DEUIL PÉRINATAL - SITE OFFICIEL
 
À mon Martin I_icon_mini_portalAccueilGalerieFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 À mon Martin

Aller en bas 
AuteurMessage
Clara



Nombre de messages : 5
Localisation : Nantes
Je suis : Maman de
Ange(s) : Martin
Décédé(e) à : 39 semaines
Le : 10/07/2019
Date d'inscription : 14/08/2019

À mon Martin Empty
MessageSujet: À mon Martin   À mon Martin Icon_minitimeDim 1 Sep - 18:56

Bonjour à toutes et tous,
J’ai perdu mon fils, Martin, décédé in utéro à 39 SA le 8 juillet dernier. C'était notre premier bébé, il est arrivé suite à une première fausse couche. J’ai vécu une grossesse parfaite, aucune explication pour le moment à son décès. Cela a été très violent et je me demande aujourd’hui comment regarder l’avenir positivement.
Depuis ce drame, ce sont des hauts et des bas, parfois j’arrive à passer une journée à peu près normale et le lendemain j’ai envie de hurler et je me sens comme les tripes à l’air.
Mes deux meilleures amies étaient enceintes en même temps que moi, l’une vient d’avoir son bébé, et même si je suis heureuse pour elle, cela m’a mis au plus mal et une colère s’est installée en moi, pourquoi moi je n’ai pas le bonheur d’avoir mon fils à mes côtés ? J’ai beaucoup de mal à gérer cette situation, je voudrais me réjouir et partager ces moments avec elles, mais ça me fait trop mal...j’ai l’impression d’etre égoïste.
Plusieurs sentiments m’envahissent, la culpabilité, la colère, la honte, la peur de l’avenir...
Je voulais juste partager ceci, car je me sens un peu seule dans ce deuil et je ne connais personne ayant vécu cela dans mon entourage...
Mon fils me manque tant...

Merci de m’avoir lu et douces pensées à vos anges
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabrielle-ange



Nombre de messages : 505
Localisation : liege
Je suis : Maman de
Ange(s) : Gabrielle
Décédé(e) à : 23s
Le : 29.08.11
Date d'inscription : 30/04/2013

À mon Martin Empty
MessageSujet: Re: À mon Martin   À mon Martin Icon_minitimeLun 2 Sep - 7:45

je te comprend quand j'ai perdu gabrielle une amie étais enceinte elle devais accouché en novembre et moi en décembre ....Ma grossesse c'est finie en aout et elle a accouché comme convenu (je suis contente pour elle) 
et seba a voulu aller les voirs et moi non, j'y suis aller j'ai eu mal au coeur mais sa ma fait du bien....
maintenant je vois sa fille tout le temps a l'école et je me dit que Gabrielle devrais etre dans sa classe et peu etre qu'elle aurais été amie....
laisse le temps au temps.... c'est normal que tu soie en colère c'est légitime! moi sa fait 8 ans et je suis toujours en colère... mais sa va mieux je vis mieux avec ...
ont n'a pas la même histoire.... 
mais je te souhaite dans ton trajet vers l'acceptation d'avoir des personnes près de toi de vous... 
courage ! pleure n'hésite pas a parler de lui même si sa gène les gens ne t'en fait pas c'est normal de parler de lui tu est sa maman et tu peu parler de lui.....
je t'embrasse et je pense fort à Martin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Milla021



Nombre de messages : 5
Localisation : 974
Je suis : Maman de
Ange(s) : 2 étoiles filantes et d une petite fille devenue ange ..
Décédé(e) à : Cause d une beance du col
Le : 22 sa et 5 jours
Date d'inscription : 28/06/2019

À mon Martin Empty
MessageSujet: Re: À mon Martin   À mon Martin Icon_minitimeLun 2 Sep - 7:56

bonjour Camara
J'ai perdu ma petite fille au mois de juin je comprends tout à fait ce que tu ressens je suis exactement comme toi il y a des jours où ça peut aller et des jours où on a l'impression que l'on est attrapé par la douleur et on s'y attend pas
je ressens exactement tout les mêmes sentiments que tu décris:
la honte la colère la haine la culpabilité
je fais tout mon possible pour me battre je pense que nous bébé là où ils sont veillerons sur nous... il est important de rester souder ils ont parlé avec le papa parler de la douleur termine de se vider un peu le cœur
bon courage à toi

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Milla021



Nombre de messages : 5
Localisation : 974
Je suis : Maman de
Ange(s) : 2 étoiles filantes et d une petite fille devenue ange ..
Décédé(e) à : Cause d une beance du col
Le : 22 sa et 5 jours
Date d'inscription : 28/06/2019

À mon Martin Empty
MessageSujet: Re: À mon Martin   À mon Martin Icon_minitimeLun 2 Sep - 7:58

je disais que en parler avec le papa permet de rester souder et de vider un peu ce que l'on a sur le coeur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kali



Nombre de messages : 6
Age : 42
Localisation : France
Je suis : Maman de
Ange(s) : Jaganmay
Décédé(e) à : 38 SA + 5 j
Le : 12/07/2019
Date d'inscription : 14/08/2019

À mon Martin Empty
MessageSujet: Re: À mon Martin   À mon Martin Icon_minitimeLun 2 Sep - 8:28

Bonjour,

Ce mois de juillet a été très douloureux pour ma famille et moi aussi. Je me sens comme vous, en colère, triste, désemparée face à ce deuil horrible. J'ai aussi perdu mon petit ange Jaganmay le 12 juillet 2019 dernier. C'est dur à vivre d'autant plus que c'est arrivé par la négligence de la sage-femme et de mon gynécologue de garde dans la nuit du 11 au 12 juillet. (Mon histoire dans le sujet "Rupture utérine"). Le service n'est pas le même selon que l'on arrive en urgence la nuit ou la journée. Le pire est d'entendre le gynécologue nous dire que s'il était venu faire la césarienne dans les 2h suivant mon arrivée à la maternité mon petit coeur serait bien vivant avec nous. Comme vous, j'ai du mal à voir une femme enceinte, ou un nouveau né. Dès que je pense à mon bébé, mes larmes me montent aux yeux, j'ai bien du mal à ne pas m'effondrée. Mon fils me manque aussi terriblement, je ressens un grand vide au fond de moi. J'ai d'autres enfants, je suis heureuse de les avoir mais Jaganmay aurait du venir me combler d'encore plus de bonheur et on lui a volé son souffle de vie par médiocrité, orgueil, négligences. Ces personnes avaient nos vies entre leurs mains et ils ont joué avec en nous mettant moi et mon fils littéralement en danger, je m'en suis sortie avec un utérus complètement déchiré, des souffrances psychologiques à vie, mon bébé d'amour lui est parti, il y a perdu sa vie. Eux continuent leur vie comme si de rien était. Ils essayent de faire passer cela pour un tragique accident, comme quoi je suis un cas rare, mais c'est loin d'être le cas car ils ont sciemment fait le choix de ne pas me faire ma césarienne à temps. Plus le temps passait plus le risque de 1% de faire une rupture utérine a augmenté passant à 100% au bout de 3h de douleurs, pour finir en un vrai cauchemar. Si le gynécologue m'avait prévenue que je risquais de faire cette rupture je m'en serai méfiée, avec mon mari nous aurions pu réagir fasse à la médiocrité de la sage femme mais non, il ne nous en avait jamais parlé, je ne connaissais même pas ce terme. Ils nous ont laissé aucune chance. C'est si injuste et difficilement acceptable que le deuil m'est impossible à faire...
Je vous souhaite plein de courage, de force pour affronter ce deuil. 
Tendres pensées à tous nos anges.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clara



Nombre de messages : 5
Localisation : Nantes
Je suis : Maman de
Ange(s) : Martin
Décédé(e) à : 39 semaines
Le : 10/07/2019
Date d'inscription : 14/08/2019

À mon Martin Empty
MessageSujet: Re: À mon Martin   À mon Martin Icon_minitimeLun 2 Sep - 10:39

Merci à toutes pour vos messages, cela met un peu de baume au cœur de se sentir soutenue...
Je pense que l’on passe toutes par ses émotions qui nous dépassent...et accepter l’inacceptable est très difficile...il n’y a pas une seconde où je ne pense pas à mon fils, il est présent, partout, tout le temps.
Faire son deuil, en n’ayant aucune explications est très difficile, c’est injuste.
Je me force à être un minimum présente pour mes amies, qui vivent un bonheur immense, que j’ai connu mais qui s’est effondré du jour au lendemain. Alors devant elle je garde le sourire et reste digne, et une fois partie je m’écroule car cela me fait encore plus penser à ce que j’ai perdu et qui ne reviendra jamais. Elles n’y sont pour rien et je ne veux pas les mettre dans l’embarras, ou pire, leur faire peur.
Parler de mon fils m’aide, je veux continuer à le faire vivre à travers moi. Nous en parlons aussi beaucoup en couple, Martin a un papa extraordinaire.
Kali, je comprends votre douleur et votre colère, j’espère que votre ange vous aidera à trouver l’apaisement. Ce mois de juillet restera gravé d’une bien triste façon pour nous, et je vous envoie aussi tout mon courage.



Envoyé depuis l'appli Topic'it
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kali



Nombre de messages : 6
Age : 42
Localisation : France
Je suis : Maman de
Ange(s) : Jaganmay
Décédé(e) à : 38 SA + 5 j
Le : 12/07/2019
Date d'inscription : 14/08/2019

À mon Martin Empty
MessageSujet: Re: À mon Martin   À mon Martin Icon_minitimeLun 2 Sep - 10:48

Merci beaucoup Clara. 
J'espère aussi que mon petit ange m'aidera et que le votre fasse de même pour vous...Nous en avons bien besoin...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maman d'Aurore

Maman d'Aurore

Nombre de messages : 91
Localisation : Finistère
Je suis : Maman de
Ange(s) : Aurore
Décédé(e) à : 39 SA
Le : 14/10/2018
Date d'inscription : 07/12/2018

À mon Martin Empty
MessageSujet: Re: À mon Martin   À mon Martin Icon_minitimeMar 3 Sep - 11:04

Bonjour Clara,

Je suis émue en lisant ton témoignage. Il y a beaucoup de similitudes dans nos histoires. 
J'ai perdu ma petite fille, Aurore, à 39SA suite à une grossesse parfaite, comme toi pour Martin. Elle est mon premier enfant, et j'ai vécu une fausse-couche avant elle pour ma toute 1ère grossesse, comme toi également.

Cette douleur que l'on ressent, lorsque la vie nous frappe de cette façon, est indescriptible tant elle est puissante. On est perdus, sans repères, déboussolés, et tellement fragiles pour ne pas dire faibles. On ère dans cette cruelle réalité que nous n'avons pas choisi et seul le temps et l'amour que tu portes à ton fils t'aideront à refaire surface, à voir la lumière de nouveau, à apprivoiser cette nouvelle vie.

Autre point commun, mes 2 meilleures amies étaient enceintes en même temps que moi. L'une a accouché en mai 2018, l'autre 3 semaines avant ma fille. Les sentiments que tu ressens sont tout à fait normaux. Tu souffres, et tes amies, ne peuvent qu'imaginer ce que tu ressens. Surtout, va à ton rythme, ne te forces pas à les voir si c'est trop difficile. Elles comprendront que tu ais besoin de temps pour apprendre à canaliser et maîtriser cette douleur qui est la tienne. La perte de ton ange est très récente, pense à toi et surtout ne te force pas à faire plein de choses dont tu n'as pas envie (même si il n'y a plus vraiment de notion d'envie/pas envie les premiers temps).

La culpabilité, je pense qu'on l'a toute ressentie. Ma petite fille était en parfaite santé et pourtant elle n'a pas pu vivre (j'ai écrit son histoire dans la rubrique témoignage). On se sent tellement coupable de ne pas "réussir" ce que toutes font naturellement. Personnellement, un tel drame n'est jamais arrivé dans mon entourage même éloigné sans explication médicale (j'entends lorsqu'une malformation rare ou une forme rare de trisomie n'a pas été détectée avant la naissance par exemple).

J'espère que le temps, l'amour et le soutien de ton conjoint et de tes proches, le doux souvenir de ton ange, t'aideront à rendre tes journées plus douces. Ton petit Martin sera toujours en toi, il vit à l'intérieur de toi, tu le berces dans ton cœur.

Bisous volants à ton petit Martin et à tous ces petits anges partis trop tôt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clara



Nombre de messages : 5
Localisation : Nantes
Je suis : Maman de
Ange(s) : Martin
Décédé(e) à : 39 semaines
Le : 10/07/2019
Date d'inscription : 14/08/2019

À mon Martin Empty
MessageSujet: À mon Martin   À mon Martin Icon_minitimeMar 3 Sep - 11:54

Bonjour maman d’Aurore,

Merci beaucoup pour votre message et vos mots.
C’est vrai que nous avons beaucoup de similitudes...
Je suis allée voir vos témoignages et les larmes ont coulées...c’est tellement juste et fort ce que vous décrivez...
Cela va faire 2 mois que mon fils s’est envolé sans raisons et parfois j’ai l’impression que la peine est plus forte qu’hier.
C’est tout à fait ça, je me demande ce qui ne va pas chez moi, je ne me sens pas femme, pourquoi je n’ai pas réussi à donner la vie, d’autres le font si facilement. Du coup je vis très mal le regard des autres qui pourtant est souvent bienveillant.
Comme vous, mon bébé était en parfaite santé, j’attends encore des résultats d’autopsie (plus de 6 mois d’attente) mais je pense que malheureusement on va nous dire que rien n’a été trouvé. J’ai vraiment du mal à l’accepter... si il ne vit pas aujourd’hui c’est que quelque chose n’allait pas, ne me dites pas que tout était parfait...ca me met encore plus en colère.
Et comment envisager le futur sans avoir d’explications ?
Il y a des jours avec et des jours sans, aujourd’hui était un jour sans, mon amie m’a envoyé une photo de sa fille, elle est tellement magnifique que ça m’en a crevé le cœur...

Tendres pensées à votre petite Aurore


Envoyé depuis l'appli Topic'it
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maman d'Aurore

Maman d'Aurore

Nombre de messages : 91
Localisation : Finistère
Je suis : Maman de
Ange(s) : Aurore
Décédé(e) à : 39 SA
Le : 14/10/2018
Date d'inscription : 07/12/2018

À mon Martin Empty
MessageSujet: Re: À mon Martin   À mon Martin Icon_minitimeJeu 5 Sep - 3:57

La peine va prendre une intensité différente selon les jours, elle se manifestera également comme des vagues. Un jour, tu vas avoir l'impression de te sentir un peu mieux et d'un coup, une vague de tristesse absolue va venir te submergée sans que tu l'ais vu venir. On passe les journées les unes après les autres au grès de ses vagues. Au bout d'un moment, elles se feront plus espacées, moins fréquentes. 

Mais ce que j'ai pu découvrir durant cette presque année, c'est que l'être humain a un incroyable instinct de survie. Au début, tu ne sais même plus à quoi t'accrocher, quel projet, tu n'as plus de goût à rien, mais tu vas quand même t'accrocher. Pour toi, ton ange et ton conjoint et tes proches. Et parce-que la vie continue, elle t'offrira à nouveau des doux moments de bonheur, que tu savoureras particulièrement.
Il y a une citation de Jacques Prévert en ce sens: "Le bonheur en partant m'a dit qu'il reviendrait un jour".
Le bonheur reviendra, il aura une autre saveur car tu ne seras plus la même après ce drame, comme toutes les personnes qui vivent des épreuves terribles. Mais il reviendra :-) 

Comment envisager le futur sans explications: je me suis posée également cette question. Comment continuer? Comment vivre sereinement après un tel drame? Pourquoi mon enfant n'a pas eu le droit de vivre alors qu'elle était en bonne santé? Pourquoi elle, pourquoi Martin?
On ne sait pas, on ne saura probablement jamais et même si on nous apporte des réponses, cela ne nous rendra pas nos petits trésors. 
Il y a plein de choses qui peuvent se passer en fin de grossesse, et personnellement je l'ignorait avant que cela nous arrive, et la médecine est encore impuissante. J'avais beaucoup de colère par rapport à cela, car je trouve que nous sommes très peu informés des risques de fin de grossesse, on nous dit que si bébé bouge moins, c'est qu'il a moins de place...il peut y avoir d'autres raison. On nous dit que sortis de la prématurité, il n'y a plus qu'à attendre bébé, aucune raison de s'inquiéter, on se dit que bébé en bonne santé est forcément en sécurité dans le ventre de sa maman…

J'espère que les résultats de l'autopsie te parviendront au plus vite, 6 mois c'est très très long c'est vrai. Je t'envoie plein de courage pour les jours qui viennent. Prends bien soin de toi.
Martin, ton ange, vivra toujours en toi  I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clara



Nombre de messages : 5
Localisation : Nantes
Je suis : Maman de
Ange(s) : Martin
Décédé(e) à : 39 semaines
Le : 10/07/2019
Date d'inscription : 14/08/2019

À mon Martin Empty
MessageSujet: Re: À mon Martin   À mon Martin Icon_minitimeVen 6 Sep - 3:58

C’est exactement ça, des vagues qui m’envahissent. Des fois j’ai la sensation que la douleur est moins vive mais peu de temps après elle me rattrape avec une intensité que je n’imaginais pas. Et quand la vague est là, je me sens si fragile et je passe ma journée à mettre un masque et faire semblant de continuer.
Parfois j’ai des moments doux et simples, comme prendre un verre ou un bon repas au soleil avec mon homme ou des amis, mais il y a ce manque et ce vide...que j’ai l’impression que personne ne peut comprendre, hormis le papa...même si il l’exprime différemment.

C’est vrai que les réponses ne feront pas revenir nos anges, mais je ne peux m’empêcher de vouloir des explications car je trouve ça injuste.
Je suis d’accord avec vous sur le manque d’informations. Je me rappelle encore d’une question de mon conjoint à notre sage femme lors du dernier rdv de suivi, tristement prémonitoire...Il a demandé « pour quelle raison le bébé peut ne plus bouger ? » et la sage femme n’a pas répondu à la question, nous a juste dit qu’il fallait avoir confiance et qu’elle était certaine que tout allait bien se passer...C’est encore tabou, et c’est comme si il ne fallait pas évoquer ces choses là, car elles font peur et sont si atroces. Mais quand ça nous tombe dessus on se dit qu’on aurait aimé avoir la vérité et ne pas être préservé.

Merci pour votre soutien, je pense bien à votre petite Aurore, qui comme Martin, est une étoile qui veille avec amour sur ses parents 💕

Envoyé depuis l'appli Topic'it
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




À mon Martin Empty
MessageSujet: Re: À mon Martin   À mon Martin Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
À mon Martin
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nos Petits Anges au Paradis :: DEUIL PÉRINATAL :: GÉNÉRAL-
Sauter vers: