DEUIL PÉRINATAL - SITE OFFICIEL
 
AccueilGalerieFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez | 
 

 Bien au-delà de la tristesse...la culpabilité

Aller en bas 
AuteurMessage
soanay



Nombre de messages : 8
Localisation : Madagascar
Je suis : Maman de
Ange(s) : Soa Mytiane
Décédé(e) à : 35 semaibes
Le : 21/02/2014
Date d'inscription : 03/03/2014

MessageSujet: Bien au-delà de la tristesse...la culpabilité   Mar 4 Mar - 1:05

Bonjour à toutes,

C'est le coeur rempli de tristesse que je vous écris mon histoire. C'est le seul endroit où je peux m'exprimer librement.

J'ai perdu ma petite Soa le 21 février dernier au cours de l'accouchement, à 35 semaines. Et bien au-delà de cette immense tristesse qui habite mon coeur chaque seconde, je suis aussi habitée par la culpabilité. Ce sentiment me tue à l'intérieur. Voici mon histoire, j'espère que vous aurez la patience de la lire jusqu'à la fin car elle est un peu longue.

Je suis malgache. J'ai 32 ans, 2 enfants et un mari formidable. Il voulait absolument un autre enfant, pas moi, en tout cas pas tout de suite. Nous avions de gros soucis d'argent et pour moi ce n'était pas le moment. Je suis une rédactrice freelance sur le web, c'est dire qu'il n'y a aucune stabilité et nos deux salaires ne nous permettaient pas d'avoir un 3e enfant, on s'en sortait déjà très mal avec les 2. Dès le début de ma grossesse j'ai commencé à angoisser, comment allons-nous faire financièrement, comment payer la clinique, le trousseau, comment vivre pendant les 2 mois pendant lesquels je devrais arrêter de travailler... Toutes ces questions m'ont tiraillée pendant toute ma grossesse, si bien que j'ai fait de l'hypertension artérielle. Dès le 4e mois, j'ai du prendre des médicaments qui coutent cher et consulter régulièrement, ce qui était des dépenses en plus. Mon médecin me recommandait le repos et de ne plus travailler mais je ne le pouvais pas, si je cessais de travailler, on serait dans la galère totale. J'ai donc continué mon travail, qui était pourtant ma principale source de stress. Je sentais que je n'étais pas bien, que je devais arrêter, mais je ne m'y résignais pas, j'avais peur d'avoir encore plus de problèmes d'argent si j'arrêtais. On était déjà dans le rouge côté financier. Jusqu'à ce jour où je me suis réveillée un matin et que je voyais flou, c'était l'horreur, je croyais que j'étais aveugle. Ma tension artérielle était montée à 20/14! Je n'avais plus le choix, repos au lit total et traitement augmenté. Pendant une semaine on m'a surveillée de près, espérant que je pouvais attendre jusqu'à la 36e semaine. Une semaine plus tard, le 21 fevrier, j'ai eu des contractions à 10h du matin, mais j'ignorais que c'en étaient au debut. C'est vers midi que ca a commencé à me faire mal et j'ai appelé mon médecin. Il me dit d'aller faire une échographie et de venir à la clinique ensuite. Le bébé bougeait bien, tout était normal à l'écho mais comme les contractions continuaient il fallait que j'accouche. La clinique était à 2h de voiture et ce fut les heures les plus longues et les plus douloureuses de ma vie. Arrivé là-bas, tout était prêt pour ma césarienne mais ma petite Soa n'a pas pu attendre. Elle a arrêté de lutter en cours de route. 

Vous décrire cette douleur d'avoir perdu une partie de soi avant même qu'on ait pu la connaitre, c'est impossible. Aujourd'hui encore, je pleure ma petite fille, comme elle a du souffrir. Je ne l'ai pas assez protégée, je me sens tellement coupable si vous saviez. J'aurais du mieux gérer mes angoisses, mes problèmes. Il parait que quand notre tension monte, il fait très chaud dans notre utérus, le liquide amniotique devient comme bouillant, et c'est cette chaleur infernale que ma petite fille a du supporter pendant de longs mois à cause de moi. Elle s'est battue jusqu'au bout mais elle n'avait plus de force sans doute. Je donnerais tout pour pouvoir faire les choses autrement, si vous saviez... Je ne l'ai pas vue, je ne l'ai pas tenue dans mes bras, et elle est partie...Ma petite Soa... Comme elle me manque!

Aujourd'hui, j'essaie de faire bonne figure. Personne n'en parle, tout le monde semble avoir tourné la page, même mon mari. Alors je me cache pour pleurer. Ca me fait encore si mal pourtant. Elle a laissé un vide immense dans mon coeur. Le pire, c'est que je dois déjà replonger dans cet enfer, mon boulot qui me stresse tant et les problèmes financiers, alors que je sais que c'est la source de mes malheurs ce boulot. Ma tension artérielle est toujours très haute et les médecins me disent de me reposer quelques semaines jusqu'à ce que ca se stabilise si je ne  veux pas faire un AVC. Mais je ne peux me le permettre, la vie continue, il faut bien que je nourrisse ma maisonnée. Si je ne travaille pas, on n'a pas de quoi vivre...

Comment vivre sereinement dans de telles conditions? La perte de ma petite ange, la culpabilité, et le stress... Je n'en peux plus, aidez-moi svp!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elo_die



Nombre de messages : 518
Age : 37
Localisation : Suisse
Je suis : Maman de
Ange(s) : Sacha
Décédé(e) à : 40 SA, cordon quatre fois autour du cou
Le : 25/07/2013
Date d'inscription : 14/01/2014

MessageSujet: Re: Bien au-delà de la tristesse...la culpabilité   Mar 4 Mar - 8:10

Soanay,

Je suis tellement désolée de lire cette histoire, et de voir qu'une nouvelle mamange arrive sur ce forum...
Je suis sûre qu'ici tu trouveras des oreilles attentives et du réconfort, n'hésite pas à venir vider ton sac ici, il y aur toujours quelqu'un pour te répondre.
Que te dire? Quand notre petit Sacha est parti, j'ai moi aussi passé de longues semaines à culpabiliser, à me dire que c'était de ma faute, que je n'avais pas fait les choses assez bien, que j'avais trop bougé, pas assez reposée, que mes mouvements avaient fait que le cordon s'enroule autour de son cou... La culpabilité... je crois que de nombreuses mamanges en passent par là malheureusement, car cela fait partie du deuil de trouver un coupable à ce qui arrive. Malheureusement (ou plutôt heureusement) la plupart du temps ce coupable n'existe pas et cela prend du temps de ce dire qu'il faut "juste" accepter ce qui est arrivé pour ce que c'est : un sale coup de la vie, qui peux reprendre quand elle veut les cadeaux qu'elle nous envoie. Ce que tu ressens est normal. Apparemment il n'y a pas de cause précise à ce qui a causé le départ de ton bébé, et pour avancer on a besoin de savoir ce qui est arrivé. Et quand on n'a pas d'explication, il nous faut avancer avec cela.

Je te le dis même si pour le moment tu ne me croiras peut-être pas, mais tu n'as rien fait de mal qui ait causé la mort de ton bébé. Ce n'est pas ta faute. Ce qui est arrivé est affreusement injuste, mais tu n'en es pas la cause. S'il suffisait de faire tout bien pour qu'une grossesse se termine bien, cela se saurait.
Ce qui m'a aidé à m'enlever ma culpabilité, c'est de me dire que Sacha n'était pas prêt.... que sa petite âme n'était pas destinée à connaître une existance hors de mon ventre. Que sa vie in utero lui a suffi. Son destin n'était pas avec nous. Cela n'enlève en rien mon chagrin et mon manque de lui. Son absence crée encore un vide immense dans ma vie. Mais voilà... ce n'est pas ma faute, je n'ai rien fait de mal qui ait enroulé ce satané cordon 4 fois autour de son cou... Voilà, moi cela m'a aidée, mais peut-être as-tu d'autres croyances, peut-être qu'il y aura un jour une autre "explication" qui te donnera un peu de serénité.
Ton deuil est tellement récent, la souffrance tellement palpable dans ce que tu écris... Tu as le droit de pleurer ton enfant sans avoir à faire bonne figure, sans devoir refouler tout ça au fond de toi pour ne pas gêner ton entourage. J'ai la conviction qu'il est très important de pouvoir faire sortir tout cela pour arriver à dépasser son chagrin. N'hésite pas à en parler ici, à chercher du soutien auprès d'autres mamanges. Cela m'a aidé d'en parler avec une psy. En parallèle je me suis également tournée vers des médecines naturelles/alternatives (naturopathie, ostéo, kinésiologie) et je dois dire que cela m'a énorméement aidée, j'y ai trouvé des gens très à l'écoute et disponibles qui ont su me réconforter.

Je t'envoie plein de courage et j'espère que tu trouveras un moyen d'exprimer ton chagrin et de te soulager. Je suis là si besoin.

Mille pensées à toi et ton ange
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eliottzoe

avatar

Nombre de messages : 5478
Age : 46
Localisation : Ile de France
Je suis : Maman de
Ange(s) : Zoé, née à 37SA+3, le 11-01-2011
Décédé(e) à : 12 jours suite à une Hémorragie Foetale Massive
Le : 23-01-2011
Date d'inscription : 17/02/2011

MessageSujet: Re: Bien au-delà de la tristesse...la culpabilité   Mar 4 Mar - 15:00

Je suis navrée de te lire et te lire la triste histoire de Soa. Je me retrouve dans ce récit.
Avec beaucoup plus d'avance dans mon deuil, la culpabilité est une phase "normale" et nécessaire du deuil de nos enfants. Nous donnons la vie, nous devons protéger nos enfants et pourtant....
Comme le dis si bien Elodie, nos écrits n'auront aucun pouvoir sur ta peine, peut être t'aideront ils à voir plus clair ou pas. Mais sache qu'ici tu pourras quand tu en auras besoin, déverser ton surplus de douleur et des mains se tendront pour t'aider à avancer. 3 ans plus tard, il m'arrive tellement de culpabiliser encore. Tout devait être merveilleux, mais moi aussi je ne me suis guère ménagée, travaillant tard, dans le stress. On nous dit tellement que la grossesse n'est pas une maladie...On nous montre tellement des femmes actives jusqu'au bout.
Ne cache pas ton chagrin. Ne t'oblige pas à faire bonne figure. Ce refoulement te fera tant souffrir. Parle de Soa.
Peut être que la reprise te fera t'évader de cette prison de douleur dans laquelle tu te trouves en ce moment. Je te le souhaite. 
Je te souhaite beaucoup de courage
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
soanay



Nombre de messages : 8
Localisation : Madagascar
Je suis : Maman de
Ange(s) : Soa Mytiane
Décédé(e) à : 35 semaibes
Le : 21/02/2014
Date d'inscription : 03/03/2014

MessageSujet: Re: Bien au-delà de la tristesse...la culpabilité   Mer 5 Mar - 1:00

Merci à vous de me répondre,

Hier j'ai pleuré devant mon mari et il m'a prise dans ses bras, ça m'a fait du bien. Il n'a rien dit, il n'est pas très expressif, mais je sais qu'il souffre aussi. Il a du mal à exprimer sa souffrance, ou alors il n'en a pas besoin, je ne sais pas. Mais je voudrais tellement pouvoir en parler avec lui, au moins une fois, savoir ce qu'il ressent. Et s'il pensait aussi que c'est de ma faute? Combien de fois il m'a dit de me ménager, de me reposer, de surveiller mon alimentation etc, mais je n'en ai fait qu'à ma tête. Peut-être pense-t-il aujourd'hui que c'est ma faute? :'(

Tout est si confus dans ma tête. Un moment je vais mieux, et à un autre moment j'ai l'impression de tomber dans un abîme et je pleure. Soa me manque tellement!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tunia84



Nombre de messages : 176
Localisation : Avignon
Je suis : Maman de
Ange(s) : Léa
et poussiere d ange perdu a 7SA le 23.08.2009
Décédé(e) à : 20 + 5 SA, cause inconue
Le : 3/02/2014
Date d'inscription : 20/02/2014

MessageSujet: Re: Bien au-delà de la tristesse...la culpabilité   Mer 5 Mar - 9:00

Moi aussi, je me sentais coupable de ce qui s est passe... j avais peur que mon mari m en veuille... lui aussi, il n etait pas expressif... mais je sais qu il en souffre terriblemet... j ai pris mon courage pour lui parlais de mes sentiments... et de le faire parler un peu... il a dit qu il en souffrait terriblement, mais qu il n allait pas pleurer tous les jours, que de toute facon ca nous ne fera pas revenir notre fille... il m a dit aussi qu il ne m en voulait pas...que ce n etait pas de ma faute.... ca m a soulage bcp...

les hommes sont comme ca... mais je t assure qu il en souffre enormement! et puis, lui, il doit etre fort pour toi... il sait combien c est dur pour toi autant que maman...

peut etre tu trouveras un petit moment convenable pour discuter de tout ca avec ton mari... ca te fera du bien...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
soanay



Nombre de messages : 8
Localisation : Madagascar
Je suis : Maman de
Ange(s) : Soa Mytiane
Décédé(e) à : 35 semaibes
Le : 21/02/2014
Date d'inscription : 03/03/2014

MessageSujet: Re: Bien au-delà de la tristesse...la culpabilité   Mer 5 Mar - 9:39

Tunya, 

Alors tu lui as demandé d'emblée s'il t'en voulait? Je voudrais y arriver, mais j'ai peur de sa réponse. Je ne le supporterais pas s'il devait me dire que oui, s'il devait juste hésiter avant de répondre. Mais je vais le faire, j'attends juste le bon moment.

Dans mon pays, on ne laisse pas les parents voir l'enfant dans une telle situation, surtout la mère. Mon mari lui a pu la voir le lendemain avant de l'enterrer, alors ça fait peut-être une différence dans nos sentiments. Moi, je ne l'ai pas vue, je ne l'ai pas tenue dans mes bras. Quelque part je sais que c'est mieux ainsi, je n'ai aucune image, aucun souvenir palpable d'elle et ça me fera avancer plus facilement. C'est du moins ce qu'on m'a dit. Mais parfois j'ai besoin de quelque chose à chérir, n'importe quoi qui me la rappelle, quelque chose qui me rappelle qu'elle a existé. Les gens autour de moi font comme si elle n'a jamais existé, personne n'en parle, tout est revenu à la normale. C'est tabou d'en parler. Tout, sauf à l'intérieur de moi où je pleure sans cesse. La nuit, je fais attention à ma position par réflexe pour ne pas la blesser, et puis je réalise soudain qu'elle n'est plus là et mon coeur se fend. Mon ventre est vide...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tunia84



Nombre de messages : 176
Localisation : Avignon
Je suis : Maman de
Ange(s) : Léa
et poussiere d ange perdu a 7SA le 23.08.2009
Décédé(e) à : 20 + 5 SA, cause inconue
Le : 3/02/2014
Date d'inscription : 20/02/2014

MessageSujet: Re: Bien au-delà de la tristesse...la culpabilité   Mer 5 Mar - 10:21

comment je lui ai demande...? je ne sais pas vraiment... c est  sorti tout seul un soir quand je bcp pleurais... je lui ai dit; je sais que tu m en veuille... que c est de ma faute... il a ete surpris... il m a dit que non, pas du tout... qu il n y a pas d explications pourqoui s est arrive...c est comme ca...que notre fille devait surement etre malade... mais pas malade a cause de moi... ce soir-la, qu on a discute ca me fait du bien... un bien enorme...ca m a soulage ma consience...

est ce que tu as des photos des ta fille? L`hopital ne les a pas prises?

si tu ne peux pas voir aucune photo, tu peux poser un petit cadre d un ange dans ton salon... a cote du cadre, tu peux mettre une bougie et de l allumer tous les soirs... tu peux te faire un braclet avec son prenom, ou un collier... peut etre un petit tatouage avec son prenom... tu trouveras surement q,ch...

en tout cas, meme si les gens autour de toi ne parlent plus de ta fille, toi, tu peux parler d elle...et tu t en fiches si ca les mettra mal a l aise... ta fille a bien existe! tu peux aussi ecrire un journal de deuil sur ce site... tu peux parler a ta fille, lui raconter tes sentiments, exprimer ta colere, dire combien tu l aime et combien elle te manque... tu peux lui parler de ta famille, de son papa, de ses freres et soeurs, des tes regrets...bref, ce que ton coeur te dicte...ca reste tres personel et intime et personne ne viendra te juger ni rediculiser! moi, c est ce que je fais et ca m aide a avancer...

pour toi, c est tout frais pour l instant...mais tu verras qu avec le temps ta culpabilite va s estomper... que tu verras les choses autrement... ca va pas enlever ta tristesse et ta douleur...avec ta fille, c est une parti de toi qui est partie... mais il faut avancer, pour tes enfants et ton mari!!!

je ne sais pas quellles sont tes croyances...mais moi, j en suis sure, qu un jour je retrouverai ma fille, que je la prendrai dans mes bras et qu on ratrapera ce temps perdu....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
soanay



Nombre de messages : 8
Localisation : Madagascar
Je suis : Maman de
Ange(s) : Soa Mytiane
Décédé(e) à : 35 semaibes
Le : 21/02/2014
Date d'inscription : 03/03/2014

MessageSujet: Re: Bien au-delà de la tristesse...la culpabilité   Jeu 13 Mar - 1:33

Bonjour les mamanges,

J'ai peur, très peur, d'oublier ma petite Soa, et en même temps je sais que c'est impossible. Incontestablement je vais de mieux en mieux, je pleure de moins en moins, et je me sens encore plus coupable. Est-ce que cela veut dire que je suis en train d'oublier? Je ne veux pas, je ne peux pas! Cela ne fait que 3 semaines, comment je peux aller mieux? 
Je suis très entourée, très choyée par mon entourage, ma famille, mes amis, tout le monde est aux petits soins avec moi et c'est sans doute pour cela que je me sens mieux. Quand je pense à ma petite Soa, je ne ressens plus cette douleur intense dans le coeur, en tout cas rarement. Je ne sais même plus ce que je ressens quand je pense à elle et je m'en veux tellement. 
Est-ce qu'une d'entre vous est déjà passée par là? Est-ce que c'est normal? Je l'aime profondément et elle me manque beaucoup, mais le fait de ne plus ressentir de douleur (pas tout le temps) après seulement 3 semaines, est-ce que c'est normal?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ptiteplume

avatar

Nombre de messages : 353
Localisation : France
Je suis : Maman de
Ange(s) : Marion
et une poussière d'ange
Décédé(e) à : 33 semaines et 2 jours SA
partie à 15 petits jours dans mon ventre
Le : 05/09/13
01/07/15
Date d'inscription : 12/10/2013

MessageSujet: Re: Bien au-delà de la tristesse...la culpabilité   Jeu 13 Mar - 1:54

Coucou soanay

Je me reconnais tellement dans ta peur d'oublier ton ange. 
C'est parfaitement normal ce que tu ressens. J'ai eu la même peur et au final, je peux t'assurer que 6 mois plus tard, je pense à elle tous les jours. 

Tu ne l'oublieras jamais. 

L'envol de petite fille est récent. Tu es dans le mélange des sentiments. Tu es encore toute retournée de ce qui t'est hélas arrivé. C'est normal de ne plus savoir ce que tu ressens quand tu penses à elle. Je suis passée par là aussi. Je ne sais pas à quoi c'est du. C'est probablement parce que l'esprit s'égare dans ce chaos. 


Essaie de ne pas paniquer, de prendre tes sentiments aussi instables soient-ils comme ils te viennent. 
Tu verras qu'avec le temps, tes sentiments changeront moins vite d'un instant à l'autre comme tu le vis en ce moment. 

Ta puce te manquera toujours mais ce sera plus doux. Je peux te le confirmer car comme toute mamange qui arrive ici, d'autres me l'ont dit mais je peinais à les croire et aujourd'hui, 6 mois plus tard, je peux te rassurer à mon tour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
soanay



Nombre de messages : 8
Localisation : Madagascar
Je suis : Maman de
Ange(s) : Soa Mytiane
Décédé(e) à : 35 semaibes
Le : 21/02/2014
Date d'inscription : 03/03/2014

MessageSujet: Re: Bien au-delà de la tristesse...la culpabilité   Jeu 13 Mar - 2:07

Merci à toi ptiteplume, effectivement mes sentiments changent d'un instant à l'autre, c'est déroutant. 

Si la douleur est parfois moins intense, la culpabilité est par contre toujours présente. Je pense et repense à cette journée et je me dis que je n'aurais pas du attendre aussi longtemps pour aller en clinique, ou que j'aurais du aller à une clinique plus proche. Je suis persuadée qu'elle bougeait encore en cours de route, mais que c'était trop long. Je me dis que j'aurais du la sortir dès que ma tension artérielle a culminé à 20 une semaine plus tôt. Je me dis des tas de choses... Tout est toujours tellement confus.
Mais j'ai espoir qu'un jour je retrouverai un  peu de paix et pourrais penser à ma puce avec douceur et tendresse, sans plus de tristesse ni de colère ni de culpabilité. Les mamanges de ce site me rassurent sur ce point et ca m'aide beaucoup.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
missyousomuch

avatar

Nombre de messages : 759
Age : 36
Localisation : Finistère
Je suis : Maman de
Ange(s) : Petite étoile
Décédé(e) à : 35 sa
cause probable : 3 tours de cordon autour du cou.
Le : 17/10/2013 née le 21/10/2013
Date d'inscription : 28/10/2013

MessageSujet: Re: Bien au-delà de la tristesse...la culpabilité   Sam 22 Mar - 7:26

Bonjour Soanay,
La culpabilité est un sentiment qu'on a quasiment toutes ressenti. Comme dit Sandra on nous dit souvent que la grossesse n'est pas une maladie et on se dit qu'on peut toujours continuer. Mais rien est simple comment savoir ? Et quand l'argent vient à manquer pour manger et autres besoins c'est tout aussi stressant ! Mais sache que tu as et tu aimera toujours ta petite Spa, elle veille sur toi ! J'espère que ta tension diminue. 
Ça fait 5 moi que j'ai perdu ma petite fille et j'avance dans mon deuil. J'ai parlé avec beaucoup de mamanges ici et en dehors et c'est ce qui m'a fait le plus de bien. J'ai aussi lu le livre les rêves envolés, qui aborde vraiment tout notamment dans le couple. Car c'est dur à comprendre mais on vit les choses différemment et c'est normal. Ne freine pas tes larmes !
J'ai une amie Malgache et elle m'a beaucoup parlé de votre magnifique pays. J'espère y aller un jour !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
soanay



Nombre de messages : 8
Localisation : Madagascar
Je suis : Maman de
Ange(s) : Soa Mytiane
Décédé(e) à : 35 semaibes
Le : 21/02/2014
Date d'inscription : 03/03/2014

MessageSujet: Re: Bien au-delà de la tristesse...la culpabilité   Dim 23 Mar - 0:03

Oui mon pays est merveilleux mais malheureusement il y a encore de nombreux tabous dont la perte d'un ange. C'est assez dur de le vivre, parfois on se demande si on l'a vraiment vécu car personne n'en parle. Quand amis ou familles viennent me voir ou me croisent ils vont s'enquérir de ma santé, si ma plaie a bien cicatrisé, si ma tension artérielle a baissé etc mais jamais ils ne feront allusion à elle. Pour eux c'est comme si ma Soa n'a jamais existé et ça me fait de la peine. Peut-être que ce silence a contribué à l'avancement de mon deuil car j'avoue que je vais de mieux en mieux, je pleure moins souvent. Mais mes sentiments ne sont pas encore stables et je suis devenue très vulnérable. Dès qu'il y a quelque chose qui me fait de la peine ou m'irrite je pleure, c'est là que je repense à mon ange. 
J'ai aussi repris le travail, c'est devenu une véritable corvée mais je n'ai pas le choix. Contrairement à ce que je souhaitais reprendre ne m'aide pas, ce travail me rappelle que c'est ainsi que j'ai mis ma vie en danger et perdu celle de ma fille. Et là les larmes me montent aux yeux... Mince!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Bien au-delà de la tristesse...la culpabilité
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nos Petits Anges au Paradis :: DEUIL PÉRINATAL :: TÉMOIGNAGES-
Sauter vers: