DEUIL PÉRINATAL - SITE OFFICIEL
 
AccueilGalerieFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez | 
 

 le jour où ma vie à basculé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
cass



Nombre de messages : 535
Localisation : viennes
Je suis : Maman de
Ange(s) : Ma grande fille et mon grand garcon
Décédé(e) à : 23 sa+5
Le : 19/12/15
Date d'inscription : 21/01/2016

MessageSujet: le jour où ma vie à basculé   Lun 25 Jan - 17:37

Je suis passé de l'autre coté du miroir le 19 decembre.
J'ai su que je portée des jumeaux lorsque j'ai vu mon taux de HCG cela faisait 3 ans que l'on essayé d'avoir d'autre enfant apres avoir eu ma fille naturellement au bout de 10 ans de patience.
Plus mon ventre s'arrondissait et plus j'etais fier et heureuse de marcher dans la rue en fait..je ne regarder jamais devant moi mais je regardais mon ventre.
Puis à l'avant echo morpho (pour les grossesses gemellaire on a des echo tous les mois) on m'annonce un garcon et une fille j'etais la plus heureuse. Moi qui au debut ne pensais jamais etre mere puis je me suis dis j'ai eu un bonheur une fois j'en aurais pas d'autre et là surprise mes 2 amours bien au chaud en moi.
un mois plus tard lors de l'echo je demande à se qu'on verifie mon col et là elle m'annonce que mon col est raccourci à 19mm on est vendredi j'ai rdv avec la gyneco specialisé dans les grossesses à risque mardi elle me dit de rester allongé jusqu'à mon rdv. Mais je refuse d'attendre j'appelle les urgences gyneco pour me rassurer. ils me demandent de venir juste pour verifier et lors du monitoring m'indiquent que j'ai des contractions que je ne sent pas ils decident de me garder 48h me perfuser pour arreter les contractions. au bout de 48h la perfusion a calmé mais pas eliminer les contractions. Donc je reste quelques jours de plus puis me demande si je veux rentrer chez moi car je ne suis qu'a 22+5 sa et de revenir a 24 sa pour etre transferet à une maternité niveau 3 je refuse et je reste hospitalisé sans me lever à en avoir mal aux cuisses.
le 19 decembre mon mari vient d'arriver j'ai mal au ventre je pleure j'ai peur je sais que c'est pas normal (on m'avait pourtant dit que ma situation n'etait pas catastrophique) la sage femme me donne un spasfon mais rien y fait  je la rappelle et là elle decide de verifier mon col (elles y touchaient pas pour eviter tout risque)
et la SF soupire avec plein d'espoir je lui dis "ils sont trop haut? vous pouvez pas toucher mon col?" (c'etait le cas ils y a un mois) elle me repond "non, ils sont pas trop haut, je suis desolé je dois vous envoyez en salle de travail vous etes ouverte à 5 doigts" et là le monde s'ecroule je lui demande si on peut stoper le processus, elle me repond non et me redemande ce qu'on m'avait dis en arrivant je lui repond " si ils sortent maintenant on peut rien faire, je suis maintenant à 23 sa+5". Je fais parti des femmes qui ont des accouchements rapide. Chaques contractions ouvrent mon col. En sortant de ma chambre j'etais à 5 doigts juste le temps de traverser le couloir j'etais à dilatation complete en suppliant j'ai eu une rachi car trop tard pour la peri. je deviens comme folle je repete sans cesse "je veux pas les voir, je veux pas les entendre, je veux rien sentir" mon mari reste droit comme un i ne regarde que devant lui Les SF nous laisse quelques secondes seul avec mon mari je lui repete "je suis désolé" (j'etais responsable des fruits de notre amour et je les aient pas protegés ) mon mari me dit calmement" moi je veux les voirs"mon esprit redevient clair (enfin.. moins bancal) et oui j'ai peur mais de doit les voirs!, je veux les voirs! les SF reviennent je lui dis "je suis leur maman je veux les voirs". Aujourd'hui je culpabilise d'avoir eu se comportement. Dieu seul sais comment ils etaient beau, ma fierté ma fille bien que plus petite a pleuré bouger les mains c'etait une batente comme je les aiment et mon fils plus grand et plus sage a legerement pleurer (sage comme je l'ai revé pendant des années). J'ai eu peur de les embrasser et je le regrette. Ce qui me rassure c'est que mon mari lui leur a donné des bisous.
Je suis sorti le lendemain, mon coeur battait sans que je soit en vie. Je suis trés croyante les enfants mort sont gardés par le prophete abraham et son heureux ils  partirons a la recherche de leurs parents le jours du jugement dernier et refuserons d'entrer au paradis tant leur parents ne rentrent pas avec eux, ce que dieu leur accordera par contre ils seront grands. Meme en sachant ca le plus dur c'etait le matin quand ma douleur revenait, le fait d'expliquer à la cpam, caf... de faire les démarches j'ai peur du calendrier alors c'etait un espoir quelques jours avant.
Aujourd'hui, le vide est toujours là, ce que j'ai étais est morte ce jour là, je suis changé à jamais, mais je fais legerement moins de flashback à revivre seconde par seconde ce qu'il s'est passé.
j'ai besoin de me rapproché des mamanges car vous seul comprenait la dechirure.
J'ai du faire face au phrase maladroite que les personnes disent sans reflechir " vous etes jeunes vous en aurez  d'autres " j'ai tellement envie de leur repondre "tu pense que j'ai eu quoi? des chats?" Quand on me demande ce qu'il s'est passé je leur repond " Mes enfants etaient parfait c'est mon corp qui a laché. Ca je ne peut le dire qu'a vous mes soeurs mamange mais Je regarde les sites des enfants nés sous X cela me rassure de les voirs chercher leurs parents car j'espere que mes enfants m'aiment vue que je n'entend pas mes bébés  me dire je t'aime (enfin j'espere que vous comprenait ce que je cherche en faisant ca) me rassurer sur le fait que malgres une separation a la naissance mes enfants m'aiment comme je les aiment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Papillon974



Nombre de messages : 2702
Localisation : Réunion
Je suis : Maman de
Ange(s) : Angel
Décédé(e) à : 25 SA + 6 jrs
Le : 15/01/2016
Date d'inscription : 21/01/2016

MessageSujet: Re: le jour où ma vie à basculé   Lun 25 Jan - 21:43

Bonjour.
Désolée d accueillir une nouvelle mamange.
Ton histoire est très triste. La mienne est récente aussi. Et je viens de passer par des jours où la culpabilité m a rongé le coeur. Ça reviendra sans doute.
Mais dis toi que tu n es coupable de rien, nous ne sommes pas coupables car on aimait nos bébés.
Pour l instant j évite de voir du monde, pour qu on ne me dise pas des phrases bidons ou choquantes,donc je te comprends.
Il faut penser a soi, à son couple et avancer lentement à son rythme.
Ici tu trouveras toujours quelqu un a qui parler. A t ouvrir, avec qui partager.
Courage et baisers volants à nos anges
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cass



Nombre de messages : 535
Localisation : viennes
Je suis : Maman de
Ange(s) : Ma grande fille et mon grand garcon
Décédé(e) à : 23 sa+5
Le : 19/12/15
Date d'inscription : 21/01/2016

MessageSujet: Re: le jour où ma vie à basculé   Mar 26 Jan - 4:47

Merci papillon974. Nous sommes des mamans on culpabilise même pour un rhume.
Moi aussi j'évite les gens je sort juste pour le minimum. Je suis en congés mat et sans bébé c'est dur mais impossible de reprendre le travail. Et lorsque je vais dans l'entreprise pour donnés des documents au service paie... j'évite mes collègues je suis en mode ninja.
j'ai trouvé le forum le lendemain je lisais les postes je crois que j'aurais pu tous les écrire. On ne peut comprendre que si on l'a vécu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SyK974

avatar

Nombre de messages : 562
Localisation : 974
Je suis : Maman de
Ange(s) : 1 petit ange prenome Ylann
Décédé(e) à : 23sa et 4jrs
Le : le 08/05/2015
Date d'inscription : 28/06/2015

MessageSujet: Re: le jour où ma vie à basculé   Mar 26 Jan - 5:03

Cass ton histoire est si bouleversante que j'en ai les larmes aux yeux.. j'espère que tu trouveras la force devancé malgres la couleur car pour tes enfants tu dois continué à faire des efforts..
En tout cas ici tu auras toujours une personne bien veillante pour t'écouter si ou en as besoin...
Bon courage
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
luli21.04

avatar

Nombre de messages : 363
Age : 29
Localisation : Indre et Loire
Je suis : Maman de
Ange(s) : Emma et Emrick
Décédé(e) à : 24 SA +3
Le : 21/04/2015
Date d'inscription : 18/05/2015

MessageSujet: Re: le jour où ma vie à basculé   Mar 26 Jan - 6:03

Cass, ton histoire ressemble bcp à la mienne, bébés parfaits, tout va bien, jusqu'à la 3eme écho ou on m'a annoncé que mon col ne faisait plus que 1cm, pareil, un garçon et une fille en parfaite santé mais c'est mon corps qui a lâché !!! J'ai accouché en avril à 24SA+3. Par contre j'ai eu cerclage à chaud car deux semaines après l'écho ou on m'a dit que mon col faisait plus qu'1cm, mon col était ouvert avec la poche des eaux de mon garçon dans le vagin, les médecin me disait que le cerclage pourrait m'aider à tenir...
Si tu savais comme je comprends, cette culpabilité qu'on a, pas avoir su protégé nos bébés alors que eux étaient en parfaite santé, moi aussi ils étaient magnifiques, j'en revenait pas comment ils étaient bien formé... Combien de fois je me suis excusé envers mon homme, mais lui m'a toujours dit que ce n'était pas ma faute!!! Certains médecin disent que c'est mon corps qui n'a pas supporté le poids de mes bébés, et que comme c'était ma première grossesse mon utérus n'avais jamais été distendu, donc deux bébé ça faisait trop... Et pourtant, je n'arrête pas de me dire, il y en a qui y arrive, pourquoi pas moi!!! Cette culpabilité on doit travailler dessus, pour pouvoir avancer... Es tu suivi par une psy? Moi oui... C'est normal que pour l'instant tu n'ai pas trop envie de voir les gens, ça reviendra petit à petit, à ton allure, et des fois tu préfèrera voir certaines personnes et pas d'autres, fait comme bon te semble... Tu t'en fiches de ce qu'il pense, l'important pour l'instant c'est toi et ton homme...
Et pour ce qui est de l'amour de tes enfants, je ne peux penser comme toi, qu'ils nous aiment à leur façon d'où ils sont, je ne peux que croire qu'ils nous voient, qu'ils veillent sur nous d'où ils sont, ce sont nos petits anges, nos étoiles...
Ton cauchemar est encore très frais, mais sache qu'ici tu trouveras toujours quelqu'un pour comprendre ce que tu ressens, la vie sera différente, moi je ne vois pas certaines choses de la même manière, mais le temps aide à avancer petit à petit, je sais pour l'instant c'est encore peut-être un peu tôt pour que tu y crois, mais le temps aide! On v dire qu'on a pas le choix de reprendre la vie, mais à notre façon et à l'allure que nous le voulons... Courage Cass...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cass



Nombre de messages : 535
Localisation : viennes
Je suis : Maman de
Ange(s) : Ma grande fille et mon grand garcon
Décédé(e) à : 23 sa+5
Le : 19/12/15
Date d'inscription : 21/01/2016

MessageSujet: Re: le jour où ma vie à basculé   Mar 26 Jan - 7:27

merci beaucoup syk974 luli21.04 oui nos histoire se ressemble beaucoup moi je n'etais pas ouverte et en faite moi ils ne savaient pas quoi faire ils sont resté à attendre la bouche ouverte.. l'équipe medical etait adorable mais ils avaient peut que le cerclage augmente le probleme et à chaud c'est pas possible chaque contraction ouvre le col pour moi le temps de m'installer yavais plus de col. Je n'est ni photo ni bracelet ni bonnet je le regrette j'etais tellement dans un autre monde que je n'y est pas pensé. Mon mari aussi me disait que c'etait ecrit comme ca et que en aucun cas c'est ma faute. On est plus soudé que jamais. Je suis rester accroché à lui comme un nourrisson là ca va mieu il peut me laissé seul. J'ai eu la chance d'avoir ma famille très presente ma mere à dormi avec moi a l'hôpital cette nuit là (mon mari a une herni il ne peut pas et les deux nuit suivante à la maison. J'avais tout acheté (poussette, lit vetement et meme quelque body prema biberon...) il me restais que les couches je passé mes journées sur le net j'avais meme acheter des gommettes pour différencié les biberons. Avant que je rentre a la maison mes freres avait debarasser la chambre et monté les affaires pour que je ne les vois pas. Je savais que j'accoucherai en avance mais pas comme ca. je vous embrasse fort
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LilyaJennah



Nombre de messages : 7
Localisation : 34200
Je suis : Maman de
Ange(s) : Jennah
Décédé(e) à : 37sa
Le : 26/12/15
Date d'inscription : 11/01/2016

MessageSujet: Re: le jour où ma vie à basculé   Mar 26 Jan - 16:31

Bonsoir,
Vraiment désolée de t'accueillir parmis nous. Je suis mamange depuis le 26 décembre. Un mois que Ma petite Jennah est partie. J'étais à 37sa+2.
Je comprend ta douleur, le fait d'être en congés mater mais ne pas avoir son bébé...
Je suis tres croyante aussi, donc je me dis que nos bébé son avec le prophète Ibrahim... Qu.'ils veillent sur nous...
Courage, tu auras toujours sur ce forum une oreille qui t'écoute.. Des bisous du cœur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cass



Nombre de messages : 535
Localisation : viennes
Je suis : Maman de
Ange(s) : Ma grande fille et mon grand garcon
Décédé(e) à : 23 sa+5
Le : 19/12/15
Date d'inscription : 21/01/2016

MessageSujet: Re: le jour où ma vie à basculé   Mar 26 Jan - 17:36

Bonsoir,

Oui lilyajennah je sais que nos bébés sont en de bonne main et c'est ce qui m'aide a tenir, ils s'occupent de nos enfants mieux que ce qu'on peut le faire nous même ils ne connaitrons jamais la faim, la peur, le froid et ne verrons que des choses magnifique (je le sais mais beaucoup de fois je l'oubli et la plaie s'ouvre) et si il y a une personne que je sais qu'il enseignera l'amour et le respect des parents c'est bien sidna ibrahim. Des fois je me demande ce qu'ils font en ce moment et je souri. Quand mon mari me rappel qu'on les reverra lorsque je pleur je lui dis que c'est comme quand on re part après les vacances et même si sa mère sait qu'elle reverra son fils elle pleur quand même.
gros bisous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marie184

avatar

Nombre de messages : 170
Localisation : Rhone
Je suis : Maman de
Ange(s) : Olivia

Et d'une poussière d'ange de 6SA
Décédé(e) à : 38SA et 5 jours
Le : 13/12/2015
Date d'inscription : 21/01/2016

MessageSujet: Re: le jour où ma vie à basculé   Mar 26 Jan - 17:48

Bonsoir cass, encore désolée de t'accueillir sur ce forum, ton histoire m'a beaucoup touchée. Ne culpabilise surtout pas. Ce n'est pas ta faute. On ne peut pas savoir si c'est juste à cause de leur poids dans ton utérus ce qui est sûr c'est que ce n'est pas toi qui contrôle ton utérus donc ce n'est pas ta faute. Tes bébés ont eu la chance de grandir dans un cocon plein d'amour pendant 6 mois. Ils ne sont pas partis seuls ils sont deja tous les deux ensemble et pour toujours. Et je suis sûre que ma petite Olivia de son 38SA et 5 jours veillera sur eux également. Tu trouveras un immense soutien ici, on te comprend n'hésite pas à parler cela soulage. Je t'embrasse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cass



Nombre de messages : 535
Localisation : viennes
Je suis : Maman de
Ange(s) : Ma grande fille et mon grand garcon
Décédé(e) à : 23 sa+5
Le : 19/12/15
Date d'inscription : 21/01/2016

MessageSujet: Re: le jour où ma vie à basculé   Mer 27 Jan - 10:45

bonjour , marie184 merci beaucoup oui il est important de retrouver des personne qui nous comprenne heureusement ya internet gros bisous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
manoli

avatar

Nombre de messages : 788
Age : 38
Localisation : morbihan
Je suis : Maman de
Ange(s) : manolia et Marin
Décédé(e) à : 24 sa pour manolia
7jours de vie pr marin
utérus unicorne
Le : 20/05/2014
02/10/2015
Date d'inscription : 27/05/2014

MessageSujet: Re: le jour où ma vie à basculé   Mer 27 Jan - 13:44

Cass , je ne repond pas souvent sur les temoignages mais le tien m'interpelle dans pls sens!
Tout d'abord le fait de ne pas vouloir voir tes enfants je l'ai vecu je disais sans cesse aux sages femmes lors de l'accouchement de ma première fille que je ne voulais ni la voir ni la prendre c'est ce que j'ai fait et je le regrette tous les jours; je me culpabilise sans cesse d'avoir été une mauvaise maman , d'avoir renié ma fille; Heureusement que tu les as vu car moi 17 mois après c'est encore cette souffrance qui me hante meme si je sais que mon mari etait avec elle (du coup pour mon fils j'ai été très possessive dès la naissance et j'avais du mal a aller dormir, il a vécu une semaine et je ne le quittais pas comme pour me rattraper de l'erreur que j'avais commise avec ma fille) et comme toi pour ma pepette, j'ai eu a peu près le me scenario et l'equipe medicale a été trop attentiste, pour eux ce n'etait pas trop grave alors que mon col etait a 19 et j'ai voulu etre hospitalisée et qd j'ai redemandé une écho j'etais en train d'accoucher; je me suis culpabilisée aussi sur ce fait de n'avoir pas été plus exigeante mais avec Marin j'ai été très suivie et rien a changé donc voilà je crois que tout est matière a se faire du mal ; on se dit sans cesse et si , et si, et si mais au bout du compte ca ne changera pas ; la psy me dit plutot que de ressasser tout le tps le passé il faut se concentrer sur l'avenir mais quel avenir sans nos bébés????
Tu as de la chance d'être croyante, je ne le suis pas et ca ne m'aide pas ... Pour moi on vit, on meurt et rien d'autre!!!
Quelques fois j'espere que mes enfants sont au ciel ou au paradis ou réincarnés ...
En tout cas je te souhaite beaucoup de courage , avec le temps la douleur s'apprivoise meme si qqx je ne la controle toujours pas!!!
pleins de bisous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
cass



Nombre de messages : 535
Localisation : viennes
Je suis : Maman de
Ange(s) : Ma grande fille et mon grand garcon
Décédé(e) à : 23 sa+5
Le : 19/12/15
Date d'inscription : 21/01/2016

MessageSujet: Re: le jour où ma vie à basculé   Mer 27 Jan - 14:38

manoli je ne peux que te comprendre, ce que tu ressent de ne pas les avoir vu. parcequ'il s'en est fallut de peu d'un cheveu pour que moi aussi et je culpabilise de ce qui aurai pu être. A ce moment là on est tellement choqué que c'est notre instinct de survie qui fait surface on essaie de se proteger. sur ce forum j'ai vraiment l'impression d'avoir mes doubles d'une realité parallèle seul des détails varies. Et moi aussi je culpabilise de ne pas etre exigente ne les laissés faire mais d'un autre coté j'aurai exigé le cerclage ca aurai mal fini et là double peine car ca aurait était ma décision. Ma foi me sauve la vie, je ne sait pas dans quel etat je serais sinon.
Si tu veux parler n'hesite pas tu sais que je te comprend 
gros bisous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Papillon974



Nombre de messages : 2702
Localisation : Réunion
Je suis : Maman de
Ange(s) : Angel
Décédé(e) à : 25 SA + 6 jrs
Le : 15/01/2016
Date d'inscription : 21/01/2016

MessageSujet: Re: le jour où ma vie à basculé   Mer 2 Mar - 5:48

Bonjour Cass, comment ça va?!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cass



Nombre de messages : 535
Localisation : viennes
Je suis : Maman de
Ange(s) : Ma grande fille et mon grand garcon
Décédé(e) à : 23 sa+5
Le : 19/12/15
Date d'inscription : 21/01/2016

MessageSujet: Re: le jour où ma vie à basculé   Mer 2 Mar - 16:38

Bonjour papillon 
C'est bof bof j'ai eu hier un rdv avec mon médecin pour une tec le transfert d'embryon et ils m'a dit que sur 3 deux étaient congelé ensembles donc doit etre replacer en meme temps donc panic totale à avoir de grosse douleur à l'estomac j'ai suivi ton exemple j'ai pris rdv chez la psy j'ai rdv vendredi jmen félicite parcequ après l'annonce d'hier j'en ai plus que besoin. Je suis peut être forte mais pas à ce point et toi dit moi comment ça va?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Papillon974



Nombre de messages : 2702
Localisation : Réunion
Je suis : Maman de
Ange(s) : Angel
Décédé(e) à : 25 SA + 6 jrs
Le : 15/01/2016
Date d'inscription : 21/01/2016

MessageSujet: Re: le jour où ma vie à basculé   Mer 2 Mar - 19:50

OK j espère que tu n auras pas trop mal quand même. Si ça peut t aider la psy, faut pas hésiter, ça aide à avancer et pas péter les plombs. Moi ça peut aller. Très tendue et stressée depuis lundi. Je sais pas pourquoi. J ai besoin que mon chéri arrête de me parler de son boulot aussi. Enfin y a des jours mieux, des jours moins bons. Bon courage en tout cas pour ton suivi médical. Je croise les doigts pour toi. Bisous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cass



Nombre de messages : 535
Localisation : viennes
Je suis : Maman de
Ange(s) : Ma grande fille et mon grand garcon
Décédé(e) à : 23 sa+5
Le : 19/12/15
Date d'inscription : 21/01/2016

MessageSujet: Re: le jour où ma vie à basculé   Jeu 3 Mar - 1:29

Merci beaucoup ça t'arrive encore de faire des flash back des jours sombre ? Moi j'en ai beaucoup moins pendant longtemps j'ai été ramener à ce jour ou je revivai chaque minutes comme le film un jour sans fin gros bisous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Papillon974



Nombre de messages : 2702
Localisation : Réunion
Je suis : Maman de
Ange(s) : Angel
Décédé(e) à : 25 SA + 6 jrs
Le : 15/01/2016
Date d'inscription : 21/01/2016

MessageSujet: Re: le jour où ma vie à basculé   Jeu 3 Mar - 5:12

Non pas trop de flash back. Il faut dire que quand je vis des choses traumatisantes, mon esprit a tendance à effacer et ne garder que des bribes de souvenirs. C est pour ça que j ai tout mis par écrit depuis ce jour, pour ne pas oublier. Et puis j étais trop shootée aussi. La tristesse et la colère de ne plus avoir mon bébé sont toujours là, ça me pèse. Mais on est courageuse on va S en sortir petit à petit. Bisous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
le jour où ma vie à basculé
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nos Petits Anges au Paradis :: DEUIL PÉRINATAL :: TÉMOIGNAGES-
Sauter vers: