DEUIL PÉRINATAL - SITE OFFICIEL
 
AccueilGalerieFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez | 
 

 Plusieurs erreurs médicales, la mort mon bébé, la jumelle de Jade.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mezis



Nombre de messages : 2
Localisation : Guéret
Je suis : Maman de
Ange(s) : Léna
Décédé(e) à : 10 jours
Le : 18/05/2015
Date d'inscription : 22/10/2015

MessageSujet: Plusieurs erreurs médicales, la mort mon bébé, la jumelle de Jade.   Ven 23 Oct - 2:34

Bonjour à tous,

Je suis désolée à vous d'être ici et m'en veux d'être parmi vous. Mais il me semble avoir besoin de comprendre ce qu'il se passe dans mon corps, dans mon coeur, mon esprit ...

Hospitalisée depuis trois semaines, j'ai accouché à 26 semaines de grossesse, pour ne pas dire beaucoup trop tôt, de mes deux princesses. Léna et Jade, nées le 8 Mai 2015 à 3h28 et 3h29 par césarienne d'urgence. Couveuse, branchements, bruits, odeurs, espoir ... bienvenue en réanimation pédiatrique. Au début, c'était Jade qui avait un peu de mal à "accuser le coup". Sonde urinaire, médicaments pour laisser les bébés dans le sommeil histoire qu'ils ne se rendent compte de rien, grosses bradichardies à 0 de poul ... Elle nous a fait de grosses frayeurs durant 4 jours. 
Puis, le 17 Mai après-midi, je me rends dans la chambre de Léna. Ce que l'on m'annonce me fait peur. "Elle risque de mourir ... Mais nous restons positifs." Non .. ce n'est pas possible. Rester positif ? Je n'y croyais même pas moi .. Je ne ressentais rien à part cette immense peur. Pas d'angoisse, pas de stress .. de la peur. 

Après une nuit à l'hôpital, les médecins viennent me chercher à 6h30 pour m'annonce que son état s'était re-dégradé (Il y aurait eu apparemment du mieux dans la nuit), mais qu'ils restaient toujours positifs. A 7h06, le 18 Mai 2015, j'avais le corps de mon bébé décédé sur moi. Le premier peau à peau.

Je n'ai pas compris et ne comprends toujours pas. Ce jour là, à 6h30, j'étais devenue une maman anesthésiée. Sans émotions depuis cette peur de la veille. Sans ressentis. Souriante, rigolote, bonne vivante dirait-on .. J'ai eu l'impression d'être un monstre, car tout le monde le vivait beaucoup plus tragiquement que moi. 
C'est la première fois que je suis confronté à la mort d'un proche .. plus que proche puisque c'était ma propre chaire. Je ne savais comment faire, où aller.. Ma maman et son mari sont venus dès qu'ils le pouvaient et m'ont aiguillés. Mon ami (Pas le papa des filles, lui n'ayant pas voulus assumer ma grossesse) également était présent au moment du décès ... je les remercie tous.

Le Vendredi qui suivait, toute la famille qui a pu venir, était là pour l'enterrement d'un bébé. Un bébé qu'ils n'ont en majorité jamais vu (rêgles strictes dans le service de REA). Un bébé qui était apparemment le mien ... Mais ce n'était pas possible, puisque je souriais, je rigolais et j'étais toujours bonne-vivante. Tous les regards étaient tournés vers moi. Tout le monde me touchait, me pleurait, pleurait un bébé. Et moi ? J'étais juste heureuse que chacun ait respecté le code vestimentaire que j'avais imposé: Des couleurs ! Pleins de couleurs !!!  jocolor


Je me sens si stupide, maintenant. Aujourd'hui, je ne ressens toujours rien. Mais je fais à présent de la spasmophilie et commence à développer de l'agoraphobie. J'ai des attaques paniques, des crises d'angoisse. J'ai très peur .. peur de la mort. De MA mort. J'en fais tellement que j'ai peur de m'occuper de Jade qui elle, aujourd'hui, se porte comme un chef, pleine de vie, de bonheur, de sourires .. magnifique ! Je ne peux me retrouver seule avec elle, je ne peux lui donner un biberon sans avoir peur de sa mort... etc . 
Je suis suivie psychologiquement. Nous essayons de trouver LE déclic, qui réussira à me faire ressentir ces émotions, ce chagrin, cette colère ... au lieux d'avoir mal physiquement. Les professionnels parlent d'un "mécanisme du cerveau", qui aurait bloqué ces sentiments. J'ai essayé d'aller sur sa tombe, au cimetière.. Rien. Je n'ai rien ressenti. 

C'est ce cheminement que j'aimerais éclaircir. Des parents ont-ils déjà vécus celà ? Cette sorte de deuil ? Sans émotion ?
Merci à vous tous d'être ici avec moi et merci pour vos écrits, pour ce forum, pour tout ce que vous apportez, aussi propre à chacun que ça puisse l'être. Merci ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Odelia1978



Nombre de messages : 1176
Age : 39
Localisation : Bry sur marne
Je suis : Maman de
Ange(s) : Eliel
Décédé(e) à : 37 sa + 5j
Le : 04/05/2015, son petit cœur s'est arrêté de battre sans raison medicale connue
Date d'inscription : 29/05/2015

MessageSujet: Re: Plusieurs erreurs médicales, la mort mon bébé, la jumelle de Jade.   Ven 23 Oct - 4:05

Bonjour et desolee de te lire ici.
Perdre un enfant, un bébé, est forcement source d'énorme choc psychologique, deja parce que ce n'est pas seulement l'enfant en question qui s'en va mais aussi tout l'avenir qu'on avait imaginé pour lui, pour nous. Puis comment ne pas être choquée quand c'est un enfant qui s'en va? Ca va à l'encontre de la logique puisqu'au contraire un enfant devrait avoir toute la vie devant lui, tout semble si irréel.
Mon deuil, ma reaction suite au deces de mon fils ne s'est pas passé comme pour toi alors je ne pourrai pas vraiment t'eclairer mais en revanche j'ai tres rapidement développé des crises d'angoisse, de panique, je ne pouvait plus aller où que ce soit où il y avait du monde (Meme dans une boulangerie!), je sentais en permanence une boule d'angoisse dans la gorge. La psy m'a expliqué que si certaines personnes arrivent à ressentir et exprimer leur stress, leur angoisse, leurs sentiments, d'autres en revanche font un blocage mais que l'esprit étant conscient de tout, en permanence, il exprime tout Ca comme il le peut car il ne peut pas tout emmagasiner. J'ai eu des somniferes et des anxiolytiques mais ils ne faisaient que me fatiguee sans me détendre. Mais de parler, de me forcer à exprimer les choses, tout ce qui me passait par la tete, m'a un peu soulagé. Pendant un moment je suis passee par une phase où je n'avais pas l'impression que tout Ca etait réel, que j'allais me réveiller et tout serait comme avant, je me suis même demandé si je n'avais pas reve ma grossesse et mon accouchement. Honnêtement ce forum m'a énormément aidé, toutes les mamanges qui m'ont donné de précieux conseils, puis récemment j'ai été voir une kinesiologue. En une seule seance elle a réussi à faire ce que la psy en 5 mois n'avait pas réussi, mes crises ont enormement diminué. J'arrive Meme à aller au restaurant alors qu'avant je n'y tenais pas plus de 3mn. Bien entendu je continue les séances de psy car il n'empêche qu'il n'y a que comme ça que j'apprendrai à gerer mes émotions au lieu de les enfouir.
Peut être cela pourrait être une idee du coup pour toi.

Je te souhaite beaucoup de courage car je sais à quel point ces crises et aussi cette peur de la mort (oui Ca aussi je l'ai) peuvent être épuisants. Plein de bisous pour Jade, avec une longue et très jolie vie.

De douces pensees pour ta petite princesse Léna
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mezis



Nombre de messages : 2
Localisation : Guéret
Je suis : Maman de
Ange(s) : Léna
Décédé(e) à : 10 jours
Le : 18/05/2015
Date d'inscription : 22/10/2015

MessageSujet: Re: Plusieurs erreurs médicales, la mort mon bébé, la jumelle de Jade.   Ven 23 Oct - 6:51

Merci Odélia. Je vais essayer l'hypnose car en effet, c est un handicape au quotidien.

Je vois que votre amour est parti quelques jours avant le mien. Courage à vous, votre entourage. C est difficile, lorsqu'il n'y a pas de raison apparente. Si difficile.. sans réponse.

Bravo à vous, vous me redonnez du baume au coeur.
Je vous embrasse,
Barbara
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tatiana1



Nombre de messages : 1005
Localisation : PACA
Je suis : Maman de
Ange(s) : Guillaume
Décédé(e) à : 38 semaines de grossesse
Le : décédé le 26/09/2011. Ils ont enfin trouvé la cause de son décès 3 ans après: HYPOXIE PLACENTAIRE
Date d'inscription : 19/09/2012

MessageSujet: Re: Plusieurs erreurs médicales, la mort mon bébé, la jumelle de Jade.   Dim 25 Oct - 6:41

Bienvenue parmi nous Barbara, désolée de t'accueillir ici

Ce que tu décris est une des conséquences post traumatique de la mort de Léna
Non, tu n'es pas un monstre... Il faut que tu regardes le contexte de la survenue de la mort de Lena. Tes jumelles sont nées beaucoup trop tôt et elles luttent contre la mort en néonath. Les toubibs te demandent de positiver pour permettre à tes filles de survivre. Puis, malgrès les soins médicaux, Léna meurt dans tes bras contre tout attente.... C'est un horrible choc psychologique d'autant plus que Jade a encore besoin de toi, elle lutte encore pour la vie. Donc ton esprit a pris la décision de parer au plus presser permettre à ton autre fille de vivre grâce à une maman positive. Ne t'en veut pas pour cela, tu n'avais pas d'autres choix que de réagir de cette manière vu la tournure de la situation. Grâce à ton courage et ta détermination, Jade est vivante et elle est auprès de toi, tu lui a sauvé la vie... De plus, il est impossible pour un être humain de supporter une surcharge d'informations contradictoires. Les mamanges d'un jumeau ou jumelle vivent le deuil avec une ambivalence plus ou moins marquée. Tes ressentis sont encore anesthésiés mais lorsque tu te sentiras prêtes, elles vont réapparaitre normalement. Il ne faut pas que tu en es peur, c'est un passage obligé que nous devons toutes traverser, pour pouvoir trouver un jour l'apaisement. Dans mon cas, j'ai eu le même problème que toi pendant presque 1 an mais je vivais quand même mon deuil de l'intérieur même si çà ne se voyait pas de l'extérieur. Courage dans ton cheminement... Si tu as des questions, n'hésite pas à me les poser. Une pensée pour Léna et une longue vie pour Jade
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Plusieurs erreurs médicales, la mort mon bébé, la jumelle de Jade.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nos Petits Anges au Paradis :: DEUIL PÉRINATAL :: TÉMOIGNAGES-
Sauter vers: