DEUIL PÉRINATAL - SITE OFFICIEL
 
AccueilGalerieFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Milo, mon rêve perdu, mon étoile...

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
MaeMilo

avatar

Nombre de messages : 488
Localisation : Lyon
Je suis : Maman de
Ange(s) : Milo
Étoile Filante
Décédé(e) à : 30 SA + 6 jours de vie
8SA
Le : 22/11/2015
17/03/2016
Date d'inscription : 11/12/2015

MessageSujet: Milo, mon rêve perdu, mon étoile...    Mer 16 Déc - 4:04

Bonjour les mamanges (et les papanges s'il y en a ici),

Aujourd'hui, cela fait exactement un mois que j'ai mis au monde mon premier enfant à 30 SA +2 , un magnifique petit garçon prénommé Milo, qui à rejoint les étoiles 6 jours plus tard le 22 novembre, nous laissant dévastés, dépassés , si tristes et si furieux contre la vie ...

Dépassés, nous l'étions encore lorsque nous avons découvert le deuil périnatal et la communauté des paranges. Nous sommes si nombreux... Avant que notre monde s'écroule avec la mort de Milo, nous étions à des lieues d'imaginer que tant de parents ont aussi subi ce drame et en souffrent encore, parfois des années après.

Il y a sept ans , j'ai traversé une très longue période de solitude après la mort de ma mère qui à lutté 10 ans durant contre le cancer (j'ai appris qu'elle était malade quand j'avais 11 ans, j'ai vécu toute mon adolescence et ma vie de jeune adulte en deuil anticipé). Je me suis trouvée très seule dans ce deuil, mon père se noyait dans le travail pour taire son chagrin, mes soeurs étaient encore trop jeunes pour mettre des mots sur leur douleur...et les gens...que dire...J'ai entendu autant d’aberrations, de mots vides d'empathie, de maladresses après la mort de ma mère que celle de son premier petit-fils. Je ne les citerais pas ici, vous les connaissez.

Quand j'ai perdu mon tout-petit, j'ai voulu m'entourer tout de suite de gens qui "savaient", qui traversaient la même épreuve que moi. J'ai trouvé le petit forum de l'association ESNPE, où les réponses ne sont pas très fréquentes mais toujours justes, sincères , compatissantes (coucou aux mamanges qui m'ont déjà vue la-bas) puis papange et moi sommes allés à leur groupe de parole pour la première fois samedi dernier. J'ai beaucoup pleuré mais cela m'a fait un bien fou.

Je n'étais plus seule.

J'ai décidé de vous rejoindre aujourd'hui car je vous ai beaucoup lu(e)s sans oser vraiment m'inscrire. Aujourd'hui, un mois après mon accouchement-catastrophe, alors que je me sens encore enceinte, que je donnerais tout, absolument tout, pour sentir encore les coups de mon petit garçon ou aller le visiter dans sa couveuse en réa néo-nat, aujourd'hui j'ai eu envie de vous rejoindre, de vous parler de mon fils , de partager avec vous ce deuil , cette douleur... Qui sont si tabous (je m'en rends compte un peu plus chaque jour).

Parce que j'ai mal...si mal...
Parce qu' il faut en parler , parce que je suis consciente que ce premier mois si douloureux n'est que le début d'un chemin bien plus long...Le chemin d'une vie, ma vie, sans Milo, sans mon premier enfant, mon rêve, mon étoile ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
amy7380

avatar

Nombre de messages : 3102
Age : 35
Localisation : Isère
Je suis : Maman de
Ange(s) : Emma
Décédé(e) à : 22SA+1 décédée d'une chorioamniotite à cause d'un hématome de 10x9cm
Le : 20/06/2015
Date d'inscription : 28/06/2015

MessageSujet: Re: Milo, mon rêve perdu, mon étoile...    Mer 16 Déc - 4:10

Je te souhaite malheureusement la bienvenue parmi nous!
Ici tu pourras nous parler de ton petit ange, de ta peine, et de tout ce que tu souhaites, nous sommes là pour ça!
Je t'envoie tout mon soutien!
Douces pensées à ton petit Milo!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MaeMilo

avatar

Nombre de messages : 488
Localisation : Lyon
Je suis : Maman de
Ange(s) : Milo
Étoile Filante
Décédé(e) à : 30 SA + 6 jours de vie
8SA
Le : 22/11/2015
17/03/2016
Date d'inscription : 11/12/2015

MessageSujet: Re: Milo, mon rêve perdu, mon étoile...    Mer 16 Déc - 4:26

Merci pour ton accueil Amy,

J'envoie de douces pensées à Emma également, j'espère que ta petite princesse et les autres anges ont pu accueillir Milo parmi les étoiles et le consoler. C'était un bébé qui voulait vivre et il s'est beaucoup battu. D'habitude je m'inspire de son courage pour tenir mais aujourd'hui, la date anniversaire n'aidant pas, je n'y arrive pas...

(PS : je suis beaucoup le fil des essayeuses et les nouvelles grossesses sur ce forum. Je pense à toi et t'envoie plein d'ondes positives pour qu'une petite graine de bonheur se niche en toi bientôt ! Smile )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lise25000

avatar

Nombre de messages : 413
Age : 34
Localisation : Besançon
Je suis : Maman de
Ange(s) : Ange (né sans vie) le 9 novembre 2015
Décédé(e) à : 23 semaines d'aménorrhée et 2 jours. Décédé d'agénénie rénale bilatérale...
Le : 09/11/2015
Date d'inscription : 21/11/2015

MessageSujet: Re: Milo, mon rêve perdu, mon étoile...    Mer 16 Déc - 4:34

Malheureusement, nous t'accueillons ici...
Je pense bien à toi et à ton petit coeur Milo. J'ai perdu mon petit garçon le 9 novembre 2015... Donc très récent également... Il va nous falloir du temps, beaucoup de temps...
N'hésite pas à venir te confier et à parler de ton petit coeur.
Bisous Mae
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MaeMilo

avatar

Nombre de messages : 488
Localisation : Lyon
Je suis : Maman de
Ange(s) : Milo
Étoile Filante
Décédé(e) à : 30 SA + 6 jours de vie
8SA
Le : 22/11/2015
17/03/2016
Date d'inscription : 11/12/2015

MessageSujet: Re: Milo, mon rêve perdu, mon étoile...    Mer 16 Déc - 4:43

Lise, merci.

Le mois de novembre aura décidément été horrible pour nous deux. Il est très beau ton petit loup, je pense à toi à et son papa, j'espère que vous tenez le coup... J'ai lu ton histoire et j'imagine le sentiment d'injustice qui doit t'habiter... Je le connais bien. Courage ! On va se serrer les coudes et remonter la pente ensemble.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
amy7380

avatar

Nombre de messages : 3102
Age : 35
Localisation : Isère
Je suis : Maman de
Ange(s) : Emma
Décédé(e) à : 22SA+1 décédée d'une chorioamniotite à cause d'un hématome de 10x9cm
Le : 20/06/2015
Date d'inscription : 28/06/2015

MessageSujet: Re: Milo, mon rêve perdu, mon étoile...    Mer 16 Déc - 4:46

Merci beaucoup.
Je suis sure que ton petit Milo joue en ce moment avec tous nos anges. Il veille sur toi de la haut et il doit être fier de sa maman qui se bat chaque jour pour avancer sans lui!
Si ce n'est pas indiscret, que s'est il passé pour ton petit Milo?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MaeMilo

avatar

Nombre de messages : 488
Localisation : Lyon
Je suis : Maman de
Ange(s) : Milo
Étoile Filante
Décédé(e) à : 30 SA + 6 jours de vie
8SA
Le : 22/11/2015
17/03/2016
Date d'inscription : 11/12/2015

MessageSujet: Re: Milo, mon rêve perdu, mon étoile...    Mer 16 Déc - 6:04

On ne sait pas encore tout a fait... D'ailleurs j'attends autant que je redoute les résultats d'autopsie.

J'ai vécu une grossesse idyllique jusqu'à six mois, Milo était un bébé très dynamique (un vrai bonheur, je l'ai senti dès la 14e semaine, c'était la fiesta dans mon ventre presque tout les jours ^^) qui grandissait bien (même un peu trop, mais ca ne m'a jamais inquiétée, je suis habituée aux gros/grands bébé dans ma famille) Tout allait pour le mieux et j'allais accoucher d'un garçon en pleine santé le 30 janvier 2016...

Puis, de façon inexpliquée, mon petit garçon à commencé à faire de l'arythmie puis de la tachycardie, jusqu'à 300bpm. J'ai longtemps culpabilisé, mais les médecins m'ont dit que ce phénomène (rare mais qui normalement apparaît plutôt en fin de grossesse) ne s'expliquait pas encore très bien médicalement.

"Ce n'est rien de ce que vous avez pu faire ou ne pas faire, rassurez vous" me disait le cardiologue. Encore aujourd'hui et malgré l'accompagnement humain d'une équipe soignante très compétente, l'idée d'avoir fait quelque chose de mal me torture toujours...

J'ai été hospitalisée plusieurs fois sur mon 6e mois, on m'a mis sous digoxine puis flécaïne, aux dosages maximum mais ca n'a marché qu'à moitié, la tachycardie a ralenti mais n'est jamais redescendue en dessous du seuil qui mettait mon fils "hors de danger".
Au milieu du 6e mois Milo à commencé à montrer des signes de décompensation cardiaque et faire de l'anasarque (que je hais ce mot....) Il avait un petit épanchement pleural (poumon) et péricardique (autour du coeur) et un gros épanchement abdominal qui, selon les médecins était moins préoccupant.

J'étais surveillée comme le lait sur le feu pendant qu'on cherchait les raisons de cette tachycardie tenace (encore inexpliquée a ce jour), une échocardio tous les deux jours + monitoring + double traitement oral + PDS régulières pour mesurer mes taux, prévenir une éventuelle infection. J'ai eu la chance, dans mon malheur, de vivre non loin du très réputé groupement hospitalier Est de Lyon qui regroupe l’Hôpital Femme-Mère-Enfant et l’Hôpital Cardiologique. J'en tire un peu de réconfort en me disant que je n'aurais pas pu être mieux suivie et surveillée dans cette descente aux enfers...

Au début de la semaine de mon accouchement-catastrophe, la cardiologue qui me suit me dit

"Bon, les épanchements péricardique et pleural ont disparu et l'anasarque sur l'abdomen est en train de se résorber, on va vers du mieux, on va espace les échos cardio et on vous fera sans doute accoucher à fin décembre , par césarienne, on ne veut pas prendre de risque". Je me préparais donc mentalement à tout ca. Dans la semaine j'ai eu deux monitoring a 230 et 240 et puis ...ce qui s'est passé après reste incompréhensible...

Je te fais un résumé succinct de mon accouchement, car c'est douloureux, encore aujourd'hui...

- Dans la nuit de samedi à vendredi , je perds mon bouchon muqueux. J'appelle le service des urgences obstétriques on me dit "A surveiller, ca ne signifie pas forcément un accouchement imminent, venez nous voir si vous saignez"
- Dimanche soir, je repère des traces de sang, légère mais persistantes. Avec papange, on file aux urgences.
- Nous attendons 2h et demie. Pendant ce temps, je commence à avoir vraiment mal. Je ne le sais pas encore mais ce sont des contractions (je n'en avais jamais eu ! )
- On m'installe pour l'examen , mon col est ouvert à deux doigts, les contractions sont de plus en plus fortes. On me mets sous perf pour les calmer, on m'installe un monitoring et là , surprise... La tachycardie de Milo à disparu !
- La sage-femme franchit à peine le seuil de la salle pour aller me chercher des anti-douleurs que je sens un "poc !" dans mon ventre et là...Je perds les eaux.... En trois minutes, Milo est déjà descendu dans le col. Je panique. Papange est dépassé, il ne réalise pas ce qui arrive. On s'agite autour de moi et on m'emmène en salle de travail, pas le temps pour la péridurale.

Je suis enceinte de 30SA et je vais accoucher. Je pleure toutes les larmes de mon corps, je crie "Il est trop petit ! Il est trop petit !" On me dit de pousser, je pousse, je pleure, j'ai mal, je manque de tourner de l'oeil...Papange me tient la main, il pleure lui aussi , je ne sais pas si c'est de joie ou de peur. Il me dit qu'on voit la tête, notre fils à plein de cheveux ! En une demie-heure, c'est terminé...Mon bébé est né le 16 novembre a 00h30, nous lui donnons son nom sur la table d'accouchement, il ne pleure pas , je l'aperçois a peine alors que l'équipe l'emporte en réa, mon homme à leur suite.

Les médecins ne s'expliquent pas vraiment mon accouchement prématuré "en urgence". La supposition la plus cohérente est que j'avais trop de liquide amniotique (mon ventre est devenu énorme en quelques semaines après le début de la tachycardie, on suppose que la condition de mon fils a du entraîner une "surproduction")et que c'était trop pour mon col qui s'est ouvert et s'est transformé en véritable toboggan pour Milo.

Moi, ce que je ne m'explique pas, c'est pourquoi mon fils était si gonflé d’œdèmes a sa naissance (près d'1 kg de flotte dans ce pauvre petit corps, mon pauvre bébé...) alors que quelques jours auparavant son anasarque était en recul. Je ne comprends pas ce qui a pu se passer dans mon ventre pendant cette semaine pour causer un tel revirement, pourquoi l'état de mon fils s'est dégradé aussi vite et je prie tout les jours pour que ces derniers instants en moi n'aient pas été un calvaire pour lui...

Les six jours qui suivent sont ceux de Milo le guerrier, Milo le vaillant. Mon fils à fait la nique à tous ces médecins qui, quelques heures après sa naissance, prédisaient sa mort dans la nuit. Il a évacué tous ses oèdemes et nous avons pu enfin distinguer ses traits, si fins, si beaux. Il ressemblait tellement à son papange ! Ses petits reins, ses petits intestins , son petit corps tout entier s'est mis en route... sauf les poumons... L'ironie hein...Moi qui avait si peur que son coeur lâche a force de battre la chamade dans mon ventre...C'est finalement ces poumons que les médecins n'ont jamais réussi à déplier et ventiler correctement qui emporteront mon fils. Il n'arrivera jamais à respirer par lui-même et personne ne sait pourquoi...

Nous avons vécu six jours d'amour et d'espoir, six jours de larmes, de peur, de tendresse infinie pour ce petit être qui se battait vaillamment. Il a fait tout ce qu'il a pu, notre bébé, pour rester avec nous. L'équipe de l'HFME nous accompagné jusqu'au bout, où Milo s'est éteint dans nos bras à 13h00 le dimanche 22 novembre...Notre première et dernière étreinte avec notre tout petit, notre premier bébé, notre fils pour la vie...

Voilà, notre histoire...
S'il existe des mamans qui ont vécu des situations similaires (tachycardie, anasarque, accouchement prématuré et séjour de leur(s) petit(s) en réa), je veux bien qu'elles m'en parlent...Car aujourd'hui, les questions qui restent en suspens sont aussi douloureuses que l'absence de mon petit garçon...

Mais vous connaissez toutes ce "pourquoi ?" lancinant, je pense. Pourquoi moi, pourquoi nous ? Pourquoi la vie nous a-t-elle arraché nos anges qui ne demandaient qu'à naître, qu'à vivre, qu'à faire notre bonheur ?

Milo, mon petit guerrier, notre bébé bonheur...Tu me manques tant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
amy7380

avatar

Nombre de messages : 3102
Age : 35
Localisation : Isère
Je suis : Maman de
Ange(s) : Emma
Décédé(e) à : 22SA+1 décédée d'une chorioamniotite à cause d'un hématome de 10x9cm
Le : 20/06/2015
Date d'inscription : 28/06/2015

MessageSujet: Re: Milo, mon rêve perdu, mon étoile...    Mer 16 Déc - 7:13

Oh je suis vraiment triste pour vous!
C'est dur de ne pas savoir le pourquoi? J'espère que les résultats d'autopsie vous apporteront des réponses!
En tout cas, ton petit Milo a été un vrai battant, il voulait rester auprès de toi et de son papa! Tu peux être fier de ton petit ange!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MaeMilo

avatar

Nombre de messages : 488
Localisation : Lyon
Je suis : Maman de
Ange(s) : Milo
Étoile Filante
Décédé(e) à : 30 SA + 6 jours de vie
8SA
Le : 22/11/2015
17/03/2016
Date d'inscription : 11/12/2015

MessageSujet: Re: Milo, mon rêve perdu, mon étoile...    Mer 16 Déc - 7:24

Oui, mon petit bébé à été si courageux...
Avec papange on a décidé que tous les ans, on allumera une bougie pour chaque jour de vie de notre fils, du 16 au 22 novembre, afin de montrer qu'on ne l'oublie pas et le remercier pour son courage et pour les moments qu'il nous as offert lors de son court passage sur terre, malgré la peine et la peur qui nous serrait le coeur.

Et toi, Amy , tu as pu avoir rapidement la réponse pour la mort de ta puce ? Tu as su ce qui a déclenché ces hématomes ? (on nous a dit au moins deux mois avant d'avoir les résultats de l'autopsie...) Je me suis renseignée sur la chorioamniotite et j'ai lu ton histoire et celle d'Emma. Tu as été si courageuse d'y croire jusqu'au bout, au danger de ta propre vie. L'amour d'une maman est décidément quelque chose d'inébranlable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
amy7380

avatar

Nombre de messages : 3102
Age : 35
Localisation : Isère
Je suis : Maman de
Ange(s) : Emma
Décédé(e) à : 22SA+1 décédée d'une chorioamniotite à cause d'un hématome de 10x9cm
Le : 20/06/2015
Date d'inscription : 28/06/2015

MessageSujet: Re: Milo, mon rêve perdu, mon étoile...    Mer 16 Déc - 7:37

C'est une très bonne idée que d'allumer une bougie pour chaque jour de vie de votre petit Milo! Ici j'en allume une tous les 20 de chaque mois.

Pour te répondre je n'ai toujours pas les résultats d'autopsie.La gynécologue m'avait dit qu'il fallait 6 mois environ (on y arrive bientôt aux 6 mois).
Aucune explication sur ce qui a déclenché ces hématomes, c'est la faute à pas de chance apparemment!
Oui j' y ai cru jusqu'au bout, je ne pouvais pas ne pas y croire, elle se battait malgré ces hématomes, elle était si dynamique! Elle était en bonne santé alors je ne pouvais pas me résoudre à subir un IMG! Je me serai battue jusqu'au bout.....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MaeMilo

avatar

Nombre de messages : 488
Localisation : Lyon
Je suis : Maman de
Ange(s) : Milo
Étoile Filante
Décédé(e) à : 30 SA + 6 jours de vie
8SA
Le : 22/11/2015
17/03/2016
Date d'inscription : 11/12/2015

MessageSujet: Re: Milo, mon rêve perdu, mon étoile...    Mer 16 Déc - 7:48

Six mois !! Bon sang je sais pas s'ils se rendent compte quelle torture c'est d'attendre aussi longtemps une réponse à cette injustice de la vie...Ca doit être dur, cette attente...

Je sais qu'avec papange on s'est dit qu'on voulait savoir ce qui était arrivé a notre petit coeur avant de reprendre les essais bébés... J'espère que nous n'attendrons pas longtemps, ca me consume de l'intérieur... Toutes ces questions qui se bousculent avec la douleur de la perte, et l'envie - si vive que j'en ai presque honte - de prendre notre revanche sur ce drame en essayant de nouveau...

Je n'ai pas eu a subir d'IMG mais j'ai toujours beaucoup d'empathie et d'admiration pour les mamanges (paranges) qui ont du prendre cette décision terrible...Quelque part, aller sur les forums me permets de voir combien nos histoires sont différentes mais aussi combien notre douleur et nos ressentis sont les mêmes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
amy7380

avatar

Nombre de messages : 3102
Age : 35
Localisation : Isère
Je suis : Maman de
Ange(s) : Emma
Décédé(e) à : 22SA+1 décédée d'une chorioamniotite à cause d'un hématome de 10x9cm
Le : 20/06/2015
Date d'inscription : 28/06/2015

MessageSujet: Re: Milo, mon rêve perdu, mon étoile...    Mer 16 Déc - 8:45

Oui 6 mois c'est très long!
En fait on a mis en place la procédure d'IMG: demande d'autorisation, j'ai signé les papiers, on m'a donné des cachets à prendre pour couper les hormones de grossesse.
On m'a dit on vous déclenche dans 48h mais au final, le travail s'est déclenché tout seul et ma puce est née 36h après la prise de ces cachets.
Je n'ai donc pas subi d'IMG! C'est comme si ma puce ne voulait pas que je me sente coupable de ça et qu'elle a décidé de sortir d’elle-même!

Je comprend que vous préfériez attendre les résultats d'autopsie avant de remettre un bébé espoir en route! Ici j'ai repris les essais dès mon retour de couche et la gynécologue m'a dit que pour la prochaine grossesse  il n'y avait aucune raison que je refasse des hématomes. Elle m'a dit qu'on fera un suivi écho mensuel et suivi cytologique et bactériologique mensuel.

Tu n'as pas à culpabiliser de vouloir à nouveau un bébé: ce n'est pas pour remplacer Milo, d'ailleurs personne ne le pourrait! Comme tu dis, c'est prendre une revanche sur la vie, reprendre le contrôle de sa vie! On mérite le bonheur, celui de porter et de mettre un bébé au monde en vie et en bonne santé!
J'espère de tout cœur que vous pourrez reprendre bientôt les essais, donner un petit frère ou une petite sœur à Milo!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
59melanie



Nombre de messages : 34
Localisation : Nord
Je suis : Maman de
Ange(s) : Mélody
Décédé(e) à : 8 mois de grossesse.
Le : 18/11/2015 à 10h14
Date d'inscription : 26/11/2015

MessageSujet: Re: Milo, mon rêve perdu, mon étoile...    Mer 16 Déc - 8:48

Je viens de lire ton histoire et vous êtes tous courageux.
Je suis mamange depuis le 18 novembre de ma petite puce Melody à 8 mois de grossesse son petit coeur à décidé de s'arrêter...pourquoi?
On aura la réponse le 15 janvier, j'ai reçu un courrier ce matin. J'appréhende d'y aller mais j'espère surtout avoir une réponse.
Malheureusement nous ne sommes pas seules dans ce cauchemar, même si nos histoires sont différentes et nous vivons chacunes notre deuil comme on peut. On comprend la douleur que chacunes d'entres nous peut ressentir.
Bisous volants à tous nos anges et grosses pensées aux parents
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MaeMilo

avatar

Nombre de messages : 488
Localisation : Lyon
Je suis : Maman de
Ange(s) : Milo
Étoile Filante
Décédé(e) à : 30 SA + 6 jours de vie
8SA
Le : 22/11/2015
17/03/2016
Date d'inscription : 11/12/2015

MessageSujet: Re: Milo, mon rêve perdu, mon étoile...    Mer 16 Déc - 9:33

Amy,
Finalement, je pense que c'est mieux que tu aies pu accoucher de ta louloute, même si c'était dur de la perdre après. Je pense que c'est quelque chose d'important dans l'acceptation de se sentir "parent"
Mon accouchement s'est déroulé si vite et de façon si imprévue que je n'ai rien compris à ce qui m'arrivait, je me suis sentie "désinvestie", tout ce que j'ai fait c'est souffrir et paniquer... Je ne me suis sentie maman que bien plus tard, sur les derniers jours de mon fils...Quand j'ai réalisé ce que j'allais perdre...

Merci pour ce bonheur que tu nous souhaites, puisse-t-il s'installer dans notre foyer un jour. Je pense à Milo chaque jour et à l'amour que nous aurions pu lui offrir s'il avait vécu, à tout ces moments perdus. Le voir gazouiller dans les bras de son papa, l'observer grandir chaque jour un peu plus, lui préparer sa chambre dans la maison que nous faisons construire, le présenter à notre grande et belle famille qui a été si affligée lorsqu'il est parti et nous as soutenue jusqu'au bout.

 Nos rêves de fonder une famille ne peuvent pas s'arrêter là ! J'ai aimé et j'aimerais toujours mon fils, je sais être une maman, j'ai ca dans les tripes...je le réalise depuis peu de temps. Mais l'envie d'une nouvelle grossesse est jalonnée de peurs, de questions, d'angoisses. J'en parlerai avec vous un peu plus tard...Quand je serais prête.

Mélanie, merci pour message et désolée pour ta petite Melody. Mon Milo doit être content d'avoir vos jolies petites puces à ses côtés. J'ai beau être athée et ne pas croire en l'au-delà, j'ai cette sensation d'avoir laissé mon bébé triste et seul là-haut dans les étoiles et savoir qu'il est entouré de tant de petits anges qui ont été aimés comme lui me réconforte.
Je te souhaite bien du courage pour les résultats de l'autopsie et je comprends tout a fait ton appréhension...J'espère que vous aurez des réponses et qu'elles vous aideront à avancer dans votre deuil. Je reviendrai vers toi pour prendre des nouvelles.

Pensées à nos petites étoiles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vie



Nombre de messages : 474
Age : 44
Localisation : Marseille
Je suis : Maman de
Ange(s) : Vadim
Décédé(e) à : 4 jours de vie - né à 37 sa + 4 jours
Le : 04/10/2015
Date d'inscription : 27/10/2015

MessageSujet: Re: Milo, mon rêve perdu, mon étoile...    Mer 16 Déc - 10:52

Bonjour MaeMilo

je viens de lire et découvrir la triste histoire de ton bébé Milo si courageux et je suis désolée de t'accueillir parmi nous

mon bébé d'amour Vadim a vécu 4 jours et je comprends tout à fait tes sentiments vis à vis de ce cruel événement.

la mort de Vadim reste inexpliquée pour nous aussi pour le moment, nous devons avoir les résultats complets d'autopsie début janvier mais tous les autres résultats reçus jusqu'à présent n'expliquent pas ce qui est arrivé à notre bébé pour qu'il naisse avec cet oedeme au cerveau ... cet absence d'explication est dure à avaler sur le moment mais depuis le début je suis préparée à cela et de plus je sens que finalement cela ne changera rien à ma façon d'envisager l'absence de Vadim en revanche cela risque de rajouter de l'angoisse à une prochaine grossesse. Mon gynéco me dit que dans ce cas il faut prendre l'absence de réponse comme une réponse en soi, c'est à dire que c'était un accident et qu'il n'y a aucune raison médicale au fait que ça recommence.

gros bisous à tous nos bébés
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sanju2

avatar

Nombre de messages : 362
Localisation : Québec
Je suis : Maman de
Ange(s) : Juliette
Décédé(e) à : 23 5/7 sem
Le : 16/06/2015
Date d'inscription : 10/08/2015

MessageSujet: Re: Milo, mon rêve perdu, mon étoile...    Mer 16 Déc - 11:04

De belles pensées ver toi MaeMilo... Bienvenue parmi nous. Vous semblez être proche toi et papange, c'est bien. Milo est bien entourée parmi nos anges.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amelie1985



Nombre de messages : 960
Age : 33
Localisation : 60
Je suis : Maman de
Ange(s) : Mathias
Décédé(e) à : 34sa
Le : 09/11/2015
Date d'inscription : 12/11/2015

MessageSujet: Re: Milo, mon rêve perdu, mon étoile...    Mer 16 Déc - 17:10

Bonjour MaeMilo et je te souhaite la bienvenue sur ce forum.
J'ai lu ton histoire, elle est bouleversante! Ton petit ange a été très courageux et s'est accroché à la vie du mieux qu'il a pu.
J'ai perdu Mathias le 9 novembre. Son Coeur s'est arrêté sans raison. Nous aurons sans doute ses réponses fin janvier mais pour l'instant nous sommes dans l'attente.
Je te souhaite beaucoup de courage et n'hésite pas à nous faire part de tes émotions, de tes doutes ou de tes questions. Nous sommes toutes là pour te soutenir.
De gros bisous à Milo, Mathias et aux autres anges que l'on aime tant
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MaeMilo

avatar

Nombre de messages : 488
Localisation : Lyon
Je suis : Maman de
Ange(s) : Milo
Étoile Filante
Décédé(e) à : 30 SA + 6 jours de vie
8SA
Le : 22/11/2015
17/03/2016
Date d'inscription : 11/12/2015

MessageSujet: Re: Milo, mon rêve perdu, mon étoile...    Jeu 17 Déc - 4:20

Vie (un beau pseudo),
Merci pour ton message. Il est à croquer ton Vadim, quel beau bébé...quelle injustice...Je ne sais pas où tu as trouvé le courage de te préparer à ne pas avoir de réponse. Je considère moi aussi cette éventualité mais ça fait mal, ça ne fait qu'ajouter à ma tristesse et ma colère. Tu as raison quand tu dis que cela ne nous ramènera pas nos fils mais...J'ai toujours été quelqu'un de pragmatique (cela vient sans doute de la longue maladie de ma mère, je voulais en savoir le plus possible...Sans doute pour envisager le pire sans trop souffrir), il me faut des explications, même si elles sont douloureuses. C'est une étape indispensable à mon deuil.

J'ai appris aujourd'hui que nous ne serons pas reçus avant le 22 AVRIL !! (une éternité...j'aurais repris le boulot depuis une semaine en plus...comment je vais réussir à gérer ca ?! ) Car le Chef de Service en réa néonat veut avoir les résultats d'autopsie avant de nous voir. La démarche est louable en soi mais...4 mois, bon sang...4 mois à se ronger les sangs , à rester avec mes questions douloureuses, à ne pas pouvoir envisager une nouvelle grossesse de peur qu'on nous annonce que "ça vient de moi/de lui/ de nous" ... Je suis effondrée...

En tout cas toi, tu envisages cette attente avec beaucoup de sagesse et les paroles de ton gynéco sonnent juste, peut être que je devrais en prendre de la graine et arrêter d'imaginer le pire en attendant les résultats...me dire que c'était un "accident" de la vie. Mais ma colère et ma détresse sont encore trop fortes...Le pire c'est qu'à bien y réfléchir, qu'on me donne une raison ou qu'on me dise qu'il n'y en a aucune ne changera rien je pense, je resterai avec cette sensation d'injustice chevronnée à l'âme...

J'ai lu ton histoire qui m'a ému aux larmes. Vadim à une famille exceptionnelle, soudée , aimante , courageuse. Ces 4 jours que tu décris, c'est exactement ce que nous avons vécu avec papange. Nous avions besoin de le toucher, de le sentir, de lui parler , de nous l'approprier et se dire que ce merveilleux petit garçon serait à nous pour toujours, quoiqu'il arrive, et que nous pouvions être fiers d'être ses parents. J'aurais simplement voulu que cette première fois dans nos bras ne soit pas la dernière...Car c'est depuis un souvenir merveilleux mais aussi tellement douloureux que nous avons du mal à l'évoquer sans nous effondrer...

Sanju, merci pour ton gentil petit mot. J'envoie plein de bonnes ondes à ta petite Juliette et au bibou qui grandit bien au chaud dans ton ventre. J'espère que cette petite graine d'espoir donnera bientôt une magnifique fleur qui apportera de nouveau le bonheur dans votre foyer !

Pour te répondre, Papange et moi vivons ce deuil de façon très différente. Si je suis plutôt du genre à rester cloitrée chez moi et ne recevoir/n'aller voir que certains membres de ma famille (je n'ai pas beaucoup d'amis, et ils sont loin...). Lui sort , va en soirée et ne parle jamais de Milo à ses potes (qui de toute façon ne sauraient pas quoi lui dire puisque nous sommes les premiers à avoir eu un enfant et que les couples que nous connaissons sont à des lieues d'en avoir envie)...Quand il rentre, il s'active toute la journée. C'est lui qui a rangé les affaire de notre fils, trié les photos...Depuis la mort de Milo, nous vivons une véritable inversion des rôles, parce qu'il essaye d'être fort pour moi au détriment de son propre ressenti.

On s'est déjà engueulés à ce sujet avec Papange, j'ai été cruelle avec lui et je lui ai dit des choses horribles comme "On dirait que ça ne t'atteint pas" "Tu te mens à toi-même" "Quand tu essaie de me consoler, tu te comportes comme un psy et pas comme le papa de Milo". J'ai vraiment été injuste et égoïste alors que j'ai le plus formidable des hommes, toujours prêt à me faire un câlin quand je m'effondre en larmes dans la journée ou au milieu de la nuit, plein de petites attentions parfois maladroites mais sincères. Il m'a toujours soutenue dans les décisions les plus difficiles, il m'accorde une confiance absolue et il a été le plus courageux des papas dans cette épreuve.

J'ai compris après cette engueulade que tout ce dont j'avais besoin, c'est qu'il pleure avec moi de temps en temps, et qu'il parle de Milo, de ce qu'il a vécu et ressenti en tant que papa puis papange...Depuis, il s'y autorise et ca me(nous?) fait du bien. Hier, 1 mois tout pile après mon accouchement, nous avons beaucoup pleuré, beaucoup parlé de Milo, de nos espoirs, de nos regrets , de nos craintes mais aussi de nos projets pour cet avenir qui se fera sans lui désormais... Et aujourd'hui je me lève, triste mais sereine, le coeur vibrant d'un amour encore plus fort pour les deux hommes de ma vie.

Amelie, merci pour ton accueil.
J'envoie de tendres pensée à ton ange, cela me fait tout bizarre (mais ca me fait plaisir aussi) de voir le nom de mon loulou accolé à celui de ton petit, car "Mattias" était le deuxième prénom de mon fils. C'est un très beau prénom. Je te souhaite bien du courage également pour cette attente, quelque part, même si nous n'avons pas toutes la même façon de l'envisager, c'est réconfortant de se dire que je ne suis pas la seule à rester dans le flou...

Pensées pour Emma,Melody,Juliette,Vadim,Mathias ,le petit bibou de Lise et tous les anges qui veillent sur mon petit guerrier des étoiles
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
amy7380

avatar

Nombre de messages : 3102
Age : 35
Localisation : Isère
Je suis : Maman de
Ange(s) : Emma
Décédé(e) à : 22SA+1 décédée d'une chorioamniotite à cause d'un hématome de 10x9cm
Le : 20/06/2015
Date d'inscription : 28/06/2015

MessageSujet: Re: Milo, mon rêve perdu, mon étoile...    Jeu 17 Déc - 4:42

bonjour
C'est bien qu'hier avec ton mari vous ayez parlé de Milo, de vos craintes, espoirs.... Vous avez parlé certes, mais qu'est ce que ça soulage!
Ici aussi mon mari et moi ne vivons pas le deuil de la même façon, lui est plein de projets, ne parle jamais d'Emma, ne pleure jamais.... On s'est déjà engueulé plein de fois à cause de cela! Mais j'ai fini par comprendre qu'il ne montre pas ses émotions parce qu'il doit se montrer fort, qu'il doit me soutenir alors il ne peut se permettre de flancher....
Il passe son temps à penser à divers choses, divers projets..... Pourquoi?parce que lorsqu'il ne pense à rien, il ne cesse de penser à Emma et ça lui fait trop de peine.
Difficile pour un couple de vivre cette épreuve mais vous en ressortirez encore plus soudés!

Pour le rdv avec le chef de service, oui c'est bien long! Surtout que si cela se trouve, vous n'aurez pas de cause réelle à ce qu'il s'est passé! C'est dur d'avancer lorsqu'on n'a pas de réponses, qu'on n'ose pas remettre en route une grossesse de peur que cela se reproduise....
J'espère que tu auras des réponses, vite!
Courage à toi

Douces pensées à Milo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MaeMilo

avatar

Nombre de messages : 488
Localisation : Lyon
Je suis : Maman de
Ange(s) : Milo
Étoile Filante
Décédé(e) à : 30 SA + 6 jours de vie
8SA
Le : 22/11/2015
17/03/2016
Date d'inscription : 11/12/2015

MessageSujet: Re: Milo, mon rêve perdu, mon étoile...    Jeu 17 Déc - 5:31

Bonjour Amy,

Avant tout, merci de revenir poster régulièrement sur mon sujet.

Merci à toute celles qui m'ont répondu d'ailleurs, cela fait du bien de se sentir entourée. Même si ce n'est que "virtuellement", cela m'aide beaucoup , étant donné que depuis mon retour à la maison, je tourne en rond, je me lève tout les matins triste et désabusée et je passe ma journée devant l'ordi ou sur le canapé...A laisser passer les heures...A penser a mon fils...

Je comprends tout a fait ce que tu vis avec ton mari. Quoiqu'on en dise, les papas ne peuvent pas vivre cette perte comme nous, même si pour moi c'est tout aussi important de comprendre ce qu'ils vivent et ressentent à travers ce deuil. Papange m'a avoué la même chose que ton homme il y a quelque temps : Il a besoin de s'occuper pour ne pas y penser sans cesse.

J'espère que vous avez quand même du temps pour vous deux, que vous chouchoutez votre couple, ca me semble important. Tu as raison quand tu dis que cette épreuve nous rapproche. Notre vie de couple a longtemps été jalonnée de doutes, d'incompréhensions, de colères...Nous suivons une psychothérapie a deux depuis plus d'un an (ca nous as vraiment aidé, et c'est notamment grâce a cela que nous avons franchi le pas pour avoir un enfant, car nous avons réalisé que malgré toutes nos tempêtes nous nous aimions et que nous avions envie de partager cet amour avec un mini-nous...Même si nous ne savions pas a l'époque que cet amour serait désormais teinté de tristesse et de douleur)

Depuis le début de ma grossesse et encore aujourd'hui, je réalise la chance que j'ai d'avoir Papange a mes côtés, quel homme gentil, généreux, aimant et fort il est. Il aura fallu que nous vivions 7 mois de bonheur puis de chagrin immenses pour que je comprennes...

Pour en revenir a l'autopsie, encore une fois, tu dis vrai...Peut être qu'il n'y a rien a dire, rien a expliquer. Mais j'imagine toujours le pire et je ne peux pas m'empêcher de me dire qu'ils ont trouvé quelque chose de grave et que c'est pour cela que ca prends autant de temps. (je n'ai toujours pas les résultats de mon analyse placentaire qui devrait normalement arriver plus tôt)
J'ai téléphone aujourd'hui a une de mes soeurs qui travaille en labo afin qu'elle se renseigne auprès de ses collègues sur les éventuelles raisons d'une attente aussi longue...

Cela me fait sentir un peu nulle et penaude auprès de mamanges comme toi ou Vie qui attendent avec plus de sérénité et de sagesse que moi...Mais je me connais...Si je ne "rationnalise" pas ces 4 mois d'attente , ca va me bouffer de l'intérieur...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
larie

avatar

Nombre de messages : 770
Localisation : rennes
Je suis : Maman de
Ange(s) : Mathéo
Décédé(e) à : 22 SA
Le : 09/09/2015
Date d'inscription : 22/09/2015

MessageSujet: Re: Milo, mon rêve perdu, mon étoile...    Jeu 17 Déc - 5:35

MaeMilo, tout ce que tu dis à propos de Papange, ici c'est la même chose.Une fois aussi on s'est engueulés et il a fini par me dire que lui aussi souffrait bcp mais qu'il voulait pas me le montrer car j'étais assez mal comme ca.Mais c clair que parfois je souhaiterais qu'il pleure comme ..
Plein de calins à nos anges, Milo et Mathéo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
amy7380

avatar

Nombre de messages : 3102
Age : 35
Localisation : Isère
Je suis : Maman de
Ange(s) : Emma
Décédé(e) à : 22SA+1 décédée d'une chorioamniotite à cause d'un hématome de 10x9cm
Le : 20/06/2015
Date d'inscription : 28/06/2015

MessageSujet: Re: Milo, mon rêve perdu, mon étoile...    Jeu 17 Déc - 5:54

Ne te sens pas nulle parce que tu stresses vis à vis des résultats d'autopsie! C'est bien normal dans ton cas!
Ici de les avoir ou pas ne changera rien, personne ne comprend pourquoi j'ai fait ces hématomes!
Je suis beaucoup plus sereine depuis que je suis suivie par un magnétiseur, cela me fait grand bien! Et puis il m'a dit quelque chose qui m'a apaisé: il m'a dit que ma petite Emma n'était pas prête à venir sur terre, alors elle est remontée là haut. Rien n'aurait pu changer ce qu'il s'est passé.
Il m'a aussi dit que lorsque son âme sera prête, elle reviendra (sous la forme d'un autre bébé).
Alors je prend mon mal en patience en attendant que bébé espoir arrive, j'avance doucement dans mon cheminement.....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MaeMilo

avatar

Nombre de messages : 488
Localisation : Lyon
Je suis : Maman de
Ange(s) : Milo
Étoile Filante
Décédé(e) à : 30 SA + 6 jours de vie
8SA
Le : 22/11/2015
17/03/2016
Date d'inscription : 11/12/2015

MessageSujet: Re: Milo, mon rêve perdu, mon étoile...    Ven 18 Déc - 4:18

Bonjour les mamanges,

Larie : Je ne sais pas si c'est déjà fait , mais je pense qu'il ne faut pas que tu hésites à le dire à ton homme "j'ai besoin que tu pleures avec moi". Souvent, ils se freinent car ils ont peur de paraître faibles mais ils en ont besoin. J'ai dit a Papange que j'étais la seule a pouvoir comprendre vraiment ce qu'il traversait, que Milo était mon fils autant que le sien et qu'il ne paraîtrait pas faible en laissant remonter ses émotions, bien au contraire, car elles sont les même que les miennes. Je lui ai dit qu'il avait le droit de se "protéger" devant ses potes en abordant pas le sujet s'il voulait, mais qu'il n'avait pas besoin de le faire avec moi puisque nous avons traversé ce cauchemar ensemble, que c'était le seul moment ou il pouvait se lâcher sans crainte d'être jugé et que ca ne ferait pas de lui un "homme faible" a mes yeux.

Le soir du 16 decembre, un mois après la naissance de Milo, on s'est couchés en silence puis Papange a commencé à sangloter doucement dans le noir en espérant que je ne m'en aperçoive pas (raté !). Il m'a ensuite serré très fort dans ses bras et s'est mis a pleurer librement en me disant combien Milo lui manquait, combien il s'en voulait de ne pas avoir été plus présent auprès de lui lors de son séjour en réa, combien il avait mal de voir tous ses projets de père disparaître dans le néant... Je n'ai pas dit grand chose, mais on a pleuré ensemble dans les bras l'un de l'autre, et j'ai senti que ca l'avait libéré.

Peut être que ton homme a aussi besoin de ca, je ne sais pas...

Amy : je ne suis pas très branchée médecine alternative mais je constate que , comme toi, beaucoup de mamanges se tournent vers l'acuponcture, les magnétiseurs, les pierres, les huiles essentielles.

Je pense en effet que tu dois avoir une grande confiance en ce praticien, car en ce qui me concerne, quand on me dit que mon fils "n'était pas prêt pour cette vie " et qu'il a préféré "repartir", j'ai envie de mettre des claques a la ronde et de leur hurler "Et ces six jours a lutter pour la vie, c'est du vent ?!". Non vraiment, j'ai du mal avec l'idée qu'un bébé "veuille" quitter ce monde et ses parents...C'est déjà assez difficile comme ça !

Mais bon après tout, ce n'est que mon avis. Si tu te sens apaisée à cette idée, c'est bien l'essentiel, chacun trouve la paix et le réconfort ou il en a besoin. Et puis...le pouvoir du corps sur l'esprit et vice-versa, ca par contre j'y crois vraiment. Si tu t'ouvres sereinement à l'idée d’accueillir une nouvelle petite vie en toi, ca marchera j'en suis sûre. Je te le souhaite de tout coeur en tout cas !

Tendres baisers à nos anges , que leur pensée nous amène un peu de lumière en ce jour gris
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
amy7380

avatar

Nombre de messages : 3102
Age : 35
Localisation : Isère
Je suis : Maman de
Ange(s) : Emma
Décédé(e) à : 22SA+1 décédée d'une chorioamniotite à cause d'un hématome de 10x9cm
Le : 20/06/2015
Date d'inscription : 28/06/2015

MessageSujet: Re: Milo, mon rêve perdu, mon étoile...    Ven 18 Déc - 4:45

Coucou Maemilo
En fait pour être plus précise concernant ce que m'a dit le magnétiseur: dans le cas d'Emma, oui elle n'était pas prête pour cette incarnation. Elle est mort-née!

Ton petit Milo est né bien en vie, il s'est battu! C'est tout à fait différent!

Chacun son avis sur la question après.....

Par contre je pense comme toi , il faut s'ouvrir et être sereine pour qu'un petit être veuille se nicher à nouveau! Chaque soir en allant me coucher, je parle à la petite âme qui bientôt prendra le corps de mon futur bébé, je lui dit que je suis prête à l'accueillir, que je l'aime tant....Tout ça pour qu'elle ait confiance et envie de venir!

J'espère que toi aussi bientôt tu pourras nous rejoindre, sereine parmi les essayeuses. Et que bientôt la vie t'apportera un joli cadeau.

Des câlins volants à nos anges qui nous manquent tant!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MaeMilo

avatar

Nombre de messages : 488
Localisation : Lyon
Je suis : Maman de
Ange(s) : Milo
Étoile Filante
Décédé(e) à : 30 SA + 6 jours de vie
8SA
Le : 22/11/2015
17/03/2016
Date d'inscription : 11/12/2015

MessageSujet: Re: Milo, mon rêve perdu, mon étoile...    Ven 18 Déc - 5:38

Oui, je comprends ce que tu veux dire...Je suis désolée. J'espère ne pas avoir été blessante à ton égard et celui d'Emma. Je ne voulais pas déprécier ce type de croyances... C'est juste qu'on m'a sorti ce genre de phrase plusieurs fois (surtout un de mes cousins qui est bouddhiste) et ...pff...Ca n'a fait que remuer le couteau dans la plaie à dire vrai...Encore une fois, désolée si j'ai paru si intransigeante...

Pourtant, je ne suis pas insensible à la question de faire vivre l'être perdu par d'autres moyens, tu sais... Nous avons choisi de disperser les cendres de Milo dans une rivière à la campagne (j'ai une maison familiale la-bas, c'était un endroit que ma maman adorait, où elle aurait sans doute voulu voir batifoler ses petits-enfants. Ca me paraissait presque évident que Milo repose là-bas).
Je ne suis pas très douée pour me recueillir sur les tombes - je n'ai jamais reposé un pied au cimetière depuis l'enterrement de ma mère il y 7 ans. Je ne sais pas...ce marbre austère et froid...parmi tant d'autres...ce lieu impersonnel de silence et de mort. Ce n'est pas l'image que j'ai envie de garder de ma mère, qui était quelqu'un de si vivant et de si joyeux malgré la maladie qui l'a tuée a petit feu pendant 10 ans...

Laisser Milo dormir au creux de la rivière c'était...rendre hommage à la vie et à son éternel recommencement quelque part, par la symbolique de l'eau mais aussi de la nature tout autour de lui. Je voulais que mon fils soit entouré de vie luxuriante. Nous avons conservé son urne et quand le printemps reviendra, nous irons l'enterrer dans le jardin et planteront au dessus un arbrisseau. Ainsi, cette maisonnette de campagne que maman aimait tant continuera de vivre a travers lui, ca nous fera une raison de plus pour nous rassembler là-bas.

L'Espoir, c'est une force incroyable. Je le ressens quand tu me parles de ces moments où tu envoie ces promesses d'amour, ces ondes douces et positives au petit être qui viendra un jour (le plus tôt possible j'espère !) se loger en toi. C'est beau et ca fait du bien, ca mets du baume au coeur. Je crois que c'est pour ca que j'aime autant lire les mamanges espoir et les bedaines, mais aussi le topic des naissances qui est l'achèvement, la consécration bien vivante de tout cet espoir. 

Mais des fois il est si fort et si douloureux qu'il fait peur. C'est ce que je traverse en ce moment...Mes matins sont gris et sans saveur depuis ce 22 novembre. Je me lève tous les jours en me disant "à quoi bon ?" Ma vie future était construite autour de Milo, de son arrivée, de l'avenir que j'aurais du lui offrir. Depuis qu'il n'est plus là je suis...désœuvrée...Je ne sais plus où je vais, ni pourquoi...J'attends que ces interminables journées passent, c'est tout. Je me couche en sachant pertinemment que je me lèverais le lendemain avec cette même mélancolie, cette même amertume, cette même sensation d'évoluer dans un quotidien qui n'a plus de sens, comme un robot...

Et pourtant...pourtant...La seule petite lueur qui me donne encore le goût de me lever de mon lit ...C'est cette envie inavouable d'être maman à nouveau. Je n'ai jamais considéré que j'avais la fibre maternelle, je ne savais pas quel genre de maman j'allais être pour Milo. J'ai eu beaucoup de mal à intégrer le fait que je l'ai été, parce que ma première grossesse s'est mal terminée, parce que mon accouchement prématuré à été si soudain et si rapide que j'étais complètement larguée...Parce que je n'ai pu voir mon premier enfant qu'à travers une couveuse...Branché de tous côtés par des sondes...

 Mais ces six jours de douleur, d'espoir et surtout nos derniers moments ... CE moment ou j'ai pris mon petit garçon dans les bras pour la première fois...J'ai SU, je l'ai SENTI... C'était si beau, si intense, si douloureux que je ne peux pas encore en parler sans verser un seau de larmes (comme maintenant)
Quand je me suis mise à le bercer et chanter pour lui, serrant son petit corps contre moi, Milo à ouvert les yeux et m'a regardée, pour la première fois...

Il était en train de mourir, il était sédaté au possible, mais il a LUTTÉ...il a utilisé toute sa force de petit bébé pour me regarder moi, emporter une image de moi avec lui...Lorsque je touchais son petit front, ses petites joues, il fermait les yeux de contentement puis les ouvrait de nouveau, avec difficulté, pour me regarder encore.

CE MOMENT, le plus sacré, le plus beau, mais le plus douloureux aussi...Celui où j'ai enfin compris et senti le lien si fort qui nous unissait, où je me suis sentie mère jusqu'au moindre atome de mon être, j'étais là pour lui et lui pour moi, j'étais sa maman, il était mon fils, mon tout petit, mon amour pour la vie...Et deux heures après cette épiphanie, Milo s'éteignait...Ca fait mal...Ca fait tellement mal...

Je prends une pause.....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
amy7380

avatar

Nombre de messages : 3102
Age : 35
Localisation : Isère
Je suis : Maman de
Ange(s) : Emma
Décédé(e) à : 22SA+1 décédée d'une chorioamniotite à cause d'un hématome de 10x9cm
Le : 20/06/2015
Date d'inscription : 28/06/2015

MessageSujet: Re: Milo, mon rêve perdu, mon étoile...    Ven 18 Déc - 6:06

Ne t'inquiète, pas tu ne m'as pas blessé.
En fait de ce que je sais, l’âme du futur bébé choisit ses parents, choisis aussi sa mission de vie. Ton petit Milo t'a choisi pour maman, c'est un honneur car il t'a choisi parce qu'il savait que tu te battrais avec lui, que tu l'aimerais pour toujours et ferais tout pour honorer sa mémoire.... Il t'a choisi parce qu'il savais que tu serais forte et que tu réussirais à avancer malgré cette terrible épreuve.
Il était un vrai petit guerrier, d'ailleurs tu as bien choisi son prénom (
Les Milo sont des personnes confiantes et courageuses. Ils possèdent un caractère attrayant et séduisent leur entourage par leurs nombreuses qualités, dont l’esprit combatif et la grande motivation).

Je comprend ce sentiment, moi aussi au début je me sentais vide, ma vie n'avait plus de sens (et pourtant j'ai mes ainés), je me levais et faisais les choses tel un automate. Je n'avais envie de rien, je ne voyais personne....
Puis avec le temps, on reprend le fil de l'histoire, on avance, réorganise sa vie doucement.
Et on fait tout pour donner un nouveau sens à cette vie, on fait des projets....
Et on espère aussi reporter la vie. C'est mon objectif en ce moment, donner à nouveau la vie, une toute dernière fois!

Ce que tu as dit en tout cas est très beau, tu m'as fait pleuré.....
Courage, je te serre fort dans mes bras et t'envoie tout mon réconfort!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Milo, mon rêve perdu, mon étoile...    Ven 18 Déc - 6:16

Bonjour MaeMilo,

Mince je t'avais écrit un message et il s'est effacé quand je l'ai posté.

Je voulais vous souhaiter bon courage, à ton conjoint ainsi qu'à toi. J'envoie un énorme bisou à votre Ange Milo I love you
Parle nous de ton Ange et de ce qu'il vous est arrivé dès que tu en ressens le besoin, c'est très libérateur et ça fait du bien !
Revenir en haut Aller en bas
Vie



Nombre de messages : 474
Age : 44
Localisation : Marseille
Je suis : Maman de
Ange(s) : Vadim
Décédé(e) à : 4 jours de vie - né à 37 sa + 4 jours
Le : 04/10/2015
Date d'inscription : 27/10/2015

MessageSujet: Re: Milo, mon rêve perdu, mon étoile...    Ven 18 Déc - 7:36

MaeMilo

pas assez de jus moi-même aujourd'hui pour trouver les mots réconfortants mais juste un gros calins de réconfort et de pensées positives pour toi et ton bébé d'amour <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MaeMilo

avatar

Nombre de messages : 488
Localisation : Lyon
Je suis : Maman de
Ange(s) : Milo
Étoile Filante
Décédé(e) à : 30 SA + 6 jours de vie
8SA
Le : 22/11/2015
17/03/2016
Date d'inscription : 11/12/2015

MessageSujet: Re: Milo, mon rêve perdu, mon étoile...    Ven 18 Déc - 8:23

Merci infiniment les filles pour votre tendresse et vos bons mots, ca me va droit au coeur et ca fait du bien de se sentir entourée.

Pffouu, me revoilà (avec le nez rouge et les yeux exorbités a force d'avoir pleuré... mais ca va mieux) Parler de cet instant en particulier me mets toujours a l'envers, c'est systématique...
C'est paradoxalement un des plus beaux et un des plus terribles moments de ma vie. J'espère qu'avec le temps je trouverais la force d'en parler sans m'effondrer...

Amy, c'est aussi très beau ce que tu dis sur ces petites âmes qui choisissent leurs parents. Et tu as raison pour le prénom de Milo, nous l'avons choisi à sa naissance pour sa sonorité mais aussi pour ce qu'il représentait. Mon fils ne l'aura jamais aussi bien porté que lors de son court passage sur terre.
Sa tante - la plus jeune de mes soeurs - qui s'était beaucoup investie dans ma grossesse et était dévastée à sa mort s'est fait tatouer une petite dague avec son prénom, pour représenter toute l'essence de ce qu'il était : un petit garçon très courageux, un guerrier de 48cm et 1kg7  I love you

Alexis et Vie, merci pour vos posts. Je partage volontiers votre câlin général, c'est dur pour nous toutes. Je pense aussi très fort a vous et à vos petits amours. Chez moi, un rayon de soleil a percé à travers la grisaille, il fait beau et bon maintenant...C'est peut être un signe de nos anges pour dire "Ne sois pas triste maman, la vie continue , l'espoir existe !"

Tout ca pour dire que oui, ce sentiment de maternité si fort, je ne peux pas envisager de ne plus jamais le vivre. L'amour que j'ai pour Milo restera unique, il sera mon premier enfant toute ma vie durant... Mais j'ai encore tellement a offrir ! J'ai envie que Papange soit aussi papa, je veux le voir avec notre enfant dans les bras, profiter enfin de tous ces rêves perdus qui lui font tellement mal (il avait tellement a coeur d'être un "bon père" pour Milo !)

Je veux pouvoir embrasser ses petites mains, ses petits pieds, serrer mon bébé contre mon coeur, échanger des regards sans me dire que c'est la dernière fois que nous pouvons le faire, le regarder dormir sans me dire qu'il est parti pour de bon. Oui, je veux des nuits blanches quand il fera ses dents, je veux soigner des otites et des diarrhées, je veux me lever a 4h du matin pour tirer mon lait, je prends tout ! Les avantages , les inconvénients , les peurs , les joies , les colères , les moments de découragements et de partage , je veux tout ça...Je veux être maman à nouveau...

Mais je suis freinée par des angoisses, des peurs aussi tenaces que profondes..." Et si ?" ...J'avance, je recule... Un jour je me dit "Oui, je suis prête , je peux le faire !" et le suivant je pense "J'ai trop peur, je n'y arriverai jamais !" Je me sens portée aux nues par l'image de ce petit bébé contre moi et l'instant d'après je retombe dans le gouffre en imaginant le perdre..Aurais-je le courage de faire "le pari" de la vie a nouveau, maintenant que je sais que tout peut basculer sans crier garde ?

Et puis, il y a les 4 mois a patienter avant les résultats de l'autopsie. Papange me dit "On attendra. Et si c'est un problème génétique ou que sais-je, qui risque de se transmettre à un futur enfant ? Ca serait irresponsable de se relancer après ton RDC (qui ne devrait plus tarder d'ailleurs), a l'aveugle, avec le risque de perdre un nouveau bébé. Je ne veux pas revivre ce cauchemar".
Une partie de moi pense "Il a raison. Puis ca te laissera le temps d'avancer dans ton deuil" et l'autre vocifère "La mort me colle à la peau ! Je veux réessayer le plus vite possible, j'en ai besoin !". Bref, je suis écartelée entre deux états d'esprit quant à tout ça...C'est très difficile de savoir ce dont j'ai vraiment envie, ce que je suis vraiment capable de faire...

Je pense que quand je serais prête, je solliciterais l'aide des mamanges espoirs et des nouvelles mamans pour m'aider a prendre ma décision. Je ferais un post spécial pour ca, j'ai déjà une petite idée de comment le présenter. Mais pour l'heure il faut que je sois au clair avec moi-même et surtout que j'en reparle avec Papange (car malgré tout, j'aimerais croire que la disparition de notre petit trésor est un accident, la piste génétique me parait peu plausible...mais je ne suis pas médecin)

J'envoie de douces pensées a nos petites étoiles et à leurs mamanges courageuses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Milo, mon rêve perdu, mon étoile...    Ven 18 Déc - 9:19

MaelMilo, c'est normal tout ce que tu ressens.

J'ai moi-même ressenti toutes ses émotions.
Juste après la mort d'Alexis, j'avais ce besoin viscéral d'être à nouveau maman, je ne savais pas quoi faire de tout cet amour qui débordait et que je ne pouvais pas "vraiment" donner à mon fils !
On voulait aussi attendre les résultats de l'autopsie avant de retenter une grossesse, mais je n'avais qu'une idée en tête c'était de retomber enceinte. J'étais perdue !

Et puis naturellement, sans que je m'en rende compte, la "raison" a pris le dessus. Déjà, parce que je respectais le choix de mon conjoint qui préférait attendre. Et puis aussi parce que je ne voulais prendre aucun risque avant de savoir si c'était génétique ou non.

Attention, je ne dis pas que les filles qui retombent enceinte rapidement ont tort !! Chacun est différent Wink

Et avec le temps qui passe (ça fait un peu plus de 3 mois maintenant), l'idée de retomber enceinte n'est plus une obsession. Même depuis qu'on sait que ce n'était pas génétique. Le fait de laisser les choses se décanter et de ne rien précipiter m'aide beaucoup à y voir plus clair.
Et puis finalement, maintenant, j'en suis à un stade où je me dis que je préfère attendre.
J'aimerais être vraiment prête physiquement et psychologiquement avant de retenter une grossesse. Je me sens encore trop "faible" sur plein de points pour pouvoir vivre une nouvelle grossesse le plus sereinement possible (même si on est d'accord que les futures grossesses ne seront jamais vraiment sereines !)

Du coup, j'essaye de me concentrer sur d'autres choses qui m'aident à me sentir bien. J'ai repris le sport histoire de perdre une dizaine de kilos avant de recommencer les essais bébé (moi qui ne suis pas très sportive et bien là je me défoule ! Combien de fois j'ai pleuré à la fin d'une séance de sport tellement je m'étais surpassée et tellement j'étais fière de moi ! Ca libère !!)
Je fais en sorte que mon conjoint et moi retombions amoureux comme au début. Même si cette épreuve nous a encore plus rapprochés, j'ai envie qu'on se retrouve en tant que couple, et plus seulement comme "parents endeuillés". On se fait des petites surprises, des restos, demain on part se faire un petit weekend en amoureux ! Ca aussi ça fait du bien au moral.

Le temps est ami précieux je trouve.

Courage à vous I love you
Revenir en haut Aller en bas
MaeMilo

avatar

Nombre de messages : 488
Localisation : Lyon
Je suis : Maman de
Ange(s) : Milo
Étoile Filante
Décédé(e) à : 30 SA + 6 jours de vie
8SA
Le : 22/11/2015
17/03/2016
Date d'inscription : 11/12/2015

MessageSujet: Re: Milo, mon rêve perdu, mon étoile...    Sam 19 Déc - 9:23

Merci pour ton témoignage,

C'est toujours intéressant d'avoir une vision de l'après par une mamange dont le deuil est un peu moins récent (même si septembre c'est pas si loin...Pensée à ton petit ange) Notre psy m'a expliqué que cette envie viscérale de retomber enceinte était normale et même plutôt bon signe, car penser à porter la vie de nouveau est le signe qu'on ne s'enferme pas dans ce qu'elle appelle un "deuil pathologique" ou le mal être est tel qu'il colonise l'esprit autant que le corps, qu'il bloque absolument tout.

Ce matin nous étions en consultation avec Papange et elle nous a dit que Milo faisait partie de notre histoire et qu'il était important de savoir comment "la raconter" à l'enfant qui viendrait avant d'envisager de porter à nouveau la vie. Elle aussi pense que ce délai de 4 mois nous laissera le temps d'assimiler un peu mieux son absence et de me "reconnecter" avec mon corps, ce qui me paraît important a moi aussi... Il va falloir que j'apprenne à m'aimer de nouveau, à refaire confiance à ce corps qui n'a pas su garder mon bébé avant le terme...

C'est heureux que ce drame vous ai rapprochés comme jamais avec votre conjoint. (Il y a des couples qui se déchirent après avoir vécu une perte aussi douloureuse malheureusement...) Vous avez raison de prendre soin de vous, de vous accorder ces petits moments de complicité et d'intimité pour vous reconstruire. Sur cela, je n'ai aucune inquiétude nous concernant. Papange et moi sommes plus amoureux que jamais depuis que Milo à enchanté nos vies avant de repartir... Comme je l'ai dit sur d'autres posts, je sais qu'il m'épaulera quel que soit notre avenir et de fait, je respecte ce choix (très plausible) qu'il a de ne rien retenter avant les résultats bien que l'envie d'être mère a nouveau soit toujours très vive en moi.

Je vais essayer de me concentrer sur nos projets futurs (la construction de notre maison notamment) dans l'espoir que cela tarisse un peu ce besoin viscéral, je vais essayer de rendre le souvenir de Milo plus tendre, plus doux...Je veux arriver a penser a lui sans m'effondrer...Je sais que je serais toujours triste d'avoir perdu ma petite étoile, mais je veux pouvoir sourire et me rappeler des bons moments, trouver le bon et le beau dans la douleur des souvenirs les plus difficiles. J'espère que le temps se fera mon allié pour cela, comme tu sembles le souligner.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MaeMilo

avatar

Nombre de messages : 488
Localisation : Lyon
Je suis : Maman de
Ange(s) : Milo
Étoile Filante
Décédé(e) à : 30 SA + 6 jours de vie
8SA
Le : 22/11/2015
17/03/2016
Date d'inscription : 11/12/2015

MessageSujet: Re: Milo, mon rêve perdu, mon étoile...    Lun 21 Déc - 7:41

Mon petit coeur d'amour, mon fils chéri. Il m'arrive quelque chose d'étrange...Et de triste.

Demain, cela fera déjà un mois que tu t'es éteint dans les bras de ton grand-père, mon papa, qui est si affligé de t'avoir perdu même s'il tente de s'en cacher. Depuis, tu n'as cessé d'occuper chaque instant de ma vie et de mes pensées. Ton Papange est auprès de moi, il a appris à trouver les mots justes , à me laisser seule quand j'en ai besoin et m'ouvrir ses bras quand il le faut. Parfois nous pleurons ensemble et il me parle de tous les projets qu'il avait pour toi... Savoir que vous n'aurez pas la chance de vous connaître tous les deux me fait si mal... Tu aurais eu le plus formidable des Papa et sans doute la plus poule des mamans, si seulement...si seulement nous avions pu te ramener chez nous après ces longs jours de lutte en réa néonat. 

Petit Milo, depuis quelque jours, quelque chose s'étiole en moi...Je perds les souvenirs "sensoriels" qui me lient à toi. Je ne me souviens plus de ce que ça faisait de te porter dans mon ventre, ni de sentir tes coups et tes cabrioles qui étaient pourtant si nombreux, car tu étais un bébé très vif...Je ne me rappelle plus de la sensation de ta peau, de tes cheveux, de ton poids dans mes bras...

Et cela me fait mal, car j'ai la sensation que tu t'éloignes un peu plus de moi. Je refuse d'accepter que c'est le temps qui fait son œuvre, j'essaie de retenir ces sensations, ton odeur, ton contact...mais elles s'estompent comme de la fumée entre mes doigts. Tu perds de ta réalité, tu es bel est bien parti pour toujours...Et l'eau froide de la rivière où reposent tes cendres ne me rendra jamais la chaleur de ton petit corps sous mes mains, lorsque la vie l'habitait encore. 

J'ai si mal de voir ce lien avec toi se distendre, se rompre...J'embrasse a corps et cœur perdu ta photo, tous les matins, mais ne reste que le vide bien concret de ton absence...car c'est du papier glacé sous mes lèvres, et non ta peau si douce de bébé, ton petit visage d'ange. 

J'aimerais revenir en arrière, te voir de retour dans mon bidou, là , au creux de moi, bien à l'abri...Mais le cordon est coupé, mon corps ne se souvient déjà plus de toi...C'est comme te perdre une deuxième fois, encaisser un deuxième deuil : celui de perdre ce lien "physique" avec toi, mon fils, mon étoile...Je serais pour toujours une maman incomplète.

Milo, mon amour...Pardonne moi si ces deux derniers jours, je me lève avec la sensation que tout ce drame est arrivé à quelqu'un d'autre, de m'éveiller d'un cauchemar lointain, d'avoir les yeux secs mais fatigués, perdus dans le vague... C'est une carapace. J'ai tellement pleuré, tellement ressassé d'images de ces deux derniers mois, tellement de regrets. Je suis lasse, si lasse... J'aimerais m'endormir sous ma couette et laisser les neiges défiler, hiberner , oublier...puis me réveiller avec la sensation de ton petit corps endormi blotti contre moi, le son de ton souffle régulier dans le noir. Il n'en sera jamais rien, je le constate froidement et je n'ai même plus la force d'en pleurer. 

Je t'aime mon fils, à jamais 
Ta maman
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Milo, mon rêve perdu, mon étoile...    Mar 22 Déc - 10:11

Coucou MaelMilo,

Ne t'inquiètes pas pour ça, tu arriveras à penser et à parler de ton ange sans t'effondrer, et ça arrivera sûrement plus vite que tu le penses.
Ca parait bizarre de dire ça, mais avec le temps on arrive quand même à ressortir pleins de choses positives liées à ce cauchemar... Et toutes ces petites choses nous aident à sourire spontanément quand on pense à nos anges. Au début je pleurais tout le temps aussi, je faisais des crises d'angoisses, j'avais des douleurs partout, j'ai même "atterris" quelques fois aux urgences car je n'arrivais pas à me calmer. 
Et puis le fait de beaucoup discuter de notre ange Alexis avec la famille, les amis, et même parfois à des inconnus, ça fait ressortir pleins de choses et ça apaise beaucoup.

Maintenant j'ai très souvent le sourire quand je pense à lui, et à toutes les bonnes choses qu'il a, et qu'il continue de nous apporter !

Tu as l'impression d'oublier plein de choses, moi c'était pareil, et c'est à ce moment là que j'ai vraiment compris qu'il n'était pas "parti", ou qu'il ne s'était pas "envolé", mais qu'il était bel et bien mort (oui, mort, ce mot est glaçant mais pourtant c'est la réalité) et qu'il ne reviendrait jamais.
Je pense qu'on a l'impression d'oublier certaines choses parce que nos anges ne prennent plus toute la place, mais "leur" place.

Plein de courage à vous et une tendre pensée à Milo I love you
Revenir en haut Aller en bas
MaeMilo

avatar

Nombre de messages : 488
Localisation : Lyon
Je suis : Maman de
Ange(s) : Milo
Étoile Filante
Décédé(e) à : 30 SA + 6 jours de vie
8SA
Le : 22/11/2015
17/03/2016
Date d'inscription : 11/12/2015

MessageSujet: Re: Milo, mon rêve perdu, mon étoile...    Mar 22 Déc - 10:35

Merci Alexismonpetitange pour tes bons mots et pour penser a nous en ce jour si douloureux.

Ca ne me parait pas du tout étrange quand tu me dit que le temps fini par faire son oeuvre et rendre ces moments moins terribles, plus doux , plus tendre. Je l'ai vécu avec le deuil (très long, puisque je l'ai vécu par anticipation) de ma maman, décédée après 10 longues années de lutte contre le cancer.

Tu as raison , ce qui est le plus difficile dans le fait de perdre ces bribes de souvenirs, c'est que cela nous ramène à la froide réalité de l'absence. Le monde continue de tourner, et pour nos petits anges le temps s'est arrêté. Tu dis qu'il peut être un ami précieux et c'est vrai, mais il est parfois impitoyable quand il exerce son pouvoir sur moi...Je me sens poussée vers l'avant alors que j'aimerais tant rester auprès de mon petit ange, dans cet instant figé de ma vie , ces quelques mois partagés avec mon premier-né...

Je pense qu'on a l'impression d'oublier certaines choses parce que nos anges ne prennent plus toute la place, mais "leur" place.

Ce que tu dis me laisse songeuse, ces mots me touchent beaucoup...C'est a la fois terrible de se dire que Milo ne pourra pas prendre "toute la place" dans ma vie, ce qu'il aurait sans doute fait de son vivant...Mais se dire qu'il aura "sa" place me réconforte. J'ai tellement peur que les années ternissent son souvenir...Savoir qu'il restera là pour toujours, présent mais discret, comme l'est le souvenir de ma mère, ca m'apaise un peu même si je sais que je continuerai, avec le temps, à perdre encore quelques précieuses bribes de lui malgré moi...

Je t'envoie également plein de pensées d'amour et d'espoir pour ce Noël sans ton ange
Que sa pensée t'apporte chaleur et sérénité...Tendres pensées à vous. <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MaeMilo

avatar

Nombre de messages : 488
Localisation : Lyon
Je suis : Maman de
Ange(s) : Milo
Étoile Filante
Décédé(e) à : 30 SA + 6 jours de vie
8SA
Le : 22/11/2015
17/03/2016
Date d'inscription : 11/12/2015

MessageSujet: Re: Milo, mon rêve perdu, mon étoile...    Dim 27 Déc - 6:16

Noël est passé. Un Noël en famille en ce qui me concerne. Ce fut difficile...très difficile...mais il y a eu de beaux moments. 

Nous n'avons pas parlé de Milo, mais il était avec nous en pensée. Quelques jours avant, j'avais eu ma grand mère au téléphone pour lui confirmer qu'on serait là, mais qu'on se réservait le droit de rentrer si ça n'allait vraiment pas (ce que tout le monde a compris, heureusement...). Je lui ai confié que j'espérais que les gens auraient une pensée, un petit geste pour mon fils, qu'il ne soit pas oublié. Que pour ma part, j'amènerais peut être une bougie pour qu'il soit parmi nous. 

Finalement, je n'ai pas amené de bougie (pas eu le temps finir de la décorer) mais j'ai été émue au larmes quand j'ai vu toutes celles qui brillaient autour du sapin. Le message était passé, il a continué de l'être par les sourires un peu tristes, les mains posées sur mon épaule et sur mon bras quand je craquais... 
"Tu as le droit d'être triste" m'a-t-on dit, je crois qu'ils n'ont pas réalisé combien cette phrase m'a fait du bien... Je n'aurais pas réussi à me retenir de toute façon...Surtout avec le petit bonhomme de 8 mois (un cousin de Milo, j'aurais souhaité qu'ils soient comme cul et chemise vu leur proximité en âge) qui crapahutait entre les cadeaux...C'était vraiment dur de le voir babiller, attendrir tout le monde, se blottir dans les bras de sa maman...Alors que je n'aurais jamais la chance de connaître ces instants avec mon propre fils...Ca m'a brisé le coeur...J'étais presque soulagée quand ils sont allés le coucher. Heureusement ses parents ont compris, sa mère (l'épouse de mon cousin) m'a pris à part dans la soirée, on a parlé de mon bébé, de ma peine, de ma culpabilité...

"Tu dois me détester" m'a-t-elle dit avec un sourire navré.
J'ai dit que non, que je ne pouvais pas lui en vouloir d'être maman, pas plus que je n'en voulais à son fils d'être un bébé (trop mignon en plus.) mais que je ne pouvais pas m'empêcher d'y voir ce que je n'aurais jamais avec le mien.

Ce matin on s'est accrochés avec Papange. Depuis je me traîne un cafard sans fin...Ces derniers jours ( sans compter Noël), j'étais plus ou moins en train de reprendre une vie "normale", j'essayais de redevenir la "moi" d'avant avec son caractère, ses idées, ses envies... J'aurais du savoir que c'était peine perdue... Je ne serais plus jamais la même...

Milo, mon amour , mon bébé rien qu'à moi, je t'aime et je pense à toi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
larie

avatar

Nombre de messages : 770
Localisation : rennes
Je suis : Maman de
Ange(s) : Mathéo
Décédé(e) à : 22 SA
Le : 09/09/2015
Date d'inscription : 22/09/2015

MessageSujet: Re: Milo, mon rêve perdu, mon étoile...    Dim 27 Déc - 6:25

Comme je te comprend en ce qui concerne le fait d'avoir l'impression de reprendre une vie normale et que finalement ca ne sera jamais ca.Moi aussi je pensais aller mieux et finalement énorme coup de cafard, les pleures qui reviennent, ce sentiment de culpabilité.Bon courage à toi et tendres pensées à Milo et à toi bien sur.
Je te serre fort dans mes bras.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
amy7380

avatar

Nombre de messages : 3102
Age : 35
Localisation : Isère
Je suis : Maman de
Ange(s) : Emma
Décédé(e) à : 22SA+1 décédée d'une chorioamniotite à cause d'un hématome de 10x9cm
Le : 20/06/2015
Date d'inscription : 28/06/2015

MessageSujet: Re: Milo, mon rêve perdu, mon étoile...    Dim 27 Déc - 6:34

oh c'est super ce qu'ils ont fait, ils ont pensé à Milo, ils ont aussi eu les bons gestes, les bonnes paroles vis à vis de toi!
Pour ce qui est de revenir l'ancienne "toi" je te le dis tout de suite, cette personne n'existe plus!
Courage à papange et à toi! Avec le temps la peine sera moins forte, toujours présente mais moins forte!
Je pense à toi ainsi qu'à ton petit Milo!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MaeMilo

avatar

Nombre de messages : 488
Localisation : Lyon
Je suis : Maman de
Ange(s) : Milo
Étoile Filante
Décédé(e) à : 30 SA + 6 jours de vie
8SA
Le : 22/11/2015
17/03/2016
Date d'inscription : 11/12/2015

MessageSujet: Re: Milo, mon rêve perdu, mon étoile...    Dim 27 Déc - 6:48

Larie, merci. Je partage volontiers ce gros câlin, il ne sera pas de trop vu la période I love you

J'ai lu que c'était pas top non plus de ton côté avec Papange, j'en suis désolée. J'espère qu'il comprendra que pleurer t'aide à évacuer toute cette souffrance, ce n'est pas grave qu'on pense à nos anges en pleurant, du moment qu'on pense à eux et qu'on fait vivre leur souvenir. Il ne parle pas de Mathéo, mais je suis sûre qu'il y pense tout les jours. 

Peut être que vous avez besoin d'un petit temps chacun de votre côté pour faire votre deuil. Depuis la mort de notre fils, j'étais constamment collée à Papange...Genre en mode koala, j'avais besoin de ses bras, de son odeur, qu'il me materne , qu'il me bichonne pendant que je pleurais tout mon soûl en pensant à Milo. 

Là je sens que j'ai besoin d'air...j'ai besoin d'avoir de l'intimité avec le souvenir de mon bébé.
Et Papange à sans doute envie lui aussi de se retrouver seul avec son fils...C'est ce que j'ai cru lire derrière notre engueulade de ce matin. 

Comment va se passer le nouvel an chez toi ? Tu trouves de quoi occuper un peu tes journées, d'alléger tes pensées ?

Amy, oui, j'ai de la chance d'être bien entourée ...Je ne sais que trop bien la douleur des paranges face aux maladresses ou à l'indifférence de leur entourage...Cela m'est pour l'instant épargné du côté de ma famille, j'espère juste que le temps n'amenuisera pas ces attentions envers mon fils.

Ca t'es arrivé après l'envol de ta puce de te demander comment tu allais te reconstruire après tout ça ? Quelle genre de personne tu serais ? Je me préparais à être mère, je n'ai plus rien...Que vais-je devenir ?...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Audrey-jade

avatar

Nombre de messages : 256
Age : 34
Localisation : St Laurent du var
Je suis : Maman de
Ange(s) : Mon bel ange Jade
Décédé(e) à : 38+4Sa
Le : 04/10/2015 sans aucune raison médicale.
Découverte d'un SAPL en février 2016, sans certitude que ce soit la cause.
Date d'inscription : 12/11/2015

MessageSujet: Re: Milo, mon rêve perdu, mon étoile...    Dim 27 Déc - 8:33

Bonjour, ton récit de Noël m'a beaucoup touché. Impossible de ne pas frissonner et pleurer.
Les gestes et paroles de ta famille ont été beaux. Tu es bien entourée et c'est un cadeau précieux de la vie.

Je te rejoins sur l'impression que nous donne les bébés dans notre entourage, c'est un mélange de tendresse a la vue de ces petits bouts mais aussi beaucoup de rancoeur et de tristesse car les nôtres ne sont plus et ne seront jamais. Préserves toi dans les moments où tu penses que ce n'est pas bon pour toi.

Pour ce qui est de la vie normale et les montagnes russes des émotions je rejoins le club. Déjà comme te le dit Amy, ton conjoint et toi même n'êtes plus les mêmes. Tout ton être s'est transformé depuis cette épreuve, vous ne porterez plus le même regard sur la vie, l'entourage.. etc. Ca serait si simple de faire machine arrière et redevenir comme avant... Cet avant qu'on aimait tant.... Vous êtes nés à une nouvelle vie ce jour là. 
Tout ce que je peux te dire, car tout comme toi, ma puce s'est envolée il y a peu de temps, c'est de garder cette flamme d'espérance, car tant qu'il y aura de l'espoir, il y aura de la joie et de l'amour. Le temps nous apportera surement plus de douceur et surtout nous guidera vers ce que nous devons être. Prend le temps d'être à l'écoute de toi même et des signes...
Depuis le début des fêtes de Noel je pleure ma puce matin et soir, c'est dur, mais je m'accroche, pour la vie, pour l'espoir de donner un enfant à mon chéri... même si je ne sais pas ou je vais pour le moment, je reste centrée sur moi même. Prend soin de toi, et de ton homme. Vous êtes tous les deux dans le deuil,  chacun à sa manière. L'incompréhension, la colère de chacun, l'injustice, peuvent amener quelques étincelles dans le couple, restez soudés, accrochez vous à l'amour qui vous à porté jusque là. Quand il y a une dispute, il faut faire preuve de discernement et voir avec compassion la partie de l'autre qui est en souffrance et qui s'exprime à ce moment là. C'est un travail de soi à faire mais c'est bénéfique pour chacun.
Tu dis "je me préparais à être mère".. tu es mère, ne te juge pas autrement, tu as porté un enfant au creux de toi. Tu ne l'es pas devenue de la manière que tu le souhaitais mais tu en es une, et tu le seras un jour, crois-y fort. Ton petit Milo veillera sur toi pour qu'un petit espoir se niche en toi. 

En attendant je t'envoie beaucoup d'amour et de calins. Je n'oublie pas Larie et Amy... (Larie, le déni fait parti du deuil, n'en veutpas à ton chéri, accroches toi, ce n'est pas contre toi...)

Pleins d'Amour a nos bébés envolés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
amy7380

avatar

Nombre de messages : 3102
Age : 35
Localisation : Isère
Je suis : Maman de
Ange(s) : Emma
Décédé(e) à : 22SA+1 décédée d'une chorioamniotite à cause d'un hématome de 10x9cm
Le : 20/06/2015
Date d'inscription : 28/06/2015

MessageSujet: Re: Milo, mon rêve perdu, mon étoile...    Dim 27 Déc - 9:05

Maemilo, tu es maman! Une maman pas comme les autres certes, mais tu es quand même une maman! Tu as porté ton petit Milo, tu l'a bercé dans ton ventre, mis au monde....Tu l'as aimé et ne cesseras jamais de l'aimer! C'est ce que fait une maman,non?

Après l'envol de ma puce, je me suis demandée ce que j'allais faire! J'avais beau avoir mes loulous, je ne trouvais plus de sens à ma vie. Emma était mon avenir et d'un coup tout a disparu! Après une longue période ou je ne faisais que me morfondre, j'ai eu un déclic et j'ai décidé d'avancer..... Je prends soin de moi, je fais des choses qui me font plaisir, j'essaye de trouver du positif dans chaque chose, d'avoir des objectifs.... Mon objectif 2016, c'est avoir bébé espoir mais c'est aussi avoir du changement dans ma vie (trouver ma voie professionnelle par exemple).
Je suis sure que ma puce est fière de me voir avancer.
Nos anges ne souhaitent qu'une chose, c'est que nous soyons heureux alors faisons en sorte qu'ils le soient aussi!

Cela ne fait qu'un mois que ton petit ange s'est envolé, c'est si frais! Essaye de te centrer sur toi, prend soin de toi, fais des choses que tu aimes, activités créatives, sport.... Sors avec ton chéri, va au cinéma.... Tous ces petits moments de bonheur vont te faire du bien au moral!
Les jours passeront et tu verras que tu recommenceras à faire des projets, tu avanceras!
Même si c'est c'est dur, aie confiance en la vie et garde espoir!
Milo veille sur vous!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MaeMilo

avatar

Nombre de messages : 488
Localisation : Lyon
Je suis : Maman de
Ange(s) : Milo
Étoile Filante
Décédé(e) à : 30 SA + 6 jours de vie
8SA
Le : 22/11/2015
17/03/2016
Date d'inscription : 11/12/2015

MessageSujet: Re: Milo, mon rêve perdu, mon étoile...    Dim 27 Déc - 10:02

Merci les filles, pour vos messages qui sont justes et touchants. Les temps sont durs, et cela fait du bien de voir qu'il y a toujours des mamanges pour vous lire et vous comprendre dans les moments difficiles. 

Je ne me dénie pas le droit d'être mère, mais je sais juste que je serais toujours une maman incomplète. Vous avez raison quand vous dites qu'être une maman c'est aimer, porter en soi , mettre au monde...mais c'est aussi accompagner nos enfants sur le chemin de la vie, les protéger, les aider à se construire, les voir grandir. Autant de choses que je ne pourrais jamais accomplir avec Milo...

Audrey-jade exprime parfaitement ce que je ressens quand elle dit que je ne suis pas devenue maman de la manière que je le souhaitais, mais c'est notre lot à toutes je crois. Qui aurait souhaité devenir une mamange ? Nous étions toutes prêtes a pouponner nos petits bouts.

Pour l'altercation avec Papange, je ne m'inquiètes pas. Notre pratique de la psychothérapie a deux nous as appris à nous écouter l'un l'autre même quand nous sommes en colères, nerveux, aigris...tristes... Ces anicroches sont désagréables (surtout pour moi, j'y suis deux fois plus sensible depuis que Milo n'est plus là) mais toujours solvables et quelques fois elles dévoilent des choses que nous avons manqué chez l'autre. J'ai confiance en Papange, je l'aime et je sais qu'il vit la perte de notre fils autant que moi... Mais en ce moment j'ai envie d'être dans mon coin, d'avoir Milo rien que pour moi...Ca me rends irritable. 

Amy et Audrey, je vais suivre vos conseils et prendre soin de moi, m'écouter et je verrais bien ce qu'il en sortira.. quelle nouvelle "moi" va éclore de tout ça au bout du compte. Jusqu'à peu, je mangeais tout le temps et n'importe comment ( chez moi on trouve du réconfort dans la nourriture, c'est culturel) , j'entretenais mes kg de grossesse...Parce que c'était une manière de retenir Milo, de me souvenir de ces mois dans mon ventre ou j'irradiais de bonheur...
Maintenant je me sens mal dans mon corps et ces bourrelets m'indisposent énormément. J'ai envie de reprendre le sport...

Et puis...Papange m'a proposé un projet, faire le voyage dont nous rêvons depuis un an...Que nous avions du remettre à plus tard lorsque j'ai su que j'étais enceinte. Il voudrait que nous le fassions en février, après la DPA de Milo au 30 janvier, pour être rien que nous trois et associer cette période douloureuse à de jolis souvenirs, de bons moments , même s'ils seront toujours teintés par la tristesse de ne pas avoir notre bébé à nos côtés...

Reprendre le sport, relancer le projet de maison, faire ce voyage, rester positive quant à l'avenir (je veux croire que je serais mère a nouveau !!! ), j'en ai envie, je peux le faire...je VAIS le faire !

J'aimerais juste cesser de ressentir la culpabilité de "passer à autre chose", de "chasser ma grossesse au loin", de faire "semblant d'aller bien", de "faire l'impasse sur le drame", ....Toutes ces pensées mesquines qui m'habitent et me font perdre confiance en moi, je sais qu'elles sont fausses, je sais que mon fils me manquera toute ma vie, que je l'aimerais à jamais quoiqu'il advienne...Pourquoi j'ai peur d'être injuste envers le souvenir de mon bébé, alors que tout ce que je cherche c'est aller mieux ?

C'est le b*rdel dans ma tête en ce moment, je vous demande pardon...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Audrey-jade

avatar

Nombre de messages : 256
Age : 34
Localisation : St Laurent du var
Je suis : Maman de
Ange(s) : Mon bel ange Jade
Décédé(e) à : 38+4Sa
Le : 04/10/2015 sans aucune raison médicale.
Découverte d'un SAPL en février 2016, sans certitude que ce soit la cause.
Date d'inscription : 12/11/2015

MessageSujet: Re: Milo, mon rêve perdu, mon étoile...    Dim 27 Déc - 10:55

La culpabilité nous la ressentons toutes. Elle est légitime, quel que soit le moment où nous avons perdu notre enfant et la manière. Nous culpabilisons de ne pas avoir pu faire quelque chose pour les sauver, ne pas avoir pu leur donner la vie... Nous morfondre dans notre malheur serait donner raison à notre culpabilité. Quand tu culpabilises, meme d aller de l'avant, c est ton ego qui parle, pas ton cœur, ton âme.
Ton cœur sait a jamais que Milo aura toujours sa place en toi, vous êtes liés à jamais sur le plan énergétique et émotionnel. Ton toi profond sait l'amour inconditionnel que tu voues à ton enfant.
L'ego, est une démonstration du mental, il se manifeste par la culpabilité, la colère....etc, il n'aime pas l'inconnu et aime ruminer dans le passé ou faire milles projets d'avenir. Il ne sert qu à t'eloigner de ce que tu es, ton être. À cause de lui tu n es jamais dans l'instant présent. 
Quand on te dis de prendre soin de toi, c est bien évidemment de faire des projets d'avenir, mais surtout de vivre pleinement le présent comme il se présente à toi. Fait chaque chose en conscience, vis chaque émotion et surtout rend à l'univers cette colère qui ne t'appartient pas, elle t'eloigne de ce que tu es: un être d'Amour. Tu n'es pas tes émotions, tu les vis et il est normal d'en avoir, les bonnes comme les mauvaises, c est l'ambivalence de la vie.

On m'a donné une méthode pour chasser la colère et la rendre à l'univers. Moi je le fais à la plage car j'habite à côté. Tu peux trouver une alternative. 
Quand je ne suis pas bien, je prend un galet et j'imagine que j'y déverse ma colère... Et je jette à la mer, chaque galet représente une pensée qui n est pas bonne à garder. Ça fait du bien. Il est important de marquer des actes. C est ma manière de le faire.

Tu va y arriver, crois y, tiens bon, aimez vous fortement. Vos projets sont nobles et justes. Tu avanceras même quand tu as l'impression de reculer ou rechuter.

Je t embrasse bien fort
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MaeMilo

avatar

Nombre de messages : 488
Localisation : Lyon
Je suis : Maman de
Ange(s) : Milo
Étoile Filante
Décédé(e) à : 30 SA + 6 jours de vie
8SA
Le : 22/11/2015
17/03/2016
Date d'inscription : 11/12/2015

MessageSujet: Re: Milo, mon rêve perdu, mon étoile...    Dim 27 Déc - 11:25

Ton message m'a bouleversé Audrey, il a vraiment trouvé écho en moi...Merci infiniment !

Je comprends...La façon que tu as d'expliquer ce qu'est de vivre l'instant présent me parle, et cette phrase en particulier "tu n'es pas tes émotions, tu les vis" à vraiment renversé ma façon de voir les choses...Je trouve cela très vrai.


J'aimerais avoir la chance d'avoir la mer près de moi, j'ai toujours trouvé que c'était un excellent baume pour l'âme et sa vue m'enchante...Malheureusement , j'en suis loin.Je vais donc me trouver une autre méthode pour me "désincarner" de cette colère, de cette amertume, me recentrer sur ce qui compte vraiment et ce que je dois retenir du passage de mon fils sur Terre : l'Amour qui l'entourait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Milo, mon rêve perdu, mon étoile...    Dim 27 Déc - 12:08

Coucou MaeMilo,

Courage à toi, c'est normal d'être confuse dans ce que tu ressens, avec ces 10 tonnes d'émotions différentes qui nous tombent sur la tête en même temps, c'est difficile de gérer tout le temps !

Tout le monde à raison, il faut prendre du temps pour toi ! Essayer de trouver un moyen de décompresser un peu...  Moi j'écris souvent à Alexis dans un agenda d'art thérapie, il y a de beaux dessins que je coloris pendant des heures, ça prend un temps fou et ça permet de se concentrer et de penser un peu à autre chose !

Comme toi je me consolais beaucoup avec la nourriture après l'accouchement (moi aussi c'est mon truc, malheureusement). J'avais déjà 10kg en trop avant de tomber enceinte. Je suis adepte de la bonne bouffe, et à la base le sport n'est pas spécialement mon meilleur ami :-)
Au début je me disais que j'avais bien le droit au moins à ça, que rien d'autre ne me faisait envie alors comme il n'y avait que la nourriture qui me consolait ben je me faisais plaisir...
Et puis il n'y a pas longtemps j'ai eu un déclic, je me suis dit que mon Ange n'aimerait sûrement pas que je me laisse autant aller. Je pense qu'il aimerait que sa Maman ait de la volonté et soit forte. Et j'aimerais qu'il soit fière de moi !

Du coup, je me suis fixée un objectif : perdre 10kg d'ici fin février.
Déjà, ça me fait penser un peu à autre chose, et ça me redonne un but et l'envie de "me battre" pour quelque chose.
Je mange sainement (bon, on fait exception des repas de fêtes du moment hein !) donc je suis beaucoup plus en forme, je dors mieux.
Et surtout je fais du sport ! Bon, ç'a été difficile de m'y mettre je te le cache pas ! Au début je commençais par 20min de vélo par ci, par là...
Et depuis 1 mois j'en fais presque tous les jours, c'est limite devenu une (bonne) drogue . J'adore, ça me défoule à fond et ça m'aide beaucoup à faire ressortir toutes mes émotions, je pleure souvent après la séance et ça me fait vraiment du bien.
Et le fait d'avoir dépenser plein de calories et d'être fière de moi m'aide beaucoup à ne pas craquer sur la nourriture après. je me dis "mince, j'ai pas été courir pendant une heure pour rien ! Donc le paquet de gâteaux il restera dans le placard" Very Happy
Et puis le fait de voir les kilos qui s'envolent et de me sentir mieux dans mes fringues ça fait du bien aussi.

J'espère que tu arriveras à trouver quelque chose qui t'aide à te sentir mieux :-)
Revenir en haut Aller en bas
Audrey-jade

avatar

Nombre de messages : 256
Age : 34
Localisation : St Laurent du var
Je suis : Maman de
Ange(s) : Mon bel ange Jade
Décédé(e) à : 38+4Sa
Le : 04/10/2015 sans aucune raison médicale.
Découverte d'un SAPL en février 2016, sans certitude que ce soit la cause.
Date d'inscription : 12/11/2015

MessageSujet: Re: Milo, mon rêve perdu, mon étoile...    Dim 27 Déc - 12:21

C'est avec plaisir que je t'ai parlé avec mon coeur et je suis  heureuse de t'avoir donné un peu de joie ou de réconfort.

Tu va trouver un exutoire, à travers le sport déjà, comme te le dis la maman d'Ange Alexis, et puis pourma méthode même si tu n'as pas la mer, tu as le rhône à Lyon, tu peux peut-être te rendre sur les berges...



Je te serre fort contre mon coeur.

Des bisous à nos Anges.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MaeMilo

avatar

Nombre de messages : 488
Localisation : Lyon
Je suis : Maman de
Ange(s) : Milo
Étoile Filante
Décédé(e) à : 30 SA + 6 jours de vie
8SA
Le : 22/11/2015
17/03/2016
Date d'inscription : 11/12/2015

MessageSujet: Re: Milo, mon rêve perdu, mon étoile...    Dim 27 Déc - 14:53

Audrey, c'est vrai, il y a le Rhône...Je pensais même à la confluence entre le Rhône et la Saône qui est désormais plus joliment aménagée, un lieu chargé d'histoire et de symbolique forte. J'irais jeter mon galet la bas. Merci pour cette belle idée <3

Mamange d'Alexis, merci pour ton précieux message


"Au début je me disais que j'avais bien le droit au moins à ça, que rien d'autre ne me faisait envie alors comme il n'y avait que la nourriture qui me consolait ben je me faisais plaisir..."

C'est EXACTEMENT ce que je traverse en ce moment. Je me dis que je peux au moins trouver du réconfort dans le fait de manger ce dont j'ai envie sans me prendre la tête, c'est facile, ça rassure, ça "remplit"...Et je ne me suis jamais senti aussi vide qu'après avoir perdu mon bébé...

Mais ta détermination fait plaisir a voir, c'est vraiment courageux de t'être fixé un objectif comme celui-ci et de t'y tenir! Cela te fait grand bien on dirait, sur bien des plans, et je ne peux que le comprendre...Je pense que j'ai besoin de reprendre le contrôle sur mon corps (et donc mon mental) aussi !

Quel sport pratiques tu mamange d'Alexis ? Pour ma part je faisais de la zumba (j'ai arrêté au début de la grossesse , trop dangereux, mais je n'ai pas trop envie d'y retourner afin d'éviter les questions...douloureuses. Je vais changer de club je pense), de la natation, beaucoup de marche aussi). J'aimerais bien essayer la course (parait qu'une fois qu'on est dedans on arrête plus) mais mon corps m’embarrasse quand je cours, je n'ai pas "la bonne foulée" comme dirait l'autre.

En tout cas merci infiniment pour vos réponses les mamanges, cela m'a aidé à y voir plus clair.
J'espère que je suis sur le bon chemin.

Je vous embrasse ainsi que tous vos petits anges dans le ciel d'hiver.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Milo, mon rêve perdu, mon étoile...    Dim 27 Déc - 17:37

Peut-être que plus tard tu retourneras à la Zumba, pour l'instant il ne faut pas te forcer si tu ne te sens pas prête. Ca vaut pour beaucoup de choses, pas seulement le sport ;-)

Je fais pas mal de vélo elliptique, je courre (enfin je trottine, mais pendant longtemps Smile Et c'est vrai que c'est carrément addictif une fois qu'on a trouvé son rythme et qu'on n'est pas obligée de s'arrêter tous les 5 min à cause d'un point de côté !) Je fais de la Wii Fit aussi, c'est assez rigolo. Tout ça sur de la musique à fond, ça motive :-)
Les jours où j'ai la flemme j'essaye quand même d'aller au moins marcher un peu.

Déjà 3kg de perdus, ça encourage ! (Bon j'ai un peu repris avec les repas de fête mais c'est pas grave, je garde mon objectif en tête c'est le principal).

Bisous à nos petits Anges d'Amour
Revenir en haut Aller en bas
larie

avatar

Nombre de messages : 770
Localisation : rennes
Je suis : Maman de
Ange(s) : Mathéo
Décédé(e) à : 22 SA
Le : 09/09/2015
Date d'inscription : 22/09/2015

MessageSujet: Re: Milo, mon rêve perdu, mon étoile...    Mar 29 Déc - 13:37

Maemilo j'ai lu ce que tu as écrit dans "lettres au ciel", c'est vraiment très beau ce que tu dis, les larmes sont présentes.Tu exprimes tellement bien tes sentiments, c'est si touchant.
Douces pensées à Milo et Mathéo.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MaeMilo

avatar

Nombre de messages : 488
Localisation : Lyon
Je suis : Maman de
Ange(s) : Milo
Étoile Filante
Décédé(e) à : 30 SA + 6 jours de vie
8SA
Le : 22/11/2015
17/03/2016
Date d'inscription : 11/12/2015

MessageSujet: Re: Milo, mon rêve perdu, mon étoile...    Mar 29 Déc - 14:11

Merci beaucoup larie,

Je suis contente que ce texte te parle. Quelque part, mes mots(maux) sont ceux de toutes les mamanges alors si tu as pu t'y retrouver, pleurer , ressentir alors tant mieux. Cela me donne la sensation de t'avoir aidé, cela nous rapproche

Ce soir, Papange sort de nouveau faire la tournée des Copaings...
Soirée en tête à tête avec mon beau-père en perspective...Je commence a me demander si j'ai bien fait de le suivre a Montpellier, mais la perspective de passer cette semaine seule était encore moins séduisante...

Courage ma belle, je pense à toi et à nos petits garçons.
Des bisous <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
larie

avatar

Nombre de messages : 770
Localisation : rennes
Je suis : Maman de
Ange(s) : Mathéo
Décédé(e) à : 22 SA
Le : 09/09/2015
Date d'inscription : 22/09/2015

MessageSujet: Re: Milo, mon rêve perdu, mon étoile...    Mar 29 Déc - 14:29

Tu peux pas sortir de ton coté?Te faire un ciné ou autre chose?
Moi pour ce qui est d'écrire mes sentiments j'ai beaucoup de mal, quand dans la journée j'ai des choses à dire à mon fils, quand je me retrouve à devoir l'écrire je n'y arrive pas, même parfois je n'arrive pas à lui dire ce que j'ai envie quand je suis au cimetière.Mais cela me fait du bien de lire les écrits des autres mamanges.
Bonne soirée à toi quand même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Milo, mon rêve perdu, mon étoile...    

Revenir en haut Aller en bas
 
Milo, mon rêve perdu, mon étoile...
Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nos Petits Anges au Paradis :: DEUIL PÉRINATAL :: TÉMOIGNAGES-
Sauter vers: