DEUIL PÉRINATAL - SITE OFFICIEL
 
AccueilGalerieFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'histoire de mon petit garçon

Aller en bas 
AuteurMessage
Thianca



Nombre de messages : 21
Localisation : DROME
Je suis : Maman de
Ange(s) : Maxence Ange
Décédé(e) à : 18 SA
Le : 9 aout 2018
Date d'inscription : 06/09/2018

MessageSujet: L'histoire de mon petit garçon   Ven 7 Sep - 10:11

Bonjour à toutes,

Cela va bientôt faire un mois que je lis vos témoignages, si bouleversants, ce n'est pas par voyeurisme, mais cela m'a aidée à comprendre ma douleur, ma peine que mon entourage à tant de mal à cerner.
Alors aujourd'hui à mon tour je vais vous livrer mon histoire, et celle de Maxence mon petit Ange.

Je viens d'avoir 42 ans, je suis maman de deux enfants de 13 et 10 ans, j'avais toujours rêvé d'un petit troisième mais je me suis laissée prendre par la routine, le travail…. et la peur de ne pas assumer a pris le dessus et les années ont filé… Secrètement j'espérais une grossesse surprise, ce que je ne savais pas c'est que mon mari aussi...nous n'avons pas assez communiqué nous pensions chacun que l'autre ne voulait plus...Arrivée à 40 ans je me suis dit c'est trop tard et puis après tout les garçons grandissaient j'avais le temps de faire du sport, de voir mes amies, alors j'ai fait le deuil de ce petit bébé. 

Et puis à l'aube de mes 42 ans je découvre avec un test urinaire que je suis enceinte. Ca m'a complètement sonnée, j'ai pris peur, 42 ans j'étais folle ce n'était pas possible… j'ai pris rdv chez un gynéco (que je ne connaissais pas) qui a confirmé la grossesse mais il voyait le sac mais pas l'embryon, sur le coup je me suis dit ok ca n'évoluera pas, je lui fait part de mes doutes, mes peurs par rapport à mon âge, on parle ivg mais je me suis dit non on va attendre, j'avais besoin de temps pour réfléchir.
Une semaine après le cœur battait, il me repropose le rdv pour la prise des cachets, rdv que j'annule dans la journée, ce bébé je l'avais toujours voulu, qu'est ce qui me bloquait ? On en discute tout un week end avec mon mari et on décide de se lancer, c'est un cadeau de la vie, qui arrive certes sur le tard mais qui est là..

Et nous voilà partis pour cette grande aventure, toute se passe normalement, si ce n'est le décalage pour la datation d'environ une semaine, ca me surprend mais on me dit que ca arrive souvent. L'écho du premier trimestre est assez stressante, la personne qui me fait l'écho est malade il est pressé de rentrer chez lui, il est stressé car le bébé bouge énormément il a beaucoup de mal à prendre les mesures. Avec beaucoup de mal il parvient à tout voir, tout semble normal, clarté nucale etc... Moi je suis stressée je trouve les images du bébé "bizarres" je ne sais pas l'expliquer, par rapport aux souvenirs de mes premières grossesses, mais  comme on me dit que tout va bien je garde mes doutes pour moi.
Puis c'est le test trisomie, évidemment le risque est élevé, je m'en doutais puisque le facteur âge entre en ligne de compte. Je refuse l'amnio et malgré le coût élevé fait le DPNI qui se révèle négatif. Là encore ca été compliqué puisque ce n'est pas le protocole habituel.
A partir de là je me dis ca y est je vais pouvoir profiter, la fatigue est passée, c'est une période très chargée au boulot, mon bosse souhaite que je liquide mes dossiers je dois préparer mon départ, je ne ménage pas ma peine, les journées sont chargées mais je suis en forme, je pense à mes jours de vacances en août puis qu'après j'aurais 2 mois à faire pour former ma remplaçante et enfin je me consacrerais à l'arrivée de mon petit bébé.

A l'aube du 5eme mois juste avant mes vacances , un vendredi soir je suis prise d'une grosse contraction, vraiment intense, mais une seule. Je m'allonge et attend de voir ce qu'il se passe, mais il n'y aura pas d'autre contraction, mon mari me dit que j'ai enchainé 10 heures de boulot qu'il faut que je me repose. Le Week end passe je me sens bizarre,  je n'ai pas le moral, j'ai l'impression que me ventre est différent, moins ferme, je le scrute et essaie de sentir bouger bébé mais en fait jusqu'à présent j'avais des "sensations" mais je ne sentais pas encore vraiment de "coups". On voit des amis le dimanche ca me change les idées et de toute façon j'ai un contrôle chez le gyneco le mercredi…. lundi et mardi je travaille je suis seule au bureau donc chargée je n'ai pas le temps de penser. 

Mercredi matin je me rends à mon rdv chez le gyneco, on discute vacances, accouchement, on parle du sexe du bébé que je ne connais pas encore, il me dit qu'il me le dira que s'il est sur de lui. Je m'installe, il commence par vérifier le col, tout est ok bien fermé, puis il regarde bébé, il me montre sa main, son pied… Je trouve l'image vraiment pas nette.. je me demande comment il fait pour voir, puis silence….son enthousiasme disparait, il souffle, il appuie, il cherche, puis il finit par me dire "je ne trouve pas le cœur" je ne réponds pas, je ne comprends pas, il cherche encore puis appuie sur son appareil pour entendre ce qui auraient du être les battements du cœur, et là c'est plat sur l'écran, il n'y a pas de battements… Il me redit que le cœur ne bat plus et qu'il y peu de chance qu'il se trompe, qu'il faut que j'aille aux urgences maternité, il va me donner un courrier. A partir de là c'est le silence total il met du blanco sur mon dossier, remplit des papiers..., bon courage Madame, patiente suivante…. Je suis sonnée je ne peux pas parler, je rejoins ma voiture, je m'installe et là je crois que j'ai hurlé… 
J'appelle mon mari pour qu'il me rejoigne, je ne sais pas comment j'ai fait pour conduire les 20 kms pour rejoindre les urgences, je pleurais, j'étais un automate.

Aux urgences maternité après un peu d'attente nous sommes accueillis par une femme très douce qui malheureusement nous confirme ce que nous ne voulions pas entendre.. Elle nous explique le protocole, il va falloir accoucher. On me dit qu'on peut me laisser du temps pour réfléchir, que je peux rentrer chez moi et ne pas démarrer le protocole tout de suite, mais réfléchir à quoi ???? puisque de toute façon tout est finit ??? je demande à commencer tout de suite. Alors on me donne des cachets pour décontracter les muscles mais on me dit que ces cachets ne font pas accoucher et que l'accouchement sera déclenché le vendredi, que ce peut être long, on me parle péridurale, je vois l'anesthésiste, j'écoute je suis là sans l'être vraiment, j'ai l'impression de vivre un cauchemar éveillée..
Nous rentrons chez nous dans l'après midi, c'est insupportable comment vais je tenir jusqu'à vendredi ? j'ai toujours eu des accouchements simples, sans complications, hyper rapides et sans péridurale et là on me dit que ca va peut être durer des heures pour au final que mon bébé ne soit plus en vie ??? Je suis perdue je pleure sans arrêt, je n'arrive pas à trouver le sommeil et puis  tard dans la nuit je parle à mon bébé que j'ai peur de cet accouchement je lui dit qu'il faut qu'on se sépare, que je m'excuse..

Le lendemain matin poussée par mon mari je pars à mon travail mettre le répondeur et annuler les rdv, mon mari m'y emmène, il y a 25 kms, je reste un peu, le temps est très menaçant on est en alerte orange aux orages alors on ne s'attarde pas, j'ai un peu mal au ventre mais rien de bien méchant. Puis c'est le déluge il s'abat des trombes d'eau sur la voiture, c'est impressionnant les routes sont déjà inondées je sens mon mari stressé, et moi j'ai mal mais je ne dis rien… et tout d'un coup une grosse contraction arrive et je sens un "ploc" du liquide coule, je pleure, je comprends que ca y est ca commence, une deuxième contraction suit juste derrière et je sens que ca pousse, je saigne; je mets le pare soleil sous mes fesses, mon mari essaie de se concentrer sur la route tout en joignant les pompiers, en fait il se trompe et appelle les gendarmes, un gendarme restera en ligne tout le long du trajet avec nous, il nous passera les pompiers mais à cause des intempéries il est plus raisonnable de continuer notre route jusqu'à l'hôpital, ils les préviennent de notre arrivée. Je n'ai plus de contractions, je pleure, l'orage bat son plein, on arrive à l'hôpital et là une armée de sages femmes et infirmières nous attendent on les a prévenues qu'une femme accouchant dans la voiture arrivait mais pas les circonstances particulières de cette accouchement… Elles sont toutes souriantes, mon mari leur dit que le bébé est mort et là on lui fait répéter, je n'ose pas les regarder, alors elles s'en vont toutes sauf deux, elles seront avec moi d'une gentillesse extraordinaire.
L'une des sages femmes m'examine, je perds énormément de sang, elle n'est pas très sure de là ou est le bébé, elle me dit qu'il faut que les contractions reprennent… En fait elle ne reprendront jamais, je n'ai pas mal, j'ai même envie de dormir, au bout de deux heures, un gynéco me fait une écho et m'explique qu'en fait  j'ai déjà accouché le bébé est juste coincé dans le vagin à cause de ma position assise dans la voiture, en me mettant en position gynécologique ils vont m'aider à le sortir. et c'est ce qu'il font, je n'ai pas mal, c'est une sensation étrange, je me remets à pleurer et mon petit garçon sort sans bruit sans aucune douleur...
Un peu plus tard on nous l'amène, il est tellement petit à peine 20 cm, mais si joli, bien formé, il a les yeux ouverts...Il a l'air reposé, j'avais peur de le voir mais en fait ca me fait du bien, nous pleurons beaucoup avec mon mari. La sage femme nous explique qu'elle a pu faire ses empreintes de main et de pied, qu'elle a pris des photos et qu'une boite nous sera remise.
Je reste en salle d'accouchement je n'ai pas mal, le placenta est sorti en même temps que mon bébé, il ne reste plus rien.
Je sors de la maternité le lendemain, je suis un zombie, j'étais à la maternité, j'ai accouché mais je n'ai plus de bébé..
Je crois que dans les jours qui ont suivi je n'ai jamais autant pleuré de ma vie, je me suis asséchée, puis nous sommes partis comme prévu en vacances, ca a été une torture, voir les familles joyeuses, les femmes enceintes, j'en arrivais à me dire si ca trouve cette femme ne sait pas encore que son bébé est mort dans son vente, ou ca va lui arriver dans une semaine, un mois ou plus, je me suis détestée de penser ça… 
Pendant ces vacances j'ai passé des heures seules enfermée à chercher des réponses sur le net et j'ai découvert ce forum, un monde à part jamais je n'aurais imaginé que de telles choses puissent arriver. Pour moi perdre un bébé je savais que ca existait mais qu'il y avait forcément un explication, une malformation. Non pas que ca minimise la douleur, mais jamais je n'aurais pensé que cœur puisse s'arrêter comme ca sans qu'on puisse l'expliquer.
Aujourd'hui j'ai eu rdv avec la gyneco qui m'avait reçue à l'hôpital, mes analyses n'ont rien révélé, les résultats de l'autopsie prennent environ 3 mois mais elle pense que nous n'aurons pas d'explications, mon bébé ne présentait aucune anomalie apparente.
Physiquement aujourd'hui tout va bien pour moi elle m'autorise même à tenter une nouvelle grossesse un cycle après le retour de couches.

Cette grossesse surprise a révélé tant de choses en moi, mon entourage a du mal à comprendre ma peine après tout pour eux c'est une fausse couche je n'étais pas au dernier trimestre il y a pire; je reprends le travail la semaine prochaine, il faut bien que la vie continue mais je n'arrête pas de revivre ses moments, chaque détail, chaque émotion.
Je sais que le temps fera son œuvre, je vais aller me recueillir car mon petit Ange a enfin été incinéré, Nous avions fait un moment de prière à l'hôpital quelque jours après sa naissance, mais hors sa présence car je trouvais que c'était trop dur pour mes garçons.
  
Nous l'avons appelé Maxence Ange.
Voilà son histoire il est né le 9 Aout c'était mon bébé surprise je l'aime tellement..
Je m'excuse de la longueur de mon message et espère vous apporter un jour autant de réconfort que vos témoignages ont pu me donner.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lilo

Lilo

Nombre de messages : 1139
Age : 30
Localisation : Calvados
Je suis : Maman de
Ange(s) : MAXENCE et de 4 poussières d'anges
Décédé(e) à : 14 jours de vie (né à 39SA)
Le : 30 janvier 2016
Date d'inscription : 17/03/2016

MessageSujet: Re: L'histoire de mon petit garçon   Ven 7 Sep - 10:56

je suis désolée de t'accueillir ici, je t'envoi tout mon soutien et douces pensées à Maxence...
quel magnifique prénom... mon fils qui est au paradis s'appel aussi Maxence et il me manque terriblement...

je te souhaite de trouver ici tout le soutien et l'écoute que j'ai pu trouver depuis deux ans...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thianca



Nombre de messages : 21
Localisation : DROME
Je suis : Maman de
Ange(s) : Maxence Ange
Décédé(e) à : 18 SA
Le : 9 aout 2018
Date d'inscription : 06/09/2018

MessageSujet: Re: L'histoire de mon petit garçon   Ven 7 Sep - 12:39

Merci beaucoup Lilo.
Ce que tu as vécu est tellement dur je te souhaite de pouvoir agrandir ta famille très vite.
De mon côté je regrette tellement ces années de doute et ce début de grossesse ou j'ai été envahie par la peur, les médecins ont beau me dire que ce n'est pas parce que j'ai douté que Maxence s'est éteint je culpabilise tellement...
Maxence, ce prénom m'est apparu comme une évidence..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AliceLiamSacha



Nombre de messages : 197
Localisation : Ivry sur seine
Je suis : Maman de
Ange(s) : Sacha
Décédé(e) à : 26sa +4
Le : 21/07/2017
Date d'inscription : 28/07/2017

MessageSujet: Re: L'histoire de mon petit garçon   Ven 7 Sep - 12:50

Je t'accueille ici avec autant de peine que pour chaque nouvelle mamange qui nous raconte son histoire.
Oui ce forum fait du bien, lire d'autres histoires aide aussi à pouvoir écrire la sienne, partager sa peine fait du bien dans le cheminement du deuil.
Je te souhaite que le temps apaise ta douleur car ce facteur temps est d'une importance capitale pour avancer. J'ai cru ne jamais me remettre de la perte de mon 2e fils l'été 2017, ce n'était pas le coeur qui s'était arrêté mais bb qui avait décidé de naître à 5 mois et demi de grossesse. Mais en discuter ici m'a enormement soulagée. Aujourd'hui je suis enceinte de mon 3e poussin, je viens de franchir le cap des 3 mois j'espère que la suite sera tout aussi bonne.
Plein de courage, restez unis avec ton homme ça aide aussi beaucoup
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thianca



Nombre de messages : 21
Localisation : DROME
Je suis : Maman de
Ange(s) : Maxence Ange
Décédé(e) à : 18 SA
Le : 9 aout 2018
Date d'inscription : 06/09/2018

MessageSujet: Re: L'histoire de mon petit garçon   Ven 7 Sep - 13:12

Merci Alice
oui écrire fait du bien. Mon mari est d'un soutien sans faille je pense même que cette épreuve nous a encore plus soudé.
Lui qui était réfractaire à agrandir la famille me dit qu'il a été égoïste et pense être prêt à accueillir un 4ème…
Je te souhaite une très belle grossesse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thianca



Nombre de messages : 21
Localisation : DROME
Je suis : Maman de
Ange(s) : Maxence Ange
Décédé(e) à : 18 SA
Le : 9 aout 2018
Date d'inscription : 06/09/2018

MessageSujet: Re: L'histoire de mon petit garçon   Dim 9 Sep - 14:30

Voilà un mois pile aujourd'hui que mon petit Maxence est parti rejoindre les anges..
Je suis allée au jardin des souvenirs du crématorium et j'ai vu tous ces petites statuettes d'anges, ces pierres avec des prénoms et des dates.. tous ces petits bébés partis trop tôt …
et j'ai pensé à toutes mamanges 
Je vous écris ci dessous le poème que j'ai lu lors de la prière pour Maxence, peut être le connaissez vous, moi il me fait du bien

Ou es tu petit ange ?

On aurait bien voulu
A force d'amour
T'empêcher de partir
Mais le monde est trop lourd
Petit Ange léger
Et n'a pas su te retenir

Où faut-il te chercher maintenant ?

Sous les gouttes de rosée ? Sur les ailes du vent ?
Qui saura nous le dire ?

Maman, 
Là où je suis, je ne crains rien
J'ai les yeux pleins d'étoiles blondes
J'ai l'âme vaste comme le monde
Là où je suis la joie est sans mélange
Ne me cherchez pas je suis dans chaque chose 
Sur les ailes d'un ange
Dans la rosée, dans le vent
Dans le cœur d'une rose
Dans le cœur de mes parents
Ne me cherchez pas
Je suis chez vous, je suis chez moi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thianca



Nombre de messages : 21
Localisation : DROME
Je suis : Maman de
Ange(s) : Maxence Ange
Décédé(e) à : 18 SA
Le : 9 aout 2018
Date d'inscription : 06/09/2018

MessageSujet: Re: L'histoire de mon petit garçon   Mer 12 Sep - 5:58

Voilà j'ai repris le travail, c'est dur mais finalement c'est mieux que de tourner en rond à la maison. j'ai quand même du mal à me concentrer.
Une cliente qui savait que j'étais enceinte est venue et me dit "alors ca y est finit les vacances ?" je suis restée tellement bête, elle voyait bien que je n'étais plus enceinte j'ai juste marmonné un "oui" et elle a a rencheri "faut bien reprendre"
Ca m'a fait mal, pas un mot de plus je me suis retournée les larmes aux bord des yeux, pour couronner le tout mon retour des couches est arrivé mardi.. d'un côté c'est pas plus mal ca veut dire que tout se remet en place mais au boulot c'est pas top…

Et je n'arrête pas de repenser à ce que la gyneco m'a dit vendredi quand je lui ai demandé si mon bébé avait un développement normal pour ce stade de la grossesse, elle m'a dit qu'il avait un poids faible elle a parlé de moins de 100 grs. J'ai regardé sur le net à ce stade ils parlent d'un poids qui varie de 160 à 250 grs. pourquoi on ne m'a rien dit ? je n'arrête pas d'y penser ca m'obsède... à quel moment on aurait pu dépister qu'il y avait un soucis ? j'ai lu que cela peut venir d'un soucis de placenta. Après le mauvais résultat au tri test j'ai demandé s'il fallait faire une écho plus poussée puisque celle du second trimestre était loin, on m'a dit non que ce n'était pas nécessaire et puis tout le monde était en vacances c'était compliqué…. je n'arrête pas de me dire que peut être on aurait pu voir quelque chose si j'avais insisté, mon bébé a du souffrir de ne pas être suffisamment alimenté et son cœur a finit par s'arrêter…
C'est tellement dur….
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lilo

Lilo

Nombre de messages : 1139
Age : 30
Localisation : Calvados
Je suis : Maman de
Ange(s) : MAXENCE et de 4 poussières d'anges
Décédé(e) à : 14 jours de vie (né à 39SA)
Le : 30 janvier 2016
Date d'inscription : 17/03/2016

MessageSujet: Re: L'histoire de mon petit garçon   Jeu 13 Sep - 2:52

le sentiment de culpabilité est normal mais ne te sens pas coupable, tu n'y ais pour rien, c'est facile à dire je sais bien, pendant longtemps je me suis senti coupable et parfois encore cela m'arrive mais très vite je me dis que c'est mon fils qui a décidé de partir, il savait qu'il ne pouvait vivre sur terre parmi nous mais qu'il continuerai de vivre dans nos cœurs... chaque jour il grandit en moi et avec moi, à travers moi tout simplement...

je ne saurais jamais vraiment ce qu'il c'est passé, il y a des soupçons aussi de mauvais fonctionnement de placenta, d'alimentation et de convulsion in utero mais je vais devoir rester avec des questions sans réponse alors je comprends combien cela doit être dur pour toi...
mais tu verras avec le temps on oublie pas mais on s'habitue...

j'ai beaucoup lu et cela m'a aidé, si jamais tu le souhaites, voici les livres qui m'ont le plus aidé :
 "grandir au paradis"   "elle s'appelait victoire"   "a cœur ouvert"

après si tu as besoin de crier ou pleurer laisse toi aller... n'hésite pas à venir ici discuter, tu seras toujours écouté et soutenu sans jugement...

douces pensées à nos fils... à nos Maxence...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thianca



Nombre de messages : 21
Localisation : DROME
Je suis : Maman de
Ange(s) : Maxence Ange
Décédé(e) à : 18 SA
Le : 9 aout 2018
Date d'inscription : 06/09/2018

MessageSujet: Re: L'histoire de mon petit garçon   Sam 15 Sep - 4:56

Merci Lilo.
En début de semaine je pensais que ca allait mieux que le travail allait m'aider...en fait je ne sais pas ce que je veux travailler ou rester à la maison, tout le monde me dit que j'aurais du attendre encore quelques jours avant de reprendre, je ne sais pas si c'est la solution mais j'ai du mal à me concentrer, à me reconnaitre, habituellement je suis plutôt active et à ne pas m'apitoyer sur moi même , mais depuis hier soir j'ai les larmes aux yeux sans arrêt, j'essaie de me contenir pour mes garçons mais que c'est dur… quand je me réveille l'espace de quelques secondes j'ai oublié puis la dure réalité m'explose en pleine figure.
J'ai rdv avec la psy dans 10 jours j'espère que ca m'aidera un peu.
J'ai regardé sur le net les livres dont tu m'as parlé, merci j'ai déjà lu une partie du livre le berceau vide, ca m'aide à comprendre le cheminement et me dire que je ne suis pas faible ou même folle …
Je sais que cette fin d'année va être terrible, Maxence aurait du arriver vers Noël, mon deuxième fils me disait qu'il allait être notre plus beau cadeau à tous…
Ce qui me tient ce sont mes grands et mon mari, je pense à toutes les mamanges qui ont perdu leur premier bébé, quel courage il faut avoir... 
Je pense aussi à l'espoir d'une nouvelle grossesse, mais est ce raisonnable ?  je me pose plein de questions, pour Maxence je ne sais pas l'expliquer j'ai toujours eu des doutes, des mauvaises pensées, l'impression que quelque chose allait arriver...alors si la vie me fait le cadeau vu mon âge de tomber enceinte, j'ai tellement peur de ne pas arriver à positiver et que finalement l'histoire se répète...

Pensées à toutes et à vos petits anges...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Audreyyy



Nombre de messages : 472
Localisation : Belgique
Je suis : Maman de
Ange(s) : Maxence
Décédé(e) à : 15semaines de grossesse
Le : 11/05/2017




Date d'inscription : 15/05/2017

MessageSujet: Re: L'histoire de mon petit garçon   Sam 15 Sep - 6:12

Bonjour Thianca, 
J'ai lu ton histoire bien émouvante comme toutes celles vécues ici. Je ne crois pas qu'il soit plus dévastateur de perdre son premier enfant ou un autre dans la fratrie. C'est le simple fait que cela arrive qui sort de l'ordre de l'acceptable. La seule différence, c'est que lorsque ça arrive pour un premier comme ça a été le cas pour moi, l'insouciance et la légèreté disparaissent. Je suis actuellement enceinte de 36 sa + 2 Jours et l'angoisse est omniprésente. 
Pour ma part, je pense qu'il faut que tu le sentes et la tristesse fera probablement partie de ton quotidien durant longtemps. J'ai repris le travail 2 mois 1/2 après l'IMG car il m'était trop difficile de retourner travailler avec les enfants (psychomotricienne en crèche) et il me semble avoir pris le temps qu'il me fallait malgré quelques considérations mal placées de mes collègues de l'époque. Tu dois simplement t'écouter et écouter ton cœur... Il est le plus à même de te donner l'impulsion. 

Nous avions nous aussi choisi le prénom de Maxence... on ne l'oubliera jamais tellement nous l'avions désiré et tellement nous l'attendions. Je suis devenue maman dès que j'ai fait le test de grossesse. Cette fois, ce n'est pas différent mais le regard autour nous renvoi sans arrêt " "ne soyez pas triste pour celui qui n'est plus, tu es enceinte et c'est bientôt le terme. Tu dois être heureuse". Je le suis mais il y a toujours un manque. Sans son départ, cette seconde grossesse n'aurait pas été d'actualité puisque je suis tombée enceinte 8 mois après l'IMG. 

Courage... et n'hésite pas à échanger ici mais surtout avec ton mari. Ne garde rien sur le cœur... même si les hommes et les femmes n'ont pas le même ressenti
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thianca



Nombre de messages : 21
Localisation : DROME
Je suis : Maman de
Ange(s) : Maxence Ange
Décédé(e) à : 18 SA
Le : 9 aout 2018
Date d'inscription : 06/09/2018

MessageSujet: Re: L'histoire de mon petit garçon   Lun 17 Sep - 6:49

Merci Audrey.
Tendres pensées à ton petit Maxence. 
Je te souhaite sincèrement de vivre une belle rencontre avec ton petit bébé et que ces derniers jours de grossesse se passent sereinement bien que j'imagine que ce ne doit pas être simple.

Ce matin j'ai eu eu message de la gyneco, mes dernières analyses sont enfin arrivées, rien à signaler...

Par contre hier on avait un repas de famille, c'était difficile pour moi je languissais de rentrer, tout le monde a fait comme si rien ne s'était passé, pas un mot...ca parlait de prénoms d'enfants, d'écart d'âge etc...
La vie continue...
Je suppose que vous avez toutes connues ce sentiment, je ne leur en veux pas, ils pensent certainement bien faire, pas mais finalement ce silence est pire que tout, là encore je suppose qu'on met du temps pour accepter ces réactions..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lilo

Lilo

Nombre de messages : 1139
Age : 30
Localisation : Calvados
Je suis : Maman de
Ange(s) : MAXENCE et de 4 poussières d'anges
Décédé(e) à : 14 jours de vie (né à 39SA)
Le : 30 janvier 2016
Date d'inscription : 17/03/2016

MessageSujet: Re: L'histoire de mon petit garçon   Lun 17 Sep - 8:06

le manque de considération, ou l'ignorance totale ou alors les réactions c'est mieux ainsi ou autre me font toujours autant mal qu'il y a 2 ans et demi...
et honnêtement je pense que cela me fera toujours mal après, tant que tu ne l'as pas vécu toi même tu ne peux pas comprendre ce que l'on ressent quand on perd un enfant...

après bien sur c'est mon ressentit...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thianca



Nombre de messages : 21
Localisation : DROME
Je suis : Maman de
Ange(s) : Maxence Ange
Décédé(e) à : 18 SA
Le : 9 aout 2018
Date d'inscription : 06/09/2018

MessageSujet: Re: L'histoire de mon petit garçon   Jeu 17 Jan - 7:07

Cela fait longtemps que je ne suis pas venue écrire,
même si je venais vous lire et vu malheureusement de nouveaux témoignages de petites vies envolées, je n'avais pas de courage, la fin de l'année a été dure..
J'ai dépassé la date du terme et tout s'est à nouveau bousculé dans ma tête. Mon petit Maxence aurait du être là..
J'ai également relancé l'hopital pour les résultats de l'autopsie début janvier car je trouvais que ca commencais à faire long depuis le 9 août, en fait ils étaient arrivés depuis mi octobre !! Il m'ont dit qu'ils m'avaient laissé un message mais je ne l'ai pas eu...J'ai attendu tout ce temps pour rien même si je savais au fond que cela ne donnerait rien. Mais la lecture de ce rapport me replonge dans ce cauchemar.
Lire tous ces détails c'est tellement dur... en fait en conclusion il y a juste : MFIU.
Il y a  deux points qui m'interpellent : un faible poids (ils indiquent une discordance de la taille du pied par rapport au poids) et son foie qui était "abimé", je ne comprends pas trop ..

Aujourd'hui je suis perdue, pourtant dès octobre je voulais retomber enceinte mais mon mari est "bloqué" il a entrepris des séances chez une sexologue. 
Là je ne sais plus si je dois "tourner la page " vu mon âge, cette attente me fait douter...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mamounette63



Nombre de messages : 4
Localisation : Clermont-Fd FRANCE
Je suis : Maman de
Ange(s) : Théo
Décédé(e) à : la naissance
Le : 26/09/2018
Date d'inscription : 12/01/2019

MessageSujet: Re: L'histoire de mon petit garçon   Jeu 17 Jan - 10:38

Thianca, ton histoire me bouleverse...merci à vous toutes mamanges d'apporter votre vécu, vos ressentis...on se sent très seule et pourtant nous sommes si nombreuses à partager la même souffrance !

J'ai perdu mon petit soleil à l'accouchement...je te rejoins un peu Thianca, j'ai 43 ans, une fille de 8 ans. J'ai toujours voulu un 2ème enfant mais il a déjà fallu que je me sorte d'une énorme dépression dû à mon travail, puis voyant l'horloge biologique avancer et rien se produire, je finis par décider mon conjoint à ce qu'on se fasse aider, je suis prête à tout, je désire cet enfant plus que tout, c'est en moi ! je ne peux pas me résoudre à faire le deuil d'une deuxième grossesse, la plupart de mes amies ont eu 2 enfants alors moi aussi je le peux. J'ai tenté 2 FIV qui malheureusement n'aboutissent pas puis à l'aube de la 3ème et dernière compte tenu de mon âge, je suis enceinte naturellement !!
Je n'y crois pas, comment est-ce possible, une prise de sang le confirme pourtant. Je ne m'en étais pas aperçu de suite car aucun symptome comme pour ma 1ère grossesse. L'échographie révèle pourtant la présence d'une petite "peluche" comme l'appelle la gynéco de la PMA. Mes larmes coulent, c'est incroyable, elle peut maintenant m'orienter vers la gynéco qui m'a suivie pour ma fille et je retrouve le service "normal" tant de fois espéré.

Je suis sur la réserve, je ne veux pas encore le dire, ni à mes amies, ni à mes parents, ni à ma fille, j'ai malgré moi un peu peur...peur des premiers examens surtout parce que pour l'âge je me résigne, nous sommes en 2018, je n'ai pas encore l'air d'une "mamie" et c'est de plus en plus courant : Carla Bruni 43 ans, Estelle Lefébure 43 ans, Eva Longoria, Adriana Karembeu 46 ans et bien d'autres encore alors pourquoi pas ?
Je passe les différents tests avec une appréhension puis par sécurité fait un DPNI, rien d'anormal, mon bb va bien !Toujours par crainte, je ne me projette pas, n'achète rien puis fini par révéler ma grossesse à tout le monde, à être heureuse (enfin), légère tout en y croyant pas tout à fait encore. Les visites se succèdent sans problème, l'écographie nous révèle que c'est un garçon, youpi, le choix du roi en plus, c'est un vrai bb miracle, ma fille est la plus heureuse aussi, enfin elle aura un petit frère comme la plupart des ses copains à l'école. ma grossesse est idyllique comme la 1ère, aucun maux, juste un peu de fatigue et encore...je me ménage, je prends soin de moi, tout va bien.

Nous partons en vacances et je n'arrive tjs pas à me dire que dans un peu plus d'un mois nous serons 4, que je suis heureuse ! Ma dernière visite a lieu le 25 septembre, sans surprise tout va bien, les battements du coeur de bb sont au top et mon col est encore bien fermé. Je file faire un monitoring impeccable donc rdv le 3 octobre, date prévue pour l'accouchement. Plus qu'une semaine et mon petit bonhomme sera là. Le soir, comme d'habitude je m'allonge un peu sur le canapé, c un moment où bb se manifeste, effectivement il est là, il bouge bcp et me donne quelques coups, je me dis qu'il n'a vraiment plus trop de place et mon conjoint vient lui parler. Je me couche et passe une nuit sans problème jusqu'à 5h où je suis réveillée par un écoulement, non c pas possible, je suis en train de perdre les eaux, je réveille mon conjoint.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mamounette63



Nombre de messages : 4
Localisation : Clermont-Fd FRANCE
Je suis : Maman de
Ange(s) : Théo
Décédé(e) à : la naissance
Le : 26/09/2018
Date d'inscription : 12/01/2019

MessageSujet: Re: L'histoire de mon petit garçon   Jeu 17 Jan - 10:53

Il prévient la salle d'accouchement, je me lève et constate que je perds du sang mais ne m'affole pas, un accouchement sans sang, ça serait curieux, je serais bientôt à la maternité et entre de bonnes mains donc pas de panique. On m'attend à l'entrée et je pars en brancard, je ne peux pas marcher,( je suis trempée et je m'aperçois que mon pantalon est taché de sang) jusqu'à la salle où un jeune homme branche le monitoring, il ne trouve pas de battements hormis les miens, je me dis que le petit coquin joue à cache cache. Il va chercher un monitoring qui ne fonctionne pas, donc on m'emmène dans une salle d'écho et déjà le gynéco de garde est là, ça me rassure, il va prendre les choses en main et je suis relativement sereine (alors que d'habitude je m'angoisse pour rien). Je n'ai aucune douleur. Lui non plus ne trouve pas de rythme cardiaque et là tout s'accèlère, on m'emmène en salle d'opération, j'entends prononcer le mot "code rouge", je me retrouve avec plein de personnes déjà en place. L'anesthésiste me pose une perfusion, le gynéco s'équipe et me regarde "on va faire notre possible mais pour le bb je ne vous promets rien" et c'est à ce moment que mes larmes coulent en me demandant ce que ça veut dire (alors que je viens pourtant de comprendre), je suis paniquée, n'arrive pas à respirer dans ce fichu masque, j'ai l'impression d'étouffer tout en sachant que le temps presse et que je dois lacher prise pour avoir mon petit soleil avec moi...et là c'est le trou noir !

De nombreuses heures plus tard, j'émerge, la gynéco qui m'a suivie durant la grossesse est auprès de moi, mon conjoint aussi. Je ne sais que je suis en soins intensifs et les premiers mots que j'entends sans vraiment les réaliser sont que mon bb est décédé... je suis vide de tout ! c'est affreux...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thianca



Nombre de messages : 21
Localisation : DROME
Je suis : Maman de
Ange(s) : Maxence Ange
Décédé(e) à : 18 SA
Le : 9 aout 2018
Date d'inscription : 06/09/2018

MessageSujet: Re: L'histoire de mon petit garçon   Ven 18 Jan - 7:08

Bonjour Mamoumette63
Je suis tellement désolée de lire ton histoire...As tu eu des explications sur ce qui a pu se passer ?
Chaque histoire que l'on peut lire ici est tellement dure je me demande comment, pourquoi de telles choses se produisent.
Je comprends ce que tu dis moi aussi j'ai pensé à toutes ces grossesses"people" en me disant après tout pourquoi pas moi, pourquoi j'angoisse sur mon âge...
Aujourd'hui c'est très dur d'accepter que la maternité se finiera pour moi dans la douleur et non dans la joie comme ce fut le cas pour mes deux ainés..
J'espère que ta fille et on mari t'apportent le soutien dont tu as besoin, eux aussi ils ont besoin de toi.
Depuis le décès de Maxence mon fils ainé est très attentionné envers moi. J'ai l'impression que nos liens sont encore plu forts.
N'hésites pas à venir si besoin, je ne crois pas avoir vu de témoignage ouvert à ton nom.
Douces pensées à ton petit Théo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thianca



Nombre de messages : 21
Localisation : DROME
Je suis : Maman de
Ange(s) : Maxence Ange
Décédé(e) à : 18 SA
Le : 9 aout 2018
Date d'inscription : 06/09/2018

MessageSujet: Re: L'histoire de mon petit garçon   Jeu 14 Fév - 13:47

6 mois que mon petit Ange est parti..
6 mois de montagnes russes, à aller mieux, puis ne plus savoir, à me dire que la maternité s'est finit pour moi, puis de nouveau espérer, être indécise
on s'était laissé 6mois avec mon mari pour une éventuelle nouvelle grossesse car à 42 ans il faut quand même être réaliste… Mon mari avait un gros blocage, nos rapports étaient compliqués… J'ai finit par laisser tomber à Noël en me disant c'est comme ca c'est la nature…
Et là nous sommes le 14 février et je viens de faire un test ...POSITIF !!!
Je n'en reviens pas, je ne réalise pas...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Schneider-Afana



Nombre de messages : 15
Age : 42
Localisation : Annemasse
Je suis : Maman de
Ange(s) : Cyra
Décédé(e) à : A 7 mois de grossesse
Le : 11/01/2019
Date d'inscription : 08/02/2019

MessageSujet: Re: L'histoire de mon petit garçon   Jeu 14 Fév - 23:17

Bonjour Thianca,
Je viens de lire ton témoignage!
Quelle épreuve et surtout tu as repris très vite le travail, tu as été courageuse!
Félicitations...Quelle merveilleuse nouvelle! En plus à la fête des amoureux!
J'ai aussi 42 ans effectivement nous ne sommes pas toutes jeunes! Cependant vois les choses positivement: il faudra rester jeune! C'est surtout dans la tête!
Je te souhaite une magnifique grossesse surtout dans la sérénité!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thianca



Nombre de messages : 21
Localisation : DROME
Je suis : Maman de
Ange(s) : Maxence Ange
Décédé(e) à : 18 SA
Le : 9 aout 2018
Date d'inscription : 06/09/2018

MessageSujet: Re: L'histoire de mon petit garçon   Aujourd'hui à 4:49

Bonjour Angélique, 
Je viens de te lire ton témoignage, que c'est dur... vous avez été avec ton mari très courageux 
Comme à chacune de ces vies envolées, je me demande pourquoi doit-on subir de telles épreuves.
Ce qui est sur c'est que ca nous transforme à jamais, depuis que j'ai vu ce test positif jeudi étrangement je suis très zen, je ne sais pas si ca va durer !!
La semaine prochaine je vais appeler pour prendre rdv à l'hôpital, je ne suis pas pressée je me dis que de toute façon  ca ne sert à rien de consulter trop tôt …
Nous avons le même âge, il y a un an je trouvais que c'était inconscient je jugeais les femmes qui avaient une grossesse "tardive", Maxence m'a enlevé tous ces préjugés, je me rends compte combien la vie est précieuse, à quel point la donner la vie est extraordinaire, j'ai juste envie de profiter, ca passe tellement vite.
J'avais eu mes deux grands sans soucis, je ne me posais pas de questions, j'étais dans cette routine, enfant boulot, maison…
Maintenant tout est différent 
Je te souhaite aussi de pouvoir vivre une nouvelle grossesse, 
Douces pensées à ta petite Cyra.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'histoire de mon petit garçon   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'histoire de mon petit garçon
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nos Petits Anges au Paradis :: DEUIL PÉRINATAL :: TÉMOIGNAGES-
Sauter vers: