DEUIL PÉRINATAL - SITE OFFICIEL
 
AccueilGalerieFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez | 
 

 bonifier son épreuve...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Gwen



Nombre de messages : 85
Localisation : Charny
Je suis : Maman de
Ange(s) : Frédérique (...et 5 petits anges partis avant elle...)
Décédé(e) à : 5 mois
Le : 19 décembre 2008
Date d'inscription : 08/01/2009

MessageSujet: bonifier son épreuve...   Sam 14 Fév - 10:04

Le deuil d'un enfant, le deuil de la maternité est vraiment la chose la plus heavy que j'ai vécue dans ma vie. Lorsque la vague me ramassse, je n'ai plus le contrôle, je dois attendre que ça passe, et rien à faire, elle ne part pas avant d'avoir terminé son chemin. Par contre, je dois bien admettre que le bonheur revient vite dans ma tête car ma vie, je l'adore, et ce qui s'en vient me fait tellement vibrer aussi, mais je dois traverser ce deuil. Les gens autour de nous comprennennt mal le deuil. Ils croient que si on pleure c'est parce que c'est encore terrible, mais j'aurais envie de leur dire que tout simplement c'est un motton à passer, que chaque fois que je pleure, un morceau de mon deuil se décroche...mais les gens voudraient tant que le deuil se soit rapide, ils s'inquiètent pour moi quand je pleure alors qu'en fait, je crois que c'est si je ne pleurais pas qu'il y aurait un gros problème. Je retourne travailler lundi, ça me fait peur un peu car je n'ai pas le contrôle total sur mes émotions et je sais que la vague de fond peut me ramasser comme ça en plein travail, j'ai peur aussi de me faire demander comment ça va ? parce que quoi dire ? je suis fragile ? je vais bien ? ça dépend des moments ? en fait, je vais très bien mais j'ai un deuil à passer. je me demande aujourd'hui pourquoi les gens ne comprennent pas mieux le deuil. je sais que cette épreuve m'aura appris comment réagir si und e ems proches vit un deuil. Je sais que cette épreuve définitivement me fait voir la vie avec une autre lunette. Pendant des années, bien qu'étant très heureuse, je regardais ma vie avec une autre paire de lunette et je pensais N'avoir pas beaucoup de pouvoir sur ceraines choses, alors que finalement...
J'ai aussi l'impression depuis la mort de Frédérique de ne plus m'attarder à des détails, tout me paraît si simple à côté de cette épreuve démesurée que j'avais à traverser.
J'ai entendu l'autre jour une phrase qui M'a fait réfléchir, quelqu'un m'a dit : jamais je n'aurais pu vivre ce que tua s vécu. moi je crois que l'épreuve t'arrive en plein visage, tu n,as pas d'autres choix que de la vivre. c'est ça ou la mort, et ça vraiment, ça ne m'est jamais passé par l'idée, j'aime la vie ! par contre si on a aucun pouvoir sur l'arrivée de l'épreuve, c'est moi qui décide ce que j'en fais. pour ma part, la mort de Frédérique m'a apporté + que je ne pourrais en écrire, ma vie en est que + belle même si j,aurais évité cette épreuve si je L'avais pu et que j'aurais ma Fredou à côté de moi si c'était possible. Par contre sa mort était inévitable et sa mort me sert à tous les jours de ma vie à rendre ma vie meilleure.
mon épreuve je la bonifie, et avec l'aide de ma psy, je comprends que la vie est faite de plein de perceptions et que c'est seulement comment tu la regarderas qui fera en sorte que tu vivras les choses de telle ou telle façon.
Même les vagues du deuil quand elles traversent ma journée ne me laisse plus aussi démunie qu'avant. je sais que durant cette période je dois m'accrocher très fort, je suis sur une mer houleuse avec une toute petite barque,par contre J'ai des rames et je sais comment m,en sortir, ça change tout !
Les épreuves comme celles là te rendent plus ouverts aux autres, je suis heureuse à quelque part que ça me soit arrivée si jeune. Bien des gens traversent le deuil plus tard dans leur vie. Je crois qu'à quelque part, plus tu le vis jeune, plus tu profites longtemps de tout ce que ça t'as apporté en tant qu'humaine, Nieztche diait : ce qui ne te tue pas te rend + fort. Je suis de cet avis. Cette épreuve a bonifé ma vie, même si je dois encore en subir les vagues épouventables par moment. J'ai hâte à quelque part de pouvoir avoir tourné la page et dire : ça y est mon deuil est terminé. Ce que je sais par contre maintenant contrairement aux 5 dernières années de mon terrible combat c'est que je vais y arriver et qu'une fois que j'y serai arrivée, je regarderai tout le chemin parcouru avec une certaine admiration pour ce que je vais y avoir puisé.
Un deuil nous ressemble. Plus on vit intensément, plus le deuil sera vécu fortement. Plus ce qui s'en dégagera sera intense également. Le bonheur me coule intensément dans les veines, ce malheure m'a frapppé durement. Je sais maintenant que j'en retirerai les bénéfices immenses tout au long de ma vie. merci mon bébé d'être passé dans ma vie, merci de continuer d'être en moi, à travers chaque petit geste de ma vie xxx
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
bonifier son épreuve...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nos Petits Anges au Paradis :: DEUIL PÉRINATAL :: JOURNAL DE DEUIL-
Sauter vers: