DEUIL PÉRINATAL - SITE OFFICIEL
 
AccueilGalerieFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez | 
 

 La colère étape "normale" ?

Aller en bas 
AuteurMessage
La_linette

avatar

Nombre de messages : 38
Age : 32
Localisation : 37
Je suis : Maman de
Ange(s) : Martin
Décédé(e) à : 17 semaines de grossesses (5ème mois)
Le : 04/05/2017
Date d'inscription : 16/06/2017

MessageSujet: La colère étape "normale" ?   Sam 1 Juil - 13:27

Bonjour,

Depuis quelques jours je ne me reconnais plus. Un rien me met en rogne.. Fâchée avec un peu tout le monde (sauf ici hein) là je me surprend.

Très dernièrement c'est la sécurité sociale qui a pris: ils m'ont ENCORE envoyé une "invitation" à un truc machinchouette sur la maternité... Ca fait plusieurs courriers qu'ils m'envoient (pour consulter le dentiste pendant mon 5eme mois de grossesse, ou pour m'inviter à des ateliers sur "accueillir son nouveau né) bref l'enfer.
Alors cette fois j'ai répondu et leur ai envoyé un courrier dont je vous passe les détails mais qui finit par "des mamans endeuillées souffrent: laissez les tranquilles ! Merde!". Embarassed
Ca paraît rien, mais je suis pas comme ça d'habitude...

Est ce que vous aussi vous avez traversé une étape de colère comme ça ? Est ce que ça dure longtemps ? scratch Pourquoi on ressent ça ? Pourquoi tout énerve ? Pourquoi on a envie d'envoyer bouler tout le monde ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lilo

avatar

Nombre de messages : 1125
Age : 29
Localisation : Calvados
Je suis : Maman de
Ange(s) : MAXENCE et de 3 poussières d'anges
Décédé(e) à : 14 jours de vie (né à 39SA)
Le : 30 janvier 2016
Date d'inscription : 17/03/2016

MessageSujet: Re: La colère étape "normale" ?   Sam 1 Juil - 13:40

Bonjour,
Rassure toi, cet état est tout a fait normal... je suis passée par là.. et j'avais d'ailleurs aussi écris à la CAF et à ma mutuelle et mon hôpital où j'avais accouché pour parler de ce sujet tabou!!!
Ensuite il y a les amis ou même la famille que tu as envi d'envoyer bouler... en fait on a envi d'être seul et qu'on arrête de nous dire quoi faire ou quoi penser...
Te dire combien de temps cela dure je ne sais pas...cela s'estompe petit à petit mais parfois encore aujourd'hui j'ai envi de dire merde aux autres et qu'ils me laissent gérer ma nouvelle vie... car pour moi je vie une deuxième vie... il y a un avant et un après.. 
Maxence sera tjr avec moi, je parlerai tjr de lui et même si cela dérange.. cest mon fils, mon enfant, et aujourd'hui j'ai eu la chance d'avoir son petit frère, j'ai bien 2 enfants et peu importe ce que les gens pensent...
Avec le temps j'ai changé et certains amis acceptent et d'autres pas...tant pis... je n'ai pas envi de m'énerver ou de m'expliquer...cest comme ça.. 
Rassure toi nous passons par tellement d'émotions et de sentiments...

Courage à toi et douces pensées à ton ange
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MamandeM

avatar

Nombre de messages : 246
Localisation : Paris (77)
Je suis : Maman de
Ange(s) : Mark
Décédé(e) à : 23SA a 2h de vie, à cause d'une extrême prématurité
Le : 25/04/2017
Date d'inscription : 10/05/2017

MessageSujet: Re: La colère étape "normale" ?   Sam 1 Juil - 13:53

Comme dit Lilo, c'est normal.

Ce ne serait pas normal si tu n'étais pas en colère après avoir perdu l'enfant. Mes deux émotions principales et completement mélanges sont le chagrin et la colère, en fonction du moment et mes pensées. 

La solitude m'aide, je n'ai pas envie de m'expliquer ou entrer en longues discussion avec les gens qui ne sont pas capable de comprendre. La preuve ? Il n'y a même pas 10 mins j'ai reçu un SMS - " coucou MamandeM, tu nous rejoins pour un verre on est dans la ville?  SmileSmileSmile "

Je suis restée encore la bouche ouverte par le manque de considération ( ah non pardon, ce sont déjà deux longueeeeees mois, on dirait que mon temps de deuil à ete  chronomètre et ensuite considère comme épuisé ) et ça se transforme en colère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La_linette

avatar

Nombre de messages : 38
Age : 32
Localisation : 37
Je suis : Maman de
Ange(s) : Martin
Décédé(e) à : 17 semaines de grossesses (5ème mois)
Le : 04/05/2017
Date d'inscription : 16/06/2017

MessageSujet: Re: La colère étape "normale" ?   Sam 1 Juil - 14:04

Vous savez décrire ce que je ressens, ça fait du bien, je me sens moins seule.

Bein oui, les proches qui font comme si de rien n'était et qui surtout n'en parlent pas... J'ai une grande famille bein à part mes parents (qui ont tout vécût en direct) et mes petits frères pas un seul ne m'a envoyé un mot, un signe, un appel. Rien. Pourtant j'en ai plein d'oncles et de tantes...
J'ai appelé ma grand mère il n'y a pas longtemps: pareil. On évite soigneusement le sujet on tourne autour du pot "j'espère que ça va... faut te reposer..".

Et les potes pour qui la vie continue, qui parlent shopping, sorties, concerts... Ca me dépasse, ça m'ennuie. Je crois que ça me met en colère parce que j'aurai aimé que tout s'arrête après la perte de mon fils, qu'ils soient tous tristes. Mais non, la vie des autres continue, comme avant.

Alors progressivement je me fâche avec tous.. La nouvelle Linette ne se laisse pas faire, parle franc direct et dit quand quelque chose l'énerve. Et je ne crois que je ne les avais pas habitués...
Et puis d'autres amies très proches que tu connais depuis 20 ans qui ne donne plus aucune nouvelle en attendant que "ça passe" tout seul...C'est comme pour toi MamandeM : colère et tristesse. Une sorte de colistesse ou tristère. Je vois rouge.

Dans tous les cas, il y a un "avant" et un "après". Ce traumatisme nous a changé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MamandeM

avatar

Nombre de messages : 246
Localisation : Paris (77)
Je suis : Maman de
Ange(s) : Mark
Décédé(e) à : 23SA a 2h de vie, à cause d'une extrême prématurité
Le : 25/04/2017
Date d'inscription : 10/05/2017

MessageSujet: Re: La colère étape "normale" ?   Dim 2 Juil - 2:34

C'est pour cette raison la, je choisis de m'éloigner et couper tous les ponts. Ceux qui m'apprécient vraiment vont comprendre et attendre, les autres n'ont qu'à disparaître de ma vie. Sans regrets.

 Je considère toujours d'être dans le " temps de Mark". Même si physiquement il n'est plus la et mon corps s'est totalement remis, ce n'est pas pareil pour ma tête. Il y a un décalage entre mon corps qui sait qu'il n'est plus la, et ma tête qui pense qu'il devrait encore être la. 

Et donc je reste en retrait, entre le monde de vivants et le monde de morts. Je me sent à l'aise au cimintiere, tout ça qui reste de mon fils est la, j'y appartiens avec tous ces autres parents qui viennent se pencher sur les tombes de leurs enfants. Je ne les croise jamais, mais les nouvelles bougies, fleurs, décorations témoignent de leur présence fréquente. Aller dans un restaurant ou faire un tour des bars me paraît impensable. C'est trop tôt, cest encore le temps de Mark.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Madly

avatar

Nombre de messages : 699
Localisation : Eure - France
Je suis : Maman de
Ange(s) : Abigaïl
Décédé(e) à : 40sa + 5 jours dans les heures précédant l'accouchement d'une mort subite périnatale.
Porteuse d'une monosomie X complète non détectée car sans tableau clinique
Le : 28 janvier 2016
+FCS 5 semaines en novembre 2014 sans recherche de cause.
+FCS 10 semaines en mai 2016 par trisomie 16
Date d'inscription : 17/03/2016

MessageSujet: Re: La colère étape "normale" ?   Dim 2 Juil - 3:18

Lilo/Helene a parfaitement dit les choses : "la colère s'estompe mais elle reste là".
La colère va te prendre par surprise, elle va exploser par bouffée. Parfois tu vas avoir l'impression que cela fait des semaines que tu es en colère contre tout puis ça va se calmer mais tu te rendra compte que tu gardes de la colère envers certaines personnes ou administrations alors qu'envers d'autres tu te sens "mieux".

Finalement tu es en train de renaitre. La colère est saine.  
Avant il y avait une version de nous qui était passé par joie et insouciance de la jeunesse. Avant , même si nous avions des compétences techniques et un savoir (pour certaines) qui faisait que nous savions qu'une grossesse peut très mal finir, nous ne l'avions pas vécu.
Aujourd'hui nous sommes différentes. Aujourd'hui nous apprenons a exister amputé de ce que nous avions de plus précieux.

Laisse ta colère sortir. Même si c'est pour hurler contre rien. Ne la contiens pas ou soit elle te rongera, soit quand elle sortira tu ne la contrôleras pas(et tu pourrais blesser quelqu'un de proche comme le papa ou voir toi même).
Ma psy m'avait dit quand j'étais dans la phase de grosse-grosse colère, donc l'équivalent de la phase que tu commence a vivre, de partir dans les bois et de hurler. Je te le dit: tu vas te sentir "con" et te dire après coup que si quelqu'un te vois il vont te faire enfermer... Mais ça fait un bien fou !

Sache que d'ici quelques temps tu prendras plus de recule et tu vas commencer a reflechir a tes pulsions de colères. Tu te diras "ce jour là j'ai mal réagi". Quand ça t'arrivera: NE CULPABILISE PAS !
Personne ne sais ce que tu vis. Personne n'a ton histoire.
Dit a tes proches que tu es en colere, que tu as mal, que tu te sens incomprise. Parce que c'est le cas et s'ils sont vraiment tes amis ou une famille aimante ils comprendront.
Il est normal qu'ils s'inquiete pour toi. S'ils t'aiment ils comprendront ton besoin d'avancer dans le deuil.

Le deuil se compose de phases :
- Choc : tu ne peux rien faire, tu ne sais plus ou tu en es, te ne comprends pas car c'est pas réel: "c'est un cauchemard"
- Culpabilité : tu comprend la réalité de la perte et tu refais le film en te disant que c'est de ta faute. A ce stade tu es toujours en état de choc mais tu assimile la disparition.
- Colère : il te faut un coupable, mais avec ou sans coupable tu est en rage contre le monde entier. Il faut impérativement trouver une bonne gestion de la colère car là tu risque de te faire du mal ou de faire du mal aux autres
- Marchandage : tu cherche a inverser une situation que tu ne peux pas inverser. C'est souvent la que les mamans en deuil ont un besoin "frénétique" d'avoir un autre enfant. Mieux vaut en sortir vant la naissance suivante sinon tu vas faire un enfant de remplacement qui n'aura pas sa place à lui.
- Dépression : souffrance et impression de ne pas pouvoir sortir de cette souffrance.
- Reconstruction : tu souffre mais tu recommence a t'ouvrir au monde extérieur. Tu redeviens capable de sourire, rire...
- Acceptation : tu assimile que la perte est normale, elle est dans l'ordre des choses.

Les phases n'ont pas d'ordre établi (sauf la première et la dernière) et tu peux passer de l'une a l'autre avec des retours en arriere et des durées variable.
Chaque deuil est unique. Moi j'ai fait choc-depression-culpabilité-colere-culpabilité-depression-colere-colere-colere...
Aujourd'hui je suis plus souvent dans la reconstruction.
Dernier détail et pas des moindres : perdre un enfant n'est pas dans l'ordre des choses, donc il nous est impossible de finir le deuil par l'acceptation.
Ma psy m'a prévenu que je porterais jusqu'à ma mort le deuil de mon Abi. Qu'il fallait simplement que j'avance (apprendre et accepter de vivre sans elle en n'étant plus jamais la même) pour rester dans la reconstruction.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
petite coccinelle



Nombre de messages : 42
Localisation :
Je suis : Maman de
Ange(s) : Baptiste
Décédé(e) à : 22 SA
Le : 29/05/2017
Date d'inscription : 09/06/2017

MessageSujet: Re: La colère étape "normale" ?   Dim 2 Juil - 4:10

Merci pour tous ces témoignages.

J'ai peur du jour où ma colère sortira. Je sens qu'elle n est pas loin...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La_linette

avatar

Nombre de messages : 38
Age : 32
Localisation : 37
Je suis : Maman de
Ange(s) : Martin
Décédé(e) à : 17 semaines de grossesses (5ème mois)
Le : 04/05/2017
Date d'inscription : 16/06/2017

MessageSujet: Re: La colère étape "normale" ?   Dim 2 Juil - 16:50

Merci beaucoup pour ces réponses, ça permet d'éclairer un peu.
D'après ce que tu décris Madly, j'aurais fait choc-depression-depression-depression-culpabilité-colère.

J'espère arriver comme toi à la reconstruction.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samuel2017



Nombre de messages : 157
Localisation : Québec
Je suis : Maman de
Ange(s) : Samuel
Décédé(e) à : 23 semaines de grossesse
Le : 03-04-2017
Date d'inscription : 16/06/2017

MessageSujet: Re: La colère étape "normale" ?   Dim 2 Juil - 21:02

Cette colère...Comme vous, je ne suis pas colérique de nature. Mais depuis le décès de mon bébé, il m'arrive, sans élément déclencheur, d'être emporté par une montée de colère, hausser le ton et perdre totalement patience pour un rien. Ensuite vient les larmes, la tristesse et les excuses quand nécessaire.

Mais il y a des fois, où la colère a sa place, une place d'expression, d'opinion, comme vous dites.

Et peu importe, on a tellement le droit d'être en colère.

Qu'on se sent comprise ici. C'est apaisant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Madly

avatar

Nombre de messages : 699
Localisation : Eure - France
Je suis : Maman de
Ange(s) : Abigaïl
Décédé(e) à : 40sa + 5 jours dans les heures précédant l'accouchement d'une mort subite périnatale.
Porteuse d'une monosomie X complète non détectée car sans tableau clinique
Le : 28 janvier 2016
+FCS 5 semaines en novembre 2014 sans recherche de cause.
+FCS 10 semaines en mai 2016 par trisomie 16
Date d'inscription : 17/03/2016

MessageSujet: Re: La colère étape "normale" ?   Lun 3 Juil - 4:40

Et surtout ça déculpabilise de se rendre compte (ou que quelqu'un vous dise) que c'est normal.
Moi j'ai eut un gros suivi psy et c'est ma psy qui m'a fait prendre conscience des phases et de la manière dont je les vivais.
C'est mon médecin traitant qui m'a orienté vers elle... Avant j'avais vu deux psy mais ce n'était pas constructif...

La reconstruction viendra parce que vous ne rejetez pas votre enfant et ce qui c'est passé (vous n'êtes pas bloqué dans le déni). La reconstruction viendra car ce qui domine chez vous c'est votre amour pour cet enfant perdu.
La passion peut être destructrice. L'envie peut être destructrice. Le désir peut être destructeur... Mais pas l'amour... Même teinté de drame l'amour sauve, l'amour apaise. Alors vous allez entrer en reconstruction quand le moment sera venu et vous chérirez le souvenir de Martin, Lilou, Baptiste...

Quand j'étais dans mes pires phases je me suis dit parfois que "j'aurais préféré ne pas la connaître, ne pas être tombée enceinte, car la perdre est trop douloureux".
Mais très vite j'ai été horrifié d'avoir eut ce petit flash de pensée... Je ne regrette pas un seul des instants ou j'ai interagi avec elle. Je ne regrette aucune des soirées ou en entendant son père revenir du travail elle se mettait a remuer dans tous les sens.. Son départ je le regrette: j'aurais préférer mourir que la perdre.
Je ne peux revenir sur ce qui c'est passé. Mais son départ ne diminue en rien mon amour pour elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
valou1412



Nombre de messages : 544
Age : 34
Localisation : BESANCON
Je suis : Maman de
Ange(s) : Marius
+une poussière d'ange
Décédé(e) à : 20SA + 5j atteint du syndrome de Potter
8SA
Le : 19/06/2014
29/11/2014
Date d'inscription : 24/06/2014

MessageSujet: Re: La colère étape "normale" ?   Lun 3 Juil - 11:03

haaaa la colère! en effet, on la connait toutes à un moment donné, perso je la ressens encore de temps en temps mais je la contrôle à présent. Mais il y a 3 ans, elle était tout le temps présente et ne concernait pas que mon bébé. Je me suis un jour énervé après un enfant de 5 ans qui avait fait du mal à un autre enfant et après être allé pleurer et hurler de mon côté, je lui ai fait la gueule toute la journée même après qu'il se soit excusé (réaction d'une immaturité incroyable).
Aujourd'hui, en ce qui concerne les personnes qui font des réflexions, j'ai beaucoup plus d'indulgence (jusqu'à un certain point), ils ne peuvent pas comprendre et je pense qu'ils n'en ont pas vraiment envie, ça leur ferait trop de mal de prendre conscience de cette souffrance, je me dis qu'ils ont de la chance d'être encore dans cette utopie et que ça n'est pas à moi de les en sortir.
Je suis entièrement d'accord avec Madly, la meilleure façon de la gérer c'est de la laisser s'exprimer sans culpabilité sinon vous risquez d'exploser. Dites aux gens ce que vous pensez, ça n'est pas votre rôle de prendre soin d'eux mais l'inverse. Courage, ça passera!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
La colère étape "normale" ?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nos Petits Anges au Paradis :: DEUIL PÉRINATAL :: GÉNÉRAL-
Sauter vers: