ne me dit rien du tout. J'ai plutôt envie de m'en détacher. J'essaie de me faire croire que, tranquillement, je fais mon deuil de ce 2e enfant que l'on n'aura probablement pas. 

Mais je sais que ce deuil ne sera jamais complet, tant que je n'aurai pas fait cette coupure, tant que chéri ne sera pas vasectomisé ou que je ne serai pas ligaturée, que l'on n'aura pas mis le point final.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elo_die



Nombre de messages : 518
Age : 37
Localisation : Suisse
Je suis : Maman de
Ange(s) : Sacha
Décédé(e) à : 40 SA, cordon quatre fois autour du cou
Le : 25/07/2013
Date d'inscription : 14/01/2014

MessageSujet: Re: L'éternelle question... essais... ou pas?    Mer 19 Fév - 2:53

Kimina, tes mots sont tellement touchants...

Nous avons un parcours différent, bien sûr, mais je me reconnais dans ta douleur, tes sentiments... Nous avons perdu Sacha, notre premier enfant, en juillet 2013. Aujourd'hui c'est notre troisième cycle d'essai... Une broutille en comparaison d'autres mamans ici, qui essaient depuis des mois et des mois, des années...

Cela me touche beaucoup lorsque tu parles de "façade", toutes ces choses que l'on entreprend à côté de ce qui nous obsède tant, pour se donner la fausse impression de ne pas y penser tout le temps. Pour faire "comme si", pour avoir l'illusion qu'on "lâche prise" sur l'appel du ventre, ce cri silencieux de notre corps en manque d'enfant.

Je ne calcule plus le nombre de personnes qui me donnent ce conseil irréalisable pour nous les mamanges... "Lâcher prise". "Ne pas y penser". Comment effacer notre envie d'enfant lorsque nos bras, notre ventre, notre tête s'allient pour réclamer ce qu'ils ont perdu, ce qui leur manque? Je ne sais pas faire. "Lâcher prise" ne veut plus rien dire pour moi. L'envie, le besoin est là, quoi que je fasse. Dans mes rires, dans mes pleurs, quoique que je fasse pour remplir mes journées. Non seulement je ne sais pas faire, mais en plus je culpabilise énormément car je me dis que si ce petit bébé ne vient pas, c'est de ma faute, car j'y pense trop, car je ne suis pas assez détendue, car je n'ai aucune idée de ce qu'il faut faire pour "lâcher prise".

Alors oui, j'y pense et j'y penserai maintenant à chaque cycle. L'angoisse de ne plus tomber enceinte ne me quitte pas, jamais. Elle hante insidieusement mes nuits, elle noircit mes journées, elle se glisse entre mon mari et moi lorsque nous faisons l'amour, elle peut me clouer au lit et m'empêcher de commencer ma journée à une heure "normale", elle peut me pousser au désespoir et au découragement. Elle est là, accompagnée de la déception lorsque mes règles arrivent. Et si.... Et si nous étions destinés à ne connaître de la parentalité que la douleur de la perte? Et si mon corps ne portait plus jamais la vie?

Je le sais maintenant, vivre sans enfant me serait impossible. Peut-être qu'un jour je devrais m'y résoudre, peut-être que j'y arriverai, je ne sais pas... Je ne pensais pas pouvoir vivre à nouveau après la mort de Sacha, j'arrive déjà à y survivre pour le moment, nous avons des ressources insoupçonnées. Cela ne fait que trois mois, et j'envisage déjà le "pire" : être privée de porter la vie à nouveau, être privée d'enfant que l'on peut voir grandir. Je pense que si cela devait arriver, je songerai à l'adoption. Tout mon être réclame un enfant, peut importe je crois la façon dont cet enfant arrivera jusqu'à nous...

Le chemin me semble encore si long. Ces dernières semaines sont très dures pour moi, pour mon mari, c'est comme s'il nous manquait deux enfants... Sacha que l'on a perdu et son petit frère ou sa petite soeur qui ne s'est pas encore logé dans mon ventre...  Je suis désolée, je ne dois pas te remonter beaucoup le moral. Je voulais juste partager un peu de mon ressenti avec toi...

Je t'envoie mille pensées, des bisous, du courage et de l'espoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kimina

avatar

Nombre de messages : 765
Localisation : Lanaudière
Je suis : Maman de
Ange(s) : 3 bébés-anges partis pendant la grossesse
Décédé(e) à : 7 SA, 7 SA et 4 SA
Le : 16/03/2009, 04/09/2013, 15/02/2014
Date d'inscription : 19/10/2013

MessageSujet: Re: L'éternelle question... essais... ou pas?    Mer 19 Fév - 11:03

Allo Elo_die, ton message est très touchant aussi. Je ne cherchais pas à me faire remonter le moral avec ce post, j'avais juste besoin de partager, et lire ton message me fait du bien car il me confirme que je suis comprise ici, et que je ne suis pas folle et que mes sentiments sont légitimes. Ça fait du bien. 

Le partage, ça fait toujours du bien. 

Je t'envoie plein de belles pensées aussi  I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Capucine

avatar

Nombre de messages : 1000
Localisation : Québec
Je suis : Maman de
Ange(s) :
Mes deux tout-doux au ciel: Adrien et Rose

Décédé(e) à : 17 sa
21 sa
Le : 08/11/2012, 30/08/2013
Date d'inscription : 27/11/2012

MessageSujet: Re: L'éternelle question... essais... ou pas?    Mer 19 Fév - 13:10

bonjour les filles, 

j'ai lu tous vos messages et je me reconnais un peu dans chacune de vos histoires.  J'aimerais bien vous partager mon ressenti mais c'est tellement confus...
Que des questions éternelles qui tournent éternellement dans ma tête! 
Un manège infernal.  Si seulement, je pouvais arrêter cette maudite machine un instant.  
Je me souviens avoir posé la question (une des questions) qui me hante dans un autre post: peut-on vraiment être comblée, se jeter à fond corps et âme, dans un projet autre qu'un bébé ?.... quand on en a perdu un (ou plus!)

Je n'ai jamais eu de réponse et je crois que c'est normal.  Personnellement, pour l'instant je n'y arrive pas.  Rien au monde ne m'apportera du bonheur comme de ravoir un bébé vivant à moi, dans mes bras!  Sad 
Pourtant j'ai d'autres intérêts, j'adore mon travail, et puis j'ai la chance d'avoir la plus merveilleuse des petites et un mari en or... et pourtant!
Je pense simplement qu'on essaie de se réparer, de guérir d'une façon ou d'une autre, de remplir cet horrible trou qu'on a au milieu du coeur.  Quoi de plus normal que de vouloir remplacer la mort par la vie! J'essaie de me répéter que je suis normale, humaine, que je ne peux faire autrement.   

Je ne suis pas encore capable de faire le deuil définitif de ce rêve.  J'espère encore, malgré mon âge, malgré la dernière année, de gagner sur ce maudit destin.  Je veux gagner la bataille!!!!!
C'est pour cette raison que je suis en "essais", un peu par défaut d'être capable de faire autrement.  Moi aussi mon dead line c'est la fin 2014... 

J'espère que je ne vais pas plomb le moral des troupes?!!!!  Rolling Eyes 

Au fond, je devrais juste vous dire l'essentiel:
Je pense à vous, je vous envoie mille pensées douces, des câlins, de l'espoir...
J'espère avec chacune de vous que votre beau rêve se réalisera et j'y crois sincèrement pour vous toutes!

bon courage  cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elo_die



Nombre de messages : 518
Age : 37
Localisation : Suisse
Je suis : Maman de
Ange(s) : Sacha
Décédé(e) à : 40 SA, cordon quatre fois autour du cou
Le : 25/07/2013
Date d'inscription : 14/01/2014

MessageSujet: Re: L'éternelle question... essais... ou pas?    Mer 19 Fév - 13:13

Bien sûr que non Capucine tu ne nous plombe pas le moral!!! Ca fait du bien de partager son ressenti ici voyons! Des bizzz à toi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
morgannmapetitefée

avatar

Nombre de messages : 950
Localisation : France
Je suis : Maman de
Ange(s) : Morgann
Décédé(e) à : 20
Le : 22/07/2013
Date d'inscription : 26/09/2013

MessageSujet: Re: L'éternelle question... essais... ou pas?    Mer 19 Fév - 13:19

Kimina je suis bien désolée pour toi...
PAr contre j'ai lu que tu faisais un régime... attention aux régimes quand tu veux tomber enceinte j'ai lu que ce n'était pas forcément très bon!! C'est vrai que c'est injuste, il y en a qui tombent enceintes tout de suite quand elles le veulent et d'autres attendent très longtemps (je pense à plusieurs d'entre vous qui étiez là déjà quand j'ai commencé les essais et qui y sont toujours alors que moi je suis déjà à 3 mois de grossesse...) Cela me fait toujours de la peine de voir les "anciennes" toujours à essayer. Je pense que de toute façon tant que tu n'auras pas le petit frère ou sœur tu y penseras même si tu veux "passer à autre chose"
Le fait que tu fasses du sport c'est bon pour ton moral, tu peux te "défouler" et en plus pour ton corps c'est bien!!

Je n'ai jamais subi de fausse couche précoce (car Morgann était dans mon ventre depuis 5 mois) mais je me doute que cela doit aussi être aussi douloureux que plus tard, ne minimise pas tes fausses couches parce qu'elles sont précoces car ce sont tout comme Morgann des anges!

Je comprends ta déception même si je ne l'ai eu que 2 mois, tout s'écroule et encore un mois à attendre et à espérer et puis non finalement c'est pas encore le bon.... je comprends que cela doit être usant, j'admire le courage des mamanges qui attendent, je t'admire d'essayer malgré le temps qui passe... un jour ta patience ne pourra être que récompensé il n'y a pas de raison!

Courage à toi Kimina et plein de bonnes pensées pour que ce que tu souhaites tant arrive et que ce que tu as déjà te comble toujours!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kimina

avatar

Nombre de messages : 765
Localisation : Lanaudière
Je suis : Maman de
Ange(s) : 3 bébés-anges partis pendant la grossesse
Décédé(e) à : 7 SA, 7 SA et 4 SA
Le : 16/03/2009, 04/09/2013, 15/02/2014
Date d'inscription : 19/10/2013

MessageSujet: Re: L'éternelle question... essais... ou pas?    Mer 19 Fév - 15:54

Merci pour vos bons mots, ils me touchent beaucoup. Moi aussi je pense à vous. 

Morgannmapetitefee comment se passe ta grossesse? Smile 

Ne vous inquiétez pas, mon régime alimentaire n'est pas drastique. Je fais Weight Watchers. C'est davantage un changement d'habitudes alimentaires qu'un régime. Mais c'est certain que si je tombe enceinte, je mangerai un peu plus de calories chaque jour. 

En même temps, le régime, c'est une autre des choses que je remettais toujours à «après le bb» parce que je me disais «Je vais retomber enceinte, je vais reprendre du poids. Je me remettrai en forme après.» eh bien ça fait 2 ans que je me dis ça et j'ai toujours pas de bb, alors aussi bien faire aujourd'hui ce que je remettais à plus tard depuis 2 ans. Alors voilà, déjà 10 livres de perdues, et ça continue. Mon entraînement sportif me fait immensément de bien, je suis plus en forme, je dors mieux, ma peau est plus belle. Il y a longtemps que j'aurais du faire ça. Ne serait-ce que pour ma santé. 

Capucine, je te comprends vraiment et je partage tes émotions. Ne t'inquiète pas, tu ne nous plombes pas le moral. Au contraire, on se comprend, et ça fait du bien. 

Merci les filles de votre soutien. C'est apprécié, du fond du coeur.  I love you  I love you  I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
morgannmapetitefée

avatar

Nombre de messages : 950
Localisation : France
Je suis : Maman de
Ange(s) : Morgann
Décédé(e) à : 20
Le : 22/07/2013
Date d'inscription : 26/09/2013

MessageSujet: Re: L'éternelle question... essais... ou pas?    Mer 19 Fév - 16:48

tant mieux alors pour ton régime.
Le sport m'a beaucoup aidé après Morgann dès que j'ai eu de nouveau le droit d'en faire j'y suis retournée. et là je continue à y aller

Ma grossesse se passe plutôt bien, je n'ai plus de nausées depuis quelques jours et la fatigue s'estompe. Vendredi dernier nous avons vu notre petite crevette!!! demain cela fera 13 SA déjà!!! je fais partie des aoutêttes et des septembrettes/octobrettes donc j'ai deux fois plus de copines de ventre!  Very Happy 

Si tu as besoin de réconfort n'hésite pas à envoyer un mp, il faut s'épauler pour avancer toute ensemble!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nadpsycho



Nombre de messages : 810
Localisation : Lanaudière
Je suis : Maman de
Ange(s) : Trois poussières d'anges et mon 2ème fils, J-S
Décédé(e) à : 6 semaines et demi, 11 semaines et 4/7, 4 SA, 6SA
Le : 21/09/2010, 6/11/2012, 11/9/2014, 21/1/2015
Date d'inscription : 18/01/2013

MessageSujet: Re: L'éternelle question... essais... ou pas?    Mer 19 Fév - 18:44

Ouf Kimina!

Je t'avoue avoir lu ton post depuis hier et j'étais tellement émotive que je ne savais pas par quel bout commencer pour y répondre. Je m'y retrouve tellement!

Déjà nos histoires se ressemblent. FC précoce en 2010, j'ai ensuite eu la chance immense d'avoir mon fils en santé, après une superbe grossesse. Fort stressante au début, oui, mais tout de même, c'est le résultat qui compte non? Wink
3ème grossesse en 2012. Après avoir eu Léo je me disais que tout irait bien encore une fois. J'étais tout de même aux aguets les premières semaines mais bon, rendue à 10-11 semaines je me disais ça y est, on est reparti pour une 2ème merveilleuse histoire. J'avais si hâte au prénatest, voir enfin ce 2ème miracle. J'avais des tonnes de symptômes, c'était plutôt difficile à gérer avec Léo qui avait seulement 1 an mais bon, c'était bon signe non? Et bien non! Plus d'activité cardiaque. Mon monde s'écroule. Pourquoi moi? Pourquoi nous? Pourquoi encore?
Et histoire d'horreur à l'hopital dans l'attente de mon curetage. Et bien entendu hémorragie. Donc anémie. Avec la chute d'hormones, bonjour la détresse. J'ai mis des mois à m'en remettre. Insomnie, angoisse, sautes d'humeur et j'en passe. En plus de la culpabilité face à mon mari et mon fils. Ils n'avaient rien fait pour mériter tout ça. Je n'étais plus la mère que je voulais être pour mon fils...

Certes je vais maintenant beaucoup mieux. Mais le sentiment d'échec, d'injustice, la peine, les questionnements qui reviennent à chaque J1. Me demander jusqu'ou je vais tolérer ça. Mais d'un autre côté très bien savoir que je ne suis pas prête à mettre une croix là-dessus. Et encore la culpabilité par rapport à mon fils. Voir la détresse de mon mari qui me décrocherait la lune s'il le pouvait mais qui se sent tellement impuissant quand je pleure à chaque foutu J1. Je suis chanceuse, j'ai un mari fantastique et un fils extraordinaire. C'est beaucoup plus que plusieurs n'auront jamais. Je devrais être heureuse non? Eh ben...oui...mais non.

Et tenter de trouver autre chose, je crois qu'on y passe toutes. On a acheté et rénové notre maison depuis la perte de notre bébé. Est-ce que j'ai moins été à l'envers à chaque mois qui passait avec mon bedon vide? Non.
Et moi je suis maman à la maison. Par choix, parce que ce sont nos valeurs et aussi à cause de l'horaire de fou de mon conjoint. Maman à la maison pour NOS enfants. Ça me revient constamment. Non pas que Léo n'a pas besoin de moi mais je me sens incomplète dans mon rôle. Et ma carrière est en pause pour quelques années, le temps que nos enfants sortent de la petite enfance. Eh ben je ne croyais pas être en pause si longtemps! Alors je dois tout repenser. Nos revenus, mon ordre professionnel, l'écart d'âge, le nombre d'enfants aussi.

Alors je reprends ta question. Poursuivre les essais ou pas? Ou alors apprendre à apprécier la vie que j'ai et que je suis choyée d'avoir. Cesser d'en vouloir plus? Cesser de me faire du mal à tous les 28 jours (ou 30, ou pire 35...)?

Pour l'instant je refuse de m'arrêter sur un "échec". Je veux encore me battre. Mais bon, si un énième J1 se pointe le bout du nez vendredi ou samedi, je viendrai peut-être écrire le contraire... à suivre!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cat230678



Nombre de messages : 83
Localisation : METZ
Je suis : Maman de
Ange(s) : Clément
Décédé(e) à : 19 SA
Le : 12 juillet 2013
Date d'inscription : 26/07/2013

MessageSujet: Re: L'éternelle question... essais... ou pas?    Jeu 20 Fév - 14:51

Bonsoir les filles,

Je me retrouve tellement dans vos mots.

 J'ai perdu mon ange Clément à 19 SA au mois de juillet 2013. Malgré la peur et les doutes, j'ai encore voulu y croire, je suis tombée enceinte de bébé espoir au mois de décembre, mois de ma DPA.... J'étais si heureuse... Et puis tout s'est arrêté le 7 février , grossesse non évolutive. Le monde s'est à nouveau écroulé. Pourquoi encore nous, pourquoi la vie s'acharne sur moi!!!! Je suis dans une colère folle.... 

Depuis je n'arrête pas de me torturer, la raison me dit de stopper les essais, j'ai la chance d'avoir deux merveilleuses princesses en pleine santé et un mari formidable. Et puis j'ai tellement peur que tout recommence, aurais je encore la force de me battre face à un autre "échec" ! et puis mon coeur me dit de continuer, d'y croire plus que tout, l'envie d'un quatrième enfant est si forte ! Je suis complètement perdue... Je voudrais tellement que tout redevienne comme avant....

Ai je encore le droit d'y croire ou dois je apprendre à vivre avec ce manque ? Dois je écouter mon coeur ou la raison ? C'est si dure...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kimina

avatar

Nombre de messages : 765
Localisation : Lanaudière
Je suis : Maman de
Ange(s) : 3 bébés-anges partis pendant la grossesse
Décédé(e) à : 7 SA, 7 SA et 4 SA
Le : 16/03/2009, 04/09/2013, 15/02/2014
Date d'inscription : 19/10/2013

MessageSujet: Re: L'éternelle question... essais... ou pas?    Ven 21 Fév - 11:32

Nadpsycho ça m'a beaucoup touchée de te lire. Effectivement, nos histoires sont très similaires et nos préoccupations aussi. L'attente, aussi... mozus que c'est long. Moi non plus je ne suis pas prête à faire une croix maintenant sur ce projet. Mais je ne sais pas comment je pourrai l'être un jour, ni comment je pourrai continuer à vivre sans passer à «autre chose» officiellement. 

Il n'y en a donc pas, de réponse à cette question... soupir. 

Cat230678 je te comprends aussi. On se demande vraiment pourquoi c'est si injuste...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kimina

avatar

Nombre de messages : 765
Localisation : Lanaudière
Je suis : Maman de
Ange(s) : 3 bébés-anges partis pendant la grossesse
Décédé(e) à : 7 SA, 7 SA et 4 SA
Le : 16/03/2009, 04/09/2013, 15/02/2014
Date d'inscription : 19/10/2013

MessageSujet: Re: L'éternelle question... essais... ou pas?    Mar 18 Mar - 16:15

Je relisais ce post et je me suis rendue compte que malgré toute la déprime qui peut me peser sur les épaules à chaque J1, je ne suis VRAIMENT pas prête à cesser les essais. Malgré tout ce qui peut se produire, ce n'est pas maintenant que j'arrêterai. 

J'ai perdu un 3e bb avec une fausse couche ce mois-ci. Encore une fc précoce. Ça a été assez complexe comme situation. Ça a été pénible et douloureux, avec 21 jours de saignements et des crampes atroces qui me réveillaient la nuit. Petit bb s'est accroché pendant près de 3 semaines malgré les saignements, mais a fini par lâcher prise. Il y a sans doute une raison, et j'aime croire qu'il est mieux où il est, au ciel avec tous vos anges. 

Mais peu de temps avant cette fameuse 3e fc, j'avais dit à mon conjoint «Si je fais une 3e fc, ce sera fini.» il avait été estomaqué. Il m'avait demandé si j'étais certaine. J'avais répondu que je ne saurais pas passer à travers cette épreuve une 4e, 5e ou 6e fois, que 3 fois c'était assez, que c'était la manière de l'univers de m'envoyer le message de passer à autre chose, et que j'avais assez souffert comme ça, que je ne pouvais pas tolérer ça pendant des années, ces montagnes russes d'émotions sans même penser aux conséquences physiques à chaque fois. 

Mais mise devant les faits, quand le médecin m'a dit «C'est bien une 3e fausse couche» j'ai été terrifiée. Je me suis vue, n'ayant jamais d'autre enfant, faire une croix définitive sur mon immense rêve d'avoir un jour un autre enfant, peut-être même plusieurs. Et je n'ai pas été capable. J'ai immédiatement su que je continuerais d'essayer, pendant encore des années s'il le fallait. Malgré la douleur, la peine, la frustration, l'injustice, l'impuissance, les médecins insensibles, malgré TOUT ce que la vie peut me mettre comme embûches, je sais que je vais continuer d'essayer. 

Alors je l'ai, la réponse à ma question. Quand est-ce que je décide d'arrêter? La réponse est : pas maintenant. 

L'espoir est encore là dans mon coeur et dans ma tête. 

 miniange3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rados



Nombre de messages : 1268
Localisation : Montréal
Je suis : Maman de
Ange(s) : Christophe (dcd a 39sa)
Espoir Thomas
Fc 4sa
Fc 6sa
Fc 10sa(curetage)
Espoir Samuel
Décédé(e) à : 39 semaines (incompatibilite foeto-maternelle)
Le : 18/02/2010
Date d'inscription : 04/05/2010

MessageSujet: Re: L'éternelle question... essais... ou pas?    Mar 18 Mar - 16:24

Il faut garder espoir! Et finir sur une note positive! Sans amoindrir les fc (loin de moi l'idee) on est bcp sur le site a avoir vaincu le sort Smile et tu te joindras a nous au prochain +++
Laches pas!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GenD

avatar

Nombre de messages : 335
Age : 43
Localisation : Laval, Qc
Je suis : Maman de
Ange(s) : Raphael,
mini-crevette
Décédé(e) à : 17 sem 3 jrs, IMG due à T21 libre,
fc 4-5 sem.
Le : 25Sep2013,
29Mar2014
Date d'inscription : 07/11/2013

MessageSujet: Re: L'éternelle question... essais... ou pas?    Mar 18 Mar - 17:02

kimina- c'est fort la vie tu sais. Malgré les peines et les déceptions, la vie refait toujours surface. Et comme ma psy m'a dit, si on était pas faite comme ça nous les femmes, l'humain n'existerait pas! J'admire ta force malgré tout et je te souhaite de vivre cette quête de ce prochain petit être en toute sérénité, si une telle chose est possible!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mon anges

avatar

Nombre de messages : 3734
Age : 38
Localisation : france
Je suis : Maman de
Ange(s) : mon fils B. mon petit homme
et
de 4 petites étoiles filantes
Décédé(e) à : 40 sa infarctus du placenta

8 sa 13 sa 9 sa 6 sa

Le : pour mon fils c'était en octobre 2009

1999 2004 2008 2010

Date d'inscription : 30/11/2009

MessageSujet: Re: L'éternelle question... essais... ou pas?    Mer 19 Mar - 5:01

tu a raison de ne pas lâcher 
moi je n'ai jamais laisser tomber
certe j'ai parfois laisser du temps car j'en avais besoin
mais je ne pouvais pas imaginer un seul instant ne pas avoir enfin un bébé vivant 
c'est pas facile a tous les jours
mais ça vaut le coup
crois moi
ton rdv en fertilité approche 
tu aura enfin réponses a tes questions 
en attendant qui sait si dame nature ne fera pas sa job  Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
L'éternelle question... essais... ou pas?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nos Petits Anges au Paradis :: NOUVEL ESPOIR :: NOUVEL ESPOIR-
Sauter vers: