DEUIL PÉRINATAL - SITE OFFICIEL
 
AccueilGalerieFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez | 
 

 grossesse d'après ...

Aller en bas 
AuteurMessage
julia-liam

avatar

Nombre de messages : 170
Age : 29
Localisation : 78
Je suis : Maman de
Ange(s) : Liam
Décédé(e) à : 4 jours suite à une "atrésie iléale complete" malformation des intestins
Le : 12/03/2017
Date d'inscription : 03/05/2017

MessageSujet: grossesse d'après ...   Mar 23 Jan - 15:24

bonsoir à toutes et à tous !!

Cette année 2017, qui fut la pire de nos vies, est enfin derrière !! le temps passe et nous pousse à aller de l'avant ! 

Quoi de mieux, me diriez vous, que d'apprendre que je suis enceinte au moment des fêtes de noel ?! "beaucoup de bonheur " je vous dirai si je devais être polie, mais en réalité, ce bonheur est mêlé à beaucoup de craintes ! tellement que je n'arrive pas trop à profiter comme le mériterait mon petit haricot qui pousse. 

Je suis tellement heureuse que cette petite vie se soit installée en moi et j'espère de tout coeur qu'elle saura me réconcilier avec la vie et avec mon corps, qui au lieu de donner la vie à mon Liam lui a donné une existence courte et douloureuse et surtout la mort. Pour surmonter ce drame je me suis souvent raccrochée à l'idée qu'un jour je serai de nouveau enceinte et que je serrerai ce petit être plein d'amour contre moi ! 

Et aujourd'hui j'y suis !! Je suis heureuse ! mais je suis consciente que tout peu basculer .. ce forum est d'un énorme soutien mais il nous révèle aussi à quel point les malheurs liés aux grossesses peuvent être multiples alors j'ai peur, j'ai peur d'aller aux toilettes, j'ai peur qu'à l'écho on ne l'entende pas, ou que comme pour Liam tout s'arrête quelques jours après sa naissance .. Mon mari qui était déjà très inquiet pour Liam l'est encore plus maintenant .. lui qui a été mon plus grand soutien dans ce drame a besoin de moi aujourd'hui et je ne sais pas vraiment comment l'apaiser autrement qu'en lui disant que tout ira bien, alors que je suis moi même terrorisée ... 

Et comme si cela n'était pas suffisamment compliqué dans ma tête s'ajoutent les questions de personnes bienveillantes du type : c'est votre premier ? et la il y a un blanc et je réfléchis .. dire que "c'est le deuxième mais que mon premier est parmis les anges", juste dire que "c'est le deuxième" mais c'est s'exposer à l'éventualité qu'on me demande l'âge du premier ?" ou tout simplement dire que "c'est le premier" pour éviter les questions ? 

Enfin je ne vais pas trop me plaindre, sinon vous allez dire "mais elle est folle celle la" !! je tenais juste à vous écrire afin de vous dire que la grossesse d'après n'est vraiment pas de tout repos, et le petit nuage sur lequel j'étais pour Liam s'est un petit peu obscurci !

courage à tous, On prendra tous notre revanche sur la vie et on savourera encore plus que les autres le fait d'avoir nos petits dans nos bras lorsqu'ils seront la. 

 
En attendant je vous envoie pleins de bisous à vous et à tout nos petits partis trop tôt bisous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Madly

avatar

Nombre de messages : 699
Localisation : Eure - France
Je suis : Maman de
Ange(s) : Abigaïl
Décédé(e) à : 40sa + 5 jours dans les heures précédant l'accouchement d'une mort subite périnatale.
Porteuse d'une monosomie X complète non détectée car sans tableau clinique
Le : 28 janvier 2016
+FCS 5 semaines en novembre 2014 sans recherche de cause.
+FCS 10 semaines en mai 2016 par trisomie 16
Date d'inscription : 17/03/2016

MessageSujet: Re: grossesse d'après ...   Mar 23 Jan - 17:21

Bonjour Julia,

Ton message est plein d'angoisse, plein de doutes.
Ce que j'ai a te raconter ne sera pas ta solution. Car la seule solution c'est celle que tu vas choisir.
Disons que j'ai un peu d'avance sur le parcours... Et je pense qu'a défaut de t'aider mon petit témoignage pourra peut être te permettre de te préparer (même si finalement nous vivons toutes de manière différente et peut être que tu n'auras pas le même parcours sentimental...).

D'abord ma première fille est décédée d'une mort subite per partum (cœur qui lâche pendant l'accouchement). L'autopsie nous a révélé qu'elle avait une anomalie génétique plutôt lourde (un chromosome en moins).
Comme j'ai aussi eut des fausses couches dont une pour trisomie 16, j'ai eut un parcours de suivi génétique par la suite.

Très peu de temps avant d'avoir les résultats d'analyse de mon mari et moi, j'ai découvert ma grossesse. Bien que le pole génétique avait de bonnes nouvelles (ni moi ni mon mari ne sommes porteurs de gènes lésés...) ils ont recommandé des analyses sur le fœtus pour toute nouvelle grossesse.

Donc a 11 semaines j'ai eut un prélèvement de trophoblastes (cellules du placenta).
Le fœtus était sain. Et ce jour la nous avons appris que c'était une petite fille: ma petite Lucie (qui là en cet instant précis dort paisiblement dans sa chambre...).
La suite sur le plan médical a été un suivi de grossesse a risque alors que cela n'en était pas une. Merci mon gynécologue et l'équipe formidable de l'hôpital.

Pour ce qui est du ressenti...
Au début monsieur a carrément rejeté ma grossesse. Il m'a soutenu, accompagné mais il ne voulait pas en parler, il ne regardait pas les échographies, il faisait tout pour ne pas toucher mon ventre. En réalité il se protégeait.
La biopsie de trophoblaste l'a un peu secoué. En fait il a eut le malheur de regarder l'écran et d'un coup il s'est souvenu que je lui avait dit qu'il y avait un risque de fausse couche (1 à 3 %). Il a eut peur. Peur pour moi mais aussi que ce bébé puisse souffrir. J'ai été obligée de lui expliquer un grand nombre de fois que le système nerveux en charge des sensations n'est pas développé a ce stade, donc pas de douleur.
Il a choisi le prénom le jour même. Lucian si c'est un garçon, Lucie si c'est une fille. Le bébé n'a commencé a existé qu'à 11 semaines pour lui.
Il a eut beaucoup de mal a s'impliquer (premiere tentative de contact avec Lucie a presque 8 mois...).

De mon coté les symptômes de grossesse et les flux hormonaux m'ont empêché de me protéger comme lui.
J'ai développé un hyper attachement au fœtus. Le soucis principal était que cet attachement ne s'accompagnait pas de joie mais de peur.
Par chance tout c'est bien passé. Mais cette peur ne m'a quitté que le 2 aout a 17h quand la sage femme a posé ma fille sur ma poitrine.

La litanie de "tout ira bien". Au début je la disais. Entre autre a mon conjoint qui avait besoin d'être rassuré. Il n'interagissait pas avec bébé mais il me demandait si elle bougeait bien, si cela allait...
Je la disais aussi a mes proches (parents et beaux-parents).
Et puis un jour j'ai craqué et j'ai dit que ce n'était qu'un vœux mais que j'avais peur. J'ai avoué a mon mari que je n'en pouvais plus de faire des efforts alors que je n'avais jamais eut aussi peur et autant de doutes.
Il m'a renvoyé voir ma psy (bon je la voyais chaque mois mais la petite litanie a duré peu de temps...). Ma psy m'a un peu secouer en me rappelant que le bébé en moi n'entendait pas les mots mais qu'il était branché sur mes émotions. Et que quand je voulais pleurer je devais le faire plutôt qu'encaisser encore et encore.

J'ai assumé ma grossesse en comprenant que c'est terminé, qu'après avoir perdu un enfant nous sommes brisés et que plus jamais nous ne pouvons voir les choses avec naïveté.
J'ai accouché le 2 aout 2017.
Aujourd'hui je suis une maman... Une maman qui a parfois envie de pleurer quand elle regarde les photos de son ainée, une maman qui a aujourd'hui le meilleur pansement: une seconde petite fille qui n'a heureusement pas hérité de mes angoisses et de mon chagrin.
Sache que depuis sa naissance quand je vais mal elle pleure pour que je la prenne a bras puis elle s'arrete et se colle a moi. Ma fille me câline.

Je croise souvent des personne qui me disent: c'est votre ainée?
Ma réponse, c'est "non j'ai eut deux enfants!".
Le passé annonce la couleur. Le passé annonce que quelque chose cloche. Le passé m'aide a dire les choses.
Je suis maman de deux filles, mais l'une se conjugue au passé.
Je ne cache pas l'existence d'Abi. Autrefois comme toi j'hésitais, j'avais peur de mettre mal a l'aise, et finalement c'est moi qui me sentait mal.
Annoncer au passé ma fratrie et dire que mon ainée est morte le jour même de sa naissance n'est aujourd'hui plus un tabou. Et ne le sera jamais!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AliceLiamSacha



Nombre de messages : 121
Localisation : Ivry sur seine
Je suis : Maman de
Ange(s) : Sacha
Décédé(e) à : 26sa +4
Le : 21/07/2017
Date d'inscription : 28/07/2017

MessageSujet: Re: grossesse d'après ...   Mer 24 Jan - 3:01

Chère Julia
C'est avec émotion que j'apprends ta grossesse! C'est une merveilleuse nouvelles et je suis très heureuse pour toi et souhaite de tout coeur que tout se passe bien jusqu'au bout.
Madly a très bien résumé, cette grossesse sera pleine d'angoisse et de joie simultanée et tu te sentira mieux quand on te posera ton bébé sur le ventre et qu'on te dira qu'il est en pleine forme et surtout qu'il n'a aucune malformation car si je me souviens bien, ton Liam avait une atrésie de l'oesophage tout comme mon Sacha.
Après un drame la grossesse suivante est forcément mouvementée alors laisses toi porter, ne refoules pas tes émotions, fais toi aider par un psy si tu en as besoin et n'aies pas peur de déranger les professionnels de santé si tu as me moindre doute.
Donnes nous de tes nouvelles et saches que tu es porteuse d'espoir pour moi, et pour d'autres mamanges aussi qui souhaitent pouvoir donner la vie, et rien que la vie... Je tembrasse
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Audreyyy



Nombre de messages : 377
Localisation : Belgique
Je suis : Maman de
Ange(s) : Maxence
Décédé(e) à : 15semaines de grossesse
Le : 11/05/2017




Date d'inscription : 15/05/2017

MessageSujet: Re: grossesse d'après ...   Mer 24 Jan - 13:55

Chère Julia-Liam, 
Alice a résumé exactement ce que je pensais suite à la lecture de ton annonce (et l'autre message auquel je ne tarderai pas à répondre). Ta grossesse est véritablement porteuse d'espoir car je suis aussi dans cette attente de découvrir un + sur le test de grossesse. 
Je te souhaite l'apaisement requis dans ce genre de situation même si je pense que je le vivrai comme toi, un mélange d'angoisse et de joie intérieure. Dans certains cas, on se dit que chaque semaine qui passe est une semaine de gagnée mais ta première expérience ne te permet pas de penser cela. 
Par contre, tout comme Madly, je pense qu'il est important de ne pas nier l'existence (même courte) de Liam car il a une place éternelle au sein de votre famille et tant pis si les gens sont mal à l'aise lors de l'annonce, ils ne le seront qu'UNE FOIS ! ! ! 
Beaucoup de bonheur dans ces semaines qui vont se suivrent et se ressembler (sauf sur le plan physique ^^)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
patou0703

avatar

Nombre de messages : 219
Age : 36
Localisation : pezens (carcassonne)
Je suis : Maman de
Ange(s) : Enora et Flavie sœurs jumelles
Décédé(e) à : 15 SA pour Flavie et 9 jours de vie pour Enora
Le : le 08/06/2016 et le 11/11/2016
Date d'inscription : 08/12/2016

MessageSujet: Re: grossesse d'après ...   Ven 26 Jan - 16:01

Bonsoir

Les autres ont presque tout dit, je peux juste partager mon ressenti personnel.

J'ai perdu mes jumelles en 2016. La 1ère en juin à 15 SA à cause d'un STT (Syndrome Transfuseur Transfusé), ce qui a provoqué une atrésie de la valve pulmonaire et une fuite tricuspide sur ma 2ème fille, on a provoqué mon accouchement à 36 SA et malheureusement mon Enora est décédée le 11 novembre 2016 à 9 jours de vie des suites d'une opération à cœur ouvert. J'ai résumé un peu mais il y a un lien vers mon histoire dans ma signature si tu veux.

je suis retombée enceinte en février 2017 et j'angoissais énormément d'attendre encore des jumeaux et que tout recommence. Naïvement je pensais qu'une fois que je serais rassuré sur ce point ça irait mieux mais ça n'a pas été le cas. Les semaines et les mois passés et j'étais toujours aussi angoissée et stressée. C'est bien simple pour moi c'était je n'allais pas avoir un bébé mais j'allais accouché et ce sentiment ne m'a quitté que lorsqu'on me l'a mis dans les bras. Je n'ai pas réussi à m'investir dans cette grossesse, je ne pouvais pas lui chercher un prénom, lui parler ni envisager quoi que soit. En plus mon terme était prévu pour le 27 novembre et j'avais très peur que notre petit bout (un petit garçon) arrive dans les dates de notre fille.

Tout ça pour dire qu'avec ce qui est nous arrivé, on perd la légèreté et l'insouciance qu'apporte généralement une grossesse. On sait maintenant que cela n'arrive pas qu'aux autres.

Par contre même aussi douloureux que cela puisse être, je parle de mes jumelles. Quand on me demande si notre petit Gaëtan a des frères et sœurs je réponds que oui, qu'il a un grand frère et 3 grandes sœurs. En général on me dit que ça doit faire beaucoup de boulot et soit je dis juste oui (puisqu'avec 3 enfants c'est déjà du taf) ou alors je précise que sur les 5 enfants que j'ai eu j'en ai perdu 2. En fait ça dépend de mon état d'esprit. Au début j'avais peur de mettre les gens mal à l'aise mais maintenant je m'en fiche, je n'ai pas avoir "honte" du décès de mes jumelles. Même aujourd'hui que tout va "bien", je ressens des sentiments très ambigües. Je suis heureuse mais en même temps je suis triste. Quand je vois ma fille  faire quelques choses de nouveau ou Gaëtan qui commence à faire des sourires..., il y a comme une petite voix qui me dit que je ne verrais jamais mes jumelles faire pareil. Je ne les verrais pas grandir, commencer à marcher, courir ou encore m'appeler maman... C'est très déroutant de ressentir cela, c'est un yoyo émotionnel permanent.

Si le cœur t'en dit et si tu penses que cela peut t'aider (perso ça m'a aider à visualiser un peu cette grossesse espoir), je m'occupe du tableau des couveuses que tu peux retrouver dans la section "grossesse suivante" du site. Je fais ce tableau chaque semaine et chaque mamange qui attend bébé espoir pet se voir monter au fil des semaines pour arriver à son terme.

bonne soirée

Patricia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
julia-liam

avatar

Nombre de messages : 170
Age : 29
Localisation : 78
Je suis : Maman de
Ange(s) : Liam
Décédé(e) à : 4 jours suite à une "atrésie iléale complete" malformation des intestins
Le : 12/03/2017
Date d'inscription : 03/05/2017

MessageSujet: Re: grossesse d'après ...   Ven 26 Jan - 16:21

coucou les filles 

tout d'abord merci pour vos réponses, et surtout pour tout votre soutien !bec

Madly, j'ai souvent pensé à toi et à ce jour ou je suis arrivée ici et que nous nous sommes parlé pour la première fois tu attendais ta petite Lucie ! tu m'as donné beaucoup d'espoir à ce moment la où je pensais que nous ne pourrions plus jamais être heureux et positif ! merci encore de partager tout ton ressenti, car tu as des mots très justes et je me retrouve dans tout ce que tu décris ! je suis contente d'entendre que ta petite puce va bien, je suis certaine que tu es une maman formidable !

je suis également suivi en grossesse à risque même si cela n'en est pas vraiment une, l'équipe médicale part du principe que c'est plus pour nous que pour le bébé car comme tu le dis Alice, l'atrésie n'est pas génétique, il s'agit seulement de manque de chance ... mais afin que nous soyons plus serein, ils préfèrent que nous ayons un suivi plus poussé ! bon malgré cela mon mari n'est pas du tout rassuré, il a beaucoup de mal à se rassurer sur la suite de la grossesse, au point ou il n'arrive pas à venir avec moi aux échographies. il n'est pas venu à la datation, ni à celle du premier trimestre (qui était aujourd'hui). il a peur d'être trop stressé de ne pas parlé, de ne pas réussir à se détendre et de gâcher un moment qui devrait être beau... on a donc pris rdv avec le psy de l'hôpital afin qu'il nous aide à surmonter nos angoisses. car certes il en a et il peut ne pas aller aux examens, mais moi je n'ai pas vraiment le choix !! 

Sinon pour liam ma grossesse avait été facile ! "finger in the nose" comme on dit rire fort mais celle ci est toute autre, j'ai eu des douleurs de sciatique très tôt ! des nausées de dingues ! je suis écoeurée par tout ce qui est gras du coup je me nourris de salade lol bref tout ça pour dire que cette grossesse est vraiment différente, tellement différente que je me suis prise à rêver que c'était une fille ! plus simple à gérer émotionnellement, une projection complètement différente de celle que je mettais faite pour Liam, et aujourd'hui, confirmation ... à 70% c'est une fille !! la grossesse et l'arrivée de futur bébé deviennent plus réels et la bonheur prend le pas sur la tristesse .. en tout cas pour le moment ! le fameux yoyo dont parle Patricia! sinon je ne sais pas pour vous Madly, et Patricia mais je suis qu'à trois mois et j'ai l'impression de faire 5 mois lol à croire que notre corps réagit encore plus à cette grossesse car il a été frustré ! en tout cas comme vous le dites si bien, rien ne sert de refouler ses émotions ! donc je vais vivre mes sentiments comme ils viennent qu'ils soient tristes ou heureux. et je ne réfléchirai plus à donner une réponse qui convient aux gens mais plutôt une réponse qui me convient à moi. comme le dit Patricia, on s'en fiche de mettre les autres mal a l'aise ! 

merci encore pour vos conseils ! 

Audrey, Alice gardez espoir ! le + viendra et bientôt nous serons comme Madly et Patricia à venir papoter pendant que nos petits feront dodo yeux coeurs  

Patricia, merci encore pour ton invitation pour le tableau des mères couveuses, je vais y jeter un oeil tout de suite ! 

je vous embrasse prenez soin de vous ! gros bisous à Lucie qui fait sa petite sieste, mais aussi à nos petits morceaux de nous Abigail, Sasha, Les petites jumelles, Maxence et mon Liam d'amour !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
grossesse d'après ...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nos Petits Anges au Paradis :: DEUIL PÉRINATAL :: GÉNÉRAL-
Sauter vers: