DEUIL PÉRINATAL - SITE OFFICIEL
 
AccueilGalerieFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez | 
 

 Corentin, mon bébé d'amour

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Flogo1977

avatar

Nombre de messages : 2
Age : 40
Localisation : Belgique
Je suis : Maman de
Ange(s) : Corentin et 3 poussières d'anges. Mais aussi J... (7 ans) et E...(5ans)
Décédé(e) à : A la naissance à 38,5 semaines de grossesse.
Le : 04/12/2015
Date d'inscription : 08/01/2016

MessageSujet: Corentin, mon bébé d'amour   Mer 13 Juil - 11:56

Mon petit lou,

Le 4 décembre 2015, après avoir embrassé ton grand frère et ta grande soeur encore endormis, Papa et moi nous sommes mis en route pour la maternité.  
Au vu des difficultés d'organisation avec déjà 2 enfants à la maison, mon gyneco avait accepté une induction programmée.  C'était le mardi... on pouvait venir déjà le lendemain mais j'avais envie de terminer 2-3 choses à la maison avant ton arrivée. Le jeudi, c'était l'anniversaire de papa, qui partage déjà son jour d'Anniv avec son petit frère, alors, nous avons choisi vendredi...vendredi 4 décembre...c'est l'Annif de ma maman qui nous a quitté il y a presque 15 ans...et je me dis, pourquoi pas, on aura enfin une raison plus joyeuse de se réunir ce jour-là...et les enfants auront tout le temps de venir te voir pendant le weekend et enfin découvrir si tu es une petite soeur ou un petit frère...
Nous arrivons à la maternité, on installe le monitoring et comme aux rendez-vous précédents, tu fais tourner en bourrique l'infirmière qui doit régulièrement venir replacer ton capteur.  Les heures passent, le travail est long...Papa commence à s'inquiéter et moi, je reste patiente...ça fait 9 mois que je stresse car après 3 fausses-couches dont 2 avant toi, je sais que même si ce ne sera pas sans douleur, quoi qu'il advienne, tu finiras bien par sortir et nous t'aurons bientôt dans les bras...  
Nous sommes arrivé à 7h du matin...à 18h, je perd connaissance, tout dérape, ton petit coeur, si vaillant tout au long de la journée, montre des faiblesse, il faut que tu sortes.  On me demande de pousser, je rassemble le peu de forces qu'il me reste et je vois le gyneco faire la grimace..."je ne vois rien, c'est plein de sang, je ne peux rien faire...on descend madame au bloc".
J'entendrai toute ma vie, comme dans un film au ralenti, le bruit des roues de la civière qui claquent sur les raccords du sol, le vent siffler dans mes oreilles car on va vite, très vite...mais pas assez vite.

Pour la 1ère fois aujourd'hui, pour compléter mon dossier de remboursement de l'assurance, je lis mon dossier gyneco et un court compte-rendu de ces terribles instants.  On m'avait expliqué, j'avais vu les médecins plusieurs fois...mais le voir écrit, là, en jargon médical m'a complètement retournée.

Le 4 décembre, à 18h28, j'ai mis au monde un enfant mort-né, prénommé Corentin...c'est seulement à 21h30 que j'ai su que tu ne t'appellerais pas Pauline et que tu n'avais pas survécu.  C'est ton papa qui me l'a annoncé. Quand il a su que j'étais sortie du bloc et réveillée, il t'a déposé dans les bras de sa maman, venue le réconforter et il est venu, très courageux auprès de moi.  Alors que je lui demandais où était notre bébé, il s'est effondré..:."Il n'a pas survécu.  Je n'ai pas encore tout compris mais les médecins vont venir nous expliqué.  Il est si beau, il ressemble tellement à son grand frère".
Le monde s'est effondré, j'avais envie de hurler mais bien au-delà de cette révolte, je voulais, après 9 mois d'attente, te voir et te serrer enfin dans mes bras.
De ce moment terriblement douloureux, je garde malgré tout le souvenir d'un moment de douceur et de sérénité.  Je voulais profiter de toi, de la chaleur qui te restait grâce à Papa qui t'avait gardé dans ses bras.  Je voulais me remplir les yeux de ton visage, je voulais te sentir jusqu'à en avoir le tournis, m'imprégner de toi à tout jamais.  
Nous t'avons caresser, embrasser pendant que le gyneco (les yeux remplis de larmes) nous expliquait que j'avais fait une rupture utérine, suivie d'un décollement du placenta.  L'utérus était tellement en mauvais état que les médecins ont décidé de l'enlever car aucune grossesse n'aurait été possible vu la gravité des dégâts.  J'avais perdu beaucoup de sang mais mon état physique s'est rapidement amélioré.

Au mois de juin, j'ai repris le boulot à mi-temps.  La vie presque normale reprend son cours...mais certains jours, la tristesse, le manque, la colère reviennent au galop...et plus le temps passe et plus je me sens seule dans ces moments-là. 

Le 4 décembre 2015, nous avons perdu notre petit bébé, Corentin.  J'ai perdu la possibilité de porter à nouveau la vie en moi.  Nous avons perdu notre projet de famille de 3 enfants alors que tout était prévu dans notre maison pour en accueillir 3. 
Après 7 mois, nous avons parcouru du chemin. Ta disparition restera notre faiblesse, notre plus grande tristesse mais aussi notre force.  La force de survivre, de vivre intensément, de savourer chaque instant, de s'aimer et de se le dire le plus souvent possible...

Je t'aime infiniment et éternellement mon ange
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lilo

avatar

Nombre de messages : 1108
Age : 28
Localisation : Calvados
Je suis : Maman de
Ange(s) : Une poussière d'ange (7SA le 25.02.15)
MAXENCE
Une poussière d'ange (8SA le 03.06.16)
Une poussière d'ange (6SA+5 le 15.08.16)
Décédé(e) à : 14 jours de vie (né à 39SA)
Le : 30 janvier 2016
Date d'inscription : 17/03/2016

MessageSujet: Re: Corentin, mon bébé d'amour   Mer 13 Juil - 13:30

Bonjour flogo,
je suis désolée de t'accueillir ici, ton histoire est touchante, bouleversante et tellement injuste comme toutes les histoires ici...
Tu as mis au monde un ange, il veille sur toi et ta famille, il est fière de vous tous et vous attend de l'autre côté...
Tu trouveras ici écoute et soutien...
Comme tu l'as dit le chemin est long et en effet je le trouve bien long... tes grand loulou sont la pour te montrer à quel point la vie peut être belle, ils vont t'aider...
Ton petit Cotentin est aussi bien ta force que ta faiblesse... n'oublie jamais qu'il veille sur toi et ta famille et qu'il continue de vivre à travers toi, à côté de toi...

Douces pensées
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Corentin, mon bébé d'amour
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nos Petits Anges au Paradis :: DEUIL PÉRINATAL :: TÉMOIGNAGES-
Sauter vers: