DEUIL PÉRINATAL - SITE OFFICIEL
 
AccueilGalerieFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez | 
 

 Immense vide

Aller en bas 
AuteurMessage
StefGir07

avatar

Nombre de messages : 83
Age : 33
Localisation : Beauce
Je suis : Maman de
Ange(s) : Gabriel Arsenault
Décédé(e) à : 55 jours de vie
Le : 15/02/2010
Date d'inscription : 22/02/2010

MessageSujet: Immense vide   Mer 24 Fév - 9:21

Je me demande combien de temps je vais ressentir cet immense vide à l'intérieur.Je li un peu ce que les
autres mamans exprimes.Mon petit ange Gabriel est décédé le 15 février2010 dans mes bras, j'ai encore beaucoup de
difficulter à l'accepter car je ne sais toujours pas la cause de sa maladie qui à entrainer son décès. Gabriel à vécu
55 jours et durant ce temps il à faillit y passer 2 fois à cause d'infection. Les medecins lui ont passer une tonnes
d'examens et pris tellement de prises de sang pour leur test génétique. Ce petit homme a été tellement courageux et déterminer
que je me dit que je doit en faire de même. Gabriel me manque tellement. Durant les trois dernière journée de vie, il a été
très éveil, comme s'il voulait passer le plus de temps possible avec sa famille. J'aimerais savoir ce que d'autre maman on fait
pour passer à travers.

Maman d'ange Gabriel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jacoudini01

avatar

Nombre de messages : 1296
Age : 39
Localisation : Sherbrooke
Je suis : Maman de
Ange(s) : Jacob
Décédé(e) à : 10 mois et 20 jours
Le : 5 juillet 2006
Date d'inscription : 04/12/2008

MessageSujet: Re: Immense vide   Mer 24 Fév - 10:37

Chère maman,

il n'y a malheureusement pas de recette miracle pour passer au travers. On doit vivre ce que l'on a à vivre, nos peines, nos tristesses, le vide immense laissé par notre enfant partie. Jacob est décédé il y a 3 ans et demi. Il avait 10 mois. Lui aussi s'est battu. Il a passé au travers de deux chirurgies cardiques et lui aussi, bien qu'ayant vécu la majeure partie de sa courte vie à la maison, il a passé au travers de beaucoup de choses...

Ton deuil est encore très récent. Donnes-toi du temps. Moi aussi, je restais alors en vie pour lui, parce qu'il n'avait jamais laissé tombé son combat, alors, j'ai fait comme lui, pour l'honorer. C'était ma motivation. Prends le temps qu'il te faudra, continues de te battre, mais n'aies pas peur de vivre ce que tu as à vivre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hathor4

avatar

Nombre de messages : 1148
Age : 38
Localisation : Région parisienne (France)
Je suis : Maman de
Ange(s) : Poussière d'ange et Lucas
Décédé(e) à : 1er trimestre de grossesse & 5 jours de vie (naissance à terme) du syndrome de Patau, non diagnostiqué aux échos
Le : Novembre 2008 pour la p'tite poussière & 07/12/2009 pour Lucas
Date d'inscription : 21/01/2010

MessageSujet: Re: Immense vide   Mer 24 Fév - 11:51

Oui, comment passer cette épreuve ? Je cherche encore...
Je pense que le temps appaise un peu la souffrance mais ne la fait pas disparaitre. On devient juste un peu plus sereine...
Il faut malheureusement juste accepter les choses comme elles sont, mais c'est bien plus facile à dire qu'à faire.

Lucas n'a vécu que 5 jours mais ce fut les 5 jours les plus durs de toute ma vie. Voir mon bébé se battre pour vivre et souffrir a été pour moi horrible. Je dis souvent que j'ai trouvé cela 1000 fois plus dur que de le voir mourrir. Son petit visage était tellement appaisé après son départ au ciel.
Maintennat c'est moi qui souffre, de son absence, mais lui ne souffre plus ! Je me plais à l'imaginer heureux, en petit ange, entouré de mes proches déja décédés. Il veille sur nous. Cette image me rassure.

Pour m'aider mes proches m'ont pas mal soutenu mais j'ai vite décidé de me "bouger". En effet, j'ai été après le décès très appatique. Je me laissait faire. Mes proches décidainet pour moi. Or ce n'est vraiment pas mon caractère habituel. Puyis un jour ma mère m'a dit involontairement un mot malheureux. Cela m'a fait tellement mal que je me suis dit que je ne pouvais pas me laisser mener comme ça et qu'il fallait que je prenne mes decisions par moi même, que je m'ecoute sans écouter les autres.
Résultats : je vais chez une psy qui m'aide beaucoup et j'ai appris à verbaliser les choses. Autrement dit je dit à mes proches ce que je pense, même si cela peut les blesser un peu mais je ne les laisse plus me blesser involontairement. Je ne supporte plus les choses sans rien dire ! J'exprime ma douleur, je parle de Lucas, de sa maladie, de son combat, je précise aux autres pourquoi j'"ai telle ou telle réaction, je rebondit sur leurs propos à la base gentils mais qui font mal...

C'est ma méthode à moi... mais ce n'est pas miracle...
Je te souhaite beaucoup de courage et n'hésites pas à venir ici nous conter tout tes états d'esprits (cela aide aussi parfois !)

Et peut être que Lucas et Gabriel s'amusent ensemble à sauter de nuage en nuage...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
StefGir07

avatar

Nombre de messages : 83
Age : 33
Localisation : Beauce
Je suis : Maman de
Ange(s) : Gabriel Arsenault
Décédé(e) à : 55 jours de vie
Le : 15/02/2010
Date d'inscription : 22/02/2010

MessageSujet: Re: Immense vide   Mer 24 Fév - 13:45

Moi aussi j'ai trouver ca dure de voir mon fils passer tout ses test. Lorsqu'il est décédé je le trouvais serein et
en paix. Je me dit que mon petit ange es lui aussi entouré de mes proches décédés et heureux.
Nos ange veillent sur nous, j'en suis sur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lamournedisparaîtjamais

avatar

Nombre de messages : 812
Age : 43
Localisation : Bordeaux
Je suis : Maman de
Ange(s) : NINO
Décédé(e) à : 2 mois et 2 jours de vie ...
Le : 28/07/2008
Date d'inscription : 07/12/2008

MessageSujet: Re: Immense vide   Jeu 25 Fév - 3:28

Ah, LA solution ....
Y en a t il seulement une ?
Celle ci ,si elle existe, peut être différente selon les personnes ...
Pour ma part, aprés un recul de 19 mois ( mon 2éme fils NINO est décédé le 28 juillet 2008 à l'âge de 2 mois et 2 jours ), je dirai que c'est le temps qui m'a aidé. Celui ci m'a permis de faire mon cheminement. De pleurer mon fils, de ressentir toutes les émotions communes aux parents endeuillés ( colére, tristesse, culpabilité, ... ), d'aller pleurer sur sa tombe, .... J'ai trés vite vu une psychiatre que je vois encore d'ailleurs même si les séances se sont espacées.
J'ai surtout beaucoup écrit ( dans des forums comme celui ci ) et verbaliser oralement ce que je vivais, ressentais. Depuis 1 an, je participe à des réunions mensuelles dans une asso prés de chez moi de parents endeuillés.
J'ai pris le temps. Je me suis protégé et tout comme HATHOR4, j'ai pu, souvent par écrit, expliqué aux autres mon mal être. J'ai fait un tri fou entre les copains et la famille. J'ai sûrement blessé quelques personnes mais j'avais besoin de leur dire ce que je ressentais de ma peine mais surtout de leurs comportements et moi, ça m'a permis de ne pas devenir folle !!!
J'ai surtout profité à fond de ma petite famille et me suis recentrée sur mes priorités, laissant car je l'ai pu, le boulot de côté. Je viens juste d'ailleurs de reprendre mon poste début février ...
Mais avant, je ne m'en sentais pas capable ; trop fragile, trop émotive, pas envie de quitter mon " cocoon ", ...
Depuis tous ces mois, j'ai passé ces satanés 1éres dates anniversaires ( de naisance et de décés ) et c'était trés important pour moi de le faire comme je le souhaitai, sans avoir de contraintes de boulot ou autres ...
Le temps m'a permis non pas d'accepter, car la mort d'un enfant est de toute façon inacceptable et le deuil impossible, mais d'intégrer la mort de NINO ...
J'ai depuis réussi à lui trouver sa place dans notre monde des vivants, dans notre vie, ...
J'ai surtout trouvé des gens ( notemment de l'asso que je fréquente ), qui ont vécu des situations similaires et qui me comprennent !!!! Car je reste désormais convaincue que ceux qui ne l'ont pas vécu, ne peuvent pas savoir, ni s'imaginer, juste écouter et compatir mais ça change tout....
Je peux désormais penser à mon fils sans pleurer, en souriant même lorsque je regarde ses photos.
Je me souviens de lui et je me dis que j'ai beaucoup de chance de l'avoir connu et eu 2 mois et 2 jours au prés de nous ...
J'essaye de faire de cette faiblaisse ma force à présent mais je t'avoue que ce n'est pas toujours facile au quotidien ...
A chaque événement familial, grande sortie, fête, mon NINO me manque et je me cache encore quelques instants pour pleurer ...
J'ai bien compris que ce serait à vie ....
Je t'embrasse fort et envoies de douce pensées vers ton trésor ...
Tu sais, je ne suis en aucun cas croyante mais je me dis que si il existe un quelque part aprés la mort, mon fils y est trés certainement, entouré et heureux car il le mérite et j'espére juste qu'il ne manque de rien et surtout pas de nous, comme il nous manque ici ....

JENNIFER maman de RUDY, bientôt 5 ans et de NINO, parti bien trop tôt pour l'autre bout du monde, à l'âge de 2 mois et 2 jours, le 28 juillet 2008 ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Immense vide
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nos Petits Anges au Paradis :: DEUIL PÉRINATAL :: GÉNÉRAL-
Sauter vers: