DEUIL PÉRINATAL - SITE OFFICIEL
 
AccueilGalerieFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La fratrie

Aller en bas 
AuteurMessage
France - Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 703
Localisation : Laval
Je suis : Maman de
Ange(s) : Olivier né à 36 semaines de grossesse
Décédé(e) à : 5 jours de vie
Le : 30/07/1999
Date d'inscription : 27/10/2008

MessageSujet: La fratrie   Jeu 30 Oct - 10:52


La fraterie


Les enfants sont tôt ou tard confrontés à la mort: Une fleur qui se fane, un oiseau mort dans la cour, un poisson qui flotte dans l'aquarium, la mouche écrasée contre la vitre allant même à une peine d'amour.

L'expérience de la perte et de la mort peut à tout âge et ce dès les premières semaines de vie, contribuer à l'évolution de la personne ou bien compromettre sa croissance et laisser des séquelles pour longtemps.

Un deuil sera toujours à négocier et on règle nos deuils et nos pertes de la façon dont nous l'avons appris enfant.

Enfant on comprend rarement tout, mais de savoir peut nous permettre un jour de mieux comprendre.


Comprendre la mort selon les âges

Il est possible de repérer certaines réactions types selon les groupes d'âges des enfants. Tout cela dépend de sa maturité, de son développement cognitif, affectif, physiologique et psychique.


0 à 2 ans:

Les enfants de quelques semaines à 2 ans ne possèdent pas de mots leur permettant de comprendre ce qu'est la mort. Cet événement bouleversant affecte leur petit univers. Les touts-petits sont très sensibles à ce qui se passe autour d'eux. Ils explorent la réalité à partir de leur sens. Ils ne sont pas insensibles à la mort. Ils ne comprennent pas ce qui se passe mais ils perçoivent que l'atmosphère familiale est différente et tendue. Leurs parents pleurent autour d'eux. Les enfants n'entendent plus les mêmes voix et ne ressentent pas la chaleur habituelle. Leur corps réagira à cette anxiété diffuse autour d'eux.


2 à 5 ans:

Les enfants de 2 à 5 ans sont reconnus pour leur activité motrice. Sur l'enfant social, ils entrent d'abord en interaction avec la famille immédiate plus à l'occasion avec d'autres milieux.

Ils débordent d'imagination et ils adorent imiter les grandes personnes. Les enfants de cet âge accordent la vie aux objets et entrent en relation avec des personnes, des animaux et des objets présents ou imaginaires. Ils commencent à peine à jouer des notions de temps.

Il perçoivent la mort comme temporaire et réversible. Pensez à leur jeux: "Arrête, tu es mort". La mort est associée à l'immobilité; après un certain temps, on a fini d'être mort et l'on reprend vie. Ces enfants n'on pas acquis la notion de l'irréversibilité de la mort.


6 ans et plus:

L'univers des enfants d'âge scolaire déborde le cadre familial. Ils relient plus facilement la vieillesse et la mort, maladie grave et mort. Ils associent à la mort une certaine forme de séparation. Ils ont une meilleure notion du temps et la notion de l'irréversibilité de la mort commence à poindre.

À 8 ans, les jeunes comprennent les notions d'irréversibilité et d'universalité de la mort. Ils sont capables de comprendre que la mort est définitive, que l'absence est permanente et que tout le monde meurt un jour. Ils savent donc à peu près la même chose qu'en savent les adultes.


Attention

Lorsqu'on dit à un enfant certaines paroles telles: Le bébé est au ciel, il dort... celui-ci peut mal interpréter le sens de ce que l'on dit.



Chantal Verdon, inf.bac
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nospetitsangesauparadis.com
 
La fratrie
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nos Petits Anges au Paradis :: DEUIL PÉRINATAL-
Sauter vers: