DEUIL PÉRINATAL - SITE OFFICIEL
 
AccueilGalerieFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez | 
 

 Travailler auprès des enfants et mamange (éducatrices)

Aller en bas 
AuteurMessage
Angie

avatar

Nombre de messages : 235
Age : 38
Localisation : Drummondville
Je suis : Maman de
Ange(s) : Laurence
Décédé(e) à : à terme, 1h16 vie/réanimation
Le : 26 Octobre 2008
Date d'inscription : 06/12/2008

MessageSujet: Travailler auprès des enfants et mamange (éducatrices)   Ven 23 Jan - 17:28

Bonjour, je vous écris aujourd'hui, car je suis vraiment tout mêlée dans ma tête et dans mon coeur.

Voilà, je suis mamange de Laurence partie rejoindre vos anges il y a de cela 3 mois et 5 jours. Mon retour prévu au travail est le 9 Février 2009, dans 2 semaines.

Je me poses beaucoup de questions concernant mon retour auprès des enfants et des parents du Centre où je travailles. Ma directrice a avisé tout les parents de mon ancien groupe de ce qui m'est arrivée. J'ai même reçu des lettres de certains parents. Ce qui m'a fait chaud au coeur. Par contre, il y a des parents qui savaient que j'étais partie en congé de maternité, mais qui ne connaissent pas la suite des évènements. Cela m'inquiète un peu. Je dois être forte lorsque je retournerai travailler. Mais, en même temps l'annoncer chaque fois, rien que d'y penser me vire à l'envers.

Cette semaines, quand je suis allée à la garderie, j'ai rencontré des parents qui savent pour moi, il y en a qui m'ont probablement évités, mais il y en a une à qui j'ai parlé... j'étais tout à l'envers de voir que c'est elle qui avait les larmes aux yeux et que moi je portais ce masque.

Mais bon voilà que ça fait deux semaines que de ma propre initiative je prépares mon retour auprès des enfants. Je vais à la garderie une fois semaine et je passe quelques heures avec eux, à m'occuper d'eux à jouer avec eux, à aider les enfants lors des routines de l'habillage et autres. Pour ça, je peux dire que ça va passablement bien... je vous épargnes toutes les images et les pensées que j'ai en tête des choses que je me rend compte que je ne ferai jamais avec ma Laurence. J'ai aussi passé par dessus le fait que je devais seulement retourner au mois d'Août 2009, alors que ma fille aurait eue 9 mois. J'y ai bien pensé, oui ça m'a fait pleurer, mais là je dois retourner.

Le point où je veux en venir c'est que je me demande comment aborder les enfants qui me posent des questions sur ma fille. Et oui, j'ai eu des questions sans que j'aborde le sujet. Car lorsque j'étais enceinte j'allais faire mon tour au C.P.E. et j'avais des grands de 3 ans, maintenant, ils sont dans les 4-5 ans. Certains se souviennent de ma grosse bédaine. J'ai bien lu le chapitre dans le livre " Les rêves envolés" où il est question de parler de ce deuil avec les enfants. Mais, je trouve que cela s'applique plus à des parents qui ont des enfants à la maison. Moi, je suis l'éducatrice, je trouve ça bien différent. Je sais que je dois répondre seulement aux questions demandées et ne pas aller plus loin que ce que eux veulent savoir. Mais des questions, il y en a eues.... Aussi, je ne veux pas leur faire peur, ni bousculer les parents dans leurs croyances respectives.

Aussi, je me demandais est-ce que je dois continuer d'afficher des photos de ceux que j'aime dans mon local, est-ce approprié de mettre la photo de ma fille dans mon local?

Depuis deux semaines quand je reviens de cette journée avec les enfants et les collègues, je n'ai plus d'énergie pour rien faire à la maison. Je suis si épuisée. D'un autre côté, je me dis que je dois m'efforcer de retrouver un rythme, une routine que cela me fera peut-être du bien au bout du compte.

Est-ce que de votre côté vous avez eue à répondre aux questions des enfants où vous travailler? Pour celles qui ne travaillent pas en garderie, mais qui ont des idées, je suis toute ouie. J'ai une amie qui m'a parlé de l'histoire du papillon... pour raconter aux enfants sur les cycles de la vie. Une amie qui travaille à Ste-Justine m'a aussi donner l'histoire de " Bébé ours est mort", mais je trouve que ça s'applique plus à un enfant qui vit le deuil au jour le jour avec ses parents.

Comment vous vivez cela avec les collègues? Moi de mon coté, je travaille avec une perle, oui, oui Eli c'est bien toi, si tu lis ce message. Elle m'accompagne dans ce que je vis depuis le départ de ma fille et entre elle et moi il s'est développé une belle amitié. Je sais qu'au travail elle sera là pour moi. Mais je dois dire qu'il y a des personnes avec qui je n'ai tout simplement pas le goût d'en parler. Il y a des questions, mais avec certaines personnes ça ne me tente pas. Que faire?

Merci d'avoir lu mon roman ça fait longtemps que je gardais tout ça en dedans
Merci chère mamange!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
puceauxyeuxbleus

avatar

Nombre de messages : 209
Age : 41
Localisation : lanaudière
Je suis : Maman de
Ange(s) : Théo
Décédé(e) à : 29 jours de vie
Le : 04/11/2008
Date d'inscription : 04/12/2008

MessageSujet: Re: Travailler auprès des enfants et mamange (éducatrices)   Ven 23 Jan - 17:47

Bonjour Angie,
C'est pas évident pour nous qui travail avec les enfants. Moi aussi je retourne au travail le 09 février en garderie. J'ai donné mon nom dans un autre garderie et je travaille sur appel depuis deux jours. Les filles sont très gentilles, je dis à celle que je désire ce qui m'est arrivée et elles sont compaticente mais elles me disent toutes que je suis très forte de retourner au travail si tôt. Ce qu'elles ne savent pas c'est que j'ai un foutu gros masque. j'ai beaucoup d'image en tête, chaques paroles d'enfants me fait souffire mais en même temps je les trouve tellement mignon. Pour ce qui est de la garderie où j'ai vraiment mon poste, j'y suis allée et moi aussi je me suis sentie mal quand une maman me dit les yeux remplis d'eau qu'elle est désolée et moi je lui répond merci mais je dois continué. Je me trouve tellement sans coeur de dire cela car pourtant je souffre, je suis anéenti de l'intérieur et tellement épuisée. Pour les enfants, ils m'ont pas encore poser de question mais moi aussi j'appréhendre ce moment. Je ne sais pas si c'est bon mais je crois que je leur dirais que mon BB était malade et qui est parti au paradis des anges. C'est un peu mon feeling mais je ne suis vraiment pas certaine. J'espère que tu auras d'autre réponse qui pourra plus t'aider et moi je suiverai ce message pour moi voir si quelqu'un a pas une autre idée. Je pense à toi!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mamanange2008

avatar

Nombre de messages : 386
Localisation : Québec
Je suis : Maman de
Ange(s) : Raphaël
Décédé(e) à : 21 semaines de grossesse
Le : 17/04/2008
Date d'inscription : 03/12/2008

MessageSujet: Re: Travailler auprès des enfants et mamange (éducatrices)   Sam 24 Jan - 12:44

Bonjour Nathalie !

Je dois te dire que ton message m'interpelle beaucoup... Je suis aussi éducatrice. J'ai accouché de notre petit ange en avril 2008 et je devais retourner au travail à la fin aout 2008 apres mon 18 semaines de congé de maternité. La vie en a voulu autrement et je suis tombée enceinte quelques jours avant mon supposé retour. Pour etre franche, j'anticipais beaucoup ce fameux retour avec les enfants et surtout les parents qui étaient tous au courant de ma grossesse. Pendant l'été, je suis allée faire un tour au cpe, et j'ai bien vu que la majorité de mes collegues etaient tres mal à l'aise face à moi... J'avais trouvé un article sur le deuil périnatal qui expliquait bien ce qui en était, quoi dire, quoi ne pas dire, etc ( évidemment je ne suis pas capable de remettre la main dessus !!) pour le remettre à mes collegues avant mon retour. Ce qui a été fait...Mes collegues ont été tres contents de le lire ( selon les commentaires recus Wink Je m'étais aussi entendue avec la directrice pour distribuer à TOUS les parents ( anciens comme nouveaux....) une lettre pour me presenter, expliquer ce que j ai vécu, comment je me sens face à mon retour au travail, comment je me sens face aux mamans enceintes ou avec un nouveau-né, etc... Finalement, j en'ai pas eu à leur remettre puisque je suis retombée en retrait preventif.

Lors de mes visites pendant l été au cpe, les enfants sont evidemment venus me poser des questions. La premiere fois, je n ai meme pas été capable de repondre pkoi je n avais pu de bédaine... Les fois suivantes, je repondais simplement que j'avais eu un petit garcon et qu'il etait maintenant un petit ange...ca semblait repondre à leur questions, alors je n ai pas plus elaboré.

Pour ce qui est des photos dans ton local, je dois dire que moi je ne suis pas certaine que j'en mettrais. Nous , nous aimons regarder leur photo, ca nous fait du bien. Je ne sais toutefois pas si ca irait à l'encontre de ce que pense les parents. Je sais que nous voulons les montrer au monde entier, mais peut etre que l'image d'un petit ange pourrait convenir...quoi qque si tu as une photo de ton ange où elle semble paisible, entrain de dormir. Je ne veux surtout pas te choquer en te disant que mettre sa photo n'est peut etre pas une bonne idée! Pour ce qui est de cette question délicate, j'en parlerais probablement avec la directrice, question d'avoir son avis, mais je suis certaine que la décision que tu prendras sera la bonne.

Si tu veux que je t'envoie la lettre que j'avais ecrite aux parents ( je m'étais inspirée de celle ecrite par la mamange d'Élyse) tu as juste à m'écrire: fun91@hotmail.com

Bon retour au travail et bon courage!

Chantal, maman de l'ange Raphaël et de princesse espoir dans le bedon depuis 26 semaines et 5 jours!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bellacora

avatar

Nombre de messages : 245
Age : 33
Localisation : Saint-Théodore, Québec, Canada
Je suis : Maman de
Ange(s) : Davély
Décédé(e) à : à terme, 8 heures de vie
Le : 11 août 2005
Date d'inscription : 15/12/2008

MessageSujet: Re: Travailler auprès des enfants et mamange (éducatrices)   Sam 24 Jan - 14:40

Coucou ma belle,

après le départ de ma Davély, j'ai pris 6 mois de congé pour faire le point. Il était hors de questions pour moi de retourner en garderie puis un jour, la piqûre est revenue. Le premier jour, un enfant m'a donné un dessin avec un gros soleil dessus et j'ai du aller pleurer dans les toilettes parce que c'était le symbole de ma chouette...

Aujourd'hui, 3 ans et demi plus tard, j'affiche sa photo dans mon local, je peux me le permettre car celle de l'hôpital sont tellement belle. Elle est encore en vie dessus. Quand les enfants m'ont posé la question la première fois, j'ai repensé à un livre que j'avais lu et qui disait qu'il fallait utiliser les vrai mot... Ayoye... Davély, elle est morte. Son petit coeur a pas fonctionné et elle est morte... Ensuite, j'ai sorti des jeux calmes et je suis allée pleurer un bon coup dans le corridor. Ensuite, j'ai reçu pleins de dessins pour elle. Quand elle a eu sa fête, j'ai pris congé et les amis lui avaient fait une belle carte de leur initiative. Quand le chien d'une de mes cococttes est mort, elle m'a dit qu'il était allé rejoindre Davély. Oui, j'ai eu la question POURQUOI? et j'ai répondu je ne sais pas pourquoi elle a du partir, mais je l'aimerai toujours et que je serai pour toujours sa maman. Parfois, il y avait des situations crèvent coeur... des questions crèvent coeur, mais chaque fois, je me disais que ça me permettait de parler d'elle. Une fois, une de mes pupuce avait un gros gros chagrin et elle m'a dit, est-ce que je peux mettre la photo de Davély sur mon coeur pour qu'elle le console? Imaginez... j'étais aux anges et triste à la fois...

Tu vas voir que dans ton métier ta pupuce va t'aider à comprendre encore mieux les enfants. Imagine, un enfant qui perd quelqu'un de proche, il sentira que TOI tu le comprends... tu es spéciale... mais pas juste par ta peine... par ta compréhension de leur peine aussi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bébéRosalie

avatar

Nombre de messages : 20
Localisation : St-Eustache
Je suis : Maman de
Ange(s) : Rosalie/
oeuf clair
Décédé(e) à : 38 semaines/
12 semaines
Le : 19/09/2008
20/05/2009
Date d'inscription : 03/12/2008

MessageSujet: Re: Travailler auprès des enfants et mamange (éducatrices)   Sam 24 Jan - 20:27

Bonjour Nathalie!
Je compends tellement ce que tu vis. Moi, j'ai perdu ma petite Rosalie le 19 sept. 2008 après 38 semaines de grossesse. Moi aussi je suis éducatrice dans un CPE et la directrice a donné une lettre à tous les parents pour leur expliqué ce qui m'étais arrivé. Quand j'y suis retourné, après seulement 2 sem. car ma grande de 3ans fréquente le CPE, j'étais très angoissé, mais finalement ça s'est bien passé même si je sentais que certains parents m'évitaient. J'ai fait un peu comme toi, je restais un peu plus longtemps quand j,allais reconduire ma fille, j'aidaiss les enfants à s'habiller ou je parlais avec les éducs. Pour ce qui ait des questions des enfants, j'en ai pas vraiment eu, mais les enfants du groupe à ma fille, se demandait bien où était ma bédaine et c'est ma fille qui a expliqué que sa petite soeur était au ciel et elle leur a montré sa photo.
Mon équipe est tellement super, les éducs et les directrices se sont toutes cotisées pour me payer un massage, ça m'a tellement fait chaud au coeur.
Je suis de retour au travail pour de bon depuis le 5 janvier et ça se passe bien, mais je suis très fatiguée le soir. Je compte bien repartir pour mon bébé espoir dans 2 ou 3 mois, mais en attendant, ça me fait du bien de me changer les idées même si moi aussi je pense souvent que j'aurais dù retourner seulement en sept. prochain avec ma cocotte.

Je te souhaite un bon retour au travail
Isabelle maman de Marianne et de son petit ange Rosalie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
petite-étoile6

avatar

Nombre de messages : 269
Localisation : victoriaville
Je suis : Maman de
Ange(s) : Alison, Ti-pou et Ti-trésor
Décédé(e) à : 37 semaines et demi de grossesse et 12 semaines pour les deux fausse-couche
Le : 6 août 2008 et 25 décembre 2008 et le 13 mai 2012
Date d'inscription : 03/12/2008

MessageSujet: Re: Travailler auprès des enfants et mamange (éducatrices)   Dim 25 Jan - 0:24

Bonjour Nathalie et à toutes les autres maman anges...

Ce message me convient tellement....Je suis moi même éducatrice et je viens de recommencer à travailler il y a 2 semaines....

J'ai perdu ma fille à 37 semaines et demi de grossesse le 6 aout dernier. Mais j'ai eu le bonheur de retomber enceinte tout de suite....mais j'ai fait une fausse-couche le 25 décembre dernier...donc je suis retourner travailler le 12 janvier dernier.
Je dois vous avouer que la première journée à été difficile au niveau des émotions. Franchir cette porte le premier matin toute seule, sans ma fille qui aurait dû fréquenter la garderie, à été une épreuve terrible. Mais j'ai quand même passer une belle journée.

Quand j'ai perdu ma fille, la directrice à fait une affiche pour annoncer ce que je vivais à tous les parents, donc les anciens parents qui me connaissaient bien savaient ce que je vivais.

Dès mon retour j'ai eu des questions de la part des parents. Quelques uns n'avaient pas lu l'affiche puisqu'ils n'étaient pas au courant. Donc leurs questions étaient mal à droite, mais quand je leur répondait ils étaient tellement mal à l'aise qu'ils auraient voulu aller se cacher sous le tapis. Mais la plupart des parents ne m'en on pas parler mais m'ont lancer un regard qui voulait tout dire...qu'ils sympatisait avec moi. Certains parents dont je suis plus proche m'en on parler, pour prendre des nouvelles de moi, pour savoir comment je vivais tout ça, comment tout ça c'était passer.Je les ai trouver poli et ça m'a fait du bien de pouvoir parler de ma fille avec d'autres parents. C'est certains que 1 ou 2 parents m'ont dit des chose qui m'ont fait de la peine, dans le genre: tu vas oublier....mais je les ai ignorer....

Pour ce qui est des enfants, ils m'ont beaucoup poser des questions pour savoir si mon bébé était encore dans mon ventre, pourquoi, ou il est et tout... Mais je leur ai répondu que ma petite fille était partit au ciel, qu'elle était un ange. Ça c'est ma croyance à moi et si les parents ne sont pas d'accord avec ça et si leur enfant leur en parle, ils viendront me voir et on en discutera ensemble. Je ne crois pas que de leur dire qu'il était malade est une bonne idée selon moi. Parce que les enfants ont beaucoup d'imagination. Et j'ai peur qu'ensuite il s'imagine que parce que leur parents sont malaldes qu'ils vont nécessairement mourir. J'ai vécu cette expérience avec mes nièce qui croyait que j'allais mourir parce que je ne suis pas aller à noël parce que j'étais sois disant malade parce que je fesait ma fausse couche, Elles ont eu beaucoup de peine. En tout cas ça c'est mon idée...je ne sais pas si c'est la bonne....

Moi j'ai une photo de ma fille dans mon local, la même que j'ai sur le site et les enfants savent que c'est ma fille et qu'elle s'appelle Alison et je ne crois pas que ça dérange les parents. Mais c'est une belle photo...parce que j'ai des photos d'elle qui sont plus tristes parce qu'elles sont moins belles...et ces photos là, jamais je ne les afficherais dans mon local.

Mais j'ai une équipe super qui m'entoure. Tout le monde est super avec moi. La directrice et Marise avec qui je travaille sont des petits anges sur pattes. Elles me parlent, mécoutent et je sais que je pourrais toujours compter sur elles peut-importe que ce qui arrive. Je crois que ça m'aide à me sentir en confiance de retourner au travail.

Les quelques journées avant d'y retourner je me demandais vraiment comment j'allais faire pour y arriver, j'étais stresser et j'avais peure...mais finalement ce n'est pas si pire...la passion de mon travail est toujours là.... mais les émotions sont ébrenlées un peu.Je ne suis pas comme avant mais je dois me laisser du temps. Ça me donne une nouvelle raison de me lever chaque matin même si ce n'Est pas facile.

Désoler pour mon roman...si tu as le goût d'en parler plus, ne te gêne pas, je suis là....

Je pense à toi, et toute les autres éducatrices maman ange...qui doivent chaque jour foncer dans la vie et prendre soin de tout ces petits mousses parfois tannants, mais qui nous font toujours rire et qui viennent nous toucher directement au coeur....

Joanie maman de sa belle ange frisée Alison et de petit-pou espoir partit rejoindre sa soeur beaucoup trop tôt....Je vous aimes les amours...merci de toute cette force que vous me donné.....
xxxx....xxxx....xxxx....xxxx.....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bellacora

avatar

Nombre de messages : 245
Age : 33
Localisation : Saint-Théodore, Québec, Canada
Je suis : Maman de
Ange(s) : Davély
Décédé(e) à : à terme, 8 heures de vie
Le : 11 août 2005
Date d'inscription : 15/12/2008

MessageSujet: Re: Travailler auprès des enfants et mamange (éducatrices)   Dim 25 Jan - 13:59

je constate que bizarrement nous sommes beaucoup d'éducatrice ici...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anne-Jo

avatar

Nombre de messages : 283
Age : 40
Localisation : Rive-sud Montréal
Je suis : Maman de
Ange(s) : Romane
Décédé(e) à : 24 semaines de grossesse (cause:chorio-amniotite)
Le : 11/10/2008
Date d'inscription : 07/12/2008

MessageSujet: Re: Travailler auprès des enfants et mamange (éducatrices)   Dim 25 Jan - 17:01

Ouf, c'est vrai qu'on est plusieurs à travailler avec les tout petits! Moi, je travaille dans un hôpital (celui où j'ai accouché) en réadaptation auprès des enfants nés prématurément et de leur parents...

Je devrai donc continuer à soigner les petits bébés et à réconforter toutes ces mamans et papas qui vivent d'autres sortes d'épreuves que moi, étant donné que leur petit a survécu à leur prématurité...avec plus ou moins de séquelles. Certains sont nés à 24 semaines, comme ma fille.

Je suis juste allée faire un tour à l'hôpital il y a quelques semaines et j'ai déjà croisé des mamans de bébés que je vois en thérapie...elles comprennent bien ma peine disons...

Autant vous dire que j'ai la chienne de rentrer travailler à la mi-février...je crois pas que je serai la thérapeute la plus réconfortante pour l'instant...

On va se serrer les coudes les filles!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anne-Jo

avatar

Nombre de messages : 283
Age : 40
Localisation : Rive-sud Montréal
Je suis : Maman de
Ange(s) : Romane
Décédé(e) à : 24 semaines de grossesse (cause:chorio-amniotite)
Le : 11/10/2008
Date d'inscription : 07/12/2008

MessageSujet: Re: Travailler auprès des enfants et mamange (éducatrices)   Dim 25 Jan - 21:04

Bonjour Nathalie,
depuis tout à l'heure, je me questionne à propos de tes questions...en ce qui a trait aux interrogations des enfants, je crois personnellement qu'il faut leur répondre simplement, dans des mots qu'ils comprennent. Un enfant de 4-5 ans a déjà une idée de la mort...par la télé ou les livres ou ses expériences ou les expériences de ses connaissances.

Si un enfant demande pourquoi je n'ai plus mon gros ventre, je réponds que mon bébé est sorti. Si il demande où est le bébé, je réponds qu'il est au ciel. Si ses parents sont d'une autre culture et qu'ils ne croient pas au ciel ou au paradis, l'enfant posera soit ses questions à ses parents, qui expliqueront eux-même les différentes croyances et religions ou soit à toi, qui peut l'expliquer simplement, sans trop t'avancer sur les croyances de ses parents. Aucun parent ne peut s'offusquer de cela.

Si l'enfant demande pourquoi mon enfant est parti si vite au ciel (mon filleul de 5 ans l'a demandé, fâché qu'elle soit partie sans qu'il n'ait pu la voir), je lui dirais encore une fois la vérité. Qu'elle ne voulait pas partir si vite, et que ni moi, ni les médecins, ni personne ne souhaitait qu'elle aille si vite au ciel. Ce n'est la faute de personne. Elle était très malade alors elle est sortie trop tôt de mon ventre et elle était trop petite (dans mon cas, bien sûr). Personnellement, je ne cacherais pas qu'elle était malade. Les enfants qui ont peur de la mort ont besoin de réponses. Bien sûr, il est important qu'ils sachent qu'on ne meurt pas d'un rhume ou d'une varicelle mais que très très rarement, il arrive qu'une personne soit très très malade et qu'elle meurt.
Si on ne connait pas la réponse à leur question, on peut aussi leur dire qu'on a pas toutes les réponses ou que personne ne sait pourquoi c'est arrivé mais encore là, il faut les rassurer en disant que c'est très très rare qu'un enfant meurt.

En ce qui a trait à la photo, je ne peux, encore ici, que te dire mon sentiment personnel. Au début, j'avais l'impression de trahir ma fille ou de nier son existence si je ne mettais pas sa photo sur mon bureau. Je me disais aussi que si un inconnu à qui je n'ai pas envie de parler de mon expérience me demandait si j'ai des enfants, ce serait encore de la trahison à l'endroit de ma fille que de répondre que je n'en ai pas. Mais avec le peu de recul que j'ai, je sens maintenant que j'ai le droit de ne pas mettre sa photo sur mon bureau si je n'ai pas envie d'en parler trop souvent. J'ai aussi le droit de ne pas aborder le sujet de sa mort si je n'en ai pas envie. Ce qui importe pour moi, c'est que je sais que j'aime ma fille de tout mon coeur et qu'elle le sait aussi. De cela j'en suis sûr. Je n'ai pas envie de discuter de ma fille avec tous et chacun alors je me respecte et j'en parle aux personnes qui sont importantes pour moi et pour qui Romane, ma fille, aura aussi une importance. Mais c'est un choix bien personnel que d'afficher ou non sa photo...

Par rapport à la façon dont je gère cela avec mes collègue, j'ai moi aussi écrit une lettre à mes collègues et amis (le lendemain de mon accouchement, je sais pas comment j'ai fait...) pour leur expliquer le deuil que je vis. Je leur ai dit dans cette lettre de ne pas éviter le sujet et de ne pas être mal à l'aise avec moi. Je suis capable de leur dire quand je n'ai pas envie d'en parler ou quand ce n'est pas un bon moment. Certains ont refusé de voir ses photos et je respecte cela, à chacun sa sensibilité... mais ils ne savent pas la belle petite frimousse qu'ils manquent! Wink Ils se respectent alors je fais de même et je leur dis quand je ne veux pas en parler ou quand une question est indiscrète.

Voilà, alors Nathalie, je ne sais pas si ce que j'ai écrit t'aide mais moi, tes questions m'ont amené à réfléchir à mon retour au travail qui est pour très bientôt et ça m'a fait du bien de penser à tout cela et de m'y préparer mentalement, merci!

Bisous à ton ange et bonne chance au travail!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lamournedisparaîtjamais

avatar

Nombre de messages : 812
Age : 42
Localisation : Bordeaux
Je suis : Maman de
Ange(s) : NINO
Décédé(e) à : 2 mois et 2 jours de vie ...
Le : 28/07/2008
Date d'inscription : 07/12/2008

MessageSujet: Re: Travailler auprès des enfants et mamange (éducatrices)   Lun 26 Jan - 6:18

Juste un petit mot de soutien et de réconfort pour vous mamanges qui tavaillaient avec des bébés ou des enfants en bas âges ...
Je suis également éduc spé ( et oui .... ) mais travaille auprés d'adultes malades mentaux légers et moyens ...
Je n'ai toujours pas repris le boulot car je me sens tellement faible moi qui doits justement dans mon travail être forte pour les autres ...
Je pense reprendre d'ici mars, surtout pour des questions financiéres mais sans vaiment être sûre d'être encore prête ...
J'appréhende les questions qui vont me replonger dans notre histoire et ai peur de craquer ...
Courage à vous toutes et tendres pensées à nos trésors ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Angie

avatar

Nombre de messages : 235
Age : 38
Localisation : Drummondville
Je suis : Maman de
Ange(s) : Laurence
Décédé(e) à : à terme, 1h16 vie/réanimation
Le : 26 Octobre 2008
Date d'inscription : 06/12/2008

MessageSujet: Re: Travailler auprès des enfants et mamange (éducatrices)   Lun 26 Jan - 12:17

Merci de m'avoir répondu en si grand nombre. Vos réponses m'amène à réfléchir beaucoup. Vos réponses sont toutes aussi précieuses pour moi les unes que les autres. Je le prends comme un présent qui me va droit au coeur. Merci d'avoir pris du temps pour moi, pour vous pour nous toutes qui travaillons auprès des enfants. Je constate moi aussi que nous sommes beaucoup d'éducatrice... comme l'a remarqué Bellacora.

Nancy: Moi aussi je me suis fait dire que je retournais tôt au travail. Je sens de la part de mes Directrices une grande ouverture et que si je me trompe, je peux toujours changer d'idée et faire un retour progressif et revenir plus tard. Pour ce qui est de la fatigue, nous sommes assurément plusieurs à le vivre, même pour les mamans qui ne travailles pas auprès des enfants. Je me suis rendue compte au fil des semaines qu'un deuil prend beaucoup d'énergie. De plus, pour nous, être en contact étroit avec des enfants de tout âges et de répondre à leurs questions demande aussi de l'énergie. De mon côté, la fatigue est beaucoup psychologique je crois. C'est vrai que les enfants sont vraiment très mignons. Je me sens bien en leur présence. J'ai seulement demandé à mes Directrices de ne pas aller à la pouponnière. Bref, j'espère que ce que les autres filles ont écrit pourra t'éclairer toi aussi.

Prend soin de toi et à bientôt

Chantal: De mon côté aussi, j'ai des collègue en OR! Je crois simplement que lorsque cette collègue me parlait de ce que j'avais vécu je ne me sentais pas à l'aise de répondre et je ne me suis pas respecté là-dedans. J'ai encore beaucoup de choses à apprendre de la vie...

En passant, je ne suis aucunement fachée au sujet de ton avis sur les photos. Au contraire, je poses la question, je m'attend à des opinions différentes. La Directrice n'y voit aucun inconvénient à ce que je mettre la photo de ma fille dans mon local. Ma fille a de belles couleurs sur une de ses photos, elle semble simplement endormie. De tout façon, j'ai encore bien le temps d'y penser. Je vais probablement t'écrire pour la letrre au cas ou ça pourrait m'aider. Merci de me l'offrir, c'est gentil de ta part.

Grosse bises et à bientôt

Isabelle: Je trouve que c'est une très bonne idée de remettre une lettre à tous les parents de la part de la Direction. Tu sembles faire partie d'une très belle équipe de travail. J'ai une merveilleuse équipe moi aussi. Ça rend notre retour plus doux et plus facilitant. En réalité, il m'est arrivé qu'une seule fois de me sentir mal en présence d'une collègue qui me questionnait. Je me sens choyée de travailler avec elles. Elles sont toutes venues à la première partie de la cérémonie des anges de ma fille et quelques unes qui sont devenue des amies, sont restées à ma demande pour la suite de la cérémonie. Plusieurs m'ont envoyés des cartes et des fleurs. La Direction ont été les premiers à m'envoyer une belle plante à l'hôpital avec une petite ange dedans.

Pour ce qui est de la fatigue, elles est bien sûr physique, mais je crois qu'elle est surtout psychologique. Je continue de travailler sur moi-même et sur mon deuil. Je croyais que je ne vivrais pas mon deuil si je retournais travailler. Après avoir abordé le sujet avec la psychologue, je sais maintenant que ce ne sont pas deux choses séparées. Je trouve aussi que je n'ai pas le temps de faire tout ce que je veux dans une journée, alors je m'imaginais mal retourner au travail. Moi aussi j'espère être prête moralement pour commencer les essais de bébé espoir au printemps. On verra, en attendant, je me dis comme toi, que ça pourrais me changer les idées d'une certaine façon de retourner travailler.

Bonne chance pour ton bébé espoir dans 2-3 mois. À bientôt j'espère

Bellacora: Il y a longtemps que je te lis, et j'aime la façon que tu as de voir la vie. Pour ce qui est des enfants, moi aussi j'ai lu quelque part qu'il est mieux de dire les vrais mots aux enfants. Je trouve ça merveilleux que tu puisses intégrer Davély dans ta vie de tous les jours auprès des enfants. Moi aussi, j'ai eue la question pourquoi, mais en même temps tellement d'autres questions et réflexion se succédaient de cet enfant. Avec le recul, je me rend compte que je ne lui ai pas répondu ce que j'aurais voulu lui répondre. J'aime encore mon métier, j'aime encore plus les enfants, ils sont pour moi tous de petits miracles de la vie,maintenant. Je les regardes maintenant avec des yeux différents. Merci de m'encourager comme tu l'a fait tes paroles me touchent beaucoup. Je sais que ma chouette m'accompagnera dans mes journées, c'est juste au début qu'il y a une petite période d'adaptation, je suppose.

Joanie: C'est ce que j'appréhende un peu les questions où les paroles maladroites. Aussi, je ne veux blesser personne. Je sais qu'il y a des parents dont je suis plus proche qui voudront peut-être échanger avec moi et pour ça je pense que ce sera o.k. Tu as raison quand tu dis qu'il faut dire ce que nous pensons au sujet de nos anges. Les parents pourront éclaircir le sujet auprès de leurs enfants si ces derniers en parlent à la maison. Moi aussi, j'hésite à dire que ma fille était malade, car en réalité, elle ne l'était pas... De plus, je ne veux pas que les enfants croient que si ils sont malades, ils mourront. C'est très délicat, et fragile, ils ont tellement d'imagination, même si je leur dit que c'est une maladie très très rare, ça me fait quand même douter. Et si je leur dit que je ne sais pas pourquoi elle est partie, quand leur maman où quelqu'un de leur entourage sera enceinte, auront-ils peur que ce bébé partent aussi? Ah! Je vais continuer de faire ce que mon coeur me dit et prendre de vos conseils à toutes qui m'avez répondus. Puis, je me dis que pour le reste les parents sont là pour relativiser les choses, moi la première bien sûr, puisque c'est à moi qu'ils posent la question, mais si les interrogations persistent les parents seront là pour eux. Pour ce qui est de mon équipe de travail, je ne le répèterai jamais assez. Nous sommes tissée serrée. Je me sens soutenue, je les sens compatissants, authentiques et sincères. C'est probablement moi cette journée là qui ne me suis pas respectée, devant cette collègue pourtant si attentionnée. Merci d'avoir pris ce temps pour m'écrire et ton message ne fut pas long, t'inquiète! Ça m'a fait du bien! À Bientôt

Anne-Josée: J'ai répondue la même chose que toi à la question:" Ton bébé, il est plus là!" J'ai répondue que non qu'elle était sortie. Puis nous avons fait des blagues sur mon ventre qui n'est pas redevenue tout à fait comme avant la grossesse. Ce fut tout pour cette première semaine. Le semaine d'ensuite cependant... Ce que tu as écrit au sujet de dire aux enfants si notre bébé était malade ou non me fait réfléchir... De mon côté, je crois que je dirai que je ne sais pas pourquoi elle est partie,(car en réalité, on ne le sais pas, décès cause inconnue) mais que c'est très très rare que les bébé partent au ciel comme ça. Que Laurence vit là dans mon coeur et dans le coeur. Je ne sais pas trop encore, pour moi, pour le moment ça fait du sens. On verra une fois rendue sur le plancher...

Pour ce qui est de rassurer les enfants, je suis tout à fait d'accord.

Ma fille vivra toujours en moi à travers moi, elle m'habite d'une autre façon que pendant ces 9 mois. Je sais que je n'ai pas besoin d'une photo pour me prouver que je ne l'ai pas oubliée, où me prouver que je l'aime... où pour dire au monde entier que je suis une maman moi aussi. Certaines personnes peuvent voir ce qui nous est arrivé comme un "malheur" mais pour moi c'est tout le contraire, ma fille c'est mon bonheur. Mais je suis consciente que pour en arriver à cette réflexion, ils faut l'avoir vécu, ce que je ne souhaite à personne. Moi aussi, il y a des jours où j'ai le goût d'en parler et d'autres non et le plus souvent j'ai aussi le goût d'en parler avec des personnes sigificatives pour moi. Alors, je tiens à te dire que je pense beaucoup comme toi, mais que je me laisse du temps pour apprivoiser son absence. Merci pour ces pistes de réflexions. À bientôt

Merci encore une fois chères mamanges pour tous ce que vous faites les une pour les autres. Je vous apprécies beaucoup!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Angie

avatar

Nombre de messages : 235
Age : 38
Localisation : Drummondville
Je suis : Maman de
Ange(s) : Laurence
Décédé(e) à : à terme, 1h16 vie/réanimation
Le : 26 Octobre 2008
Date d'inscription : 06/12/2008

MessageSujet: Re: Travailler auprès des enfants et mamange (éducatrices)   Lun 26 Jan - 12:38

Bonjour mamange de Nino.

Merci pour ton soutient et le réconfort. Je suis consciente que le retour au travail est pénible pour plusieurs, même si on ne travailles pas avec les enfants.

Je comprends ce que tu écrits quand tu dis que tu dois être forte pour les autres et que tu appréhendes ces questions... Laisse-toi du temps pour apprivoiser le fait de retourner travailler. Ce que j'ai fait de mon côté, en allant au c.p.e depuis deux semaines, m'aide à me faire à l'idée que je retournerai bientôt.

Dire qu'en sortant de l'hôpital, j'ai dis à ma Directrices que je recommencerais à travailler dans 2 mois, après la guérison de la cicatrice de la césarienne. Mais, voilà, que je trouves que 15 semaines n'est finalement pas suffisant... moi aussi, je me sens encore un peu faible à l'intérieur. Puis, il y a un peu le côté financier qui influence mon retour au travail. Je me dis que je dois foncer, que de toute façon, je ne serai jamais vraiment prête si je ne me donnes pas la peine d'essayer... alors voilà où j'en suis. Je me laisse le droit à l'erreur, si ça ne va vraiment pas je reviendrai un peu à la maison. Est-ce que tu as envisagé le retour progressif? Peut-être que ça pourrait t'aider, sans que ton revenu soit trop touché.

Bon courage à toi et douces pensées à Nino et sa maman
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Travailler auprès des enfants et mamange (éducatrices)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nos Petits Anges au Paradis :: DEUIL PÉRINATAL :: GÉNÉRAL-
Sauter vers: