DEUIL PÉRINATAL - SITE OFFICIEL
 
AccueilGalerieFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez | 
 

 Sarah

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ely



Nombre de messages : 3
Localisation : AVIGNON
Je suis : Maman de
Ange(s) : Sexe pour l'instant encore inconnu
Décédé(e) à : 18SA
Le : 17/10/2016
Date d'inscription : 04/11/2016

MessageSujet: Sarah   Ven 4 Nov - 5:02

Bonjour,

Je me décide à écrire, je n'aime pas les forums habituellement mais le vôtre me semble vivant et il me semble avoir besoin de raconter mon histoire, très récente. 

Je m'appelle Sophie, 34 ans, je travaille dans l'informatique. Mon copain s'appelle Lionel, presque 27 ans. Nous sommes séparés par la distance (Avignon-Paris).
J'ai une 1e fille d'une union précédente, Alicia, qui a 8 ans aujourd'hui et se porte bien. Elle est un enfant miracle, conçue par PMA.

Lionel est moi sommes restés 1 an ensemble en 2013 puis nous nous sommes séparés (en grosse partie à cause de son immaturité).
Début 2016, on se reparle sur Skype par hasard, puis nos discussions deviennent quotidiennes et il me dit qu'il aimerait reprendre notre histoire. On re commence doucement. Quelques heurts car il est en période de chômage, donc inactif, alors que je suis une pile électrique Very Happy

Juin 2016, je tombe enceinte, elors que je me pense infertile depuis 9 ans. Quel choc ! je suis ravie mais paniquée (bébé pas prévu... éloignement géographique avec le papa... qui reprend ses études en alternance à Paris pour 2 ans en plus..). Il dit qu'il est préférable que j'avorte.. j'hésite mais me sens déchirée.. la veille del'IVG j'annule et décide de garder ce bébé, quitte à l'élever sans lui. Cette décision est aussi otivée par le fait que ma meilleure amie et mes deux soeurs sont enceintes (quasiment même terme que moi !!). Notre relation devient conflictuelle mais il souhaite des nouvelles, veut s'investir, donner son nom de famille...

1e écho tout va bien, nous sommes en septembre, j'enchaine avec les marqueurs sériques et le tri-test. T21 ok, risque faible. Mais les taux de P-APPA et bHCG sont effondrés. (P-APPA 0.03... j'ai cherché sur le net.. j'ai pas trouvé aussi bas dans aucun témoignage), on me dit qu'il faudra faire une écho morpho précoce à 4 mois de grossesse, vers le 14 octobre. (donc dans un mois)
L'attente est interminable, pas mal d'amis ont eu cette écho aussi à faire, ils me rassurent.  Crying or Very sad

La veille de l'écho, je stresse, je ne me sens plus enceinte malgré le ventre qui a bien pris depuis 2 semaines. J'ai pu, je crois, sentir le bébé bouger, j'ai senti l'uterus contracter aussi, pour moi c'était rassurant. Je me rends, donc, la veille de l'écho, à la consultation de la fin du 4e mois et on n'entend pas le coeur du bébé, confirmation 20min plus tard par une écho. Le monde s'écroule. Je file aux urgences mère-enfants, désorientée. On m'explique plein de trucs, je retiens juste que je vais devoir accoucher 'normalement'. Je ne pense plus qu'à Lionel.. comment lui annoncer..  Crying or Very sad Crying or Very sad

Il prend sur lui, reste calme, me propose de descendre de paris pour être là à l'accouchement. On passe 4j à l'hôpital, sa présence est un soulagement, sans forcément parler de notre histoire, certains gestes ne trompent pas, on ne se décolle pas pendant 5j, nuit et jour, les sentiments reviennent, très forts. J'accouche par voie naturelle en 6h (4h de contractions que je ne regrette absolument pas, péridurale et poussée), un accouchement normal, sauf qu'aucun bébé ne pleure à la fin, mais Lionel, lui, est effondré. La sage femme nous dit qu'aucune malformation n'est visible, par contre notre enfant s'est fait un tour de cordon autour du cou et de la cuisse, cause de son décès. L'amniocentèse et l'autopsie nous confirmeront ça, ainsi que le sexe ('il était trop petit', nous a t-on dit).

Lionel est reparti sur Paris, débordé par ses études et son alternance (en même temps cette suractivité lui fait du bien), moi je suis arrêtée et je vais pas bien, envie de rien, je dors énormément. Je m'isole, je vois mes amies mais une par une, je supporte pas la foule, je me sens vite agressée... Mes anciens objectifs (avant de tomber enceinte) ne me procurent plus la même envie.. Avec mes soeurs enceintes, c'est compliqué aussi.. je redoute mars 2017, mois de 'nos' accouchements', je redoute Noël...

Avec Lionel j'aimerais clarifier notre situation, j'ai besoin de sa présence mais il ne peut plus manquer l'école ou le travail, et en même temps je ne sais même pas si je ressens quelque chose pour lui (même m'occuper de ma fille m'est épuisant et pas forcément joyeux.. du moins pas comme d'habitude). Il me dit qu'il faut du temps pour laisser passer ce lourd évènement, qu'il ne sait pas encore. On continue à se parler mais que par écrit.. Il m'envoie des coeurs mais ne me parle parfois pas de la journée... C'est pour ça que je préfère mettre notre histoire entre parenthèses et m'occuper de moi en consultant un psy, et une accompagnatrice de l'association AGAPA.
Quand je vais sur le net, je trouve plein de témoignages.. mais j'ai l'impression que les parents dans mon cas ont la même douleur après 6 mois.. 1 an.. 5ans.. et ça me fait peur.. (le fait que je soies 'sans conjoint' n'aide pas).

Merci en tous cas de m'avoir lue. Smile Moi ça m'a fait du bien d'écrire...
J'éditerai le tire du sujet quand je connaitrai le sexe (et qu'on aura donc reconnu le bébé et statué du prénom)


Dernière édition par Ely le Mar 29 Nov - 15:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Odelia1978



Nombre de messages : 1173
Age : 39
Localisation : Bry sur marne
Je suis : Maman de
Ange(s) : Eliel
Décédé(e) à : 37 sa + 5j
Le : 04/05/2015, son petit cœur s'est arrêté de battre sans raison medicale connue
Date d'inscription : 29/05/2015

MessageSujet: Re: Sarah   Ven 4 Nov - 5:23

Bonjour et désolée de t'accueillir ici...
La perte d'un enfant est toujours un événement déchirant et c'est vrai que si chaque parange la vit différemment, ba quand on est maman solo c'est encore clairement différent, ni plus facile ni pire je crois en fait. 
Ce que tu ressens est normal, ce besoin de ne pas être au milieu de trop de monde, etc. La douleur effectivement ne s'effacera pas mais au fil du temps tu apprendra à la vivre différemment, a mieux la gérer.
J'ai perdu mon fils Eliel  il y a un an et demi au terme de la grossesse, a 38sa pour être exacte, et même si honnêtement pas une seule seconde de la journée ne passe sans que je pense à lui ba j'ai réussi à reprendre un rythme, à ressortir, à refaire des projets, etc. J'etais tombée enceinte via une fiv avec don de sperme car je suis célibataire donc j'ai forcément vécu son deces "toute seule". 
Je te souhaite de trouver tout le réconfort et les conseils que j'ai moi même pu trouver ici et si tu as besoin de parler n'hésites pas.

Baisers volants à ton petit ange
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ClaireJuin



Nombre de messages : 6
Localisation : Guyancourt
Je suis : Maman de
Ange(s) : Petit bouchon
Décédé(e) à : 8SA
Le : 15/10/2016
Date d'inscription : 24/10/2016

MessageSujet: Re: Sarah   Ven 4 Nov - 6:06

Je suis terriblement désolée de te souhaiter la bienvenue sur ce forum.
Oui, tu as raison, ce forum est "vivant" et ici j'ai pu trouver des oreilles attentive et un déversoir pour cette douleur qui menaçait de m'étouffer.

A ce que j'ai lu/compris, la douleur est toujours aussi forte avec le temps. Elle ne s'arrête jamais. Mais avec le temps, on l’apprivoise et elle devient "gérable". Puis un jour, il semble qu'on arrive à y penser sans trop souffrir. Avec tristesse mais apaisée.

Beaucoup de courage à toi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ely



Nombre de messages : 3
Localisation : AVIGNON
Je suis : Maman de
Ange(s) : Sexe pour l'instant encore inconnu
Décédé(e) à : 18SA
Le : 17/10/2016
Date d'inscription : 04/11/2016

MessageSujet: Re: Sarah   Sam 5 Nov - 21:40

bonsoir,

J'ai eu des nouvelles de l'hôpital, suite à l'amniocentèse. A priori mon bébé souffrait de 'triploïdie', a priori une maladie qui fait que le bébé a des chromosomes en trop suite à une anomalie lors de la division cellulaire. Ce qui est bizarre c'est qu'elles n'ont rien vu à l'accouchement... donc pas de malformation physique ?

Et... c'était une petite fille. Elle s'appellera donc Sarah Smile

J'ai une soeur jumelle, qui est enceinte aussi (6j après moi). Sa grossesse se passe bien, et ce qui est marrant c'est que 5min avant que l'hôpital n'appelle, elle m'a envoyé un sms pour me dire qu'elle attendait une petite fille ! Smile

Je suis contente mais ça va être compliqué... Car nos filles auraient du avoir 1 semaine d'écart.. Elle accouche fin mars.. Ca va être une période compliquée. En attendant, je me sens en quelques sortes 'souagée' de savoir le sexe, de pouvoir imaginer ma fille, la nommer, la reconnaitre... Je sens que le deuil est 'éventuellement possible', alors qu'avant, pas du tout...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
csag



Nombre de messages : 91
Localisation : 77
Je suis : Maman de
Ange(s) : Nous n'avons pas eu le temps de nommer notre premier ange.
Notre 2ème on l'avait surnommé notre "pou"
Notre Laura est notre troisième ange.

Je suis aussi tatange d'Augustin
Décédé(e) à : nos 2 premiers anges sont partis à quelques semaines
notre Laura a 23 SA
petit Augustin au 9ème mois
Le : 2010, 2012, 26/10/2016
Date d'inscription : 15/11/2016

MessageSujet: Re: Sarah   Mar 29 Nov - 3:34

Bonjour Ely,

Ton histoire m'a touchée.
Tant mieux si tu as pu connaître son sexe et donner un prénom à ta petite Sarah, ça rend les choses plus concrètes. Si ça t'aide pour ton deuil, tu vas pouvoir avancer. Ou en es-tu maintenant?
J'ai perdu ma fille Laura le 26 octobre. Je vois que "j'évolue", même si je n'en ai pas très envie. Je refais de plus en plus de choses, je ne pleure plus tous les jours.
Mais je continue de penser à elle en permanence, je voudrais pouvoir changer ce qui s'est passé, j'ai envie et besoin de parler d'elle.
Ma belle-soeur attend un enfant elle aussi, nous avions 4 jours d'écart dans nos grossesses. Presque comme ta soeur et toi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ely



Nombre de messages : 3
Localisation : AVIGNON
Je suis : Maman de
Ange(s) : Sexe pour l'instant encore inconnu
Décédé(e) à : 18SA
Le : 17/10/2016
Date d'inscription : 04/11/2016

MessageSujet: Re: Sarah   Mar 29 Nov - 15:46

coucou csag

Moi aussi, je vais de mieux en mieux.. ou de moins pire en moins pire... J'ai repris le travail hier (après 1 mois et demie d'arrêt), je stressais pas mal mais ma boite m'a proposé un poste plus 'cool' que celui que j'occupe d'habitude... donc c'est plutot positif. Je suis quand même sous anti dépresseurs depuis 1 semaine.

Le fait est que, la souffrance et les pleurs sont quasiment partis, néanmoins j'ai eu juste après une période de non-envie, de manque de motivation, et ce, pour tout : activités avec ma 1e fille, travail, amis, sortir... Je suis d'ailleurs encore dans cette phase.
Je vis mon deuil seule, aidée par mes copines. Le papa, ça va mieux entre nous mais il zappe complètement cette épreuve, notre fille, sa mort... c'est pas évident. Je ne pense pas qu'il fera le déplacement pour la reconnaitre.
J'essaie donc de prendre soin de moi, sinon, qui le fera ? Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
csag



Nombre de messages : 91
Localisation : 77
Je suis : Maman de
Ange(s) : Nous n'avons pas eu le temps de nommer notre premier ange.
Notre 2ème on l'avait surnommé notre "pou"
Notre Laura est notre troisième ange.

Je suis aussi tatange d'Augustin
Décédé(e) à : nos 2 premiers anges sont partis à quelques semaines
notre Laura a 23 SA
petit Augustin au 9ème mois
Le : 2010, 2012, 26/10/2016
Date d'inscription : 15/11/2016

MessageSujet: Re: Sarah   Mar 29 Nov - 16:06

Bonsoir,

Le travail va te changer les idées...
Le manque de motivation moi aussi je suis comme ça. Je suis à la base assez casanière, mais c'est vrai que là c'est pire, et comme toi les activités avec mes filles, ça n'est plus comme avant. Je trouve ça d'ailleurs culpabilisant d'avoir voulu un autre enfant et de ne pas m'occuper au mieux de mes filles. Je perds tellement patience!
La vie continue, différemment de ce qui aurait dû être. Ce tourbillon de la vie qu'on ne peut pas arreter meme lorsqu'il va trop vite!

Douces pensées à nos bébés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Sarah
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nos Petits Anges au Paradis :: DEUIL PÉRINATAL :: TÉMOIGNAGES-
Sauter vers: