DEUIL PÉRINATAL - SITE OFFICIEL
 
AccueilGalerieFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Léna...

Aller en bas 
AuteurMessage
Mam'angechloé



Nombre de messages : 3
Localisation : Montpellier
Je suis : Maman de
Ange(s) : Léna
Décédé(e) à : 31ème SA
Le : 30/04/2016
Date d'inscription : 17/09/2016

MessageSujet: Léna...   Lun 19 Sep - 5:46



Bonjour a toutes les mam'anges et pap'anges...

J'ai découvert votre forum il y a peu, et j'y trouve beaucoup de réconfort. Je me retrouve (un peu) dans chaque sentiments exprimés ici et cela fait du bien de ne pas se savoir seule à traverser ces épreuves.

Notre petite Léna est née endormie, après une IMG, le 30 avril 2016 après 16h passée dans la salle d'accouchement à 7 mois et demie de grossesse.

La grossesse n'a pas été de tout repos. En effet, je souffre d'une spondylarthrite ankylosante (une maladie qui attaque les articulations, je suis très touchée au niveau des hanches). Dès le 2 ème mois de grossesse je suis rentrée en crise inflammatoire, sans pouvoir prendre mon traitement habituel car fortement déconseillé en cas de grossesse. J'ai d'abord bien tenu en trouvant des alternatives à la médecine allopathique, puis l'enfer a commencé : je ne pouvais plus marcher. J'ai alors beaucoup maigrie, j'ai été contrainte à l'immobilisation totale à 3 mois et demi de grossesse. Mon rhumatologue ne cessait de me répéter que si l'on ne trouvait pas un remède à ma douleur, je ne pourrais sans doute pas amener cette grossesse à terme. Les mots étaient difficiles à entendre, mais j'étais prête à me battre. Plusieurs traitements me sont alors proposés, je choisis le plus invasif, le plus douloureux mais le moins dangereux pour mon bébé (la double infiltrations des sacro-iliaques). A 4 mois et demie de grossesse, je fais donc mon infiltration. Et au bout d'une semaine : MIRACLE, plus de douleur! Je décide (enfin) de profiter de ma grossesse, de commencer à dire des mots doux a ma petite princesse, à lui trouver des surnoms et puis je commence à la sentir bouger... 

Je profite de ma grossesse...mais pas longtemps... Le 2 mars 2016, échographie des 5 mois, je vais bien mieux. Les enfants de mon conjoint (9 et 6 ans) nous accompagne. Je rentre d'abord seule dans la pièce (avec mon amoureux) pour demander à ce qu'il soit vérifier certaines choses du à mon précédent état pathologique. Les vérifications faites, le bébé va bien, nous faisons entrer les enfants. Quel merveilleux moment!! Une petite soeur pour les loulous de mon chéri, tout le monde est ravis... Jusqu'à ce qu'ils fassent sortir les petits de la salle en invoquant un prétexte bidon : il y a quelque chose dans le cerveau de notre fille. L'attente du spécialiste est interminable, le verdict tombe: agénésie du corps calleux avec 2 kystes inter-hémisphérique. Allons expliquer maintenant que la petite sœur tant désirée ne verra peut être pas le jour aux enfants qui l'admirait quelques minutes plus tôt!!

Mon monde s'écroule, je venais tout juste de gagner une bataille, mon enfant est malade...

On nous propose alors d'avoir recours à une interruption médicale de grossesse soit maintenant soit après un IRM fœtale de la 30ème SA (date à laquelle le cerveau du bébé est à maturation). Le choix est rapidement fait: pas d'IMG avant d’être certains que le cerveau de notre bébé ne peut pas rattraper son retard de développement. 2 mois... 2 mois d'attente interminable en ne sachant pas ce qu'il allait advenir de ce petit être qui grandi dans mon ventre et dans mon cœur. Mon amoureux n'arrive plus à caresser mon ventre c'est trop dur...je suis seule. 

L'IRM de la 30 SA est formel : les kystes ont grossit, ils sont 3 maintenant, le corps calleux est inexistant, les migrations neuronales ne se sont pas faites, le pronostic est très engagé, ma fille convulse dans mon ventre...elle souffre. Le recours à l'IMG devient alors acte d'amour pour ma poupinette. Quelques jours plus tard, je fais la rencontre de ma fille endormie. C'est alors le pire ET le plus beau jour de ma vie... Léna est magnifique.

Et maintenant? Qui suis je? Que faire? 
J'ai repris le travail la semaine dernière après la fin de mon congés maternité. Je n'y suis pas, je n'y accorde aucune importance. 
Nous attendons les résultats de l'autopsie afin d'écarter l'hypothèse de quelque chose de génétique héréditaire. Et après? Se lancer dans une nouvelle grossesse, je le voulais, mais aujourd'hui je suis effrayée, apeurée... Je suis une maman sans enfant à dorloter, à câliner. Quel est ce statut? Comment faire de la place dans mon cœur, comment accepter de le partager? J'éprouve tellement d'amour pour Léna... Une partie de moi s'en est allé avec elle ce 30 avril, comment faire pour retrouver mon unité et retrouver la force de repartir à la bataille?

Alors je me soigne, je prends soin de moi, entre séance de kiné, psychologue, énergéticienne, déjeuner/soirée avec les copines. J'essai de me préparer pour le futur bébé espoir, de lui concocter un nid douillet sans souffrance et sans douleur. 

C'est la 1ère fois que j'écris ce récit, la 1ère fois que j'y mets des mots (autre que parlé), et rien que pour ça, je vous remercie.

Pour mon étoile Léna.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
choupi26

avatar

Nombre de messages : 981
Age : 28
Localisation : hauterives
Je suis : Maman de
Ange(s) : Constantin
Décédé(e) à : 16 SA
Le : 20/08/2015
Date d'inscription : 01/05/2016

MessageSujet: Re: Léna...   Lun 19 Sep - 6:57

Bonjour,

j'aimerais ne pas te souhaiter la bienvenue ici... On ne voudrait jamais acceuillir de nouveau parange...

Mettre des mots est souvents un bienfait, et l'espoir existe encore malgrés tout !
Prendre soins de soi est une des meilleurs thérapie. Je sais que pour ma part, j'ai voulu reprendre une vie normal le plus vite possible. Vivre, rire, sourire... Car après tout si nos étoiles était avec nous c'est comme ça qu'on vivrais... Alors on se bats chaque jours !

En tout cas sache que ici, tu ne seras jamais juger, pour quoi que se soit. Ni les coups de blouses, ni les bons jours que tu voudras nous faire partager.

Je suis dispo en mp si tu veux discuter.

Courage et plein de bisous volant à ton ange Léna.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lilo

avatar

Nombre de messages : 1130
Age : 29
Localisation : Calvados
Je suis : Maman de
Ange(s) : MAXENCE et de 4 poussières d'anges
Décédé(e) à : 14 jours de vie (né à 39SA)
Le : 30 janvier 2016
Date d'inscription : 17/03/2016

MessageSujet: Re: Léna...   Jeu 22 Sep - 5:30

Bonjour,

je suis désolée de t'accueillir ici... tu es une maman très courageuse qui a mit au monde un merveilleux ange qui veille sur toi, sur ta famille, maintenant...elle sera toujours avec toi...
elle sera aussi bien ta force que ta faiblesse...
douces pensées à ta puce...

puis je te demander comment sais tu qu'elle faisait des convulsions dans ton ventre? Mon fils  a fait des convulsions 16h après sa naissance...et je suis sur qu'il en faisait dans mon ventre mais mon ancienne gynéco ne voulait rien entendre à ce sujet...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Léna...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Léna...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nos Petits Anges au Paradis :: DEUIL PÉRINATAL :: TÉMOIGNAGES-
Sauter vers: