DEUIL PÉRINATAL - SITE OFFICIEL
 
AccueilGalerieFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez | 
 

 Mon si joli Soren

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Gabelle



Nombre de messages : 63
Localisation : Lyon
Je suis : Maman de
Ange(s) : Soren
Décédé(e) à : 22 sa + 6
Le : 03/07/2016
Date d'inscription : 03/08/2016

MessageSujet: Mon si joli Soren   Jeu 4 Aoû - 11:28

Bonjour à tous,

Il y a un peu moins de six ans, j'ai rencontré un homme merveilleux. Nous nous aimons tellement que cela devient une évidence, nous voulons notre petit bout de nous. Un frère ou une sœur, pour faire de son fils de dix ans l'ainé de notre famille recomposé.
Le 21 juin 2014, dans l'euphorie de la fête de la musique, c'est décidé et on se dit que bientôt, un petit être sera dans mon ventre. Les mois passent. Les questions commencent à arriver. Et voilà qu'enfin, en mai 2015 on a un premier test de grossesse positif. Mais vite, mi-juin les premiers saignements arrivent. Aux urgences, on me parle de 50/50 et que malheureusement, il n'y a rien à faire pour faire pencher la balance du côté de la vie. Et la nature, et bien elle a décidé qu'il fallait mieux que cette grossesse s'interrompe. Fausse couche à 8 SA.

Je suis triste. Mon amoureux me comprend et me soutient. On se relève et on recommence. Après tout, on me le dit, les fausses couches c'est très banal au premier trimestre et surtout pour une première grossesse. On appelle ça "la fausse couche des jeunes mariés". Mais, mon gynécologue trouve qu'en même que le temps est un peu long alors il préfère que nous passions quelques examens, plus ou moins sympathiques pour moi et mon chéri. En novembre, on retourne le voir, résultats en mains. Verdict, il nous réfère en PMA (Procréation médicalement assisté). Les rendez-vous s'enchainent vite et en décembre 2015, fin du suspens : oui je suis infertile, la faute a pas de glaire mais c'est mécanique et cela peut se contourner assez simplement avec des inséminations artificielles. Avec mon amoureux, on pleure un peu. On s’engueule un peu aussi. J'avoue que moi, je n'ai pas trop apprécié d'apprendre que je ne pourrai pas avoir d'enfant naturellement et en plus, je suis pétrifiée à l'idée que cela ne fonctionne jamais. Alors, on en parle. Beaucoup. Et là, on a une vrai prise de conscience, c'est pas moi mais le couple qui est infertile. On sèche nos larmes, on se serre les coudes et on remonte nos manches. Si piqûres, traitements et inséminations, il doit y avoir, et bien, on ira. En janvier 2016, on fait une première tentative. La prise de sang est sans espoir : 0 ui. On accuse le choc. Et on recommence les échos de contrôle et les piqûres.

8 février 2016, deuxième insémination. 21 février, j'ose le test de grossesse le jour de l'anniversaire de mon chéri. C'est positif. On est heureux, on reste prudent mais on se dit qu'après tout ce qu'on a vécu, c'est enfin notre tour. Et puis, la prise de sang nous donne un taux pile poil dans les normes. A la première echo à 7 SA, petit embryon a la taille rêvée.

A 11 SA, premier saignement. Direction les urgences. Résultat : un petit hématome. Premier arrêt de travail, je reste au repos 15 jours. A l'écho des 3 mois, tout va bien. Plus de décollement. Notre bébé est parfait. On est aux anges. A 16 SA, grosse hémorragie en pleine nuit. Retour aux urgences. Les différents médecins qui m'examineront ne trouveront pas la cause. Deuxième arrêt de travail, retour 15 jours au repos. Rendez-vous des 4 mois, mon gynéco me fait une écho. Verdict : mes saignements sont dus à un placenta bas inséré. Mais bébé est toujours aussi parfait et c'est un garçon. Pour lui, pas forcement besoin de repos absolu. Mais, il faut être prudent. Je décide de reprendre le travail en aménageant mes missions et mes horaires.

Retour de courte durée, les saignements ne sont pas très abondants mais les pertes marrons/rouges reviennent toujours. A 20 SA, je préfère consulter mon gynéco. La secrétaire me prévient de prendre un petit sac car il risque de vouloir me garder une nuit en observation dans la clinique attenante. Au final, j'aurai du prendre une valise car j'y suis restée trois semaines, allongée sur un lit.

Les saignements ne s'arrêtent pas et les médecins craignent qu'ils ne fragilisent la poche des eaux. D'ailleurs, ils trouvent que la quantité de liquide amniotique est normale mais dans la norme basse. Par contre, ils ne peuvent pas savoir si la poche est fissurée car les saignements peuvent rendre positif le test pour détecter le liquide amniotique. Le placenta est toujours bas inséré et ne semble pas vouloir remonter. Mais, tout chez notre bébé est parfait. Tous ses organes fonctionnent et toutes ses mesures sont idéales.  On nous explique le seuil de viabilité des 24 SA et on nous parle du risque d'accouchement prématuré. On attend un peu  que les pertes s'estompent et on fait un premier test qui s'avère négatif. Pas de fuite de liquide, on me reparle de pouvoir continuer ma grossesse alitée chez moi dès que je n'aurai plus de pertes. Dix jours passent. Petite frayeur sur le liquide, retest et renégatif. On continue à me parler de sortie et d'une possible réhospitalisation à 24 SA pour commencer des injections de cortisone pour aider au développement des poumons de mon bébé.

Ma date de sortie est arrêtée : mercredi 29 juin à 8h, après plus de 15 jours d'hôpital. Mais ce même mercredi 29 juin, à 6h du matin, j'ai rompu la poche des eaux. Test positif. début des antiobiotiques et des prises de sang pour déceler une éventuelle infection. Le vendredi, mes résultats montrent un début d'infection mais le taux n'est pas alarmant. Le soir je perd encore un peu plus de liquide et puis cette fois, il n'est pas transparent mais orangé. Je commence à avoir mal au dos. Mon amoureux vient passer le week end avec moi à la clinique. Le samedi, j'ai toujours mal au dos. La nuit c'est encore pire. Le dimanche matin, la sage femme a un doute et pense à des contractions. Le cœur de notre bébé s'accélère. La gynéco de garde vient m’ausculter et m'annonce que le col est ouvert et qu'à 22 SA + 5, ils ne peuvent rien faire. On sait que notre fils va naître aujourd'hui, alors entre nos peurs et nos larmes, on a décidé qu'il s’appellerait Soren.
On m'explique qu'il faut que j'accouche par voie basse pour éviter au maximum d'abimer mon corps et que c'est important que je sois là et consciente parce que je vais devenir maman pour toujours. Le dimanche 3 juillet 2016, à 20h35, Soren est né et s'est éteint sereinement sur mon sein. J'ai ressenti un amour inconditionnel pour ce petit être chaud quand ils me l'ont posé sur le cœur. J'ai ressenti une peine infinie quand il me l'ont repris.

Depuis, cette peine est toujours là. Avant, j'avais peur de le perdre maintenant j'ai peur de tout. Avec mon amoureux, on se serre fort l'un contre l'autre et le plus souvent possible. On a appelé ça la méthode Kangourou. Mais tout cet amour que l'on a pour notre fils, c'est tellement grand pour nos cœurs en miettes et nos corps si vides. On continue à vivre mécaniquement. Pour notre couple, son fils, nos familles et nos amis. Mais la vérité est que j'ai l'impression d'être un pantin. Les fils qui me tiennent me permettent de rester debout mais je ne sais plus très bien qui je suis. Je n'arrive plus à m’intéresser au quotidien. Quand je suis seule, je me mets dans une bulle et je ne pense plus à rien. Si je pense à Soren, je m’effondre. Il me manque cruellement et si intensément au creux de moi.

Je pense que chaque personne sur ce forum peut comprendre ma et notre douleur. Même si mon récit est sans doute bien trop long pour être digeste, cela m'a fait pleurer et en même temps apaiser de vous le livrer. Je ne sais pas comment sera demain et dans quel état de tristesse je serai mais je sais que maintenant, je peux venir ici pour être avec nos anges et avec vous, chers parents endeuillés.

Gaëlle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
damedesus



Nombre de messages : 1325
Localisation : paris
Je suis : Maman de
Ange(s) : Babybel
Décédé(e) à : 12 semaines
Le : 17/03/2015
Date d'inscription : 24/09/2015

MessageSujet: Re: Mon si joli Soren   Ven 5 Aoû - 6:13

Gabelle,

C'est avec tristesse que je t'accueille parmi nous.
Ton histoire me touche car je suis actuellement enceinte de bébé espoir et j'ai aussi eu un décollement au milieu du premier trimestre.
ici tu trouveras toute la bienvaillance donc tu auras besoin.

Courage, les premieres semaines sont les plus dures
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tessa

avatar

Nombre de messages : 1249
Localisation : Laurentides
Je suis : Maman de
Ange(s) : 2 Mini-mini loup & de Benjamin, je suis également la maman de Caleb & d'Isaac mes 2 amours en pleine santé.
Décédé(e) à : 5SA, 6SA+2, 20SA+3
Le : 03/09/2013, 18/09/2015, 08/02/2016
Date d'inscription : 08/09/2013

MessageSujet: Re: Mon si joli Soren   Ven 5 Aoû - 10:45

Gabelle,

Tout d'abord toutes mes sympathies pour ton petit Soren.

Je comprends parfaitement ta peine et j'en suis tellement désolé.

J'ai perdu également mon petit Benjamin a cause d'un décollement.

L'image que tu décris du pantin est tellement vrai je crois que n'a toute a notre maniere vécu cette émotion.

Ici tu pourras trouver plein de parange qui te comprendrons et t'écouteras.

Pensé pour ton petit homme des étoiles. bec
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
celia1986

avatar

Nombre de messages : 1177
Age : 31
Localisation : ain
Je suis : Maman de
Ange(s) : joey et Giulian notre espoir et 1 poussière d'étoile
Décédé(e) à : 13 jours de vie
Le : 22/08/2013 convulsions sans cause connue
FC le 9/06/2017
Date d'inscription : 26/09/2013

MessageSujet: Re: Mon si joli Soren   Ven 5 Aoû - 11:59

navrée de t'accueillir ici!!! on passe toutes par les mêmes émotions malgré nos histoires aussi différentes soient elles... mes pensées pour votre fils et votre famille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
amy7380

avatar

Nombre de messages : 3101
Age : 34
Localisation : Isère
Je suis : Maman de
Ange(s) : Emma
Décédé(e) à : 22SA+1 décédée d'une chorioamniotite à cause d'un hématome de 10x9cm
Le : 20/06/2015
Date d'inscription : 28/06/2015

MessageSujet: Re: Mon si joli Soren   Ven 5 Aoû - 13:39

bonsoir
je suis désolée de t'accueillir parmi nous.....
Ton histoire me fait un peu penser à la mienne: j'ai perdu ma petite Emma à 22sa à cause de 2 décollements qui ont provoqué un hématome massif qui a complètement décollé les membranes + suspicion d'infection de la cavité utérine.
Ici tu trouveras tout le réconfort dont tu as besoin alors n'hésite pas!
Je t'envoie tout mon courage!
Douces pensées à ton petit Soren
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabelle



Nombre de messages : 63
Localisation : Lyon
Je suis : Maman de
Ange(s) : Soren
Décédé(e) à : 22 sa + 6
Le : 03/07/2016
Date d'inscription : 03/08/2016

MessageSujet: Re: Mon si joli Soren   Mar 9 Aoû - 10:58

Bonjour à toutes,

Merci de m'accueillir ici. Je sais qu'on aurait toutes préféré ignorer l'existence de ce forum mais, se sentir accompagnée par des personnes qui comprennent l'épreuve que l'on est en train de traverser, ça réconforte. Et ça fait du bien de voir que certaines attendent à nouveau un bébé. Je ne peux que, pour l'instant, imaginer le courage qu'il vous faut pour vivre ces neuf mois et rester dans l'amour sans céder aux angoisses.

Tessa et Damedesus, je vous souhaite les plus beaux des bébés espoirs. Que vos grossesses puissent être sereines et que vos anges aient les plus merveilleux des petit(e)s frères/soeurs ! (Damedesus, désolée pour ce décollement au 1er trimestre. C'est malheureusement très fréquent et sans incidence sur la suite de la grossesse).

Célia, tu as eu ce courage et ton bébé espoir. Et tu as raison, nos histoires sont différentes mais l'émotion est la même. J'espère que ton ange Joey veille bien sur vous et sur son frère.

Amy, effectivement, on a toutes les deux perdus nos rêves à cause d'un hématome. Je suis aussi touchée de voir que tu es au C16 de tes essais. Étant infertile, je connais très bien cette succession de cycles inféconds. Vivre cette attente est déjà un combat en soi. Surtout J1. Je te souhaite de le gagner très bientôt.

Merci à vous et des pensées à nos étoiles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
wedlon



Nombre de messages : 10
Localisation : yvelines
Je suis : Maman de
Ange(s) : Nolan
Décédé(e) à : 3 mois
Le : 10.06.2016
Date d'inscription : 19/07/2016

MessageSujet: Re: Mon si joli Soren   Jeu 11 Aoû - 18:37

Bonsoir je suis triste pour vous je comprend vraiment ce sentiment de faire les choses mais de pas les ressentir dzpuis qie min fils s est envole je fais les choses pour mes autres enfants mais ce n ai plus pareil bon courage a vous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Mon si joli Soren
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nos Petits Anges au Paradis :: DEUIL PÉRINATAL :: TÉMOIGNAGES-
Sauter vers: