DEUIL PÉRINATAL - SITE OFFICIEL
 
AccueilGalerieFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez | 
 

 Même si tu aurais déjà 16 ans, tu reste pour moi mon petit ange

Aller en bas 
AuteurMessage
lise bouchard



Nombre de messages : 2
Localisation : laval
Je suis : Maman de
Ange(s) : Marie Kamé Amélia Michaud
Décédé(e) à : 40 semaines de grossesse, à sa naissance
Le : 27 /décembre /1994
Date d'inscription : 16/03/2011

MessageSujet: Même si tu aurais déjà 16 ans, tu reste pour moi mon petit ange   Mer 16 Mar - 23:36

Amélia,
comme je trouve spécial de t'écrire, toi qui est partie depuis si longtemps déjà... mais, tu sais que je ne t'oublie pas. Ton bref passage à été pour moi un des moments les plus difficiles de ma vie. J,ai eu tellement peur de ne pas être capable de passer au travers cette épreuve de ton dècès. J'ai eu peur de sombrer dans une dépression profonde. Je me souviens que lorsque je suis entré à la maison après l'accouchement, les bras vide, sans toi, le ventre vide et les seins gonflés par ce lait que tu n'as pas pu boire... je voulais mourrir, je voulais partir avec toi, je te trouvais trop petite pour faire cette route seule jusqu'au ciel.... Mon Dieu que j'ai eu mal... Je te désirais tellement... J'aurais tellement voulu que tu connaisse la vie de famille avec ton père Mario, ton frère Cédric et moi.

Aujourd'hui, je réalise que pour ne pas sombrer dans cette dépression qui me faisait si peur, je me suis mise à faire pleins de choses sans m'arrêter... retour aux études, travail, fabrication de collier, de scrapbooking, de vitraux, de cartes d'anniversaire, popottes, recevoir à souper.... je m'occupe tellement que je n'ai plus le temps de penser....imagine, ça fait 16 ans que c'est ainsi...

Pourtant, ça ne m'empêche pas de verser une larme à chaque journée de ton anniversaire de naissance qui est aussi ton anniversaire de décès... Toutes les années, je ne peux m'empêcher de regarder les petites robes de velours rouge que je t'aurais achetés dans le temps des fêtes.

Parfois, je me demande ce que tu serais devenue. Imagine, tu aurais fêter tes 16 ans le 27 décembre dernier... Je me dis que tu serais heureuse de voir ton neveu Gabriel et ta belle-soeur Caro.... de quoi aurais-tu l'aire aujourd'hui ???? Est-ce qu'on s'entendrait bien toi et moi ??? Ton père serait sûrement gaga de toi, et toi de lui, car toute les filles l'aiment parce qu'Il est à leur écoute....

C'est certain que la vie aurait différente de ce qu,elle est depuis ton passage dans notre vie....maintenant, il y a cette blessure de t,avoir perdue... la vie n'a plus jamais été la même pour moi... je n'arrive plus à connaître ce bonheur profond comme par le passé.... J,en ai tellement voulue à Dieu d'avoir laissé une chose pareille nous arrivé... Je lui disais que j,avais besoin de toi sur cette terre.... comme j'étais frustrée quand des gens me disaient qu'au moins, j,avais un ange qui veillait sur nous .... moi, je voulais une petite fille sur la terre... une petite fille que j'aurais vu grandir et que j,aurais aidé à devenir femme....

Mais la vie en avait décidé autrement....Tu vois, même en t'écrivant cette lettre, j'ai les larmes aux yeux.... trouverais-je un jour la paix du coeur et la sérénité de te savoir bien où tu es....je ne sais pas si un jour j'arriverai à accepter vraiment que ton passage fut si bref dans notre vie....

Par contre, je suis certaine que tu sais combien on t'a aimé ... je me souviens des doux moments qu'on a passé ensemble quand je carressais mon ventre et que tu bougeais en moi... je me rappelle la fois ou j'écoutais la télé et qu'une jeune fille a dit qu'elle se nommait Amélia. J'étais seule à la maison et j,ai dit tout haut que c'était un beau prénom. Toi, tu as donné un coup de pied. J'ai carressé mon ventre et je t'ai demandé si tu aimerais porter ce nom et tu as donné un autre coup de pied. Ce soir là au souper, j'ai demandé à ton père et à ton frère s'ils aimaient ce prénom. Tous les deux ont trouvé que c'était très joli. Je leur ai dit que c'était toi qui l'avait choisi...

Finalement, ce que je veux te dire, c'est que je t,aime... je t'aime depuis le moment de ta conception, depuis le moment ou le test de grossesse a dit que c'était positif et que tu grandissais en moi... depuis que j'ai entendu ton coeur battre pour la première fois.... depuis que je t,ai senti bouger en moi pour la première fois... depuis la première échographie où les médecins ont dit que tu avais peu de chance de vivre... depuis tous ces mois où tu t'es battue pour arriver à 40 semaines de grossesse.... depuis la veille de ta naissance ou tu as tellement bougé en moi et que j,ai cru que c'était parce que tu avais hâte de naître et qu'après coup j'ai pris conscience que c'était tes derniers moments de vie.... depuis que tu es sorties de mon ventre, déjà morte, et que je t'ai tenu dans mes bras......
Oui je t,aime, je ne t'oublie pas, et je sais que malgré ma peine, tu es là pour nous.... tu es notre ange, mon ange et qu'un jour, on se retrouvera...

Maman XXX
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Catou447



Nombre de messages : 1177
Age : 50
Localisation : Montérégie
Je suis : Maman de
Ange(s) : Vivianne et ti-bb
Décédé(e) à : 38,5 s.g. et 15 s.g.
Le : 07/02/1994, 31/07/1994
Date d'inscription : 07/01/2009

MessageSujet: Re: Même si tu aurais déjà 16 ans, tu reste pour moi mon petit ange   Dim 20 Mar - 8:57

Mamange d'Amelia,

Je suis aussi une mamange depuis longtemps: Vivianne est passée trop rapidement dans nos vies terrestres il y a de cela 17 ans. Quelques mois plus tard, c'était au tour de ti-bb d'en faire autant.

Tout comme toi, je me suis étourdie dans mille et une activités. Toujours plus, toujours performante et perfectionniste. Professionnelle, 3 enfants vivants, un mari, une maison, des proches qui avaient besoin d'aide,... Toujours "sur une patte". Jusqu'à la dépression majeure très sévère.

Même "guérie" de cette dépression, fragilité demeure... Apprendre à se respecter?!? Ouf... tout un boulot!

Faire ses deuils, "pour de vrai". Ceux de Viviane et de ti-bb... et tous les autres, "tassés sous le tapis" dans l'espoir de ne pas trop souffrir et réussir à survivre.

Différentes personnes rencontrées au fil des années m'ont apporté différentes choses. Je repense entre autre à cette "ange sur deux pattes" qu'est Suzie Piperni-Fréchette. Je pense beaucoup à ma maître de yoga, psychothérapeute aussi, qui m'apporte tellement. C'est avec elle que j'ai pu, après 12 ans, faire le deuil de mes enfants. Oh! pas que je n'y pense plus... Non... ils sont probablement plus présents aujourd'hui qu'ils ne l'étaient auparavant. Mais leur présence n'est plus lourde. La lumière est là, l'amour aussi. La vie est là, pleine et valant la peine. Oh! pas toujours sereine la Catou! mais j'y travaille...

Bon courage à toi, Lise
Nos filles doivent se fréquenter là-haut...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lise bouchard



Nombre de messages : 2
Localisation : laval
Je suis : Maman de
Ange(s) : Marie Kamé Amélia Michaud
Décédé(e) à : 40 semaines de grossesse, à sa naissance
Le : 27 /décembre /1994
Date d'inscription : 16/03/2011

MessageSujet: Re: Même si tu aurais déjà 16 ans, tu reste pour moi mon petit ange   Dim 20 Mar - 18:57

Merci Catou pour ton mot...

c,est platte à dire, mais, ça fait du bien de constater que je ne suis pas seule à vivre le deuil d'une fille depuis si longtemps....et toi en plus, tu as le deuil de ti-bb...

je suis en train de "renaître" à autre chose dans ma vie.. et je dois dire que ça m'a fait du bien d'écrire ce mot qui était en moi depuis si longtemps...
je suis accompagnée dans mon cheminement et je sens présentement une nouvelle espérance en la vie qui monte en moi...

J'ose, moi aussi, espérer que nos filles se fréquentent et qu'elles ont bien du plaisirs ensemble.

Bonne continuité à toi.

Lise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Même si tu aurais déjà 16 ans, tu reste pour moi mon petit ange
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nos Petits Anges au Paradis :: DEUIL PÉRINATAL :: LETTRES AU CIEL-
Sauter vers: