DEUIL PÉRINATAL - SITE OFFICIEL
 
AccueilGalerieFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez | 
 

 Voici l'histoire de ma petite Emilie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Voici l'histoire de ma petite Emilie   Sam 6 Mar - 17:46

Voici mon histoire et celle d'Emilie, ma princesse.

En couple depuis 2001 avec mon homme, je suis tombée accidentellement enceinte en 2004. Ni moi et ni mon homme ne voulions être parents à ce moment là. Nous avons donc pris les dispositions nécessaires après plusieurs jours de réflexion, de doute.
Je dois dire que ce fut ma première expérience douloureuse de femme
Malgré ce que l'on peut penser de l'IVG, c'est très très dur et très douloureux.
Cette expérience nous a permis à moi et mon mari d'avoir une réflexion sur le fait d'être parent, et donc d'envisager une nouvelle grossesse plus tard.
C'est en été 2005, en plein essai bébé, que je me suis aperçue que j'avais des pertes depuis quinze jours environ. A ce stade, je ne pensais pas être enceinte puisque j'avais eu mes règles de façon normale. Direction urgence , verdict Grossesse Extra-Utérine.
J'avais jamais entendu parlé de ça avant, ce fut vraiment le choc pour moi et mon homme.
Je subi donc une première célioscopie. Ils ne trouvent l'embryon nulle part, malgré le fait que mes hormones de grossesse augmentent.
Deux jours plus tard les médecins me disent qu'ils ne peuvent pas me donner le méthotréxate puisque mon bilan hépatique est mauvais. On décide donc de me refaire une intervention chirurgicale, de nouveau rien. C'est l'enfer, surtout que mes Beta HCG montent montent. Plusieurs jours plus tard, mon bilan hépatique redevient normal. Ouf ils peuvent donc me donner le médicament pour arrêter cette grossesse avant que je fasse une hémorragie et que je perde mes trompes.
Après deux mois, mes beta retombent à zéro. Mon moral est au plus bas.
Après un an et demie de psychanalyse, nous décidons de nous marier et de refaire un essai bébé.
C'est à l'été 2006, que je retombe enceinte ...pendant mon voyage de noce. Cela ne pouvait pas tomber mieux.
Je dois accoucher en avril 2007. Mais évidemment les choses ne se passent pas normalement. Le 29 janvier 2007 alors que je suis en vacances pour 5 jours dans le sud, que je m'aperçois que je suis toute gonflée, et que j'ai des maux de tête atroces. Je décide donc d'aller dans une pharmacie pour faire prendre ma tension. J'ai 17 de tension. Je vais tout de suite chez le médecin. Il me dit que je suis stressée et qu'il faut que je rentre chez moi pour me reposer!!! Il me prescrit un hypertenseur interdit aux femmes enceintes!!! Heureusement que la pharmacienne s'en ai aperçu!!! Bref je rentre chez moi mais j'ai mal à la tête c'est atroce. Je décide donc d'appeler les urgences de ma maternité à Paris, la sage-femme me dit d'aller tout de suite aux urgences et que je devrais accoucher tout de suite. Je suis à 30 semaines de grossesse, c'est trop tôt. Mon mari m'y emmène, au bout d'une demi-heure sur place je fais des convulsions. Je me réveille, en réanimation sans mon bébé dans mon ventre. J'ai fait une pré-éclampsie et une éclampsie. Mon homme est à mon chevet, nous devons donner un prénom à mon fils qui part en réanimation à Toulouse d'urgence. Il ne peut pas respirer ses poumons sont immatures. C'est alors un grand prématuré.
Quatre jours plus tard, je suis toujours en réa sans avoir vu mon bébé. On me transfère à Toulouse pour pouvoir être avec lui. Nous étions en week end nous avons donc aucune affaire de rechange et surtout pas de logement. Moi je me remets sur pied après quinze jours d'hospitalisation et de suivi intensif. Nous aurions pu mourir tous les deux. Mais mon bébé est toujours là, il se bat jour après jour malgré son petit poids et sa fragilité. Nous allons le voir tous les jours avec mon mari. Nous sommes fiers de lui. Chaque jour passé en sa compagnie nous réchauffe le coeur. Après 64 jours d'hospitalisation et un transfert
vers Trousseau (Paris), Victor peux rentrer à la maison. Nous réalisons chaque jour la chance de l'avoir à nos côtés. Il n'a aujourd'hui aucune séquelle. C'est un petit garçon plein de vie.
Mai 2009, je retombe enceinte après 4 mois d'essai. Malgré l'angoisse d'une autre prématurité, et d'une autre éclampsie. Je suis suivie extrêmement sérieusement par la maternité Trousseau. Les médecins sont adorables. Mon bébé est en pleine forme, pas de malformation rien....et puis c'est une fille quel bonheur!!! je suis aux anges, je passe une grossesse à terme cette fois. Je ne vous dis pas la joie quand j'ai passé la trentième semaine de grossesse. J'étais rassurée. Cela allait bien se passer. Et puis..... le 17 janvier dernier je perds un peu de liquide amniotique. Je vais aux urgences je suis à 39 semaines de grossesse. Je passe deux jours sous surveillance, je n'ai pas de contractions, ma fille veux rester au chaud dans mon bidou. Le 19 janvier, les médecins décident de me faire une césarienne, quelle déception !!! j'aurais aimé vivre un accouchement par voie basse et sans anesthésie....et à 11h42 ma fille sort de mon ventre. je ne l'entends pas pleuré, les médecins ne me la montrent pas. Je ne réalisent pas tout de suite qu'il y a peut-être un problème. Mon mari est à côté de moi, lui se doute de quelque chose mais ne me dit rien.Et 20 minutes plus tard, on m'annonce que ma fille est en réanimation car elle a des difficultés respiratoires. Je pleure, je m'effondre. Je pars en salle de réveil, mon mari m'y rejoint quelques minutes plus tard. Je vois tout de suite à son visage que quelque chose de grave se passe. Il me dit qu' Emilie a un problème aux jambes et aux bras. Elle ne peux pas les bouger. Et elle respire grâce à de l'assistance. Je m'effondre, je ne comprends pas. PAS NOUS PAS ENCORE. Les médecins viennent me voir, ils ne comprennent pas non plus alors que Trousseau est un des meilleurs hôpital pour enfant .
Pourquoi cette hypotonie des membres??? Je vais voir ma fille deux heures après ma césarienne, je réussis à me lever malgré la douleur. Je veux voir ma fille. Je ne veux pas revivre le cauchemar de ma précédente grossesse, être séparée de ma fille plus longtemps. Elle est magnifique.Je l'aime plus que tout. Le soir même on m'annonce que c'est sûrement une maladie génétique voir une myopathie. Nous vivons un enfer avec mon mari. Nous voulons notre fille avec nous et non en réanimation. On la veux en bonne santé. Pourrons-nous assumer une enfant handicapée? Après plusieurs examens, la maladie génétique est confirmée, c'est une neuropathie localisée sans avoir pour autant le nom de la maladie. Ils ne savent pas. Nous attendons les progrès éventuels qu'Emilie peut accomplir. Malheureusement rien ne se passe. Je l'aime de toutes mes forces et malgré tout elle se bat. Elle reste à nos côtés. Nous pouvons la connaître la découvrir jour après jour. Le 4 février alors que nous allons la voir, nous assistons à son deuxième arrêt cardiaque. Ce fut horrible. Elle commence alors à partir toute seule. Le 5 février, les médecins et nous, décidons en accord de laisser partir Emilie sachant que la vie qui l'attend ne sera pas décente pour elle. C'est donc à 13h10 ce 5 février que ma petite Emilie est partie rejoindre les étoiles paisiblement. Je l'ai tenu dans les bras jusqu'au bout, ce fut la chose la plus dure de toute ma vie. Elle étais avec sa maman dans ce moment et c 'est ça qui compte le plus à mes yeux. Elle n'était pas seule. Je me rappellerais de ce moment toute ma vie, de ce dernier souffle. J'ai pleuré, hurlé de douleur....ne voulant pas la laisser partir. J'étouffe de douleur et ce depuis le 5 février.
Pour le moment nous attendons les résultats de l'autopsie (dans 6 mois), pour savoir qu'est ce que finalement avait Emilie.
Aujourd'hui comment ne pas culpabiliser de tout ...de mon IVG. Est-ce une punition de l'au-delà? Comment faire face à la mort de sa fille? Comment faire le deuil d'une nouvelle grossesse? Comment trouver du soutien et de la compréhension?
Ce qui me porte aujourd'hui c'est mon fils, et la chance que l'on a qu'il soit avec nous aujourd'hui. Il faut que je chérisse tous ces moments. Comment résister à son sourire et à sa joie de vivre!!! C'est impossible de le laisser tomber.

Merci à vous toutes pour ces témoignages, et ces messages d'écoute et d'espoirs.
Des pensées pour tous nos anges et à vous mamanges du monde entier.
Revenir en haut Aller en bas
yasmine c



Nombre de messages: 102
Age: 34
Localisation: Belgique
Je suis: Maman de
Ange(s): Gabriel
Décédé(e) à: 20 semaines
Le: 12/01/10
Date d'inscription: 19/02/2010

MessageSujet: re: voici l'histoire de ma petite emilie   Dim 7 Mar - 3:13

bonjour Ophélia,
Encore une histoire bien triste où le sort s'acharne plusieurs fois ds la même famille.
Bon courage pour ces moments difficiles.
Je t'envoie pleins d'ondes positives
Biz à toi et ton ange Emilie

Yasmine mamanges de mon amour Gabriel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cris



Nombre de messages: 839
Localisation: (france)
Je suis: Maman de
Ange(s): mes 3AMOURS
Décédé(e) à: 20 semaines mon fils
et 24sa mes jumelles
Le: le 19/01/2010
le 11/03/2011

Date d'inscription: 21/02/2010

MessageSujet: Re: Voici l'histoire de ma petite Emilie   Dim 7 Mar - 12:06

que de malheur...ton histoir me touche enormement...

je pense qu il sait passer quelque chose dans l aire ce 17janvier...
cé a cette date que mon col cé ouvert et qu on a rien pu faire...j ai accouché 2jours plutard...je n etait qu a 20sa donc pas viable...
le meme jour 2des amies avec qui j etait ce son cassé les jambes...yavait un truc dans l aire...des mauvaise ondes...malheureusement cé tombé sur nous...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lyne4



Nombre de messages: 21
Localisation: paris
Je suis: Maman de
Ange(s): Samuel
Décédé(e) à: décédé à 41 semaines
Le: décédé le 2 novembre et accouché le 4 novembre 2009
Date d'inscription: 23/01/2010

MessageSujet: Voici l'histoire de ma petite Emilie   Dim 7 Mar - 15:25

je comprend tant ta douleur et ton désespoir de perdre ta petite princesse
cela déchire nos coeurs , on a du mal à comprendre pourquoi ils doivent partir
nous quittés ,
ton histoire m'a beaucoup touché et je vous souhaite à toi ,ton mari et ton petit garçon
beaucoup de bonheurs et du courage pour la suite .....

bise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CECE08



Nombre de messages: 748
Age: 29
Localisation: SEDAN/FRANCE
Je suis: Maman de
Ange(s): LENA
Décédé(e) à: 15 SEMAINES DE GROSSESSE
Le: 11/08/09
Date d'inscription: 12/08/2009

MessageSujet: Re: Voici l'histoire de ma petite Emilie   Dim 7 Mar - 15:47

Qu il est triste de voir un nouveau petit ange rejoindre les autres.J en ai les larmes a chaque fois que je lit une nouvelle histoire.Je suis vraiment desole pour ta petite emilie et je suis de tout coeur avec vous dans cette terrible epreuve
Je vous souhaite beaucoup de courage
gros bisous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
StefGir07



Nombre de messages: 83
Age: 29
Localisation: Beauce
Je suis: Maman de
Ange(s): Gabriel Arsenault
Décédé(e) à: 55 jours de vie
Le: 15/02/2010
Date d'inscription: 22/02/2010

MessageSujet: Re: Voici l'histoire de ma petite Emilie   Lun 8 Mar - 12:31

Bonjour
Ton histoire me touche beaucoup car mon petit Gabriel était hypotonique lui aussi mais nous on ne sait toujours pas pourquoi.
Il est décédé à 55 jours de vie et comme toi je l'ai tenue dans mes bras jusqu'à la fin, je n'oublierais jamais ce dernier souffle
moi aussi. Je te dit bon courage et de ne pas culpabilisé ca ne donne rien. Je suis de tout coeur avec toi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Voici l'histoire de ma petite Emilie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nos Petits Anges au Paradis :: DEUIL PÉRINATAL :: TÉMOIGNAGES-