DEUIL PÉRINATAL - SITE OFFICIEL
 
AccueilGalerieFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez | 
 

 Ma colombe s’est envolée sans bruit le 24 oct 2014 à 41SA+3jours… je suis démolie… anéantie…

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
pouet3

avatar

Nombre de messages : 177
Localisation : ville de Québec
Je suis : Maman de
Ange(s) : Laurent
Décédé(e) à : 41SA + 3jrs
Le : 24/10/2014
Date d'inscription : 25/11/2014

MessageSujet: Ma colombe s’est envolée sans bruit le 24 oct 2014 à 41SA+3jours… je suis démolie… anéantie…   Mar 25 Nov - 21:05

Bonjour à toutes les mamanges (y a-t-il des papanges qui traînent également sur ce site?). Comme la plupart d’entre vous, je ne m’aurais jamais attendu de toute ma vie à me retrouver un jour parmi vous. Il y a à peine quelques mois que j’affirmais à mes proches à quel point j’étais privilégiée de vivre une si belle grossesse : quelques inconforts par ci et par là certes, mais surtout une belle santé pour bébé ainsi que pour moi-même. Une si belle grossesse. Je me trouvais si privilégiée de pouvoir vivre ce moment plutôt paisiblement, alors que tant de femmes doivent en souffrir de leur corps. Privilégiée… pour finalement me retrouver de l’autre côté, complètement miséreuse. Et je pleure maintenant à chaque jour ma colombe qui s’est soudainement envolée sans prévenir, sans cause apparente, alors que nous avons été si bien ensemble pendant ces neufs petits mois. Et comme vous toutes, je prends maintenant mon courage à deux mains pour vous raconter l’histoire de Laurent.
 
X et moi avons commencé à nous fréquenter en hiver 2007. Nous sommes deux personnes plutôt décontractées qui nous laissons généralement porter par le courant sans trop prévoir l’avenir; nous avons la confiance que la vie finit généralement par bien arranger les choses.
En février 2014, j’apprends que je suis enceinte. X et moi n’avions jamais sérieusement abordé le sujet des enfants. Je crois que X se sentait prêt pour ça depuis un certain temps. De mon côté, je ne m’étais jamais vraiment posée la question encore. Mais bon, allez!, on le garde, et on s’embarque dans l’aventure de la parentalité avec ses hauts et ses bas.
 
Tranquillement mais sûrement, notre colombe finit par faire son nid dans notre humble 2½. Les semaines avancent, et on se met à en parler toujours un peu plus, à nous imaginer toujours un peu plus comme étant trois plutôt que deux, et à réaménager notre vie petit à petit pour accueillir son arrivée. Les semaines avancent et nous sentons toujours un peu plus sa présence dans mon ventre, lui parlons davantage, le touchons davantage, et l’incluons davantage dans nos interactions. Tout doucement, l’amour et la tendresse pour lui grandissent en nous à chaque jour. C’est ainsi que, sans nous en rendre vraiment compte, notre colombe est atterrie doucement au sein de notre famille.
 
Une belle grossesse j’écrivais plus haut. Bien sûr, beaucoup de fatigue, certains inconforts incontournables, et une impatience grandissante envers mon corps à partir du 3e trimestre. Mais une bonne forme physique qui surprend beaucoup de monde, et tellement de bobos typiques de femmes enceintes que je n’ai pas. Et surtout, un beau bébé en santé. Aucun problème quelconque détecté à aucun moment. Un beau A+ pour mon bébé! J’étais contente, j’étais confiante.
 
Et arrive enfin le jour J. On est le 22octobre 2014, un mercredi. Bébé est rendu à 41SA+1jour. Ça fait déjà quelques jours que je ne dors presque rien : pas de position confortable pour dormir. Je me sens pas mal fatiguée, mais vers 19h : VICTOIRE! Des contractions! Enfin! Et plus le temps avance, plus mes contractions sont fortes et rapprochées, mais elles ne durent jamais assez longtemps pour penser à appeler la sage-femme. Plus ça l’avance, et moins je les supporte bien.
 
Dans la nuit du 23 au 24octobre, vers minuit, je me sens au bout de mes forces. Ça fait 30heures de contractions sans pause, et je ne sais pas combien de journées j’ai dans le corps sans dormir ou presque. Je suis vraiment à boute, je me sens si faible, et la seule chose que je veux c’est dormir. Je ne pense qu’à moi, je ne porte plus attention à bébé depuis le début de la latence. Je braille tellement que je ne me supporte plus mes contractions.
On finit par se rendre à la maison de naissance aux petites heures du matin du 24 octobre. Mes signes vitaux sont bons, ceux de bébé aussi. Et tranquillement, mes contractions finissent par s’apaiser un peu. Je réussis à m’assoupir entre les contractions. Victoire : enfin le sommeil vient à moi! Et comme ça me fait du bien! Mes contractions deviennent beaucoup plus espacées au point où, au début de l’après-midi, on nous suggère très très fortement de retourner à la maison, puisque je ne suis plus en travail. Je suis découragée!!! Surtout que la maison de naissance est tellement plus confortable matériellement que mon humble 2½. C’est le protocole de la maison de naissance, qui est le même que celui de l’hôpital d’en face. Apparemment, les statistiques montrent que garder des femmes qui ne sont pas en travail augmente le risque d’interventions médicales non nécessaires, ce qui augmente ainsi le risque de complications médicales. Grrrr, je suis complètement découragée qu’on me montre la porte, qu'on ne me laisse même pas le choix, qu’on ne respecte pas ma volonté.
 
On prend nos cliques et nos claques et nous sommes de retour à la maison vers15h. Les signes vitaux de bébé et de moi-même étaient toujours bons au moment du départ. Je suis fâchée, déçue, fatiguée, exténuée et je veux en finir avec mon accouchement. Je me place dans la position qui me fait venir les contractions les plus fortes : couchée. Et elles reviennent très vite. Intenses et très rapprochées, mais jamais très longues pour se dire que le travail est commencé. Et je souffre… Je me demande c’est quand qu’on est supposé avoir les fameuses endorphines qui devraient apporter un peu de soulagement. Moi je ne sens que douleur et fatigue. À chaque contraction, c’est rendu que je pleure ma vie.
 
Le soir, mon chum finit par appeler de nouveau la maison de naissance. Je demande qu’on vienne m’examiner à la maison même, j’ai trop peur de me rendre à la maison de naissance pour ensuite me faire retourner chez moi de nouveau. Une sage-femme de remplacement, que je ne connais pas, arrive vers 21h. Elle constate que le travail est bien avancé. Elle me fait la promesse qu’on va se rendre en maison de naissance tout de suite, et que cette fois-ci peu importe ce qu’il arrive je ne vais y ressortir qu’avec mon bébé dans les bras. Je me sens rassurée. Elle cherche ensuite le cœur de bébé mais ne le trouve pas. Elle le cherche un bon moment en vain. Je la rassure, car lors de mes différents rendez-vous de suivi et même avec la sage-femme rencontrée plutôt dans la journée, trouver le cœur de bébé a toujours pris du temps. En fait, mon coquin avait l’habitude à chaque fois de se tasser au moment de l’écoute du cœur. Il refaisait sûrement le même petit jeu qu’à toutes les autres fois. La sage-femme se rassure elle-même en se disant que c’est plutôt la faute de la batterie de son doppler.
 
On retourne donc à la maison de naissance. Ça fait maintenant plus de 48heures que j’ai commencé les contractions. Elles sont douloureuses, je me sens exténuée et sans forces. La sage-femme tente de réécouter le cœur de bébé. Elle ne le trouve toujours pas. Je commence à me dire qu’elle est vraiment pas bonne, elle. Et elle commence à le chercher désespérément. Elle finit par me taper sur les nerfs, car elle me fait mettre dans des positions qui rendent mes contractions encore plus douloureuses. Une deuxième sage-femme est appelée et arrive avec un appareil aux ultrasons plus forts. Elle non plus ne trouve pas le cœur. Pourtant ma colombe n’avait pas l’habitude de se faire discrète aussi longtemps. Je ne comprends pas ce qui se passe, je suis trop fatiguée pour comprendre quoi que ce soit. Mon chum X qui est avec moi depuis le début, lui, avait déjà tout compris à ce moment-là.
 
Je suis tout de suite transférée à l’hôpital d’en face. On me met le monitoring. Rien. Je deviens inquiète : pourquoi ne réussit-on toujours pas, qu’est-ce qui se passe? Pour la première fois pendant toute cette grossesse et tout cet accouchement, j’ai peur. Qu’il soit arrivé quelque chose à mon bébé. Mais je ne sais pas quoi, je n’avais jamais pensé à ça moi. Je sens mon cœur se mettre à battre à toute vitesse. Moins d’une minute plus tard, on me passe l’échographie. On est rendu vers 22h30. Le médecin me dit avec une voix si faible « Je ne vois pas le cœur bouger… »  - « … Est-ce ça veut dire que mon bébé est mort?! » Il me regarde tristement et hoche la tête. « Mais il n’y a rien qu’on peut faire!!!!? » - « Non… je suis désolé madame… » Mon chum X et la sage-femme éclatent en sanglot. Jamais que je n’ai vu X pleurer dans ma vie. Moi je ne pleure pas, je n’y arrive pas. Je reste froide et figée, mes contractions disparaissent complètement. C’est si irréel. Ça ne se peut pas : comment un bébé à terme ayant toujours été en santé peut-il se volatiliser comme ça en un moment sans manifester aucun signe? Son cœur a toujours été si parfait! Et il l’était encore quelques heures plutôt en début d’après-midi! Le médecin est incapable d’expliquer ce qui s’est passé. Mon amour est décédé à quelque part entre 15h et 21h, au moment où nous étions sans surveillance à la maison. Sans que je l’aie senti, sans que je m’en sois rendue compte… Il était déjà parti au moment de l’arrivée de la sage-femme chez nous…
 
L’accouchement d’enfer continue… car il faut bien que j’accouche de mon amour. Non seulement j’étais épuisée de fatigue d’une latence sans fin et que mon fils était décédé, mais en plus je dois entamer un accouchement comprenant tout le kit des interventions médicales : prises de sang à ne plus finir, épidurale – qui ne s’est mis qu’à fonctionner entièrement qu’au moment de la poussée – induction par ocytocine artificielle, forceps, réparation d’une déchirure profonde…
J’ai réalisé du plus profond de moi que Laurent était décédé quand j’ai senti sa tête entre mes jambes au moment de la poussée. Pour la première fois, il m’était tangible; pour la première fois, je le rencontrais comme un être à part entière, indépendant de moi. Mais déjà il n’était plus. Et pendant toute la poussée j’ai pleuré non pas ma vie mais la sienne, d’une tristesse profonde comme je n’avais jamais ressentie auparavant…
 
Laurent est né au matin du 25 octobre 2014, à 6h38. Aucune malformation apparente, aucun cordon autour du cou. X et moi disons oui à sa rencontre, décision que je ne regretterai jamais. Un si beau bébé! Pour vrai de vrai! De 9½lbs, 21po. Mon Dieu, je n’arrive pas à croire que j’ai porté un bébé si gros et si grand. Un beau bébé complet, avec les cheveux rebelles de son père et les mains d’ours de sa mère. Nous passons 12heures avec Laurent, et le déposons symboliquement dans son petit tombeau de l’hôpital à 18h38. Comme cette demi-journée est passée vite.  J’aurais tellement voulu être plus en forme après mon accouchement pour profiter de lui au maximum… J’aurais tellement voulu le tenir avec moi pour l’éternité, mon enfant si précieux…
Laurent est venu au monde le 25 oct, le même jour que la cérémonie des anges organisée dans ma ville. Et ses funérailles furent le 2 nov, le jour de la fête des morts… Je ne crois pas au destin, mais l’existence de ces coïncidences me fait sentir si mal…
 
Et depuis ce jour, je pleure la mort de Laurent. Ma colombe dont nous avons appris à tant aimé pour ensuite se volatiliser sans prévenir. Je pleure d’une souffrance profonde comme je ne l’ai jamais vécu auparavant. Je pense à lui si souvent. Et je pleure, je pleure, je pleure…
 
Et lorsque mon cœur finit par s’apaiser, c’est le petit hamster qui part dans ma tête. Et qui tourne, et qui tourne, et qui tourne, avec toutes les questions qui me hantent l’esprit. Pourquoi… pourquoi… pourquoi… pourquoi?
Pourquoi cela a-t-il pu arrivé? Lui dont la santé était si parfaite, lui qui s’était rendu à 41SA et demie sans problème, lui qui méritait tellement la vie!
Pourquoi lui? Le taux de mortinaissance au Québec pour le suivi sage-femme est de 2/1000… et ça l’inclut tous les bébés décédés à partir de 20SA et les malformations… Étant donné sa condition et son terme, il faut vraiment qu’il aie gagné à la loto des malchanceux…
Pourquoi moi? Comment la grossesse que j’ai eue a-t-elle pu aboutir à cet accouchement-là?
Pourquoi son cœur a lâché au tout dernier moment? Pourquoi n’a-t-il pas tenu quelques heures de plus, le temps que l’accouchement se termine?
Pourquoi? Pourquoi? Pourquoi? Et le hamster continue de tourner…. Et si… et si… et si…?
Et si j’avais fait ma tête de cochon et que j’avais refusé mon départ de la maison de naissance, plutôt que d’être aussi docile?
Et si on avait appelé plutôt la sage-femme?
Et si j’avais porté plus attention à Laurent plutôt qu’à mes contractions et à ma souffrance égoïste, aurais-je pu percevoir des signes de sa souffrance à lui?
Et si j’avais entamé l’induction de mon accouchement au cours de la 40e semaine plutôt que d’attendre encore?
Et si? Et si? Et si?...
 
Et puis le hamster finit par arrêter de tourner, car je réalise que peu importe la réponse à ces questions, mon Laurent ne me reviendra jamais. Que tout est fini, qu’il n’y a rien à faire. Qu’il n’y a rien à faire… Que Laurent est parti pour toujours. TOUJOURS. Je ne veux pas « faire mon deuil », je veux juste qu’on me rende mon fils, mon tout petit Laurent. Et je réalise une énième fois au plus profond de moi que mon enfant est mort, que je l’ai perdu pour toujours… Je ne crois pas aux anges, alors je repleure et repleure de nouveau d’une tristesse viscérale. Je ne vois plus de sens à ma vie sans Laurent. Comment pourrait-elle seulement en avoir? Je pleure et j’ai les idées noires. Jusqu’à ce que je m’apaise et que le petit hamster reparte, et que le cycle va-et-vient recommence, et recommence, et recommence, et recommence encore… Ou jusqu’à ce que l’épuisement des émotions me plonge dans le sommeil. Ou qu’une âme charitable me distraie un peu les idées, histoire de me geler les émotions.
 
Déjà un mois ce lundi que Laurent est parti sans connaître la beauté du monde et de la vie…
 

Chères mamanges, si vous avez pris la peine de lire mon roman du début à la fin : félicitations! Et surtout : merci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elodie18

avatar

Nombre de messages : 1054
Age : 32
Localisation : ESSONNES
Je suis : Maman de
Ange(s) : NOA
Décédé(e) à : A 21 SA+6 JOURS
Le : le 18 octobre 2013 à 19H51
Date d'inscription : 24/10/2013

MessageSujet: Re: Ma colombe s’est envolée sans bruit le 24 oct 2014 à 41SA+3jours… je suis démolie… anéantie…   Mer 26 Nov - 3:32

Bonjour,

Je te souhaite malheureusement la bien venu ici, et toutes mes condoléances pour ton ange.
En lisant ton histoire, j'en avais les larmes aux yeux

Nous avons toutes des histoires différentes et à la fin on est toutes pareils.
Ton deuil est si récent  que tout ceux que tu ressens et normal comment faire le deuil de notre enfant.

Si tu as besoin de parler, ici il y aura toujours une écoute alors n'existe pas.
Bon courage et douces pensées à ton petit prince qui sera toujours là
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eliottzoe

avatar

Nombre de messages : 5478
Age : 45
Localisation : Ile de France
Je suis : Maman de
Ange(s) : Zoé, née à 37SA+3, le 11-01-2011
Décédé(e) à : 12 jours suite à une Hémorragie Foetale Massive
Le : 23-01-2011
Date d'inscription : 17/02/2011

MessageSujet: Re: Ma colombe s’est envolée sans bruit le 24 oct 2014 à 41SA+3jours… je suis démolie… anéantie…   Mer 26 Nov - 4:11

Nous avons toutes ce point commun de n'avoir jamais imaginer nous retrouver ici pour cette raison horrible. Nous avons toutes ce point commun de connaitre cette douleur écrasante qui ne nous quitte jamais mais que nous apprenons à dominer.
Nous avons toutes cette perte que rien ne pourra remplacer et qui nous fait courber nos épaules.
Nous avons toutes notre vie qui a prit une autre dimension.
Nos histoires sont différentes, mais nous avons toutes perdu un ou plusieurs petits que nous couvions avec amour.
Qu'il y ait une raison ou pas ne change pas la douleur.
Est ce qu'avoir une raison aide à avancer plus vite dans son deuil? je en le sais pas
Ce que je sais c'est que le hamster tourne dans toutes les têtes et le mien tourne encore presque 4 ans après.
Perdre un petit être alors qu'on est si prêt du but, que tout aurait du être parfait, que le bonheur aurait du entrer dans notre foyer et ressortir les bras vides, quelle injustice.
Malheureusement pour toi, ton petit Laurent n'est plus et tu dois continuer à avancer sans lui. Tu te refais le film, tu imagines ce que tu aurais fait, s'il avait été là...Tu es au début de ton nouveau chemin, sur ta nouvelle dimension. Les autres sont restés sur la dimension précédente et tu dois t'adapter à cette nouvelle vie. Tu auras beaucoup de bas et des petits hauts au début et ensuite cela va s’équilibrer petit à petit. Alors tu culpabiliseras car tu te remettras à sourire puis à rire. Mais cela ne voudras pas dire que tu oublies Laurent, car tu ne l'oublieras jamais. IL deviendra ton confident, ta force, ton courage et ta faiblesse aussi.
Ce site est une aide formidable pour exprimer ce que tu ressens à des personnes qui ressentent comme toi la douleur d'avoir perdu un enfant.
Ecrire sa douleur est aussi un moyen de l'evacuer un peu.
Courage à toi pour les jours, semaines et mois à venir.
On refait surface après une telle perte, on revit mais on est plus jamais la même
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marge69

avatar

Nombre de messages : 562
Localisation : Lyon
Je suis : Maman de
Ange(s) : Inelle née le 06/06/2014 à 23h45
Décédé(e) à : 25 SA + 1
Le : 07/06/2014 à 9h10
Date d'inscription : 24/06/2014

MessageSujet: Re: Ma colombe s’est envolée sans bruit le 24 oct 2014 à 41SA+3jours… je suis démolie… anéantie…   Mer 26 Nov - 4:50

Bonjour pouet3,
J'ai lu ton récit avec beaucoup d'émotions je sens une profonde tristesse dans tes mots je ne peux que te comprendre et te soutenir dans cette épreuve douloureuse. Tu te poses des questions c'est normal mais dans ce qui nous arrive les réponses ne sont malheureusement pas évidentes. Il faut accepter et c'est tout. Avez-vous demandé une autopsie de Laurent? Peut-être qu'en découvrant la cause de sa mort ça t'appaisera un peu. Ne culpabilise pas il est normal qu'à un moment ou un autre sous l'effet de contractions douloureusesur tu pense à toi plutôt qu'au bébé c'est ce qui m'est arrivé les sf m'ont laissé seul avec mon mari en me disant de les appeler seulement ça deviendrait insupportable sachant que j'ai accouché prématurément mon mari me disait de patienter d'attendre mais à un moment donné j'en pouvais plus j'ai craqué je voulais que ça sorte je pensais qu'à ma gueule.
Je te souhaite beaucoup de courage à toi et à ton homme même si tu ne crois pas aux anges ton Laurent continuera à vivre à jamais dans ton coeur.
Je t'embrasse très fort et si t'as besoin de parler on est toutes là pour te lire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PetitT'homme

avatar

Nombre de messages : 20
Age : 35
Localisation : Sherbrooke
Je suis : Maman de
Ange(s) : Thomas
Décédé(e) à : 41 SA + 3 jours
Le : 30/08/2014
Date d'inscription : 06/11/2014

MessageSujet: Re: Ma colombe s’est envolée sans bruit le 24 oct 2014 à 41SA+3jours… je suis démolie… anéantie…   Mer 26 Nov - 8:54

Bonjour,

J'ai lu ton témoignage le cœur battant la chamade: ton histoire ressemble terriblement à la mienne! Ton petit Laurent est décédé dans des circonstances très semblables à mon petit Thomas (Témoignage: Petit homme et M. Lumière)... Moi aussi j'étais suivie en maison de naissance, moi aussi je me suis rendue à 41 sa + 3 jours, mois aussi j'au eu une latence interminable et aux contractions intenses et rapprochées. Le petit cœur de Thomas s'est arrêté sans avertissement de souffrance fœtale. La différence est que moi j'étais déjà à l'hôpital à ce moment-là et qu'ils ont vu son cœur en train d'arrêter à l'échographie. Ils ont pris une chance de le sauver en me faisant une césarienne d’urgence. Ils n'ont pas réussi à le réanimer...

J'étais démolie, anéantie au début de mon deuil, comme toi en ce moment. Les premières semaines ont été insupportables. J'étais moi aussi envahie de culpabilité, de remord, de "pourquoi", de "et si?". J'ai appris à faire un peu la paix avec ceci. J'avance dans mon deuil, à mon rythme. J'ai de plus en plus de moments ou ma douleur prend moins de place, un peu... Ça revient souvent et ça reviendra encore, je le sais, mais de moins en moins souvent. Le plus important est de ne pas retenir nos émotions. Sors toutes ces pensées et cette douleur de ta tête. Moi, ça m'aide d'écrire, de dessiner, de marcher dehors. Tu trouveras quelque chose qui te soulagera un tout petit peu, je l'espère. Il y a des gens qui t'aiment, tu ne voudrais pas leur faire subir ce que tu vis en ce moment...

Je suis avec toi de tout cœur. Prends bien soin de toi, sois douce avec toi-même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dea



Nombre de messages : 82
Localisation : Burkina Faso
Je suis : Maman de
Ange(s) : Dariel
Décédé(e) à : 6 jours
Le : 31Aout 2014
Date d'inscription : 20/11/2014

MessageSujet: Re: Ma colombe s’est envolée sans bruit le 24 oct 2014 à 41SA+3jours… je suis démolie… anéantie…   Mer 26 Nov - 12:46

Bonjour
je suis désolée pour ton ange, c'est triste. Moi j'ai perdu mon fils le 31 aout. Le 27 Aout,j'ai eu un décollement placentaire a 32 SA,j'ai subi une césarienne en urgence et le bébé se portait bien, comme il etait prématuré il était en neonat,j'ai pu le voir que le 3eme jour a cause de ma césarienne. je me contentais des photo que son papa faisait avec son téléphone portable. je l'ai vu seulement le 3eme, 4eme et 5eme jour, moi on m'a libéré le 5eme jour et je suis rentré et le bébé est resté en neonat, tout allait toujour bien quand nous on partait. le même jour,aux environs de 23h,le pédiatre a appelé mon mari que de revenir urgemment a l’hôpital,c’était incroyable mais c’était vrai, notre fils était parti pour toujours et a jamais,il a eu une hémorragie interne. Son anniversaire de naissance de 3 mois c'est demain et bientôt son décès fera également 3 mois. C’était notre 1er enfant, c'est douloureux mais on est obligé de faire avec, atuellement je passe du sourir au pleure. je te souhaite beaucoup de courage et que la prochaine fois tu ai un bebe en bonne santé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
savana



Nombre de messages : 1462
Localisation : lyon
Je suis : Maman de
Ange(s) : matteo et deborah
Décédé(e) à : 22 semaine et 2 jours
Le : 04/09/2014
Date d'inscription : 13/09/2014

MessageSujet: Re: Ma colombe s’est envolée sans bruit le 24 oct 2014 à 41SA+3jours… je suis démolie… anéantie…   Mer 26 Nov - 14:06

bonsoir

je suis triste de t accueillir ici ton histoire est très touchante . Courage toute mes pensees à ton ange bisous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pepette 60110

avatar

Nombre de messages : 2667
Age : 31
Localisation : FRANCE /OISE
Je suis : Maman de
Ange(s) : Océane et Dylan
Décédé(e) à : 23 semaines et 3 jours
Océane décédée cause de bradycardie, 6 heures après sa naissance
Dylan décédé hémorragie cérébrale et pulmonaires à ses 6 jours
Le : Océane 20/08/2014 à 00h35
Dylan 24/08/2014 à 20h35
Date d'inscription : 10/11/2014

MessageSujet: Re: Ma colombe s’est envolée sans bruit le 24 oct 2014 à 41SA+3jours… je suis démolie… anéantie…   Mer 26 Nov - 16:28

Bonsoir,c'est tristement que je t accueille ici également parmi toutes les mamanges. Difficile de ne pas se poser de questions savoir pourquoi ? Comment? Si? Demain cela fera 3 mois que j'ai accompagné mes 2 anges pour leur dernier voyage Sad c'est si dure de se dire qu'on ne pourra jamais les prendre dans nos bras ... moi aussi ma grossesse se passai parfaitement jusqu'à ce maudits jour où tout a basculer, j'ai accouché prématurément à 23semaines et 3jours et sans aucune raison pour comprendre pourquoi? ? (L'histoire de mes petits anges) courage à toi, douce pensée à ton Laurent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mon anges

avatar

Nombre de messages : 3734
Age : 37
Localisation : france
Je suis : Maman de
Ange(s) : mon fils B. mon petit homme
et
de 4 petites étoiles filantes
Décédé(e) à : 40 sa infarctus du placenta

8 sa 13 sa 9 sa 6 sa

Le : pour mon fils c'était en octobre 2009

1999 2004 2008 2010

Date d'inscription : 30/11/2009

MessageSujet: Re: Ma colombe s’est envolée sans bruit le 24 oct 2014 à 41SA+3jours… je suis démolie… anéantie…   Sam 29 Nov - 9:30

ton histoire m'a touché car elle me renvois un peu a la mienne
mon fils est mort le 24 octobre 2009 et j'ai accouché le 27 octobre 2009
j'étais a 40 semaine 
tous c'était si bien passé que l'on se croit a l'abris que rien ne peu arriver 
surtout si prés de but ...
cruelle illusion 

je te souhaite de trouver le réconfort que j'ai trouvé ici 
d'arriver a apprivoiser ta nouvelle vie 
l'absence de ton fils la douleur le chagrin
notre deuil est si particulier

5 ans aprés moi aussi je me demande toujours est si ...
je crois que toute notre vie nous nous poserons des questions 
sans pour autant avoir la réponse

j'ai eu beau savoir de quoi mon fils était mort 
mon cerveau se refuse a comprendre que mon petit soit mort sans un bruit 
ce n'est pas la logique de la vie 

pleins de bisous a ton Laurent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
<3 SCHELLY <3

avatar

Nombre de messages : 66
Age : 25
Localisation : Gaillac
Je suis : Maman de
Ange(s) : - petite poussière d'ange
- petit ange Schelly
Décédé(e) à : -7 SA
-21 SA
Le : -Mars 2014
-09/11/2014
Date d'inscription : 20/11/2014

MessageSujet: Re: Ma colombe s’est envolée sans bruit le 24 oct 2014 à 41SA+3jours… je suis démolie… anéantie…   Sam 29 Nov - 19:02

Je te souhaite beaucoup de courage c'est une épreuve très éprouvante pour nous toutes mais nous devons être forte car nos anges nous regardent d'où ils sont et ne voudraient pas nous voir pleurer.. Tu dis ne pas croire aux anges mais je suis certaine que ton petit cœur veille sur toi et ton compagnon et est à chaque seconde auprès de toi..
Ton histoire est bouleversante mais il ne faut que tu te dise 'si j'avais fait cela, si j'avais fait ceci...' car ça te fait encore plus de mal.. Je sais ce que je te dit car je fais la même chose chaque jour et chaque jour je me rend compte que ça ne sert à rien de se dire cela et que ça nous fait plus de mal qu'autre chose..
Je t'envoie à toi ainsi qu'à ton ange d'énormes pensées..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pouet3

avatar

Nombre de messages : 177
Localisation : ville de Québec
Je suis : Maman de
Ange(s) : Laurent
Décédé(e) à : 41SA + 3jrs
Le : 24/10/2014
Date d'inscription : 25/11/2014

MessageSujet: Re: Ma colombe s’est envolée sans bruit le 24 oct 2014 à 41SA+3jours… je suis démolie… anéantie…   Mer 3 Déc - 11:24

Chères Élodie, Sandra, marge, Geneviève, Dea, Savana, pepette, Virginie et Schelly,
 
Merci d’avoir chacune pris le temps de lire l’histoire de mon Laurent et d’avoir pris la peine de m’écrire quelque chose… que ce soit votre histoire, votre cheminement depuis la perte de votre enfant ou quelques mots de réconfort.
 
Les larmes restent quotidiennes, mais sont quand même moins abondantes qu’il y a quelques jours. Le hamster tourne aussi un peu moins fort et un peu moins fréquemment. Mais je peine encore à me mettre dans la tête que ce qui nous est arrivé est bien réel, que Laurent jamais plus ne sera. Je continue encore secrètement à espérer vraiment qu’il reviendra et que tout n’est pas fini… même si c’est complètement irrationnel. Chaque fois que je vais au lit, je m’endors en me disant que ce n’est qu’un rêve et que Laurent existe encore à quelque part, même s’il n'est pas auprès de moi. Et à chacun de mes réveils c'est l’immense rocher qui me tombe sur la tête.
 
Penser que nous avons dit au revoir pour toujours à notre fils, alors que nous n’avons même pas pu se dire au moins bonjour, m’est carrément insupportable. Il n’était qu’à quelques heures de naître…Nous étions si près… Je repense à tous ces « adieu pour toujours » à mon fils qui me sont encore aujourd’hui si intolérables. L’adieu pour toujours lorsque je l’ai tenu pour la dernière fois dans mes bras, l’ai embrassé pour la dernière fois avec tout mon amour, l’adieu pour toujours lorsque j’ai refermé son petit tombeau de l’hôpital et vu son visage pour la dernière fois, l’adieu pour toujours lorsque sous la pluie froide de novembre j’ai serré de toutes mes forces contre moi son petit cercueil blanc immaculé, le dernier instant où nous avons pu êtes près l’un de l’autre. Adieu pour toujours… Je pense à son petit corps en train de décomposer sous terre et le cœur me déchire à ne plus finir.
 
De temps en temps, mes pensées s’envolent malgré elles et je songe à l’avenir : un autre enfant?;  quoi faire de mes études entamées pour lesquelles je n’avais plus de motivation depuis 1an?; quelles peuvent bien être mes perspectives professionnelles dans une conjoncture où il y a des coupures budgétaires et des gels d’embauche partout?; comment arriver prochainement à sortir de notre humble 2½ que je ne supporte plus? En filigrane à tout ça : tout cet avenir que je projette, il se vivra sans Laurent… Un jour, je vivrai ma vie où ça fera 1an, 2ans, 3ans, 5ans, 10ans que Laurent aura décédé… Et je me demande : comment est-ce possible? Comment vivre une vie, aussi heureuse qu’elle puisse se poursuivre, en sachant que je suis mère d’un enfant fantôme que je ne verrai jamais grandir? Comment est-il possible qu’autant de personnes que vous êtes puissent poursuivre leur vie en portant chaque jour avec elles leur(s) enfant(s) fantôme? Ça me paraît si irréel… l’idée m’est impossible à supporter. Laurent méritait tellement de connaître la vie et le monde. Tous vos anges le méritaient également tellement. Pourquoi l’existence a été aussi cruelle envers tous ces enfants…
 

Merci encore pour vos pensées, Cathx
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pepette 60110

avatar

Nombre de messages : 2667
Age : 31
Localisation : FRANCE /OISE
Je suis : Maman de
Ange(s) : Océane et Dylan
Décédé(e) à : 23 semaines et 3 jours
Océane décédée cause de bradycardie, 6 heures après sa naissance
Dylan décédé hémorragie cérébrale et pulmonaires à ses 6 jours
Le : Océane 20/08/2014 à 00h35
Dylan 24/08/2014 à 20h35
Date d'inscription : 10/11/2014

MessageSujet: Re: Ma colombe s’est envolée sans bruit le 24 oct 2014 à 41SA+3jours… je suis démolie… anéantie…   Mer 3 Déc - 12:27

Oui les larmes restent et resteront car nous sommes les mamans de nos anges, et qu'il y a un barrage entre le ciel et la terre ... nous ne pourront jamais être celle que nous étions car nous sommes la mamans de nos enfants fantôme ... Souvent je m'imagine avec mes anges dans leur chambre petit nid douillet que l'on leur fesait ...... Le temps n'efface rien elle nous aidera cela a apaiser notre peine enfin je l'espère vraiment .... Parfois je me dis que je suis dans un cauchemar je vais finir par me reveiller et non .... pourquoi nous infliger sa? personne ne la mérité sa ....
courage ....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eliottzoe

avatar

Nombre de messages : 5478
Age : 45
Localisation : Ile de France
Je suis : Maman de
Ange(s) : Zoé, née à 37SA+3, le 11-01-2011
Décédé(e) à : 12 jours suite à une Hémorragie Foetale Massive
Le : 23-01-2011
Date d'inscription : 17/02/2011

MessageSujet: Re: Ma colombe s’est envolée sans bruit le 24 oct 2014 à 41SA+3jours… je suis démolie… anéantie…   Mer 3 Déc - 17:04

La perte de Laurent est tellement récente qu'un voile bien sombre et épais est venu recouvrir ta vue Je me rappelle n'avoir pas aimé les mots que je vais te dire quand on me les disait au début de la perte de Zoé. ON me disait que ce voile épais va petit à petit se lever et me laisser entrevoir l'avenir. J'avais envie de hurler que je ne voulais pas que ce voile se lève, que s'il le faisait et que si je ne le retenais pas, c'était à mes yeux comme une trahison par rapport à Zoé, comme si j'acceptais de l'oublier. Je ne voulais pas continuer à vivre sans cette douleur. Je voulais la conserver car c'était la seule preuve, le seul lien avec ma fille. Mais je voulais porter la vie à nouveau, pour conjurer ce sort et j'avais besoin de porter cette vie vite. Imagines la dualité en moi à ce moment. J'ai eu cette chance de ne pas trop attendre et porter cette vie nouvelle n'a pas fait disparaître cette douleur, cette vie nouvelle n'a pas effacé le souvenir de Zoé. Non cette vie nouvelle a peut être fait réapparaître un semblant de bonheur, mais l'ombre de Zoé est là, à mes cotés et aux cotés de mon mari et au cotés de mon fils et même de ma fille qui ne l'a pas connue mais qui en parle naturellement et souvent. L'ombre de Zoé voile notre bonheur mais cette ombre est aussi bienveillante. Ma fille me manque énormément, je suis toujours en colère qu'elle ait eu à subir cela, que notre famille ait eu a subir cette perte et ce manque mais je vis avec. ET je vis bien. J'arrive à vivre avec. Laurent est parti depuis quelques semaines à peine. Ce cheminement tu dois le vivre et il va s'étaler sur des mois et des années. Tu vas vivre un concentré d'émotions sans aucun filtre. Passant de la colère aux larmes, à la culpabilité, à l’abattement, puis petit à petit tu commenceras à entrevoir la suite, celle qui te convient...au début tu rejetteras peut être l'idée d'une suite mais après elle fera son chemin, un peu plus chaque jour et tu culpabiliseras moins de la laisser entrer dans ton coeur. J'ai lu une fois qu'il fallait environ 5 ans pour commencer à aller vraiment "mieux" dans un deuil d'enfant. Je vais débuter bientôt ma 5em année, déjà et c'est peut être vrai, dans mon cas en tout cas. Je pense qu'au début d'un deuil si violent, il faut laisser faire la vie et ne surtout pas se poser trop de question sur l'avenir. TU as déjà tellement de chagrin en toi, attends avant de voir ce que tu feras de tes études, attends d'être capable d'entrevoir ton avenir avant de te torturer parce que tu ne sais pas quoi faire de ta vie. TU viens de perdre tes repères, tes convictions sur la logique de la vie et de la mort. Laisses toi du temps pour pleurer Laurent. Pendant très longtemps on se refait le film de ces courts moments, il m'arrive encore le soir, quand je ne trouve pas le sommeil, de revenir en néonat. Je te souhaite de jolies rencontres avec Laurent dans tes rêves...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Malo



Nombre de messages : 1586
Age : 47
Localisation : Bretagne
Je suis : Maman de
Ange(s) : Gwen
et de 4 poussieres d'anges
et 2 GEU
et de Lenaïg et Yanig
Décédé(e) à : 24Sa + 4 jours.
6 jours de vie
16SA pour les jumeaux
Le : 11/12/2006
01/08 (7SA)
04/09 (5SA)
04/10 (5SA)
08/10 (5SA)
03/11 (GEU)
3/2/2012 (16SA)
08/2012 (GEU)
Date d'inscription : 10/12/2010

MessageSujet: Re: Ma colombe s’est envolée sans bruit le 24 oct 2014 à 41SA+3jours… je suis démolie… anéantie…   Jeu 4 Déc - 4:52

Sandra a raison, accordes toi du temps
le temps d'etre la maman de Laurent. Petit bonheur envolé, qui sera toujours, toujours avec toi.
Douces pensées à Laurent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PetitT'homme

avatar

Nombre de messages : 20
Age : 35
Localisation : Sherbrooke
Je suis : Maman de
Ange(s) : Thomas
Décédé(e) à : 41 SA + 3 jours
Le : 30/08/2014
Date d'inscription : 06/11/2014

MessageSujet: Re: Ma colombe s’est envolée sans bruit le 24 oct 2014 à 41SA+3jours… je suis démolie… anéantie…   Jeu 4 Déc - 12:31

Mon petit Thomas est décédé depuis 3 mois et une semaine et je me sens déjà mieux qu'il y a un mois et encore mieux qu'il y a deux mois... Il y a des journées très difficiles et d'autres moins. C'est difficile de se laisser guérir, c'est vrai. Souffrir est une manière de garder nos chers petits ici avec nous... Moi aussi j'ai parfois un sentiment d'irréalité qui m'envahit, comme si j'avais du mal à croire que ce cauchemar soit réel! 

C'est très difficile de se projeter dans l'avenir, on projette notre douleur du moment présent sur tout le reste de notre vie. Mais il faut se rappeler que la douleur s’apaise avec le temps. Une maman d'un groupe de soutien au deuil périnatal que je fréquente (Poussière d'ange, à Sherbrooke) me disait qu'elle avait l'impression de se "réveiller" un peu plus à chaque mois qui passait après la mort de son fils, au fur et à mesure que son deuil progressait. C'est un peu comme ça que je me sens... 

Je pense que nous avons tous les droits d'être la maman d'un beau bébé vivant et en santé et que c'est sain de vouloir un autre bébé. Tu vois tout en noir à cause de ta douleur, ton avenir pourra t'apporter de nouvelles joies, que tu vivra beaucoup plus profondément qu'avant, j'en suis certaine. Il faut garder espoir. Pour tes études, je pense que tu n'es pas en état de prendre de grandes décisions, par contre, il est important de te respecter et de faire ce que tu aimes dans la vie. Tu dois être douce et avoir de la compassion pour toi-même. 

J'ai mis la culpabilité k.o. en me disant que peu importe ce que j'aurais fait, mon petit Thomas serait parti quand même à la minute exacte ou il est parti. Il n'y a tellement aucun sens à la mort d'un petit bébé dans le ventre de sa maman alors qu'il est à quelques heures de naître! J'ai encore beaucoup de colère moi aussi.

Je pense souvent à toi et je te souhaite de trouver des moments qui te permettront de reprendre ton souffle. 

Geneviève
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PetitT'homme

avatar

Nombre de messages : 20
Age : 35
Localisation : Sherbrooke
Je suis : Maman de
Ange(s) : Thomas
Décédé(e) à : 41 SA + 3 jours
Le : 30/08/2014
Date d'inscription : 06/11/2014

MessageSujet: Re: Ma colombe s’est envolée sans bruit le 24 oct 2014 à 41SA+3jours… je suis démolie… anéantie…   Mar 9 Déc - 9:32

Je t'ai envoyé un MP.

XX Geneviève
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pouet3

avatar

Nombre de messages : 177
Localisation : ville de Québec
Je suis : Maman de
Ange(s) : Laurent
Décédé(e) à : 41SA + 3jrs
Le : 24/10/2014
Date d'inscription : 25/11/2014

MessageSujet: Re: Ma colombe s’est envolée sans bruit le 24 oct 2014 à 41SA+3jours… je suis démolie… anéantie…   Sam 13 Déc - 0:06

Laurent mon amour,
 
Les jours continuent de s’écouler un à un et de m’éloigner toujours un peu plus de ton présent… Comme c’est dur, comme je voudrais que tu sois encore en vie, que tout ne soit pas déjà fini à jamais pour toi. J’ai encore par moments tant de difficulté à le réaliser, que tu as un jour existé, que maintenant tu n’existes plus. Que le passage entre les deux s’est fait en un claquement de doigt, au moment où ton état de vie apparaissait acquis pour de vrai… Ah mon dieu, comment un enfant peut-il décéder le jour de sa naissance, alors qu’il s’était si bien accroché sans problèmes pendant 9mois? Tellement d’impuissance m’envahit depuis toutes ces semaines mon amour. J’aurais tellement aimé être en mesure de faire quelque chose, n’importe quoi. Mais nous avons juste constaté que tu étais parti. Et je n’avais rien senti, rien vu venir. Ces 2jours en contractions continues sans me soucier te toi, de ton confort, de ta présence, de tes derniers instants… Nous n’avons même pas pu se saluer une dernière fois, mon petit fleuve. Tu me manques tellement.
 
Je me sens maintenant projeté en décembre 2013, comme si l’année 2014 à tes côtés n’avait jamais existé. Les commentaires et questionnements de tous, les inconforts physiques, les séances de jardinage collectif et de vélo qui t’endormaient paisiblement, les séances de travail à l’ordinateur dans lesquelles tu t’énervais… nous sommes si loin de tout ça maintenant. Toujours que deux dans notre humble 2½, ton linge, tes doudous et tes couches lavables colorées qui devront être bientôt rangées, ton moïse qui devra être rendu à sa propriétaire, ton siège d’auto qui devra être donné à une famille avec un bébé bien vivant avant que la date d’expiration arrive. Et plus personne qui ose prononcer ton nom à moins que je mette le sujet sur la table… Alors qu’avec toi la routine du quotidien aurait été changée à tout jamais, elle ne crie maintenant qu’à se réinstaller, exactement comme elle était avant. Maudite cruelle. Tu me manques mon fleuve.
 
Je sais que tu aurais voulu que ta maman prenne soin d’elle, qu’elle reste forte, qu’elle soit courageuse. Mais je suis si faible. J’ai si mal. Ta maman est toute petite. Son cœur est en mille morceaux. Elle se sent incapable d’avancer. Même si tout lui dit que ce n’est pas de sa faute, elle ne fait que penser le contraire. Ça l’a beau être un accident, ça reste que je t’ai donné la mort au moment où j’étais supposée te donner la vie, et que je suis la seule cas de toutes les femmes ayant accouché à la maison de naissance de Qc depuis son existence. Imagine, la seule parmi ce millier de femmes qui n’a pas su mettre son enfant au monde. LA SEULE. Comme je me sens mal mon amour.
Et la maison de naissance, je suis tellement frue contre elles. Mon cas qui a été garroché dès le début d’une sage-femme à l’autre. Crime, c’est pas normal qu’il n’y ait pas eu personne de disponible au moment où on a appelé après 30h de contractions. J’ai choisi la maison de naissance pour connaître la personne qui allait m’aider à accoucher, pas pour me ramasser avec la suppléante de la remplaçante! Et justement elle, 44, qui m’a retournée à la maison alors que j’étais épuisée et que j’avais bien signifié que je voulais rester. Elle ne m’a pas écoutée, elle n’a pas été sensible à mes besoins. J’ai choisi la maison de naissance JUSTEMENT à cause de la philosophie sage-femme, qui est axée sur l’écoute profonde des femmes et des besoins et choix qu’elles expriment. On ne pourra malheureusement jamais savoir si ta mort aurait pu être évitée, mais on ne m’a pas écouté à un moment qui aurait été crucial qu’on le fasse. Et je leur en veux. Je sens qu’on m’a trahie, on a trahi la confiance que je leur avais donnée. Ah mon amour, je ne peux pas m’empêcher de me demander si les choses aurait pu être différentes pour toi si on se serait mieux conduit envers moi dans ces moments cruciaux. Je vais leur écrire une lettre dans les prochains jours pour leur dire tout ça de manière intelligente et posée; je ne peux pas attendre jusqu’à la rencontre d’évaluation de janvier ou février.
 
Laurent, je suis triste. Ça me prend tant d’effort pour affronter chacun des jours qui se déroulent devant mes yeux. Le goût de vivre ne m’est plus. Je m’excuse tellement, car je sais que ce n'est pas ce que tu aurais voulu pour ta maman. Je suis incapable de trouver la force intérieure pour avancer. Une chance que les proches sont là. Une chance que ton père est là avec son sourire, sa tendresse, ses jokes plates et son doux visage que tu as hérité. Sans lui, il y a longtemps que je serais à mon tour partie.
 
Laurent, le 25 décembre, on aurait fêté tes deux mois au petit matin de Noël. Ce Noël ne sera cependant qu’on Noël comme les autres. Tu me manques. C’est terrible comme tu me manques.
J’aurais tellement voulu te dire que je t’aime mon fils. Au moins une fois. J’aurais tellement voulu. Mais il est trop tard maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mon anges

avatar

Nombre de messages : 3734
Age : 37
Localisation : france
Je suis : Maman de
Ange(s) : mon fils B. mon petit homme
et
de 4 petites étoiles filantes
Décédé(e) à : 40 sa infarctus du placenta

8 sa 13 sa 9 sa 6 sa

Le : pour mon fils c'était en octobre 2009

1999 2004 2008 2010

Date d'inscription : 30/11/2009

MessageSujet: Re: Ma colombe s’est envolée sans bruit le 24 oct 2014 à 41SA+3jours… je suis démolie… anéantie…   Lun 15 Déc - 9:12

je me revois tellement dans ce que tu écris ...
je pense bien a toi
et a Laurent
je te souhaite beaucoup de courage pour le 1 er noel 
mais en tout cas sache une chose
ton fils sait que tu l'aime sois en certaine 
courage
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pouet3

avatar

Nombre de messages : 177
Localisation : ville de Québec
Je suis : Maman de
Ange(s) : Laurent
Décédé(e) à : 41SA + 3jrs
Le : 24/10/2014
Date d'inscription : 25/11/2014

MessageSujet: Re: Ma colombe s’est envolée sans bruit le 24 oct 2014 à 41SA+3jours… je suis démolie… anéantie…   Mer 17 Déc - 11:38

Un autre jour qui se lève, et toujours le même rocher qui me tombe dessus.
Où est l’enfant que j’ai porté pendant 9mois? Cette grosse bedaine, cet accouchement, n’était-ce qu’un rêve?
Comme j’aimerais que tu puisses être toujours vivant et en sécurité, n’importe où, même si ce n'est pas auprès de moi. Au moins de te savoir toujours en vie.
Comment une vie peut-elle finir subitement sans raison avant même de commencer? Je suis incapable de le réaliser que tu ne vivras jamais plus. Jamais plus.
J’ai peur de la mort… Combien d’autres enfants innocents prendra-t-elle? Combien d’autres être chers me prendra-t-elle? Je la vois maintenant partout. Elle me hante.
Je voudrais tant te serrer dans mes bras pour apaiser cette souffrance viscérale.
Ta maman est devenue misérable. C’est sans doute pas ce que tu méritais.

Où es-tu? Je te cherche encore, incapable de me résoudre à voir la réalité en face.
J’aurais tellement voulu te dire que je t’aime.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lin71



Nombre de messages : 79
Localisation : 71
Je suis : Maman de
Ange(s) : Lin.
El.
Décédé(e) à : 37 sa
22 sa
Le : 31/03/2013
18/09/2014
Date d'inscription : 22/12/2013

MessageSujet: Re: Ma colombe s’est envolée sans bruit le 24 oct 2014 à 41SA+3jours… je suis démolie… anéantie…   Mer 17 Déc - 12:17

Moi je sais où est ton Laurent: il est avec mes filles, il n'est pas seul, et chacune de tes larmes est une preuve d'amour de sa maman pour lui, tout comme il ressentira toujours cet amour dans tes sourires et tes rires quand un jour, ils seront plus fréquents que tes pleurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mon anges

avatar

Nombre de messages : 3734
Age : 37
Localisation : france
Je suis : Maman de
Ange(s) : mon fils B. mon petit homme
et
de 4 petites étoiles filantes
Décédé(e) à : 40 sa infarctus du placenta

8 sa 13 sa 9 sa 6 sa

Le : pour mon fils c'était en octobre 2009

1999 2004 2008 2010

Date d'inscription : 30/11/2009

MessageSujet: Re: Ma colombe s’est envolée sans bruit le 24 oct 2014 à 41SA+3jours… je suis démolie… anéantie…   Jeu 18 Déc - 8:28

ton Laurent et avec mon Bastian 
il est avec tous les anges 
c'est pas ce qu'on avait prévue 
mais on n'a pas le choix 

courage
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pouet3

avatar

Nombre de messages : 177
Localisation : ville de Québec
Je suis : Maman de
Ange(s) : Laurent
Décédé(e) à : 41SA + 3jrs
Le : 24/10/2014
Date d'inscription : 25/11/2014

MessageSujet: Re: Ma colombe s’est envolée sans bruit le 24 oct 2014 à 41SA+3jours… je suis démolie… anéantie…   Sam 20 Déc - 0:13

Laurent mon fils,
Je pense encore à toi ce soir. Comme aujourd’hui, comme hier… bref comme toutes les autres journées. Les larmes coulent toujours, le hamster tourne toujours aussi vite, la culpabilité et la colère grondent toujours. Et maintenant la jalousie qui s’ajoute. De savoir que ma si bonne amie Y qui était enceinte attend finalement un petit garçon pour ce printemps; qu’elle aura bientôt un 2e enfant dans les bras qui aura à peine quelques mois de moins que toi. C’est si injuste! Le gouffre que creuse ma peine est si profond. Je suis en noyade constante, je cherche mon air, mes seules bouffées d’air sont lorsque je te chasse de mes idées. Honte à moi de vouloir t’oublier un instant pour me permettre de respirer un peu.
 
Je croyais que la relation et le respect entre ton père et moi étaient assez solides pour que nous restions fortEs et solidaires malgré que nos chemins du deuil s’éloignent l’un de l’autre. Je croyais au tout début qu’au moins je n’allais pas être confrontée à cette difficulté-là. J’étais si naïve. De la même manière que j’étais tellement naïve pendant ma grossesse de jamais avoir cru un instant pouvoir te perdre, de ne jamais m’être inquiétée moindrement pour le fait que pendant les dernières semaines tu bougeais si peu dans mon ventre… De la même manière que je suis généralement naïve dans la vie. Mais hier soir, j’ai pété une coche. Une crisse de grosse coche. Comme jamais auparavant. Tout le pire de moi y est sorti.
 
Nous avons fait la paix aujourd’hui, mais n’empêche que je ne me comprends plus. J’ai tellement mal. Toute cette rage, cette colère, ce vide, cette souffrance, cette jalousie. Tous ces cris, ces pleurs à ne plus finir, cette obsession de trouver une réponse. Je sens que je deviens folle. Je veux que tout s’arrête. Je veux m’endormir pendant longtemps, très longtemps… pour ne plus penser à rien. Mais ça voudrait dire arrêter de penser à toi. Honte à moi d’être aussi égoïste.
 
Je veux que tu reviennes. Je veux que tu ressuscites. Je veux te savoir VIVANT. S’il-te-plaît mon fils, reviens-moi… Je t’en supplie… C’était ça mon souhait en novembre dernier, quand j’ai soufflé les bougies de mon gâteau de fête. C'est mon seul et unique désir. Je voudrais que l’on puisse recommencer ton accouchement. Tout recommencer. Et je ferais tellement tout tout tout pour que cette tragédie ne t’arrive pas.
 
Je sais que penser tout ça est stupide. Peut-être que c’est simplement parce que je suis stupide… ou que je le deviens. Folle et stupide, ça va peut-être bien ensemble.
 
Je regarde toutes ces mamanges et je sais bien que le seul chemin possible est de finir par comprendre que tu es mort et que tu ne reviendras pas, et ensuite de tenter de revivre un peu malgré ça. Mais je ne veux pas. JE NE VEUX PAS!!!!!!! Je ne peux pas te faire ça non plus! Toutes ces pensées qu’on m’offre – que tu existes toujours dans mon cœur, que l’amour que tu m’as offert est plus fort que la mort, que c’est comme ça et qu’on n’y peut malheureusement rien, que tu es un ange parmi les autres bébés anges et que tu veilles maintenant sur nous, etc. – elles sont toutes tellement gentilles et attentionnées, mais elles ne me satisfont pas. Aucune. La seule chose que je veux, c’est que tu puisses être vivant. Je ne veux rien savoir d’autre. Et au fond de moi, je sais que c’est impossible. Et c’est pour ça que ma souffrance est tellement grande, profonde, viscérale. À chaque jour, je m'étouffe avec mes propres mains.
 
Ta maman va finir par devenir sénile, si elle ne l’est pas déjà rendue.
 
Je m’excuse mon enfant d’être aussi faible. Je t’aime.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mimosa1104

avatar

Nombre de messages : 216
Localisation : Montbeliard
Je suis : Maman de
Ange(s) : Lya
Décédé(e) à : 39 Sa
Le : 24/04/2013
Date d'inscription : 19/08/2013

MessageSujet: Re: Ma colombe s’est envolée sans bruit le 24 oct 2014 à 41SA+3jours… je suis démolie… anéantie…   Dim 21 Déc - 13:37

Courage,
Si tu as besoin, ouvre-nous ton coeur, nous sommes là pour t'écouter
Tendres pensées à ton ange  Sad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Capucine

avatar

Nombre de messages : 999
Localisation : Québec
Je suis : Maman de
Ange(s) :
Mes deux tout-doux au ciel: Adrien et Rose

Décédé(e) à : 17 sa
21 sa
Le : 08/11/2012, 30/08/2013
Date d'inscription : 27/11/2012

MessageSujet: Re: Ma colombe s’est envolée sans bruit le 24 oct 2014 à 41SA+3jours… je suis démolie… anéantie…   Dim 21 Déc - 14:01

Ton histoire me touche profondément... Peut-être parce que tu décris parfaitement la douleur que nous avons toutes vécue à un moment ou à un autre?  Il n'y a pas de mots assez puissants pour amoindrir cette souffrance.  Mais nous sommes là pour écouter ta peine.  Je comprends ton sentiment lorsque tu dis te sentir faible mais c'est faux.  Les femmes ici sont les plus fortes et les plus courageuses que je connaisse.  
Douces pensées à toi et ton beau Laurent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mesanges47

avatar

Nombre de messages : 413
Localisation : 47270
Je suis : Maman de
Ange(s) : Gabrielle et Camille
Et d'une poussière d'ange
Décédé(e) à : 23 sa
7 sa
Le : 06/11/2014
28/11/2015
Date d'inscription : 25/11/2014

MessageSujet: Re: Ma colombe s’est envolée sans bruit le 24 oct 2014 à 41SA+3jours… je suis démolie… anéantie…   Dim 21 Déc - 15:27

Ce que tu décris je le ressens aussi. Je veux que mes filles me reviennent et ça me fait comme un effondrement de terrain à l'intérieur.
Tu n'as pas à avoir honte de vouloir respirer en chassant ton enfant de tes pensées. D'ailleurs tu ne l'oublie pas pendant ce temps où tu respires; tu le deplaces juste dans ton coeur, là où on n'a pas toujours conscience des choses. Pourtant, elles sont bien là.
Il n'y a pas longtemps que j'ai pris conscience de ça.
Si tu es en colère après le monde, les femmes enceintes... soit le de ton mieux. Tu as le droit. Hurle, tape evacue cette colère et accepte la.

Comme toi, j'ai du mal à croire que mes filles sont dans un bel endroit et qu'elles veillent sur nous. Mais ce que je sais c'est que les porter m'a changée et les perdre m'a également changée. C'est pour ça que je me dis qu'elles sont en moi. Sans elles, je n'aurais pas evolue.

Pour ton couple, parlez vous. Ne rompez pas la communication. Tu as besoin de lui et lui de toi. Ce n'est pas parce que vous réagissez différemment qu'il ne souffre pas.

Pour ta folie ou senilite non tu ne l es pas. C'est juste que la douleur est tellement forte qu'on croit devenir fou. J'avais envie de me fracasser contre les murs tellement j'avais mal. Et jai moi aussi voulu m'endormir pour toujours pour ne plus avoir mal. Mais ce que disent les mamanges est vrai: la douleur ne part jamais mais elle s'estompe. Elles sont toutes passées par cette douleur que tu décris. Je pense qu'on doit leur faire confiance.

Accroche toi de toutes tes forces à tout ce que tu peux et à ton mari aussi.

Je t'embrasse bien fort et tendres pensées à ton petit Laurent.
Eugenie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pma0.webnode.fr/
Mimosa1104

avatar

Nombre de messages : 216
Localisation : Montbeliard
Je suis : Maman de
Ange(s) : Lya
Décédé(e) à : 39 Sa
Le : 24/04/2013
Date d'inscription : 19/08/2013

MessageSujet: Re: Ma colombe s’est envolée sans bruit le 24 oct 2014 à 41SA+3jours… je suis démolie… anéantie…   Lun 22 Déc - 3:10

Oui les filles venez vous confier içi quand le besoin s'en fait sentir Smile , on est là pour vous Smile .

Des fois je m'imagine nos anges qui font la fiesta là haut, tous ces petits êtres qui jouent ensemble Smile 

Je m'imagine ma petite Lya avec mon grand-père envers qui j'avais beaucoup d'affection, je les imagine tous les deux nous regardant de là -haut.

Il n'y a pas de folie ni de sénilité simplement un énorme chagrin, légitime , qui s'estompera avec le temps, mais vos petits bouts seront toujours dans vos coeurs Smile . Laissez le temps faire les choses.

On m'a souvent demandé si j'avais "digéré" la perte de mon bébé! On apprend à vivre avec, c'est tout. 
On retrouve toutes des petits moments de bonheur sans pour autant oublié nos petits Smile , il faut du temps.
Pour ma part, une fois le choc passé j'ai vraiment désiré faire "vivre" ma petite, en parlant d'elle, de ma grossesse, avec des rituels. 

Courage à vous les filles, soyez fortes, on est là pour vous soutenir Smile 


tendres pensées à nos anges  0608
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pouet3

avatar

Nombre de messages : 177
Localisation : ville de Québec
Je suis : Maman de
Ange(s) : Laurent
Décédé(e) à : 41SA + 3jrs
Le : 24/10/2014
Date d'inscription : 25/11/2014

MessageSujet: Re: Ma colombe s’est envolée sans bruit le 24 oct 2014 à 41SA+3jours… je suis démolie… anéantie…   Mer 24 Déc - 11:42

24 décembre mon petit fleuve.
Oui c’est le réveillon de Noël ce soir.
Mais surtout, ça fait deux mois. DEUX MOIS!!!! C’est si dur…  Deux mois que je vis maintenant sur une autre planète. Aujourd’hui, je m’attendais à devenir un véritable déluge. Je me retrouve plutôt en toute petite boule au fond d’un gouffre glacé. Mon âme est froide et inerte. Et je pense si fort à toi.
 
Le film des événements est recommencé dans ma tête depuis avant-hier. Transportée au 22 octobre, début des contractions, j’en suis maintenant rendue au 24 octobre au matin. Maintenant, vers 10h-11h, je me souviens de t’avoir senti brusquement tourner tout au fond de moi, comme jamais auparavant, toi mon bébé toujours si doux et tranquille. Au moins un 270degré. La sage-femme me disait que tu avais du mal à te positionner pour faire ton chemin et que le fait de t’avoir mis en antérieur devait maintenant t’avoir aidé un peu… La seule et dernière fois pendant toute cette estie de latence que je t’ai sentie vivant, en mouvement. Et après… où étais-tu mon enfant? Pourquoi ne t’ai-je pas senti en souffrance en fin d’après-midi, alors que j’étais abandonnée seule à moi-même?
 
Ce soir, le réveillon. J’irai, car j’ai une envie folle de voir toute cette grande famille, de les voir rire et de les sentir en vie. Depuis deux mois que j’angoisse follement à l’idée que tous ceux que j’aime vont un jour mourir… Il faut que je les vois présents, il faut que je les vois en vie. Il le faut avant que je ne craque davantage. Mais je sais déjà que tu hanteras toutes mes pensées. Qu’à chaque instant je regarderai l’horloge. Jusqu’à l’heure fatidique, 23h30, où ton décès est confirmé par l’échographie. – « Je ne vois pas le cœur bouger… » - « Est-ce que ça veut dire que mon bébé est mort?!?!! »  Et ce hochement de tête, ces yeux baissés atterrés et incapables de regarder la face d’une maman qui apprend la mort de son unique enfant… - « Et on ne peut rien faire??? » - « Non. Je suis désolé madame… »
 
Déjà ton existence fait partie du passé. C’est pas juste. C’est injuste, tellement injuste. Terriblement injuste. Horriblement injuste. Il n’y a pas de mot assez fort pour décrire toute cette injustice que je ressens. L’année 2015 arrive bientôt. Tu as été conçu en janvier 2014. L’année 2014 était tout un revirement. Ton arrivée, puis toute la grossesse qui s’y est déroulée. L’année 2014 devait être un grand tournant, pas une simple parenthèse… Noël ne m’a pas fait beaucoup d’effets jusqu’à présent, surtout qu’en restant enfermée ça aide… mais je sens qu’au 1er janvier je vais m’écrouler complètement. Ah mon dieu, tout ce que je serais prête à faire et à donner pour te savoir en vie, même si ce n’est pas auprès de moi…
 
Tu fais tellement parti du passé que déjà l’image que j’ai de toi n'est plus d’actualité. À deux mois, tu aurais sûrement déjà grandi, grossi, enjolivé…etc. Tu n’es maintenant qu’un simple souvenir. Ah mon dieu… pourquoi as-tu été privé de la jouissance de la vie? Je sens qu’il n’y a pas de pires injustices au monde que celle-là.
 
Laurent, si podrías saber como tu mamá esta triste de lo que pasó. Toda esta pena que siento. Habría querido hacer todo lo posible para ayudarte mi vida preciosa. Dos meses ya, y tanto dolor, tanta desesperanza. Je ne sais pas comment remonter à la surface. Car la vie t’a été privée pour toujours, sans possibilité de retour en arrière. Je t’aime si fort Laurent. Je sens que je ne m’en sortirai jamais totalement. Te amo mi cielo, mi vida, mi río, mi hijo.
 
Feliz Navidad.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pouet3

avatar

Nombre de messages : 177
Localisation : ville de Québec
Je suis : Maman de
Ange(s) : Laurent
Décédé(e) à : 41SA + 3jrs
Le : 24/10/2014
Date d'inscription : 25/11/2014

MessageSujet: Re: Ma colombe s’est envolée sans bruit le 24 oct 2014 à 41SA+3jours… je suis démolie… anéantie…   Mer 31 Déc - 11:27

Petit chou,
Aujourd'hui une autre date à franchir. Mais pas n'importe quelle. 2014 qui devait être le début de tout pour toi - ta conception, ta grossesse, ta naissance, tes premiers instants - s'est avérée être également ta fin. Toutes les autres dates, elles ne me font que rappeler combien le temps continue de passer depuis ta mort. Le changement d'année, lui, me dit autre chose: tu fais définitivement partie du passé. Et que je devrai te laisser derrière pour toujours. Que la seule place qui t'est dévolue maintenant, ce sont notre coeur et nos souvenirs. Ce que je me refuse encore à croire aujourd'hui.

Je ne comprends toujours pas pourquoi la vie a été aussi injuste avec toi. La seule chose que je sais, c'est que je m'en voudrai toujours à mort d'avoir transformé mon ventre en prison.

Tout ce que j'aurais fait pour toi si j'avais su ce qui t'attendait... J'ai tellement de peine, tellement de regrets. Comment un petit bébé en pleine forme comme toi peut-il faire seulement partie du passé?

Et pourtant, demain, nous serons en 2015. Sans toi. Comme pour le reste des temps. Maudit calvaire. Si seulement tu pouvais nous revenir. Pardonne-moi si je t'aime tant au point d'écrire des choses absurdes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pouet3

avatar

Nombre de messages : 177
Localisation : ville de Québec
Je suis : Maman de
Ange(s) : Laurent
Décédé(e) à : 41SA + 3jrs
Le : 24/10/2014
Date d'inscription : 25/11/2014

MessageSujet: Re: Ma colombe s’est envolée sans bruit le 24 oct 2014 à 41SA+3jours… je suis démolie… anéantie…   Ven 2 Jan - 18:31

À pareil temps de l’année, on a l’habitude de se souhaiter la bonne année, de faire une rétrospective des douze derniers mois et de prendre un temps spécial pour réfléchir et se donner des projets ou des objectifs. Ce que 2014 m’a appris…
 
2014 m’a appris que même si une année commence bien et se poursuit bien, la saine confiance que la suite sera tout aussi meilleure – du moins sans catastrophe – est insignifiante. Que tout peut basculer à tout moment. Qu’avoir confiance que la vie est bonne pour nous s’avère inutile dans la `détermination de la manière dont se déroule les événements.
 
2014 m’a appris que s’il y a toujours de l’espoir devant toutes les épreuves de la vie humaine, aussi dures qu’elles puissent être, nous sommes petits et impuissants devant la mort. Que la pire des injustices qui existent est d’être privé de la vie trop tôt, que l’une des pires souffrances est d’être témoin de notre propre échec à prévenir la mort d’innocents. Que tant qu’il y a de la vie il y a de l’espoir. Et que devant la mort nous ne sommes rien et n’avons rien, sinon que le vrai et infini désespoir.
 
2014 m’a appris qu’avant l’âge de 1an, un enfant n'est pas un vrai humain aux yeux d’une partie de la société. Qu’encore trop de monde considère qu’un bébé ne décède pas mais plutôt qu’il est « perdu »… un peu comme un objet perdu enfin. Et qu’il suffirait bêtement d’en avoir un autre pour combler une partie du vide que son départ a créé.
 
Cette année, je n’ai eu envie de souhaiter la bonne année à personne. L’année 2014 avait bien commencé et m’avait réservée une surprise de taille dont je ne me doutais absolument pas et dont j’ai appris à apprivoiser puis à apprécier : la venue prochaine d’un enfant. Ma confiance que tout allait bien se dérouler même si je sautais dans l’inconnu ne m’a été d’aucun secours. Ma confiance que mon accouchement allait bien se passer même si j’en avais la trouille m’a trahie, d’une manière que jamais je n’aurais imaginée. Et peu importe si 2015 et toutes les autres années suivantes commencent bien ou finissent par bien aller, tout cela peut être que momentané avant la venue de la prochaine catastrophe. Se souhaiter « bonne année » n’est qu’un vœu pieu sans aucune profondeur, car au fond nous sommes si petits et n’avons aucun pouvoir sur la vie et la mort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pouet3

avatar

Nombre de messages : 177
Localisation : ville de Québec
Je suis : Maman de
Ange(s) : Laurent
Décédé(e) à : 41SA + 3jrs
Le : 24/10/2014
Date d'inscription : 25/11/2014

MessageSujet: Re: Ma colombe s’est envolée sans bruit le 24 oct 2014 à 41SA+3jours… je suis démolie… anéantie…   Mer 7 Jan - 20:11

Mon amour, ma vie
Je pense toujours à toi si fort… Aujourd’hui le paysage était magique. Je t’aurais montré comment notre hiver peut être enchanteur, au-delà de tous ceux et celles pestant contre lui. Je t’aurais montré que la neige n’est pas de la merde blanche mais l’incarnation même de la douceur et de la force. Je t’aurais montré la magnitude que l’hiver québécois impose au plus profond de chacun de notre être. Aujourd’hui, je t’aurais promené le long de la rivière à contre vent, exactement comme le faisait cette maman tirant son bébé dans un traîneau… Je t’aurais montré comment une tempête en pleine nature nous apporte paradoxalement sérénité et calme.
 
Mais tu n’existes plus et j’étais seule. Seule face à moi-même et à ma peine. Et encore une autre fois, la rivière m’a entendue pleurer. La seule devant qui je peux réellement tout exprimer, et même crier. Au moins pour encore quelques mois. Une chance qu’on est l’hiver. Je voudrais qu’elle m’appartienne à moi toute seule pour le reste de l’éternité… un peu comme toi finalement.
 
Apprendre à vivre la vie sans toi… Ce serait plus facile si je savais que tu existais en sécurité à quelque part. Mais non. Ce n’est pas apprendre à vivre sans toi, c’est apprendre à vivre en sachant que toi tu n’es pas et que jamais tu seras. C’est tellement pas la même affaire.
 
Mon pauvre bébé, pourquoi as-tu pris ce chemin de la mort? POURQUOI MAUDIT CRISS??? Que t’ai-je donc fait? Que s’est-il passé? Pourquoi t’ai-je donc donné la mort au moment même de te donner la vie? Ça n'est pas possible que tu ne seras jamais plus jamais…
 
Des fois je me plais à penser qu’il existe quelque chose après la mort et que tu as encore une sorte de place dans ce monde. Je voudrais tellement te savoir encore à quelque part, sous n’importe quelle forme qu’il soit. Mais n'est-ce pas tout simplement une forme de déni?
 
Laurent, je suis tombée enceinte de toi par accident et je n’attendais que toi. Je ne voulais pas préalablement avoir un enfant, j’ai seulement appris à te connaître, toi. J’ai seulement appris à t’accueillir toi qui m’es tombé dans le ventre comme ça. Pourquoi être arrivé aussi subitement pour ensuite repartir si vite de la même manière? Je n’attendrai que toi jusqu’à la fin de mes jours. Et pourtant, je sais d’avance que tu n’arriveras jamais.
 
Mon chagrin est immense mon bébé. Et dire que les gens pensent que je commence à aller mieux.
 
Je t’attendrai toute ma vie Laurent. Et je pleurerai ton absence toute ma vie. Il n'y a aucun mot assez fort en ce monde pour t'écrire à quel point je t'aime.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PetitT'homme

avatar

Nombre de messages : 20
Age : 35
Localisation : Sherbrooke
Je suis : Maman de
Ange(s) : Thomas
Décédé(e) à : 41 SA + 3 jours
Le : 30/08/2014
Date d'inscription : 06/11/2014

MessageSujet: Re: Ma colombe s’est envolée sans bruit le 24 oct 2014 à 41SA+3jours… je suis démolie… anéantie…   Jeu 8 Jan - 9:34

Je suis touchée que tu aies pensé à nous le 30, ce sont toujours des journées de tristesse. 

Le temps des fête a été éprouvant, pour nous toutes je crois, le premier Noël sans un être cher est une grande étape dans n'importe quel deuil. Je me sens libérée de quelque chose de l'avoir passé. J'ai encore des journées de grand désespoir (aujourd'hui s'annonce difficile, je me sens seule), mais je sais qu'elles passent et s'espacent de plus en plus. 

La culpabilité garde dans le deuil, c'est un poison qui alourdit l'esprit et empêche de guérir. Tu dois guérir pour vivre et vivre pour que Laurent continue d'exister à travers toi. À la cérémonie pour Thomas, j'ai demandé à nos proches d'écrire un message à mon fils. Le message de ma petite nièce de 7 ans, dans toute son innocence et sa sagesse d'enfant m'a énormément touchée et aidée à passer au travers des premiers mois. Elle a écrit: "Thomas, nous avions hâte de te voir. Malheureusement un accident est arrivé. Tu seras toujours dans mon cœur." Je me suis accrochée à ces paroles, c'était mon mantra. 

Tu n'es pas responsable de la mort de ton fils. Tu voulais qu'il naisse dans de belles conditions, pour l'accueillir naturellement. Il est arrivé un "accident" ton petit Laurent, comme mon Thomas, n'a pas eu la force de passer au travers de l'accouchement et il n'a donnée aucun signe qu'il trouvait ça difficile. Je suis certaine que les gens qui perdent un être cher dans un accident de voiture se disent aussi: "Si seulement je l'avais empêché de partir." Il n'y avait aucun moyen de savoir que Laurent allait décéder, tu ne pouvais rien faire de plus que ce que tu as fait. J'étais à l'hôpital moi et ils n'ont pas réussi à sauver mon fils pour autant. Regarde tout l'amour qu'il y a dans ton cœur, c'est cet amour qui compte.

Je pense à toi très fort et je te souhaite amour et bienveillance.

XX
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pepette 60110

avatar

Nombre de messages : 2667
Age : 31
Localisation : FRANCE /OISE
Je suis : Maman de
Ange(s) : Océane et Dylan
Décédé(e) à : 23 semaines et 3 jours
Océane décédée cause de bradycardie, 6 heures après sa naissance
Dylan décédé hémorragie cérébrale et pulmonaires à ses 6 jours
Le : Océane 20/08/2014 à 00h35
Dylan 24/08/2014 à 20h35
Date d'inscription : 10/11/2014

MessageSujet: Re: Ma colombe s’est envolée sans bruit le 24 oct 2014 à 41SA+3jours… je suis démolie… anéantie…   Jeu 8 Jan - 16:50

Ne te rend pas responsable d'une chose incontrôlable ce n'est pas toi qui a donné la mort de ton Laurent.... c'est ce "foutu destin" si on peut dire ..... on se culpabilise tjrs car c'est nous qui les portions on es la pour leur donne la vie et non autrement   mais cette p.... de vie si cruelle nous les hôter. ...... on pleurera nos bébés à vie mais avec le temps notre peine sapaisera on aura toujours mal mais on vivra .... il m'ai difficile de faire des projets sans Océane et Dylan Sad mais il nous reste quoi ? Survivre ou rien! !!!!! Courage bisous et pensée à ton Laurent pensée à tout nos anges envolés
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pouet3

avatar

Nombre de messages : 177
Localisation : ville de Québec
Je suis : Maman de
Ange(s) : Laurent
Décédé(e) à : 41SA + 3jrs
Le : 24/10/2014
Date d'inscription : 25/11/2014

MessageSujet: Re: Ma colombe s’est envolée sans bruit le 24 oct 2014 à 41SA+3jours… je suis démolie… anéantie…   Mar 13 Jan - 17:39

Suspendue entre deux mondes
 
Il me vient de ces moments où je pense si fort à toi, et d’autres où tout me porte à croire, y compris moi-même, que tu n’as jamais existé.
 
Je commence tranquillement à réfléchir au sens de la vie sans toi. La vie est si précieuse… ne vaut-elle pas la peine d’être vécue malgré tous les drames qui nous surviennent? La vie ne vaut-elle pas d’être vécue pour toi? De ne pas gaspiller tous les précieux moments que j’ai le privilège de jouir en étant en vie? Pour toi mon amour, toi dont le drame personnel est de ne jamais connaître la vie et le monde.
Mais comment vivre sans toi? Mon enfant disparu trop tôt. Comment peut-on se réjouir égoïstement de la vie et du monde alors que le pire t’est arrivé? Comment la vie peut-elle avoir un sens alors que mon corps t’a injustement donné la mort?
 
Mon cœur balance entre la peur de la mort qui me hante et le désir si grand de venir te rejoindre à tout jamais.
 
Tant de témoignages de personnes ayant traversé le même chemin que moi, qui disent à l’unisson que l’on finit par goûter de nouveau au bonheur tout en gardant une place à l’enfant disparu. Tant d’envie d’y croire moi aussi, et tant de refus de vouloir te reléguer au rang de simple souvenir.
 
Ce refus si fort, cette envie de te savoir en vie, et ce désemparement face au fait que je sais bien que le présent est ce qu’il est et que je n’ai pas le choix.
 
Suspendue entre le monde que j’ai toujours connu, où les enfants ne meurent jamais après 12semaines de grossesse, et le monde des paranges, où voir de jeunes enfants décéder pour toutes sortes de raison est chose courante. Comment ces deux mondes peuvent-ils coexister en parallèle?
 
Suspendue entre le souvenir si doux de tous ces moments passés ensemble, toi bien en vie dans mon ventre, et le rappel douloureux que ta place aujourd’hui est bien au froid dans ton petit cercueil 3pieds sous terre et 2pieds sous la neige. Et que ton corps ne doit certainement plus être celui que j’ai pris, serré et embrassé lors de cette seule et unique journée du 25octobre.
 
Je voudrais te faire une place toute spéciale dans mon cœur, mais faire cela en reviendrait à accepter ta mort.
 
Le désir que tu sois mon seul et unique enfant pour le restant de mes jours, et le désir de porter à nouveau la vie pour me reconstruire.
 
J’en veux au monde entier.

**
Chères Mamanges, un certain nombre d’entre vous avez pris la peine de réagir et de m’écrire depuis plus d’un mois sur ce post suite à l’un ou plusieurs de mes messages. Je ne vous ai jamais répondu, peut-être le ferai-je un jour, mais sachez que je vous ai toutes lues avec attention et que je vous remercie du fond du cœur d’avoir eu pensées, mots et réconfort pour moi. Chacune de vos paroles fut appréciée. Merci encore. Cathx
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mesanges47

avatar

Nombre de messages : 413
Localisation : 47270
Je suis : Maman de
Ange(s) : Gabrielle et Camille
Et d'une poussière d'ange
Décédé(e) à : 23 sa
7 sa
Le : 06/11/2014
28/11/2015
Date d'inscription : 25/11/2014

MessageSujet: Re: Ma colombe s’est envolée sans bruit le 24 oct 2014 à 41SA+3jours… je suis démolie… anéantie…   Mar 13 Jan - 18:05

Pouet
Ta détresse est perceptible dans tes mots. Et elle me touche car j'ai eu et parfois j'ai toujours la même. N'aie pas d'inquiétude tu n'oubliera jamais ton enfant quoiqu' il se passe dans ta vie.
Et entrer dans le processus de deuil ne signifie pas l'oublier.
Mes filles sont parties il y a 2 mois. J'ai tellement mal que la douleur est même physique mais j'ai envie de croire que la vie ce n'est pas que de la souffrance qu'on peut à nouveau rire et vivre malgré tout.
Si tu as besoin pour avancer dans ton deuil tu peux consulter ecrire taper dans un sac faire tout ce dont tu as besoin, mais tu n'oubliera jamais ton petit.
De gros bisous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pma0.webnode.fr/
doudi

avatar

Nombre de messages : 401
Localisation : Sud ouest
Je suis : Maman de
Ange(s) : ****7 petits anges ****
Décédé(e) à : 7 sa / 12 sa / 8 sa / 14 sa Ilona / 21 Sa Kiara / 16 Sa Léa / 13 Sa
Le : octobre 2009 / juillet 2010 / septembre 2010 / janvier 2012 /

octobre 2012 (annonce malformation cardiaque sévère et irréversible : refus de l IMG j'accompagnerai ma puce jusqu'au bout)
Kiara est née le 15 novembre 2012 à 16h22, elle s'est envolée dans mes bras, contre mon coeur de Maman avec tout notre amour à 16h26

18 Août 2013 : Léa a déployé ses ailes à 10h02 avec tout mon amour de Maman

février 2014 : tit ange
Date d'inscription : 13/10/2012

MessageSujet: Re: Ma colombe s’est envolée sans bruit le 24 oct 2014 à 41SA+3jours… je suis démolie… anéantie…   Mer 14 Jan - 2:16

Toutes mes pensees
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pepette 60110

avatar

Nombre de messages : 2667
Age : 31
Localisation : FRANCE /OISE
Je suis : Maman de
Ange(s) : Océane et Dylan
Décédé(e) à : 23 semaines et 3 jours
Océane décédée cause de bradycardie, 6 heures après sa naissance
Dylan décédé hémorragie cérébrale et pulmonaires à ses 6 jours
Le : Océane 20/08/2014 à 00h35
Dylan 24/08/2014 à 20h35
Date d'inscription : 10/11/2014

MessageSujet: Re: Ma colombe s’est envolée sans bruit le 24 oct 2014 à 41SA+3jours… je suis démolie… anéantie…   Mer 14 Jan - 16:56

comme je te comprend pouet, ta détresse est celle présente en toute mamanges ......
vendredi fera 5 mois que mon cauchemar a commencé le 19 il aurai eu 5 mois puis les dates si douloureuses continue a se suivent le 20 le 24 le 27 c'est une chaîne sans fin.....
5 mois où je cherche à comprendre pourquoi "dieu" (s'il existe) à décider que je ne méritais pas mes anges? pourquoi il a décidé de les reprendre alors qu'on les a tellement attendu? pourquoi tout simplement? évidemment toute mes questions restent sans réponses!!
J'essai de continuer à vivre, mais comment fais t'on à long terme? je ne sais pas encore!!
Je m'interdit de m'amuser, je ne peux pas mes anges ne sont pas là alors je n'arrive pas à m'amuser et pour moi je n'ai pas le droit ..... 
On est comme tu le dit suspendues entre deux mondes, d'un côté le paradis où sont nos anges qu'on s'imagine parfois les rejoindre les prendre dans nos bras tant le manque est vraiment trop dure ....
et de l'autre la vie sur terre où nous on a l'impression que notre vie s'est arrêté depuis leurs départs ou l'on a de très peu souvenirs passé avec nos bébés voir quasi pas Sad 

je pense qu'ils nous faut encore laisser du temps pour que la douleur s’apaise, même si le manque sera toujours là ! 
Ma psy ma dit pour faire son deuil il faut au moins un an, mais ce qui ne dit pas que ta vie repartira comme de rien non on oubliera jamais il y aura toujours nos bébés dans notre coeur à tout jamais personne ne peux nous retirer sa! Moi je fais vivre Océane et Dylan autant que je peux, des bougies, des fleurs , des anges tout ce que je peux ....
courage à toi bisous!
baiser a ton 0608 Laurent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PetitT'homme

avatar

Nombre de messages : 20
Age : 35
Localisation : Sherbrooke
Je suis : Maman de
Ange(s) : Thomas
Décédé(e) à : 41 SA + 3 jours
Le : 30/08/2014
Date d'inscription : 06/11/2014

MessageSujet: Re: Ma colombe s’est envolée sans bruit le 24 oct 2014 à 41SA+3jours… je suis démolie… anéantie…   Ven 16 Jan - 16:27

J'imagine que nous avons toutes, à un moment ou un autre, pensé qu'il serait plus facile d'aller rejoindre nos petits anges... 

La douleur de la perte d'un enfant est si grande, il est parfois impossible d'imaginer qu'on réussira à y survivre. Pourtant d'autres l'ont fait avant nous: depuis la nuit des temps des mamans perdent leurs enfants et des enfants perdent leur maman et d'autres mamans perdront leurs enfants dans le futur aussi. La nature et la vie sont impitoyables. Accroches-toi, tu finiras par reprendre ton souffle, tu iras mieux, puis la douleur reviendra et repartiras encore... Je pense souvent à Isabelle Gaston dans mes moments de grande détresse. Elle a perdu ses deux enfants d'un coup d'une manière horrible (l'histoire de Guy Turcotte qui a assassiné ses deux enfants). Pourtant elle a appris à vivre avec ce drame et a fini par retrouver l'espoir. 

Nous sommes toutes de tout cœur avec toi et nous comprenons ta grande détresse. J'ai moi aussi des moments de très grand désespoir. C'est si difficile d'apprendre à vivre avec cette perte immense.

Courage. Pour nous toutes.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PetitT'homme

avatar

Nombre de messages : 20
Age : 35
Localisation : Sherbrooke
Je suis : Maman de
Ange(s) : Thomas
Décédé(e) à : 41 SA + 3 jours
Le : 30/08/2014
Date d'inscription : 06/11/2014

MessageSujet: Re: Ma colombe s’est envolée sans bruit le 24 oct 2014 à 41SA+3jours… je suis démolie… anéantie…   Sam 17 Jan - 17:13

Espoir et lumière pour toi, mes pensées t'accompagnent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pouet3

avatar

Nombre de messages : 177
Localisation : ville de Québec
Je suis : Maman de
Ange(s) : Laurent
Décédé(e) à : 41SA + 3jrs
Le : 24/10/2014
Date d'inscription : 25/11/2014

MessageSujet: Re: Ma colombe s’est envolée sans bruit le 24 oct 2014 à 41SA+3jours… je suis démolie… anéantie…   Ven 23 Jan - 14:46

La fin de semaine dernière, j’ai fait un rêve. Un rêve à la fois merveilleux et douloureux. J’ai envie de le mettre par écrit.
 
Petit Laurent qui, pour je ne sais quelle raison, était allongé dans le petit moïse encore toujours installé juste à côté de mon lit. Comme si j’avais rapporté son petit corps inerte de l’hôpital en octobre dernier et qu’il avait passé tout ce temps dans ma chambre, sans vie. Son petit corps identique au 25octobre, comme si le temps avait été suspendu et que son action ne l’avait pas altérer d’aucune façon.
Je me réveille au tard matin, la chambre est illuminée de soleil. Je me tourne vers Laurent et je le prends dans mes bras. Sa tête posée sur ma poitrine, ma tête posée contre la sienne, mes bras qui l’enveloppent du mieux possible malgré toute absence de tonus. Je le serre fort contre moi. J’ai besoin de sentir la présence de son corps, j’ai besoin d’avoir mon fils près de moi, même s’il est sans vie. J’ai besoin de sentir tout l’amour qui nous lie encore.
Puis, tout à coup, je sens quelque chose bouger sur moi. Un mouvement doux et minuscule, qui vient du bas. Je regarde Laurent, il est toujours mort. Je me ressaisis. Puis encore un autre mouvement, qui vient de la gauche. Puis plus rien. Puis un autre mouvement. Je regarde son pied. Et là, je vois ses petits orteils plier, comme s’ils s’étiraient. Je n’en reviens pas. Puis je sens tout son corps se frotter lentement contre le mien. Je le décolle de moi et je le regarde : ses yeux sont mi-clos. Je ne comprends rien.
Je sors de la chambre et rencontre mon père dans la cuisine. Je lui explique ce que j’ai vu, je lui demande ébahie qu’est-ce qui se passe. Il me répond avec toute la simplicité du monde : « il est revenu à la vie. Des fois, ce sont des choses qui arrivent. » Je suis déconcertée, je n’en reviens pas. Je regarde de nouveau Laurent. Maintenant il a les yeux grand ouverts. C’est le bonheur, c’est l’extase. Je lui dis avec tout l’ébahissement et la tendresse du monde à quel point je suis heureuse de le revoir, que je suis tellement contente parce que maintenant nous pourrons rattraper tout le temps perdu. Rattraper tout le temps perdu…
Sa peau est redevenue blanche, son corps n’est plus long et flasque mais bien ferme et recroquevillé en position fœtale. Ses cheveux sont blonds roux, radieux à la lumière du soleil qui pénètre dans l’appart. Il est vraiment vivant. Et mon attention se porte sur ses yeux : un œil vert et un œil bleu. Ses yeux que je n’ai jamais eu la chance de contempler s’avèrent finalement être magnifiques et uniques. Je les trouve tellement beaux, comme s’il s’agissait d’un rêve…
 
Et ce fut bien un rêve.  Pour la première fois de toute ma vie, j’ai rêvé à Laurent. Moi qui en novembre et décembre implorait secrètement chaque soir le ciel, la terre et l’univers d’au moins me ramener mon enfant dans mes rêves… L’unique endroit dans ce monde où il m’était désormais possible de défier toutes les lois de l’univers pour avoir mon fils bien en vie auprès de moi. Voilà maintenant qu’il m’est apparu au moment où je ne m’y attendais plus.
 
Un rêve à la fois merveilleux et douloureux. C’était absolument merveilleux de sentir pour la première fois de ma vie le corps de Laurent bien en vie sur moi et non seulement en moi. Merveilleux de le voir en vie : ferme, blanc, avec les yeux ouverts. Merveilleux de sentir que Laurent était un être tellement exceptionnel au point d’avoir la capacité de ressusciter. Oui, c’était la résurrection. Je n’en reviens pas encore à point c’est fort comme image.
 
Je me suis réveillée sereine et heureuse d’avoir pu rencontrer mon enfant vivant à quelque part, mais aussi profondément triste de savoir que ce n’était qu’un rêve. Hier je me suis surprise à pleurer toutes les larmes de mon corps en pensant à ce rêve bien étrange. Je sais que je m'en souviendrai toujours... au même titre que les derniers moments que nous avons partagés avec Laurent.


Était-ce un signe quelconque? Ou seulement la mise en scène par mon inconscient de mon plus profond désir? Je n'en sais rien, malheureusement.
Trois mois déjà en fin de semaine. J’ai tant de choses sur le coeur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mesanges47

avatar

Nombre de messages : 413
Localisation : 47270
Je suis : Maman de
Ange(s) : Gabrielle et Camille
Et d'une poussière d'ange
Décédé(e) à : 23 sa
7 sa
Le : 06/11/2014
28/11/2015
Date d'inscription : 25/11/2014

MessageSujet: Re: Ma colombe s’est envolée sans bruit le 24 oct 2014 à 41SA+3jours… je suis démolie… anéantie…   Ven 23 Jan - 15:12

Pouet
Ton récit m'a tiré les larmes.  C'est un reve magnifique ! D'habitude je suis très cartésienne mais j'ai envie de croire que ton ange t'a fait un signe. C'est ton amour pour lui,  qui est plus fort que tout même la mort, qui le fait vivre. 
Je comprends ta tristesse quand tu t'es réveillée mais qu as tu ressenti quand tu as vu ton bébé te regarder ? Quand tu auras un coup de déprime ou que tu es vraiment mal rappelle toi ce sentiment. Je pense que ça peut t'être d'un grand réconfort. 
Tendres pensées à ton Laurent♡♡♡♡
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pma0.webnode.fr/
pepette 60110

avatar

Nombre de messages : 2667
Age : 31
Localisation : FRANCE /OISE
Je suis : Maman de
Ange(s) : Océane et Dylan
Décédé(e) à : 23 semaines et 3 jours
Océane décédée cause de bradycardie, 6 heures après sa naissance
Dylan décédé hémorragie cérébrale et pulmonaires à ses 6 jours
Le : Océane 20/08/2014 à 00h35
Dylan 24/08/2014 à 20h35
Date d'inscription : 10/11/2014

MessageSujet: Re: Ma colombe s’est envolée sans bruit le 24 oct 2014 à 41SA+3jours… je suis démolie… anéantie…   Ven 23 Jan - 16:20

Pouet, tant d'émotions dans ton rêves je comprends que tu es était heureuse d ele voir dan s ton rêve et à la fois ta tristesse que se ne soit qu'un rêve!  Peut être un signe pour te dire qu'il veille sur toi ne soit pas triste. .... sa peut vouloir dire beaucoup de chose ou simplement l'inconscient qui se réveille ...... tendre et douce pensée à ton ange Laurent ♡
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pouet3

avatar

Nombre de messages : 177
Localisation : ville de Québec
Je suis : Maman de
Ange(s) : Laurent
Décédé(e) à : 41SA + 3jrs
Le : 24/10/2014
Date d'inscription : 25/11/2014

MessageSujet: Re: Ma colombe s’est envolée sans bruit le 24 oct 2014 à 41SA+3jours… je suis démolie… anéantie…   Sam 24 Jan - 11:14

Je pense à toi en ce jour si particulier…
Mon cœur brûle de douleur. Trois mois ont passés et nous n’avons toujours pas eu les résultats de l’autopsie et des examens. Ton envolée soudaine reste toujours un vrai mystère… Je me sens comme les premiers jours, projetée malgré moi dans cette maison de naissance que je ne veux plus voir. Si je venais à apprendre qu'elles me cachent depuis un certain temps le rapport d'autopsie...
Je me rappelle tes derniers mouvements, je me rappelle lorsque tu étais en vie dans mon corps. Les événements me tournent dans la tête, je cherche désespérément la cause de ton départ. Mais toutes me paraissent désormais plausibles. Je cherche où a été l’erreur, à qui a été l’erreur – à moi, à mon chum, à toi, à la sage-femme, au hasard du destin? J’aurais tellement voulu te retenir mon amour.
Mon petit Laurent, pourquoi t’a-t-on soudainement arraché de ce monde? Tout ce que j’avais fini par comprendre au cours des dernières semaines me paraît désormais étranger. La seule chose que je veux c’est toi. Je ne sais plus comment il est possible d’avancer sans toi. Tant de petits bébés ici qui sont disparus trop tôt, mais je n’accepte pas que tu fasses partie de l’un d’eux.
Je ne comprends par pourquoi cet accouchement qui ne se passait pas si mal a viré au cauchemar pour toi. Mon petit amour précieux, que s’est-il passé? Où es-tu maintenant? J’ai maintenant besoin criant de ces réponses que nul ne peut avoir avec certitude. Mais je ne veux pas croire, je veux savoir.
Je veux savoir si tu as souffert mon amour, peu importe la cause de ton malheur. Que m’arriverait-il si j’apprenais que tu as souffert? Mon cœur de maman serait encore plus en miettes qu’il ne l’est à présent.
Mon amour pour toi est si fort. Et je déteste la mort au plus profond de moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pouet3

avatar

Nombre de messages : 177
Localisation : ville de Québec
Je suis : Maman de
Ange(s) : Laurent
Décédé(e) à : 41SA + 3jrs
Le : 24/10/2014
Date d'inscription : 25/11/2014

MessageSujet: Re: Ma colombe s’est envolée sans bruit le 24 oct 2014 à 41SA+3jours… je suis démolie… anéantie…   Dim 25 Jan - 17:58

Petit Laurent, aujourd’hui est une journée spéciale Tu aurais dû fêter tes 3mois. Hier, je tentais de m’informer ici et là à quoi ressemblerait un bébé de 3mois – moi qui n’ai jamais eu d’enfants vivants et qui en sais trop peu là-dessus. J’étais épatée, je n’en revenais pas à quel point tu aurais déjà grandi en si peu de temps!
 
Aujourd’hui, je sens plus que jamais ton absence. J’aurais voulu te serrer de toutes mes forces contre mon cœur. J’aurais voulu admirer tes cheveux et ta peau scintiller sous ce soleil de janvier. J’aurais voulu te chanter des chansons, t’écouter gazouiller, chatouiller ton corps tout mignon et entendre ta joie. J’aurais voulu jouer avec toi, te taquiner, te parler en te regardant droit dans les yeux. J’aurais voulu entendre tout ce que tu as à nous dire et voir tout ce que tu as à nous montrer. J’aurais voulu constater ton émerveillement à découvrir chaque jour le monde qui t’entoure. J’aurais voulu caresser ta peau de soie, faire des prouts sur ta belle bedaine toute ronde. J’aurais voulu écouter tes rires. J’aurais voulu prendre ton bain et jouer dans l’eau avec toi, j’aurais voulu changer tes couches qui puent. J’aurais voulu masser ton corps tout chaud, sentir ta satisfaction d’être bien dans ton corps. J’aurais voulu me plonger dans ton regard pendant que je t’allaite. J’aurais voulu sentir ton souffle chaud contre mon cou. J’aurais voulu regarder ton visage d’ange endormi paisiblement et tendrement. J’aurais voulu voir toi et ton père partager ces mêmes moments précieux et m’attendrir devant votre amour. Je sens à chaque jour tout ce que tu aurais pu être, je sens tous ces moments qui t’ont été privés à jamais.
 
Trois mois déjà que tu es né. Une saison au complet s’est déjà écoulée. Trois mois… nous sommes de retour à la fin janvier, à peu près exactement 1an jour pour jour que tu as été conçu. En ce même froid de janvier il y a un an, tout commençait pour toi. Il y a un an, tu faisais déjà parti de ce monde et il aurait semblé que tu avais encore tout devant toi.
 
La mort… Pourquoi t’a-t-elle privé de tout cela? Pourquoi ton destin t’a-t-il figé en 2014?  Je crois que je n’accepterai jamais cette injustice. Pas à cause de moi, mais pour toi et seulement pour toi. Pas pour satisfaire mon désir d’enfants. Pour toi, parce que tu étais déjà de ce monde et tu méritais d’y rester. Tu méritais d’avoir la même chance que tout le monde et de t’y épanouir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pepette 60110

avatar

Nombre de messages : 2667
Age : 31
Localisation : FRANCE /OISE
Je suis : Maman de
Ange(s) : Océane et Dylan
Décédé(e) à : 23 semaines et 3 jours
Océane décédée cause de bradycardie, 6 heures après sa naissance
Dylan décédé hémorragie cérébrale et pulmonaires à ses 6 jours
Le : Océane 20/08/2014 à 00h35
Dylan 24/08/2014 à 20h35
Date d'inscription : 10/11/2014

MessageSujet: Re: Ma colombe s’est envolée sans bruit le 24 oct 2014 à 41SA+3jours… je suis démolie… anéantie…   Dim 25 Jan - 18:05

Une pensée à ce jour spécial pour Laurent 3 mois ... oui les doutes et questions reprennent le dessus ... je ressens les mêmes choses pour mesbébés 5 mois .... et toujours les réponses qui me manquent mais surtout leur présence .....Sad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pouet3

avatar

Nombre de messages : 177
Localisation : ville de Québec
Je suis : Maman de
Ange(s) : Laurent
Décédé(e) à : 41SA + 3jrs
Le : 24/10/2014
Date d'inscription : 25/11/2014

MessageSujet: Re: Ma colombe s’est envolée sans bruit le 24 oct 2014 à 41SA+3jours… je suis démolie… anéantie…   Lun 2 Fév - 15:21

J’ai tant de choses dans la tête. Je ne sais pas quoi mettre que je n’aurais pas écrit encore. Alors je ressasse pêle-mêle les mêmes vieilles pensées qui me tournent dans la tête sans arrêt.
 
Mon chagrin est toujours immense. Il y a encore des jours où je me demande si tout ça est bien réellement arrivé. Je me sens comme si mon corps n’a jamais porté d’enfant de sa vie, je sens comme si Laurent n’est que le fruit de mon imagination. J’ai lu et relu tellement de témoignages ici et ailleurs pour me prouver que tout ça est vrai, pour constater qu’il y a tellement de vraies causes possibles de décès d’un bébé à terme, mais c’est comme si je n’arrivais pas encore à concevoir qu’une telle chose puisse se produire.
Et pourtant, il y a quelque chose qui me manque au plus profond de moi, qui me laisse un vide que je sais qui ne pourra jamais être comblé de nouveau.
Et pourtant, je sais que j’ai perdu toute mon innocence d’avant, ma naïveté, mon sentiment de toute puissance, ma confiance que l’avenir sera bon pour moi et qu’il ne sert à rien donc de stresser et d’anticiper. Je sais que ce sont tous des états d’âme que je ne revêtirai plus jamais et auxquels il faut que je dise adieu.
Et pourtant, j’angoisse comme jamais auparavant.
Et pourtant, je vis jour après jour avec l’estomac serré de douleur et de tristesse.
Et pourtant, c’est à peine si je suis redevenue fonctionnelle pour assurer mes besoins vitaux.
Et pourtant, mon cœur vient de se serrer à nouveau en apprenant la nouvelle qu’une connaissance a accouché de son enfant hier. Je ne la connais presque plus, mais je ne peux pas m’empêcher de me demander « pourquoi? ». À chaque fois que j’apprends la nouvelle d’une naissance, même si c’est quelqu’un que je connais peu ou pas, je ne peux m’empêcher de me demander pourquoi Laurent, lui, n’a pas eu le droit à cette belle naissance-là? Pourquoi lui… pourquoi lui… Pourquoi est-il le seul dans ma vie hors-forum à qui c’est arrivé?
 
Pourquoi des parents sont-ils en train d’accueillir la venue de leur enfant, alors qu’au même moment il y a 3mois nous en étions à devoir choisir la manière de l’enterrer?
 
Hier j’ai finalement commencé à mettre en boîte une bonne partie des affaires personnelles de Laurent. Il y a quelque jours j’avais également fini de ranger les papiers qui le concernaient – grossesse, accouchement, funérailles et info sur le deuil. Il est dur de s’imaginer que toutes ces choses sont ensemble au même endroit; l’un représente la suite chronologique de l’autre, alors que jamais ça n’aurait dû être ainsi. Il ne manque que les vêtements à vider des tiroirs, puis le moïse à rendre à sa propriétaire. Je me demande pourquoi toutes ces choses doivent être rangées et serrées, alors que dans d’autres maisons en bordel au même moment des petits bébés gigotent plein de vie.
 
L’attente des résultats des examens et de l’autopsie devient de plus en plus longue et difficile. Je suis partagée entre la hâte intenable de comprendre le fameux pourquoi, la peur de découvrir où fut l’erreur dans cet accouchement, et l’amertume de savoir que ces résultats-là ne changeront absolument rien au sort qui fut réservé à Laurent. X m’a dit que pour lui, la seule chose qui compte vraiment est de savoir pour une prochaine grossesse éventuelle : pour éviter que ça se reproduise. Je suis moi incapable de penser ainsi. Pour moi il s’agit de Laurent et de rien d’autre. Mon pauvre amour, tu es la seule chose qui compte pour moi. De toute façon, un prochain bébé ne sera pas toi.

Je peux regarder la vie dans son présent et vers l’avenir plutôt que le passé, je peux songer à multitude de projets, mais au plus profond de moi il n’y a qu’une seule chose que je désire vraiment, que je désire ardemment. Tout le reste me semble superficiel et fade. Comment peut-on désirer des choses futiles quand on réalise qu’il nous manque l’essentiel, et que cet essentiel nous manquera pour l’éternité? – « Tu as le droit de dire cette seule chose que tu désires au plus profond de toi, peu importe combien de fois tu l’as déjà dit et peu importe si c’est impossible et irréel. » C’est ce qu’elle m’a dit. Et c’est toi que je veux Laurent. Je te veux toi, vivant, et rien d’autre. Eres mi vida, mi sol, mi cielo, mi hijo, mi amor, mi orgullo, mi estrellita. Serás mi eternidad infinita. 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pouet3

avatar

Nombre de messages : 177
Localisation : ville de Québec
Je suis : Maman de
Ange(s) : Laurent
Décédé(e) à : 41SA + 3jrs
Le : 24/10/2014
Date d'inscription : 25/11/2014

MessageSujet: Re: Ma colombe s’est envolée sans bruit le 24 oct 2014 à 41SA+3jours… je suis démolie… anéantie…   Jeu 5 Fév - 12:53

Aujourd’hui un paquet de rage bouillonne en moi…
 
Enfin l’appel tant désiré du gynécologue qui m’a accouché. Celui qu’on m’avait décrit comme l’un des gynécologues les plus compétents et les plus humains du service d’obstétrique de l’hôpital ne m’a pas apparu si empathique que ça. Un appel comme s’il avait une tâche repoussante à effectuer. Pas d’excuse, pas d’allusion ni d’explication au fait que personne ne nous ait appelé alors que le rapport d’autopsie semble déposé depuis déjà longtemps… La seule chose qu’il avait l’air d’avoir envie c'est de débiter au plus vite les résultats. Sans même me proposer de rendez-vous. Comme si c’était les simples résultats d’une prise de sang. Et sans que le père puisse avoir le droit d’entendre les informations de vive voix. Franchement. Et il a osé appeler mon fils « fœtus ». Un vocabulaire médical qui n’a pas lieu d’être du tout en ma présence. Et on m’avait répété que c’était l’un des plus compétents et des plus humains…
 
Résultat : un rendez-vous jeudi prochain pour en savoir plus. Donc encore attendre… Mais comme il était si pressé, j’ai quand même eu le droit à quelques informations avant d’avoir compris par moi-même qu’il voulait tout me dire et tout finir par téléphone. Pas de malformations, tous les organes internes corrects, et du méconium dans le liquide amniotique. Voilà.
 
La rage bouillonne, car quelques clics me suffisent quand même pour mieux me faire la tête. Liquide amniotique méconial pendant l’accouchement = généralement signe de souffrance fœtale (les bébés tendent à produire du méconium lorsqu’ils sont en hypoxie). S’il n’y a pas inhalation de méconium, ça ne cause que très rarement le décès. Car la détection de la souffrance fœtale permet de poser les interventions nécessaires pour sauver la vie de l’enfant. Mais voilà : moi, pendant mon accouchement, cette maudite sage-femme m’a forcé à retourner chez moi car j’étais revenue en latence. Lorsqu’une nouvelle sage-femme vint me trouver à la maison 6h plus tard, Laurent était déjà décédé.
 
Je nage encore dans des hypothèses, mais maintenant avec ces bribes d’information il y en a qui me paraissent plus plausibles que d’autres. Et le fait que Laurent aurait bien pu être sauvé si on ne m’avait pas expulsé chez moi est de plus en plus réel… J’attends encore confirmation, mais je sens que c’est vers ça que ça s’enligne…
 
Et cette colère que j’ai fait taire pendant plus de 3mois maintenant semble être en voie de confirmation. Mon fils serait-il mort d’une erreur de jugement de cette femme? Mon fils serait-il mort de son entêtement à ne pas vouloir m’écouter quand je lui disais que je ne voulais pas partir? Mon fils serait-il mort de mon incapacité à ce moment d’avoir fait tête plus longtemps? S’il s’avérait que cette femme soit responsable… Ah mon doux qu’est-ce que je ferais? Si c’est le cas, je voudrais qu’elle soit punie pour le restant de ses jours. Qu’elle souffre autant que nous nous souffrons, et même encore davantage… Et pourtant elle aura beau s’agenouiller, fondre en larmes et nous demander pardon 10 000fois, le retour en arrière n'est plus possible.
 
JE LA DÉTESTE, JE LA DÉTESTE TANT!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marie29



Nombre de messages : 1404
Localisation : Finistere
Je suis : Maman de
Ange(s) : Corentin,
mini espoir

Décédé(e) à : 24sg,
7sg
Le : 07/07/2014,
08/02/2015
Date d'inscription : 24/07/2014

MessageSujet: Re: Ma colombe s’est envolée sans bruit le 24 oct 2014 à 41SA+3jours… je suis démolie… anéantie…   Jeu 5 Fév - 13:22

Oh mon dieu Pouet tu m'as fait pleurer ... Si ce que tu supposes s'avère être la réalité j'aurais envie de l'étrangler cette femme qui n'a pas su t'écouter pcq tu auras beau la maudire elle ne souffrira jamais comme nous souffrons d'avoir perdu notre enfant ! 

Je sens que tu bouillonne de rage et je te comprends. Un moment j'allais hurler ds mon jardin ou taper le sol av un long bâton pour faire sortir ma rage, c'est peut être une idée !

Iras-tu av ton mari au rdv ? J'aurais peur de ne pas savoir me contenir et exploser comme une furie ds le cabinet du gynéco, j'aurais besoin d'être accompagnée ...

Je sais que tout ce que je pourrais dire ne changera rien ms je pense à toi et je t'embrasse.
M
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pouet3

avatar

Nombre de messages : 177
Localisation : ville de Québec
Je suis : Maman de
Ange(s) : Laurent
Décédé(e) à : 41SA + 3jrs
Le : 24/10/2014
Date d'inscription : 25/11/2014

MessageSujet: Re: Ma colombe s’est envolée sans bruit le 24 oct 2014 à 41SA+3jours… je suis démolie… anéantie…   Ven 6 Fév - 14:01

Salut Marie, je te remercie infiniment beaucoup pour ton message. Je crois que j’avais vraiment besoin que quelqu’un à quelque part manifeste de la compréhension et qu’on me dise quelque chose.
 
En l’absence de toute indication, j’ai passé les trois derniers mois à fabuler sur toutes les causes possibles de décès. Et j’ai essayé de faire taire cette petite voix qui me disait que pour certaines d’entre elles, Laurent aurait pu être sauvé si ce n’était que de ce renvoi complètement injustifié à la maison. Car juste l’idée en elle-même est tellement difficile à supporter : mort pour faute professionnelle (et on a déjà pu constater dès le départ que la maison de naissance se prépare d’avance pour réfuter toute responsabilité éventuelle). J’imagine déjà mon chum qui devra me ramasser pendant longtemps à la petite cuillère s’il s’avérait que ce soit finalement ça.
 
Oui je vais aller avec mon chum au rendez-vous (non nous ne sommes pas mariés, comme la majorité des couples en bas de 40ans au Québec). C’est une des raisons pour laquelle j’étais fâchée contre le docteur qui voulait me débiter par téléphone les résultats : c’est le père et il a autant le droit que moi d’avoir l’information en direct. Pendant toute la grossesse, on s’est fait un devoir mon chum et moi d’aller ensemble à tous les rendez-vous médicaux du suivi (bien qu’il en a finalement manqué quelques-uns à cause du travail) : nous étions devenus parents ensemble, la responsabilité parentale devait être conjointe dès le départ. Pour nous c’était logique. Et je ne vois pas pourquoi la mort de Laurent aurait déchu mon chum de son statut de parent.
 
Sinon, de manière générale, je ne vis pas dans un milieu adéquat pour exprimer plusieurs de mes émotions. Et certainement pas une explosion de colère, même contrôlée. Et je ne suis vraiment pas du genre à exploser de toute façon. Tu remarqueras peut-être que j’ai tendance à écrire vraiment beaucoup, et ce n'est pas pour rien… On fait avec ce que l’on a, avec ce que l’on peut et avec ce dans quoi on est doué.
 
Marie, comme des fois je m’amuse à lire les mamanges dans les autres sections du forum, j’en profite par le fait même pour te féliciter sincèrement pour ta nouvelle grossesse. J’ai vu que ce n’est pas facile et ce dès le départ, mais je t’encourage à tenir bon, à rester positive même si ça doit être affreusement difficile, et surtout à vivre le moment présent.
 
Je t’embrasse moi aussi. Cathx
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marie29



Nombre de messages : 1404
Localisation : Finistere
Je suis : Maman de
Ange(s) : Corentin,
mini espoir

Décédé(e) à : 24sg,
7sg
Le : 07/07/2014,
08/02/2015
Date d'inscription : 24/07/2014

MessageSujet: Re: Ma colombe s’est envolée sans bruit le 24 oct 2014 à 41SA+3jours… je suis démolie… anéantie…   Ven 6 Fév - 14:57

Bonsoir Cathx ... ici c'est le soir et je suis déjà au lit car épuisée, nauséeuse  et stressée car demain aprem j'ai une écho pour voir si mon bb a grandi ou si ça se présente mal ! Gloups ms merci pour tes encouragements ! Pour info j'y vais av mon homme, ns ne sommes pas mariés non plus ms pacsés comme bcp de couples en France aussi ;-) Et oui je suis d'accord av toi c'est un peu différent pour les papas ms ils sont et resteront tjs les pères !!! C'est incroyable que ton médecin ne comprenne pas ça !

Pour la colère, moi non plus ce n'est pas ds mes habitudes ms j'ai eu qqs accès incontrôlés et de pouvoir évacuer m'avait fait du bien ... j'étais seule, personne ne m'entendait et d'ailleurs je m'en foutais pas mal sur le moment. Et puis comme toi j'ai eu besoin d'écrire et de parler (je suis une bavarde !) ... comme tu dis on se retrouve ds les mêmes phases du deuil sûrement ms chacun gère comme il peut, à sa manière. Je suis suivie par une psy spécialisée ds le deuil périnatal et elle m'aide bcp, elle me rassure sur ce que je pense et elle m'aide à gérer ma relation avec mon aîné et ses réactions pas tjs faciles à entendre ! Es-tu suivie, est-ce qqch que l'on propose facilement au Québec ?

Bon courage à toi pour l'attente jusqu'à jeudi (c bien ça ?) et j'attendrai de tes nouvelles.
Viens papoter si tu en as envie !
Biz, M
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vanes1582

avatar

Nombre de messages : 13
Age : 35
Localisation : Belgique
Je suis : Maman de
Ange(s) : Elsa
Décédé(e) à : 39 SA
Le : 19 novembre 2014
4 circulaires autour de son petit cou
Date d'inscription : 14/01/2015

MessageSujet: Re: Ma colombe s’est envolée sans bruit le 24 oct 2014 à 41SA+3jours… je suis démolie… anéantie…   Mar 10 Fév - 11:59

Je lis tous tes témoignages et je comprends tellement ta rage, ta tristesses, tes questionnements face au décès et aux résultats d'autopsie qui tardent à venir car je ressens la même chose...
Moi aussi je me dis et si j'avais suivi mes instincts, si j'avais insisté qd g senti que le comportement d'Elsa avait changé du jour au lendemain et si et si et si....mais non j'ai écouté les medecins, les sages femmes car c'est leur travail et qu'ils sont censé être qualifiés...
Tu n'as rien à te reprocher mais c'est sûr qu'on attend d'eux parfois plus de compréhension et d'écoute qu'ils ne sont pas prêts à donner. Et ce comportement est lamentable et même inhumain!
J'espère que lors du rdv il sera plus attentif et patient envers vous et qu'il t'apportera des reponses qui je l'espère te soulageront un petit peu...
Plein de courage encore et encore!!!!!
Et pleins de tendres bisous volants pour nos amours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Ma colombe s’est envolée sans bruit le 24 oct 2014 à 41SA+3jours… je suis démolie… anéantie…
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nos Petits Anges au Paradis :: DEUIL PÉRINATAL :: TÉMOIGNAGES-
Sauter vers: