DEUIL PÉRINATAL - SITE OFFICIEL
 
AccueilGalerieFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez | 
 

 A bientôt mon ange Y-L

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
hb_dcs



Nombre de messages : 1
Localisation : évry
Je suis : Maman de
Ange(s) : Y-L
Décédé(e) à : Corbeil
Le : 3/02/2017
Date d'inscription : 21/02/2017

MessageSujet: A bientôt mon ange Y-L   Lun 27 Fév - 5:14

Bonjour,

Comme un besoin de partager mon expérience et ma vision de celle-ci. Et faire passer un message à toutes les mamans qui ont perdu leur bébé comme moi, les mamanges. 

J'ai connu mon partenaire de vie lorsque j'étais petite. Nous nous sommes retrouvés des années plus tard, comme si c'était une évidence. Nos chemins devaient se croiser pour nous faire évoluer, avancer, se redécouvrir. 

Je suis tombé enceinte en avril 2016... Grossesse parfaite, plus que parfaite même, à part une grosse fatigue pendant les 9 mois. Pas de vomissement, le rêve d'après toutes les femmes ayant vécu une grossesse. 

Rendez-vous médecin, tout va bien. J'ai effectué les 3 échographies obligatoires, tout va bien, bébé est en forme, grossit bien. On ne connait pas le sexe, on veut garder la surprise, on veut laisser faire la nature.
Amour, Stress mélangé à du Doute. Hâte que bébé soit présent avec nous, je l'attends avec tellement d'impatience, et en même temps, tellement peur de ne pas gérer, je vais devenir Maman, à mon tour... On s'imagine comment sera la vie, comment sera ce petit être... Est ce qu'on nous allons être de bons parents? Mais c'est quoi être de bons parents?
Pour me préparer au mieux, j'ai suiivi les cours de préparation à la naissance, j'ai acheté tout ce qu'il nous fallait pour accueillir ce petit bout d'amour. 

Un mois et demi avant mon terme, j'ai eu beaucoup de douleurs au niveau du vagin, apparemment c'est normal, c'est ligamentaire, mais personne pour donner de solutions, donc je continue à vivre la grossesse, avec du repos et en même temps, ce besoin de bouger... 

Le jour J approchait à grand pas et toujours rien... Et le 18 janvier 2017, première vraie contraction, est ce le bon moment? Les contractions sont irrégulières, j'ai beaucoup de perte également. 3 jours de contractions mais toujours irrégulières. Et j'ai bien pris au mot tout ce qu'on m'a dit pendant les cours de la préparation à l'accouchement, "il faut aller à la maternité lorsque les contractions sont régulières et qu'elles se rapprochent de plus en plus 5 à 3 min". 

Enfin au bout du troisième jours, je vais aux urgences mater avec Monsieur, en étant sure de moi que je rentrerai chez nous... Après plus d'une heure d'attente, je lui explique la situation...  Verdict... Les pertes ne sont pas normales, elles sont importantes... J'ai perdu les eaux sans m'en rendre compte. La sage femme m'explique que c'était difficilement détectable pour moi... Mince!!! 

La sage femme m'explique alors que je vais rester à l'hôpital et que je vais être déclencher + péridurale... alors que je n'en voulais pas... Bon tant pis! Bébé ne supporte pas trop les contractions mais ça va il tient. Avec la péridurale, je n'ai pas de douleurs mais je sens que mon corps travaille, j'en tremblais, j'étais fatiguée... La sage femme m'explique tout, sage femme au top! Comme bébé n'était pas très bien dans mon bidou, il fallait se dépêcher. La sage femme ne m'injecte plus de produits de péridurale afin que je puisse sentir les contractions... Ce moment a été très compliqué, parce que j'avais des contractions sans interruption, impossible de me reposer. Bébé est sorti 9 min. Le plus dure est passé ouf, enfin c'est ce que je pensais.

Il est là enfin! Mais il ne pleure pas, bébé est venu sur moi même 30 secondes, et il part pour être pris en charge afin d'être réanimer... Tout est passé si vite, j'ai juste vu que c'était un petit garçon. J'ai vite compris que c'était mauvais signe. Il ne pleurait pas... 
Je le revois 1h après branché, seulement 5 min, il repart en réanimation.

Et moi? Je vais en maternité, entouré de maman avec leur bébé... Heureusement que je suis seule dans ma chambre...
Impossible de dormir, je n'y arrivais pas, et puis je vous avoue que le premier jour a été difficile d'entendre les bébés pleurés.

Je vais voir mon fils pour la première fois en réanimation, moment particulier, il est branché et inerte, quoi penser? Ensuite, il faisait des convulsions à répétitions...

Infirmières et médecin nous explique qu'ils vont lui faire un tas d'examen pour savoir pour quelle raison il convulse. Avec une tonne de médicaments, son état se stabilise... 

Arrive le jour de ma sortie, je vais le voir, il doit partir faire un irm... Je n'ai pas pu allé le revoir avant mon départ, je n'ai pas pu, j'étais blessé, j'aurai du rentrer chez moi avec lui, je n'ai pas pu...  Je ne voulais pas pleurer devant lui, je voulais juste lui apporter ma force. A ce moment là, j'étais trop meurtrie.

Plus les jours avancent, plus les nouvelles tombent, irm inquiétant, le cerveau de bébé est touché partout, eeg également, il est très pauvre en interaction... Ils attendaient d'autres résultats, et ils ont envoyé l'irm dans un autre hôpital plus compétant. Mais voilà, nous sommes resté réaliste face aux nouvelles et nous le devions. Bébé aurait des séquelles, a quel point? Nous avons alors posé des questions sur la suite de sa vie. Si les séquelles étaient trop importants, qu'elle serait son avenir? Vivre alors qu'il ne peut rien faire?

Les infirmières m'ont dis que nous avions été admirable dans nos questionnements, dans notre réflexion. Admirable ou peur/lâcheté?
Tout parent souhaite avoir un enfant en pleine forme...

Un médecin nous explique que sa situation est grave, qu'il va tout faire pour mettre en place une réunion afin que toute l'équipe prenne une décision sur la suite de vie de bébé. La décision tombe... ils vont le laisser partir, fini les soins de réanimations.
Nous avions été réalistes, on le savait, mais l'entendre c'est dure.

Nous l'avons débranché, j'ai essayé de mon mieux de l'accompagner jusqu'à la fin. 13 jours de vie, 13 jours de tortures pour lui comme pour nous. et moi torturer par des milliers de contradictions...



Les mamanges, je sais ce que c'est, je pensais m'occuper de mon bébé et finalement je dois faire le deuil de son départ, le deuil de son absence... 

J'ai été touché au plus profond de mon être, je ne peux pas le nier. Et pourtant je vais bien, j'ai essayé d'être dans l'acceptation totale de tout ce qu'il s'est passé.

J'ai forcément des moments de tristesse. Mais est ce que le passé changera si je vais sous terre et que je tombe dans la dépression?

On me dit souvent que je suis forte, forte? Je n'ai pas le choix, c'est la vie qui me l'oblige. Personne souhaite vivre ce genre de chose mais...

Il faut accepter son passé, pour mieux vivre son présent. Je ne veux plus me battre, acceptation totale de mon passé avec le lâcher prise afin de profiter réellement de chaque instant... L'acceptation est d'une importance primordiale à mes yeux comme je ne peux rien changer. Il est vrai que ce n'est pas tous les jours faciles...

Et au lieu de penser au négatif, j'ai eu la chance de porter ce petit bout, de le voir, de le toucher.  

J'ai décidé (et j'essaie) de ne plus subir la vie et les gens. Tout est expérience, que ce soit positif ou négatif. Elle nous permet d'avancer, d'évoluer, et de tendre vers ce que nous voulons devenir.

Ce besoin de partager mon histoire avec vous, les mieux placés pour me comprendre et avec mes dernières phrases, j'espère aider quelques mamanges dans l'acceptation et de continuer à vivre.

Je vous conseille d'écouter Krisnamurti et la puissance de l'intention sur youtube.

Ce petit ange sera toujours en moi.

Merci à vous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lilo

avatar

Nombre de messages : 1108
Age : 28
Localisation : Calvados
Je suis : Maman de
Ange(s) : Une poussière d'ange (7SA le 25.02.15)
MAXENCE
Une poussière d'ange (8SA le 03.06.16)
Une poussière d'ange (6SA+5 le 15.08.16)
Décédé(e) à : 14 jours de vie (né à 39SA)
Le : 30 janvier 2016
Date d'inscription : 17/03/2016

MessageSujet: Re: A bientôt mon ange Y-L   Lun 27 Fév - 5:58

bonjour,
je suis désolée de t'accueillir ici... ton histoire me rappelle tellement la mienne... un accouchement difficile, bébé qui ne pleure pas, une réanimation, puis vivre pendant 13 jours aussi et l'accompagné jusqu'au bout...

je me retrouve en toi, tu dis que tu n'as pas le choix ou autre phrase... ces mots là je les ai dit... en fait on a tjr le choix, et tu as décidé de te battre, tu as fait le choix de vivre et non pas de rejoindre maintenant ton fils... alors oui tu es forte...
le chemin est long, il faut prendre du temps pour toi et pour ta famille, ne se forcer en rien et laisser les sentiments venir, pleurer autant qu'il le faut...

tu trouveras ici soutien et écoute, personne ne pourra te juger... n'hésite pas si tu as besoin...

douces pensées à ton fils...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
casper



Nombre de messages : 61
Localisation : Paris
Je suis : Maman de
Ange(s) : Petit Miracle
Décédé(e) à : 26
Le : 10/12/16
Date d'inscription : 11/12/2016

MessageSujet: Re: A bientôt mon ange Y-L   Lun 27 Fév - 12:32

Bonjour hb_dcs,



Désolée de te rencontrer ici.

Les mots sont insignifiants dans notre épreuve commune, mais le soutien que tu auras en échangeant avec les autres paranges parlera de lui-même.



Lilo a raison, ici personne ne juge. On passe par tous les sentiments, tu verras des coups de gueule, d'espoir, de tristesse, mais aussi énormément d'amour, celui qu'on a envers nos tout petits. Et qu'on partage avec les autres paranges.



Moi, les autres mamanges m'ont beaucoup aidée dans mon travail de deuil, et aussi à comprendre ce que je ressens, à me recentrer. Je crois que j'en suis à l'acceptation, avec parfois des rechutes de colère. Une mamange qui se reconnaîtra m'a fait comprendre un jour que le lien que je voulais garder avec mon fils était un lien d'amour et non de souffrance. Depuis que je l'ai compris, j'ai compris que rien ne me le ramènera, si ce n'est les souvenirs de bonheur que j'évoque. Notre petit Adrien a changé la vie de ses parents à tout jamais. Il nous a appris que rien n'est acquis et qu'il faut profiter de ce qu'on a.



J'ai aussi envie d'aider les autres paranges, pour rendre un peu de ce qu'on m'a donné, même si j'ai toujours un peu peur de me laisser porter par mes propres émotions, ce qui risque de ne pas aider. Je pense que je ne suis pas seule dans ce cas Smile

N'hésite donc pas à exprimer tout ce que tu as besoin d'exprimer / comprendre.



Je te souhaite donc bonne chance dans cet accompagnement, et bon courage !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laëtitia57



Nombre de messages : 7
Localisation : Moselle (France)
Je suis : Maman de
Ange(s) : Antoine
Décédé(e) à : 3,5 mois (né prématuré à 35 + 5Sa)
Le : 27/02/2017
Date d'inscription : 12/03/2017

MessageSujet: Re: A bientôt mon ange Y-L   Mer 12 Avr - 17:47

Bonjour hb_dcs,

Je me retrouve beaucoup dans ton témoignage.
Notre petit prince nous a quitté à 3,5 mois de vie, fin février 2017. Né prématurément il a enchainé les soucis de santé jusqu’à ce qu'on diagnostic une leucémie juvénile chronique. A un moment, son état s'est tellement dégradé que nous avons dû prendre la décision de le laisser partir. Pendant ces 3,5 mois nous nous sommes prit beaucoup de coup de massue et comme vous nous avons fait face avec beaucoup de courage et de lucidité. Ce n'est pas nous qui le disons mais toutes les infirmières et les médecins de la réanimation.

Ca peut paraître insignifiant pour certains mais pour nous entendre du personnel hospitalier que nous avons été des parents exemplaires, qu'on a eu la bonne attitude, qu'on a tout comprit à ce qui se passait ect. et bien ça nous a fait énormément de bien ; et aujourd'hui encore cela me réconforte.

Comme toi, je vais étonnamment bien ; ce qui ne veut pas dire que je n'ai pas des coups de mous, que je ne pleure pas et tout mais ça va, j'avance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
A bientôt mon ange Y-L
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nos Petits Anges au Paradis :: DEUIL PÉRINATAL :: TÉMOIGNAGES-
Sauter vers: