DEUIL PÉRINATAL - SITE OFFICIEL
 
AccueilGalerieFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez | 
 

 L'hémorragie (suite)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
cali



Nombre de messages : 7
Localisation : dunkerque
Je suis : Maman de
Ange(s) : Noé
Décédé(e) à : 36 SA et 5 jours
Le : 29/03/2009
Date d'inscription : 08/09/2009

MessageSujet: L'hémorragie (suite)   Mer 9 Sep - 14:31

J'ai toujours été plutôt indépendante, casse-cou même, l'arrivée d'un bébé me semblait une entrave à ma liberté. Pourtant je t'ai désiré, je t'ai voulu de toutes mes forces. Paradoxal? J'ai appris à t'aimer, à t'attendre, à ressentir tes petits coups de pieds, tes petits mouvements.
Il existe des voyages dont on ne revient jamais, ou en tout cas jamais la même. Le deuil où m'a plongée ton absence mon ange, m'a propulsée dans un autre pays, une autre dimension où il n'y plus de couleurs, plus de rires, plus de joie. Il n'y a que l'attente de te retrouver, que l'espoir qu'un jour tu puisses me pardonner, qu'un jour je puisse me pardonner.
Huit mois de grossesse, c'est tout ce que nous avons eu pour apprendre à nous connaître. Et puis ton petit corps inerte dans mes bras, que j'osais à peine tenir. Pardon mon ange. Pardon.
Tu as apporté tellement de lumière dans ma vie avant d'avoir pu commencer la tienne parmi nous. Tu m'as appris à combattre mon côté sombre, à choisir de vivre. Maintenant que tu n'es plus là, à quoi me sert tout ce temps, toute cette énergie? Tu était mon premier enfant, tu seras peut-être le seul mon petit poussin.
34 ans, le temps m'est compté et mon corps refuse toute nouvelle grossesse alors même que mon coeur l'appelle de toutes ses forces.
Mon petit Noé, tu seras toujours dans mon coeur, jusqu'à mon dernier souffle, jusqu'à ce que nous soyons réunis.
Je t'aime
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
perle03

avatar

Nombre de messages : 55
Age : 38
Localisation : plantagenet
Je suis : Maman de
Ange(s) : un beau bebe garcon
Décédé(e) à : 16 semaines de grossesse
Le : 11/08/2009
Date d'inscription : 03/09/2009

MessageSujet: Re: L'hémorragie (suite)   Mer 9 Sep - 16:40

salut cali!!! je sais cest tres dur 4 semaines passer jai perdu mon petit ange aussi la seul chose qui maide un peut cest quil ma reserver une place a ses cote la haut et je suis sur quil nest pas seul quil samuse avec les autres bb anges mais notre temps est pas venu je pense que nos anges veulent quon avance pas vite mais petit peu par petit peu. Je di pas que faut pas pleurer et crier je le fait souvent par jours nous lai avons porter on pas dire bon on passe a autre chose jamais on va les oublier chaque jours jusqua notre vie on va penser a eux. Nos enfants nous aimes tu sais?!? Prend soin de toi Cali

Maman dun petit ange que jadore
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cali



Nombre de messages : 7
Localisation : dunkerque
Je suis : Maman de
Ange(s) : Noé
Décédé(e) à : 36 SA et 5 jours
Le : 29/03/2009
Date d'inscription : 08/09/2009

MessageSujet: Bébé Noé dans les étoiles   Jeu 10 Sep - 13:51

Merci pour ta réponse. Je sais que notre heure n'est pas venue mais je suis obligée de me répéter jour après jour que j'ai choisi de vivre, qu'il faut vivre pour espérer avoir un enfant un jour.
Maintenant je suis malade, j'ai des vertiges, des maux de tête, des nausées depuis 3 mois, et ma fonction rénale est altérée. Personne ne sait ce que j'ai ni dans quelle proportion cela est lié au physique ou au psychologique. Comment penser à être enceinte à nouveau dans ces conditions?
Ce qui est terrible, c'est qu'autour de moi les naissances se multiplient, et deux de mes collègues ont annoncé leur grossesse aujourd'hui. Pourquoi cette torture? Je sais qu'on ne peut pas empêcher la terrre de tourner mais je ne supporte plus toutes ces photos de bébés, toutes ces femmes enceintes si heureuses qu'elles semblent crier leur bonheur au monde entier, tous ces faire-parts de naissance, tous ces gens qui te parlent de leurs enfants, qui te disent à quel point c'est dur de jongler avec les couches et les biberons. Non je ne sais pas. Non je ne veux pas savoir. Et peut-être même que je ne saurais jamais.

Je suis tombée enceinte environ 7 mois après avoir arrêté la pillule. Presque trop facile. Une grossesse de rêve jusqu'au troisième trimestre. Les échographies montrent un seul rein. Mais toi mon ange tu vas bien malgré cela.
Et puis, passé le huitième mois de grossesse, alors que je commençais à me dire que tout allait peut-être bien se passer (malgré mes inquiétudes depuis le début ), un vertige dans ma douche, une perte de poids. Me voilà à la clinique. Le visage froncé du médecin. Je tente de me rappeler : y avait-il du son lors des précedentes échographies? Pourquoi ce silence? Pourquoi je n'entends pas ton petit coeur battre mon chéri? Le choc est immense. Comme si un 38 tonnes m'avait percutée de plein fouet. Pourquoi as-tu cessé de vivre mon coeur? Pourquoi est-tu parti? J'avais tant de choses à t'apprendre et surtout tant de choses à apprendre de toi.
Maintenant je survis. Mon coeur est en lambeau. Je ne parviens pas à être à nouveau enceinte malgré de multiples tentatives (cela va faire 6 mois, c'est peu et aussi beaucoup pour un deuil). J'ai même fait une fausse couche en juillet dernier. Je ne sais plus à quoi me raccrocher. Tout ce que j'espère c'est qu'il y a internet chez les anges et que tu peux lire, ressentir, toucher du doigt tout mon amour pour toi mon bébé. Toute ma honte aussi de n'avoir pas su te protéger. Et même si un jour je te donne un frère ou une soeur ou plein de frères et soeurs, tu resteras toujours dans mon coeur. Toujours mon coeur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cali



Nombre de messages : 7
Localisation : dunkerque
Je suis : Maman de
Ange(s) : Noé
Décédé(e) à : 36 SA et 5 jours
Le : 29/03/2009
Date d'inscription : 08/09/2009

MessageSujet: Re: L'hémorragie (suite)   Dim 13 Sep - 4:33

Peut-être un jour tu me pardonneras mon ange, parce que moi je ne sais pas si je me pardonnerais un jour : de t'avoir donné la vie et de l'avoir reprise aussi brutalement, de ne pas avoir pu te montrer le monde, te laisser découvrir la vie. Je savais depuis le départ que les choses ne seraient pas aussi simple qu'elles semblaient l'être. Mon instinct m'avait prévenu et le pire c'est que j'ai le sentiment que personne ne m'a comprise ou écoutée, ou prise en charge avec humanité, depuis cette imbécile de sage-femme qui m'a dit "mais pourquoi êtes-vous si négative? Arrêtez de voir le pire, ces choses là n'arrivent jamais..." Pauvre conne j'espère que je la reverrais (puisque je suis a priori à nouveau enceinte mon coeur pour te donner un petit frère ou une petite soeur).. En passant par cette autre sage-femme qui n'a pas détecté des anomalies qu'elle aurait du voir au deuxième trimestre, qui n'aurait même pas du réaliser cette échographie, et puis cet immonde gynécologue qui n'a rien su faire d'autre que de se mettre en colère quand je lui ai posé des questions (probablement parce qu'il se sentait sur la défensive)....ces infirmières qui ont décidé de me placer dans le service de maternité en attendant l'accouchement, alors que toi tu étais déjà mort dans mon ventre...C'est inhumain. En plus de cette épreuve déjà si douloureuse, j'ai du traverser tout ce calvaire, comme si j'étais coupable....
Pourquoi m'infliger toutes ces souffrances supplémentaires alors que j'étais trop faible pour protester ou simplement me défendre? Entendre tous ces bébés pleurer la nuit dans le service, alors que la vie t'avait déjà quittée mon petit poussin, que tu étais encore dans mon ventre, et je dois avouer que je souhaitais plus que tout que tu en sortes vite....
Pourras-tu me pardonner d'avoir eu tant de mal à te prendre dans mes bras, à toucher, à tenir ton petit corps sans vie?
Pourras-tu me pardonner de ne pas savoir que répondre quand les gens me demandent si j'ai des enfants? Je sais que tu es là, que tu as vécu dans mon coeur et dans mon corps, mais comment expliquer, comment revivre ces moments devant des gens qui ne savent pas, qui ne comprendront pas?
Mon chéri, cela va bientôt faire six mois que nous avons été arrachés si brutalement l'un à l'autre et la seule chose que je puisse faire c'est t'offrir mon amour éternel et inconditionnel. Tu vivras toujours dans le feu de mon coeur, ravagé par les larmes de la souffrance mais aussi par le soleil de tout ce que tu m'as apporté malgré notre séparation si précoce.
Je t'aime.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cali



Nombre de messages : 7
Localisation : dunkerque
Je suis : Maman de
Ange(s) : Noé
Décédé(e) à : 36 SA et 5 jours
Le : 29/03/2009
Date d'inscription : 08/09/2009

MessageSujet: Re: L'hémorragie (suite)   Mar 15 Sep - 14:06

Mon coeur, cela ne fait pas encore tout à faut 6 mois que tu es parti et j'ai l'impression d'être passée par toutes les couleurs de l'arc en ciel.
Aujourd'hui je ne suis sûre que de deux choses : tu seras toujours dans mon coeur, et je m'accroche à l'idée d'être à nouveau maman.
Je suis enceinte. Mais je n'arrive pas à accepter cette idée. J'ai l'impression de ne pas avoir fini de te dire au revoir mon ange. Toujours je t'aimerais, toujours je penserais à toi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
L'hémorragie (suite)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nos Petits Anges au Paradis :: DEUIL PÉRINATAL :: JOURNAL DE DEUIL-
Sauter vers: