DEUIL PÉRINATAL - SITE OFFICIEL
 
AccueilGalerieFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez | 
 

 Emporter par une chorioamionite

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Gaguy

avatar

Nombre de messages : 110
Localisation : Guadeloupe
Je suis : Maman de
Ange(s) : Michel-Adrien
Décédé(e) à : 22sg+4j chorioamniotite
Le : 11/07/2016

Date d'inscription : 26/07/2016

MessageSujet: Emporter par une chorioamionite   Mer 27 Juil - 7:37

Salut toutes et tous,
Je me présente Gaëlle j'ai 38 ans et je suis maman ange de Michel né à 22semaines + 4 jours.
Voila 10 ans que je voulais être maman, après un divorce tumultueux, j'ai refait ma vie avec un homme merveilleux, voila 2 ans que nous essayons d'être parents en vain.
Je m'étais dit fait le deuil tu ne seras jamais maman, puis c'est arrivé comme par hasard au mois de février, TP du 14 février avait fonctionné.
Quel bonheur, tous se passait bien j'avais eu quelques saignements au 1er trimestre, mais après des aller retour aux urgences et visite chez la gygy qui n'avait l'air inquiète je me disais bin tous va bien.
Mon RDV du lundi 4 juillet se passe et j'apprend que c'est un  petit garçon, je suis heureuse après tous fille ou garçon c'est pareil il sera aimé et choyé de la même façon.
Elle m'annonce aussi que j'ai un placenta bas inséré et que je devais absolument me mettre au repos forcé. 
Le  jeudi 7 juillet alors que j'avais élu domicile dans mon canapé, je commence a saigner paniqué, j'appel également ma SF qui me dit de prendre une douche et de m'allonger qu'elle passerait me voir, je m'exécute, elle arrive et me dit ton col est ouvert à 1 et modifié il faut que tu rendes aux urgences.
J'appel ma mère qui habites a 2min, elle m'accompagne nous nous rendons donc aux urgences et la je patiente 3h a pissé le sang (excuser l'expression).
Je finis par voir deux gygys qui me disent que je suis a menace d'accouchement prématuré qu'elles me donnent du spafon de l'Augmentin et du profenid pour stopper le travail mais que si ca perdure que ca serait la fin.
Je suis donc hospitalisé, le travail s'arrête, je me dis ouff c'est derrière nous mais je reste tous de même attentive à la moindre alerte.
Samedi passe, tous va bien, dimanche matin je rencontre un des médecin de l'étage grossesse a risque et lui dit que j'ai la sensation d'avoir des petits écoulements chaud, elle me dit c'est rien puisque vous avez encore des saignements ces peut être ca.
Je lui réclame alors un test amnisur, surprise elle me demande si j'ai déjà d'autres enfants, je lui répond que non mais que je suis infirmière, et que j'ai aussi fait des recherches pour comprendre ce qui m'arrivait. Elle rétorque si vous voulez mais je ne vois pas l'importance de le faire.
Surprise mon col est refermé quel bonheur, mais de courte de durée, j'ai aussi des écoulements, le test amnisur ce révèle positif, elle me renvois a ma chambre sans aucunes explications.
Le lundi un nouveau médecin me rend visite, il me fait un récit de mon dossier et me dit" patientons voulez vous" , je me fâche a tel point qu'il demande a ce que l'on prenne ma tension.
Je lui dis ces 4 vérités à savoir que je suis juste un numéro qui permet de combler le déficit de l'hôpital qu'il faut que réclame des examens pour qu'on m'en fasse et que j'en avait ras le bol qu'on me prennent pour une écervelé, il se rend compte que je parle le même langage que lui jargon médical et me dit bon aller venez avec moi on va faire une écho.
Le cœur du bébé bat, je le sens bouger également, mais il n'y a plus d'eau,  alors deux solutions tant que le travail n'a pas commencer on vous garde, bébé peut encore refaire son eau. Ok, ok
Je descend de la table et la je lui dit j'ai envie d'aller aux toilettes, il me dit  remonter sur la table je vais vous examiner, impossible j'ai trop mal, il m'aide, et il se rend compte que  bébé à la tête dans mon vagin il faut aller en salle de travail.
j'accouche 20min plus tard d'un beau petit garçon, je ne sais comment l'appelé nous n'avions pas choisit de prénom, je repense à nos pères décédés 3 ans plus tot et je l'appel comme eux Michel Adrien. Il repose aujourd'hui au coté de mon papa Michel.
Deux semaines après ce drame c'est toujours la grosse incompréhension. Désolé pour mon long récit.....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://<a href="http://lilypie.com/"><img src="http://l
xpascalex

avatar

Nombre de messages : 39
Localisation : Saint-Jerome
Je suis : Maman de
Ange(s) : Ély
Décédé(e) à : 22 sa +3
Le : 06/05/2016
Date d'inscription : 23/05/2016

MessageSujet: Re: Emporter par une chorioamionite   Jeu 28 Juil - 13:49

Bonjour Gaëlle,
 
Je suis désolé de  t'accueillir ici. Ton histoire me touche beaucoup car elle ressemble beaucoup à la mienne. J'ai perdu mon petit Ély à 22 semaine + 3 jours j'ai  eu des saignements une partie de la grossesse et j'ai aussi perdu du liquide amniotique. Quand je suis allé à la maternité ils m'ont assurée que je croyais perdre du liquide à cause des saignements..je suis retourné chez nous car j'avais une échographie 3 jours plus tard. Bien sûre à l'échographie il n'y avait plus de liquide et 4 jours plus tard on a dû interrompre la grossesse car le liquide amniotique était infectée. 
Ca fait maintenant 2 mois et demi que j'ai perdu mon bébé et je ne comprend toujours pas comment des choses comme celle là peuvent arriver.. Le temps apaise un peu la douleur mais pour ma part jamais je ne vais accepter de l'avoir perdu, on apprend à vivre avec c'est tout. 
Tu trouveras tout le réconfort et le soutient dont tu as besoin ici. Il y a ici beaucoup d'histoires différentes mais au finale nous avons tous perdu la même chose.
Courage à toi et douce pensée à ton ange.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gaguy

avatar

Nombre de messages : 110
Localisation : Guadeloupe
Je suis : Maman de
Ange(s) : Michel-Adrien
Décédé(e) à : 22sg+4j chorioamniotite
Le : 11/07/2016

Date d'inscription : 26/07/2016

MessageSujet: Re: Emporter par une chorioamionite   Jeu 28 Juil - 14:12

Merci Xpascalex de me répondre,

J'avoue qu'il m'est difficile d'avoir toutes les réponses d'autant plus que je n'ai pas encore rencontré le médecin pour discuter avec lui de ce qui c'est réellement passé....
Pour entamer mon deuil j'ai besoin de comprendre, de mettre des mots sur ma douleur.
Sur la prescription qu'on m'a remis à ma sortie de l'hôpital ( contre avis médical) c'est juste écris chorioamniotite par streptocoque B (a confirmer avec résultat examen placenta).
Mon RDV du 6 septembre me permettra peut être de comprendre les circonstances de ce drame et de mieux envisager une nouvelle grossesse sereinement....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://<a href="http://lilypie.com/"><img src="http://l
Le petit chaperon rouge

avatar

Nombre de messages : 296
Age : 31
Localisation : Essonnes
Je suis : Maman de
Ange(s) : Gabriel
Décédé(e) à : 22SA+4
Le : 11/11/2015
Date d'inscription : 26/11/2015

MessageSujet: Re: Emporter par une chorioamionite   Jeu 28 Juil - 14:35

désolé Gaguy de devoir t'accueillir ici.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gaguy

avatar

Nombre de messages : 110
Localisation : Guadeloupe
Je suis : Maman de
Ange(s) : Michel-Adrien
Décédé(e) à : 22sg+4j chorioamniotite
Le : 11/07/2016

Date d'inscription : 26/07/2016

MessageSujet: Re: Emporter par une chorioamionite   Jeu 28 Juil - 16:22

Merci "Le petit Chaperon rouge" ca fait plaisir d'être entouré par la communauté des parents anges.
On se sent moins seul et moins isolé.....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://<a href="http://lilypie.com/"><img src="http://l
xpascalex

avatar

Nombre de messages : 39
Localisation : Saint-Jerome
Je suis : Maman de
Ange(s) : Ély
Décédé(e) à : 22 sa +3
Le : 06/05/2016
Date d'inscription : 23/05/2016

MessageSujet: Re: Emporter par une chorioamionite   Jeu 28 Juil - 17:30

Tout ceci est si récent. 2 mois d'attente c'est si long et si court à la fois.J'espere que tu auras les réponses que tu cherches. le sentiment de chaos, de colère, d'incomprehension et de douleur qui nous habite  prennent parfois le dessus mais même si pour l'instant tu n'y croit pas le temps fait bien les choses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gaguy

avatar

Nombre de messages : 110
Localisation : Guadeloupe
Je suis : Maman de
Ange(s) : Michel-Adrien
Décédé(e) à : 22sg+4j chorioamniotite
Le : 11/07/2016

Date d'inscription : 26/07/2016

MessageSujet: Re: Emporter par une chorioamionite   Ven 29 Juil - 6:32

Oui c'est vrai que j'ai beaucoup de colère en moi d'autant plus qu'après l'accouchement j'ai fait une hémorragie qui a nécessité de me faire passer 3 culots de sang. Puis de retour dans une nouvelle chambre en gynécologie, j'avais une sonde urinaire qui a bouger dans le trajet me menant de  la salle de reveil à la chambre je l'ai dit a l'infirmière qui m'a dit qu'elle ne pouvait pas l'enlever et qu'il faudrait que je patiente jusqu'au lendemain de voir le médecin qui prendrait la décision de l'enlever.
Sauf que je savais que ca avait bouger puisque ca me brulait et ne me permettais pas de prendre une position confortable.
Je me suis lever 1 petite heure après  mon arrivé dans cette chambre avec l'aide de mon compagnon pour aller a la salle de bain.
Et la je lui dit "j'ai envie de faire pipi, il me dit mais tu as une sonde, je me dis laisse faire ca va couler dans la poche direct" bin non je me suis retrouver avec une couche imbibé d'urine, alors il sonne de nouveau l'infirmière qui arrive et me dit bin oui elle a bouger, mais c'est ma collègue qui va s'en charger car on va faire les transmissions. j'ai revu une infirmière 3 h plus tard car elles étaient occuper a raconter leur vie et a ricaner dans le poste des infirmières, c'était la pièces a coté de ma chmabre autant vous dire que j'entendais tous ce qui se disait.  Je suis rester debout et accroupi au pieds du lit ces 3 heures la en pleure parce que j'e ne parvenais pas a me mobiliser sur le lit, la sonde me brulait le méa urinaire et qu'en plus j'avais demandé quelques choses pour dormir que soit dit en passant que j'attend encore puisque je n'ai rien eu. J'ai passer une nuit atroce a revoir le film de la journée passée. J'ai pleurer toutes les larmes de mon corps, heureusement que j'étais seule dans la chambre.
Le lendemain je n'ai rien voulu entendre puisque je ne recevait pas les soins approprié et qu'il ne m'avait pas proposer un soutien psychologique, j'ai signer une décharge et j'ai mis les voiles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://<a href="http://lilypie.com/"><img src="http://l
Gabelle



Nombre de messages : 73
Localisation : Lyon
Je suis : Maman de
Ange(s) : Soren
Décédé(e) à : 22 sa + 6
Le : 03/07/2016
Date d'inscription : 03/08/2016

MessageSujet: Re: Emporter par une chorioamionite   Jeu 4 Aoû - 12:03

Bonjour Gaëlle,

Je ne sais pas bien ce qu'est une choriomionite mais la lecture de ton histoire ma réellement touché tant nos deux drames se ressemblent.

Je m'appelle aussi Gaëlle et pour le clin d’œil, mon Papa s'appelle Michel. Depuis deux ans, avec mon amoureux nous essayons d'avoir un enfant.

Je suis tombé enceinte le 8 février 2016 suite à une insémination. Après un premier hématome au 1er trimestre de grossesse, une grosse perte de sang à 16 SA, j'ai appris lors d'une écho à 4 mois que le placenta était bas inséré et que c'était la cause des saignements. Les pertes ont continués, ce qui a commencé à inquiéter les médecins en raison du risque de fragilisation des membranes. J'ai donc été hospitalisée le 13 juin. Pendant mes 3 semaines à l’hôpital, et malgré un alitement stricte, les choses ne se sont pas arrangées. J'ai rompu la poche le 29 juin. 2 jours plus tard, ma CRP a commencé à augmenter. J'ai accouché de mon fils Soren le 3 juillet à 22SA +5.

Je ne crois pas qu'ils vont examiner le placenta. Pour le gynéco qui m'a accouché, les raisons sont évidentes. Un hématome rétroplacentaire d’à priori 100 gr s'était constitué suite aux saignements causés par le placenta bas inséré. C'est lui qui aurait fragilisé la poche des eaux et donc causé la rupture prématuré des membranes. Le début d'infection explique le commencement du travail. Je dois revoir mon gynéco fin aout pour avoir peut être plus d'explications et parler de la suite. J'ai aussi pris un rendez-vous dans un autre hôpital pour avoir un deuxième avis. Enfin, je retrouve l'équipe de la PMA le 9 septembre pour refaire un point sur mon dossier.

Ma dpa était le 8 novembre. Pour l'instant, tout cela me semble encore complétement irréel. De toute façon, Soren devrait toujours être en moi aujourd'hui. Mais plus les jours avancent plus je réalise que non, Soren n'arrivera pas en novembre car malheureusement, il est né beaucoup trop tôt.

As-tu un accompagnement particulier pour t'accompagner toi et ton couple dans cette épreuve ?

Je profite de ce message pour saluer Xpascalex, dans l'histoire est aussi si proche de la mienne. Et puis histoires qui se ressemblent ou pas, tu as raison. On a tous perdu la même chose sur ce forum. On a tous perdu notre enfant, l'avenir qu'on s'était promis et tous les rêves qu'on avait.

Courage à nous et des pensées à tous ces petits bouts nés bien trop vite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gaguy

avatar

Nombre de messages : 110
Localisation : Guadeloupe
Je suis : Maman de
Ange(s) : Michel-Adrien
Décédé(e) à : 22sg+4j chorioamniotite
Le : 11/07/2016

Date d'inscription : 26/07/2016

MessageSujet: Re: Emporter par une chorioamionite   Jeu 4 Aoû - 14:54

Salut a toi Gaëlle,
Drôle de coïncidence, pour les prénoms de nos pères,  pour mon clin d'oeil mon petit frère c'est Mickael et ma maman Isabelle. Nous étions la famille "L".

Heureuse de pouvoir échanger avec toi, toute fois que j'aurai préféré que ca soit dans d'autre circonstances.
Nos histoires se ressemblent effectivement, et comme tu dis nous avons toutes perdu la même chose, nos bouts de chou.

Tu parles d'infection sais tu laquelle, car oui ta poche des eaux a rompu, mais ta CRP a elle aussi augmenté tout comme moi je suis passé de 28 à 66 en une journée sachant que la CRP normal est de 6.
J'ai moi aussi eu des saignements régulier durant toute ma grossesse du a un placenta bas inséré, découvert lors d'un petit tour aux urgences et c'est moi qui l'est annoncé a ma gygy car elle ne l'avait pas remarqué d'ailleurs je change moi aussi de gygy.
Et a chaque consultation elle me disait" mais c'est pas trop grave je ne suis pas inquiète tous va bien bébé va bien c'est ca le plus important" sauf quand je lui ai annoncé pour le placenta la elle m'a demandé de me reposer ++++++.
A la visite des 12 sa c'est moi qui lui ai dit que j'avais une infection vaginal malgré le fait qu'elle avait les résultats des examens, prise de sang et prélèvement vaginal, elle ne l'avait pas remarqué, la non plus " c'est pas grave, je vous prescrit du Flagyl et le tous rentrera dans l'ordre" c'est avec un peu de recul que je fais le constat de son indifférence et de son manque de professionnalisme.
Mon compagnon ne veut plus en entendre parler, mais j'irai tout de même à mon RDV du 17 aout sans lui il ne veut plus la rencontré et ensuite je demanderai un autre avis a mon RDV du  6 septembre ou Coco (le papa) sera présent.

Je ne pleure plus aussi souvent car j'ai bien compris que le pleurer ne me ramènerais pas mon petit garçon, il me manque terriblement il ne se passe pas un jour ou je ne regarde pas ses photos à l'hôpital et dans son petit cercueil.
Ca m'apaise le regarder, mon chagrin s'atténue un petit peu, et les larmes qui voulaient couler s'éloignent.

Aujourd'hui j'ai du accompagner une petite cousine a la clinique, et je me suis surprise a regarder les femmes enceintes ou celle avec leur bébé sans colère, ni rage, ni animosité, je leur ai juste souhaité tout au fond de moi de "ne jamais vivre ce que j'ai vécu, ce que nous avons vécu, nous les parents anges".

Je n'ai pas d'accompagnement,  Coco (le papa) et moi nous soutenons l'un l'autre, l'accompagnement ne m'a pas été proposé a ma sortie d'hôpital, je sais que je peux me faire aidé, mais je ne suis pas que toute mes logique puisse être comprise, d'autant plus que mon compagnon et moi croyons en la réincarnation.

Pour le moment nous vivons toujours des moments encore douloureux, mais on finit par se dire que notre fils n'aimerait pas nous voir comme ca et que nous voulons qu'il soit fier de ses parents.
Ma DPA était prévu pour le  18 novembre, et l'anniversaire du décès mon père est le 10 novembre, je pensais que mon accouchement annihilerai la douleur de cette anniversaire, mais bien au contraire, elle ne fera que raviver la tristesse puisque les deux sont enterré ensemble dans le même caveau et dans la même loge.
Je revois encore la scène lorsque mon compagnon a déposé le petit cercueil de Michel sur celui de mon père, lui aussi Michel et de surcroit le même nom de famille également. Parfois je me surprend a me dire qu'il doivent tous les deux se foutre de nos g**** en se disant "regarde Papi, ou regarde mon petit" comme ils pleurent alors qu'ils ne devraient pas.

En tous cas j'ai commencé a préparer une série de questions pour mon RDV du 6 septembre a l'hôpital car je veux comprendre et mettre le doigt sur ce poison qui a emporté mon petit garçon. J'ai hate d'y être.

Si tu le veux on peut se soutenir et qui sais nous poursuivrons nos discussion dans le groupe des bébé espoirs...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://<a href="http://lilypie.com/"><img src="http://l
Gabelle



Nombre de messages : 73
Localisation : Lyon
Je suis : Maman de
Ange(s) : Soren
Décédé(e) à : 22 sa + 6
Le : 03/07/2016
Date d'inscription : 03/08/2016

MessageSujet: Re: Emporter par une chorioamionite   Mar 9 Aoû - 11:51

Bonjour Gaelle,

Désolée de ne pas t'avoir répondu plus tôt. J'ai profité d'un long week end à la campagne, loin d'internet. Je suis aussi heureuse de pouvoir échanger avec toi. Je sais que les circonstances sont difficiles pour toi et moi mais il y a tellement de similitudes dans nos deux expériences, que ton soutien et nos échanges ne pourront que m'aider à aller mieux. Et je souhaite qu'un jour on puisse parler de nos bébés espoirs. 

Je ne sais pas quelle infection à causer le début du travail. Je sais simplement que m'a CRP était à 30  le vendredi matin. Je n'ai pas eu de nouvelle prise de sang ensuite. Je connais bien moins le milieu  de la santé que toi. A la lecture de ton message, je me rend compte qu'il y a encore pleins de choses que je n'ai pas compris. Je ne sais même plus si on me parlait de placenta antérieur ou postérieur. Pendant mes trois semaines d'hospitalisation, j'ai laissé le médical aux médecins et je me suis concentrée sur mon moral et le petit bout dans mon ventre. Mais, c'est vrai que maintenant les questions arrivent. Et notamment, sur cette CRP trop élevée.

Comment a tu appris qu'il s'agissait d'une chorioamionite ? Je vois que c'était marqué sur ton compte rendu d’hôpital mais sais-tu comment ils ont pu l'identifier ? Je me rend compte que je n'ai même pas eu de compte rendu. Je n'ai pas demandé d'examens complémentaires non plus. J'étais tellement sous le choc que je n'ai pas pensé à tout ça. Je regrette un peu aujourd'hui. Je pense que j'étais impressionnée d'être dans cet univers que je ne côtoie jamais.

J'ai aussi pas mal de questions sur le retour de couche. Les suites de l'accouchement ont été douloureuses. J'attends que mes règles reviennent. J'ai hâte de retrouver mon cycle et de pouvoir imaginer la suite.
J'ai peur aussi. Je crains qu'on me parle de faute à pas de chance, de nature ect... J'ai peur d'une récidive sur une prochaine grossesse. J'espère que mes différents rendez-vous vont me permettre d'avoir des réponses et calmer ces angoisses. C'est con mais j'espère au moins qu'il me feront un bilan sanguin pour voir si ce n'est pas mon sang qui coagule trop. Et ça se trouve, cela n'a rien à voir avec la constitution d'un hématome. Comme tu peux le voir, je suis un peu dépassée avec la partie médicale.

Côté moral, je pleure aussi beaucoup moins souvent. Je parle beaucoup plus sereinement et ouvertement de ce qui s'est passé. J'arrive à revoir mes amis et ma famille. J'arrive même à refaire des sourires sans tristesse à des nouveaux nés. Je n'ai pas encore ouvert l'enveloppe que m'a remise la sage femme avec les photos et les empreintes de Soren. Je ne me sens pas encore assez forte.
Pour le suivi, j'ai été contacté par la PMI de ma ville. Il propose un accompagnement par une conseillère conjugale spécialisée dans le deuil périnatal. Le premier rendez-vous m'a fait beaucoup de bien et m'a permis d'envisager certaines choses d'un point de vu beaucoup plus positif. Notamment les 3 semaines d'hospitalisation. La PMI nous propose aussi de s'inscrire dans un groupe de parole pour les parents endeuillés. C'est un groupe fermé constitué d'une dizaine de personnes en couple ou célibataire qui vivent un deuil périnatal. Les échanges se font sur un an, deux heures par mois. Avec mon compagnon ont a envie d'y participer.
En revanche, les psy de la clinique où j'étais suivi ne m'ont jamais recontactés.

En tout cas, même si j'ai eu du mal à accepter, je trouve désormais un sens à ce congé maternité. La reconstruction des rêves envolés sera longue mais je sais qu'en prenant le temps nécessaire, j'en sortirai encore plus forte.

Des pensées à toi, à ton mari et à tous ces anges en L qui te regardent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gaguy

avatar

Nombre de messages : 110
Localisation : Guadeloupe
Je suis : Maman de
Ange(s) : Michel-Adrien
Décédé(e) à : 22sg+4j chorioamniotite
Le : 11/07/2016

Date d'inscription : 26/07/2016

MessageSujet: Re: Emporter par une chorioamionite   Mar 9 Aoû - 14:28

Salut Gaëlle,
Je comprend que tu es voulu prendre un peu de recul à la campagne ca fait du bien, j'en profite moi aussi chaque fois que j'en ai l'occasion, je vais passer la fin de semaine avec mon compagnon et parfois maman dans notre maison de campagne.
Il est tout à fait normal pour certaines d'entre nous de comprendre les circonstances de ces évènements douloureux pour notre reconstruction mentale.

J'ai su que je faisais une chorioamniotite par rapport aux divers questions que je posais, car je tenais absolument a comprendre pourquoi certaines analyses étaient faites en plus de celle que j'avais réclamé, surtout lorsque ma température a commencé a augmenté anormalement.
J'avais bien compris que si elle montait comme ca que s'était signe d'infection ou d'inflammation et par conséquent je m'imposais parfois auprès du personnel pour qu'on m'en fasse.
La première fois qu'on m'a fait les analyses sanguines ma CRP était à 28, je savais qu'elle était déjà trop élevé mais il fallait patienter pour voir si les antibiotiques faisaient effet.
Et  puis il y en a eu d'autre dont je n'ai pas retenu les résultats jusqu'à celle du jours ou tous a basculé qui, elle était de 66.

Pour ce qui est du moral, c'est bien si tu pleures moins souvent toute fois ne t'interdit pas de pleurer si le besoin se fait ressentir, pour ma part j'ai passer ma rage sur un sac de sport j'ai sauté a pieds joint dessus par deux fois c'est fou ce que ca peut faire du bien.
Moi je n'ai pas de suivie psy, je fais avec les moyens du bord, j'en parle souvent avec mon entourage, peu avec mon compagnon sauf pour les anecdotes qui nous font pensées à notre ange.
Je me trouve très forte mentalement, mais comme je l'ai dit la douleur est présente et encore très vive, mais le pleurer ne me le ramènera pas, donc j'essaie de rester raisonnable.

C'est très bien le suivie avec la PMI, si avec ton mari vous en sentez le besoin allez-y, et le moment viendra ou vous vous direz que vous sentez prêt pour une nouvelle aventure bébé, même si l'angoisse est présente, mais serez beaucoup plus serein.
Pour ma part mon petit bout à redonner un sens a ma vie, j'ai beau être dans le domaine médicale, mais je ne comprend pas l'attitude de mes collègues fasse à la douleur des autres, j'envisage même de devenir  sage femme, pourquoi pas....
Qui sais peut être que mon expérience sera bénéfique pour les futurs mamans, même si je suis consciente que l'on ne pas faire grand chose face a certaines épreuves.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://<a href="http://lilypie.com/"><img src="http://l
Gabelle



Nombre de messages : 73
Localisation : Lyon
Je suis : Maman de
Ange(s) : Soren
Décédé(e) à : 22 sa + 6
Le : 03/07/2016
Date d'inscription : 03/08/2016

MessageSujet: Re: Emporter par une chorioamionite   Mer 10 Aoû - 11:56

Bonjour Gaëlle,

La reconstruction demande du temps et de l'énergie. Nos enfants ont changé nos vies à jamais. On se préparait à vivre à 3, à accueillir un bébé dans nos foyers. On rêvait de cette nouvelle vie de famille, de notre nouveau rôle de mère et d'un coup, tout s'envole. Il faut retrouver un sens à cette vie et trouver une place à cet enfant qui ne grandira pas auprès de nous mais sera toujours présent. Je trouve ça chouette que tu imagines changer de travail, reprendre tes études. Tu te projettes dans le futur et c'est une excellente chose. Il faut retrouver des rêves et de l'espoir. Je comprends que tu sois particulièrement touché par l'attitude des soignants qui se sont occupés de toi. Tu as raison, se sont tes collègues et tu connais leur travail et sa difficulté. Tu as accouché dans l'hôpital où tu travailles ? Tu as été arrêté dès le début de ta grossesse ?

J'ai aussi sauté sur mon sac de sport. Je me suis inscrite dans une salle de remise en forme. Entre les traitements hormonaux et la grossesse, j'ai envie de retrouver mon corps. C'est encore douloureux de voir ce ventre qui ne redevient pas assez vite plat, mais pour l'instant, on me conseille de ne pas forcer. Je commence à me languir d'avoir mon retour de couche et mon rendez-vous avec mon gynécologue pour voir comment se remet mon corps.

Je vois une sage femme demain, toujours dans le cadre de l'accompagnement de la PMI. Ce rendez-vous doit nous permettre de poser toutes les questions que l'on souhaite sur le pourquoi du comment on en est arrivé là. Je ne sais pas vraiment à quoi m'attendre mais j'espère sortir de ce rendez-vous avec des premiers éléments de réponses sur mes doutes et mes craintes que je pourrai ensuite approfondir avec mon gynéco.

Après notre rendez-vous à la pma le 9 septembre, on a décidé de partir deux semaines sur une île, en Grèce. Mon chéri n'a pas encore pris son congé paternité, ce sera l'occasion pour lui d'avoir ce temps pour se reconstruire à son tour. Ce voyage va nous permettre de nous retrouver. Ce sera notre hommage à notre fils. Notre façon d'amener Soren avec nous, pour toujours. Parce que finalement, nous ne serons plus jamais deux. 
Le parcours pour avoir un enfant avait déjà été compliqué. On a énormément parlé pour accepter l'infertilité et l'idée que, peut-être, nous ne serons jamais parents ensemble. Le protocole met aussi à mal l'intimité du couple. La fin tragique de cette grossesse, nous renvoi un peu plus dans les doutes et les craintes. Mais la mort de Soren nous donne l'envie de nous battre encore plus, pour avoir ce bout de nous et que de là où il est, Soren soit fière de nous avoir comme parents.

Je te souhaite de trouver l'accompagnement qui t'apaisera. L'activité qui te videra la tête et les projets qui te tiendront debout. Que tout cela soit raisonnable ou non. Si on peut, et même si on doit, être égoïste, c'est bien en ce moment. La perte d'un enfant est tellement douloureuse que je n'imagine même pas que le bonheur ne soit pas au bout de nos chemins.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gaguy

avatar

Nombre de messages : 110
Localisation : Guadeloupe
Je suis : Maman de
Ange(s) : Michel-Adrien
Décédé(e) à : 22sg+4j chorioamniotite
Le : 11/07/2016

Date d'inscription : 26/07/2016

MessageSujet: Re: Emporter par une chorioamionite   Mer 10 Aoû - 13:00

Salut Gaëlle
Je suis heureuse de te lire, parce que même si je me répète tous les jours la même chose, pleurer ne me le ramènera pas j'ai craqué ce matin, car demain ca fera un mois que j'ai mis au monde mon petit garçon et que je l'ai vu partir.
Comme tu dis si bien, nous serons plus jamais deux mais trois.
Oh Seigneur il me manque tellement.
J'ai perdu rapidement mon ventre je dirai la deuxième semaine, mais je me sens tellement vide mais vide. J'ai parfois le sentiment de le sentir encore bouger, et la je me dis "mais arrête de te faire du mal il n'est plus la...."
Non je n'ai pas accouché dans l'hôpital ou je travail, et heureusement d'ailleurs, je ne sais pas si j'aurai pu y retourné, cela aurait été trop compliqué de reprendre le travail a l'endroit ou j'ai laissé une partie de moi.
Pour ce qui est de changer d'emploi oui j'y pense de plus en plus, je ne sais pas le pourquoi j'ai cette envie la, d'accompagner des futurs mamans, j'aurai pu me contenter de devenir puéricultrice, mais je ne suis pas sur de pouvoir y trouver ma place et je t'avoue que travailler en néonat, ne m'enchanterai pas non plus, peut être parce que je ne pourrais pas être suffisamment empathique et que j'emporterai avec moi un petit peu des ces si petits bouts de chou qui se battent pour survivre avec moi chaque jours.

Pour ce qui est de mon retour de couche, j'ai moi aussi hâte d'y être. Contrairement a ce que pense certain, ca n'est pas pour avoir un bébé médicament, bien au contraire, mon compagnon et moi souhaiterions attendre encore un peu, mais on se dit aussi laissons faire la nature.

J'espère que ton RDV a la PMI t'apportera en parti les réponses aux questions que vous vous posez ton chéri et toi.
Et que vos vacances vous donnera un peu de sérénité.
Pour ma part, mon chéri et moi envisageons un voyage au Canada (la Province du Québec) en fin d'année.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://<a href="http://lilypie.com/"><img src="http://l
Gaguy

avatar

Nombre de messages : 110
Localisation : Guadeloupe
Je suis : Maman de
Ange(s) : Michel-Adrien
Décédé(e) à : 22sg+4j chorioamniotite
Le : 11/07/2016

Date d'inscription : 26/07/2016

MessageSujet: Re: Emporter par une chorioamionite   Mer 10 Aoû - 13:03

Excuses pour les fautes je t'ai écris les larmes aux yeux
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://<a href="http://lilypie.com/"><img src="http://l
Gabelle



Nombre de messages : 73
Localisation : Lyon
Je suis : Maman de
Ange(s) : Soren
Décédé(e) à : 22 sa + 6
Le : 03/07/2016
Date d'inscription : 03/08/2016

MessageSujet: Re: Emporter par une chorioamionite   Mer 10 Aoû - 14:03

Oh Gaëlle. Il n'y a tellement pas de soucis pour les fautes. Et tu as le droit de pleurer, autant que tu veux, dès que tu en as besoin. Cela ne te rend pas moins forte et ne diminue en rien le courage que tu as dans cette douloureuse traversée. Je sais que cette journée est dure à vivre. On a l'impression que c'était hier et qu'en même temps, c'était il y a des années. Il n'y a plus de notion du temps après la mort de son enfant. Mon amoureux avait complétement occulté la date de l'accouchement. C'est moi qui lui ai rappelé que cela faisait un mois mercredi dernier. J'avais tellement de peine que cela m'a fait du bien de la partager avec lui. Le soir, nous sommes sortis boire un verre avec un couple d'amis. Bien entendu, nous avons parlé de Soren, de l'accouchement, de notre tristesse, mais c'était bien de ne pas ressasser à la maison.

Soren me manque aussi en permanence. Le vide est tellement grand, que je ne sais pas comment le remplir. C'est dur car il n'y a pas que nos corps qui sont vides. Le temps me semble bien vide aussi. Cela m'a aidé de préparer ce voyage. De lire des blogs, des guides, des avis. Puis de réserver des hôtels et de les annuler quand je me décidais sur un nouvel itinéraire. C'est peut être une fuite, mais cela m'a permis de m'évader. Nos amis et collègues se sont investis dans notre projet et nous ont fait la surprise d'avoir fait circuler une cagnotte pour que nous n'ayons à nous soucier de rien là-bas. Ce soutien m'a fait énormément de bien. J'ai senti à quel point ils étaient tristes pour nous et qu'ils ne sentaient désœuvrés. Mais ils sont bien là et ils cherchent à nous aider. On se sent tellement seul dans la douleur qu'il est parfois difficile de voir que les autres sont présents et bienveillants.

Gaëlle, je pense très fort à toi dans cette journée si particulière. Pleure, pleure tout ce que tu veux. Cela ne te le ramènera pas, c'est vrai mais tu n'as pas à te brimer. Fais ce que tu veux, fais toi du bien et ne te juge pas trop sévèrement. Tu es une super maman pour Michel, ça tu peux en être certaine. De là on ils sont, tes 2 anges en L, sont fières de toi. Que tu pleures ou pas, car tu es là et tu vis, c'est déjà un exploit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gaguy

avatar

Nombre de messages : 110
Localisation : Guadeloupe
Je suis : Maman de
Ange(s) : Michel-Adrien
Décédé(e) à : 22sg+4j chorioamniotite
Le : 11/07/2016

Date d'inscription : 26/07/2016

MessageSujet: Re: Emporter par une chorioamionite   Jeu 11 Aoû - 6:19

Salut Gaëlle
Merci pour l'idée mon compagnon et moi avons décidé de sortir ce soir, nous allons sortir en amoureux.
Pour ce qui est de ma journée, je vais l'occuper par une matinée shopping avec maman et ensuite j'irai faire un petit tour en camion avec chéri, son métier (chauffeur routier).

Je prend un traitement homéopathique pour mes angoisses ca me fait un grand bien toute fois ca fait aussi dormir, j'en ai pris hier après ma crise de larmes et j'ai dormi toute l'après midi et ce jusqu'à ce matin. Ca fait du bien.
Il y a des jours comme ca on je me demande comment faisait nos grands mères car il n'y avait pas d'échographe, de plus elle ne savait rien de leur fœtus et s'en remettaient à la nature en espérant qu'il fasse très bien les choses, les test de trisomie étant eux aussi inexistant.
Ma grande tante m'a dit hier qu'elle aussi avait perdu son premier bébé, a peut près au même terme que moi et ensuite un autre en fausse couche précoce, c'a ma fait du bien de discuter avec elle. J'ai aussi appris que ma grand mère s'était pareille, elles ont eu des enfants après.
Toutes ces informations m'ont donné du baume au cœur, la journée sera difficile surtout à 11h45 l'heure ou Michel "Tou piti" (mon tout petit en français)  comme nous l'avions surnommé est né.

J'ai une pensée pour toutes ces mamans qui vivent ou ont vécus les même choses, car nous devons continuer à vivre avec ce poids sur les épaules, sourire en société et porter le fardeau de la mort de nos enfants.
J'ai culpabilisé, pendant longtemps et j'en ai voulu a mon corps qui l'avait rejeté, j'ai beau travailler dans le domaine médical, mais je ne comprenais pas pourquoi mon organisme avait rejeté ce qu'il avait de plus important pour moi. Mais je suis consciente que s'était juste de l'autodéfense, parce que je risquais la septicémie et la mort.
Au final nos enfants nous ont sauvé sans le savoir, nous leur devons aussi  la vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://<a href="http://lilypie.com/"><img src="http://l
xpascalex

avatar

Nombre de messages : 39
Localisation : Saint-Jerome
Je suis : Maman de
Ange(s) : Ély
Décédé(e) à : 22 sa +3
Le : 06/05/2016
Date d'inscription : 23/05/2016

MessageSujet: Re: Emporter par une chorioamionite   Ven 12 Aoû - 12:17

Bonjour vous deux,

désolé pour mon absence.  J'ai passé un peu de temps à l'extérieur avant le retour au travail qui arrive bien vite. J'ai enfin eu  mon retour de couche après 3 mois d'attente..! ça soulage un peu de savoir que mon corps se remet en marche. J'aimerais savoir comment ça ce passe pour vous avec vos conjoints? Le mien n'en parle jamais il est complètement fermer à moi et je trouve cela très difficile. Même chose avec la famille au début ils étaient tous très présent mais maintenant la terre continue de tourner et je dois passer à autre chose.. si c'était aussi facile..!
Gaguy j'ai lu que toi et ton chéri envisagez un voyage au Québec si vous chercher des belles places à visiter je peux vous donner des sugestions ( j`y habite)
Douce pensée à vous et vos anges.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gaguy

avatar

Nombre de messages : 110
Localisation : Guadeloupe
Je suis : Maman de
Ange(s) : Michel-Adrien
Décédé(e) à : 22sg+4j chorioamniotite
Le : 11/07/2016

Date d'inscription : 26/07/2016

MessageSujet: Re: Emporter par une chorioamionite   Ven 12 Aoû - 17:05

Salut XpascaleX,
Je peu comprendre ton absence, car nous avons toutes besoin d'un moment de détente ailleurs que nos habitudes quotidiennes pour décompresser, et penser a autres choses, un instant rien qu'a sois, même si nos pensées pour nos petits anges ne s'éloignent pas binbin longtemps.....
Pour ce qui est de mon conjoint lui non plus n'en parle pas beaucoup, mais lorsque je craque il est la pour me remonter le moral et me parler de notre petit garçon comme si il était a nos cotés...
Lui n'est pas un très grand bavard a la base, mais je sais qu'il souffre beaucoup de l'absence de Michel.
Je lui laisse le soins d'en parler lorsqu'il en sentira le besoin....
Laisse lui le temps, il viendra peut être t'en parler le jours ou tu t'y attendras le moins. Connais tu le livre "les femmes viennent de vénus les hommes de mars" j'ai compris que les hommes et les femmes ne fonctionnaient pas de la même façon.
Pour ce qui est du Québec, j'ai habité durant 5 ans a Lévis, j'y ai fait mes études d'infirmières  et j'ai choisis le Québec parce que j'aime le Québec,  et puis parce que mon compagnon rêve de s'y installer, ca sera le moment pour nous de prendre peut être la décision d'une nouvelle vie.
La belle Province...
Douces pensées a vos anges et à vous...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://<a href="http://lilypie.com/"><img src="http://l
Gaguy

avatar

Nombre de messages : 110
Localisation : Guadeloupe
Je suis : Maman de
Ange(s) : Michel-Adrien
Décédé(e) à : 22sg+4j chorioamniotite
Le : 11/07/2016

Date d'inscription : 26/07/2016

MessageSujet: Re: Emporter par une chorioamionite   Mar 16 Aoû - 14:08

Aujourd'hui 5 semaines et 1 jours après mon accouchement j'ai reçu l'acte de naissance d'enfant sans vie, de mon petit Michel.
Je n'ai pas eu le courage d'aller le chercher moi même alors j'ai fait la demande par internet.
C'est en n'ouvrant le courrier que j'ai réalisé que j'avais mis au monde mon bébé né sans vie alors que mon bébé avait vécu 20min après être sortis de mon ventre.
Je réalise que je suis maman et que j'ai des papiers pour l'attester.
Dure dure je me rend compte que ma plaie est encore béante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://<a href="http://lilypie.com/"><img src="http://l
xpascalex

avatar

Nombre de messages : 39
Localisation : Saint-Jerome
Je suis : Maman de
Ange(s) : Ély
Décédé(e) à : 22 sa +3
Le : 06/05/2016
Date d'inscription : 23/05/2016

MessageSujet: Re: Emporter par une chorioamionite   Mar 16 Aoû - 20:18

Bonjour Gaëlle,
Je te comprends d'être si bouleversé je le serais autant! Bien sûre que tu es une maman tu l'es depuis que tu as eu ce merveilleux petit + on a mit tout notre amour, nos rêves et nos espoirs dans ce petit être qui grandissait en nous. On a du faire connaissance et dire au revoir en seulement quelques minutes ou quelques heures mais nous sommes quand même des mamans.. 5 semaines c'est encore tout récent. Moi ça fait un peu plus de 3 mois et oui j'ai des journées ou ça va moins bien mais maintenant il y a beaucoup plus de journée bien que moins bien..! Excuse moi pour les fautes d' orthographes. Aussi sur une note plus joyeuse comment est-ce qu'on peut vouloir partir de Guadeloupe pour venir au Québec?! Laisser les plages pour les banc de neige et le "frette"..!!  tongue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gaguy

avatar

Nombre de messages : 110
Localisation : Guadeloupe
Je suis : Maman de
Ange(s) : Michel-Adrien
Décédé(e) à : 22sg+4j chorioamniotite
Le : 11/07/2016

Date d'inscription : 26/07/2016

MessageSujet: Re: Emporter par une chorioamionite   Jeu 18 Aoû - 6:14

Salut,
J'ai eu mon RDV avec la gygy qui m'a suivie pour mon fils hier.
Après avoir jeté un œil attentif cette fois sur mes résultats d'examens, elle m'a palpé les seins, puis me fait une écho ( ca a duré environ 5 min), je lui avais dis que j'avais des douleurs pelviennes, elle me dit vous avez ou allez ovuler et me fait un petit clin d'œil.
Je me rhabille et m'assoie a son bureau elle me pose des questions sur ma santé mental et je lui dis ca va, ca va même beaucoup mieux depuis mon inscription sur un site ou je discute avec des mamans qui ont subit l'horreur comme moi.
Et la elle me dit "tous va bien, et qu'elle me sens capable de recommencer les essaies".
"Quand avez vous eu vos dernières relations", je lui dis s'était lundi, ca fait deux jours d'accord," je vous conseillerez de remettre la table ce soir et je pense vous revoir à la fin du  mois prochain si ca se passe bien".
Je suis perplexe, oui mon corps s'est remis de ce drame mon mental va mieux mais suis je prête.
Oui je veux de nouveau être maman, oui je veux le sentir bouger en moi, je veux lui parler, le bercer au couché, ressentir mes mains et ceux du papa sur mon ventre, je veux combler se vide laissé par mon petit ange, mais suis je prete a angoisser de nouveau.
Prochain rdv le 6 septembre avec le gentil gynéco qui m'a assisté pour mon accouchement, je verrai bien ce qu'il me dira, pour le reste j'ai remis le couvert car mon chéri lui a hâte d'être papa lui ne sais pas poser beaucoup de question quand je lui ai raconté ma visite.

On verra bien ce que la nature nous réserve...


Pascale, j'espère que tu vas bien, avant de venir au Québec je n'avais jamais vu la neige pourtant je suis née a Paris, mais mes parents sont rentrés en Guadeloupe dès mon plus jeune age, et je dois dire que j'aime entendre le crissement de la neige sous mes pieds faire des bonhommes de neige et des anges. Mon chéri lui adorerai faire des trips en camion il aime ca conduire et reve d'etre au volant d'un Peter bilt ou d'un Mack.
Gaëlle, Donne moi de tes nouvelles, comment se prépare ton voyage, et ca se passe bien tes rdv a la PMI... ??
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://<a href="http://lilypie.com/"><img src="http://l
Gabelle



Nombre de messages : 73
Localisation : Lyon
Je suis : Maman de
Ange(s) : Soren
Décédé(e) à : 22 sa + 6
Le : 03/07/2016
Date d'inscription : 03/08/2016

MessageSujet: Re: Emporter par une chorioamionite   Sam 20 Aoû - 11:06

Bonjour Pascale et Gaëlle,

Les vacances m'ont éloignés du forum ! Ma sœur est venue avec sa fille passer une semaine à la maison, du coup, on en a profité pour aller vers du camping à la montagne. Le grand air m'a fait un bien fou. Malgré la tristesse, j'ai l'impression que toute ma douleur se transforme en une grosse boule d'énergie qui me donne envie de me battre encore plus.
Je crois que j'ai eu mon retour de couche hier. Par contre, les saignements n'ont durés qu'un jour. Du coup, ça me fait un peu hésiter.

Pour répondre à ta question Pascale, cela se passe très bien avec mon conjoint. On arrive à parler du décès de Soren de façon très libre. J'ai toujours énormément communiqué avec mon compagnon. On a bien entendu des moments où la colère et la tristesse nous étourdissent tellement qu'on arrive plus à se comprendre mais on arrive à les identifier et à les dépasser, ensemble.
On a lu pas mal de livres sur le deuil périnatal, cela nous a permis de faire avancer nos discussions et de mieux analyser nos émotions. Le rendez-vous avec la conseillère conjugale nous a fait aussi beaucoup de bien. Je crois qu'entre l'infertilité et le fait qu'il ait déjà un enfant, on a pris l'habitude de se parler et de s'écouter.

Le rendez-vous avec la sage femme s'est bien passé. Cela m'a permis de reconnecter un peu avec le monde médical. Elle m'a dit que mon infection était aussi une chorioamionite. Je suis un peu sur ma faim en terme de réponse mais je vois mon gynéco et un professeur spécialisé dans les grossesses pathologiques la semaine prochaine. Vos gynécos vous ont-ils prescrits des examens supplémentaires ? Type analyses de sang ou autres ? Vous ont-ils parlé d'un traitement à base d'aspirine nourrisson ou d'anti-coagulant pendant la prochaine grossesse ?

Le rendez-vous avec la sage femme nous a surtout permis de nous projeter sur les prochains mois. Lorsque j'ai appris que j'étais infertile, j'ai compris que le parcours pour avoir un enfant serait long et allait nécessiter que j'adapte ma vie perso/pro aux différents rendez-vous médicaux et aux traitements. Je m'étais naïvement dit qu'à côté de la PMA, la grossesse ça allait être beaucoup plus tranquille. C'est là que sont apparus placenta praevia, hématome et rupture de la poche des eaux. Que des complications que je ne connaissais pas. J'imagine que ma prochaine grossesse sera plus suivie et donc, que je risque d'être rapidement en arrêt de travail. Il va falloir que je prépare mes collègues et ma direction au fait que je risque de ne pas rester très longtemps à mon retour de congé maternité.

On a rendez-vous début septembre, juste avant de partir en Crête, au centre de PMA. Je croise les doigts pour qu'on ait pas trop d'examens à refaire et qu'on ne soit pas obligés de repartir à zéro pour la prise en charge par la sécurité sociale. Je pars une semaine à Majorque (île espagnole) début octobre voir ma meilleure amis qui vie là-bas. J'espère recommencer les traitements à mon retour. Du coup, je n'ai pas repris de pilule ou autres moyens de contraception après l'accouchement. On a très vite repris notre vie intime sans se soucier de ce qu'il pourrait advenir. De toute façon, cela tiendrait du miracle que je tombe enceinte naturellement. Et s'il doit y avoir un miracle, et bien, on serait comblés Wink Je me sens prête aussi. J'ai envie de revivre cet instant où en te posant ton enfant sur ton sein, tu découvres l'amour inconditionnel d'une maman.


A cause du parcours PMA, on avait aussi mis de côté notre projet mariage. Je n'avais pas envie de me marier sous traitement et/ou enceinte. On s'était donc dit qu'on se marierait à la naissance de notre premier enfant. Et notre premier enfant étant né, nous avons décidé de nous unir le plus rapidement possible. On a retiré le dossier à la mairie la semaine dernière, encore une pièce administrative à collecter et on pourra aller réserver notre date. Et qu'importe que l'on ait repris les traitements, les inséminations, que je sois enceinte ou même alitée, la mort de Soren nous a donné envie de prendre soin de notre couple et de le remettre au centre de nos vies.

Une boule d'énergie donc. Mais je sais que dans un deuil, rien n'est linéaire et que rien n'est simple. Les retours en arrière arrivent souvent. Les larmes sont encore bien trop au bord des yeux. Soren me manquera toujours autant. Le vide qu'il a laissé dans mon corps sera toujours là. Et tout l'amour, tous les baisers, tous les câlins que j'aimerai lui donner par millier resteront à jamais emprisonnés en moi. Et parfois, sous leurs poids, à force de les transporter toujours avec moi, cela fait craquer mon corps et mon coeur.

Je pense très fort à vous et à nos trois petits anges.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gaguy

avatar

Nombre de messages : 110
Localisation : Guadeloupe
Je suis : Maman de
Ange(s) : Michel-Adrien
Décédé(e) à : 22sg+4j chorioamniotite
Le : 11/07/2016

Date d'inscription : 26/07/2016

MessageSujet: Re: Emporter par une chorioamionite   Sam 20 Aoû - 16:03

Gaëlle,
Je suis heureuse que ailles mieux pour toi, nos histoires sont tellement similaire que j'avais aussi pensé a une chorioamniotite te concernant, pour ma part ma gynécologue m'avait prescrit un antibiotique a large spectre "oflocet" pendant 15 jours  et des analyses sanguines ainsi qu'un prélèvement vaginal après le traitement pour vérifier qu'il n'y avait plus d'infection, mais elle ne m'a pas parlé d'Aspégic nourrisson puisque je n'ai pas de problème concernant ma coag, mais tu fais bien de me le dire je demanderai des examens à mon prochain RDV avec l'autre gygy.
Concernant ton couple c'est bien que vous ayez pris cette décision, cela vous permettra de vous redécouvrir sous de nouvelle facette et remettre votre amour au centre de vos vies.
Pour ce qui sont des larmes je suis un peu comme toi, moins souvent mais jamais très loin.

Aujourd'hui je suis allé passé un moment en compagnie d'amis à la campagne sauf qu'a ma grande surprise la copine de celui ci a conviée, ses copines qui ont toutes des enfants dont la dernière est âgée de 2 mois, j'ai craqué, j'ai plié bagage pris ma voiture et j'ai laissé mon compagnon la bas car lui non plus n'a pas compris ma réaction. notre ami me dis c'est dure mais tu dois faire face, seche tes larmes et essaies de t'amuser un peu (abruti, imbécil, il n'a vraiment rien compris, et ca m'énnerve, c'est pas un amis au final, c'est juste un con)
Les autres non plus d'ailleurs, c'est aussi pour ca que j'aime ce forum car on se comprend toute, et on ne se juge pas l'une et l'autre.
J'ai accepté cette fatalité mais je demeure une maman et un être humain qui a vécu une émouvante histoire, tant qu'on est pas passé par la on ne peut pas comprendre celle qui l'ont vécu.

Après cet épisode je me suis rendu compte que mes larmes n'étaient au final jamais très loin, elles attendent juste le moment X pour couler...

Douces pensées a vous les filles et a nos anges
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://<a href="http://lilypie.com/"><img src="http://l
Gaguy

avatar

Nombre de messages : 110
Localisation : Guadeloupe
Je suis : Maman de
Ange(s) : Michel-Adrien
Décédé(e) à : 22sg+4j chorioamniotite
Le : 11/07/2016

Date d'inscription : 26/07/2016

MessageSujet: Re: Emporter par une chorioamionite   Sam 20 Aoû - 16:06

J'allais oublié, moi aussi je crois que j'ai mon retour de couche, pas très abondant même pas une serviette fine pour une demi journée on verra bien la suite.
Je vais pouvoir recommencé a surveiller de près pour les essaies....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://<a href="http://lilypie.com/"><img src="http://l
Gabelle



Nombre de messages : 73
Localisation : Lyon
Je suis : Maman de
Ange(s) : Soren
Décédé(e) à : 22 sa + 6
Le : 03/07/2016
Date d'inscription : 03/08/2016

MessageSujet: Re: Emporter par une chorioamionite   Lun 22 Aoû - 7:34

Bonjour Gaëlle,

C'est terrible ce manque d'empathie qu'a eu ton ami. Je comprend tout à fait que tu aies pris ton sac et ta voiture.
C'est déjà compliqué pour nous de revivre des moments de détente tant on se demande si on a encore le droit d'être heureuse alors que notre enfant est mort mais en plus, si on a pas le droit de dire qu'on va pas bien, de pleurer et de crier, c'est invivable comme situation. Tu as bien fait de ne pas t'infliger ça. Je suis assez choquée de ce que t'a dit et fait ton ami.

Je passais en coup de vent et je reviendrai t'écrire plus longuement toute à l'heure.

Courage et espoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
xpascalex

avatar

Nombre de messages : 39
Localisation : Saint-Jerome
Je suis : Maman de
Ange(s) : Ély
Décédé(e) à : 22 sa +3
Le : 06/05/2016
Date d'inscription : 23/05/2016

MessageSujet: Re: Emporter par une chorioamionite   Lun 22 Aoû - 9:15

Bonjour à vous!

Gabelle je suis contente que le grand air t'ai fait du bien. Concernant les suivis après l'accouchement j'ai seulement eu une prise de sang et rendez-vous 3 semaines après avec la gygy. Elle m'a dit que je n'aurai pas de suivi spécial pour une nouvelle grossesse car c'était la faute à "pas de chance"  Ça m'angoisse beaucoup. Ils n'ont jamais vu d'où provenaient les saignements et ils ne m'ont jamais prit au sérieux non plus...! J'espère que tu vas être plus encadré que moi!! 
Je comprend ta réaction Gaguy..!  environ 1 mois apres avoir perdu mon ange ma soeur organisait la fête de ma nièce. Une fois rendu là j'ai paniqué et nous avons quitté après 1 heure. Mon conjoint n'a pas non plus compris ma réaction.. Maintenant ça va mieux j'ai gardé mon autre nièce de 4 mois et j'ai vraiment apprécié ce moment avec elle. Nous avons commencé les essais ce mois-ci. Je dois dire que je m'accroche à ce bébé espoir mais je dois garder les 2 pieds sur terre. La vie à une drôle de façon de nous montrer que finalement on ne contrôle pas grand chose. 
Prenez soin de vous et douce pensée á nos anges
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gaguy

avatar

Nombre de messages : 110
Localisation : Guadeloupe
Je suis : Maman de
Ange(s) : Michel-Adrien
Décédé(e) à : 22sg+4j chorioamniotite
Le : 11/07/2016

Date d'inscription : 26/07/2016

MessageSujet: Re: Emporter par une chorioamionite   Lun 22 Aoû - 9:56

Bonjour les filles, j'espère que votre fin de semaine c'est bien déroulé mieux que moi en tous cas.
Lorsque mon compagnon est rentré samedi soir, il s'est excusé et à pris conscience de ma réaction, il s'en ai voulu car à l'arrivé des filles il ne les avaient pas vu, pour ce qui est de mon ami sans gène il n'a pas daigner appelé pour s'excuser, en ce qui me concerne l'incident est clos et son cas aussi, pour ma part il est classé au rang des oubliettes....
J'ai voulu rendre visite à mon bout de chou au cimetière hier, mais arrivé devant l'entrée j'ai pas été capable d'y entrer, j'ai pris conscience qu'il m'était impossible de le voir de le prendre des mes bras de lui dire combien je l'aime, mais surtout que ca serait comme ca pendant encore très très très longtemps.
Je me suis résigné a poser les fleurs sur le portail et à partir.
Aujourd'hui ca va un peu mieux, je reprend le boulot demain, et j'attend la fin des vacances pour me renseigner sur la reconversion professionnelle.

Comme je vous l'avais dis je songe grandement a me reconvertir et de devenir sage femme.
- Pascale, je suis contente que tu es repris les essaies pour ma part ca ne sera pas tous de suite même si le gygy m'a donné le feu vert car j'ai mon retour de couche depuis vendredi, enfin c'est arrivé, je me demande comment calculer mon ovu après tous ca moi qui est toujours été regler comme une horloge.

- Gaëlle, merci pour ton soutien reviens nous vite j'ai hate de te lire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://<a href="http://lilypie.com/"><img src="http://l
xpascalex

avatar

Nombre de messages : 39
Localisation : Saint-Jerome
Je suis : Maman de
Ange(s) : Ély
Décédé(e) à : 22 sa +3
Le : 06/05/2016
Date d'inscription : 23/05/2016

MessageSujet: Re: Emporter par une chorioamionite   Lun 22 Aoû - 12:10

Gaëlle je suis désolé pour ton ami. Est-ce que c'était un ami proche? Les gens sont souvent impuissants et maladroits devant notre peine. J'ai moi aussi été fâché après des proches . Avec le recule je me rend compte qu'avant ce drame je n'aurai probablement pas fait mieux qu'eux. Pour calculer l'ovulation je ne peux pas t'aider j'ai toujours eu des cycles catastrophiques  Evil or Very Mad Evil or Very Mad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gaguy

avatar

Nombre de messages : 110
Localisation : Guadeloupe
Je suis : Maman de
Ange(s) : Michel-Adrien
Décédé(e) à : 22sg+4j chorioamniotite
Le : 11/07/2016

Date d'inscription : 26/07/2016

MessageSujet: Re: Emporter par une chorioamionite   Lun 22 Aoû - 13:50

Gaëlle, Je sais comment calculer mon ovu le truc c'est que je me demande si j'arriverai a toujours pouvoir la détecter, tu me diras j'ai mis du temps à être enceinte, plus de 10 ans.
A mon avis j'ai souvent eu beaucoup de cycle non ovulatoire, il faut dire aussi que je suis une ancienne obèse et OPK de surcroit, mais depuis que j'ai perdu 30 kgs j'ai commencé a être reglé comme une horloge, et l'ovu j'avoue je ne la détectais pas toujours. Mais bon Coco et moi avons décidé de reprendre les essaies dès que le RDC sera terminé sans vraiment rien calculer (plus facile a dire qu'a faire)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://<a href="http://lilypie.com/"><img src="http://l
Gaguy

avatar

Nombre de messages : 110
Localisation : Guadeloupe
Je suis : Maman de
Ange(s) : Michel-Adrien
Décédé(e) à : 22sg+4j chorioamniotite
Le : 11/07/2016

Date d'inscription : 26/07/2016

MessageSujet: Re: Emporter par une chorioamionite   Lun 22 Aoû - 13:56

Pour ce qui est de mon ami, j'ai été la pour lui lorsque ses jumeaux sont arrivé avec 3 mois d'avance, à lui remonté le moral pour qu'il reste positif parce qu'il craignait de les perdre et pareille lorsque sa femme et lui se sont séparé, je le considérais comme un excellent amis, j'aurai cru ca de d'autre personnes mais pas de lui.
Les gens qui n'ont pas vécu la même chose ont le droit d'être maladroit (je dis ca entre parenthèse surtout quand on ne sais pas trop quoi dire) Et quand on ne sais pas quoi dire bin on la ferme, mais ca aussi c'est mon avis. Connaissant mon caractère je ne lui dirait rien (jai un caractère bien trempé), je prendrais juste mes distances j'espère qu'avec ca il aura compris sa maladresse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://<a href="http://lilypie.com/"><img src="http://l
xpascalex

avatar

Nombre de messages : 39
Localisation : Saint-Jerome
Je suis : Maman de
Ange(s) : Ély
Décédé(e) à : 22 sa +3
Le : 06/05/2016
Date d'inscription : 23/05/2016

MessageSujet: Re: Emporter par une chorioamionite   Jeu 25 Aoû - 20:07

Bonjour Gaguy,

Est-ce que le retour au travail ce passe bien?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gaguy

avatar

Nombre de messages : 110
Localisation : Guadeloupe
Je suis : Maman de
Ange(s) : Michel-Adrien
Décédé(e) à : 22sg+4j chorioamniotite
Le : 11/07/2016

Date d'inscription : 26/07/2016

MessageSujet: Re: Emporter par une chorioamionite   Ven 26 Aoû - 7:49

Salut Pascale,

Comment vas tu???
Le retour au travail se passe bien dans l'ensemble, je suis sur le chiffre de nuit, du coup je suis plus focalisé sur mon travail, pas trop le temps pour penser (je suis en chirurgie et par conséquent très sollicité) les filles avec qui je travail ne me posent pas de question. Il faut dire qu'elles ont pas le temps pour le mémérage.
J'ai repris le travail mais je ne sais pas si c'étais une bonne idée, car je ne me sentais pas prête, je me demande si je ne vais pas demander un arrêt de travail a mon médecin de famille "je dis bien que je me pose la question" car je suis pas sur que rester à la maison soit également un bonne idée.  


Gaëlle donne de tes nouvelles !!!
Bonne journée a vous les filles et grosses pensées a nos anges bec bec bec
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://<a href="http://lilypie.com/"><img src="http://l
Gabelle



Nombre de messages : 73
Localisation : Lyon
Je suis : Maman de
Ange(s) : Soren
Décédé(e) à : 22 sa + 6
Le : 03/07/2016
Date d'inscription : 03/08/2016

MessageSujet: Re: Emporter par une chorioamionite   Sam 27 Aoû - 14:08

Bonjour les filles,

Et bien, ce n'était pas mon retour de couche.
Après une longue nuit de contractions dans la nuit de mercredi à jeudi, je suis partie aux urgences dans un petit village de montagne, là où j'étais partie voir des amis. La même maternité où mon amoureux est né il y a 41 ans. Quelle ne fut pas ma surprise quand le gynécologue de cet hôpital m'a dit que j'étais en train d'accoucher. Le jeudi 25 aout, presque 8 semaines après avoir donné naissance à Soren, j'ai accouché de son placenta, ENTIER. Pour l'instant, je ne comprend vraiment pas ce qu'il a pu se passer et comment cela a pu arriver. Le gynéco qui m'a reçu dans ce petit hôpital m'a dit qu'il n'avait pas vu ça depuis 1979 et que cette fois là, la patiente n'a pas eu ma chance car une infection avait commencée. Elle est décédée 3 jours plus tard.

Le placenta faisait la taille d'une main d'homme et il restait le bout du cordon de Soren. Voici donc ce qui expliquait mes saignements, mes douleurs, mon ventre toujours gonflé et les symptômes bizarres. J'étais encore enceinte et mon utérus ne s'était pas rétracté.

Je suis vraiment sous le choc. Le placenta a été envoyé en analyse pour avoir sa datation exacte et pour confirmer qu'il s'agit bien du placenta de Soren. Maintenant, je me demande ce qu'ils m'ont enlevés et qu'est ce qu'ils ont bien pu faire pendant cette longue heure qu'avait été la délivrance. Je suis vraiment sous le choc. Je suis en colère et inquiète des éventuelles conséquences. Le rendez-vous de lundi avec mon gyné prend une autre tournure et je trouve ça vraiment dur au niveau psychologique de devoir traverser encore une épreuve, de ne pas pouvoir faire mon deuil paisiblement. Je ne sais même plus comment penser à la suite et à une autre grossesse. Je me sens vidée et trahie.

Gaëlle, écoute-toi pour le travail. Je trouve déjà cela admirable que tu aies repris. Désolée, je ne trouve pas grand chose à vous dire d'autre. Je suis vraiment bouleversée par ce deuxième accouchement.

Je pense à vous et à nos fils
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gaguy

avatar

Nombre de messages : 110
Localisation : Guadeloupe
Je suis : Maman de
Ange(s) : Michel-Adrien
Décédé(e) à : 22sg+4j chorioamniotite
Le : 11/07/2016

Date d'inscription : 26/07/2016

MessageSujet: Re: Emporter par une chorioamionite   Dim 28 Aoû - 4:59

Bonjour ma belle Gaëlle

Je suis triste que tu sois encore obligé de repasser par cette épreuve.
Après ce qui est arrivé tu as besoin de sérénité pour vivre notre deuil, et je trouve ca inconcevable une erreur de cette taille. Tu aurais pu effectivement y passer. Je ne comprend pas que la sage femme qui t'as accouché n'a pas fait son travail jusqu'au bout et je pense qu'a ta place je ne chercherai même pas à comprendre le pourquoi cela est arrivé j'aurai carrément porter plainte.
Le tous maintenant est de faire des examens complet.
Théoriquement il garde le placenta pour des examens type anaphathe, afin de déterminé ce qui s'est passé?
Je t'avouerai que je suis sur le cul (excuse moi l'expression).
Je peux comprendre que le médecin qui t'a reçu n'as pas vu ca depuis 1979 car de nos jours toutes les précautions doivent être prise et vérification plus plus concernant le placenta (s'il n'est pas complet a la délivrance, c'est la délivrance artificielle et éventuellement un révision utérine pour être sur qu'il n'y reste plus rien) mais tu dis que le cordon y était encore ce qui veut dire qu'il n'y a même pas eu délivrance tous court.
Ma belle Gaëlle si ton chéri et toi vous sentez fort pour cela porte plainte pour négligence, cela ne te ramènera pas ton petit ange, mais il s'agit d'une grave erreur médicale.
Prend soins de toi et donne de tes nouvelles dès que tu le pourras

Je t'embrasse et pense fort à toi
Douce pensé à ton ange Soren et à mon petit Michel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://<a href="http://lilypie.com/"><img src="http://l
Gabelle



Nombre de messages : 73
Localisation : Lyon
Je suis : Maman de
Ange(s) : Soren
Décédé(e) à : 22 sa + 6
Le : 03/07/2016
Date d'inscription : 03/08/2016

MessageSujet: Re: Emporter par une chorioamionite   Dim 28 Aoû - 12:09

Bonjour Gaëlle,

Merci pour ton message. Cela fait du bien de se savoir soutenue et comprise.

Pour mon accouchement, il y avait une sage femme et une gynécologue obstétricienne. Environ 5 minutes après la naissance de Soren, elle m'a dit que le cordon s'était cassé et que le placenta était resté à l’intérieur. Elle a donc été le cherché à la main. Mais très vite j'ai commencé à lui dire que cela me faisait très mal. Du coup, elles ont rappelées l'anesthésiste qui m'a injecté le même produit que pour les césariennes et elle a recommencé à aller chercher le placenta à la main. Idem, j'ai tenu un peu plus mais au bout de trois minutes je leur ai dit que c'était trop douloureux. Elle m'a expliqué que c'était parce que mon col s'était refermé trop vite après le passage de Soren. Donc elle a commencé à récupérer des bouts avec une espèce de longue cuillère.  Puis ils ont fait descendre un appareil du bloc afin d'aspirer le placenta. S'en est suivi un petit moment de confusion car ils n'arrivaient pas à faire fonctionner la machine puis un fois démarrée, ils ont aspiré l'intérieur de mon utérus. Au bout d'un petit moment elle m'a dit que c'était bon et elle a vérifié qu'il ne restait plus rien en me faisant une écho abdominale. A ce moment là, Soren était né depuis une heure.
Quand la sage femme a demandé à l’obstétricienne si elle désirait envoyé le placenta en analyse, elle a réfléchit trente secondes et lui a répondu que non, car pour elle, les causes de mon accouchement prématuré était évidente. Je regrette de ne pas être intervenue et de lui avoir demandé de le faire.
Je ne comprend vraiment pas ce qu'ils ont enlevés du coup et comment elle a pu penser que le placenta était sorti puisque je l'ai eu sous les yeux il y a trois jours. Peut-on confondre des caillots d'un hématome et un placenta ?

Pour l'instant, je n'ai que des questions. Concernant les moyens d'obtenir mes réponses, je ne sais pas encore dans quel esprit de coopération cela va pouvoir se faire. Mais j'ai des questions et je suis en droit d'en exiger toutes les réponses. Je suis en colère. Ils m'ont volé mon accouchement, mon seul souvenir de l'existence hors utéro de mon fils et ils ont violentés mon corps.

Comme je te l'avais déjà dit, je ne suis vraiment pas familière du milieu médical. Je ne sais même pas quels sont les procédures à appliquer en cas de non délivrance du placenta. Tu me parles de révision utérine et de délivrance artificielle, peux-tu me dire à quoi cela correspond ? Comment cela s'est passé pour toi ? Le placenta a été envoyé directement en analyse ?
Le gynéco qui m'a reçu aux urgences jeudi dernier m'a dit qu'en cas d'hématome rétroplacentaire, l'analyse du placenta était normalement systématique. Est-ce le cas ?

Désolée, je suis pleine de questions. Je ne sais pas si j'aurai vraiment les bonnes réponses dans cette clinique où s'ils vont juste me dire que toutes les procédures ayant été respectées, que tous les actes médicaux ayant été effectués, c'est encore une fois la faute de pas de chance. Enfin, tu sais si je peux demander une copie de mon dossier médicale directement au gynéco qui me suit dans cette clinique durant mon rendez-vous de demain ?
Bien entendu, je sais que tu ne pourras pas non plus m'apporter toutes les réponses que je cherche mais je suis tellement perdue que je ne sais plus où trouver de l'aide. Merci d'être là, quoi que tu puisses m'apporter et me dire, ton soutien de l'autre bout du monde me fait énormément de bien.

La reprise du boulot se passe un peu mieux pour toi ? Tu arrives à te retrouver dans ce nouveau rythme ?

Douce pensée aux "L" de la Guadeloupe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
choupi26

avatar

Nombre de messages : 981
Age : 27
Localisation : hauterives
Je suis : Maman de
Ange(s) : Constantin
Décédé(e) à : 16 SA
Le : 20/08/2015
Date d'inscription : 01/05/2016

MessageSujet: Re: Emporter par une chorioamionite   Dim 28 Aoû - 17:13

Je me permet de répondre a une de tes questions. 

Tu peux demander ton dossier médical, dans n'importe quelles institutions (medecin de famille hopital etc), ils sont obligé de te le donner. Alors certe pas forcément de suite, le temps de le trouver en salle d'archive, mais cela fait parti de la loi française. (Je travail en milieu paramédical c'est pour ça que je me permet de répondre).

Je te souhaite beaucoup de courage, et n'hésite pas a aller voir d'autre spécialiste si tu en ressends le besoin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gaguy

avatar

Nombre de messages : 110
Localisation : Guadeloupe
Je suis : Maman de
Ange(s) : Michel-Adrien
Décédé(e) à : 22sg+4j chorioamniotite
Le : 11/07/2016

Date d'inscription : 26/07/2016

MessageSujet: Re: Emporter par une chorioamionite   Dim 28 Aoû - 18:55

Ma belle Gaëlle, comme je te comprend tout est si confus, pour toi et je te comprend car je sais bien que si je n'étais pas infirmière j'aurai pu moi aussi passé a coté de beaucoup de chose.
Pour ce qui est de la délivrance artificielle, mon placenta n'est sorti qu'en parti, il restait encore un morceau dans mon utérus ils n'ont même pas essayer  d'aller le chercher sans anesthésie car je n'ai pas eu droit à la péridural pas le temps pour ca. J'ai été conduite directement au bloc opératoire et sous anesthésie général ils sont aller chercher le placenta comme dans ton cas à la main, ensuite toujours avec la main le médecin vérifie qu'il ne reste plus rien du placenta ou de caillot ect...
Théoriquement, compte tenu de nos antécédents, le placenta est envoyé directement pour des analyses. L'obtétricienne présente savait qu'il avait infection mais en connaît t'elle la cause, E-coli, Streptocoque B ou D ect... D'où l'importance des analyses.

Oui tu as tout a fait le droit de demander ton dossier, je te conseillerai de faire la demande par courrier à l'attention du Directeur de la clinique avec AR pour avoir une trace de ta demande.
 Concernant ton RDV avec le gynécologue est ce celui qui t'a suivie pour Soren, si oui profite pour lui poser toutes les questions qui te passe par la tête, et même a ta place je préparerai une liste de question avec d'arriver  au RDV.
Tu as le droit d'être en colère car je le suis a ta place, ils ne t'ont pas volé que ton accouchement, ils auraient aussi pu te faire perdre la vie pour négligence.
Je ne veux pas te faire peur, mais sache que dans ton cas tu aurais pu faire une septicémie, et en mourir.
J'aurai une question as tu été,  sous antibiotique après ton accouchement, si oui les effets de l'antibiotique ont passé la présence du placenta dans ton utérus sous silence, d'où absence de fièvre, de douleur abdominal aigue ect...   Et par conséquent l'antibio a aussi combattu les infections qui aurait pu survenir suite a cela.
J'espère que tu as encore eu droit a un traitement d'antibio.


Tiens moi au courant et si tu as d'autre question n'hésite pas



Je suis de tous cœur avec toi, et ce même en étant à l'autre bout du monde comme tu dis
Courage ma belle Gaëlle une pensée pour ton mari, et une douce pensée a ton petit ange Soren
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://<a href="http://lilypie.com/"><img src="http://l
Gabelle



Nombre de messages : 73
Localisation : Lyon
Je suis : Maman de
Ange(s) : Soren
Décédé(e) à : 22 sa + 6
Le : 03/07/2016
Date d'inscription : 03/08/2016

MessageSujet: Re: Emporter par une chorioamionite   Lun 29 Aoû - 8:41

Je sors de mon rendez-vous avec le gynéco qui m'a suivi pour Soren. Et là grosse surprise. Je lui présente la feuille envoyée à l'anapathe jeudi dernier ainsi que les photos du placenta retiré et lui m'a présenté les résultats de l'analyse du placenta expulsé lors de l'accouchement. L'infection était bien une chorioamniotite aiguë. Et lui avait demandé cette analyse. Il y a donc bien eu une délivrance lors de l'accouchement de Soren et une autre délivrance il y a 4 jours.

Il a été aussi surpris que nous. Pour l'instant, il n'a pas d'explication. On attend tous avec impatience le résultat de l'analyse du 2eme placenta afin de savoir de quand il date. Il exclu à priori la grossesse gémellaire car elle aurait été détectée par les échos. Il a avancé l'hypothèse d'une grossesse molaire, d'un placenta qui se serait régénéré... Bref, pour l'instant, c'est le flou total pour lui et pour nous. Il comprend très bien que nous soyons tristes, en colère et que nous voulons des réponses pour pouvoir passer et penser à la suite. Il a repris contact avec le médecin qui a fait l'analyse du 1er placenta et il organise un rendez-vous entre lui (mon gynéco), l'obstétricienne et nous. 

Il m'a confirmé comme pour toi et pour Pascale que le décès de Soren résulte de la faute à pas de chance. Placenta inséré trop bas, contractions utérines, saignements, fragilisation des membranes, rupture de la poche des eaux, chorioamniotite, accouchement trop prématuré. Un enchainement malchanceux donc.
Mon enfant est décédé et c'est la faute à pas de chance. C'est ainsi. Je ne sais pas si c'est mieux ou non. Mon enfant est décédé et c'est dur de devoir passer une vie sans lui à nos côtés.
Il m'a confirmé que l'on pouvait envisager une autre grossesse dès maintenant. Pas de traitement particulier en prévention donc et seulement un prélèvement vaginal en tout début de la prochaine grossesse pour écarter tout début d'infection. Il s'occupe de prendre contact avec mon futur gynéco de PMA pour lui expliquer mon dossier (le médecin qui me suivait est partie de la clinique, je vais donc avoir sa remplaçante).

Dans un sens je me sens apaisée. Je n'ai plus cette horrible colère contre l'ensemble du corps médical. Je ne suis pas plus avancée aujourd'hui sur cette incroyable histoire de placentaS. J'ai tellement hâte que cela soit derrière nous pour pouvoir reprendre tranquillement mon deuil. En attendant, ce sont mes premières 24h sans voir de sang, et cela fait vraiment du bien.

Comment ça va pour toi ? Tu avais choisi d'écourter ton congé maternité du coup ? Et avec ton mari, vous pensez à votre voyage ?

Nous avons eu la date pour notre mariage, le 4 février 2017. On va faire un joli mariage d'hiver, sous la neige (avec un peu de chance Wink, il va bien falloir que la roue tourne un jour ).

Je vois que tu es repartie dans la recherche des jours les plus fertiles. Avec mon ami, on avait mis un an avant d'avoir une première grossesse. Elle était arrivée au bout de 3 mois de traitement hormonal (juste progestérone de J15 à J26). Puis, 9 mois pour Soren mais là, avec mes résultats catastrophiques sur la glaire, c'était au bout de la 2ème inséminations (traitement hormonal dès J4 pour aider ovulation + déclenchement + progestérone). Cette attente m'a paru tellement longue que je n'ai pas envie de la revivre. Je ne suis pas fan de toutes ces hormones mais voir défiler les cycles et les J1, c'est réellement douloureux. As-tu envisagé de te faire aider pour ton syndrome opk ? Il y a beaucoup de femmes suivi en pma pour cette raison. Certaine on juste une stimulation simple pour favoriser l'ovulation. Mais tout ça j'imagine que tu le sais déjà. 

Merci Choupi26 pour ton conseil. Mon gynécologue va ressortir mon dossier des archives. Je vais attendre d'avoir un peu plus de réponses pour voir si je demande à le récupérer pour aller me faire suivre ailleurs. Je te félicite pour ton bébé espoir. J'espère que tout se passe au mieux et que tu vis ce moment le plus sereinement possible.

A très vite,
Beaucoup de force et de courage à nous et une énorme pensée à nos anges.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gaguy

avatar

Nombre de messages : 110
Localisation : Guadeloupe
Je suis : Maman de
Ange(s) : Michel-Adrien
Décédé(e) à : 22sg+4j chorioamniotite
Le : 11/07/2016

Date d'inscription : 26/07/2016

MessageSujet: Re: Emporter par une chorioamionite   Lun 29 Aoû - 11:10

Bonjour ma belle Gaëlle,
Comme je me sens apaiser de te lire, je me suis inquiété pour toi et je m'imaginais le pire pour RDV, tant mieux si vous avez pu vous comprendre.
En effet cet histoire de placenta est vraiment très bizarre, je ne trouve pas d'explication non plus à cela, car comme dis le gygy si grossesse gémellaire cela aurait été décelé, mais bon, attend le résultat de la seconde analyse pour être fixé.
Pour ce qui concerne le syndrome OPK, je ne suis plus concerné ma perte de poids considérable a modifié mes ovaires du coup j'ovule normalement et plus de souci de kystes ovariens.
Pour le congés maternité oui c'était un choix de ma part parce que je ruminais un peu à la maison et au final je me posais des questions, mais je travail avec un bonne équipe les filles savent ce qui s'est passé pour moi et je sais bien que si elles ne posent pas de questions c'est simplement qu'elles attendent que je sois prête a en parler. D'ailleurs j'en ai parlé avec Coco qui lui me dit que ca se passe bien ca serait peut être mieux de continuer.
Je ne calcule pas trop mon cycle, je ne fais pas de courbe de temps, je sais juste que je devrais ovuler vendredi ou samedi, on verra. Le gygy m'a dit que s'il ne se passait rien avant 6 mois de revenir la voir, j'ai mon prochain RDV avec l'autre gygy le 6/09 je lui demanderai son avis on verra bien si je fais un bilan complet pour voir si je dois passé par la PMA ou pas. J'ai RDV demain avec un acupuncteur, qui est aussi homéopathe, il m'a été conseillé par mon médecin traitant, il m'a expliqué les vertus de l'acupuncture sur les organes reproducteur, je ne pense pas que cela me fasse du mal bien au contraire j'avouerai que j'ai même hâte de le rencontrer, je te raconterai.

Pour ce qui est de ton mariage, je suis trop happy pour vous, tu vas être très occupé par les préparatifs, on dit généralement que les grossesses commencent lorsque l'on a l'esprit oqp, alors je te souhaite un beau ++ avant le jour J.

Aujourd'hui j'ai eu le courage de rendre visite à mon petit garçon, je me suis rendue au cimetière et contrairement à la première fois j'ai franchis la porte et me suis rendu jusqu'à sa tombe, je n'ai pas pleuré, juste le cœur qui se serrait un peu mais ca c'est bien passé.
Mon homme a repris le travail après une semaine de vacances, j'ai profité de lui hier pour aller faire un tour en mer, nous avons pêché, ca fait longtemps que je ne m'étais pas aussi bien détendu, cette activité nous a aussi permis de nous retrouvé un peu, nous avons déjeuner sur une petite ile, pris un bain de mer, et nous sommes rentrés au port hier soir juste avant le couché de soleil, que du bonheur.

Courage à nous maman ange et douces pensées a nos petits anges
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://<a href="http://lilypie.com/"><img src="http://l
Gabelle



Nombre de messages : 73
Localisation : Lyon
Je suis : Maman de
Ange(s) : Soren
Décédé(e) à : 22 sa + 6
Le : 03/07/2016
Date d'inscription : 03/08/2016

MessageSujet: Re: Emporter par une chorioamionite   Mer 31 Aoû - 9:20

Bonjour Gaëlle,

C'est vraiment chouette cette ballade en bateau. De mon côté de l'atlantique, ça fait même rêver Wink Allez J-11 avant la Crête ! Je crois que ce voyage va nous faire le plus grand bien. Mon amoureux pour moi toute seule, du calme, la mer et du poisson frais, une certaine idée du paradis.
Pour le mariage,je veux vraiment quelque chose de simple et surtout de pas prise de tête. Je travaille dans l'organisation d'évènements, du coup, je veux vraiment pas un mariage compliqué. Mon amoureux, une jolie robe et l'amour de nos proches qui pourront faire le déplacement.De la neige, une grosse fondue de fromage et un feu de cheminée, seraient le top pour un mariage d'hiver.

D'ailleurs, en parlant de travail, je vais aussi reprendre de manière un peu anticipée. Le 13 octobre prochain, à mon retour de Majorque. Mais bon, la sécurité sociale n'ayant pas mis mon dossier à jour, je suis toujours en attente des dates officielles de mon congé mat. La Caf aussi traîne à me répondre. Quand j'ai envoyé le certificat d'accouchement et l'acte d'enfant sans vie, une conseillère m'a dit que j'allais toucher la prime de naissance. J'ai rappelé hier et à priori non, Soren ne rentre pas dans leurs critères de date. Enfin, l'administration, c'est toujours de grands moments.
Ton mari a raison, si ça va, reste mais continue à bien t'écouter. C'est fragile un esprit en deuil. Un de mes collègues de travail vient de m'apprendre qu'il va être papa en février. C'est ce genre d'annonce, douloureuse pour nous mais ô combien formidable pour lui et sa compagne, qui peuvent rendre un retour au travail difficile. Mais je sais qu'ils méritent ce bonheur et que moi, je vais tout faire pour le revivre un jour.

J'ai rencontré le professeur spécialisé dans les grossesses pathologiques ce matin. C'était vraiment bien d'avoir un deuxième point de vu. Pour lui, il s'agit vraisemblablement d'un accident (accident et pas faute de pas de chance, c'est une petite nuance, mais j'ai apprécié). Donc toujours un mauvais enchainement de placenta bas inséré, saignements, hématomes, fragilisation des membranes, rupture et infection. Par contre, il m'a quand même demandé de faire un bilan de thrombophilie pour vérifier la coagulation de mon sang. Il m'a aussi dit que nous reparlerions d'un éventuel cerclage lors de la prochaine grossesse pour ne prendre aucun risque. Il m'a bien prévenu que cela n'est pas vraiment utile das le cas d'un hématome mais pour lui, ma prochaine grossesse se sera avec "ceinture et bretelles". Il comprend surtout qu'au niveau psychologique je vais avoir besoin d'un suivi particulier pour ne pas être trop angoissée. Donc, feu vert pour le retour en PMA dès mon retour de couche mais d'ici là, il préfère que nous attendions un peu et donc que nous utilisions une protection dans l'attente des résultats de bilan sanguin et de savoir si j'ai besoin d'un traitement particulier avant la conception.

Il a aussi éclaircie cette histoire de double placenta. Selon lui, la seule explication rationnelle est que le placenta était bipartita, donc divisé en deux parties reliées par le cordon. Cet anomalie de forme complétement banale n'ayant pas été détectée par les échos, lors de mon accouchement ils ont enlevé une partie et n'ont pas vu l'autre lors de l'écho abdominale. C'est pas fréquent mais cela arrive. Je préfère son explication à celle de mon gynéco qui me parlait de placenta qui se régénère ou de grossesse molaire.
Il m'a donc dit de contacter son service dès que j'apprends ma future grossesse et qu'on mettra un protocole de suivi dès son début.
Je suis vraiment rassurée par ce rendez-vous et c'est sans hésitation que je les appellerai dès que j'aurai une prise de sang positive. C'est la joie de la PMA, plus de test urinaire, que des prises de sang 12 jours après l'insémination. Je n'en veux aucunement à mon gynécologue actuelle et je le garderai sans doute pour d'autres consultations mais j'ai vraiment apprécié l'humanisme, l'empathie et les compétences de ce professeur. Et puis, parfois le changement ça a du bon.

Je trouve cela vraiment fort que tu aies réussi à franchir le portail et à aller sur la tombe de ton fils et de ton père. Tu dois te sentir avancer dans ce deuil et à transformer ta tristesse en force. De mon côté, je ne m'en sens pas encore capable. Mais dès que j'aurai les résultats de l'analyse du 2ème placenta et si cela confirme bien la théorie du professeur de ce matin, je pourrai me rendre au plus près de mon fils, et lui dire sereinement que son décès est un accident, que lui était parfait et que je l'aimerai jusqu'à mon dernier souffle.

Tu as apprécié ton rendez-vous avec l'acupuncteur ? Tu n'es pas la première à me dire que cela fait beaucoup de bien. Pendant mon parcours PMA, j'étais suivi en parallèle par un ostéopathe. J'ai vraiment aimé cette démarche médicale qui relie ton corps à ton esprit. Concrètement, il travaillait sur mes viscères mais, j'avais enfin l'impression d'être plus qu'un utérus.  Ton retour alors ? tu conseilles ?

Une forte pensée pour toi et ta famille. Un énorme câlin à mon Soren qui me veille quelque part.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gaguy

avatar

Nombre de messages : 110
Localisation : Guadeloupe
Je suis : Maman de
Ange(s) : Michel-Adrien
Décédé(e) à : 22sg+4j chorioamniotite
Le : 11/07/2016

Date d'inscription : 26/07/2016

MessageSujet: Re: Emporter par une chorioamionite   Mer 31 Aoû - 9:46

Salut Gaëlle
Juste de passage, j'ai en effet eu mon RDV hier pour l'acupuncture, j'y suis allé franco, en lui annonçant que j'étais la pour avoir un bébé et que j'avais besoin de lui pour cela, il en a rigolé, mais accepte cette lourde tache que je lui confie.
Pour commencer, une série d'examen, dont des urines sur 24h pour vérifier Iode, des examens sanguins pour la thyroïde, et j'en passe, enfin il lui faut ca pour savoir sur quoi commencer.
Mais il m'a proposé également une séance d'osthéopathie viscérale, j'ai RDV dans 45 min alors je file pour ne pas être en retard je te raconte plus en détail a mon retour a toute ma belle Gaëlle  bisous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://<a href="http://lilypie.com/"><img src="http://l
Gaguy

avatar

Nombre de messages : 110
Localisation : Guadeloupe
Je suis : Maman de
Ange(s) : Michel-Adrien
Décédé(e) à : 22sg+4j chorioamniotite
Le : 11/07/2016

Date d'inscription : 26/07/2016

MessageSujet: Re: Emporter par une chorioamionite   Mer 31 Aoû - 19:21

Salut Gaëlle
comme promis je suis de retour pour te raconter mon périples de 2 jours.
J'ai eu mon rdv avec le médecin hier qui est homéopathe, acupuncteur, ostéopathe, et il fait aussi de l'auriculothérapie. Enfin bref le médecin qui touche a tous et surtout qui connaît bien son affaire.
Il a commencer par me poser une série de question, tous d'abord sur ce qui s'est passé, et comme pour toi il ne pense pas que ca soit faute a pas de chance mais plutôt un accident. Je n'ai pas envie de chercher les raisons de tous ca car ca sera trop long et surtout fatiguant de chercher un coupable.
Il m'a aussi poser des questions sur mes antécédents, et a partir des données subjectives et objectives obtenus, il m'a fait une prescription pour faires des examens approfondis et ainsi savoir ou s'orienter pour les séances d'acupuncture.
J'ai pu le voir aujourd'hui pour l'ostéo, oufff je suis raqué de partout, mais qu'est ce que ca fait du bien.
Il a trouvé que mon bassin était mal orienté pour favoriser une grossesse, et il pense que c'est aussi pour cela que a été long avant ma première grossesse, donc la aussi manipulation, et bien sur manip de mes organes génitaux.
Quoi que je me pose une petite question car j'ai eu mon retour de couche le 18 aout terminé le 25 aout mais aujourd'hui avant de me rendre a mon rdv j'ai constaté des spotting quand je m'essuie, j'ai appelé ma sage femme qui me dit que ca serait surement mon ovulation. On verra bien comme je l'ai deja dis je n'ai pas envie de calculer.
Donc voila je vais me coucher je suis plus capable trop mal.
Douces pensées a nos petits anges
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://<a href="http://lilypie.com/"><img src="http://l
Gaguy

avatar

Nombre de messages : 110
Localisation : Guadeloupe
Je suis : Maman de
Ange(s) : Michel-Adrien
Décédé(e) à : 22sg+4j chorioamniotite
Le : 11/07/2016

Date d'inscription : 26/07/2016

MessageSujet: Re: Emporter par une chorioamionite   Ven 2 Sep - 19:39

Bonsoir a toutes les maman'anges du forum qui me lisent
Aujourd'hui a été un jours sans( moral dans les chaussettes) beaucoup de larmes et d'incompréhension, j'ai du me rendre chez mon medecin traitant pour des saignement inexpliqués, au début j'ai mis ca sur le compte de la fatigue ou d'une éventuelle ovulation vu que je suis théoriquement au milieu de mon cycle, sauf que ce ne sont plus des spotting, je saigne (tabarnacle). enragé enragé enragé
j'ai encore un batterie d'examen a faire car on ne comprend le pourquoi. Il suspecte une autre infection et moi aussi d'ailleurs, mais je ne comprend pas la cause puisque j'ai été sous antibio durant 15 jours.
Donc pour moi antibio a nouveau (10jours) et prise de sang. pleurer pleurer
J'ai l'impression d'être une mutilé  depuis la perte de mon petit amour j'ai l'impression de passer mon temps dans les labos a faire des prises de sang. J'en ai marre, je fais tous ce qu'on me demande, tous ce que je demande c'est de reprendre le cours de chose. Mon compagnon ne me comprend pas et ma mère n'on plus j'ai l'impression. Pour eux c'est simple fait ce qu'on te demande et patiente, oui mais jusqu'à quand j'en ai raz le c.. .
Mon corps a subit tellement de dégâts depuis ce 11 juillet que je n'en peu plus, je ne désespère meme plus c'est au delà de tous ca et même au delà de mes forces. Je veux juste que ca s'arrête que ca s'arrete. je ressens le besoin de m'en dormir et de me réveiller avec un beau bébé dans les bras, passer le cap de la grossesse sans meme savoir que j'ai été enceinte et me réveiller pour que l'on me dise, voila votre bébé en pleine santé madame.

Merci de m'avoir lu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://<a href="http://lilypie.com/"><img src="http://l
xpascalex

avatar

Nombre de messages : 39
Localisation : Saint-Jerome
Je suis : Maman de
Ange(s) : Ély
Décédé(e) à : 22 sa +3
Le : 06/05/2016
Date d'inscription : 23/05/2016

MessageSujet: Re: Emporter par une chorioamionite   Mar 6 Sep - 18:15

Bonjour Gaëlle,

Je suis désolé pour tout ça. La vie n'est pas tendre avec toi.
Je comprend ce sentiment.. Quand on a l'impression que tout nous laisse tomber.. Courage à toi et ne désespère pas on va l'avoir aussi notre petit bout de bonheur!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gaguy

avatar

Nombre de messages : 110
Localisation : Guadeloupe
Je suis : Maman de
Ange(s) : Michel-Adrien
Décédé(e) à : 22sg+4j chorioamniotite
Le : 11/07/2016

Date d'inscription : 26/07/2016

MessageSujet: Re: Emporter par une chorioamionite   Mer 7 Sep - 6:39

Bonjour Pascale,

Comment vas tu?
Moi j'ai eu mon rdv hier a l'hôpital avec le gentil médecin qui m'a accouché, il m'a confirmer la chorio, et bactérie en cause strepto b, d'après les résultats de l'anapathe, enfin quelques chose de concret.
Sauf que la encore tous les médecins ne sont pas d'accord sur la suite des choses, mon gygy de ville m'avait donné son accord pour les essaies, et lui préfèrerait que j'attende encore un mois. Ses raisons mon utérus est encore trop mou et si grossesse il y a, l'œuf pourrait ne pas s'implanter correctement.
Lui aussi m'a prescrit un nouvelle batterie d'examen, (prise de sang écho ect...) en ce qui concerne l'infection lui m'a dit écoutez, vous arretez  les antibio, c'est tout a fait normal les saignements c'est juste votre cycle qui se remet tous doucement en place, calmez vous  il n'y a pas d'inquiétude a avoir après 15 j d'antibio à large spectre la prochaine infection qui se présentera aura du souci a se faire.
Pour le moment les choses suivent leur cours, si pas de grossesse dans les 4 mois et compte tenu de mon age, ca sera la PMA.


Une douce pensée à nos petits anges
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://<a href="http://lilypie.com/"><img src="http://l
xpascalex

avatar

Nombre de messages : 39
Localisation : Saint-Jerome
Je suis : Maman de
Ange(s) : Ély
Décédé(e) à : 22 sa +3
Le : 06/05/2016
Date d'inscription : 23/05/2016

MessageSujet: Re: Emporter par une chorioamionite   Sam 10 Sep - 7:59

Bonjour Gaëlle,

Je suis heureuse que tu as enfin eu des réponses et que tu ais vu ce médecin qui a l'air très compétent!
Pour ma part j'ai eu une semaine assez difficile.. Semaine qu'aurais dû etre ma dpa. Aussi pour le boulot je trouvais que ça allait plutôt bien jusqu'à temps que mes collègues me disent que ma patrone à conter mon histoire à qui voulait bien l'entendre et qu'elle n'arrêtait pas de dire que c'était ridicule d'avoir le droit a un congé de maternité...
En plus qu'une amie très proche est enceinte.
C'est parfois difficile , on croit qu'on va mieux puis tout nous tombe dessus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gaguy

avatar

Nombre de messages : 110
Localisation : Guadeloupe
Je suis : Maman de
Ange(s) : Michel-Adrien
Décédé(e) à : 22sg+4j chorioamniotite
Le : 11/07/2016

Date d'inscription : 26/07/2016

MessageSujet: Re: Emporter par une chorioamionite   Jeu 29 Sep - 7:22

Allô Pascale, 
Ca faisait un petit moment que je n'étais pas venu ici, et je suis désolé de ne pas avoir donné de mes nouvelles.
C'était mon anniversaire et Mon chéri a fait une pierre deux coup puisque nous sommes nées a 15 jours d'intervalle il nous a offert des vacances en amoureux a Saint Martin. 
Que du bonheur j'ai fait le plein d'onde positive et je suis revenu la tête dans les nuages. 
Enfin tous cela pour dire que je vais bien.
Sinon j'ai commencé les séances d'acupuncture. Je vais travaillé je reviens vous relire plus tard et donné plus de nouvelles.
Aujourd'hui c'est la Saint Michel je pense fort a mon ange, il me manque tellement 

Gaëlle ou en es tu  de retour de vacances ????? Donne de tes nouvelles
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://<a href="http://lilypie.com/"><img src="http://l
Mylenev879



Nombre de messages : 1
Localisation : Auxerre
Je suis : Maman de
Ange(s) : Roméo
Décédé(e) à : 22sa+3jour d'une chorioamniotite
Le : 31/05/2016
Date d'inscription : 21/10/2016

MessageSujet: Chorioamniotite    Ven 21 Oct - 16:56

Bonjour je m'appelle mylene j'ai 29ans et je suis une nouvelle mamange depuis fin mai. J'ai perdu mon petit Roméo à 22Sa+3jours d'une chorioamniotite. Je suis déjà maman de deux enfants , mais fille à 4ans et mon fils 2ans. Fin avril je me rend chez mon généraliste pour une ordonnance pour des bas de contention, bref , la veIlle j'ai eu une douleur assez forte dans le bas du ventre qui a eu du mal à passer. Comme j'ai des antécédents e kyste ovarien je demande à on doc de regarder et la SURPRISE il m'annonce que je suis enceinte et d'au moins 3mois. Après le choque de l'annonce je prend rdv gygy . Il confirme mais lui estime que je suis de plus de 4mois. 1ère écho avec sage femme tout va très bien c'est un petit garçon, nous sommes super heureux avec mon mari. Et puis un soir une forte douleur et des petits saignements, je décide donc le lendemain matin d'aller au urgence gyneco. Après prise de sang l'interne me dit que mes résultats montre une infection et un l'instant qu'il trouve je serais mieux hospitalisé sous antibiotiques ne perf. Le week-end passe et il ne savent toujours pas eu que sais mais que l'infection progresse. Dans la journée de lundi mon gygy passe et m'annonce que je fais une chorioamniotite tu que les douleurs que j'ai sont des contractions. Je vais perdre mon bébé , mon petit Roméo, lui que je commencer seulement a sentir bouger. Et voilà mardi 31 mai en début de soirée j'accouche de mon ange. C'est un moment où je ne suis pas vraiment présente je vie se moment mais presque comme il cela n'était pas réel ,comme si j'allais être réveiller de se cauchemar. Les docteur en dise que la nature a repris ses droits, et que j'ai failli y passer, Pff . Après il y a eu les funérailles tu maintenant le faudrait que je fasse mon deuil. Mais je n'y arrive pas, je vie comme si tout aller bien, sauf que ce n'est que du pipo. Avec mon mari on est très proche heureusement mais on ne vie pas la perte de la même façon. Moi j'ai besoin d'en parler et lui je vois que ça le fait souffrir. Comment réussir a pensé à Roméo sans pleurer.? La vie est injuste je trouve... J'ai un trou béant dans la poitrine! Et je garde tout pour moi pour ne pas faire souffrir mes proches. ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gaguy

avatar

Nombre de messages : 110
Localisation : Guadeloupe
Je suis : Maman de
Ange(s) : Michel-Adrien
Décédé(e) à : 22sg+4j chorioamniotite
Le : 11/07/2016

Date d'inscription : 26/07/2016

MessageSujet: Re: Emporter par une chorioamionite   Dim 23 Oct - 6:22

Bonjour Mylène, je suis désolé de t'accueillir ici.
Le deuil périnatal est un douloureux événement que chacun vit a sa façon, si tu ressens le besoin d'en parler, alors libère toi, ne garde rien pour toi. 
Te fais tu aider par un suivie psy??? Moi je n'ai pas eu de suivie mais c'est aussi un choix.
Si tu veux m'en parler, je suis la, je peux être a ton écoute...
Une douce pensée pour nos anges....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://<a href="http://lilypie.com/"><img src="http://l
Mag17051012



Nombre de messages : 104
Age : 27
Localisation : Mons
Je suis : Maman de
Ange(s) : Ethan, Martin et Valentin
Décédé(e) à : Ethan: 19 SA+1
Martin & Valentin: 21 SA+5
Le : Ethan: 17/05/2016
Martin & Valentin: 10/12/2016
Date d'inscription : 26/12/2016

MessageSujet: Re: Emporter par une chorioamionite   Lun 13 Fév - 11:24

Bonjour à toutes,

Je viens de lire vos posts qui me touchent. Comme vous, j'ai perdu mon petit garçon Ethan ainsi que mes jumeaux Martin & Valentin d'une chorioamniotite...

Pouvez-vous me dire ce que les médecins vous ont prescrit pour la prochaine grossesse? Combien de temps vous ont-ils demandé d'attendre avant de redémarrer les essais?

Merci à vous pour vos réponses et bon courage dans ce long chemin!

Gros câlins à nos petits anges,
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Emporter par une chorioamionite
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nos Petits Anges au Paradis :: DEUIL PÉRINATAL :: GÉNÉRAL-
Sauter vers: