DEUIL PÉRINATAL - SITE OFFICIEL
 
AccueilGalerieFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez | 
 

 Un deuil qui un jour peut-être fera entrer la lumière.........

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
puceauxyeuxbleus

avatar

Nombre de messages : 209
Age : 41
Localisation : lanaudière
Je suis : Maman de
Ange(s) : Théo
Décédé(e) à : 29 jours de vie
Le : 04/11/2008
Date d'inscription : 04/12/2008

MessageSujet: Un deuil qui un jour peut-être fera entrer la lumière.........   Sam 25 Avr - 23:10

J'ai toujours voulu des enfants mais la vie en à fait autrement. J'ai perdu mon deuxième BB, le 4 novembre 2008. J'ai une énorme difficulté à surmonter ce drame qui me déchire chaque jour. Je fais tout mes obligation, travail, ménage ... mais combiend et emod puis-je duré ainsi? Personne ne le vois, tout les gens autour de moi crois que je vais bien que je remonte la pente mais en réalité je la descends. Je ne peux rien rien dire pour les protèger de ce qui me suis le malheur car c,est mon carma. Je ne sais plus quoi viameng die car mon coeur saigne trop à la prochaine. gros bizou!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
puceauxyeuxbleus

avatar

Nombre de messages : 209
Age : 41
Localisation : lanaudière
Je suis : Maman de
Ange(s) : Théo
Décédé(e) à : 29 jours de vie
Le : 04/11/2008
Date d'inscription : 04/12/2008

MessageSujet: que   Mar 28 Avr - 7:01

Chaques journées sont une autre de passée. C'est vraiment bizarre comment je me sens. Je suis tout mêlée dans mes émotions, dans ma tête. Parfois me demande si je suis en train de devenir folle ou simplement en train de couler sans vouloir me l'avouer. Un jour je me lève et je me dis que je suis en train de m'en sortir, je continue de travailler en petite enfance et je veux essayer mon petit embryon gelé. Le lendemain, tout est le contraire, je me demande pourquoi je continue à me voiler la face car je suis épuisée, je prends des somnifères, je n'ai pas vraiment de patience avec les gens qui m,entour et parfois j'ai une voix qui me répète "à quoi bon de continuer où sont tes lots de bonheurs, on ne les voit plus sous tous ses épreuvent qui te sont ariver ..." Je pense souvent à mon conjoint qui lui aussi surmonte cette épreuve, l'envole de notre Théo et je continue chauqe matin à me lever. J'ai déjà vécu des deuils dans ma vie mais jamais aussi intraversable...

Théo je veux que tu saches que je t'aime énormément et que je continurai de me battre afin de garder espoir la tête au-dessus de l'eau mais pardonne moi si j,échoue. Je vais essayer de prendre quelques instants chaques jours pour venir t'écrire, mon pite !!xxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

Maman orpheline
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
puceauxyeuxbleus

avatar

Nombre de messages : 209
Age : 41
Localisation : lanaudière
Je suis : Maman de
Ange(s) : Théo
Décédé(e) à : 29 jours de vie
Le : 04/11/2008
Date d'inscription : 04/12/2008

MessageSujet: Re: Un deuil qui un jour peut-être fera entrer la lumière.........   Mar 9 Juin - 20:50

Que dire après une telle perte, comment survire à un deuil si terrible? Certaines personnes traversent cette longue et pénible tempête d’émotions difficiles à vivre. Chaque jour, je me dis que demain sera moins pénible mais non, ce n’est que me voiler la face. Je suis sans mot, sans motivation, sans lumière me sentant seule dans mon malheur. Pourtant je sais bien que mon conjoint souffre autant même si ne le fait pas voir. Plus personne ne voit en moi et ne verra en moi car la douleur que je ressens je ne peux la partager et en faire souffrir d’autre car le bonheur ce partage bien mais la souffrance qui dure si longtemps et ne disparaitra jamais ne peut pas ce faire comprendre. Normal, tout le monde continu leur chemin vers leur destin tandis que moi c’est comme si je vie dans un arrêt permanent. J’ai pleuré toutes les larmes de mon corps mais mon cœur est encore rempli de chagrin qui me ronge. Un deuil est un sentiment lourd, une perte difficile à traverser mais la perte, le deuil de mon bébé indescriptible, il n’y a pas de mot qui peut mesurer la grandeur, la lourdeur de cette souffrance que survire à la perte de mon Théo. J’ai envie de mourir tellement je souffre mais je ne peux abandonner mon conjoint et qui sait peut-être qu’un jour j’aurai ma famille. Je ne peux pas me résigner à ne pas avoir d’enfant. Oui, certes une vie sans enfant il y a des personnes qui le font mais moi je suis née pour la vie de famille. Je me lève chaque matin avec ce poids sur mon cœur qui restera à jamais encré mais est-ce que je vais réussir à vivre avec cette douleur qui me déchire? Les jours, les semaines, les mois ou les années à venir me le diront. Pour l’instant, je fais ce que j’ai à faire, me levant le matin et faire mon petit train train quotidien, aller travailler auprès des enfants sans broncher ravalant ma peine qui me tue de l’intérieur. Je m’aperçois parfois à rire avec les gens mais moi je sais que ce n’est qu’un faux sourire. Car la plus part du temps je me dis « aller souri et montre aux autres que tu es forte et que tu passes au travers » sauf quand réalité je sombre sans enfants.


Voici un poème que papa et moi avons écrit ensemble après ton départ et les funérailles :

Théo mon fils, tu resteras toujours dans nos cœurs

Je t’ai vu arriver brusquement sans prévenir, je t’ai vu sortir du ventre de maman en grimaçant car c’était un choc pour toi de plonger dans un environnement nouveau, ce fut un choc pour nous aussi de te voir si petit et si fragile mais tu étais là tout entier et nous étions fier et tellement heureux. Heureux de penser que nous formons qu’un, un tout avec amour, tu as su marqué nos cœurs à jamais d’un sentiment que jamais nous avions ressenti. Tu nous a fait vivre des moments intenses, toi notre petit Théo… des hauts et des bas, les montagnes russes comme on dit… cela nous rapprochait encore plus de toi, car on se sentait vivre tellement intensément, nous avions une seule raison de vivre et elle s’appelait THÉO! Une histoire inoubliable car tu nous as fait vivre des émotions que nous ne soupçonnions même pas, toi notre bébé d’amour, un être si petit et en même temps si intense… malgré la douleur de ta perte, tu feras vivre en nous des émotions d’amour inconditionnel car tu as fait naître un bourgeon doré dans nos cœurs qui fleurira pour l’éternité… Nous ne t’oublierons jamais, papa et maman garderont à jamais une grande place pour toi dans leur cœur même si tu n’es plus sur terre car nous croyons que tu es dans un monde meilleur et qu’on sera tous réunis un jour…



Je me sens comme un peu gelée car parfois j'ai l'impression de ne plus avoir d'émotions. Est-ce normal ou suis-je sans coeur? Théo guide moi....... Maman qui t'aime et t'aimeras toujours xxxx

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
puceauxyeuxbleus

avatar

Nombre de messages : 209
Age : 41
Localisation : lanaudière
Je suis : Maman de
Ange(s) : Théo
Décédé(e) à : 29 jours de vie
Le : 04/11/2008
Date d'inscription : 04/12/2008

MessageSujet: Re: Un deuil qui un jour peut-être fera entrer la lumière.........   Mar 7 Juil - 16:55

Je ne sais plus vraiment ou je suis rendu. Je me sens dans un sombre tunnel , seule et incomprise. Déjà 8 mois que mon ange a mis ses ailes et je croyais avoir franchi quelques montagnes mais en fin de compte je suis cas la première bute. Je ne suis plus capable d'arrêter de penser à tout ce qui est arriver à mon bébé, tout ce qu'il a vécu et souffère. je me revois san cesse à prier afin que mon Théo vive en santé mais rien. J' essaie de nouveau un petit embryon congelé mais j'ai tellement la frousse. Je sais qu'il y a quand même beaucoup de change que cela ne fonctionne pas mais je garde espoir tant qu'il y en a. J'ai peur de ma réaction si toute échoue. Je pense souvent à aller rejoindre mon fils mais je ne veux tellement pas faire souffrir mon conjoint mais quand je me sans si coupable de la mort de mon ange, je me dis à quoi bon continuer. Oui, je sais que c'est une maladie, la trombophilie mais je me sens coupable quand même car c'est mon corps. J'ai de la difficulté à faire mes journées au travail, j'ai de grosse migraine. Je prends des hormones mmais je sais que c'est le stress le mal de vivre qui me hante et me fait mal. Crying or Very sad J'en parle pas autour de moi , j'en suis incapable, je suis la femme forte mais jusqu'à quand je serai aussi forte. Est-ce que je peux avoir moi aussi une grande famille, vivre avec des enfants qui cours dans la maison, le bonheur à la maison. Je ne peux penser vivre sans enfants car je suis né pour cela. Théo aide moi car maman à beaucoup de difficulté ses temps ici. Je t'aime mon fils........................................................ Je cris de douleur depuis que tu n'es plus................... M'entends-tu ?......... THÉOOOOOOOOOOOO JE T'AIME PLUS QUE TOUT...... Apprendre à vivre sans toi est si difficile, en suis-je capable.......... La semaine prochaine je serai .................
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Un deuil qui un jour peut-être fera entrer la lumière.........
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nos Petits Anges au Paradis :: DEUIL PÉRINATAL :: JOURNAL DE DEUIL-
Sauter vers: