DEUIL PÉRINATAL - SITE OFFICIEL
 
AccueilGalerieFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez | 
 

 Ma petite fille

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Sab35



Nombre de messages : 61
Localisation : LILLE
Je suis : Maman de
Ange(s) : Lina
Décédé(e) à : 22 semaines
Le : 13 février 2014
Date d'inscription : 08/03/2014

MessageSujet: Ma petite fille   Jeu 27 Mar - 11:46

Bonjour,

après avoir lu les différentes histoires, j'ajoute mon témoignage... Je suis d'abord très triste de constater que ce qui nous est arrivé, arrive à beaucoup d'autres. Ca ne me réconforte pas de savoir que d'autres ont vécu et vous vivre ça. Au contraire... ça me terrifie.

Je suis mariée depuis bientôt 10 ans à mon mari. Et nous sommes les heureux parents d'un petit garçon de 6 ans.

En septembre dernier, on découvre que je suis enceinte. Mon mari, mon fils et moi sommes fous de joie. Enfin mon fils allait avoir un frère ou une sœur, enfin nous allions agrandir notre famille. Depuis le début de la grossesse, mon garçon était certain que je portais une petite fille, qu'il allait avoir une sœur. Et il avait raison. Nous attendions une petite princesse pour le mois de juin.

J'avais des maux de grossesse (nausées, sciatique, grande fatigue) mais convaincue que c'était la dernière fois que je portais la vie, je voulais en profiter. Je chassais le stresse et les inquiétudes, je faisais abstractions des maux de grossesse, pour profiter au maximum de chaque instant. Et c'est ce que j'ai réussi à faire. J'étais bien avec ma fille, j'étais heureuse. Toute ma grossesse a été un moment de plénitude. Je me sentais accomplie et liée à ma fille. Je n'ai jamais été aussi épanouie et heureuse... jusqu'au jour elle s'est interrompue brutalement.

Le 9 février 2014, je passe une éco. Tout se passe bien. Ma petite fille était en pleine forme, dans les courbes hautes, un joli profil. Nous l'avons vu bouger les bras, les jambes, mettre le pousse dans la bouche. Nous étions tous les 3 sous le charme de cette petite fille tant attendue et déjà aimée.

Dans la nuit du 12 au 13 février, j'ai eu des contractions (ni fièvre, ni perte de sang...), rien d'autre. Le jeudi 13 février je vais donc faire un contrôle à la clinique pour vérifier.

Après une attente interminable et des contractions qui ne s'arrêtait pas, une très jeune sage femme m'examine et me dit que mon col est ouvert à 2.

A ce moment là, sans y croire, je m'effondre en larmes. Un col qui s'ouvre et les contractions persistantes signifient que j'allais accoucher.

Rien ne pouvait arrêter le travail car j'avais une infection. J'allais donc accoucher par voie naturelle d'une petite fille qui se portait très bien mais beaucoup trop tôt.

J'ai donc accouché dans les larmes, dans la douleur, la peine, et surtout sous le choc, de ma petite fille après seulement 5 mois de grossesse. Si petite, avec un cœur affaiblie par les contractions et l'accouchement, elle est venue au monde. Ou plutôt la fatalité l'a arrachée à moi. Son cœur battait trop lentement pour lui administrer des soins. Elle s'est éteinte dans les bras de son papa après une petite heure de (sur)vie.

Sur le coup, je n'ai osé la voir. Et je le regrette. C'est le drame de ma vie. J'aurais aimé que pendant les contractions une sage femme, un psychologue ou autre m'explique, me prépare à la rencontre de ma fille dans un tel contexte. Aujourd'hui, je regrette de ne pas l'avoir prise dans mes bras quand elle vivait. Je le regretterai jusqu'à mon dernier souffle. Le lendemain, je suis allée la voir, je l'ai prise dans mes bras et je lui ai demandé pardon.

Je me repasse le fil des évènements en me demandant ce que nous aurions pu faire pour éviter de perdre notre fille.

Je ne sais pas si vous prendrez le temps de me lire. Mais je sais que vous comprenais notre peine.

Pour nous le temps s'est arrêté. Je ne sais pas quel jour nous sommes. Chaque matin je me réveille avec ce sentiment de lassitude car je sais qu'il s'agit d'une nouvelle journée sans ma fille dans mon ventre, sans son cœur qui bat à côté du mien.

JP Sartre dit la douleur c'est le vide... c'est exactement ça.

Sab

J'ai
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
milie22



Nombre de messages : 441
Localisation : 39
Je suis : Maman de
Ange(s) : m princesse
Décédé(e) à : 24 semaines de grossesse
Le : 2013
Date d'inscription : 25/10/2013

MessageSujet: Re: Ma petite fille   Jeu 27 Mar - 16:24

Je te souhaite plein de courage quelle douleur 
J'ai aussi perdu ma fille à 5 mois de grossesse et comme la tienne elle a survit une heure et demi 
Tu sais je regrette aussi de ne pas l'avoir portée mais comme tu dis si seulement on avait pris le temps de nous expliquer un peu tout ça, on est tellement déboussolée on comprend pas ce qui arrive c'est pour ça qu'on ne les a pas porté.
J'ai beaucoup de regret mais tout ça ne changera rien alors je vis avec tous mes remords.
La seule chose que je me dis pour me consoler et qui va aussi pour toi c'est que nos filles sont parties avec tout notre amour. Elles seront dans nos coeurs à tout jamais.
Plein de pensées pour ton ange et plein de courage
N'hésites pas à écrire sur le forum ça fait tellement de bien de se sentir comprise ....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chachal0ve

avatar

Nombre de messages : 353
Age : 24
Localisation : Reims
Je suis : Maman de
Ange(s) : Nathan
Décédé(e) à : 34 sa à cause de plusieurs infarctus placentaires
Le : 13/02/2014
Date d'inscription : 18/02/2014

MessageSujet: Re: Ma petite fille   Jeu 27 Mar - 17:09

Bonjour à toi et malheureusement bienvenue parmi nous,
Tu trouvera toujours une oreille attentive pour t'aider et te soutenir dans cette dure épreuve
Je n'ai pas perdu mon enfant dans le même contexte que toi mais j'ai aussi accouché de mon fils mort né ce terrible 13 février 2014
1 mois et demi après ce drame je souffre encore, mais il y a des jours moins pires que d'autre. Je me bats pour montrer à mon fils que je continue à vivre malgré que la vie est injuste ...
En tout cas, je te souhaite beaucoup de courage et sache que tu n'es pas seule et qu'on te comprends toutes. Si tu as besoin de parler, n'hésite pas car ce forum est pour moi d'une grande utilité et il m'aide à avancer petit à petit dans mon deuil
Douces pensées à ta petite Lina
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elodie18

avatar

Nombre de messages : 1084
Age : 32
Localisation : ESSONNES
Je suis : Maman de
Ange(s) : NOA
Décédé(e) à : A 21 SA+6 JOURS
Le : le 18 octobre 2013 à 19H51
Date d'inscription : 24/10/2013

MessageSujet: Re: Ma petite fille   Ven 28 Mar - 6:08

Bonjour,

J'ai perdu mon fils de la même façon que toi le 18 octobre 2013.
moi aussi je l'ai vu que le lendemain, mais je ne l'ai pas pris dans mes bras et je le regretterai toute ma vie. je lui demande tous les jours pardon! 

je me batte pour lui, je lui dois bien cela, ma vie a changé, je ne serai plus jamais la même....
Mon fils m'accompagne partout, il est devenu ma force, ma fierté....
je te souhaite beaucoup de courage, mais sache que ici sur ce forum, il y aura toujours une écoute.

Tendres pensées à ton ange
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sab35



Nombre de messages : 61
Localisation : LILLE
Je suis : Maman de
Ange(s) : Lina
Décédé(e) à : 22 semaines
Le : 13 février 2014
Date d'inscription : 08/03/2014

MessageSujet: Re: Ma petite fille   Sam 29 Mar - 17:09

Bonsoir

Merci pour vos messages. C'est très dur. Je me repasse cette terrible journée en regrettant tout. Je regrette de ne pas l'avoir prise dans mes bras vivante, je regrette par moments comme ce soir de ne pas avoir demandé à ce qu'elle soit intubée. Je me disais que 5 mois c'était trop petit, pas viable, sans réelle chance de vie à long terme.

Je m'en veux beaucoup. Je me dis que j'ai mal fait pour elle.

J'espère qu'elle me pardonnera car prendre des décisions sous le choc, dans la douleur et sans informations... c'est l'enfer. On vous regarde et on vous dit : "alors qu'est ce qu'on fait ?". Toi tu es sous le choc, assommé par la peur, la douleur. La veille tu es la plus heureuse du monde et le lendemain tu es confrontée à ça...

Chaque jour est une lutte et gérer en plus cette culpabilité qui me ronge c'est trop.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sab35



Nombre de messages : 61
Localisation : LILLE
Je suis : Maman de
Ange(s) : Lina
Décédé(e) à : 22 semaines
Le : 13 février 2014
Date d'inscription : 08/03/2014

MessageSujet: Re: Ma petite fille   Sam 29 Mar - 17:12

Mes pensées à vos petits anges et merci d'avoir partagé avec moi vos expériences.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tetiaora



Nombre de messages : 55
Age : 47
Localisation : Indre et Loire
Je suis : Maman de
Ange(s) : Lucie, notre petite lumière qui s'est envolée vers les étoiles

Léa, notre grande fille de 5 ans et demi née le 01/05/2008
Décédé(e) à : 38 SA
Le : Accouchement le 15/11/2013 ( décédée in utero 3 ou 4 jours avant)
Date d'inscription : 12/02/2014

MessageSujet: Re: Ma petite fille   Sam 29 Mar - 18:58

Chère Sab35

Ton témoignage m'a touché. Comme le dit Chachalove, tu trouveras toujours une oreille attentive ici. Des réponses, un réconfort...
Je n'ai pas perdu ma fille dans les mêmes conditions que toi. Lucie est décédée in utero à 38 semaines de grossesse et je l'ai mise au monde sans vie le 15/11/13. Mais j'ai moi aussi une grande fille de 6 ans qui était très heureuse d'accueillir sa petite sœur.  Les enfants sont très pragmatiques. Après 15 jours de cauchemars, pipis au lit...ça a été un peu mieux. C'est sur elle est très impactée mais elle poursuit sa vie de petite fille... on a toujours été là pour elle ; répondre à ses questions , ne pas laisser de tabous mais ne pas "l’embêter" (c'est une petite fille très mature mais assez introvertie qui garde beaucoup de choses pour elle). On respecte. Et puis le weekend dernier, elle nous dit je voudrais aller au cimetière (première fois), lui acheter un cadeau et voir sa photo. Waow, très touchant, très émouvant surtout quand elle voit la photo et nous dit "oh elle est belle"... (c'était un beau bébé de 2kg920 pour 50 cm pas abimée...cette photo est une photo en noir et blanc plus douce pour un enfant). Pour moi c'est une grosse étape...

Et toi ? comment va ton petit garçon ?

Tout ça pour te dire, que même si certains jours sont difficiles, même et surtout avec eux, on se dit qu'ils sont nos moteurs, ils nous permettent d'avancer malgré tout.

Bon courage à toi et douces pensées à ton ange Lina.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sab35



Nombre de messages : 61
Localisation : LILLE
Je suis : Maman de
Ange(s) : Lina
Décédé(e) à : 22 semaines
Le : 13 février 2014
Date d'inscription : 08/03/2014

MessageSujet: Re: Ma petite fille   Dim 30 Mar - 4:36

Chère Tetiaora

Mon fils a des points communs avec ta fille. Lui aussi ne parle pas beaucoup de ce qu'il ressent. Il est triste. Il m'a dit qu'il serait triste toute sa vie, qu'il aimerait qu'on aille la chercher au ciel. Quand il parle de Lina, il dit qu'il l'aime et qu'elle est au ciel. Il lui fait des dessins avec des cœurs. On a même envoyé un de ses dessins au ciel dans une petite lanterne en papier.

On veut pas le brusquer. On survit grâce à nos enfants.

C'est aussi pour mon fils que je n'ai pas voulu d'acharnement thérapeutique. Je ne voulais pas qu'il voir sa petite sœur combattre pour finalement partir....

C'est dur mais nous sommes une famille et on se raccroche à ça.

Bon courage à toi, ta fille et ton mari et paix à l'âme de ton petit ange
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tetiaora



Nombre de messages : 55
Age : 47
Localisation : Indre et Loire
Je suis : Maman de
Ange(s) : Lucie, notre petite lumière qui s'est envolée vers les étoiles

Léa, notre grande fille de 5 ans et demi née le 01/05/2008
Décédé(e) à : 38 SA
Le : Accouchement le 15/11/2013 ( décédée in utero 3 ou 4 jours avant)
Date d'inscription : 12/02/2014

MessageSujet: Re: Ma petite fille   Ven 4 Avr - 17:25

Chère Sab35 ,

Il a l'air aussi bien mature ton fils.... Il a tout comprit aussi. C'est vrai que ça rend triste d'entendre ton enfant te dire "qu'il sera triste toute sa vie". Heureusement que la notion de temps pour un enfant est encore un peu flou....!!! Mais sur le moment moi ça me peine.
C'est super ta réaction face à ton fils et le "non acharnement" chez Lina. On est tellement fragile pendant ces moments là que prendre une telle décision n'est pas facile.
Et oui tu as raison on survit grâce à nos enfants...pas évident tous les jours quand même, non ?

Pour Léa également (il faut reconnaitre pour nous aussi) j'ai convaincue mon conjoint de prendre un chien. Nous avions un chat que Léa a toujours connu (je l'avais depuis 15 ans) que nous avons du euthanasier (très vieille et malade) en février. Léa a été très triste. De la voir encore comme ça après si peu de temps après Lucie, ça fait mal. Je me suis dis "un chien, ça changera, c'est une nouvelle vie à la maison, il faut s'en occuper, le sortir....". Au final nous avons depuis 15 jours un petit chiot (une femelle) de 3 mois, c'est un bichon. Léa est ravie, elle est très fière et s'en occupe bien. Pour nous aussi ça fait du bien. J'ai tendance à dire nouvel animal nouveau départ...bien sur cela ne remplace pas un bébé mais ça nous aide. Je n'ai pas encore repris le travail alors je m'en occupe la journée et cela me permet de me changer les idées. Pour mon mari, il se défoule en jouant beaucoup avec elle....

En tout cas ça me fait du bien de voir mes amours comme ça (ma fille et mon mari).

Comme tu dis on est une famille et il faut tout faire pour la préserver.

Prends soin de toi, de ta famille.

A bientôt

Julie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sab35



Nombre de messages : 61
Localisation : LILLE
Je suis : Maman de
Ange(s) : Lina
Décédé(e) à : 22 semaines
Le : 13 février 2014
Date d'inscription : 08/03/2014

MessageSujet: Re: Ma petite fille   Dim 20 Avr - 12:29

Bonjour

Un grand pas a été fait et c'est grâce à ce forum. En lisant le témoignages d'autres mamans, j'ai réalisé que mon fils aîné, Noah qui a 6 ans, peut comprendre et entendre que sa sœur est au cimetière. Je le lui ai dit et nous y sommes allés ensemble, car il a souhaité y aller. Il a aussi demandé à voir une photo de Lina. Il y a 3 mois je n'aurais jamais cru ça possible. Voir son petit bonhomme au cimetière sur la tombe de sa sœur, je croyais que ça allait été dur. J'étais sereine et soulagée que Noah soit au courant. Notre famille avance petit à petit, un jour à la fois. Mais même si nous sourions, notre peine est bien présente. Et vivre sans Lina est une épreuve de tous les instants. Je pense à elle à chaque minute, tous les actes de la vie courante me font penser à elle : le soleil brille j'y vois un clin d'œil de sa part, je vois un arbre ( Lina veut sur un arbre au Paradis dans le Coran), je me dis que c'est elle qui nous protège. Que c'est dur de se dire qu'on ne la verra plus jamais. Ça fait très très mal.

Comment reprendre goût à la vie ? Comment vivre sans attendre ? J'ai l'impression de l'attendre, de l'espérer. C'est comme un cauchemar.

Sabrina
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tetiaora



Nombre de messages : 55
Age : 47
Localisation : Indre et Loire
Je suis : Maman de
Ange(s) : Lucie, notre petite lumière qui s'est envolée vers les étoiles

Léa, notre grande fille de 5 ans et demi née le 01/05/2008
Décédé(e) à : 38 SA
Le : Accouchement le 15/11/2013 ( décédée in utero 3 ou 4 jours avant)
Date d'inscription : 12/02/2014

MessageSujet: Re: Ma petite fille   Dim 20 Avr - 16:34

Chère Sab35

Quel agréable moment de te lire et d'apprendre surtout le beau cheminement de ton fils. Et oui ça me fait penser à ce que je te disais dans un précédent mail ; la même chose pour Léa. Et oui ils sont forts nos enfants!!!.Il a fallut un peu moins de temps à ton fils mais c'est leur propre cheminement. Comme quoi, chacun (adultes et enfants) a son propre cheminement dans le deuil.
Pour ma part, Léa a encore franchit une autre étape. Depuis la dernière fois elle est retournée au cimetière. Elle n'hésite plus à en parler si elle a des questions. Elle parle beaucoup de la notion de famille en ce moment (on lui a posé la question de savoir si elle avait des frères et des sœurs...). Elle me demandait si Lucie faisait partie de la famille (pas facile pour un enfant quand sa petite sœur n'a vécu avec nous que dans le ventre de sa maman...). On lui a expliqué (avec l'exemple de ma maman, sa mamie qu'elle n'a pas connu mais dont on lui parle souvent et qui donc, même si elle n'est plus la a été et sera toujours la maman de maman donc de la famille). Alors maintenant elle a bien comprit et nous a fait un dessin représentant maman, papa, Bébé chat (notre chat que nous avons du euthanasier fin février), notre nouveau chien...et Lucie. Et de nous dire "c'est notre famille". Encore une étape qui lui permet d'avancer aussi.

Pour nous, j'ai l'impression que c'est moins évident en effet. On va reprendre gôut à la vie c'est sur mais il faut du temps je pense...
En ce moment je repense à l'annonce , l'accouchement...ça fait mal mais un peu de bien...bizarre? En fait c'est un peu comme toi, j'ai tellement mal de me dire que je ne la verrai plus jamais que de penser à tout ça "me rapproche" un peu d'elle en quelque sorte.

Bon courage à toi et prends soin de ta famille.

Douces pensées à nos anges
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sab35



Nombre de messages : 61
Localisation : LILLE
Je suis : Maman de
Ange(s) : Lina
Décédé(e) à : 22 semaines
Le : 13 février 2014
Date d'inscription : 08/03/2014

MessageSujet: Re: Ma petite fille   Dim 20 Avr - 18:07

Merci Julie. C'est en lisant l'expérience de ta fille aînée qui est allée au cimetière, qui a eu le courage et la force de vivre tout ça, que je me suis dit que Noah pouvait aussi entendre que sa sœur été enterrée (son petit corps. Son âme, son amour nous quittent jamais).

Noah aussi parle de sa sœur. Il dit qu'il a une petite sœur mais qu'elle est au ciel.

J'aimerai adopter un chaton. Il en a fait la demande. Mais j'ai peur de la réaction de notre chat qui est âgé.

Comme toi je repense à l'accouchement. Lina avait la tête en bas depuis des semaines. Au moment d'accoucher elle a remonté la tête pour ne pas sortir. La sage femme l'a attrapée par le cordon.

Quand je pense qu'elle et moi avons été séparée par ce qui nous lie, ça me tue.

Parfois je me dis que la vie ici bas n'a plus de sens, plus d'intérêt. Comment vivre une vie où je ne verrai jamais mon enfant ? Je suis privée d'une partie de moi. Une partie de mon cœur, de mon âme sont morts avec Lina. J'ai l'impression de marcher, dans le vide. Je voudrais tant qu'elle soit là vivante au chaud dans mon ventre. Lina devait naître en juin.

Seul Noah me raccroche à la vie. J'espère que ce n'est pas trop lourd pour lui. Je ne veux pas le priver d'une enfance légère.

Merci Julie d'avoir partagé ton expérience avec moi.

Que nos anges reposent en paix entourés de notre amour.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tetiaora



Nombre de messages : 55
Age : 47
Localisation : Indre et Loire
Je suis : Maman de
Ange(s) : Lucie, notre petite lumière qui s'est envolée vers les étoiles

Léa, notre grande fille de 5 ans et demi née le 01/05/2008
Décédé(e) à : 38 SA
Le : Accouchement le 15/11/2013 ( décédée in utero 3 ou 4 jours avant)
Date d'inscription : 12/02/2014

MessageSujet: Re: Ma petite fille   Lun 21 Avr - 8:36

Je suis bien contente si j'ai pu t'aider un peu par mon expérience...ça donne un sens en fait à tout ça...Aider les autres mamanges c'est gratifiant aussi.

Pour un chaton, je te comprends! Avec notre vielle chatte, c'était même dilemme. Quand Léa est née, Bébé chat (c'était son nom) avait déjà 11 ans et très possessive (je l'ai eu alors qu'elle avait 2 ans et elle a été élevée en "animal unique"!! ). Quand Léa a grandit elle nous a aussi fait la demande d'un nouvel animal (chaton, chiot...) mais on lui a expliqué que la chatte était vielle et qu'elle serait trop jalouse. Au final l'explication lui a suffit. Et puis c'est vrai que depuis 2 ans maintenant notre chatte avait une grave maladie des reins et était en sursie. On a toujours réussi à la rebooster mais on avait préparé Léa et du coup Léa nous disait "quand Bébé Chat ira au ciel on prendra un autre animal". cela ne l'a pas empeché d'être très triste quand malheureusement la chatte est arrivée au bout et que ce 27 février nous avons du nous contraindre à l'euthanasier. Elle souffrait de trop, faisait à peine 2 kgs, avait mal partout et à 17 ans, son heure était arrivée...Alors du coup le destin s'est chargé encore de choisir pour nous...Et là je me suis dis ; il faut qu'on rebondisse.

J'avais trop mal pour reprendre un chat tout de suite ( elle a quand même vécut 15 ans avec moi ). Alors je me suis dis un chien pourquoi pas ? Léa bien sur était ravie. Mon chéri, lui un peu moins (il est plus chat et ne vivant pas la perte de Lucie et du chat pareil, il n'arrivait pas à prendre une décision). Je l'ai prise pour nous deux et c'est comme ça que nous avons une petite chienne adorable. C'est vrai qu'un bébé chien, c'est extra , ça met de la vie à la maison , comme je te disais il y a quelque temps.

Pour Noah si tu sens que c'est une demande persistante, tu peux peut être le tenter malgré ton chat.Au début ce sera peu être un peu animé mais avec le temps. Maintenant peut être que Noah comprendra, comme Léa, qu'un chat est plus exclusif et mieux vaut donner tout son amour à ce chat  déjà âgé...

C'est vrai que l'échéance de juin est une autre épreuve que je n'ai pas connu véritablement vu que mon accouchement devait être le 01/12 (soit 15 jours après son décès). Donc pour nous, cette date a été un peu occultée. Vous ce n'est pas pareil. Tellement de temps sépare son décès et le mois qui aurait du être un mois merveilleux...

Curieusement c'est pour Léa que ce 1 décembre était important. On lui a tellement dit que Lucie arriverait le mois de Noël (pour la faire patienter et lui donner des repères) qu'elle m'a posé la question il y a quelque jours car elle ne comprenait pas pourquoi au cimetière était indiqué 15/11/2013, alors qu'on avait pas arrêté de lui parler de ce mois de Noël... C'était son repère à elle. Je peux comprendre aussi qu'elle puisse ne pas comprendre justement...Alors du coup ma petite sœur est née le 15/11 ou le 01/12 comme on me la toujours dis? (toujours le pragmatisme des enfants..).

Je ne pense pas que tu le prives de quoi que ce soit ton petit Noah. Il a maintenant très bien comprit pourquoi tu étais si triste. Il y aura des jours meilleurs. C'est le début du cheminement. Il n'hésitera pas à te dire si ça l'étouffe, ça j'en suis certaine....

On pense à vous Lucie, Lina, 2 belles étoiles, une lumière (signification de Lucie) et un magnifique arbre au paradis ( qu'est ce que c'est beau...un véritable symbole).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sab35



Nombre de messages : 61
Localisation : LILLE
Je suis : Maman de
Ange(s) : Lina
Décédé(e) à : 22 semaines
Le : 13 février 2014
Date d'inscription : 08/03/2014

MessageSujet: Re: Ma petite fille   Mer 23 Avr - 8:55

Je ne sais pas si vous ressentez ça mais je suis comme déconnectée de la vie. Je suis retournée au travail deux semaines après avoir perdu Lina. J'ai voulu reprendre un rythme normal assez vite pour ne pas perturber Noah, pour qu'il retrouve ses habitudes.

Travailler a l'avantage de se changer les idées durant quelques heures. Mais quelque chose a changé. La relation avec les autres, moi. Tout vous semble comme faux. Je suis déconnectée, pas en phase. Je fais semblant de sourire, de rire pour donner le change, je m'active, je fais plein de choses car j'ai le sentiment que si je m'arrête pendant 10 minutes pour penser à ce qui est arrivé à notre famille, je peux devenir folle.

Il y a des évènements tellement douloureux qu'ils font basculer les gens dans la folie.

Perdre Lina c'est devoir renoncer à la voir grandir, sourire, entendre sa voix m'appeler Maman, appeler son frère Noah, ouvrir les yeux, aller à l'école, porter une petite robe, courir, tremper son doigt dans du chocolat, sauter.... devenir une jeune fille, puis une jeune femme, faire des études, trouver un travail, se marier...  Quand je pense à tout ce que nous ne ferons jamais avec elle, je prends conscience du vide abyssale qu'elle laisse derrière elle.

Ma petite Lina n'était dans mon ventre que depuis 5 mois mais elle était notre chemin de vie. Comment faire son deuil du futur ? comment vivre et apprécier cette vie en se disant qu'il manquera toujours notre Lina.

Sabrina
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tetiaora



Nombre de messages : 55
Age : 47
Localisation : Indre et Loire
Je suis : Maman de
Ange(s) : Lucie, notre petite lumière qui s'est envolée vers les étoiles

Léa, notre grande fille de 5 ans et demi née le 01/05/2008
Décédé(e) à : 38 SA
Le : Accouchement le 15/11/2013 ( décédée in utero 3 ou 4 jours avant)
Date d'inscription : 12/02/2014

MessageSujet: Re: Ma petite fille   Mer 23 Avr - 13:09

Je ressens exactement la même chose que toi à la seule différence que je n'ai pas repris le travail. D'ailleurs tu es bien courageuse d'avoir repris le travail si vite...Bien sur, chaque femme est différente et si tu le sentais comme ça, tant mieux mais je t'admire quand même!!!
Moi j'aurais peut être pu reprendre déja si j'avais un autre métier mais je travaille avec des enfants et il faut être "fort" psychologiquement pour assumer autant d'enfants une journée entière!!. En fait je suis atsem. Avec Noah, je pense que tu sais ce qu'est une atsem....Dans l'école maternelle ou je suis, on tourne chaque année et cette année (15 jours de rentrée et ensuite j'ai été arrêté un mois avant mon congé mat), j'avais les moyennes sections... Bref je m'en sentais pas capable, voir ces petits bouts, leurs mamans (de nombreuses enceintes...). Je recommence en septembre avec nouvelle classe, nouvelle enseignante....

Mais je ressens ce coté "déconnectée" quand je suis en "société". Même avec des amies, parfois les conversations me paraissent tellement futiles, tellement sans importance. Ma sage femme qui est mon amie, me disait qu'elle trouvait ça normal ; on doit déjà se "bagarrer" avec notre histoire, notre drame alors on ne peut être réceptives, même des conversations anodines et encore moins des problèmes des gens....
ça va passer je pense. Quand? je ne sais pas....il faudra du temps.

En ce qui concerne ton travail. T'entends tu avec tes collègues ? je te livre ce que me racontait une voisine qui a été touché il y a 7 ans par la perte d'un enfant (sa fille est décédée d'un cancer à 14 ans). Elle a reprit également le travail 15 jours après. Elle a dit à ses collègues "voilà, faites comme d'habitude, riez, plaisantez etc...ne me parlez pas de mon drame mais par contre le jour ou j'en aurais besoin, que j'aurais besoin d'en parler, s'il vous plait, écoutez moi!". C'est ce qu'ils ont fait et cela l'a beaucoup aidée. Maintenant chaque femme est différente....

Moi je sais que l'ambiance fait que je n'aurais pas pu le faire ; déja parce que entre collègues on a pas trop le temps de parler (30 minutes pour déjeuner et constamment avec notre classe, les enseignantes ou les élèves...!!) Mes collègues sont sympas c'est pas ça...

Au final je suis contente d'avoir choisi de rester à la maison. Mon mari travaille à la maison. Je ne suis jamais seule donc. Au début cela m'a permit de me "retaper", puis j'ai pu me "rapprocher" de Léa . J'ai pu l'emmener à l'école tous les jours, la rechercher. Maintenant on a instauré une journée ou elle mange avec nous le midi. ça lui fait du bien aussi je pense. Maintenant c'est mon chéri qui ne va pas très bien alors le fait d'être là l'aide et je le soutiens (il est auto entrepreneur et n'a pas le choix que de bosser pour avoir un salaire!!!). Dès qu'il fait une pause je suis là (enfin j'essaie de sortir un peu quand même maintenant!!).
Je crois que mes priorités ont changées. J'étais déjà très famille mais je le suis encore plus!!!
Je vais donc tranquillement finir l'année scolaire de Léa en grande section avec elle. Je vais participer à une sortie avec elle (avec mon métier pas de possibilités de prendre une journée!). Et puis l'année prochaine, une nouvelle année scolaire pour elle 'le CP donc nouvelle école, nouvelle habitude etc...) idem pour moi!

Oui le travail permet de changer les idées quelques heures mais il faut faire attention ensuite...Peut être peux tu t’arrêter un peu le temps de souffler? et de voir ça te permet de te "reconnecter" ? Tu prendras le temps de profiter aussi...
C'est vraiment pas facile mais moi d'y penser me fait mal mais j'ai l'impression que cela me permet d'avancer...
Sur le site il y avait une citation d'une infirmière qui disait quelque chose comme ça ;" la perte d'un enfant c'est le deuil de l'avenir, des projets..." Et ça peu de gens le comprennent. Combien de gens j'ai entendu dire "tu sais reprends le travail, moi, quand j'ai perdu mon père...." Oui mais ce n'est pas pareil. On ne peut pas comparer...moi j'ai perdu ma mère, j'avais 20 ans. C'était dur mais moi aussi j'ai repris le travail très tôt mais c'est incomparable!. là c'est pas logique ce qui nous arrive! un enfant ne part pas avant ses parents!!...

Enfin, je crois que ce soit 1,2,3,5 mois ou plus, on est devenue maman , on s'est attaché à ce petit être.

Je te souhaite beaucoup de courage et de soutiens.

Julie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sab35



Nombre de messages : 61
Localisation : LILLE
Je suis : Maman de
Ange(s) : Lina
Décédé(e) à : 22 semaines
Le : 13 février 2014
Date d'inscription : 08/03/2014

MessageSujet: Re: Ma petite fille   Mer 23 Avr - 17:32

J'ai repris le travail pour que Noah ne se pose pas trop de questions et parce que je bossais de la maison de toute façon.

Mes collègues.... ils m'ont envoyés des SMS quand Lina est décédée. À mon retour, ils ont tous fait comme si rien ne s'était passé. Le malheur fait peur aux gens. Alors je fais semblant. Quand une vague d'émotion me submerge je m'enferme dans mon bureau et je pleure. Les larmes coulent toutes seules.

Parfois j'ai envie de tout plaquer, tout quitter mais à quoi bon, ça ne ramènera pas Lina. Rien ne ramènera ma fille.

Les amis, il y a de tout : il y a ce noyau dur qui est là quoi qu'il arrive, contre vents et marrées. Puis il y a les pseudos amis qui vous évitent et ceux qui vous parlent d'eux, de leurs petits problèmes.

Moi, mon cerveau bug, il répète en boucle : "j'ai perdu ma fille, j'ai perdu ma fille". Tout le reste ne compte pas, tout le reste n'est fait que pour donner le change, pour survivre, tout sauf Noah.

J'attends je suis impatiente, j'attends de la voir. Je l'attendrai toute ma vie.

Je pense que tu as bien fait de consacrer ce temps à ta famille. Travailler au contact des autres et d'enfants toute la journée c'est trop. Je bosse dans un bureau. Ce n'est pas la même chose. Si je craque je ferme ma porte ou je vais prendre l'air.

Tu es courageuse pour Lea et ton mari, tu es là pour eux. C'est super de réussir à être forte pour eux après ce qui est arrivé.

Bon courage à toi et merci pour tout.

Sabrina
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
babyL

avatar

Nombre de messages : 82
Age : 26
Localisation : marne
Je suis : Maman de
Ange(s) : Lùkas
Décédé(e) à : 22+5SA
Le : 13/03/2014
Date d'inscription : 02/04/2014

MessageSujet: Re: Ma petite fille   Mer 23 Avr - 20:51

Bonsoir; désolé de vous accueillir parmis nous.
je lis votre témoignage et je me vois au travers j'ai perdu mon fils le 13 mars 2014 dans les même raison.
Juste une différence c'était mon premier.
Comme vous nous avons adopté un chiot.
je vous envoie mon courage.
Et mille baisser a votre fille et votre famille.

Angelina
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sab35



Nombre de messages : 61
Localisation : LILLE
Je suis : Maman de
Ange(s) : Lina
Décédé(e) à : 22 semaines
Le : 13 février 2014
Date d'inscription : 08/03/2014

MessageSujet: Re: Ma petite fille   Jeu 24 Avr - 6:09

Bonjour Angelina,

tu as perdu ton fils suite à une chorioamniotite ? Comment as tu réagi ? Vous avez décidé de le réanimer ? Tu as réussi à le voir tout de suite ?

Echanger sur ton expérience pourrait t'aider et m'aider.... Je réalise que même si nous avons chacune nos personnalités, les mêmes sentiments de culpabilité et de peur sont ressentis par toutes....

Enfin, si tu veux bien.

Pais à l'âme de ton petit Lukas (j'aime beaucoup ce prénom).

Sabrina
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
maxey



Nombre de messages : 139
Localisation : France
Je suis : Maman de
Ange(s) : Erine et Louis

Décédé(e) à : 22 semaines de grossesse + 3
Le : 30/01/2014
Date d'inscription : 14/02/2014

MessageSujet: Re: Ma petite fille   Ven 25 Avr - 7:31

Coucou Sab,

22 semaines pour toi et 22 semaines + 3 pour moi et pas très loin en plus j'habite Arras...Ton témoignage me serre le coeur et il montre tout l'amour que tu as pour tes 2 enfants. Je me reconnais beaucoup en toi, dans tes sentiments, je suis si désolée que tu sois sur ce forum aussi. J'ai vu l'un de tes commentaires qui parlait de la chanson mon Alter Ego...c'est une très belle chanson, les paroles me vont droit au coeur aussi. Quand j'écoute la radio dans la voiture ou que je l'entends dans un magasin,j'ai l'impression que chaque chanson fait inévitablement écho à ma vie, à mon drame, comme si elles m'étaient toutes destinées  " L'horloge tourne les minutes sont acides et moi je rêve que passe le mauvais temps " "Vouloir m'échapper de tout, une envie de respirer, ne me demandez pas où, je prends le large sans savoir où je vais" "J'hais Noël et toutes ses fêtes de famille et tout ce qui me rappelle ma plus belle vie je suis jaloux de vous les chanceux qui prenez votre chair et votre sang pour acquis" " J'aurais aimé tenir ta main un peu plus longtemps".
Je sais que j'ai beaucoup de peine en entendant de telles paroles mais en même temps la musique adoucit ma peine, j'en écoute beaucoup, peut-être que toi aussi.

Je pense bien à toi Sab, il manque un temps à ma vie aussi alors n'hésite pas si tu as besoin de te confier

Bises
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sab35



Nombre de messages : 61
Localisation : LILLE
Je suis : Maman de
Ange(s) : Lina
Décédé(e) à : 22 semaines
Le : 13 février 2014
Date d'inscription : 08/03/2014

MessageSujet: Re: Ma petite fille   Ven 25 Avr - 10:00

Bonjour Maxey,

comme toi, chaque chanson me fait penser à Lina.
Ma chanson préférée est la chanson de Kean Somewhere only we know (reprise par Lily Allen), depuis très longtemps. Aujourd'hui, quand je l'écoute je pense à Lina. C'est une chanson qui parle des plaisirs simples de la vie, le narrateur est fatigué, il a sentiment d'être vieux, et il cherche un endroit où être bien. Quand je l'écoute, j'ai l'impression de parler à Lina, que je lui demande de me laisser entrer dans cet endroit que seules elle et moi connaissons, pour être en paix, sereines à deux, un endroit entre la vie et la mort.

Je l'ai portée 5 mois. Pendant 5 mois mon cœur battait à côté du sien. Cet endroit qu'elle et moi connaissons c'est mon corps. Je n'ai jamais été aussi heureuse qu'enceinte de Lina. J'ai apprécié chaque minute. Je caressais mon ventre, je dansais, je lui parlais. Noah embrassait mon ventre, il parlait à sa petite sœur. Elle m'a donné plus de bonheur et d'amour en 5 mois que certaines personnes en une vie entière. Je donnerai tout ce que j'ai, j'échangerai mon entourage contre elle.

Un peu comme dans la chanson d'Edith Piaf, l'Hymne à l'amour.

Toi aussi tu peux te confier. On s'entraide car les autres ne peuvent pas comprendre. Ils pensent qu'avec le temps les choses s'arrangent. Non.. le temps est cruel dans notre situation.

Sabrina
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
maxey



Nombre de messages : 139
Localisation : France
Je suis : Maman de
Ange(s) : Erine et Louis

Décédé(e) à : 22 semaines de grossesse + 3
Le : 30/01/2014
Date d'inscription : 14/02/2014

MessageSujet: Re: Ma petite fille   Ven 25 Avr - 11:11

J'ai passé la reprise de Lily Allen lors des funérailles des petits...
Lors de mes 15 jours d'hospitalisation je l'écoutais tout le temps, elle sera toujours liée à mes bébés comme pour toi avec Lina.
Je ne sais pas si tu connais la chanson de James Blunt "Carry you home" , "In the arms of the angel" de Sarah Mc Lachlan, " Santa Monica Dream" de Angus et Julia Stone.
Des chansons que j'ai toujours affectionnées et qui ont vraiment pris tout leur sens depuis la perte de mes bébés. 

Bises n'hésite pas à me donner quelques titres
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sab35



Nombre de messages : 61
Localisation : LILLE
Je suis : Maman de
Ange(s) : Lina
Décédé(e) à : 22 semaines
Le : 13 février 2014
Date d'inscription : 08/03/2014

MessageSujet: Re: Ma petite fille   Dim 27 Avr - 17:54

Je viens de les écouter et c'est doux, en émotions. Une chanson que j'aimais avant et qui me creve littéralement le cœur c'est Vol écrite par Goldman et chantée par Céline Dion.

"Vol vol petite sœur, Vol mon ange ma douleur". Je pense à mon fils qui doit dire au revoir à sa petite sœur avant même de la rencontrer et nous qui devons laisser partir notre enfant et vivre sans elle alors que ce n'est pas dans l'ordre naturel des choses.

Parfois j'ai si mal que je suis incapable de l'écouter.

Il y a aussi Song to the siren :"I did all my best to smile"... la musique c'est vraiment la traduction musicale de la peine profonde et intérieur.

Il faut que cette peine, cette douleur s'exprime sinon elle ronge de l'intérieur. C'est mon sentiment.

Merci pour ce partage.

Sabrina
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
babyL

avatar

Nombre de messages : 82
Age : 26
Localisation : marne
Je suis : Maman de
Ange(s) : Lùkas
Décédé(e) à : 22+5SA
Le : 13/03/2014
Date d'inscription : 02/04/2014

MessageSujet: Re: Ma petite fille   Dim 27 Avr - 19:15

Bonsoir Sab35;

Je n'ai pas le nom de l'infection on me la dit mais dans ma detresse je ne l'ai pas retenu. L'hôpital ou j'ai mis au monde mon fils doit envoyer mon dossier a ma gyneco qui me rapellera.
Jai demander en effet a voir mon fils immédiatement; c'etais vital. Un bébé parfait et comme elle m'ont dit "il avais tout pour vivre"; hélas accouchement a 22+5sa donc bébé non viable comme ils disent et il na vécu que quelques minutes.
Tu pourras trouver mon témoignage plus loin.
j'ai vu le psy; et depuis plus rien ne vas; mon conjoint est absent dur dur.
pour ma part en ce moment je me retrouve dans les musiques de la chanteuse indila surtout -sos et -boite en argent.
Je ne reçois plus d'email de notification donc je ne vois pas les réponses.
Bonne semaine a toi.

pensée a ta fille Lina.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sab35



Nombre de messages : 61
Localisation : LILLE
Je suis : Maman de
Ange(s) : Lina
Décédé(e) à : 22 semaines
Le : 13 février 2014
Date d'inscription : 08/03/2014

MessageSujet: Re: Ma petite fille   Lun 28 Avr - 5:53

Bonjour BabyL,

dans ta détresse et ta peine, tu as eu envie de voir ton fils tout de suite et je t'admire pour ça. Je n'ai pas eu cette force. Aujourd'hui encore je ne m'explique pas les choses. J'étais certaine que je n'étais pas capable de voir Lina. Mais dès qu'elle est sortie de mon ventre, j'ai demandé à mon mari de partir la rejoindre pour qu'elle ne soit pas seule.

Ce sera le regret de ma vie, de ne pas l'avoir prise dans mes bras pendant ses 50 minutes de vie. J'étais en état de choc. L'état de choc passé vers 4h du matin, j'ai eu une vie soudaine et irrépressible de la voir et de la prendre dans mes bras. Dès cet instant, je n'ai plus voulu la lâcher. Avant qu'elle soit mise dans le cercueil, j'ai eu envie de la prendre et de m'enfuir avec elle, pour la garder contre moi pour toujours.

Ce n'est pas possible.

Il y a des jours plus difficiles que d'autres. Aujourd'hui en est un.

Moi aussi j'aime beaucoup la chanson d'indila.

Bon courage à toi, et mes pensées à ton petit Lukas (c'est un joli prénom).

Sabrina
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
2011.cel



Nombre de messages : 99
Age : 36
Localisation : durbuy, tohogne, belgique
Je suis : Maman de
Ange(s) : 3 petits anges
Décédé(e) à : bébé ange décédé à 8 semaines, de ma petite Cléa décédée à 19 semaines et de bébé ange décédé à 10 semaines
Le : 12/08/2009, le 07/04/2014 et le 06/03/2015
Date d'inscription : 26/04/2014

MessageSujet: Re: Ma petite fille   Lun 28 Avr - 6:32

bonjour Sabrina,

je te souhaite d'abord te dire que je suis de tout coeur avec toi . Et oui c'est horrible de voir que nous sommes nombreuses à vivre cette difficile épreuve.

moi aussi comme toi j'attendais avec beaucoup de joie une petite fille et tout comme toi mon grand avait dit depuis le début que j'attendais sa petite soeur. (tout c'est arrêté après 19 semaines, aujourd'hui cela fait 3 semaines que Cléa m'a été arrachée)

Tu n'as pas à avoir de regret, même si tu n'as pas vu ta petite, tu la connais mieux que n'importe qui, elle fait et fera partie de toi.

C'est tellement difficile  après toutes les épreuves consécutives, le choc d'apprendre qui son bébé n'est plus vivant, de devoir accoucher, tout va si vite et oui en état de choc, il est très difficile de prendre une décision.

ll faut s'attacher à tout ce qui te passes u peu de baume au coeur, c'est ce qui me permet d'avancer un peu pour le moment et oui la musique procure beaucoup de bien.

Bon courage

Céline
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elodie18

avatar

Nombre de messages : 1084
Age : 32
Localisation : ESSONNES
Je suis : Maman de
Ange(s) : NOA
Décédé(e) à : A 21 SA+6 JOURS
Le : le 18 octobre 2013 à 19H51
Date d'inscription : 24/10/2013

MessageSujet: Re: Ma petite fille   Lun 28 Avr - 7:37

une petit coucou,

je vous envoie des tendres pensées.
Au moins le filles vous avez eu le courage de prendre vos bébé dans vos bras, car nous je ne l'ai pas eu  et comme je le regret.

Et oui, il y a des jours avec et des jours sans.

je vous souhaite du courage et je vous envoie des ondes positives.
douces pensées à vos anges
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sab35



Nombre de messages : 61
Localisation : LILLE
Je suis : Maman de
Ange(s) : Lina
Décédé(e) à : 22 semaines
Le : 13 février 2014
Date d'inscription : 08/03/2014

MessageSujet: Re: Ma petite fille   Lun 28 Avr - 8:14

Merci énormément les filles de partager vos expériences avec moi.

Je pense à vos petits anges et à ma Lina.

Sabrina
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
babyL

avatar

Nombre de messages : 82
Age : 26
Localisation : marne
Je suis : Maman de
Ange(s) : Lùkas
Décédé(e) à : 22+5SA
Le : 13/03/2014
Date d'inscription : 02/04/2014

MessageSujet: Re: Ma petite fille   Lun 28 Avr - 21:07

Mais de rien merci a toi de partager ton expérience avec nous aussi.

Pour moi c'etais nécessaire de le voir de suite; mais après comme me dit mon psy le processus du corp humain dans ces moments la est différent pour chaque personne.
jusqu'à la fin jai voulu avoir mon fils près de moi; j'aurais voulu aussi m'enfuir avec.

ici depuis jeudi ce ne sont que des jours sans; je ne me reconnais plus.

pensée a vos anges qui joue avec mon Lùkas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sab35



Nombre de messages : 61
Localisation : LILLE
Je suis : Maman de
Ange(s) : Lina
Décédé(e) à : 22 semaines
Le : 13 février 2014
Date d'inscription : 08/03/2014

MessageSujet: Re: Ma petite fille   Mar 29 Avr - 4:27

J'aurais tant aimé avec ta force et réaction, serrer Lina durant son heure de vie, sentir sa chaleur et lui offrir la mienne.

Elle était dans le coma. Mon mari pense que son âme ne m'a jamais quittée, que Lina est restée à mes côtés. Il est gentil de dire ça.

Je te comprends car moi aussi je traverse plusieurs jours sans. Au bureau je m'enferme pour pleurer, je n'arrive même plus à faire semblant. Quand les collègues me disent machinalement "bonjour ça va ?", je réponds juste "et toi". Une petite voix dans ma tête me dit : "comment veux tu que ça aille, j'ai perdu ma fille". J'aimerais qu'ils arrêtent de dire le "ça va" automatique, juste "bonjour" ce serait bien.
Certains me disent "oh ça a pas l'air d'aller", d'un air léger en passant dans le couloir ou "c'est un petit bonjour ça". Je préférerai qu'ils fassent vraiment comme si de rien n'était ou qu'ils viennent prendre de mes nouvelles à part dans le bureau. Mais pas comme ça... je ne sais pas si j'arrive à me faire comprendre.

Eux ne comprennent pas, je suis d'un naturel enjoué, je viens toujours au bureau avec le sourire. Jusque ici je faisais bonne figure. Mais en ce moment c'es très dur.

Aujourd'hui, je devais commencer mon congé de maternité avec un gros ventre bien rond. Au lieu de ça, je suis au bureau avec ce corps qui n'est plus vraiment le mien, ce corps qui n'avait de sens que parce qu'il abritait Lina.   

J'espère que ce passage à vide ne va pas durer.

De tendres pensées à vos anges et tout mon amour à ma petite Lina.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elodie18

avatar

Nombre de messages : 1084
Age : 32
Localisation : ESSONNES
Je suis : Maman de
Ange(s) : NOA
Décédé(e) à : A 21 SA+6 JOURS
Le : le 18 octobre 2013 à 19H51
Date d'inscription : 24/10/2013

MessageSujet: Re: Ma petite fille   Mar 29 Avr - 7:28

Bonjour,


j'ai vécu la même chose au debut de au début de ma reprise du travail, tout le monde me disait "bonjour ça va" et je répondais par un bonjour et maintenant, je dis: "on fait avec" et quand cela ne va pas je dis "non". que cela me fait du bien de ne pas faire que bonne figure, mais il n'a fallu du temps et les conseils de ma psychologue.
tu as y arriver, laisse toi juste du temps.
Il n'y a une phrase qui résume bien ce que l'on vit : on n'oublie jamais rien on vit juste avec .....

tendres et douces pensées à toi et à ton ange
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sab35



Nombre de messages : 61
Localisation : LILLE
Je suis : Maman de
Ange(s) : Lina
Décédé(e) à : 22 semaines
Le : 13 février 2014
Date d'inscription : 08/03/2014

MessageSujet: Re: Ma petite fille   Mer 30 Avr - 19:25

Bonsoir

J'ai été forte au début : aller bosser, faire bonne figure... Sauf que certaines échéances sont insupportables. Mon congé mat devait débuter en ce moment. Je devrais être en principe en train de préparer la valise pour la mater, aller aux derniers cours de préparation à l'accouchement, acheter les vêtements, finaliser sa chambre, réserver les faire part... avoir un énorme bidon ! Au lieu de ça, je vais sur la tombe de ma fille où sont inscrits ses prénoms et son nom.

C'est un cauchemar... C'est irréel. Ça fait tellement mal que j'ai envie de m'arracher les cheveux... ça fait trop mal, c'est trop dur. Lina devait naître le 14 juin et pas le 13 février pour ne vivre que 50 minutes.

J'espère surmonter ce 14 juin...

Le 26 juin mon mari et moi fêterons nos 10 ans de mariage.

En janvier dernier on se disait pas de besoin de fête. Nous serons bien avec nos 2 enfants, ce sera ça notre plus beau cadeau et la concrétisation de 10 ans de mariage.

On était heureux, on avait tout pour l'être et j'en avais conscience...

Le 7 mai c'est mon anniversaire. Le premier qui me le souhaite je crise...

Sabrina

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elodie18

avatar

Nombre de messages : 1084
Age : 32
Localisation : ESSONNES
Je suis : Maman de
Ange(s) : NOA
Décédé(e) à : A 21 SA+6 JOURS
Le : le 18 octobre 2013 à 19H51
Date d'inscription : 24/10/2013

MessageSujet: Re: Ma petite fille   Jeu 1 Mai - 5:19

Coucou,
Comme je te comprends, j'ai ressenti la même chose. Moi aussi NOA aurai du naître le 1 mars et non le 18 octobre et aujourd'hui il aurai du avoir 2 mois. Je devrais être fatigué, ne pas avoir du temps pour moi et n'avoir dans mes bras, et non j'ai les bras vide et le cœur en mille morceaux . 
Mais on réussir à avancer, avec l'aide de nos anges. Ils fond partie de nous. Et oui nous sommes des mamans pas comme les autres.

Je t'envoie des ondes positives et des douces pensées à ton anges 33
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mma&eddy



Nombre de messages : 384
Age : 33
Localisation : 62
Je suis : Maman de
Ange(s) : Lana et Rudy,
nos 2 anges de l'amour
Héloïse notre trésor espoir née en avril 2015
Décédé(e) à : 19 SA+5,
de chorioamniotite

Le : 18/02/2014
Date d'inscription : 13/03/2014

MessageSujet: Re: Ma petite fille   Jeu 1 Mai - 13:34

Coucou Sabrina, 


Quand je te lis j'ai cette impression que l'on est dans la même étape de notre deuil. J'ai fait les mêmes choses au début, "faire bonne figure" et essayer d'être un peu la même personne. Mais bien sûr ça ne dure qu'un temps. La réalité nous rattrape bien vite. Moi je me dis beaucoup en ce moment que j'aurais dû être enceinte de presque 7 mois, et en congés mat depuis la mi-avril. Avec 2bébés j'aurais dû être "énorme" et au lieu de tout ça j'erre dans les rayons du magasin, les yeux toujours prêts à couler... Cette semaine j'ai eu droit à une collègue qui m'a cherché des sourires toute la journée alors que c'était une "journée sans" pour moi, et dans l'après-midi, elle se permet de me dire : "bin souris, quoi !". J'ai rien répondu et j'ai foncé aux toilettes m'enfermer pour pleurer. Depuis ce temps je lui en veux tellement... Je vais laisser passer pour une fois, mais si elle recommence je crois qu'elle va être reçue comme il se doit ! 
Maintenant je redoute aussi très fort ces fameuses dates d'anniversaire.. j'aurais dû avoir mes enfants pour mes 30ans, quel gachis. Moi je me dis que tant de malheur, juste pour une infection, c'est si terrible !!


En tout cas sache que tu as mon soutien, 


Bye
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sab35



Nombre de messages : 61
Localisation : LILLE
Je suis : Maman de
Ange(s) : Lina
Décédé(e) à : 22 semaines
Le : 13 février 2014
Date d'inscription : 08/03/2014

MessageSujet: Re: Ma petite fille   Jeu 1 Mai - 16:57

Bonsoir les filles,

MMA ta collègue est juste irrespectueuse et ce n'est pas à toi de courir pour cacher tes larmes. C'est elle qui devrait ce cacher. Il faut respecter le feuillet la tristesse d'une mère.

Un collègue hier m'a dit "ça va ?". Je lui ai dit "et toi ?". Il m'a dit :"mais tu réponds jamais". Et la je lui ai dit calmement :"que veux tu que je te dise ? Comment veux tu que ça aille".

Comme tu le dis Elodie, on va y arriver... toutes et ensemble. Même si nous ne nous connaissons pas, nous comprenons et partageons notre peine de maman.

J'aime et j'aimerai Lina toute ma vie. Mon amour pour elle est réel, inconditionnel.

Merci les filles pour votre soutien. Je réalise que nous traversons toutes les mêmes étapes face à la même épreuve.

Merci beaucoup

Sabrina
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sab35



Nombre de messages : 61
Localisation : LILLE
Je suis : Maman de
Ange(s) : Lina
Décédé(e) à : 22 semaines
Le : 13 février 2014
Date d'inscription : 08/03/2014

MessageSujet: Re: Ma petite fille   Jeu 1 Mai - 16:58

Deuil pas feuillet...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elodie18

avatar

Nombre de messages : 1084
Age : 32
Localisation : ESSONNES
Je suis : Maman de
Ange(s) : NOA
Décédé(e) à : A 21 SA+6 JOURS
Le : le 18 octobre 2013 à 19H51
Date d'inscription : 24/10/2013

MessageSujet: Re: Ma petite fille   Ven 2 Mai - 4:16

Bonjour,

tu as eu raison de lui répondre, les gens pensent que l'on va bien, car on ne pleure dans devant eux et que l'on fait bonne figure.
alors pour moi, je dis quand ça va mais aussi quand cela ne vas.
pourquoi, faire des efforts, et pourquoi nous.

des tendres pensées à nos anges et à nous  Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sab35



Nombre de messages : 61
Localisation : LILLE
Je suis : Maman de
Ange(s) : Lina
Décédé(e) à : 22 semaines
Le : 13 février 2014
Date d'inscription : 08/03/2014

MessageSujet: Re: Ma petite fille   Sam 3 Mai - 19:21

Bonsoir

Lina est née et décédée le 13 février 2014. Ma nièce est née le 21 janvier 2014, mon neveu le 8 février 2014 et une très bonne amie vient d'accoucher. Nous étions enceinte à 5 semaines d'écart de notre 2ème bébé, comme pour notre premier enfant.

Pour ma nièce et mon neveu l'effort n'est pas insurmontable. Ils me renvoient l'absence de Lina mais ils sont aussi mon sang. L'amour que j'ai pour eux empêche tout sentiment de jalousie.

Pour mon amie c'est différent. Nos liens d'amitiés se font noués quand nous étions toutes les 2 enceintes de norre premier enfant et 6 ans plus tard nous étions enceinte de nouveau en même temps. Ce n'est pas de la jalousie car je suis contente pour eux.

Pourtant voir leur joie me renvoie au fait que ça devait de passer ainsi pour nous aussi 5 semaines après eux. Mais non, Lina ne naîtra pas en juin. Son âme est au ciel et son corps sous terre.

C'est au dessus de mes forces d'y aller, j'espère qu'ils n'enverrons pas de faire part.

J'ai envie de déménager, de partir avec mon mari et mon fils. Tout ici me rappelle ce que Lina ne vivra pas, ne fera pas... ne sera pas.

C'est si dure... Je n'ai plus goût à rien. Je ne sors même plus sauf pour bosser.

Sabrina
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tetiaora



Nombre de messages : 55
Age : 47
Localisation : Indre et Loire
Je suis : Maman de
Ange(s) : Lucie, notre petite lumière qui s'est envolée vers les étoiles

Léa, notre grande fille de 5 ans et demi née le 01/05/2008
Décédé(e) à : 38 SA
Le : Accouchement le 15/11/2013 ( décédée in utero 3 ou 4 jours avant)
Date d'inscription : 12/02/2014

MessageSujet: Re: Ma petite fille   Mar 6 Mai - 9:21

Bonjour Sabrina,

Je voulais te dire que malgré mon silence, je pense souvent à toi. Je prends de tes nouvelles en lisant tous les échanges sur ce post justement...tous les soutiens que tu as d’Élodie, de Céline .... L'entraide ça fait du bien surtout venant de toutes ces mamanges courageuses. Oui, c'est vrai on a pas le choix mais chacune a son rythme, avec des passages difficiles, on fait face. Au début, je me disais en me "rabaissant" ; "oh courageuse, suis pas sure et puis pas le choix" mais je crois que maintenant le fait de me dire "oui, on est courageuse, on va y arriver, on vivra toujours avec cette perte mais cela va nous rendre plus fortes..et bien ça me réconforte en quelque sorte; on a au moins ça ..le courage!.

Pour les collègues, les gens, je pense qu'en effet il ne faut pas se priver de dire que "non on va pas bien" mais de dire quand ça va mieux aussi...c'est vrai c'est un moyen de faire comprendre, gentiment aux gens qu'on vit quelque chose de très difficile (pourquoi minimiser ce drame ?),que ce n'est pas quelque chose de logique . Beaucoup trop de personnes comparent le deuil périnatal au deuil d'un de leurs proches comme un père etc...et du coup essaie de te dire "moi, quand j'ai perdu mon père, j'ai fait ça, ça..." Mais arrêtez!! J'ai 43 ans, j'ai perdu ma mère à 22 ans, je sais ce que c'est!! Et même si j'étais jeune, seule, triste..je vis complètement différemment le décès de mon bébé. Ma psy me disait "c'est humain, les gens essaient de se mettre à votre place le seuil périnatal est si particulier, si illogique , qu'ils ne réussissent pas malgré certaines bonnes volontés".

J'ai, moi aussi, beaucoup de mal avec les femmes enceintes et les bébés. Dans ma famille, je n'ai pas le cas moi. Mais dans l'entourage proche (les mamans des copines de Léa), il y a des petits frères ou sœurs (entre 1 et 2 ans). J'ai une petite pincée au cœur quand je vois une petite Lucille (c'est proche de Lucie) qui vient d'avoir 2 ans. Il se trouve que sa sœur est une grande copine de Léa. Du coup, passé les premiers instants j'arrive à surmonter. Et puis quand je la vois, si mignonne, qui vient souvent me réclamer un bisou en plus...ça va. Alors peut être que sa maman étant infirmière et ayant travaillé plusieurs années en néo nat, elle est si douce , cela aide. Elle a toujours les bons mots (ou des silences) justes.
Pour les autres c'est plus compliqué. Surtout les tout petits bébés (Lucie aurait eu 6 mois maintenant) et les femmes enceintes...je ne sais pas quand on sera "guéri" de ça?!!....

Je n'ai pas encore repris le travail. Je retournerai pour une nouvelle année scolaire en septembre (enfin nous atsem on commence fin aout pour le ménage!!). Je m'occupe de mon mari qui remonte un peu la pente. Et de ma fille, qui évolue bien , qui m'épate encore et toujours alors justement je profite...

Bon en ce moment je suis très fatiguée. Les vacances scolaires nous ont épuisées (je pense que comme moralement on était pas en forme cela a joué sur le physique). Léa est retournée hier matin à l'école, du coup...je dors beaucoup!! Bon je culpabilise un peu mais de toute façon, je n'arrive pas à faire autre chose...
Et puis je me pose beaucoup de questions. Sur l'avenir, et quelque chose me trotte dans la tête ; donner un sens au décès de Lucie et faire quelque chose en ce sens. je m'investis dans une association sur le deuil périnatal déja mais je ne sais pas...je cherche....!!! Un peu comme toi, non de déménager etc...mais de changer de vie....enfin l'avenir nous dira tout ça...

En tout cas ce dernier mail de ce 4 mai était un peu triste. Je t'envoie tout mon courage et mes pensées.
Et promis, je ne te souhaiterais pas ton anniversaire...!!Ce mois de mai et Juin va être difficile pour vous, avec cette date pour la naissance théorique de Lina. Vous avez en plus de nous, cette date butoir que je n'ai pas c'est vrai. Je ne te souhaiterais pas ton anniversaire mais saches que je penserai bien à toi...

Prends soin de toi

Julie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sab35



Nombre de messages : 61
Localisation : LILLE
Je suis : Maman de
Ange(s) : Lina
Décédé(e) à : 22 semaines
Le : 13 février 2014
Date d'inscription : 08/03/2014

MessageSujet: Re: Ma petite fille   Dim 11 Mai - 3:08

Bonjour Julie

Merci pour tes mots. Ils me donnent du courage et m'aident à me dire que je dois me donner du temps. Que c'est normal d'être en colère, de ne pas être forte tout le temps.

J'ai vraiment ce sentiment de ne plus être moi, de ne pas être là où je suis à l'instant où je suis. Seul Noah me raccroche à la vie. Le travail l'aide à ne pas penser.

Il m'arrive de craquer dans des endroit inappropriés : je pleure, les larmes coulent toute seule, un torrent de larmes et plus j'essaie d'arrêter pire c'est. J'arrive à me reprendre après quelques minutes mais ma peine est indescriptible et immense. En boucle une phrase en tête :"je veux ma fille".

Parfois les épreuves sont trop durs. Parfois c'est insurmontable. C'est trop dur toutes mes cicatrices passées sont ouvertes : ma mère ne m'aimait pas, n'a jamais fait preuve d'amour, aucun geste d'amour, pas un seul mot tendre. J'ai grandi sans être aimée d'elle. Elle est partie j'avais 7 ans. Elle n'était pas faire pour être mère et nous sommes 5 enfants. Tant mieux car mes sœurs sont tout pour moi. Privée de ma mère me voila privée de ma fille... Ça ne s'arrête jamais.... C'est comme un cercle infernal.

Je ne sais pas si je suis claire mais la peine me fait penser à tout ça. Tout ce que j'ai réussi à surmonter revient à la surface pour me faire mal à nouveau.

Sabrina
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tetiaora



Nombre de messages : 55
Age : 47
Localisation : Indre et Loire
Je suis : Maman de
Ange(s) : Lucie, notre petite lumière qui s'est envolée vers les étoiles

Léa, notre grande fille de 5 ans et demi née le 01/05/2008
Décédé(e) à : 38 SA
Le : Accouchement le 15/11/2013 ( décédée in utero 3 ou 4 jours avant)
Date d'inscription : 12/02/2014

MessageSujet: Re: Ma petite fille   Lun 12 Mai - 17:30

Bonsoir Sabrina,

Si mes mots ont pu te donner un peu de courage , alors tant mieux. Entre mamanges, s'entraider est très important je trouve. On se comprend et on sait qu'on ne fait pas de "chiqués", on a pas peur de "saouler" aussi.

C'est vrai qu'on a changé... Je ne suis plus la même ça c'est sur. Certaines conversations me passent au dessus. Je les trouve tellement futiles au vue de ce qui nous est arrivé...Et même après 6 mois, j'ai encore envie qu'on m'écoute alors que la plupart des gens me parlent de leurs petits soucis. Certainement avec une bonne intention mais ça me fait..."chier". C'est peut être difficile de lire ça, de penser ça même, suis je un monstre ? mais voila c'est comme ça...

Nous verrons à la reprise du travail. Mais honnêtement, quelque chose s'est brisé et mon travail, ne sera plus une de mes priorités (ce métier, une reconversion, c'est celui que j'ai choisi et depuis 2010 que je l'exerce, je suis épanouie). L'avenir nous dira si ce sentiment perdure....

Je comprends que tout ce lourd passé refait surface maintenant. Je dirais c'est normal même si, je peux concevoir qu'on pense à un cercle infernal.
C'est d'autant plus rageant et douloureux que tu étais, toi, tellement prête à donner tant d'amour , celui qui t'a manqué, à Lina. C'est trop injuste. ça me révolte.
Ce n'est peut être pas sympa pour certains, mais je trouve qu'on ne mérite pas ça...on a bien galeré dans la vie. Même si, comme moi, tu as un mari, un enfant déja, un boulot...oui mais....

On a vécut, mon marie et moi des choses pas faciles dans notre jeunesse (comme beaucoup de monde tu me diras!). Lui garde de très mauvaises relations avec ses parents. Moi, étant une fille "naturelle" ( le terme avant une loi en 1973 était "adultérine"), j'ai vécu seule avec ma maman (heureusement aimante et s'étant sacrifié pour moi), la "rare" famille que nous avions, nous ayant tourner le dos. Lorsque j'ai rencontré mon mari à 34 ans; je me suis dis "ça y est, je vais construire ma famille". Une maison, une première petite fille et puis finalement on décide d'un deuxième enfant (c'est important pour moi, fille unique). Mais mon age me fait dire que cela ne va pas être très facile..Et puis 3 mois après l'arrêt de ma pilule, oh bonheur le test est positif. Je vis une grossesse super épanouie. Je me dis "j'ai réussi". Je me dis que ma mère, de la haut (qui me disait souvent "ta famille c'est toi qui va la fonder" ,quand je me plaignais de ne pas avoir de "vrai famille") doit être fière de moi.

Et puis malheureusement on connait la suite.....

Comme quoi si ça remonte aussi comme moi, on se dit que finalement c'était enfoui mais toujours là...Peut être qu'un jour, on se dira que tout ceci nous a permit de "travailler " sur tout ce passé si pesant. Ce serait beau de pouvoir se dire que nos anges nous ont donné la force de tourner la page pour de bon...Tu crois pas ?

Demain en ce 13 mai, j'aurais une pensée pour ta belle Lina....

Bises

Julie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sab35



Nombre de messages : 61
Localisation : LILLE
Je suis : Maman de
Ange(s) : Lina
Décédé(e) à : 22 semaines
Le : 13 février 2014
Date d'inscription : 08/03/2014

MessageSujet: Re: Ma petite fille   Mar 13 Mai - 13:03

Merci Julie. Je te comprends. Moi aussi je voulais la famille que je n'ai pas eu. La douleur de vivre sans Lina est indescriptible. Il faut le vivre pour le comprendre... mais je ne souhaite pas cette épreuve même à mon pire ennemi.

Lina me manque et j'aimerais tant faire marche arrière. J'ai l'impression de l'attendre.

Oui Julie, tu as raison. Du certaine manière c'est une façon de vivre les choses dans l'action. Avancer avec ses blessures après les avoir toutes soignées. Tu as une famille. Tu as tes 2 enfants et un mari. Tu es une maman. Tu as réussi. C'est juste que notre 2ème enfant est dans notre cœur.

Je t'embrasse

Sabrina
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sab35



Nombre de messages : 61
Localisation : LILLE
Je suis : Maman de
Ange(s) : Lina
Décédé(e) à : 22 semaines
Le : 13 février 2014
Date d'inscription : 08/03/2014

MessageSujet: Re: Ma petite fille   Dim 18 Mai - 8:23

Bonjour.

Avez vous pris des antidépresseurs ? Si oui, pourriez vous partager avec moi votre expérience ? Si non comment avez vous pour ne pas être anéantie par la douleur, pour surmonter la peine et avancer chaque jour.

Je suis triste. Tout ce que je fais est un effort terrible. Je mange sans prendre de plaisir mais pour remplir ce corps que Lina a laissé...

Sabrina
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elodie18

avatar

Nombre de messages : 1084
Age : 32
Localisation : ESSONNES
Je suis : Maman de
Ange(s) : NOA
Décédé(e) à : A 21 SA+6 JOURS
Le : le 18 octobre 2013 à 19H51
Date d'inscription : 24/10/2013

MessageSujet: Re: Ma petite fille   Dim 18 Mai - 9:23

Coucou,

Je n'ai pas pris des antidépresseurs mais je prenais des somnifère pour dormir dans 15 jours. Et après plus rien, mais je peux pas m'endormir dans le silence.
Mais les journées ont été très difficile, je ne voulais que mon petit garçon et j'ai même penser à le rejoindre. Les soutiens de mes proches et de ma psy ma beaucoup aider et m'aide encore.
Et puis le temps aide aussi

Je n'avais plus le goût de rien faire, je ne le fesais plus par plaisir mais par obligation et un jour, et un jour une discutions avec ma psy m'a été plus bénéfique et elle ma dit tu dois vivre pour lui, honorer sa mémoire et la tout à été plus facile. 

Et il y a eu aussi l'aide de mon ange car il est la différemment mais la dans mon cœur à jamais et pour toujours. 


Je t'envoie des ondes positives et des douces penses
Tendres pensées à ta princesse
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sab35



Nombre de messages : 61
Localisation : LILLE
Je suis : Maman de
Ange(s) : Lina
Décédé(e) à : 22 semaines
Le : 13 février 2014
Date d'inscription : 08/03/2014

MessageSujet: Re: Ma petite fille   Dim 18 Mai - 16:54

Merci Elodie.

je partage avec vous les paroles d'une chanson d'Indila qui me touche et ma parle :

Qui peut bien me dire ce qui lui est arrivé
Depuis qu'il est parti je n'ai pu me relever
Ce n'est plus qu'un souvenir, une larme du passé
Coincée dans mes yeux qui n'veut plus s'en aller
Oh non n'oubliez pas
Vous qui ne connaissez pas
Les vertiges et la douleur
Ils sont superficiels, ils ignorent tout du cœur
Lui c'était tout mon monde et bien plus que ça
J'espère le revoir là, pas dans l'au-delà
Aidez-moi tout s'effondre puisqu'il n'est plus là...

c'est exactement ce que j'éprouve. Lina était mon avenir, ma vie, mon monde. Je dois vivre sans elle alors qu'elle était tout pour moi.

Sabrina
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tetiaora



Nombre de messages : 55
Age : 47
Localisation : Indre et Loire
Je suis : Maman de
Ange(s) : Lucie, notre petite lumière qui s'est envolée vers les étoiles

Léa, notre grande fille de 5 ans et demi née le 01/05/2008
Décédé(e) à : 38 SA
Le : Accouchement le 15/11/2013 ( décédée in utero 3 ou 4 jours avant)
Date d'inscription : 12/02/2014

MessageSujet: Re: Ma petite fille   Mer 21 Mai - 12:50

Sabrina,

Ces paroles sont très belles...et très vraies....
Je te souhaite de trouver ce qui pourra apaiser un peu ta douleur...mais , et c'est un peu "bateau" de dire ça mais laisse toi du temps. 3 mois c'est si peu...
Moi je trouvais "que ça n'allait pas assez vite". ces changements d'humeurs, tout ça mais avec l'aide de ma psy, de ma sage femme, je réalise, petit à petit que c'est un temps nécessaire, il ne faut pas bruler les étapes même si c'est difficile.

Je n'ai pas pris d'anti dépresseurs donc je ne peux te conseiller...Bien sur j'ai eu des nuits entières sans dormir mais mon médecin m'a donné de l'homéopathie. ça peut paraitre "simple" comme traitement mais il m'a plutôt dit que c'était une aide mais que c'était "un passage plus ou moins obligé". ça va , ça vient. Je pense qu'il faut être bien entourée dans ce moment là. Moi j'ai la chance d'avoir une très bonne psy, une sage femme libérale magique. Cela m'aide beaucoup , après cela dépend des femmes....

Pour moi, toute seule, je ne serai pas arrivé là ou j'en suis aujourd'hui.
Cela fait 6 mois depuis le 15/05. C'est toujours très difficile et le chemin est encore long mais j'ai pris conscience (grâce à ces personnes) de nombreuses choses qui me permettent d'avancer petit à petit. Pour moi le grand "challenge" était de profiter de moments présents sans culpabilité, sans me dire sans arrêt ; "oui mais je n'ai pas le droit de profiter de ça car ma Lucie n'est plus là, elle". Et enfin, j'ai accompagné la classe de Léa à une sortie, le 15 justement. Au début j'ai voulue me désister et puis non je me suis dis pour Léa, pour Lucie, il faut y aller (bon j'avais vu la psy la veille!!!). Et ma sage femme m'avait dit quelque chose de très beau que je vais essayer de retranscrire (si cela peut aider) ; "pour un bébé in utéro, la mort n'a pas la même signification que pour nous; Là ou elle est , elle est bien et elle ne peut comprendre que sa maman soit triste comme ça et quel bel hommage tu lui rendras de profiter".

Alors le matin même en me levant je me suis dis "allez cela ne changera pas les choses malheureusement; je vais profiter du moment présent". Au final très bonne journée . en plus je me suis aperçue que j'ai repris mes "habitudes professionnelles d'Atsem". J'étais plus avec les autres enfants que Léa mais j'ai profité de cette journée. Léa était heureuse et fière d'avoir sa maman. J'ai eu un petit coup de blues l'après midi (on était au ciné pour un film d'animation), j'ai pensé à Lucie, a eu les larmes aux yeux mais je me suis reprise très vite.

Et puis je réalise de plus en plus que c'est Léa qui va nous faire avancer et aller de l'avant. Elle, ça la fait murir, ça se sent dans son comportement mais maintenant, elle me parle librement de tout ça et c'est même moi d'ailleurs qui parfois est gênée (alors qu'au début je me plaignais qu'elle ne m'en parle pas...!!!). C'est Léa qui nous tire vers le haut même si le chemin est encore long et qu'on ne guérit jamais de cette perte. Avec le temps, on s'apaise peut être et on essaie de trouver un sens à tout ça....

Nos anges seront toujours avec nous, partout , tout le temps . Autrement....Il y a des femmes qui écrivent des livres, d'autres qui crée une association, ou d'autres n'ont pas besoin de tout ça pour avancer....c'est pas facile mais il faut y croire. mais surtout se laisser du temps Sabrina. La psy me l'a bien dit!!! Elle m'a bien dit que j'avançais vite mais même en avançant vite, comme elle dit, elle me dit que 6 mois c'est rien , c'était hier....surtout pour un deuil comme le notre.

Je te souhaite plein de courage et t'envoies plein d'ondes positives....

Julie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sab35



Nombre de messages : 61
Localisation : LILLE
Je suis : Maman de
Ange(s) : Lina
Décédé(e) à : 22 semaines
Le : 13 février 2014
Date d'inscription : 08/03/2014

MessageSujet: Re: Ma petite fille   Ven 23 Mai - 8:19

Merci Julie.
C'est vrai Léa est votre force et Noah est la notre. Il est notre raison de vivre.

Rien ne ramènera nos filles. Nous pourrons pleurer toutes les larmes de notre corps, remuer ciel et terre, hurler, courir partir, arrêter d'avoir goût à la vie, rien ne peut changer le passé. C'est dur d'être confronté à un véritablement "jamais". Un vrai "jamais" cette fois et pas ceux que nous utilisons au quotidien et sur lesquels nous revenons.

Dans un monde où on a le culte de la performance et de la maitrise des choses (je pense au slogan d'Obama "Yes we can"), c'est déstabilisant, perturbant et violent d'être confronté brutalement à l'impuissance. On est confronté à l'impuissance, à la volonté du destin sur ce qui compte le plus pour nous.

Rien n'est plus important que Noah et Lina. Et pourtant, lorsqu'on tombe enceinte, on accepte de prendre des risques : on a aucune garantie. Pourtant, on fonce, on croise les doigts, on fait tout pour que ça se passe bien (alimentation...). Pourtant, on ne maitrise rien.

Je déteste ce corps qui n'a pas fait son job.  

Je n'ai pas perdu un gramme depuis que j'ai accouché alors que je suis naturellement mince. Je ne veux pas d'un ventre plat. Un ventre rond c'est la preuve que Lina y était, c'est la preuve de son passage. Je ne veux pas que ça s'efface. Alors, sans plaisir, je mange. Inconsciemment je remplis le vide laissé par Lina.

Je n'ai pas le goût de bien m'habiller ou me maquiller. Je le fais par respect pour mon mari, mon fils et le milieu professionnel. Mais chaque fois que je me regarde dans un miroir, je déteste mon reflet : je me dis "tu es encore là toi, tu es là alors que Lina n'est pas là".

A côté de ça, je suis une battante. Vraiment, je me lève, je bosse, je fais bonne figure, je fonce.

Mais mon cœur n'est plus là, mon âme n'est pas ici. Chaque fois la date du jour m'étonne. Je dois vérifier plusieurs fois la date du jour tant mon cœur est bloqué au 13 février 2014. Je n'arrive pas à y croire, mon cœur voudrait revivre cette journée différemment.

Mais ça n'arrivera jamais.

Alors je m'accroche à l'espoir d'avoir un autre enfant et de retrouver ma fille à la fin de ma vie. J'espère qu'Edith Piaf a raison que Dieu réunit ceux qui s'aiment....

Sabrina
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
2011.cel



Nombre de messages : 99
Age : 36
Localisation : durbuy, tohogne, belgique
Je suis : Maman de
Ange(s) : 3 petits anges
Décédé(e) à : bébé ange décédé à 8 semaines, de ma petite Cléa décédée à 19 semaines et de bébé ange décédé à 10 semaines
Le : 12/08/2009, le 07/04/2014 et le 06/03/2015
Date d'inscription : 26/04/2014

MessageSujet: Re: Ma petite fille   Ven 23 Mai - 11:42

salut Sabrina,

de mon côté, j'ai eut la chance et la malchance au début d'avoir un médecin qui est contre les anti- dépresseurs.

Au début, je lui en voulais parce que j'aurais voulu avoir quelque chose pour m'assomer et pouvoir avoir du répis au moins pendant la nuit. Il a refusé de me donner des somnifères et a dit avec intelligence qu'on verrait plus tard pour les anti dépresseurs.

Il m'a donc d'abord donné une préparation de plantes, qui m'a aidé a me détendre et à dormir un petit peu.

Je suis retournée chez lui un peu après et là j'ai compris, il m'a dit tu ne fait pas une dépression, tu est en deuil et il ne faut pas enfuir ce que tu ressens mais il faut que ça sorte, que tu pleures, que tu cries, que tu vives ton deuil.  C'est difficile mais il avait raison, seul le temps et un travail sur moi- même pour vivre et ressentir mes émotions vont me faire avancer.

Il me donne aussi ce que j'appelle des one schot en fonction de mes ressentis et des choses physique que je ressens.

C'est dur parce que je dois faire face à moi même mais j'espère que comme ça je n'aurais pas de regrets dans le futur.

Lina est toujours là, quand tu te regardes, tu la regardes, elle fait partie de toi. Je comprend que tu n'ai envie de rien.

Moi, je vis l'inverse de toi je ne mange pas parce que je n'ai plus Cléa a nourrir donc à quoi bon! Je fais à mangé pour mes hommes mais la nourriture m'est interdite.

Je suis sûre que tu retrouveras ta petite au bout du chemin mais en attendant, elle peut aussi t'accompagner sur le chemin en te guidant et toi tu peux continuer de la faire exister à travers toi tout au long de ta vie.

J'espère de tout coeur que tu pourras avoir un autre enfant et que tu pourras lui dire qu'il a une grande soeur qui serait fière de lui ou d'elle et qui veille sur lui.

Je te fais pleins de gros bisous

je pense fort à ton petit ange
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sab35



Nombre de messages : 61
Localisation : LILLE
Je suis : Maman de
Ange(s) : Lina
Décédé(e) à : 22 semaines
Le : 13 février 2014
Date d'inscription : 08/03/2014

MessageSujet: Re: Ma petite fille   Dim 25 Mai - 12:17

Merci Cel. Oui être en deuil c'est pas une dépression. Il n'a pas tort ton médecin. Je n'ai pas trouvé dans mon entourage le soutien. Je suis entourée mais pourtant je suis seule face à ça.

Une autre question m'obsede : est ce que toutes les mamans dans mon cas étaient certaines de vouloir une intubation du bébé ? Ou est ce que certaines mamans quand le bébé était à 22 semaines ont demandé des soins ? Combien de bébé à 22 semaines pleine pas aménorrhées ont survécus ?

Je m'explique : je n'ai aucune info sur les bienfaits de la couveuse, son rôle... J'étais certaine que Lina en naissant à 22 semaines allait mourir et que l'un tuner c'était juste retarder le moment de sa mort.

Des le lendemain j'ai regretté et douté. Lina faisait 780 grammes. Peut être que des soins lui auraient permis de se battre et vivre ?

Svp faites moi part de vos expériences ou avis. Je deviens folle. Lina est née à 5 mois de grossesse à cause d'une chorioamnotique qui a provoqué l'accouchement.

Merci

Sabrina
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sab35



Nombre de messages : 61
Localisation : LILLE
Je suis : Maman de
Ange(s) : Lina
Décédé(e) à : 22 semaines
Le : 13 février 2014
Date d'inscription : 08/03/2014

MessageSujet: Re: Ma petite fille   Dim 25 Mai - 15:53

Cle merci pour tes mots réconfortant. Merci. Ça fait d'autant plus chaud au cœur de lire des paroles d'espoir quand elles émanent d'une mamange car tu connais chaque poids des mots. Ils ne sont pas dit comme ça. Ils sont vrais, juste et sincère.

Oui j'espère et je m'accroche à l'espoir de retrouver Lina au bout du chemin, à l'espoir de la trouver dans le regard d'un autre enfant.

Je l'aime si fort. Je crois qu'il n'est pas possible d'aimer plus.

L'état de choc au moment d'accoucher m'a aliéné. Je n'étais plus moi. J'étais effrayée, terrorisée. Aujourd'hui vivre avec cette culpabilité est insupportable. Vivre sans Lina est indescriptible.

Merci pour vos mots Julie et Cel. Heureusement que les mamanges se comprennent. Cel j'espère que tu vas manger.

Je vous embrasse et vous remercie. Milles millions de pensées pour vos anges et tout l'amour de mon cœur à Lina
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sab35



Nombre de messages : 61
Localisation : LILLE
Je suis : Maman de
Ange(s) : Lina
Décédé(e) à : 22 semaines
Le : 13 février 2014
Date d'inscription : 08/03/2014

MessageSujet: Re: Ma petite fille   Lun 2 Juin - 11:18

ça y est... le mois de juin est arrivé, ce mois devait être marqué par la naissance de Lina. Mais, il sera marqué par son absence.

Je pensais m'effondrer à l'arrivée de l'échéance, la date présumée d'accouchement. Le 14 juin approche et je suis noyée de boulot. Je travaille pour ne pas trop penser et le week-end on s'occupe, on fait beaucoup de sorties en famille pour être dehors et se changer les idées.

Je suis surprise de rire, de sentir la joie dans mon cœur mais c'est différent. Il m'arrive de sourire, de rire et de sentir cette force qui me pousse mais c'est différent.. tout sera toujours différent. La vie d'avant, c'était la vie d'avant. Il y a eu une vraie rupture, une mort. Lina est morte et la personne que j'étais avant aussi. Je ne me reconnais pas sur les photos. Je dois réapprendre à vivre. J'ai l'impression de ramasser les miettes de moi, de recoller les petits bouts, comme après un ouragan qui a tout bouleversé, retourné sur son passage. Comme un chat qui doit vivre une autre vie. Nous aussi nous avons peut être 7 vies, différentes mais liées les unes aux autres.  

Ce goût de la vie, cette joie de vivre pure, je l'ai perdue. Pour autant, on se relève et on continue.

Il y a un adage, "ce qui ne tue pas nous rend plus fort". Ca ne caractérise pas ma situation. Ce qui ne tue pas physiquement a tué une partie de mon âme.

Perdre son enfant, c'est vivre un drame, c'est faire le deuil de l'avenir, d'une famille complète. Comment vivre sans la personne que vous aimiez déjà plus que tout. Elle était mon monde, mon avenir, elle était déjà mon oxygène, ma raison de vivre, l'amour de ma vie. Elle était déjà tout ça et bien plus encore. Elle était tout pour moi.

On se relève car on est obligé. Si je pense trop, j'ai peur de sombrer. Je n'ai pas le droit de sombrer car j'ai peur de ne jamais revenir. Si je lâche prise avec la réalité, j'ai peur de ne jamais revenir.

Ma petite Lina je t'aime. J'espère que tu sais là où tu es que je t'aime. Je n'aurais pas été une maman parfaite, mais j'aurais fait de mon mieux pour toi, tout mon possible pour toi.

Sabrina
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Ma petite fille
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nos Petits Anges au Paradis :: DEUIL PÉRINATAL :: TÉMOIGNAGES-
Sauter vers: