DEUIL PÉRINATAL - SITE OFFICIEL
 
AccueilGalerieFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez | 
 

 Léon, mort né à 41SA+4J

Aller en bas 
AuteurMessage
xavanne



Nombre de messages : 20
Age : 37
Localisation : moselle
Je suis : Maman de
Ange(s) : Léon
Décédé(e) à : 41SA + 4J
Le : 03/05/2010
Date d'inscription : 22/05/2010

MessageSujet: Léon, mort né à 41SA+4J   Dim 23 Mai - 4:31

Notre fils Léon est mort né le 3 mai
2010, à 41SA +4j.

Ca fait 17 jours maintenant, et j'ai besoin d'écrire ce qui s'est passé et de le mettre sur ce forum, un
peu comme on jette une bouteille à la mer, avec juste la certitude que son histoire sera lue. Je suis déjà maman d'un merveilleux petit bonhomme, Jules, qui aura bientôt 3 ans. Ma 1ère grossesse avait déjà été loin d'être idyllique et je souhaitais tellement que celle-ci soit différente !

Pour mon 1er fils, le gynéco avait repéré vers 6 mois une anomalie de croissance du lobe cérébral
gauche et pendant près de 2 mois, notre vie s'est arrêtée. Examens au CHU, nouvelles échographies : on ne sait pas si c'est grave ou non, revenez dans 2 semaines, on y verra plus clair, on peut encore rien dire, etc... Vers 8 mois, on nous demande même comment on se positionne par rapport à l'IMG, vu qu'en l'état actuel des choses, il y a 20% de chance que notre fils soit débile léger.

Pendant 2 mois, nous n'osons plus poursuivre l'aménagement de sa chambre, nous espérons, c'est tout. Heureusement, quelques semaines avant la DPA, on nous annonce que tout est rentré dans l'ordre, que le lobe cérébral de Jules n'est plus trop gros, qu'il a du avoir une croissance dysharmonique et qu'il n'y a plus rien à craindre.

Avec mon mari, nous revivons, la date de l'accouchement arrive, Jules n'est pas pressé : il ne veut pas descendre, alors le gynéco le provoque, et là, mon petit bonhomme se présente en face (une présentation assez rare). Le gynéco décide donc une césa en urgence, et 45 minutes après, on dépose dans nos bras le plus merveilleux des bébés. Nous sommes des
parents comblés....

Très vite, nous avons envie d'un nouvel enfant. Et début septembre 2009, j'apprends que je suis à
nouveau enceinte et que notre futur enfant est prévu pour le 29 avril 2010. Ce coup-ci, ma grossesse se déroule sans aucun problème. Toutes les échos, les monitos sont excellents. Je me sens sereine et vraiment moins angoissée que la dernière fois. En plus, 3 autres de mes amies sont enceintes en même temps que moi, et nous devons toute accoucher en avril 2010. Bref, 9 mois de bonheur et de complicité au programme.

Toutefois, mon mari et moi aimerions vraiment vivre un accouchement par voie basse (nous avons été très frustré par la césarienne...). Je change donc de gynéco (qui a une franche tendance à faire des césariennes), je change aussi de maternité et me dirige vers une équipe qui privilégie la voie
basse (même pour des présentations en face!) et qui me semble bien plus "humaine" que l'autre.

Mon nouveau gynéco m'explique qu'après une césarienne, il ne peut pas me garantir une voie basse, mais qu'on essaiera, dans la mesure où ça ne met personne en danger.
J'ai confiance en lui....

Vers 8 mois, Léon est en siège complet (j'ai pas de bol sur les présentations de mes enfants), mais
à force de mouvement de yoga, il réussit à se mettre la tête en bas. Par contre, rien à faire, le col ne s'ouvre pas et mon fils ne s'engage pas.

La DPA arrive et toujours rien. Je fais des monitos tous les jours, tout est normal. Mon fils est estimé à 3kg500 et 50 cm. Ses constantes sont normales. Le gynéco me dit qu'il vaut parfois mieux laisser faire la nature et je suis bien d'accord avec lui. Je caresse encore l'espoir que mon bébé va
s'engager et que je pourrai accoucher naturellement.

A J+2, nouveau monito : parfaitement normal, mais là, le gynéco me dit que si à J+5, rien ne s'est
passé, il faudra le déclencher. Il me demande donc de me présenter à la maternité le soir du J+4 et déclenchement prévu tôt le lendemain.

Ce fameux lundi 3 mai, je rends une dernière visite à ma sage femme (qui est aussi une amie et qui m'a fait un super suivi de grossesse). Vers 15h30, elle me fait un examen, histoire de voir si Léon n'aurait pas eu la bonne idée de descendre, mais non ! Elle me met sous monitoring une dizaine de
minutes, plus pour me faire plaisir que parce qu'elle est inquiète. J'entends son petit cœur battre, je le sens bouger dans mon ventre. Bref, tout est OK. On boit un dernier café ensemble, on discute une
petite demi heure et vers 17h30, je rentre à la maternité où mon mari me rejoint.

Là, la sage femme me fait l'examen d'entrée : Léon est toujours haut et le col n'est ouvert qu'à 1
doigt. Elle me fait encore un monito de contrôle, et là, par contre, ça s'affole : le cœur de Léon oscille entre 50 et 150. Je lui explique que j'ai eu un monito moins de 2 heures avant et que
tout allait bien : elle conclue à une souffrance fœtale, appelle le gynéco de garde qui décide d'une césarienne en urgence (encore!), histoire de ne prendre aucun risque.

Rebelotte, me voilà au bloc. Je reste philosophe, mon fils sera là d'ici une demi heure (tant pis pour la voie basse). J'ai un grand sourire sur le visage. L'équipe me trouve courageuse, on bavarde, on rigole. Ils interviennent vite et personne n'est vraiment inquiet. La routine, quoi !

L'intervention se passe bien : le chirurgien m'annonce qu'il est entrain de le sortir. Je suis aux
anges. Mais je ne l'entends pas crier. Je ne m'inquiète toujours pas. Je n'attends qu'une chose, que la sage femme vienne me le poser dans les bras. Et puis, progressivement, le silence s'installe.
Autour de moi, il n'y a plus personne, seulement le chirurgien entrain de me recoudre.

Au fur et à mesure que le temps passe, je sens qu'il y a un problème, et au bout de quelques minutes, je SAIS qu'il est mort, mais personne n'est là pour me le dire.

J'interpelle le chirurgien (que je ne vois pas) et je lui dis que s'il ne me dit pas ce qui se passe, je
vais lui faire une crise de nerfs, là, sur sa table d'opération, malgré son anesthésie....Il me répond qu'il ne sait rien, que là, l'urgence, c'est de finir l'opération. Que quelqu'un va venir.
Les minutes s'égrenent dans le silence. Je pleure et je sais que Léon est mort. La pédiatre arrive et me dit ce que je sais déjà : il est mort ! Je sombre et m'entends hurler. Je veux
mon mari, là, tout de suite. La sage femme en pleurs dépose le corps sans vie de mon fils dans mes bras et va chercher mon mari. Je le tiens dans mes bras : il est superbe : le portrait craché de son
frère, mais en rouquin. Je le caresse, mais il est déjà si loin. Mon mari arrive, détruit. Il regarde Léon, mais ne pourra jamais le prendre dans ses bras, c'est trop dur.

On nous amène en salle de réveil.

Mon fils est nu contre moi : je le regarde, le caresse, tente de lui donner tout l'amour possible. Mais
ce n'est qu'une illusion. Il est mort et nous décidons de le rendre aux sages femmes, après lui avoir dit adieu.

Après , tout s'enchaîne : la demande d'autopsie, les papiers pour l'acte d'enfant sans vie, le retour
dans la chambre. Là, les médecins nous expliquent qu'en fait, Léon était déjà mort lors du dernier monitoring, que c'est en fait mon cœur qu'ils ont capté au monitoring et que c'est pour ça que
c'était aussi irrégulier. L'explication : un nœud hyper serré dans le cordon. Ils m'assurent qu'il n'a pas souffert, que mon fils est mort en moins de 30 secondes, et qu'il n'y avait rien à faire.
Pourquoi ce putain de nœud s'est-il serré d'un coup? On ne le saura jamais. C'est extrêmement rare et ils appellent ça la fatalité.

Dans la chambre, j'entends d'autres bébés qui pleurent. Moi, je n'ai jamais entendu Léon pleurer. Je
n'aurai même pas vu ses yeux. Mon cœur hurle, mon ventre est vide, mes bras aussi. La vie ne m'a jamais semblé aussi vide de sens.

Ce soir là, la sage femme qui s'est occupée de Léon vient nous trouver et nous dit en pleurs qu'en
moyenne, un couple sur deux ne résiste pas à la mort d'un enfant, surtout lorsqu'elle arrive à ce stade de la grossesse. Elle nous fait promettre de rester unis et de continuer à s'aimer très fort.
C'est la première promesse que nous nous faisons avec mon mari. Nous nous aimons profondément et nous ne laisserons pas ce drame briser le peu qui nous reste. Et puis, nous nous promettons aussi de ne pas nous laisser aller à la haine, à la colère, à la recherche désespérée d'un responsable, d'un coupable (d'ailleurs, il n'y en a pas). Enfin, nous nous promettons de retourner le plus vite possible
vers la vie. Nous avons un fils qui a besoin de nous. Et déjà,quelques heures après, nous nous promettons de faire un 3ème enfant, qui ne remplacera jamais Léon, mais qui sera un jour pour
notre famille le symbole de l'espoir retrouvé et du bonheur.

Je vous raconterai peut être à un autre moment l'incinération, la dispersion des cendres de notre
fils. Autant de moments insupportables, mais qui constituent des étapes importantes pour nous dans le deuil de ce p'tit bout d'homme que nous avons désiré, attendu et chéri pendant plus de 9 mois.

Léon est mort dans mon ventre le 3 mai 2010, entre 16h et 17h30 et je ne m'en suis pas rendue compte. Depuis, je me repasse en boucle chaque moment de cette heure et demie
et je cherche quel mouvement j'ai bien pu faire pour que le nœud se serre. Je sais bien que c'est stupide, mais je n'arrive pas à m'en empêcher. Je me sens tellement coupable et j'enrage sur le timing. Et si j'étais arrivée à la maternité une heure plus tôt, au lieu de boire le café avec mon amie. Et si je n'avais pas autant insisté pour un accouchement par voie basse. Et si, et si...

Les médecins m'affirment qu'il n'y avait aucune raison de le déclencher, ni de faire une césarienne
avant le moment prévu. Et que de toute façon, même si le cordon s'était serré à la maternité, ils n'auraient rien pu faire, vu la vitesse à laquelle le bébé meurt dans ces cas là. Mais je ne peux
m'empêcher d'enrager. Encore dans la voiture, en me rendant à la maternité, je l'ai senti me donner des coups de pieds, les derniers...

Depuis, j'ai pleuré, mais aujourd'hui, j'ai l'impression de n'avoir plus de larmes. Seulement un grand vide tout autour de moi. J'ai froid en permanence. Léon, ta présence nous manque tellement.

Serrer le corps sans vie de son enfant est sans doute la pire chose qu'il peut arriver à des parents.
C'était notre hantise depuis toujours et pourtant nous l'avons vécu.
Comment se relever de ça ? Nous cherchons.

Dans notre malheur, nous avons une chance inestimable, celle d'être merveilleusement entourés. La
petite vingtaine d'amis qui gravite autour de nous a été exceptionnelle. Depuis la mort de Léon, ils se relaient pour ne jamais nous laisser seuls plus d'une demi journée. Même si cela peut choquer, j'ai besoin d'eux, de leur raconter ce qui s'est passé, de rabâcher encore et encore, pour sortir la douleur de mon corps et de ma tête. Je crois que c'est comme ça que nous arriverons à
faire notre deuil. Et puis, en en parlant, je donne à Léon une réalité, une place parmi nous, et ça, j'en ai besoin.
Je ne peux pas faire comme s'il ne s'était rien passé.

Léon, tu as une place parmi nous, dans nos cœurs et dans nos vies à tous. Tu es à jamais notre deuxième fils.

Face aux nouveaux bébés de mes amies, je reste indifférente. J'ai eu besoin très vite de les prendre dans mes bras, histoire de voir si cela m'était insupportable, mais en fait, je suis juste heureuse pour leurs parents. Heureuse qu'il ne leur soit pas arrivé la même chose qu'à nous. Et puis, mon cœur
ne hurle pas l'absence d'un bébé en général, mais celle de mon fils, Léon.

Avec mon mari, nous entamons un suivi psychologique. Ce sera long, mais nous allons nous redresser, pour Jules et pour Léon. On le leur doit.

Désolée de la longueur de mon témoignage, mais ça m'a fait du bien.

Anne, maman de Jules et de Léon, nos
deux fils adorés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
katty

avatar

Nombre de messages : 525
Age : 32
Localisation : lyon
Je suis : Maman de
Ange(s) : Lucas, mon fils, mon amour, mon petit ange
Décédé(e) à : 33 SA de grossesse
Le : le 9/02/2010 à 17h01
Date d'inscription : 19/03/2010

MessageSujet: &   Dim 23 Mai - 5:38

Bonjour Anne,
malheureusement bienvenue ici
je viens de lire ton histoire, je suis si triste pour toi ton mari , Léon et son grand frere...
la vie est si injuste et bascule si vite parfois
parle de ton Ange autant que tu veux, crie ta douleur et ta peine aussi, n'hesite pas a venir ici, il y aura toujours une mamange pour te repondre!
Petit Léon veille sur ta maman, ton papa et ton grand frere Jules, envoie leur un petit peu de force, ils t'aiment tellement
Je t'envoi pleins de courage et toute mon affection si tu as besoin de parlé ou quoique ce soit n'hesite pas
grosses bises
Katty
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nalisarah

avatar

Nombre de messages : 525
Age : 34
Localisation : bourg en bresse
Je suis : Maman de
Ange(s) : Sarah
Décédé(e) à : 40 semaines de grossesse + 3 jours
Le : 29/01/2009 à 05h10

Maman comblée de Matthieu 7 ans et en attente de bébé espoir
Date d'inscription : 30/09/2009

MessageSujet: Re: Léon, mort né à 41SA+4J   Dim 23 Mai - 12:08

Bonjour chère mamange
Je suis tellement triste pour toi.
J'ai vécu la même chose il y a 16 mois, ma fille est née à terme avec un noeud autour du cou, elle est décédée quelques heures avant de naitre sans que je m'en rende compte.
J'ai passé de nombreux mois à retourner le problème dans ma tête, je m'en veux tellement encore de ne pas avoir senti que quelque chose de terrible se passait.
Je veux simplement te dire que l'apaisement sera long, que tu te poseras longtemps ces questions mais que tu n'y es pour rien.
C'est malheureusement la faute à la fatalité et tu n'es coupable de rien.
Je t'envoie plein de courage et de tendres pensées à Léon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
babouillette

avatar

Nombre de messages : 2485
Age : 34
Localisation : dunkerque (france)
Je suis : Maman de
Ange(s) : Léa et une poussière d'ange
Décédé(e) à : 26 SA; 10 SA
Le : 30 Août 2008; 9 avril 2009
Date d'inscription : 15/01/2009

MessageSujet: Re: Léon, mort né à 41SA+4J   Dim 23 Mai - 13:44

Ton histoire m'a bouleversé, je te trouve bien courageuse, la manière dont tu racontes les évènements, on sent vraiment que tu as déjà fait du chemin...

Je vous souhaite beaucoup de courage à tous les deux, votre petit léon aura toujours une grande place dans votre cœur, je pense fort à lui...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
xavanne



Nombre de messages : 20
Age : 37
Localisation : moselle
Je suis : Maman de
Ange(s) : Léon
Décédé(e) à : 41SA + 4J
Le : 03/05/2010
Date d'inscription : 22/05/2010

MessageSujet: Re: Léon, mort né à 41SA+4J   Mar 25 Mai - 4:15

Merci les filles pour vos messages de soutien.

Je ne sais pas si j'ai fait du chemin. Je pleure tous les jours mais j'ai l'impression que si j'ouvre vraiment les vannes, je n'arriverai plus à m'arrêter et que je vais me mettre à hurler et rester prostrée.
Je sais bien qu'il faudra que ça sorte un jour...

Chaque jour qui passe m'éloigne un peu de Léon et ça me fait mal. Pour l'instant, je ne me sens plus coupable. Mais j'ai tellement de mal à affronter le regard des autres.

Heureusement que mon mari est là. Il est formidable, même si je ne lui dis peut être pas assez. Et pourtant, je sais qu'il souffre terriblement lui aussi.
Les gens ne se rendent pas compte qu'un papa peut avoir aussi mal qu'une maman.

Il faut absolument que je reprenne le boulot. Je crois que ça m'aidera à ne plus ressasser à longueur de journée et à continuer à me tourner vers la vie.

Nous rêvons déjà tellement d'un 3ème enfant (qui ne remplacera pas Léon, mais qui sera la continuité de nos projets familiaux), mais pour moi, il faudra attendre au moins 6 mois (vu que j'ai eu une césarienne). C'est peut être mieux ainsi.

Léon, mon bébé, mon fils, je t'aime et je pense à toi à chaque instant.
Le plus dur, c'est d'arrêter d'imaginer ce que serait notre vie si tu avais été là.

Anne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
maty

avatar

Nombre de messages : 55
Age : 32
Localisation : villeurbanne
Je suis : Maman de
Ange(s) : Gabriel
Décédé(e) à : 15 SG
Le : 14/05/2010
Date d'inscription : 19/05/2010

MessageSujet: Re: Léon, mort né à 41SA+4J   Mar 25 Mai - 4:31

Citation :
Le plus dur, c'est d'arrêter d'imaginer ce que serait notre vie si tu
avais été là.

Exactement. C'est surement ça le plus dur.

Je suis tellement désolée de ce qui t'arrive. Que la vie peut-être laide parfois. Après un tel deuil et une telle douleur il faut savoir trouver sa beauté dans chaque petits moments. Un bain avec ton petit Jules ou ton grand Jules !! Une fleur qui éclot, une étoile qui brille de mille feu (c'est surement ton enfant qui rit)...

J'espère que ton cœur sera bientôt un peu léger.
Courage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
madani

avatar

Nombre de messages : 306
Age : 45
Localisation : dainville (PAS DE CALAIS)
Je suis : Maman de
Ange(s) : Ismaël
Décédé(e) à : 2 JOURS
Le : 02122008
Date d'inscription : 17/12/2008

MessageSujet: Re: Léon, mort né à 41SA+4J   Mar 25 Mai - 4:34

ton témoignage m'a bouleversé. Je n'en trouve même plus les mots... J'ai connu des moments identiques aux tiens.. Ca pourrait être mon histoire à peu de chose près...
Bon courage
Rébecca
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
xavanne



Nombre de messages : 20
Age : 37
Localisation : moselle
Je suis : Maman de
Ange(s) : Léon
Décédé(e) à : 41SA + 4J
Le : 03/05/2010
Date d'inscription : 22/05/2010

MessageSujet: Re: Léon, mort né à 41SA+4J   Mar 25 Mai - 8:53

Désolée, Rebecca, si j'ai réveillé en toi des souvenirs affreux. Ce n'était pas mon intention, mais pour l'instant, il faut que ça sorte.

Après, je me sens mieux et je peux suivre les conseils de Maty et essayer de chercher un peu de bonheur là où il y en a : avec mon fils et mon mari.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mamange Emilie

avatar

Nombre de messages : 93
Age : 38
Localisation : Nîmes (FRANCE)
Je suis : Maman de
Ange(s) : Victoire
Décédé(e) à : 36 semaines et 4 jours
Le : 6 octobre 2009
Date d'inscription : 03/01/2010

MessageSujet: a   Mar 25 Mai - 9:16

Anne

je suis désolée de lire qu'un nouvel ange est parti au ciel......je sais comme cette épreuve est dure et inhumaine!
j'ai perdu ma petite Victoire la veille de mon déclanchement et je l'ai appris juste avant d'accoucher et je me souviens avoir eu envie de mourir juste pour aller la rejoindre....
la vie est injuste et 'apporte pas souvent de réponses à nos questions (nous n'avons jamais su pourquoi...) mais nous devons nous accrocher en mémoire de nos petits partis trop tôt.
saches que ton fils est auprès de toi pour la vie et que tu ne l'oublieras jamais et qu'avec le temps le souvenir sera moins pénible et que tu réussiras à surmonter cette épreuve et à sourire sereinement à ton fils.
il y a des "caps" à passer, le premier est celui des 2 mois où les pleurs cessent et où la vie reprend doucement ses droits.
cela fait bientot 8 mois et je suis enceinte de 23 sa, j'arrive à sourire à mon ange et à vivre en paix.
le secret pour se reconstruire c'est l'amour, l'amour de ton homme, de ton fils Jules, de tes amis....raccroches toi à ça, moi c'était mon premier enfant, donc ce qui m'a sauvé c'est l'amour de mon mari!
courage Anne, ici tu trouveras toujours une oreille pour t'écouter
bises

Emilie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ANGELYNE7577

avatar

Nombre de messages : 844
Age : 41
Localisation : TETEGHEM (FRANCE)
Je suis : Maman de
Ange(s) : MAXENCE mon petit prince
Décédé(e) à : 21 S ET 5 JOURS
Le : 24/05/2008
Date d'inscription : 03/12/2008

MessageSujet: Re: Léon, mort né à 41SA+4J   Mar 25 Mai - 15:27

ton histoire est tellement emouvante
courage
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CECE08

avatar

Nombre de messages : 748
Age : 33
Localisation : SEDAN/FRANCE
Je suis : Maman de
Ange(s) : LENA
Décédé(e) à : 15 SEMAINES DE GROSSESSE
Le : 11/08/09
Date d'inscription : 12/08/2009

MessageSujet: Re: Léon, mort né à 41SA+4J   Mar 25 Mai - 16:03

Je viens de lire ton histoire et elle me touche beaucoup .Ca m attriste toujours tellement de voir un nouveau petit ange rejoindre le ciel.Je vous souhite beaucoup de courage
plein de tendresse
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cris

avatar

Nombre de messages : 943
Localisation : (france)
Je suis : Maman de
Ange(s) : mes 5 AMOURS
Décédé(e) à : - 20 semaines
- 25 sa(x2)
- 5 jours de vie
Le : -2010
-2011
-2015
Date d'inscription : 21/02/2010

MessageSujet: Re: Léon, mort né à 41SA+4J   Mar 25 Mai - 16:11

malhaureusement bienvenu parmis nous...
ton histoire me touche beaucoup...tellement de choses incompréhensive...
reste forte pour ton petit bout,explique lui bien ton resentit et tout ce qui se passe...
heureusement qu ils son la ils nous aide...
oin es la pour toi si tu as besoins...on es pas forcement bien non plus malheureusement mais on es la...
enorme pensé a ton ange...partit rejoindre les notres...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gaelle51



Nombre de messages : 4
Localisation : France
Je suis : Maman de
Ange(s) : Valentin
Décédé(e) à : 37 semaines de grossesse
Le : 02/04/2002
Date d'inscription : 07/12/2008

MessageSujet: Re: Léon, mort né à 41SA+4J   Mar 25 Mai - 16:25

Bonsoir Anne,

Je suis désolée de te connaitre dans de telles ciconstances. Je ne reponds que rarement car ça fait longtemps que je viens ici mais ton message m'a interpelé. En effet, mon fils aîné est décédé à cause d'un noeud au cordon très serré aussi. J'ai eu une grossesse idyllique, puis, brusquement, je ne l'ai plus senti bougé. Il s'était envolé. Tout s'est ensuite enchaîné. L'accouchement, l'enterrement... C'était le 2 avril 2002. Valentin aurait 8 ans...

Le temps fait son oeuvre, mais nous n'oublions jamais et la douleur refait surface par moment.

Je te souhaite beaucoup de courage et n'hésite pas à venir aussi souvent que tu en as besoin. Ca fait tellement du bien de pouvoir parler de nos anges.

Tendres penées à Léon.

Gaëlle, maman de Valentin*, Pierre-Louis (7 ans), Juliette (5 ans) et Benjamin (21 mois)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
xavanne



Nombre de messages : 20
Age : 37
Localisation : moselle
Je suis : Maman de
Ange(s) : Léon
Décédé(e) à : 41SA + 4J
Le : 03/05/2010
Date d'inscription : 22/05/2010

MessageSujet: Re: Léon, mort né à 41SA+4J   Mer 26 Mai - 3:46

Merci les filles pour vos petits mots. Les lire me fait du bien et puis, je suis émue que d'autres aient une pensée pour mon petit Léon.
Tu existes dans nos cœurs et nos têtes, mon petit amour.

J'ai pas bien la forme ce matin.
Je sais pas si ça vous faisait la même impression, mais la nuit, je dors plutôt bien (contrairement au début), et chaque matin, je me réveille avec une impression de mal être, dans mon corps et ma tête. Et d'un coup, ça me tombe dessus et je me rappelle que notre fils est mort. C'est comme si chaque matin, je redécouvrais toute l'horreur de la chose....
Est-ce que cette impression finit par passer ?
J'ai jamais eu l'impression d'être dans le déni de la mort de mon fils (une fois qu'on a serré son corps sans vie dans ses bras, impossible de nier), mais peut être qu'inconsciemment, dans mon sommeil, je refuse de l'accepter.

Bon, une bonne nouvelle, tout de même, j'ai eu l'autorisation de reprendre mon travail lundi matin. Je crois que me remettre dans le quotidien m'aidera à affronter ces moments difficiles. Enfin, j'espère.

Amitiés et courage à nous toutes, qui n'oublieront jamais.

Anne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mqry29

avatar

Nombre de messages : 1011
Age : 34
Localisation : bretagne france
Je suis : Maman de
Ange(s) : matilin mon petit ange qui a mis ses ailes beaucoup trop tôt.

Décédé(e) à : 35 semaines
Le : 30 septembre 2008
Parce qu'une vie aussi brève soit elle laisse son empreinte.
Date d'inscription : 05/12/2008

MessageSujet: Re: Léon, mort né à 41SA+4J   Mer 26 Mai - 6:10

Bonjour

ton témoignage ma bcp émue et j ai bcp pleuré, j ai moi même perdu un bébé duite a un nœuds dans le cordon tu es la première maman avec qui je parle qui avperdu son bébé devla leme façon que moi.


C est très rare mais il fallait des cas et malheureusement ces tomber sur nous.
J ai bcp culpabilisé seul le temps t appaise la douleur moins vif mais tu reste marquer comme au fer rouge une brulure qui reste en toi a jamais. Parfois la douleur est moindre et parfois douloureuse.

J ai revécu mon accouchement en lisant ton témoignage.

Nous notre couple est devenu plus fort nous avons bcp parlé , le dialogue est hyper important et surtout chaque personne vit son deuil a sa manière.

Si tu as besoin de parler nous sommes la, je suis la.

Cordialement

mary
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mon anges

avatar

Nombre de messages : 3734
Age : 38
Localisation : france
Je suis : Maman de
Ange(s) : mon fils B. mon petit homme
et
de 4 petites étoiles filantes
Décédé(e) à : 40 sa infarctus du placenta

8 sa 13 sa 9 sa 6 sa

Le : pour mon fils c'était en octobre 2009

1999 2004 2008 2010

Date d'inscription : 30/11/2009

MessageSujet: Re: Léon, mort né à 41SA+4J   Mer 26 Mai - 8:15

bonjour

j'espere que tu trouveras ici du réconfort
comme moi j'en ai trouvé grace aux mamans

moi aussi mon couple est devenus plus fort
c'est trés imporatnt
au début j'avais peur et j'ai même dit a mon mari quand nous avons appris la triste nouvelle qu'il pouvait me quitter
que je comprennais...

moi aussi par moments j'ai l'impression que tout ce qui sait passer n'est qu'un r^ve
mais avec le temps je l'accepte
je crois qu'il n'y a que ce"foutu" temps qui nous aidera a apprivoiser leurs absences

et puis quand ca ne va pas viens nous ecrire

pensées a votre ange Léon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
xavanne



Nombre de messages : 20
Age : 37
Localisation : moselle
Je suis : Maman de
Ange(s) : Léon
Décédé(e) à : 41SA + 4J
Le : 03/05/2010
Date d'inscription : 22/05/2010

MessageSujet: Re: Léon, mort né à 41SA+4J   Jeu 27 Mai - 14:32

Définitivement, je vais mal.
Jusque là, j'arrivais à peu près à me maîtriser, mais depuis 2 jours, je crois que je me prends le contre coup en pleine figure. Je pleure à tout bout de champ et sans aucune raison.

Je dois reprendre une formation professionnelle lundi (sur ma demande) pour 1 semaine et demi et ensuite, j'ai demandé à reprendre le boulot (je suis instit). Pour la formation, je crois que ça devrait aller. Au pire, si je craque, je sors.
Mais quant à reprendre avec mes élèves.... jusque là, je pensai que ce serait une bonne idée, mais j'ai peur de craquer devant eux, et là, pas possible de sortir. Je crois que j'ai un peu présumée de mes forces.
Je vais attendre de voir si ça dure ou si j'arrive à reprendre le dessus.

Je pensais que chaque jour qui passerait m'aiderai à aller mieux, mais je viens de comprendre qu'il y a des hauts et des bas. Et ça, je crois que ça ira en s'estompant, mais que ça sera toujours là.

Demain, je vais voir la psy avec mon homme. On verra bien ce qu'elle en pense.

Une tendre pensée à vous toutes et à vos bébés.

Anne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cris

avatar

Nombre de messages : 943
Localisation : (france)
Je suis : Maman de
Ange(s) : mes 5 AMOURS
Décédé(e) à : - 20 semaines
- 25 sa(x2)
- 5 jours de vie
Le : -2010
-2011
-2015
Date d'inscription : 21/02/2010

MessageSujet: Re: Léon, mort né à 41SA+4J   Jeu 27 Mai - 16:36

tu veux deja reprendre ton boulot? je suis etoné je trouve que cé tres tot quand meme...tu sais tu as le droiut au conges mat...
enfin toi seul cé ce qui es bien pour toi...
moi j ai repri au bout d un mois et demi et maintenant je regrette car ce fut tres dure...
biz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mon anges

avatar

Nombre de messages : 3734
Age : 38
Localisation : france
Je suis : Maman de
Ange(s) : mon fils B. mon petit homme
et
de 4 petites étoiles filantes
Décédé(e) à : 40 sa infarctus du placenta

8 sa 13 sa 9 sa 6 sa

Le : pour mon fils c'était en octobre 2009

1999 2004 2008 2010

Date d'inscription : 30/11/2009

MessageSujet: Re: Léon, mort né à 41SA+4J   Ven 28 Mai - 14:36

bonjour

moi aussi au début je voulais retravailler de suite
mais je me suis vite rendus compte que je ne pouvais pas
et j'ai même finis par quitté mon emplois
mais pour reprendre des études

il faut te laisser du temps ce maudit temps
laisse le chemin du deuil faire son chemin

pensées a votre ange
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Devalia

avatar

Nombre de messages : 780
Age : 30
Localisation : Chicoutimi, Qc
Je suis : Maman de
Ange(s) : Raphaël et une petite poussière d'étoile
Décédé(e) à : 2 jours/26 semaines de grossesse pour mon ange et 9 semaines pour ma poussière d'ange
Le : 07 aout 2008 et 30 nov 2010
Date d'inscription : 03/12/2008

MessageSujet: Re: Léon, mort né à 41SA+4J   Dim 30 Mai - 1:15

Bonjour Anne,

Ton histoire m,a vraiment boulversée... et je tenais à t'envoyer toutes mes ondes positives et mon courage....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yansylvie

avatar

Nombre de messages : 143
Age : 43
Localisation : MAISONS-ALFORT
Je suis : Maman de
Ange(s) : Arthur Elouan
Décédé(e) à : 37 semaines et 06 jours
Le : 17/09/2009
Date d'inscription : 04/11/2009

MessageSujet: Re: Léon, mort né à 41SA+4J   Dim 30 Mai - 1:25

Bonjour Xavanne la fatalité oui un mot souvent employé mais pas vraiment adapté .
Nos histoire se ressemblent le temps va vous aider, étrangement en te lisant j'avais l'impression de ressentir à nouveau tous ces sentiments qui nous ont envahis aussi ce jour là ...
Il est aussi vrai que le couple se trouve malgré lui misà l'épreuve mais seul le dialogue et la volonté d'y arriver aide.
Tu sembles avoir déjà franchie certaine épreuves, moi je n'ai toujours pas réussie à porter au creux de mes bras le bébé d'une autre et pourtant il y en a à la pelle autour de moi.
Comme je le dis toujours je ne peux pas vous empêcher d'être heureuse mais pa douleur est trop intense.
Le temps rendra ta douleur plus apaisante moins violente, et oui comme toi le stock de larmes fut vite épuisé...
En tout cas ta démarche sur le site est la bienvenue malgré tout.
Tu y trouveras je l'espère ce que j'ai aussi trouvé une écoute, tu ne seras jamais jugé, juste lu avec respect et les dialogues qui s'échangeront seront purs et simples.
Et très enrichissant.
Je vous envoie mes tendres pensées.
Sylvie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
xavanne



Nombre de messages : 20
Age : 37
Localisation : moselle
Je suis : Maman de
Ange(s) : Léon
Décédé(e) à : 41SA + 4J
Le : 03/05/2010
Date d'inscription : 22/05/2010

MessageSujet: Re: Léon, mort né à 41SA+4J   Mar 1 Juin - 11:45

Ben, ça y est, j'ai repris ma formation. J'ai du mal à me mettre dedans, mais au moins, ça m'évite de trainer toute la journée à ressasser à la maison. Par contre, je crois que je reprendrai pas le boulot après.

A nouveau, je n'ai plus de larmes. Je voudrai pleurer, mais je n'y arrive à nouveau plus. Lentement, la vie reprend ses droits, mais l'envie n'y est plus. En fait, tout me gonfle et les seules choses qui m'intéressent, ce sont mon fils et mon mec.
J'aimerai que le temps passe plus vite, mais ça ne fait que 1 mois que Léon nous a quitté et j'ai l'impression que le temps depuis s'est arrêté. Les minutes durent des heures et mon chagrin ne s'apaise pas.

On a été voir la psy avec mon homme. Elle a vraiment été super : elle nous a gardé près d'une heure et demie et nous a dit qu'on était sur la bonne voie. Si c'est ça la bonne voie, je sais pas ce qu'est la mauvaise, mais bon... On s'en sortira, on le sait, mais c'est vraiment dur.

Je me surprends à parler à Léon : le matin au réveil, dans ma voiture.... C'est très bizarre comme sensation. Est-ce que vous faites ça aussi ?

Et puis, j'ai de plus en plus besoin d'avoir sur moi quelque chose que me rappelle mon fils, de l'inscrire dans ma chair, de l'avoir avec moi. J'arrive pas bien à m'expliquer...., mais mon mari éprouve le même besoin.
Est-ce que certaine d'entre vous ont eu besoin de ça aussi ? J'avais d'abord penser à me faire une mèche blanche, mais c'est trop éphémère, alors, j'ai pensé à un tatouage. Quelque chose de joli et discret, mais qui nous rappellera toujours qu'il a été notre deuxième fils et qu'il était là.

Jeudi, ça fera un mois que Léon est décédé. Je pense que je vais aller à l'endroit où on a dispersé ses cendres...

Petit Léon, je t'aime et je ne t'oublie pas un instant

Anne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mon anges

avatar

Nombre de messages : 3734
Age : 38
Localisation : france
Je suis : Maman de
Ange(s) : mon fils B. mon petit homme
et
de 4 petites étoiles filantes
Décédé(e) à : 40 sa infarctus du placenta

8 sa 13 sa 9 sa 6 sa

Le : pour mon fils c'était en octobre 2009

1999 2004 2008 2010

Date d'inscription : 30/11/2009

MessageSujet: Re: Léon, mort né à 41SA+4J   Mar 1 Juin - 13:48

tu sais chacun avance de facon differente
moi aussi la psy me disait au début que malgrés tout j'avancais
et je ne voulais la croire mais avec la temps je me suis rendu compte que oui

et je te rassure je parle tous les jours a mon fils
et ce peut importe l'endroit ou je sois
l'mportant c'est que cela me fait du bien

moi par contre je pensais aussi me faire un tatouage mon mari aussi
mais pour le moment nous nous sommes faient tous les deux une médailles représentant un ange avec au dos son prénom et sa date de naissance et de mort
le tatouage j'y reflechis encore

mais faite ce que votre coeur vous dit
c'est la seule chose qui compte

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ttmary



Nombre de messages : 2
Localisation : lorraine
Je suis : Amie de
Ange(s) : xavanne maman de Leon
Décédé(e) à : 41 sa +4
Le : 3 mai 2010
Date d'inscription : 02/06/2010

MessageSujet: Re: Léon, mort né à 41SA+4J   Jeu 3 Juin - 16:10

une enorme pensée pour vous aujourd'hui
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
xavanne



Nombre de messages : 20
Age : 37
Localisation : moselle
Je suis : Maman de
Ange(s) : Léon
Décédé(e) à : 41SA + 4J
Le : 03/05/2010
Date d'inscription : 22/05/2010

MessageSujet: Re: Léon, mort né à 41SA+4J   Mer 9 Juin - 4:35

Un grand merci à Marie pour son soutien, sur ce forum, au téléphone et dans ma vie....

Jeudi dernier, je suis allée à l'endroit où nous avons répandu les cendres de Léon. Ca faisait un mois jour pour jour que notre fils était décédé.
Ca m'a fait un choc : le petit mot que je lui avais écrit était encore là. Les fleurs aussi; mais toutes fanées, desséchées. Ca, ca m'a fait très mal, car c'était à la fois un symbole de mort mais aussi du temps qui s'était écoulé et qui me séparait de mon fils. J'ai pleuré pendant près d'une demi heure, et puis, j'ai repris ma voiture et je suis allée chercher mon fils : retour à la vie.

Samedi, j'ai recroisé les gens d'une association avec qui je travaille. Moi qui pensait que tout le monde était au courant. Tu parles,ils me sont tombés dessus : Alors, il est où ton deuxième petit mec ?
J'ai dégluti et dit "Il est mort à l'accouchement" et je me suis effondrée en larmes et sauvée. J'ai rejoint mes amis et pleuré silencieusement pendant un bon bout de temps. A part une de mes amies qui vient d'avoir un bébé, tout le monde a fait comme s'ils ne voyaient rien. Même mon mari a semblé m'ignoré. Sur le chemin du retour, je pleure encore en silence.

Le lendemain, je demande à mon mari comment il va et pourquoi il n'a rien dit, rien fait. Là, il se fâche et me dit qu'il ne veut plus en parler pour l'instant, qu'il veut oublier ces images qui apparaissent par flash dans sa tête, qu'il faut que j'arrête de lui poser des questions, que s'il veut me parler, il le fera. Je suis d'abord choquée et je me sens trahie, mais au fur et à mesure de la discussion, je comprends que , contrairement à moi, en parler ravive sa douleur et qu'il s'est heurté à pleins de gens qui ont été maladroit (notamment, il ne supporte plus qu'on lui dise qu'on comprend. Non, les gens ne comprennent pas. Ou bien, il a abordé le sujet avec des amis et il a senti que les gens ne voulaient pas entendre ce qu'il avait à dire).
Malgré son silence, il souffre et je dois respecter sa manière de gérer sa douleur. Par contre, il m'a assuré que moi, je pouvais lui en parler quand je voulais, ce que j'ai fait.

Il m'a aussi dit qu'il n'avait pas voulu me prendre dans ses bras devant tout le monde le jour d'avant, car il savait que ça n'aurait fait qu'accentuer mes pleurs et il sait que je déteste me laisser aller devant les gens. Je comprends sa démarche et sur le coup, ça me fait mal, mais en fait, il a eu raison.

Depuis 2 ou 3 jours, je me sens plus apaisée. J'arrive à penser à Léon, à lui parler, à regarder ses photos se manière plus sereine. Ca me rend triste, bien sûre, mais je crois que petit à petit, j'arrive à accepter ce qui s'est passé. Bien sûr, prononcer la phrase "Léon est mort" sans me mettre à pleurer est encore impossible, mais j'ai l'impression de progresser.

Je crois que je commence à être prête à montrer les photos de notre fils à qui aura envie de les voir.

J'ai aussi l'impression d'avoir recentré mes priorités. Des choses qui m'énervaient ou me faisaient stresser avant me semblent maintenant futile.
Je relativise et les seules choses qui m'importent sont mon fils, mon mari, mes amis et nos futurs projets d'agrandir notre famille. Tout le reste, je m'en fous et peut être que ce n'est pas plus mal.
Ça reviendra avec le temps (ou pas, et ça aussi, je m'en fous)

Je prends le plaisir où il se trouve : en prenant mon fils dans mes bras, en serrant mon mari contre moi la nuit, en passant du temps avec les gens qui j'aime, en jardinant, en regardant les photos de Léon et en me disant qu'il était magnifique ... bref, dans les petits moments simples de la vie.

J'hésite entre la culpabilité de me sentir mieux et le soulagement de voir que progressivement, la vie reprend ses droits
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mamange de Maïli



Nombre de messages : 10
Localisation : valence
Je suis : Maman de
Ange(s) : Maïli
Décédé(e) à : 40 SA + 6jours
Le : 01/05/2010
Date d'inscription : 10/06/2010

MessageSujet: Re: Léon, mort né à 41SA+4J   Ven 11 Juin - 4:01

Bonjour,

Je vous écrit car il m'est arrivée la meme chose.Ma fille est morte-née le 01 mai 2010 à 00h25. Elle n'avait pas le cordon autour du cou.Mon compagnon et moi avons décidé d'accepter qu'ils emmènent notre ange sur Lyon pour pratiquer une autopsie.On a eu les résultats lundi 7 juin. Il y a été revélé qu'elle n'aurait pas supporter les contractions que j'ai eu.J'ai repondu à ma gyneco que j'en ai pas ressenti des fortes à part le jour de l'accouchement.Elle m'a repondu que des fois il pouvait existé que nos bebes ressentent des contractions que nous on ressente pas.Elle a eu une petite crise cardiaque.

Ce que je repproche au staff c'est qu'ils ne veulent pas qu'on accouche par césarienne pour la suite des évènements.Je pense qu'on a énormement de colère et de tristesse pour nous faire accoucher par voie basse comme si c'était un accouchement normal. J'ai espéré entendre le cri de mon ange et j'aurai aimé qu'ils se trompent mais malheureusement ce n'était pas le cas.

Je voudrais aussi dire que c'est une honte de mettre des mamanges dans le même service que les autres.Entendre pleurer les bébés toute la nuit alors que nous sommes dans une tristesse immense et vraiment horrible.

Bref, j'espère que nos anges nous surveillent et nous envoient leurs amours.

Je voudrais discuter avec vous, mamanges, pour savoir comment vous avez fait pour passer ce deuil.

Merci d'avoir lu mon message

Maman de maïli
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
xavanne



Nombre de messages : 20
Age : 37
Localisation : moselle
Je suis : Maman de
Ange(s) : Léon
Décédé(e) à : 41SA + 4J
Le : 03/05/2010
Date d'inscription : 22/05/2010

MessageSujet: Re: Léon, mort né à 41SA+4J   Ven 11 Juin - 8:14

Bonjour, maman de Maïli

Si j'ai bien compris, dans ta maternité, ils t'ont laissé accouché par voie basse, alors que ta fille était morte in utero et que tu souhaitai une césarienne. Je comprends ta colère...ces instants ont du être horrible à vivre.
Même si ça ne te console pas, dis toi que , au moins toi, tu pourras te lancer pour un nouveau bébé dès que tu t'en sentiras prête (et si tu en as envie), alors que pour moi, il va falloir attendre à cause de la césarienne.

Comment s'en sortir, je ne sais pas. Je passe moi même par des hauts et des bas, mais c'est vrai que l'optique d'avoir un jour un 3ème enfant me pousse en avant.
Prends soin de toi, câlinez vous avec ton mari, accroche toi à chaque petit plaisir, et n'hésite pas à venir écrire tout ce qui te passe par la tête sur ce forum. Ca fait souvent du bien.

Je te souhaite beaucoup de courage et j'ai une pensée pour ta fille Maïli.

Anne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cris

avatar

Nombre de messages : 943
Localisation : (france)
Je suis : Maman de
Ange(s) : mes 5 AMOURS
Décédé(e) à : - 20 semaines
- 25 sa(x2)
- 5 jours de vie
Le : -2010
-2011
-2015
Date d'inscription : 21/02/2010

MessageSujet: arti   Sam 12 Juin - 13:25

moi aussij avais envie d une cesarienne pour qu on m endorme pour ne rien vivre...mais apres cou je me suis trouvé egoiste..cé notre devoir de mettre nos enfant au monde...la douleur nous aide je pense a faire notre deuil...cé pas evident mais tu vois maintenant je ne regrette pas...
pour ce qui es de la maternité moi j ai eu le choix d etre soit au service mat soit en gynecologie...et j ai fait le choix de la mat,car pour moi c etait claire que malgres tout j etai la pour accouché ....par contre cé sure ce né pas evident...
je pense que tout ca fait partit de notre processus de deuil...meme si cé pas evident...
prend du temp pour toi pour pensé a tout ca...
notre vie est injuste mais faut avancé....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
xavanne



Nombre de messages : 20
Age : 37
Localisation : moselle
Je suis : Maman de
Ange(s) : Léon
Décédé(e) à : 41SA + 4J
Le : 03/05/2010
Date d'inscription : 22/05/2010

MessageSujet: Re: Léon, mort né à 41SA+4J   Lun 14 Juin - 4:41

Bon, les filles, me revoilà et ce coup là, c'est pour dire que je m'enfonce.
Je viens de vivre les 4 jours les plus horribles de ma vie avec un final en apothéose dimanche après midi (crise de larme, crise de nerfs, incapacité à se contrôler, j'ai même mis mon poing dans le mur...)

Je me bat chaque jour pour m'en sortir, mais là, j'ai l'impression de toucher le fond. Je veux vivre et aller mieux, mais j'ai l'impression d'avoir perdu le mode d'emploi.
C'est difficile d'en parler à mon entourage, je me rend bien compte que mes paroles leur font peur. C'est comme si je ne pouvais pas exprimer ma douleur. C'est pas parce que je dis que je me sens couler que je ne bats pas à chaque instant et que je ne m'en sortirai pas.
Ca ira mieux, je le sais, je le veux, mais là, je sais juste plus comment faire. Je me sens épuisée, j'ai mal, dans mon corps et dans mon cœur. Je ne contrôle plus rien et pire que tout, je me fais peur à moi même tellement je sens en moi de l'agressivité que j'ai du mal à canaliser.

Quand j'en parle à mon mari, je le sens terrorisé. Il croit que je vais lâcher prise et il a peur que je les abandonne, lui et mon fils. Mais, c'est pas ça. Du coup, j'ai décidé d'aller voir une psy, juste moi toute seule. Au moins, je pourrai dire à quelqu'un toutes les horreurs que je ne peux pas lui dire à lui, sans lui faire peur.

Ce matin, j'ai repris du Lexomil (ça faisait 1 mois que j'avais pas touché à la boîte, mais là, j'ai besoin de souffler un peu).

Et puis, ça y est, je me suis résolu à accrocher la photo de Léon sur le tableau de ma cuisine, au milieu de tous les p'tits bout de chou qui sont nés dans notre entourage. Merde, il est né comme tous les autres. Cette place, il y a droit...
Et j'emmerde tout ceux qui me diront que c'est macabre. Il fait partie de notre vie, et si ça gêne les autres de le voir, tant pis pour eux....

C'est moche d'être entouré d'autant de gens qui me veulent du bien et de ne pas savoir comment faire pour être avec eux...je sais, c'est moi qui déconne, je baisse le regard, je tourne la tête, je me laisse assaillir par mes pensées alors qu'on est en pleine discussion. Bref, je me sens tellement seule et pas à ma place au milieu de tout ça....

De tout le week end, le seul truc que j'ai été capable de dire, c'est "Je veux mon fils".
Je veux mon fils, je veux le serrer dans mes bras, lui dire que je l'aime, l'aider à devenir un homme.
Et je suis en colère, contre moi, contre la terre entière. J'ai envie de tout casser....
Et puis, je m'en veux. Je ressens mon corps comme une chose vide et inutile.
Je n'ai pas été capable de donner la vie à mon fils et pour l'instant, c'est ça qui me hante.

Léon, je t'aime , mon p'tit bonhomme et ton absence me brise le cœur.

Bon, ça m'a fait du bien d'écrire.
Il faut que je me ressaisisse et que je continue à essayer d'avancer.

Léon, je t'aime , mon p'tit bonhomme et ton absence me brise le cœur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hathor4

avatar

Nombre de messages : 1148
Age : 38
Localisation : Région parisienne (France)
Je suis : Maman de
Ange(s) : Poussière d'ange et Lucas
Décédé(e) à : 1er trimestre de grossesse & 5 jours de vie (naissance à terme) du syndrome de Patau, non diagnostiqué aux échos
Le : Novembre 2008 pour la p'tite poussière & 07/12/2009 pour Lucas
Date d'inscription : 21/01/2010

MessageSujet: Re: Léon, mort né à 41SA+4J   Lun 14 Juin - 5:23

Tu as raison d'aller voir une psy : moi cela m'a été d'un très grand secours... J'espère que cela te fera autant de bien qu'à moi.
Et tu as bien raison d'avoir mis la photo de ton fils sur le tableau. Moi aussi j'ai accroché la photo de mon fils et je me fou totalement de ce que pensent les gens. C'est mon enfant et il a droit à sa place !!!

Coté rage et colère c'est bien normal. Seul le temps t'appaisera un peu... Courage ma belle...

PS : moi le truc qui m'a fait le plus de bien c'est de dire à haute voix (à moi seule) : "Lucas, mon bébé est mort". ça a été super dur, j'ai pleuré, pleuré et repkleuré vaant de le dire mais entre penser les choses et le dire... Pffff... ce jour là je crois que j'ai fait le pas le plus important vers l'acceptation...
ça a été MON truc, d'autres lachent un ballon, vont jetter une fleur à la mer, prennent un autre enfant dans leur bras... je suis certaine que tuy trouveras le tien quand tu seras prete... Le truc qui te liberera un peu !

bises et courage ma belle : la colère c'est un nouveau pas dans le processus de deuil ! Petit à petit tu avance même si tu n'en a pas forcement l'impression...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
xavanne



Nombre de messages : 20
Age : 37
Localisation : moselle
Je suis : Maman de
Ange(s) : Léon
Décédé(e) à : 41SA + 4J
Le : 03/05/2010
Date d'inscription : 22/05/2010

MessageSujet: Re: Léon, mort né à 41SA+4J   Lun 14 Juin - 5:45

Merci Hélène, pour ton soutien.

Quand je rencontre une personne qui ne sait pas encore, je me force à dire "Léon est mort à l'accouchement". C'est horrible à dire et en général, je pleure comme une madeleine, mais il faut mettre les mots justes sur les choses.
J'ai une tendre pensée pour ton petit Lucas

Anne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mamange de Maïli



Nombre de messages : 10
Localisation : valence
Je suis : Maman de
Ange(s) : Maïli
Décédé(e) à : 40 SA + 6jours
Le : 01/05/2010
Date d'inscription : 10/06/2010

MessageSujet: Re: Léon, mort né à 41SA+4J   Lun 14 Juin - 5:55

Moi aussi je suis allée voir une psy, j'ai eu deux séances et ça m'a fait enormement de bien. Elle m'a encouragé à lire deux livres de Daniel Meurois, les titres sont "le non désiré, rencontre avec l'enfant qui n'a pas pu venir..." et "les neuf marches".
Pour la photo, si tu sens que cela peut aider fais le et oublie ce que les autres peuvent dire. Moi j'ai fait un album avec les photos prise à la chambre funéraire et je l'ai mis dans mon sac à main comme ça je les regarde quand je sens que j'en ai besoin.Je vais en faire un autre que je mettrais avec ces affaires où là il y aura les poèmes lu durant la cérémonie, le faire part que l'on a fait, et les photos, je vais lui écrire une lettre.
Pour le vide que tu ressens c'est normal, on sent toutes la même chose.On avait acheté deux doudous, on en a mis une avec ces affaires et l'autre je l'ai gardé pour la nuit car je me sens moins seule et je porte sur moi un medaillon où il y a son prenom et sa date de naissance.
En tout cas, je pense qu'il faut continuer à parler avec ton mari meme si des fois tu sens qu'il comprends pas.Il faut partager chacun vos émotions.
Bon courage
bises
Coralie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ttmary



Nombre de messages : 2
Localisation : lorraine
Je suis : Amie de
Ange(s) : xavanne maman de Leon
Décédé(e) à : 41 sa +4
Le : 3 mai 2010
Date d'inscription : 02/06/2010

MessageSujet: Re: Léon, mort né à 41SA+4J   Lun 14 Juin - 6:46

coucou
je me sens tellement impuissante fasse a ton mal, j'aimerai tout faire pour que tu puisses aller "mieux", mais je ne peux rien faire, rien qui ne pourrais ramener Léon
tu as bien raison d'avoir mis la photo de Léon, si tu l'as fais c'est que tu en as besoin
aller voir une psy ne peux que être benefique, ton entourage est , comme moi, impuissant , on ne sais quoi dire quoi faire
les gens ont souvent peur d'entendre, peur d'être ramené a une realité qui est plus que difficile a imaginer, et pourtant tout ce que tu as en toi,il faut que cela sorte, je suis prête à entendre tout ce que tu aura a dire, je suis pas loin, tu le sais, je ne saurais pas toujours ce qu'il faut dire, ni ce qu'il faut faire, mais je ferais au mieux pour être là a ton ecoute et te prendre dans mes bras si tu en a besoin
et non ce n'est pas toi qui deconne, tu souffres, et il est normal que tu fuis tout ses regards, j'ai vu ses regards , personne ne voudrais être regarder comme cela, mais les personnes ne font pas attention, il exprime dans leur regard toute seschoses qu'ils aimeraient te dire, mais cela leurs est trop difficile, ils ne veulent pas te faire encore plus mal, en tout cas cela est mon ressentis
ta colère doit sortir, il ne faut pas l'accumuler, elle n'en serait qu'amplifiée
tu as porter Léon, tu l'as fait grandir, vous avez partagez des chose pendant tout ses mois, tu lui as apporter beaucoup, tu n'est pas responsable, inutile, ton vide est normale, il faut que tu trouve une chose qui pourra te montrer que ton fils a fait partis de toi, et qu'il est toujours là avec toi a chaque moment, c'est ce que tu peux lui apporter pour le faire grandir a tes côtés, a vos côtés
je ne sais pas si ce que j'écris est bon ou non, j'espere n'avoir rien ecrit qui pourrais te blesser, je veux être là pour toi, tu es mon amie, tu souffres, et je ne sais plus quoi faire pour te dire que je serais toujours presente pour toi
chaque jour qui passe j'ai une pensée pour toi, ton homme, Jules et Léon

je t'embrasse fort
merci a vous toutes d'être là pour Anne
une grosse pensée à tout vos bébés
Marie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
xavanne



Nombre de messages : 20
Age : 37
Localisation : moselle
Je suis : Maman de
Ange(s) : Léon
Décédé(e) à : 41SA + 4J
Le : 03/05/2010
Date d'inscription : 22/05/2010

MessageSujet: Re: Léon, mort né à 41SA+4J   Mer 16 Juin - 4:47

Salut les filles,

Me voilà sous Lexomil depuis 3 jours et j'ai l'impression que ça me permet un peu de souffler et de récupérer. Je déteste savoir que je dois faire appel à de la chimie pour réussir à me contrôler et à ne pas perdre pied, mais bon, au moins, je revis un peu.
Ce dont j'ai peur, c'est que ça anesthésie mes émotions, ne leur permette pas de s'évacuer et que ça me revienne en pleine figure plus tard. Si c'est reculer pour mieux sauter, je préfère souffrir tout de suite...
Quelqu'un peut il me renseigner à ce sujet ?

J'ai toujours la photo de Léon accrochée dans ma cuisine. Quelques amies l'ont vu et ça leur a fait du bien autant qu'à moi. Par contre, mon mari voudrait que je l'enlève : il a peur des réflexions que certains pourraient faire : du genre "il a l'air endormi" et il dit que ça le blesserait trop.
J'ai du mal à le comprendre : oui, c'est vrai, même si Léon est mort sur cette photo, la mort n'a pas eu le temps de le marquer. On pourrait croire qu'il dort, mais surtout, il est magnifique et quand je le regarde, je suis fière de lui et de nous deux, d'avoir réussi à faire un aussi beau bébé.

Je n'ai pas encore eu le courage de décrocher cette photo : moi, j'en ai besoin, mais si ça doit faire souffrir mon homme, est-ce que ça en vaut vraiment la peine ?

Je poursuis ma réflexion sur notre idée de tatouage : ça commence à se préciser. Pendant ma grossesse, j'avais relu "Le petit prince" de St Exupery et dans ma tête, j'ai souvent appelé Léon "Mon petit prince à moi" : après tout, ce petit prince s'est perdu et restera éternellement un petit enfant perché dans les étoiles. Et puis, lors de son bref passage sur cette terre, il aura appris beaucoup de chance à pleins de gens. Un peu comme Léon....
Faut que j'y réfléchisse encore encore, mais je me ferai bien tatouer quelque part un dessin du petit prince. Bon, je sais toujours pas où ?

Léon, petit prince, je pense à toi et je t'aime autant qu'une mère peut aimer son enfant.

Anne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hathor4

avatar

Nombre de messages : 1148
Age : 38
Localisation : Région parisienne (France)
Je suis : Maman de
Ange(s) : Poussière d'ange et Lucas
Décédé(e) à : 1er trimestre de grossesse & 5 jours de vie (naissance à terme) du syndrome de Patau, non diagnostiqué aux échos
Le : Novembre 2008 pour la p'tite poussière & 07/12/2009 pour Lucas
Date d'inscription : 21/01/2010

MessageSujet: Re: Léon, mort né à 41SA+4J   Mer 16 Juin - 7:46

Xavane, j'ai moi aussi pris du lexomil après le décès de Lucas. C'est très personnel mais j'ai choisi de vite arréter pour plusieurs raison :
- la première c'ést que j'étais tout le temps plus ou moins endormie et que cela ne me ressemble pas
- la seconde c'est que je trouvait cela dansgeureux d'être endormie : comment conduire, faire attention a bien éteindre le gaz...
- la troisième et la plus importante pour moi c'est que je me suis dit que cette réalité qui me faisait mal il allait bien falloir que je l'affronte tot ou tard, et que le plus tot était peut etre le mieux...

Mais comme je te l'ai dit c'est très personnel. Ce fut mon choix et je comprends tout a fait que certaines personnes préfèrent les médicaments. Il vaut d'ailleurs certainement mieux cela que de sombrer. Je crois qu'il faut se sentir prete pour affronter cette réalité si affreuse...

Coté photo, mon mari et moi avions une grosse divergence aussi. Je souhaitais l'afficher et lui non. Nous en avons donc parlé et je pense que c'est le mieux à faire.
Finalement nous avons trouvé un compromis : il a accepté de laisser la photo de Lucas affichée puisque j'en avais besoin mais nous l'avons mise dans notre chambre, au dessus de notre lit. C'est un pièce ou seuls nous allons donc les autres ne la voient pas et comme ça même s'il le voit ce n'est que le soir ou le matin avant d'aller au lit ou au lever. Il ne l'a pas sous les yeux toute la journée. Et moi je dors avec mon petit ange au dessus de moi... Tout le monde est content comme ça...

bises
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mamange de Maïli



Nombre de messages : 10
Localisation : valence
Je suis : Maman de
Ange(s) : Maïli
Décédé(e) à : 40 SA + 6jours
Le : 01/05/2010
Date d'inscription : 10/06/2010

MessageSujet: Re: Léon, mort né à 41SA+4J   Mer 16 Juin - 11:40

Bonjour Anne,

Personnellement, je suis d'accord avec hathor.Et en plus, on s'habitue vite à ce genre de médicament et après on ne peut plus s'en passer.

Pour la photo,de notre coté mon copain ne veut pas tt le tps la voir donc c'est plus difficile pour mon cas (c'est pr ça que j'ai mon petit album).Après si ton mari veut la voir mais pas dans les pièces à "vivre" le compromis de la chambre peut etre envisageable.

Pour le tatouage, je pense qu'il faut bien réfléchir à l'endroit.Est-ce que tu veux que d'autres personnes puissent le voir et te demandent ce que ça veut dire (et avoir une épreuve de plus à se justifier) ou bien tu as le courage et donc ton tatouage se voit.Et surtout si toi tu veux voir ton tatouage tous les jours ou pas.

Une grosse pensée à ton ange

Bises
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
xavanne



Nombre de messages : 20
Age : 37
Localisation : moselle
Je suis : Maman de
Ange(s) : Léon
Décédé(e) à : 41SA + 4J
Le : 03/05/2010
Date d'inscription : 22/05/2010

MessageSujet: Re: Léon, mort né à 41SA+4J   Mer 23 Juin - 3:54

Une petite semaine que je n'étais pas venue.
J'ai été chez la psy la semaine dernière. Ca m'a fait du bien et on a convenu de se voir au moins 1 fois tous les 15 jours jusqu'à la fin de l'été. Je pense que ça va m'aider. et puis, on a convenu ensemble que le Lexomil, c'était pas une bonne idée. De toute façon, j'avais arrêté toute seule : je ne veux pas m'anesthésier : autant affronter la douleur tout de suite.

On s'est fait un petit week end à Paris avec mon mari et mon fils chez des amis. Ca aussi, ça nous a fait du bien. Pendant 3 jours, on n'y a presque plus pensé.
Et depuis, je me sens plutôt en forme. Je ne pleure plus, je n'y pense plus trop.


Mon mari a finalement décrété que la photo de Léon était à sa place sur le tableau de ma cuisine (peut être parce que bien des gens lui ont dit qu'ils se sentaient mieux depuis qu'ils avaient fait la connaissance de Léon et qu'ils pouvaient maintenant mettre un visage sur son nom). Moi, depuis qu'elle est accrochée, je ne la regarde plus autant qu'avant. Je crois que notre fils a trouvé sa place dans notre famille grâce à ça et ça me soulage.

Je me sens toujours vide, mais la douleur me semble moins intense et j'ai à nouveau l'impression d'être sur une pente positive. Je sais bien que ça va me revenir (la notion de moral en vague, ça y est, j'ai compris), mais bon, je ne suis pas pressée. Alors, pour l'instant, je profite de ce que j'ai : mon mec, mon fils, mes amis....
Ce week end, on fête nos 5 ans de mariage (45 personnes à la maison) : histoire de célébrer la vie et notre amour qui s'est encore renforcé dans cette épreuve. Je pense que l'on va être bien occupé.

Vendredi après midi : on retourne voir la psy en périnatalité avec mon mari. Je suis contente qu'il accepte de continuer à y aller. J'ai très peur pour lui, car je sens bien à quel point il est mal aussi, mais il a du mal à en parler à son entourage, et depuis 3-4 jours, ni lui, ni moi n'en avons pas discuté (pas besoin? pas envie? quoi dire encore de plus ? )

Sinon, je m'inquiète un peu pour mon fils Jules. Il va avoir 3 ans.
Jeudi dernier, avant d'aller voir la psy, je lui ai dit dans la voiture qu'il serait gardé par ma tante, car j'avais besoin d'aller discuter avec une dame de son petit frère Léon pour essayer d'être moins triste. Là, mon fils m'a dit : "Tu parles avec moi !".
Ça faisait longtemps qu'on n'avait plus parlé de Léon ensemble (à part quand il me demandait tous les 2-3 jours si son frère était toujours mort).
Je lui ai demandai ce qu'il voulait savoir et il a demandé pourquoi son frère était mort. Pourquoi? J'aimerai bien le savoir moi aussi, alors je lui ai dit que je ne savais pas. Il m'a ensuite demandé comment il était mort. J'ai répondu qu'il avait arrêté de respirer dans mon ventre et qu'il était mort. Et là, tout de suite, il m'a demandé si son frère avait eu mal : J'ai dit non, bien sûr. Léon n'a pas eu mal, il n'a rien senti et ne s'est rendu compte de rien.
Et puis, je lui ai dit qu'avec son père, on s'aimait toujours et que bientôt, on réessayerait de faire un autre petit frère ou une autre petite sœur.
Je lui ai demandé si lui aussi en avait envie et il m'a dit oui : je veux un autre petit frère Léon !

J'espère ne pas avoir été trop maladroite. Mon fils m'a ému ce jour là.
Le problème, c'est que depuis 3 ou 4 nuits, il ne veut plus s'endormir. Il se couche à l'heure normale, reste sagement dans sa chambre et rallume la lumière pour regarder ses livres sur les dinosaures, et ensuite, il lutte pour ne pas dormir. Il dit qu'il a peur, mais il ne sait pas de quoi. Et ça dure jusque très tard dans la nuit. Du coup, il est crevé....

J'ai peur qu'il se dise que lui aussi peut mourir ou arrêter de respirer. Je ne veux pas lui poser la question directement, car si ce n'est pas ça, je ne veux pas en rajouter et lui donner des raisons supplémentaires d'avoir la trouille.
D'un autre côté, ça serait bien normal qu'il ait peur....
Avec mon mari, on essaie de le rassurer, de lui dire qu'il est en sécurité, qu'il ne peut rien lui arriver, qu'on va rester ensemble tous les 3, qu'on l'aime fort.... mais ça ne semble pas lui faire du bien.
J'en parlerai à la psy en périnatalité vendredi et si ça ne s'arrange pas, je ferai peut être un petit tour chez la pédo psychiatre.

Comment vos jeunes enfants ont réagi, à l'annonce du décès de leurs petits frères ou sœurs ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
xavanne



Nombre de messages : 20
Age : 37
Localisation : moselle
Je suis : Maman de
Ange(s) : Léon
Décédé(e) à : 41SA + 4J
Le : 03/05/2010
Date d'inscription : 22/05/2010

MessageSujet: ca fait 3 ans et demi !   Jeu 6 Fév - 15:08

Déjà 3 ans et demi que je n'avais pas mis les pieds sur ce forum...
Ce soir, j'y reviens pour relire cette histoire, mon histoire !

J'ai reçu aujourd'hui le mail d'une amie qui a perdu son bébé en septembre. 6 mois après, elle me semblait encore si mal... Elle n'a pas souhaité que nous partagions nos expériences et j'ai respecté ce choix.
Ce soir, je revenais lire ce que j'avais écrit, histoire de voir si je lui envoyai quand même le lien de cette histoire et si ça pouvait lui faire du bien.... Finalement, je crois que je ne le ferai pas...

Par contre, ça m'a permis, à moi, de mesurer le chemin parcouru.
Si ce message doit être, alors, ce doit être un message d'espoir et un témoignage de renaissance. 

Léon est mort il y a presque 4 ans et aujourd'hui, je vis et je suis heureuse.
Ne croyez pas qu'on puisse un seul instant oublier, ce serait trop simple, mais on peut accepter, pardonner, se pardonner. 

Il ne se passe pas une journée sans que je repense à mon fils, pas une semaine sans que je verse quelques larmes au détour d'une photo, d'un souvenir. Et pourtant, je vais bien. Son histoire est ancrée en moi, je me suis construite avec elle, elle m'a rendue plus forte, m'a aidé à me recentrer sur mes essentiels. Et en cela, Léon aura été, malgré tout la souffrance , une grande chance pour moi et ma famille. 

Je vous passe les heures les plus sombres, les médicaments, l'alcool (oui, j'avoue, à un moment, j'ai trop bu !), la dépression, les crises de pleurs, le désespoir. Tout cela, vous connaissez. Et pourtant, aujourd'hui, je suis là, fière et debout.
Avec Xavier et Jules, on s'est battu et on a réussi.
Il a fallu que je retourne vite au boulot, pour surtout arrêter de penser, puis que je change de collègues, de lieu de travail, pour pouvoir recommencer à évoluer dans un monde où je ne serai pas "oh, la pauvre, c'est elle dont le fils est mort !", que je me relance dans des projets , que je me lance des défis, et puis, un jour, la vie a repris son cours... pas en mieux, pas en pire, mais différemment.

Simon, notre 3ème fils nous a rejoint il y  a 2 ans et demi. Je vous laisse imaginer les affres et les angoisses de cette 3ème grossesse. Un nouveau suivi psy aura été nécessaire. Et je peux maintenant annoncer fièrement  (après 2 ans 1/2 de recul) que c'est bien notre 3ème enfant, à part entière, et non pas un substitut de Léon, comme je l'avais tellement craint.

Je reviens peut être aussi sur ce forum car depuis 15 jours, nous tentons le 4ème (et dernier, on a été prévenu : 4 césariennes pas une de plus !). C'est peut être une façon de recommencer une 4ème grossesse en mettant à distance toute cette histoire, sans non plus la mettre de côté. 
L'histoire le dira.

Bref, à vous toutes qui me lirez, ne baissez pas les bras.
J'ai une pensée émue pour chacun de vos bébés perdus et une pensée pour vous toute et vos familles.
Je vous envoie toute mon énergie positive et vous invite à croire que le bout du tunnel existe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tatiana33

avatar

Nombre de messages : 254
Age : 37
Localisation : Saint Medard en Jalles
Je suis : Maman de
Ange(s) : Leon / Poussière d'Etoile
Décédé(e) à : 40 semaines /10 semaines

Le : 29/10/2013 /14/03/14
Date d'inscription : 31/10/2013

MessageSujet: Re: Léon, mort né à 41SA+4J   Jeu 6 Fév - 15:36

Merci pour ce message d'espoir, ça fait du bien de lire du positif dans l'avenir. 

J'ai lu dans ton histoire de grandes similitudes avec la mienne et nos fils portent le même prénom, je ne peux donc que te complimenter pour ce choix.

Bon courage pour ta dernière grossesse.

Une belle pensée a nos anges.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fifi18

avatar

Nombre de messages : 106
Localisation : France
Je suis : Maman de
Ange(s) : Mon petit bébé



Décédé(e) à : 36 heures de vie/ Prématuré à cause d'une pré-éclampsie

Le : 2012
Cause d'une hémorragie pulmonaire
Date d'inscription : 06/11/2012

MessageSujet: Re: Léon, mort né à 41SA+4J   Ven 7 Fév - 5:19

Merci Xavanne pour ce message d'espoir, de vie et de bonheur... tu as eu une très bonne initiative, ça ne peut faire que du bien aux nouvelles mamanges d'entendre ça..
Je suis heureuse que vous ayez surmonter ce drame, heureuse que tu est pu continuer de construire ta jolie famille...et je tiens a te féliciter, cette réussite, elle vient de toi. Ton petit Leon doit être très fier de toi et de sa petite famille.

Je te souhaite un quatrième enfant rapidement et en bonne santé avec une grossesse épanouie...peut-être une fille!!!

Merci merci merci!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
xavanne



Nombre de messages : 20
Age : 37
Localisation : moselle
Je suis : Maman de
Ange(s) : Léon
Décédé(e) à : 41SA + 4J
Le : 03/05/2010
Date d'inscription : 22/05/2010

MessageSujet: Re: Léon, mort né à 41SA+4J   Mar 22 Juil - 9:12

C'est reparti.....

Nous avions donc décidé de faire un quatrième enfant en février et quel ne fut pas notre bonheur de découvrir fin mai que j'étais à nouveau enceinte.

1ère écho mi juin. Pas de soucis. Et puis, comme ça commençait à se voir bien (4ème grossesse oblige!), nous l'avons annoncé à nos proches et à nos enfants. 
J'avoue avoir eu du mal à investir tout de suite cette grossesse, car malgré tout, j'avais peur, mais passé les 10 premières semaines, nous avons commencé à nous dire que ça y est, nous allions l'avoir ce bébé.

Vendredi 18 juin, passage chez la gynéco pour l'écho des 12 semaines. Et là, encore une fois, tout s'arrête. Je vois bien sur l'écran qu'il n'y a pas de coeur qui bat. La gynéco me dit que tout va bien, qu'on va le trouver, son p'tit coeur.... mais rien.
Encore une fois, mon bébé est mort dans mon ventre, depuis 2 semaines apparemment, et encore une fois, je ne me suis rendue compte de rien.

La gynéco m'envoie à l'hosto pour un curetage. Là, on me propose plutôt de prendre du cytotec en me disant que c'est moins intrusif. Moi, je rêve d'en finir, mais mon mari est sous le choc :envisager une anesthésie générale pour sa femme, avec les risques que cela comporte, pour lui, c'est au dessus de ses forces. Nous repartons donc avec du cytotec. On me parle de saignements , de grosse douleur de règles, c'est tout.

Quand nous rentrons à la maison, il faut encore l'annoncer à nos fils. Simon, notre fils de 3 ans n'y comprend pas grand chose, mais pour jules (7 ans) qui a déjà vécu la mort de Léon, c'est un choc. "Encore", me crit-il !

Et oui, encore.... Nous qui recommencions à y croire. A croire que l'on pourrait vivre cette dernière grossesse sans peur.

J'en veux à l’hôpital! Le cytotec, ce n'est pas des grosses douleurs de règles. Ça revient à vous renvoyer à la maison pour accoucher toute seule. Pendant 2 jours, j'ai vécu l'horreur : des contractions ultra douloureuses toutes les minutes  et a chaque prise, c'était pire. A la dernière prise, j'ai au des contractions pendant presque 3 heures, je me suis vidée de mon sang (et de pleins d'autres trucs....) pendant 2 heures. J'ai cru m'évanouir et c'est comme ça que mon mari m'a retrouvée allongée dans le salle de bains, pleine de sang.... Quand vous appelez l’hôpital,on vous dit de prendre des anti-douleurs et d'aller jusqu'au bout !

Heureusement qu'une amie sage femme est venue m'assister sur les derniers moments, sinon, je ne sais pas comment nous aurions géré tout ça.
Et tout ça pour quoi ? Le bébé n'est jamais sorti. Il a fallu aller faire un curetage en urgences !

A priori, il n'était pas viable. On nous a parlé d'anomalie génétique au moment de la fécondation. Soit, je peux l'entendre et me dire que c'est mieux ainsi. Je préfère que ça se finisse à 3 mois que par la suite.
J'ai envie de dire que je suis blindée et que par rapport à ce que nous avons vécu suite au décès de Léon, c'est moins dramatique, moins dur à encaisser. Je crois aussi que ce sera plus simple pour nous tous d'encaisser le choc.

Mais comment réussir à se projeter à nouveau ? Ce 4ème (5ème enfant?),on le veut! La gynéco m'a "donné rendez vous en fin d'année" pour un nouveau bébé. Oui, on va s'y remettre. Laisser le temps à mon corps de récupérer, nous laisser de temps de faire le deuil de ce bébé et on y retourne, mais je ne sais plus comment appréhender la suite. Comment pourrais-je croire à nouveau que tout va bien se passer ? Comment ne pas se demander constamment si ce nouveau bébé sera vivant ou mort dans mon ventre ?
Comment mes enfants pourront-ils croire que cette grossesse ira à terme et la vivre sereinement ?
Là, je ne sais plus trop.
4 jours après, je ne vais pas trop mal. Je relativise, mais l'avenir me terrorise !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
seveally

avatar

Nombre de messages : 718
Age : 38
Localisation : France
Je suis : Maman de
Ange(s) : Romain
Décédé(e) à : 39 semaines
Le : 06/03/2013
Date d'inscription : 20/03/2013

MessageSujet: Re: Léon, mort né à 41SA+4J   Mar 22 Juil - 13:16

Xavanne je viens de lire ton histoire, que je ne connaissais pas, depuis le début.
Et j'ai envie de te dire "waouh" je te trouve très courageuse.
Je ne peux te prédire votre avenir, mais après ce que vous avez vécu toi et ton mari, vous êtes soudés, vos enfants sont tous le fruit de votre amour, ils sont certainement magnifiques.
Mon cœur se serre pour ton aîné quand on est maman on aime pas voir souffrir ses enfants.
Désolé je n'ai pas de conseils, bon courage à vous de tout cœur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
seveally

avatar

Nombre de messages : 718
Age : 38
Localisation : France
Je suis : Maman de
Ange(s) : Romain
Décédé(e) à : 39 semaines
Le : 06/03/2013
Date d'inscription : 20/03/2013

MessageSujet: Re: Léon, mort né à 41SA+4J   Mar 22 Juil - 13:36

J'ai perdu mon fils d'une anomalie génétique dû à un mauvais mélange à la conception, eh oui j'aurai préféré le savoir plus tôt qu' à 39 semaines.
J'ai fait une insémination en juin qui à créer un embryon mais il n'à pas tenu.
Bref on est bien placé maintenant pour savoir que rien n'est acquis.
Mais malgré tout on continue d'y croire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Léon, mort né à 41SA+4J
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nos Petits Anges au Paradis :: DEUIL PÉRINATAL :: GÉNÉRAL-
Sauter vers: