DEUIL PÉRINATAL - SITE OFFICIEL
 
AccueilGalerieFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez | 
 

 Deux mois...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
JessiKa <3



Nombre de messages : 16
Age : 26
Localisation : Seine Maritime
Je suis : Maman de
Ange(s) : Lukas
Décédé(e) à : 38 SA + 3 jours
Le : 6 février 2015
Date d'inscription : 30/03/2015

MessageSujet: Deux mois...   Lun 6 Avr - 18:25

Deux mois que mon petit ange Lukas nous a quitté. Deux mois que ma vie me semble fausse et surjouée. 
Quand mon compagnon et moi avons décidé d'avoir un enfant, on ne pensait pas que tout irait si vite. On s'était dit: "allez, on essaye, on a le temps, ça viendra quand ce sera le moment." Et puis un mois et demi après l'arrêt de ma pilule j'apprenais que j'étais déjà enceinte. Magique ! Après la crainte de l'annoncer aux proches est venue l'heure des projets et des rêveries. Et puis la première échographie, ce moment où les premières larmes de bonheur roulent sur mes joues de future maman. Il est là mon tout petit bébé de quelques centimètre seulement, mais il prend déjà tellement de place dans mon cœur. Suite à cette échographie il y a la prise de sang de dépistage de la trisomie 21 mais pas d’inquiétude à avoir puisque l'échographiste a dit qu'il était "parfait". C'était le 14 août, nous partons tranquillement en weekend en famille. Et puis 2 semaines plus tard je contacte mon médecin qui me dit que les résultats ne sont pas bons (risque accru de trisomie 21 foetale de 1/42) et que je dois contacter la maternité pour faire de plus amples examens. Mon monde s'écroule, pourquoi n'ai-je pas le droit de vivre une grossesse paisible. Peu de temps après je rencontre la généticienne qui m'explique le résultat et me dit que pour le vérifier je vais devoir passer une amniocentèse et qu'en fonction du résultat de l'amniocentèse j'aurais un choix à faire. Je passe donc l'amniocentèse plusieurs jours après, un examen un peu effrayant mais peu douloureux, et l'on me dit que je n'aurais les résultats que 2 semaines après. L'attente est insoutenable, je pleure souvent, je regarde ces adorables pyjamas et bodys que l'on venait d'acheter avant le résultat de la prise de sang et me dit que peut être je n'aurais jamais la chance de voir mon bébé, mon fils (car on sait maintenant) dedans. Au bout de 15 jours pile, je ne tiens plus, j'appelle la maternité et tombe sur une sympathique secrétaire qui m'explique qu'elle vient tout juste d'envoyer mes résultats et que tout va bien, je vais être maman d'un petit garçon. Que de bonheur, ça y est, on peut de nouveau reprendre notre souffle, rêver et se projeter dans l'avenir, car comme on nous dit souvent, les 3 premiers mois sont les plus difficiles à passer, après ça va tout seul. On me détecte ensuite un diabète gestationnel que je dois surveiller quotidiennement mais relativement équilibré et je dois passer des échographies tous les mois pour voir si bébé ne grossit pas trop. Jusque là tout est bon, nous continuons les achats: chambrée, poussette, vêtements, c'est que du bonheur. A 36 SA je passe une dernière échographie et un monitoring et l'on me dit une fois de plus que mon bébé est parfait et l'on me souhaite une bonne fin de grossesse, pas besoin de poursuivre les monitorings. Bébé Lukas fait alors 2.383Kg. A 37 SA + 4 jours, j'attrape un gros rhume qui m'épuise et me rend vraiment mal ! Je dors beaucoup, je suis très faible, trop faible pour me préoccuper de bébé. Dans la nuit du dimanche au lundi mon compagnon appelle le médecin de garde car je ne supporte plus les mauxde tête et ne tiens plus debout mais on nous dit gentiment d'attendre que notre médecin traitant ouvre son cabinet. Le lundi je vais chez mon médecin qui me donne le traitement nécessaire et me dit que je tiens le bon bout j'ai fait le plus gros de ma grossesse, bébé sera bientôt là ! Je repars chez moi, je vais un peu mieux mais le soir en me couchant je ne sens pas bébé bouger. Je me dis que c'est parce qu'il est fatigué par ma maladie et me dit que si le lendemain ça n'est pas mieux j'irais aux urgence gynéco. Et le lendemain je suis obligée d'y aller car toujours pas de mouvement dans mon ventre. Un interne me prend en charge, me passe une écho, me pose plusieurs questions sur le déroulement de ma grossesse et me demande de retourner en salle d'attente en me disant qu'il ne voit rien à l'échographie et qu'il va attendre qu'un autre appareil se libère pour m'en refaire une nouvelle. Plusieurs longues minutes plus tard, l'interne revient accompagné d'une gynécologue et m'emmène dans la même salle et me repasse une échographie avec la même machine. Et là je me dis qu'il y a quelque chose qui ne va pas. La gynécologue nous fait passer dans son bureau et c'est la qu'elle nous annonce que le coeur de notre bébé s'est arrêté de battre sans raison apparente et que malheureusement il n'y a plus rien à faire ! C'était le 3 février 2015. Nous étions effondrés, horrifiés comment était-ce possible, aussi près de la fin? Pourquoi maintenant ?! Pourquoi nous ?! Les jours suivants sont horribles, le traitement que l'on me donne pour stopper la grossesse me rend malade, je ne dors pas, je ne mange pas, je ne fais que pleurer, hurler qu'on me rende mon bébé. Je ne veux pas admettre que tout est fini. Et puis le 5 février j'ai de nombreuses contractions, mes parents nous conduisent à la maternité où j'accoucherai le 6 février 2015 à 4h15 de mon merveilleux petit Lukas. Grâce à lui j'ai vécu un superbe accouchement, tout en douceur et en facilité. Il m'a tellement aidé mon bébé si parfait. Et puis on nous le ramène dans la salle de travail et son visage nous inonde de bonheur. Je le veux dans mes bras, je veux l'embrasser, le sentir tout contre moi et arrêter le temps pour que jamais on ne me l'enlève. Mais c'est impossible... 
Cela fait maintenant 2 mois que nous "survivons" sans lui, privés de ce bonheur tant attendu. On nous pousse à nous relever, à faire de nouveaux projets mais rien n'efface la douleur de la perte de mon fils. Et parfois quand j'entre dans sa chambre j'ai l'impression de l'attendre encore. Je touche mon ventre et me rend compte que c'est fini, il ne viendra plus. Il me manque tellement, j'ai l'impression de ne plus être maîtresse de ma propre vie. 
Il est à jamais gravé dans mon coeur. J'aimerais trouver un coupable à ma souffrance et lui faire mal comme j'ai mal, mais la violence physique ne le blesserai pas assez en comparaison de ma souffrance psychique. 
J'aurais aimé être une merveilleuse maman. Malheureusement je suis devenue une triste mamange ! 
Je t'aime mon petit Lukas. Tu es ma petite étoile, la lumière au dessus de ma tête et chaque fois que je faiblis je sens comme une petite main sur mon épaule qui me tire vers le haut et m'ordonne de me relever.
A cause de cette tragédie, je sais maintenant que RIEN n'est jamais acquis !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nacha1623



Nombre de messages : 1143
Localisation : france
Je suis : Maman de
Ange(s) : Mila, et ma petite etoile
Décédé(e) à : 15 jours du terme, et 11 SA
Le : 23/01/2015, et le 29/08/2016
Date d'inscription : 17/02/2015

MessageSujet: Re: Deux mois...   Mar 7 Avr - 3:59

Jessica, c'est avec une grande tristesse que je t'accueille sur ce forum...mais tu y trouveras du réconfort, crois-moi. Ton histoire me trouble car ma petite Mila est partie dans les mêmes conditions, à 15 jours du terme et sans explication...Je me retrouve dans tes mots, dans ta souffrance, dans tes pleurs, dans ta colère... Nous serons toutes là pour te soutenir, même s'il faut admettre que nos vies ne seront plus jamais insouciantes après avoir vécu cela....
As-tu un suivi pour t'aider à surmonter cela ? Comment occupes-tu tes journées ? As-tu du monde autour de toi pour te soutenir ?
Je t'embrasse ainsi que ton petit Lukas et ma jolie Mila...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JessiKa <3



Nombre de messages : 16
Age : 26
Localisation : Seine Maritime
Je suis : Maman de
Ange(s) : Lukas
Décédé(e) à : 38 SA + 3 jours
Le : 6 février 2015
Date d'inscription : 30/03/2015

MessageSujet: Re: Deux mois...   Mar 7 Avr - 7:06

Merci nacha1623
Je me suis en effet inscrite sur ce forum pour trouver du soutien et m'exprimer librement sans crainte d'un quelconque jugement. Car il faut avouer que personne à part ceux qui rencontrent le même drame que nous ne peut comprendre réellement ce que l'on ressent à l'intérieur. Ce sentiment de culpabilité qui nous domine, celui d'avoir été "une mauvaise maman"... On me dit sans cesse que je ne suis pas coupable, qu'on ne peut pas revenir en arrière qu'il faut passer à autre chose et avancer, mais comment faire?!  Mon petit Lukas a subi une autopsie mais ils n'ont trouvé aucune malformation. En revanche il y aurait surement eu un problème de circulation au niveau du placenta et à mon niveau, j'aurais peut être un soucis de coagulation. De nouveaux examens au mois de mai nous le diront. Ma sage femme m'a dit que la grossesse s'était certainement ralentie à partir de 36SA, que mon bébé a puisé dans ses réserves mais qu'à la fin il n'avait plus assez pour vivre. Ca expliquerait le peu de poids qu'il avait pris entre la dernière écho à 36SA et l'accouchement. J'en veux aux médecins de ne pas avoir continué le suivi et les monitorings mais est-ce que çau aurait changé quelque chose au fond ? On ne pourra jamais savoir. 
Je n'ai pas de suivi psy mais mon compagnon et moi discutons beaucoup ensemble et c'est une très bonne thérapie. Nous plus soudés amoureux et complices que jamais. En revanche j'en veux beaucoup à ma belle-mère qui veut toujours paraître plus malheureuse que nous et ça me met hors de moi ! J'ai envie de lui dire de relativiser, que ce n'est pas elle qui a perdu son bébé mais moi ! 
Mon compagnon a repris le travail depuis une semaine maintenant alors je me retrouve à nouveau seule mais je m'occupe bien, je sors beaucoup avec une amie qui est en arrêt, ça me fait du bien. 
As tu eu des éléments de réponse concernant le décès de ta petite Mila nacha1623 ? 
Tendres pensées pour toi et ta petite princesse 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nacha1623



Nombre de messages : 1143
Localisation : france
Je suis : Maman de
Ange(s) : Mila, et ma petite etoile
Décédé(e) à : 15 jours du terme, et 11 SA
Le : 23/01/2015, et le 29/08/2016
Date d'inscription : 17/02/2015

MessageSujet: Re: Deux mois...   Mar 7 Avr - 7:31

Non, je n'ai eu aucun élément de réponse concernant ma Mila. L'autopsie n'a rien révélé...

Je crois qu'un suivi plus pointu (monitoring, etc) n'aurait malheureusement rien changé pour ton Lukas, ni pour ma Mila. Comme le disait le gynéco, quand bien même le monitoring aurait été bon au moment où il a été fait, il se peut que dans l'heure qui suit il ait été mauvais...Moi, 7 jours avant, tous les examens étaient parfaits, son coeur était parfait, la PDS était bonne...et finalement, elle est partie sans explication...
Je crois qu'il faut accepter le fait que nous sommes impuissants face à de telles tragédies, c'est la vie qui décide...tout peut aller bien à un instant T, pour basculer ensuite...C'est la vie qui décide de tout finalement...mais comment avoir à nouveau confiance en elle après avoir vécu un tel drame? Perso, j'en veux beaucoup à la vie, de m'avoir fait croire que le bonheur était là, pour tout reprendre d'un claquement de doigt...

La gestion de la famille n'est pas simple...je vois que ta BM t'énerve...Je te rassure, la mienne aussi! Mais la mienne, c'est parce qu'elle veut que je me bouge, que je fasse ceci ou cela...mais comme je dis à mon homme, elle n'a pas perdu d'enfant, donc elle ne peut pas comprendre...le mieux, c'est de se tenir à distance de certaines personnes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Deux mois...   Mar 7 Avr - 11:01

Je suis toujours aussi triste de lire une nouvelle histoire comme la tienne. Il y a 7 mois, jamais je n'aurais pensé que nous sommes si nombreuses. On a beau me dire que je ne suis pas responsable, malheureusement, je me sens toujours autant coupable. Je me dis que j'aurais du sentir que ma fille partait, j'aurais du savoir que quelque chose n'allait pas. Je me demande si j'ai fais quelque chose pour que ça arrive. Comment ne pas s'en vouloir quand ils sont dans notre ventre et que c'est à nous de les protéger... Pour ce qui est de l'entourage, les gens t'énerveront encore et encore. Pour ma part, j'ai tiré un trait sur pas mal de personnes. Je me concentre sur ma famille, le reste m'importe peu. Ce genre d'épreuves aide à se recentrer sur ce qui compte vraiment. Je ne suis pas croyante mais je pense tout de même que nos petits anges veillent sur nous. Ce sont ces petites étoiles qui brillent plus que toutes les autres. Et tu as raison, personne ne peut nous comprendre. C'est pour cela que nous sommes si bien ici. Tu trouveras toujours une maman qui ressent comme toi. En dehors d'ici, je me dis que je suis étrange, anormale... Et il me suffit de venir ici pour me rendre compte que je suis juste humaine. Pleins de pensées à ton petit Lukas.
Revenir en haut Aller en bas
Marie29



Nombre de messages : 1404
Localisation : Finistere
Je suis : Maman de
Ange(s) : Corentin,
mini espoir

Décédé(e) à : 24sg,
7sg
Le : 07/07/2014,
08/02/2015
Date d'inscription : 24/07/2014

MessageSujet: Re: Deux mois...   Mar 7 Avr - 13:05

Bonjour Jessika et malheureusement bienvenue parmi nous.

En te lisant les larmes sont montées, il faut dire qu'aujourd'hui ça fait pile 9 mois et dc je suis assez émotive mais ça fait tjs mal de lire à quel point la douleur que nous avons toutes ressentie est terrible, qu'elle nous transperce le coeur et nous marque à jamais ...

Je te souhaite bcp de courage, viens nous parler quand tu en as envie et de douces pensées à Lukas
M
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Deux mois...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nos Petits Anges au Paradis :: DEUIL PÉRINATAL :: TÉMOIGNAGES-
Sauter vers: