DEUIL PÉRINATAL - SITE OFFICIEL
 
AccueilGalerieFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Mon petit garçon, nous t'attendions tant

Aller en bas 
AuteurMessage
Martie

avatar

Nombre de messages : 114
Localisation : Alpes maritimes
Je suis : Maman de
Ange(s) : Warren
Décédé(e) à : 22 SA+1
Le : 09/04/2015
Date d'inscription : 08/01/2016

MessageSujet: Mon petit garçon, nous t'attendions tant    Lun 11 Jan - 7:24

Quelques mois après, je souhaite vous raconter l'histoire de mon petit garçon, que nous avons perdu à 22sa+1. 

Nous sommes mariés depuis 2010 et décidons de fonder notre famille dès 2011. On sait déjà que j'ai un SOPK, responsable d'infertilité. Je suis des traitements pour retrouver une ovulation. Mais nous décidons de profiter de la via, de ne pas trop nous focaliser dessus. En 2012, mes cycles reviennent, nous essayons naturellement et aucun bébé ne vient. S'en suivent des examens plus poussés en vue d'une PMA où nous découvrons que mon mari est infertile également (oats sévère), et que le test de huhner est négatif car j'ai une glaire cervicale hostile, et puis un problème de vascularisation. Je ne le prends pas très bien mais nous sommes combatifs. J'en ris en me disant qu'au moins, je n'ai pas d'endométriose. 

Le parcours PMA n'est pas évident. Les dosages d'hormones sont difficiles à trouver pour les médecins, car à trop faible dose je ne réagis pas, et à forte dose je risque de graves complications (appelée hyperstim). 
En novembre 2014, nouveau protocole. Je le suis à la lettre, les piqûres se font à heure précise, ça tire dans le ventre et j'ai toujours les larmes aux yeux. Mais je prépare 24 follicules ! 24 chances d'avoir de petits embryons ! Je suis très heureuse. Le week end précédant la ponction ovarienne, je reçois un appel en urgence du centre de PMA : il faut arrêter les injections, mon corps réagit trop. Mais on maintient la ponction. 
Sur les 24 follicules, il n'y aura finalement qu'un embryon. Nous tombons de haut. Il n'y à à tout casser que 20 % de chances de réussite par transfert d'embryon. Je pense que c'est perdu. Mais "Il est vraiment très beau" selon le labo. Moi je suis malade, mais soulagée que le transfert puisse se faire (je suis en hyperstim et normalement dans ces cas là on annule le transfert). 
Je passe des jours entiers allongée. Au bout de 10 jours mon état s'aggrave. Je vomis, mon ventre gonfle de manière effrayante, mon taux de leucocytes explose, je n'arrive plus à respirer, à tenir debout, j'ai mal de partout, je ne peux plus bouger, je n'arrive pas à faire pipi pendant 1 semaine, je ne peux plus manger. Je suis en hyperstimulation sévère. 

Et je suis enceinte. Mon unique embryon, mon petit warrior. Que je suis fière ! 

L'aventure commence. Je suis mal en point mais la plus heureuse du monde. J'ai beau avoir des nausées, des envies que je ne peux pas combler (je demande à mon mari de se faire une raclette rien que pour sentir l'odeur du fromage !), je n'arrive pas à croire que je suis enceinte. Les infirmières qui me font les soins à domicile sont préoccupées par mon état et la taille de mon ventre qui ressemble à celui d'une femme enceinte de 6/7 mois. On évoque l'IMG si ça continue à empirer. C'est hors de question, mon petit miracle est là et il le restera. 

J'ai très peur de le perdre. Je suis déjà tellement attachée à LUI. Je sais que c'est un garçon, c'est inexplicable. Je demande à chaque prise de sang qu'on me teste les taux HCG pour vérifier que la grossesse évolue. Et je reste plus d'un mois alitée. 

le 29 décembre 2014, je reprends le travail, encore très fatiguée. Mais à peine deux heures passées là bas et je perds du sang. Je fais un malaise, ma tension est à 19, les collègues appellent les pompiers et à l’hôpital je te vois en écho. Tu es si petit et déjà tout pour nous. Le médecin de l'hopital est préoccupé par mon hypersimulation, qui, même si elle s'est calmée, est toujours importante. A nouveau je suis en arrêt 3 semaines avec pour consigne de me reposer. 

Ma meilleure amie, qui est enceinte de son 2ème, ne comprend ni mes précautions ni mes craintes. Elle, elle part du principe que "c'est pas un gosse qui n'est pas encore né qui va la faire chier". Elle refuse de changer son alimentation à cause des risques de toxoplasmose et se moque de moi à de nombreuses occasions. Jusqu'au jour où elle me sort que "de toute manière, rien ne sera jamais normal dans ma grossesse", et que pour elle, ça se passera bien "parce qu’elle l'a décidé". C'est est trop, elle ne m'a jamais soutenue durant les fiv et là elle se moque de moi, alors que j'ai peur pour toi, je décide de couper les ponts. 

je reprends le travail fin janvier. L'écho morpho montre un bébé merveilleux. Tu joues à faire le lapin, tu mets tes petites mains au dessus de ta tête pendant toute la séance, avec ton papa nous sommes si émus. Je suis toujours convaincue que tu es un garçon, mais un jour on nous annonce que tu es une fille. Je ne veux y croire. Puis pareil à l'écho suivante. Je finis donc par y croire. 

La reprise au travail est fatiguante. Je côtoie des personnes âgées, malades, et j'ai peur. Je passe mes journées dans les couloirs, à marcher et entrer dans les chambres. Un jour, une dame tombe devant moi et en voulant la rattraper je me fais très mal. J'ai une stagiaire, qui a déjà manqué beaucoup de son stage à cause de mes arrêts maladie. Je me sens mal à l'aise, mais aussi mal physiquement. Les contractions arrivent très tôt, j'ai mal au ventre, et un jour je m'enferme dans le bureau pour appeler ma gynéco, en pleurs. 
Elle me reçoit aussitôt, et trouve que mon col est court, 28 mm vers 16 sa. Elle remarque que durant les contractions le col passe à 22 mm. Je fais un ECBU et je suis arrêtée jusqu'à la fin de la grossesse. 
Je me sens très honteuse de quitter le travail comme ça. Contrairement aux collègues infirmières et aide soignante, moi je suis juste psychologue, mon travail n'est pas physique et pourtant je ne tiens pas le coup. J'essaie de contacter de potentielles remplaçantes et je retourne là bas pour faire les entretiens. Mais j'ai trop mal et je dois arrêter. 
Cette nuit là, de violentes douleurs me prennent dans le dos, le ventre, les jambes. J'ai de terribles contractions et mon mari m'emmène aux urgences. On me garde en observation et on me trouve des grains de sable dans la vessie: je fais une colique nephretique, c'est ce qui expliquerait toutes les douleurs. Je reste quelques jours à l’hôpital mon bébé, et je te vois souvent à l'écho. Je t'aime tant ! 

Je rentre à la maison et quelques jours plus tard j'attrape une sorte de grippe. Je ne peux pas prendre de médicaments et j'attends que ça passe, mais je suis épuisée. Au lit encore et toujours. 

Lorsque la grippe passe, je fais mon écho de contrôle de la vessie suite à la colique nephretique. Et le médecin me dit qu'ils voient un zizi à l'image. Je le savais ! Tu es ben un garçon ! Il me demande si c'est bien ce que je voulais, je suis surprise car je n'y avais pas pensé comme ça: je veux juste que tu sois en bonne santé, quel que soit ton sexe. Nous t'avons attendu si longtemps. 

Malgré toutes mes craintes et ma fatigue, tu es toujours en pleine forme et tu grandis sereinement. Tu es notre petit warrior, notre embryon miraculé, et nous te souhaitons une vie de force. Nous t'appellerons Warren. 

Durant tous ces mois, je vais voir une psychologue pour m'aider à apaiser mes angoisses. Car en même temps que tu m'émerveilles, j'ai très peur de te perdre. Tout le monde me dit qu'il n'y a pas de raisons, et je suis bien suivie, mais je ne peux m'enlever ce cauchemar de ma tête. Et je ne comprends pas pourquoi je suis autant fatiguée. Les autres futures mamans font tellement de choses ! Moi je suis alitée depuis mes premières contractions et pourtant je suis très fatiguée. J'avais honte et je me culpabilisais. Pourtant la psychologue fait un super travail avec moi et nous décidons d'arrêter: je vais bien maintenant. J'ai confiance en l'avenir. Malgré les contractions. La sage femme me dit de ne pas m'inquiéter et de prendre du spasfon. 

J'ai pris l'habitude de tes petits coups de pieds et j'adore. Et quand je mets ma main quelque part sur le ventre, tu me réponds. Ton papa joue avec toi comme ça et nous sommes aux anges. Vous serez complices tous les deux.

Et un jour à 21 SA, je ne te sens plus bouger. J'attends 2 jours entier les mains sur le ventre en attendant un signe, mais rien. Nous partons en urgence à l’hôpital, je suis dans une état de nerfs tel que l'on me fait passer très vite sans comprendre mon charabia. Et à l'écho, tu te portes comme un charme ! Tu bouges, tu es plein de vitalité. Le médecin est très gentil, je l'avais vue au début de la grossesse et elle m'explique que ça arrive parfois, que je ne dois pas m'inquiéter autant. Elle me fait en bonus quelques mesures de l'écho T2 qui aura lieu 4 jours plus tard, pour me dire de ne vraiment pas m'inquiéter. Et de rentrer chez moi. Je suis tellement sous le choc , j'ai eu tellement peur de te perdre, que je reste plus d'une heure dans le couloir de l'hopital en attendant que mes tremblements se calment. 

La vie est belle, enfin. Je m'autorise à fêter Paques en famille. Après tout, que peut-il arriver maintenant ? Mais lorsqu'on rentre à la maison je constate que j'ai des pertes bizarres. Oh non, pas encore envie de m'inquiéter, je décide d'appliquer ce que tout le monde me conseille, être optimiste. Et de toute manière j'ai l'écho du 2ème trimestre dans 2 jours. 

Le jour de l'écho arrive. Hors celles de l'hopital, ton papa n'en a manqué aucune. Nous nous tenons toujours la main et nous te regardons avec tant de fascination ! Cette fois ci, nous proposons à ton arrière grand mère de venir te rencontrer. Elle n'est pas certaine de te connaitre longtemps car elle est malade, elle pleure de joie. 

L'échographiste qui fait les échos morpho est aussi très gentille. Elle avait été émue de savoir toutes ces années d'attente, et elle nous a permis de bien te regarder en 3D. Bon certes elle nous prend entre midi et 2, et le rendez-vous ne dure pas plus de 20mn, mais elle dit que tout va bien. Je lui raconte quand même mes fortes contractions et ces pertes bizarres depuis plusieurs jours. Elle n'a pas l'air d'écouter et répond vaguement "Ça arrive". Elle prend les mesures et dt que tout va bien. Je demande pour les contractions, elle me répond que l'utérus est bien souple (je n'y connais pas encore grand chose et je pense qu'elle a mesuré le col, en fait non). Et elle conclut en me disant "Madame, votre bébé est PARFAIT, PAR-FAIT . Vous n'avez pas d'inquiétude à avoir. Rentrez chez vous maintenant, et profitez un peu de votre grossesse". 

Sur le chemin du retour nous sommes aux anges. Nous appelons toute la famille "le médecin a dit que Warren est parfait ! ". Mon mari veut passer à Castorama pour prendre des trucs pour la chambre qu'il te prépare. Jusque là nous nous étions retenus, nous avions peur de nous porter la poisse, et malgré l'envie nous ne t'avons rien acheté. Je suis crevée mais je me force à le suivre. 

Le soir je passe mes premières commandes sur l'ordinateur: tes premiers chaussons, le papier peint de la chambre, du joli tissu, un mobile de lit, la poussette. Je me lâche ! Enfin. Nous nous endormons, je ne fais pas attention aux contractions et je dis à mon mari "Je sens que je vais enfin profiter de la grossesse maintenant". 

Le lendemain matin je me réveille dans la douleur. Je vais aux toilettes et j'ai des pertes roses. J'appelle la gynéco, la secrétaire me dit que ce n'est certainement pas grave mais me dit de passer dans la journée. 30 minutes plus tard j'ai très mal. Et soudainement je perds du sang et un truc visqueux. Plus je m'essuie et plus ca coule. J'essaie quand même de prendre une douche et nous partons à toute vitesse chez la gynéco. 

En chemin je me dis que ce n'est pas possible. J'ai fait 2 hôpitaux en 4 jours, s'il y avait un problème ils l'auraient détecté. Et hier on m'a dit que tout été parfait. Je m'y accroche. Mais je sais que c'est grave. Mon petit warrior, tu vas devoir t'accrocher encore une fois. 

Nous arrivons, la secéraire essaie de me rassurer , mais je tremble et j'ai mal. La salle d'attente est remplie mais on me fait passer devant tout le monde. Et la gynéco pousse un cri : "La poche des eaux est dans le vagin !" . 

La je ne comprends pas trop ce qui se passe. La gynéco qui part, la secrétaire qui entre, ton papa aussi. Tout le monde qui sort, l'agitation. Et la gynéco qui revient me dire "On vous envoie à l'Archet (la seule maternité niveau 3), on va essayer d'arrêter les contractions. 
Les pompiers m'évacuent. Tu bouges dans mon ventre. Je te caresse et je me dis que je suis prise en mains , que ça va aller. Dans l'ambulance, je dois dire au pompier qui me surveille la durée et l'intensité de mes contractions. Il y en a finalement trop pour qu'il puisse les noter toutes, il écrit sur sa main. Je lui dis que j'ai peur, je le vois se pincer les lèvres et je n'oublierai jamais son regard. Et il me dit "ça va aller". Là je comprends combien c'est critique. 

Sur le parking les pompiers manquent de se battre avec une voiture qui avait pris leur place. La tension est palpable. Le pompier me dit que le service est surchargé et qu'ils ne savent pas dans combien de temps je serai prise en charge. Mais je les vois se démener et mon pompier montre sa feuille et sa main, pleine d'écritures des contractions. On me prend aussitôt. Une interne me prend en charge, me regarde et sort. Une sage femme se veut rassurante. Tous reviennent, et le médecin de garde, une petite jeune femme à l'accent étranger, murmure à ses collègues après m'avoir auscultée. Je ne comprends pas ce qu'elle dit, elle répète doucement "Vous êtes totalement dilatée. Vous êtes entrain d'accoucher. On ne peut rien faire. Et votre bébé est trop petit pour survivre".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Martie

avatar

Nombre de messages : 114
Localisation : Alpes maritimes
Je suis : Maman de
Ange(s) : Warren
Décédé(e) à : 22 SA+1
Le : 09/04/2015
Date d'inscription : 08/01/2016

MessageSujet: Re: Mon petit garçon, nous t'attendions tant    Lun 11 Jan - 8:12

C'est donc à ça que ça ressemble. Quand notre vie s'écroule. Je dis que je comprends. Mais non, je ne comprends pas ! J'ai beau savoir que ça arrive, pas à moi ! pas à moi ! 

Je garde mes mains sur le ventre. La sage femme, qui est si douce, me les enlève et me dit que ça stimule l'utérus, qu'il ne faut pas. Je ne te toucherai plus mon bébé. 

Les heures passent. C'est un peu flou dans ma tête et pourtant si ancré. J'ai le monitoring, je sens qu'il s'agite comme un fou. On m'a posé la péridurale, je pleurais en disant que je ne voulais pas souffrir. Je parlais de mon bébé, de sa perte. 

Et pourquoi c'est si long ? Je croyais que j'accouchais immédiatement ? Mon mari est là, il est désemparé et si calme. Mais ses yeux ne mentent pas. Il me ramène des verres d'eau en cachette car je n'ai pas le droit de boire. Les sages femmes regardent de temps en temps où j'en suis, le médecin repasse aussi. Je crois que j'ai encore l'espoir que les contractions se calment et qu'on décide de ne pas me faire accoucher maintenant. On me dit finalement que c'est si long parce que "le coeur continue de battre, et que Warren est en parfaite santé". Je comprends qu'on préférerait que Warren meure avant l'accouchement , c'est certainement moins compliqué sur le plan éthique. 

Mais je le sens mon bébé. Je le sens bien bas, mais il bouge ! J'ai le coeur brisé , je sais que je vais causer sa mort dans les minutes qui viennent. 

L'accouchement arrive. L'équipe a été très respectueuse. Nous avions évoqué ce que nous ferions à ta naissance. Ton papa pensait que ce serait mieux de ne pas te voir mais j'ai protesté animalement "Fais ce que tu veux, je ne le laisse pas mourir seul". Il partira dans mes bras. Mon mari réalise aussitôt qu'il veut être là aussi. 

Je pousse, Warren sort et crie. Nous sommes détruits avec mon mari, nous ne pensions pas l'entendre pleurer. Il arrive aussitôt dans mes bras. Certes il est petit, mais je le trouve déjà grand ! Mon lapin, c'est toi qui étais dans mon ventre. Tu es merveilleux. Si beau, si petit, si fin. Tu as les traits de ton papa. Et dès qu'on te pose sur moi je m'arrête de pleurer. La douleur laisse place à une sorte de douceur de t'avoir dans mes bras, de te serrer contre moi. Je dois profiter de chaque seconde. Je suis maman grâce à toi. Et je me prends à rêver que la mort ne te prendra pas. Mais tu ne réagis pas, tu ne bouges pas. Je te dis combien je suis désolée et je mets mes mains sur toi. Je ne veux pas que tu attrapes froid. Ton papa, qui est si impressionné, finit par te caresser lui aussi, et tu pousses un souffle. Nous pleurons tous les deux. Je ne sais pas combien de temps cela a duré. Et puis je comprends que tu t'éteins. Non mon bébé ne pars pas. 

La puéricultrice te reprend de mes bras, la sage femme vient accompagnée, on fait sortir mon mari, elle m'explique que je perds du sang et qu'ils vont me faire une révision utérine pour me débarrasser du placenta qui est resté accroché. Ça ne marche pas, elles n'y arrivent pas. Elles utilisent l'écho pour voir qu'elles n'arrivent pas à tout enlever, et ça continue de saigner. A un moment ça devient critique, je me sens partir, elles crient, quelqu'un arrive en courant, je tombe dans les pommes. Je suis réveillée par une injection, j'ai mal à la main là où ils ont posé la perf, je crie, je pleure, ce sont les nerfs qui craquent, je lâche. 

Quelques temps plus tard on ramène Warren, et mon mari revient. Mais je suis à bout de forces, je ne peux pas le prendre dans les bras. Et il est mort, je suis glacée, il a l'air si calme mais me semble déjà différent par rapport à tout à l'heure. Il ne reste plus que la mort. 

Nous rentrons à la maison quelques jours plus tard. Les colis nous attendent: les petits chaussons, le papier peint, le mobile. Il faut revendre a poussette. La chambre est vide et mes pleurs résonnent dans la pièce. 

_________________


Passée la sidération, nous avons réagi de manière très vive avec mon mari. Nous aimions tant la vie, nous n'allions pas en plus nous laisser couler. Vivre devenait un devoir, une obligation, en mémoire de notre bébé. 
Les choses ne sont pas si simples pour moi et même si je veux être combative la plupart du temps, les phases de découragement sont importantes. Je suis soutenue par une association de soutien au deuil périnatal et c'est le seul moment où je parviens à en parler. 

Les essais fiv ont repris. Aucun embryon la première fois. Transfert annulé.

L'hystéroscopie a montré une "béance cervico isthmique sur col très court", et j'ai appris que j'avais un placenta bas inséré. Le chirurgien obstétrique qui m'a examinée m'a assurée qu'il avait rarement vu autant de complications en une seule grossesse et que je ne dois pas m'en vouloir. En effet, j'ai tout fait pour ma grossesse. Mais je me sens si incompétente, si incapable de porter la vie. 

Tous les traitements, la grossesse, l'hémorragie, l'anémie et ces nouveaux traitements étaient lourds à porter. J'ai dû me battre contre la sécu pour avoir mon congé maternité. J'ai fait face aux maladresses des gens. Et à l'indifférence de beaucoup d'autres. Ma famille, pourtant si proche en temps normal, n'a pas brillé par sa présence et semble faire comme si Warren n'avait jamais existé. Et on me demande d'être forte ! 
Au travail, la nouvelle de ma perte a créé la sidération et ce qu'il m'est arrivé est devenu tabou, personne ne voulait en parler, ni l'annoncer aux résidents qui demandaient de mes nouvelles. Je ne me voyais pas reprendre mon travail de psychologue, dans un domaine où l'accompagnement au deuil prenait une part importante de mes journées. Il m'aurait semblé si dur d'accompagner des proches à perdre leur parent de 95 ans quand moi je souffre de la perte de mon bébé. Nous avons décidé avec mon mari que je ne reprendrai pas le travail et que je ferai tout pour tomber enceinte à nouveau, loin de ces préoccupations. 

A la seconde fiv, on a suspecté une Endométriose. Ca a été le coup de massue. Pourquoi autant d'injustice ? Nous serions de super parents, toutes les conditions sont réunies pour que notre enfant soit choyé et heureux. Mais mon corps n'y parvient pas.  J'ai été mise en ménopause artificielle 3 mois et j'ai eu un protocole "ultra long". C'était le traitement de la dernière chance. 
Ca a marché, je suis à nouveau enceinte. J'ai l'impression de revenir de loin car je perdais espoir. Mais quelque chose s'est brisé, et Warren ne quitte pas mon esprit, pas une seconde sans que je ne pense à lui. Je n'arrive pas encore à m'attacher. J'en suis à 7sa +3. 

J'ai hâte de faire connaissance avec mon second enfant, mais j'ai peur de revivre la même chose. La vie a été cruelle avec nous et je me sens comme traumatisée. J'espère tant que la vie reprenne un jour. 

Je n'avais jamais écrit mon histoire. Elle est très longue mais j'avais besoin de tout dire. Merci à celles qui m'auront lue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
FloPhano



Nombre de messages : 512
Age : 41
Localisation : Toulouse
Je suis : Maman de
Ange(s) : Liv et Paul
Décédé(e) à : 22 semaines + 5
Le : 28/04/2015
Date d'inscription : 29/05/2015

MessageSujet: Re: Mon petit garçon, nous t'attendions tant    Lun 11 Jan - 9:06

Bonjour Martie

Merci d'avoir partager ton histoire, l'histoire de Warren, l'histoire d'une maman combative et aimante, une histoire bouleversante en lutte permanent contre la mort pour la vie.
Ton histoire m'a replongée dans la mienne car si proche sur beaucoup de points, sur les dates des traitements (Nov 2014) et la date du départ de ton petit et tendre garçon (fin avril 2015 pour mes jumeaux).
Quelle force tu as! merci aussi de nous dire qu'un bébé est en route, je comprend cette inquiétude que tu as. Est-ce que cette nouvelle grossesse se déroule sans complications?
Je suis émue de te lire, de lire cette histoire à rebondissement, pourquoi une fin heureuse ne pouvait-elle être possible après tant de lutte? Oui il y a traumatisme, fragilité, innocence envolée, écorchées nous sommes..la vie à un tout autre goût. Tout comme toi, au moment où je me suis autorisée à vivre pleinement ma grossesse, tout a mal tourné nous laissant si démunis devant la violence de cette perte. Aujourd'hui encore je n'arrive à croire en un meilleur avenir, aujourd'hui encore je lutte pour avoir le droit de reprendre le parcours...ce mois-ci sera ma première reprise après plus de 8 mois après le départ de Liv et Paul.
Je pense fort à toi Martie, ici tu trouveras écoute, réconfort, n'hésites pas à venir nous parler et te confier, nous parler de toi, de vous, de Warren, de tout et de n'importe quoi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
luli21.04

avatar

Nombre de messages : 363
Age : 31
Localisation : Indre et Loire
Je suis : Maman de
Ange(s) : Emma et Emrick
Décédé(e) à : 24 SA +3
Le : 21/04/2015
Date d'inscription : 18/05/2015

MessageSujet: Re: Mon petit garçon, nous t'attendions tant    Lun 11 Jan - 10:15

Bonjour Martie, je suis effondrée, en larmes en te lisant. J'essaie de ne plus lire trop de témoignage car ça me fait trop mal à chaque fois, mais j'ai commencé à te lire, et je n'ai pu m'arrêter...
Comme Flophano traitement en novembre qui a marché et perte de mes anges le 21 avril à 24SA, proche de toi...
Pareil, au début de ma grossesse j'avais un mauvais pressentiment, sachant que c'était des jumeaux, j'ai commencé à y croire à 3 mois et demi de grossesse, et tout s'est écroulée à partir de 4mois et demi...
Je suis tellement désolée pour toi que ton entourage ne vous soutiennent pas plus, mais si t'es séances de deuil périnatale te fond du bien c'est déjà ça... Il faut que tu continue à y aller toute ta grossesse et même après, il faut en parler, ne pas rester dans le silence, et parles-en dans ta famille, même si ils n'ont pas envie de l'entendre, tu as eu un fils et il a sa place dans votre famille...
Moi non plus ils n'en parle plus trop, mais ils m'ont très bien entouré à leur perte et je sais qu'ils pensent à eux, mais je suis de nouveau enceinte aussi (24SA cette semaine !!), ce qui m'énerve c'est qu'il y en a qui me dises, mais tout va bien se passer, alors qu'il n'en savent rien !!! Personne ne sait !!! Mais pourtant je veux y croire, malgré l'angoisse qui me ronge, je me dit que mes anges nous protège !!!
Tu as eu bcp de courage, vous avez eu, pour les nouveaux essaie de fiv, de nouvelles déception, mais vous y êtes arrivés... Maintenant je te souhaite que cette grossesse se passe bien, vous avez Warren qui veille sur vous...
Quand tu dis que tu as peur pour cette grossesse, je te comprends a 100%, comment ne peut-on pas avoir peur après ce que nous avons vécu, la vie nous parait si amer après ça!! Pourquoi nous !!! J'ai toujours cette rancœur d'avoir perdu mes anges, toujours très mal, j'en pleure encore, mais je m'accroche à mon petit bout qui vit en moi et qui j'espère arrivera à terme et en bonne santé !!! Je m'accorde à me dire que la foudre ne frappe pas deux fois au même endroit...
Je pense que tu vas être suivi de près pour cette grossesse ? Écho régulière ? Prélèvement régulier? Peut-être cerclage ?
Je te souhaite de tout coeur un beau bébé en bonne santé, la grossesse ne sera peut-être pas simple, mais il faut y croire, tout le monde mérite d'avoir une seconde chance, c'est la votre maintenant... Et hésite pas à parler avec nous de tes angoisses, et je sais pas si tu sais mais il y a des posts consacré aux grossesse suivante. Ça aide de pouvoir parler de nos angoisses avec des personnes qui comprennent ce qu'on vit.

Flophano je pense fort à toi et attend vite de tes nouvelles sur ton post...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Martie

avatar

Nombre de messages : 114
Localisation : Alpes maritimes
Je suis : Maman de
Ange(s) : Warren
Décédé(e) à : 22 SA+1
Le : 09/04/2015
Date d'inscription : 08/01/2016

MessageSujet: Re: Mon petit garçon, nous t'attendions tant    Lun 11 Jan - 12:41

Bonjour luli et Flophano et merci mille fois de votre accueil. Je suis touchée de lire que mon histoire vous a émues, c'est en lisant vos réactions que mes larmes se sont mises à couler. J'avais écrit mon témoignage d'un trait et j'ai eu besoin de le relire pour bien me dire que c'est mon histoire, comme si parfois je n'y croyais pas encore. 

En effet nos parcours et nos dates sont si proches ! Pour ma part la ponction a eu lieu le 19/11/14 , la DPA était prévue le 19/08/1 , et j'ai accouché le 09/04. J'ai souvent pensé aux femmes qui vivaient la même chose que moi au même moment, je me disais que je n'étais pas la seule sur terre à ressentir une peine aussi immense. Rien que dans la salle de travail qui était à côté de la mienne, il y avait des parents qui avaient vu le coeur s'arrêter en plein milieu de l'écho T3. 
Là, en plus de nos dates, nous avons perdu nos bébés dans des circonstances très proches. Je me sentais si seule lorsque c'est arrivé, j'aurais dû venir avant. Mais ce n'était peut être pas encore le moment ... 
Finalement quand on entre dans le deuil périnatal, le voile se lève sur toutes ces histoires horribles que personne ne raconte en temps normal pour ne pas faire peur. J'ai beaucoup repensé au sketch de Foresti sur le pacte des mères qui ne raconteront que les bons côtés aux futures mamans. Nous sommes en dehors de cette illusion collective et ce n'est pas toujours facile de trouver sa place. 


Flophano, j'avais lu ton histoire bien avant de m'inscrire et elle m'avait bouleversée, littéralement. Nous avons de nombreux points communs, notamment cette incompréhension que malgré nos différents passages à l’hôpital rien n'ait été détecté, et cette colère que nous ressentons. Avec le recul je pense avoir fait les frais de mon image anxieuse: je pense que le corps médical à tendance à vouloir rassurer les personnes inquiètes et à ne pas toujours écouter leurs plaintes. Pourtant, je n'ai pas non plus été prise à la légère, mais pouvait on être plus vigilant ? Je le pense. 
Il y a aussi cette mesure du col que tu n'as pas eu la veille. C'est quelque chose qui me hante encore aujourd'hui. 
Et le rapport aux autres, tu fais référence dans certains de tes écrits aux réactions des gens parfois très blessantes. J'ai aussi littéralement halluciné. Il y a différents degrés de maladresse, et parfois j'ai l'impression que ça va au delà. Je n'étais pas préparée à cela, et moi qui étais très sociable, je suis devenue plus sauvage. 
Je n'arrive pas à comprendre où tu en es dans tes reprises. As tu repris le travail ? Et tu recommences tout juste les protocoles ? Comment te sens tu ? De quoi est composé ton prochain traitement ? Je te souhaite tous mes voeux de réussite. 

Je suis contente si mon témoignage t'apporte de l'espoir en ce sens. Je sais bien la peur qu'il n'y ait plus jamais d'enfants dans nos vies, et qui vient se rajouter à la douleur de perdre nos bébés. Ne perds pas espoir puisque tu es déjà maman. Ça a déjà marché. Malgré le diabète et tout le reste. Utilises ce faire-valoir autant que tu le pourras pour bénéficier d'essais supplémentaires (et tu es bien retournée en Fiv 1 comme le prévoit la loi, hein ?) 

Luli, merci pour ton émotion. J'ai lu ton histoire et quelle horreur ! Ces dernières semaines sur le fil et tu perds tes touts petits malgré les précautions prises. C'est si injuste tout ça. Je suis admirative de tout ce que tu entreprends pour honorer la mémoire de tes bébés. Tu dis que ta famille t'entoure beaucoup mais tu es aussi actrice de ce résultat, tu fais vivre tes enfants pour leur donner une place au sein de la famille. 
Félicitations pour ta grossesse, déjà avancée. Connais-tu le sexe ? Comment vis tu cette semaine ? De ton côté, quelles sont les précautions ? 

Pour ma part il y a déjà un suivi très régulier, écho toutes les 2 semaines pour l'instant. La première écho morpho aura lieu le 11/02 et nous verrons le chirurgien quelques heures plus tard pour planifier le cerclage (il avait dit entre 14 et 16 SA). Donc cerclage et alitement. Ah oui et j'ai oublié de dire mais il y aura régulièrement des ECBU puisqu'on ma trouvé une infection à E.coli lors de l'accouchement. Je n'ai plus le stress du travail. Et je vais participer au sujet des cerclettes et canapettes, ça me motive. 
Par contre la très bonne surprise, c'est que mon col mesurait 4.5 cms il y a 10 jours. Le médecin de la maternité, le chirurgien et ma gynéco lors de ma grossesse l'avaient trouvé beaucoup plus court, moins de 3 cm. Ça se rallonge ces choses là ? 

Bises et de douces pensées à nos bébés
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
larie

avatar

Nombre de messages : 770
Localisation : rennes
Je suis : Maman de
Ange(s) : Mathéo
Décédé(e) à : 22 SA
Le : 09/09/2015
Date d'inscription : 22/09/2015

MessageSujet: Re: Mon petit garçon, nous t'attendions tant    Lun 11 Jan - 14:57

Martie ton histoire m'a beaucoup émue.J'ai vraiment l'impression que tu as écris ton histoire avec tout ton coeur, et je suppose que cela n'a pas été facile à raconter.
Moi aussi j'ai perdu mon petit Mathéo à cause d'une béance du col et je suis aussi OPK, mais pour moi c'est insémination.
Je te sens très batante et ca redonne beaucoup d'espoir.Je dois reprendre la PMA au prochain cycle.
J'aurais aussi droit au cerclage si bb espoir vient se nicher.
Bonne couvade à toi.
Baisers volants à nos anges.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sanju2

avatar

Nombre de messages : 362
Localisation : Québec
Je suis : Maman de
Ange(s) : Juliette
Décédé(e) à : 23 5/7 sem
Le : 16/06/2015
Date d'inscription : 10/08/2015

MessageSujet: Re: Mon petit garçon, nous t'attendions tant    Lun 11 Jan - 16:08

Merci de nous livrer ton témoignage Martie! Ton petit Warren a eu tant d'amour et n'aura que connu cet amour inconditionnel. 

Félicitations pour ta grossesse de bébé espoir! C'est normal de ne pas y croire, j'ai encore ?beaucoup de difficultés à 22 sem.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marge69

avatar

Nombre de messages : 563
Localisation : Lyon
Je suis : Maman de
Ange(s) : Inelle née le 06/06/2014 à 23h45
Décédé(e) à : 25 SA + 1
Le : 07/06/2014 à 9h10
Date d'inscription : 24/06/2014

MessageSujet: Re: Mon petit garçon, nous t'attendions tant    Lun 11 Jan - 17:54

Bonsoir à toutes,

Martie je m'étais promis de ne plus venir dans cette section de témoignages tellement ça le crevait me coeur à chaque fois de lire des histoires qui ne se ressemblent pas mais qui au final ont la même fin. C'est un peu égoïste de ma part je l'avoue mais je ne me sens pas encore capable d'apporter du soutien à ces nouvelles mamanges tant que je ne suis pas complètement apaisée.

Mais voilà je viens te lire comme promis et je ne le regrette pas de lire chaque mot que tu as écrit malgré moi je suis scotchée. Énormément de similitudes dans nos histoires. Pour moi aussi 5 ans de pma avec tout le parcours âmer qui va avec pour que enfin ma fille vient se loger dans mon ventre. Comme toi dès le début j'étais inquiète comme si j'avais presentie que quelque chose allait arrivait et pareil que toi pile au moment où je décide de savourer ma grossesse tout s'écroule. Comme toi j'arrive en urgence car douleur au ventre qui était des contractions m'a t on dit et quelques gouttes de sang on m'annonce que j'étais complètement dilatée que la poche des eaux était déjà dans le vagin et que je devais accoucher le jour même. La suite était rapide je n'ai pas eu le temps de Réaliser j'étais déconnectée. 

Comme toi j'ai eu l'espoir que ma fille survive malgré les pronostics des pédiatres et comme toi le choc à été immense. Je ne comprenais pas je pensais que 5 ans de galère pour avoir un enfant suffisait que j'avais payé ma dette de souffrance mais non!!! C'était rien comparé à ce que j'allais vivre. Pourquoi c'est tellement facile pour d'autres???  Et j'ai aussi du faire fasse à l'insensibilite des gens pour qui ma fille est devenue un tabou leur incompréhension en évitant de parler de ma fille pensant m'éviter d'avoir mal alors que c'est leur silence qui me faisait mal. J'ai du faire fasse au méchanceté de certains comme toi avec ta meilleure amie et j'en passe.

J'admire aussi ton courage. Je n'ai pas eu ta force pour réclamer ma.fille dans mes bras heureusement que l'équipe de néonatale était super et ma fille s'est endormi dans mes bras. 

Je suis désolée pour ce qui t'est arrivé et comprends que trop ta peur pour cette nouvelle grossesse mais comme je t'ai dit dans l'autre poste ça peut aussi bien se passer. Je te souhaite que tout se passe sans aucune complications. Nous avons assez souffert nous avons aussi droit au bonheur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
luli21.04

avatar

Nombre de messages : 363
Age : 31
Localisation : Indre et Loire
Je suis : Maman de
Ange(s) : Emma et Emrick
Décédé(e) à : 24 SA +3
Le : 21/04/2015
Date d'inscription : 18/05/2015

MessageSujet: Re: Mon petit garçon, nous t'attendions tant    Mar 12 Jan - 4:49

Coucou Martie,
alors pour répondre a tes questions, oui nous connaissons le sexe, c'est une petite fille...
Pour cette semaine, je sens que ce ne va pas être facile, hier j'ai craqué, j'ai pleuré, pleuré, ca faisait longtemps que j'avais craqué comme ça, des fois je n'ai pas le moral, quelques larmes, mais la ca avait du mal a s'arrêter... Je suis tellement contente d'être arrivé a 24SA, mais quand même angoissé car je sais que c'est encore trop tôt si j'accouche maintenant, pourtant pour l'instant rien ne présage un accouchement prématuré, mais j'ai toujours un peu peur, et je me refuse de croire que tout va aller comme sur des roulettes, car c'est a ce moment là ou tout c'est dégradé pour mes jumeaux!!! Je veux y croire mais je suis toujours sur la réserve!! Et plus j'avance dans cette grossesse, plus je me dis, si j'avais fait plus attention pour mes jumeaux, comme je fais attention là, peut-être que j'aurais mes petits bébés avec moi aujourd'hui!!! Mais comme dis ma psy, personne ne vous avait dit de faire attention, comment pouviez vous savoir, elle me persuade que ce n'est pas ma faute, mais je crois que quelques part en moi, j'aurais toujours une part de responsabilité dans ce qui est arrivé!!! Enfin, je m'accroche a ma pepette qui est en moi, et qui est très energique!! ca me rassure de savoir qu'elle va bien... Mais j'ai toujours peur que mon corps ne tiennent pas!!!!
En tout cas je suis très bien suivi, depuis les 12SA j'ai une écho du col toutes les deux semaines, une écho de bébé tous les mois, un ECBU tous les mois, j'ai eu plusieurs prélèvements vaginaux, car j'ai eu contraction tôt encore, et ils ont trouvé streptocoque B en prédominance comme pour mes jumeaux, du coup j'ai eu antibiotique. J'ai toujours plus ou moins des contractions, ca dépend des jours, mais ma sage femme me rassure en me disant qu'on a des contractions quand l'utérus grandit. Sinon depuis 3 semaines j'ai la sage femme qui vient toutes les semaines pour controler les contractions si il y en a et me rassurer. C'est ma gynéco qui a voulu qu'elle passe car elle a bien vu que j'étais très angoissé!! et elle me comprenait... Voilà pour le suivi. Mais la a partir du 27 (date de ma prochaine écho de bébé), les échos vont s'espacer car il y a moins de risque selon ma gygy. J'en serai a quasi 27SA.
Je n'ai pas été cerclé, c'était en fonction de l'évolution de mon col, et comme il n'a pas bougé, je n'ai pas eu de cerclage.

Pour la longueur du col, déjà cela dépend de qui mesure le col, si ce n'est pas toujours le même opérateur, la longueur peut varier plus ou moins de 5-10 mm, en fonction de ou il mette leur croix. Après oui il peut se rallonger un peu, j'ai eu plusieurs fois le même opérateur, et des fois il avait pris 5mm, ou perdu 5mm, c'est bizarre, mais je préfère quand on me dit qu'il a rallongé un peu!!lol! Mais bon déjà au début de la grossesse les longueurs ne sont pas très fiable, mon échographe n'avait pas voulu le mesurer a mon écho de controle a 8SA, il m'avait dit que ce n'était pas significatif a ce stade, il faut mieux attendre 12-14SA pour avoir une mesure de référence. Au début de la grossesse tout se forme et prend sa place, donc ça varie...

C'est bien si tu as commencé a parler avec les miss cerclette et canapé, j'ai quelques copine muguettes qui y sont, tu verras ca fait du bien de parler avec d'autres personne qui comprennent ce que tu ressens, et de pouvoir échanger quand ça va pas, rien que pour se remonter un peu le moral. Car oui il y aura des hauts et des bas, mais on est là pour se soutenir, et on peut y arriver. Je te souhaite que tout se passe bien et que ta petite crevette s'accroche très fort... Tu verras le fait d'être bien suivi n'enlève pas l'angoisse mais c'est rassurant. Et hésite pas a poser toutes tes questions, consulter quand tu as des doutes, ou appeler. Ils comprendront... Ils savent ce que nous avons vécu, et nous comprennent...

Tendre pensées a nos petits anges, qui je suis sûr garde un œil sur nous et font tous pour nous protéger. Bisous a toi Martie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Martie

avatar

Nombre de messages : 114
Localisation : Alpes maritimes
Je suis : Maman de
Ange(s) : Warren
Décédé(e) à : 22 SA+1
Le : 09/04/2015
Date d'inscription : 08/01/2016

MessageSujet: Re: Mon petit garçon, nous t'attendions tant    Mar 12 Jan - 18:28

Bonsoir les mamanges, 

Lari, Sanju et Marge, merci d'avoir lu mon histoire. 

Lari, je te souhaite tous mes vœux de réussite pour ta reprise des essais. Et donc je te souhaite un cerclage très bientôt. Pour ma part je suis passée directement par la case fiv imsi compte tenu du spermogramme de mon mari. Les protocoles sont légèrement différents mais la galère reste la même. J'ai lu l'histoire de Mathéo et je suis désolée que ton pressentiment ait été juste. Ces foutus cols ne pourraient-ils pas faire leur boulot ??? Cela éviterait tant de souffrance. Je te souhaite tant que tes efforts soient récompensés. 

Sanju, j'ai également découvert ton histoire et suis désolée que Juliette ait connu tant de problèmes de santé. Toi aussi tu as fait preuve d'un amour inconditionnel envers ton petit amour. En même temps, pourrions -nous faire autrement ? Nous sommes des mamans, nous les avons désiré, nous nous sommes battues pour les porter, et nous avons ressenti tellement d'amour ! 
Félicitations pour ta grossesse espoir ! Si je comprends bien, aujourd'hui le risque de malformation est écarté pour ton espoir ? Ta grossesse se déroule-t-elle normalement maintenant ? 
Tous mes voeux de bonheur. 

Marge, tant de choses à dire ... Nous avons en effet beaucoup de points communs. Nous avons, à 1 an près, le même âge, la même durée de mariage et de PMA. Et ce sentiment terrible d'avoir déjà eu notre lot d'épreuves pour porter la vie, sans qu'en plus un drame si rare nous l'ôte ! J'ai été bouleversée de lire que vous avez dû ou cru faire un choix entre AVB et césarienne. Je ne sais pas comment tu l'as pris sur le moment, mais je trouve qu'en effet ce type de décision revient au médecin, c'est trop dur pour une maman de choisir entre la peste et le choléra. 
Je suis malgré tout soulagée de te savoir enceinte malgré le délai d'attente envisagé par l'équipe médical entre 2 grossesses. 
Concernant les relations aux autres ... comme je te disais j'étais très sociable avant, bonne vivante, heureuse. Et très à l'écoute des autres, c'était la qualité principale que me portaient mes amis. Dès que la mort de Warren a surgi, j'ai laissé un message sur FB en disant aux gens de ne pas nous appeler ni nous laisser de message : nous ne nous sentions pas de parler, raconter notre histoire, tenir des conversations. Malgré ces précautions, j'ai été surprise par l'attitude de certains. Il y aurait de quoi écrire un livre je pense à nous toutes, mais est ce que le reste du monde nous croirait ? Il y a donc eu certaines déceptions, et beaucoup de personnes qui n'ont plus donné signe de vie après. Si tu ne fais plus le clown et que tu ne likes pas leurs photos de petites familles parfaites avec le sac à dos tout neuf à la rentrée des classes, tu n'intéresses plus personne ... 
Par contre, tu sais, quand tu parles du courage et de la force de tenir son bébé dans ses bras : je trouve que c'est facile de nous auto-flageller. Tu as eu des heures terribles avant ça ne l'oublie pas, et l'équipe a essayé de sauver ta fille, c'est une bonne raison pour qu'elle et toi ayez été séparées durant ce temps. Moi aussi lorsqu'on me l'a ramené mort, je n'ai pas pu le porter, j'étais presque dans du rejet, tout cela n'avait pas de sens. Nos parcours et notre amour tout au long de ces mois, notre chagrin aujourd'hui sont autant de preuves de l'attachement à nos petits anges. Si rejet il y a eu, ou manque de force, c'est de faire face à la mort. 

Luli, oh non ne te culpabilise pas, avec des SI on refait le monde, mais surtout, on se fait du mal. Sur des choses que l'on ne maîtrise pas, hélas. J'imagine que la semaine des 24 sa ne doit pas etre évidente pour toi et que tu seras plus rassurée une fois que ce sera dépassé. Et très bonne nouvelle si rien ne laisse présager de mauvaises nouvelles cette fois-ci. S'il s'agissait d'une première grossesse, tu serais super contente. Je suis heureuse de voir que tu es très bien suivie, et que l'échéance est proche pour que tu quittes la zone de grands dangers. 
Merci pour ton explication sur la longueur du col, ainsi que ton accueil sur le forum. Je trouve déjà beaucoup de réconfort et de soutien. Et surtout d'espoir de voir des mamanges sur le point d'atteindre leur but. 

Plein de pensées pour nos petits bébés
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
FloPhano



Nombre de messages : 512
Age : 41
Localisation : Toulouse
Je suis : Maman de
Ange(s) : Liv et Paul
Décédé(e) à : 22 semaines + 5
Le : 28/04/2015
Date d'inscription : 29/05/2015

MessageSujet: Re: Mon petit garçon, nous t'attendions tant    Mer 13 Jan - 8:32

Salut Martie
pour répondre à tes questions, j'ai repris le travail lundi dernier après 8 mois d'arrêt. Au départ je pensais reprendre en septembre, puis j'ai voulu mettre "a profit" les autres mois pour faire toutes les analyses nécessaire pour comprendre le départ de mes enfants mais aussi, et surtout, pour reprendre le parcours PMA...je pensais que trop naïvement pouvoir retenter une fois avant la reprise du travail. NON!! quelle douce utopie j'ai eu. Liv et Paul sont partis le 28 avril et à ce jour je n'ai pas encore eu un nouvel essai, par cause de planning trop chargé de l'hosto....
Nous avons eu Liv et Paul par insémination, mais cette fois nous partons en FIV pour éviter une grossesse gémellaire...vous savez les filles, parfois je ne comprend pas pourquoi, comment des grossesses si précieuses (les nôtres après tant d'années d'essai) ne sont pas suivi plus correctement...comment avant tout PMA on ne nous fait pas faire des analyses pour s'assurer du post-PMA. C'est vrai quoi, on dirait que eux ils traitent l'infertilité, et puis l'après ne les concerne pas..j'ai vu les gynéco pma et obstrétique se remettrent la cause sur la spécialité de chacune..
Actuellement j'attends (encore) mes règles pour faire la FIV de janvier, que cela me semble long d'attendre qu'elles veuillent bien débarquer pour avoir le droit de...d'espèrer à un avenir...on y touche mais il faut encore attendre...
Et toi as-tu repris le travail après la perte de Warren? es-tu en arrêt actuellement, ou le seras tu au troisième mois?
plein de bises à vous toutes!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Martie

avatar

Nombre de messages : 114
Localisation : Alpes maritimes
Je suis : Maman de
Ange(s) : Warren
Décédé(e) à : 22 SA+1
Le : 09/04/2015
Date d'inscription : 08/01/2016

MessageSujet: Re: Mon petit garçon, nous t'attendions tant    Mer 13 Jan - 10:07

Oh mais je suis totalement en accord avec toi ! Avec tous les examens que l'on passe avant, je ne comprends pas que l'hystéroscopie n'en fasse pas partie. Surtout que du coup, je ne comprends pas l’intérêt de l'hystérosalpingographie qui avait été si désagréable, puisqu'elle semble moins complète que l'autre examens. (Ou alors l'hystérosalpingo a la capacité de tester les trompes alors que l'hystérographie non ? Je m'y perds un peu). 

En effet je pense que c'est dans la logique "comptable" des choses: leur but est de nous faire tomber enceinte, et s'il y a un nombre important de fausses couches on explore plus en détails. Je me suis toujours dit qu'officiellement ma fiv avait réussi et je suis devenue maman, je suis donc du bon côté des statistiques pour mon centre AMP. 
Cela dit à la différence de toi je n'ai pas connu d'attendre les délais imposés par l'hosto , puisqu'en clinique privée c'est beaucoup plus rapide, et je suis très contente de mon centre (et je ne vois pas de coût supplémentaire car ma mutuelle rembourse bien . Donc si tu attends trop je t'encourage à prospecter plus large). 

Moi ce qui m'avait tuée, c'est qu'à aucun moment le col n'ait été vérifié. C'est quand même un des objectifs des échos trimestrielles, non ? On me disait "bébé va bien", oui mais si la mère a un problème, bébé n'ira pas loin ! Et puis j'ai appelé la sage femme un certain nombre de fois pour signaler une gêne dans le bas ventre "comme un tampon qui serait mal placé et qui essaie de sortir", et la sage femme me disait que bébé était bas, qu'il fallait prendre un spasfon et se reposer. Mais un bébé aussi bas à 4 mois de grossesse, et autant de contractions, est ce normal ? 
Lorsque j'en ai parlé à ma gynéco tout récemment par rapport aux craintes que j'ai concernant la seconde grossesse, la gynéco m'a dit que le matériel de la sage femme ne reconnaissait pas les contractions avant 24 SA. Mais pourquoi ne m'a t on pas dit d'aller à l’hôpital ! 

Pourtant je fais partie des femmes qui ont eu un suivi régulier, cela n'a pas empêché que mes problèmes soient pris à la légère. Ou alors, sans antécédents de problèmes, on n'est pas considérées à risque ... un peu dur à avaler quand nos grossesses sont de vrais miracles, et le fruit d'années d'efforts. Comme tu dis. 

Pas trop dur la reprise du boulot ? Est ce toi qui est chercheuse et qui vient de changer de service ? (j'ai lu pas mal de sujets et je me mélange un peu) . Comment gères tu le rythme ? Et les collègues ? 
Bon courage pour ton attente des règles. Que c'est pénible ces choses là. Je te souhaite de tout coeur que ta fiv fonctionne bien. Personnellement j'ai toujours mal vécu cette sensation de n'avoir le contrôle sur rien. 

Par rapport à ta question: je n'ai pas repris le travail. J'ai posé ma démission à l'issue du congé maternité. Tout un faisceau d'éléments m'ont amenée à cette décision, j'avais beau retourner le problème dans tous les sens, je ne savais pas comment je retrouverais ma place, l'envie, la capacité d'écouter et d'aider les autres, mon histoire avait été passée sous silence et les résidents n'arrêtaient pas de demander de mes nouvelles, ma remplaçante avait accepté des missions que j'avais toujours refusées sur mon poste. C'était une bombe à retardement et j'ai voulu me préserver. 
Et vivre les essais plus sereinement. Pour avoir fait un protocole durant mon congé maternité, je m'étais rendue compte combien la conciliation avec le travail génère bien plus de stress et de fatigue. Alors oui ça fait un salaire en moins mais je ne regrette pas. On a la chance de pouvoir payer nos factures et nos courses tous les mois, le reste n'a plus d'importance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
FloPhano



Nombre de messages : 512
Age : 41
Localisation : Toulouse
Je suis : Maman de
Ange(s) : Liv et Paul
Décédé(e) à : 22 semaines + 5
Le : 28/04/2015
Date d'inscription : 29/05/2015

MessageSujet: Re: Mon petit garçon, nous t'attendions tant    Mer 13 Jan - 10:39

Tu sais Martie, moi j'étais aux urgences obstétriques la veille du drame, reçue par une sage femme qui était le filtre d'entrée...je ne comprend rien à tout cela, pourquoi ne pas avoir fait d'analyses supplémentaires...elle a décidé que c'était des douleurs ligamentaires sans même m'expliquer ce que c'était en fait...et moi je n'ai pas plus demander que cela, honteuse d'engorger les urgences pour rien...on m'avait dit que j'aurais des contractions quand les bébés allaient grossir et étirer mon utérus, à cette date précise...sauf que ce fut des contractions utérines tueuses et non normales.
Ils avaient mon dossier à l'hosto...mais ne l'ont pas vérifé, n'ont pas vu que j'étais porteuse du staphylo doré...et que tout n'était pas que coincidence...
Une gynéco extérieure (ayant travaillé 12 ans à l'hosto) a pesté contre les SF et internes qui sont les filtres des urgences et qui n'y connaissent pas assez...elle m'a dit à l'hosto on vous considère grossesse pathologique quand vous faites (si terriblement) vos preuves...
Suivie certes, mais mal suivie!! 3 échos en 5 mois, alors qu'en grossesse gémellaire diabétique, c'est une par mois...faites le compte, il m'en manque...
et moi aussi à la troisième écho, l'échographe me dit "ah la petite est basse" puis "non ne vous inquiétez pas, c'est rien"....je disais souvent que j'avais l'impression qu'ils étaient bas, mais on me répétait toujours tout va bien ils sont haut....est-ce que la position allongée/debout peut-elle influencée tout cela...car oui mes bébés étaient bas...
Oui je suis chercheuse mais c'est j'ai pas changé de services, c'est Vie qui a changé d'unité de recheche en temps que gestionnaire..Smile Ben tu sais je suis devant un écran...et j'essaie, sans vraiment de résultat, de me concentrer et de pondre des idées...tu vois le genre, comme si ma tête arrivait à se dédoubler et concentrer sur mon job...
J'ais plus envie de rien, j'ai envie d'avoir une vie, j'essaie de positiver...parfois je crois que ma tête veut oublier tout cela, parfois mes enfants sont un mythe...un doux rêve de 23 semaines...qui s'est envolé, puis je réalise avec toute la douleur du monde que cela m'est bien arrivé, que mes bébés sont partis, que 10 ans de combat ont mené à cette douleur abyssale...et je ne veux plus entendre les autres me dire "ah tu sais je connais untel qui a réussi...", souvent ces untels n'ont pas subi l'épreuve de perdre un enfant...Et tant que je n'aurais pas un bébé dans le ventre et surtout dans les bras vivant! je crois que je serais en attente...en attente d'une vie...
Tu as bien fait de t'arrêter et de te concentrer sur toi, sur la PMA pour avoir un nouveau bébé...c'est tout ce qui compte pour le moment! tu auras le temps de voir après l'arrivée de ce petit bout, as-tu prévu de prendre un congé parental? de profiter à max de ce bébé?
Je sais pas moi ce que je ferais, je ne veux pas me projeter tant qu'il n'y aura pas de bébé dans mon ventre....tout ces projets avant leur conception que je n'osais faire, que j'ai eu à peine le temps d'imaginer...Et qui maintenant sont de vrais coup de poignard (comme voir un magazin pour bébé!! ma soeur adorée travaille dans un magazin de puericulultre "autour de bébé", pendant des années j'ai rêvé pouvoir acheter avec elle, puis on avait à peine commencer à le faire, il a fallu tout rendre et annuler...maintenant je ne peux plus rentrer dedans...je ne supporte même plus l'entendre parler des nouvelles collections....)....
j'ai posé 2 semaines de congé à partir de la semaine prochaine pour la FIV...si tant est que ces foutues ** veuillent bien débarquer, c'est dingue cette histoire, mon corps est vraiment capricieux...on m'a dit de lâcher prise...mais j'ai aucune prise sur lui...il est indomptable!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sanju2

avatar

Nombre de messages : 362
Localisation : Québec
Je suis : Maman de
Ange(s) : Juliette
Décédé(e) à : 23 5/7 sem
Le : 16/06/2015
Date d'inscription : 10/08/2015

MessageSujet: Re: Mon petit garçon, nous t'attendions tant    Mer 13 Jan - 10:48

Allo Martie,

Oui un amour inconditionnel mais tellement frustrant de devoir choisir si son enfant doit vivre et mourir, c'est ça que j'ai plus de difficulté à assimiler. 
Pour mon petit Victor, j'ai eu un êcho précoce à 16 sem qui a écarté pas mal la malformation et a 21 sem, tous les doutes ont été écarté. C'est a 100% vu en echographie le spina bifida a 21 sem. Je me sens plus légère mais jappréhende encore les malheurs. Tant que je laurai pas dans mes bras, je crois que ça sera pas tant officielle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
FloPhano



Nombre de messages : 512
Age : 41
Localisation : Toulouse
Je suis : Maman de
Ange(s) : Liv et Paul
Décédé(e) à : 22 semaines + 5
Le : 28/04/2015
Date d'inscription : 29/05/2015

MessageSujet: Re: Mon petit garçon, nous t'attendions tant    Jeu 14 Jan - 8:03

Bonjour les filles

Juste pour vous dire que le compte à rebours est lancé pour la FIV, début des piqures demain!! action!
bises florence
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Martie

avatar

Nombre de messages : 114
Localisation : Alpes maritimes
Je suis : Maman de
Ange(s) : Warren
Décédé(e) à : 22 SA+1
Le : 09/04/2015
Date d'inscription : 08/01/2016

MessageSujet: Re: Mon petit garçon, nous t'attendions tant    Sam 16 Jan - 6:09

Bonjour les filles, 

Alors Flophano, TOUS mes encouragements pour ton protocole ! Ca y'est tu y es après une longue période d'attente. De quoi est composé ton traitement ? (moi j'étais abonnée au ménopur mais le reste changeait à chaque fois). Je te souhaite une belle réussite, une grande revanche sur la vie. 
Je trouve aussi que ton suivi et tes explications à l’hôpital ont manqué de sérieux. C'est hélas fréquent mais scandaleux que les antécédents ne soient pas vérifiés. Dans la mesure du possible, il nous faut, en tant que patients, toujours rappeler nos antécédents. Mais cela ne vaut que si on sait un minimum l'impact qu'ils auront et les signes d'alerte. Tant qu'on nous dit "tout va bien", on y croit. Je sous touchée que tu te sois sentie gênée d'encombrer les services des urgences. Si tu dois revivre une grossesse, tu auras au moins cette assurance de consulter sans scrupules. On y croit, on croise les doigts. 
Sanju, je suis contente que les risques soient écartés. Bien sur tu es toujours inquiète et tu ne vivras pas la grossesse de manière insouciante, mais les choses semblent bien parties pour toi !!

Je ne suis pas venue hier, j'ai eu une séance de psy explosive où j'ai pleuré non stop du début à la fin. Alors que cela ne me concerne pas, je ne supporte plus cette ribambelle de contacts facebook qui pleurent les morts de célébrités de 93 ans, ou dont la vie était sexe, drogue & rock n roll. Surtout quand ce sont des gens de ma propre famille (oncle et cousin) qui mettent des smileys qui pleurent, alors que le seul mot dont j'ai eu droit à l'époque était "tu en feras un autre". Et encore pour ceux qui m'en ont parlé. Il va falloir un gros travail sur moi pour digérer tout ça et ne pas devenir une personne aigrie ... 

Bises et beau week end !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
luli21.04

avatar

Nombre de messages : 363
Age : 31
Localisation : Indre et Loire
Je suis : Maman de
Ange(s) : Emma et Emrick
Décédé(e) à : 24 SA +3
Le : 21/04/2015
Date d'inscription : 18/05/2015

MessageSujet: Re: Mon petit garçon, nous t'attendions tant    Sam 16 Jan - 7:02

Flophano, trop contente... On attend de tes nouvelles maintenant... On croise les doigts et tout ce qu'on peut croiser... Bon courage ma belle...

Martie, je comprends que les séances de psy sont douloureuse, moi aussi je pleure encore à certaine séance... Comme je te comprends aussi quand tu dis que tu as peur de devenir aigrie... Cette été, je ne me reconnaissais plus, j'en avais rien à faire des autres, je m'en foutais des problèmes des autres et de ce qu'on me racontait, ... Puis j'ai repris un peu le dessus, mais des fois j'ai l'impression de faire des efforts pour m'intéresser, ça dépend des personnes... Mais je sens que j'ai changé, je ne vois plus les choses de la même manière pour certaines choses... Enfin, cela reste un traumatisme pour nous, et je pense que c'est normal que nous reagissions comme ça, après ceux qui comprennent pas, et bien qu'ils aillent voir ailleurs si on y est... C'est abusé les gens qui t'ont dit de suite "tu en feras un autre", comment ils peuvent dire ça, alors que tu viens à peine de perdre ton petit... Même si on désire en faire un autre, c'est à nous d'amorcer le sujet, pas aux autres de dire qu'on en fera un autre, ce sera jamais nos petits anges et on a le droit de pleurer nos anges. Même si on a pas pu sentir leur coeur contre nous, nous les avons senti vivre en nous, ce sont nos bébés, et nous ce n'est pas un deuil de souvenir réelle avec le visage de la personne, mais le deuil de sensation en nous, et le deuil d'une vie que nous avions imaginé !!!... Bien sûr que nous avons encore du chemin, mais déjà quand nos bébés espoirs seront parmi nous en bonne santé, je pense que ça peut nous aider à avancer, ils ne remplaceront pas nos anges, oh non, ils auront leur place à eux dans notre famille, mais ils nous prouveront qu'on peut avancer malgré ce traumatisme... C'est une cicatrice, c'est long à cicatrisé, mais même une fois cicatrisé ça laisse des marques...
Sinon j'espère que ton début de grossesse se passe bien en tout cas?
Aller gros bisous.
Bon week-end à vous les filles
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Martie

avatar

Nombre de messages : 114
Localisation : Alpes maritimes
Je suis : Maman de
Ange(s) : Warren
Décédé(e) à : 22 SA+1
Le : 09/04/2015
Date d'inscription : 08/01/2016

MessageSujet: Re: Mon petit garçon, nous t'attendions tant    Mar 19 Jan - 5:05

Bonjour les filles,

Flophano, comment vas tu ? Tu es en congés normalement, n'est ce pas ? Est ce que le traitement se passe bien ? 

Luli, je ressens aussi ce que tu décris: l'impression de devoir faire des efforts pour continuer à tenir des conversations, ... Comment vas tu de ton côté ? Contente de t'éloigner des 24 sa ? 

De mon côté, écrire sur le forum et pleurer chez la psy m'ont fait beaucoup de bien. Sans compter que j'ai eu une écho hier à 8sa+4. Bébé 2 commence à prendre forme humaine, ça m'aide beaucoup. La prochaine écho sera la morpho, déjà. 

Bises
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
luli21.04

avatar

Nombre de messages : 363
Age : 31
Localisation : Indre et Loire
Je suis : Maman de
Ange(s) : Emma et Emrick
Décédé(e) à : 24 SA +3
Le : 21/04/2015
Date d'inscription : 18/05/2015

MessageSujet: Re: Mon petit garçon, nous t'attendions tant    Mar 19 Jan - 5:52

Ça va, oui contente d'avancer, hâte d'être à mon écho du 27 pour m'assurer que tout va bien... Et après je pense qu'on commencera à regarder pour la chambre et tout...

Je me rappelle de mon écho des 8SA, j'étais tellement heureuse quand il m'a dit que tout allait bien, à chaque écho j'ai peur et je sors comblé de bonheur... J'espère que ça va durer.
Tu verras chaque écho de contrôle est une victoire, et aide à avancer dans la grossesse...

Flophano donne nous des nouvelles des que tu peux...

Bisous les filles
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Martie

avatar

Nombre de messages : 114
Localisation : Alpes maritimes
Je suis : Maman de
Ange(s) : Warren
Décédé(e) à : 22 SA+1
Le : 09/04/2015
Date d'inscription : 08/01/2016

MessageSujet: Re: Mon petit garçon, nous t'attendions tant    Lun 8 Fév - 10:04

Eh bien voilà, aujourd'hui est un jour sans. Pff que c'est dur. 

Oh bien sur je pleure tous les jours depuis la mort de Warren, mais là tout se mêle et c'est compliqué. Entre le chagrin toujours présent, l'inquiétude pour cette nouvelle grossesse, et la culpabilité. 

Je me suis réveillée cette nuit pleine de démangeaisons: le psoriasis fait son retour, lui que j'avais eu en étant enfant à la suite d'une période de vie traumatisante. Je me souviens de l'ampleur que ça prenait sur mes bras et mes jambes, des démangeaisons, et de ma crainte que les plaques ne partent jamais. 

Évidemment, il fallait qu'une plaque pousse au creux de mon bras, au seul endroit où on arrivait encore à me faire les prises de sang. Justement, je devais en faire 2 cette semaine. Comment va-t-on faire ??? 

Mes veines sont minuscules et fragiles. Avec ces années de traitement, elles ne répondaient plus les unes après les autres, il restait celle là. 
Du coup ce matin je ne suis pas allée au labo. Je devais faire cette prise de sang la semaine dernière, mais la dernière hospitalisation il y a 15 jours m'avait laissé des bleus sur le bras, au même endroit et j'attendais que ça parte. Mon corps est ridicule. 

J'ai donc passé le reste de la nuit à me dire que c'est mal, que je néglige la santé du nouveau bébé en ne faisant pas les examens en temps et en heure, et que ma tentative de tenir l'angoisse à distance échoue lamentablement: en surface c'est du psoriasis, à l'intérieur de moi qui sait le mal que j'inflige au bébé ? Peut être que je ne le nourris pas assez ? Peut être que je lui balance des hormones de stress à la figure toute la journée - et même la nuit ... 

Je pleure tous les jours son grand frère, lorsque je passe ma main sur le ventre je ne ressens pas grand chose, je n'arrive ni à dire que je suis enceinte ni à accepter les félicitations des gens qui l'apprennent de la bouche de mon mari: "celui-là aussi risque de mourir, on ne s'emballe pas". Génial comme façon d'attendre un bébé. Il me restait encore l'illusion que je serai une bonne mère, après avoir perdu celle de la fécondation naturelle et de la grossesse normale. 

Si la projection et l'enthousiasme ne sont pas possibles, la peur, elle, est bien présente. L'écho morpho aura lieu jeudi. J'en suis malade. Je pense constamment à ma dernière écho morpho, celle de Warren, et au drame qui a suivi. La nuit je fais des cauchemars, où tout le monde se vide de son sang sans pouvoir bouger. Le reste du temps je me dis que vu le peu de confiance que j'ai en cette grossesse, ça ne m'étonnerai pas qu'on m'annonce un arrêt de son développement et une fausse couche à venir. Et la psy est en vacances ... 

Bébé2 commence à compter sérieusement en fait, je le sais. Je sais que l'écho de jeudi changera tout et je risque de beaucoup pleurer. Je suis aussi impatiente que terrorisée. Je n'ai pas trop vu passer ce premier trimestre, puisque je ne peux pas penser à la grossesse. Alors je pense à Warren. Mais on connaîtra bientôt le sexe, et si je venais à faire une fausse couche maintenant, bébé2 ne serait plus une "poussière d'ange", mais bien un nouveau bébé que je pleurerai de toutes mes larmes et dont l'absence sera totale. 

Ce matin, j'ai reçu le mail de l'équipe qui nous est affectée pour l'agrément d'adoption. Notre premier rendez-vous de couple, après 5 mois d'attente suite à l'envoi du dossier. Je serai à 15 sa, pile au moment où le cerclage est sensé avoir lieu. Je ne sais pas quoi faire. Si nous avions la garantie que bébé espoir arrivera dans nos vies tout rose et bruyant, nous laisserions tomber. Mais qu'est ce qui nous le garantit ? Et si j'annule le rendez-vous et que bébé2 meurt lui aussi ? Nous aurons encore perdu du temps pour avoir un enfant, et nous risquons de sortir des critères d'âge ... Mais quelle situation de merde ! Pourquoi ne peut-on pas juste baiser comme monsieur et madame tout le monde, et avoir notre bébé 9 mois plus tard ? Et juste se plaindre des jambes lourdes et nausées qu'occasionne la grossesse ? 

Ce mail n'est pas le seul courrier reçu ce matin: dans ma boite aux lettres, encore des échantillons de produits bébé avec marqué sur l'enveloppe : "6/9 mois, des nouveautés à découvrir" et "bienvenue au club". Mais comment ont-ils eu mes coordonnées ? J'ai fini par appeler le service consommateurs en pleurs en disant d'arrêter de m'envoyer des publicités car malgré ma demande par mail ça n'a as été prise en compte, et pourtant, bébé est mort. Je craque un peu là ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Papillon974



Nombre de messages : 2738
Localisation : Réunion
Je suis : Maman de
Ange(s) : Angel
Décédé(e) à : 25 SA + 6 jrs
Le : 15/01/2016
Date d'inscription : 21/01/2016

MessageSujet: Re: Mon petit garçon, nous t'attendions tant    Lun 8 Fév - 10:59

Bonsoir (chez moi il est 20h),
Martie, c est normal d être angoissée pendant ta grossesse espoir.
Tu peux essayer de faire de la relaxation. Prends un bain chaud, essaie de t allonger, et ferme les yeux.
Tu peux mettre une musique douce.
Essaie de te concentrer sur ton souffle,sur ta respiration, tout en visualisant chaque partie de ton corps.
Pour tes analyses, je pense qu ils trouveront un moyen de te faire la prise de sang.
Ton conjoint, dans ses maladresses,doit vouloir se protéger et vous protéger,en essayant de ne pas se projeter.
Prends soin de toi.
Warren veille sur toi de là haut et veille sur vous.
Bisous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sophie7981



Nombre de messages : 13
Localisation : Deux-sèvres
Je suis : Maman de
Ange(s) : Emma dit Kiwi
Décédé(e) à : 5 mois de grossesses

Le : 17/11/2015
Date d'inscription : 04/02/2016

MessageSujet: Re: Mon petit garçon, nous t'attendions tant    Lun 8 Fév - 11:37

Bonjour Martie, je viens de lire ton histoire m'a profondément touché je me suis vue dans ton histoire sur certains points...
Tu m'as plus qu'ému j'en ai pleurais piur tout te dire.
Mais je tenais à te féliciter pour ta grossesse, cela me donnd espoire que c est possible. Je crois que c'est normal que tu ressentes sa pour ta nouvelle grossesse, il te faut du temps pour faire le deuil de ton petit garçon pour pouvoir te sentir pleinement investit dans ta nouvelle grossesse.
Bisous à toi
Et une douce pensée pour Warren
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Martie

avatar

Nombre de messages : 114
Localisation : Alpes maritimes
Je suis : Maman de
Ange(s) : Warren
Décédé(e) à : 22 SA+1
Le : 09/04/2015
Date d'inscription : 08/01/2016

MessageSujet: Re: Mon petit garçon, nous t'attendions tant    Lun 22 Fév - 12:25

Bonjour les filles, 
merci pour vos messages et désolée pour le peu d'assiduité. L'angoisse est telle que je mets souvent la page du forum mais ne parviens pas aller plus loin. petite précision, ce n'est pas mon mari qui rappelle les risques de cette seconde grossesse mais moi. 
Comme prévu cette grossesse est extrêmement anxiogène, à tel point que je me demande parfois comment tenir encore 6 mois. 
Les démangeaisons n'ont pas cessé et mes tentatives de relaxation échouent. Papillon, je ne prends pas de bains par crainte d'infections qui seraient fatales à la grossesse. 

Sophie, hélas bienvenue à toi aussi dans ce monde et douces pensées pour ta petite Kiwi. Je suis contente que ma grossesse te donne espoir et espère ne pas te choquer avec mes sentiments intenses et fouillis concernant ma grossesse. Je mesure ma chance, sois en assurée, et crains plus que tout un retournement de situation. 

Sinon quelques nouvelles : l'écho morpho a eu lieu et j'ai éclaté à pleurer. Nous avons été frustrés avec mon mari que l'écho ne dure pas plus longtemps, je pense qu'on l'a vu 2 mn à tout casser hors les arrêts sur image, car voir ce petit bébé bouger était aussi irréel que rassurant. Et tandis que Warren avait été pudique très longtemps, Bébé2 exhibait fièrement un petit appendice qu'on ne pouvait pas louper. C'est donc un garçon, quasi certain selon le Dr. Elle a dit que tout se passait bien, en revanche elle est inquiète de voir 3 gros kystes à l'ovaire gauche, conséquence des fiv. Elle a rappelé que la grossesse sera délicate et en nous disant au revoir a dit "On doit absolument éviter un second malheur". Bon au moins on est sur la même longueur d'ondes. 

On a vu le chir quelques heures plus tard, lui n'est pas inquiet par rapport aux kystes. La consigne ? Repos. Ça tombe bien, de toute manière, c'est déjà le cas. J'ai aussi eu des instructions pour accompagner le cerclage, et alors qu'ils avaient tous été vagues jusqu'à présent, là je sais précisément tout ce que je peux faire (= rien) ou pas ! 

Le cerclage est pour jeudi. Depuis l'écho, des moments d'espoir et de projection s’immiscent dans mon pessimisme. J'ai été remuée quelques minutes de savoir qu'il s'agit d'un garçon comme Warren, mais au final je me suis vite dit qu'au moins je ne risquais pas de refiler ma malformation de l'utérus à une petite fille, sachant ma souffrance je n'aurais pas voulu que mon enfant vive la même chose. 

Mon coeur fait tout naturellement sa place à Bébé2, Warren est perpétuellement présent tout comme cet autre petit garçon qui grandit et dont nous avons depuis trouvé le prénom. On attend de voir si notre avis se confirme. 

Bises
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Papillon974



Nombre de messages : 2738
Localisation : Réunion
Je suis : Maman de
Ange(s) : Angel
Décédé(e) à : 25 SA + 6 jrs
Le : 15/01/2016
Date d'inscription : 21/01/2016

MessageSujet: Re: Mon petit garçon, nous t'attendions tant    Lun 22 Fév - 22:38

Bonjour,
Oui tu as raison pour le bain, c est a éviter.
C est super de savoir le sexe du bébé et de pouvoir lui faire une place dans vos coeurs.
Tout ce cheminement est normal je pense.
Prends bien soin de toi,de vous. Repos,repos. Warren va veiller sur son petit frère. Bisous volants à Warren et Angel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Martie

avatar

Nombre de messages : 114
Localisation : Alpes maritimes
Je suis : Maman de
Ange(s) : Warren
Décédé(e) à : 22 SA+1
Le : 09/04/2015
Date d'inscription : 08/01/2016

MessageSujet: Re: Mon petit garçon, nous t'attendions tant    Mar 23 Fév - 6:46

Merci Papillon, 
la psy arrive tout à l'heure à la maison après un long mois sans la voir, elle trouve toujours le moyen de me rassurer et me remonte le moral. 
Bises à toi et de grosses pensées pour petit Angel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mamankeke



Nombre de messages : 5
Localisation : belfort
Je suis : Maman de
Ange(s) : Kénaël
Décédé(e) à : Deux mois
Le : 23/01/2016
Date d'inscription : 15/02/2016

MessageSujet: Re: Mon petit garçon, nous t'attendions tant    Mar 23 Fév - 15:20

Bonjour j'ai lu ton histoire à deux reprises. Tellement elle m a touché et bouleversé. Tu as vécu une épreuve très dure et étant infirmière puéricultrice en néonat je me suis imaginé les conditions de ton accouchement. C est tellement détaillé et précis que j avais l impression d être avec vous j en ai pleuré. Vous avez été très courageux de tout recommencer.Moi j aimerais un troisième bébé mais j ai tellement peur mais bon mon deuil est très récent et puis j ai d autres enfants c pas pareil. En tout cas je suis contente pour vous pour cette nouvelle grossesse je ne peux pas vous dire que ça va bien se passer j aimerais tellement vous le dire mais je n en sais rien. Je peux juste te souhaiter de profiter un maximum de ta grossesse (pas facile)je sais pour mes jumeaux je suis rester alité dès le quatrième mois.Si tu peux essaie la sophrologie ça m a beaucoup aidé.je pense fort à ce futur bébé et même si je ne vous connais pas je penserais fort à Warren car ce petit m a marqué à vie.j aimerais si possible des nouvelles de cette nouvelle grossesse bisous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
luli21.04

avatar

Nombre de messages : 363
Age : 31
Localisation : Indre et Loire
Je suis : Maman de
Ange(s) : Emma et Emrick
Décédé(e) à : 24 SA +3
Le : 21/04/2015
Date d'inscription : 18/05/2015

MessageSujet: Re: Mon petit garçon, nous t'attendions tant    Jeu 25 Fév - 5:53

Je pense bien à toi Martie aujourd'hui, tiens nous au courant de comment s'est passé le cerclage... j'espère que ça va quand même?
Gros bisous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Martie

avatar

Nombre de messages : 114
Localisation : Alpes maritimes
Je suis : Maman de
Ange(s) : Warren
Décédé(e) à : 22 SA+1
Le : 09/04/2015
Date d'inscription : 08/01/2016

MessageSujet: Re: Mon petit garçon, nous t'attendions tant    Ven 26 Fév - 5:32

Coucou. Ça s'est bien passé. Je suis ko, je reviens tt à l'heure. Bises et merci
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
luli21.04

avatar

Nombre de messages : 363
Age : 31
Localisation : Indre et Loire
Je suis : Maman de
Ange(s) : Emma et Emrick
Décédé(e) à : 24 SA +3
Le : 21/04/2015
Date d'inscription : 18/05/2015

MessageSujet: Re: Mon petit garçon, nous t'attendions tant    Ven 26 Fév - 5:57

Tant mieux si ça c'est bien passé. Tu n'as pas trop mal? Du coup c'est repos répos maintenant ou tu peux bouger quand même un peu?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
FloPhano



Nombre de messages : 512
Age : 41
Localisation : Toulouse
Je suis : Maman de
Ange(s) : Liv et Paul
Décédé(e) à : 22 semaines + 5
Le : 28/04/2015
Date d'inscription : 29/05/2015

MessageSujet: Re: Mon petit garçon, nous t'attendions tant    Ven 26 Fév - 11:29

Salut Martie et Luli, je voulais vous dire que la FIV a été une réussite.
Cette semaine a été super chargée entre déferlement à la maison des amis et boulot, et hosto. Mercredi j'suis allée à l'hosto pour entamer le protocole diabète et fixer les doses insuline (4 piqures par jour!!) et bien sûr j'ai été recçue par une interne en premier qui ignorait tout de mon histoire....je luis parlais de grossesse à haut risque...mais il a fallu qu'elle me pose la question "alors ces jumeaux c'est un garçon, une fille, l'accouchement s'est bien déroulé, à terme"..et là les larmes sont remontées, encore et encore raconter son histoire alors qu'elle a le dossier sous les yeux..je me suis dis ça y est l'histoire recommence, ils sont incapable de me suivre correctement....
heureusement la "vrai diabéto" est arrivée, elle m'a prescrit une autre pds, car elle aussi doutait du taux..Et même si je ne l'ai pas fait dans le même labo, les taux ont quadruplé...par contre pour le moment ils ne veulent pas me fixer de RDV avec la gynéco obstrétrique, me faut attendre l'écho pour fixer le suivi obstétrique...je crois que je vais demander un double suvi, un à l'hosto (car je n'aurais pas le choix) et un à l'extérieur!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Martie

avatar

Nombre de messages : 114
Localisation : Alpes maritimes
Je suis : Maman de
Ange(s) : Warren
Décédé(e) à : 22 SA+1
Le : 09/04/2015
Date d'inscription : 08/01/2016

MessageSujet: Re: Mon petit garçon, nous t'attendions tant    Ven 26 Fév - 12:22

Oh mais flophano, wahou quelle excellente nouvelle ! Mon dieu je suis heureuse pour toi ! Comment vas tu ? Tu nous tiens au courant, hein ? Pour ce qui est du rdv que tu n'arrives pas à avoir, cela ne me surprend pas, ils sont toujours très prudents avec les grossesses débutantes de fiv. 
Tu as bien raison de demander un double suivi, on est obligées d'avoir confiance et si l'équipe hospitalière montre des failles, tu dois trouver cette confiance ailleurs. 

Merci luli d'avoir pris des nouvelles. Je vais bien, c'était plus difficile nerveusement que physiquement, je m'attendais à avoir des douleurs et c'est minime. C'est repos ultra strict, interdiction d'être assise, donc je mange semi-allongée (pas encore trouvé la méthode), et mes déplacements se font allongée sur la banquette arrière de la voiture. Mais j'ai le droit à la douche et aux toilettes, avec juste restriction de 1 shampoing par semaine. Espérons que ces sacrifices (que je fais volontiers) permettront d(offrir à mon espoir une vie en bonne santé.

Et pour toi comment se déroule ta grossesse ? Comment vas tu ? Où est ce que je peux suivre tes aventures sur le forum ? 

Mamankeke, ton message m'a mis les larmes aux yeux. Merci pour tes gentils mots et merci de penser à Warren. Il me fallait en parler en écrivant tout ce dont je me souvenais, je me repassais cette histoire en boucle dans ma tête, l'avoir écrite m'a fait du bien. Et c'était ma première expérience en salle d'accouchement, j'avais été choquée de vivre ça aussi tôt et en de pareilles circonstances. J'ai aussi lu ton histoire et celle de Kénael et je n'ai pas trouvé de mots. Quel cauchemar tu vis. En effet ton drame est tout récent et vous devez trouver de nouveaux repères tous les 4, ça prendra du temps, beaucoup de patience, d'amour, et de tristesse aussi. Je suis marquée par le fait que ton histoire devait être une happy end, il y a un moment où on se dit qu'on a déjà vécu assez d'épreuves comme ça, pour qu'on vienne nous rajouter ce qu'il y a de pire. Je pense également très fort à ton petit Kénael. 

Bises les mamanges
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
luli21.04

avatar

Nombre de messages : 363
Age : 31
Localisation : Indre et Loire
Je suis : Maman de
Ange(s) : Emma et Emrick
Décédé(e) à : 24 SA +3
Le : 21/04/2015
Date d'inscription : 18/05/2015

MessageSujet: Re: Mon petit garçon, nous t'attendions tant    Ven 26 Fév - 12:34

Oh comme je suiss contente Flophano, quelle merveilleuse nouvelles... félicition a vous deux... mais c'est quoi ces internes quoi, d'accord tu apprends, mais justement, tu dois regarder ton dossier a fond avant de prendre en charge la personne quoi! Non mais c'est n'importe quoi! ! Tu m'étonne que tu avais les larmes aux yeux! !

Pour le suivi, moi c'était pareil, je n'ai pas vu la gynécologue de l'hôpital avant 13SA, la secrétaire m'avais dit quand j'avais appeler, on peut pas vous donner de rdv avant car de tout de facon en cas de fausse de couche on peut rien faire et on ne fait pas de cerclage avant 12SA... j'étais super contente après l'appel, c'était super rassurant! ! Maits j'ai réussi à avoir une écho de contrôle a 8SA, ma sage femme m'avait prescrit un contrôle pour doute de date de début de grossesse, alors que je savais très bien... et j'avais pris rdv avec le même échographe qui m'a suivi aux jumeaux en service de diagnostic antenatal, ils suivent les grossesses a risque. Oui tu as raison si tu veux etre suivi par deux gyneco, deux avis valent mieux qu'un, moi je suis rester juste a l'hôpital car je ne voulais pas revoir ma gynécologue qui m'a suivi aux jumeaux, et pas envie den chercher une autre , peur de tomber sur une personne que je n'aime pas!

Pour ton diabete, jespere que ça va aller pour le stabiliser pendant la grossesse, courage...

Bon en tout cas ca me fait vraiment plaisir pour vous, je te souhaite une grossesse qui se passe bien, vraiment de tout coeur... tu nous redonne des nouvelles régulièrement, hein?

Gros bisous les filles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
luli21.04

avatar

Nombre de messages : 363
Age : 31
Localisation : Indre et Loire
Je suis : Maman de
Ange(s) : Emma et Emrick
Décédé(e) à : 24 SA +3
Le : 21/04/2015
Date d'inscription : 18/05/2015

MessageSujet: Re: Mon petit garçon, nous t'attendions tant    Ven 26 Fév - 12:47

Martie, pour moi ma grossesse avance, jen suis a 30SA+5, je suis tellement contente den etre arrivé la déjà... par contre des douleurs et des contractions, mais on me dit que c'est l'évolution de la grossesse, mais j'ai toujours des moments de panique. Ca va je vois une sage femme une fois par semaine, elle me fait du bien, je peux lui parler de mes angoisses et elle essaie de me rassurer. La j'attends mon écho du 8 mars avec impatience, ca fera 6 semaine que j'aurais pas eu de contrôle, alors qu'avant c'était toutes les deux semaines, mais ils ont espacé comme mon col ne bougeait pas et que j'ai dépassé ld stade de la tres grande prématurité, mais bon j'ai hâte de voir si mon col n'a pas bougé, il me fait peur celui la! Mais bon, sinon bébé me montre qu'elle va bien, elle bouge pas mal, ca me rassure ça, et je m'amuse avec... sur le forum je communique avec les muguettes dans les grossesses suivante le plus souvent.

Bon en tout cas pour toi, je te souhaite bcp de courage, mais après c'est vrai que c'est pour bébé, et on serait capable de faire n'importe quoi pour nos bébé, pour les avoir en bonne santé et que tout se passe bien. Tant mieux si tu n'as pas trop mal. Après c'est normal que nerveusement ca ne vas pas etre évident, mais il faut que tu t'accroche. Il faudrait que tu te trouves une activité pour t'occuper pendant ton allitement... et viens discuter avec nous, ca occupe...

Aller courage ma belle, gros bisous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Martie

avatar

Nombre de messages : 114
Localisation : Alpes maritimes
Je suis : Maman de
Ange(s) : Warren
Décédé(e) à : 22 SA+1
Le : 09/04/2015
Date d'inscription : 08/01/2016

MessageSujet: Re: Mon petit garçon, nous t'attendions tant    Lun 29 Fév - 4:31

Wouahou 30 sa tu me fais rêver ! Je suis heureuse pour toi, vivement que tu puisses ressentir les contractions sans te dire que c'est encore trop tôt. 

Niveau activités, j'ai de la lecture en retard et pour l'instant je rentabilise bien mon jeu des sims. Je n'y joue jamais hors maladie car je ne vois pas le temps passer quand je commence... là j'en suis à ma 6ème génération ...  Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
luli21.04

avatar

Nombre de messages : 363
Age : 31
Localisation : Indre et Loire
Je suis : Maman de
Ange(s) : Emma et Emrick
Décédé(e) à : 24 SA +3
Le : 21/04/2015
Date d'inscription : 18/05/2015

MessageSujet: Re: Mon petit garçon, nous t'attendions tant    Lun 29 Fév - 4:46

Excellent, bon ben au moins ça t'occupe... C'est bien que tu trouves des choses à faire ou tu ne vois pas le temps passer... Parce que ce n'est pas toujours évident quand on doit rester allonger... Aller courage à toi. Gros bisous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
FloPhano



Nombre de messages : 512
Age : 41
Localisation : Toulouse
Je suis : Maman de
Ange(s) : Liv et Paul
Décédé(e) à : 22 semaines + 5
Le : 28/04/2015
Date d'inscription : 29/05/2015

MessageSujet: Re: Mon petit garçon, nous t'attendions tant    Lun 29 Fév - 6:16

Bonjour les filles
Je viens aux nouvelles, comment te sens-tu Martie?
Depuis combien de temps es-tu allitée? j'ai remonté le post pour trouver l'info et le pourquoi, mais j'ai pas du être très attentive. peux tu me redire pourquoi tu es allitée?
J'ai réussi à avoir un RDV avec la gynéco extérieure (ex gynéco de l'hosto) la semaine prochaine jeudi, je crois qu'elle est surprise qu'il ne m'est pas arrêtée dès l'annonce de la grossesse...elle envisage de m'arrêter la semaine première, à voir.
Est-ce que toi Martie et toi Luli, vous avez été arrêté dès l'annonce.
Martie, je suis comme toi, je sais pas trop ou j'erre..qui je suis, ce que je ressens, tout s'entremêle, je n'arrive pas à comprendre que je suis enceinte. Les symptomes de cette grossesse sont discrets, étant donné que la dernière fois j'attendais des jumeaux..la référence est biaisée pour un seul bébé (enfin normalement). Il me tarde la première écho pour rencontré bébé espoir, et à la fois je l'appréhende, j'ai si peur qu'une mauvaise nouvelle se pointe encore!

C'est très étrange, je commencais à pouvoir replonger dans le travail et faire des projets boulot, avec cette nouvelles grossesse tout est remis en cause, j'en suis contente, mais à la fois j'ai si peur que tout foire encore...
comment faites vous les filles????
gros bisous à vous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Papillon974



Nombre de messages : 2738
Localisation : Réunion
Je suis : Maman de
Ange(s) : Angel
Décédé(e) à : 25 SA + 6 jrs
Le : 15/01/2016
Date d'inscription : 21/01/2016

MessageSujet: Re: Mon petit garçon, nous t'attendions tant    Lun 29 Fév - 6:27

Félicitations Flophano, pour ta nouvelle grossesse. J espère que la gynéco pourra bien te conseiller, et que tu trouveras un peu de sérénité au fur et à mesure de la grossesse, même si j imagine que c est angoissant.
Moi je commence doucement à penser à une nouvelle grossesse, mais je doute encore, même si mon conjoint a l air de vouloir commencer les essais assez rapidement. Il pense que ça me réconfortera de retomber enceinte (ou peut être comme dit la psy, que ça pourra le réconforter lui aussi). Prends soin de toi et de bébé espoir et essaie de profiter de tout ce que tu pourras.
Je vous fais des bisous les filles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
luli21.04

avatar

Nombre de messages : 363
Age : 31
Localisation : Indre et Loire
Je suis : Maman de
Ange(s) : Emma et Emrick
Décédé(e) à : 24 SA +3
Le : 21/04/2015
Date d'inscription : 18/05/2015

MessageSujet: Re: Mon petit garçon, nous t'attendions tant    Lun 29 Fév - 6:44

Oh comme je te comprends flophano, tout ces sentiments je les ai ressenti, et c'est tout à fait normal. Jusqu'à l'écho des 12SA je n'étais vraiment pas tranquille, mais voulais y croire, puis après a chaque écho c'était un soulagement quand on me disais que tout allait bien, mais au bout de quelques jours l'angoisse revenait et attendait avec impatience la prochaine écho. Javais des echo toutes les deux semaines entre echo col et echo bebe, jusqua 27SA, ca ma permit de me rassurer un peu. J'aimerais te dire que cette grossesse sera tranquille, mais hélas avec nos vécu, ce sont des grossesse angoissante... Aujourd'hui encore j'ai peur, même si plus j'avance, plus je prends espoir, mais il y a toujours une peur avec tout ce qu'on sait qui peut arriver... Mais il faut garder espoir, malgré des moments qui seront difficile, il faut que tu garde espoir et te dire que toi aussi tu as le droit au bonheur... Il faut y croire... Tu seras bien suivi je pense, comme moi, et ça c'est rassurant...

Pour les symptômes, cette grossesse à été complètement différente que la grossesse d'Emma et Emrick, car comme tu dis, pour une grossesse gémellaire, c'est le double d'hormone, j'avais fouillé les trois premiers mois. La ça a été, c'était une broutille à côté de ce que j'avais eu! Lol!

Pour l'arrêt, j'étais encore en congé maternité quand je suis tombé enceinte, et bien sûr je n'ai pas repris à la fin, la je suis actuellement en arrêt maladie jusqu'au congé maternité...

C'est cool que tu es réussi à avoir un rdv avec une autre gynéco, tu nous tiendra au courant de ce qu'elle a dit. Ça fera peut-être un peu tôt pour faire une écho de contrôle, tu es à combien de SA la? C'est bien de la faire vers 7 SA pour pouvoir entendre le coeur de bébé. Mais elle te le dira je pense... Je suis vraiment contente pour vous, c'est tellement super, vous le meritez...

Gros bisous les filles
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
FloPhano



Nombre de messages : 512
Age : 41
Localisation : Toulouse
Je suis : Maman de
Ange(s) : Liv et Paul
Décédé(e) à : 22 semaines + 5
Le : 28/04/2015
Date d'inscription : 29/05/2015

MessageSujet: Re: Mon petit garçon, nous t'attendions tant    Lun 29 Fév - 6:57

j'arrive jamais à compter les SA...ma ponction a eu lieu le mardi 2 Fevrier et transfert le 4 fevrier, donc je crois que mardi je commencerais ma 7ième Semaine SA...peut-être qu'elle me fera déjà une écho de contrôle..de toute façon l'écho de contrôle prévue par l'hosto sera une semaine plus tard...j'ai hâte....

oui t'as raison, l'insouciance d'une grossesse c'est révolu pour nous...à vie, à jamais...on restera amputée, fragilisée...les gens autour de moi me disent ben si tout va bien se passer cette fois...mais ceux qui n'ont pas vécu nos drames ne peuvent comprendre à quel point on a peur, on craint, on se replie, on espère et désespère...
plein de bisous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
FloPhano



Nombre de messages : 512
Age : 41
Localisation : Toulouse
Je suis : Maman de
Ange(s) : Liv et Paul
Décédé(e) à : 22 semaines + 5
Le : 28/04/2015
Date d'inscription : 29/05/2015

MessageSujet: Re: Mon petit garçon, nous t'attendions tant    Lun 29 Fév - 7:46

Luli, pourquoi la surveillance du col s'arrête à 27 SA? après ils considèrent qu'on a plus besoin de suivi, je sais que c'est le cap des grands préma..mais quand même?!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
luli21.04

avatar

Nombre de messages : 363
Age : 31
Localisation : Indre et Loire
Je suis : Maman de
Ange(s) : Emma et Emrick
Décédé(e) à : 24 SA +3
Le : 21/04/2015
Date d'inscription : 18/05/2015

MessageSujet: Re: Mon petit garçon, nous t'attendions tant    Lun 29 Fév - 8:11

Oh tu peux pas savoir comme ça m'enervait les gens qui me disaient, mais si ça va bien se passer, je leur disais " mais qu'est ce que vous en savez!!!", heureusement certaines personnes comprenaient mes craintes, et le forum m'a aider aussi, de pouvoir parler avec des mamanges qui sont dans la même situation que moi et qui me comprennent, pouvoir parler de ses moment de panique sans se dire qu'elle vont me prendre pour une folle, ou que je ne stress pour rien!!!

Non la surveillance du col n'est pas arrêté mais espacé, avant c'était toutes les deux semaines, mais elle m'avait prévenu qu'à partir de 24SA on espacerai à tous les mois, c'est à dire passer le stade de la perte de mes anges. Puis du coup c'est tombé que la dernière fois ça avait espacé de trois semaines, et la il y a 6 semaine entre les surveillance, ça me paraît une éternité du coup... Mais bon j'arrive au bout, mon écho est la semaine prochaine. J'espère vraiment que mon col n'aura pas bougé... Mais ma sage femme me disait qu'à partir d'un certain stade c'est normal que le col rétréci, comme par exemple il peut commencer à retrecir à 26-28SA, mais ce qu'il ne veulent pas c'est qu'il retrecisses trop d'un coup!! Ah oui je vois une sage femme toutes les semaine depuis 19SA, elle me fait monitoring, et elle m'aide à apaiser mes angoisses les jours ou ça ne va pas... Mais pas de toucher vaginal, interdit de toucher, j'en n'ai pas eu de toute la grossesse.

Bon c'est cool si il te font une écho de contrôle à l'hôpital, ça va te rassurer ça déjà, même si avant 12-14 SA on a toujours peur de la fausse couche, mais il faut y croire... On croise les doigts pour que tout se passe bien... Tu sais au début de la grossesse, jamais j'aurais pensé arriver à 31SA sans aucun soucis !!! Malgré les angoisses que je me mets toute seule bien sûr ! Je me suis mis des étape, je voulais passer les 18SA car c'est la que mon col à rétréci d'un coup, 24SA pour pouvoir la sauver, puis 28SA pour dépasser la très grande prématurité, puis j'attends les 32SA avec impatience car je sais qu'après il y a bcp moins de séquelles pour les bébés prématuré et qu'ils ont toutes leurs chances... Après j'ai toujours peur d'avoir une infection et que ça l'atteigne, mais je sais que j'aurais bcp plus de contraction que j'en ai maintenant si c'était le cas.

Bon en tout cas j'ai hâte d'avoir des nouvelles de ton rdv de la semaine prochaine...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tessa

avatar

Nombre de messages : 1251
Localisation : Laurentides
Je suis : Maman de
Ange(s) : 2 Mini-mini loup & de Benjamin, je suis également la maman de Caleb & d'Isaac mes 2 amours en pleine santé.
Décédé(e) à : 5SA, 6SA+2, 20SA+3
Le : 03/09/2013, 18/09/2015, 08/02/2016
Date d'inscription : 08/09/2013

MessageSujet: Re: Mon petit garçon, nous t'attendions tant    Mar 1 Mar - 16:56

L'histoire de ton petit Warren m'a beaucoup toucher. Elle ressemble beaucoup a celle de Benjamin.

Je ne suis pas experte avec les mots je te souhaite tellement un belle grossesse avec le moins de soucis possible.

xxx
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Martie

avatar

Nombre de messages : 114
Localisation : Alpes maritimes
Je suis : Maman de
Ange(s) : Warren
Décédé(e) à : 22 SA+1
Le : 09/04/2015
Date d'inscription : 08/01/2016

MessageSujet: Re: Mon petit garçon, nous t'attendions tant    Mar 1 Mar - 17:04

Coucou les filles !

Alors je vais bien, quelques contractions post cerclage qui sont normal mais réveillent mon stress, ma grand mère est venue m'aider à la maison, je vis bien l'alitement strict même si ce n'est pas marrant mais je n'arrive toujours pas à manger allongée. 

Flophano, pour te répondre (je ne l'avais pas marqué je crois), j'ai été alitée très tôt de mon propre chef, à 1 mois de grossesse. Parceque la progestérone et les premiers maux de grossesse me faisaient avoir des malaises souvent. Arrêt de la progestérone à 12 sa et je suis restée allongée me disant que le placenta serait peut etre plus haut cette fois-ci (raté) , puis cerclage. 
Mais j'étais libre dans ma tête, je mangeais assise et je faisais de petites tâches à la maison. Là, plus rien. 

J'avais démissionné, entre autres en me disant que je n'aurais plus de problèmes logistiques boulot-cpam (j'en avais eu beaucoup lors de la grossesse puis à la mort du bébé). Mais avant cette décision, la gynéco m'avait dit qu'elle m'arrêterait dès le début pour ne pas me fatiguer + être moins stressée. 

Pour ce qu'il se passe dans notre tête ... oui c'est carrément fouillis !
Niveaux symptômes, j'ai eu 2 grossesses de singleton, pourtant les symptômes de départ étaient très différents, du coup j'étais super contente, cela me permettait de bien différencier et de me dire que cette fois ci, ça allait se passer différemment. Or très vite (15 j après), les symptômes sont devenus les mêmes. Mes grossesses se déroulent à 1 an et 15 jours d'écart et ça peut être perturbant. J'ai eu une très grosse baisse de moral, gros craquage chez la psy, c'est à ce moment là que je me suis inscrite au forum. 
Mais si ça peut te rassurer, j'ai ressenti une nette différence suite à l'écho morpho. C'est plus facile, on réalise qu'il y a un nouveau petit bébé et un destin qui reste à tracer. Je suis toujours hyper stressée (c'est rien de le dire), mais plus au clair avec mes émotions. J'accepte d'avoir peur, d'être pessimiste, de vouloir me protéger. J'accepte aussi de vouloir me projeter parfois, et de ressentir de plus en plus d'amour pour bébé2. Et Warren prend sa place de grand frère ange. 
La boulot avec la psy aide beaucoup. 
Concernant "les autres", j'annonce peu ma grossesse, et je préviens que le risque est important, comme pour la première fois. Cette fois ci personne ne s'est risqué à des banalités du type "ya pas de raisons". Mais j'ai choisi à qui je l’annonçais aussi, et souvent par messages interposés. Ça filtre les spontanéités déplacées. Chat échaudé ... 

Papillon, j'ai vu que tu partais en vacances prochainement, que tu as raison ! Tu vas pouvoir avancer à ton rythme, sans te soucier de croiser des connaissances. Je suis très contente pour toi. 
Je trouve que tu es très rapidement confrontée au monde extérieur, j'ai vraiment envie de te dire de t'écouter et de ne pas fréquenter les gens si tu ne le sens pas encore. Tu as le temps. Et tu n'as pas à te justifier ! 
Je me suis rendue compte que les gens tiennent notre drame à distance, et je regrette personnellement d'avoir eu cette attitude docile avec certains, à écouter leurs conseils dénués de toute empathie. Je crois que si c'était à refaire, je n'hésiterais pas à les remettre EUX en question, du genre : "Et si c'était arrivé à la naissance de ta fille, aurais tu tourné la page aussi vite ?", ... 

Je partage aussi tellement ton coup de gueule. A t on eu la prétention de vouloir l'essentiel, c'est à dire une famille ? Notre fils tant attendu et aimé est mort. Certains font n'importe quoi de leur vie et gâchent leurs enfants, les maltraitent, négligent, ou leur apprennent la haine. D'autres ne réalisent pas leur chance. Je ne l'accepterai jamais. 

Luli, du coup c'est quel jour ton rdv ? Lorsqu'on a commencé à parler tu en étais à 24, c'est fou comme ça passe plus vite chez les autres ... :-)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Martie

avatar

Nombre de messages : 114
Localisation : Alpes maritimes
Je suis : Maman de
Ange(s) : Warren
Décédé(e) à : 22 SA+1
Le : 09/04/2015
Date d'inscription : 08/01/2016

MessageSujet: Re: Mon petit garçon, nous t'attendions tant    Mar 1 Mar - 17:06

Tessa je viens de voir ton message. Je trouve aussi qu'il y a de grosses ressemblances. Merci pour tes souhaits, j'espère aussi que tu connaîtras prochainement une nouvelle grossesse mais surtout une fin heureuse. 
De grosses pensées à ton petit garçon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Papillon974



Nombre de messages : 2738
Localisation : Réunion
Je suis : Maman de
Ange(s) : Angel
Décédé(e) à : 25 SA + 6 jrs
Le : 15/01/2016
Date d'inscription : 21/01/2016

MessageSujet: Re: Mon petit garçon, nous t'attendions tant    Mar 1 Mar - 21:25

Martie, comme Laetitia aussi, je pense que c est trop tôt et trop difficile d affronter les gens qui ne savent pas ce qu on a vécu. J ai voulu suivre les conseils de mon docteur et de la psy, d affronter assez rapidement le monde extérieur.
J ai eu un gros stress et des insomnies à chaque fois que j ai dû revoir des gens. Là je vais me calmer et profiter des quelques semaines de congé qui me reste pour prendre soin de moi et dormir. Essayer de me remettre en forme. Partir en voyage me permettra de voir autre chose, d autres gens qui ne connaissent pas mon histoire, et me créer de bons souvenirs pour avancer dans mon deuil. J aimerais qu on se relance cette année dans les essais bébés donc j espère bientôt moins broyer du noir et moins en vouloir à la vie.
Passe une bonne journée. Douces pensées à Warren et Angel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mon petit garçon, nous t'attendions tant    

Revenir en haut Aller en bas
 
Mon petit garçon, nous t'attendions tant
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nos Petits Anges au Paradis :: DEUIL PÉRINATAL :: TÉMOIGNAGES-
Sauter vers: