Nos Petits Anges au Paradis
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.


DEUIL PÉRINATAL - SITE OFFICIEL
 
si cela peux vous aider..... I_icon_mini_portalAccueilGalerieRechercherS'enregistrerConnexion
 

 si cela peux vous aider.....

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




si cela peux vous aider..... Empty
MessageSujet: si cela peux vous aider.....   si cela peux vous aider..... Icon_minitimeMar 24 Sep - 6:44

si cela peux vous aider..... 51vnkn12 L'histoire de l'enfant que l'ont a pas connus

Avec la méthode de travail qui lui est propre, l'auteur s'attache ici à aller à la rencontre de quelques âmes face auxquelles, pour des raisons diverses, des corps maternels se sont fermés... ou n'ont pas pu s'ouvrir. Comment ces âmes ¨non désirées¨ ont-elles vécu et compris le rejet ? Leur souffrance a-t-elle un sens ? Enfin, de part et d'autre du rideau de la vie, comment dès lors se reconstruire... puis construire ? 
Broché 15 x 23 - 192 pages


(  livre le non désiré .....bon le seul soucie c'est que ce livre n'est plus éditer donc on le trouve en commande a la fnac ou via internet amazon ect mais au prix de 35 euro mais vaut le détour moi j'en suis accro et ma beaucoup aider a comprendre et avancer )


si cela peux vous aider..... 51wzzi10 ce trouve a la fnac au prix de 5 euros 



A l'aide d'une méthode de projection astrale, Daniel Meurois et Anne Givaudan ont suivi pendant neuf mois la grossesse d'une femme et ont observé le processus d'incarnation de l'enfant à naître. Jour après jour, semaine après semaine, ils ont noté les métamorphoses que vit une âme avant et pendant la naissance. Un regard neuf et spirituel nous est ici proposé sur la vie dans le ventre maternel et l'accouchement, et sur les raisons de notre présence sur Terre.


Dernière édition par petit espoir arc en ciel le Jeu 26 Sep - 3:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
tatiana1




Nombre de messages : 1080
Localisation : PACA
Je suis : Maman de
Ange(s) : Guillaume
Décédé(e) à : 38 semaines de grossesse
Le : mon fils Guillaume décédé le 26/09/2011 d'une HYPOXIE PLACENTAIRE (3AP)
mon Papa est décédé le 12/05/2021 d'une crise cardiaque
Date d'inscription : 19/09/2012

si cela peux vous aider..... Empty
MessageSujet: Re: si cela peux vous aider.....   si cela peux vous aider..... Icon_minitimeMer 25 Sep - 17:15

Merci pour les références de ces 2 livres. Je les ai commandés. L'être humain a parfois besoin de spiritualité pour expliquer ce que la science n'a pas su répondre. Il y a tellement de choses étranges et des miracles ici bas qui ne peuvent pas être expliquer rationnellement. Une cops fivette est tombée enceinte naturellement après 10 ans de combat contre l'infertilité après que son gygy lui ait dit qu'elle tombera jamais enceinte. Un miracle!!!! J'espère trouver les réponses à certaines de mes questions. Douces pensées à Luna et à tous nos Anges
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




si cela peux vous aider..... Empty
MessageSujet: Re: si cela peux vous aider.....   si cela peux vous aider..... Icon_minitimeJeu 26 Sep - 3:36

tatiana l'histoire que tu cite j'ai une ancienne colégue de travail qui à vécus pareil
aprés un long combat contre l'infertilité elle à rennonçer à tous les traitement aprés trop d'échec et un jours elle es tomber enceinte et elle a un merveilleux petit prince alors qu'elle es infertile 
le mister de la vie
les réponse ne sont pas toujours là ou ont les attend
et certain récit, histoire ou lecture spirituel peuvent soit aider à avancer
à trouver les réponses
ou à avancer
moi personnellement je suis très poser et de nature terre à terre
mais il y a des choses qui ne s'explique pas
et qui vienne comme une évidence
je te souhaite une bonne lecture ont en parlera ..... ont es des mordu de lecture
et comme le livre le pouvoir du moment présent cet lecture différente apporte une vision et ouverture différente du monde spirituel
qui oui peux apporter certaine réponse que la sience elle n'a pas....
en tout les cas je souhaite que cela t"apporte certaine réponse ou compréhension des evenement du lien spirituel qui te lis a ton Ange


Douce penser a Guillaume et tous les trésors du ciel
et bisous volant à toi ma belle
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




si cela peux vous aider..... Empty
MessageSujet: Re: si cela peux vous aider.....   si cela peux vous aider..... Icon_minitimeDim 29 Sep - 8:37

Le non-désiré (livre)
Par Shakina dans Livres intéressants le 12 Avril 2010 à 19:02
LE NON DÉSIRÉ - Daniel Meurois
Rencontre avec l'enfant qui n’a pas pu venir (Paru en septembre 2002)
[color][font]


Après l'immense succès connu par "Les Neuf Marches", Daniel Meurois se penche une nouvelle fois sur les rouages subtils de la naissance et de la vie.
Si, avec "Les Neuf Marches", on a découvert, il y a quelques années, le chemin qu'emprunte une âme pour s'incarner, on ne savait toujours pas ce que vit un être qui ne parvient pas à venir au monde.
En termes simples et précis, c'est tout le problème de l'avortement, des fausses-couches, des morts prématurées et des malformations qui est abordé dans cet ouvrage.
Avec la méthode de travail qui lui est propre, l'auteur s'attache donc ici à aller à la rencontre de quelques âmes face auxquelles, pour des raisons diverses, des corps maternels se sont fermés… ou n’ont pas pu s’ouvrir.
Comment ces âmes ¨non désirées¨ ont-elles vécu et compris le rejet ? Leur souffrance a-t-elle un sens ? Enfin, de part et d'autre du rideau de la vie, comment dès lors se reconstruire… puis construire ?
Explicatif et déculpabilisant tout en demeurant responsabilisant, "Le Non désiré" a le mérite d'aborder d'une façon totalement nouvelle et aimante quelques-unes des épreuves les plus intimes qui puissent toucher aujourd'hui un nombre croissant de femmes… et de couples.
À travers un foisonnement de détails et de réflexions, Daniel Meurois nous livre là, encore une fois, une somme d’informations sans précédent.
Un guide apaisant pour mieux dépasser des blessures banalisées, cachées et trop souvent niées.



[/font][/color]
POUR UNE MISE EN COEUR...
[color][font]


Oui, pour une mise en coeur... Voilà les premiers mots qui sont venus se glisser directement sous ma plume en préambule à cet ouvrage. Comment, en effet, aborder d'une autre façon un témoignage de cette nature ?

Rendre compte de l'itinéraire intérieur de ceux qui vivent ce qu'on appelle pudiquement l'interruption volontaire de grossesse, parler du questionnement que suscitent les fausses-couches et les malformations, c'est assurément emprunter soi-même une route difficile.

De fait, tout au long de la rédaction de presque 200 pages du "Non désiré", j'ai constamment eu la sensation de faire de l'équilibre sur une corde tendue au-dessus du vide ou, en d'autres termes et sans mauvais jeu de mots, de "marcher sur des oeufs". Lorsque l'on traite de thèmes aussi intimes que ceux exposés dans ce livre, on prend le risque de toucher chez nombre de lecteurs des blessures profondes ou même encore à vif.

Si je me suis cependant lancé dans cette direction, c'est parce qu'il m'est apparu évident que l'on ne traite pas une plaie ou une souffrance en détournant simplement notre regard de sa réalité. On la cicatrise, on la guérit, on la dépasse en osant se placer face à elle sans la nier, sans en avoir peur. On ne la traite, certes pas, par l'oubli ni par les lamentations et la pitié que celles-ci induisent mais, au contraire, par sa compréhension et par l'apprentissage de la compassion.

Pour que ce témoignage soit réalisable, il était, bien sûr, indispensable qu'une main me soit tendue "d'en-haut". Il fallait qu'il y ait un ou des êtres qui me prêtent leur concours, c'est-à-dire qui m'acceptent comme spectateur respectueux de leurs faiblesses et de leurs forces tout au long de leur expérience de rejet. Il fallait surtout une âme mûre et beaucoup plus lucide que la moyenne qui m'ouvre à sa vie intime, qui m'invite à la saisir à la façon d'un fil conducteur.

Celle-ci s'est présentée à moi sous le nom de Florence. Je l'ai suivie entre les mondes, hors de mon corps et selon le même mode rigoureux de travail que la Rebecca des "Neuf Marches", il y a quelques années.

Ce chemin de complicité, pas toujours facile à parcourir, s'est étiré sur un peu moins de six mois... Le temps qu'il lui fallait, à elle, pour fleurir à nouveau, et le temps aussi qui m'était nécessaire, à moi, pour trouver les mots justes.

Car, ainsi que vous en jugerez, je me suis appliqué, comme toujours, à la plus grande des fidélités dans la retranscription des propos rapportés dans les pages de ce livre. Ceux-ci ne prétendent pas faire oeuvre littéraire. C'est d'abord le témoin attentif qui s'est exprimé à travers eux. Je les ai surtout voulu les plus simples et les plus directs possible, tels qu'ils sont sortis du coeur qui les formulait.

Que l'on ne s'y trompe pourtant pas, derrière leur apparent dépouillement se cachent souvent des vérités bien plus profondes qu'il n'y paraît... Des vérités qui peuvent demander une certaine gymnastique intérieure ainsi que des horizons sans frontière, si on veut vraiment pénétrer leur sens.

Parler de la problématique des avortements, de l'amertume des fausses-couches et des interrogations souvent douloureuses de tout ce qui est lié aux naissances difficiles exige de l'authenticité, de la précision, du concret et, évidemment, une bonne dose d'amour. Ce sont là les outils avec lesquels j'ai travaillé.

La précision et le sens du concret ne sont absolument pas, en ce qui me concerne, incompatibles avec les notions métaphysiques. Il n'était, par ailleurs, pas concevable ni souhaitable de contourner ces dernières dans leur aspect parfois déstabilisant, si je voulais pouvoir offrir une vision des choses sortant du traditionnel contexte médical, social, psychologique, religieux ou simplement moral.

J'ai voulu saisir la vie le plus près possible de son essence, dans ces mondes que l'on s'acharne officiellement à nier mais où les vraies cartes se distribuent avec leurs comment et leurs pourquoi.

Il me faut enfin remercier tout particulièrement ici Florence pour la simplicité, le naturel et la force avec lesquels elle s'est livrée. C'est incontestablement grâce à elle et à son intensité que j'ai l'espoir d'avoir fait oeuvre novatrice et utile avec "Le Non désiré".

Je sais en cet instant que son âme se joint à la mienne afin que de nouvelles fenêtres de compréhension, de respect et de tendresse s'ouvrent sur la Vie.

Daniel Meurois 
[/font][/color]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




si cela peux vous aider..... Empty
MessageSujet: Re: si cela peux vous aider.....   si cela peux vous aider..... Icon_minitimeDim 29 Sep - 8:39

Les neufs marches (livre)
Par Shakina dans Livres intéressants le 12 Avril 2010 à 18:58
Les neuf marches - Anne Givaudan et Daniel Meurois
Histoire de naître et de renaître

Après avoir longuement investigué les univers de l'après-vie, Daniel Meurois et Anne Givaudan ont aujourd'hui la possibilité de se pencher sur ce qu'on pourrait définir comme étant le monde "d'avant la naissance".
A l'aide de la méthode de projection de conscience qui leur est familière, ils ont suivi pendant 9 mois de grossesse, l'itinéraire de Rebecca, une âme qui s'apprête à revêtir un corps de chair.

Jour après jour, ils ont fidèlement noté les métamorphoses que vit l'âme qui s'incarne.
Leur témoignage s'attache donc à retracer les diverses mutations à la fois psychiques et physiques que chacun connaît dans le ventre maternel et dans les mondes qui y mènent.

C'est par conséquent un nouveau regard qui est proposé ici sur la vie foetale ainsi que sur le processus de la réincarnation.

D'une écriture simple et directe, ce livre, par son originalité et la somme d'informations qu'il offre, parlera sans nul doute, non seulement à ceux qui s'apprêtent à donner naissance à un enfant ou qui l'on déjà donnée, mais aussi à tous ceux pour qui la vie est une perpétuelle source d'émerveillement.

Un best-seller international qui a su toucher une multitude de parents et d'intervenants du monde médical. 



Extrait



On a évidemment souvent parlé de la Naissance et du mystère de l'incarnation. Sans doute a-t-on, d'ailleurs, écrit une infinité de volumes sur le sujet. Notre but n'était certes pas d'en ajouter un de plus afin d'apporter notre propre quote-part à une somme déjà impressionnante d'informations tant psychologiques, religieuses que biologiques.

Ce livre résulte tout simplement d'une expérience dont le moins que l'on puisse dire est qu'elle mérite l'épithète d'étrange... Une expérience que nous n'avons pas recherchée mais qui s'est offerte à nous spontanément et que nous nous sommes scrupuleusement attachés à relater au jour le jour.

Jusqu'à présent, notre faculté naturelle à provoquer la décorporation (voyage astral) nous a amenés à investiguer les "mondes de l'après-vie" ainsi que d'autres univers plus subtils encore.

Cependant, jamais les circonstances ne nous avaient permis d'entreprendre pleinement le voyage "inverse", c'est-à-dire celui qui mène des mondes de lumière vers la Terre.

Expliquons-nous. En termes clairs, nous avons été sollicités afin de suivre, pas à pas, l'itinéraire d'un être en train de s'incarner.

Que se passe-t-il au juste pour une âme qui s'apprête à prendre un corps de chair et qui fait donc sien le ventre d'une mère ? Par quelles phases d'évolution passe-t-elle ? Comment son psychisme se modifie-t-il ? Que se passe-t-il au niveau de son fœtus et que les yeux physiques ne perçoivent pas ?

Autant de questions que les neuf mois nécessaires à la rédaction de ce livre permettent, entre autres, d'aborder.

Disons-le d'emblée, nous n'avons pas choisi l'âme qui s'incarne et qui demeure bien évidemment le centre de ce travail. Celle-ci s'est présentée à nous, en quelque sorte "mandatée" par une Volonté lumineuse. Peut-être d'ailleurs ne la rencontrerons-nous jamais physiquement.

Il ne s'agit pas d'un être exceptionnel destiné à marquer son temps. Le jeu aurait été faussé. Il ne s'agit pas non plus d'une âme encore engluée dans tous les pièges de la matérialité. Selon ses propres termes, elle est seulement une goutte parmi des milliers et des milliers d'autres qui ont compris que "la véritable force et le germe de toute vérité résident dans le coeur". Son but est de Servir.

Les informations qu'elle nous a fournies pendant toute la grossesse de sa mère, sa propre métamorphose et celle de l'embryon puis du foetus qu'elle a appris à habiter ne constituent donc pas les enseignements d'un Maître de Sagesse. Leur valeur est tout autre. Nous la qualifierions d' "humaine" au sens noble et enrichissant du terme. C'est à ce titre qu'elle nous a touchés en tant que témoins et parfois aussi un peu acteurs de son aventure.
Car il s'agit bien ici d'une aventure que de naître ou de renaître en conscience à la Terre.

S'il aborde bien évidemment un certain nombre de sujets métaphysiques dont celui de la réincarnation, ce livre, on l'aura sans doute déjà deviné, n'est ni un traité d'ésotérisme ni un récit répondant à une mode "nouvel âge".

Il ne veut être qu'un reportage, dénué d'artifices, mais tout vibrant d'une certaine lumière qui mène au respect de la Vie et à la conscience de la chance que celle-ci représente. C'est cette lumière que nous avons tenté de recueillir puis de refléter aussi fidèlement que possible.

Si les pages de ce livre parviennent à faire éclore un peu plus d'amour, de tendresse et de joie à la surface de ce monde, alors elles auront chanté juste.

Anne Givaudan & Daniel Meurois 

(est sorti en poche, chez j'ai lu ; 218 pages)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




si cela peux vous aider..... Empty
MessageSujet: Re: si cela peux vous aider.....   si cela peux vous aider..... Icon_minitimeDim 29 Sep - 8:43

si cela peux vous aider..... J3BTXxPgJA9dvaV59w62TTDoI58


L’atome-germe se densifie trois mois avant la procréation physique et pénètre dans le corps de la femme par la semence paternelle au moment de la procréation physique. Une fois celle-ci accomplie, même si l’atome-germe est présent dans l’ovule, l’âme n’est pas encore présente dans le ventre de la mère. Il y a une période de 21 jours pendant laquelle l’âme pénètre dans l’aura du couple des parents avant de pouvoir avoir la possibilité énergétique de pouvoir entrer dans l’embryon. La première pénétration de l’âme dans le fœtus se passe après 21 jours, quand le cœur commence à battre. Avant ces 21 jours, le fœtus ne contient pas de vie individuelle. Un avortement sans souffrance devrait donc se faire avant ces 21 jours.
 
Après ces 21 jours, l’âme a pénétré le fœtus : elle a commencé à faire de petites incursions qui deviennent de plus en plus longues au fur et à mesure du déroulement de la grossesse. Pour une âme, il n’est pas évident de rentrer dans la densité de la matière. Elle doit se faire à l’idée que ces deux personnes seront ses parents. L’âme qui opère ce mouvement de descente est une âme adulte ou qui se voit adulte, et non celle d’un petit enfant. Les premières pénétrations dans ce fœtus sont souvent vécues douloureusement pour cette âme.
 
Ce qui se passe sur le plan mécanique, c’est la formation sur le plan éthérique de ce fœtus : les 4 éléments constitutifs, feu, terre, eau et air, s’unissent dans l’univers éthérique de façon à tricoter, à établir la trame du futur fœtus : elles génèrent le moule avant que la matière puisse véritablement exister, comme pour la formation des bourgeons d’un arbre.
 
Ce n’est qu’à l’apparition des premiers organes physiques que l’âme peut descendre. La rate apparaît en premier, puis l’embryon du cerveau. L ’information de la vie première sur le plan éthérique semble venir de la rate, le petit soleil. Sur le plan éthérique apparaît ensuite le cœur, puis le cerveau. Un point dans le cœur humain a été mis en évidence qui, s’il est touché, provoque la mort. Ce point,connu des égyptiens sous le nom de point Vie, correspond à l’atome-germe. Toute la structure du corps et toutes les informations nécessaires à la vie, proviennent d’une interaction entre ce point et la rate, après quoi tout s’organise. C’est comme si toute l’organisation de notre vie s’effectuait à partir de ce point. Le cerveau n’est qu’un relais, un centre de redistribution des forces. Les deux premiers mois sont les plus difficiles.
 
Le troisième mois est très souvent vécu comme un grand sentiment de solitude pour l’âme. C ’est aussi le moment où cette âme commence à reprendre conscience de la dualité telle qu’on la connaît sur Terre. Cette connaissance de la dualité dans l’autre monde existe aussi, mais n’est plus vécue, elle est comme une idée. Quand cela se passe, le sentiment de peur, voire de panique, réapparaît.
 
Le quatrième mois se caractérise par un commencement d’endormissement de l’ancienne personnalité, facilité par une ouverture à l’espace sonore et extérieur à celui de la mère, et notamment à l’espace musical. C’est à ce moment là aussi que la mère commence à être perçue comme la future mère par l'enfant. Ce qui est vrai du côté du bébé est aussi vrai du côté de la future maman. Cette réalité-là s’apprivoise des deux côtés.
 
Au cinquième mois, la conscience qui s’incarne a de plus en plus de difficultés à remonter dans le monde d’où elle vient. Elle a de plus en plus la sensation d’habiter ce corps. L’âme est installée dans son fœtus.
 
Au sixième mois, l’âme commence à être habituée à son nouvel habitat pour pouvoir accepter tous les bruits de sa mère : la respiration, la circulation sanguine, et sa perception du monde extérieure s’en trouve encore amplifiée. La nature de l’univers sonore ambiant de la famille devient encore plus importante. C’est aussi l’époque où le squelette du fœtus commence à gêner l’âme, et est perçu comme les barreaux d’une prison. Alors l’âme a tendance à se débattre dans ce qui lui apparaît comme une prison.
 
Au septième mois, enfin, l’âme commence à parvenir à se sentir en tant qu’enfant. L’acceptation pleine se fait vers ce septième mois, ce qui implique une modification du physique. Avant cela, l’âme se présente encore comme adulte. L’âme se présente toujours sous les traits de la manière dont elle se voit et se sent. A partir du moment où l’âme commence à se penser sous les formes d’un petit enfant, elle se présente sous forme d’enfant, pas encore de bébé, et la matière se modèle en fonction de l’image que l’on se fait de soi. A ce mois s’opère comme une sorte de rajeunissement. C’est aussi le moment choisi par la plupart des âmes pour entrer de manière plus intense dans les rêves des deux parents. Le même processus se continue pendant les mois restants. Il arrive parfois que l’âme se raconte à ses parents dans les rêves.
 
C’est au huitième mois que commence à se tisser la corde d’argent qui va unir définitivement le corps de l’âme à travers son corps éthérique au corps physique du nouveau-né. C’est au huitième mois que croît cette protubérance au niveau de l’ombilic jusqu’à l’accouchement.
 
A l’accouchement, dans la majorité des cas, dans les moments qui précèdent l’accouchement, l’âme du futur bébé n’est pas dans le corps de la mère. A ce moment, il y a la présence de deux êtres de lumière aux côtés de la mère. Au-dessus du corps physique se trouve l’âme à environ 50 cm, avec à côté les deux êtres de lumière, dont l’un est à polarité masculine et l’autre féminine.
 
Au moment de l'accouchement, ces deux êtres de lumière prennent cette corde d’argent et vont l’arrimer subtilement dans le corps de la mère au niveau du corps éthérique du bébé. La corde d’argent est étirée jusque dans le corps éthérique du bébé. A partir de ce moment, l’accouchement peut avoir lieu, et les contractions sont les dernières avant l’accouchement. La présence de ces deux êtres constitue comme un pont magique entre les deux mondes.
Cette corde d’argent est très particulière à observer : elle ressemble à un fil électrique constitué d’un grand nombre de petits fils parallèles. Chaque petit brin constituant cette corde d’argent correspond à un réseau des nadis majeurs, qui a pour fonction de conduire une des caractéristiques des attributs divins. Il y en a 72 000. L’attache se fait souvent au troisième chakra, mais avant se crée un point entre l’ombilic et le chakra cardiaque. Il se dessine comme un «V» sur la cage thoracique.
 
Dans les heures ou minutes qui suivent la naissance, le bébé est encore complètement conscient de qui il est et d’où il vient. Et c’est un moment extrêmement important pour communiquer avec lui avec des mots d ’adultes. Le bébé peut alors exprimer sur son visage les réponses à nos questions. Il porte dans son regard les paysages d’où il vient. Il est capable de toutes les gammes des émotions à ce moment-là. Et progressivement s’opère l’oubli, au départ du chakra cardiaque, qui se manifeste dans la région du thymus. Un liquide en quantité infinitésimale qui progressivement agit à travers les nadis et les systèmes glandulaires.
 
Bien qu’il nous semble que cette mémoire nous aiderait, cet oubli nous permet de ne pas nous souvenir de toutes les souffrances vécues et qui nous seraient plus une charge qu’une aide. Le souvenir des vies passées nécessite une réelle prise de terre pour pouvoir faire la part des choses entre cette vie présente à vivre complètement et toutes ces vies passées qui existent aussi en même temps. La difficulté est de ne pas mélanger les relations humaines et de rester qui on est dans le moment présent et de ne pas emmêler les fils des histoires. Le tout est de sentir quand parfois on doit laisser monter les émanations du passé et quand il est plus sage de les mettre de côté. Sans raison thérapeutique, il est préférable de ne pas forcer les barrières de l’oubli, car cela peut générer des fausses mémoires et des troubles psychologiques importants.
 
En fait, il y a très peu de choses à apprendre, mais énormément de choses à désapprendre. La connaissance de notre être s’opère par l’élimination de tout le superflu que l’on a accumulé dans notre mental profond et qui est devenu un conditionnement très subtil depuis des siècles et plus. Le chemin intérieur n’est pas stéréotypé : il n’est pas toujours nécessaire de méditer ou prier par des méthodes traditionnelles ou stéréotypées. Notre corps et notre âme n’ont pas toujours besoin des mêmes aliments. Ne pas méditer ne signifie pas que l’on passe à côté de notre être profond. Etre sur son chemin,c’est avant tout être vrai avec soi et les autres. La vérité qui existe derrière la vérité, tout comme le temps derrière le temps,est fondamentale.
 
On peut facilement se créer des vérités qui n’en sont pas. Il est essentiel de trouver et reconnaître la vraie vérité derrière nos vérités inventées pour nous arranger d’une manière ou d’une autre, si l’on veut avancer sur notre chemin en accord avec notre contrat de vie. Toucher notre véritable vérité est la plus grande aide à notre évolution. Le plus grand obstacle est notre orgueil.
 
C’est donc un être pleinement adulte qui s’incarne, et non pas une larve. Cet être adulte a besoin qu’on l’écoute et qu’on le considère en tant que tel, il a un immense besoin d’amour. La descente sur Terre est un immense saut dans le vide, même si on sait qu’on y sera bien accueilli. De la même manière que lorsqu’on quittera cette Terre à notre mort, c’est toujours un arrachement. Ce n’est que l’acceptation complète qui peut panser ces blessures
Revenir en haut Aller en bas
 
si cela peux vous aider.....
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Vous aimez écrire? Vous pourriez nous aider!
» Ressentez-vous cela ?
» si vous pouvez m'aider...
» Besoin de partager cela avec vous
» trouble de mémoire, cela vous est il arrivé aussi ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nos Petits Anges au Paradis :: DEUIL PÉRINATAL :: GÉNÉRAL-
Sauter vers: