DEUIL PÉRINATAL - SITE OFFICIEL
 
AccueilGalerieFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez | 
 

 Mila, tu as chamboulé nos vies!

Aller en bas 
AuteurMessage
Emilie31



Nombre de messages : 15
Localisation : Pins justaret
Je suis : Maman de
Ange(s) : Mila
Décédé(e) à : 38 semaines et demie de grossesse
Le : 16 juin 2016
Date d'inscription : 10/07/2016

MessageSujet: Mila, tu as chamboulé nos vies!    Dim 10 Juil - 15:52

Bonjour à tous,

Je m'appelle émilie, j'ai 29 ans et il y a encore quelques jours de ça j'aurai jamais pensé m'inscrire sur un tel forum:(
Je suis maman d'une petite Anna qui fera 3 ans le 28 août.
Anna devait avoir sa petite sœur Mila le 5 juillet 2016 et elle devait l'accompagner à sa première rentrée des classes et assister à son anniversaire ...

Je suis encore sous le choc du décès de ma fille et je n'arrive pas encore à mettre tous les mots sur ce que j'ai dans la tête et surtout dans le cœur mais je pense que d'en parler ici m'aidera à avancer!

Je devais accoucher le 5 juillet 2016, la grossesse a été éprouvante moralement et physiquement car l'état de santé de ma mère qui souffre d'un cancer du poumon se dégrade de jour en jour... Mila était sa raison de se battre encore un peu...

Le 14 juin 2016, ma gynécologue m'avait demandé de revenir passer une dernière échographie avant le jour j pour surveiller un petit retard de croissance chez Mila. L'échographie confirmait qu'elle serait un petit gabarit d'environ 2,3kg mais que tout allait bien; son cœur battait bien...
Le soir même après avoir regardé un film et ne sentant pas Mila bouger depuis quelques heures, je décidais d'envoyer un message à ma sage femme pour lui demander conseil: elle me donna deux astuces pour faire bouger bb et me conseilla de partir au urgences s.il n'y avait pas de résultat.
Après plusieurs essais, et après avoir appelé mes beaux parents pour qu'ils nous gardent Anna,  nous partions en urgence à la maternité.

Il était 1 h du matin quand nous sommes arrivés à la maternité; une sage femme nous a accueilli sans trop de stresse et m'installa dans une chambre d'accouchement ou était placé le monito. Elle m'installa les capteurs maladroitement et les fit bouger pendant plus de 15 minutes en prétextant qu'elle n'avait pas l'habitude, que le matériel était pas top et qu'elle ne captait rien. J'étais furieuse et mon mari très inquiet. Elle appela le gynécologue de garde qui devait arriver 20 minutes plus tard... Les 20 minutes les plus longues de ma vie... En attendant j'avais demandé à la sage femme si je pouvais essayer de me positionner les capteurs toute seule car j'étais persuadée qu'elle était incompétente. J'aurais jamais pu imaginer qu'il puisse arriver quelque chose à mon bébé temps qu'elle était dans mon ventre. Je nous sentais comme invincible !

Quand la gynécologue arriva je fut transférée en salle d'échographie.  Après de longues minutes que l'appareil puisse s'allumer, le verdict tomba presque immédiatement, la gynécologue hocha la tête et me dit que son cœur ne battait plus... J'étais incapable de pleurer, je ne réalisais pas ; je voyais mon mari s'effondrer sur la sage femme et la gynécologue qui me caressait la cuisse en disant qu'elle était désolée...

Elles m'accompagnèrent dans une chambre au service maternité évidemment et elle m'expliquèrent calmement que je devrais accoucher de Mila le lendemain. Sur le moment, Je me sentais honteuse, salle et je voulais qu'on m'enlève de suite le corp sans vie de ma fille; la sage femme me donna un somnifère afin que je puisse surmonter le petit bout de nuit avant l'accouchement.
Avec mon mari, resté auprès de moi, nous n'avons évidemment pas dormi... Nous étions anéantis et sous le choc! J'étais très émue de voir mon mari dans cet état car il ne pleure jamais et j'admire toujours avec le recul la force qu'il a eu et le remercie du soutien qu'il a su m'apporter pendant cette terrible épreuve alors que lui aussi souffrait plus que tout.
Nous avons appelé nos proches cette nuit la; j'appelais mon père qui étais au travail et qui devrait se charger d'annoncer à ma mère le le demain que sa deuxième petite fille, son espoir de rester encore un peu avec nous, était morte dans le ventre de sa fille... Une très dure épreuve pour nos proches aussi, le décès de Mila a eu un terrible impact sur nos familles Sad

Le lendemain, le 16 juin 2016: j'avais perdu la notion du temps, je ne me rappelle plus de l'heure mais après avoir avalé leur cachet, les anesthésistes m'ont posé la péridurale et deux ou trois heures après je poussais seulement à deux reprises pour que mon bébé sorte.
Je revois sans cesse ce moment où je sens ma fille glisser entre mes cuisses et ou j'attends qu'elle se mette à pleurer mais je n'entends que mon mari qui me dit que j'ai été très forte et très courageuse et qu'il est fier de moi.

La sage femme est allée préparer Mila et me l'a apporté: j'ai pu la toucher, la bercer et lui parler. Je me souviens l'avoir embrassé partout et d'avoir essayé de lui réchauffer les mains comme si ... Enfin elle était belle, le sosie de sa sœur à la naissance, une vrai poupée au teint clair et avec le même petit nez un peu tordu qu'Anna.

Nous avons décidé de ne pas faire d'autopsie et de la laisser tranquille car la gynécologue nous a dit qu'elle s'était étouffée avec le cordon, elle l'avait autour du cou, du ventre et de la cheville... Elle aurait certainement pas survécu à mon accouchement si nous nous en étions aperçu avant.

Nous lui avons organisé une cérémonie à l'église lundi 4 août, la veille du jour où elle aurait dûe naître,et ou j'ai pu lui lire une lettre; nous sommes allés ensuite au jardin du souvenir où ses cendres ont été dispersées. Je me sens plus apaisée depuis ce jour car j'ai pu voir où elle allait grandir et reposer...les lieux étaient beaux, avec mes arbres préfères (des pins parasol partout), des dizaines d'autres bébés y étaient déjà et j'avais le sentiments qu'elle se sentirait pas seule en attendant sa mamie.

Je suis profondément triste depuis ce 16 juin 2016; je me suis isolée de tous sauf de mon mari et de ma fille. J'essaye de faire bonne figure pour ma fille mais je suis très inquiète des répercutions qu'auront le décès de Mila sur sa sœur et sur nous. Elle s'est envolée avec une partie de mon cœur, de mon sourire et de ma bonne humeur.

J'espère que vous lirez mon témoignage et pourrez m'aider à sortir de cette solitude et de ce vide qui me hante, de cette colère envers les autres et de cette peur d'affronter à nouveau le monde sans ma fille...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
larie

avatar

Nombre de messages : 769
Localisation : rennes
Je suis : Maman de
Ange(s) : Mathéo
Décédé(e) à : 22 SA
Le : 09/09/2015
Date d'inscription : 22/09/2015

MessageSujet: Re: Mila, tu as chamboulé nos vies!    Dim 10 Juil - 16:18

Dsl de t'accueillir ici. Je pense que tu devrais plutot mettre ton témoignage dans la rubrique "témoignages". En tout cas ici tu trouveras je pense bcp de réconfort.
douces pensées à Mila et courage à toi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emilie31



Nombre de messages : 15
Localisation : Pins justaret
Je suis : Maman de
Ange(s) : Mila
Décédé(e) à : 38 semaines et demie de grossesse
Le : 16 juin 2016
Date d'inscription : 10/07/2016

MessageSujet: Re: Mila, tu as chamboulé nos vies!    Dim 10 Juil - 16:32

Bonsoir
Merci pour votre message, je viens de le mettre.

Bonne soirée
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Mila, tu as chamboulé nos vies!
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nos Petits Anges au Paradis :: DEUIL PÉRINATAL :: GÉNÉRAL-
Sauter vers: