DEUIL PÉRINATAL - SITE OFFICIEL
 
AccueilGalerieFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez | 
 

 Nathan mon fils, mon bébé, mon Ange ...

Aller en bas 
AuteurMessage
Ben Che

avatar

Nombre de messages : 17
Age : 36
Localisation : Lyon
Je suis : Papa de
Ange(s) : Nathan
Décédé(e) à : 30 semaines de valve de L’urètre postérieure
Le : 6/10/2015
Date d'inscription : 21/11/2015

MessageSujet: Nathan mon fils, mon bébé, mon Ange ...   Lun 23 Nov - 5:47

Nathan, mon fils, mon bébé
 
Je n'ai pas la plus belles des plumes mais je t'écris avec mon cœur, mon amour mes tripes....
 
Tu sais au début, dans le ventre de ta maman, j'avais bien du mal à croire que tu étais là et puis j'ai vu tes petits coups et j'ai enfin pu te sentir. Quand tes galipettes devenaient un peu trop insistantes ta maman me demandait de poser mes mains sur son jolie bidon tout contre toi. Elle me disait que cela t'apaisait, je t'avoue que je n'y croyais pas trop, mais j'ai vu que cela fonctionnait, c'était magique... J'ai commencé alors à te faire ton petit nid douillet à côté de notre chambre puis à imaginer ta vie ce que nous aurions pu faire ensemble tous les trois.
J'avais si hâte de te rencontrer de te voir grandir, tu étais si parfais dans mes rêves, dans ma tête dans mon cœur...
 
Et puis ce mardi 6 octobre j'ai pu enfin te rencontrer, un peu trop tôt, beaucoup trop tôt. Tout un symbole peut être, je ne sais pas, mais je tenais absolument à couper ton cordon pour te séparer de ta maman mais aussi pour que tu puisses m'appartenir un petit peu aussi, que je me sente Papa.
Lorsque j'ai pu te prendre contre moi je fus si fier car tu étais tellement beau, "il est beau mon fils" comme le dit ta grand-mère.
D'ailleurs tes grands parents sont venus te voir aussi, c'était important pour eux.
Mon petit Nathan il y a tant de choses, de lieux, de moments et de personnes magnifiques que tu n'auras jamais la chance de rencontrer. Et il y a parmi tout cela les yeux de ta maman qui n'ont jamais été aussi beaux, pétillants, débordants d'amour et de fierté quand elle te tenait, t'embrassait et te réchauffait tout contre elle. Je dois le reconnaître, je fus un peu jaloux car même-moi ton papa, je n'ai jamais réussi à lui faire un tel effet.
 
Mais maintenant je me rends compte que si je t'écris tout ça c'est que je ne pourrais jamais te le raconter et te serrer contre moi. Nous ne pourrons jamais voir la couleur de tes yeux aux travers desquels nous n'aurons jamais la chance de voir ta fierté lors de tes premiers pas, premiers coups de pédales sans roulettes.
 
Tu nous manques tu me manques mais tu seras à tout jamais, mon fils mon Nathan, dans notre cœur...
 


Ton papa qui t'aime
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Nathan mon fils, mon bébé, mon Ange ...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nos Petits Anges au Paradis :: DEUIL PÉRINATAL :: LETTRES AU CIEL-
Sauter vers: