DEUIL PÉRINATAL - SITE OFFICIEL
 
AccueilGalerieFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez | 
 

 Difficile à l'hotpital

Aller en bas 
AuteurMessage
Katleila

avatar

Nombre de messages : 380
Age : 37
Localisation : Lévis
Je suis : Maman de
Ange(s) : Poussière d'ange,

Mon petit Ange Elliot

Décédé(e) à :
12 semaines,

29 semaines

Le :
03/08/2001,

24/03/2010 à 23h50
Date d'inscription : 02/04/2010

MessageSujet: Difficile à l'hotpital   Ven 14 Mai - 12:57

Je suis vraiment fâché, découragé et je pense que ça va me faire du bien de vous le partager. Je pense que ça va être long mon histoire.

Je suis allée à l'hopital, à la clinique d'abord qui préfèrait que j'aille à l'hopital, parce que j'avais le coeur qui s'emballait il y a 2-3 semaines que ça commencé de temps à autre mais là c'est presque tout le temps. Donc ça m'inquiétait. J'ai demandé à mon chum de m'accompagner parce que je ne voulais surtout pas aller à l'hopital toute seule(Elliot y est mort là).

Donc pour commencer tu vas t'inscrire et ensuite tu vas au triage. Mais là au triage incapable de rentrer (une crise de panique commence parce que c'est ça que j'ai finalement), dans l'autre partie séparer par un drap dans la salle il y a un bébé et il pleure. Je m'effondre, j'éclate plutôt. Mon chum explique la situation et demande si on peut pas être dans une autre salle. Ils comprennent et m'installe ailleurs. Ensuite il m'explique qu'ils vont me coucher et faire différente analyse, cardiaque, sanguin... Il m'amène à l'endroit très stratégique, un bébé un peu plus loin pleure (j'ai su qu'il essayait de le piquer). Je me sens encore moins bien que lorsque j'étais à la maison, je me dis que je n'aurais jamais du venir. Finalement le médecin m'explique que c'est des crises de paniques, ils vont quand même faire d'autres analyses pour s'assurer que tout le reste est beau. Mon chum est avec moi, il essaie de me changer les idées, on parle, je commence à relaxer petit à petit malgré le bébé qui pleure. L'infirmière arrive maintenant pour me dire que mon chum doit quitter, c'est le règlement. Ma crise reprend de plus belle, je peux pas rester toute seule à entendre le bébé pleurer, personne essayer de me changer les idées, je suis en train de capoter. Finalement l'infirmière permet qu'il reste encore. Il me donne un activan pour me calmer et mon chum essaie de faire tout ce qui peut pour m'aider à me détendre. Une fois détendu, l'infirmière en chef ou la coordonnatrice, nous annonce que maintenant mon chum doit quitter, j'essaie de lui expliquer, rien à faire c'est le réglement il nous permit quelques minutes pas plus. Là c'est le coup finale, je capote et je me dis on jouera pas au fou comme ça toute la journée. Je dis à mon chum qu'on s'en va, il essaie de me rasssurer qu'il reviendra.... Ça marche pas, je suis pire à l'hopital que chez nous. Finalement j'ai signé la décharge, j'ai demandé à voir le medecin pour au moins avoir la prescription de ma crise de panique ou du moins pour m'aider à me relaxer. Rien à faire ils ne sont plus responsable.

Je me suis sentie comme une machine totalement, on lui donne 5 minutes c'est correct, il on pas compris qu'en refusant la présence de mon chum ça ne fesait que rempirer ma crise de panique. Vraiment le système est tout croche. J'en veux à personne personnellement (une ifirmière à été vraiment gentille en me disant de ne pas me sentir coupable de comment je le vivais, parce que je devenais limite colère et profonde tristesse), mais j'en veux à la façon que ça fonctionne, le système, le réglèment.

Là j'ai laissé un message à la travailleuse sociale que je vois, peut-être qu'elle pourra me trouver quelqu'un qui pourra me prescrire quelque chose pour me relaxer parce que je suis encore en pleine crise, ça commence à diminuer, mais je veux pas passer la fin de semaine comme ça avec les filles. Je veux pas qu'elles me voient comme ça.

Désolé pour mon long message, mais ça m'a fait du bien de pouvoir vous le partager.

Courage à vous toutes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Katleila

avatar

Nombre de messages : 380
Age : 37
Localisation : Lévis
Je suis : Maman de
Ange(s) : Poussière d'ange,

Mon petit Ange Elliot

Décédé(e) à :
12 semaines,

29 semaines

Le :
03/08/2001,

24/03/2010 à 23h50
Date d'inscription : 02/04/2010

MessageSujet: Re: Difficile à l'hotpital   Ven 14 Mai - 19:11

Je voulais ajouter que tout le monde en général est très bien compréhensif, mon gynécologue m'a finalement rappellé cet après-midi.Il m'a écouté raconté toute mon histoire et il m'a prescrit du Activan pour m'aider lors des épisodes d'anxiété. De plus comme il ne peut vraiment me suivre pour cette situation, il m'a référé à un psychologue à l'hopital en urgence (2 semaine). Quand je suis allée chercher ma prescription la secrétaire était déjà en train de le faxer à l'hopital, pour que ma demande soit rentré au plus tôt. Ils ont été vraiment gentil.

D'autres personnes aussi on été très gentille avec moi, j'ai appellé l'animatrice du groupe d'entraide et elle a pris le temps de m'écouter. Et elle m'a même expliqué différents trucs pour essayer de faire passer la crise. De plus elle a pris en note mon expérience et elle va à ce même hopital la semaine prochaine et elle veut vérifier c'est quoi leur façon de faire dans ces cas-là.

C'est mon conjoint qui a été le plus patient. Il n'est pas retourné travaillé et on a regardé un film ensemble, il m'a même proposé de me faire couler un bain, j'ai préféré continué à être collé sur lui.

C'était simplement pour vous dire que dès fois on pense que ç'est une des pires journées de nos vies qui nous arrive (ce matin c'était vraiment le cas pour moi), et bien souvent il y a des personnes qu'on ne voit pas mais qui sont là pour nous et qui peuvent nous aider à leur façon.

Courage les mamanange lors des journées plus grises.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Difficile à l'hotpital   Dim 16 Mai - 9:42

Je suis contente de savoir que tu as trouvé des gens qui ont pris ta situation au sérieux et ont fait en sorte de t'aider du mieux qu'ils le peuvent. Malheureusement, à l'hôpital, les gens ne comprennent pas toujours comment on peut se sentir et hônnetement, c'était ridicule de demander à ton conjoint de partir vu que c'est seulement lui qui réussissait à te calmer.

Bonne chance pour la suite. Je pense à toi...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Difficile à l'hotpital   Dim 16 Mai - 10:18

Je sais exactement ce que tu vis, je fais moi aussi des crises d'anxiété. Mercredi dernier je suis allée aux urgences, ça n'allait pas du tout. Je voyais des bébés et des poussettes partout, j'en pouvais plus, c'était insupportable. Par contre, mon chum et le personnel médical a été extraordinaire, ça m'a aidé.

En lisant ton expérience à l'hôpital j'avais l'impression que c'était un copier/coller de la mienne, alors voilà pourquoi je réponds à ce post.

Faut pas lâcher même dans les moments difficiles, avec le temps on aura des jours meilleurs !

Soleil12
Revenir en haut Aller en bas
Katleila

avatar

Nombre de messages : 380
Age : 37
Localisation : Lévis
Je suis : Maman de
Ange(s) : Poussière d'ange,

Mon petit Ange Elliot

Décédé(e) à :
12 semaines,

29 semaines

Le :
03/08/2001,

24/03/2010 à 23h50
Date d'inscription : 02/04/2010

MessageSujet: Re: Difficile à l'hotpital   Dim 16 Mai - 13:46

Merci de me comprendre, ça fait du bien de sentir qu'on est normal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Difficile à l'hotpital
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nos Petits Anges au Paradis :: DEUIL PÉRINATAL :: GÉNÉRAL-
Sauter vers: