DEUIL PÉRINATAL - SITE OFFICIEL
 
Mon Isaiah  I_icon_mini_portalAccueilGalerieFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Mon Isaiah

Aller en bas 
AuteurMessage
MamanIsaiah



Nombre de messages : 34
Localisation : Ivry sur Seine
Je suis : Maman de
Ange(s) : Isaiah
Décédé(e) à : Mort né
Le : 41 semaines
Date d'inscription : 30/12/2018

Mon Isaiah  Empty
MessageSujet: Mon Isaiah    Mon Isaiah  Icon_minitimeDim 30 Déc - 22:23


Je suis tellement peinée de rejoindre ce groupe, lire qu’il y a autant de couples qui vivent la même triste épreuve que nous, me peine encore plus, cette dure épreuve que je ne souhaiterais pas à mon pire ennemi.
J’ai besoin de raconter notre histoire, par où commencer?
Gabriel et moi, nous sommes ensemble depuis deux ans maintenant, on essayent sans essayer, je suis sous aucune contraception, je sais qu’il y a quelque chose qui cloche je ne suis pas tombé enceinte depuis une fausse couche à 20 ans, et c’est pas faute d’avoir été prudente, alors je presse mon médecin pour me prescrire une hystérographie car les prises de sang ne révèlent rien d’anormal et les échographies non plus.
Après résultat c’est bien ceux que je redoutais mon gynécologue m’explique que je ne pourrais pas avoir d’enfants naturellement, une trompe bouchée et l’autre abîmée sûrement une infection, je pense que c’est lié à ma fausse couche (grossesse extra-utérine)
Gros choc même si je m’en doutais, là cela devient réel, je déchire toutes mes analyses et je me dis que c’est foutu pour moi, je ne veux pas entendre parler de fiv, j’ai connu des femmes ayant essayés en vain, je pense déjà à l’adoption.
Finalement le choc de l’annonce passé, je prends rdv chez un spécialiste avec comme seul document mon hystérographie ayant déchiré tous le reste, je lui explique mon histoire, prends toutes les infos, c’est plutôt des brochures, lui n’est pas très bavard ou n’a pas le temps je sais pas mais bon à 150€ la consultation je ne m’attendais pas ce qu’on me remette des brochures.
On laisse traîner les choses avec Gabriel, vivant à Londres il faut toute une organisation, on va devoir prendre des congés pour venir à Paris pendant 3 semaines afin d’effectuer le traitement.
C’est décidé ça sera pour janvier, pour le réveillon dernière coupe de champagne, dernière cigarette, je veux être en condition pour accueillir cet être tout attendu et il mérite ce qu’il y a de mieux.
Nous arrivons à Paris le 13 janvier, mes règles arrivent le lendemain, nous commençons le traitement le 15 janvier, c’est stressant, fatiguant physiquement et émotionnellement, nous ne sommes pas chez nous, Gabriel est chez ces parents et moi chez les miens.
La ponction est prévu le 29 janvier, on m’avait prévenue que c’était douloureux, le mot est faible, les contractions à côté c’est des chatouilles!
Nous avons obtenus 6 embryons , on décide d’en implanter 2, le transfert a lieu le 31 janvier, maintenant reste plus qu’à attendre.
Nous rentrons chez nous, reprise du travail et c’est Gabriel qui prend le rôle d’infirmier, j’ai encore des injections et pas mal de comprimés à prendre, il se débrouille comme un chef!
Le 12 février prise de sang, je suis enceinte, nous sommes contents mais on se laissent pas trop aller à l’euphorie, je dois faire d’autres prise de sang pour vérifier que ça évolue correctement, une deux jours après et l’autre sept jours après ensuite ce sera officielle.
Je n’arrive pas à y croire, la chance nous sourit, j’appréhende tout de même, je serais rassuré une fois après avoir passer le cap du premier trimestre, je suis fatiguée mais dans l’ensemble ça va je n’ai pas à me plaindre.
Je suis à 14 semaines le risque de fausse couche est dépassé du moins c’est ce qu’on lit un peu partout, nous avons eu notre première écho, 60% de chance que ce soit un garçon, nous sommes sur un nuage, on l’annonce à nos familles, on voulaient être sur que tout allait bien avant, on ne voulaient pas leur faire de fausses joies.
Malgré que tout aille bien, j’ai toujours cette petite peur en moi, peur de rentrer chez nous un jour sans notre fils et devoir faire face à son berceau vide, je ne pourrais pas l’expliquer mais je m’attends au pire. C’est vrai, je suis une angoissée de nature, et malheureusement dans mon entourage je connais plusieurs cas semblables, c’est une éventualité que cela ne se passe pas comme prévue, je le sais, j’en suis consciente.
Peu à peu mon ventre commence à s’arrondir, là je décide de faire un travail sur moi-même et sur mes angoisses, je dis Stop, je me dois de vivre ces moments merveilleux avec mon fils et ne pas laisser ces angoisses me hanter, me faire passer à côté de la plus belle expérience qu’il soit, celle de porter la vie, aujourd’hui je suis heureuse d’avoir fait ce choix, d’avoir profité au maximum de ces moments en famille.
Je vis une grossesse de rêve, c’est le mot exact de rêve, les hormones font leur travail je ris à en pleurer ça me rappelle mon adolescence, je suis en pleine forme, je vais à pied au travail tous les jours, c’est agréable il fait beau, un peu trop chaud mais il fait beau c’est le principal.
En une semaine tout est bouclé pour l’arrivée de notre fils, reste plus qu’à être livré, mais bon il est encore tôt, je suis à 6 mois de grossesse.
Avec Gabriel on décide que l’accouchement se fera en France pour être proche de nos familles respectives, il a même acheté une voiture pour nos futurs trajets avec notre fils.
36 semaines dernier rdv avec ma sage-femme anglaise toujours rien à signaler, notre fils a commencé sa décente depuis quelques semaines déjà.
Nous prenons la route le lendemain, nous allons enfin rencontré notre doula avec qui jusque là nous avions eu que des échanges au téléphone, ça accroche directement nous avons fait le bon choix, Fanta nous accompagnera pour ces dernières semaines et pour l’accouchement, j’ai eu l’accord de l’équipe médical, ça me rassure car je trouve qu’en France c’est trop médicalisé, je veux laisser la nature faire sa magie et vivre un bel accouchement.
Premier rdv avec mon gynécologue le cauchemar commence il angoisse parce que mon col est fermé, je suis à 36 semaines pour moi c’est normal, mais lui me conseille un déclenchement pour pouvoir rentrer à Londres au plus vite, je comprends pas trop son raisonnement, mais bon c’est mon médecin il est perché c’est pas une surprise je le connais depuis plus de 10 ans je dirais même que je le considère comme un ami, relou mais un ami.
J’ai un rdv pour la semaine suivante avec des prise de sang à faire entre temps car tous mes examens sont en anglais.
37 semaines je me sens toujours aussi bien malgré une sciatique, c’est dérangeant je ne peux plus marcher autant que je le voudrais, je revois mon médecin, lui toujours angoissé par rapport à mon col, j’en parle à ma doula qui a les mots qu’il faut, je n’ai pas à m’inquiéter mon corps sait ce qu’il a à faire, notre fils viendra quand il sera prêt, si mon col est fermé c’est qu’il fait son travail me dit-elle, il protège notre fils.
38 semaines j’ai des vomissements, je suis inquiète j’en parle à mon gynécologue ,j’ai lu que ça pouvait être signe de préeclampsie, il me dit que c’est rien et d’arrêter de fouiller sur internet, lui la seule chose qui l’intéresse c’est mon col, il m’annonce aussi que je fais un diabète gestationnel pourtant j’ai été testé négatif à Londres, que je peux oublié mon projet de naissance ça finira sûrement en césarienne car à terme notre fils est estimé à environ 4kg, bref il fait tout pour m’effrayer, je pense que c’était son but pour que je dise Amen à tout.
J’en ai plus que marre il est en train de me pourrir ma grossesse, jusque là tout allait bien mais d’après lui rien ne va, je suis à 3 semaines du terme je veux juste qu’on me laisse tranquille, je veux changer de médecin mais à mon stade je me dis que ce sera compliqué et surtout où est ce que je vais trouver une maternité qui accepte que je sois accompagné de ma doula et du papa.
40 semaines le médecin m’examine à peine, toujours une seule chose qui l’intéresse mon col, ce jour là nous n’écoutons pas les battements du cœur de notre fils, je m’en veux et je m’en voudrais toute ma vie, peut-être qu’on aurait pu entendre quelque chose ce jour là, peut-être que nous aurions eu un indice mais non j’ai juste hâte de sortir de son cabinet, je ne peux plus le voir, je ne le supporte plus, il nous donne rdv a 41 + 2 pour le déclenchement par mesure de précaution dit-il, de mon côté je commence des séances d’acupuncture, déjà pour mon dos et pour déclencher le travail si possible, après 3 séances toujours rien je décide de laisser faire la nature.
Le 28 octobre je me rends à l’anniversaire de ma nièce, je suis fatigué j’ai eu des contractions toute la journée, ma DPA est le 29 octobre, je me dis qu’il est pile au rdv, à 20h je commence à les minuter ça ne va plus tarder enfin il était temps, juste une hâte le tenir dans mes bras, 22h je perds le bouchon muqueux, j’appelle le gynécologue il me dit de rester à la maison et de continuer à les minuter, ma doula me dit la même. Quelques minutes après je perds les eaux et là le liquide est teinté, je prends une douche éclair et direction la clinique.
Accueil froid de la sage-femme et de l’autre dame (je ne connais pas sa fonction) car nous avons sonné plusieurs fois. C’est quand même fou on est pris en charge par des personnes qui ne prennent même pas la peine de se présenter.
Je suis mise sous monitoring directement, la sage-femme m’examine le col est à 2. On me dit que le cœur de notre fils bat faiblement, je dois rester sous monitoring, la sage-femme effectue une echo mais là encore on ne me dit rien, je veux juste être rassuré, je veux juste qu’on me dise que notre fils va bien, l’autre dame me dit qu’il va bien c’est qu’il y a quelque chose qui a dû lui deplaire à un moment donné et il a fait ces selles d’où le liquide teinté, je suis rassuré, je me concentre sur ma respiration.
A 1h du matin mon gynécologue arrive, il me dit directement « tu sais que si je suis là ce n’est pas une bonne nouvelle, viens on va en salle d’écho » j’y vais accompagné de Gabriel, l’équipe médicale demande à Fanta d’attendre dehors. Je suis installé ça me parait long, la sage-femme et l’autre dame ont des visages inquiets, et là le médecin me dit « Penda qu’est ce que t’as foutu? » je n’oublierais jamais ces mots, il me remets en cause j’ai fait du mal à notre fils, je n’ai pas réussi à le protéger.
Le médecin engueule l’équipe soignante, leur dit qu’elles auraient pu au moins m’expliquer qu’il y avait un problème.
Gabriel lui demande qu’est ce qu’il se passe, il nous dit qu’il n’arrive pas à trouvé les battements de cœur, pour nous ce n’est toujours pas clair, Gabriel lui demande « notre fils est mort c’est ça? » et le médecin répond « oui ». On sait pas ce qui va se passer, pour nous ce n’est toujours pas clair, on pensent que je vais avoir une césarienne en urgence, le médecin nous a dit que le cœur de notre fils ne battait plus mais pour nous il y a toujours un espoir on ne comprends pas directement que tout est fini, que notre fils est déjà parti et on ne peut rien y faire.
Le médecin m’explique brièvement la suite, mais je suis déjà loin, je m’en vais aussi, mon cœur ne bat plus non plus, quelque chose en moi s’éteint, je comprends ce qui se passe mais je ne suis plus là, les larmes viendront que plus tard, Gabriel demande à ce qu’on nous laisse seul, il me prends dans ces bras et je pleure tout doucement, des larmes coulent, mais je ne suis toujours pas là.
Tout se fait mécaniquement, je ne suis plus maître de mon corps, nous allons en salle d’accouchement et on nous explique la procédure, péridurale, médicaments pour que ça aille plus vite etc, on nous laisse pas le choix mais peu importe notre fils est mort et je ne suis plus là, mon corps oui mais pas moi je suis parti avec notre fils.
Je ne veux pas que ça aille plus vite, non je refuse qu’on me sépare de mon fils, il est encore en moi et je veux le garder le plus longtemps possible.
Gabriel a peur pour moi, il y a un risque d’infection si l’accouchement dure trop longtemps, il me supplie d’accepter, il ne veut pas me perdre aussi, il me confie qu’il a très peur pour moi, angoissé de nature à aucun moment je n’ai peur pour moi sûrement parce que je suis déjà loin!
Je cède, malgré les médicaments le travail avance tout doucement, les heures passent, mes sœurs sont là, exceptionnellement elles ont le droit de rester avec nous. Ma famille sera resté à nos côtés pendant les 24h les plus longues de ma vie, de notre vie, j’accouche le lundi 29 octobre à 21h56 par voie basse comme prévu, même si c’était pas gagné, j’étais à 9cm avec une forte fièvre, pour le coup c’est ce médecin que je pouvais plus voir qui m’a accompagné à l’aide de forceps.
Notre fils est là poser sur moi, notre Isaiah, qu’est ce qu’il est beau notre fils, quand je le regarde le mot qui me vient à l’esprit c’est perfection, Gabriel coupe le cordon, la sage-femme le prends pour la toilette et l’habiller, j’avais prévu un pyjama bien confortable etc.
Après avoir été recousu, examiner etc, la sage-femme nous apporte notre fils, qu’est ce qu’il est beau j’en reviens pas, il est juste parfait, je suis si heureuse de pouvoir le tenir dans mes bras, de pouvoir le bercer, Fanta nous prends en photos, nous la remercions pour tout, elle peut enfin rentré se reposer et retrouver sa famille après 24h passer à nos côtés.
Qu’est ce que ca fait du bien de tenir notre fils dans mes bras j’en oublierais presque la tristesse, je remercie le bon Dieu de m’avoir donné 9 mois avec lui, pour me consoler je me dis que ça n’aurait jamais été assez, 9 mois, une semaine , un an, 10 ans, 20 ans... je me dis que c’est déjà une chance d’avoir eu notre fils 9 mois, une chance de le tenir dans mes bras j’ai même le sourire, c’est un sentiment que je ne peux décrire, ça aurait juste été trop court, j’en veux plus mais c’est impossible notre fils est déjà parti et on n’y peut rien, on ne l’a pas perdu, il est parti.
Entre pleurs et joie, c’est un mélange mais je n’oublierais jamais ce bonheur que j’ai ressenti quand notre fils était dans mes bras.
L’heure est venue de monter en chambre il est maintenant 1h du matin, quand je pose notre Isaiah dans son berceau je réalise une fois de plus que c’est fini que notre fils est parti, je suis inconsolable, ce bonheur que je venais de ressentir est parti aussitôt laissant place aux larmes, à une explosion de larmes, je me vois de nouveau partir c’est fini je ne suis plus là.
Gabriel me parle je l’entends au loin il doit crier mon nom pour me faire revenir.
Mais c’est la fin, une partie de moi est parti à tout jamais je le sens, je ne suis pas entière, je ne serais plus jamais entière, une partie de nous s’est envolé, notre Isaiah.
Nous étions arrivé à 3 nous voilà plus que deux.
Première nuit très difficile nous dormons d’épuisement, Gabriel est à mes côtés sur un petit lit de camp, la seule chose qui nous fait tenir c’est cette amour que nous avons l’un pour l’autre et c’est notre force.
Dès le lendemain une de mes sœurs s’esr occupé de tout, je n’aurais pas à organiser les funérailles de notre Isaiah, je lui en suis tellement reconnaissante, c’est tellement dur pour nous.
Nous avons revue notre fils le lendemain mais c’était trop dur, c’était bref. Nous avons décidé de le revoir que le jour de l’enterrement pour lui dire au revoir comme il se doit, le bercer une dernière fois, l’embrasser une dernière fois.
Nous avons demandé une autopsie même si on nous a dit qu’il y avait peu de chances d’avoir une explication car après mes analyses ils ont confirmé ce que je savais déjà, je ne faisais pas de diabète et notre fils avait un poids normal 3k230 pour 53 cm.
Après les premières analyses ils n’ont aucune réponse, rien.
Nous avons enterré notre fils le vendredi, j’ai pu le serrer dans mes bras une dernière fois, l’embrasser une dernière fois, c’était une belle journée ensoleillée, une belle journée pour accueillir notre fils dans le royaume des anges.
A Mon Isaiah, à Notre Isaiah, à notre aîné nous t’aimons comme jamais nous avons cru possible d’aimer. Merci pour cet amour! Merci d’être notre fils, de la haut je sais que tu veilleras sur tes petits frères et sœurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MamanIsaiah



Nombre de messages : 34
Localisation : Ivry sur Seine
Je suis : Maman de
Ange(s) : Isaiah
Décédé(e) à : Mort né
Le : 41 semaines
Date d'inscription : 30/12/2018

Mon Isaiah  Empty
MessageSujet: Re: Mon Isaiah    Mon Isaiah  Icon_minitimeDim 30 Déc - 22:29

Aujourd’hui c’est le réveillon de Noël, nous sommes avec la famille de Gabriel , j’avais tellement imaginé ce moment avec mon fils! Ça devait être notre premier Noël en famille, j’avais même prévue une petite tenue dans le thème.
C’est une journée très difficile, je prends du plaisir à travers les autres, mais moi je ressens que l’absence de mon fils.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MamanIsaiah



Nombre de messages : 34
Localisation : Ivry sur Seine
Je suis : Maman de
Ange(s) : Isaiah
Décédé(e) à : Mort né
Le : 41 semaines
Date d'inscription : 30/12/2018

Mon Isaiah  Empty
MessageSujet: Re: Mon Isaiah    Mon Isaiah  Icon_minitimeDim 30 Déc - 22:39

C’est bizarre la manière dont les personnes réagissent au deuil d’un enfant, ils ont tous la même réponse, vous en ferez d’autres! C’est comme-ci à la mort d’un époux on disait à l’epouse « Courage, tu en épouseras un autre! »
Mais non je ne veux pas en faire d’autres je veux déjà qu’on me rende le mien!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thesaiah



Nombre de messages : 7
Age : 38
Localisation : Lyon
Je suis : Maman de
Ange(s) : Isaïah
Décédé(e) à : 32 SA
Le : 29/09/2018
Date d'inscription : 04/12/2018

Mon Isaiah  Empty
MessageSujet: Re: Mon Isaiah    Mon Isaiah  Icon_minitimeLun 31 Déc - 9:22

Bonjour,
J'ai lu avec beaucoup d'émotion ton témoignage, pour une raison particulière : vous avez donné à votre bébé le même prénom que nous à notre petit garçon qui est décédé le 29 septembre, juste un mois avant.....
Peut-être que nos bébés se sont retrouvés là où ils sont maintenant....
Oui ces fins d'année sont tellement difficiles, avec cette course aux cadeaux et au foie gras, on se sent tellement en décalage !  Et toutes ces personnes qui ne nous comprennent pas.... même si elles se pensent bienveillantes, leurs paroles sont très maladroites, completement à côté de la plaque....
Je n'ai pas beaucoup de courage à te transmettre malheureusement, mais au moins toutes mes pensées vous accompagnent..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MamanIsaiah



Nombre de messages : 34
Localisation : Ivry sur Seine
Je suis : Maman de
Ange(s) : Isaiah
Décédé(e) à : Mort né
Le : 41 semaines
Date d'inscription : 30/12/2018

Mon Isaiah  Empty
MessageSujet: Re: Mon Isaiah    Mon Isaiah  Icon_minitimeLun 31 Déc - 16:23

Bonjour Maman d’Isaiah!
Désolé de te retrouver dans ce groupe. J’aime penser que nos anges sont tous ensemble en train de s’amuser comme des petits fous et ça me donne le sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MamanIsaiah



Nombre de messages : 34
Localisation : Ivry sur Seine
Je suis : Maman de
Ange(s) : Isaiah
Décédé(e) à : Mort né
Le : 41 semaines
Date d'inscription : 30/12/2018

Mon Isaiah  Empty
MessageSujet: Re: Mon Isaiah    Mon Isaiah  Icon_minitimeLun 31 Déc - 16:33

Comment puis je lire ton histoire?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thesaiah



Nombre de messages : 7
Age : 38
Localisation : Lyon
Je suis : Maman de
Ange(s) : Isaïah
Décédé(e) à : 32 SA
Le : 29/09/2018
Date d'inscription : 04/12/2018

Mon Isaiah  Empty
MessageSujet: Re: Mon Isaiah    Mon Isaiah  Icon_minitimeLun 31 Déc - 18:15

J'ai expliqué mon histoire dans cette section "témoignages ", le titre c'est : "une rupture utérine improbable a emporté notre petit garçon ". C'est assez court, plus un résumé qu'un vrai témoignage....
J'avoue que je n'en reviens pas pour le prénom. ... comment l'aviez vous trouvé ? Personne dans mon entourage ne l'avait déjà entendu!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MamanIsaiah



Nombre de messages : 34
Localisation : Ivry sur Seine
Je suis : Maman de
Ange(s) : Isaiah
Décédé(e) à : Mort né
Le : 41 semaines
Date d'inscription : 30/12/2018

Mon Isaiah  Empty
MessageSujet: Re: Mon Isaiah    Mon Isaiah  Icon_minitimeLun 31 Déc - 18:45

J’irais voir merci. Alors pour le prénom je l’ai trouvé via mon application de grossesse. Ça été un coup de cœur du coup j’ai fait des recherches sur internet et ça m’a conforté sur l’idée que c’était ce prénom que mon fils devait porter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MamanIsaiah



Nombre de messages : 34
Localisation : Ivry sur Seine
Je suis : Maman de
Ange(s) : Isaiah
Décédé(e) à : Mort né
Le : 41 semaines
Date d'inscription : 30/12/2018

Mon Isaiah  Empty
MessageSujet: Re: Mon Isaiah    Mon Isaiah  Icon_minitimeMer 2 Jan - 13:56

Ce soir c’est le réveillon de la St Sylvestre, je suis entourée de femmes enceintes, je suis heureuse pour elle, qu’elle puisse vivre ce bonheur mais ça me rappelle juste ton absence, encore il y a deux mois nous étions trois et aujourd’hui nous voilà plus que deux. J’essaye de m’amuser, de penser à autre chose mais ton absence me pèse.
Et cerise sur le gâteau un des invités m’a souhaiter un enfant pour 2019 en me disant que c’est facile à faire, si seulement il savait!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MamanIsaiah



Nombre de messages : 34
Localisation : Ivry sur Seine
Je suis : Maman de
Ange(s) : Isaiah
Décédé(e) à : Mort né
Le : 41 semaines
Date d'inscription : 30/12/2018

Mon Isaiah  Empty
MessageSujet: Re: Mon Isaiah    Mon Isaiah  Icon_minitimeMer 2 Jan - 13:57

J’ai l’impression de perdre mon temps, que mon corps ne sert à rien, j’ai tellement hâte de porter la vie à nouveau, sentir cette joie de sentir les coups de mon bébé dans mon ventre, de me sentir pleine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MamanIsaiah



Nombre de messages : 34
Localisation : Ivry sur Seine
Je suis : Maman de
Ange(s) : Isaiah
Décédé(e) à : Mort né
Le : 41 semaines
Date d'inscription : 30/12/2018

Mon Isaiah  Empty
MessageSujet: Re: Mon Isaiah    Mon Isaiah  Icon_minitimeVen 4 Jan - 9:31

A mon Isaiah,
Hier soir était une nuit très difficile, j’ai partagé ma chambre avec ta cousine Eden et Neene Nounou, Eden n’était pas contente et n’a pas fermé l’œil de la nuit, j’aurais tellement aimé ne pas trouver le sommeil grâce à toi.
Pendant que tu étais dans mon ventre, beaucoup de mamans me prévenaient sur les nuits blanches à venir, le rythme pesant des premiers mois mais malheureusement je n’ai pas la chance de le vivre, moi c’est ton absence qui m’empêche de trouver le sommeil!
j’aimerais crier à tous ces parents qui se plaignent combien ils ont de la chance de pouvoir se plaindre...
Tu me manques énormément mon Isaiah! Je t’aime mon ange!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MamanIsaiah



Nombre de messages : 34
Localisation : Ivry sur Seine
Je suis : Maman de
Ange(s) : Isaiah
Décédé(e) à : Mort né
Le : 41 semaines
Date d'inscription : 30/12/2018

Mon Isaiah  Empty
MessageSujet: Re: Mon Isaiah    Mon Isaiah  Icon_minitimeJeu 10 Jan - 0:20

Aujourd’hui j’ai revu mon gynécologue qui avait effectué la fiv il était désolé de savoir que tu étais parti aux pays des anges. Toujours la même question sans réponse, qu’est ce qu’il s’est passé? Peut-être que l’autopsie nous en dira plus... je ne suis pas vraiment convaincu.
Je lui ai dit que je voulais remettre les couverts et il m’a demandé si je ne voulais pas me reposer avant, mais NON je ne me sens pas fatigué, j’ai juste hâte de me sentir à nouveau pleine. Oui une grossesse c’est fatiguant mais le plaisir est indescriptible
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MamanIsaiah



Nombre de messages : 34
Localisation : Ivry sur Seine
Je suis : Maman de
Ange(s) : Isaiah
Décédé(e) à : Mort né
Le : 41 semaines
Date d'inscription : 30/12/2018

Mon Isaiah  Empty
MessageSujet: Re: Mon Isaiah    Mon Isaiah  Icon_minitimeJeu 10 Jan - 0:22

Je t’aime mon Isaiah et j’ai hâte de te donner un petit frère ou une petite sœur que j’aimerais autant que je t’aime toi mon aîné.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MamanIsaiah



Nombre de messages : 34
Localisation : Ivry sur Seine
Je suis : Maman de
Ange(s) : Isaiah
Décédé(e) à : Mort né
Le : 41 semaines
Date d'inscription : 30/12/2018

Mon Isaiah  Empty
MessageSujet: Re: Mon Isaiah    Mon Isaiah  Icon_minitimeMar 22 Jan - 12:42

Mon Isaiah, mon ange ❤️
Quel est la suite pour nous?
Tu devrais être là avec nous, on avait prévu d’aller en famille au Sénégal pour que tu puisses rencontrer ma grand-mère, ton arrière grand-mère, qu’elle puisse te tenir dans ces bras mais il en ai autrement.
Avec ton papa on a décidé d’y aller quand même, je me répète que ça peut que nous faire du bien, ton papa ne voulait pas qu’on enchaîne une nouvelle grossesse sans avoir pris du temps pour nous, moi je voyais les choses différemment au début, depuis ton départ je me sens inutile, j’ai l’impression que ce temps d’attente est une perte de temps, du temps que j’aurais du passer avec toi, la seule chose qui m’aide au quotidien c’est l’espoir de te donner un petit frère ou une petite sœur, quand je pense à l’amour que j’ai ressenti quand je t’ai tenue dans mes bras, quand j’ai posé mes yeux sur toi, c’est ça que je veux, c’est ça dont j’ai besoin...
Et puis on aura sûrement les résultats de l’autopsie à notre retour, nous aurons peut-être la chance de savoir ce qui s’est passé, c’est une épreuve que je redoute, que j’appréhende beaucoup, j’ai peur que les résultats déterminent que j’ai fait une erreur à un moment donné, que c’est de ma faute, si c’est le cas je ne me le pardonnerai jamais!
Je t’aime mon Isaiah, tu es dans mon cœur et dans mes pensées à chaque instant, je t’aime mon ange ❤️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MamanIsaiah



Nombre de messages : 34
Localisation : Ivry sur Seine
Je suis : Maman de
Ange(s) : Isaiah
Décédé(e) à : Mort né
Le : 41 semaines
Date d'inscription : 30/12/2018

Mon Isaiah  Empty
MessageSujet: Re: Mon Isaiah    Mon Isaiah  Icon_minitimeDim 3 Fév - 13:13

Comme prévu nous sommes à Dakar, heureusement que nous avons ces petits plaisirs qui nous aident à tenir au quotidien.
J’ai reçu un message du médecin qui m’avait suivi pendant ma grossesse, il a reçu les résultats, j’ai pris un rdv pour le retour de nos vacances mais je ne pouvais pas attendre, nous avons donc eu les résultats par téléphone.
L’espoir d’avoir une explication s’est envolé, il suppose que c’est le placenta qui n’a pas fait le boulot en fin de grossesse du coup qui a créé un manque d’oxygène pour mon Isaiah.
Comment faire des suppositions après une autopsie?
C’est l’incompréhension, le désarroi, un nouveau questionnement et de nouveau la colère.
La colère de ne pas savoir pourquoi du coup la peur que ça se reproduise.
Mon Isaiah je me demande comment tu as vécu tes derniers instants, est ce que tu as souffert? Est ce que c’était rapide?
Je t’aime mon Isaiah, tu es avec moi à chaque instant mon ange
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Mon Isaiah  Empty
MessageSujet: Re: Mon Isaiah    Mon Isaiah  Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Mon Isaiah
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nos Petits Anges au Paradis :: DEUIL PÉRINATAL :: TÉMOIGNAGES-
Sauter vers: