DEUIL PÉRINATAL - SITE OFFICIEL
 
AccueilGalerieFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez | 
 

 hématome placentaire la fin d'un rêve, la fin d'une vie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
pupuce29



Nombre de messages : 2
Localisation : quimper
Je suis : Maman de
Ange(s) : Hugo
Décédé(e) à : 23sg
Le : 12/06/2014
Date d'inscription : 25/07/2014

MessageSujet: hématome placentaire la fin d'un rêve, la fin d'une vie   Jeu 31 Juil - 9:27

bonjour à toutes et tous
d'abord merci à vous tous car vos témoignages m'ont beaucoup aidé...
le 11 juin 2014 tout s'est arrêté, suite à une écho a 23sg chez une spécialiste car j'étais persuadée qu'il y avait un retard de croissance, un problème au placenta avait été détecté... Mais quoi!, on ne m'a trop rien dit. Je devais donc consulté à l'hôpital...

dans la nuit du 10 au 11 juin 2014 ça a été très difficile: très mal au dos au ventre, des frissons et des nausées. Mais comme j'ai une spondylarthrite ankylosante je croyais que c'était une grosse poussée. Bref, je vais au boulot malgré ces très fortes douleurs dans le bas du dos, j'avais un rdv dans l'après midi à l'hôpital donc pas besoin d'aller aux urgences. Dans la salle d'attente de l'hôpital  il m'était impossible de rester assise, seul le fait de marcher dans le couloir me soulageait un peu...j'étais à mille lieux de penser que j'étais en travail.
Le docteur me prend enfin, je lui explique que depuis le début je suis sûre qu'il y un retard de croissance mais que les médecins jusqu'ici ne me crois pas, qu'ils pensent que je me suis trompée sur la date de conception, je lui montre ensuite l'écho de la semaine précédente et de cet énorme placenta, et je lui dis que j'ai très mal au dos et que mon ventre est dur... là il fait une écho et il me dit "c'est finit madame, votre bébé est mort, son cœur ne bat plus"

Là tout s'arrête, mon cerveau cesse de fonctionner, je lui demande s'il ne s'est pas trompé mais non... le cauchemard commence, je dois appelé mon mari qui est a Paris (il a 5h30 de route a faire pour me rejoindre) je dois lui dire que notre bébé est mort, je m'effondre...
je vous passe les détails de mon transfert à l'autre hôpital, une amie vient et reste avec moi, d'autres amis arrivent, en attendant mon mari. Notre famille est loin, je passe donc quelques coups de fil pour leur apprendre cet horrible nouvelle.

D'abord on m'explique que je devrais accoucher dans trois jours, puis on m'ausculte mon col est a 1 cm, le travail a déjà commencé, mes douleurs aux reins et au ventre sont bien des contractions de travail.
On me dis que je n'ai pas le droit à la péridural (suspicion d'infection), mon mari arrive a 23h30 j'accouche à 1h08 de notre ange.
Hugo petit Hugo, celui qui a fait de moi une maman, qui m'a tant appris et tant donné.
Nous n'avons pas pu, pas voulu le voir, peur d'être encore plus traumatisés que nous l'étions déjà. L'hôpital de quimper nous a très bien soigné, Médecins, infirmières, sage-femme, bref tous ont été super, ce qui je pense contribue a mieux gérer "son deuil".

Bref, j'ai demandé à voir mon bébé 8 jours après, j'étais prête, mais son petit corps était trop abîmé pour le voir... J'ai culpabilisé... la sensation de l'avoir abandonné.

Cette grossesse nous l'attendions depuis longtemps, je l'ai eu grâce à une opération des ovaires, ma seule chance avant la FIV.
Nous avions tout, chambre, matériel de puériculture, vêtements bref, nous étions prêts.

Après avoir passé deux jours à l'hôpital, nous somme rentrés à la maison avec mon ventre vide et nos cœurs emplis de peine et de désespoir. Nous sommes directement allés dans la chambre afin d'enlever ce qui appartenait à notre Hugo.

Et là le "deuil" je déteste ce mot, a commencé...
je culpabilisais de tout, je pleurais dès que j'ouvrais les yeux le matin, réalisant petit à petit tout ce qu'on avait perdu. Mon mari était extrêmement malheureux, je culpabilisais de ça aussi... mais nous nous soutenions, quand l'un flanchait l'autre restait fort pour lui "botter les fesses". C'est notre façon à nous de gérer tout ça. Nous nous sommes efforcer de revivre tout de suite en jardinant,  sortie en mer, aller faire des courses, rdv médicaux, etc...

Ca ne fait qu'1 mois et demi  mais j'ai l'impression que ça fait 3 mois, le temps me paraît long, très long... La psy m'a expliqué que lorsque l'on a tel choc le cerveau s'arrête et se met au ralentis...
L'attente des résultats de l'autopsie a été longue (quoique rapide par rapport à d'autres) Hématome sous chorial qui faisait les 3/4 du placenta. Mon Bébé, lui, était parfaitement constitué. Le spécialiste que j'ai vu cette semaine m'a dit que le retard de croissance que je soupçonnais était bien réel, selon lui cet hématome était là depuis longtemps et c'est ça qui a causé ce retard de croissance ainsi mort de mon bébé.

Sortie de là on se dit qu'on y est pour rien, Mais en même temps je me dis que j'aurais du plus insister auprès des médecins sur mes soupçons de retard de croissance, j'aurais du crier, hurler que sais-je?
Toutes ces question en suspens, toute cette culpabilité, cette peine immense qui va, qui vient..

Mon bébé est parti, en emportant une partie de moi, une partie de son papa à jamais.
C'était ma première grossesse, notre bonheur...

J'arrête là car je suis trop longue et probablement soûlante! Merci à ceux qui m'auront lu jusqu'au bout
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Petite Mel

avatar

Nombre de messages : 94
Age : 41
Localisation : Québec
Je suis : Maman de
Ange(s) : Petit Coeur de sexe inconnu
Décédé(e) à : 8sa + 4 jours
Le : 18/07/2014, expulsé le 24/07/2014
Date d'inscription : 24/07/2014

MessageSujet: Re: hématome placentaire la fin d'un rêve, la fin d'une vie   Jeu 31 Juil - 11:02

Bonjour Pupuce,

Ton témoignage me bouleverse. Je te souhaite tout le courage nécessaire pour surmonter cet épreuve si difficile. 

J'entends aussi ton sentiment de culpabilité. Je sais qu'il est normal mais est-ce que, même si les médecins l'auraient découvert avant cet hématome, est-ce que ça aurait sauvé Hugo ?

Gros câlins Pupuce et bisous a Hugo ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Valou

avatar

Nombre de messages : 139
Localisation : yvelines
Je suis : Maman de
Ange(s) : Jean-baptiste
Décédé(e) à : 15 sg
Le : 08/03/2014
Date d'inscription : 21/04/2014

MessageSujet: Re: hématome placentaire la fin d'un rêve, la fin d'une vie   Jeu 31 Juil - 11:47

Bonjour,

Désolé de t'acceuillir ici !! prends soin de toi et pour ne pas avoir vu ton petit ange, ne culpabilise pas! Certain hopital prenne des photos à l'accouchement. Demandes on ne sait jamais.

Douces pensées à nos petits anges
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pupuce29



Nombre de messages : 2
Localisation : quimper
Je suis : Maman de
Ange(s) : Hugo
Décédé(e) à : 23sg
Le : 12/06/2014
Date d'inscription : 25/07/2014

MessageSujet: Re: hématome placentaire la fin d'un rêve, la fin d'une vie   Jeu 31 Juil - 12:20

Merci les filles de me répondre si vite!
Petite mel : je ne sais pas si ça aurait changé quelque chose... Mais au moins j'aurais plus pris son de mon bébé si je savais qu'il était en souffrance. A chaque fois on me disait qu'il allait bien! un "spécialiste" Lors d'une echo a dit à mon mari alors que j'étais devant lui, avec eux dans son bureau "elle est pleine de certitudes" Pauvre co..
Oui mes certitudes sont aujourd'hui fondées. Mais de toutes façon mon bébé est parti rejoindre tous les autres petits anges et on y peut plus rien. 
Valou: ils ont pris des photo, nous avons seulement récupéré ses empreintes de mains et de pieds, et ça a déjà été très dur... Il avait les mêmes mains que son papa (grosses mains massives) et son majeur tordu comme les miens. Il avait aussi les mêmes pieds que moi et que son grand père...
Lorsque nous avons pu découvrir ses empreintes, ça a été bouleversant... une vague immense d'amour et de peine, un goût de trop peu, j'ai compris a ce moment là que je ne pourrais jamais toucher ses petites mains...
Mais pour la photo nous ne sommes pas encore prêts. En effet, il est probablement décédé 2 jours avant l'accouchement, donc sa peau est un peu abîmée sur la photo et j'ai peur de ne pas m'en remettre. Je ne me remets déjà de ne pas avoir compris, de ne pas avoir senti qu'il était mort. Quand je disais que je ne le sentais pas bouger on me disait qu'il devait dormir, que je m'inquiétais pour rien et moi sa MERE je me suis contenté de ça!!!!!
J'ai l'impression de ne pas avoir été digne de le porter, pas été capable de comprendre ce qu'il se passait dans mon corps!
Plein de pensées à nos ty anges, en espérant que là haut ils rient à chaque instant
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
missyousomuch

avatar

Nombre de messages : 759
Age : 35
Localisation : Finistère
Je suis : Maman de
Ange(s) : Petite étoile
Décédé(e) à : 35 sa
cause probable : 3 tours de cordon autour du cou.
Le : 17/10/2013 née le 21/10/2013
Date d'inscription : 28/10/2013

MessageSujet: Re: hématome placentaire la fin d'un rêve, la fin d'une vie   Sam 2 Aoû - 19:11

Bonsoir pupuce, 
Je suis désolée pour ton petit Hugo. Tout ces sentiments que tu ressens sont normaux et destabilisants. On m'a conseillé le livre les rêves envolés, il est très bien.
Je vois qu'on est du même département aussi, je vis à Brest donc si tu as besoin n'hésite pas.
Ton mari et toi avez l'air de bien vous soutenir.
Ma fille est restée 4 jours dans mon ventre après son deces, mon gynéco ne voulait pas précipiter un déclenchement pour préserver mon corps. Elle était toute jolie malgré tout. Donc ne t'en fait pas tu reconnaîtras ton petit garçon si tu veux voir les photos.
Plein de douces pensées à Hugo. Et plein de courage à tous les 2.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Angie1102

avatar

Nombre de messages : 516
Localisation : Nice
Je suis : Maman de
Ange(s) : Angie
Décédé(e) à : 37sa de cause inconnue
Le : 11/02/2014
Date d'inscription : 24/07/2014

MessageSujet: Re: hématome placentaire la fin d'un rêve, la fin d'une vie   Dim 3 Aoû - 16:45

Les filles ont raison, tu reconnaîtras ton petit j'en suis sûre. Ma petite puce était un petit peu "abîmée" aussi mais elle était si belle, pour moi la plus belle du monde ... Même avec ses petits défauts, je la vois toujours aussi parfaite.
Cette sensation de culpabilité on la connaît toutes ... 
Je te souhaite bon courage.

Gros bisous à nos petits anges.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: hématome placentaire la fin d'un rêve, la fin d'une vie   Dim 3 Aoû - 17:08

Pupuce, je me reconnais dans ton témoignage
Moi aussi je m'en veux d'avoir tant fait souffrir mon ami que je n'avais jamais vu aussi malheureux. J'ai aussi eu peur (comme lu sur d'autres sites) de la séparation car cela arrive apparemment. Mais je pense que ça nous a rapproche au final. Et oui quand l'un flanche l'autre est la. Même si mon ami en parle moins aujourd'hui que moi. Mais je pense que les hommes et les femmes ne réagissent pas pareil et on a porte nos bébés.
Cela fait 3 semaines et moi aussi j'ai l'impression que c'est arrive y'a des mois. Surtout que je ne l'ai pas vu donc des fois je me dis que rien de tout ça n'est arrive, comme pour me protèger. J'ai même oublié la sensation d'avoir été enceinte.

Bon courage à toi
Revenir en haut Aller en bas
 
hématome placentaire la fin d'un rêve, la fin d'une vie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nos Petits Anges au Paradis :: DEUIL PÉRINATAL :: TÉMOIGNAGES-
Sauter vers: