Nos Petits Anges au Paradis
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.


DEUIL PÉRINATAL - SITE OFFICIEL
 
L'histoire de Sinicio I_icon_mini_portalAccueilGalerieRechercherDernières imagesS'enregistrerConnexion
 

 L'histoire de Sinicio

Aller en bas 
4 participants
AuteurMessage
laure

laure


Nombre de messages : 9
Age : 39
Localisation : morteau
Je suis : Maman de
Ange(s) : sinicio
Décédé(e) à : 34 jours
Le : 03.02.09
Date d'inscription : 11/03/2009

L'histoire de Sinicio Empty
MessageSujet: L'histoire de Sinicio   L'histoire de Sinicio Icon_minitimeJeu 12 Mar - 12:41

Nous étions partis mon homme et moi à Cuba pour les vacances d'été et avons conçu là bas notre pti bout, d'ou son prénom ! J'ai tout de suite senti que j'étais enceinte surtout après l'aterrissage à Paris ! 2 semaines plus tard j'ai quand même fait un test de grossesse, que j'ai raté mais j'en ai vite refais un le lendemain et à notre grande joie il était positif !! Je suis allée chez ma gynécologue 2 semaines plus tard et là j'ai pu voir ce petit embryon avec son petit coeur qui battait si vite, j'étais émue et j'ai tout de suite téléphoner au futur papa, qui était au travail. J'ai vite réduit la cigarette, pas plus de 5 par jours et tout se passait à merveille : pas de nausées mais bien fatiguée et beaucoup de cauchemars ! Par la suite j'ai arrêter de fumer complètement !
Au travail, j'essayais de pas porter trop de choses, de ne pas me stresser et ma gynécologue me disait que c'était une super grossesse, jusqu'au jour ou je retournais au travail à 13h et en sortant de la voiture j'ai glissé, j ai tout fait pour me rattraper à la portière, une collègue est arrivée en courant pour m'attraper mais je suis quand même arrivée par terre. Je suis remontée dans la voiture et déposée mon homme à son travail et ensuite je suis allée chez une sage femme. Elle m'a mit un monitoring sur le ventre. Elle ne trouvait pas le coeur, mais elle m'avait avertie que je ne devrais pas paniquer car il était petit (à env 5 mois de grossesse) et qu'avec cet appareil on ne trouvait pas tout de suite, mais elle l'a quand même trouvée, j'étais soulagée ! Je suis restée l'après midi à la maison pour me remettre de mes émotions !

Arriva les vacances de décembre, j'avais un gros bidon mais je me sentais très bien. Nous sommes donc partis voire toute ma petite famille ! Tout d'abord, on s'est arrêté chez ma mère (à 300 km de chez nous) on y ai resté 2 jours puis avons repris la route pour aller voir mon père (encore 400 km, sur la cote). Le voyage s'est bien passé et nous sommes resté 4 jours chez mon papou (cétait pour son anniv), juste le temps de choper une gastro !!

Sur le retour, je ne me sentais pas bien à cause de la gastro, et moi qui n'avais jamais vomi de ma vie, là je lâcha tout au péage de Montpellier ! Après ça je me sentais mieux et je sentais bien bougé mon pti bébé.

C'était le 31 décembre : nous allions fêter la nouvelle année, au resto avec ma mère, ma soeur et ses enfants et c'est là que j'ai commencé à avoir des contractions ! mais je ne savais pas que ça en était et ma mère ne me croyait pas.
Elle me disait, si ce serait des contractions tu te roulerais par terre !!
Donc j'ai ignoré mes contractions en me disant qu'une grossesse ne pouvait pas être rose pendant 9 mois et que j'avais déjà eu beaucoup de chance, jusque là ! La soirée fini, nous sommes rentrés pour dormir chez ma mère. Et là j'ai sentis que mon bb était tout en bas et qu'il tournait.

Le lendemain matin, j'ai vu que je saignais, un pti peu mais je ne voulais alerter personne. Les contractions étaient toujours là ! Dans la journée, j'ai remarqué que le sang coulait toujours et j'en ai quand même parler à ma mère !
Cette dernière a vite téléphoner à une de ses copine qui est infirmière et qui lui a dit que je devrais plutot aller à l'hôpital. Je n'y croyais pas trop, donc j'ai continué ma journée tranquillement avec mes contractions...

Le soir, nous allions rendre visite à ma tante qui habite pas loin de chez ma mère, et là je lui ai dit que je devais aller à l'hôpital à cause de tous mes symptomes, elle m'a regardé d'un air inquiet et m'a dit de vite y aller et de préfèrence à la clinic comme ça il me prendrait tout de suite !

Avec mon homme, nous partons dans cette clinic, la sage femme apparemment ne prenais pas mon cas vraiment au sérieu, car elle ne croyait pas non plus que j'avais des contractions. Bref, le gygy me fait une écho : bébé bouge bien, son coeur bat comme il faut, ouf, puis la sage femme remarque que je suis ouverte à 5 et me dit que je vais faire une fausse couche tardive. Pas possible de se faire rappatrier à Lyon (qui est à 30 min de là)car j'étais trop ouverte !

Mon homme et moi sommes abbatus !! Nous n'avions jamais penser qu'il pourrait se passer ça !! Je devais accoucher d'un bébé qui va mourrir de suite, car les médecins m'avaient dit qu il était à 22 semaines et qu'il n'y avait aucune chance de le sauver ! je voulais le garder le plus longtemps possible dans mon ventre pour pouvoir le sauver mais ils m'ont dit que ça servait à rien et qu il sortira de lui même dans moins de 2 h. Donc persuadés de ne pas avoir de bébé, j'étais triste et en colère et mon homme me disait "on en fera un autre".
j'appel ma soeur pour lui dire que j'allais accouchée.

Hop : direction la salle d'accouchement, l'anesthésiste me fait la péridurale pour ne pas souffrir pour rien : nikel, j ai pas eu mal du tout mais mon homme s'est fait sortir pour ça! Bref, il revient près de moi pour me soutenir. la sage femme me perce la poche, puis en 3 contractions mon bébé est là, il est 23h50! je ne voulais pas le voir mais ça a été plus fort que moi, j'ai juste vu une petite jambe bougée et ensuite je l'ai entendu pleuré dans le couloir ! Je ne croyais pas que c'était lui ! Les médecins m'avaient dit, juste avant, que si il étaient pas trop petit il pourrait le rappatrier à besancon (vers chez nous) mais ça faisait quand même 300 km et m'on dit qu'il ne tiendrait peut être pas, le temps du voyage, mais il n'y avait plus de place à lyon !

Nous attendions qu'ils nous disent ce qu'il se passait, pendant plus d'une heure : cette heure là la plus longue de ma vie ! Le gygy revient et me demande comment il s'appel ? Pourquoi ? car il va bien, c'est un beau petit garçon, de 920 g et 35 cm (sur le coup j'ai trouvé ça tout petit) "il s'appel Sinicio". Ils vont quand même le transférer à lyon !! une neurologue veint me dire que tout va bien, qu'il n'a pas de problème neurologique!! Very Happy Nous sommes vraiment heureux, pleurs de joie et il nous l'emmène dans une petite couveuse, prêt pour son pti voyage jusqu'à lyon. Il est intubé, pleins de ptis tuyaux et son pti ventre qui bouge beaucoup à cause de la machine, il est vraiment tout petit..

Mon homme reste avec moi. Le samu, m'a donné le numéro de tel du service réanéonat, je tel à 4 h du mat pour voir si il est bien arrivé : c'est bon et il va bien! Je suis pressée de sortir de la clinique pour aller le voir, mais ils veulent que je reste 2 jours !! Mon homme y va l'après midi et me ramène une photo. Il l'ont extubé et on mit un nouveau gros tuyaus sur le nez, mais c'est bon signe !

Je commence à tirer mon lait, au début pas grand chose, je suis déçue et j'arrête pas de penser que je sers à rien ! Vient enfin le moment de sortir de la clinic : ouf ! Nous allons tout de suite voir notre minipiout !

On est samedi 3 janvier, nous arrivons dans le service de réa : une grande pièce avec pleins de couveuses avec de tout petits bébés avec pleins de tuyaux : choquant, impressionnant ! et là tout au fond, au lit numéro 1, notre petit Sinicio ! Qu'il est beau, il est tout bien formé, il bouge bien, il est tout poilu...mais il n'a pas le même appareil respiratoire...

Le médecin de garde veut nous parler Question il nous annonce que sinicio, n'est pas bien sur le plan respiratoire alors ils ont du le réintuber, ils ont fait une écho du cerveau et décelé un saignement important dans les ventricules, je fond en larmes ! il nous dit qu'il aura sûrement des séquelles, mais il ne savent pas trop, qu'il faudra surveiller si ça resaigne ou si ça se résorbe ! Je n'arrives pas à y croire et je me dis qu'il va surement résorber ce sang !Déjà, que je me croyais dans un cauchemar qui s'était presque transformé en rêve mais qui recommence en cauchemar !!! Tous les jours est un nouveau combat, on ne sait jamais ce qu'il va se passer avec un grand prématuré.

Alors, on espère, on a plus que ça à faire, ha non aussi de tirer du lait et d'être présent à côté de lui le plus souvent possible. L'allaitement m'aide à me sentir plus utile et à y croire mais je pleurs toute la journée...on revient le lendemain, on le touche, il nous regarde, il nous reconnait. Il désature souvent, et ça nous met en panique dès qu'on entend une machine sonnée.
Mon homme doit rentré à la maison car il doit retourné au travail. Il me laisse chez ma mère.
Je prend le train et le métro pour aller voir mon pti bout, mais dans ces services là on ne sait jamais à quel heure on va pouvoir y rentrer et y sortir !
Je savoure chaque moment à ces côtés ! je le prend en photo tous les jours, il grossit bien, il se fait même une copine : la petite fille d'à côté : Apoline !
Il a des hauts et des bas, les médecins me disent que le saignement n'avait plus lieu et que ça stagne, il faut voir si ça se résorbe et faire un irm par la suite.

Je m'achète une voiture (pourrie) pour pouvoir aller le voir quand je veux et rentrer quand je veux; mon homme est seul à la maison et il ne sait pas faire à manger, le pov ! il vient tout les weekend, le vendredi dès qu il sort du travail !

Un jour, je suis arrivée vers lui et j'ai vu qu'il avait encore une nouvelle machine, affreuse cette machine ! ça faisait vibrer tout son pti corps : insupportable pour moi et pour qu il puisse y supporter il lui administrait un dérivé de morphine ! Alors que j'avais vraiment repris espoir : tout s'est à nouveau effondré ! Mais il n'a pas garder cett machine longtps, le lendemain il ne l'avait plus : ouf ça allait mieux ! en fait il a eu cette machine suite à une infection, qu'ils ont vite soigné avec des antibiotiques pendant 10 jours mais il était quand même plus faible.

Après, cette péripétie il allait vachement mieux et les médecins lui on programmé ce fameux irm pour le mercredi 4 février, on allait enfin en savoir un peu plus et il pourait passer à un autre mode respiratoir après l irm !

Le 02 février, mon homme avait réussi à prendre congé le lundi, nous sommes allés voir notre trésor juste avant qu il reparte. et là mauvaise surprise, je ne le trouvais pas très bien, j'ai remarqué qu il avait qq chose qui sortait de son nez, je l'ai donc signalé à l'infirmière qui s'occupait de lui. Elle l'a regardé vite fait et m'a dit qu'il régurgite, qu'elle va voir les résidus de son estomac : elle retire une seringue jaune foncée et fonce voir un médecin. là le médecin dit qu'il ne doit plus être alimenté et commence pleins d'examens, et nous rassure presque en nous disant que c'est une infection et qu il vont lui donner des antibiotiques ! Mon homme, Steeve, rentre, mais on a un mauvais présentiment.

je décide de retourner le voir le soir vers 22h et quand j arrive il veule pas me laisser rentrer et il faut que j'attende qu'un médecin vienne me chercher dans la salle d'attente! J'ai très peur !! Je téléphone à Steeve et le prévient qu il y a un truc qui cloche. Le médecin arrive et on va dans un bureau. Il me dit que Sinicio a une enterocolite, truc que je comprend pas du tout : inflamation des intestins, qui a progressé négativement et fortement, là je rechiale de plus belle ! je vais le voir, il n'est vraiment pas bien et je décide de rester la nuit à côté de lui, mais ils sont toutes les 5 minutes entrain de l'embêter, à prendre sa tension, à lui rajouter pleins truc, des seringues...ça me rend dingue ! il me dise de sortir pour pouvoir lui aspirer la trachée, je vais tel à ma mère pour lui raconter, elle veut que quelqu'un vienne me rejoindre pour ne pas rentrer toute seule. Mais moi persuadée que se n'est pas la fin, je lui dit non.

Je retourne vers lui, j'imagine qu'il ne pourra pas faire son irm vu qu'il est mal en point. Je mets ma main sur sa petite tête, il ne réagit plus au son de ma voix, il n'ouvre plus les yeux, et ces machines sont au max pour pouvoir l'aider à respirer...je veux rester vers lui, mais je commence à m'endormir sur la couveuse et gène l'infirmière. Je me dis qu'il faut que je rentre pour dormir, et là je trouve mon cousin dans la salle d'attente : je le rassure et lui dit que je vais retourné trankilmt chez ma mère.

Je dors mal et me lève tôt. Mon tel sonne, et dès que je l'ai entendu sonné j'ai tout de suite compris! C'était l'hôpital le médecin me dit qu il faut que je vienne le + vite possible car mon bébé ne va pas tenir longtps. Je viens avec ma mère, et j'aurais pu griller tous les feux rouges, et casser la porte de l'hôpital pour pouvoir arriver plus vite ou n'importe quoi...
Je vois que mon bébé n'est presque plus là, il a le ventre tout noir et gonflé, je veux tout de suite le prendre dans mes bras. Quelle sensation de le tenir ! Il était dans mes bras avec tous ses tuyaux, il m'avait attendu pour pouvoir me dire adieu. Ma mère aussi est venu le voir pour la première fois, et moi j'étais comme un animal avec mon bébé. Il attendait son papa qui était sur la route,mais il est arrivé trop tard ! Il s'est éteint dans mes bras, deux trois spasmes et il est partit au paradis pour en finir avec la souffrance! steeve est arrivé vers 15 h, ça faisait 2 h que bb nous avait quitté. Je lui ai mis dans les bras et aurais préférer mourir que de vivre ça!

On est resté avec lui pendant un moment, jusqu'à ce que les infirmières nous dise qu'il allait partir au funérarium. Je ne voulais plus le lacher, je voulais le garder dans mes bras pour toujours! mais voilà...

Nous l'avons fait enterré 6 jours plus tard, il repose dans notre village et dès que j'aurais fini d'écrire mon témoignage j'irais le voir, et lui dire à quel point il me manque et que je vais bientôt lui faire des ptis frères et soeurs.

Mon bébé, mon amour tu es parti trop vite mais au moins tu ne souffre plus, Je te remercie, merci pour ne pas avoir eu à choisir à ta place. Je ne sais pas ce que j'aurais fait suite aux résultats de l'irm mais je crois que j'aurais penser qu'à moi ! même si tu aurais eu de sacrées séquelles, j'aurais voulu te garder avec moi à n'importe quel prix, j'aurais tout sacrifié pour toi mon bébé!

J'attends l'autopsie...et survit...

la mamange de Sinicio
Revenir en haut Aller en bas
MaLouna

MaLouna


Nombre de messages : 309
Age : 40
Localisation : FRANCE
Je suis : Maman de
Ange(s) : Louna
Décédé(e) à : 32,5 SA
Le : 02/02/2009
Date d'inscription : 12/02/2009

L'histoire de Sinicio Empty
MessageSujet: Re: L'histoire de Sinicio   L'histoire de Sinicio Icon_minitimeJeu 12 Mar - 12:53

Bonjour petite mamange,
comme beaucoup ici ton histoire est très triste et très émouvante...
J'espère que ce forum t'aidera à être courageuse et à continuer à vivre, à espérer...
Je t'envoie mes plus tendres pensées.

Petit Ange Sinicio, veille sur tes parents qui sont si tristes, entoure les de tout ton amour et de toute ton énergie pour les aider à surmonter cette immense douleur...
Revenir en haut Aller en bas
Jo Doune




Nombre de messages : 188
Localisation : l épiphanie
Je suis : Maman de
Ange(s) : bebe fausse couche
Date d'inscription : 03/12/2008

L'histoire de Sinicio Empty
MessageSujet: Re: L'histoire de Sinicio   L'histoire de Sinicio Icon_minitimeJeu 12 Mar - 14:38

ton histoire ma beaucoup toucher ....ton p tit ange es la qui veille sur vous je t envoie un enorme calin
Revenir en haut Aller en bas
Marybou

Marybou


Nombre de messages : 631
Localisation : Murdochville
Je suis : Maman de
Ange(s) : Raphaëlle
Décédé(e) à : 22 semaines
Le : 10 juin 2008
Date d'inscription : 06/12/2008

L'histoire de Sinicio Empty
MessageSujet: Re: L'histoire de Sinicio   L'histoire de Sinicio Icon_minitimeJeu 12 Mar - 14:44

Chère Laure, je t'offre toutes mes sympathies pour ton fils, pour ton petit Sinicio! Quel grand combat il a mené, si petit, faisant démentir les statistiques voulant qu'un si petit bébé ne peut pas survivre après seulement 22 semaines de grossesse. Cependant, il a partagé votre vie tout un mois! J'espère que vous êtes bien entouré pour vivre ce drame terrible. Je vous souhaite de réaliser votre désir de lui faire des petits frères et petites soeurs et qu'ils seront plein de santé et de vie!
Revenir en haut Aller en bas
laure

laure


Nombre de messages : 9
Age : 39
Localisation : morteau
Je suis : Maman de
Ange(s) : sinicio
Décédé(e) à : 34 jours
Le : 03.02.09
Date d'inscription : 11/03/2009

L'histoire de Sinicio Empty
MessageSujet: Re: L'histoire de Sinicio   L'histoire de Sinicio Icon_minitimeMar 17 Mar - 16:21

merci pour votre soutien. Aujourd'hui j'ai senti l'odeur de mon ange toute la journée.
Revenir en haut Aller en bas
 
L'histoire de Sinicio
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» lhistoire de ma pitoune raphaelle
» Lhistoire de ma fille Léa Baudon

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nos Petits Anges au Paradis :: DEUIL PÉRINATAL :: TÉMOIGNAGES-
Sauter vers: